AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Take me back to our shared dreams | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max, Liam & Nate
RAGOTS PARTAGÉS : 2308
POINTS : 4941
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle se remet doucement de son agression. Il paraît qu'elle va quand même bientôt partir en tournée, mais comment alors qu'elle peine encore à marcher ?


MessageSujet: Re: Take me back to our shared dreams | Nate Dim 25 Fév - 22:49

You know, she played the fiddle in an Irish band
But she fell in love with an English man
Kissed her on the neck and then I took her by the hand
Said, "Baby, I just want to dance"
With my pretty little Galway Girl

Entre les deux artistes, Nate était le plus habitué à gérer une relation à long terme et à jongler entre tournée et vie de couple. Cependant, Gwen n’avait pas eu peur de s’engager plus franchement parce que les deux chanteurs avaient pris leur temps avant de se dévoiler et elle était persuadée que la base posée était solide. Il n’aurait pas renoncé à ses sentiments passés sans raison et il l’avait pourtant fait. Ainsi, le rockeur avait très bien accueilli les paroles de la danseuse, rassuré et surtout emballé qu’ils soient sur la même longueur d’ondes. Ils avaient profité à fond du moment. Les jours suivants avaient en effet été plus compliqués entre promotions diverses et tournage de son clip pour elle. Gwen avait mené le projet à bien et rentrait aujourd’hui à Tenby, soulagée de prendre quelques jours pour souffler et que la tempête médiatique soit derrière eux. Les deux chanteurs avaient réussi à se retrouver lors de quelques instants privés, qui possédaient une saveur bien plus particulière que s’ils pouvaient se voir constamment. Dans la voiture, sur le trajet du retour, Nate avait lancé la radio afin de recenser laquelle de leur chanson était la plus diffusée. « Tss ! Tu sais très bien que tu vas l’emporter haut la main, je n’ai ni votre fanbase ni votre reconnaissance musicale. » Souffla-t-elle en tirant la langue, mauvaise joueuse. C’était tout de même amusant mais ses paroles n’étaient pas en l’air. Nate se mouillait peu sur ce jeu. Néanmoins, les deux pouvaient entendre les chansons qui passaient sur les ondes en ce moment, les sons qui fonctionnaient sur le marché. Le natif de Liverpool lui demanda alors son sentiment par rapport à leur retour. « Oui, contente et soulagée. Je vais dormir pendant une bonne semaine et surtout filer chez Rhys pour tout lui raconter. » Gwen ne mentionnait pas son père car elle souhaitait éviter de penser à la confrontation qui l’attendrait. Elle pourrait certes le remettre en place sur le plan musical mais elle imaginait déjà la scène de sermons qu’il lui servirait s’il apprenait qu’elle était avec Nate. Le drogué dont il avait enfoui le dossier... ça passerait moyen auprès de son paternel, aussi garderait-elle cette nouvelle sous silence. Après tout, elle était majeure et vaccinée, elle faisait ce qu’elle voulait de sa vie. Pour l’instant, Gwen serait juste ravie de lui prouver qu’il avait eu tort tout ce temps de ne pas croire en elle. La relation avec son père était vraiment étrange, pour ne pas dire complexe. Il n’était pas toujours très tendre envers elle et l’avait même sous-estimée à plusieurs reprises, jugée même plus d’une fois sur ses choix de vie. Pourtant, si quelqu’un avait le malheur de s’en prendre à elle ou si elle se retrouvait plongée dans des ennuis, il était capable de remuer ciel et terre pour elle, sauf si les problèmes de sa fille étaient liés à son entêtement de faire carrière dans la musique à l’instar de ses allées et venues à Londres. Complexe, en effet. Gwen garda toutes ces pensées sous silence et retourna la question au brun. « Et toi ? Tu as encore eu des jours de folie. La tournée arrive bientôt en plus. » Nate n’avait même pas un mois pour souffler si elle avait bien calculé. Les deux avaient intérêt à en profiter. Alors que la voiture prenait son rythme de croisière sur l’autoroute, il demanda si la métisse acceptait que leur relation soit éventée. Elle aurait préféré l’éviter encore un peu mais elle comprenait que Nate n’avait plus envie de se cacher. Tant pis pour son paternel, elle en avait assez de se faire dicter sa vie et juger sur tout. Maintenant qu’elle avait réussi à lancer son projet, Gwen se sentait plus forte. « J’aimerai qu’on ne le crie pas sur tous les toits les premiers jours… mais on peut le dire à nos proches, oui. » Dit-elle en glissant sa main dans celle de Nate, en les posant au niveau de sa cuisse, puisqu’il n’avait plus besoin de changer de vitesse toutes les deux secondes. Cette tendresse ne lui ressemblait pas, mais la métisse était dans une phase euphorique et légère, une phase où elle voulait profiter de chaque seconde avec lui. C’était vraiment bizarre comme sensation. « Je rêve ou c’est déjà la deuxième fois qu’on entend ta chanson ? » S’esclaffa-t-elle en râlant sur la radio.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : balaclava (avat) tumblr (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 7920
POINTS : 4912
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Take me back to our shared dreams | Nate Mar 27 Fév - 23:43

Staying awake to chase a dream
Tasting the air you're breathing in

Est-ce que je sais que ma chanson va être diffusée plus de quoi que celle de la Martins ? Pas vraiment, mais il est vrai que nous avons plus de chances de gagner ce petit jeu que la demoiselle. Elle est soulagée de rentrer à Tenby et cette révélation me fait sourire, même si elle parvient à attiser ma curiosité directement quand elle dit qu'elle racontera tout à Rhys. Je suppose qu'elle va d'abord s'empresser de raconter à son ancien colocataire ce qu'il en est de sa carrière musicale. En effet, Gwen a de quoi être fière. Ces quelques semaines à Londres ont été décisives pour elle et à présent, elle ne rentre pas les mains vides, mais avec des enregistrements et quelques contrats. Cependant, après lui avoir raconté toutes ces péripéties professionnelles, est-ce qu'elle lui parlera de notre histoire ? De ce qui s'est passé à la patinoire ? Je n'ose pas lui demander, ne voulant pas être indiscret et je me contente de répondre à la question qu'elle me retourne. « C'était de la folie, mais c'était sympa. On a pu profiter de ces derniers jours avec les gars pour rattraper un peu tout ce qu'on a manqué, rattraper le temps perdu. » Le temps n'est jamais réellement perdu, on le passe juste ailleurs. Ils me tiennent notamment au courant de ce qui se passe à Liverpool, ce qui était recommandé étant donné que je devrais bientôt me rendre dans ma ville natale. Evidemment, c'est là-bas que les concerts commenceront. Quelques dates à Liverpool, puis le reste du pays suivra. « Mais ouais… Bientôt la tournée ! Et je pense que je vais aller quelques jours en avance à Liverpool, histoire de voir ma famille. » Contrairement au père de Gwen, mes parents m'ont toujours soutenu dans mes rêves et mes ambitions musicales. Ainsi, ils mériteront encore quelques remerciements, maintenant que le deuxième album du groupe se retrouve chez tous les disquaires.

Je n'ose peut-être pas demander à la métisse ce qu'elle racontera à son meilleur ami, mais je lui demande toutefois si elle préfère que nous gardions notre relation secrète. La réponse qu'elle me donne est satisfaisante et je hoche la tête sans quitter la route des yeux. Ne pas le crier sur tous les toits me paraît une requête accessible, d'autant plus que je n'ai pas envie d'en faire autant… Je veux simplement mettre au courant quelques personnes et principalement Penny. Parfait ! Je suppose que la Collins sera ravie par cette nouvelle. Je m'esclaffe avec Gwen en entendant ma voix pour la deuxième fois se poser sur les ondes et je change aussitôt de station, un peu mal à l'aise d'entendre ma propre voix sortir des enceintes de la Porsche.  « Allez, c'est le moment de passer aux stations pop. » Dis-je en joignant le geste à la parole et en cherchant les stations de radio dans la même lignée que la musique de la jeune femme.
La route est calme une fois qu'on s'éloigne de Londres et j'ai l'impression que nous allons mettre moins longtemps pour rentrer à Tenby que ce qui était escompté. « Dis… Tu sais où tu vas loger ? Tu peux rester sur le bateau hein, sans soucis, mais je me demandais si tu avais des projets. » D'autant plus qu'il semblerait que son colocataire se soit trouver un logement permanent d'après ses dires. Bien sûr, elle peut rester sur le bateau aussi longtemps que nécessaire, elle pourrait même prendre mon loft une fois que je pars pour Liverpool si elle le souhaite. Toutefois, je connais sa fierté et je doute qu'une telle solution lui plaise. Elle voudra sans doute retrouver un toit où vivre sans qu'elle ne doive rien à personne. « Avant que je te dépose et que je te laisse dormir pendant une semaine entière, ça te dit qu'on se pose quelque part, en rentrant ?  » Qu'on puisse enfin profiter quelques minutes d'avoir retrouvé le calme (qui ne durera pas). Oui, j'ai envie d'être seul avec Gwen, de ne plus rien avoir en tête à part elle et notre histoire. Qu'on oublie la musique quelques heures, même s'il s'agit de notre point commun principal.



HS : je me relis tout à l'heure

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max, Liam & Nate
RAGOTS PARTAGÉS : 2308
POINTS : 4941
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle se remet doucement de son agression. Il paraît qu'elle va quand même bientôt partir en tournée, mais comment alors qu'elle peine encore à marcher ?


MessageSujet: Re: Take me back to our shared dreams | Nate Sam 3 Mar - 18:51

You know, she played the fiddle in an Irish band
But she fell in love with an English man
Kissed her on the neck and then I took her by the hand
Said, "Baby, I just want to dance"
With my pretty little Galway Girl

Gwen étira ses bras comme un chat. La danse intensive de ces derniers jours lui avait donné des courbatures dans tout le corps. Quant au rockeur, il avait rattrapé le temps avec les membres du groupe. Maintenant, il prenait quelques jours de repos à Tenby et il se rendrait ensuite dans sa famille à Liverpool peu avant la tournée. « Liverpool, votre première date j’imagine. » C’était limite sacré pour lui de commencer et de terminer dans sa ville natale. Il ne lui avait que rarement parlé de sa vie à Liverpool et de ses proches. Leur rivalité passée ne leur avait pas permis d’aborder le sujet tout un temps mais elle avait disparu depuis un bon moment et ils étaient même ensemble aujourd’hui. « Tu ne me parles jamais d’eux, ta famille. Enfin, oui, il y a ta cousine… mais les autres ? Tu sembles proche d’eux pourtant. » Il semblait surtout avoir été soutenu par sa famille dans son envie de percer dans la musique. Les deux chanteurs se mirent ensuite d’accord de mettre au courant leur entourage proche de leur relation tout en gardant une certaine discrétion. Fidèle à son caractère de cochon, la métisse ne manqua pas de râler en mode taquine par rapport à la seconde diffusion de la chanson de Nate sur les ondes. Mal à l’aise, il s’esclaffa et changea de station. Il lui demanda ensuite si elle avait des projets de logement tout en lui proposant de rester aussi longtemps qu’elle le souhaitait sur le bateau. « Oui je vais chercher un point de chute permanent en rentrant. Je vais sûrement squatter chez Rhys quelques jours le temps de trouver… Il va me tuer, mais j’ai envie d’apprendre à ses enfants à chanter le mot « paaaaapaaaa » chaque fois qu’ils le diront… » Répondit-elle en riant. Le retour de l’espiègle était à prévoir. « Et merci pour le bateau, c’est bien et c’est confortable mais j’aimerai retrouver plus d’espace. On pourra toujours le garder pour des petits rendez-vous secrets. » Ajouta-t-elle, d’un air plus coquin. Gwen adorait gêner Nate, c’était le plus drôle, lui qui avait pourtant un égo démesuré. Elle espérait encore y arriver cette fois. Le rockeur lui proposa ensuite de prolonger cette journée avant de la déposer. Les deux artistes n’avaient pas passé beaucoup de temps ensemble alors elle avait espéré qu’ils pourraient se rattraper après le retour de Londres. Elle devrait s’habituer à ces moments privés diffus. « Tout à fait. J’en avais aussi envie en fait. » A son tour, elle entendit sa voix à la radio et en rit, tout aussi perturbée que Nate. Les stations changèrent successivement selon les envies de chacun et la suite du trajet se déroula sans incident même si la Porsche ne passait pas inaperçue devant les amateurs de belles voitures. Le Miles se gara devant son loft et les deux se réfugièrent à l’intérieur sans même prendre la peine d’emmener valises et matériel de musique. Une vue rapide de la pièce confirma à Gwen qu’ils étaient bien seuls. Toute personne épuisée par un long voyage aurait simplement voulu s’asseoir, boire un verre, manger un en-cas, s’endormir dans le canapé devant un film ou tout un tas d’autres choses. Pas elle, en tout cas, pas aujourd’hui. « Conseil avisé. Ne me montre jamais ta caverne aux disques d’or, futures récompenses et autre, parce que je te les chiperai. » Confia la métisse dans un avertissement taquin. « Pas par jalousie mais parce que je sais que ça te ferait chier… Non que ça te rendrait malade ! » Elle venait d’ouvrir les hostilités à des chamailleries et manqua de peu une chatouillerie. Elle filait entre les doigts de Nate avec une facilité déconcertante ou peut-être lui en donnait-il l’illusion pour lui faire plaisir. Pour la première fois depuis longtemps, Gwen se sentait totalement bien. Elle ne se prenait plus la tête et était heureuse tout simplement ; elle espérait qu’il le ressentait aussi et au même point. Qui aurait parié deux ans auparavant du résultat actuel ? Une drôle de pensée traversa alors l’esprit de la chanteuse : si elle n’avait pas réussi à enregistrer son album, aurait-il quand même voulu être avec elle ? Elle était sotte de penser à ça maintenant, parce qu’elle connaissait parfaitement la réponse. Nate était attaché à elle bien avant Londres. Si elle ne l’avait pas turned off à la radio, les deux auraient probablement été ensemble plus tôt. Ça ne servait à rien de refaire le monde avec des scénarios différents, d’autant plus quand celui d’aujourd’hui était finalement si plaisant. Gwen avait eu raison de voir sur le long terme et elle ne le regrettait pas, alors inutile de revenir sur un passé désormais derrière eux. Arrêtant finalement de lui filer entre les doigts, la métisse l’attira à elle et posa ses lèvres sur les siennes, la proximité entre leurs deux corps se réduisit drastiquement dans une tentative futile de faire fusionner leurs deux êtres avides. Au fil des derniers mois, ils étaient devenus telles deux parties d’un tout, difficilement séparables, bien plus vivantes lorsqu’elles étaient réunies. Gwen glissa son visage dans son cou et resta blottie contre lui quelques instants, une scène qui rappelait celle du studio d’enregistrement. Elle respira le parfum de Nate et étouffa son envie de briser le silence. La métisse n’ignorait pas la difficulté qu’elle faisait ressentir au rockeur en taisant les élans de son cœur mais elle n’était pas de ceux à susurrer des mots d’affection, plutôt à la démontrer, et parler en ce moment aurait été peu judicieux de toute façon. Ses lèvres retrouvèrent les siennes et elle glissa dans la joie surprenante de vraiment ressentir quelque chose pour lui. Elle avait juste envie de profiter de cette nouvelle relation, de lui, de le retrouver. Elle avait envie de lui. Nate pourrait partir où bon lui semblait en tournée, il ne réussirait pas à la faire sortir de sa tête. Une telle intensité de moment ne pouvait pas les laisser intacts. Spécimen rare, chef-d’œuvre de contraste unique entre ces deux êtres que beaucoup de points opposaient, leur rencontre musicale avait été une première belle étape, celle de leur couple tenait du miracle.  

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : balaclava (avat) tumblr (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 7920
POINTS : 4912
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Take me back to our shared dreams | Nate Mer 7 Mar - 17:08

Staying awake to chase a dream
Tasting the air you're breathing in

« Yeap. Première date à Liverpool. » La fanbase y est la plus forte, les gens nous connaissent vraiment et tout le monde s'enflamme à l'idée de nous avoir vu grandir et gagner en maturité, gagner ce talent qui fait que le groupe a autant de succès à présent. « C'est vrai, je n'en parle pas souvent. Mais c'est certainement parce qu'il n'y a rien d'intéressant à dire. J'aime beaucoup mes parents, ne me méprends pas, mais il y un fossé qui nous sépare. » Les deux sont chirurgiens, passant leurs journées à sauver des vies, tandis que de mon côté, je suis un artiste, je vis grâce à mes instruments, grâce à mes fans. Ma musique ne sauve pas des vies comme peuvent le faire de réels médecins, bien qu'elle peut apporter du réconfort à quiconque en ait besoin, à quiconque s'identifie dans les harmonies et dans les paroles. Deux personnes aussi pragmatiques n'auraient jamais pensé donner naissance à une tête brûlée un peu trop rêveuse, mais malgré mes choix différents des leurs, ils m'ont toujours soutenu. « J'ai eu la chance qu'ils me financent et qu'ils aient toujours cru en moi. Je ne serai jamais assez reconnaissant pour ça, mais à côté de ça, nos sujets de conversations sont limités. » Ils ne vont pas faire l'effort de s'intéresser à la musique pour moi et je ne vais pas faire l'effort de m'intéresser à la médecine pour eux. Je suppose que dans beaucoup de familles, un fossé se creuse entre les parents et les enfants. « D'accord ! C'est une bonne idée, faut leur apprendre tôt à harmoniser. On ne se rend pas compte, mais c'est loin d'être facile. » Et pour dire, il y a des personnes qui n'arriveront jamais à faire des harmonies de leurs vies, peu importe à quel point ils essayent. Je m'esclaffe de ma propre bêtise. « Pas de quoi ! tu sais qu'au cas où, tu n'es pas à la rue. Et j'avoue que ça me plait bien, ton idée. » Avoir un point de rendez-vous secret, c'est intéressant, et mieux encore, c'est excitant. Et au moins, personne ne pourrait nous déranger. Gwen fait naître un nouveau sourire sur mes lèvres et après quelques minutes supplémentaires de conduite, nous arrivons chez moi.

Je retrouve le loft avec un soupire de soulagement, heureux d'avoir quelques jours pour souffler, mais surtout, heureux d'y être seul avec Gwen. « Tu as absolument raison, ça me rendrait malade. » Me séparer de mes récompenses ? De toutes ces preuves que tout mon travail a payé ? Impensable. Je m'amuse d'une telle idée et je taquine Gwen à son tour. « Mais c'est dommage… Parce que c'est dans la pièce où je garde mes instruments… Et ça veut dire que tu ne pourras pas tester la dernière merveille que j'ai acheté. » La merveille en question : une guitare dont j'ai parlé quelques fois lors de notre voyage à Londres, que ce soit à Gwen ou à d'autres fins connaisseurs quand nous étions au restaurant. Je hausse les épaules, mimant la déception alors qu'en réalité, je me me plais fortement dans cette nouvelle relation, dans ces petites taquineries que nous nous lançons l'un l'autre.
Le jeu du chat et de la souris dure quelques instants, jusqu'à ce que Gwen cède enfin et m'attire vers elle. Comme un pantin qu'elle contrôle, je me laisse faire et je referme mes bras sur elle dans cette nouvelle étreinte reposante et exaltante. Ca fait du bien de constater tout le chemin que nous avons fait ensemble et de constater qu'il n'y a personne d'autre avec qui j'aimerais partager ce moment. Nos lèvres se rejoignent instinctivement, avec désir et je ne réalise que je ne veux pas qu'elle s'en aille si vite, j'ai envie de profiter de sa présence jusqu'au bout, de lui prouver à quel point je tiens à elle, à quel point j'avais envie d'être avec elle depuis longtemps. « Je sais que tu as hâte de retrouver Rhys, mais… Tu voudrais bien rester encore ? » Demande-je dans un murmure à son oreille. Je l'embrasse encore une fois. « Est-ce que tu voudrais rester là, ce soir ? » Achève-je de demander d'une voix calme, bien qu'avec une pointe de nervosité. Je n'ai pas envie qu'elle parte, qu'elle me file entre les doigts, qu'elle disparaisse déjà alors que nous n'avons pas eu le temps de passer beaucoup de temps ensemble. J'ai envie d'elle, de connaître de nouvelles sensations avec elle, qu'elle reste dans mes bras, que ses lèvres restent contre les miennes…


_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max, Liam & Nate
RAGOTS PARTAGÉS : 2308
POINTS : 4941
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle se remet doucement de son agression. Il paraît qu'elle va quand même bientôt partir en tournée, mais comment alors qu'elle peine encore à marcher ?


MessageSujet: Re: Take me back to our shared dreams | Nate Sam 10 Mar - 22:12

You know, she played the fiddle in an Irish band
But she fell in love with an English man
Kissed her on the neck and then I took her by the hand
Said, "Baby, I just want to dance"
With my pretty little Galway Girl

Même si Nate ne parlait pas souvent de sa famille, il s’entendait bien avec ses parents. Les Miles ne partageaient pas les mêmes centres d’intérêt que leur fils, néanmoins ils l’avaient soutenu dans sa passion pour la musique. Le tableau contrastait avec celui dans lequel avait grandi Gwen. Pour commencer, ses parents n’avaient pas les moyens de lui offrir tout ce qu’elle désirait, ensuite sa mère avait essayé de la soutenir mais son père n’avait pas cru en elle pour une vocation musicale. Était-ce donc la véritable clef de la réussite en plus du talent ? L’argent et le soutien moral de parents qui croyaient en vous ? Les deux derniers points devaient sûrement aider à éviter quelques galères en tout cas. Gwen n’était pas jalouse de Nate, elle établissait juste un constat dans sa tête. D’ailleurs, elle n’en dit rien à voix haute. Au contraire, elle était contente pour lui qu’il ait connu une situation différente de la sienne. « L’essentiel, même si un fossé vous sépare, c’est qu’ils aient été là dans les moments importants pour toi. » De son côté, la métisse s’attarda sur sa deuxième famille en la personne de Rhys et de son nouveau cocon familial. Elle apprendrait la chanson à ses deux enfants et se ferait un plaisir de leur enseigner une façon bien drôle de fredonner « papa ». « Il faut leur apprendre tôt à harmoniser mais à embêter leur père surtout. Je serai la tantine bêtise. » Gwen plaisantait à moitié. Espiègle, elle était capable de mettre son plan à exécution pour leur apprendre ce qu’elle avait dit mais pas pour les encourager dans tout et n’importe quoi non plus. Elle n’était pas folle. Lorsque la chanteuse compara ensuite le bateau de Nate comme leur nouveau lieu de rendez-vous secrets, il s’emballa à cette idée tout en précisant qu’elle ne serait à la rue dans aucun cas. Elle devait faire pitié quand même de ne jamais avoir de logement définitif où se poser et de toujours squatter chez autrui, elle qui se clamait pourtant si indépendante. La métisse se promit de changer la donne rapidement, dès que les recettes de son album ne serviraient plus à rembourser les fonds engagés pour l’enregistrer et commenceraient à lui rapporter vraiment. En attendant, elle arrondirait toujours ses fins de mois en concerts divers, et en cours donnés à la boxe ainsi qu’à la salle de danse. En tout cas, rester quelques jours chez Rhys la mettrait plus à l’aise que de s’éterniser sur le bateau. Déjà, parce que son meilleur ami était comme son frère et ensuite parce qu’elle avait besoin de retrouver l’espace d’une maison. Néanmoins, la proposition de Nate se voulait généreuse, elle savait qu’il ne pensait pas à mal, bien au contraire. « C’est sûr qu’on ne risquerait pas de s’ennuyer mais merci. » Gwen avait adopté un ton léger, libre à lui d’imaginer ou non ce que ces petits rendez-vous secrets pouvaient induire.

Au loft, les taquineries se poursuivirent. Nate ne devait pas révéler où se cachaient ses récompenses sous peine de les voir disparaître juste pour l’embêter. Dommage, car le rockeur entreposait ses instruments dans la même pièce et Gwen ne pourrait donc y avoir accès ni tester la dernière nouveauté dont les deux musiciens avaient parlé. Fair enough, Nate l’avait bien eue sur ce coup. « Rien ne t’empêche de la sortir de l’antre et de l’amener. » Répondit la métisse tout en essayant de garder un semblant de dignité. Impossible de garder son sérieux. Gwen pouffa de rire et lui fila entre les doigts. Le jeu de chat et de la souris ne s’éternisa pas longtemps. La chanteuse s’arrêta et attira Nate vers elle pour poser ses lèvres sur les siennes. Au bout d’un instant, il lui demanda si elle voulait bien rester plus longtemps. Elle ne répondit pas de suite tandis qu’ils s’embrassèrent de nouveau. Il réitéra ensuite sa question en lui proposant de rester la soirée. Gwen se mordit la lèvre inférieure et sentit la légère nervosité chez le rockeur. Il était aussi tendu qu’elle. Elle n’avait nullement envie de partir et voulait juste profiter de lui autant que possible aussi. Ainsi, la métisse brisa le silence à son tour. « Je ne compte aller nulle part. » Souffla-t-elle, d’une voix vibrante, en collant son corps encore plus au sien. Si le message n’avait pas été suffisamment clair jusqu’à présent, elle lui montrait clairement qu’elle avait au moins autant envie de lui. A Londres, ils avaient pris leur temps, mais à présent, loin de tout ce ramdam médiatique et de leur staff, ils pouvaient vraiment profiter l’un de l’autre à l’abri des regards. Tout s’enchaina ensuite, ils s’enflammèrent sous le feu des sentiments, elle couvrit sa peau de tendres baisers. Cédant les dernières barrières de son cœur, inondé par cette nouvelle forme d’attachement quasiment inusable, Gwen rendit les armes quelques secondes et se perdit dans la flamme de son désir. Durant quelques instants, elle s’autorisa la joie troublante d’appartenir complètement à Nate.


***
**


« Je savais bien que tu me l’apporterais pour me regarder jouer ! » Lâcha Gwen, d’une voix victorieuse, lorsque Nate lui amena enfin cette fameuse guitare dont il avait tant parlé. Elle avait insisté et avait fini par obtenir gain de cause. Enfin, c’était plutôt par jeu qu’il avait tenu un peu, par parce qu’il refusait vraiment. En tout cas, c’est ce que la jeune femme pensait. La métisse attrapa l’instrument et le cala sur son ventre. Comme si elle était chez elle, elle portait un long t-shirt de Nate enfilé à la hâte par-dessus ses sous-vêtements. Les deux étaient redescendus dans le salon, un bon feu crépitait dans la cheminée du loft et un chocolat chaud était posé sur la table basse devant eux. Une vraie soirée d’hiver. Gwen gratta le bijou de guitare durant quelques secondes et entama une balade. Londres avait été parfaite. Cette soirée était parfaite. Elle était heureuse comme elle ne l’avait plus été depuis longtemps. Ce sentiment était incomparable. « Elle est divine ! Franchement, un vrai pur-sang ! » C’était sa façon de lui dire qu’elle avait pris beaucoup de plaisir à jouer de l’instrument et que la valeur qu’il y accordait était méritée. La métisse lui tendit ensuite soigneusement la guitare et elle attrapa son chocolat chaud afin d’en boire une gorgée. « Quoi ? J’ai une moustache chocolatée ? » Demanda la jeune femme devant le sourire de Nate. Il avait peut-être une autre raison mais elle continuait de le taquiner. Toutefois, Gwen reprit bien vite son sérieux et elle releva les yeux vers lui. « Si ça ne tenait qu’à moi, je ne voudrais pas que tu partes en tournée si vite. » Meaning dans le langage de la métisse qu’il lui manquerait et qu’elle aurait plus difficile à vivre la situation qu’elle ne l’avait initialement envisagé. En fait, elle ne pensait pas qu’elle se sentirait aussi bien et aussi vite dans cette relation.
 

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : balaclava (avat) tumblr (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 7920
POINTS : 4912
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Take me back to our shared dreams | Nate Jeu 15 Mar - 3:52

Staying awake to chase a dream
Tasting the air you're breathing in

& elle est restée. Elle n'a pas voulu s'en aller, quand bien même elle voulait retrouver ses proches. Comblé de bonheur, je retrouve le salon à moitié habillé avec ma nouvelle guitare à la main. Bien entendu, je n'allais pas empêcher la Martins de gratter ces cordes divines. « Et voilà ! » Je lui tends l'instrument, taquin. « Quel genre d'homme aurais-je été si j'avais empêché la rencontre de deux beautés ? » Mon sourire s'élargit et je me pose à l'autre bout du canapé pour laisser la place à Gwen de se mettre à son aise pour jouer. Elle sort quelques accords harmonieux suivis de quelques notes en arpège, le tout donnant une belle mélodie qui s'écoute encore et encore. Je la regarde, pensif voire admiratif et j'ai encore du mal à réaliser toutes les étapes que nous avons franchi ensemble. Pour la première fois depuis bien longtemps, j'ai l'impression d'être complet, de n'avoir besoin de rien d'autre. Pas une seule seconde, je n'ai pensé au manque de dope, à la difficulté qu'être clean représente. C'est comme si cette nouvelle vie de couple alignée au redémarrage de ma carrière musicale étaient suffisants, comme si je n'avais besoin de rien d'autre… Et c'est le cas. Gwen apporte cette légèreté à ma vie, une légèreté aussi douce que les notes de musique qu'elle exécute.
Elle me rend la guitare et à mon tour, j'installe l'instrument de sorte à pouvoir jouer quelques notes. Ca donne à la fois une petite musique d'ambiance et ça me donne des idées pour de futures mélodies. Je gratte les cordes délicatement, au point qu'on entend presque pas le son qui sort de la guitare, et je me perds dans la contemplation de la métisse, ce qu'elle remarque assez vite. « Même pas… C'est juste que t'es là, dans mon salon… Dans mon T-shirt… Et je crois que j'ai un peu de mal à le réaliser. » Je continue de jouer quelques notes, rêveur, mais pour ne pas sonner trop amoureux, je reprends d'un ton sérieux dans lequel perce une pointe d'humour. « D'ailleurs, fait gaffe avec ton chocolat, c'est du Valentino que tu portes, ma chère. » En effet, ce serait dommage de foutre  quelques centaines de livres sterling à la poubelle à cause d'une tâche de chocolat. Quoi que… Je m'en moque pas mal, au final, du T-shirt. C'est surtout pour m'amuser.

La déclaration avec laquelle elle poursuit ne me laisse pas de marbre, et je sens mon euphorie se faire de plus en plus puissante. Si elle savait l'effet qu'elle me fait. Je repose la guitare dans le coin du canapé et j'en profite pour me rapprocher de ma petite-amie. Si j'avais su qu'on serait sur un tel nuage, moi aussi j'aurais voulu faire en sorte de retarder le commencement de la tournée. Hélas, je ne suis pas celui qui décide et nous n'avons même pas pu donner notre avis sur les villes dans lesquelles nous allons nous rendre d'ici quelques semaines. Si Gwen essaye de mettre les formes pour dissimuler le sens de ses paroles, moi je fais dans l'honnêteté, dans la clarté, surtout… J'ai perdu trop de temps dans des relations à sens unique.  « Tu vas me manquer, toi aussi. » Dis-je avec un tendre sourire qui étire la commissure de mes lèvres. « Mais… Rien n'empêche que tu viennes à quelques dates ? Si à un moment tu as quelques jours de libre… » Propose-je, le coeur léger. C'est vrai que ce sera difficile de passer tout ce temps au loin, mais avec un peu de chance, j'arriverai à m'arranger pour revenir de temps en temps à Tenby entre deux dates espacées ou à l'inverse, elle pourra venir me rendre visite si son emploi du temps le lui permet. « J'essayerai de rentrer aussi de temps en temps. » Mais pour sûr, nos emplois du temps risquent d'être très chargés les mois à venir et malheureusement, nous n'aurons pas beaucoup le temps de se voir, de profiter l'un de l'autre.

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max, Liam & Nate
RAGOTS PARTAGÉS : 2308
POINTS : 4941
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle se remet doucement de son agression. Il paraît qu'elle va quand même bientôt partir en tournée, mais comment alors qu'elle peine encore à marcher ?


MessageSujet: Re: Take me back to our shared dreams | Nate Ven 30 Mar - 14:39

You know, she played the fiddle in an Irish band
But she fell in love with an English man
Kissed her on the neck and then I took her by the hand
Said, "Baby, I just want to dance"
With my pretty little Galway Girl

Un sourire étira les lèvres de Gwen lorsque Nate la taquina sur le T-shirt et lui demanda de prêter attention à ses gestes avec le chocolat en main. Avant, la métisse aurait sans doute joué les fausses maladroites en signe provocateur et elle aurait agrémenté son crime de lèse-majesté d’un « oups » aussi peu innocent mais, d’une part, la chanteuse avait grandi dans sa tête, d’autre part elle ne souhaitait pas gâcher le moment par des actes aussi puérils. Elle se sentait juste bien assise dans ce canapé, près de Nate et en face du feu, tellement bien qu’elle laissa entendre que la tournée était malheureusement assez précipitée. Il opina et lui retourna des paroles d’autant plus claires. Depuis que Gwen avait ouvert la porte à d’autres sentiments à Londres, c’était comme si le natif de Liverpool était libéré et qu’il ne filtrait plus aucune de ses pensées. Il cachait plus ce qu’il ressentait sauf aux yeux d’un monde trop public et il ne mâchait pas ses mots. Ce n’était pas pour déplaire à la métisse même si elle n’était pas prête à être si démonstrative en paroles. Elle n’avait pas besoin de l’être non plus, son rapprochement avait été parfaitement clair. Gwen n’était jamais dans la demi-mesure, si elle avait décidé de se poser avec une personne, c’était qu’elle l’avait voulu. Il lui faudrait se réhabituer à une relation de couple si longtemps après celle entretenue avec Caleb mais elle ne s’inquiétait pas trop de l’avenir. Elle sortait avec un artiste dont la popularité dépassait largement la sienne, donc il comprenait aisément ce qu’était la vie de musicien et celle des tournées tout comme elle aussi en sens inverse. Gwen savait qu’ils ne pourraient pas passer leur temps collé ensemble et elle ne l’aurait pas souhaité non plus, ayant ce besoin d’indépendance et de garder une certaine liberté de ses mouvements. Ce n’était pas pour autant que l’absence de l’autre serait facile à gérer bien au contraire… Cependant, les retrouvailles ne pouvaient qu’en être meilleures. Nate lui proposa d’ailleurs de le rejoindre sur quelques dates si son emploi du temps le lui permettait et il précisa qu’il essayerait de revenir à l’occasion également. « Oui, on fera de notre mieux. » Souffla Gwen. Le sujet était clos. La jeune femme ne remit plus leurs projets imminents sur le tapis et elle profita de cette fin de journée avec lui. Le monde extérieur attendrait bien quelques heures de plus.

Sujet terminé

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Take me back to our shared dreams | Nate

Revenir en haut Aller en bas

Take me back to our shared dreams | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-