AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[Aidriel#2] Tu m'as manqué...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : BlondieNate
TES DOUBLES : Brian, ce type paumé & Robbie le petit chou
TON AVATAR : Daniel Andrew Sharman, ce beau gosse.
TES CRÉDITS : the riddler - XynPapple
TA DISPONIBILITE RP : Disponible pour encore deux rp !

+ Hopriel
+ Faithriel
+ Aidriel
+ Sheriel

Terminés :
+ Hopriel#1
+ Hopriel#2
+ Hopriel#3
+ Samriel#1
+ Samriel#2
+ Faithriel#1
+ Sheriel#1
+ Aidriel#1

En attente : Théodore


RAGOTS PARTAGÉS : 1455
POINTS : 3068
ARRIVÉE À TENBY : 02/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (27 Août 1989)
CÔTÉ COEUR : En couple depuis le mois de Février avec Hope.
PROFESSION : Coiffeur


MessageSujet: [Aidriel#2] Tu m'as manqué... Mer 14 Fév - 0:44


« Tu m'as manqué... »
ft. Aiden & Gabriel

Je suis pas bien. Depuis le mois de Juillet Hope refuse catégoriquement de me parler, on a coupé les ponts pour ainsi dire ou plus précisément elle a coupé les ponts sans me laisser le choix de dire quoi que ce soit voire même de me défendre moi ainsi que notre amitié, déjà ça je le vis extrêmement mal parce qu'elle me manque et que je ressens le manque de ma brune à longueur de temps. Et vu que ma brune vit dans l'appartement en face du mien ça aide encore moins à ce que je reste calme étant donné que de temps à autre il m'arrive de la croiser par exemple en rentrant ou en sortant de l'immeuble, en prenant l'ascenseur ou que sais-je encore. Très clairement ça me fait énormément de peine toute cette tension. Mais ce qui me bouffe le plus c'est qu'en Octobre, en fin de mois, j'ai appris le cancer de mon père, un cancer du poumon catastrophique, ça fait des années que je lui dis de ralentir sur la clope et il ne m'a point écouté. Je peux comprendre qu'il ai pas écouté je suis moi-même fumeur et je sais plus m'arrêter depuis longtemps mais quand même... En bref je suis bouleversé et du coup je ne parle plus, j'ai passé des vacances de fin d'année pourries, j'ai vu mon père pour Noël nous avons mangé un morceau ensemble mais pour le réveillon alors qu'habituellement je me bouge dans tout un tas de bars et de boîte en tout genre cette année j'ai refusé de faire quoi que ce soit non seulement par rapport à Hope parce que j'en ai marre qu'elle me prenne pour un énorme pervers qui pense qu'avec sa queue mais parce qu'en prime je ne me sentais pas d'agir comme un con une année de plus en picolant jusqu'à ne plus pouvoir rien avaler et finir comme mon père. Et dans le cas du sexe et de la fête pour ainsi dire j'ai arrêté tout ça depuis que Hope et moi on se parle plus. Je peux plus, j'en suis incapable justement parce que ça me bouffe.

Néanmoins en ce qui concerne l'alcool je ne cache pas que j'abuse un peu trop depuis toutes ces conneries. Entre le cancer de mon pauvre père et l'abandon de Hope je me suis mis a picoler bien comme il faut et je le vis mal. Donc l'alcool m'aide considérablement a compenser face à ma douleur. Et justement là je suis complètement torché alors oui lorsque j'entends qu'on sonne à la porte de mon appartement je grimace et me lève péniblement tout en me trainant jusqu'à la porte que j'ouvre sans chercher plus loin. Bien sûr lorsque je vois mon meilleur ami d'un côté je suis ravi de le voir mais d'un autre côté non parce que le fait est qu'il me voit dans un état pareil bah c'est un peu la honte, j'en suis pas fier. Mon meilleur ami a toujours eu une bonne image de moi et là rien qu'à ma gueule il peut voir que je suis au fond de ma vie et ça me fait chier. « Salut mec. Ça fait un bout. » Que je lui dis d'une voix bien trop alcoolisée à mon goût, je grimace alors tout en le laissant entrer. Ouais, on s'est pas vu depuis un long moment, des mois en fait, on s'est même pas souhaité la bonne année en face à face alors que les années précédentes on se faisait un petit repas tous les deux cette année non. Il a l'air inquiet ça me fait chier.... J'ai merdé, je merde avec tout le monde. Hope, Aiden, sa fille. Tout le monde. Et je me sens comme un imbécile maintenant que je suis pris sur le fait accomplit soit que je picole...

_________________


 
Hopriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : William T. Hardy, Victor I. Cartwright, Théodore C. Pembroke et Seren A. Vaughan
TON AVATAR : Arthur -smoking- Darvill
TES CRÉDITS : Avatar: rustynails, signature:hedgekey et tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 4217
POINTS : 586
ARRIVÉE À TENBY : 17/06/2014

You are the only girl in my life
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (10 juin)
CÔTÉ COEUR : Pétrifié par une vision venue tout droit d'un passé.
PROFESSION : professeur de musique et d'art dramatique
REPUTATION : Vous avez vu les nouvelles? Sa femme a été assassiné et il était une victime lui aussi. Depuis qu'il est revenu de Liverpool, il est seul... Vous avez pas vu le boulanger avec qui il était toujours?



MessageSujet: Re: [Aidriel#2] Tu m'as manqué... Lun 19 Mar - 3:27

J’étais sur une bizarre de petite bulle depuis que nous avions eu cette discussion, Greg et moi. Curieux parce que j’avais senti un poids qui s’appuyait sur ma poitrine qui s’était étrangement levé lorsque j’avais dévoilé ce que j’avais traversé et la raison pour laquelle mes mains avaient ressenti l’obligation de repousser ses avances. Pour la première fois depuis longtemps, j’avais un semblant de confiance pour l’avenir qui se dessinait en face de moi. Je ne savais pas où allait me mener ma relation avec Greg – pour être vraiment honnête, je ne voulais pas nécessairement le savoir. Juste laisser la vie me guider. Je ne savais pas ce que la vie me réservait… et pour la première fois, ça m’allait. Parce que j’étais satisfait de savoir qu’il n’était pas pour s’enfuir sous le principe que j’avais traversé l’enfer.

Il me vient toutefois en tête que sur ce petit nuage, j’avais probablement négligé des gens qui me tenaient à cœur. Depuis combien de temps n’avais-je pas contacté Gabriel parce que je ne savais pas comment aborder une relation aussi désastreuse que celle que j’avais eu avec mon ex. Notre dernière discussion datait probablement de la dernière coupe de cheveux de ma fille qui grandissait à vue d’œil. J’avais donc pris la décision unilatérale de m’inviter chez lui… Après tout, il ne m’avait pas plus contacté que je ne l’avais contacté… Ce qui était également misérable de part et d’autre.

Après avoir fait appel à la même gardienne à laquelle je faisais appel depuis près d’un an, j’avais mis ma guitare dans mon étuit et j’avais pris le chemin de son appartement sans avoir la moindre idée de la situation qui allait me tomber dessus. Je toquais à la porte avec un petit sourire qui fondit après qu’il m’eut ouvert la porte. Si son œil vitreux n’était pas un indice qu’il était dans un état d’ébriété avancé, son haleine ou sa voix auraient tôt fait de vendre la mèche. Je me retiens de prendre un air un peu trop paternaliste… je n’étais qu’un ami après tout, je n’étais pas pour être celui qui allait le materner comme un enfant : « Salut mec! Je m’invitais pour une fête à l’improviste… mais avoir su que je te trouverais dans cet état, j’aurais révisé mes plans. » demandais-je en m’invitant à l’intérieur sans attendre qu’il ne le fasse d’une manière explicite. Je détachais mon manteau qui alla s’installer sur le porte-manteau. Mon regard se porta sur la bouteille d’alcool. « T’as assez bu pour ce soir. » annoncais-je d’un ton honnête. L’alcool n’avait jamais été ma manière de gérer la douleur que je ressentais. Je savais que certaines personnes le faisaient et dans l’absolu… j’étais capable de le comprendre. Mais mes parents m’avaient fait un cadeau extraordinaire quand j’étais enfants. Ils m’avaient donné la musique comme un moyen d’exprimer mon anxiété, ma peur, ma tristesse et ma colère. J’avais composé avec violence jusqu’à ce que je ne puisse plus sentir.

Bien sûr que je m’inquiétais qu’un des rares bons amis que je m’étais fait ici choisisse de se noyer dans de l’alcool pour ne plus sentir ce qui l’habitait comme peur et comme anxiété. Je ne le cachais même pas lorsque je m’assis sur le sofa en le regardant : « Alors… tu m’expliques pourquoi je te trouve dans ce party en solitaire ou je te fais un interrogatoire en bonne et due forme? » demandais-je doucement en déposant mes mains croisées sur mes jambes.

_________________

Everything has changed
Sans le savoir, nous avons vieilli. En bien ou en mal? Te recroiser après tout ce temps... une curieuse histoire... presque incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : BlondieNate
TES DOUBLES : Brian, ce type paumé & Robbie le petit chou
TON AVATAR : Daniel Andrew Sharman, ce beau gosse.
TES CRÉDITS : the riddler - XynPapple
TA DISPONIBILITE RP : Disponible pour encore deux rp !

+ Hopriel
+ Faithriel
+ Aidriel
+ Sheriel

Terminés :
+ Hopriel#1
+ Hopriel#2
+ Hopriel#3
+ Samriel#1
+ Samriel#2
+ Faithriel#1
+ Sheriel#1
+ Aidriel#1

En attente : Théodore


RAGOTS PARTAGÉS : 1455
POINTS : 3068
ARRIVÉE À TENBY : 02/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (27 Août 1989)
CÔTÉ COEUR : En couple depuis le mois de Février avec Hope.
PROFESSION : Coiffeur


MessageSujet: Re: [Aidriel#2] Tu m'as manqué... Mar 10 Avr - 12:46


« Tu m'as manqué... »
ft. Aiden & Gabriel

Si j'avais su que je me retrouverais dans uen situation comme celle-ci soit de recevoir de la visite alors que je comptais bien me torcher la tronche comme j'ai l'habitude de le faire depuis un certain temps maintenant, depuis qu'elle m'a abandonné. Si j'avais su que mon meilleur ami prendrait l'initiative de lui-même de venir me voir aujourd'hui j'aurais revu mes plans, j'aurais agi autrement pour qu'il ne se doute pas de l'état dans lequel je suis depuis que Hope m'a lâché. C'est difficile, difficile et délicat de se dire que ma brune m'a lâché du jour au lendemain et que je ne suis qu'un queutard pour elle. Je ne pensais pas que ça se passerait comme ça, qu'elle réagirait de cette façon, m'enverrait chier comme une vulgaire merde, me lâcherait en décidant que je ne vaux pas la peine qu'elle me connaisse. Depuis ce jour je suis incapable de vivre normalement, je suis constamment en train de picoler, je ne vais quasiment plus dans des boîtes ni dans des bars, résultat je ne couche plus avec qui que ce soit et du coup je suis en manque. La tristesse me ronge de l'intérieur alors que je songe à tout ceci et ça me fait du mal de me dire que je ne reverrais Hope que par erreur dans l'immeuble ou quelque chose dans le genre. Jamais plus on ne sera proches, jamais plus elle ne viendra me voir dans mon appartement ou moi la voir chez elle. Tout ça, ça appartient désormais au passé et ça me fait tellement de mal que j'en pleure encore par moment. Certains de mes potes s'imaginent que je suis amoureux d'elle mais il n'en est rien, l'amour pour moi ça n'existe pas donc non mes potes se trompent, je ne suis pas amoureux. C'est impossible, pas moi.

Et là alors que je songe à tout ceci mon meilleur ami rentre dans mon logement sans même me demander mon avis il s'excuse d'arriver sans prévenir et que s'il avait su qu'il me trouverait dans cet état il aurait révisé ses plans, je baisse la tête embarrassé sans rien répondre alors qu'il me prend ma bouteille des mains, je le laisse faire de toute façon je sais que je vais me faire engueuler. On file se poser dans mon salon sur le canapé et il me demande ce qu'il se passe je soupire un grand coup. « C'est la merde totale mec... » Dis-je stressé par ma situation du moment tout en posant mes yeux bleus sur lui. « Entre mon père qui est mourant et entre une amie à moi qui m'a lâché un peu du jour au lendemain je ne suis plus que l'ombre de moi-même. Pour mon père j'ai appris y'a quelques mois qu'il avait un cancer je te l'avais dis je crois. Et pour la fille disons simplement qu'elle est amoureuse de moi ou plus précisément qu'elle croit l'être et moi non. Du coup vu que je ne peux pas lui donner ce qu'elle veut soit une relation elle a préférée couper les ponts avec moi et tout ça je le vis mal. » Contais-je en soupirant ma tristesse tout en attrapant mon paquet de clopes pour m'en griller une. « Je me sens seul et j'ai l'impression que ça ne va jamais s'arranger, que ce sera toujours un merdier épouvantable. Je l'ai perdue... Et ça me fait vraiment du mal de me dire que je suis juste une queutard à ses yeux. Donc même baiser j'ai arrêter de le faire. Je fais plus rien de réellement concret, je couche plus, je vais plus en soirée, rien... Je picole ici et c'est tout. » Et suite à ses mots je décide de m'arrêter là je suppose qu'il a compris que j'étais bien désespéré et que ça ne va pas du tout...

Spoiler:
 

_________________


 
Hopriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Aidriel#2] Tu m'as manqué...

Revenir en haut Aller en bas

[Aidriel#2] Tu m'as manqué...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Historical Center :: Residences :: Esplanade :: 10 Esplanade-