AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I can hold my liquor. Daniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: I can hold my liquor. Daniel Jeu 11 Jan - 23:54

One more hit and I can own ya
One more fuck and I can own ya

Depuis quelques temps, Yevgeniya ressent une sensation étrange dans son estomac. Quelque chose qu'elle ne connait pas et qui l'effraie en plus de la déranger. Qu'est-ce que c'est ? Elle n'arrive à mettre le doigt dessus, d'autant plus que les semaines passent, mais cette sensation reste pendue à son ventre comme un boulet qu'elle se traîne. Il y a deux jours, elle a même envisagé l'idée d'être enceinte… Ceci expliquerait alors ce qu'elle ressent, son ventre qui fait des siennes, mais le test est revenu négatif. Une part d'elle est soulagée même si l'autre part d'elle est déçue et ne cesse de se demander ce qui lui arrive. Si ce n'est pas un foeutus grandissant qui la rend comme ça, qu'est-ce que ça peut bien être ?

L'évidence frappe Yevgeniya comme une vilaine gifle quand elle se rend compte que son problème n'est autre qu'un sentiment naissant à l'égard de Fredrick. Horreur, malheur. Celui qui était censé n'être qu'un joyeux coup d'un soir, mais qu'elle a revu par la suite plusieurs fois (jusqu'à lui passé quelques coups de téléphone alors que celui était à l'étranger) gagne de l'importance pour elle. Elle s'en rend compte finalement parce que son coeur s'emballe quand elle reçoit un message dont il est le destinataire.
Frôlant la crise d'angoisse, la Russe décide de prendre les devants et de contacter aussitôt quelqu'un d'autre. Quelqu'un comme elle (ou presque), quelqu'un de détaché et qui aime faire la fête autant que le sexe, quelqu'un avec qui elle pourra danser toute la nuit ou s'envoyer en l'air sans qu'il n'y ait le moindre sentiment… Sentiment…  Elle n'en a que pour sa famille, normalement.
Ainsi, la blonde se retrouve à envoyer des messages à Daniel Granger et elle n'a pas besoin de le supplier pour obtenir un point de rendez-vous.

* *
*
« Vas-y… » A peine arrivés dans la boite de nuit que la jeune femme n'a pas attendu qu'ils commandent des boissons ou qu'ils dansent sur quelques chansons pour embrasser à pleine bouche le Granger tout en le guidant sans la moindre subtilité vers les toilettes. Il a déjà le pantalon sur les chevilles et il n'a qu'à soulever sa jupe pour pouvoir en profiter pleinement. Après tout, pourquoi aurait-elle mis des sous-vêtements alors qu'elle savait pertinemment qu'elle aurait dû s'en débarrasser dans la demie heure qui suivait. Elle lâche des soupirs de plaisir quand elle n'arrive plus à se retenir, même si elle reste discrète car elle espère ne pas se faire virer de l'établissement : elle espère bien boire quelques verres et partager quelques danses avec l'étudiant même si clairement, elle aura fait les choses dans le désordre aujourd'hui. Elle s'accroche à lui tandis qu'il la fait trembler et leurs respirations se font saccadées jusqu'au moment où tout s'arrête et où ils peuvent se rhabiller. Les jambes encore un peu flageolantes, elle offre un dernier baiser langoureux à Daniel avant de s'écarter. « Tu peux y aller… Je te rejoins. » Elle récupère son sac et se dirige vers les miroirs pour refaire le point sur son maquillage qui n'a pas duré bien longtemps. Elle arrange aussi ses cheveux grâce au peigne qu'elle garde toujours dans son sac et quelques minutes plus tard, là voilà repartie en direction du bar pour rejoindre le beau brun qui l'attend. Souriante, elle vient s'assoir sur le tabouret libre à côté du sien et elle commence déjà à rejouer avec en frottant sa jambe contre la sienne. « Alors, tu vas me payer à boire, maintenant ? »  

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & noah.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : tearsflight & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Deb, Lenny, Riley, Rhys, Seren, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1180
POINTS : 3327
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches qui découvre qu'il a un coeur et ça l'emmerde. en couple avec riley aux yeux de tous.
PROFESSION : escrimeur et coureur de jupons à temps plein, étudiant en littérature quand ça me prend.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel Ven 12 Jan - 16:20


sex, drugs and rock'n roll. and
maybe a little look of what is love.
yev & danny


Je n'utilise pas des millions de manières différentes pour oublier. Oublier mes problèmes, oublier les prises de tête ou oublier les filles qui me font sentir un truc bizarre dans l'estomac. C'est tellement facile de tout gâcher et par rapport au fait de tout affronter en face, ça nécessite juste de se prendre une petite gifle et ensuite, c'est terminer. Cette fois, j'ai pris un verre de tequila en plus, mais je n'arrive à rien. Je n'arrive pas à la sortir de ma tête, surtout depuis ma discussion avec la Carter. Foutu brune pas foutue de me laisser tranquille avec ces conneries, me foutant la vérité sous mon nez. Mais peu importe, ça ne compte pas. Pas aujourd'hui. J'ai Nia, j'ai Billie et maintenant, après ce sms, j'ai Yev. Ca fait tellement longtemps que je ne l'ai pas vu, que je n'ai rien partagé mais vu ce qu'elle m'a envoyé, je sens que ça va être une bonne soirée. Je monte prendre une douche et m'habiller avant d'envoyer un sms à Riley pour prévenir que je ne serais pas à la maison ce soir. Mais vu le temps qu'elle y passe, je suppose qu'elle ne remarquera limite pas la différence.

****

Chuuuuut. dis-je pour éviter de lui crier de la fermer. Les toilettes de la boîte ne sont peut-être pas l'endroit le plus charmant mais je vais quand même essayer de l'être un minimum. Pas le temps de commencer à boire, pas le temps de commencer à danser. A peine rentrer dans le bâtiment que la russe prenait déjà possession de ma bouche, m'offrant un baiser des plus langoureux. Et quelques minutes plus tard, j'avais déjà le pantalon aux chevilles. La jeune femme n'avait pas besoin d'enlever quoi que ce soit, elle s'était déjà préparée à ce qui allait se passer. Ses jambes autour des mes hanches, nous formons plus qu'un tandis que nos soupirs de plaisir se montre le plus discret possible, même si c'est compliqué. Je rigole en lui mettant une main sur la bouche quand elle y va un peu fort mais reprend de plus belle en l'embrassant juste après. Je grogne une dernière fois et je ne me retiens plus. Je la fais redescendre et après une dernier baiser langoureux que je lui rends avec passion, je peux enfin me rhabiller.  D'habitude tu danse, tu bois un verre et puis tu vas dans les toilettes. On a peut-être fais les choses dans le désordre mais pour une fois, ce n'était pas plus mal.

Ivy me dit de sortir et je ne me fais pas prier pour le faire. J'arrange mes cheveux à toute vitesse tout en passant la porte puis vérifie que tout est bien attaché en dessous. Je vais m'installer sur un tabouret devant le bar et elle me rejoint quelques minutes plus tard. Je ne sais pas trop. Je regarde la jambe qui se frotte à la mienne, rigole de ce petit jeu très drôle qui est apparemment loin d'être terminer. Je décide de m'amuser un petit peu aussi, à ma manière. Ce n'est pas dans l'ordre des choses d'habitude. me sentais-je presque obligé de lui préciser, un peu moqueur. Car nous deux, rien n'est fais dans l'ordre. Je la connais à peine et j'ai déjà fais plus de conneries avec la brune qu'avec certains de mes amis. Non, notre relation est loin d'être conventionnelle et ce n'est pas aujourd'hui que je vais me mettre à le penser. J'éclate de rire, incapable de garder mon sérieux. Mais bon, je suppose que je peux faire un effort vu ce que tu m'as offert il y a quelques minutes. Je pose la main sur la jambe qui se frotte à la mienne depuis tout à l'heure, remonte doucement jusque sa partie plus intime. Je me penche et l'embrasse à nouveau, mais pas longtemps cette fois. Souriant à pleine dents, je commande deux verres de whisky au barman.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    † Falling in love is like getting hit by a truck and yet not being mortally wounded. just sick to your stomach, high one minute, low the next. Starving hungry but unable to eat. hot, cold, forever horny, full of hope and enthusiasm, with momentary depressions that wipe you out. It is also not being able to remove the smile from your face, loving life with a mad passionate intensity, and feeling ten years younger.

:
 


Dernière édition par Daniel M. Granger le Dim 14 Jan - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel Sam 13 Jan - 21:50

One more hit and I can own ya
One more fuck and I can own ya

Tandis qu'elle se remaquille, Yevgeniya s'observe dans le miroir et elle ne sait pas quoi penser de ce qu'elle ressent. Elle espérait sincèrement qu'un quick fuck dans les toilettes de la boîte lui remettrait les idées en place et qu'elle n'aurait plus ces papillons dans le ventre dès qu'elle pense à Fred. Hélas c'est encore pire à présent. Le sentiment qu'elle ressent est à présent mélangé à une autre chose qu'elle n'avait encore jamais expérimentée jusqu'ici. De la culpabilité ? Serait-ce possible ? Elle ferme les yeux, secoue la tête. Non, ce n'est pas possible. Elle ne peut pas se sentir coupable de coucher avec quelqu'un ! C'est son gagne pain. Pourtant, les faits sont là et le fait qu'elle se soit jetée dans les bras de Daniel, cet étudiant qui peut profiter d'elle gratuitement était justement censé lui faire prendre conscience que le Suédois n'a rien de particulier. Il faut croire que si, et que coucher avec Daniel n'est pas la solution à son problème - aussi plaisant que ça puisse être.
Une fois avec une tête présentable, une tête qui ne trahit pas ce qu'elle vient de faire, elle retourne au bar et elle reprend aussitôt le petit jeu qu'elle a instauré avec l'escrimeur. Oui, elle finira bien par faire disparaître ces stupides sentiments. Le sourire de la Russe s'agrandit quand Daniel remonte sa main le long de sa cuisse et qu'il se rapproche d'elle pour lui voler un baiser. « Ouais hein… Tu peux bien faire ça. » Rigole-t-elle, d'autant plus qu'elle sait que le Granger ne manque d'argent et qu'un verre d'alcool ne représente pas grand chose pour lui.
Il s'exécute finalement et le barman sert les deux verres d'une main agile avant de les mettre devant leur nez. Fidèle à elle même, Yevgeniya remercie le barman par un sourire ravageur, mais même ce simple sourire lui tord l'estomac. Il faut vraiment que ça cesse. A moins qu'elle se rende et qu'elle accepte ce qu'elle ressent pour le Hadsen. « Cheers. » Les deux jeunes trinquent et Yevgeniya boit son verre cul sec au lieu de n'en boire qu'une gorgée. « Oups. » Dit-elle, désolée en reposant le verre vide sur le dessous de verre en carton. Clairement, elle est perturbée ce soir. « Alors, Danny… Ca faisait longtemps qu'on ne s'était pas vu. Comment ça se fait ? Des filles te tenaient occupé ? » S'enquit-elle. Il faut dire que de toutes les personnes que la blonde peut fréquenter, Daniel Granger est celui qui lui ressemble le plus. Tout comme elle, le jeune homme semble allergique aux sentiments, mieux encore, il ne semble pas savoir de quoi il s'agit. Peut-être que parler avec lui l'aidera davantage que leur parties de jambes en l'air. Elle l'espère de tout coeur, car vraiment, elle ne peut pas continuer à ressentir cette culpabilité.
La jeune femme ne laisse donc pas le temps de trop réfléchir au garçon avant de poser une question qui l'étonne elle-même. « Dis, je peux te poser une question indiscrète ? » En effet, ça ne lui ressemble pas. Jamais elle n'aborde des questions sur la vie privée de ses conquêtes tout simplement parce qu'elle n'en a rien à faire, mais également parce qu'elle n'aimerait pas qu'on lui pose ce genre de questions à elle, quand bien même elle maîtrise divinement bien l'art du mensonge.  

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & noah.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : tearsflight & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Deb, Lenny, Riley, Rhys, Seren, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1180
POINTS : 3327
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches qui découvre qu'il a un coeur et ça l'emmerde. en couple avec riley aux yeux de tous.
PROFESSION : escrimeur et coureur de jupons à temps plein, étudiant en littérature quand ça me prend.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel Dim 14 Jan - 12:06


sex, drugs and rock'n roll. and
maybe a little look of what is love.
yev & danny


Nos verres arrivent enfin près de nous. Cheers ! Nous trinquons et tandis que je me contente d'une petite gorgée, la russe boit l'entièreté. Elle me regarde, lâche un oups non innocent. Ah, je ne savais pas qu'on la jouait comme ça ce soir. Je finis mon verre de la même manière qu'elle, histoire de suivre la cadence. C'est que j'ai presque une réputation à tenir. Je paierais à boire toute la soirée s'il le faut, tant que tu me promets de ne pas profiter de moi pour m'emmener dans une piscine comme la dernière fois. Je le dis si naturellement et pourtant, je ne pourrais jamais résister à un plan comme celui ci. J'ai bien couru dans ma rue complètement nu simplement dans l'idée de relever un défi. Tout ça parce que je n'ai aucune limite. Parce que premièrement, il fait bien trop froid. Et deuxième, tu m'as tellement chauffé pour ne rien me donner que je suis traumatisé. Ça aussi, malgré l'alcool ingéré lors de cette soirée, je peux m'en souvenir dans les moindres détails. Sa peau nue sous mes yeux, ces baisers voler. Je me souviens de cette sensation qui a envahie mon corps et de cette frustration qui a fini par s'emparer de moi quand elle m'a fait comprendre qu'il ne se passerait rien ce soir. Mais de toutes façons, on a finit par être trop occupé à fuir vu les bruits que nous avions entendu.

Cette fois, on se contentera de faire la conversation. Le temps pour les petites dragues arrivera plus tard. Tu n'as même pas idées. Oh les filles oh les filles. Cette chanson qui se répète dans ma tête en me faisant rire, me donnant de quoi sourire face à des situations qui m'en donnent moins envie. J'ai envie de reprendre un verre mais je ne le fais pas de suite. J'ai compris le but de la soirée, mais il faut quand même que je puisse rentrer à la maison. De longues histoires pleine de prises de tête. Vous êtes trop compliquées. Je tente de détendre l'atmosphère avec toute l'ironie dont je sais faire preuve. Sauf toi bien sûr. Heureusement que tu sais comment faire oublier des vies pourries. En envoyant les SMS au bon moment, en proposant des moments bien particuliers dans les toilettes d'un bar. Calmé, j'y retournerais bien, histoire de reprendre quelques minutes à ne penser qu'à la russe et à son magnifique corps. Mais encore une fois, j'oublie mes mauvaises manières, un peu perverses, et me contente de ce que j'ai actuellement. Surtout que j'ai à peine le temps de répondre à sa première question qu'elle m'en pose déjà une autre. Je la regarde, curieux de savoir ce qui peut bien lui passer par la tête. Les questions personnelles n'existent pas entre nous, c'est même déjà bien de savoir nos noms et nos âges. Mais je suppose que les choses peuvent parfois changer, même avec la jeune femme. Personnelles ? Euh, oui. lui répondais-je, encore sous le coup de la surprise. Je pourrais utiliser mes talents de détournement pour raconter la vérité sans trop de détails. On verra si je ne me suis pas rouillé. Je tourne la tête et je cherche le barman des yeux. Mais je vais avoir besoin d'un autre remontant avant. Celui ci arrive dans la minute et je lui demande la bouteille du whisky qu'il nous a servi. Je sors l'argent de ma poche, la paie en plus des deux verres que nous avions commandés. Je remplis nos verres et finis le mien de la même manière que Ivy a fini le sien tout à l'heure. Et c'est en me réservant un autre verre, souriant, que je lui fais comprendre que je suis maintenant prêt à affronter la moindre de ses questions.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    † Falling in love is like getting hit by a truck and yet not being mortally wounded. just sick to your stomach, high one minute, low the next. Starving hungry but unable to eat. hot, cold, forever horny, full of hope and enthusiasm, with momentary depressions that wipe you out. It is also not being able to remove the smile from your face, loving life with a mad passionate intensity, and feeling ten years younger.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel Mer 17 Jan - 3:05

One more hit and I can own ya
One more fuck and I can own ya

« Moi non plus, je ne savais pas. » Dit-elle, confuse et surprise d'avoir bu son verre avec une telle rapidité. Heureusement, Daniel ne semble pas lui en tenir rigueur et il fait de même, descendant son verre cul sec. Il continue en la faisant rire par ses paroles et elle secoue la tête, une façon de lui promettre qu'elle ne risque pas de le faire aller dans une piscine ce soir. « Promis ! » Oui, ce soir, elle ne veut pas risquer une hypothermie pour faire la belle dans l'eau. Cette soirée, elle s'en souvient très bien malgré tous les verres qu'elle avait ingurgité. Il faut dire qu'elle était allée jusqu'à voler une bouteille de champagne dans le bar avant de s'éclipser en courant. « Non mais tu t'entends ! Je ne t'ai rien donné ? » Qu'elle s'esclaffe bruyamment. « Ok, j'avoue, j'y suis peut-être allée fort ce soir là. Mais c'est pour toutes les fois où tu peux m'avoir sans effort. Et puis, il faut bien que quelqu'un fasse ton enseignement ! Avoir tout trop facilement, ça risque de te lasser au bout d'un moment. » Admet-elle, amusée par la tournure que prend cette conversation. Il faut dire que si elle se souvient de cette soirée, ce n'est pas l'absence de sexe qui l'a le plus marquée. On dirait que pour le Granger, c'est en effet le fait qu'il n'ait pas pu s'envoyer en l'air qui reste gravé dans sa mémoire. Maintenant qu'elle sait ça, le sourire de Yevgeniya ne cesse de s'agrandir.

La jeune femme souligne ensuite le fait qu'ils ne se sont pas vus depuis longtemps et elle en demande la raison. Bien sûr, ils ne se doivent rien. Yevgeniya n'attend rien de Daniel et Daniel n'attend rien de Yevgeniya. C'est bien pour ça qu'elle aime autant cette relation particulière qu'elle entretient avec lui. Il lui explique alors qu'en effet, les femmes le tiennent bien occupé et il n'a pas l'air ravi. Cependant, la Russe apprécie quand il se reprend en lui disant qu'elle n'a rien d'une fille comme les autres et qu'elle n'est en aucun cas compliquée. Une pute compliquée ? Ce serait la cerise sur le gâteau. Cependant, Daniel ne sait rien du métier de la jeune femme et elle ne compte pas le mettre dans la confidence. « Que veux-tu, je suis la nana rêvée. » Dit-elle, amusée et n'en pensant pas un mot. Certes, elle est accomodante, mais ça, c'est uniquement parce qu'elle est payée. Trystan pourrait témoigner que les sautes d'humeur de la Russe sont tout sauf plaisantes et que le bordel qu'elle laisse constamment dans les pièces communes n'a rien d'agréable.
Et d'ici peu, même Daniel ne risque plus de la considérer comme la fille de ses rêves car elle s'apprête à lui poser des questions personnelles et pire encore, des questions qui mettent en jeu les sentiments. Il accepte qu'elle pose sa question, mais il dit avoir besoin d'un verre. Elle hoche la tête et soupire de soulagement quand elle le voit payer pour la bouteille entière. Clairement, ils vont en avoir besoin. Elle regarde son verre, en boit une gorgée et elle le repose avant de soupirer lourdement, un peu comme si elle s'apprêtait à faire quelque chose d'extraordinaire. « Ok… » Dit-elle à la recherche du courage pour se lancer. « Je ne voulais pas te saouler avec ça, mais… Je suis vraiment paumée et j'ai l'impression que toi et moi, on est un peu pareil par rapport à ça, donc peut-être que tu pourras m'aider. » Elle reprend une gorgée de son verre, déglutit et elle ose à nouveau croiser le regard du Granger avec des yeux qui crient à l'aide. « J'crois que y'a un mec qui me plait. Genre vraiment. » Qu'elle avoue, presque honteuse. « J'ai même pensé à lui quand j'étais au lit avec un mauvais coup alors qu'en général, mes pensées sont réservées à David Beckham. Tu te rends compte ? » Oui, si vraiment Fred a pris la place de David Beckham, c'est vraiment qu'il y a un problème. Elle secoue la tête. « Je ne sais pas quoi faire… C'est tellement… Pas moi. »
 

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & noah.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : tearsflight & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Deb, Lenny, Riley, Rhys, Seren, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1180
POINTS : 3327
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches qui découvre qu'il a un coeur et ça l'emmerde. en couple avec riley aux yeux de tous.
PROFESSION : escrimeur et coureur de jupons à temps plein, étudiant en littérature quand ça me prend.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel Ven 19 Jan - 1:47


sex, drugs and rock'n roll. and
maybe a little look of what is love.
yev & danny


Un vieux souvenir qui remonte à la surface et qui nous fais bien rire. J'ai tellement de mal à croire en tes promesses. Ironie quand tu nous tiens, alors que je ne respecterais sûrement pas cette promesse moi même. RIEN. dis-je en insistant sur le mot. C'est comme ça que je marche, je prends tout ou rien dans une relation intime. Et ce que j'ai eu ce soir là, ce n'était même pas le quart d'un verre. J'ai surtout été très naïf ce soir là. Naïf de croire que j'aurais ce que je voulais malgré les sous entendus, malgré la piscine, malgré le bain de minuit. J'affiche une mine faussement vexé tout en buvant quelques gorgées de mon verre. Mais je ne tiens pas bien longtemps. Qui t'as dis que j'avais tout trop facilement ? Et qui t'as dis que c'était lassant qu'une fille cède à ton charme directement ? Ce n'est pas moi. J'ai rencontré pas mal de filles comme elle ces dernières années, des qui m'ont donné du fil à retordre. Alors en avoir quelques unes un peu plus facilement, ce n'est jamais de refus. Enfin je crois. En pleine réflexion, je me mets à réfléchir à ce qu'elle a dit, comprenant la signification de ce qu'elle m'a dit. Comme quoi, l'histoire de facilité n'est pas si débile du tout. Tu marques un point, mais c'était quand même traumatisant. finis-je par dire après réflexion. J'ai parfois tout trop facilement et comme elle le dit, ce n'est pas toujours drôle. Et même si ma seule consolation pour cette soirée là a été le fait de la voir totalement nue, je me dis qu'on a su se rattraper les autres fois. Mais surtout aujourd'hui.

Elle me demande comment je vais et je lui fais un bref discours sur les filles qui sont compliquées. Puis je précise que elle, c'est tout le contraire, ce qui a le don de lui monter gentiment à la tête. La brune ne se vante jamais de la sorte alors j'explose de rire. Te monte pas trop la tête non plus. Toi et tes enseignements ... Une petite pique de plus, une autre petite blague. Les conversations sont toujours légères et après le sexe, c'est encore mieux. Par contre, je suis presque inquiet quand je la vois mal à l'aise, quand je l'entends me demander si elle peut me poser des questions plus personnelles. Acceptant facilement, je prends quand même une bouteille pour m'aider à faire passer la pilule, et à répondre plus facilement. Je l'écoute attentivement quand elle s'y met. C'est peut-être parce qu'il ressemble trop à Beckham. Je demande ça un peu trop sérieusement, simplifiant un fait, le rendant le plus simple possible pour un esprit comme le mien qui refuse les complications. Mais quand je réfléchis, je me dis que si le mec ressemblait vraiment à Beckham, il viendrait pas s'enterrer ici. Il aurait sûrement emmené Ivy très loin pour vivre une vie de rêve sur une île paradisiaque. Alors je n'arrive plus à garder ce sérieux et explose de rire. Car après tout, elle m'a révélé un de ces trucs qu'elle utilise pour affronter les mauvais coups au lit. Plus sérieusement, je ne suis pas sûr que je suis la personne adaptée pour te répondre. J'aimerais. La russe l'a dit elle même, nous sommes pareils. Ou plus ou moins, niveau sentimental. Ce qui fait que dans ma propre situation, je peux comprendre cette histoire de mec qui lui plaît un peu trop. Je la comprends très bien même, partageant ce sentiment très bizarre un peu trop présent dans le bas du ventre. Non, je ne suis pas capable de lui donner la solution miracle, d'arriver avec un remède qui nous rendrait capable d'aimer ou capable de tout oublier. Je l'aurais déjà utilisé depuis longtemps sinon. Je suis dans la même merde que toi. Disons, que quelqu'un ne veut pas quitter cette tête malgré tous les efforts que je fais. finis-je par lui expliquer, un peu honteux. Car pour une fois que quelqu'un semblait apte à vouloir m'écouter, me voilà aussi perdu que la brune. Je m'occupe ... Je m'occupe avec d'autres filles surtout et pas mal d'alcool. Mais tu n'oublie jamais vraiment ce que tu peux ... Ressentir. Le tout dure quelques heures mais le résultat n'y est pas. Car dès le lendemain, tout me revient à la figure. J'ai même éloigné mon sujet, mais c'est encore pire. Parce que je me demande ce qu'elle fait, ce qu'elle devient ou encore si elle est avec quelqu'un d'autre. Et comme mes occupations sont éphémères, je les enchaîne encore plus tel un drogué qui réclame sa dose. Donc à part te dire qu'on peut en remettre une couche dans les toilettes, je n'ai pas de remède miracle à CA. finis-je par dire en insistant sur le dernier mot. Ça, comme si je désignais un monstre dont il ne fallait pas désigner le nom. L'amour ? Peut-être, car c'est un grand mot. Mais il semble que nous soyons dans la même merde tous les deux et c'est plus facile de mettre un mot dessus. Je regrette de ne pas être d'assez bon conseil tandis que je me sers un autre verre, le finissant d'une traite en quelques secondes.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    † Falling in love is like getting hit by a truck and yet not being mortally wounded. just sick to your stomach, high one minute, low the next. Starving hungry but unable to eat. hot, cold, forever horny, full of hope and enthusiasm, with momentary depressions that wipe you out. It is also not being able to remove the smile from your face, loving life with a mad passionate intensity, and feeling ten years younger.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel Ven 19 Jan - 5:07

One more hit and I can own ya
One more fuck and I can own ya

Il dit avoir du mal à croire ses promesses et Ivy aimerait bien lui répondre qu'il a totalement raison, qu'il ne faut jamais croire une pute, que c'est une règle fondamentale. Cependant, elle ne risque pas de s'exposer devant le jeune homme en lui révélant son métier. Non, il n'y a pas de ça entre eux. Toutefois, elle se demande si Daniel accepterait encore de coucher avec elle s'il savait qu'elle fait le tapin à Swansea quasiment tous les soirs depuis plus de quatre ans. Elle se contente de rigoler et de hocher la tête. Décidément, ce garçon la fait vraiment rire et ça lui fait du bien. Si elle vient de découvrir ce qu'est la culpabilité, elle est à présent contente de pouvoir discuter avec le jeune homme tout en sirotant un bon whisky. « T'as vu ton style de Dom Juan ? N'importe quelle fille te mange dans la main, j'en suis certaine. » Certes, Yevgeniya n'est pas une fille comme les autres, mais elle se doute que le charme du Granger est efficace sur la gent féminine. « Je me trompe ? » Qu'elle demande plus ou moins rhétoriquement, un sourcil arqué. Un sourire de la part du brun suffirait à lui faire comprendre qu'elle a vu juste. Dans le fond, c'est tant mieux pour lui. Au moins, l'escrimeur profite de sa jeunesse au maximum… Il a l'argent, le physique, les filles… Oui, c'est clairement un chanceux et Yevgeniya espère qu'il s'en rend compte, qu'il parvient à mesurer l'étendue de sa chance.
Ils continuent sur un ton léger et la Russe n'hésite pas à se lancer des fleurs, ce à quoi le Gallois répond par un éclat de rire. Bien vite, le rire cristallin de la blonde vient rejoindre celui du jeune homme et ensemble, ils se remettent à boire.

Soudainement, la Vassilievitch redevient sérieuse et elle pose quelques questions à Daniel. Elle lui explique ce qu'elle est en train de vivre et elle lui fait comprendre que cette situation la met très mal à l'aise. Pourquoi se lier d'amour alors qu'elle peut tous les avoir ? D'autant plus que Fred n'accepterait jamais Ivy s'il était au courant de ce qu'elle fait pour gagner sa vie. Comme tout le monde, il la croit réceptionniste dans un hôtel, alors forcément, il est loin de la vérité. « Je t'assure qu'il ne ressemble pas à Beckham. » Rigole-t-elle. En effet, elle les a déjà comparé car l'ancien footballeur a longtemps représenté son idéal masculin. Est-ce que le Hadsen y ressemble ? Pas du tout… Mais ça ne l'empêche pas de se sentir tomber pour lui. Daniel déclare ne pas être celui qu'il faut pour répondre à sa question, mais la Russe secoue la tête. « C'est exactement parce que tu n'es pas la personne adaptée que j'ai besoin de ton avis. » Dit-elle dans un sérieux sans faille. Et contre toute attente, la peintre apprend qu'il partage une situation similaire. Elle l'écoute, attentive tout en buvant son whisky à petites gorgées. Yevgeniya est curieuse à présent de savoir pourquoi le jeune homme ne s'est pas lancé dans une histoire. En ce qui la concerne, c'est le fait que de toute façon, Fred ne voudrait jamais d'une prostituée comme petite-amie. Mais pour Daniel ? Pourquoi ne se lance-t-il pas alors qu'il a le regard amoureux en pensant à cette autre fille ? Elle se pince les lèvres et hausse les épaules. « Je ne suis qu'une fille qui t'occupe, alors. » Continue-t-elle en souriant franchement. Elle ne le prend pas mal et elle se demande si Daniel n'est pas pareil pour elle… Une distraction. Car clairement, ce soir, elle voudrait juste sortir Fredrick de ses pensées. « Ouuh, remettre ça dans les toilettes… » Dit-elle amusée. « Tu sais vraiment me donner l'impression d'être une lady. » Qu'elle rigole avant de venir l'embrasser langoureusement. « Mais fait attention avec l'alcool quand même… Ce serait dommage que tu aies des problèmes… Là. » Chuchote-t-elle à son oreille tandis que sa main se faufile vers son entre-jambes. Des garçons qui abusent de l'alcool et qui deviennent impuissants, c'est du déjà-vu, alors ce serait dommage qu'une telle tragédie se produise pour lui aussi. Elle s'écarte rapidement, ne souhaitant pas qu'il lui reproche encore une fois de le chauffer pour ne rien lui offrir et elle reprend en le gratifiant d'un sourire. « Si t'apprenais quelque chose de vraiment grave sur cette fille, est-ce que ça t'aiderait à l'oublier ou est-ce que tu craquerais toujours pour elle ? » A présent, Yevgeniya essaye de mettre Daniel à la place de Fred afin de savoir ce qu'il serait prêt à accepter. Elle se doute que peu de garçons peuvent tolérer un métier comme le sien, mais elle tente l'expérience quand même avec subtilité. « Du genre… Tu apprends qu'elle deal de la meth, ou alors que c'est une prostituée, ou tiens… Qu'elle a commis un meurtre. Comment tu réagirais ? » Elle va dans les extrêmes et essaye ainsi de masquer la vérité. La réponse que lui donnera le jeune homme risque de changer sa vie à tout jamais
 

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & noah.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : tearsflight & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Deb, Lenny, Riley, Rhys, Seren, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1180
POINTS : 3327
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches qui découvre qu'il a un coeur et ça l'emmerde. en couple avec riley aux yeux de tous.
PROFESSION : escrimeur et coureur de jupons à temps plein, étudiant en littérature quand ça me prend.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel Sam 20 Jan - 16:43


sex, drugs and rock'n roll. and
maybe a little look of what is love.
yev & danny


Mon look de Don Juan. Sa comparaison me fait rire. Beaucoup. suis-je obligé d'admettre. Mais pas assez. Quelques unes me donnent du fil à retordre avant de finir par me céder. Je prends l'exemple de Gwen, qui passait son temps à me faire croire que j'étais trop gamin pour elle, pour finir par coucher avec moi quelques mois plus tard. Je sonne comme un petit garçon qui n'a pas ce qu'il veut, mais chacun sa drogue pour survivre dans ce monde pourri. Donc non, tu ne te trompe pas. Et c'est assez malheureux, en fait. Parce que totalement conscient de ce que je suis, je comprends que les femmes n'ont pas tellement de respect pour elle même pour me succomber aussi facilement. Mes intentions sont claires tandis que les leurs le sont un peu moins. C'est mal d'en jouer mais c'est dans ma nature. Sauf pour ton cas. Et c'est bien dommage, parce qu'on en a pas deux comme toi. Un aussi bon coup qui me fait travailler, comme si j'en avais besoin pour mériter la récompense finale. C'est un peu comme les compliments qui sortent de ma bouche, sauf que ceux-ci arrivent après la chose.

David Beckham. J'étais loin de m'imaginer que c'était le type que la russe apprécie. On ne sait jamais, on n'est pas très loin de Londres. Des types qui lui ressemble et dans son genre, ça doit même exister au Pays de Galles. Et même si ma question était un peu stupide, j'ai réussi à la faire sourire pendant qu'elle y répondait. Hum, d'une certaine manière. Parce que répondre oui et aussi vite, ça manque quand même un peu de classe. Comme je ne suis qu'une distraction pour toi. lui rappelais-je sur le même ton. Et ça ne me dérange pas. C'est même ça qui fait que notre relation marche si bien. Sexe, amusement et franchise. Parce que m'avoir abaissé le pantalon pour me grimper dessus avant que je n'ai le temps de dire quoi que ce soit ... C'est vrai que tu sais comment me faire sentir que je suis un homme. Tout aussi ironique que la russe, c'est marrant de voir que d'une certaine manière, j'ai autant apprécié me faire traiter de la sorte. Moi qui aime assez bien contrôler mes relations intimes, je me dis qu'il serait peut-être temps de laisser faire les filles. Elle m'embrasse langoureusement et je me laisse faire, comme à chaque fois. Elle se lève ensuite pour attraper mes parties d'une main, me chuchotant des mots à l'oreille. Continue et je t'assure que je nous sors d'ici. dis-je en respirant difficilement. Je ferme les yeux et apprécie le contact de sa main. Elle se bouge assez vite et heureusement. Car même si le je nous sors d'ici était sorti en rigolant, je ne me serais plus contrôlé si elle était restée dans cette position. Mais tracasse pas, tout va toujours bien la en dessous. Ou en tous cas, je n'ai jamais eu de problèmes à ce niveau là. Et ce, même avec un niveau d'alcool élevé dans le sang.

Ivy se remet en place et ne perds pas de temps pour continuer la conversation, alors que mes parties se remettent lentement de sa main un peu trop douée. Je ne sais pas. Je crois que ce serait un bon test tiens, une manière de voir à quel point tu es attaché. Voir le pire des uns et des autres montre à quel point tu peux être attaché à eux. C'est du déjà vu. Je peux utiliser l'exemple de Deb, qui m'a donné un coup dans les parties et pourtant, je sens encore qu'il y a un truc qui nous relie. Je n'en connais pas l'origine mais c'est comme ça et à force, on s'y fait. Mais je crois que non, je craquerais toujours autant. Après c'est moi. Je suis du genre à ne pas juger et à me concentrer sur l'essentiel. C'est à dire ce qui se passe sur le moment. Je me mets à penser à des bêtises que Lenny pourrait faire, à m'imaginer qu'elle pourrait avoir tué quelqu'un mais rien ; il semble que je sois toujours aussi ... Attaché. La prostitué, c'est peut-être dérangeant. Se dire que tu dois la partager avec toute la ville, c'est pas le truc le plus sympa. Je me stoppe, médite sur mes mots et rigole sur le non sérieux de ce que je viens de dire. Car je ne peux pas reprocher un métier pareil alors que moi qui me tape toutes les filles de la ville, c'est à peu près le même principe. Les autres, c'est juste un peu dangereux. Et à part s'il est dérangé psychologiquement ... Fin je ne sais pas en fait, je préfère pas répondre de bêtises. J'avais commencé ma réponse mais je m'arrête, persuadé que ce ne sera pas forcément ma réponse quand je serais face à la situation. Alors je préfère ne rien dire, la russe étant déjà venue chercher des conseils vers moi, pensant que je lui en dirais des bons. Mais il fait quoi ton type ? C'est que tu m'inquiéterais presque. M'inquiéter, c'est peut-être fort. Je crois plutôt qu'elle m'a intrigué. Intrigué avec ses questions bizarres sur des métiers qui le sont tout autant. J'attends de voir ses explications, j'attends de comprendre ce qui peut bien se passer dans sa petite tête, même si je reste persuadé que je n'y arriverais pas. Mais qui ne tente rien n'a rien.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    † Falling in love is like getting hit by a truck and yet not being mortally wounded. just sick to your stomach, high one minute, low the next. Starving hungry but unable to eat. hot, cold, forever horny, full of hope and enthusiasm, with momentary depressions that wipe you out. It is also not being able to remove the smile from your face, loving life with a mad passionate intensity, and feeling ten years younger.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel Jeu 25 Jan - 20:22

One more hit and I can own ya
One more fuck and I can own ya

Yevgeniya se confie sur un ton léger, mais il n'en reste pas moins que ses confidences sont réelles. L'avantage avec Daniel, c'est qu'elle peut parler de ses états d'âme sans avoir peur d'être jugée et qu'il peut la comprendre. L'engagement ? Ca leur fait peur à tous les deux et parfois, on dirait que c'est un crime de ne pas vouloir s'engager avec quelqu'un. Jusqu'ici elle n'avait jamais ressenti ce sentiment parce qu'elle n'avait jamais ressenti quoi que ce soit de plus que de la luxure pour quelqu'un, et Daniel semble confronté au même problème. Il y a cette fille qui lui plait bien et qui ne veut pas sortir de ses pensées.
Heureusement, ce n'est pas parce qu'ils parlent de leurs coup de coeurs respectifs qu'ils changent la façon dont ils s'adressent l'un à l'autre. Bien sûr, le jeune homme propose le sexe comme solution et même si la jeune femme risque d'y céder d'ici peu de temps, elle préfère d'abord poursuivre son interrogatoire dans l'espoir d'y voir plus clair et peut-être de ne plus ressentir cette culpabilité qu'elle déteste. Elle n'est qu'une fille parmi d'autres et il n'est qu'une distraction. Heureusement, il ne risque pas d'y avoir un jour une confusion par rapport à leur relation à eux deux. Relation qui n'a d'ailleurs rien de romantique comme ils le soulignent un à un. « Qu'est-ce que tu veux, avec ta belle gueule, je n'ai pas pu me retenir de te sauter dessus. » Qu'elle s'esclaffe tout en sirotant son verre de whisky. La blonde conseille cependant à Daniel de faire attention à sa consommation d'alcool car ce serait dommage qu'il se mette à souffrir d'impuissance à son jeune âge. Et c'est bien connu, l'alcool et les drogues diverses ont ce pouvoir.

Ensuite, Yevgeniya pose de nouvelles questions à Daniel afin de connaître sa position sur cette fille, mais aussi pour savoir ce à quoi elle peut s'attendre de la part de son Apollon. Est-ce que s'il apprenait des choses peu catholiques sur cette fille, il serait toujours accro ? Pourrait-il passer outre ses activités ? Elle demande sans la moindre retenue et elle constate que la réponse du Granger est plutôt positive. Elle se met à rire quand Daniel demande finalement ce que Fred peut bien faire pour qu'elle se pose autant de questions. Aussitôt, elle secoue la tête. C'est le moment d'avouer à demi-mots. « Il ne fait rien du tout. Enfin pas que je sache, en tout cas. Il n'y a pas à s'inquiéter de quoi que ce soit. » Dit-elle après avoir bu une nouvelle gorgée du liquide ambré. « C'est plutôt de moi qu'il faut s'inquiéter. » Poursuit-elle en se mordant la lèvre inférieure. Elle hausse les épaules puis s'explique un peu mieux après avoir soupirer. « Tu t'en doutes, je suis loin d'être une sainte. » Qu'elle dit en arquant un sourire. Après tout, même si Daniel ne sait pas tout d'elle, il peut aisément imaginer quelques traits de personnalité du personnage. « Et j'ai peur de m'attacher encore plus à lui et qu'au final il ne supporte pas celle que je suis. » Oui, elle veut se protéger et le protéger lui aussi, d'une certaine façon. « Tu vois ce que je veux dire ? » S'enquit-elle. « Je ne sais pas si je suis prête à me caser. Et de toute façon, il n'est pas question de ça, encore, je ne l'ai vu que quelques fois… Mais je ne sais pas. Comme j'te disais, je suis paumée. » Elle serre les dents et passe une nouvelle main dans ses cheveux pour les remettre en ordre afin de retrouver un peu de contenance. « Profite de l'insouciance de tes vingt ans. Après on se pose trop de questions. » Achève-t-elle simplement, toujours le sourire aux lèvres pour ne pas perdre la face.
 

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & noah.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : tearsflight & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Deb, Lenny, Riley, Rhys, Seren, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1180
POINTS : 3327
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches qui découvre qu'il a un coeur et ça l'emmerde. en couple avec riley aux yeux de tous.
PROFESSION : escrimeur et coureur de jupons à temps plein, étudiant en littérature quand ça me prend.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel Sam 27 Jan - 17:20


sex, drugs and rock'n roll. and
maybe a little look of what is love.
yev & danny


Elle est une distraction, j'en suis une aussi. Pas de risques d'histoires inutiles, nous connaissons la nature de notre relation. Et c'est très bien, voir parfait. C'est tellement dur d'être irrésistible. dis-je en passant une main dans mes cheveux et en tentant un sourire ravageur. Mais je n'arrive pas à garder mon sérieux bien longtemps. J'explose de rire en prenant un verre, content de cette ambiance un peu plus détendue. La russe en profite même pour poser des questions personnelles, que je tente d'affronter au mieux. Toi ? demandais-je, étonné. Mais la suite me fait assez comprendre. Je m'en doute oui. Mais je suppose que s'il t'aime bien, c'est aussi avec tes mauvais côtés. Les gens comme nous ... On ne cache pas vraiment notre vraie nature et on s'assume. Je me doute que oui, elle n'est pas une sainte. Elle est dans mon genre, à profiter de la vie et avec n'importe qui. Le problème avec notre nature, c'est que le franchise vient avec. Je crois qu'essayer de se faire passer pour les petits amis parfaits ne passeraient pas très bien venant de notre part. Soit ça ferait rire, soit on finirait par penser que qu'on fait une blague. Dans les deux cas, c'est aussi vexant que blessant. Je crois que c'est pour ça qu'on ne se cache pas et qu'on n'essaie même pas de le faire. L'attachement. C'est une source de problèmes. dis-je très naturellement. Les débats, les joies, les peines ... C'est trop pour une personne mais tout le monde se contente d'en montrer les bons côtés. Ils vivent tous sur une autre planète, alors que j'ai encore eu récemment la preuve, il vaut mieux simplement faire attention. Après, la nature humaine adore les problèmes non ? Se compliquer la vie et la rendre infernale. Et ce, même quand tu passes ton temps à les fuir comme je le fais. C'est un peu poussé mais c'est tellement vrai cette facilité de se rendre la vie infernale rien qu'en prenant une bête décision. Karma is a bitch, life is a bitch. Ces mots n'ont jamais eu autant de significations que depuis le début de la conversation.

Protéger les autres de nous, mais aussi se protéger de soi même. Essaie de savoir ça d'abord. Je suppose que le reste viendra tout seul. Simples suppositions. Mais ça doit être la base non ? Dès le moment où tu es sûr de vouloir te poser, le reste viendra facilement. Tout seul même, surtout si c'est une tierce personne qui te pousse à réfléchir à ce que tu va faire de ta vie sentimentale. Mais bon, je ne suis pas spécialement le mieux placé pour te lâcher toutes ces bêtises. Parce que pour l'instant, je donne des conseils que je suis incapable de suivre moi même. Des conseils qui sortent de ce que j'ai vu, pas vécu. Et je n'ai pas envie d'aller plus loin, parce que ça me pousse un peu trop à la réflexion. Ivy s'en va vers des chemins plus philosophiques cette fois. Ne fais pas genre tu as dix ans de plus. dis-je en explosant de rire. Elle parle comme mes grandes sœurs, bien plus âgée. Mais je m'arrête de rire assez vite car je me rends compte qu'elle est peut-être aussi âgée qu'elles. Fin, je n'en sais rien en fait. Je la taquine un peu, ignorant si la russe ne m'avait jamais dis son âge ou si c'est simplement moi qui avait décidé de l'oublier. Je t'assure que ce n'est pas plus facile à 20 ans ... Les décisions sont aussi merdiques, la vie est toujours aussi compliquée. Si ce n'est pas plus, parce que tu rentre dans le monde des adultes et ses difficultés qui viennent te frapper en plein visage. Partagé entre deux mondes, tu dois faire bonne figure. Ce que je ne fais pas évidemment, me contentant de toujours être cet adolescent un peu trop gâté, qui a tout ce qu'il veut quand il veut. A nos vies désastreuses. Je tente un toast un peu plus drôle, tandis que nous sommes dans le même genre de bateau pourri. Je bois mon verre d'un traite et le repose aussi vite que je l'ai pris. Je crois que nous pourrions discuter des heures du problème de la brune mais vu mes positions et mon manque d'expérience, je ne pense pas que ça ira encore très loin. Il vaut mieux qu'on se change les idées. Et si on allait danser un peu ? On va terminer la tête à l'envers trop vite si on ne bouge pas un petit peu. finis-je par lui demander, tendant la main pour qu'elle la saisisse.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    † Falling in love is like getting hit by a truck and yet not being mortally wounded. just sick to your stomach, high one minute, low the next. Starving hungry but unable to eat. hot, cold, forever horny, full of hope and enthusiasm, with momentary depressions that wipe you out. It is also not being able to remove the smile from your face, loving life with a mad passionate intensity, and feeling ten years younger.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel Lun 29 Jan - 0:58

One more hit and I can own ya
One more fuck and I can own ya

L'échange avec Daniel est une chose facile, Yevgeniya n'a aucun mal à lui parler et elle sait par dessous tout qu'elle ne sera pas juger par le jeune homme. Elle se moque pas mal de se faire jugée, en fait, mais savoir que Daniel est comme lui rend la confession plus facile. Qui lui est-elle arrivé pour qu'elle se mette à ressentir des sentiments autres que concupiscent ? Savoir que le jeune homme a traversé une passade similaire lui fait alors prendre conscience qu'elle n'est certainement pas la première fille de son genre à qui ça arrive. Tant mieux. D'une certaine manière, ça rend la chose plus facile à avaler, même si elle n'arrive toujours pas à le comprendre. « Oui, j'assume, mais je ne suis pas sûre qu'il y parvienne. » Souffle-t-elle doucement. Car si Fred se doute que Yevgeniya écarte facilement les cuisses, il n'imagine pas qu'elle le fait pour une poignée de billets à l'effigie de la reine.
Le Granger poursuit sur un concept sympathique avec lequel la jeune femme est totalement d'accord. En effet, l'attachement ne fait que créer des problèmes. Jusque là, Ivy s'en sortait très bien. Son égoïste était sa première arme de survie et elle n'a jamais remis en question ça, sauf quand il était question de sa famille. Fred… Il ne fait pas partie de la famille et pourtant… Elle y est attachée plus qu'elle ne le devrait. Au discours du jeune homme, la Russe lève son verre de whisky. « Je bois à ça. » Qu'elle se met à rigoler, attendant que le verre du garçon se joigne au sien. C'est qu'il a parfaitement raison, Daniel, malgré son jeune âge et le fait qu'il ne prenne pas la vie très sérieusement. L'insouciance lui manque… Mais elle relève la tête et elle décide de ne plus gâcher leur soirée.

La jeune femme conseille alors au garçon de profiter de cette insouciance et la réponse qu'il lui fait à le don de la faire sourire. Est-elle déjà en train de parler comme une vieille dame ? C'est fort possible. Elle rigole et elle reprend après une nouvelle gorgée d'alcool. « Non, tu n'en sais rien et tu n'en sauras jamais rien. » Répond-t-elle, amusée. On ne demande pas l'âge d'une dame voyons… Et même si elle n'a aucun problème à assumer ses vingt-cinq ans, elle ne donne pas cette information à l'escrimeur. Il assure que la vie n'est pas plus facile à vingt ans et elle se pince les lèvres en repensant à cette époque. Ce n'était pas il y a si longtemps, mais elle a l'impression que c'était une autre vie. Elle ne vivait pas encore à Tenby quand elle avait vingt ans, alors c'est pour dire.
Daniel initie un nouveau toast et Ivy ne se fait pas prier pour lever son verre encore une fois. Bientôt son foie lui criera d'arrêter, mais pas maintenant. « À nos vies désastreuses. » Qu'elle répète après lui.
Ils ne mettent pas longtemps à terminer leur verre et Daniel propose d'aller sur la piste de danse, ce qui emballe aussitôt la jeune femme. Il lui tend la main et elle l'attrape, cherchant son équilibre quelques secondes alors qu'elle descend de son tabouret. « Excellente idée ! Mais ne viens pas dire qu'après je t'allume. » Elle le taquine, même si au fond d'elle, elle sait qu'elle dansera beaucoup trop proche de lui et qu'elle ira jusqu'à le faire céder.
 

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I can hold my liquor. Daniel

Revenir en haut Aller en bas

I can hold my liquor. Daniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-