AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

i just have to understand what the word family really means. (fiona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Mar 9 Jan - 0:56


something we called fraternal's link.
miller's family


Assis dans le fauteuil de mon salon, le mauvais tic de stress que j'ai à la jambe reprend le dessus, me donnant cet impression que la maison est en train de trembler. Je réfléchis tout en buvant un café, je réfléchis en me demandant s'il n'est pas temps que je fasse enfin le premier pas. Car ça fait des semaines que j'ai appris que j'avais une demi sœur et je ne l'ai pas encore vue. Juste une photo vue à la va vite, que papa a sorti quand il m'a un peu parlé de sa vie. Mais c'était du discret, rien d’extra vaguant. On a discuté longuement, je lui ai raconté mon histoire avant d'en arriver à ce que ma mère m'a raconté sur lui. Lui il m'a expliqué ce qui s'était passé à ce moment là avant d'arriver à sa petite famille de Tenby. Tout ça terminant sur une accolade timide et moi qui me donne tout le mal du monde à ne pas l'appeler directement, ou à ne pas foutre le désordre dans sa famille. Je lui donne quelques jours avant de me présenter, histoire qu'il puisse les mettre au courant avant que je n'aille me montrer devant eux comme si rien n'était. Mais aujourd'hui, ça faisait plus que quelques jours et je ne tiens plus. Ce n'est pas l'excitation qui me pousse vers ... Fiona, mais simplement de la curiosité. Curiosité physique, curiosité psychologique. J'ai mené une petite enquête discrète et j'ai appris qu'elle travaille à la pharmacie. Ironie quand on pense à mon métier, gènes qu'on partage sûrement avec notre père commun. Je ne sais pas ce que je cherche, mais je ne vais pas me tourner les pouces à attendre que la réponse me tombe sous le nez. Je rédige un mot qui explique que je suis parti une petite heure et descend en bas pour l'accrocher sur la porte. Dans le pire des cas, je travaillerais un peu plus tard ce soir. J'enfile ma veste, une écharpe, ferme la porte derrière moi et prends la voiture pour me rendre dans le centre ville.

Cette pharmacie est toute petite, les meubles sont simplistes et le blanc est la couleur prédominante. C'est cosy mais c'est sympathique et je suppose que je finirais par m'y habituer. Je m'approche du comptoir, cherchant du regard une des pharmaciennes. Bonjour. me permettais-je de dire à voix haute, sans pour autant crier. Une jolie blonde débarque de l'arrière et me fait sourire immédiatement. Elle est comme sur la photo, très jolie avec un visage d'ange. Il m'avait dit qu'on avait un petit air de famille mais quand je la regarde, j'ai du mal à le trouver. Je suis le Docteur Miller. Je suis le nouveau généraliste de la ville et je me suis dis que je devrais venir me présenter. Je lui offre une poignée de main un peu trop officiel avant de la reprendre pour la mettre dans ma poche. Bouche bée, je me retrouve à l'observer, sans trop savoir quoi dire. Ce n'est tellement pas mon habitude, moi qui préfère encore jouer les intellos plutôt que de laisser un blanc s'installer entre moi et mon interlocuteur. Secouant la tête, effaçant ce sourire un peu idiote de mon visage, je finis par poser les coudes sur les meubles devant moi. Bon, je pense qu'on ne va pas tourner autour du pot. Je n'aime pas beaucoup chipoter. Je déteste chipoter, je déteste faire comme si j'étais là pour quelque chose alors qu'en fait, ça n'avait rien à voir. J'aurais pu lui raconter que j'étais là pour connaître la liste des médicaments à pouvoir prescrire ou trouver une excuse encore pire. Je suppose que ... Qu'il t'a parlé de moi. finis-je par lui demander en baissant les yeux, gêné et honteux en même temps. Décidément, la sociabilité, ce n'est vraiment pas mon truc.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime


Dernière édition par Noah A. Miller le Ven 12 Jan - 1:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - liloo_59 ; signa - anaëlle ; gif profil - inline; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Mariage Lhys - Trystan & Evan. A venir : Malone.
RAGOTS PARTAGÉS : 2285
POINTS : 4808
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Mar 9 Jan - 15:09



Levée de bonne heure, Fiona s’apprêta pour sa journée de travail et elle partit ensuite à la pharmacie. En général, les matinées étaient assez calmes et elle partait souvent bosser dans l’arrière-salle à préparer les médicaments plus spécifiques pour certains traitements. La jeune femme prenait ainsi de l’avance et entendait lorsqu’un client rentrait grâce au son qui émanait de la porte d’entrée. La jolie blonde se plongea ainsi deux bonnes heures dans son travail, interrompue cinq fois à tout casser. Lorsque le jingle de la porte retentit de nouveau, la jeune femme se frotta les mains et réajusta son tablier blanc avant de se rendre dans le côté principal de la pharmacie. « Bonjour. » Salua-t-elle le client d’un grand sourire. « Que puis-je pour vous ? » Depuis le temps qu’elle travaillait ici, Fiona formulait désormais machinalement ces formules de politesse. Elle reconnaissait aussi pratiquement chaque visage du village, puisqu’en trois ans, la plupart était venu à quelques reprises dans la pharmacie. Parfois, certaines personnes lui étaient inconnues parce qu’elles venaient d’arriver en ville ou étaient simplement de passage touristique dans les environs et elles avaient besoin de se dépanner d’un médicament… Mais ces rencontres restaient peu courantes. Aujourd’hui, le bel homme qui venait d’entrer dans le commerce était un visage inconnu pour elle. Visiblement ouvert à la discussion, il se présenta immédiatement. Docteur Miller, le nouveau médecin de la ville. C’était bon à savoir, puisqu’un médecin et un pharmacien d’une même petite ville étaient parfois amenés à collaborer ensemble. Le visage de Fiona s’éclaire ensuite. Elle venait de comprendre son nom en le répétant dans sa tête. Miller. Son père avait organisé un repas de famille quelques jours auparavant ; il en avait profité pour leur expliquer très sérieusement une histoire rocambolesque à sa mère et elle. Il avait eu un fils dont il ignorait l’existence jusqu’à présent avec une femme qu’il avait connu avant son épouse actuelle… et ce fils venait de le retrouver et de débarquer en ville. Sa mère avait dû encaisser le coup, silencieuse, ne sachant pas trop où se mettre étant donné que cette histoire s’était passée avant qu’il la connaisse. Son père n’en revenait pas d’avoir un fils et de n’en avoir jamais rien su, tandis que Fiona, plus méfiante, lui avait demandé s’il était certain de la véracité du récit. Son paternel avait répondu que le nouveau venu connaissait trop de détails précis mais qu’il prendrait la peine de se renseigner un peu. Puis, lorsqu’il serait absolument certain et surtout que la mère Miller serait prête aussi, il pensait l’inviter à un repas chez eux afin de le présenter à la famille. Le fils n’avait jamais rien su de l’existence de son père non plus, le croyant mort ou disparu peu importe, et il désirait apprendre à tous les connaître. Sauf que le paternel Miller n’avait pas encore organisé cette rencontre… qu’il aurait certainement fixé sous peu. Et voilà que son… demi-frère débarquait à l’improviste à la pharmacie, son lieu de travail. Aïe. Il y avait mieux comme initiative, maintenant Fiona allait se retrouver toute gênée et ne plus savoir où se mettre. Entre son amnésie, toujours en phase de guérison progressive et pour laquelle elle se cherchait toujours en tant que personne, et un frère sorti de nulle part, qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam et avec qui elle n’avait même pas grandi, qui débarquait… La blonde ne savait pas comment le prendre ou comment réagir, ça faisait beaucoup à avaler. Comme Fiona restait muette de surprise, le docteur Miller reprit finalement la parole pour rentrer dans le vif de sujet et lui demander si leur père avait parlé de lui. « Oui… Oui, il a parlé de toi… » Répéta-t-elle bêtement, toujours sous le choc. Fiona était littéralement statique. Elle tenta de se reprendre même si ses réponses restaient maladroites. « Je croyais juste que vous aviez convenu d’une rencontre organisée… Je ne m’attendais pas à te rencontrer ici. » Elle ne voulait pas donner l’impression qu’elle se refusait à l’idée de le voir, mais le contexte était gênant. Un client pouvait débarquer à tout moment, ce n’était pas comme si elle était libre de parler toute la journée à son travail pour faire connaissance ou qu’elle pouvait quitter son poste indéfiniment. Disons que le lieu et le moment étaient mal choisi… « Que… que puis-je pour toi ? » Finit-elle par ajouter, se réfugiant derrière ses habituelles politesses serviables pour reprendre un fil de conversation plus ou moins normal. Sa gêne était palpable, mais celle du jeune homme aussi, peut-être que sa réaction l’avait mis mal à l’aise également. Fiona se râcla la gorge et arriva enfin à articuler une parole censée. « Ce n’est pas trop… l’endroit pour se parler, mais j’ai ma pause déjeuner dans un quart d’heure… Tu peux peut-être m’aider un peu jusque-là et rester si tu veux ? » La pharmacienne se montrait assez ouverte et pas trop braquée, mais vu qu’elle n’avait littéralement pas toute sa tête, elle restait tout de même méfiante face à cet inconnu débarqué à l’improviste. En fait, le ventre de la blonde était noué.

_________________

Going insane
Memories turned to dust ▬ With your feet in the air and your head on the ground, try this trick and spin it, yeah, your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself, where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Ven 12 Jan - 1:37


something we called fraternal's link.
miller's family


Il a parlé de moi, je pense que c'est déjà bon signe. Et le fait qu'elle ne semble pas vouloir me voir dehors est aussi un autre bon signe. Mais quand je regarde son visage, je me dis que même fâchée, elle ne doit pas faire très peur. Elle me parle calmement, semble même très gênée. Oui je sais bien, désolé. Désolé de débarquer de la sorte, désolé de te faire autant peur. Je soutiens son regard quelques secondes puis le laisse aller dans les alentours. Je ne sais pas trop sur quoi me concentrer, je ne sais pas trop comment je dois me comporter maintenant. C'est juste que ... Je cherche les mots justes, les mots simples qui m'aideront à définir la raison de ma venue soudaine. J'espère que le père Miller ne m'en voudra pas d'être venu comme ça, sans lui dire, alors que nous avions convenu de faire les choses à son rythme. Il fallait bien que je n'en fasse qu'à ma tête au moins une fois. Que ta maman, je pourrais me contenter de cette rencontre organisée. Mais toi, je me disais que nous étions assez adultes pour pouvoir faire les choses par nous même. lui dis-je très franchement. Non pas que je ne suis pas intéressé par le fait de rencontrer sa mère mais la voir elle m'intéresse beaucoup plus. Je me dis toujours que je ne cherche pas une famille de remplacement et pourtant, je continue d'être attiré par ceux qui en font partie. Parce qu'on le veuille ou non, il y a un lien qui nous lie tous. Et qui nous lie tous les deux. Je pense que je suis assez curieux de voir ce que pourrait donner une relation fraternelle, alors que je les ai toujours regardée à la télévision.

La Miller est gentille, toute douce ... C'est presque perturbant de voir ça quand je pense au brusque que je peux être. Comme si nous n'étions pas de la même famille malgré le fait que nous partagions le même sang. En partie. Mais bon, je pense qu'on peut mettre pas mal de choses sur le fait que nous avons été élevé de manière très différente. Les américains et les anglais ... Je comprends qu'il y a véritablement une bonne raison pour qu'on les distingue autant. Je t'avoue que je ne sais pas trop quoi dire. Tu vas bien ? Comment il est papa dans la vie de tous les jours ? Ca te fait quoi d'avoir un frère ? Des trucs un peu stupides mais qui même avec toute la franchise du monde, sont un peu trop brusques quand ça fait seulement dix minutes que nous discutons. Tu as raison, il y a mieux pour parler. On pourrait aller déjeuner quelque part si tu peux sortir d'ici. Je n'arrive pas à savoir si la blonde est seule ou non alors je préfère poser la question. Mais l'emmener dans un petit endroit sympathique semble plus approprié que de ... Faire connaissance ici. Je ne sais pas si c'est à cause de l'ambiance ou simplement le fait que je n'aurais pas aimé qu'elle débarque de la sorte dans mon cabinet. Zut, j'aurais peut-être dû y réfléchir à deux fois avant de venir ici. Oui, avec plaisir. Je m'y connais peut-être pas assez en médicaments pour pouvoir me comparer à une pharmacienne, mais je pense que j'en connais un minimum pour lui donner un coup de main sans faire de bêtises. Je passe derrière le comptoir sans gène et enlève les quelques couches qui me protègent du froid extérieur. Je les pose juste en dessous du meuble en bois. Alors, dis moi comment je peux t'aider. finis-je par lui demander tout en retroussant mes manches. Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais en venant ici mais je me dis que c'est le genre de truc qui pourrait m'aider à me rapprocher, qui pourrait m'aider à la connaître.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - liloo_59 ; signa - anaëlle ; gif profil - inline; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Mariage Lhys - Trystan & Evan. A venir : Malone.
RAGOTS PARTAGÉS : 2285
POINTS : 4808
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Ven 12 Jan - 16:45


Depuis son amnésie, Fiona n’arrivait pas à accorder facilement sa confiance à des inconnus. Il faut dire que son monde entier avait été retourné. On l’avait affirmée fiancée à un homme qu’elle aimait supposément depuis cinq ans mais elle n’en gardait aucun souvenir. Ils s’étaient donc logiquement séparés. Certaines personnes de son entourage avaient aussi abusé de sa confiance en lui faisant avaler qu’ils étaient amis alors que c’était faux au départ. La plupart de ses proches étaient cependant honnêtes et essayaient juste de l’aider à retrouver la mémoire, ce qui était bien du moment qu’ils ne forçaient pas trop les choses. C’était juste que quand un frère qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam débarquait en ville, elle se montrait méfiante. Toutefois, son père était aussi impliqué dans cet inconnu et Noah ne prétendait pas les connaître d’avant. L’histoire, bien que rocambolesque, était totalement différente. Elle avait peur de le rencontrer mais lui devait redouter leur réaction aussi. Pourtant, il avait affirmé à son père avoir tout quitté pour venir s’installer ici sans même chercher à les connaître avant, sans même savoir si tout allait bien se passer entre eux… C’était risqué, et ça faisait un peu peur aussi. Il paraissait assez déterminé, alors que Fiona préférait faire les choses en douceur et détestait qu’on cherche à la brusquer. La visite impromptue de Noah était donc à la fois une bonne surprise et une mauvaise. Bonne, parce qu’elle le rencontrait enfin, mauvaise parce qu’elle n’aimait pas qu’on lui force la main et que son travail n’était absolument pas l’idée du siècle comme première rencontre. Après, Noah semblait ne pas la presser comme un citron non plus et il avait sûrement eu juste hâte de faire connaissance, lui qui vivait si près de l’autre moitié de sa famille, celle qu’il n’avait jamais connu. Il considérait peut-être avoir perdu assez de temps, il lui confirma d’ailleurs vouloir la voir en aparté. Le moment de la surprise passé, Fiona lui proposa donc de rester l’aider jusqu’à sa pause-déjeuner, puis d’aller ensuite manger ailleurs. « Je ne sais pas trop quoi dire non plus… C’est assez nouveau et soudain pour tout le monde. » Elle marqua une pause et esquissa un sourire. Si Noah avait vu leur père, protecteur comme il était, le paternel Miller avait sûrement prévenu vite fait le frangin de la condition de sa sœur. « Oui, nous pourrons aller ailleurs qu’ici. » Confirma ensuite la pharmacienne. Elle proposa à Noah d’attraper des cartons assez lourds – pour son gabarit à elle – sur une étagère et de les redescendre à une hauteur raisonnable où elle pourrait attraper les médicaments. Il déplaça quelques autres affaires tandis qu’elle terminait des préparations. Ensuite, les deux Miller quittèrent la pharmacie et se rendirent à la pizzéria du coin. Ils passèrent commande et s’installèrent à une table, deux sodas entre les mains le temps que les pizzas soient préparées et chauffées. Fiona avait une heure de pause devant elle. « Alors, depuis quand es-tu arrivé à Tenby ? » Demanda-t-elle via une question à la fois pas trop personnelle et assez précise pour relancer la discussion.

_________________

Going insane
Memories turned to dust ▬ With your feet in the air and your head on the ground, try this trick and spin it, yeah, your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself, where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Dim 14 Jan - 2:22


something we called fraternal's link.
miller's family


Désolé, je suis de moins en moins sûr d'avoir eu une bonne idée. Je vois les quelques grimaces sur son visage, remarque que je la mets mal à l'aise. Je ne sais pas si c'est juste le fait que je sois là ou simplement mon franc parler qui est un peu trop brute. Je crois que j'ai vu une bonne pizzeria pas très loin. Je ne sais plus le nom, mais je sais que ce n'est pas trop loin. Et je suppose que c'est un détail auquel je peux faire attention, histoire que la blonde ne perde pas trop de temps à sa pause à voyager dans toute la ville. Fin, tu peux me dire si elle n'est pas terrible. Je ne suis pas là depuis assez longtemps. Je n'ai jamais rien contre les conseils, surtout si c'est pour se rendre dans un endroit bien meilleur. Je ne perds pas de temps ensuite et me débarasse de mes affaires en trop. Je dépose ma deuxième couche sous le comptoir et passe derrière pour l'aider. La plupart de mes tâches consistent à porter les cartons un peu lourd et déplacer les objets à des hauteurs raisonnables, histoire qu'elle puisse les attraper. Avec tout ça, sa pause arrive assez vite.

On arrive dans la pizzeria et heureusement, il n'y a pas beaucoup de monde. On fait la file, on commande et on s'installe à une table pas trop loin. J'ignore par où commencer, j'ignore le genre de questions que je pourrais lui poser mais heureusement, ma demi soeur comble le blanc assez vite. Moi qui peut être très bavard quand on me lance, elle me comble. Il y a trois semaines, si mes souvenirs sont bons. Je n'ai jamais été très bon en calcul alors on se contentera de cette approximation. J'ai presque pris une semaine pour m'installer comme il faut et ouvrir mon cabinet. Je me rappelle encore de la difficulté, je me rappelle encore des meubles que j'ai dû attendre un peu trop longtemps. Je n'ai pas eu de télévision et j'ai dû me contenter d'un matelas par terre. Plus jamais. Puis une autre semaine pour voir la presque totalité de la ville et me rattraper sur tous les dossiers. J'avale un autre morceau de pizza tandis que je me dis que les banalités, ça devient chiant. Et puis me voilà ... J'ai été parlé à ... Notre père et j'ai attendu. Mais je ne suis pas du genre très patient. Inutile de m'étaler sur ma vie personnelle, de lui raconter que j'ai une vieille connaissance qui vient d'ici. Un amour de jeunesse, de vacances, que grâce à sa famille, à la nôtre, j'ai pu retrouver encore plus facilement. Et toi ? Raconte moi ton histoire ... Sans la partie désagréable si tu veux. finis-je par dire en posant ma canette, un peu mal à l'aise. Au courant pour sa difficile histoire, je ne veux pas la gêner et l'obliger à parler de ce qu'elle ne veut pas. Mais après, j'ai envie de connaître son histoire et si je dois la faire passer par les moments difficiles, je suppose qu'on s'en remettra.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - liloo_59 ; signa - anaëlle ; gif profil - inline; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Mariage Lhys - Trystan & Evan. A venir : Malone.
RAGOTS PARTAGÉS : 2285
POINTS : 4808
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Dim 14 Jan - 12:09



Noah eut la bonne idée de l’emmener dans la pizzéria. Le service serait assez court pour qu’elle puisse reprendre son travail en temps et en heure. De plus, l’ambiance décontractée des lieux leur permettrait sans doute de se décoincer tous les deux car pour le moment, ils étaient tous les deux assez gênés. Fiona ne savait pas trop quoi lui dire là tout de suite, même si l’idée d’avoir un frère ne la rebutait pas, c’était juste que ça changeait complètement sa vie, encore un changement important. Combien pourrait-elle encore en encaisser ? Quand saurait-elle enfin qui elle est vraiment et ceux qui composent sa vie ? Heureusement, dans le cas précis, Noah n’avait rien su d’elle non plus avant d’apprendre son existence. Il devait aussi l’apprivoiser et la connaître petit à petit. Les deux se retrouvaient dans la même situation. Alors que les deux Miller attendaient leur commande, Fiona lui demanda depuis combien de temps il était arrivé à Tenby. Son installation était relativement récente et ne datait même pas d’un mois. « Et tu as osé tout quitter aux Etats-Unis sans même savoir ce qui t’attendait ici ? » Demanda-t-elle surprise. Il n’était même pas venu les rencontrer quelques jours avant de prendre sa décision, c’était assez… fou et irréfléchi. « Et si nous n’avions pas voulu te croire ou refusé d’apprendre à te connaître ? Chez certaines familles, c’est ce qui se serait passé. » Noah lui expliqua ensuite les galères de son installation et les premiers jours difficiles à Tenby entre le déménagement des meubles et l’ouverture de son cabinet. « Ton arrivée a fait le tour de notre localité, tu penses, un généraliste, c’est du pain béni. Sinon, nous devons souvent courir à Swansea pour des soins médicaux digne de ce nom. » Constata-t-elle amusée. Entretemps, les pizzas étaient arrivées à table et ils avaient commencé à manger. Noah lui expliqua qu’il avait ensuite été parler à leur père mais qu’elle pouvait se rendre compte que sa patience était très vite dépassée. En effet, son frère semblait un homme plutôt impulsif et impatient mais pour le moment, il ne l’avait pas encore effrayée et ne lui avait pas donné l’envie de prendre ses jambes à son cou. Le médecin lui retourna ensuite une question dont la réponse exigeait plus de quelques mots. Son histoire à elle ? Difficile de résumer tellement le récit se rapprochait d’un scénario digne d’un film déjà rien que par l’arrivée d’un demi-frère dont elle ne savait. Toutefois, Fiona pouvait tout de même lui rapporter les faits importants. « Tu en as déjà certainement entendu une grande partie. » Commença-t-elle en souriant. Mais il désirait sans doute l’écouter elle et pas les rumeurs qui circulaient dans la petite ville. « Ma mère est d’origine française, j’ai les deux nationalités… Mes parents ne se sont jamais quittés depuis leur rencontre, donc j’ai grandi à Tenby dans la famille soudée que tu vas rencontrer. » C’était un début plutôt soft au moins avant de rentrer dans le détail des drames même si Noah lui avait dispensé de le faire si elle ne souhaitait pas. « Je ne pourrai pas te dire qui je suis sans te parler de ce qui m’est arrivé. Tout simplement parce que je ne sais plus totalement qui j’étais… » Toujours le même refrain depuis trois ans, elle devait souvent le réexpliquer mais elle était rôdée maintenant. « J’ai fait des études dans le domaine pharmaceutique, je venais de finir quand je me suis faite agressée… Pourquoi ? Parce que j’avais découvert des agissements douteux à l’université, certains étudiants trafiquaient des médicaments avec la complicité d’un prof pour les revendre comme drogue… Bref, ils ont essayé de me faire taire mais ça a échoué. Quelques semaines de coma, puis je m’en suis tirée avec une partie de mémoire en moins. Donc pour te résumer, je sais qui je suis, qui est ma famille et je garde d’assez bons souvenirs de mon enfance, les souvenirs les plus anciens et ancrés… Je me souviens de mes plus vieux amis, mais tout ce qui s’est passé après mes treize-quatorze ans est flou, je ne sais plus. Il y a donc des choses que j’ai vécu dont j’ignore tout, des personnes que j’ai oubliées, que je ne reconnais pas. Ça a été très dur au début mais je me suis adaptée. C’est arrivée il y trois ans et demi maintenant. » Fiona avala quelques bouchées de sa pizza. Avant, parler de tout ceci lui aurait fait terriblement mal, elle n’aurait même pas réussi à aligner plus de deux phrases, mais aujourd’hui, elle s’était faite à l’idée et vivait avec… Qu’aurait-elle pu faire d’autre de toute façon ? Et puis, son cerveau présentait des signes encourageants car depuis un an et demi, elle avait des flashs, des bribes de mémoire qui lui revenaient. « Il y a un peu plus d’un an, j’ai eu comme un déblocage et j’ai retrouvé quelques souvenirs… surtout ceux liés à l’agression. Les gens qui s’en sont pris à moi ont été mis derrière les barreaux et depuis je n’arrête pas d’avoir des flashs successifs qui reviennent, mais ce n’est rien de contrôlé ou que je peux choisir… Ce n’est pas toujours clair non plus mais voilà, c’est toujours encourageant, que disent les médecins. La mémoire se réveille petit à petit. Je ne récupérerais probablement jamais tout, mais au moins maintenant, j’arrive à me lever le matin en sachant que ce sera mieux qu’avant. » Plaisanta-t-elle. La blonde reprit plusieurs bouchées de pizza le temps de laisser à Noah digérer les informations. Pourquoi Fiona réussissait-elle à parler aussi facilement à un inconnu ? Tout simplement, parce que ce qu’elle lui racontait, tout le monde en ville le savait déjà. Ce n’était pas un secret, d’autant plus qu’il s’agissait de son frère, qu’aurait-il bien pu lui faire ? Tout ceci s’était produit avant son arrivée. Par contre, la blonde préféra ne pas lui parler de cette histoire de fiançailles tombées à l’eau, celle-là, elle préférait l’éviter. C’était encore trop douloureux de se dire qu’elle avait vécu une relation extrêmement forte et profonde, et qu’elle n’en avait gardé absolument aucun souvenir. « Et puis, te voilà arrivé… En fait, j’ai un frère aussi. Mais au moins, toi, je ne t’ai pas oublié. » Ajouta-t-elle sur une note plus légère. Il était dans la même situation à devoir se faire à l’idée d’avoir une sœur. « C’est con, n’empêche… D’avoir perdu toutes ces années… De ne pas avoir grandi ensemble… »

_________________

Going insane
Memories turned to dust ▬ With your feet in the air and your head on the ground, try this trick and spin it, yeah, your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself, where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Jeu 18 Jan - 1:04


something we called fraternal's link.
miller's family


Je rigole en écoute ma demi sœur me dire à quel point c'était risqué d'emménager ici. Je n'avais jamais rien fait d'aussi ... Irréfléchi. A part en salle d'op. Quand il faut prendre des décisions à toutes vitesses, sans savoir si ce sera la bonne ou non. Même partir en vacances, je l'ai décidé des mois à l'avance. Mais oui, j'ai osé. C'est juste qu'avec la mort de ma mère, je n'avais plus grand chose qui me retenait là bas. répondais-je assez franchement. Petit détail de grande importance que j'avais oublié de préciser, j'espère que la franchise sur ma mère ne l'a pas effrayée. Que vaut la vie sans un petit risque. Je sais que c'en était un fameux mais il fallait que j'essaie. Et je suppose que j'aurais fais avec, si aucun d'entre vous n'avait envie de me voir. De toutes façons quoi, je me voyais mal tout envoyé en l'air simplement parce qu'ils ne voulaient pas faire ma connaissance. Mâchant un autre morceau de pizza, j'imagine la scène et je me dis que le fait de m'énerver ne m'aurait jamais fais rencontrer mon père. Alors je me serais contenté d'en rester là et je serais sûrement reparti à New York. C'est un point positif ... Comme un autre. J'ai des clients et de quoi m'occuper. Pour le reste ... Je ne vois pas d'autres points positifs. L'adrénaline des opérations me manque avec force et les cas que je traite sont loin d'être intéressant. Mais au moins, je décide de mes horaires. C'est compliqué en fait, car j'étais arrivé avec de mauvais stéréotypes de généraliste et je commence à en voir les bienfaits. Lentement, mais sûrement.

Je lui dis qu'elle n'est pas obligé de me raconter son agression en détail, mais elle ne semble pas dérangée par l'idée de me confier son histoire. C'est que ça me toucherait presque. Oui mais bon, je préfère l'entendre de ta bouche. Certaines choses peuvent être déformées. Je l'écoute attentivement, prenant en compte chaque détails, écoutant chaque partie de l'histoire. Je profite du moment pour manger un peu plus, vu qu'aucun mots ne sortent de ma bouche. Et quand Fiona a fini, je digère son histoire. Non pas que c'est difficile à croire ou autre chose, mais c'est simplement beaucoup de choses en même temps. Son histoire est animée, semée d’embûches et pourtant, elle est encore debout et sans soucis. Je n'en reviens pas du courage dont elle a fait preuve au fil des années. J'ai remarqué que vous aviez l'air très soudé. dis-je en revenant sur le détail de tout à l'heure. Quand notre père parlait d'eux ou de la manière d'annoncer ma venue, j'ai de suite remarqué ce côté très protecteur de sa part. S'en était presque mignon. C'est impressionnant de voir toutes les améliorations. Tu es très courageuse pour avoir affronté tout ça. On a dû lui dire un million de fois, et la Miller doit sûrement être fatigué de l'entendre. Pourtant, le peu d'empathie que j'ai pour les gens en général m'a poussé à aller dans cette réflexion, comme si j'étais persuadé que ça l'aiderait de savoir que je la trouve courageuse. De la bêtise à l'état pure, elle ne peut pas être perturbée par les paroles d'un inconnu. Puis en plus de te sentir mieux avec toutes ces améliorations, tout ça t'as permis de mettre fin à un fameux réseau. On me dit de toujours voir le positif, je tente le coup avec elle. Parce que quand j'y pense, le reste, ce n'est pas drôle. Perdre quelques années de sa vie a essayé de se souvenir des gens pour se rendre compte à la fin, quand tu t'en souviens, qu'ils ne t'ont pas attendu ; c'est sûrement ça, le plus dur.

Pas mal, pas mal. C'est une jolie manière de détourner l'attention, j'applaudis même la petite blague entre deux bouchées de pizza. Oui ... Je crois que j'aurais fais un bon grand frère. dis-je en utilisant un ton aussi léger que tout à l'heure. Je crois sérieusement que j'aurais pu le faire, même si je dois encore comprendre ce qu'être un frère signifie vraiment. J'ai parfois du mal avec l'amitié alors je suppose que ce concept va être tout aussi difficile. Ca me fait râler je crois. Mais je n'arrive pas non plus à en vouloir à ma mère de m'avoir éloigné de ma vraie famille. C'est particulier comme sentiment parce que je n'ai jamais vraiment eu d'attaches familiales donc j'ignore ce que c'est vraiment. Après, c'est comme si j'étais attiré par ça, par ce besoin d'avoir une famille. Je crois qu'on se retrouve dans la même situation, dans le même flot d'émotions, mais je me sens obligé de mettre un mot dessus. Que la blonde comprenne ma manière de penser ou simplement ma manière de fonctionner. Je bafouille un peu, désolé. Je mélange les mots, les idées et ça ne me ressemble pas. Ça m'arrive de temps en temps avec Dylana, mais je ne pensais pas qu'une autre fille me ferait ça ; dans un autre sens du terme, évidemment. Je crois que je l'apprécie, que j'apprécie parler avec elle et que j'apprécie le fait d'avoir une demi sœur. Et ça, ça me fou totalement la trouille.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - liloo_59 ; signa - anaëlle ; gif profil - inline; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Mariage Lhys - Trystan & Evan. A venir : Malone.
RAGOTS PARTAGÉS : 2285
POINTS : 4808
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Jeu 18 Jan - 15:27



Noah avait agi sur un coup de tête en déménageant à Tenby et en quittant les Etats-Unis mais il fallait pourtant un sacré sang-froid pour pouvoir opérer les patients dans le besoin. Il semblait à la fois impulsif et super réfléchi. Fiona était admirative de ces deux traits de caractère extrêmes chez lui et elle pensa que sa personnalité était fort intéressante à découvrir. Elle apprit néanmoins que son départ était lié à la mort de sa mère. Selon lui, plus rien ne le retenait dans son pays, c’est pourquoi il avait osé sauter le pas. Son travail devait occuper une grande partie de son temps alors il n’avait peut-être pas beaucoup d’amis très proches qui l’auraient encouragé à rester. Ce n’était toutefois que pure spéculation de la part de Fiona, Noah avait sans doute juste envie de découvrir cette famille qu’il ne connaissait pas et il ne fallait pas chercher plus loin. « Je suis désolée pour ta mère. » Pas mal de personnes lui avaient répété ces mots dernièrement, mais elle ne voyait pas quoi lui dire d’autre. Perdre un parent était une épreuve terrible, mais il était quand même plus logique qu’un parent parte avant son enfant… Elle espérait juste pour lui que tout se soit passé le plus sereinement possible dans un tel moment et que sa mère n’était pas partie dans la souffrance. « Je sais que nous ne le montrons pas encore, mais tu as bien fait de venir. Nous aurions encore perdu tellement de temps sinon. » Il était trop tôt pour dire si Fiona s’entendrait bien avec lui, si la relation entre Noah et son père se déroulerait bien aussi… Mais une fois la nouvelle digérée, la blonde était plutôt réceptive à l’idée d’avoir un grand-frère, surtout s’il continuait à être aussi cool que le début d’image qu’il renvoyait. Petit plus pour Tenby, un nouveau médecin était toujours bien pour les patients, même si le Miller semblait plus détaché par rapport à ce point positif. Fiona ne demanda pas pourquoi il n’avait pas postulé comme chirurgien à l’hôpital de Swansea, Noah n’aimerait pas subir un interrogatoire sur chaque petit point de sa vie. La blonde supposait qu’il avait voulu plus de temps pour lui. La jeune femme mangea un morceau de pizza et puis se lança sur son histoire. Le médecin ne lui avait pas demandé tous les détails mais elle résuma quand même toute l’affaire. Au moins, il serait au courant des pires moments de sa vie et le sujet serait clos après aujourd’hui. Fiona n’aurait plus besoin de revenir dessus. Elle était plus méfiante d’habitude, pourtant elle ne prêta pas autant d’attention cette fois car elle ne craignait pas un quelconque retournement envers elle. Noah et elle ne se connaissaient pas d’avant. Son frère continua de manger tout en l’écoutant silencieusement. Lorsque la pharmacienne termina son récit, il constata en effet que la famille Miller était assez soudée et que Fiona avait parcouru pas mal de chemin depuis sa perte de mémoire. En tant que médecin, il était un des mieux placés pour comprendre la complexité de fonctionnement d’un cerveau et l’impact d’un tel traumatisme. Elle aurait préféré ne pas avoir affaire à un réseau mais il était effectivement mieux que celui-ci ne puisse plus exercer en toute impunité. « Merci. » Se contenta-t-elle de dire en continuant de manger à son tour. Fiona trouva un bon côté au fait de ne pas avoir connu son frère plus tôt ; au moins, elle ne l’avait pas oublié, mais les deux Miller avaient quand même raté de précieuses années fraternelles. Noah expliqua qu’il n’arrivait pas à en vouloir à sa mère et c’était tout à son honneur. Le temps filait trop vite que pour en perdre encore en étant rancunier. Elle avait sûrement eu ses raisons, elle n’était plus là, et c’était dommage que le frère et la sœur ne se soient pas connus avant leur trentaine mais ils ne pouvaient plus rien changer au passé. Mieux valait regarder vers l’avenir, un avenir que le médecin voyait aux côtés d’une famille dont il avait désormais besoin après toutes ces années sans ces attaches. « Je comprends… enfin oui et non parce que j’ai toujours été bien entourée, mais je vois ce que tu veux dire par le besoin d’en avoir une. » Finalement, les deux se retrouvaient à bafouiller chacun à leur tour. « C’est l’effet piquant de la pizza. » Répliqua-t-elle en riant. Rassasiée, la pharmacienne abandonna d’ailleurs le morceau qui lui restait et elle but une gorgée d’eau pour se désaltérer. Un coup d’œil à l’horloge de la pizzéria lui indiqua qu’elle avait encore un peu moins de la moitié de sa pause pour profiter de la présence de son frère.

_________________

Going insane
Memories turned to dust ▬ With your feet in the air and your head on the ground, try this trick and spin it, yeah, your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself, where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Dim 21 Jan - 23:54


something we called fraternal's link.
miller's family


Nous sommes tellement contraires. Je le vois à sa tête quand je lui raconte comment je suis venu et pourquoi. Je vois que ces traits impulsifs et irréfléchi sont des trucs que la Miller ne possède pas. Je ne me fie jamais aux apparences mais dès que je l'ai vu, je m'en étais douté. Merci. Je les ai tellement entendu ces mots que j'en ai pris l'habitude. La tristesse de la disparition de ma mère restera toujours mais avec le temps, c'est plus facile. Et on en a assez perdu. Trente trois années perdues pour mon père et moi, un peu moins pour Fiona. Des années qu'on ne pourra jamais rattraper car on a vécu nos vies, peu importe ce qu'on en dit. Ça fait quand même plaisir à entendre. lui confiais-je, un peu gêné. Je n'avais pas besoin de leur accord pour rentrer dans leur vie mais le fait de savoir qu'ils seraient tout à fait apte à faire ma connaissance, ça fait plaisir. Plaisir de ne pas être rejeté, plaisir de se sentir dans un groupe, comme quelqu'un qui compte. La discussion dévie sur des sujets plus personnels, sur nos vies et après avoir expliquer la mienne, dans un discours assez court, je laisse Fiona parler de la sienne. Entre l'amnésie, l'agression et les flash backs, sa vie a été mouvementée. Elle qui paraît si douce et si calme à première vue cache des secrets bien trop sombres. J'ignore comment elle fait pour supporter le tout, ce que je lui fais comprendre en sortant le mot courageux. Un merci sort de la bouche de la blonde et je n'en demande pas plus, elle qui s'est déjà assez confiée à un inconnu. Je finis alors par lui partager mon sentiment sur la famille. Je ne sais pas si on peut dire besoin ... Mais bon, je n'ai pas envie de rentrer dans un débat philosophique assommant dès notre première rencontre. Je pourrais en parler pendant des heures, tout en faisant comprendre que j'ai du mal à mettre les mots sur mes sentiments. J'ai toujours eu du mal d'ailleurs, à cause de mon métier. Les sentiments n'existent pas dans le milieu hospitalier ou tu finis dans les bureaux, à classer les dossiers des patients. Je rigole à sa remarque sur la pizza piquante mais n'en rajoute pas une couche, considérant que c'est déjà bien assez. Il est déjà l'heure ? Je peux te raccompagner. lui demandais-je alors qu'elle regarde l'horloge du bâtiment. Je parle, encore et encore mais j'en oublie que la blonde a un boulot qui l'attend, contrairement à moi. Puis je te promets de te laisser tranquille après, de ne pas débarquer à nouveau de la même manière. finis-je par dire en abandonnant ma pizza à mon tour. Il ne reste plus grand chose et ça m'ennuie de jeter la nourriture, mais le petit déjeuné que j'ai pris ce matin m'a largement suffit. Puis bon, si je dois la raccompagner, je préfère le faire le ventre plein, pas trop rempli. Je n'ai pas envie de déjà l'abandonner mais c'est ça quand on vient trouver les gens pendant leur boulot.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - liloo_59 ; signa - anaëlle ; gif profil - inline; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Mariage Lhys - Trystan & Evan. A venir : Malone.
RAGOTS PARTAGÉS : 2285
POINTS : 4808
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Lun 22 Jan - 16:40



Noah n’était pas sûr que le mot ‘besoin’ d’une famille soit correct, pourtant Fiona n’avait fait que reprendre la formulation de son frère. Il n’arrivait peut-être pas facilement à exprimer ce qu’il ressentait exactement par rapport à toute cette situation mais au moins le médecin savait que les Miller étaient ouverts à l’idée de le connaître. Alors que la blonde arrêta de manger sa pizza et jeta un œil à l’horloge, Noah se demanda si elle devait recommencer à bosser. « Oh non, je vérifiais simplement, j’ai encore un peu de temps… » La pharmacienne n’avait pas voulu paraître grossière ou lui donner l’impression de s’ennuyer, toutefois elle se devait de retourner travailler à l’heure lorsque le moment serait venu. Son frère lui promit néanmoins de plus débarquer en plein milieu de son service à l’avenir. « On pourrait sortir la prochaine fois ? Je ne sais pas ce que tu as déjà fait à Tenby. » Fiona plongea un regard complice dans le sien, puisqu’ils étaient dans le secret de s’être déjà vu avant que Noah ne rencontre toute la famille. « Sauf si tu préfères attendre le repas de famille officiel pour qu’on se revoit ? » Elle en doutait mais après tout elle pouvait se tromper. Elle ignorait ce que son frère avait pensé de cette première rencontre avec sa frangine.

La blonde proposa ensuite de régler la note et de sortir se promener à l’air frais avant qu’elle ne retourne bosser. Une fois dehors, la conversation entre les deux Miller reprit de plus belle. « Hormis sauver des vies qui doit te prendre le plus clair de ton temps… Tu as d’autres hobbys ? » La question pouvait paraître bizarre, Fiona ne la posait d’ailleurs jamais aussi directement mais ils ne se connaissaient pas du tout, ni même point de vue goût, et sachant qu’elle serait amenée à le revoir, la blonde se demandait si elle pouvait l’emmener pratiquer des activités différentes des simples sorties conventionnelles ou si les rencontres avec son frère seraient plutôt celles qui se résumaient à boire un verre et manger ensemble. Ce serait certainement le cas dans un premier temps.

_________________

Going insane
Memories turned to dust ▬ With your feet in the air and your head on the ground, try this trick and spin it, yeah, your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself, where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Jeu 25 Jan - 14:22


something we called fraternal's link.
miller's family


Elle vérifiait simplement le temps qu'il lui restait, ce qui a le don de me rassurer. Et je le suis encore plus quand elle me demande si on peut se revoir. Pas grand chose. Je me suis surtout installé et j'ai lu les dossiers de tout le monde ... Enfin, ceux qui viennent souvent voir les médecins. Et puis bon, ce n'est pas comme si je pensais qu'il y a vraiment des choses à faire dans cette ville. Mais je suppose que je peux être étonné, que ce soit grâce à Nate ou grâce à la Miller. Non ... dis-je du tac au tac. Levant la tête, je me rends compte que j'ai peut-être été un peu trop franc. Je la baisse à nouveau, un peu rouge cette fois. Comme quoi, même avec tous les efforts du monde, on ne se débarrasse jamais vraiment de mauvaises habitudes. J'aimerais bien te revoir avant. Et ne pas attendre que ses parents m'invitent pour faire plus ample connaissance avec elle. A nos âges, je pense qu'on peut se prendre en charge et se voir quand on en a envie. Surtout que quand je repense à notre petit moment, je me dis qu'on s'entend assez bien. Je ne sais pas à quoi je m'attendais, mais je sais que c'était moins gentil et calme qu'aujourd'hui. Je sais que je peux avoir confiance en la vie de temps en temps, mais je ne peux m'empêcher de me méfier.

Fiona règle la note, malgré mes protestations, et nous sortons dehors histoire de bien digérer avant qu'elle ne reprenne le travail. Je me promets de la raccompagner jusqu'au bout et de prendre un peu de temps pour moi après, pour digérer cette jolie rencontre. La conversation reprend de plus belle. Oh euh, pas grand chose en fait. Sauver des vies prend beaucoup de temps, comme tu dis. dis-je en me frottant l'arrière de la tête. J'aime les choses assez simples. La musique, la lecture, le sport. Je t'avoue que j'ai toujours eu un coup de cœur pour les voyages mais bon, je ne saurais pas vraiment dire si j'aime ça parce que l'Italie et le Pays de Galles sont mes seuls voyages. Et c'est triste quand j'y pense. C'est vrai que l'Italie peut être suffisant quand j'y pense, au vu des expériences que j'ai vécu là bas mais je ne peux pas dire que le Pays de Galles s'en sorte aussi bien. J'aurais aimé pouvoir dire que les voyages sont un passe temps comme le sport mais je ne peux pas. Et j'aurais aimé, ce qui me pousse à nouveau à penser que j'aurais dû suivre la Meylir dès que j'en ai eu l'occasion. Je garde ce débat pour plus tard, finissant par lui retourner la question. Et toi, à part soulager la douleur des gens et retrouver la mémoire ? C'est un peu maladroit mais ça fait sourire. Je n'ai pas eu grand chose à lui donner comme réponses mais je suis persuadé qu'elle en a plus à raconter que moi. J'aimerais voir si ce côté joyeux et plein de vie que je vois chez ma demi sœur est réelle, si je ne me suis pas trompé. Et je me trompe rarement.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - liloo_59 ; signa - anaëlle ; gif profil - inline; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Mariage Lhys - Trystan & Evan. A venir : Malone.
RAGOTS PARTAGÉS : 2285
POINTS : 4808
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Jeu 25 Jan - 18:46



Suite à la proposition de Fiona, Noah accepta de la revoir assez rapidement. Les deux jeunes frangins s’affranchissaient du fameux repas familial et apprenaient à se connaître indépendamment de ce contexte trop officiel. La blonde espérait que la bonne impression qu’elle avait aujourd’hui se répéterait à force d’en apprendre de plus en plus sur lui. A priori, le courant passait plutôt bien entre eux. Elle espérait aussi que les rencontres entre leur père et lui se passeraient tout aussi bien. Pour la mère de Fiona, il faudrait certainement un temps d’adaptation mais elle avait juste besoin de temps pour encaisser la nouvelle. Heureusement pour elle sous certains aspects, Noah était un enfant adulte et pas un adolescent qui débarquait et dont il fallait assurer la garde. « Parfait, nous nous fixerons une sortie très bientôt alors. » Les deux Miller quittèrent ensuite la pizzéria afin de prendre l’air avant que Fiona ne retourne travailler. Elle s’intéressa alors aux hobbys de son frère. Jusque-là, chacun avait raconté quelques détails sur sa vie ou sur son travail sans rentrer dans les détails de ce qu’il ou elle aimait. Noah lui confia aimer lire, écrire et exercer un sport. Il aimait les voyages aussi mais n’avait pas trouvé l’occasion de se rendre ailleurs qu’en Italie ou au Pays de Galles. « Tu pratiques quoi comme sport ? » Demanda-t-elle plus particulièrement. « Il y a tellement à faire déjà rien qu’aux Etats-Unis. » Noah n’avait peut-être pas eu le temps ou les moyens à vrai dire. Fiona ne creusa pas plus loin. « L’Italie est une destination merveilleuse, j’ai déjà pu m’y rendre aussi, j’adore leur gastronomie et leurs monuments historiques. » Fiona était une érudite qui s’intéressait aux histoires anciennes et aux autres cultures. Après, elle n’était pas non plus la fille qui s’enfermait toute la journée dans un musée. « Si ça se trouve, nous avons visité les mêmes endroits là-bas à quelques années d’intervalle. » C’était comique à imaginer en tout cas. Alors que les deux Miller reprenaient la direction de la pharmacie, la blonde entreprit de répondre à l’interrogation de son frère, amusée par la tournure de sa question. « J’aime bien monter à cheval, courir ou me balader dans la forêt… Sinon, les sorties, les voyages pour leur côté culturel, les séries… Bref voilà. » Fiona aimait encore plein d’autres choses mais elle résuma la liste à ces quelques éléments afin de ne pas assommer Noah non plus dès le premier jour. Il apprendrait à la connaître de toute façon. Niveau voyage, elle partait en moyenne tous les deux ans, puisque l’autre année, elle allait quelques semaines chez ses grands-parents maternels à Paris. Il n’y en avait donc pas eu beaucoup non plus hormis l’Italie mais il y en avait bel et bien un qui avait marqué son esprit ; elle était partie en Inde avec son meilleur ami Kainoa, un an environ après sa perte de mémoire, un voyage de rêve et dont elle gardait de merveilleux souvenirs.  

_________________

Going insane
Memories turned to dust ▬ With your feet in the air and your head on the ground, try this trick and spin it, yeah, your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself, where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Lun 29 Jan - 0:17


something we called fraternal's link.
miller's family


On sort de la pizzeria, histoire de prendre l'air pour digérer. Puis Fiona doit bientôt retourner au travail, sa pause bientôt finie. Je suis content de cette rencontre que j'ai poussé, obligeant le destin à se ranger de mon côté. Elle m'assure qu'on s'organisera quelque chose tous les deux, passant outre la rencontre officielle avec mon père et sa mère. Je me contente de sourire largement en guise de réponse, car inutile d'en rajouter et de l'effrayer avec une trop grosse franchise. La course et la musculation principalement. J'ai des poids à la maison vu que je n'ai pas toujours le temps d'aller à la salle. Prendre soin de mon corps, rester en forme. C'est aussi une question de facilité, parce que tu peux courir et faire de la musculation chez toi et dans les alentours. Sinon, je ne dis jamais non à une nouvelle expérience. Je tenterais bien le football, il paraît que c'est super populaire en Europe. lui confiais-je, assez intrigué. Baigné dans le football américain et le baseball, le foot est un sport plus féminin en Amérique. On passe du sport aux voyages en quelques secondes. C'est vrai. Mais même là je n'ai pas vraiment beaucoup bougé. J'ai juste été dans les Hamptons et bon, ce n'est pas très loin. Et ce n'est pas un endroit très ensoleillé, même si les plages sont magnifiques. Je suis parti là bas un petit week-end avec les chirurgiens de ma promotion, court, bref, mais super intéressant. Une des seules fois de ma vie où j'ai bu un verre en trop. Comme tu dis. C'est grand, très grand l'Italie mais surtout plein de touristes. C'est beau, ensoleillé et plein d'histoires. Si ça se trouve, on s'est croisés dans une rue. L'hypothèse, bien qu'improbable, est digne du scénario d'un film. Mais je garde cette pensée pour moi, peu désireux de débattre sur ça. On ira courir ensemble une fois. dis-je en guise de promesse. Parce que c'est toujours plus sympa de courir avec quelqu'un, même si un footing seul avec un peu de musique est toujours reposant. Un besoin de calme et de se retrouver seul après les tempêtes que peuvent être les patients. Je ne connais pas le niveau de ceux de Tenby mais à New York, je courais dès que j'en avais l'occasion. Oh, monter à cheval. J'avoue que ça m'a toujours inspiré. Tu pense que tu saurais me donner quelques cours pour débutant. Un autre moyen pour se rapprocher, une tentative pour la connaître, elle et son monde. Puis il y a une part de vérité quand je dis que ça m'inspire et j'avoue avoir une petite envie de tenter le coup. Il ne pourra rien m'arriver de mal de toutes façons, surtout avec une prof aussi prévenante que la blonde. Je lui fais totalement confiance. Ou en tous cas, de plus en plus.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - liloo_59 ; signa - anaëlle ; gif profil - inline; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Mariage Lhys - Trystan & Evan. A venir : Malone.
RAGOTS PARTAGÉS : 2285
POINTS : 4808
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.



MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona) Lun 29 Jan - 14:49



Noah pratiquait plusieurs sports dont la course. A son corps musclé et saillant, Fiona pouvait voir qu’il prenait en effet soin de lui. Il avait aussi envie de tenter des disciplines plus européennes telles que le foot, une vraie institution en Grande-Bretagne. « C’est sûr que ce n’est pas les clubs qui manquent ici. » Répondit-elle en souriant. Après le sport, le médecin commenta les voyages qu’il avait fait et confia qu’il n’avait pas beaucoup bougé dans le monde ni même aux Etats-Unis d’ailleurs. Fiona s’amusa à imaginer qu’ils avaient visité les mêmes endroits en Italie à quelques années d’intervalle même si les deux Miller n’étaient peut-être pas allés dans les mêmes villes. La pharmacienne énuméra ensuite quelques-unes de ses passions et son frère tira la même conclusion qu’elle en proposant d’aller courir ensemble à l’occasion. « Oui, pas de soucis. » Noah s’intéressa aussi à l’équitation et il envisageait de tenter l’expérience tout comme pour le foot. « Pourquoi pas… Je t’emmènerai une fois aussi et tu pourras essayer. » C’était un bon moyen de faire davantage connaissance et de nouer des liens entre frère et sœur. La fin de la pause de l’aromathérapeute approchait à grands pas, si bien qu’ils retournèrent devant la pharmacie. « Même si c’était court, ça m’a fait plaisir de te rencontrer. Nous remettrons ça très vite. » Fiona ouvrit le commerce et ajouta une dernière précision. « Si tu as besoin de quelque chose à Tenby ou si tu as une question sur le quartier, n’hésite pas. A bientôt. » Sur ces mots, ils échangèrent leur numéro de téléphone direct. Malgré le partage de leurs expériences de vie, la blonde ne se montrait pas encore très familière avec son frère, il faudrait un temps d’adaptation. Elle lui adressa un dernier sourire et un dernier signe avant de reprendre son service. 


Sujet terminé

_________________

Going insane
Memories turned to dust ▬ With your feet in the air and your head on the ground, try this trick and spin it, yeah, your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself, where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i just have to understand what the word family really means. (fiona)

Revenir en haut Aller en bas

i just have to understand what the word family really means. (fiona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-