AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

if you can't take me at my worst you don't deserve me at my best (+) Griffiths

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : penny (avat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1077
POINTS : 2509
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : fraîchement célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe



MessageSujet: Re: if you can't take me at my worst you don't deserve me at my best (+) Griffiths Mar 13 Fév - 5:55

Life is about making mistakes
It's also about trying to be great, right
Do not let failure scare you away
I know you fed up, you fall, get up
It's all in us


« Je veux bien te croire… » Je ne doute pas qu'Eleanor ait des adjectifs bien plus illustrés et bien plus agressifs pour décrire notre mère, toutefois, je ne désire pas les entendre. Je sais ce qu'il en est à présent et moi-même j'ai du mal à encaisser le choc. Lenny avait cet avenir radieux tracé pour elle ; Elle était sensée devenir une femme importante dans la ville, remplacer notre mère, tout faire pour que les Griffiths soient à jamais vus comme des gens respectables. Après tout ça, est-ce encore possible ? Mais surtout, après tout ça, est-ce encore important ? Je suis triste de savoir tout ça et je me rends compte que ce que j'avais considéré comme acquis ne l'était pas vraiment. En effet, pour moi Lenny était acquise. Elle serait toujours cette petite soeur à qui nos parents offraient tout - même ma chambre. Elle devait rester cette jeune femme belle, mais inaccessible. Elle devait être là pour critiquer mes choix et se moquer de ma petite-amie, lui donner envie de fuir. Cependant, j'apprends avec le temps que tout ne se passe pas comme prévu et je n'ai plus aucune de ces certitudes concernant ma soeur tout comme je n'aurais bientôt plus de petite-amie.
La jeune femme finit par me confirmer que je fais le bon choix en ce qui concerne Lylou et encore une fois, c'est un coup dur de réaliser que c'est la fin. Plus je l'annonce et plus la séparation est réelle. Plus je m'éloigne de la Blake, plus je suis malheureux, mais il n'y a pas d'autres solutions.

La conversation retombe rapidement sur la rousse, ce qui en soit est un soulagement et une inquiétude tant notre sujet de conversation est important, mais par chance, ce dont elle m'informe est rassurant. Elle avait trouvé un logement stable jusqu'ici. Elle ne faisait pas la manche et elle ne dormait pas non plus sous un pont - car évidemment… Mon esprit aime vagabonder pour s'imaginer les pires scénarios. Non, comme toujours, Lenny a prouvé qu'elle était pleine de ressources et même si je ne sais pas à quel point je dois croire ce qu'elle me raconte, je comprends qu'elle n'était pas mal entourée. Je n'aime pas l'idée que ces derniers temps elle ait dû aller à droit à gauche, chez des gens que je ne connais pas… Mais j'essaye de positiver et je me dis qu'à présent, la situation ne peut plus empirer, je ne le permettrai pas ! C'est pour cette raison que je suis enfin décidé à offrir mon aide à la demoiselle. Je ne peux pas dire que c'est une surprise lorsqu'elle me demande de l'accueillir car elle avait déjà fait cette requête quelques semaines plus tôt. Cependant, cette fois je vais accepter. Bien sûr, il faut que je consulte Fiona avant d'être certain de pouvoir la faire venir à la maison, mais connaissant la blonde, je doute qu'il y ait un quelconque problème. « Je pense que oui, il n'y aura pas de problème. Je dois quand même en parler à Fiona avant, mais il y a une chambre d'amis qui pour le moment est inutilisée alors je suppose que tu pourras t'y installer. » Ce qui pèse en faveur de la rousse, c'est que Fiona lui est déjà venue en aide une fois en divulguant haut et fort que Lenny n'avait pas acheté des médicaments pour soigner une IST, mais des médicaments pour les migraines. Mon sourire s'élargit quand Eleanor dit qu'elle se fera toute petite et je ne peux pas m'empêcher d'ajouter, amusé. « Oh tu sais, tu n'auras pas besoin de te faire toute petite. Déjà, parce que moi je ne suis pas souvent là, comme tu le sais et en plus, parce que Fiona sera contente d'avoir de la compagnie, je pense. Je crois qu'en acceptant que je vienne vivre avec elle, elle ne s'attendait pas à ce que je sois si souvent absent. » Rigole-je. Comment aurait-elle pu se l'imaginer, en fait ?
Je termine ma part de gâteau et je termine aussi mon café. Pensif, je continue d'observer la jeune femme et je me décide enfin à lui dire ce que j'ai en tête. Plus de questions, plus d'inquiétudes, plus de sermons… Juste un constat qui à la fois me réchauffe le coeur et qui m'effraie. « Ma petite soeur n'est plus une enfant… Ca me fait tellement bizarre. » Dis-je d'une voix peu assurée. « Ca va te paraître idiot, mais je te revois encore, haute comme trois pommes sur ton réhausseur quand on allait à Lourdes. Les heures de voiture t'épuisaient, et tu nous épuisais aussi, crois moi, mais tu disais à chaque fois que tu avais hâte d'être grande. Je suppose que ça y est, t'es une grande, maintenant. » Je souris, nostalgique de ces moments innocents en famille. Je ne suis pas encore prêt à la qualifier d'adulte, mais pour sûr, ça viendra bien trop tôt. « Désolé… C'est juste que là, je prends un sacré coup de vieux.» Reprends-je en secouant la tête et en m'esclaffant discrètement. « Je crois que je n'avais pas encore réalisé que tu grandissais, que tu devenais une personne à part entière, capable de prendre tes propres décisions… C'est… Oui, un gros coup de vieux. » Que je conclus en la gratifiant d'un nouveau sourire.

_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Thomas, Jaya Trystan & Rhys
TON AVATAR : Sophie Turner
TES CRÉDITS : mad sounds + mayoosh (image de profil + signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : 2/3
En cours : Gay Pride - Brendan - Remy
A venir : Robbie
RAGOTS PARTAGÉS : 2065
POINTS : 2761
ARRIVÉE À TENBY : 11/08/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans (16 Décembre)
CÔTÉ COEUR : Elle s'est endurcie.
PROFESSION : Stagiaire de Remy Caryll au Tenby Dispatch & employée au cinéma le soir.
REPUTATION : On croyait qu'elle s'était calmée mais elle change aussi souvent de métier que de couleur de cheveux... Elle est tellement instable comme fille...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: if you can't take me at my worst you don't deserve me at my best (+) Griffiths Sam 17 Fév - 22:05


if you can't take me at my worst you don't deserve me at my best
Jesse & Eleanor

« I got issues just like you got issues. I been hurt I seen the scar tissue. If I show you would you run away ? Do I gotta hide 'em for you to wanna stay ? Do I, even need you ? Do I, gotta be you, just to please you ? I shout, I swear, I get angry, I get scared, I fall, I break, I mess up, I make mistakes. But if you can't take me at my worst you don't deserve me at my best."
« Je veux bien te croire… » Jesse met subtilement fin au débat à propos de Mère, c'est-à-dire en ne me donnant pas tort mais en ne me donnant pas non plus raison. Malgré mes révélations, il continuait visiblement à vouloir rester neutre. Je suis surprise par son aveuglement mais je prends la décision de ne pas en rajouter. Je ne voulais vraiment pas gâcher les avancées que nous avions faites  aujourd’hui. Et puis s’il avait encore des illusions sur nos parents, autant qu’il les conserve. Je me sentais plutôt démunie sans les miennes. Je devais vivre avec une vision de la vie totalement différente de celle dans laquelle j’avais été élevée et ça me rendait très confuse la plupart du temps. Enfin, j’avais un dernier bon motif de ne pas en rajouter : aujourd’hui Jesse agissait comme mon ancre dans la tempête et il me tendait enfin la main. Je n’allais pas lui donner de raisons de se rétracter. « Je pense que oui, il n'y aura pas de problème. Je dois quand même en parler à Fiona avant, mais il y a une chambre d'amis qui pour le moment est inutilisée alors je suppose que tu pourras t'y installer. » Je hoche la tête, compréhensive. « Oui, c’est normal que tu lui demandes si elle est d’accord… Et puis, comme je te l’ai dit, je ne suis pas dans une situation critique non plus. » L’ancienne Lenny aurait peut être joué la pitié pour arriver à ses fins plus vite, mais je n’avais plus envie de manipuler Jesse. Sans doute parce qu’il n’y avait plus la faveur d’aucun parent à se disputer. C’était un tout nouveau départ pour nous deux.

Et il confirme cette impression en m’expliquant gentiment que je n’aurai pas à me faire toute petite, que Fiona apprécierait sûrement ma compagnie. « Oui, j’espère qu’on s’entendra bien toutes les deux. » J’avais peu de présences féminines dans ma vie et peut être que ça me ferait du bien d’avoir l’impression d’avoir une grande sœur pendant quelques temps. Mais j’avais beau penser que Fiona était géniale et être plutôt impatiente de passer du temps avec elle, il y avait une présence que je recherchais encore plus. « C’est vrai que toi, tu es un oiseau migrateur… Mais j’espère que ça nous permettra de passer un peu plus de temps ensembles quand même. » Les points de tensions ayant été résorbés un par un, nous finissons notre petite collation plus sereinement qu’elle a commencé. Enfin dans mon cas, on ne peut pas vraiment parler de collation, car j’ai mangé deux pâtisseries de bonne taille. Jesse avait réussi  à rouvrir mon appétit. Et je ne sais pas combien de bonnes surprises il compte me faire aujourd’hui, mais il continue sur sa lancée. Il m’en fait en effet une nouvelle en reprenant la parole. « Ma petite sœur n'est plus une enfant… Ca me fait tellement bizarre. » Ma gorge se serre à nouveau sous le coup de l’émotion. Je suis extrêmement contente qu’il ait remarqué les changements qui étaient en train d’intervenir en moi.   « Ça ne veut pas dire pour autant que je n’ai plus besoin de toi. » Que je lui dis dans un sourire affectueux.

Mon grand frère continue cependant son constat, l’air aussi ému que moi, tandis qu’il se replonge dans les souvenirs, qu’il accole désormais au présent. Je souris en repensant à nos voyages à Lourdes. « Ce n’est pas idiot… C’est vrai que je disais toujours ça. » Je sens une bouffée de nostalgie m’envahir en repensant à la petite Lenny et au petit Jesse qui se chamaillait à l’arrière de la voiture. Le temps de l’enfance me paraissait loin et pourtant, je n’étais pas encore totalement prête à y renoncer. « Cela dit, je ne me sens pas encore tout à fait grande. Même si je suis majeure maintenant. Ça fait deux mois et je ne m’y suis toujours pas faite. »   Je sens peu à peu le sourire de Jesse me gagner et je rigole en même temps que lui quand il me dit que je lui mets un sacré coup de vieux. Et je retrouve un peu de mon espièglerie. « Ne mets pas tout sur moi quand même ! Ce n’est pas de ma faute si tu te rapproches dangereusement de tes trente ans ! » Je le taquine mais en réalité, je suis vraiment fière qu’il reconnaisse que j’étais apte à prendre mes propres décisions. Décidément, notre rencontre du jour me réchauffait le cœur. Je m’enfonce donc plus confortablement dans mon siège, décidée à la poursuivre le plus longtemps possible. « Dis en moi plus sur les voyages à Lourdes, j’étais trop petite, je ne me rappelle pas de tout. » Que je demande avec un sourire attendri, désireuse de continuer à me sentir proche de lui.

(c) DΛNDELION


SUJET TERMINE.

_________________

+ “Right now, I'm in a state of mind. I wanna be in, like, all the time. Ain't got no tears left to cry. So I'm pickin' it up. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

if you can't take me at my worst you don't deserve me at my best (+) Griffiths

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-