AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

It's 'bout as deep as it could get. Fredrik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Dim 21 Jan - 0:37

He said "be true," I swear, "I'll try"
In the end, it's him and I

Accepter ses sentiments, voir où ça peut la mener… Voilà ce que Yevgeniya se promet alors qu'elle se rend compte qu'elle pense à Fred de plus en plus souvent et qu'elle se sent bien quand elle est avec lui. Est-ce qu'elle est prête pour ça ? Non. Certainement pas. Est-ce qu'ils se sont promis quelque chose ? Non plus, mais elle se doute que le Suédois n'est pas du genre à coucher avec toutes les filles qu'il rencontre. Parfois, elle le fait encore rougir en lui lançant quelques compliments et ça l'amuse. Il agit avec elle comme aucun autre homme ne le fait. Lui, il semble se préoccuper sincèrement d'elle, quand bien même il l'a déjà vu sans le moindre maquillage. A part Trystan et ses frères, aucun homme n'avait eu l'honneur de voir la Russe au naturel, alors c'est une grande étape.
La jeune femme profite de l'absence de son colocataire pour inviter celui qu'elle ne sait pas comment qualifier et elle se met aussitôt aux fourneaux. C'est la première fois qu'elle l'invite chez elle et en fait, c'est même la première fois qu'elle ramène quelqu'un d'autre que Dimka dans cette maison. Depuis qu'elle vit avec Trystan, la blonde parvient toujours à se faire inviter à l'extérieur. En ce qui concerne ses clients, elle ne les voit qu'à Swansea, alors le problème est vite résolu.
Seule dans sa cuisine avec la musique trop forte, elle prépare des plats dont elle a l'habitude, rien de trop sophistiqué, mais quand même de quoi faire son effet. Au menu, elle a une lasagne végétarienne - parce que de temps en temps, elle est ce genre de filles qui ne mange pas de viande - et pour le dessert, elle prépare des crèmes brûlées pour lesquelles elle se donne beaucoup de mal. En les préparant, elle se demande même si c'est utile car elle n'est pas certaine de tenir jusqu'au dessert sans se jeter sur lui. Hélas, si elle veut voir où les choses la mènent, elle doit apprendre à connaître le jeune homme et non profiter de son corps à chacun minute qu'elle passe avec lui.
Quelques minutes avant que son invité arrive, Yevgeniya se prépare : elle se douche, s'habille d'un jeans et d'un débardeur qui n'ont rien de particulier et elle se maquille légèrement, c'est-à-dire, suffisamment pour masquer ses traits fatigués.

Elle dresse la table, vérifie que les bières sont au frais et elle s'assoit sur le plan de travail, comme à son habitude en attendant que le temps passe. A côté de la table dans la salle à manger, il y a son chevalet avec une toile entamée, mais loin d'être terminée. Elle hésite à la recouvrir car elle n'aime pas que son travail soit vu alors qu'il n'est pas terminé, mais elle décide finalement de la laisser, trouvant que la toile offre une gaité supplémentaire à la pièce. On frappe à la porte et Yevgenyia se précipite pour l'ouvrir et se jeter dans les bras du Hadsen. La retenue ? Elle ne connaît pas, et après l'avoir embrassé passionnément, elle le laisse entrer dans la maison. « Et bien… Bienvenue chez moi. » Lance-t-elle, presque gênée de lui faire découvrir les lieux alors que personne n'a jamais été autorisé à passer la porte d'entrée. « Alors au menu, j'ai fait une lasagne végétarienne et j'ai pensé à toi, j'ai même acheté de la bière ! » Rigole-t-elle en lui prenant la main et en le guidant dans le salon/salle à manger. « D'ailleurs… Tu en veux une ? » Demande-t-elle en reprenant le rôle de l'hôtesse.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Marie
TES DOUBLES : Cameron l'ado rebelle & Stan le baratineur
TON AVATAR : Robbie Wadge
TES CRÉDITS : /
TA DISPONIBILITE RP : AlexeïAinhoa
RAGOTS PARTAGÉS : 576
POINTS : 1498
ARRIVÉE À TENBY : 05/08/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (11.10.92)
CÔTÉ COEUR : Cœur brisé
PROFESSION : étudiant infirmier & caissier au supermarché
REPUTATION : "A première vue, ce garçon a tout du gendre idéal ! Ça en est presque louche... Surtout quand on sait que c'est le fils de Mr Hadsen, ce diplomate qui m'a paru tout sauf agréable."



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Lun 22 Jan - 19:14

Même s’il aime son petit village, Fred ne pensait pas être aussi heureux de rentrer alors qu’il était en vacances au soleil dans une villa de rêve. Lors de la première soirée qu’il a passé avec Ivy, il n’aurait jamais pensé que ça les mènerait là. Leur première rencontre avait tout d’une aventure sans lendemain, et pourtant Fred ressent aujourd’hui un attachement grandissant à l'égard de la russe. Il tente de se raisonner, essaye de ne pas s’emballer trop vite comme cela lui arrive à beaucoup d’occasions, mais il doit se rendre à l’évidence qu’il est en train de tomber amoureux d’elle. Il se rassure en se disant que la jeune femme aussi semble attachée à lui, et qu’après tout, il n’y a aucune raison que cela se termine mal comme ça lui est déjà arrivé par le passé. Alors, il décide de ne pas trop se prendre la tête, profiter de la compagnie d’Ivy dès qu’il en a l’occasion et voir où cela les mènera.

Peu de temps après son retour d'Australie, la jeune femme l’invite à dîner chez elle, et il accepte évidemment l’invitation avec plaisir. Après une journée de cours intensive, il prend le temps de se doucher, enfiler un jean et un pull gris anthracite puis ne tarde pas plus avant de quitter sa maison, après une dernière caresse à sa chienne. Puisqu’il ne fait pas trop mauvais temps, il décide de faire le trajet à pied. Il croise sa vieille voisine qui ne manque pas de l'alpaguer en le complimentant sur son bronzage, mais Fred coupe court à la conversation le plus poliment possible. Entre raconter ses vacances à la commère du coin ou retrouver sa belle, le choix est vite fait.

Il marche rapidement à travers les rues du village et arrive à l’adresse qu’elle lui a donné à l’heure prévu, impatient de la retrouver. A peine a-t-il sonné que la russe lui ouvre avec un enthousiasme qui ravi l’étudiant. La sentir dans ses bras lui procure un bien-être qu’il ne se rappelle pas avoir déjà ressenti auparavant. Ils échangent un baiser passionné qui reflète sans doute à quel point ils se sont manqué avant qu’elle l’invite finalement à entrer. “Merci ! Elle a l'air chouette cette maison.” Répond il en découvrant l'intérieur du logement. “Ton coloc est pas là ce soir ? Tu l'as mis à la porte ?” Demande le jeune Hadsen dans un sourire, espérant qu'il ne rentrerait pas de la soirée pour pouvoir passer tout le temps qu'il veut seul avec Ivy. “T’es parfaite.” Ajoute-t-il quand la russe évoque son menu. “Ouais je veux bien s’te plait.” Accepte-t-il quand elle lui propose une bière. “Je t'ai ramené un truc !” Lance Fred avant de sortir de son sac - qu'il avait laissé dans l'entrée - une bouteille d’Aquavit, un alcool fort scandinave. “Tiens. J'ai profité des deux jours que j'ai passé en Suède pour te ramener ça, pour les soirs où tu voudras changer des Black russians...” Explique le jeune Hadsen en donnant la bouteille à son hôte. Lors de son retour d’Australie, il a fait un escale prolongée en Suède pour voir les membres de sa famille qui n'avaient pas pu venir à l'autre bout du monde, et il en a naturellement profité pour ramener un petit souvenir à celle qui occupait de plus en plus ses pensées. Son regard se pose alors sur la toile en cours de création à côté de la table. “C'est la toile que tu comptes proposer pour l'expo dont je t'avais parlé ?” Demande-t-il avec curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Sam 27 Jan - 6:56

He said "be true," I swear, "I'll try"
In the end, it's him and I

La seule certitude que Yevgeniya a à cet instant, c'est qu'elle veut saluer Fredrik comme il se doit et elle ne se fait pas prier pour l'embrasser à pleine bouche alors qu'il n'a pas encore passé le pas de la porte. Elle est comme ça, Yevgeniya, toujours vive et dynamique, surtout lorsqu'elle est en bonne compagnie. Elle se presse de faire rentrer le Suédois à l'intérieur de la maison et elle ne peut que hocher la tête quand il lui dit ce qu'il en pense. En effet, la Russe adore cette maison et même si la vie en colocation n'est pas toujours rose, elle ne regrette rien. Rien n'égale cette vue sur la mer et cette odeur iodée qui se mêle à l'air. « Trystan n'est pas là pour le moment, mais je n'en sais pas plus, malheureusement. » Elle préfère miser sur la franchise plutôt que le Hadsen soit surpris si jamais il entend Trystan rentrer dans la maison. « On est un peu en froid ces derniers jours, mais rien de bien grave. » Et établir un dialogue avec le Meylir n'a jamais été une chose facile, peu importe à quel point Ivy est une experte en la matière. Elle reprend pour rassurer le jeune homme et surtout pour ne pas qu'il soit déçu de ces informations si vagues. « De sûr, on a quelques heures rien que toi et moi. » Et pour sceller cette promesse, elle lui vole un nouveau baiser.
Le compliment qu'il lui fait lui va droit au coeur et la jeune femme se contente d'un sourire timide pour le remercier. Que répondre à ça ? Même elle, elle est prise au dépourvu alors qu'elle a pourtant l'habitude de recevoir bon nombre de compliments de la part de ces clients - ce soir, c'est différent. Avec Fred, de manière générale, c'est différent. Quand il accepte la bière qu'elle lui propose, elle s'apprête à prendre la direction de la cuisine et du frigo, mais elle est stoppée dans son élan par Fred qui reprend la parole en la surprenant davantage. Elle prend la bouteille qu'il lui tend, un sourire radieux collé aux lèvres. Assurément, c'est une attention à laquelle elle ne s'attendait pas. « Oh merci. C'est adorable ! Et j'ai hâte de goûter. » Dit-elle avec honnêteté. Mais peut-être pas tout de suite vu le degré d'alcool indiqué sur la bouteille.
Tandis qu'elle part dans la cuisine à la recherche de deux bières, Fred s'attarde dans le salon/salle à manger et voit la toile qui trône au beau milieu de la pièce. Elle le rejoint et lui tend sa bière en même temps qu'elle lui répond. « Même pas ! C'est une commande pour une amie. Elle voulait un portrait de sa nièce. » Explique-t-elle sans savoir ce que Lexia pensera du tableau en question une fois qu'il sera terminé. « La toile pour l'exposition est terminée… Et si tu veux tout savoir, elle est dans ma chambre. Tu pourras la voir… Si t'es sage. » Elle le taquine, elle adore ça. Elle lève ensuite sa petite bouteille de bière vers celle du jeune homme dans l'optique de trinquer. A quoi porter ce toast ? Elle est finalement incapable de penser à quoi que ce soit de correct alors elle balbutie quelques mots tandis qu'elle se perd dans ses yeux azurés. « À… Cette… Première soirée chez moi. » En espérant que ce ne soit pas la dernière. Sur cette pensée, la demoiselle se dit qu'il est peut-être le temps de rectifier le tir par rapport à leur première rencontre. Elle prend la main de Fred pour le mener jusqu'au canapé où elle s'assoit contre lui. « Dis… J'y pense et je me dis qu'il est temps que je t'avoue quelque chose. » Commence-t-elle comme si elle allait lui avouer son plus gros secret. Evidemment, ce n'est pas de ça dont il s'agit. « Je t'ai menti quand on s'est rencontré. Je t'ai dit que je m'appelais Ivy, mais en fait, ce n'est pas le cas. En vrai… Je m'appelle Yevgeniya. » Elle se met à rigoler doucement. « Tu peux toujours m'appeler Ivy, hein. C'est le diminutif que je donne à tout le monde parce que je sais que ce n'est pas facile à prononcer. Même Trystan n'y arrive pas toujours. » Qu'elle dit en s'esclaffant et en se rappelant toutes les ruses de son colocataire pour ne pas avoir à dire son prénom.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Marie
TES DOUBLES : Cameron l'ado rebelle & Stan le baratineur
TON AVATAR : Robbie Wadge
TES CRÉDITS : /
TA DISPONIBILITE RP : AlexeïAinhoa
RAGOTS PARTAGÉS : 576
POINTS : 1498
ARRIVÉE À TENBY : 05/08/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (11.10.92)
CÔTÉ COEUR : Cœur brisé
PROFESSION : étudiant infirmier & caissier au supermarché
REPUTATION : "A première vue, ce garçon a tout du gendre idéal ! Ça en est presque louche... Surtout quand on sait que c'est le fils de Mr Hadsen, ce diplomate qui m'a paru tout sauf agréable."



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Ven 2 Fév - 0:47

Même si la vie en colocation peut avoir un certain nombre d’inconvénients, elle permet souvent de vivre dans un logement bien plus spacieux que lorsqu’on est seul, et Fred comprend qu’Ivy ait fait ce choix en découvrant la maison, qui semble particulièrement agréable. De son côté, Fred a pu louer une charmante petite maison pour lui seul, mais il est conscient que c’est un luxe que peu de personnes peuvent se permettre, et qu’il peut se l’offrir uniquement grâce à l’aide de son père. Même s’il a toujours essayé de garder les pieds sur terre et qu’il fait tout pour ne pas être un de ces fils à papa qui dépensent sans compter et se pensent supérieurs aux autres parce qu’ils viennent d’une famille riche, le jeune suédois profite tout de même de sa situation privilégié. C’est ainsi qu’il peut se permettre de faire des études qui lui plaisent, pour pouvoir peut être un jour être enfin indépendant. Ivy est certainement en avance sur lui sur ce point, puisqu’ils ont environ le même âge, et qu’elle se débrouille déjà toute seule pour subvenir à ses besoins et payer sa part de loyer. Fred l’admire pour ça, et pour réussir à supporter la vie en colocation aussi. Il l’a déjà fait quelque temps avant d’arriver à Tenby, et il sait que ce n’est pas facile tous les jours de bien s’entendre. La remarque de la jeune femme le lui confirme d’ailleurs.

“Ah mince… Comment ça se fait ?” L’interroge Fred en apprenant qu’elle est un peu en froid avec Trystan. Il ne connait absolument pas le jeune homme ni son caractère, alors il n’a aucune idée de ce qui a pu causer une dispute entre Ivy et lui. Fred affiche un sourire quand la russe conclut en lui précisant qu’ils ont au moins quelques heures en tête à tête. Puisqu’elle lui fait le plaisir de l’inviter chez elle, et qu’il a pensé à elle durant son voyage, c’est naturellement qu’il lui offre une bouteille d’un alcool de chez lui qui devrait lui plaire. Cette attention semble lui faire plaisir, ce qui ravi le jeune Hadsen.

Alors que la russe part chercher les bières, Fred la questionne sur le tableau en cours de réalisation laissé dans un coin de la pièce. “Ah d’accord ! Tu fais souvent des tableaux sur demande comme ça ?” Demande Fred par curiosité. “Je suis toujours sage.” Fait-il ensuite remarquer dans un fin sourire enfantin. Il espère bien pouvoir jeter un œil au fameux tableau, et aussi avoir l’occasion de visiter la chambre de la russe d’ailleurs… “A cette soirée.” Acquiesce Fred avant de trinquer, puis de boire quelques gorgées de bière. Il espère que cette première soirée sera suivie de beaucoup d’autres. Il s’installe à côté d’elle sur le canapé alors qu’elle reprend la parole, d’une manière un peu effrayante. Son rythme cardiaque commence à s’accélérer quand Ivy parle de mensonge, mais il est heureusement vite rassuré. Il pousse un soupir de soulagement en apprenant la nouvelle, qui n’a finalement rien de dramatique loin de là.

“Tu m’as fait flippé, j’ai cru que t’allais m’avouer que t’étais une tueuse en série ou un truc du genre !” Fait il remarquer dans un sourire, maintenant plus détendu. “Yev-Ge-Niya. T’as vu, je l’ai bien dit du premier coup !” Fait-il remarquer avec fierté, même s’il a dû faire preuve de concentration pour prononcer correctement ce prénom. “Je crois que c’est à mon tour de te faire une confidence du coup, Fred aussi c’est un diminutif. Mon prénom entier c’est Fredrik.” Avoue-t-il sur un ton de confidence alors que l’information était sans doute assez évidente. Il boit à nouveau un peu de bière avant de reprendre la parole. “J’aurais droit à une petite visite guidée de la maison après ? ça fait longtemps que tu vis ici avec Trystan ?” Demande-t-il par curiosité, réalisant qu’il y a sûrement un tas de choses qu’il ne sait pas encore à propos d’Ivy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Lun 5 Fév - 1:49

He said "be true," I swear, "I'll try"
In the end, it's him and I

La colocation n'a rien de facile, Yevgeniya l'apprend à ses dépends tous les jours. Le plus difficile, c'était au début, alors qu'elle venait d'emménager avec ce garçon qui ne voulait pas avoir de colocataire et encore moins de femme chez lui. Malheureusement pour lui, il n'avait pas le choix, avait besoin de l'argent et la Russe fut tenace. Il ne put lui refuser la chambre qu'il proposait. Petit à petit, les choses allaient mieux et Ivy se sentait de plus en plus chez elle. C'est bien ça qui a tout cassé. D'abord elle laissait traîner des affaires dans les pièces communes, sans parler de tout son matériel de peinture qui est fort odorant et qui prend beaucoup de place. Oui, la jeune femme était à l'aise et cette liberté n'a pas plu à Trystan quand elle a fini par s'incruster dans son lit le soir où sa propre chambre était occupée. « Oh tu sais, ce sont les aléas de la colocation. Trystan a la mentalité d'un octogénaire, alors ce n'est pas toujours simple. » Rigole-t-elle. Heureusement que le Meylir n'est pas là pour l'entendre dire ces choses. Pour sûr, il se ferait un malin plaisir à détailler toutes les choses que Yevgeniya fait sans son accord. Il faut dire que la jeune femme n'a jamais aimé les règles et qu'elle aime encore moins les respecter. C'est comme ça chez les Vassilievitch. Ils ont leurs propres règles, leurs propres méthodes et jusque là, ça a toujours fonctionné. « Pas vraiment, en fait… Ca faisait des années que je n'avais pas eu de commande de ce genre. » Remarque-t-elle à voix haute. C'est d'ailleurs étonnant que Lexia ait pensé à elle pour réaliser ce tableau, mais elle ne va pas s'en plaindre, d'autant plus que la Weston allonge les billets pour cette oeuvre. « En général je préfère laisser libre cours à mon imagination, et au moins, je n'ai pas les attentes du client qui me pèsent. » Oui, si Lexia n'était pas une proche de la famille, Yevgeniya n'aurait probablement pas répondu par la positive à cette requête. Fred indique ensuite à la blonde qu'il est toujours sage et le sourire qu'il lui adresse pour le prouver la fait craquer.

Ils trinquent et commencent à boire puis s'installent dans le canapé. C'est à cet instant que la Russe décide de clarifier un peu la situation. En effet, il est peut-être temps que le Suédois connaisse son vrai prénom, même s'il est incapable de le prononcer. Quand il avoue qu'il a eu peur, la demoiselle ne peut retenir un rire cristallin. « Ah oui ? Mon chou, si j'étais une tueuse en série, j'attendrais encore quelques rendez-vous avant de te l'avouer. » Dit-elle dans son plus beau sourire. « Plus sérieusement, une tueuse en série, c'est le pire que tu puisses imaginer ? » Qu'elle ne peut s'empêcher de demander en s'esclaffant. Certainement qu'il aurait préféré cette option le jour où il apprendra la vérité. Il s'essaye alors à prononcer son prénom et il y parvient relativement, ce qui lui vaut quelques applaudissements. « Bien joué ! Et oui, du premier coup, je suis impressionnée. » Elle reprend une gorgée de sa bière. C'est au tour du brun de faire une confession et la Russe l'écoute avec amusement. Il dit s'appeler Fredrik et bien qu'elle aurait pu s'en douter, ça l'amuse vraiment de voir qu'ils se sont mentis tous les deux. « Fredrik… » Répète-t-elle, le sourire aux lèvres. « Qu'est-ce que ça veut dire de nous, tout ça ? Le fait qu'on se soit tous les deux mentis alors qu'on venait de se rencontrer ? » Elle plaisante, et encore… Elle songe au fait que ce ne soit pas totalement correct : en effet ils ne se sont pas mentis juste après s'être rencontrés, ils se sont mentis après avoir bu, dansé, et couché ensemble. Yevgeniya avait même soigné la plaie de Fred avant de se présenter. Elle boit une gorgée supplémentaire de sa bière et se rapproche de l'étudiant. « Ca ne fait pas si longtemps que ça… Moins d'un an. Avant j'avais un petit appart, toute seule pendant 4 ans. » Décidément, la vie en appartement ne lui avait pas réussi. « C'est d'accord pour la visite ! Mais ça devra attendre, parce que là, j'ai trop envie que tu m'embrasses. » Dit-elle, taquine. Sans compter qu'ils pourront se mettre à table très prochainement.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Marie
TES DOUBLES : Cameron l'ado rebelle & Stan le baratineur
TON AVATAR : Robbie Wadge
TES CRÉDITS : /
TA DISPONIBILITE RP : AlexeïAinhoa
RAGOTS PARTAGÉS : 576
POINTS : 1498
ARRIVÉE À TENBY : 05/08/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (11.10.92)
CÔTÉ COEUR : Cœur brisé
PROFESSION : étudiant infirmier & caissier au supermarché
REPUTATION : "A première vue, ce garçon a tout du gendre idéal ! Ça en est presque louche... Surtout quand on sait que c'est le fils de Mr Hadsen, ce diplomate qui m'a paru tout sauf agréable."



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Mer 14 Fév - 16:35

“Ah ouais effectivement, ça doit pas être simple dans ce cas !” Songe Fred dans un sourire quand Ivy évoque son colocataire et sa mentalité de vieux. Enfin, il y a peut être des octogénaires qui sont hyper sympas et dynamiques, mais ce n’est sans doute pas à eux que la russe fait allusion. “Mais pourquoi tu restes en coloc avec lui si vous êtres si différents ? Y’a sûrement d’autres personnes cools dans le coin qui recherchent des colocataires non ?” L’interroge-t-il ensuite. Enfin, ce garçon a sûrement aussi des bons côtés pour que la jeune femme vive encore ici… A moins que ce soit vraiment un problème d’argent et qu’elle n’ait trouvé aucune autre colocation proposant une chambre au même prix ?

Le jeune Hadsen s’intéresse ensuite à l’oeuvre inachevée présente dans le salon, visiblement commandée par une amie de la peintre. “Je comprend que ça te mette un peu la pression, mais bon si elle te l’a demandée, je suppose que c’est parce qu’elle a déjà vu tes œuvres et qu’elle aime ce que tu fais, alors je suis sûre qu’elle ne sera pas déçue.” Fait remarquer Fred. C’est sans doute plus agréable pour Ivy de pouvoir peindre ce qu’elle veut, et il est encore plus admiratif de savoir qu’elle est également capable de s’adapter à la demande précise d’un client. Elle a définitivement tout pour réussir, il en est convaincu.

Alors qu’ils sont installés pour prendre l’apéro, Ivy prend la parole de manière un peu effrayante aux yeux de Fred. Elle lui apprend finalement son vraie prénom, ce qui n’a rien de dramatique, pour son plus grand soulagement. “Ah ouais ? En espérant que la nouvelle passe mieux avec le temps ou juste pour profiter un peu plus de moi avant de m’achever ?” Demande-t-il dans un sourire amusé quand la russe fait remarquer que si elle avait effectivement été une tueuse, elle ne lui l’aurait pas avouer si tôt. “Bah… Je vois pas trop ce qui pourrait être pire que ça quand même !” Fait il remarquer dans un rire. “Pourquoi, t’as autres choses de plus grave à m’avouer ?” Ajoute-t-il avec une légèreté qui cache malgré tout une pointe d’inquiétude. Si elle arrive à imaginer une annonce pire que celle d’être un tueur en série, c’est un peu flippant non ?

Il affiche un sourire ravi face aux applaudissements de Yevgeniya lorsqu’il prononce correctement son prénom. Mais s’il vient de prouver qu’il est capable de le faire, Fred va sûrement préférer l’appeler Ivy malgré tout, c’est quand même nettement plus simple. Il en profite ensuite pour lui donner son vrai prénom, même s’il était sans doute évident. “On a qu’à mettre ça sur le compte de l’alcool… Et puis, tant que tu m’as pas donné un prénom complètement bidon pour cacher ton vraie nom de tueuse en série ça va, je te pardonne…” Répond il avec amusement à la question d’Ivy. Pour lui, donner des diminutifs aux lieux des prénoms complets lorsqu’on se présente n’a rien d’un mensonge. Heureusement d’ailleurs, car il aime la franchise dans une relation, ça évite généralement de s’attacher aux gens pour ensuite avoir le cœur brisé comme il l’a eu quand son ex l’a quitté pour son meilleur ami, avec qui elle le trompait depuis un moment… Il espère ne jamais avoir à revivre une situation aussi douloureuse, c’est sans doute pour ça qu’il essaye de se raisonner et ne pas s’emballer trop vite avec Ivy. En même temps, il le sent bien cette fois, il a réellement l’impression que ça peut fonctionner entre eux…

“Ah ouais ? Qu’est ce qui t’as donné envie de changer ? Tu voulais un plus grand salon pour peindre tranquille ?” Demande-t-il en apprenant qu’elle avait vécu seule plusieurs années avant d’essayer la colocation. Cela doit être encore plus dur pour elle de partager son lieu de vie après avoir passé 4 ans à faire ce qu’elle voulait chez elle sans avoir de comptes à rendre à personne. Un nouveau sourire se dessine sur le visage du jeune homme à la remarque d’Ivy. “Vos désirs sont des ordres mademoiselle.” Répond il sans tarder davantage avant de s’approcher d’elle, glisser une main dans son cou et embrasser sensuellement ses lèvres. Il profite pleinement de cet instant, avant qu’une alarme provenant de la cuisine ne viennent les interrompre. Sans doute le four signalant que les lasagnes cuisinées par Ivy sont cuites ? “Je crois que le dîner nous appelle…” Fait remarquer Fred, partagé entre la déception de mettre fin à ce moment et l’envie d’aller goûter la cuisine de la russe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Ven 16 Fév - 4:47

He said "be true," I swear, "I'll try"
In the end, it's him and I

Pourquoi elle reste en colocation ? C'est une bonne question, d'autant plus que Trystan ne voulait vraiment pas de colocataire au départ et qu'il s'est résolu à passer son annonce uniquement parce que c'était son dernier recours. « Oui, probablement… Mais regarde moi cette maison. » S'il faisait encore jour à l'extérieur, elle lui dirait de regarder par la fenêtre pour qu'il voit cette vue qu'elle peut admirer tous les jours et dont elle ne se lasse pas. La maison en elle même est très belle : les pièces sont grandes, lumineuses, dans ce style boisé qui rend tout de suite plus authentique. « Et Trystan me laisse utiliser sa chambre froide. » C'est surtout ce détail qui a fait craquer Yevgeniya pour l'endroit même si au fil du temps, elle s'est habituée à vivre avec le Meylir malgré leurs différences. « Quand j'ai le temps, je fais de la sculpture sur glace. » Avoue-t-elle au jeune homme. Actuellement, elle n'a aucune création en cours : ce n'est pas le temps qui manque pourtant, simplement l'inspiration et l'envie de passer des heures dans une pièce où le froid est trop extrême. Contrairement à ses peintures, les sculptures sur glace sont presque exclusivement des commandes qu'elle reçoit pour des occasions particulières : mariage, baptême, ouverture d'un lieu public, gala de charité etc. Assurément, elle n'aurait pas le temps d'en faire pour elle même, même si elle en avait envie.
Fred la rassure quand Yevgeniya confie ses doutes quant à la peinture entamée et elle le remercie d'un tendre sourire. « Oui… J'espère que tu as raison. » En effet, elle ne voudrait pas décevoir Lexia (et sa nièce, par la même occasion).

Arrive le temps des révélations et la jeune femme s'esclaffe après avoir annoncé son vrai prénom à Fred. « En espérant que la nouvelle passe mieux et que tu me rejoignes. » Qu'elle rigole un peu plus. « On pourrait être les Bonnie et Clyde des tueurs en série. » Un couple qui a marqué l'histoire alors qu'ils braquaient des banques en laissant des morts sur leur passage jusqu'à ce qu'ils finissent criblés de balles à leur tour. « Nope… Rien d'autre à t'annoncer. Désolée. » Continue-t-elle dans un sourire. Bien sûr, il est hors de question qu'elle lui dise quoi que ce soit même si sa profession est moins grave que d'être une tueuse en série. « Mettre ça sur le compte de l'alcool, ça me va ! C'est vrai que tu étais bien allumé ce soir là. » Dit-elle en toute innocente. Au final, heureusement qu'il avait trop bu sinon elle suppose qu'il ne serait jamais venu l'aborder. Elle a commencé à comprendre comment le Hadsen fonctionne : il est timide et contrairement à elle, il n'a pas le premier contact facile avec une personne d'un sexe opposé. « Mais tant mieux, sinon tu ne serais jamais venu me parler, pas vrai ? » Aussi, Yevgeniya ne serait jamais allée faire le premier pas vers le brun, peu importe à quel point elle le trouvait craquant avec ses mouvements de danse approximatifs. Les hommes qu'elle aborde sont ceux qui sont destinés à être des clients et c'est tout. Fred ? C'est autre chose et pas une seconde l'idée de lui demander un payement ne l'a effleurée.

« Oui, c'est ça. Je voulais vivre dans un logement plus grand et ça permettait un avantage financier aussi. Je paye moins alors que j'ai le triple de place par rapport à mon ancien appart'. » C'est aussi simple que ça et c'est bien pour cette raison qu'elle est loin d'être la seule à avoir recours à cette pratique.
A sa demande, Fredrik l'embrasse et elle s'abandonne dans ses bras. C'est la première fois qu'elle se sent comme ça dans les bras d'un homme, qu'elle se laisse aller et qu'elle se sent en sécurité. Elle pourrait perdre le contrôle et elle se rend compte que ça ne la dérangerait pas outre mesure. Malheureusement toutes les bonnes choses ont un fin et l'alarme du four vient mettre un terme à leur échange à la fois délicat et passionné. Elle grogne et s'écarte pour se relever non sans soupirer, déçue de devoir s'arrêter si tôt. « Je reviens dans deux secondes. Tu peux t'installer. » Consciencieuse, elle avait mis la table un peu plus tôt dans la soirée et elle y dépose son plat de lasagnes au milieu lorsqu'elle revient de la cuisine. Elle n'est pas la meilleure cuisinière qui soit, mais pour ce soir, elle est satisfaite de sa création. Elle s'installe à son tour et sers les assiettes. « Bon appétit ! » Elle reprend sa bière qu'elle n'a pas terminé et elle en boit quelques gorgées. Quand elle l'aura terminé, peut-être qu'elle pourra ouvrir une bouteille de vin. Elle n'en est pas sûre cependant… Il lui manque quelques notions sur les qualités d'une bonne hôtesse (en dehors d'une chambre à coucher). « Je suis vraiment contente que tu sois là, ce soir. » Confie-t-elle avec sincérité, sentant son coeur qui s'excite dans sa poitrine. Elle avait bien dit qu'elle voulait voir où ça pouvait la mener, alors elle se lance.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Marie
TES DOUBLES : Cameron l'ado rebelle & Stan le baratineur
TON AVATAR : Robbie Wadge
TES CRÉDITS : /
TA DISPONIBILITE RP : AlexeïAinhoa
RAGOTS PARTAGÉS : 576
POINTS : 1498
ARRIVÉE À TENBY : 05/08/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (11.10.92)
CÔTÉ COEUR : Cœur brisé
PROFESSION : étudiant infirmier & caissier au supermarché
REPUTATION : "A première vue, ce garçon a tout du gendre idéal ! Ça en est presque louche... Surtout quand on sait que c'est le fils de Mr Hadsen, ce diplomate qui m'a paru tout sauf agréable."



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Mar 20 Fév - 17:58

“C’est vrai qu’elle est sympa.” Admet Fred à propos de la maison. Elle est spacieuse, agréable, et elle a sans doute un beau jardin également. Même s’il aime le logement qu’il a choisi, il pourrait presque être jaloux de celui de la russe. Enfin, si on ne met pas son coloc en ligne de compte… Trystan est peut être très sympa, mais Fred n’a pas forcément une image très flatteuse de lui avec les rares informations qu’Ivy a pu lui donner à son sujet. Il est ensuite un peu perplexe lorsqu’elle parle de chambre froide, avant qu'elle lui donne plus de détails. “Ah ouais ? ça doit être super beau ça ! T’en as une en cours ?” Demande Fred, curieux de voir le travail de la jeune femme sur la glace. Cela doit demander plus d’intendance, pour trouver un bloc de glace assez gros et réussir à le maintenir au froid notamment, mais le résultat en vaut certainement la peine.

“J’arrive même pas à tuer une araignée alors je ferais un piètre partenaire !” Fait il remarquer dans un rire quand Ivy suggère qu’ils deviennent un duo de tueurs en série. Fred serait incapable de faire de mal à une mouche en réalité, même une simple bestiole trouve toujours grâce à ses yeux. D’ailleurs, il se rappelle encore d’une fois, quand il était gamin, où il avait écrasé un escargot par accident. Il était aller voir son père en pleures tellement il était catastrophé. Heureusement, Magnùs avait l’habitude de le voir dans tous ses états pour pas grand chose, alors il l’avait consolé sans trop de mal… Aujourd’hui, Fred réussi bien mieux à contrôler son émotivité, mais il reste malgré tout incapable d’écraser une araignée ou de tuer une souris qui squatterrait chez lui… “Et puis, si on pouvait finir de manière moins tragique que ces deux là, j’aimerais autant !” Ajoute-t-il puisque Bonnie et Clyde n’avaient pas franchement eu une fin heureuse…

“Ça me rassure.” Répond il simplement dans un sourire quand Ivy déclare n’avoir rien d’autre à lui avouer. Même si le temps des révélations n’a pas été très sérieux finalement, cela soulage un peu Fred, qui commence à penser qu’il doit arrêter de se méfier en se disant que cette histoire est trop belle pour être vraie. “Ouais j’avoue, c’est rare que je sois dans un tel état… Je crois que mon erreur a été d’enchainer les shooters en arrivant en boite, ça m’a tué.” Songe l’infirmier avec honnêteté. Comme il n’est pas habitué à boire des alcools forts, il lui en faut peu pour être dans un sale état, cette soirée l’avait confirmée… “C’est vrai que je suis pas sûr que j’aurai osé…” Admet-il ensuite, la remarque d’Ivy lui faisant réaliser qu’il y a aussi du bon à se laisser aller de temps en temps.

“Vu comme ça, c’est sûr que c’est vite réfléchi.” Fait il remarquer quand la russe explique avoir une maison beaucoup plus grande qu’avant pour moins cher. Elle avait tout à gagner avec ce déménagement, à condition de réussir à s’entendre avec son colocataire… Ils s’accordent ensuite un moment plus sensuel, qui prend malheureusement vite fin à cause de l’alarme du four. Fred se lève à son tour pour s’installer à la table préalablement dressée par son hôte. “Merci, à toi aussi !” Répond il dans un sourire alors qu’elle ramène le plat de lasagnes, qui met déjà l’eau à la bouche du jeune Hadsen. Il est ensuite touché par les mots de la russe, qui semblent particulièrement sincères. “Moi aussi, ça me fait plaisir d’être avec toi.” Répond il en toute franchise. Avec Ivy, il se sent bien, tout simplement, alors il n’avait pas hésité une seconde avant d’accepter son invitation. “En plus, tu as cuisiné mon plat préféré, j’ai l’impression que tu as un don pour rendre cette soirée parfaite.” Ajoute-t-il dans un fin sourire. Il n’a aucun souvenir de lui avoir parlé de son plat préféré à un moment donné, et il ne pense pas que ce soit venu dans la conversation le soir où il était trop bourré pour se rappeler des détails, alors c’est sans doute un hasard, mais pour lui c’est un signe de plus qui prouve qu’ils sont faits pour s’entendre. Une fois tous les deux servis, il mange une première bouchée de lasagne, qu’il apprécie particulièrement. “C’est super bon.” Lui fait-il savoir avec franchise. “T’es végétarienne ?” Demande-t-il par curiosité après avoir bu une gorgée de bière, puisqu’Ivy a choisi de faire des lasagnes aux légumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Ven 23 Fév - 18:46

He said "be true," I swear, "I'll try"
In the end, it's him and I

« C'est super beau, oui, mais non malheureusement, je n'en ai aucune en cours. » Sinon elle lui aurait certainement montré, même si cela impliquerait de se rhabiller chaudement pour ne pas mourir d'une hypothermie. Et dire qu'en général… Elle préfère déshabiller le garçon plutôt que l'inverse.
Elle s'esclaffe quand Fred lui avoue qu'il n'est même pas capable de tuer une araignée et elle voit là qu'il a bien choisi sa vocation en décidant d'être infirmier. Il vient en aide aux autres, il soigne. « Oui, je te l'accorde, je n'aimerais pas finir comme eux. » Même si dans sa famille, ils ont beaucoup de chances de finir en prison… Il suffit de voir les activités de Dimka et aussi de penser à Alexeï, encore en train de pourrir dans une prison à Swansea à cause d'un vol à l'étalage. Il faut croire que la criminalité coule dans les veines des Vassilievitch et Yevgeniya ne fait pas exception à la règle.
Ils se remémorent cette soirée où ils se sont rencontrés et le Suédois avoue avoir abusé de l'alcool trop rapidement. Assurément, ce n'est pas la blonde qui risque de s'en plaindre tant elle a passé un bon moment lors de cette soirée et tant elle continue de s'amuser en compagnie du brun, même s'il lui fait ressentir des choses qu'elle ne connait pas et qui l'effraient.
Pour le moment, elle accepte la situation et elle lui demande même de l'embrasser. Elle en profite de longues minutes, mais bientôt, ils doivent passer à table et elle sert les assiettes avec une pointe de frustration. « Ah oui ? C'est ton plat préféré ? C'est amusant… C'est le mien aussi. » Et c'est aussi un des seuls plat qu'elle ne rate jamais. Ainsi, elle est plutôt confiante quand elle attend le verdict de son amant sur sa cuisine. Un sourire se trace sur ses lèvres quand Fred lui dit ce qu'elle attend et elle goûte à son tour, pas mécontente du résultat. « Merci. » Elle aime recevoir tous les compliments qu'elle peut. « Non, même pas. C'est juste que je n'aime pas vraiment cuisiner la viande en fait. Si je vais au restaurant, je n'hésiterais à prendre de la viande, mais si c'est moi qui cuisine, alors j'évite. » Et elle a toujours des recettes alternatives pour ne pas avoir à cuisiner les viandes. Doucement, elle mange le contenu de son assiette et elle ouvre une bouteille de vin, jugeant que du vin passera mieux avec une lasagne que de la bière. Elle sert Fred, puis elle se sert elle-même et après quelques minutes, elle termine sa part. « Bon… Faut que je remette les desserts un petit coup au four, alors en attendant, je te propose qu'on aille voir ma peinture pour l'exposition de ton cousin ? » Elle ne se remet toujours pas de cette idée qu'un de ses tableaux va être exposé à Londres. Londres ! C'est en quelque sorte un rêve qui se réalise, même si ça ne veut certainement rien dire pour le moment.
Ainsi, l'artiste retourne dans la cuisine pour mettre ses crèmes brûlées au four et elle retourne dans la salle à manger où elle prend la main de Fred pour le mener jusqu'à l'étage et plus précisément jusqu'à sa chambre où trône le tableau en question : pour l'occasion, elle n'a pas peint un portait, mais un paysage que Trystan lui a permis de capturer à la suite d'une balade en bateau. « T'en penses quoi ? Ca va convenir à ton cousin ? »

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Marie
TES DOUBLES : Cameron l'ado rebelle & Stan le baratineur
TON AVATAR : Robbie Wadge
TES CRÉDITS : /
TA DISPONIBILITE RP : AlexeïAinhoa
RAGOTS PARTAGÉS : 576
POINTS : 1498
ARRIVÉE À TENBY : 05/08/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (11.10.92)
CÔTÉ COEUR : Cœur brisé
PROFESSION : étudiant infirmier & caissier au supermarché
REPUTATION : "A première vue, ce garçon a tout du gendre idéal ! Ça en est presque louche... Surtout quand on sait que c'est le fils de Mr Hadsen, ce diplomate qui m'a paru tout sauf agréable."



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Mer 28 Fév - 12:17

“Dommage, j'espère que j'aurai l'occasion de voir ça un de ses quatre.” Fait remarquer Fred dans un sourire à propos des sculptures sur glace. “Il bosse dans quoi ton coloc pour avoir une chambre froide chez lui ?” Demande-t-il ensuite par curiosité, même si cette pièce n'était peut être pas liée à son travail finalement. En tout cas c'est peu commun d'avoir une chambre froide chez soi.

Comme Fred, Ivy ne semble pas avoir d'idées suicidaires au point de vouloir finir comme Bonnie et Clyde, tant mieux. A vrai dire, Fred est sans doute à l'opposé de ses deux là ; il n'oserait jamais enfreindre la loi, et encore moins tuer des gens… Il préfère aider les autres et sauver des vies, c'est d'ailleurs pour ça qu'il a fait des voyages humanitaires et qu'il a commencé des études pour être infirmier. Il espère que son côté trop gentil ne lassera pas Ivy… Il sait que la plupart des filles aiment les mauvais garçons et il n'est pas comme ça malheureusement, et il ne changera sans doute pas sur ce point. Mais il tente de se rassurer en se disant que si la russe l’a invité ce soir, c'est qu'elle l'apprécie comme il est…

Une fois à table, Fred n’hésite pas à faire remarquer à son hôte qu’elle a bien choisi son menu. Le jeune homme n’est pas très compliqué lorsqu’il s’agit de nourriture, mais il est particulièrement heureux lorsqu’on lui cuisine des lasagnes. Et il comprend mieux pourquoi Ivy a choisi ce plat puisque c’est visiblement son préféré à elle aussi. Fred n’attend pas plus longtemps avant de goûter et, comme il s’y attendait, il se régale. La soirée s’annonce définitivement parfaite. “Je comprend, je cuisine rarement de la viande moi aussi…” Songe le jeune Hadsen, un peu dans le même cas que la russe. Enfin, il cuisine rarement tout court pour être honnête, il a gardé la fâcheuse habitude de souvent commander à manger ou réchauffer des plats tout fait lorsqu’il rentre tard des cours le soir.

Ils savourent le repas accompagné d’un verre de vin, et Fred ne laisse pas une miette de sa part dans son assiette. Son hôte lui fait ensuite savoir qu’ils devront patienter un peu avant de passer au dessert, et propose de lui montrer son oeuvre en attendant. “Avec plaisir !” Acquiesce Fred dans un sourire. Il attend patiemment qu’Ivy mette le dessert au four avant de la suivre à l’étage, l’occasion pour lui de découvrir un peu plus à la maison, et sa chambre. Ses yeux se posent sur le tableau, qu’il trouve magnifique. “Si ça lui convient pas, c’est qu’il est devenu aveugle !” Répond il dans un sourire. “Enfin, mon avis sert pas à grand chose malheureusement, mais honnêtement je pense que t’as toutes tes chances.” Ajoute le jeune homme avec sincérité. Il n’est pas particulièrement connaisseur en art, mais il espère que son cousin et surtout son ami qui tient cette gallerie à Londres seront aussi sensibles que lui à l’art de la russe. “Tu t’es inspirée d’un paysage du coin ou tout est sorti de ton imagination ?” Demande-t-il par curiosité.

_________________

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Sam 3 Mar - 0:37

He said "be true," I swear, "I'll try"
In the end, it's him and I

« Dès que j'en ai une de commandée, je t'appelle. En général, c'est pendant le printemps et l'été que j'ai le plus de commandes, alors ça ne devrait plus trop tarder. » Yevgeniya a hâte d'avoir de nouvelles commandes, à l'idée qu'elle pourra montrer ses oeuvres glacées au jeune homme. Elle ne sait pas s'il dit qu'il espère en voir une juste par courtoisie ou s'il le pense réellement, mais l'artiste en elle est comblée et elle est pressée de pouvoir lui montrer ses sculptures. « Il est pêcheur. Il vend du poisson tous les matins sur le marché, en fait. » La chambre froide n'est autre que la pièce dans laquelle il stock sa marchandise. Heureusement les températures négatives empêchent les odeurs de se développer, sinon la Russe serait bien incapable de travailler dans de telles conditions.
Ils passent à table et ils dégustent la lasagne qu'elle a préparé un peu plus tôt dans la journée. Yevgeniya est fière du résultat, même si elle ne s'en vante pas devant son invité. Etonnement, elle se rend compte qu'elle serait affectée sur Fred avait un avis négatif sur elle. Elle s'efforce à faire en sorte que cette soirée se passe bien, parce qu'elle s'est dit qu'elle a envie de voir où ça peut la mener, où ils peuvent aller ensemble. C'est bien la première fois qu'elle ressent ça pour un homme et ça l'inquiète alors elle mange en silence, peu  désireuse de faire une bourde alors que tout semble se passer si bien.

Elle termine son verre de vin et elle invite Fredrik à monter dans sa chambre afin de lui montrer le tableau qu'elle réserve à son cousin. Elle sait que le jeune homme n'a rien d'une critique d'art, mais elle ne peut s'empêcher de lui demander son avis. Après tout, il ne connait peut-être pas les mouvements artistiques, mais il connait les goûts de son cousin et c'est déjà beaucoup. Les remarques du Suédois sur le tableau qu'elle lui expose la ravirent et elle ne peut s'empêcher de sourire avec une pointe de niaiserie. Elle est flatté par les compliments du garçon. « Je me suis inspirée d'un paysage du coin. C'est un coin auquel tu n'as accès qu'en bateau. C'est Trystan qui me l'a montré. » Pendant les quelques jours où elle ne travaillait pas, la jeune femme a en effet eu l'occasion d'accompagner le Meylir lors de son deuxième job, à savoir, les balades en bateau qu'il organise pour les touristes. Elle ne s'attendait pas à être aussi surprise par ce qu'elle verrait, mais clairement, elle en a eu plein les yeux et elle est contente du résultat final sur sa peinture. Des étoiles plein les yeux, elle s'assoit finalement sur son lit et prend la main de Fred afin qu'il la rejoigne et qu'il s'assied à côté d'elle. Elle ne sait pas vraiment comment s'y prendre. Elle ne sait pas ce qu'elle doit faire ou ne pas faire, mais ce qu'elle sait, c'est qu'elle a envie de continuer à le voir et qu'elle espère que son sentiment soit réciproque. « Dis… Uhm… Je ne sais pas trop comment aborder le sujet. Et j'ai pas envie de te faire flipper, mais… J'aime vraiment le temps qu'on passe ensemble. » Et même le temps qu'ils passent parfois au téléphone. Avant Fred, jamais Yevgeniya n'avait appelé qui que ce soit. Il la change, même s'il n'est pas capable de s'en rendre compte parce qu'il ne la connaissait pas avant. Toutefois, ce qui chagrine la jeune femme, c'est qu'elle ne sait pas ce qu'ils sont pour autant. « Et… Je me demande si c'est pareil pour toi ? » Elle lui offre un petit sourire contrit. Elle ne sait pas dans quelle direction se lancer et elle aimerait des indications de la part du garçon. Qu'est-ce qu'il attend ? « Tu peux me dire si jamais ce n'est qu'un booty-call. Je ne vais pas mal le prendre, je t'assure. » Qu'elle ajoute en rigolant. Ca ne la dérangerait pas. Au moins, elle saurait enfin définir ce qu'elle est en train de vivre avec le brun.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Marie
TES DOUBLES : Cameron l'ado rebelle & Stan le baratineur
TON AVATAR : Robbie Wadge
TES CRÉDITS : /
TA DISPONIBILITE RP : AlexeïAinhoa
RAGOTS PARTAGÉS : 576
POINTS : 1498
ARRIVÉE À TENBY : 05/08/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (11.10.92)
CÔTÉ COEUR : Cœur brisé
PROFESSION : étudiant infirmier & caissier au supermarché
REPUTATION : "A première vue, ce garçon a tout du gendre idéal ! Ça en est presque louche... Surtout quand on sait que c'est le fils de Mr Hadsen, ce diplomate qui m'a paru tout sauf agréable."



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Dim 11 Mar - 0:10

“ça marche !” Répond Fredrik, enthousiaste à l'idée de découvrir le travail de la jeune femme sur la glace quand l'occasion se présentera. Il n’a pas la prétention d’être un expert en art comme peut l’être son cousin, mais cela ne l’empêche pas de porter un réel intérêt au travail de la jeune femme. “Ah d’accord.” Répond il simplement en apprenant le métier de Trystan, qui explique facilement la présence de la chambre froide. Quoique, c’est un peu étrange de stocker sa marchandise chez soi non ? Enfin, tant que ce n’est pas un tueur en série que stocke le corps de ses victimes ici, cela n’inquiète pas vraiment Fred, surtout si cette pièce peut permettre à Ivy de faire de belles œuvres !

Ils passent ensuite à table, et le suédois mange avec plaisir le repas préparé par son hôte. Il ne manque d’ailleurs pas de la complimenter à ce sujet, ravi de pouvoir le faire de manière sincère. Si le plat n’avait pas été réussi, il ignore s’il aurait osé faire une quelconque remarque, ou s’il aurait menti pour lui faire plaisir… Il est plutôt du genre à toujours penser ce qu’il dit, mais il a aussi et surtout envie de plaire à la russe. Enfin, la question ne se pose pas puisqu’elle peut ajouter le fait d’être douée en cuisine à la liste de ses qualités.

Après le dîner, Fredrik a enfin l’honneur de découvrir le tableau qui sera peut être exposé prochainement à Londres le temps d’une exposition de jeunes talents. Une fois de plus, il la complimente de façon sincère. Peut être que c’est l’amour qui commence à l’aveugler au point qu’il trouve fabuleux tout ce que fait la jeune femme ? Ou alors elle a réellement de nombreux talents. Fred penche vers cette seconde possibilité, et il espère que les fins connaisseurs apprécieront le travail d’Ivy autant que lui. “Ah ouais ? C’est cool ça ! Il t’emmène souvent faire des tours en mer ?” Demande-t-il avec curiosité en apprenant que c’est Trystan qui lui a permis de voir ce beau paysage. Lui prêter sa chambre froide, lui montrer des coins magnifiques en bateau… Le pêcheur semble avoir des qualités finalement malgré sa “mentalité de vieux”... Fred en serait presque jaloux ; c’est pas lui qui pourrait faire rêver la russe en lui offrant un tour en bateau…

Elle l’incite à venir s’assoir près d’elle sur le lit, et Fred le fait sans vraiment réfléchir. Il l’écoute ensuite avec attention. Contrairement à ce qu’Ivy craint, ses mots rassurent plus le jeune Hadsen qu’ils le font flipper. Il sait qu’il s’attache peu à peu à elle, et sentir que c’est réciproque ne peut que lui faire plaisir. Le rire de la russe lui décroche un sourire. “C’est vrai que notre relation n’était pas forcément partie pour être sérieuse à la base...” Admet-il en se remémorant le premier soir qu’ils avaient passé ensemble. Il était complètement bourré, et avait abordé Ivy parce qu’il la trouvait hyper belle. Ils avaient fini par coucher ensemble sans rien savoir l’un de l’autre ou presque, mais aujourd’hui les choses ont changé. Il a appris à connaître la jeune femme, et il doit admettre qu’elle lui plait de plus en plus. “... Mais moi aussi j’aime beaucoup le temps qu’on passe ensemble. Je suis content qu’on ait pris le temps d’apprendre à se connaître, et tu me plais vraiment. Pas que physiquement je veux dire…” Explique-t-il avec sincérité, comme le laissent deviner ses joues légèrement rouges. Il n’a pas vraiment l’habitude de faire des grandes déclarations concernant ses sentiments, mais il est conscient que c’est certainement une bonne chose qu’ils puissent savoir comment envisager l’avenir de leur relation. “J’ai pas envie de te faire fuir avec des grands mots, mais si ça peut te rassurer qu’on se dise officiellement en couple tous les deux, moi ça me va…” Ajoute-t-il. Il ignore si Ivy voit les choses de la même manière que lui, mais il ne ressent aucune envie de coucher ou même juste de flirter avec autres filles, sa relation avec le russe le comble et il a simplement envie de que ça continue ainsi.

_________________

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Dim 11 Mar - 6:19

He said "be true," I swear, "I'll try"
In the end, it's him and I

Une fois à l'étage, Yevgeniya a envie de se rapprocher de Fredrik, mais elle sait en son for intérieur que ce n'est pas le moment de le faire. Ainsi, elle reste bien dans son coin, lui montre la peinture qu'elle compte soumettre à son cousin. Elle a préféré ne rien faire de trop personnel et privilégier la beauté des rivages. Elle explique à Fred que c'est Trystan qui lui a fait découvrir ce petit bout de paradis. « Pas vraiment, non. En fait, la première fois c'était quand tu étais en Australie. Il avait besoin d'un coup de main. Il fait parfois des visites guidées en bateau et ce jour là il avait un groupe de touristes russophones qui comprenaient mal l'anglais alors je l'ai aidé. » C'est tout naturellement que la Russe lui a servi de traductrice et Trystan lui a finalement proposé de l'emmener encore sur l'eau quand il a appris que son inspiration lui faisait défaut. Il a eu raison et la jeune femme est plutôt satisfaite du tableau qu'elle a créé. Elle espère surtout qu'il plaira au cousin de Fred et qu'il sera exposé à côté d'autres oeuvres - pas trop belles de préférence, pour ne pas qu'elles gâchent celle de la blonde.

Elle s'assied sur le bord de son lit et Fred la rejoint aussitôt. Elle garde sa main dans la sienne, rassurée par ce doux contact et elle pose une question qui lui pèse depuis quelques temps déjà. Ils ne se connaissent pas depuis bien longtemps, pourtant Yevgeniya se sent connectée au garçon. Il la rend différente. Elle le trouve aussi amusant qu'attirant. Elle sait qu'elle passe forcément du bon temps en sa compagnie et elle a envie de le voir dès qu'elle n'est plus avec lui. Sans lui, elle ressent ce sentiment de manque qu'elle n'avait à la base ressenti que pour sa famille. Voilà que les choses changent et qu'elle ne sait plus comment les gérer. La seule solution : demander à Fredrik ce qu'il veut. Evidemment, elle lui laisse toutes les options. Elle ne veut pas qu'il se pense piégé dans quoi que ce soit. « C'est le moins qu'on puisse dire. » Rigole-t-elle. En effet, leur relation n'était pas censée devenir sérieuse. Toutefois, Ivy avait tellement apprécié sa nuit avec Fred qu'elle savait qu'elle voulait le revoir, même si elle ne voulait pas de lui en tant que client. De toute façon, elle se doute qu'il n'est pas du genre à voir des professionnelles.
Yevgeniya s'est jetée à l'eau sans savoir à quoi s'attendre et elle n'est pas déçue par la réponse du Hadsen. Toutefois, elle est surprise de la facilité avec laquelle il propose qu'ils se mettent en couple. Elle reste bouche bée quelques secondes, souriant bêtement en gardant la main de l'étudiant dans la sienne. En couple… Elle n'a plus été en couple depuis ses années lycée. Elle n'est pas sûre de savoir gérer une relation, surtout avec ce qu'elle fait dans la vie, mais Fred a ce pouvoir sur elle, ce quelque chose qui lui donne envie de ne penser à rien d'autre à lui et elle se retrouve à hocher la tête sans même s'en apercevoir. Elle se mord la lèvre avant de se pencher sur celui qu'elle peut à présent appeler son petit-ami pour lui voler un long baiser. « Ça veut dire que tu serais mon petit-ami… Et je serais ta petite-copine… » Constate-t-elle à voix haute, plus pour elle que pour le brun. Avoir un petit-ami… Quelle idée saugrenue… Mais qu'est-ce que ça sonne bien. Depuis de longues années, elle ne s'était pas imaginée sauter le pas, pourtant, c'est si simple avec le Suédois… Elle hoche encore une fois la tête. « Je n'ai pas eu de petit-ami depuis le lycée, mais ouais… Je crois que j'en ai bien envie, avec toi. » Lance-t-elle, rêveuse. Un instant, elle oublie le fait qu'elle se prostitue, qu'elle a couché avec tellement d'hommes que le chiffre ferait peur à Fred, vraiment peur… Elle oublie Dimka aussi… Qui risque de mal réagir à cette nouvelle. Elle oublie qu'elle est présentement en train de mentir au garçon qui la croit réceptionniste de nuit dans un hôtel. Elle oublie qui elle est et elle pense juste à sa relation avec Fredrik. Ca lui fait du bien, de penser à ça. Elle embrasse à nouveau le jeune homme, et elle continue de sourire niaisement à cause de ses papillons qu'elle a dans le ventre et qui lui font perdre la tête. Malheureusement, ce qu'elle a également oublié, ce sont les crèmes brûlées qu'elle a mises au four. Surprise, elle rouvre les yeux en urgence et elle s'écarte de l'étudiant. « Merde ! Les desserts ! » Elle se relève, et se précipite dans les escaliers. « Bouge pas, j'arrive. » Crie-t-elle à Fred. Par chance, elle arrive à temps et ses crèmes brûlées ont encore l'air mangeables. Elle les sort du four et prépare un plateau repas qu'elle monte dans sa chambre. Elle revient auprès de son amant, l'air angélique. « On a de la chance. Ce n'est pas cramé. Attention par contre, c'est encore chaud. » Elle pose le plateau sur son lit et elle s'assied à nouveau à côté du jeune homme. Après ce qu'ils viennent de décider, elle ne risque plus de la lâcher de la nuit.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Marie
TES DOUBLES : Cameron l'ado rebelle & Stan le baratineur
TON AVATAR : Robbie Wadge
TES CRÉDITS : /
TA DISPONIBILITE RP : AlexeïAinhoa
RAGOTS PARTAGÉS : 576
POINTS : 1498
ARRIVÉE À TENBY : 05/08/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (11.10.92)
CÔTÉ COEUR : Cœur brisé
PROFESSION : étudiant infirmier & caissier au supermarché
REPUTATION : "A première vue, ce garçon a tout du gendre idéal ! Ça en est presque louche... Surtout quand on sait que c'est le fils de Mr Hadsen, ce diplomate qui m'a paru tout sauf agréable."



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik Mer 14 Mar - 1:42

En entendant les explications de la jeune femme, Fred comprend mieux ce qui l'a amené à prendre la mer avec son colocataire et cela le rassure un peu. Il ne les imagine plus en tête à tête devant un paysage magnifique au coucher du soleil comme dans un film à l'eau de rose, et c'est mieux ainsi. Il n'a jamais fait preuve d'une jalousie maladive mais il a tendance à manquer de confiance en lui avec les filles, et même si Ivy semble être sous son charme, il a l'impression qu'elle pourrait facilement trouver mieux que lui et que rien n'est complètement gagné.

Ils finissent d'ailleurs par parler de leur relation, et éclaircir les choses concernant leur avenir. Comme toujours, Fred répond avec franchise, et prend son courage à deux mains pour évoquer ses sentiments et son envie d’officialiser les choses avec la russe malgré la peur d'une réaction négative de sa part. Le silence d’Ivy lui met une pression supplémentaire, mais il respire enfin lorsqu'il voit un sourire apparaître sur son visage. Il est même comblé lorsqu'elle lui offre un long et agréable baiser. “C'est l'idée ouais…” Acquiesce Fred dans un sourire amusé lorsque la russe semble avoir du mal à s'imaginer en couple. Il comprend mieux en apprenant que cela ne lui est pas arrivé depuis le lycée, et se sent particulièrement privilégié d'avoir su conquérir le coeur de la jeune femme. Il vient à son tour poser ses lèvres sur les siennes lorsqu'elle accepte de rendre leur relation officielle. Pour lui aussi, cela fait un moment qu'il n'a pas été en couple, mais cela ne l'effraye pas vraiment. A ce moment précis, il est juste heureux et n'a aucun doute sur le fait que tout se passera bien avec Ivy. La jeune femme met subitement fin à ce moment amoureux lorsqu'elle se rappelle de ses crèmes brûlées restées au four. Avec toutes ses émotions, Fred les avait complètement oublié lui aussi. Il reste sagement dans la chambre comme demandé par son amoureuse, son esprit complètement embrouillé par ce qu'il vient de se passer. Il est sur un petit nuage qui lui fait oublier ses craintes et lui permet de profiter pleinement de cette soirée sans se pose de questions.

Ivy ne tarde pas à revenir avec les fameuses crèmes brûlées qui semblent délicieuses. “Cool ! Ça aurait été dommage de les gâcher.” Il patiente quelques instants pour éviter de se brûler avant de savourer ce dessert tout en discutant avec la jolie russe, terminant ce repas d'une manière particulièrement agréable. Et puisqu'ils sont déjà dans la chambre, et même sur le lit, cela donne quelques idées à Fred pour poursuivre la soirée de la manière la plus parfaite qu'il soit.

_________________

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It's 'bout as deep as it could get. Fredrik

Revenir en haut Aller en bas

It's 'bout as deep as it could get. Fredrik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-