AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate) Sam 2 Déc - 16:07


The girls come easy and the drugs come cheap
We'll all stay skinny 'cause we just won't eat
nate & noah


Un dernier mouvement et je m'éloigne de la jeune femme assise sur le bord de mon fauteuil. Je retourne m'asseoir derrière mon bureau tandis qu'elle s'installe difficilement sur la chaise d'en face. Je prends mes papiers, un stylo, réfléchis et puis j'écris. Je vous ai prescrit des anti-inflammatoires qui devrait vous aider avec la douleur. Évitez les mouvements brusques et rester assise quand vous en avez l'occasion. Mais si le gonflement de votre jambe persiste et que vous avez toujours aussi mal, il faudra aller faire une radio à l'hôpital. Je pose mon cachet sur la prescription, la lui tend et la conduit jusque la porte. J'ai un peu de mal quand elle pose un bisou sur ma jour en guise d'au revoir mais je fais le maximum pour le cacher. Je souris à moitié, lui dis au revoir à mon tour et ferme la porte derrière elle. Je suis sous le coup des premières fois spéciales dans cette ville, mais je n'arrive toujours pas à m'y habituer. J'affiche mon agenda sur mon ordinateur pour prendre le nom du prochain patient. Nate Miles. Je me souviens d'un reçu spécial que le facteur m'avait apporté hier, contenant une demande particulière sur ce fameux garçon. Je fouille dans la pile et retombe dessus facilement. Musique, drogues, rehab, pas la première fois, surveillance constante ... Rien qui ne fait éloge à ce garçon et pourtant, je suis intrigué. J'en ai déjà vu des comme lui, j'en ai carrément opéré, mais je n'aurais jamais pensé en retrouver dans un trou comme celui-ci. Je me réjouis de voir à quoi il ressemble, je me réjouis de voir si je vais l'intégrer dans ma classe ou dans celle des autres habitants. Je continue ma lecture, prenant soin de retenir ce qui lui a été prescrit et les précisions quand au nombre de fois où je devrais le surveiller, attendant l'arrivée de la big rock star de Tenby.

On frappe à ma porte, mon nouveau rendez-vous s'est montré presque ponctuel et c'est déjà un bon point. Monsieur Miles, bonjour. Je me demandais face à quoi j'allais me retrouver et je ne suis pas déçu. Il était écrit star de la musique dans son dossier et il en avait totalement l'allure. Il se différencie de la moyenne, n'a pas l'air d'être sorti d'une version moderne de la petite maison dans la prairie. Je lui tends une main amicale, un rictus apparaissant sur mon visage. Je l'invite à rentrer dans mon cabinet et à s'installer tandis que mon derrière se pose sur la chaise juste en face. Comment allez-vous ? Question idiote quand on se rend chez le médecin, mais obligatoire pour le conseil. C'était devenu une habitude avec le temps, même si certains aiment toujours me regarder bizarrement en se demandant si je suis médecin ou juste stupide. J'ai reçu votre dossier et c'est de loin le plus intéressant que j'ai reçu depuis que je suis arrivé. Difficile d'encore le considérer comme un drogué mais également difficile de ne pas le traiter de la même manière que tout ceux qui sont passés par ici. Ce n'est pas difficile, vous allez me dire. Un test ? Peut-être. J'aime cerner la personnalité des autres, voir comment je dois me comporter avec eux. Et lui il m'intrigue, avec son allure un peu gothique et son visage qui prend parfois des expressions similaires aux miennes. Je traîne un peu, relis quelques phrases sur le dossier posé sur mon bureau. J'ignore par où je dois commencer, si je dois lui prendre un peu de sang tout en lui redemandant s'il a déjà replongé. La psychologie, ce n'était pas ma matière forte. Racontez-moi tout. finis-je par lui demander, croisant les bras.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : balaclava (avat) tumblr (gifs) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7833
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate) Mar 5 Déc - 4:33

Climb these hills
I'm reaching for the heights
And chasing all the lights that shine

Les règles sont simples : rester clean et le prouver. Elles sont simples, en théorie. En pratique, c'est plus compliquer. Combien de fois je dois détourner le regard de ces verres qui forment une ligne parfaite au pub ? C'est incalculable, à croire que je ne peux même plus célébrer un anniversaire sans avoir envie d'un verre.. Aujourd'hui, plus que jamais, le suivi se trouve être indispensable. Je n'ai pas de réel problème avec l'alcool, je peux gérer, mais pendant la cure de désintoxication, on m'a conseillé de ne plus y toucher. Pourtant, une bière, ça n'a jamais fait de mal à personne, non ? En soupirant, je reste au volant de ma Porsche quand bien même je suis arrivé depuis déjà cinq bonnes minutes et je tente de gagner du temps. Je n'ai pas spécialement envie de me retrouver à devoir expliquer mes problèmes d'addiction, notamment ceux pour la coke à un nouveau médecin. Je ne veux pas qu'on s'immisce dans ma vie alors que je ne veux qu'une chose : reprendre la musique, retourner en studio pour enregistrer un nouveau opus, retrouver la vie d'artiste, la gloire et le succès. Je sais que les tentations seront encore plus grandes une fois à Londres, mais je sais aussi que j'ai envie de remonter sur scène et de me donner au maximum pour les fans. La vie semble tellement dépourvue de sens que je sais que c'est ce qu'il me reste à faire : la scène. Oui, la musique redonnera du sens à ma vie, je le sais, je le devine facilement… Il suffit pour cela que je me souvienne des sensations que la dernière tournée m'avait procurée.

Une dernière clope et j'entre enfin dans le cabinet où le médecin me reçoit assez rapidement. Aucune attente… Ca me plait. Je joue avec les clés de ma Porsche pour me détendre et je m'assois là où on me l'indique.
« Doc. » Dis-je en guise de salutation. Je n'ai pas fait attention à son nom, mais aussitôt qu'il reprend la parole, j'entends son accent américain à couper au couteau tant il est perceptible. Un Américain parmi nous… Cette simple pensée me fait sourire et je lui réponds, un peu plus détendu que précédemment. « Ça ne pourrait aller mieux. » Lance-je avec un sourire aux lèvres, en m'installant confortablement dans le fauteuil. Il faut que je donne l'impression d'être stable, d'être heureux voire joyeux et surtout, d'être sobre et clean afin qu'il soit clément, afin qu'il n'écrive rien de mauvais dans mon dossier. Il enchéri en avouant que mon dossier sort du lot et je ne peux m'empêcher de rigoler face à de telles paroles. « Je vais prendre ça comme un compliment alors. » Oui, c'est toujours bien de se démarquer, non ? « Mais oui, je n'en doute pas… Ca ne doit pas être difficile d'être plus intéressant que Mr. Purcell et son arthrite. » Je lève les yeux au ciel, sachant bien à quel point cette ville peut être ennuyeuse et sans surprise. « Profitez-en, je vous fais un cadeau en venant ici. » Que je continue en souriant, à la fois jouant le malin, mais aussi parce qu'une partie de moi est satisfaite de savoir que je sors ce jeune docteur de son quotidien. Hélas, il doit faire son travail et il me pose la question à laquelle je ne sais pas vraiment comment répondre. Je hausse les épaules et je commence en restant le plus laconique possible : je ne veux pas m'épancher sur mes problèmes d'addiction alors je tente de gagner le plus de temps possible. « Mon label… Ils exigent des tests sanguins pour prouver que je suis clean avant que je puisse commencer des nouveaux enregistrements. » Je soupire. « Ou peut-être qu'ils espèrent que je sois positif afin de briser mon contrat, je ne sais pas. En tout cas, ils veulent un suivi. » J'espère surtout qu'ils ne comptent pas me surveiller pendant des années.

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: Re: i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate) Dim 10 Déc - 23:56


The girls come easy and the drugs come cheap
We'll all stay skinny 'cause we just won't eat
nate & noah


Doc. Original. Espérons que le reste ne ressemble pas à ça, histoire de ne pas avoir à faire au pire de tous les péquenaud du village. J'imagine. La réponse à ma question stupide arrive assez vite et je tente une réponse simple mais efficace. Car après tout, si on en vient à rendre visite à son médecin, c'est que quelque chose ne va pas. Croyez-moi, c'est un compliment. Et un vrai. Sincère même. Une star de rock Galloise qui me rend visite pour un problème d'addiction. Ou un ancien problème d'addiction. Le dossier était assez vague, laissant plus de place à des détails que le reste. Exactement. Entre l'arthrose de Miss vieille peau vieilles dents et la mère hypocondriaque du gamin qui fait des grimaces ... J'en ai eu pour ma journée. Ou même pour le reste de ma vie. Le plus difficile, ça a été de rester de marbre, de ne laisser paraître aucune émotion. Sauf de l'empathie. Et un peu de gentillesse. Mais quand j'y repense, ça me semblait tellement faux que j'ai du mal à croire qu'ils aient plongés dedans aussi facilement. Excusez moi, je n'aurais jamais dû dire ça à haute voix. Je viens de casser toutes les règles de déontologie ainsi que celles du secret professionnel. Si un de mes mentors était là, il m'aurait baffer derrière la tête, histoire de me remettre les idées en place. Je suis gêné par mes mots, même s'ils ne semblent pas choquer le jeune homme plus que ça. Je tenterais de faire de mon mieux. J'ironise autant que lui, même si je suis presque sûr que le Miles pense sincèrement ce qu'il vient de me dire.

Les explications arrivent rapidement, même si elles semblent peu précises. Oh, je suppose qu'ils ont leurs raisons. Des règles particulières ? Ou une peur de voir une star plongé vers le fond tout ça parce qu'ils n'ont pas réussi à la gérer. C'est compliqué de faire la différence entre ce qui est privé ou non. Même si, comme vous le dites, cette impression prend le dessus. Aux USA, l'industrie musicale est connue pour faire preuve d'une grande méchanceté. Ce que j'ai du mal à comprendre, par contre, c'est ce qu'on reproche aux garçons. Ça fait vendre des disques un rockeur avec quelques soucis, non ? Faisons en sorte de leur montrer que tout va bien alors. Installez vous sur cette table, je vais chercher le matériel. Je lui montre l'endroit où il va s'asseoir et pars dans la pièce d'à côté pour prendre ce dont j'ai besoin. Je me lave les mains, je les désinfecte et saisis le matériel dans l'armoire. Je me contente de prendre le nécessaire de base, car j'aurais le temps de m'occuper du reste plus tard. Je reviens vers lui et ne perds pas de temps ; je recherche une veine et étale ensuite la solution dessus et tout autour. Attention, je rentre l'aiguille. Je la lui montre avant de l'enfoncer dans le bras et de commencer à prélevé le sang. Je bouge le premier tube rempli après quelques secondes pour en prendre un deuxième. Ils en veulent quatre en tout, il y en a donc pour un court moment. Alors, c'est quoi votre truc ? Ou c'était quoi ? demandais-je, assez curieux. Je tente de profiter de mon cadeau, comme il l'a si bien dit, en jouant les curieux. De toutes façons, je n'ai que ça à faire et ça change de tous ces patients que j'ai pris en charge sans même connaître leurs prénoms. Voilà. finis-je par lui dire, retirant le machin piquant du bras.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : balaclava (avat) tumblr (gifs) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7833
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate) Jeu 14 Déc - 0:54

Climb these hills
I'm reaching for the heights
And chasing all the lights that shine

Je ne peux retenir un éclat de rire quand le médecin m'avoue qu'il s'agit bel et bien d'un compliment et mon rire se prolonge quand je l'entends parler avec le plus grand dégoût de ses autres patients. C'est inattendu, mais c'est amusant. Enfin quelqu'un qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Je hausse les épaules quand il s'excuse en réalisant sa faute et son manque de professionnalisme. En fait, j'ai l'impression que je vais bien m'entendre avec ce médecin. Plus qu'avec l'ancien en tout cas, mais ça, ce n'est pas bien compliqué.
« C'est rien. On est tous à bout après une longue journée. Surtout que… Ce n'est pas comme s'il y avait beaucoup de choses à faire ici pour relâcher la pression. » Dis-je, confiant tout en me rappelant les quelques emportements que j'ai pu avoir sans raison apparente, juste à cause de la fatigue et de l'ennui. Parfois, il suffit d'un rien. A la question du Miller, je réponds en restant aussi laconique que possible. J'ai besoin d'un suivi médical, mais je n'en dis pas plus. Après tout, il a lui-même dit qu'il a lu mon dossier, alors il n'a pas dû passer à côté de mon overdose ni de mon passage en cure de désintoxication. « Oui, ils ont leurs raisons… » Soupire-je. Si j'étais parvenu à contrôler la fréquence à laquelle j'enfilais ma poudre blanche dans mon nez, jamais je ne serais tombé si bas. Hélas, c'est trop tard pour faire marche arrière et maintenant, je n'ai plus qu'à réparer les pots cassés et surtout à regagner la confiance du label pour ne pas finir endetté en cas de rupture de contrat par ma faute. L'Américain m'indique où m'asseoir et va chercher le matériel pour faire la prise de sang. Je n'ai jamais été un grand fan des aiguilles, mais elles ne me font pas vraiment d'effet alors je m'installe tranquillement, sans la moindre appréhension et je relève la manche de ma chemise jusqu'au dessus du coude. Connaissant la chanson, je lui présente mon bras la plus facile à piquer et je serre le poing une fois qu'il a fait le garrot. Il pique, et il me fait la conversation avec un naturel déconcertant, sans me donner l'impression d'être un camé comme les autres médecins avaient l'habitude de le faire. « Actuellement, c'est la caféine et la nicotine. » lâche-je avec un sourire, car ma consommation de tabac et de café a explosé depuis que je suis privé de mes autres poisons. « Avant, c'était la cocaïne principalement. Mais je n'ai jamais su dire non aux amphétamines si on m'en proposait, la morphine également un peu même si c'était plus rare… Et puis, l'alcool, aussi. » Oui, je n'ai jamais su refuser un verre, mais encore aujourd'hui, je suis persuadé qu'il ne s'agissait pas là d'une addiction, juste d'un mauvais mélange et que si je reprenais un verre de gin, aucun effet désastreux ne suivrait.
Je fais ma liste au Miller sans me soucier de ce qu'il peut penser de moi et je me permets même d'ajouter un petit commentaire. « Donc voilà pourquoi mon label exige ce suivi. Ils en avaient assez de me voir dans les tabloïdes. » Et oui, surtout un artiste qui n'a pas fait d'album depuis un moment déjà. « Ils souhaitent être sûrs que je ne vais pas péter un câble et perdre tout leur argent en allant sniffer ma coke dans un coin au lieu de faire mon album. Dans le fond, je les comprends. » Je hausse les épaules et je remarque que le médecin a récupéré suffisamment de tubes. Je desserre mon poing, appuie avec un bout de coton là où l'aiguille était pour éviter de mettre du sang sur ma chemise et je reprends la conversation.  « Mais dites… C'est avec vous que je vais faire mon suivi ou vous n'êtes là qu'en remplacement ? Je ne crois pas vous avoir déjà vu dans le coin par le passé… »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: Re: i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate) Mer 27 Déc - 0:34


The girls come easy and the drugs come cheap
We'll all stay skinny 'cause we just won't eat
nate & noah


Il n'y a carrément rien vous voulez dire. Ca fait deux semaines que je suis là et j'ai l'impression d'avoir tout fais. C'est sorti tout seul. En partant dans mon délire, il m'a entraîner dans des commentaires que j'aurais voulu éviter de faire en présence d'un habitant de cette ville. Sauf que Nate n'a pas l'air d'être un habitant comme les autres, loin de là. Mais c'est gentil de ne pas en prendre compte. N'importe qui aurait eu la même réaction, mais je me sens obligé de le remercier. Par principe. J'éviterais quand même la prochaine fois. Ou en tous cas, la prochaine fois dans ce cabinet. La déontologie, c'est important pour un médecin. Mais si un jour je croise la rockstar dans la rue, je ne me gênerais pas. Et vu le plaisir qu'il prend à dire les même méchancetés que moi, je sens que ça peut être très intéressant. Désolé, je suis sûr que ce n'est pas ce dont vous vouliez parler le plus. Les sujets qui fâchent ne sont agréables pour personne mais j'ai l'impression d'avoir enfoncé le couteau dans la plaie. Peu importe de toutes façons, le mal est déjà fait. Puis je vais simplement changé de sujets, histoire de ne pas paraître trop lourd.

Je finis par lui demander c'est quoi son problème, le pourquoi de la prise de sang. Ah la caféine. Je crois que c'est une drogue universelle, qui fait du mal à sa manière mais qui rend l'existence plus facile avec moins de dégâts. Woaw. La liste est courte, mais la puissance des substance que le Miles a pris est déjà pas mal. Vous vous en sortez pas mal pour un gars qui a testé toutes ces substances. Il a l'air en forme et son visage est dans un état plutôt normal. Soit il est résistant, soit il n'a pas été accro assez longtemps pour être ravagé. Les tabloïds. Et dire qu'ils se disent journalistes. Ce ne sont pas des journalistes, juste des gens qui répandent des rumeurs. Un peu comme les habitants de cette ville en fait. C'est bien de les comprendre, je suppose que ça aide à supporter la pression qu'ils mettent. J'utilise un verbe comme supposer parce que je n'ai pas envie de faire semblant de connaître le domaine, de comprendre ce qu'il vit. Parce que ce n'est pas le cas. La musique n'est qu'un truc que j'écoute et les drogues, les avoir tester une fois à l'université m'a largement suffit. Plus jamais. Bon, allez, dépêchons nous de leur montrer que vous allez bien. Nate s'installe sur la table tandis que je vais chercher le matériel. Je ne perd pas trop de temps et lui enfonce l'aiguille dans la peau tout en le prévenant, même si ça n'a pas l'air de le perturber plus que ça.

Attention, je vais retirer l'aiguille. Mais il s'est déjà mis au boulot tout seul en saisissant un coton pour appuyer sur la piqûre. Si tous les patients étaient aussi faciles que lui, ma vie en serait des plus belles. Sauf que la plupart de mes patients n'ont malheureusement pas son si jeune âge. C'est normal, je suis nouveau en ville. lui dis-je en souriant à moitié. Les habitants me répétant sans cesse que tout le monde se connaît ici, je suis presque étonné de sa question. Mais je suppose qu'il est comme moi, qu'il n'est pas du genre à faire autant attention aux gens. J'ai fais des études de chirurgie à New York. Je rassemble les tubes, les placent dans une petite pochette plastique avec une étiquette d'analyse. Et disons que certaines raisons personnelles m'ont poussées à déménager ici. J'ai tenté de trouver un poste à l'hôpital mais ils n'avaient rien pour l'instant ... Rien d'intéressant, rien qui pourrait assouvir ma soif de sensations fortes. Mais je me demande encore comment j'ai pu penser à ça en arrivant ici. Alors me voilà ici, à gérer tous les patients du docteur je ne sais plus quoi parti à la retraite. Son nom, je m'en fou. Ce que je sais, c'est qu'il me laisse tout sans réelles explications, trop occupé par son déménagement sur une île paradisiaque.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : balaclava (avat) tumblr (gifs) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7833
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate) Lun 8 Jan - 19:32

Climb these hills
I'm reaching for the heights
And chasing all the lights that shine

Il n'y a carrément rien vous voulez dire. Je souris tout en poussant un soupire en entendant le médecin s'exprimer. En effet, il n'y a rien. Pas étonnant que je sois tombée dans la drogue si facilement. Je hausse les épaules, désolé pour cet américain qui ne semble pas à sa place. « On s'y fait, à force. » Oui, je viens de Liverpool, une ville animée jour et nuit par la musique et les fêtes puis je me suis retrouvée ici à la recherche du calme, de la sérénité et surtout, de l'inspiration. J'ai trouvé toutes ces choses là, et même plus tard, je n'ai pas jugé utile de retourner dans ma ville natale.
Toutefois, le Miller constate qu'il a dépassé les bornes et même si je ne dis rien pour l'enfoncer, c'est clair qu'il a dépassé les limites professionnelles, même si je suis plus que comblé qu'il me considère comme un cas intéressant. Oui, je dois le changer de la petite routine qu'il vit depuis deux semaines. Enfin, il a un patient dans sa tranche d'âge et qui ne porte pas de dentier. Enfin, il peut utiliser des termes que les patriarches octogénaires ne comprennent pas. Enfin, il peut faire ressortir le jeune homme en lui en plus du médecin.
Je remarque que sa jeunesse m'aide à me confier. Ainsi, c'est plus facile pour moi de lui faire la liste de mes démons. Il semble impressionné, mais je me doute bien que ce n'est pas quelque chose de positif. Pour étonner un médecin sur une consommation de drogues, c'est que j'ai dû y aller fort. Et oui, j'y suis allé fort, sinon je n'aurais pas terminé en cure de désintoxication après avoir été à deux doigts de crever dans une overdose. « Je suppose que j'ai de la chance. » De la chance de m'en être sorti, de la chance de ne pas avoir été addict pendant des années avant de commettre un faux pas… De la chance d'être encore en vie. Je déglutis et c'est douloureux. « Le truc, c'est que c'est si facile d'avoir accès à de la drogue. Il suffit de graisser la patte à des médecins qui n'ont pas vraiment d'éthique et le tour est joué. » Une prescription pour de la morphine renouvelable contre un chèque rédigé avec un bon montant. Je ne compte plus les chèques que j'ai pu rédiger, les billets que j'ai pu sortir pour oublier un peu cette peine qui se gangrenait. « J'aurais pu faire pareil pour cette prise de sang… Mais j'ai envie de me prouver à moi-même que je peux le faire. Je peux rester clean. » Et c'est bien pour cette raison que je me retrouve devant un médecin que je ne connais pas - qui ne me connait pas, et qui ne me trafiquera pas mes résultats en faisant une prise de sang à quelqu'un de clean. J'arrête de choisir la facilité - pour l'instant, en tout cas.
L'Américain me pique, prend le nombre de tubes dont il a besoin et retire l'aiguille. Les piqures, j'y suis habitué, aussi, même s'il ne s'agissait jamais de prises de sang et même si je n'aimais pas vraiment ça - souvent, c'est le plus simple et le plus rapide pour tomber dans un coma profond et ne plus rien ressentir.  
Je demande alors à mon interlocuteur ce qu'il fait ici, et il me confirme ce que son accent trahissait déjà : il est américain et qui plus est, il vient de New-York. Je hoche la tête, nostalgique des quelques moments euphoriques que j'ai déjà passé dans la grande Pomme. « Oh… Je vois. Passer de la chirurgie à un généraliste, ça doit faire un sacré changement. Mes parents sont chirurgiens et je les imagine mal faire autre chose. » Cette situation est plutôt cocasse en y réfléchissant alors je souris davantage et je reprends. « Bon courage en tout cas, pour l'adaptation et tout ! Tenby n'a rien de New-York. » Non, le dépaysement doit être des plus complets pour le brun. « Mais j'ai quand même quelques adresses pour sortir et faire la fête dans le coin, si jamais ça vous intéresse » Bien sûr que j'ai des adresses - sinon je ne serais sûrement pas là.

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(amanda, nate, gwen)
RAGOTS PARTAGÉS : 380
POINTS : 836
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (10/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : beau, grand, gentil, serviable ... mais avec sa batterie, je ne le sens vraiment pas.



MessageSujet: Re: i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate) Ven 12 Jan - 0:57


The girls come easy and the drugs come cheap
We'll all stay skinny 'cause we just won't eat
nate & noah


Je passe mon temps à comparer New York à Tenby alors que je ne devrais pas. Tentant toujours d'être dans le positif, je n'y arrive pas cette fois. Et le brun qui se met à être d'accord avec le fait que les occupations ne sont pas nombreuses ici. Je suppose. Comme il dit, je suppose qu'on s'y fait. Je crois qu'en choisissant de venir vivre ici, on s'oblige d'une certaine manière à de toutes façons s'y faire. Je me sens bien à parler avec ce genre de patient, même un peu trop bien. Il le remarque et je me remets à ma place après quelques déclarations un peu déplacées. Puis c'est à son tour de se confier à moi. Beaucoup de chance. Mais ça fait du bien d'en avoir un peu dans votre cas vu votre situation actuelle. Un peu de chance de temps en temps quand ta vie ne ressemble à rien. Je me souviens de ce petit truc qui te fait du bien, de ce petit coup de chance que j'ai eu quand je pensais abandonner les études de médecin. Ça n'a pas duré longtemps mais quand je repense à mon soulagement, je me dis que Nate peut être content d'avoir eu ne serait-ce que cette chance, même s'il aurait sûrement préféré l'avoir ailleurs.

Je l'écoute alors que je comprends que pour le Miles, les souvenirs sont assez douloureux à exprimer. Et bien, on peut dire que vous avez de la chance que j'ai une éthique. me sentais-je obliger de préciser. Je n'ai jamais eu à faire avec ce genre de cas à l'hôpital mais je pense quand même que j'aurais ri au nez de la plupart qui aurait essayer, envoyant leur argent dans les airs. Des gestes un peu brusques mais qui feraient comprendre qu'un métier comme le mien doit être respecté. J'applaudis l'effort. Je préciserais que vous étiez de bonne volonté dans votre dossier. C'est vrai que le geste n'est pas mal, même si dans le fond, il aurait pu tenter de me soudoyer pour une prescription. J'hésite à le souligner, à lui rappeler que je ne l'aurais jamais fais mais à la place, je préfère me concentrer sur ce qui a de positif. Continuez dans cette voie là et vous serez débarrasser de moi assez rapidement. Pour un test, ce petit mot d'encouragement n'est pas trop mal. Je passe énormément de temps à essayer la compassion, l'empathie et toutes sortes de trucs qui pourraient aider les patients à se sentir bien. Et pour une fois, je pense que ce n'était pas trop mal. Je finis de lui prendre du sang puis retire l'aiguille tout en le prévenant.

Tout en mettant les flacons de sang dans un petit sachet, je réponds à la curiosité du musicien à mes côtés. J'évoque mes études, la belle ville de New-York, le changement de métier ou encore vaguement la raison personnelle qui fait que j'ai débarquer ici. J'apprécie qu'on remarque l'effort. C'est sûr qu'en voyant ses parents avoir le même métier que moi, c'est facile de comprendre le changement radical de métier. Tu passe d'une poussée d'adrénaline et de stress à soigner des arthroses et à prescrire des anti douleurs. De vrais drogués les vieux de cette ville, il leur faudrait un petit truc pour les réveiller un peu et comme ça, ils arrêteront de se plaindre que leur membre leur fait mal. Je l'ai compris dès que j'ai atterri à Swansea. Je ne vous raconte pas ma tête quand je suis arrivé ici. Oh oui, j'ai compris ce changement dès que je suis descendu de l'avion et Swansea, c'est la plus grosse ville Galloise. Enfin, je crois. Ce n'est pas comme si je m'étais renseigné avant de venir. Oh. Surpris par son invitation, j'ai du mal à comprendre ce qu'il se passe au début. Je crois que c'est la première fois que quelqu'un me propose autre chose que d'aller boire un thé. Avec plaisir. Je pense que je n'aurais pas mieux comme guide. M'asseyant sur ma chaise, je souris sincèrement et répond positivement à son invitation. Je savais que ce garçon me changerait la vie dès qu'il est rentré dans mon cabinet, mais je n'avais pas idée à quelle point. Je vous donnerais une de mes cartes, c'est mon numéro personnel qui est écrit dessus. Je fouille sur mon bureau alors qu'en fin de compte, les cartes sont devant moi. Je lui en tends une puis reprends son dossier pour y noter quelques détails. Bon, juste quelques questions puis je vous laisse tranquille. La dernière fois, quelle fréquence ... Des petits détails mais des détails qui m'aideront à savoir ce qu'il en est. Puis après, je le laisse. Je laisse mon dossier préféré de la journée et me réjouis presque de notre prochain rdv. Comme quoi, je ne vais peut-être pas passer les prochaines journées à m'ennuyer comme un rat mort.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : balaclava (avat) tumblr (gifs) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7833
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate) Sam 13 Jan - 7:22

Climb these hills
I'm reaching for the heights
And chasing all the lights that shine

Beaucoup de chance, répète-t-il et je reste neutre même si intérieurement, j'ai envie de hausser les épaules avec nonchalance. Certainement qu'un tel geste ne sera pas le bienvenu dans un tel contexte. Non, je préfère éviter de lui faire comprendre que parfois, l'idée de crever de cette foutue overdose n'était pas aussi horrible que ça. Surtout durant les premiers jours du traitement. Je me rappelle encore cette sensation de manque, ces crampes qui me faisaient tellement mal et surtout, les quelques hallucinations qui venaient avec. Les crises de larmes, elles ont été nombreuses pendant le traitement, mais ça aussi, je me garde bien de le dire au médecin - je me garde bien de le dire à quiconque en fait - même si ce dernier doit certainement savoir à quoi ressemble une crise de manque. La chance, j'espère en avoir encore quelques temps… Après le scandale de cette overdose et celui de cette fille qui a clamer presque tout au long de sa grossesse que j'étais le père de son enfant avant de se rétracter au dernier moment, mon image n'est pas des plus redorée. Oui, encore un peu de chance… Et un nouvel album qui se vendent par millions serait apprécié.
« Merci. » Lâche-je lorsqu'il avoue remarquer mes efforts. Je souris, content que quelqu'un se rende compte des efforts que je fournis pour remettre ma vie sur les rails et plus précisément ma carrière.

Enfin, je suis de plus en plus satisfait quand je vois que la discussion ne tourne plus autour de moi. J'en apprends un peu plus sur ce jeune médecin et j'en viens même à lui proposer de lui montrer les bons endroits où sortir. Je me rends compte après coup que cette offre n'est peut-être pas très orthodoxe, mais le Miller l'accepte quand même et mon sourire s'agrandit. Il faut dire que je ne suis pas le premier à ne pas être très professionnel depuis que nous sommes dans ce cabinet. « En effet, je suis probablement le meilleur guide que vous puissiez trouver dans le coin. » Rigole-je. Il faut dire qu'arriver seul dans ce trou paumé, ça ne doit pas être facile. Heureusement, j'avais Penny à mon arrivée, sinon je ne serais jamais venu me perdre ici, peu importe à quel point j'avais besoin de calme et de sérénité pour retrouver l'inspiration. Toutefois, le docteur semble déstabilisé par ma proposition car il commence à s'emmêler les pinceaux, oubliant que ses cartes de visite sont juste devant lui. Je souris, amusé mais pas moqueur pour autant et je mets ladite carte dans la poche de ma chemise. « Super, je vous contacterai alors. Vous verrez, le Pays de Galles peut avoir du charme, parfois, il suffit juste de s'éloigner de tous ces octogénaires. » Cette idée de faire un tour des bonnes adresses au Miller me plait vraiment, mais pour sûr, j'attendrai quelques jours avant de le contacter afin de ne pas avoir l'air désespéré.

Hélas, la parenthèse était trop belle pour durer et bientôt nous sommes de retour à mon cas. Heureusement, il annonce qu'il s'agit de la fin de l'interrogatoire et ça c'est un soulagement. Pas que sa compagnie est désagréable, au contraire, mais plutôt que je n'aime pas devoir m'exprimer sur mes addictions. « Mon dernier rail… C'était au moment de l'overdose. Et pour la fréquence… Disons que c'était progressif. J'avais déjà pris un peu de coke quand j'étais étudiant, pendant des soirées. Et puis… Ca allait. C'était vraiment occasionnel, jusqu'à il y a trois ans. Pour la faire simple, c'était après une rupture… J'ai commencé à pas mal déconner. Et puis une seconde rupture et là, j'ai vraiment merdé. » Je parle de Serena comme d'une rupture alors que ça n'en n'était même pas une. Elle en a juste choisi un autre et elle en avait le droit… Nous n'étions pas ensemble.  « Je me suis mis à travailler énormément, à m'entourer de personnes pas vraiment fréquentables, à faire la fête toute la nuit et à avoir du champagne comme petit déjeuner. C'était… Trashy, comme environnement. Alors forcément, pour tenir le rythme, j'avais besoin de remontants. » Et quels remontants… Ils ont failli m'envoyer dans la tombe. « Mais tout ça, c'est terminé. J'vous jure, avoir une groupie qui crie que son enfant est le votre et ne pas être capable de savoir si c'est vrai ou pas… C'est vraiment trop. » Oui, ce n'est pas l'overdose qui m'a fait comprendre que j'avais un problème… C'est vraiment cette fille. « Enfin bon… J'espère que vous n'aurez jamais à connaître ça… Vous avez tout ce qu'il vous faut, sinon ? » Demande-je, espérant en avoir terminé pour aujourd'hui. Assez de mes histoires personnelles et surtout de mes erreurs. En parler ne résoudra plus grand chose à présent et je suis le seul sur lequel je peux compter.
Je remets ma veste dès que j'obtiens le feu vert de l'Américain et je prends la porte, lui promettant à nouveau de le contacter pour le sortir de sa misère Galloise.

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate)

Revenir en haut Aller en bas

i want a new tour bus full of old guitars, my own star on hollywood boulevard. (nate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-