AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : casper.funèbre
TES DOUBLES : Georgie l'hippie.
TON AVATAR : Adelaide Kane
TES CRÉDITS : lilousilver (ava) ; endlesslove (signa) ; coco (crackship)
TA DISPONIBILITE RP : Please stand by. Disponible ~ 2/2 libre.

4.uc.
5. uc.

Terminés

1.Body ๑ 2.Body ๑ 3.Dalie


RAGOTS PARTAGÉS : 901
POINTS : 979
ARRIVÉE À TENBY : 15/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans. (o9.o6.1997)
CÔTÉ COEUR : Célibataire attachée à sa liberté.
PROFESSION : Stagiaire à Tenbreak FM, accessoirement étudiante en journalisme.
REPUTATION : Fêtarde et insouciante, la dernière des Carter est clairement une bombe à retardement.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Sam 9 Déc - 15:48



Billie Siobhan Carter
Vingt ans ♣ Stagiaire à Tenbreak FM ♣ Célibataire ♣ A Tenby depuis toujours.
Bordélique – Boute-en-train – Charmeuse – Commère assumée – Créative – Curieuse – Désinvolte – Egoïste – Enjouée – Extravertie – Fêtarde – Fière – Futée – Geek – Gracieuse – Grande Enfant – Grande Gueule – Membre de l’ADAR (Association des Dépendants Affectifs Refoulés) – Passionnée – Persuasive – Rancunière – Sportive – Sûre d’elle.


Mrs Lloyd veut connaître votre petite personne et vous invite donc à discuter autour d'une tasse de thé. Puisque cela tient lieu de présentation, n'hésitez pas à aborder toutes les thématiques, anecdotes qui vous semblent importantes pour comprendre le personnage. Les réponses peuvent être présentées sous forme de RP et chacune doit comporter un minimum de 50 mots. Vous pouvez effacer ce paragraphe avant de poster.


« Entrez, entrez. Installez-vous et faites comme chez vous, surtout ! Un thé, peut-être ? » Tout en vous tendant une tasse de thé, Mrs Lloyd fronce légèrement les sourcils pour vous demander : « Dites-moi, c'est la première fois que je vous invite chez moi, il me semble. Comment cela se fait-il ? Vous n'êtes pas bien intégré à notre communauté, peut-être ? Rassurez-moi tout de même, vous n'êtes pas quelqu'un d'important ? » Tout en vous proposant des biscuits d'un geste, elle ajoute en riant : « Ou bien, vous n'aimez pas les vieilles radoteuses dans mon genre ! »
Liar, liar, she’s on fire! Ou du moins, elle a tout intérêt à l’être, parce que voici arrivé le moment tant redouté d’officiellement rencontrer Mrs. Lloyd. Oh mais Billie la connait déjà bien, la commère de Tenby. A vrai dire, elle la connait même si bien qu’elle a eu l’occasion de la voir en robe de chambre et bigoudis. Elle a parfois l’impression que c’était hier et pourtant, si elle comptait, elle pourrait dire que cela remonte bien à cinq bonnes années. Mais elle ne compte pas. Elle ne compte jamais. Quoi qu’il en soit, elle avait quinze ans et comme n’importe quel ado de quinze ans, avait des choses à prouver –si on y pense, à bien des points, elle a encore quinze ans dans sa tête. Et en une soirée, elle a pu en prouver, des choses. Il faut dire qu’au début du lycée, Billie n’était pas la plus populaire. Elle était même invisible, pour la plupart. Et puis, y a eu cette soirée. Et tout a changé. Soirée, d’ailleurs, à laquelle l’un de ses frères l’avait poussée à aller, si elle s’en rappelle bien. Billie ? Oh Billie aurait largement préféré rester cloîtrer chez elle pour terminer son niveau à Mario. Chose que personne dans sa famille ne comprenait. Ils étaient tous persuadés que n’importe quel ado de son âge aurait plutôt choisi une fête à une soirée jeux-vidéos. Cependant, ce n’était pas son cas. Pas à l’époque, du moins. Sauf à cette party où elle s’est donc rendue sous la contrainte. L’alcool aidant, elle a fini par se retrouver à participer à un « action ou vérité » avec les casse-cous du lycée. Sans qu’elle ne sache vraiment comment, ils ont commencé à parier sur celui qui oserait aller se baigner dans la piscine de la maison avoisinante celle de Mrs. Lloyd. Rassurée par le fait que les propriétaires étaient partis en vacances, Billie a accepté le défi. Et, qu’on se le dise, quel genre d’adolescent n’a jamais rêvé de piquer une tête dans la piscine d’une propriété privée ? C’est un classique. Ce qu’elle n’avait pas prévu, ceci dit, c’était que la vieille Lloyd était toujours debout, qu’elle panique et appelle les flics, avant de sortir en robe de chambre pour attraper elle-même les garnements sur le fait. The rest is history, comme on dit. Prise sur le fait, un allé pour le commissariat, des parents outrés et tout un lycée qui acclame la nouvelle tête brûlée. Et comme, malheureusement pour la gamine Carter, Mrs. Lloyd a très bonne mémoire, elle doit très probablement se souvenir parfaitement de cet épisode pour le moins… traumatisant. Pour Billie plus que pour la commère de Tenby. Rien que l’image de la vieille Lloyd en peignoir… yerk! Elle accepte aussitôt la tasse de thé tendue par la petite dame, tentant vainement de noyer cette vision d’horreur. Mais elle a à peine le temps d’y tremper ses lèvres que déjà, notre commère favorite attaque son interrogatoire. Oh parce que c’est bien un interrogatoire, ce n’est un secret pour personne. Tout le monde sait que cette « invitation » n’a pour but que d’obtenir toutes les informations possibles sur son compte. Fort heureusement, des années d’expérience ont permises à la brunette d’apprendre à bien cacher mon jeu. Elle est celle qui livre les secrets, pas l’inverse. « Oh non, je n’ai rien contre les vieilles radoteuse. Je les trouve même adorables… la plupart du temps. » lui avoue-t-elle en regardant la vieille sans ciller, un petit sourire satisfait aux lèvres. Puis, sur une note plus sérieuse, elle prend le temps de répondre à sa véritable question : « Je pense pouvoir dire que je suis bien intégrée. En même temps, je suis une fille de Tenby. Tout le monde connait les Carter, nous sommes une famille puissante et respectée. » Elle se permet de boire une gorgée, avant de poursuivre. « Cela dit, vous connaissez sans doute mieux mes aînés. »

« Je crois déceler un drôle d'accent chez vous, à moins que mes biscuits soient trop secs... Rappelez-moi d'où vous venez, déjà ? Cela fait longtemps que vous vivez à Tenby ? »
Elle est plutôt subtile, la vieille, quand on y pense. Elle évoque un accent qu’elle croit entendre, tout en se rattrapant dans le cas où l’invité ne serait pas étranger à la ville en parlant de ses biscuits. Biscuits qui, Billie ne peut s’empêcher de le noter, n’ont pas franchement l’air ragoûtant. Néanmoins, elle ne s’y attarde pas. Sa question a déjà plus d’intérêt. Mrs. Lloyd cherche donc à savoir si la jeune femme est native de la ville ou pas. C’est étonnant, cela dit, qu’elle ne se souvienne pas des petites fesses de gamine pourrie-gâtée de Billie sachant qu’elle passait son temps à les exhiber quand elle était plus jeune. Parce que oui, quand le troisième âge parle de la petite Carter, le premier commentaire qui ne manque jamais de tomber, c’est celui sur sa phase naturiste. Elle n’avait que cinq ans et elle n’a duré que quelques mois, mais ce fut suffisant pour marquer les esprits. Si bien qu’elle ne compte plus le nombre de fois où elle a pu entendre : « Billie Carter ? Oh, tu veux parler de miss cul-nu ? » Miss cul-nu, si ce n’est pas la meilleure réputation de Tenby. Quoiqu’il en soit, si cette période a marqué les esprits, il est étonnant, effectivement, que Mrs. Lloyd n’en ait aucun souvenir. Ou alors, c’est un jeu pour elle. Une façon de faire croire à son interlocuteur qu’elle n’est qu’une vieille radoteuse tout ce qu’il y a de plus inoffensive. Du coup, on se croit à l’abri, on se confie. And next thing you know, tu retrouves ton nom sur toutes les lèvres le jour suivant. Oh Mrs Lloyd, you clever girl. « Je suis née à Tenby et j’y ai toujours vécu. Oh, j’ai bien essayé de fuir notre petite communauté, mais une fois qu’on y est, quelque chose en nous s’accroche, on est comme une moule à son rocher. Si bien qu’on finit toujours par revenir, pas vrai ? » Parce qu’il est vrai qu’elle a eu l’occasion de voyager, de temps à autre. Les vacances en famille ont cela de bon, chez les Carter, qu’ils leur font voir du pays et des pays. D’autant plus lorsqu’une partie se trouve au Mexique. Il lui est aussi arrivé d’essayer de se glisser dans la valise de son frangin, le vrai globetrotter de la famille. Un échec, évidemment.

Après quelques commentaires sur vos origines et la beauté de la ville de Tenby, Mrs Lloyd pose une main sur la vôtre et vous interroge à nouveau : « Ah si vous saviez quel bien cela me fait d'être en compagnie de quelqu'un d'aussi... frais que vous ! A votre âge, j'avais des rêves plein la tête, et je n'ai pu en réaliser qu'une infime partie ! Mais plutôt que de vous endormir avec mes histoires, parlez-moi des vôtres, de projets, ou même, de vos rêves les plus fous... »
Les rêves. Voilà un mot qui ne fait pas vraiment partie du vocabulaire des Carter. Dans cette famille, les rêves ne restent pas longtemps des rêves, justement. On apprend dès l’enfance à tout faire pour les concrétiser. Souvent, le patriarche rappelle à sa famille qu’il n’est parti de rien, qu’il s’est construit tout seul. Il est si fier de son parcours. Par ailleurs, leur mère n’est pas en reste. Elle aime également évoquer ses réussites, de temps à autre, et faire redescendre son mari sur Terre. S’il a réussi, c’est aussi grâce à elle. Après tout, ils forment ce duo de puissants avocats qu’on admire autant qu’on craint. C’était leur rêve et ils ont tout fait pour en faire une réalité. Pour ça, Billie doit admettre qu’elle les admire. Elle aussi, elle aimerait pouvoir réaliser tous les projets qui lui passent par la tête. Mais justement, il y en a tellement, elle ne saurait même pas par où commencer. Car oui, Billie est une vraie girouette. Elle est incapable de rester constante. Elle se lasse bien trop vite. C’est un défaut que ses parents lui reprochent souvent. Un jour, elle dit « blanc », le lendemain, elle dit « noir ». Cela en rendrait fous plus d’un. Mais à force, sa famille a appris à s’en accommoder. Il faut dire qu’elle les a bien préparés, avec toutes les phases par lesquelles elle est passée. Elle voulait devenir footballeuse, rockstar, vétérinaire, testeuse de jeux-vidéos, wedding planner, pilote dans l’armée de l’air, comédienne, mécanicienne, dj et que sais-je encore. Entraînés dans ses lubies, ses parents l’ont systématiquement soutenue. Cours particuliers et entraînements, rien n’était trop beau pour leur fille. Si bien qu’au final, même si elle n’est rien de tout ce qu’elle voulait être, elle peut au moins se vanter d’être une véritable touche-à-tout. Et puis, à dire vrai, elle ne voit pas son inconstance comme un défaut. Elle trouve même que c’est avantage. Déjà, ça lui a permis d’étendre son champ de compétences. Peu de gens peuvent se vanter d’être capable de faire des dribbles, mettre la pâtée à des noobs sur un fps, improviser un riff, le tout en organisant un plan de table parfait pour un mariage de cent vingt personnes. En même temps, c’est vrai que ce ne sont pas forcément des compétences qu’on utilise tous les jours. Et elle n’a jamais prétendu qu’elle était particulière douée dans tous ces domaines. Cela dit, l’autre avantage, c’est qu’elle peut se réinventer chaque jour. Elle ne s’ennuie jamais parce que sa seule limite, c’est son imagination. S’il lui prenait l’envie, un matin, de tout plaquer pour aller élever des moutons en Nouvelle-Zélande, qui l’en empêcherait ? Elle part du principe qu’elle peut être et faire ce qu’elle veut, et ce, en grande partie, parce qu’elle a l’argent et les contacts de papa-maman pour l’aider en cas de besoin. Eh oui, l’amour, c’est bien, mais l’argent, c’est encore mieux. Et Billie est bien loin d’être comme ses frères et sœur, à ce sujet. Elle n’a pas envie de se faire un nom toute seule. Elle n’a aucun scrupule à dépendre encore de ses parents. Pas quand, grâce à eux, elle peut faire ce qui lui plaît. « Mon dernier projet en date serait d’obtenir une place en tant qu’animatrice radio à Tenbreak FM. Vous savez, avoir ma propre émission où je pourrais passer la musique qui me plaît et faire circuler les rumeurs les plus scandaleuses au sujet de nos chers voisins. Je suis sûre que ça vous plairait. A vrai dire, je songeais même à l’appeler Tea Time en votre honneur. » Ah oui, sa nouvelle lubie. Une qui, bizarrement, semble s’accrocher puisque ça fait deux ans qu’elle travaille dessus. Pour être tout à fait honnête, lorsqu’elle s’est lancée dans le journalisme, elle avait dans l’optique de bosser dans la presse écrite. Mais en y réfléchissant, elle s’est dit que pour une musicienne, il n’y avait rien de mieux qu’une émission de radio. D’autant plus qu’à Tenby, ils ont l’avantage d’avoir leur propre radio locale. Une véritable fierté. « Enfin, ça, c’est si je ne change pas de plan entre temps. Après tout, je suis encore jeune, si la radio ne s’avère pas être faite pour moi, j’ai tout le temps de trouver ma véritable voie. Vous ne pensez pas ? »

« Et dites-moi, au risque de paraître trop curieuse, je me demandais... Côté cœur, c'est comment ? Vu votre sourire, je suis certaine qu'il n'y a aucun soucis à avoir de ce côté-là, cela dit. » achève-t-elle en riant.
Ah la fameuse question des relations amoureuses. Elle finit toujours par arriver, quoi qu’on fasse pour l’éviter. Dans les soirées entre copines, après une nuit en charmante compagnie, aux réunions de famille et même chez Mrs. Lloyd, cette question les poursuit tous. Eux, les « pauvres » célibataires pas fichus de trouver chaussure à leur pied ou pas fichus de garder ladite chaussure. On a tendance à les plaindre ou à les rassurer, en leur disant que l’amour ne se commande pas, que si t’en perds un, t’en retrouves dix et tout un tas de conneries dans ce genre, censé apaiser les cœurs brisés. Sauf que Billie, elle, elle s’en fout royalement de ces dictons. A vrai dire, elle s’en fout surtout d’être célibataire. Elle dirait même qu’elle apprécie parfaitement son semblant d’indépendance. Parce qu’après tout, être en couple, c’est quoi ? Devoir faire des plans sur la comète, avoir des projets en commun, ne plus pouvoir faire quoi que ce soit sans le consentement de l’autre et rester fidèle. La liberté dans une cage, c’est ça, la fidélité. Sur le papier, ça ne présente aucun avantage alors pourquoi s’en encombrer ? Après ça, se demander si Billie a déjà été amoureuse serait inutile. La réponse est claire : ce n’est jamais arrivé. « Eh bien, je ne suis pas vraiment connue pour être quelqu’un de stable, ça doit être pour ça que je suis célibataire. Cela dit, cette situation me convient parfaitement. Au moins, je suis libre de faire ce que je veux, quand je veux et surtout, avec qui je veux. » A vrai dire, Billie a toujours été catégorique au sujet des relations. L’amour, c’est pour les nases. L’attirance et les plaisirs qui en découlent, voilà ce qui compte vraiment, dans le fond. Parce que l’amour demande trop de sacrifices et apporte toujours son lot de souffrances. Elle le voit bien avec ses amis. Dès que l’un se fait larguer, elle est bonne pour l’écouter se plaindre pendant des semaines. A l’entendre, on pourrait croire que c’est la fin du monde. Franchement… ça ne l’est pas. L’attirance n’a pas ce problème. Elle ne demande rien, aucun engagement. Billie voit quelqu’un qui lui plaît, elle lui fait savoir, si c’est réciproque tant mieux et sinon, elle passe à autre chose. Il n’y a finalement que des avantages à se laisser guider par ses envies. Evidemment, elle en retirerait sûrement plus de plaisir, si elle n’arrêtait pas le jeu aussi tôt. Puisqu’il s’agit bien d’un jeu pour elle. Celui de la séduction. Et quand, pour la plupart, la partie est gagnée au moment où l’autre accepte de passer sa nuit avec eux, ce n’est pas le cas de Billie. Elle obtient encore plus de jouissance à arrêter la partie juste avant. A l’instant clé où l’autre pense avoir gagné, où il croit que la jeune Carter va s’offrir à lui. C’est le moment parfait pour sortir le game over en prétendant avoir une urgence et devoir partir. Un véritable coup de maître. Oui, un coup de maître qui satisfaisait Billie jusqu’à présent. Sauf qu’à force d’entendre ses amis, ces mêmes amis qui se plaignent lors de leur rupture, vantaient les mérites d’une vie sexuelle épanouie, la demoiselle vient à se poser des questions. Peut-être qu’elle passe vraiment à côté de quelque chose d’extraordinaire ? Surtout que ses amis, justement, sont persuadés que Billie est une experte dans ce domaine. Elle a toujours eu la grande gueule à ce sujet. Qu’est-ce qu’on dit déjà ? C’est ceux qui en parlent le plus qui en font le moins ? C’est exactement ça. Et puis, vingt ans, toujours vierge, ce n’est pas forcément un exploit dont on peut être fier.

« Vous avez bien raison, si seulement j'avais trente ans de moins... Enfin, je divague. Vous ai-je parlé de ma fille ? Elle vit à Cardiff et étudie... » Vous vous perdez bientôt sous les détails de la vie de la fille de Mrs Lloyd et plusieurs photos encadrées que la petite vieille se plaît à vous commenter, jusqu'à ce que finalement, elle se rassoie pour vous demander : « Et vous alors, vous diriez que vous êtes proche de votre famille ? »
Nouvelle prise de parole de la part de la commère de Tenby, nouveau revirement dans la conversation. Après les amours, voilà que Mrs. Lloyd se met en tête de percer à jour les secrets de famille de Billie. Bon courage. Beaucoup s’y sont risqués, peu ont obtenu ce qu’ils voulaient, au final. En fait, les Carter sont vraiment des gens ordinaires, dans le fond. Les parents travaillent beaucoup et ne sont pas souvent là, les enfants en profitent et font un peu ce qui leur plaît. En soi, rien de bien original là-dedans. Sauf que, si on gratte un peu la surface, on peut se retrouver surpris d’apprendre que Mr. et Mrs. Carter sont, disons, plutôt libres lorsqu’il s’agit de leur vie de couple. Certains choisissent de pimenter leur relation avec des accessoires ou éventuellement en rajoutant une troisième personne à l’équation. Les Carter, eux, ont préféré établir les règles dès le début : aucune promesse de fidélité n’a été signée par les deux partis. Si bien que les enfants ont pu rencontrer quelques conquêtes, du père autant que de la mère, lorsqu’ils habitaient encore la demeure familiale. Beaucoup trouveraient ça déplacé, voire traumatisant pour un enfant. Billie, elle, adore le concept. Etre avec une personne qu’on aime, mais ne pas y être enchaîner pour autant, c’est intelligent. C’est une idée qu’elle pourrait même adopter, si toutefois elle décide de changer sa vision au sujet de l’amour. Bien sûr, si le concept est bon sur le papier, c’est tout de suite plus difficile à accepter quand il s’agit de nos parents. La demoiselle ne cache pas qu’il y a eu quelques tensions à ce sujet, mais tout comme il y aurait pu en avoir sur d’autres. Parfois, la confrontation est nécessaire. Et parfois, si l’argent peut l’éviter, c’est bien aussi. En l’occurrence, la dernière des Carter n’a aucun scrupule à avouer qu’elle a profité de la situation, à plusieurs reprises. Pas seulement au sujet du libertinage de ses parents, mais aussi par rapport à leurs absences. Parce que, certes, ils ont toujours soutenu leurs enfants dans leurs projets, ce n’est pas pour autant qu’ils ont été particulièrement présents dans leur vie. Alors, Billie s’estimait avoir le droit de le leur faire payer, de temps à autre. Et puis, il y a eu aussi des fois où l’argent n’a pas réussi à compenser le manque. Et ces fois-là ont contribué à agrandir la fracture entre la gamine et ses parents. Aujourd’hui, elle a plus tendance à les prendre pour un porte-monnaie ambulant qu’autre chose. Dans le fond, elle les aime quand même. Mais, vous l’avez vu, l’amour est un concept que Billie ne comprend pas vraiment. Alors, elle ne leur montre tout simplement pas. Heureusement, elle a toujours pu compter sur ses frangins pour lui rappeler les principes d’une famille : amour, solidarité et une promesse de torture éternelle. Oh, il ne faut pas croire, elle adore ses frères et sa sœur, même si elle a plus du mal avec cette dernière, depuis qu’elle est partie pour mieux revenir… mariée. Quoi qu’il en soit, ils ont toujours été là, quand leurs parents étaient absents, forcément, ça rapproche. A dire vrai, elle les aime tellement qu’elle n’hésiterait pas à tuer pour eux. Néanmoins, elle doit aussi avouer que parfois, c’est eux, qu’elle pourrait tuer. Elle a pris l’habitude de leur balancer des pics à longueur de journée, juste parce que ça l’amuse et le problème, c’est qu’ils ont fini par prendre le pli, surtout Malone. Et si Billie joue sur le passif de séducteurs de son aîné, ce dernier n’est pas en reste quand il s’agit de blesser l’égo de la benjamine. Il la taquine sur sa vie actuelle qui n’est pas franchement une réussite, sur son manque de maturité, sur son comportement de garçon manqué, sur les différents échecs de sa vie… tout ça passe encore. Mais quand il commence à s’attaquer à sa vie sexuelle ou plutôt à son absence de vie sexuelle, là, elle doit avouer qu’il lui colle un fatality dans les dents à chaque fois. « Je suppose que je le suis, oui. Je ne vois pas souvent mes parents, mais je sais que si j’ai le moindre pépin, je peux compter sur eux. Et puis, j’ai deux frères et une sœur pour me tenir compagnie, c’est toujours ça de pris. Enfin « une sœur », une « seconde maman » serait plus juste, puisque c’est ce qu’a été Haley pour nous pendant… des années. Quant à mes frères… bah ce sont de vrais boulets, c’est vrai, mais ce sont mes boulets. Et je les aime comme ça… oh regardez-moi, j’deviendrais presque mielleuse. Changeons de sujet. »

« Mais dites-moi, il se fait tard ! Je n'ai pas vu le temps passer en votre compagnie... Je vais malheureusement devoir vous congédier, j'ai encore mille choses à faire. Sachez que ma porte vous est grande ouverte si vous voulez papoter un peu, à moins que mes histoires vous ait endormi ! » lance-t-elle avec entrain. « Comme vous m'êtes sympathique, laissez-moi vous mettre en garde : les gens par ici ne sont pas toujours aussi sympathiques que ce qu'ils prétendent. Ou du moins, pas par pur générosité. Ce que vous dites à certains un jour pourra se retourner contre vous le lendemain ! Enfin, pas d'inquiétude, vos secrets seront à l'abri avec moi. »
Il semblerait qu’on arrive à la fin de l’interview et que, miracle ! Billie ait survécu. Avec la dernière question sur la famille Carter, Mrs. Lloyd a globalement réussi à balayer tous les sujets sensibles qu’une personne puisse connaître. Projets, amour, famille. Ouais, il ne manque rien. Et elle a fait ça si subtilement, si habilement, like a boss. Pour la peine, Billie ne lui en veut même pas d’avoir cherché à la percer à jour. De toute façon, à ce qu’il parait, la benjamine des Carter est comme un livre ouvert. Tout le monde dit que si ses expressions faciales ne la trompent pas, ce sont ses paroles qui le font. Ce qui est assez drôle quand on y pense, sachant que tout le monde continue à croire que c’est une dépravée. Et pourtant… une épicurienne ? Oui. Une fêtarde ? Hell yeah! Mais une dépravée ? Le mot est un peu fort. En fait, tout est dans l’air qu’on se donne. En l’occurrence, elle, elle donne l’impression de ne jamais mâcher mes mots et surtout, elle a ce petit air impertinent qui laisse à croire qu’elle serait prête à vous faire un sale coup si vous la lui faisiez à l’envers. Bref, elle a la dégaine d’une sale gosse et pourtant, toutes ses frasques sont plus faites pour amuser la galerie que pour blesser les gens. La seule qui pourrait finir par avoir mal, à force, ce serait plutôt elle. Et puis, elle fait mine d’être franche et en soi, elle l’est, même si elle cache quelques trucs, comme tout le monde. Et cette franchise est plutôt rare, pour une habitante de Tenby. Oui, dans cette charmante bourgade, on trouve quand même pas mal « d’hypocrites ». Et ce n’est pas Billie qui le dit, c’est Mrs. Lloyd. Et si Mrs. Lloyd le dit, c’est que c’est forcément vrai. Ce doit d’ailleurs être l’une des premières règles à apprendre lorsqu’on vient s’installer à Tenby. Notre commère adorée dit toujours la vérité, rien que la vérité. Au moins, ça annonce la couleur : c’est un mensonge et globalement, tout ce que vous allez entendre en ville ne sera qu’un tissu de mensonges. Non, mais à force, il ne faudra pas s’étonner si les rares fois où quelqu’un dira quelque chose de sensé, plus personne ne le croira ! Quoique… on a toujours quelques naïfs qui se perdent dans la foule, prêts à croire tout ce qu’on leur raconte. C’est grâce à ces gens-là que naissent des commères comme la doyenne adorée. Elle n’est d’ailleurs pas la seule prête à répandre le premier ragot entendu. Ils sont nombreux, ceux qui cherchent à lui ressembler. Sauf que c’est sans compter sur son slogan : « Mrs. Lloyd, souvent imitée, jamais égalée ». Pourtant, ils sont là, c’est un fait. Toujours à l’affût du meilleur scoop, toujours parés à balancer les rumeurs les plus grotesques. Parce que ça les amuse ou parce qu’ils veulent cacher leurs propres secrets aux yeux du monde. Billie, elle, doit avouer qu’elle fait un peu partie des deux groupes. On a tous nos secrets et la gamine Carter ne fait pas exception, du coup, elle a toutes les raisons du monde de semer le trouble pour éviter qu’on ne s’attarde sur elle. Mais il y a aussi cette autre en elle, celle qui se joue des histoires de Tenby. A dire vrai, elle aime grossir la rumeur, la rendre à la limite du croyable, voire même basculer du côté obscur et aller jusqu’à foutre le bordel avec quelques mots bien placés, si elle s’ennuie vraiment. Elle n’est pas forcément la première à révéler des informations compromettantes, encore moins si la personne compte à ses yeux, mais elle aime assez rajouter de l’huile sur le feu, c’est vrai. C’est un peu l’Eris des temps modernes. Et puis, qu’on se le dise, la vie à Tenby serait franchement barbante sans tous les potins que les habitants entendent chaque jour. Alors, qu’on n’ait rien à cacher ou tout à perdre, il est bon d’entrer dans le Jeu, de temps à autre. « Je vous remercie pour cette mise en garde et surtout, pour votre invitation, Mrs. Lloyd. Ce fut... étrangement enrichissant. » Enrichissant, c’est le mot. Elle pourrait même dire qu’on en apprend jamais autant sur soi-même qu’en allant boire le thé avec Mrs. Lloyd. Si bien qu’au final, on aurait presque envie de revenir, une fois de temps en temps, histoire de faire le point. En tout cas, Billie sait qu’elle finira par repasser. Après tout, c’est mieux qu’une thérapie. Et surtout, c’est moins cher.


Man I feel just like a rockstar!

TON PSEUDO : casper.funèbre   ; TON ÂGE : vingt-deux ans ; TON PERSONNAGE EST : un scénario d'un membre ; CONNEXION : 4/7j ; DOUBLE-COMPTE : none ; COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? bazzart, maybe? ;UNE SUGGESTION POUR LE FORUM ? toujours pas, ce forum est parfait comme il est.

Code pour le bottin :
Code:
<span class="pris">Adelaide Kane</span> is Billie S. Carter


Fiche ©️ Whispers down the lane
Bannière ©️ Poon


_________________

Mirror, mirror on the wall
Who's the fairest of them all? She can bring you to your knees but she's hard to please.  ▬  I see you staring in your mirror, what will it take for you to see? Your pretty smile is a monster and your beauty is empty.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : paulSEXYwesley.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo. (dylana, penny, stan)
RAGOTS PARTAGÉS : 243
POINTS : 571
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (09/02/84)
CÔTÉ COEUR : je crois que je ne l'ai juste jamais oubliée.
PROFESSION : médecin généraliste de la ville. chirurgien de formation.
REPUTATION : un new-yorkais à tenby ... je me réjouis de voir comment il va s'intégrer.



MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Sam 9 Déc - 16:13

You are perfect

_________________

      when I say I love you, just shut up
      If you train your mind to search for the positive things about other people, you will be surprised at how many good things you can observe in them and comment upon. ⠇MCGINNIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : kozmic blues (avat) - penny (gif de profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 7667
POINTS : 4439
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Sam 9 Déc - 16:53


_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : princess (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Daniel -
A venir : Gwen - Serena/Lizzie


RAGOTS PARTAGÉS : 1693
POINTS : 3164
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Il vient de se fiancer avec la fille la plus géniale de Tenby. Il ne pourrait pas être plus heureux.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Il y a quelque chose qui ne colle pas avec lui mais je ne sais pas quoi... En tout cas, il fait quand même plaisir à voir avec sa petite famille. Ils sont adorables.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Sam 9 Déc - 17:53

Welcome back

_________________

You're the most beautiful flower in the garden of my existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : casper.funèbre
TES DOUBLES : Georgie l'hippie.
TON AVATAR : Adelaide Kane
TES CRÉDITS : lilousilver (ava) ; endlesslove (signa) ; coco (crackship)
TA DISPONIBILITE RP : Please stand by. Disponible ~ 2/2 libre.

4.uc.
5. uc.

Terminés

1.Body ๑ 2.Body ๑ 3.Dalie


RAGOTS PARTAGÉS : 901
POINTS : 979
ARRIVÉE À TENBY : 15/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans. (o9.o6.1997)
CÔTÉ COEUR : Célibataire attachée à sa liberté.
PROFESSION : Stagiaire à Tenbreak FM, accessoirement étudiante en journalisme.
REPUTATION : Fêtarde et insouciante, la dernière des Carter est clairement une bombe à retardement.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Sam 9 Déc - 18:16

Malone ; I know.

Nate ;

Rhys ; Merci.

_________________

Mirror, mirror on the wall
Who's the fairest of them all? She can bring you to your knees but she's hard to please.  ▬  I see you staring in your mirror, what will it take for you to see? Your pretty smile is a monster and your beauty is empty.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Adriel (appel) - Dimka - Trystan

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel
RAGOTS PARTAGÉS : 525
POINTS : 1636
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Elle a avoué ses sentiments, mais entre deux relations compliquées, elle est tombée enceinte et ne sait pas qui est le père de son enfant.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Il se murmure qu'elle est enceinte et qu'elle ne connait pas le père. Comment est-ce possible de nos jours ? Je plains les concernés. Shocking.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Sam 9 Déc - 19:32

Rebienvenue

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : casper.funèbre
TES DOUBLES : Georgie l'hippie.
TON AVATAR : Adelaide Kane
TES CRÉDITS : lilousilver (ava) ; endlesslove (signa) ; coco (crackship)
TA DISPONIBILITE RP : Please stand by. Disponible ~ 2/2 libre.

4.uc.
5. uc.

Terminés

1.Body ๑ 2.Body ๑ 3.Dalie


RAGOTS PARTAGÉS : 901
POINTS : 979
ARRIVÉE À TENBY : 15/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans. (o9.o6.1997)
CÔTÉ COEUR : Célibataire attachée à sa liberté.
PROFESSION : Stagiaire à Tenbreak FM, accessoirement étudiante en journalisme.
REPUTATION : Fêtarde et insouciante, la dernière des Carter est clairement une bombe à retardement.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Sam 9 Déc - 23:31

merci.

_________________

Mirror, mirror on the wall
Who's the fairest of them all? She can bring you to your knees but she's hard to please.  ▬  I see you staring in your mirror, what will it take for you to see? Your pretty smile is a monster and your beauty is empty.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1264
POINTS : 3447
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Sam 9 Déc - 23:55

Une bombe a retardement. Moi qui pensait avoir tout vu avec son frère, je pense qu'elle gagne le prix de la plus animée de sa famille. Elle a bien changé Billie, changé de cette petite fille discrète simplement définie par le nom de cadette. Il est encore trop tôt pour savoir la cerner comme il faut mais à 20 ans, tout le monde n'a pas encore trouvé son chemin. Espérons que Billie trouve le sien au plus vite! Bienvenue chez les Sherlock Holmes !

_________________

    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : casper.funèbre
TES DOUBLES : Georgie l'hippie.
TON AVATAR : Adelaide Kane
TES CRÉDITS : lilousilver (ava) ; endlesslove (signa) ; coco (crackship)
TA DISPONIBILITE RP : Please stand by. Disponible ~ 2/2 libre.

4.uc.
5. uc.

Terminés

1.Body ๑ 2.Body ๑ 3.Dalie


RAGOTS PARTAGÉS : 901
POINTS : 979
ARRIVÉE À TENBY : 15/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans. (o9.o6.1997)
CÔTÉ COEUR : Célibataire attachée à sa liberté.
PROFESSION : Stagiaire à Tenbreak FM, accessoirement étudiante en journalisme.
REPUTATION : Fêtarde et insouciante, la dernière des Carter est clairement une bombe à retardement.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Sam 9 Déc - 23:59



merci darling.

_________________

Mirror, mirror on the wall
Who's the fairest of them all? She can bring you to your knees but she's hard to please.  ▬  I see you staring in your mirror, what will it take for you to see? Your pretty smile is a monster and your beauty is empty.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Andre Hamann
TES CRÉDITS : Tennessee (av) & Irish Coffee (crackship gif)
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 4183
POINTS : 1284
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Dim 10 Déc - 8:40

Déception! Moi qui pensais que t'en ferais une stripteaseuse... Rolling Eyes



Rebienvenue!

_________________




you are my sunshine
My only sunshine. You make me happy when skies are gray. You’ll never know dear, how much I love you. Please don't take my sunshine away...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : casper.funèbre
TES DOUBLES : Georgie l'hippie.
TON AVATAR : Adelaide Kane
TES CRÉDITS : lilousilver (ava) ; endlesslove (signa) ; coco (crackship)
TA DISPONIBILITE RP : Please stand by. Disponible ~ 2/2 libre.

4.uc.
5. uc.

Terminés

1.Body ๑ 2.Body ๑ 3.Dalie


RAGOTS PARTAGÉS : 901
POINTS : 979
ARRIVÉE À TENBY : 15/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans. (o9.o6.1997)
CÔTÉ COEUR : Célibataire attachée à sa liberté.
PROFESSION : Stagiaire à Tenbreak FM, accessoirement étudiante en journalisme.
REPUTATION : Fêtarde et insouciante, la dernière des Carter est clairement une bombe à retardement.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Dim 10 Déc - 13:47



Je crois que Malone ne s'en serait jamais remis.
Désolée de te décevoir. Mais sinon, merci !

_________________

Mirror, mirror on the wall
Who's the fairest of them all? She can bring you to your knees but she's hard to please.  ▬  I see you staring in your mirror, what will it take for you to see? Your pretty smile is a monster and your beauty is empty.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Luche
TES DOUBLES : Ainhoa Seiffield, Dimka Vassilievitch & Evan Robbins
TON AVATAR : Sarah Shahi
TES CRÉDITS : Izzy ; Astra
TA DISPONIBILITE RP : Open !
RAGOTS PARTAGÉS : 1347
POINTS : 1435
ARRIVÉE À TENBY : 07/12/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Le bébé qui pousse dans son ventre ♥
PROFESSION : dessinatrice anthropologique ( et fait des portraits robot pour la police). Donne des cours à la fac de temps en temps
REPUTATION : Elle a un métier respectable et elle a l'air adorable, mais... Vous avez vu comment elle parle de sa relation avec cet amant qui est le père de son bébé à naître ? Dans notre communauté, ce genre de choses fait encore beaucoup parler. En plus de ça, même s'il y a du bon parmi leurs rejetons, elle porte quand même le nom d'une famille qui n'a pas la meilleure des réputations...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident? Mar 12 Déc - 21:39

Rebienvenue parmi nous

_________________

Hello Baby !•

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident?

Revenir en haut Aller en bas

BILLIE 2.0 ☆ What's wrong with being confident?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Duck, duck, goose :: The early bird catches the worm-