AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

crazy 'til we see the sun. (rhys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1342
POINTS : 3760
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: crazy 'til we see the sun. (rhys) Jeu 1 Fév - 15:30


rhys & danny

wild boys fallen far from glory
reckless and so hungered


26 JANVIER 2018. Aéroport de Swansea. Le départ imminent, le week-end que j'attends depuis si longtemps. J'aurais pu partir à Vegas des millions de fois mais si c'est pour me faire remballer à chaque casino ou hôtel ou pour me faire arrêter avec de faux documents, non merci. La patience est une vertu et je suis sûr que je ne regretterais pas d'avoir attendu. Qui plus est, ce voyage se fait avec le beau et grand Rhys, ce vieil ami qui, malgré la différence d'âge, m'est aussi proche que certains. J'espère que ta petite famille survivra sans toi. dis-je alors que la file avance doucement. J'ai l'impression que l'avion est à des millions de kilomètres alors qu'en fin de compte, il n'y a que quelques personnes qui nous sépare de l'entrée. Et moi qui croyais que les premières classes rentraient plus vite, j'aurais du prendre une compagnie dont je m'étais assuré de ça. Ma manière de prendre des nouvelles est un peu maladroite, mais je n'ai pas envie de lui faire penser que la possibilité d'une famille m'intéresse. Lui qui pense déjà que je finirais par me calmer, je n'ai pas envie de lui donner raison. En tous cas, merci. J'avais bien besoin d'un bon truc entre mecs. J'ai trop de femmes dans ma vie, trop de femmes autour de moi. Mon manque de succès chez les hommes en est sûrement la preuve. J'ai besoin d'adultes dans ma vie, des gens capable de faire la part des choses et qui ne me prennent pas la tête pour grand chose. Gwen, Rhys, Caleb, Yev ... C'est pour ça que je m'entends si bien avec eux. Mais passant ce moment de remerciement, passant ce moment de faiblesse, je récupère mes esprits tandis que nous pouvons enfin nous asseoir sur nos sièges. Nous posons nos valises dans un compartiment qui nous est réservé. Puis Vegaaaaaaas baby ! criais-je, faisant retourner quelques personnes sur mon passage. Je rigole sous le coup de ma bêtise puis m’assois pour de bon, histoire de me faire un peu plus discret cette fois. Tu découvre la première classe n'est-ce pas ? Tu vas voir, c'est génial. Je me moque un peu, sans réellement connaître la réponse à ma question. De toutes façons, il aura quelques heures pour me raconter ses histoires, l'avion décollant enfin. La boisson, la nourriture, de quoi regarder des films, des hôtesses de l'air assez canon ... La totale.


****


Une éternité. Je suis quelqu'un de patient à la base, surtout quand il s'agit de voyager, mais je n'avais jamais fais de voyage aussi long. C'est comme si j'avais fais le tour de la terre alors que je n'ai parcouru que la moitié. Voir le quart. J'avais oublié à quel point le décalage horaire ... C'est casse les pieds. dis-je alors que nous sortons de l'aéroport. J'enlève ma veste, conscient que nous étions enfin arrivé dans un climat un peu plus chaud. On se dirige vers les voitures de location et après quelques papiers à remplir, notre jolie voiture nous attend. J'avais opté sur quelque chose de tape à l’œil, histoire de bien se fondre dans la masse. Puis c'est plus facile de pouvoir se déplacer comme on veut quand on veut plutôt que de prendre le bus. Conduis, j'arriverais à rien là. Puis c'est toi l'adulte responsable. Je lui tire la langue, lui lance les clés et monte sur le siège passager. On démarre et je m'enfonce dans mon siège, prêt à m'endormir. J'ai hésité mais j'ai fini par nous prendre des chambres au Hard Rock hotel. Le Plaza, ça faisait trop officiel et pas assez drôle. Puis j'ai vu qu'il y a plein de fêtes, plein de concerts, plein d'animations. Je sais que l'hôtel est plus adapté pour mon genre mais je suis sûr que ça ne déplaira pas au Blake. Ou en tous cas je l'espère. Le Hard Rock et sa réputation le suive, même si on ne passera pas forcément énormément de temps là bas. Bon, on commence par quoi ? Parce que dormir, c'est tricher et puis bon, on a que trois jours ici. finis-je par lui dire, explosant de rire. Je passe ma main hors de la voiture, histoire de profiter d'un peu de vent. Car il fait chaud, dans le Nevada, et j'aurais dû m'en douter. Il fait toujours chaud dans le désert. Et espérons que ce ne soit pas le seul truc qui fera monter la température aujourd'hui. J'ai tellement d'attentes sur ce voyage, que je n'ai pas envie d'être déçu. Je sais que ça n'arrivera sûrement pas, mais il faut toujours se préparer au pire.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.


Dernière édition par Daniel M. Granger le Jeu 1 Mar - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1767
POINTS : 3417
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Mar 6 Fév - 18:53


what happens in vegas stays in vegas
Daniel & Rhys

« J'espère que ta petite famille survivra sans toi. » Rhys tourne légèrement la tête vers Danny, amusé par la réplique. Ils sont côte à côte dans la file d’attente, attendant de passer les contrôles pour monter dans l’avion. « Je m’inquiéterai plus pour ton harem si j’étais toi. Toutes ces filles qui vont se languir, sûrement mortes de jalousie en imaginant tout ce que tu pourrais faire à Vegas… » Le Blake taquine sans vergogne son jeune compagnon de voyage, plus par habitude que véritable malice. Avec Caleb, ils en avaient fait un hobby et cette mauvaise habitude n’avait jamais disparue. C’était presque mécanique… En tout cas, il était vrai que c’était la première fois que le blond partait aussi longtemps depuis que Lizzie et lui avaient la garde des jumeaux et il angoissait un peu. Mais jamais il ne l’avouerait à Danny qui le voyait déjà comme un monsieur d’un âge vénérable, un peu trop porté sur les responsabilités. « En tous cas, merci. J'avais bien besoin d'un bon truc entre mecs. » Rhys pose une main amicale sur l’épaule du Granger. «  Merci à toi ! J’en avais bien besoin aussi, ça va être mortel ! » Il ne mentait pas. Daniel était plus jeune que lui mais ça ne voulait pas dire que le Blake ne retirait rien de sa compagnie. Bien au contraire. Le brun lui apportait de la joie, de la déconnade, lui faisait oublier les malheurs qui l’avaient fait grandir trop vite. Avec lui, Rhys retrouvait le grain de folie qui sommeillait en lui et c’était génial… L’exemple parfait étant quand ils sont enfin installés dans l’avion. « Vegaaaaaaas baby ! » Crie tout à coup Daniel s’attirant le regard d’un certain nombre des passages. Pas gêné pour un sous, Rhys l’accompagne joyeusement, réellement enthousiasmé par l’idée de ce voyage. Vegas entre potes, c’était le rêve de tous les mecs. « Vegaaaaaaas baby ! » Crie t-il à son tour, prenant volontairement une voix plus aigue. Ils le font encore quelques fois mais se calment juste à temps pour ne pas se faire engueuler par une hôtesse un peu trop zélée. « Tu découvre la première classe n'est-ce pas ? Tu vas voir, c'est génial. » Rhys rigole devant l’enthousiasme du jeune homme mais il y a quelque chose qu’il doit lui dire quand même. « Ne dis pas ce genre de choses… ça te fait passer pour un petit con prétentieux. » Le ton du blond est resté bon enfant mais quand on avait son égo, on n’aimait pas trop se faire apprendre ainsi la vie par un mec plus jeune et plus gâté que vous.

***

La fatigue laisse place au fur et à mesure que les heures de vol passent et quand les deux amis débarquent sur le parking du LAS, le plus célèbre aéroport de Vegas, ils sont un peu hébétés en sentant le soleil taper sur leurs crânes. « J'avais oublié à quel point le décalage horaire ... C'est casse les pieds. » Rhys rigole, comme toujours amusé par la spontanéité de Danny. « Tu es sûr que c’est le décalage horaire qui fait que tu n’as plus les yeux en face des trous ? Ou c’est d’avoir maté l’hôtesse de l’air tout le voyage ? » En tout cas, il a beau se moquer des petits travers de Danny, il doit reconnaître son sens de l’organisation et son bon goût quand ils retirent la voiture de location. Un long sifflement s’échappe des lèvres de Rhys quand il découvre le bolide que leur a choisi Danny. Il n’a pas le temps de se remettre de sa surprise que les clefs lui atterrissent dans les mains. « Conduis, j'arriverais à rien là. Puis c'est toi l'adulte responsable. » Excité comme un gamin, Rhys attrape les clés, impatient de se mettre au volant malgré les heures de vol. La fatigue qu’il avait ressentie s’était évaporée à l’idée de conduire ce petit bijou. « Pour une fois, je suis en total accord avec l’idée. » Il se force toutefois à calmer ses ardeurs, se concentrant pour sortir la voiture du parking sans encombre. Après tout, il s’agissait de prendre en main un type de véhicule qu’il n’avait jamais conduit dans une ville étrangère. Ça ne l’empêche pas d’entendre ce que lui raconte Danny, confortablement installé à côté de lui sur le siège passager. Et ce qu’il entend lui plaît. « Voilà un homme selon mon cœur. C’est une super idée… Le Plaza, c’est tellement cliché… »

Et l’osmose continue à régner entre les deux amis puisque Rhys est entièrement d’accord avec Daniel. Ils n’étaient ici que trois jours, il fallait qu’ils dorment le moins possible. Malheureusement, cela donne lieu à une nouvelle taquinerie pour le pauvre garçon. « Si dormir c’est tricher, redresse toi et continue de me parler le temps qu’on arrive à l’hôtel, sinon dans 5 minutes, tu dors comme un bébé. N’oublie pas que tu es un grand garçon maintenant ! » Car ils étaient avant tout là pour fêter l’anniversaire de Danny et Rhys ne l’oubliait pas. Il était décidé à lui faire une surprise et aussi… quelques blagues. Il n'hésite donc pas quand son passager lui demande quel est le programme. « Notre premier arrêt, c’est la Love Chapelle. Je veux t’épouser devant un Elvis bedonnant, Daniel Granger. Et montrer à Vegas tout entier à quel point je t’aime ! » Crie t-il mort de rire avant de se reprendre un peu. Mais c’était plus fort que lui, il se sentait prêt à toutes les bêtises. Il y avait de quoi être euphorique… Il était au volant de cette belle voiture, il faisait un temps magnifique et il était avec le mec le plus fun qui soit. « Non bon, vu notre état, je garde ta surprise d’anniversaire pour demain… Cela dit, on peut commencer notre liste des incontournables dès maintenant. Je vois une fin d’après-midi au bord de l’immense piscine de l’hôtel. Comme ça on est requinqués pour la soirée et là on pourra aller au Bellagio ou voir un show. Ça t’inspire ? »

(c) DΛNDELION

_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1342
POINTS : 3760
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Jeu 8 Fév - 0:35


rhys & danny

wild boys fallen far from glory
reckless and so hungered


On débarque sur le parking de LAS un peu fatigué. Personnellement, j'ai l'impression d'avoir perdu toute notion de temps, au point d'en avoir la tête qui tourne un peu. J'entends par contre très bien la remarque qui sort de sa bouche. J'ai passé trop de temps à me comporter comme un petit con prétentieux. Je tire la langue, fais référence au début du voyage. Je l'assume complètement ce côté, conscient de ce que je suis et de ma manière de faire. Puis au vu du comportement que j'ai dû avoir dans l'avion, je n'ai pas vraiment prouvé le contraire. Et j'avoue qu'elle était plutôt pas mal. Grande, brune, des jambes qui n'en finissent pas et des yeux de chat ; tout ce que j'apprécie chez une femme. J'ai chopé son numéro quand t'étais aux toilettes. Je ne sais pas comment j'ai fais mais j'ai réussi. Pour une fois, je n'ai pas utilisé de stratagèmes en particulier. Je lui ai fais la conversation assez vite et j'ai souri comme je souris à toutes les jolies filles. Je suis sûr que j'ai du faire quelque chose en plus mais j'ai du mal à m'en souvenir. Une chose est sûre, je l'appellerais. Je savais qu'elle te plairait. lui dis-je après avoir vu l'énorme sourire se former sur ses lèvres quand je lui ai donné les clés de notre belle voiture. On rentre dedans et on prend directement la route. C'est là que je lui parle des plans niveau hôtel, lui expliquant que je n'ai pas eu envie de remplir les stéréotypes en nous installant au Plaza. Cliché et chiant. Je suis sûr qu'il n'y a que des vieux dans ce truc. Tu t'y sentirais à ta place mais comme je suis avec toi, je suis bien obligé de nous emmené dans quelque chose de plus marrant. finis-je par dire, profitant de l'occasion pour l'embêter un petit peu.

J'étais agacé par le ton d'adulte qu'il prenait avec moi mais en même temps, je trouvais ça assez drôle. On passe notre temps à se rappeler notre âge, lui en m'appelant gamin et moi en l'appelant le vieux. C'est ça, moque toi. dis-je en souriant autant que lui. Mais il avait raison. La manière dont j'étais installé sur ce siège en cuir me pousse déjà à somnoler, le fait de parler me rendant apte à ne pas le faire directement. Je me redresse et réfléchis. Mouais ... Je crois que je n'aurais rien contre une sieste de 20 minutes. Ou un bon café italien, celui qui est hyper fort là. Je bouge les mains, montre que je réfléchis. Je ne trouve pas le nom de ce fameux café mais plus j'y pense, plus j'en ai envie. Ce truc bien fort et bien noir qui te retape mieux et plus rapidement que toutes les boissons énergisantes que tu trouve un peu partout. J'écoute le Blake me faire quelques plans tandis que je pense encore à cette boisson chaude. Je me retourne en entendant une de ses idées. Mais oui ! Le grand classique du mariage avec Elvis. C'est comme une tradition, un point que tu ne pouvais ignorer en passant quelques jours ici. Je n'aurais par contre jamais cru que ça viendrait à l'idée du jeune homme à mes côtés, lui que je connais assez classique pour se marier avec Lizzie, et personne d'autre. Par contre, je t'embrasse pas mec. Je t'aime bien, mais pas à ce point. Il te manque une jolie petite paire, juste là ... finis-je par dire, explosant de rire en imaginant la scène.

Je le sens de la même humeur que moi, je sens qu'il prend quelques années en moins pour être au même niveau que moi. Fatigué mais euphorique, des millions d'idées lui sortent de sa tête et des millions qui traversent la mienne. Je ne suis pas d'accord. Maintenant que t'as parlé de ta surprise, je vais être incapable de me concentrer sur autre chose. Je ne suis pas un grand fan de surprises, j'aime savoir assez vite ce qu'on me réserve, très curieux de nature. Mais je sentais que j'allais regretter cette remarque, parce qu'il jouera forcément sur ce fait. En tous cas, je suis curieux de voir ce qu'il me réserve pour ce petit trip entre hommes. Ça ne pouvait être que bon. J'avoue que l'idée du bain de soleil, par contre, me semble être une bonne. Ça m'inspire totalement tout ça. Le soleil qui marque la peau, la chaleur qui n'en finit plus. L'hiver est trop long et trop froid en Europe, on a besoin d'une dose de vitamine D pour remonter le moral de tout le pays. Je suis sûr que ça en rendrait certains plus aimable. Mais je veux quand même me marier avec toi, Rhys Blake. Je prendrais même ton nom de famille si tu y tiens. finis-je par dire en revenant sur ses paroles de tout à l'heure. Je crois que je veux faire ça en premier, comme pour vérifier que nous sommes tous les deux capable d'aller jusqu'au bout. Mais d'abord, on traîne autour de la piscine pour se ressourcer et après, on passe aux choses beaucoup plus sérieuses.

Nous arrivons enfin et Rhys parque la voiture pas très loin de l'entrée. Je me dépêche de passer la porte de l'hôtel, comme un gamin excité prêt à avoir tout ce dont il rêve. Bonjour. J'ai réservé au nom de Granger. Il baisse la tête, cherche la réservation sur son ordinateur. Suite de luxe, vue sur Vegas et deux lits séparé. C'est bien ça Monsieur? dit-il en me tendant les clés. Ma réservation, mot pour mot. C'est ça. Merci ! Un large sourire, une clé saisie et je peux enfin me retourner vers mon ami, comme pour lui dire que ça y est, nous sommes enfin arrivé. Plus moyen de faire un pas vers l'arrière, nous entrons dans une spirale d’événements qui vont s'enchaîner les trois prochaines jours. Bon, on va se mettre en maillot et on descend directement. Ça marche pour toi ? dis-je en marchant vers l’ascenseur. Je ne sais pas si c'est la fatigue, l'excitation ou un mélange des deux, mais je sonnerais presque comme un fou en parlant de la sorte. On monte à notre étage, je passe la clé électronique dans la porte et nous rentrons dans un rêve éveillé ; cette chambre est magnifique en tous points, la vue aussi. Je pose directement ma valise sur mon lit. Je vais appeler le room service, qu'ils nous servent à la piscine. Tu veux quelque chose en particulier ou je commande tout ce qu'il y a sur la liste ? criais-je en partant vers la salle de bain, mon maillot et un short dans les mains. Tout en écoutant sa réponse, je me déshabille et enfile les vêtements plus confortables. C'est bon d'être si peu habillé et de sentir autant de chaleur contre sa peau. La température est à seulement 25 degrés mais pour des anglais comme nous, c'est un bel été. Je passe l'appel au service ous descendons directement quand nous sommes prêt tous les deux. Here i come paradise ... Je ne sais pas si je vais avoir envie de rentrer. La piscine est énorme et il n'y a pas encore trop de monde. J'avais perdu la notion du temps mais je me dis que c'est mieux comme ça, il passera trop vite sinon. Il y a des jolies filles partout, de l'eau, des sièges, un de mes meilleurs amis et de la bouffe qui ne va pas tarder à arriver. Je crois que je n'aurais pas pu mieux rêver comme anniversaire.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1767
POINTS : 3417
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Ven 23 Fév - 23:24


what happens in vegas stays in vegas
Daniel & Rhys

« J'ai passé trop de temps à me comporter comme un petit con prétentieux. » Annonce Danny une fois que lui et Rhys sont dans la voiture, non sans tirer la langue au passage, faisant ainsi écho à ce qu’avait dit le Blake avant qu’ils ne montent dans l’avion à Swansea. Heureusement, le sourire qu’il a sur les lèvres prouve qu’il n’a pas mal pris ce que Rhys a dit et c’est avec une complicité intacte que les deux compères se mettent en route pour leur hôtel. Le Granger confie même un petit secret à son acolyte à propos de l’hôtesse. « J'ai chopé son numéro quand t'étais aux toilettes. Je ne sais pas comment j'ai fais mais j'ai réussi. » Rhys part d’un long rire amusé. « Toi alors, t’es pas possible ! Ne fais pas l’innocent, tu sais très bien comment tu as fais. » S’assurant que tout est ok sur la route, il se tourne quelques secondes vers son voisin pour se livrer à une imitation de ce dernier, abusant d’un regard de braise imaginaire. « On voit que nous sommes en première classe mademoiselle, vous êtes la plus classe de toutes. » Il taquinait encore et toujours son passager mais il était presque certain qu’il n’avait pas utilisé quelque chose de si lointain pour parvenir à ses fins. Et puis, il y a suffisamment de répondant en face, ce qui est bien entendu très agréable. « Cliché et chiant. Je suis sûr qu'il n'y a que des vieux dans ce truc. Tu t'y sentirais à ta place mais comme je suis avec toi, je suis bien obligé de nous emmené dans quelque chose de plus marrant. » Outch. Touché. Nouveau rire de Rhys. « Tu vois, c’est ce que je disais, un vrai petit con ! » Bien qu’en vrai, les choix de Danny étaient parfaits, de la voiture à l’hôtel. Et au fond, il avait envie de faire plaisir, comme le prouvait sa remarque quand il avait vu la joie de Rhys face à la voiture.

En tout cas, ils avaient hâte d’arriver à l’hôtel, fatigués comme ils étaient. Aiguillonné par les piques de Rhys, Daniel renonce cependant à dormir sur le siège, se mettant à rêver à voix haute d’un expresso bien serré. Ils pourraient sûrement en avoir à l’hôtel, le blond n’en doutait pas comme il le dit au Granger… Et bien entendu, les conneries continuent de fuser. Il est bientôt question de mariage devant un Elvis et comme toutes les autres fois, la réponse du jeune homme est à la hauteur des autres. « Mais oui ! Le grand classique du mariage avec Elvis. Par contre, je t'embrasse pas mec. Je t'aime bien, mais pas à ce point. Il te manque une jolie petite paire, juste là .. » Fou rire, encore et toujours. Ils étaient décidément complètement surexcités.   « Je suppose que c’est ta façon à toi de dire oui… » Dit Rhys quand il a repris ses esprits. Tout fou, il ouvre la fenêtre, criant  à tue-tête. « Il a dit oui ! Il a dit oui ! » Ce n’est qu’une bonne dizaine de minutes plus tard qu’il reprend son sérieux, acceptant de discuter du programme des jours à venir. Comme prévu, Daniel est complètement frustré par le fait qu’il y ait une surprise mais qu’il ne puisse pas la découvrir tout de suite, pour le plus grand plaisir de Rhys. « Peut être bien que j’ai fais un peu exprès de dire qu’il y avait une surprise. Tu verras la patience vient avec l’âge. Il y a quelques avantages à être vieux, tout de même. » Ricane alors ce dernier. Ils se mettent tout de même d’accord pour aller passer la fin d’après-midi au bord de la piscine et sans surprise, leur nouveau sujet favori de délire revient vite sur le tapis. « Tu es sûr que tu veux prendre mon nom de famille ? Il y a déjà un Daniel Blake célèbre ? »

Quelques conneries plus tard, ils sont devant l’hôtel et Rhys est complètement séduit par la grande guitare qui orne la façade et aussi par les mots qui sortent de la bouche de Daniel à la réception. « Suite de luxe, vue sur Vegas et deux lits séparé. C'est bien ça Monsieur? » Suite .de. luxe. Tout était dit. Le séjour serait bref mais forcément inoubliable. Et surtout très confortable. Daniel ne se refusait rien, et c’était bien normal. Il était juste heureux que Rhys ait mis quelques profits qu’il avait faits avec Andrew de côté pour pouvoir suivre… En tout cas, pour le moment, ils vont juste mettre leurs maillots et redescendre. Enfin, c’est ce qu’ils se disent dans l’ascenseur. Car quand ils découvrent la suite, le Blake est tout à coup moins sûr d’avoir envie de piquer une tête. « Holy cow ! » Jure t-il en découvrant l’endroit magnifique qui se cache derrière les mots « suite de luxe. » Les énormes lits, l’énorme baignoire, l’énorme douche, la vue sur la vaste ville, la moquette si moelleuse qu’on pourrait dormir dessus, le mini-bar, les grands miroirs… Tout est aux proportions américaines et c’est juste parfait. Heureusement, Daniel a de bons arguments pour convaincre le blond de ressortir vite d’ici. « Je vais appeler le room service, qu'ils nous servent à la piscine. Tu veux quelque chose en particulier ou je commande tout ce qu'il y a sur la liste ? » Il est déjà dans la salle de bain, en train de passer son maillot. Rhys s’empresse de suivre le mouvement, se changeant pour sa part dans la chambre. « Je veux de l’alcool ! Et du salé ! Les crackers salés qu’ils mangent dans les films. De toute façon, c’est l’heure de l’apéro, non ? Et même si ça ne l’est pas, ça l’est forcément quelque part. »

Il voulait aligner tous les clichés possibles et imaginables d’un week-end entre mecs et il ne reculerait devant rien pour ça. C’est pour ça que lorsqu’ils arrivent à la piscine et que Danny s’arrête au bord pour lâcher un commentaire, il ne se prive pas de faire la blague masculine la plus vieille du monde. Il recule discrètement de quelques pas et se jette sur son ami, le poussant de toutes ses forces dans l’eau, l’accompagnant dans sa chute. Ils tombent à l’eau avec un gros spash sonore, arrosant quelques bimbos en train de dorer sur les transats au bord. Et lorsque Danny remonte à la surface, Rhys éclate de rire. « Et encore un joyeux anniversaire ! » Le taquine t-il. Il lève les bras, prêt pour les représailles. Ils allaient sûrement se battre dans la piscine comme des gamins, il n’avait pas beaucoup de doutes là-dessus. Sauf qu’apparemment, il avait fait une mécontente plus virulente que les autres. Les deux amis sont en effet tombés à quelques centimètres du sosie de Pamela Anderson en train de nager, l’arrosant copieusement. Elle se tient désormais près d’eux, les mains sur les hanches. « YOU ASSHOLES ! Je vais vous faire exclure de cette piscine. » Rhys lance un regard faussement catastrophé à Danny. Puis se retourne vers la blonde siliconée avec un sourire sournois. « Excusez-nous Madame, c’est mon ami… Il ne savait pas comment vous aborder. Il aimerait bien votre numéro. »

(c) DΛNDELION

_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1342
POINTS : 3760
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Jeu 1 Mar - 16:41


rhys & danny

wild boys fallen far from glory
reckless and so hungered


Son long rire amusé me fait comprendre qu'il se fout royalement de ma tête. Ok, avec mon charme naturel. dis-je un peu trop sérieusement. Parce qu'en y réfléchissant, c'est sûrement ce qui est arrivé. Mort de fatigue, je pensais avoir été nul mais mon charme naturel à jouer, me servant le numéro de l'hôtel sur un plateau. Je fais peut-être trop le malin comme tu dis mais là, c'est toi qui m'a tendu la perche. ajoutais-je assez vite, qu'il ne puisse pas répondre à ma première phrase. Mais je suis vite distrait et lui en oublie même le début. Il se tourne quelques secondes pour tenter une imitation de moi en pleine action. T'as pas plus ringard ? lui demandais-je en explosant de rire. J'ai carrément mal au ventre, du mal à me récupérer. Je ne m'attendais tellement pas à ça. Rhys, c'est en fait un vieux coincé dans un corps de jeune, j'en ai réellement la preuve maintenant. Si attends, j'en ai une ... Je prépare ma voix, toussote un peu pour me dégager la gorge. Je me redresse et me prépare, comme si j'allais me donner en spectacle. Un vrai spectacle, où j'attends des applaudissements à la fin. Ton père doit être un voleur puisqu'il a volé toutes les étoiles du ciel pour te les mettre dans les yeux. Je m'étais levé, prenant la pause du Romeo qui se trouve sous le balcon de Juliette pour donner un peu de sérieux à cette réplique qui ne l'est pas du tout. Sauf que c'est impossible de faire comme si c'était normal tellement cette réplique est atroce. C'est tellement mieux de citer un bouquin et tellement plus intellectuel, que je me demande encore comme ce genre de phrase a même pu exister. Petit con toi même. La répartie est pas terrible, mais c'est tout ce qui me reste en stock sur le moment.

Le café semble être un rêve éloigné, même si nous sommes presque arrivés à destination. Mais ça me permet de rester en vie et de ne pas m'endormir sur mon siège. Enfin, c'était mon seul moyen d'éveil jusqu'à ce que mon ami se mette à parler de mariage. Un mariage devant Elvis, tout ce qui a de plus cliché, et heureusement, seulement valable dans ce pays. Je crois que sa copine m'apprécierait encore moins si je le ramenais chez lui marié. Tu me connais, je n'aime pas la simplicité. Dire simplement oui, alors que même la demande est assez imagée. Puis il est toujours bon de rappeler ce genre de détail, pris par une laide image de nous deux en train de sceller notre union. Comme je l'ai dis, je l'apprécie énormément, au point de faire ce genre de conneries avec lui, mais juste pas à ce point là. Il ouvre la fenêtre et crie à toute la route que j'ai dis oui. J'ai dit oui, j'ai dit oui ! J'en fais de même en ouvrant la fenêtre à mon tour, m’arrachant presque les cordes vocales. Et une petite dizaine de minutes plus tard, la conversation reprend son sérieux. Discutant du week-end et de son programme, je manque de faire un meurtre quand il me parle d'une surprise, mais précise qu'il ne m'en dira pas plus. Faussement choqué, je fais semblant de bouder dans mon siège. Oh je te jure que si tu ne conduisais pas, je serais déjà en train de t'étrangler. dis-je en traduisant mes pensées. Il ricane, se moque de moi, me précise qu'avec l'âge, j'aurais de la patience. Une histoire qui est censée me montrer que la vieillesse a du bon. Pa.. quoi ? lui dis-je en tendant l'oreille, aussi moqueur que lui. Le reste du programme nous vient tellement naturellement que nous sommes obligés de revenir à notre vieux sujet de discussion. Rhys Granger, c'est pas mal aussi. dis-je assez sérieusement. Mais cette question là, on se la posera au moment venu.

Ne rien se refuser est le mot d'ordre de ce week-end. Ne rien se refuser vaut aussi pour la chambre, même si on y passera pas autant de temps que ça. Je rentre dans la pièce de manière assez naturelle, mais note quand même la vue remarquable quand j'arrive près de la fenêtre. Je me retourne en entendant l'exclamation du brun, amusé. Canon, n'est-ce pas ? A faire mon malin sur la première classe, j'avais oublié qu'il n'avait peut-être pas eu l'occasion de venir dans une suite comme celle ci. Je m'abstiens de toutes remarques, ne voulant pas passer encore plus pour ce gamin pourri gâté que je ne le suis déjà. Je ne sais même pas l'heure qu'il est. Je cherche une horloge dans la pièce puis je me souviens que j'ai une montre. Je baisse les yeux dessus mais ma vue est un peu plus floue que prévue. Ce n'est pas grave, je rattraperais ça plus tard. Mais on s'en fou, j'adore ta manière de penser. Tout et tout. Ne pas se contenter d'avoir un petit peu et prendre le tout. L'exagération même dans une ville comme Tenby, la normalité dans une ville comme Vegas. J'ai déjà voyagé dans des endroits extraordinaires et même si ça ne fait que quelques minutes que j'ai atterri, je sais que celle ci sera ma destination préférée. Je prends le téléphone et passe l'appel, le menu dans la main. Ils nous serviront tout à la piscine. finis-je par lui dire, quand il est enfin prêt. On rassemble quelques affaires utiles et on fonce dans l'ascenseur pour pouvoir enfin profiter de notre voyage. Et ça promettait.

Cette piscine est posée dans un cadre parfait. J'ai à peine le temps de lâcher mon commentaire qu'en quelques secondes, mon ami décide d'aligner tous les clichés possible et de nous faire plonger dans la piscine. Le bruit du splash est fort et arrose les bimbos tout autour. Je vais te massacrer. dis-je quand j'ai enfin récupérer mes esprits, ainsi que ma vue. Je m'apprête à lui sauter dessus quand une vieille folle blonde commence à nous hurler dessus. J'étais prêt à l'ignorer quand le Blake se met soudainement à jouer le traître. C'est vrai que je ne savais pas trop ... Je baisse la tête, me pousse à rougir un petit peu pour me donner cet air faussement gêné qui, pendant une seconde, pourrait la faire craquer. Sauf que je ne tiens pas bien longtemps, explosant de rire à la première occasion. Mais bon, les chieuses qui ne font que râler, ce n'est pas mon truc. Puis quitte à vouloir ressembler à Pamela Anderson, vous auriez pu faire gonfler vos attributs. On est plus à ça près. Je fais des gestes de la main pour lui montrer les parties du corps dont je lui parlais. Tu m'as provoqué ... Et bien voilà ce que je te réponds. Je déteste qu'on me gâche la vie et je n'hésite pas à le faire en retour. Et vu la grimace qu'elle tire, mon boulot est accompli. J'utilise la force des mes deux mains pour lui envoyer à nouveau de l'eau. Et n'oubliez pas qu'on en a remis une couche ! lui criais-je alors qu'elle partait déjà vers l'intérieur de l'hôtel. C'est qu'elle m'aurait presque coupé l'envie de rester dans cette piscine cette vieille idiote. Mais décidé à passer un bon week-end, je n'en rajoute pas une couche, parce que je sais que personne ne nous dira rien de toutes façons. Je recentre mon attention sur le jeune homme à mes côtés et lui saute dessus pour le noyer. Douce vengeance pour tout à l'heure.

Cette bonne odeur de nourriture et de bouteilles hors de prix chatouillent mon nez. Au point de perturber le semblant de petite sieste que j'étais en train de faire. J'avoue que je n'ai pas bien fais attention à ce que Rhys faisait à côté de moi. Je n'aurais peut-être pas du commander autant ... Allongé sur ma chaise large, les serveurs finissent enfin de nous apporter ce que j'avais commandé. Dans l'excitation, j'avais oublié de rester un peu raisonnable. Car même les estomacs sur patte que nous sommes auront du mal à tout finir. Mais bon, ce voyage a pour signification l'excès alors on peut dire que nous sommes en plein dedans. Cocktail du club. Ça sent le machin qui disent plein d'alcool alors qu'ils diluent le tout. dis-je ironique. Et en même temps, ça me saoule parce que dans le même esprit que mon ami, j'avais juste envie d'alcool, encore et encore. Car on est à Vegas et visiter la ville complètement sobre, ça n'a rien de marrant. Bref, bon appétit mon vieux. finis-je par dire en me jetant sur la nourriture. Comme je l'avais prévu, le cocktail est bon mais il n'y a pas d'alcool. Ou très peu. Mais dans le fond, je m'en foutais royalement. Ce qui comptait, c'était mon appel de l'estomac et toutes cette bouffe qui s'offrait à moi. Le reste du plan, il pourra attendre.

[/font]

AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1767
POINTS : 3417
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Dim 11 Mar - 18:33


what happens in vegas stays in vegas
Daniel & Rhys

« Ton père doit être un voleur puisqu'il a volé toutes les étoiles du ciel pour te les mettre dans les yeux. » Rhys explose de rire à la suite de Daniel. Il n’y avait qu’avec lui qu’il pouvait faire un concours de blagues de loosers en mode drague « Ton père, c’est un terroriste, il a fabriqué une bombe. » Renchérit-il alors, ravi. En tout cas le ton du séjour était définitivement donné et leur taux de délire ne fait qu’augmenter après la mascarade de la fausse demande en mariage et de la très bruyante acceptation, criée dans tout Vegas. « Mais oui, ta simplicité et ton cerveau, ce sont les deux choses que j’aime le plus chez toi, après ton physique de dieu grec. » Réplique encore un Rhys taquin avant qu’ils ne redeviennent sérieux quelques instants pour parler de la suite des festivités. Daniel n’aime pas être teasé à propos de sa surprise mais il n’a aucun recours, si ce n’est celui de menacer vainement le Blake, pas encore Granger. « Oh je te jure que si tu ne conduisais pas, je serais déjà en train de t'étrangler. » La réponse du blond fuse. « Alors tu ne saurais jamais quelle serait la surprise et ça serait encore pire. » Danny se venge en se livrant à un petit sketch sur le prétendu grand âge de Rhys. Mais rien ne peut atténuer l’enthousiasme de ce dernier, un enthousiasme qui ne fait qu’augmenter après la découverte de la chambre et de la piscine et de l’hôtel. Ils se sentent comme des rois à pouvoir manger et boire n’importe quoi au bord de cette dernière, et ils ne se privent pas de le faire. La collation/apéro/goûter (aucun des deux ne prend la peine de regarder l’heure afin de pouvoir la nommer) qu’ils sont sur le point de faire est toutefois retardée par une énième bêtise de Rhys qui met Danny en difficulté face à une bimbo vieillissante en le poussant vigoureusement dans l’eau.

« Je vais te massacrer. » Clame le Granger quand il parvient à émerger. « Si tu me tues avant qu’on ne soit mariés, tu n’auras rien. » Rigole Rhys en reculant. Mais ils sont interrompus par les cris de la mégère californienne. Danny s’en sort tout d’abord comme un chef, jouant les jeunes garçons timides et gêné mais il ne parvient pas à garder son sérieux et explose de rire, enchaînant les piques et les incivilités. Le Blake ferme les yeux, dépité. On est foutus, se dit-il, paniqué. Mais même pas. La femme est tellement choquée qu’elle finit par s’en aller sans un mot de plus. Sans doute pour se plaindre à quelqu’un mais quand même. Eberlué, Rhys regarde Danny, murmurant, pour ce qui doit être au moins la quatrième fois de la journée… « Toi alors… Tu… » Sauf que cette fois-ci, il ne finit pas sa phrase, à son tour coulé, par un Danny qui lui saute de tout son poids sur le dos. C’était une vengeance légitime et les deux amis se battent de longue minutes comme des gamins une fois que Rhys est remonté à la surface… Ils ne sortent de l’eau que pour répondre à l’appel de leur estomac mais malheureusement, les serveurs ne sont pas encore arrivés. Tant pis, exténués, ils s’allongent sur des transats. « Bordel, c’est le paradis… J’avais oublié à quoi ressemblait le soleil. » S’exclame Rhys, sentant ce dernier caresser sa peau. Ses paupières sont lourdes et il les laisse s’affaisser jusqu’à ce qu’il entende Danny faire des commentaires sur leur commande qui est visiblement arrivée. Il se redresse un peu, constatant que le brun avait en effet commandé de quoi nourrir un petit régiment. « Bah, on pourra mettre de côté des trucs pour emmener quand on va aller se balader ! » Réplique t-il, l’esprit pratique. Il met toutefois la main sur un certain nombre d’aliments présents sur chariot, désireux de tout goûter. « Bon ap ! Et surtout à ta santé, petit louveteau ! » Murmure t-il en levant son cocktail en direction de Danny avant de tremper ses lèvres dedans. Et à partir de là, il ne peut qu’approuver son ami. « Tu as raison, c’est carrément dilué ! Il va falloir qu’on trouve des trucs un peu plus alcoolisés si on veut passer une soirée digne de Vegas ! »

***

Et le lendemain matin, ou plutôt après-midi, quand il se réveille avec ce qui est sans doute la plus grande gueule de bois de sa vie, il se dit qu’ils ont dû y parvenir. Mais comment, cela reste un mystère. Parce que c’est le trou noir absolu. Il ne se rappelle de rien. Son dernier souvenir cohérent se situe au moment où ils ont vidé le mini bar de la chambre en remontant de la piscine, en début de soirée. Dépités par les 4 cocktails insipides qu’ils avaient chacun bus, ils s’étaient en effet rabattus sur quelque chose de bien plus fort avant de descendre aux machines à sous… Mais après plus rien… Les yeux brûlés par la lumière du jour, le Blake se redresse doucement, tentant de faire le point. Une très mauvaise idée, car cet infime mouvement lui fait violemment tourner la tête et provoque une violente nausée qui le pousse à courir vomir dans les toilettes de la salle de bain. Il vomit ses tripes dans la cuvette, se redressant les jambes tremblantes pour aller se mettre de l’eau sur le visage et se rincer la bouche au lavabo. Sauf que quand il redresse la tête, il pousse un hurlement en voyant son reflet dans le miroir. « AAAAAAAAAAAAAAAAAH » Car il lui manque une énorme mèche de cheveux au milieu du crâne et le restant est bleu. BLEU ! On aurait dit un remake d’avatar. Mais ce n’était pas encore le pire. Il a un énorme coquard sous l’œil, ce qui se marie plutôt bien avec sa nouvelle chevelure. Incrédule, il lève une main pour le toucher quand il remarque que certains de ses ongles sont manucurés et qu’il porte une gigantesque bague en plastique au doigt. S’en est trop. « DANNNNY ! » Hurle t-il une seconde fois, désireux d’obtenir des explications et de retrouver ses souvenirs. Et aussi de découvrir dans quel état se trouve le Granger de son côté.

(c) DΛNDELION

_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1342
POINTS : 3760
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Lun 26 Mar - 22:17


rhys & danny

wild boys fallen far from glory
reckless and so hungered


Les vieilles répliques qui tuent, les vieilles répliques qu'on utilise plus depuis des années maintenant. Et pourtant, on les connaît par cœur. On en rigole avec le Blake, on en explose même de rire alors qu'on les cherche dans notre mémoire. Une bombe. Je crois que celle-ci s'inscrit dans la lignée des pires répliques bien qu'elles peuvent toutes l'être et largement. Les mains sur mon ventre, je fais le maximum pour me récupérer tandis que la crise tarde à s'en aller. J'allais dire qu'on pouvait la placer dans les pires mais en fait ... On peut toutes les mettre dans la liste. lui confiais-je, traduisant mes pensées. Le reste suit son court, nous montrant à quoi ressemblerait le reste de notre séjour. Car quoi de plus typique qu'une bonne demande en mariage acceptée à coup de cri et de klaxon. La totale. Bien rattrapé. lui dis-je en souriant, gardant en tête cette remarque sur mon physique. J'aime en rire, j'aime en jouer. Mais je ne le fais pas trop longtemps parce que j'ai déjà assez l'air prétentieux tout au long de l'année pour encore l'être dans un moment comme celui-ci. Puis j'ai peine le temps de penser à tout ça que Rhys se met à parler d'une surprise, piquant ma curiosité au bon moment. Je tente de lui tirer les verres du nez mais il ne lâche rien, s'amusant même avec mes nerfs, voyant que je n'arrive plus à me contrôler. T'es juste mauvais. Un vrai mauvais. finis-je par lui dire, boudant faussement contre mon siège.

Le reste s'enchaîne assez vite et nous sommes au bord de la piscine, à nous battre comme des gamins, à profiter du soleil que nous n'avons pas eu depuis bien longtemps sur le continent. Ok, bon argument. dis-je le plus sérieusement possible. C'est l'avantage d'être soit disant liés pour la vie, ce qui lui appartient m'appartient également. Mais rien qui ne tient bien longtemps car nous sommes interrompus par les cris d'une mégère qui a décidé de me gâcher la vie. De nous gâcher la vie. J'avais décidé de rester calme pour éviter de nous attirer des problèmes mais je n'arrive pas à me retenir, incapable de ne pas devenir le pire de moi même en aussi mauvaise compagnie. La méchanceté sort de ma bouche tellement facilement que ça me fait peur pendant un moment. Mais un court moment. L'objectif est atteint quand la blonde quitte enfin le bord de la piscine, criant ses menaces à travers la ville entière. Je me retiens de lui faire un doigt d'honneur tandis que je repose mon attention sur mon ami. Je le rejoins sur un des transats. C'est le Pays de Galles ... Ou l'Europe. Je ne sais pas mais le soleil il nous fuit alors qu'ici, il est là 365 jours l'année. Je réfléchis à tout, je réfléchis à ce qui pourrait m'aider à comprendre pourquoi il y autant de soleil ici et pas chez nous. On ne se rend compte que ça nous manque seulement quand on en a plus profiter depuis longtemps. Et oui, cette sensation qui rougit ma peau m'avait vraiment, mais vraiment manquée. Ouais, on verra. Si ça se trouve, on mangera tout. Je nous connais ... ajoutais-je à sa remarque, me rappelant de la dernière fois où nous étions sorti tous les deux. Je ne sais plus pourquoi mais je sais que la quantité de nourriture que nous avions avalé était énorme. Je suis le mouvement du Blake et saisis quelques assiettes ainsi qu'un verre. Bon app ! Et merci pour ces belles paroles vieux sage. Il lève son cocktail et j'en fais de même, profitant du premier toast en mon honneur pour le weekend. Car persuadé que le tout est dilué ici, on profitera d'autres moments de la soirée pour pouvoir en refaire. On trouvera on trouvera. L'alcool, il vient toujours à moi. finis-je par lui dire, avalant une poignée de crevettes qui avait l'air bien délicieuses.

****

L'horrible cri de Rhys, traversant la pièce, arrive dans mes oreilles tel le bruit de deux poêles qu'on tape l'une sur l'autre. Est-ce que tu peux arrêter de gueuler stp. criais-je en râlant, moi qui me pensait plongé dans un profond et beau sommeil. Mais la jolie scène que je m'imaginais est loin d'être proche de la réalité. Oh putain. Oh putain. dis-je après avoir ouvert les yeux correctement. Ma tête est bloquée dans la douceur du coussin tandis que mon corps est incapable de bouger. Je vois que je suis couché sur le tapis au milieu de la chambre, mais je vois aussi tout ce qui est étalé par terre ; des bouteilles vides, des clopes, des joints, des vases cassés ... Et j'en passe. Une scène qu'on pourrait trouver habituelle dans des hôtels de Las Vegas, loué par des jeunes comme moi et qui pourtant, m'effraie plus qu'elle ne m'amuse. C'est quoi ce remake mal foutu de Very Bad Trip. Je regarde dans les alentours, je regarde l'état de la pièce. Tout est retournée, des verres sont cassés et puis on a dormi par terre, sûrement incapable de rejoindre nos lits avant de tomber dans une espèce de coma. Levant la tête, je profite du court moment de lucidité pour enlever la bave séchée qui me colle à côté de la lèvre avant de retomber la tête la première sur le coussin. Mouvement trop rapide. Je dois y aller plus doucement, histoire d'éviter les violentes nausées provoquées par ce mal de tête atroce. Après de très longues minutes, je suis enfin debout. Je me suis toujours demandé ce que ça donnerait avec une moustache ... Bah je sais que je ne le referais pas. dis-je après avoir rejoins le miroir en titubant. Ou c'est peut-être simplement le fait que celui ou celle qui la dessiner ne l'a pas super bien fais. Peu importe, c'est loin d'être ma préoccupation du moment. Car d'un coup, un haut le cœur prend le dessus et m'oblige à courir jusque la salle de bain pour tout cracher dans les toilettes. J'ai déjà eu des gueules de bois, mais celle-ci atteint des sommets qui seront à jamais graver dans ma mémoire. Je reviens près de Rhys quelques minutes plus tard, quand je pense avoir tout sorti. Qu'est-ce qu'on a foutu ? finis-je par demander, avant de m'écrouler dans le fauteuil. Je penche la tête vers l'arrière, empêchant une énième nausée de prendre le dessus. La question est stupide quand on y repense mais en même temps, c'est la seule qui est capable de sortir de ma tête tant les cognements se font fort sur les parois de mon cerveau. Impossible. Jamais je n'aurais pensé vivre une expérience dans ce genre là, vivre un remake d'un film que j'ai trouvé très drôle quand je l'ai regardé. Mais là, maintenant que je le vis, je commence à me dire que ce n'est pas aussi drôle que ce que je pensais.

[/font]

AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1767
POINTS : 3417
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Jeu 5 Avr - 18:15


what happens in vegas stays in vegas
Daniel & Rhys

« On trouvera on trouvera. L'alcool, il vient toujours à moi. » C’est ce qu’avait déclaré Daniel alors que Rhys et lui étaient tranquillement en train de trinquer au bord de la piscine, réchauffés par un soleil généreux, alors qu’ils avaient faits les idiots toute l’après-midi. Et cette phrase s’était révélée plus que prémonitoire. Car l’alcool les a forcément trouvés vu l’état dans lequel se trouve le Blake ce matin… Et ce mal de crâne démoniaque qu’il a, ça ne peut être que le symptôme d’une méchante gueule de bois. Pourtant, malgré cette migraine atroce, il se met  à gueuler le nom de Danny une fois qu’il a découvert son reflet dans le miroir. En fait, il a l’espoir que le son strident qu’il vient de produire le tirera de ce qui ne peut être qu’un mauvais rêve. « Est-ce que tu peux arrêter de gueuler stp. » Il entend la voix étouffée du Granger provenir du salon, signe que celui-ci doit dormir quelque part. « Si tu voyais ce que je vois, tu comprendrais que je suis obligé de gueuler ! » Se récrie Rhys paniqué, se heurtant de nouveau au silence. Il sort de la salle de bain, se demandant si son compère ne s’est pas rendormi quand soudainement la voix de ce dernier se fait entendre à nouveau. « Oh putain. Oh putain. C'est quoi ce remake mal foutu de Very Bad Trip. » Il semble paniqué et Rhys regarde autour de lui. C’est vrai que les dégâts sont conséquents. Le sol est juché de tout et de n’importe, comme si le film projet X s’était déroulé dans cette seule chambre d’hôtel…

Daniel émerge bientôt, et Rhys voit qu’il est affublé d’une moustache qui semble avoir été dessinée au feutre indélébile. Une blague vieille comme le monde dès qu’un individu ayant un peu trop abusé de l’alcool s’endormait au milieu d’autres individus ayant abusé de l’alcool mais jamais vraiment très drôle pour celui qui devait porter la moustache le lendemain… Je me suis toujours demandé ce que ça donnerait avec une moustache ... Bah je sais que je ne le referais pas. » Murmure Danny avec dépit. Vu sa tête, Rhys ne devrait pas faire la malin mais il trouve tout de même la force de rire en voyant la tête du birthday boy. Car sa fausse moustache est particulièrement ridicule. « Putain, on dirait un mélange de Borat et de Charlie Chaplin, je ne sais même pas quoi dire. » Il n’a cependant pas l’occasion de pousser ses sarcasmes plus loin, Danny semble tout à coup pris de nausées et court dans la salle de bain. Il vomit longuement, comme Rhys quelques minutes avant lui. Il est bien pâle quand il revient vers le Blake quelques instants plus tard. « Ça va, mec ? » Lui demande alors le blond plus gentiment. Le Granger s’affale dans un fauteuil pour toute réponse. Il doit être vraiment mal en point car il n’a même pas remarqué la tête de Rhys. Alors que ce bleu canard qui lui teint désormais les cheveux est difficile à manquer… « Qu'est-ce qu'on a foutu ? C’est une très bonne question. Pour ne pas dire LA question. Rhys ouvre la bouche, prêt à répondre quand il réalise qu’il n’a aucune réponse à donner. C’est le vide. Le trou noir. Il a l’impression de s’être endormi au bord de la piscine et de s’être réveillé que maintenant. Pourtant bien des choses ont du se produire pour qu’il soit dans un état pareil…

« Oh  merde… » Dit-il, n’aimant pas vraiment n’avoir aucun souvenir. Il essaye de rassembler ses idées mais la migraine ne l’aide pas. Il rêve de se rendormir et d’oublier tout ça. Il se retient toutefois de se laisser tomber dans un fauteuil comme Danny car son mal de cœur est si important qu’il craint de vomir. « C’est quoi la dernière chose dont tu rappelles ? » Il s’applique aussi la question, raisonnant à voix haute. « On était au bord de la piscine… » Il fronce les sourcils. « On est remonté assez tard et on s’est habillés pour aller au Bellagio… Mais est-ce qu’on y vraiment allé ? » Cette question lui donne l’idée de regarder dans sa poche. Ses doigts rencontrent alors la forme d’un jeton. Il le sort et bingo, celui est estampillé au nom du palace. Ils étaient donc allés au Bellagio. Ils avaient dû sûrement rencontrer des gens. Car en faisant rouler le jeton entre ses doigts, Rhys se rappelle qu’il a les ongles peints. Il regarde pensivement les volutes rosées sur ces derniers et se dit qu’il n’a pas pu se faire ça tout seul. Encore moins en état d’ébriété. « Bon fouille tes poches et fouillons tout ce bazar par terre, on va forcément retrouver des trucs comme ça. Et nos portables, il faut qu’on retrouve nos portables ! »

(c) DΛNDELION

_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1342
POINTS : 3760
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Mar 15 Mai - 0:18


rhys & danny

wild boys fallen far from glory
reckless and so hungered


L'alcool vient toujours à moi. Quel foutu discours qui m'a mis dans une merde incroyable ; car en plus d'avoir tout cet alcool qui m'a tendu la main, il semble que certaines choses les accompagnaient. Ce n'est pas possible autrement, jamais je n'aurais pu me retrouver dans cet état simplement en ayant trop bu, je suis un expert de ces soirées et j'ai toujours quelques souvenirs qui me permettent de me rassurer sur ce que j'ai fais. Là, c'est le trou noir, le néant. Le vide total alors que j'ouvre doucement les yeux, pris de panique en entendant un homme crier à travers la pièce. Il me faut quelques secondes avant de comprendre que c'est Rhys que j'entends et une demi seconde avant de me rendre compte de l'état pitoyable dans lequel je me trouve. Des centaines de petits marteaux cognent sur les parois de mon cerveau et je me sens obligé de lui demander de baisser un ton, histoire d'éviter une énième nausée qui pourrait être fatale. Je vais te cogner la tête avec un marteau et tu vas comprendre ce que moi je ressens. lui répondais-je du tac au tac, agacé. Et hop, une autre nausée. Mais cette fois, je ne peux pas me contenir et je suis obligé de foncer dans la salle de bain pour sorti un trop de ma soirée d'hier. Une horreur. T'as de la chance que je t'aime bien. finis-je par dire en sortant de la salle de bain, histoire d'apaiser mes dernières paroles. Avoir craché mes tripes était une très mauvaise expérience mais au moins, c'est grâce à ça que j'ai l'esprit un petit peu plus clair. Assez clair pour remarquer l'état de la pièce, assez clair pour faire une référence au film le plus typique qui correspond à ce qui nous arrive. La totale et tout ça pour mon anniversaire. Ces 21 ans, je m'en souviendrais toute ma vie. Ou en tous cas, il faudra que je croise les doigts pour espérer récupérer ne serait-ce qu'une bribe.

Je commence à émerger pour de bon, même si ce n'est que pas à pas. J'ai quelques nausées qui me prennent encore mais mon mal de tête s'est calmé, ce qui fait que je n'ai plus trop de mal à tenir sur mes deux jambes. Un miroir pas très loin, je remarque une jolie moustache dessinée au feutre sous mon nez, blague typée et débile digne d'un enfant. Mais je ne suis pas sûr que notre âge mental était beaucoup plus haut hier soir. J'arrive même pas à savoir si ça m'amuse ou si je vais juste aller me cacher pour le reste de mon existence. dis-je alors que Rhys finit sa comparaison. Elle passe par une oreille et sort de l'autre, je suis trop concentré sur mon reflet pour faire attention à quelconque parole. Non d'un petit bonhomme, je me demande bien comme je vais faire partir ça. Je crois que même pour Borat c'est une insulte. enchaînais-je alors que ses paroles me reviennent en tête. Je me souviens vaguement de ce film là, de ce type là, et je me dis que je suis encore plus moche que lui. C'est pour dire. Je me retourne pour m'affaler dans le fauteuil, pour de nouveau admirer le bazar foutu dans cette chambre, mais avec un regard plus clair cette fois. L'occasion aussi, de remarquer la nouvelle couleur de cheveux de mon amis. On en a des idées à la con quand même. lui dis-je alors que je réponds à ma question tout seul. Des interrogations sans réponses, des interrogations qu'on voudrait laisser à ce stade pour éviter d'affronter les bêtises qu'on a fait. Et après, t'as cette partie de toi incapable de rester sans savoir. Foutu esprit humain. Et toi ça va ? Parce que t'as aussi mauvaise mine vieux. Tentative veine de détendre l'atmosphère, cette remarque qui se voulait comique est bien trop réelle pour qu'on en ri. Car le Blake aussi, a mauvaise mine, très mauvaise mine et ça m'inquiète. Ça m'inquiète parce que si même lui se retrouve dans le même état que moi, c'est qu'on a vraiment été trop loin hier soir.

Les souvenirs. Mots trop lointain, incompréhensibles sur le moment. Je n'ai certes pas envie de me voir dans cet état et pourtant, un stress m'envahit. Et si j'avais été trop loin cette fois ? Si j'avais dépassé des limites que je m'étais promis de pas dépasser ? Je m'inquiète, j'ai des bouffées de chaleur et j'ai du mal à contenir cette énième nausée qui manque de s'étaler devant moi. J'écoute Rhys, tente à nouveau de réfléchir. Je crois qu'on y est allé. Parce que j'étais tellement déterminé à y mettre les pieds que c'est sûrement arrivé. Et je crois que c'est mon dernier souvenir. finis-je par dire d'un air aussi assuré que désolé. J'observe le jeune homme, le regarde fouillé dans sa poche, ai la tête qui tourne quand il bouge le jeton qu'il a trouvé dans tous les sens. On vient d'avoir la confirmation qu'on est allé au Bellagio et même si ce n'est qu'un petit indice, je me sens déjà un peu mieux. Il lance ensuite l'idée de fouiller la pièce et c'est une bonne dose d'adrénaline qui me prend pour me permettre de me lever. Une bonne dose qui me tient debout, qui me permet de m'abaisser sans tomber. Elles sont trouées. dis-je en mettant les mains dans les poches, respectant son idées jusqu'au bout. Je sens que je ne retrouverais pas toutes mes affaires. Je fouille un peu partout, m'approche de la fenêtre pour fouiller le bazar là bas. Je soulève un objet bien intéressant. Oh. J'aurais bien aimé retrouvé la fille qui va avec. Un string bien rose, en dentelle. J'espère que la fille qui le portait a fini avec moi. Bien que ... Je suis sûr que c'est toi qui l'a enfilé. enchaînais-je, comme pour le rassurer. Lui cette homme presque marié qui aurait pu trompé sa copine ... J'aurais d'habitude dis qu'il en était incapable mais vu ce qui est arrivé, je ne suis plus sûr de rien. Je le lance un peu plus loin pour retourner à mes fouilles, impatient de retrouver mon téléphone. J'en ai un ! C'est le mien je crois. Victoire, joie, surprise. Beaucoup d'émotions d'un seul coup pour une si petite chose. Je laisse Rhys chercher le sien tandis que j'essaie de taper sur les bonnes touches pour accéder à mon téléphone ; le mordu de selfies que je suis n'a pas pu profiter de cette soirée sans rien. Faut que tu vienne voir ça. finis-je par lui dire, aussi effrayé qu'amusé.

[/font]

AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1767
POINTS : 3417
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Jeu 31 Mai - 18:08


what happens in vegas stays in vegas
Daniel & Rhys

Je vais te cogner la tête avec un marteau et tu vas comprendre ce que moi je ressens. » La réponse de Danny concernant son état ne pourrait pas être plus limpide. Elle est aussi très sèche et en des temps normaux, Rhys aurait laissé sa susceptibilité s’exprimer avec force après s’être fait renvoyé dans les cordes comme ça. Mais la force, c’est justement ce qui lui fait défaut alors qu’il est dans un état absolument pitoyable. Et à quoi bon s’énerver sur quelqu’un qui expérimente la même chose ? Car il entend bien le Granger partir vomir ses tripes dans la salle de bain… Et en plus, les choses s’arrangent rapidement car le gamin est plus apaisé lorsqu’il revient de la salle de bain. « T'as de la chance que je t'aime bien. » Déclare t-il plus apaisé. Rhys n’a plus qu’à surfer sur la vague. « C’est exactement ce que j’allais dire… » Les lendemains de soirée mettaient indéniablement les amitiés les plus anciennes à l’épreuve. Surtout les lendemains de soirée tels que celle qu’ils avaient apparemment vécue… Mais passée l’horreur du réveil, les deux amis se détendaient un peu, essayant de rassembler un peu leurs esprits pour faire le point sur leur situation et ce qui s’était passé. Danny a l’air vraiment chagriné par la moustache qu’il aborde. Les vannes de Rhys n’arrivent même pas à le dérider. « Je crois que même pour Borat c'est une insulte. J'arrive même pas à savoir si ça m'amuse ou si je vais juste aller me cacher pour le reste de mon existence. » Heureusement, le Blake n’est jamais à court de vannes et essaye de réconforter son acolyte en lui en assénant de nouvelles. Ce qui est important, c’est de tout prendre à la plaisanterie. Que faire d’autre vu leurs états ? « Danny, mon Danny, ne sois pas si dramatique. On va la faire disparaître cette petite moustache ! Et bientôt, ça sera juste une anecdote amusante que tu utiliseras pour draguer encore plus de filles. Et puis, au moins, tu n’as pas le string de Borat. » Petit à petit, Rhys retrouve des forces et sa volubilité habituelle.

« On en a des idées à la con quand même. » Reprend Danny après s’être affalé dans un fauteuil et être resté quelques instants silencieux et pensif. Rhys hausse les épaules. Ça, il ne pouvait guère le nier. « On aura vécu le cliché de Vegas dans toute sa splendeur… » Le Granger lui demande ensuite comment il se sent, lui faisant remarquer qu’il a mauvaise mine. Rhys s’accorde alors de longues secondes d’auto-apitoiement. Il repense tout d’abord au cocard qui orne son œil. « Et bien, je ne sais pas si j’ai mal à la tête à cause de l’alcool ou si c’est parce que je me suis vraisemblablement fait casser la gueule. En tout cas, celui qui m’a collé son poing dans la figure savait ce qu’il faisait, j’ai dû mal à ouvrir l’œil. » Puis vient un sujet qui le perturbe encore plus, alors que ça ne devrait pas. « C’est débile et j’ai l’air d’une vraie meuf à parler comme ça mais je crois que c’est pour mes cheveux que je suis le plus emmerdé. Je vais devoir les couper et tout avec ce trou que j’ai au milieu… » Dit-il piteusement, repensant à tout le temps qu’il avait déjà passé à entretenir fièrement sa mèche. Cependant, une pensée affolante peut en cacher une autre… « Oh je ne peux pas rentrer à Tenby et voir Lizzie avec cette tête. » S’écrie t-il, la panique remplaçant le dépit. Et malheureusement, celle-ci n’est pas prête de se calmer. Car Danny se relève ensuite pour explorer la pièce et trouver des indices, faisant une trouvaille glaçante.

« Oh. J'aurais bien aimé retrouvé la fille qui va avec. J'espère que la fille qui le portait a fini avec moi. Bien que ... Je suis sûr que c'est toi qui l'a enfilé. » Le brun fanfaronne en soulevant une pièce de lingerie rose pétante. Et vu comme le truc est raffiné, ça ne peut qu’appartenir à une strip-teaseuse. « Arrête mec… C’est pas drôle. On peut plaisanter sur beaucoup de trucs mais pas sur ça. Je ne ferai jamais ça à Lizzie. » Réplique Rhys d’une voix blanche. Il savait en son fort intérieur qu’il ne ferait jamais un truc aussi immonde à Lizzie. Il en avait la conviction même. Mais il y avait ce foutu trou noir qui balayait tout souvenir de la soirée et cela l’angoissait bien assez comme cela. Pas besoin que Danny lui mette des doutes aussi terrifiant en tête… Surtout qu’il y a un détail crucial à prendre en compte. « C’était ta surprise… Une strip-teaseuse, on s’était mis d’accord avec Caleb avant de partir. C’était sa contribution vu qu’il ne pouvait pas venir… Je ne sais pas moi, tu ne te rappelles pas t’être envoyé en l’air ? » Reprend Rhys d’une voix pleine d’espoir. Ils sont toutefois interrompus par un nouveau petit évènement : Danny retrouve soudainement son téléphone. Il semble aller tout droit dans sa galerie photo et visiblement, ce qu’il trouve est tout sauf dénué d’intérêt. Son visage prend tout à coup une expression étrange. Un sourire en coin qui lui donne l’air d’être amusé mais en même temps, une lueur paniquée dans les yeux. « Faut que tu vienne voir ça ! » C’est donc complètement apeuré que Rhys s’exécute, imaginant les pires scénarios dans sa tête. Alors quand il arrive au niveau de Danny et qu’il voit la photo qui a provoqué sa réaction, il croit défaillir de soulagement. A vrai dire, il rigole même franchement, bien que ce soit d’un rire pitoyable vu son état. « Oh bordel, on dirait bien que finalement, on s’est vraiment mariés… ça expliquerait cette bague affreuse que je porte. » Il se rapproche encore de l’écran, ne parvenant pas à croire ce qu’il voit. Mais c’est bien Danny et lui, devant une chapelle comme on en voit à la télé, encadré par un Elvis obèse. Les deux ont vraiment l’air déchirés, déjà en mode Borat et Avatar, Rhys levant fièrement sa main sur laquelle se trouve la bague… « Mon dieu, cette fois, Lizzie a vraiment une bonne raison de me tuer… » Dit-il, dépité.

(c) DΛNDELION

_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1342
POINTS : 3760
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Dim 10 Juin - 1:45


rhys & danny

wild boys fallen far from glory
reckless and so hungered


Il m'a fallu du temps pour me réveillé, pour être moins grincheux, pour me lever et pour m'approcher de Rhys. Et sa douce voix n'a en rien arrangé mon affaire. Si je ne l'appréciais pas tant, je lui aurais déjà mis mon poing. Eh ! Ne me pique pas mes répliques. lui dis-je en lui donnant une tape amicale sur l'épaule. Une tape qui a demandé bien trop d'effort à mon goût et qui a déclenché une nausée que j'ai, heureusement, su contrôler. N'essaie pas de me donner le rôle de la drama queen. Il te va et t'ira toujours comme un gant. Bon, c'est vrai que j'y suis allé un peu fort avec mon histoire de cache cache pour l'éternité. J'allais lui dire que j'aurais préféré me retrouver dans son état mais non, je suis bien content d'avoir cette petite moustache en guise d'accessoire comparé à ce que le Blake a sur la tête. Par contre, c'est vrai pour le string. Et pour l'histoire des filles. Même si, pour l'instant, la gente féminine est loin d'être une priorité. Il faut dire que c'est compliqué d'en attraper quand derrière, t'es poursuivi par une histoire de petite copine. Aider Riley a ses avantages comme ses inconvénients. Ce qui prouve que je n'ai pas cherché à me déguiser, ce qui est rassurant. Parce que si j'avais voulu me déguiser en borat, je me serais retrouver en string. Je ne fais jamais les choses à moitié. Par contre, ça ne me dit toujours pas pourquoi j'ai ce truc sur le visage et j'ai envie de penser que ce n'est pas juste une blague débile qu'on m'a faite pendant que je dormais. Vu la soirée d'hier, j'ai envie de penser qu'elle a une signification bien plus importante.

Je pense que dire que nous avons des idées à la con est encore léger. Mais en même temps, je n'ai pas envie de me dire que c'est une catastrophe parce que nom d'un chien, on a dû vivre la soirée la plus épique au monde. T'es sûr qu'on a pas fait pire ? Je ne dis pas ça par rapport au mariage ou à notre gueule de bois mais par rapport à tout le reste. L'état de l'appartement, les trous de mémoire ... J'ai l'impression qu'on est allé tellement plus loin que tous ces clichés. Beaucoup trop loin. C'est vrai que t'es un peu bleu ... dis-je en me rapprochant. Je me demande ce qu'il s'est passé ou encore qui lui a fait ça. Un autre trou, une autre question dont la réponse n'arrivera pas tout de suite. Mais je pense que ça pourra vite s'arranger avec un peu de froid. Et crois moi, j'ai reçu assez coups pour savoir comment ils guérissent. Je fixe encore son œil quelques secondes, histoire d'évaluer les dégâts. Un sachet de machin surgelés dessus et ça devrait s'en aller assez vite. J'en ai eu des pires qui ont tenu moins longtemps et le blond est un dur, ça se passera bien pour lui. Puis ça lui donnera un genre de mauvais garçon qui pourra sûrement plaire à sa copine. C'est fou comme on est catégoriser simplement parce qu'on fait attention à nos cheveux. L'efféminé, le gay ... Les hommes n'ont pas le droit de faire attention à leur apparence mais je m'en fou. Je fais attention à comment je m'habille, à comment je me coiffe. Je n'aurais jamais eu ce palmarès sans ça. Tracasse pas. Si elle t'aime vraiment ta Lizzie elle te prendra, même avec ton horrible coupe de cheveux. finis-je par lui dire en passant les mains dans sa tignasse, mort de rire. Je pense que ce sera passage obligatoire chez le coiffeur et tous ces gens capable de nous rendre notre apparence normale avant de rentrer.

Parti à la recherche du moindre indice, je lève la tête, intrigué. Je ne comprends pas tout de suite mais quand ça finit par arriver, un sourire se dessine sur mes lèvres. Et après c'est moi l'obsédé. T'as trop l'esprit mal tourné. Je n'ai pas dis que tu t'étais enfilé la fille mais que tu avais enfilé le string. Je rigole à moitié mais ça ne dure pas longtemps, histoire de ne pas faire croire à Rhys que je me fous totalement de ce qui ait pu arriver. Je sais que tu ne lui ferais jamais ça. dis-je en baissant la tête, un peu honteux. Honteux de lui avoir fais peur, honteux de lui avoir fais croire que je l'ai influencé dans le mauvais sens. Je n'en sais rien en fait, mais ce que je sais, c'est que le Blake, peu importe sous quelle drogue il est, est incapable de faire quoi que ce soit qui puisse faire du mal à sa fiancée. Oh ... Je comprends mieux maintenant. Rappelle moi de lui envoyer un SMS. Le voyage aurait été parfait si on avait pu être là tous les trois mais le destin en a voulu autrement. Il n'empêche que comme à chaque fois, le Donovan a su se montrer digne et son cadeau a sûrement dû être épique. Je n'en sais trop rien. Je suis sûr que je m'en souviendrais mais en même temps ... Je ne suis plus sûr de rien là. Je suis de moins en moins rassuré, moi qui déteste avoir d'aussi gros trous de mémoire. Je m'en souviens quand j'ai couché avec une fille, je me souviens des moindres détails et là ... Je n'arrive pas à savoir. Je jette même un coup d’œil à mon pantalon, comme si mes parties allaient m'aider à savoir. Mais rien, le néant.

Je finis par trouver mon téléphone et j'appelle directement Rhys, histoire qu'on ne perde pas de temps. Les photos défilent quand on tombe sur le moment tant redouté. Oui, on a accompli le vrai mariage de Vegas, devant un Elvis et apparemment avec des témoins. Et ça explique la présence de ce bijou que je n'aurais jamais osé porté d'habitude. Je porte une montre en guise de décoration mais ça s'arrête là. J'ai fais partie du délire bracelets des îles un peu plus jeune mais ça n'a pas duré longtemps. Quant aux bagues, et je comprends pourquoi avec celle-ci, elles me gênent bien trop pour que je la garde plus d'une journée. Ce n'est pas toi qu'elle va tuer mais moi. Je suis la mauvaise influence puis c'est moi qui ai lancé l'histoire de Vegas. Ce qui n'est pas totalement faux en soi et bizarrement, je n'arriverais même pas à lui en vouloir si d'un coup elle se mettait à me détester pour de bon. La prochaine fois, j'emmène un ami célibataire avec moi, histoire de lui éviter des ennuis pareils. Je continue de faire défiler les photos, histoire de ne pas s'étendre sur le sujet plus longtemps. Je n'ai ni la patience ni l'envie de le faire. Vu le patin que je lui roule, je pense que je n'ai pas dû en rester là. dis-je en rigolant, alors qu'une jolie photo apparaît sur mon écran. Je suppose que le string, c'est le sien. Je suis sûr d'avoir été jusqu'au bout mais je n'y pense pas longtemps ; cette fille a l'air d'avoir passé la soirée avec nous alors où est-elle ? Au moins, on a pas consommé le mariage. finis-je par dire en explosant de rire, surtout pour me rassurer moi même.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1767
POINTS : 3417
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Dim 24 Juin - 19:58


what happens in vegas stays in vegas
Daniel & Rhys

 Rhys et Daniel ont beau souffrir de ce qui est sans doute la gueule de bois la plus prononcée de leurs vies, ils ne sont pas longs à se remettre à se chamailler comme des gamins. Qui pique les répliques de l’autre et qui est la plus grande drama queen. C’est inhabituel mais au bout d’un moment, Rhys préfère céder le dernier mot à son ami. Ils n’ont pas le temps pour ces bêtises, le plus important à l’heure actuelle est qu’ils retrouvent leurs souvenirs. Ils ont besoin de savoir qu’ils ont rien fait de catastrophique malgré les apparences. Et petit à petit, ils arrivent à démêler quelques éléments. Danny se rend compte avec soulagement qu’il ne s’est pas déguisé volontairement mais il reste convaincu qu’ils ont fait pire que les clichés de Vegas. « Qui aurait pu penser qu’on avait autant d’imagination ? » Réplique alors Rhys, dépité. Il avait du mal à remplir les blancs, surtout avec le mal de tête qu’il se tapait. Un mal de tête sans doute lié au cocard géant qu’il arborait. Et pour une fois, le Granger fait preuve de beaucoup de sagesse, lui conseillant de mettre de la glace le plus vite possible pour le résorber. Le blond se met donc à la recherche d’un frigo tandis que son accolyse se fait soudain très philosophe. « C'est fou comme on est catégorisés simplement parce qu'on fait attention à nos cheveux. C’était vrai mais pour l’instant, la perception du masculin dans la société était le cadet des soucis de ses soucis. Son plus grand soucis, c’était ce qu’allait dire Lizzie même si Danny tente enfin de le rassurer à ce sujet. Et c’est d’ailleurs l’occasion pour le duo d’essayer de déterminer qui a profité de la stripteaseuse.

Rhys est fâché que Danny puisse lui mettre le doute. Il avait besoin de croire qu’il ne ferait jamais ça à celle qu’il considérait comme la femme de sa vie. Même avec un taux d’alcoolémie élevé. Heureusement, les malentendus se dissipent, en même temps que la douleur, lorsque le Blake jette des glaçons dans un t-shirt qui proclame « I LOVE VEGAS et pose l’ensemble sur son œil. « T'as trop l'esprit mal tourné. Je n'ai pas dis que tu t'étais enfilé la fille mais que tu avais enfilé le string… Je sais que tu ne lui ferais jamais ça. » Rhys souffle un peu. « Non, je suis sûr que je ne l’ai pas touchée… » Il explique d’ailleurs que le strip-tease était un cadeau de Caleb et lui. Même si bien évidement, il avait fallu un peu beaucoup convaincre le Donovan de contribuer à un tel cadeau... « Comment je peux ne pas avoir l’esprit mal tourné avec ce que je vois sur les photos… Mais oui, tu peux remercier Caleb. Ou pas, il aurait vraiment dû venir avec nous. C’est le raisonnable de la bande et je suis sûr qu’on aurait eu un réveil bien différent s’il avait été là… » En tout cas de manière plutôt flippante, Danny ne sait plus ce qui s’est passé avec la fille. En revanche, ce qui devient vite évident c’est que le duo a rempli le plus gros cliché de Vegas en… se mariant. Et les deux amis ont vraiment du mal à se faire à l’idée. Ils regardent les bagues qu’ils portent au doigt avec perplexité. Surtout Danny. « Tu peux enlever la tienne en tout cas, je ne serai pas fâché… » Arrive à sourire Rhys en écho à la réplique de Danny.

Malheureusement, Lizzie revient dans la conversation alors que Danny dit que c’est lui qui devrait prendre le blâme. Rhys fait suffisamment confiance au brun pour lui expliquer pourquoi il est aussi perturbé. « Oui mais ce n’est pas toi qui a projet de la demander en mariage dans quinze jours. J’ai déjà tout prévu… Je ne veux pas qu’elle puisse penser que je pense que le mariage est une plaisanterie ou que je ne le prends pas au sérieux en apprenant ce qu’on a fait. Parce que je suis très sérieux quand il s’agit de Lizzie. » Rien que le ton qu’il employait à cet instant suffisait à le prouver. Cependant, en continuant à faire défiler les photos, Danny trouve un moyen vraiment efficace de dissiper les nuages noirs du dessus de la tête de Rhys. Il commence par dire que vu les photos qu’il voit, impliquant un roulage de pelles en règle, il y a vraiment de très fortes chances que ce soit lui qui ait fini la nuit avec la fille. Puis, il pousse le fruit de sa réflexion avec une réplique qui fait exploser de rire le Blake, désamorçant toute la tension accumulée en lui. « Au moins, on a pas consommé le mariage. » « Oui et si on ne le fait pas dans les 24h et qu’on ne retranscrit pas le certificat de mariage au Pays de Galles, il sera dissolu et ça restera notre petit secret. Donc ça restera notre petit secret. » Dit-il en secouant la tête, amusé malgré lui. Il se demandait par quel cheminement de son esprit embrumé il avait décidé qu’épouser Daniel serait une idée terrible. Comment avaient-ils pu mette à exécution cette blague débile qu’ils s’étaient faite hier en arrivant à l’hôtel ? Enfin, dans tout ça, subsistait une certitude. Et pas mal d’éléments positifs. « Au moins, tes 21 ans n’auront pas été ennuyeux. Et il nous reste encore un peu de temps pour profiter de Vegas une fois qu’on se sera remis. Et puis, on aura même pas besoin de nettoyer ce bordel vu qu’on est dans un palace. » Oui, les choses pourraient être bien pires et finalement, avec un petit peu de relativisation, la situation entière était même drôle. Et comme il venait de le dire, ils avaient encore un peu de possibilité de s’amuser avant de retrouver la réalité et ses potentielles conséquences.

(c) DΛNDELION

_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1342
POINTS : 3760
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys) Jeu 5 Juil - 1:35


rhys & danny

wild boys fallen far from glory
reckless and so hungered


Les apparences sont trompeuses. A première vue, nous avons l'air de gentils garçons bien propres sur eux. Pour moi c'est totalement faux, pour lui ça ne l'est qu'à moitié. Mais peu importe ces apparences qu'on donne, jamais personne n'aurait pu croire à ce qui se passerait ici. De ma part, je m'y attendais. De la tienne un peu moins. dis-je à Rhys, très sincèrement, un sourire se dessinant sur mes lèvres. Mais cette bonne humeur est de courte durée, le jeune homme pris de panique quand il se met à mal interpréter mes paroles. Ok, tu marques un point. Ces photos ne poussent qu'à ça, qu'à penser de travers. Je les avais à peine regardées lorsque j'avais fais la remarque mais maintenant qu'elles défilent sous mes yeux, je comprends tout à fait pourquoi ce que j'ai dis n'est pas adapté. Et bien tu vois, je ne suis pas si sûre de ça. La plupart du temps, c'est toujours ceux qui ont l'air le plus raisonnable qui, en fait, sont les plus dévergondés. Et je reste persuadé qu'au fond de lui, Caleb est un énorme fêtard. Ses airs angéliques ne sont qu'une façade, un truc un peu mystérieux qui permet d'en attirer plus d'une. Ou qui permettait. Bref, je sais qu'un jour, j'arriverais à percer le Donovan. T'es con. Mais oui, je vais sûrement le faire. Il vaut peut-être mieux qu'on le fasse tous les deux, histoire d'éviter les ennuis en rentrant. Enfin, surtout pour lui. Moi, cette bague, elle va juste m'apporter une histoire super drôle à raconter. Que je ferais en détail, parce que je vois déjà certains commentaires à l'avance ; je n'ai rien contre les gays mais je n'ai pas envie qu'on m'en prenne pour un simplement parce que dans un délire, j'ai respecté les clichés de Vegas avec un pote. Non, je garderais les histoires pour mes proches et lui, il fera ce qu'il veut. Ces bagues, ce seront un peu comme des souvenirs qu'on a acheté dans une boutique ; on les mettra dans une boîte et à chaque fois qu'on l'ouvrira, on se souviendra de ce moment comique passé ensemble. Ces 21 ans ont vraiment été épiques.

J'en rigole, mais ce n'est pas son cas. Il prend étonnamment tout au sérieux, ce qui me fait demander quelles seront les vrais conséquences à tout ça. Parce que s'il a été capable de se détendre et de faire des conneries hier c'est parce qu'il était détendu. Là, je panique parce qu'il l'est moins. Ce gars, c'est ma référence et quand il trouve que quelque chose va mal, je finis par le trouver aussi. Je vois. Enfin, je suppose. Je n'aurais jamais cru qu'il puisse se confier autant à moi, comme je n'aurais jamais cru pouvoir être touché par ce qu'il me raconte. Je comprends que c'est important alors ... Je ferais tout ce qu'il faut pour que tout se passe bien pour vous. Je te suivrais jusqu'au bout du monde, tu le sais bien. Je ne sais pas ce qu'il faut dire. Je dois éviter de lui faire croire que je comprends ce qu'il ressent parce que le Blake ne sera pas berné. On peut garder le secret, il peut tout lui raconter ... Je sais ce que je ferais moi, en rentrant mais lui, je ne peux pas décider à saa place. Je ferais juste en sorte de m'adapter, histoire de ne pas lui créer encore plus de problèmes. Je sais que Rhys s'est lâché autant que moi cette nuit, mais ce n'est pas pour ça que je ne me sens pas un minimum responsable. Tant que c'est ma relation avec Lizzie qui s'en prend plein la figure, moi je suis content. Oh, je ne savais pas qu'on devait faire tout ça. Alors c'est bon, on est tranquille. lui dis-je assez sérieusement, même si c'est compliqué de réfléchir. J'étais resté sur le fait que le mariage a Vegas était valable partout au USA, je ne pensais pas qu'il fallait remplir de la paperasse en plus pour que ce soit le cas. C'est con de se dire que mes seules références sont les films et séries que j'ai regardé mais quand on pense que le tout s'inspire de faits réels, tu te dis que ça ça doit en être un. Que Dieu bénisse le service dans les hôtels. Ce soulagement à l'idée de penser que quelqu'un va s'occuper de tout ce bordel. Tant qu'il y a l'argent derrière, bien évidemment. Allez, on va se donner un petit coup de neuf et faire sauter quelques machines en bas. Preums dans la salle de bain ! finis-je par lui dire en courant vers la pièce avant de fermer la porte. Tout ça en tirant la langue une bonne fois juste avant, histoire de mettre un peu de peps dans toute cette énergie négative. Il ne nous reste que quelques heures avant de rentrer à Tenby et je ne veux pas les gâcher en me posant des millions de questions sur ce qui s'est passé hier.


AVENGEDINCHAINS


FIN DU RP.

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: crazy 'til we see the sun. (rhys)

Revenir en haut Aller en bas

crazy 'til we see the sun. (rhys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-