AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

boulevard of broken dreams. (serena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Angie (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Lizzie - Isla
A venir : Abbey
RAGOTS PARTAGÉS : 4051
POINTS : 3660
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: boulevard of broken dreams. (serena) Jeu 18 Jan - 19:12


boulevard of broken dreams

Malone&Serena

“We draw maps of each other’s pasts. Heartbreaks colored in black. Grief outlined in purple. The happiest times shaded yellow. This is how we learn each other. We are so scared and brave. We are so terrified and willing. We rewrite the definition of brave and it is this: love again. love again. love again.”
« Je ferais en sorte que cette sensation ne te quitte jamais. » C’est ce que Malone avait promis à Serena sur la plage. En autre. Car il lui avait aussi avoué qu’il attendait ce moment depuis longtemps et qu’il pensait déjà à du long terme. Il l’avait autant émue que surprise avec toutes ces promesses. Elle n’avait pas l’habitude d’un Malone si sérieux, si tendre. Il fallait encore qu’elle estompe l’image de son meilleur ami pour voir le brun comme son amoureux. Un amoureux secret, ils s’étaient bien mis d’accord tous les deux. Cela ne dérangeait pas la Kingston. Elle croyait en ses promesses, elle croyait en eux. Elle n’avait pas besoin d’une relation publique, juste de lui. Et c’est ce qu’elle essaye de lui faire comprendre, désireuse de quitter la plage pour se retrouver dans un endroit plus intime avec lui… « T'es bête. » Dit-il en rigolant quand ils pénètrent dans l’hôtel et qu’elle fait une blague idiote. « Puis c'est parce que woaw n'est pas encore suffisant pour te décrire. » Ajoute t-il ensuite après quelques minutes de réflexion. Serena sent son sourire atteindre ses oreilles, surtout quand il lui dépose un baiser sur la joue en supplément. « Nice save. » Dit-elle, toute contente, telle une ado énamourée. Elle s’attend à ce que la culpabilité frappe à tout moment mais il n’en est rien. Elle est juste incroyablement heureuse, la main de Malo dans la sienne et elle ne veut pas gâcher ce moment parfait.... « Plus que parfait. » Comme s’il lisait dans ses pensées (et Serena avait souvent pensé que c’était le cas), il surenchérit. Pour le coup, elle ne sait pas trop s’il parle du moment ou s’il parle d’elle suite à sa blague, alors elle se garde bien d’opiner pour ne pas avoir l’air prétentieuse. Elle préfère botter en touche même si c’est pour dire une autre vérité. « Dit l’homme parfait en personne. » Elle avait longtemps pensé que c’tait Kainoa l’homme parfait mais elle se rend désormais compte que le Baxter avait tellement essayé de l’être justement, qu’il s’était peut être un peu trop sacrifié aux dépens de ses envies personnelles. Finalement, c’état peut être ce qui avait mis fin à leur couple. Alors que Malo ne semblait pas jouer un rôle, restant celui que Serena avait toujours connu…

La preuve, il continue à faire le pitre lorsqu’ils sont dans leur chambre, alors même que la Kingston est en train de lui faire des avances marquées. « Tu rigole, mais elle est particulièrement… » Dit-il en portant un regard amoureux sur l’architecture du plafond. Les mains sous le tissu de sa veste, Serena s’arrête brusquement, prête à s’insurger à nouveau. Il doit le sentir, car il rectifie vite le tir. « Tu as vraiment cru que j'allais admirer les murs plutôt que la beauté juste en face de moi ? » Dit-il en se retournant. Furieuse de s’être faite encore avoir mais ravie par ce qu’elle entend, la jeune femme éclate d’un nouveau rire. Leur complicité était plus étincelante que jamais. « Alors toi… tu es vraiment… » Elle cherche un mot, peinant à le trouver. Sans doute parce qu’elle a de plus en plus de mal à penser clairement. « Irrécupérable. » Mais par-dessus tout, c’est l’admiration qui domine dans sa voix. Une voix qui vacille légèrement, car elle se rend compte que Malo est en train de la regarder de la tête aux pieds avec intensité, prouvant ses dires. Puis ses lèvres viennent capturer celles de Serena alors que ses mains viennent se glisser sous son pull, contre sa peau nue. Bien sûr, il a les mains froides mais la blonde a plus l’impression qu’elles sont incandescentes tant ce contact la réchauffe… Malone la tire à lui comme ça, leur baiser devenant ainsi plus profond, plus charnel. Elle passe ses bras autour de son cou, se pressant contre lui. Il lui glisse alors qu’il a capté son message. Une précision bien inutile, maintenant qu’il l’avait embrassé comme ça. En général, ce genre de baisers ne débouchait que sur une seule issue…

« Tu penses ou tu es sûr ? » Le taquine t-elle encore un peu. Les mains du Carter quittent alors les côtes de la jeune femme pour se glisser derrière ses cuisses et la soulever. Comme tout à l’heure sur la plage, elle saute et s’accroche à lui tandis qu’il pivote pour la déposer sur la commode. Le dos contre le mur, elle s’offre à lui, écartant les jambes pour qu’il vienne se placer entre ces dernières. Lorsque c’est fait, elle les enroule autour de son bassin, point d’ancrage qui lui paraît plus que nécessaire alors qu’il est en train de lui faire perdre la tête à coup de baisers tantôt sur la bouche, tantôt dans le cou. Et il accomplissait ce miracle seulement avec sa bouche… Que dire de ses mains. Celles-ci viennent audacieusement caresser les cuisses de Serena, accélérant son souffle, augmentant son désir. « Je te pensais un peu plus sage que ça. » Murmure alors Malo sans pour autant s’arrêter. « J’ai été sage pendant trop longtemps… » Réplique t-elle en se rendant compte de la véracité de cette information précisément à ce moment-là. Déjà en faisant passer les désirs des autres avant les siens mais surtout parce qu’entre la grossesse et sa séparation avec Kainoa, elle avait longuement abstinente. « Heureusement… Il n’est pas trop tard pour faire quelque chose. » Qu’elle ajoute, toujours un peu plus mutine. A partir de ce moment là, ses mains à elle aussi, se font folâtres, impertinentes, glissant à leur tour sous le pull du brun. Serena explore avec avidité le corps de Malone, ses épaules, ses biceps, son torse, son abdomen… Autant de parties du corps du jeune homme qui sont musclées et fermes. Bientôt, elle lui enlève bientôt son pull, histoire de rajouter du plaisir visuel au tactile. Elle n’est pas déçue par la vue. Sans surprises, il a une silhouette d’athlète. « Woah. » Dit-elle en le découvrant torse nu. Autant parce que le spectacle l’émoustille que pace qu’elle a envie de plaisanter en faisant écho à leur moment dans le hall de l’auberge. « Woah. Qui a besoin de briques quand on peut avoir ça ? » Elle trace du doigt le contour de ce qu’on pourrait appeler très humblement de véritables tablettes de chocolat. Malone est aussi séduisant physiquement qu’intellectuellement et ce n’est pas ce constat qui va aider la blonde à calmer ses ardeurs. Non ses mains viennent ensuite agripper les fesses de son partenaire tandis que sa bouche va se poser sur son torse. Elle prend son temps, faisant monter doucement la température, chose dont ils ont bien besoin malgré tout.

(c) DΛNDELION

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo. (serena)
RAGOTS PARTAGÉS : 4888
POINTS : 6230
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : fou amoureux de sa Kingston.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il m'est assez difficile de rester en place et de me contenter d'un seul métier.
REPUTATION : on l'a connu sous tellement de formes, qu'il est difficile de connaître le fin fond de sa personnalité. en tous cas, c'est vraiment un gentil garçon. enfin, je crois. car on ne peut pas dire que s'afficher avec Serena peu de temps après sa rupture, ce n'est pas le truc le plus sympa qu'il ait fait.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: boulevard of broken dreams. (serena) Lun 22 Jan - 23:03


this is how you repair a broken heart
serena & malone


Je n'aurais jamais cru que les mots qui sortiraient de ma bouche pouvaient être encore plus à l'eau de rose qu'avant. Pour un qui n'a jamais été des plus romantique, j'ai l'impression de m'être rattraper ces deux dernières années. Les yeux remplis d'admiration, je lui promets de toujours lui faire ressentir de l'amour, tandis que nous tombions d'accord sur le fait de garder notre relation discrète aux yeux de tous. Tout ça avant de partir chercher un endroit où pouvoir se sécher. On rentre dans l'auberge juste en face. Tu me connais, c'est un don. C'est vrai qu'on aurait pu croire à un sauvetage, mais ce n'en était pas un. Le woaw que j'ai lâché en voyant le bâtiment était sincère mais je l'étais encore plus en disant que ce mot n'est pas assez fort pour elle. Aucun mot n'est capable de décrire la beauté de Serena, et je n'ai pas attendu d'être amoureux d'elle pour le clamer haut et fort. L'homme parfait ? Moi ? T'es cinglée. C'est agréable d'entendre que l'objet de tes désirs te prenne pour un gars parfait mais j'en suis loin. Preuve en est aujourd'hui, que je suis heureux avec une autre alors que j'ai rompu il y a quelques jours. Mais tant pis. Loin de la culpabilité, ma main dans la sienne, nous montons dans la chambre. Je profite de la beauté de la pièce tout en déposant porte feuille et papier sur une table pas loin. Je profite d'une de ces dernières remarques pour jouer les imbéciles. Qu'est-ce que tu veux, on ne change pas une formule gagnante. J'ai toujours aimé jouer avec ses nerfs, jouer avec les mots pour pouvoir la rendre aussi folle qu'elle ne me rend fou sur le moment. Je me retourne, passe mes mains autour de ses hanches et me penche pour déposer mes lèvres sur les siennes. Un réel manque s'était installé depuis l'épisode de la plage, rendant ce moment encore plus magique qu'il ne l'est déjà.

Mes mains quittent son dos pour ses cuisses. Je l'emporte avec moi, la pose sur la commode. Je plonge dans son cou et y glisse des milliers de baisers. Je ne sais pas ... A toi de me le dire. De quoi lui faire perdre la tête, de quoi lui faire comprendre que oui, son message est bien passé. Même plus que bien. Ma bouche et mes mains exercent un pouvoir inconnu sur le corps de la blonde, tandis que rien que le fait de la regarder m'agite déjà un peu plus bas. L'abstinence n'a jamais été ton truc. Je la taquine un peu, utilise la provocation pour la titiller un peu. De la drague, de l'approche, si tout se passait trop simplement, ce ne serait pas drôle. Et je pense qu'elle l'a aussi bien compris que moi. Impressionne moi ... dis-je avant de reprendre possession de sa bouche. Trop sage, trop gentille ... Je ne demandais qu'une chose, voir ce que ça pouvait bien donner quand elle ne l'est plus. J'ai déjà envie d'envoyer balader les vêtements de la douce Serena, mais je sens que la version sauvage m'excitera encore plus. Je t'ai toujours dis que j'étais un canon, il fallait juste me croire. Je raconte toujours plein de bêtises, utilise des situations comme celle ci pour m'amuser à dire que je suis mieux qu'un dieu grec. Un booste pour l'égo, même si je n'en pense pas la moitié. Puis arrête de me faire rougir avec tes commentaires sinon je parle de tes magnifiques courbes. Je lui enlève son pull, observe ses formes à elle. Tout est parfait, tout est magnifique. Sa peau est lisse, un peu rougie par le froid, mais rien ne cloche. La perfection a l'état pure mais je garde mes commentaires pour moi. Car de toutes façons, Serena finirait par retourner le compliment à mon avantage et j'ai beau être doué avec les mots, ce genre de manipulation, c'est plus son truc. Même si je préfère cette partie là chez toi. dis-je en levant les mains vers son visage. Je caresse ses joues, effleure ses lèvres du bout des doigts. Mais je n'ai pas le temps d'en profiter plus, victime d'un coup de chaleur de la part de la blonde. Elle agrippe mes fesses et pose sa bouche sur mon torse. Le contact est électrisant et m'arrache un cri de plaisir. Je ferme les yeux, penche la tête en arrière mais pas moyen de me retenir plus longtemps. Récupérant difficilement mes esprits, cette manière douce et lente de faire monter la température ne me suffit plus. Je me penche et commence par embrasser mon cou et remonte vers son visage sans que ma bouche ne quitte sa peau. Je finis mon parcours sur ses lèvres, incapable de les lâcher. Je pose mes mains sur ses cuisses, l'emmène sur le lit. Je suis au dessus, profite de chaque moment. Je me débarrasse des vêtements qu'elle a en trop tandis que la blonde fait la même chose avec les miens. Plus rien ne compte, mis à part ce qui se passe maintenant. Plus rien ne compte, mis à part la magnifique femme avec qui je m'apprête à partager un doux moment. J'interromps ces baisers langoureux pour la regarder, me perdant dans son regard pour être sûr que ce qui se passe, c'est bien réel. Puis je finis par replonger, par m'offrir à elle en entier, pour ne finir par ne faire plus qu'un avec la Kingston.

****

Cette température qui n'avait pas finie de monter était arrivée au plus haut. Dans un dernier râle, je m'écroule à ses côtés. Woaw. dis-je en fixant le plafond. Je tente de récupérer ma respiration mais la tâche est compliquée. On aurait pu croire que le tout serait gênant, encore plus après l'acte mais plus j'y pense et moins je trouve ça bizarre. Ce qui est arrivé était si naturel, si bien ... Si juste. Une danse complète, des lèvres qui s'accordent, des cris qui sortent de nos bouches. Un tout complémentaire et mon corps en redemande déjà. Je me mets de côté pour pouvoir la regarder. Je comprends mieux pourquoi je t'ai dragué la première fois qu'on s'est rencontré. Je m'en souviendrais toujours, comme je me souviendrais toujours de la manière dont elle m'a remballée. C'était gentiment, mais ça m'avait fais mal d'être éloigné d'une fille comme elle. Fort heureusement, on a su développer un autre lien, surtout grâce à ce fameux travail de groupe. J'ai envie de rester dans ce lit toute la journée ... Ou sous la douche. dis-je alors que je laisse les doigts de ma main libre se balader sur le corps nu de la Kingston. De douces caresses sous le coup de plans bien attirants. Sauf que je dois les mettre de côté, ces plans, rattrapés par la réalité de la vie. Je ne peux pas la garder pour moi, pas quand quelqu'un l'attend à la maison. Je me penche pour l'embrasser avant de m'asseoir sur le bord du lit. J'attrape mon caleçon pas loin et l'enfile. Mais ce n'est pas raisonnable. Il y a un magnifique bébé qui t'attends et je sais que je dois partager. finis-je par lui dire, traduisant mes pensées à voix haute. Je tourne la tête et lui sourit, à pleine dent ; manière douce et détournée de faire comprendre que même si j'en ai pas envie, je comprends. Hors de question de gâcher notre relation naissante pour des caprices de petit garçon.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Angie (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Lizzie - Isla
A venir : Abbey
RAGOTS PARTAGÉS : 4051
POINTS : 3660
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: boulevard of broken dreams. (serena) Jeu 25 Jan - 23:34


boulevard of broken dreams

Malone&Serena

“We draw maps of each other’s pasts. Heartbreaks colored in black. Grief outlined in purple. The happiest times shaded yellow. This is how we learn each other. We are so scared and brave. We are so terrified and willing. We rewrite the definition of brave and it is this: love again. love again. love again.”
« Qu'est-ce que tu veux, on ne change pas une formule gagnante. » Malone avait dit ça dans un autre contexte mais cette réplique pouvait s’appliquer à la journée entière. Car la formule gagnante, ils l’avaient clairement. Cela faisait très longtemps que Serena ne s’était pas sentie aussi bien en présence de quelqu’un. Elle était aussi exaltée qu’amusée, aussi heureuse que passionnée dans les bras de Malone. En un mot, elle était épanouie. Et ce sentiment allait être décuplé alors qu’ils étaient sur le point de s’aimer, dans cette petite chambre, loin des regards et surtout loin de Tenby. Quoique… Elle n’était pas la seule à faire monter la température, Malo prenait bien son temps aussi, affolant la blonde de ses mains et de sa bouche mais sans jamais trop s’attarder au même endroit. « Impressionne-moi ... » Entre deux taquineries, il défie la Kingston qui ne demande pas mieux que de faire ses preuves. Hélas, au détour d’un de leurs échanges, elle réalise soudainement quelque chose qui lui fait perdre un peu de sa confiance en elle. « Puis arrête de me faire rougir avec tes commentaires sinon je parle de tes magnifiques courbes. » Le Carter avait alors entrepris d’enlever son pull, lui donnant un coup de stress. Le mot clé était courbes. Serena avait accouché il y avait deux mois de cela et cela avait forcément modifié son corps malgré les efforts et le sport qu’elle avait faits pour retrouver la ligne. En fait, personne ne l’avait vue nue depuis son accouchement… Mais une fois qu’elle est en soutien-gorge, elle ne voit aucune lueur de déception briller dans les yeux de Malone. Il choisit d’ailleurs ce moment pour faire quelque chose de particulièrement délicat. Son regard et ses mains viennent examiner le visage de Serena, le préférant à sa poitrine. Il lui explique d’ailleurs que c’est la partie qu’il préfère chez elle. Comment ne pas tomber pour lui après cela ?

Toutefois, le temps des déclarations romantiques est passé. La blonde n’oublie pas qu’elle a un défi à relever, et ne se prive pas de dévoiler son côté sauvage, arrachant d’ailleurs au passage un cri de plaisir à son partenaire. Il devient de plus en plus difficile de prendre son temps et dans une parfaite symbiose, ils mettent fin à leur petit jeu taquin. Malone porte Serena jusqu’au lit, sur lequel ils basculent, entremêlés. Les vêtements restants volent plus rapidement que leurs prédécesseurs pour qu’enfin, leurs deux peaux ne se quittent plus. A partir de là, la notion du temps devient relative. La Kingston se perd en soupirs, en cris de plaisirs, en baisers incendiaires, en frissons de jouissance. Elle donne autant qu’elle reçoit, fusionnant avec Malo. Ils s’accrochent l’un à l’autre comme si leurs vies en dépendaient, basculant ensembles dans ce tourbillon de volupté vertigineux. Quand ils décrochent enfin, il leur faut de longues secondes pour se remettre. Allongés côte à côte, ils restent silencieux, pourtant encore complices. « Woah. » Un petit sourire naît sur les lèvres de Serena. « Décidément… C’est le mot du jour. » Malone pivote sur le côté, et elle fait de même, le regardant tendrement, leurs visages tout proches l’un de l’autre. « J’en déduis que j’ai réussi à t’impressionner ? » Demande t-elle en écho aux paroles échangées avant que les mots ne deviennent inutiles. Lorsqu’elle avait compris qu’elle éprouvait du désir pour son meilleur ami, elle s’était demandé si leur complicité serait aussi intense au lit que le reste de leur amitié. Aujourd’hui, elle avait eu une réponse que l’on pouvait qualifier de criante. Elle lâche un etit rire en entendant la pensée suivante de Malone. « Par contre moi, maintenant je me demande pourquoi je t’ai remballé… » Dit-elle les joues encore rosies par le plaisir. Elle s’était sentie belle et désirable dans les bras du Carter, une sensation qu’il fallait être folle pour décliner.

« J'ai envie de rester dans ce lit toute la journée ... Ou sous la douche. » La main de Malone vient caresser les courbes de Serena, donnant encore plus d’attraits à la proposition si cela est possible. Elle frémit, prête à laisser le brun faire tout ce qu’il voulait d’elle.  Mais une nouvelle pensée semble le traverser car il fronce les sourcils soudainement, avant de se rétracter. « Mais ce n'est pas raisonnable. Il y a un magnifique bébé qui t'attends et je sais que je dois partager. » Il dépose un baiser sur les lèvres de la Kingston avant de s’installer sur le rebord du lit pour se rhabiller. Elle réfléchit quelques instants en le regardant faire. « Je sais que je suis une maman maintenant. Et oui, on partagera. Mais aujourd’hui, c’est notre journée. Ma mère peut garder May jusqu’à ce soir. On peut partir d’ici seulement en fin d’après-midi. » Finit-elle par déclarer. « Je veux passer plus de temps avec toi. Je veux qu’on aille prendre cette douche. Je veux qu’on aille grignoter quelque chose en bas. Je veux retourner sur la plage. Je veux encore faire de la moto. Je te veux toi. » Comme aimantée par le besoin de ne pas rester un instant loin de lui, elle se redresse à son tour mais seulement pour venir se placer derrière lui sur le bord du lit. Elle passe ses bras autour de son cou, posant son menton sur son épaule pour une étreinte plus tendre que sensuelle. « Je suis bien avec toi… là. Et qui sait quand on aura à nouveau l’occasion d’être tous les deux la prochaine fois. Alors profitons-en. » Elle ferme les yeux, déposant un petit baiser sur son épaule. Elle avait encore envie de l’embrasser, de lui rendre un peu de la joie et du bonheur qu’il lui avait apporté après de longs mois d’angoisse. Elle avait envie que cette journée magnifique se prolonge et qu’ils continuent à y ajouter des moments forts qui plus tard, deviendraient sans doute des souvenirs indélébiles.  

(c) DΛNDELION

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo. (serena)
RAGOTS PARTAGÉS : 4888
POINTS : 6230
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : fou amoureux de sa Kingston.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il m'est assez difficile de rester en place et de me contenter d'un seul métier.
REPUTATION : on l'a connu sous tellement de formes, qu'il est difficile de connaître le fin fond de sa personnalité. en tous cas, c'est vraiment un gentil garçon. enfin, je crois. car on ne peut pas dire que s'afficher avec Serena peu de temps après sa rupture, ce n'est pas le truc le plus sympa qu'il ait fait.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: boulevard of broken dreams. (serena) Dim 28 Jan - 21:11


this is how you repair a broken heart
serena & malone


Le décrochage est compliqué tant le moment partagé est exquis. Des baisers incendiaires, des peaux rougies par le plaisir, des cris de jouissance incontrôlables. Je me pose à côté d'elle, à court d'air pendant un long moment. Je récupère difficilement ma respiration mais n'en perd pas pour autant ma capacité à continuer de profiter de son corps. Je me tourne et balade une main sur le corps de la blonde, tandis que je me rends compte que même avec un si gros changement dans notre relation, la complicité de notre amitié est toujours bien présente. Ne te moque pas, c'est de ta faute si je n'arrive plus à parler comme il faut. C'est de sa faute si je n'arrive qu'à enchaîner les woaw, la Kingston m'arrachant les mots de la bouche. J'ai encore l'impression que c'est un rêve, que je vais finir par me réveiller frustré d'avoir vécu quelque chose d'aussi vrai dans mon imagination. T'as même fais mieux que ça. Mieux que m'impressionner. Moi qui était parti dans une simple phrase provocante, je m'étais retrouvé avec quelque chose de beaucoup mieux. Le défi avait été largement relevé même si, en y repensant, ce n'était pas très compliqué. J'effleure ses lèvres pour appuyer mes dires tandis qu'un large sourire se dessine sur mes lèvres. Je devrais peut-être te provoquer de la sorte plus souvent. Si il en faut autant à Serena pour se donner de la sorte, je suis prêt à devenir le pire des machistes. Je rigole déjà, comprenant que sa réaction n'allait pas tarder. Je meurs d'envie de lui prouver que je peux autant l'impressionner mais je me retiens et n'en remets pas une couche. Elle, elle réagit à ma dernière remarque, celle qui remontait quelques années en arrière pour se souvenir de notre première rencontre, celle où je l'ai draguée. Content de voir que tu le regrette. finis-je par dire, assez satisfait. Je m'asseois sur le bord du lit et enfile mon caleçon, signifiant un départ qui ne devrait pas tarder.

Mais j'ai beau lui expliquer mes envies et mes raisons, elle ne semble pas décidé à nous laisser partir de cette manière. Je m'arrête et tourne la tête dans sa direction. Une très jolie maman. C'est bateau, c'est tout rose mais c'est ce qui semble faire parti de mon caractère en sa compagnie. Manière plus sympathique de rendre des événements moins marrant un peu plus drôle. Faire passer la pilule facilement. Elle continue son discours, m'expliquant que la journée était loin d'être terminée, sa mère pouvant garder la petite jusque ce soir. La blonde se redresse à son tour et s'approche, passant ses bras autour de mon cou, mettant définitivement à terme mon rhabillage. J'aime bien les plans que tu viens de faire ... Je pose un baiser sur son bras, appréciant cette douce et tendre étreinte. Je serais capable de rester dans cette position pendant des heures mais plus la jeune femme parle, moins j'ai envie de rester en place. Cette tendresse, cet amour ... Je n'ai pas entendu ce genre de mots depuis tellement longtemps et ça sonne magnifiquement bien dans mes oreilles. Je la laisse terminer avant d'en rajouter. Je te veux toi, juste toi. Tu me rends fou Kingston. Je me retourne et lui tombe presque dessus, finissant dans la même position que tout à l'heure. Au dessus d'elle, je l'embrasse langoureusement, réponse à sa déclaration. Peu doué avec les mots, je préfère me concentrer sur les actes. J'interromps ce baiser pour descendre dans son cou, tentant d'articuler les mots correctement. Tu m'as convaincu depuis longtemps. Je reste encore sur sa peau quelques secondes mais remonte vers son visage pour revenir sur sa dernière remarque. Je plonge dans ses iris. Positive un peu, on se reverra vite, j'en suis sûr. Puis bon, c'est assez excitant de se cacher non ? J'effleure ses lèvres plusieurs fois, sans pour autant aller au bout. Poussant le jeu jusqu'au bout, je me relève directement pour éviter qu'elle ne tente un coup trop vite. Je vais jusque la porte et m'arrête avant de rentrer dans la salle de bain, faisant un mouvement de tête pour lui indiquer de me rejoindre. Je n'attends pas pour autant qu'elle arrive pour enlever mon unique couche de vêtement et rentrer dans la douche. Je profite de l'eau bouillante quelques secondes avant de sentir la main de Serena dans mon dos. Je lui face et l'embrasse à nouveau. Pas besoin de faire monter la température comme tout à l'heure, l'eau chaude aidant fortement. Mes gestes se font sûrs et mes baisers de plus en plus fréquents. J'ai besoin d'elle, j'ai besoin de sentir son corps contre le mien, comme un drogué qui redemande une dose. Et ce n'est pas comme si la Kingston allait me donner un coup de main pour me raisonner, se laissant aller de la même manière. Mon estomac crie famine et sortir ne serait pas une mauvaise idée, mais ça n'arrivera pas dans les prochaines minutes. Puis de toutes façons, le plus important, c'est de vivre le moment présent et nous sommes très bien parti.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Angie (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Lizzie - Isla
A venir : Abbey
RAGOTS PARTAGÉS : 4051
POINTS : 3660
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: boulevard of broken dreams. (serena) Mer 31 Jan - 18:53


boulevard of broken dreams

Malone&Serena

“We draw maps of each other’s pasts. Heartbreaks colored in black. Grief outlined in purple. The happiest times shaded yellow. This is how we learn each other. We are so scared and brave. We are so terrified and willing. We rewrite the definition of brave and it is this: love again. love again. love again.”
« Ne te moque pas, c'est de ta faute si je n'arrive plus à parler comme il faut. » Les taquineries continuent à fuser entre Serena et Malone et la blonde prend un instant pour mesurer la chance qu’elle a d’avoir dans son lit un homme qui la séduit autant qu’il la fait rire. Le Carter était l’antidote parfait aux nuages noirs qui empoissonnait actuellement sa vie… Et savoir qu’elle avait la faculté de le priver de ses mots temporairement enchantait la blonde.   « J’aimerai pouvoir dire que je me sens coupable mais ce n’est pas le cas. Alors tant pis, j’assume. » Réplique t-elle alors en lui lançant un regard aussi tendre qu’amusé… Ils se mettent ensuite à débattre sur le fait de savoir si Serena avait réussi ou non à relever son défi. « T'as même fais mieux que ça. » Le compliment de Malone lui va droit au cœur mais avant qu’elle n’ait pu répliquer, la main du brun vient sensuellement effleurer ses lèvres alors qu’il recommence à la taquiner. « Je devrais peut-être te provoquer de la sorte plus souvent. » « Tu es déjà en train de le faire cela dit… » Dit-elle, ses sens exacerbés par ce toucher. Elle avait faim de lui et ne se privait pas de le dire. Elle avait l’impression de renaître après une longue période d’obscurité et il ne lui fallait effectivement pas grand-chose pour démarrer. Toutefois, elle tire autant de plaisir de leurs petits échanges que de leurs étreintes, alors elle ne se prive pas de répliquer à son tour quand ils évoquent ensuite leur première rencontre et le vent que Serena avait mis à Malo. « Oui, oui je regrette, surtout que toi aussi tu m’as impressionnée ! Dire que je ne t’avais même pas défié ou provoqué… Qu’est-ce que ça serait si je m’y mettais ? » Conclus t-elle avec un regard mutin.

Pourtant malgré leurs blagues, Malone essaye de bien agir, disant à Serena qu’il allait la ramener auprès de sa fille. Mais contre toute attente, c’est la jeune maman qui l’en dissuade, se lançant dans un argumentaire précis et détaillé de toutes les raisons pour lesquelles cette journée ne pouvait pas se terminer. Et assez rapidement, elle parvient à rallier l’avocat à sa cause. « J'aime bien les plans que tu viens de faire ... » Il dépose un tendre baiser sur son bras et ils se câlinent quelques instants avant que qu’il ne déclare soudainement : « Je te veux toi, juste toi. Tu me rends fou Kingston. » Il se retourne, la faisant  rebasculer sur le dos dans un éclat de rire. Il se met sur elle, comme tout à l’heure, et elle se rend compte qu’elle aime sentir son corps peser sur le sien comme ça. Autant qu’elle aime ce qu’elle vient d’entendre. Elle avait de mal à le croire, mais si peu de temps après Kainoa, il semblait qu’elle soit capable de retomber amoureuse. Car elle adore littéralement chaque nouveau pan de la personnalité de Malone qu’elle a découvert aujourd’hui... Ils s’embrassent donc pendant de longs instants avec une passion qui s’est définitivement installée. A vrai dire, elle pourrait faire ça toute la journée tant c’était agréable. Et quand Malone délaissait sa bouche pour poser ses lèvres dans son cou, elle se sentait chérie et désirée. Il n’y avait rien de plus agréable…

Au cas où elle en douterait encore, le brun lui précise qu’elle l’a convaincu et elle sent un sourire gagner ses lèvres. Les soucis la rattraperaient bien assez tôt, pour le moment, il n’y avait nulle part d’autre où elle voulait être si ce n’était dans ses bras. Le duo arrête cependant momentanément de batifoler quand Malone interprète mal une des répliques de Serena. « Je ne disais pas ça dans un sens négatif… Je dis juste qu’on ne sera pas totalement libres de nos mouvements alors autant profiter quand on le peu. » Elle apprécie toutefois la manière immédiate dont il a essayé de la réconforter, sondant son regard de ses prunelles magnifiques. Elle effleure sa joue tendrement, lui adressant un sourire rassurant. « Et oui, ça sera excitant. On aura l’impression de redevenir des ados ! » En tout cas, ils appliquent vite la philosophie de profiter au maximum car après un dernier baiser va à la salle de bain pour prendre cette fameuse douche et Serena ne se prive pas de le rejoindre. Il fallait espérer que cette auberge assurait un service tardif parce qu’ils ne seraient sans doute pas sortis pour midi pile.


(c) DΛNDELION


SUJET TERMINE

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: boulevard of broken dreams. (serena)

Revenir en haut Aller en bas

boulevard of broken dreams. (serena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-