AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Appel d'Aloy à Lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : antiope (avatar), tumblr (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : richard - lloyd

RAGOTS PARTAGÉS : 1250
POINTS : 3336
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-huit ans
CÔTÉ COEUR : elle n'a d'yeux que pour Lloyd
PROFESSION : chef de projet en laboratoire et maman surmenée à temps plein
REPUTATION : On se souvient de ses grands-parents, on se souvient de sa mère. On se souvient de cette petite tête blonde qui courrait partout avec ses sœurs et maintenant, on se souvient d'elle comme la belle jeune femme qu'elle est devenue. Ça été un plaisir de voir Aloy revenir en ville après autant de temps, surtout pour voir à quel point elle s'est épanouie. Et tout ce qu'on peut lui souhaiter, c'est que ça continuer comme ça.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Appel d'Aloy à Lloyd Ven 16 Fév - 13:19

Ca devait être la première fois depuis que tu étais rentrée dans cette chambre d’hôpital que tu trouvais un instant pour te poser un peu, seule. Cela devait faire environ deux heures que tu étais arrivée à l’hôpital avec ta mère, qui était venue passée la journée à Tenby avec toi. Heureusement qu’elle avait été là, c’est elle qui t’avait amené ici. Depuis que tu t’étais réveillée, c'est-à-dire depuis que Lloyd était parti de la maison, tu te plaignais de maux de ventre, plus forts que d’habitude, et ta mère n’avait pas perdu une seconde avant de t’obliger à aller à l’hôpital. Tu n’avais rien trouvé à redire, mais évidemment, tu n’avais plus de batterie, et tu n’avais pas pu appeler Lloyd, pour le prévenir, quand même. Une fois à l’hôpital, tu étais passée en priorité, et tu avais dû passer tout un tas d’examens. Tu ne t’inquiétais pas vraiment, c’était juste que tu ressentais comme des contractions, mais qui ne passaient pas. Alors ce n’était pas agréable, et tu t’inquiétais bien plus pour le bébé que pour toi. Il était déjà midi, et tu n’avais pour l’instant rien d’autre à passer comme test. Ta mère était partie acheter quelque chose à manger, donc tu te retrouvais enfin seule. Tu avais branché ton téléphone pour le recharger et enfin appeler Lloyd, parce que bien sûr, tu ne connaissais pas son numéro par cœur, c’était un peu honteux, il allait te tuer. Tu ne voulais pas l’inquiéter alors tu allais essayer de prendre toute cette situation un peu légèrement. Tu l’appelles, tu laisses sonner avant d’entendre sa voix. Un sourire s’affiche immédiatement sur ton visage. « Hey ! Je ne te dérange pas ? » lui demandes-tu avec une toute petite voix. Tu as un peu peur de lui annoncer que tu es à l’hôpital, parce que tu ne veux vraiment pas qu’il s’inquiète, même si bien sûr, l’attente des résultats t’inquiètent un peu. « Tu ne devineras jamais d’où je t’appelle… » dis-tu un peu légèrement, pour essayer d’éviter qu’il ne s’inquiète immédiatement.

_________________

Stars shining bright above you. Night breezes seem to whisper “I love you”. Birds singing in the sucamore tree. Dream a little dream of me. Stars fadding but I linger on dear. Still craving your kiss. I'm longing to linger till dawn dear. Just saying this...


   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy(2), mariage Lhys. (3/4)
A venir : Penny, Fiona, Hedd & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 9143
POINTS : 4859
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-neuf ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Ven 16 Fév - 13:32

Tu es debout depuis cinq heures du matin, tu n'arrivais plus à dormir, tu étais trop occupé à penser, tu dois préparer ta première intervention à la radio pour la semaine prochaine et tu as beau dire que ça va le faire, tu es anxieux à l'idée de parler en live à des inconnus qui vont te poser des questions. Tu es un professeur certes, tu sais comment répondre, mais tu ne peux pas t'empêcher de te sentir nerveux, ça en plus de la date de l'accouchement d'Aloy qui approche à grands pas, les copies à corriger, les réunions à organiser, l'anniversaire de Penny aussi, bref, tu portes beaucoup sur tes épaules en ce moment. Du coup, lors de ta pause à midi, tu décides de rester dans ton bureau, t'installer confortablement sur ton canapé et fermer les yeux une seconde, tu mangeras plus tard. Cependant, tu n'as guère le temps de te reposer, ton téléphone se met à vibrer, puis sonner dans ta poche, tu le sors et tu souris lorsque tu vois son nom apparaître sur l'écran. Si tu ne peux pas te reposer, au moins, tu vas pouvoir entendre le son de sa voix. « Mon cœur. » Souffles-tu doucement, un sourire ancré sur ton visage, tu te détends finalement et tu te laisses glisser sur le canapé dans un grognement. « Si tu me dis que tu es dans le bain sans moi, je vais être jaloux. » Tu donnerais tout pour un bon bain, de l'eau chaude, de quoi détendre tes muscles et te poser une seconde. « Non plus sérieusement, où est-ce que tu es ? Tu es devant la porte de mon bureau ? » Tu fantasmes une seconde, mais tu sais qu'elle n'est pas là, elle ne peut pas conduire, mais tu rêves quand même, certainement aussi la fatigue qui joue un rôle. Du coup, tu attends sa réponse, préférant te taire au lit de dire des conneries.

_________________

We're meant to be together.
What a Face:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : antiope (avatar), tumblr (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : richard - lloyd

RAGOTS PARTAGÉS : 1250
POINTS : 3336
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-huit ans
CÔTÉ COEUR : elle n'a d'yeux que pour Lloyd
PROFESSION : chef de projet en laboratoire et maman surmenée à temps plein
REPUTATION : On se souvient de ses grands-parents, on se souvient de sa mère. On se souvient de cette petite tête blonde qui courrait partout avec ses sœurs et maintenant, on se souvient d'elle comme la belle jeune femme qu'elle est devenue. Ça été un plaisir de voir Aloy revenir en ville après autant de temps, surtout pour voir à quel point elle s'est épanouie. Et tout ce qu'on peut lui souhaiter, c'est que ça continuer comme ça.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Ven 16 Fév - 14:40


Tu étais assez mal à l’aise à l’idée d’appeler Lloyd, encore plus à l’idée de lui annoncer par téléphone que tu étais à l’hôpital, depuis plusieurs heures. Tu angoissais, même si tu étais terriblement rassurée d’entendre sa voix. Tu souriais doucement quand il te disait qu’il allait être jaloux de toi. Le pauvre, s’il savait. « Ahah, non, et de toute façon, vu mon ventre, on ne rentre plus à deux dans la baignoire ! » Il était bien loin déjà le temps où tu pouvais passer ton temps dans la baignoire avec lui, tu étais sirène, maintenant tu étais baleine. Tu aimais déjà beaucoup votre fille, mais tu commençais à avoir hâte de ne plus avoir cet énorme ventre. Rien que pour dormir la nuit, pour venir te blottir dans les bras de Lloyd et te sentir en sécurité. « J’aimerai bien… mais non. » Tu aurais adoré aller lui faire une surprise à l’université, comme tu l’avais fait deux semaines plus tôt. Et si ta mère n’était pas venue, ça aurait sans doute été un de tes projets de la journée. Mais ce n’était pas le cas, et ce ne serait pas le cas. Tu avais tout de même envie d’arrêter de le faire attendre. « Hum… Je suis à l’hôpital. » lâches-tu, d’une toute toute petite voix, tellement gênée, morte de trouille. Comme une enfant qui aurait fait une bêtise. Tu marques une pause minuscule, mais tu enchaînes presque aussi. « Ne t’inquiète surtout pas, je vais bien et le bébé va bien aussi. Je suis désolée, je n’avais plus de batterie dans mon téléphone, et impossible de me souvenir de ton numéro. » Tu aurais voulu l’appeler, lui envoyer un message dès que tu étais montée dans la voiture de ta mère, mais ton fichu téléphone ne t’en avais pas laissé le temps. Tu te sentais mal pour lui, tu te mettais à sa place, tu n’aurais vraiment pas voulu être à sa place. « Mais je vais bien. J’ai juste assez mal au ventre, et ça ne passe pas, donc ma mère m’a amené et maintenant, on attend les résultats des tests. J’ai encore une échographie à passer cet après-midi. » Tu te sens mal, horriblement mal. Pas à cause de ton ventre, mais parce que tu savais qu’il allait t’en vouloir. Tu oubliais complètement que tu avais toujours mal, tu ne pensais qu’à lui, tu ne voulais pas qu’il t’en veuille, tu voulais juste le rassurer, tout mettre en place pour le rassurer, faire tout ce que tu pouvais. « Mais s’il te plait, ne t’inquiète pas, tout va bien. » Tu aimerais être près de lui, le prendre dans tes bras et caresser sa joue en lui disant que tout allait bien. Au lieu de ça, tu te retrouvais là, sur ton lit d’hôpital, à lui expliquer les choses au téléphone. Même toi, tu te détestais pour ça.

_________________

Stars shining bright above you. Night breezes seem to whisper “I love you”. Birds singing in the sucamore tree. Dream a little dream of me. Stars fadding but I linger on dear. Still craving your kiss. I'm longing to linger till dawn dear. Just saying this...


   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy(2), mariage Lhys. (3/4)
A venir : Penny, Fiona, Hedd & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 9143
POINTS : 4859
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-neuf ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Ven 16 Fév - 16:44

Tu souris en coin, elle n'est pas dans la baignoire. Elle te dit que vous ne pouvez plus y être à deux, c'est vrai, peut-être qu'il est temps d'acheter une baignoire plus grande ? Certainement trop tard. Elle va accoucher bientôt, ça se compte en jours. Tu es tout excité à l'idée d’accueillir votre fille, vous êtes prêts pour ça. Tu continues de sourire, même les yeux fermés, enfin surtout, c'est parfait pour toi, parce que tu laisses ton imagination vaquer, tu arrives à la voir dans tes souvenirs, tu la vois sourire en face de toi. C'est juste parfait, c'est mieux que du sommeil au final, parce qu'elle te parle, enfin... Lorsqu'elle te dit exactement où elle est, tu reviens en alerte, immédiatement, tu te redresses, tu abandonnes le canapé, tes yeux s'ouvrent et ta mâchoire se serre. Tu es pourtant incapable de prononcer le moindre mot et elle te rassure, elle continue de parler, elle te parle de douleurs, de sa mère, de l’hôpital, de ton numéro de téléphone qu'elle ne connaît pas par cœur, de la batterie de son téléphone vide, ça va dans tous les sens et tu as le tournis, tu retrouves une place assise sur le canapé contre ton gré. À ce rythme là, ça devrait être toi à l’hôpital. Tu te focalises sur l'idée qu'elle est avec sa mère, elle n'est pas toute seule et en plus, elle est entourée de médecin, il ne peut absolurent rien lui arriver. Tu passes ta main gauche sur ton visage en soufflant doucement, il faut que tu restes calme, tout va bien pour elle. Ça va aller. « Je... J'ai des papiers à donner à 13h et directement après, je rentre, je préviendrai Emma avant de partir que je serai absent. » Tu ne lui demandes même pas son avis, même si elle ça va, toi, non. Ta nature anxieuse prend le dessus et tu sais aussi que tu ne pourrais pas prendre le volant immédiatement. Tu te poses un peu et tu la rejoins. Tu as simplement besoin de la voir en chair et en os, après, tu te sentiras mieux. « Tu es sure que tout va bien ? Ils s'occupent bien de toi ? Tu as mangé quelque chose à midi ? Tu as besoin que je t'apporte quelque chose ?» Tu les enchaînes les questions, mais tu as besoin de savoir.

_________________

We're meant to be together.
What a Face:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : antiope (avatar), tumblr (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : richard - lloyd

RAGOTS PARTAGÉS : 1250
POINTS : 3336
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-huit ans
CÔTÉ COEUR : elle n'a d'yeux que pour Lloyd
PROFESSION : chef de projet en laboratoire et maman surmenée à temps plein
REPUTATION : On se souvient de ses grands-parents, on se souvient de sa mère. On se souvient de cette petite tête blonde qui courrait partout avec ses sœurs et maintenant, on se souvient d'elle comme la belle jeune femme qu'elle est devenue. Ça été un plaisir de voir Aloy revenir en ville après autant de temps, surtout pour voir à quel point elle s'est épanouie. Et tout ce qu'on peut lui souhaiter, c'est que ça continuer comme ça.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Ven 16 Fév - 19:12


Tu te pinçais les lèvres en lui disant où tu étais. Tu avais tellement peur qu’il s’énerve, qu’il t’en veuille de ne pas l’avoir contacté plus tôt, ou qu’il s’emporte. Et comme tu t’y attendais, il s’inquiétait. Immédiatement, il ne te laissait pas dire quoi que ce soit, il te disait qu’il allait venir. C’était ce que tu redoutais, tu le connaissais un peu trop bien, malheureusement. « Mais non Lloyd, tu n’as pas besoin, ce n’est rien ! Si ça se trouve, je serai sortie d’ici à ce que tu arrives. » Tu avais des doutes, parce que tu avais encore l’échographie, et puis tu devais encore attendre les résultats des différentes analyses de ce matin. Le seul truc, c’est que tu avais toujours mal, et ils ne t’avaient rien donné puisqu’ils ne savaient pas encore précisément d’où est-ce que ça venait. Mais ça n’allait pas tarder, tu l’espérais. « Je préfère largement que tu finisses tout ce que tu as à faire à l’université et qu’on soit tranquille tous les deux ce week-end, plutôt que tu aies à travailler à la maison… » Il était hors de question que vous passiez un de vos derniers week-end juste tous les deux à travailler, ça c’était sûr. Et tu aurais sans doute besoin que Lloyd pose quelques journées après l’accouchement, pour l’avoir près de toi, pour qu’il t’aide. Alors non, tu ne voulais pas qu’il pose une journée cet après-midi, alors que tout allait bien. « Ne t’inquiète pas, ma mère est là, tout va bien, je te le promets. » Du moins, même si tu avais mal, pas encore au point d’avoir absolument Lloyd à tes côtés. Tu pouvais te débrouiller comme une grande, et encore une fois, ta mère était là de toute façon. Il te posait une tonne de questions et tu ne pouvais t’empêcher de rire, peut être un peu nerveusement. « Lloyd calme toi, chéri. » dis-tu avec un petit rire. Comme toujours, il réagissait toujours plus que nécessaire face à la situation. « Oui, tout va bien. Oui, les médecins s’occupent bien de moi, c’est pour ça que j’ai l’échographie que tout à l’heure d’ailleurs, pour avoir mon gynéco de d’habitude. Non, je n’ai rien mangé, mais ma mère est partie chercher quelques trucs à grignoter. Et non, je n’ai rien besoin parce que tu n’as pas besoin de venir de toute façon et j’ai tout ce qu’il faut. » Tu penses n’avoir oublié aucune de ses questions, tu essayes de faire de ton mieux. Mais tu mettais un point d’honneur à ce qu’il ne se déplace pas, pas pour si peux. « Je ne voulais pas t’inquiéter, je suis désolée, mais tout va bien, je te le promets. C’est juste des maux de ventre. Ce ne sont pas les premiers que j’ai, et ce ne sont pas non plus les derniers. Ma mère était plus inquiète que moi alors on est venu à l’hôpital, mais je vais bien, ne t’en fais pas chéri. » Ca te fait un peu peur ces douleurs, c’est vrai, mais pas au point de te faire paniquer, et encore moins au point de demander à Lloyd de quitter l’université pour toi. Ca, ce serait au moment de l’accouchement, pas avant. Tu prends un oreiller que tu sers contre toi. La seule chose qui te fait vraiment mal, c’est de ne pas pouvoir le prendre lui, dans tes bras, contre toi. « Fais moi confiance, tout va très bien. »

_________________

Stars shining bright above you. Night breezes seem to whisper “I love you”. Birds singing in the sucamore tree. Dream a little dream of me. Stars fadding but I linger on dear. Still craving your kiss. I'm longing to linger till dawn dear. Just saying this...


   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy(2), mariage Lhys. (3/4)
A venir : Penny, Fiona, Hedd & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 9143
POINTS : 4859
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-neuf ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Ven 16 Fév - 19:37

Évidemment que tu en fais de trop, mais tu ne peux pas faire autrement. Tu es au summum de l'inquiétude, parce que même si elle te dit qu'elle va bien, qu'elle n'est pas seule et que ce n'est pas grave, si elle accouche sans toi, tu te sentiras bien mal comme il le faut. Et tu as peur, si il se passe quelque chose de grave ? Si il y a quelque chose de mauvais à l'échographie et qu'elle doit passer sur la table d'opération immédiatement, et si tu n'es pas là ? Tu sens ton cœur se serrer lorsqu'elle répond à toutes tes questions, prenant le soin de ne pas en louper une. Tu as confiance en elle, toujours, il n'y a pas de problèmes là-dessus. Mais tu as peur quand même que quelque chose ne soit pas de son ressort, qu'elle subisse, qu'elle souffre et que tu ne sois pas là pour la soutenir. Oui, il y a sa mère, mais ta place, elle est à ses côtés. Tu commences à te ronger les ongles de ta main libre et tu hoches la tête, tu sais qu'elle a raison. Elle te dit qu'elle va bien, qu'elle n'a pas besoin de que tu sois là, elle a tout ce qu'il lui faut, tu ne sais pas laquelle de ses deux réponses restent la plus ancrée dans ta tête. Tu es certainement plus inquiet qu'elle et sa mère réunies. « Je te fais confiance mon cœur. » Dis-tu finalement. « J'ai juste envie d'être prêt de toi. » Tu le lui dis, mais elle doit s'en douter que tu crèves d'envie de venir d'abandonner le travail pour rester avec elle, t'occuper d'elle et lui tenir compagnie, même si d'autres personnes peuvent le faire à ta place, ces personnes ne sont pas toi. Tu serais presque jaloux qu'elle soit avec des médecins et pas toi. Tu t'en veux d'être parti au boulot ce matin, tu t'en veux de travailler autant et de t'en rajouter des couches tout le temps. Tu es en forme, un peu fatigué, mais c'est normal, mais à côté de ça, sérieusement, tu es en forme, tu gères malgré la pression. Sauf là, c'est comme si tu venais de te prendre une claque qui t'a mis à terre. Tu n'as personne pour t'aider à te relever, du coup, tu comptes sur toi-même. « Je vais me calmer, mais, je serai à la maison dans l'après-midi, comme prévu. » Ou pas, tu es censé préparer ton passage à la radio toujours, mais ça attendra, tu le feras cette nuit ou demain matin. Tu trouveras le temps, mais pour le reste de celui-ci, c'est avec elle que tu veux et que tu dois le passer. « Si tu es toujours à l’hôpital je t'y rejoindrai. » Si non, tu resteras à la maison avec elle, tu garderas un œil sur elle et tu passeras la nuit à le faire si besoin, surtout si elle a toujours mal.

_________________

We're meant to be together.
What a Face:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : antiope (avatar), tumblr (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : richard - lloyd

RAGOTS PARTAGÉS : 1250
POINTS : 3336
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-huit ans
CÔTÉ COEUR : elle n'a d'yeux que pour Lloyd
PROFESSION : chef de projet en laboratoire et maman surmenée à temps plein
REPUTATION : On se souvient de ses grands-parents, on se souvient de sa mère. On se souvient de cette petite tête blonde qui courrait partout avec ses sœurs et maintenant, on se souvient d'elle comme la belle jeune femme qu'elle est devenue. Ça été un plaisir de voir Aloy revenir en ville après autant de temps, surtout pour voir à quel point elle s'est épanouie. Et tout ce qu'on peut lui souhaiter, c'est que ça continuer comme ça.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Ven 16 Fév - 21:32


C’était difficile de le savoir si loin, et de pourtant tout faire pour qu’il se sente bien. Tu essayais de l’apaiser, de le rassurer, de lui promettre que tu irais bien, que tout irait bien, et qu’il n’avait vraiment pas de quoi quitter l’université juste pour venir te rejoindre. Lloyd était débordé, et tu savais que ton état ne faisait que lui donner du travail supplémentaire. Tu aimerais trouver un moyen de te débrouiller seule, parce que tu étais une grande fille. Mais depuis qu’il était rentré dans ta vie, tu avais vraiment du mal à te passer de lui. « Oh mon cœur… » Tu fais la moue quand il te dit qu’il veut être près de toi. Si tu pouvais, tu voudrais passer tout ton temps à ses côtés. Il était si agréable, si gentil, tu ne voulais jamais être avec quelqu’un d’autre que lui. Tu voulais juste être dans ses bras, à longueur de journée. Mais tu ne voulais pas que lui sacrifie son temps, son travail surtout, pour toi. Il était l’homme le plus intelligent que tu connaissais, le mieux organisé aussi. Il avait sans doute autant besoin de son travail que de toi, et jamais tu ne lui enlèverais ça. Tu t’étais déjà sentie terriblement gênée quand il avait posé sa journée juste pour rester avec toi à la Saint Valentin. Même si ça avait été une journée parfaite. « Moi aussi j’aimerai être près de toi, enfin j’en ai toujours envie. Mais ne t’inquiète pas, on passera tout notre temps ensemble ce week-end, promis. » Tu allais t’y tenir, très très fort. Tu ne le lâcherais pas une seule seconde. La date de l’accouchement approchait, et ce serait sans doute votre dernier week-end juste tous les deux. Après vous seriez parents. C’était fou de penser ça. Mais pourtant c’était bien réel. Il te dit qu’il rentrera quand même à la maison dans l’après-midi. Tu hoches doucement la tête. « Promets moi juste que tu finiras tout ton travail avant de rentrer et qu’on sera tranquille tous les deux ce week-end… S’il te plaîîîîîîîîîît. » Tu prenais une voix d’enfants un peu, suppliante. Tu tenais vraiment à être avec lui et seulement avec lui ce week-end, tout le week-end. Tu voulais rester au lit avec lui, t’asseoir sur la plage avec lui, regarder un film avec lui, même jouer aux jeux vidéos s’il le voulait, tant que tu étais avec lui. « D’accord. De toute façon, je vais devenir la fille la plus chiante du monde et t’appeler dès que j’aurais des nouvelles. » Déjà que tu ne comptes pas raccrocher tout de suite, mais dès que tu auras des nouvelles des médecins et de tes résultats, il sera le premier au courant. Bon, tu le sermonnais pour qu’il travaille, alors tu essaierais quand même de ne pas trop l’embêter. Mais tu le tiendrais au courant. « Mais je te promets vraiment que tout va bien, et que tout ira bien, et que je ne vais pas accoucher aujourd’hui. » dis-tu en rigolant à la fin. Hors de question, ce n’était pas le jour, et pas sans lui de toute façon. Déjà que tu ne voulais pas, mais en plus, tu ne t’en sentais tout bonnement pas capable. Le jour J, tu auras besoin qu’il te tienne la main pour être assez forte, tu le savais et tu le lui avais dit alors il le savait aussi. « Bon, et toi, qu’est-ce que tu as fait ce matin dis moi tout. » Tu changes de sujet, tu veux qu’il oublie un peu son inquiétude, qu’il se concentre sur tout autre chose, ne serait-ce que le temps d’un instant.

_________________

Stars shining bright above you. Night breezes seem to whisper “I love you”. Birds singing in the sucamore tree. Dream a little dream of me. Stars fadding but I linger on dear. Still craving your kiss. I'm longing to linger till dawn dear. Just saying this...


   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy(2), mariage Lhys. (3/4)
A venir : Penny, Fiona, Hedd & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 9143
POINTS : 4859
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-neuf ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Ven 16 Fév - 21:48

Ce week-end, il faut que tu te libères, il faut que tu bosses, où est-ce que tu vas trouver tout ce temps dont tu as besoin ? Tu commences déjà à y réfléchir et la seule solution qui te vient à l'esprit c'est de te lever plus tôt, une ou deux heures plus tôt et t'occuper de tout ça avant de partir au travail, mais ce n'est pas la meilleure idée, loin de là. Tu ne peux pas couper encore plus sur ton sommeil. Tu pinces tes lèvres, tu sens que tu vas devoir annuler ton prochain cours afin de régler les soucis administratifs à cause des prochaines conférences, tes étudiants vont râler, toi aussi. Tu trouveras une solution. Tu trouves toujours. « Je ne m'inquiète pas, je ne vais pas te quitter d'une semelle. » Tu ris à la fin, tu te détends malgré tout et tu espères qu'elle ne va pas t'en vouloir de rester constamment avec elle, de ne pas la lâcher. Tu te veux présent à 100% mais tu ne veux pas qu'elle te voit comme quelqu'un de collant. « Je te promets que je vais faire mon possible mon cœur. » Peut-être que si elle fait une sieste, tu pourras travailler, mais est-ce que tu vas réussir ? Tu ne sais pas. Cette solution ne vient toujours pas et à un moment ou à un autre, tu sais que tu devras bosser, tu ne pourras pas tout faire à l'université, c'est impossible, à moins que tu y passes le reste de l'après-midi et la nuit en plus. « Tu ne seras jamais chiante mon cœur, jamais et tu sais pertinemment que tu peux m'appeler quand tu veux, quand tu as besoin, je suis disponible. » Tu te rends disponible constamment pour elle et puis, elle te permet de souffler une seconde, lorsque tu entends le son de sa voix, lorsqu'elle n'est pas physiquement avec toi, tu adores lorsqu'elle t'appelle. Tu es apaisé et ça, même maintenant alors qu'elle est à l’hôpital, tu lui fais confiance de toute manière, elle te dit que ça va, qu'il n'y a rien de grave et tu la crois. Même si tu crèves d'envie de le voir de tes propres yeux, tu vas te contenter de sa simple voix. « J'espère bien, ce n'est pas encore le bon jour. » Dis-tu avec de la tendresse dans ta voix, vous savez le jour ou elle doit accoucher, après est-ce que ça sera ce jour-là précisément ou avant, ou après, ça reste une surprise, mais tu es prêt pour l'accouchement, à 200%. « Ce matin ? J'ai donné un cours à 9heures, je suis sorti en retard, évidemment, du coup, la réunion a été reporté à dans une semaine et j'ai des tonnes de papiers sur mon bureau à cause des conférences qui arrivent, j'ai trois mémoires à lire et à commenter à côté de ça mais, j'ai terminé la préparation des cours pour le mois à venir, ce qui est une bonne chose. » Il te reste la radio, d'autres papiers administratifs et tu dois envoyer deux refus pour des déplacements que tu ne pourras pas assurer et que tes collègues non plus. « Je sais que ça fait beaucoup, mais c'est la routine. » Dis-tu en riant, parce que tu te rends compte toi-même que c'est beaucoup, peut-être même trop, mais c'est toi, l'accro au travail, elle te connaît.

_________________

We're meant to be together.
What a Face:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : antiope (avatar), tumblr (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : richard - lloyd

RAGOTS PARTAGÉS : 1250
POINTS : 3336
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-huit ans
CÔTÉ COEUR : elle n'a d'yeux que pour Lloyd
PROFESSION : chef de projet en laboratoire et maman surmenée à temps plein
REPUTATION : On se souvient de ses grands-parents, on se souvient de sa mère. On se souvient de cette petite tête blonde qui courrait partout avec ses sœurs et maintenant, on se souvient d'elle comme la belle jeune femme qu'elle est devenue. Ça été un plaisir de voir Aloy revenir en ville après autant de temps, surtout pour voir à quel point elle s'est épanouie. Et tout ce qu'on peut lui souhaiter, c'est que ça continuer comme ça.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Sam 17 Fév - 23:14


Tu souris en l’entendant rire doucement. Ca te rassure. Pas encore assez pour pouvoir raccrocher et te dire qu’il allait bien de son côté, mais ça t’aidait quand même un peu. Tu espérais, en quelques sortes, qu’il ne te lâche pas d’une semelle. Tu espérais qu’il allait rester collé à toi tout le week-end, que tu allais t’endormir et te réveiller dans ses bras. Tu espérais que vous alliez pouvoir passer tout votre temps à vous regarder dans le blanc des yeux, à vous promener peut être, à cuisiner ensemble, enfin, tu superviserais les opérations de loin, mais tu lui apporterais tout ton soutient. Tu voulais juste qu’il s’accorde du temps, qu’il vous accorde du temps et qu’il lâche un peu tout ce qui était lié à l’université. Tu espérais que ça marcherait, même si tu étais à peu près sûre qu’il profiterait de ta fatigue, de tes siestes par exemple pour travailler de son côté, et tu le lui reprocherais, sans doute, mais tu savais qu’il ne pourrait pas s’empêcher. « Mmm… je paris quand même que je peux être chiante, mais promis je ferai un effort. » dis-tu en riant un peu. Tu avais souvent l’impression de lui demander trop d’attention. Tu avais besoin de lui, tout le temps. Tu aimais lui envoyer des messages à n’importe quelle heure de la journée pour tout et pour rien, surtout depuis que tu étais en congés maternité. Tu aimais l’appeler quand tu étais toute seule pour entendre sa voix et sourire niaisement de ton côté. Mais bon, tu savais qu’il avait d’autres choses à faire que de t’avoir au téléphone. « Non ne t’inquiète pas. Elle sait qu’elle doit attendre que son papa soit là pour faire sa première apparition de toute façon. » L’accouchement n’aura pas lieu si Lloyd n’est pas là. Certes, ce n’était pas pour aujourd’hui. Mais il y avait de fortes chances que ça tombe dans la semaine, et qu’il travaille. Ellie allait sans doute loger chez tes grands-parents la semaine prochaine pour venir passer ses journées avec toi, au cas où tu aies besoin d’aller à l’hôpital en urgences. Elle avait le numéro de Lloyd, et tu lui avais dit que de toute façon, elle ne démarrerait pas la voiture avant d’avoir eu Lloyd au téléphone. Tu n’étais sans doute pas autant apprêtée que Lloyd pour le bébé et pour l’accouchement, mais de ce côté-là, tu étais prête. Lloyd serait avec toi, à l’hôpital, quand tu rentrerais en salle d’accouchement. « Lloyd… » Ton ton avait changé. Cette liste si longue de choses à faire te faisait peur. Une réunion décalée à la semaine prochaine, cela voulait dire qu’il allait être encore plus pris la semaine prochaine. Tu aurais aimé qu’il pose une semaine vu que vous étiez à peu près sûr que tu allais à coucher cette semaine-là, mais tu savais que ce n’était pas possible. « Oui oui, la routine, bien sûr… » ajoutes-tu doucement. Tu te pinces les lèvres. Tu savais que ce n’était pas la routine, enfin, ça l’était pour lui sans doute, mais ce n’était pas normal qu’il ait autant de choses à faire. Et puis il y avait cette histoire de radio aussi. C’était tellement une belle opportunité pour lui, mais tu savais que ça approchait, et que comme il ne l’avait pas mentionné, c’était une chose à ajouter à cette liste. « Tu prends trop de choses à faire chéri. Faut que t’apprennes à déléguer. Tu as une secrétaire, et même si tu sais ce que je pense d’elle, tu devrais lui déléguer des trucs. Des mails à envoyer, par exemple… Ou j’en sais rien, mais te décharger un peu. » Tu n’aimais pas sa secrétaire, vraiment pas. Ca datait de quand vous aviez commencé à sortir ensemble, tu avais senti qu’elle ne t’appréciait pas. Tu étais presque certaine qu’elle avait un crush sur Lloyd et qu’elle te jalousait de lui être passé devant. Mais peu importe, si elle pouvait au moins se rendre utile à ce niveau-là, ce serait une bonne chose. « Enfin bref… » Tu te rends bien compte que ce n’est pas vraiment le moment d’avoir cette discussion. Mais ça te fait peur, très peur même, de penser que vous allez bientôt avoir un bébé, qu’il avait tant de choses à faire. Tu pourrais pas gérer le bébé toute seule, tu le savais d’avance. Mais plus le temps passait, et plus tu te disais que finalement, tu n’allais pas avoir le choix.

_________________

Stars shining bright above you. Night breezes seem to whisper “I love you”. Birds singing in the sucamore tree. Dream a little dream of me. Stars fadding but I linger on dear. Still craving your kiss. I'm longing to linger till dawn dear. Just saying this...


   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy(2), mariage Lhys. (3/4)
A venir : Penny, Fiona, Hedd & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 9143
POINTS : 4859
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-neuf ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Sam 17 Fév - 23:29

Jamais Aloy ne sera chiante avec toi et rien que le mot ne convient pas à la personne qu'elle est réellement, jusqu'à présent elle a toujours été parfaite et jamais ô grand jamais tu as eu ce mot à l'esprit en pensant à elle, ça tournait plus autour de sublime, magnifique, drôle etc... Que du positif, il n'y a que du positif qui émane de la femme que tu aimes. « Je vais gagner le pari et je vais choisir mon prix. » Lances-tu d'un ton joueur, tu sais que tu vas gagner et tu vas te choisir un lot d’exception, elle. Tu n'as besoin que d'elle pour accroître ton bonheur. Quoi que, maintenant, tu vas avoir une autre femme dans ta vie, elles vont se partager ton amour, mais heureusement pour elle, tu débordes d'amour. Tu es prêt à partager ta vie avec deux magnifiques personnes que tu aimes. « Si elle sait qu'elle doit attendre son papa, alors tout va bien. » Tu te doutes que ce n'est pas le cas, mais cette phrase est touchante, elle te fait sourire, elle est en contraste avec la suite, ton énumération de choses à faire qui évidemment ne doit pas rassurer Aloy. Tu es un bourreau de travail, si tu peux en faire plus, tu le feras, mais tu restes réaliste, tu sais ce que tu ne peux pas faire et ce que tu peux faire. Tu t'en mets énormément sur les épaules, mais tu portes bien et tu sais qu'avec l'arrivée de votre fille,t u vas devoir te rendre plus disponible et tu vas y arriver et c'est pour ça que tu as une sacré masse de travail, tu te décharges pour la suite, parce que tu vas demander des congés, tu vas prendre les nombreuses journées que tu n'as jamais prises avant. Tu as un planning en tête et la seule chose qui manque dans celui-ci, c'est le sommeil, tout le reste c'est parfait. Tu pinces les lèvres, sentant la nervosité pointer le bout de son nez, généralement lorsqu'elle prononce ton prénom comme ça, ce n'est pas bon signe. « Crois moi, je décharge tout ce que je ne suis pas obligé de faire, tous les rendez-vous, les mails administratifs, les réunions à préparer pour le staff et elle a tous les étudiants qui ont des questions à rencontrer aussi... » Elle en a du boulot, pas autant que toi, mais tu ne peux pas la charger encore plus et tu ne peux pas charger quelqu'un d'autre que toi parce que tu sais que personne dans ton entourage à l'université peut prendre autant sur les épaules. Ce n'est pas pour rien que l'université était mal en point avant que tu ne viennes, le doyen ne faisant que ds conférences pour se faire de la pub et laissait l'administratif à son équipe qui ne pouvait pas gérer. Toi tu as dû tout reprendre à zéro et tout remettre en place et tu t'en sors bien, enfin tu l'espères. « Mais je sais que la charge est lourde, mais justement, je fais tout maintenant et quand notre petite princesse sera là, je pourrai prendre mes journées, je pourrai rester à la maison. » Tu dévoiles une partie de ton plan, l'autre étant de travailler de la maison, mais tu doutes que ça la rende ravie, tu n'en sais rien tu le lui diras sans doute plus tard. « Je serai complément disponible pour vous deux mon cœur, tu peux compter sur moi. » Mais tu ne seras pas réellement disponible pour toi, tu auras du mal en tout cas, mais tu trouveras la solution parfaite, tu y crois.

_________________

We're meant to be together.
What a Face:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : antiope (avatar), tumblr (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : richard - lloyd

RAGOTS PARTAGÉS : 1250
POINTS : 3336
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-huit ans
CÔTÉ COEUR : elle n'a d'yeux que pour Lloyd
PROFESSION : chef de projet en laboratoire et maman surmenée à temps plein
REPUTATION : On se souvient de ses grands-parents, on se souvient de sa mère. On se souvient de cette petite tête blonde qui courrait partout avec ses sœurs et maintenant, on se souvient d'elle comme la belle jeune femme qu'elle est devenue. Ça été un plaisir de voir Aloy revenir en ville après autant de temps, surtout pour voir à quel point elle s'est épanouie. Et tout ce qu'on peut lui souhaiter, c'est que ça continuer comme ça.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Dim 18 Fév - 12:06


Tu souris. Tu pourrais jouer, et probablement gagner, tu en étais sûr. Mais tu allais lui laisser cette satisfaction d’avoir raison. Malgré son sérieux, Lloyd restait un grand joueur. Il aimait jouer, souvent, que ce soit aux jeux vidéo ou des paris dans ce genre. Toi ça te faisait rire. Ca empêchait en quelque sorte à la routine de s’installer. Tu ne t’ennuyais pas avec lui, jamais, il te surprenait toujours, parfois en mal, mais souvent en bien. Tu étais heureuse avec lui, tellement heureuse que par moment, tu te mettais peut être des barrières, tu étais trop méfiante, par manque de confiance en toi faisait que tu te remettais tout le temps en question et tu avais peur de tout gâcher. Un jour, tu finirais sans doute par tout gâcher à cause de cette peur, de cette pression que tu te mettais. Tu avais un homme parfait à tes côtés, la peur de le perdre t’empêchait des fois d’agir naturellement… Mais de savoir qu’il travaillait autant, non, vraiment, ça ne te rassurait pas. D’ici une semaine, vous alliez devenir parents, et tu ne pouvais pas croire que le fait qu’il est autant de travail pourrait changer simplement en une semaine. « Oui, j’imagine… » Tu te doutes qu’il lui lègue une partie du travail, mais pourtant, chaque fois que tu passes à son bureau, elle a plutôt l’air de se tourner les pouces. Enfin, tu n’es pas très objective sur ce sujet là. Mais bien sûr qu’à choisir, tu préfèrerais qu’elle, elle croule sous le travail, et pas Lloyd. Tu savais pourtant, depuis que tu avais commencé à sortir avec lui que c’était un homme overbooké, qu’il travaillait tout le temps, sans cesse. Mais tu ne savais pas… Peut être qu’une part de toi s’était dit qu’en te mettant en couple avec lui qu’en ayant un enfant avec lui, il allait peut être se poser un petit peu. Mais tu ne pouvais pas, et tu ne pourrais pas le changer de toute façon. « Je sais… » Tu comptes sur lui, mais une part de toi sait que rien ne changera, que Lloyd aura toujours beaucoup de travail et que tu devrais faire avec de toute façon. Tu avais un peu perdu ton sourire, ça te faisait peur, mais tu allais te forcer de ne pas trop y penser. « Fais juste attention, s’il te plait. T’as besoin de temps pour toi, pour te reposer aussi… » Se reposer avec toi, si possible. T’aimerais bien qu’il trouve quelqu’un d’autres à qui il pourrait déléguer des choses, qu’il arrête de s’investir autant auprès de ses étudiants. Mais tu savais qu’il n’arrêterait pas. « Enfin bref… » Tu as l’impression d’avoir jeté un froid dans votre discussion, tu n’es pas à l’aise. Tu te passes une main dans les cheveux, le regard perdu dans le vide. « Je pense que je vais te laisser, ma mère ne va pas tarder à revenir je pense. De toute façon je te rappelle dès que j’ai des nouvelles des médecins, d’accord ? » Il a l’air d’avoir tellement de travail que tu ne veux pas monopoliser son temps.

_________________

Stars shining bright above you. Night breezes seem to whisper “I love you”. Birds singing in the sucamore tree. Dream a little dream of me. Stars fadding but I linger on dear. Still craving your kiss. I'm longing to linger till dawn dear. Just saying this...


   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy(2), mariage Lhys. (3/4)
A venir : Penny, Fiona, Hedd & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 9143
POINTS : 4859
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-neuf ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Dim 18 Fév - 12:32

Tu es dans ta quête pour te justifier, pourquoi est-ce que tu fais ça, pourquoi tu ne demandes pas à quelqu'un d'autre de le faire etc... Tu as en réalité peur d'abandonner la faculté, la laisser entre de mauvaises mains et tu es quelqu'un qui apprécie avec des responsabilités, tu aimes le travail, tu aimes cette satisfaction que tu tires après avoir rendu un travail excellent ou alors, aider quelqu'un. Tu as déjà peur de quitter le poste parce que tu sais que tu ne le garderas pas éternellement. Tu quitteras l'université complètement lorsqu'on te dira que tu ne dois plus avoir le poste. Oui, tu y penses déjà, tu prépares des scénarios, tu te prépares psychologiquement. Tu ne veux pas de surprises. Tu passes ta main à nouveau sur ton visage, tu as l'impression qu'elle ne te croit pas, tu ne lui en veux pas, mais tu ne peux pas t'empêcher de ressentir un peu de déception. Elle te connaît, elle sait que tu tiens ta parole, si tu dis que tu seras là, tu le seras et pas à moitié. Tu lui dirais bien de te croire,tu en rajouterais bien une couche, mais tu te doutes que cette discussion ne prendra jamais fin au téléphone, que ça va tous les deux vous mettre mal à l'aise si vous ne l'êtes pas déjà et puis, c'est de ta faute. Si tu ne travaillais pas autant, si tu n'avais pas cette passion là, vous n'en seriez pas là. Tu commences à culpabiliser. « Tu verras mon cœur, tout ira bien, tout se passera pour le mieux, je te le promets. » Tu ne sais pas si tu réponds à sa question, mais tu essaies et tu ne mens pas, tu sais que tout va bien se passer, que tous les deux, vous allez arrivez à gérer et que ça se passera très bien, tu lui prouveras qu'elle peut être une mère exceptionnelle et qu'elle n'a pas à douter d'elle une seule seconde. Tu t'apprêtes à changer de sujet mais tu as simplement le temps d'ouvrir la bouche qu'elle te dit qu'elle va y aller, que sa mère va revenir. Tu comprends. Elle a certainement envie de passer du temps avec sa mère, après tout, elle n'a pas besoin de toi là-bas. Tu prends tout de travers, ses mots, tu les prends personnellement alors que de base, c'était pour te rassurer, tu ne peux pas t'en empêcher. Tu t'infliges ça tout seul et tu vas devoir gérer ça, tout seul. « Oh... D'accord, je ne vais pas t'embêter plus longtemps mon cœur. Tu passeras le bonjour à ta mère de ma part et tu lui dis de bien prendre soin de toi. » Une petite pause. « Je t'aime Aloy, je serai tout à l'heure à la maison. » Tu attends sagement sa réponse, espérant qu'elle te demande de venir.

_________________

We're meant to be together.
What a Face:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : antiope (avatar), tumblr (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : richard - lloyd

RAGOTS PARTAGÉS : 1250
POINTS : 3336
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-huit ans
CÔTÉ COEUR : elle n'a d'yeux que pour Lloyd
PROFESSION : chef de projet en laboratoire et maman surmenée à temps plein
REPUTATION : On se souvient de ses grands-parents, on se souvient de sa mère. On se souvient de cette petite tête blonde qui courrait partout avec ses sœurs et maintenant, on se souvient d'elle comme la belle jeune femme qu'elle est devenue. Ça été un plaisir de voir Aloy revenir en ville après autant de temps, surtout pour voir à quel point elle s'est épanouie. Et tout ce qu'on peut lui souhaiter, c'est que ça continuer comme ça.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Dim 18 Fév - 13:20


Ta gorge se serre. Tu sens que quelque chose ne va pas entre vous deux. Tu ne veux pas lui dire que tu es terriblement inquiète, que tu te sens mal, que tu sais que seule, tu n’arriveras pas à gérer votre fille. Mais tu ne peux pas, tu ne sais pas pourquoi, tu n’y arrives pas. Peut être parce que tu te dis qu’il ne comprendra pas, parce qu’au bout de neuf mois de grossesse, il était un peu tard pour s’inquiéter de ces choses-là. Tu as l’impression que c’est de ta faute, que c’est toi qui vous mets dans cette situation délicate. Et malheureusement, tu ne sais pas que faire pour en sortir. Alors tu fuis, en quelques sortes. De toute façon ta mère ne va pas tarder à revenir, et tu ne veux pas qu’elle assiste à vos discussions privées entre toi et Lloyd. Encore moins quand c’était parce que tu lui reprochais de trop travailler. Tu lèves doucement les yeux quand il te dit qu’il t’embête, tu ris un peu nerveusement. « C’est moi qui t’embête Lloyd, tu as une tonne de travail qui t’attend. » Tu prends discrètement une grande inspiration, il faut que tu te calmes, il faut que tu arrêtes de penser à tout ce travail qu’il a parce que tu sens que si tu continues, ça risque de passer pour des reproches, alors que ce n’est pas ça. Pas du tout. Tu avais eu du flair, puisque ta mère entrait à ce moment-là dans la chambre. Elle te faisait des signes pour te signaler de dire bonjour à Lloyd. « Elle te passe le bonjour aussi, et ne t’inquiète pas, elle prend bien soin de moi. » Tu affiches un léger sourire, de façade surtout pour ne pas éveiller l’inquiétude de ta mère. Hors de question qu’elle s’en même. « Je t’aime aussi. Bon courage pour cet après-midi. Je t’appelle dès que j’ai des nouvelles. » dis-tu doucement, pudique, ne voulant pas trop que ta mère écoute. Tu attends quelques secondes, et tu raccroches finalement.

Cela devait faire deux heures environ que tu avais été au téléphone avec Lloyd, et le docteur venait de sortir de ta chambre. Tu avais passé l’échographie, et il t’avait parlé des résultats. En gros, si tu te fiais à lui, le bébé avait commencé à descendre, ce qui était normal à une semaine de l’accouchement. Tu avais donc ressenti des contractions, plus fortes que d’habitude. Elles avaient duré plus longtemps parce que tes muscles avaient réagi au déplacement infime du bébé et étaient donc restés contractés. A priori, ce n’était rien, mais le docteur avait décidé de quand même te garder à l’hôpital, pour cette nuit. Tu avais moins mal, c’est vrai, et une infirmière devait passer pour te donner un médicament pour la douleur. Il fallait que tu préviennes Lloyd, tu le lui avais promis, et étant donné que les médicaments qu’ils comptaient te donner allaient être assez fort, tu préférais l’appeler maintenant, avant de t’endormir. Ta mère était partie, tu lui avais dit que ça allait, elle avait vu le médecin comme toi, elle était rassurée et tu lui avais dit de rentrer. Tu étais nerveuse à l’idée d’avoir Lloyd au téléphone. Depuis que tu avais raccroché plus tôt, tu te sentais horriblement mal, comme si tu avais fait une grosse erreur, mais tu avais du mal à savoir quoi précisément. Tu jouais nerveusement avec ton téléphone avant de l’appeler. Tu l’entends décrocher après quelques tonalités. Tu prends une grande inspiration. « Hey. C’est encore moi… Je te dérange ? »

_________________

Stars shining bright above you. Night breezes seem to whisper “I love you”. Birds singing in the sucamore tree. Dream a little dream of me. Stars fadding but I linger on dear. Still craving your kiss. I'm longing to linger till dawn dear. Just saying this...


   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy(2), mariage Lhys. (3/4)
A venir : Penny, Fiona, Hedd & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 9143
POINTS : 4859
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-neuf ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Dim 18 Fév - 13:38

Évidemment qu'elle ne te demande pas de venir. Tu n'aurais pas dû imaginer ça, tu es déçu. Tu la laisses raccrocher la première et tu poses ton téléphone à côté de toi, prenant ton visage entre tes mains. Vous arrivez à passer par toutes les émotions en un coup de téléphone qui ne dure que quelques minutes. Il faut que tu te ressaisisses, pas question que tu te laisses aller. Tu dois rester fort. Tu t'autorises cependant quelques minutes pour souffler, ressentant l'envie de fumer, très forte. Tu n'en fais rien, tu prends un café, quelques biscuits secs et tu reprends ton travail, sans broncher.

C'est quelques heures plus tard que ton téléphone commence à vibrer dans ta poche, tu es dehors cette fois, un café en main, tu viens de t'autoriser une nouvelle pause, c'est une vraie coïncidence qu'elle t'appelle à ce moment là, cependant, tu refuses l'arrivée de deux étudiants qui avaient certainement des questions. Tu réponds à ton téléphone ne sachant pas si tu es soulagé ou pas de voir son prénom sur l'écran. Tu ne peux t'empêcher d'être inquiet, après tout, elle est à l’hôpital. « Hey mon cœur, non, non évidemment que tu ne me déranges pas. » Tu t'éloignes des personnes qui se trouvent autour de toi, tu marches tranquillement à côté des bâtiments de la faculté. « Comment tu te sens ? » Demandes-tu avec tendresse dans ta voix, pas d'inquiétude, non, franchement tu as déjà bien foiré dans la conversation précédente, pas question que tu fasses le con ici. Tu prends sur toi et tout se passera bien.

_________________

We're meant to be together.
What a Face:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : antiope (avatar), tumblr (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : richard - lloyd

RAGOTS PARTAGÉS : 1250
POINTS : 3336
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-huit ans
CÔTÉ COEUR : elle n'a d'yeux que pour Lloyd
PROFESSION : chef de projet en laboratoire et maman surmenée à temps plein
REPUTATION : On se souvient de ses grands-parents, on se souvient de sa mère. On se souvient de cette petite tête blonde qui courrait partout avec ses sœurs et maintenant, on se souvient d'elle comme la belle jeune femme qu'elle est devenue. Ça été un plaisir de voir Aloy revenir en ville après autant de temps, surtout pour voir à quel point elle s'est épanouie. Et tout ce qu'on peut lui souhaiter, c'est que ça continuer comme ça.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd Dim 18 Fév - 14:31


Tu allais faire attention cette fois-ci. Tu n’allais pas relancer le sujet de son travail, tu allais te faire toute petite et tu allais essayer de réparer les choses, autant que tu le pourrais. Ce n’était pas évident par téléphone, et bien sûr que tu aurais aimé qu’il soit là, mais ça serait affreusement hypocrite de ta part de lui demander de venir après lui avoir reproché sa tonne de travail, tu ne pouvais pas lui demander de sciemment quitter son bureau. « Hum… Ca va. Je commence juste un peu à fatiguer mais tout va bien. » Cette fatigue, elle commençait à s’emparer de toi. Tu ne savais pas à quoi elle était dû, si c’était uniquement les douleurs, ou le fait que tout ce que vous vous étiez dit avec Lloyd tournait dans ta tête. Tu voulais rentrer à la maison, t’endormir dans ses bras, mais ça allait attendre, au moins jusqu’à demain. « Et toi, est-ce que ça va ? Tu... » Tu te coupes, baissant ton regard. Tu allais lui demander comment il avait avancé dans son travail, mais ce n’était pas une bonne idée. Tu ne voulais pas ranimer ce débat sur le surplus de travail qu’il prenait à sa charge. Vous en aviez eu assez. Tu te concentres sur ta respiration, avant de poursuivre. « Le docteur vient de passer. J’ai fait l’échographie et tout va bien. C’était juste des contractions finalement, de grosses contractions. Mais… » Tu t’arrêtes. Tu sais que Lloyd ne va pas bien prendre le fait que tu devais passer la nuit ici. Il allait s’inquiéter, se poser mille et une questions sur pourquoi est-ce que tu allais bien et donc tu restais là, sur le fait que vous ne dormiriez pas ensemble cette nuit, sur tellement de choses. Et toi, ça t’énervait aussi, surtout après votre discussion de toute à l’heure. « Ils préfèrent quand même me garder pour cette nuit. Juste pour garder un œil sur le bébé et s’assurer que tout va bien. » Voilà. Tu craignais sa réponse, sa réaction. Tu avais l’impression que ça allait encore vous mener à une prise de tête supplémentaire. Tu t’allongeais dans le lit, en attente.

_________________

Stars shining bright above you. Night breezes seem to whisper “I love you”. Birds singing in the sucamore tree. Dream a little dream of me. Stars fadding but I linger on dear. Still craving your kiss. I'm longing to linger till dawn dear. Just saying this...


   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Appel d'Aloy à Lloyd

Revenir en haut Aller en bas

Appel d'Aloy à Lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-