AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

we will always find each other. (dylana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
RAGOTS PARTAGÉS : 321
POINTS : 612
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (04/08/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : underco.



MessageSujet: we will always find each other. (dylana) Sam 2 Déc - 15:19


god will bring the right person into your life at the right time.
dylana & noah


C'est difficile de s’accommoder à une ville comme Tenby mais j'avoue que j'ai du mal à m'y mettre, à essayer. Je continue de me demander pourquoi je suis venu voir un père qui ne me connaît pas, tandis que l'idée de revoir Dylana, tant le hasard m'a donné un coup de main, facilite l'effacement du négatif de ma réponse. J'avais mis deux semaines à m'installer chez moi, attendant surtout mes meubles qui ont parcourus des milliers de kilomètres. Puis j'ai mis une semaine à installer mon cabinet médical, le rendant assez confortable pour les campagnards qui vont me servir de patients. Bonjour. Je suis le Docteur Miller. Je sers des mains, prends des dossiers pour suivre les cas, guéri des rhumes, prescrit des médicaments pour la grippe. Rien de bien excitant, mais un bon moyen pour que les habitants prennent conscience de ma présence, même si, en fin de compte, j'aurais préféré qu'ils m'oublient. La recherche sur des secrets que je garderais est agaçante, mais je dois faire avec si je veux continuer à vivre de mon métier.

J'ai fais ce qu'il fallait, enchaînant les sourires des plus faux histoire de m'intégrer. Mais j'ai beau les détester tous, me trouver bien meilleur qu'eux, j'ai dû faire un effort pour que la populace puisse m'aider. Je sais que Dylana vit ici, mais c'est difficile de savoir où sans lui envoyer de messages. J'aurais pu le faire, mais je ne sais pas si j'ai hésité parce que j'avais envie de lui faire la surprise ou simplement parce que ça aurait accéléré le processus de retrouvailles. J'ai pris un petit jour de congé après avoir reçu du monde pendant presque 6 jours et je me suis rendu dans des endroits habituels. Je n'ai pas demandé au serveur du café qui avait l'air bien trop fatigué pour me donner des informations ; j'ai d'ailleurs failli me renverser mon café dessus, il avait mal refermé le verre. Par contre, la boulangère avec son large sourire et sa bonne humeur semblait être du genre à tout savoir. Merci beaucoup. Je lui ai posé mes questions le plus naturellement du monde, faisant comprendre que je n'étais ni du genre tueur, ni du genre harceleur. Elle a du y croire très vite vu la vitesse à laquelle elle m'a donné l'adresse du travail de la brune. Je prends mon paquet de croissant, fait un dernier signe de la main et part directement vers le bâtiment indiqué. Avec un gps, bien sûr.

J'inspire et j'expire, restant de marbre devant la porte d'entrée. J'ai la trouille de rentrer, de la voir et de faire remonter tous ces sentiments beaucoup trop fort pour moi. J'ai peur de ne rien gérer et de faire une bêtise qui gâchera tout. Sauf qu'il est hors de question de faire face à une première et d'ainsi me laisser guider par quelque chose qui m'effraie. Je passe la porte, bien plus déterminé que tout à l'heure. J'avance dans l'agence avec confiance, la tête levée, le torse bombé. Il n'y a pas grand monde la pièce, mais je dois regarder dans chaque coin avant de tomber sur celle que je chercher. Cette longue chevelure brune, cette peau crémeuse, son parfum qui arrive jusqu'à mes narines. Il ne manque plus que ces yeux verts et je me rendrais à l'évidence ; la Meylir n'a absolument pas changer. Elle est concentrée mais je n'ai pas envie d'attendre qu'elle relève la tête pour faire sentir ma présence. Je pose mes mains sur le dossier de la chaise juste en face d'elle, lâche les premiers mots qui me viennent à l'esprit. Bonjour. J'aimerais réservé un voyage pour l'Italie. Je suis fier de ma trouvaille, m'applaudis intérieurement. Je n'ai pas parlé très fort, mais je suis sûr qu'elle m'a entendu. Dylana a beau être aussi fier et aussi libre que je le suis, je suis sûr que je l'ai manqué. Vous pouvez m'arranger ça ? J'ai laissé tellement de beaux souvenirs là bas la dernière fois que je suis allé. Je souris largement quand elle lève la tête, même si je lui avoue directement une de mes faiblesses. Les retrouvailles devaient forcément bien se dérouler mais j'ai le sentiment que ça se passera encore mieux. Et je me trompe rarement.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - vampirella ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan - Evan. A venir : Ainhoa - Brendan

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2))
RAGOTS PARTAGÉS : 318
POINTS : 1106
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Dernièrement, ça s'est compliqué.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Jeu 7 Déc - 16:19



Après avoir parcouru les quatre coins du monde, Dylana devait se résoudre à une vie plus calme et rangée. Ainsi, son retour récent à Tenby s’était accompagné d’un emménagement chez sa cousine et d’un nouveau travail à l’agence de voyages du coin. Au cours de ses années en vadrouille, elle avait réussi à décrocher un diplôme dans le domaine du tourisme, juste une petite école ordinaire, trois années vite faites, formation rapide à défaut d’une meilleure option pour elle puisqu’elle avait dilapidé l’héritage familiale en voyages divers et variés. Dylana ne deviendrait pas banquière, avocate ou médecin. Pourtant, elle ne regrettait pas d’avoir voyagé à travers le monde et vécu toutes ces expériences car non seulement elle en était ressortie grandie mais certaines rencontres avaient été plus marquantes que d’autres. Pour ces raisons-là, la jeune femme ne pourrait pas éprouver de regrets mais de ne pas avoir tout dit à sa famille certainement. Forte de son passé riche en voyages aventureux, la brune avait donc réussi à se faire engager assez rapidement dans le coin, pour un job qui lui permettrait de subvenir à ses besoins immédiats mais probablement pas de mener la grande vie comme avant. Aujourd’hui, elle entamait sa troisième semaine de travail. Le bureau était occupé par trois conseillers en voyage et un autre local séparé était réservé à une responsable. Comme tous les matins depuis ces derniers-temps, la jolie brune s’installa derrière son écran d’ordinateur et consulta les mails reçus. Avec les technologies actuelles, la plupart des gens posaient leurs questions en ligne ou par téléphone, et ne se déplaçaient à l’agence que s’ils recherchaient de plus amples informations ou souhaitaient un contact humain particulier. Toujours en apprentissage des procédures en vigueur dans son travail, Dylana se plongea ensuite dans un dossier fictif où les clients se plaignaient des logements qui avaient été choisis pour eux. Elle avait pour tâche d’essayer de résoudre le problème et de trouver des solutions, et d’ensuite aller présenter son travail à la responsable qui lui filerait finalement les bons conseils à appliquer en cas de situation réelle. Dylana avait appris à gérer ce genre de situation lors de sa formation mais une petite piqûre de rappel n’était jamais de trop. Un premier client arriva dans l’agence, mais il n’était que de passage pour demander des catalogues sur certains pays asiatiques. Après quelques vagues conseils donnés par une collègue de Dylana, il décida de feuilleter les magazines des offres chez lui à tête reposée et de repasser en cas de besoin. La jeune femme qui avait brièvement écouté les bribes de conversation se replongea dans le cas qui l’occupait. Elle n’entendit que vaguement la sonnerie qui annonçait l’entrée d’une nouvelle personne dans l’agence. Ainsi, elle ne releva pas la tête immédiatement et écrivit sur papier une idée qui venait de lui traverser l’esprit. Ce n’est que lorsque la voix s’adressa directement à elle que son sang se figea. Non, impossible. « Bonjour. J'aimerais réserver un voyage pour l'Italie. ». La référence était on-ne-peut-plus-claire. L’Italie. Une foule de souvenirs remonta en elle, des souvenirs matérialisés au travers de Noah… et de leur fameuse promesse. Elle releva les yeux, toujours silencieuse, muette de surprise, tandis qu’il poursuivait en ravivant lui aussi cette merveilleuse période italienne. Après quelques secondes pour retrouver son calme, alors que tout vacillait et bouillonnait à l’intérieur d’elle, Dylana répondit sur le même ton léger. « On devrait pouvoir trouver quelque chose oui, l’Italie est une destination magnifique et… inoubliable. Vous souhaitez partir seul ou à plusieurs personnes ? » Cette fois, un sourire évident s’invita sur ses lèvres. Elle ne pouvait plus contenir son excitation, pire sa joie, de le retrouver ici si soudainement. « Noah… c’est fou… mais comment tu t’es retrouvé ici ? » Souffla-t-elle, espérant être discrète mais sans parvenir à cacher sa fébrilité. Ses deux collègues, une vieille harpie et une jeune lassée de son boulot, avaient déjà relevé les yeux et se demandaient jalousement ce que ce bel inconnu avait en rapport avec la nouvelle recrue. L’intérêt du jour se déroulait en ce moment-même à l’agence. Au diable la fierté, au diable la bienséance. Dylana s’était retenue de manifester quelconque marque trop évidente mais elle était tellement contente de le retrouver par surprise et il lui avait tellement manqué qu’elle ne put s’empêcher de se lever, de contourner son plan de travail et de sautiller dans ses bras en guise de retrouvailles. « Je suis contente de te voir ! » Il n’avait pas beaucoup changé physiquement au cours des dernières années, il semblait juste… plus adulte comme elle, même si pour le moment, elle ressemblait plutôt à une petite fille qui venait de déballer son cadeau de Noël. Passé le moment de surprise, Dylana retrouva un comportement plus normal et s’éloigna plus timidement de l’autre côté du bureau. Il fallait assumer maintenant, elle ne pouvait pas se cacher derrière de faux-semblants et elle n’en avait absolument pas envie non plus. Noah était sûrement la seule personne à pouvoir susciter une réaction aussi fulgurante chez elle.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
RAGOTS PARTAGÉS : 321
POINTS : 612
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (04/08/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : underco.



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Dim 10 Déc - 22:12


god will bring the right person into your life at the right time.
dylana & noah


J'ai pris ma journée après une belle petite semaine de travail pour enfin me consacrer à Dylana, chose que je cherche à faire depuis un moment. Elle ne savait pas que j'étais là alors je me suis dis que j'allais lui faire la surprise, histoire de faire une bonne entrée. Je m'étais gentiment renseigné et j'avais fini par atterrir à son travail. J'y suis rentré après de longues minutes de réflexion et tente une approche originale. Inoubliable ... Je répète le mot, touché. Je sens mes joues rougir tandis que je cherche maladroitement à cacher cette petite dose de bonheur avec mes mains. Mais mon sourire me trahit. En duo. Avec une fille extraordinaire. Je suis sûr que vous vous entendriez bien toutes les deux. J'ai failli en dire tellement plus, mais ma retenue a pris le dessus et heureusement. Je la taquine un peu, joue mon rôle jusqu'au bout. Et je me dis qu'un petit voyage en Italie serait pas mal en fin de compte ; un plan que je garde pour plus tard. Des vacances qui feraient du bien. Longue histoire, je t'embêterais avec ça plus tard. Car je me connais, je vais me lancer dans des explications précises qui pourront gâcher des retrouvailles qui commencent assez bien. Quelle bonheur de la voir aussi contente de me voir, de la voir sourire de la sorte à l'idée qu'on soit enfin dans la même ville. Mais le hasard a voulu qu'on se retrouve au même endroit alors j'en ai profité. J'en ai profité pour venir te voir, pour venir voir si mon cœur s'emballe autant quand j'aperçois simplement ta longue chevelure brune. Et jusque maintenant, c'est totalement cas.

Cette distance évidente, ce manque de débordement obligatoire lorsque tu es au travail. Je suis le premier à le comprendre, à le respecter, mais j'avoue que je m'attendais à plus après autant d'années. Mais ce n'était qu'une façade qu'elle s'était contentée de tenir devant ses collègues. Je l'observe faire le tour de son bureau, sautillant et me sautant dans les bras. La même. J'ai l'impression que ça fait une éternité. Une éternité qui a duré bien trop longtemps quand tu repense à l'histoire qui nous relie depuis toutes ces années. Je la serre assez fort, comme si j'avais peur que la brune m'échappe à nouveau. Je redéfinis ses courbes du bout des doigts, me rendant compte que ma mémoire ne m'avait fait aucun défaut. Je sens la douceur de sa peau, l'odeur qui émane de tout son corps. Non de ... Ça faisait bien longtemps que je ne m'étais pas senti aussi émoustillé par la présence d'une fille. C'est à la fois excitant et effrayant. Tu es toujours aussi ... dis-je alors que Dylana s'éloigne, m'imposant à nouveau cette distance obligatoire. Je ne trouve pas le mot exact tant les compliments m'arrivent tous en même temps. Belle, magnifique, éblouissante, et j'en passe. Comment ça va ? Je baisse la tête, pose timidement la question. Je me sens stupide à poser la question, mais je me sens stupide depuis que je suis rentré dans le bâtiment. Je bafouille, je ne sais plus ce que je raconte et je suis gêné à l'idée de dire une bêtise. La totale. J'ai ma journée ... L'avantage d'être devenu le médecin de la ville. Une histoire que je lui expliquerais aussi un peu plus tard, tandis que mon sous entendu assez intense attendait une réponse du même niveau. Puis c'est une manière de lui faire comprendre que j'ai poursuivi ma carrière, mais que je me sens toujours aussi concerné par notre relation pour pouvoir me rendre libre. Je me suis dis qu'on pourrait rattraper le temps perdu. Allez chez moi ou chez elle, commander des pizzas, discuter ou simplement passer du temps ensemble. Croisant les doigts pour une réponse positive, je me mets à penser aux pires scénarios, à ses envies de faire autre chose que de passer du temps avec un amour de jeunesse.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - vampirella ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan - Evan. A venir : Ainhoa - Brendan

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2))
RAGOTS PARTAGÉS : 318
POINTS : 1106
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Dernièrement, ça s'est compliqué.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Dim 17 Déc - 19:48



Noah continua sur la lancée de son arrivée et donna de nouvelles allusions à leur voyage en Italie quelques années auparavant, un secret bien gardé, bien gardé en raison de ce qu’ils s’étaient promis. Dylana n’avait rien oublié de cet engagement plus que sérieux. Se sentait-elle prête à se jeter dans ce grand inconnu ? Combien de personnes avaient-elles la chance de pouvoir dire que leur destin se tenait juste devant elles… et pour la deuxième fois ? La jeune femme était juste soufflée par sa présence, elle n’en revenait toujours pas. Ce n’était pas juste un vieil ami du passé qu’elle revoyait, pas un simple amour de vacances non plus, il représentait tout ce qui allait bousculer sa vie, tout ce qui allait la remettre en question de a à z. Elle avait beau essayer de chercher d’autres qualificatifs, elle en revenait toujours à la même conclusion. L’un comme l’autre pouvait nier la vérité, essayé d’enterrer ce qui s’était passé, l’issue en resterait la même, inéluctable, parce qu’ils seraient incapables de se mentir bien longtemps. D’ailleurs, Noah autant que Dylana ne cherchait pas à cacher l’émotion de leurs retrouvailles. Il n’était pas rentré dans l’agence par hasard sinon il aurait passé son chemin. Il s’était délibérément introduit pour la retrouver elle ; signe que même s’il ne l’admettrait pas aussi ouvertement, une partie de lui, consciente ou non, était prête à prendre le risque de cette folle promesse que les deux jeunes adultes s’étaient donnés quelques années plus tôt. Que faisait-il à Tenby ? Était-il venu pour une autre raison au départ ? Tout semblait corroborer cette idée car Noah expliqua que le hasard avait voulu qu’ils se retrouvent au même endroit, son arrivée dans le pays de Galles paraissait donc motivée par d’autres motifs à la base, d’autant qu’il n’aurait pas pu prévoir une venue en fonction d’elle puisqu’elle-même venait de rentrer depuis quelques semaines au bercail et personne ne le savait… Pure coïncidence. « Tu es dans un hôtel de la ville ? » Demanda-t-elle en l’invitant à s’asseoir en face d’elle après une étreinte plus chaleureuse et qui leur correspondait bien plus. Dylana restait juste un peu dans la retenue de façade à la fois par fierté mais surtout devant ses collègues. Mieux valait jouer le jeu tant qu’elle était à l’agence, elle serait plus libre de se lâcher après. Face à ces retrouvailles, Noah en perdait presque son latin, il ne trouvait pas les mots et la brune non plus, puisqu’elle était toujours sous le coup de la surprise. « Ça va mais je pourrai te parler plus librement ailleurs qu’ici… Et toi ? » Il lui lâcha alors une petite bombe, non pas seulement qu’il avait sa journée de libre mais qu’il était devenu le médecin de la ville. Clairement, Noah avait de véritables motivations pour avoir carrément lâché sa ville natale et être venu s’installer ici. « Quoi ?! Tu as carrément emménagé à Tenby ? » Dans ses souvenirs, Noah étudiait aussi pour devenir chirurgien, pas généraliste, signe que les deux avaient certainement beaucoup à rattraper l’un de l’autre. Malheureusement, contrairement à lui, elle n’avait pas sa journée et avait des horaires à respecter, d’autant plus qu’elle était nouvelle. Autant Dylana souhaitait s’échapper de son poste pour le reste de l’après-midi, autant elle ne pouvait pas tout abandonner au pied levé. « Je ne suis pas en congé comme tu le vois mais… je ne prendrai pas de pause et j’essaierai de m’arranger pour finir plus tôt aujourd’hui. C’est sûr qu’on a énormément à rattraper. Est-ce qu’on se rejoint disons vers 16h ? » La brune finissait vers 17h en principe mais en sautant sa pause, elle pourrait négocier un départ prématuré. C’était la seule possibilité, elle était coincée dans ce maudit endroit et ne pouvait se permettre le luxe de se faire virer alors qu’il s’agissait du seul job plus ou moins valable qu’elle avait réussi à trouver en aussi peu de temps, aussi près de chez elle et un tant soit peu en rapport à son secteur.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
RAGOTS PARTAGÉS : 321
POINTS : 612
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (04/08/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : underco.



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Mar 19 Déc - 0:57


god will bring the right person into your life at the right time.
dylana & noah


Et oui ! Et oui, j'ai emménager ici. Et oui, même moi j'ai du mal à y croire. Mais quand je vois à quel point ça la rend heureuse, je me dis que la décision n'était peut être pas totalement stupide. Bon, je te mentirais si je te disais que New-York ne me manquait pas. Rien que le climat qu'il y a ici ... Je fais mine de réfléchir, assez sur la chaise d'en face. J'ai manqué de luminosité dès le moment où j'ai atterri au Pays de Galle. Mais bon, tu connais New-York alors je vais arrêter de te rabattre les oreilles avec mes bêtises. J'étais loin d'être venu la voir pour des comparaisons ou même pour parler du climat. Le temps perdu est bien plus important. Pas de soucis. Et oui, je vais bien. Mieux depuis que j'ai vu un visage aussi familier que le tien. Mieux depuis que j'ai quitté ce cabinet rempli de péquenaud qui jouent les malades imaginaires. Mieux depuis les souvenirs de ma relation passée avec la jeune femme me sont revenus en tête, dans les moindres détails. Regardant autour de nous pour voir ce qui perturbe autant la brune, je remarque les regards que lui lance ses collègues. Je décide de faire le tour de la table et me penche pour arriver près de son oreille. Je ne sais pas si c'est ma présence ou juste le fait que je dérange ... Mais si ça peut t'aider à les faire enrager. Je pose un baiser sur sa joue, profitant du doux contact de sa peau. C'est électrisant et si ça n'était pas bizarre, mes lèvres n'auraient jamais décollé cette parcelle de peau. Elle finit par m'expliquer qu'elle était bloquée ici, mais qu'elle serait libérée vers 16H. Je serais là. Il faut que j'apprenne à connaître la ville de toutes façons. C'est dommage qu'elle soit coincée ici, mais je suppose que c'est un avantage d'avoir un travail comme le sien et d'être son propre patron. Puis quand je passe pas loin des collègues de la jeune femme, mon cerveau me confirme que j'ai vraiment un avantage.

****

Je regrette d'avoir entamé un tour de la ville, qui plus est à pied. De un, c'était beau, mais pas extraordinaire et de deux, il fait froid. Super froid. Mais disons que c'était un passage obligatoire et qu'en plus, si j'étais retourné à mon cabinet, je n'aurais jamais pu être libre pour accueillir la belle brune à la sortie du boulot. D'ailleurs, en jetant un dernier coup d’œil à ma montre, je me rend compte que ça approche. Je me retrouve dans la bonne rue assez vite, ma mémoire ne me faisant aucun défaut. Je passe chez un fleuriste pour prendre un petit bouquet puis je finis dans un café. Je m'étonne du romantisme dont je pourrais faire preuve mais il faut croire qu'on a tous ce côté bien enfoui en nous. J'ai presque peur, je n'ai tellement pas l'habitude d'être aussi doux, patient et attentionné ; surtout que quand j'y pense, la dernière fois que j'ai eu un geste de bonne foie comme celui ci, c'est quand j'ai fais une blague qui concerne le cancer et la perte de poids, précisant qu'il faut voir le positif à tout. Le pire jour de toute ma vie. Pas trop dur la journée ? demandais-je en la regardant sortir du bâtiment. Je rougis en l'apercevant, me gène de voir à quoi je pourrais bien ressembler. Cette fille fait vraiment ressortir tout ce qui a de mieux en moi. Des pivoines rouges. Je lui tends le bouquet, un large sourire dessiné sur mes lèvres. Et un café avec une pointe de lait. J'espère que ma mémoire est bonne. Bien sûr que ma mémoire est bonne, c'est juste une question basique, celles que nous sommes obligés de poser par politesse. J'ai réfléchi à notre programme et bon, vu que je ne connais aucun restaurant ici, je préfère te préparer à manger moi même. Je préfère l'avoir pour moi seul et la chouchouter pour me faire pardonner pour ce que j'étais à l'époque. Indécis, pas très constant mais surtout, à deux doigts de croire que nous ne nous retrouverions jamais. Si ça te va. Car en fait, ce que je veux surtout, c'est te voir seul et pas entourée de gens qui crient dans tous les sens. finis-je par lui dire, avant de boire une gorgée de mon café bien noir. Je compare avec New York sans réellement savoir si ça se déroule de la même manière ici mais quand on y repense, l'ambiance des restaurants est la même partout.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - vampirella ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan - Evan. A venir : Ainhoa - Brendan

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2))
RAGOTS PARTAGÉS : 318
POINTS : 1106
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Dernièrement, ça s'est compliqué.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Mar 19 Déc - 12:29



Quand on venait d’une mégapole comme New-York pour atterrir dans un patelin paumé comme Tenby, Dylana pouvait sans peine comprendre le choc pour Noah. Toutefois, il ne lui avait toujours pas expliqué les raisons de son emménagement en plein milieu du Pays de Galle. La jeune femme ne se priverait pas pour creuser le sujet dès qu’elle aurait terminé son service. Pour l’heure, elle devait prendre son mal en patience et continuer sa journée même si elle aurait préféré pouvoir rejoindre le médecin tout de suite. Il se leva alors pour la rejoindre de l’autre côté du bureau et se servit du regard inquisiteur de ses collègues pour s’amuser d’elles en déposant un baiser affectueux sur la joue de la Meylir. Dylana retint son souffle mais esquissa un sourire intérieur en imaginant la scène d’un point de vue spectatrice. Les deux autres greluches devaient se demander ce qui se passait entre ces deux-là. Noah lui confirma ensuite qu’il l’attendrait en ville et il quitta ensuite les lieux. La jeune femme avait l’impression que son esprit lui jouait des tours et qu’elle venait juste de voir un fantôme. Seules les questions mêle-tout de ses deux collègues style « C’est ton petit ami ? » lui confirmèrent qu’elle n’avait pas été victime d’hallucinations. Elle déjoua leurs interrogations par quelques pirouettes savantes et se reconcentra sur son travail. Fébrile, Dylana s’appliqua à retrouver un visage impassible et à terminer sa journée de la façon la plus professionnelle possible même si c’était difficile étant donné le sentiment euphorique et léger qui lui parcourait le corps. Comme promis, elle réussit à s’extirper une heure avant la fin réelle de son service et elle retrouva Noah vers 16h à quelques dizaines de mètres de l’agence de voyage. Lorsqu’elle arriva à hauteur du médecin, il lui demanda si la journée n’avait pas été trop compliquée. La brune hocha la tête d’un signe négatif mais n’eut pas le temps d’ouvrir les lèvres qu’elle reçut un beau bouquet de pivoines rouges entre les mains et un café à emporter comme elle les adorait le boire. Dylana ne savait pas si le plus surprenant était que Noah se souvienne de tout ce qu’elle aimait ou si c’était son attitude assez… romantique dans l’ensemble. Il n’était vraisemblablement pas venu faire ami, ami, signe que la promesse qu’ils s’étaient faite était encore bien ancrée dans leurs têtes. Touchée par l’attention, la jeune femme s’empourpra légèrement. Son regard émerveillé valait toutes les réponses. « Merci. Tu as très bonne mémoire, je te rassure. » Répondit-elle, en plongeant le nez dans les fleurs pour les sentir. Les pivoines rouges avaient été les fleurs préférées de sa mère et, à force de lui en offrir de temps en temps, son père lui avait transmis ce même amour. Elles avaient une symbolique forte, que ce soit de façon générale dans le monde mais aussi à un niveau plus personnel pour Dylana. Vu la saison hivernale, Noah avait eu de la chance d’en trouver chez un fleuriste étant donné qu’elles fleurissaient plutôt de mai à juillet. Quant au café, la Meylir but une gorgée pour se réchauffer au vu de la température glaciale de l’extérieur. Elle esquissa un nouveau sourire et acquiesça quant à la suite du programme. Dylana pouvait paraître sur la réserve, mais c’était parce qu’elle ne réalisait pas encore ce qui arrivait. La jolie brune emboîta donc le pas de Noah, qui précisa qu’il voulait surtout la voir seule, sûrement pour rattraper le temps perdu loin des oreilles indiscrètes de Tenby. « Oui, pas de soucis. Je te suis. »

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
RAGOTS PARTAGÉS : 321
POINTS : 612
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (04/08/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : underco.



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Jeu 21 Déc - 1:08


god will bring the right person into your life at the right time.
dylana & noah


C'est comme avoir vu le fantôme d'un passé lointain. D'un passé où j'étais un jeune homme indécis, incapable de savoir ce que j'attendais de la vie, mis à part devenir un chirurgien renommé aux USA. Mais un jeune homme avec des idées envolées quand il croisait le regard d'une magnifique brune comme Dylana. Ça été le temps de mes plus belles vacances d'été, ça été le temps de la plus belle promesse que j'ai pu faire à quelqu'un. Promesse que je n'ai jamais oublié mais avec laquelle j'ai essayé de faire quelque chose. Très concentré par mon internat, je me suis très peu sociabilisé mais j'ai tenté de me connaître et de savoir ce que j'attendais sentimentalement, histoire de m'imaginer avec une famille et non seul avec mes petits chats. Tant mieux, je voulais vraiment te faire plaisir. Ce que j'ai compris avec le temps, par contre, c'est que je pense me mettre dans une relation de la même manière que dans le travail ; à fond. Alors que je trouvais mon geste particulièrement romantique, je me souviens que c'est ce que je me suis promis d'être. Je veux être le prince charmant dont les filles rêvent quand elles sont gamines, celui sur qui elles pourront toujours compter. Par contre, il faudra juste accepter qu'être médecin, c'est tout pour moi. Même si être un généraliste était loin d'être mon rêve. J'habite près de la mer. lui dis-je après lui avoir parlé de plusieurs plans. La brune semble quand même sur la réserve, mais je reste persuadé que ce n'est pas mon comportement qui la rend comme ça. Pour la rassurer un peu, je m'approche et je lui mets une main au creux des reins pendant nous marchons vers la maison. Je bois quelques gorgées de café, histoire de me réchauffer un peu. Les hivers sont terriblement froids dans ce pays. Par contre, ne fais pas attention. Il n'y a que mon cabinet qui est arrangé correctement. Je dois encore déballé pas mal d'affaire. Je suis quelqu'un qui aime l'ordre et les choses rangées, mais il y avait encore quelques cartons présents dans les pièces vu le peu de temps que j'ai eu entre le déballage et l'ouverture de ceux ci. Je ne pouvais pas non plus mettre des mois à ouvrir le cabinet alors que le médecin avait déjà pris sa retraite depuis un long moment.

Le trajet est assez court mais nous permet de finir nos cafés bien tranquillement. Voilà. En guise de tada, je tends la main vers ma modeste maison, le bruit des vagues plus discret que d'habitude. Je t'en prie, rentre. Et fais comme chez toi. Je l'aide à enlever sa veste et me débarrasse de la mienne ensuite. Je vais vite voir dans la cuisine ce que j'ai pour pouvoir nous faire à manger. Je monte les escaliers et je passe directement dans la pièce citée un peu plus tôt. Je fouille les tiroirs, regardent les courses que j'ai faites ces derniers jours. Et quand j'ai une idée qui me traverse l'esprit, je vérifie que tous les ingrédients sont là. Mais vu qu'il est encore tôt, je m'en occuperais plus tard. On se contentera d'un apéritif pour l'instant et je sors une bonne bouteille de vin rouge du frigo. On peut se faire une pizza si tu veux. On pourrait la faire ensemble et je te montrerais les quelques trucs que j'ai retenu de notre voyage. Je passe de la cuisine au salon, une bouteille de vin et deux verres dans les mains. J'ai toujours eu une bonne capacité d'observation et j'espère que je me souviens encore des détails. Puis partager ce moment particulier avec la Meylir m'enchante assez bien. J'aime un peu trop tout ce qui touche à l'Italie. Barbera, un vin du Piémont. C'est une de mes dernières bouteilles, ce qui me fait penser que je devrais absolument refaire des courses. Je nous sers des verres et lui en donne un avant de boire une gorgée. Bon. Pose les moi, toutes les questions qui te brûlent les lèvres. finis-je par lui dire en rigolant, un énorme sourire sur les lèvres. Je sais que la première devrait être comment j'ai atterri ici, mais c'est mieux de la laisser parler d'abord.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - vampirella ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan - Evan. A venir : Ainhoa - Brendan

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2))
RAGOTS PARTAGÉS : 318
POINTS : 1106
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Dernièrement, ça s'est compliqué.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Ven 22 Déc - 11:40



Alors que Dylana restait encore sur la réserve parce qu’elle ne réalisait pas ce qui arrivait et parce que les grandes effusions n’avaient jamais été un trait de caractère très prononcé chez les Meylir, elle emboîta le pas à Noah qui lui apprit qu’il vivait près de la mer et se rapprocha d’elle en passant un bras dans son dos de façon à ce qu’ils marchent côte à côte. La jeune femme but quelques gorgées de son café pour se réchauffer car lorsqu’elle respirait, son oxygène se cristallisait en petite fumée froide dans l’air. Tandis qu’ils approchaient de la maison du médecin, Noah lui signala de ne pas prêter attention au désordre ambiant ; il n’avait pas terminé de déballer tous ses cartons au vu de son emménagement récent. « Je comprends. Je suis revenue à Tenby depuis peu et je dois encore finir de ranger toutes mes affaires. » Expliqua-t-elle brièvement, un sourire aux lèvres. Son travail étant encore tout récent et ses économies étant au ras des pâquerettes, Dylana avait eu la chance d’avoir sa cousine qui l’avait accueillie chez elle à la fois pour aider la Meylir et pour avoir une personne de soutien vu le décès récent de son mari. La brune n’avait ainsi pas à se soucier de gros frais pour le logement où elle habitait. Quant à Noah, il connaissait suffisamment Dylana pour savoir qu’elle n’était pas la maniaque du rangement. « Par contre, pourquoi exerces-tu comme généraliste ? Tu n’as pas postulé comme chirurgien à l’hôpital de Swansea ? C’est à une heure d’ici en voiture. » Demanda-t-elle curieuse. Elle évitait la question de la raison de sa venue ici puisque Noah lui avait précisé qu’il préférait attendre d’être à l’abri des oreilles indiscrètes de Tenby mais elle ne comprenait pas pourquoi, quitte à choisir un poste où exercer, il n’avait pas postulé dans le centre hospitalier le plus proche. Leurs cafés terminés, ils arrivèrent enfin devant la maison de Noah, endroit cosy et assez spacieux. Dylana n’avait pas besoin de demander s’il l’avait achetée, elle avait vu cette maison en vente dans les petites annonces du journal local et chez des agents immobiliers. Si Noah avait grillé d’importantes économies pour s’installer à Tenby, la raison devait être sacrément importante, et cette raison n’était sûrement pas elle, car il n’aurait sans doute pas pris le risque de telles dépenses sans d’abord l’avoir revue et s’assurer que leur promesse représentait toujours ce qu’elle avait été. Un fausse cérémonie à deux en Italie, une promesse d’engagement quand ils seraient prêts à se poser et qu’ils auraient pris le temps de bien s’amuser avant de se retrouver pour de bon. Ce n’était pas des mots à la légère, c’était… juste dingue, d’autant plus quand les deux anciens amoureux de vacances avaient laissé le hasard œuvrer pour qu’ils se retrouvent, sans chercher à forcer le destin. La réponse ne pouvait être plus claire. Sur l’invitation de Noah, Dylana entra à l’intérieur et retira sa veste, qu’elle lui tendit. Il s’éclipsa alors aussitôt dans la cuisine pour voir ce qu’il pourrait préparer à manger. Pendant ce temps, le regard de la jeune femme se perdit dans la décoration sommaire du hall d’entrée, quiconque s’introduisait dans la maison aurait constaté que le médecin venait de s’installer comme il l’avait expliqué. La brune se dirigea ensuite vers le salon où elle déposa les fleurs sur la table et où Noah la retrouva pour lui proposer de préparer une pizza ensemble tout en lui rappelant quelques souvenirs au passage de leur voyage italien. « Volontiers. » Autre trait caractéristique des Meylir : ils parleraient rarement pour faire du vent et s’en tenait à l’essentiel, au point de passer pour des taiseux, même si le frère de la jeune femme était champion toute catégorie en la matière. Le Miller lui tendit alors un verre de vin rouge délicieux, qu’il avait eu l’occasion de goûter, à l’époque. Pas de doute, Noah lui sortait le grand jeu des souvenirs, de leur voyage… « Je n’ai rien oublié non plus. Excellent choix de vin. » Répondit-elle toujours aussi sobrement et toujours le sourire aux lèvres. Dylana trinqua avec Noah et but une gorgée. Avant de poser ses premières questions plus directes comme le lui suggérait son hôte, elle s’arrêta d’abord sur un détail dont elle ne revenait toujours pas. « C’est fou quand même… Je ne suis pas revenue ici depuis longtemps et je débarque il y a quoi… un peu plus d’un mois pour revenir définitivement, et peu de temps après, te voilà aussi. Je sais qu’il y a une autre raison à ta venue, mais je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est complètement dingue comme histoire ! » Dylana marqua une pause pour reprendre son souffle, puis elle s’engagea dans les deux-trois premières questions qui lui brûlaient les lèvres. « Tu te doutes de la première que je vais poser. Comment as-tu fini ici et surtout pourquoi ? » La jeune femme avait d’autres interrogations qui se bousculaient les unes après les autres mais elle lui donna le temps de répondre à la principale d’entre elles.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
RAGOTS PARTAGÉS : 321
POINTS : 612
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (04/08/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : underco.



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Mer 27 Déc - 1:38


god will bring the right person into your life at the right time.
dylana & noah


Si je pouvais, je me baladerais à travers la ville toute la journée, tant que Dylana est à mes côtés. Mais tu connais mon amour pour l'ordre. Ce n'est pas grave de se trouver dans mon cas quand on vient d'emménager mais j'aime tellement l'ordre, j'aime tellement que tout soit ranger que j'ai du mal à rester comme ça. Et pourtant, avec mon nouveau travail, je n'ai simplement pas le choix. J'ai voulu, mais il n'y avait plus de place en chirurgie orthopédique. Et retirer des thyroïdes toute la journée, très peu pour moi. Remettre les os en place, les reconnecter, les casser, les couper ... La chirurgie orthopédique m'a toujours offert des millions de scénarios différents qui augmentent ma dose d'adrénaline, la pointant au plus haut. Bien que, généraliste c'est pas trop mon truc non plus ... Mais au moins, je travaille à la maison. J'essaie de voir le côté positif de la chose, en me disant que même si je n'opérerais pas avant de longues années, le travail à domicile à ses avantages. Espérons que ce soit encore le cas dans quelques mois, espérons que je n'ai pas pété un plomb, envoyer tout en l'air et tout le reste. On arrive à la maison, on s'installe et je lui parle du programme de la soirée avant de lui proposer un verre de vin.

Merci. J'y tenais à ce vin, pour ce soir. Mais en général, je l'apprécie pour n'importe quelle occasion. Désolé, dis le si j'en fais trop. Je veux dire ... Je suis tellement content de te retrouver que je ne sais pas trop comment je dois agir. Je joue sur la franchise comme à chaque fois, surtout que sa présence me rend assez nerveux. Au point que j'en perd mes moyens. Heureusement pour moi, elle revient sur cet excellent hasard qui nous a réuni. C'est le destin. Le destin qui nous a réuni, le destin qui a fait en sorte qu'on se retrouve. Je n'ai jamais cru à ces bêtises parce que je me suis toujours basé sur des faits scientifiques, me prouvant plusieurs fois que tout a une explication. Mais je devais avouer que là, je n'en avais aucune de raisonnable. Alors me voilà en train de faire le romantique, à parler comme un romantique. Je sais que c'est stupide comme réponse, mais il y a quelque chose ou quelqu'un qui tenait à nous voir réuni. Qui tenait à voir si notre promesse serait respectée, si nous irions jusqu'au bout. Nous avions eu quelques années devant nous pour profiter de la vie mais là, nous étions enfin posé, enfin calmé. Ou en tous cas, je le suis de mon côté.

Pourquoi. Une question qui veut tant dire et en même temps, pas grand chose. Je bois une gorgée et me prépare mentalement à lui répondre. Je ne suis pas gêné en sa compagnie et je sens même que les mots vont sortir facilement. L'avantage d'être en sa compagnie. Alors, par où commencer. L'histoire est simple, mais c'est toujours difficile de trouver le début assez juste. C'est mon père, qui m'a amené ici. J'ai toujours porté son nom de famille alors qui sait, tu le connais peut-être ... J'ai même une demi sœur apparemment. Qui sait, la brune m'évitera peut-être les recherches à travers la ville et m'indiquera directement l'endroit où je pourrais le rencontrer. Je n'en espère pas autant, surtout que je n'ai pas envie que notre soirée tourne autour de ce sujet un peu ... Délicat. Maman est décédée il y a peu et avant de partir, elle m'a confié la véritable histoire sur mon père. C'était un amour de vacances, un amour qu'elle a vécu de manière très intense alors qu'elle savait que ça n'allait pas durer. Je baisse la tête en repensant à la mort de ma mère, boit quelques gorgées de vin pour me donner du courage et éviter d'être triste le reste de la soirée. Le reste de l'histoire est un peu plus beau, me rappelle même notre histoire à nous. Sauf qu'elle se termine mieux et qu'il n'y a pas d'enfant dedans. Quand il est parti, c'est là qu'elle a eu sa bonne surprise. Elle a toujours voulu me garder, même si ça rendait sa vie compliquée. Elle a par contre décidé de ne rien lui dire, mais elle ne m'a pas donné de précisions sur le pourquoi. Et je ne voulais pas les connaître, j'ai toujours eu peur qu'elles me rendent ... Nerveux. Et je déteste les fois où je m'énerve. En bref, j'ai toujours cru que mon père était un héros de guerre décédé avant ma naissance ... Alors qu'il a toujours été en vie et ici. C'est donc pour ça que je suis venu, pour le rencontrer. Et par le plus grand des hasards, je la trouve ici. La Meylir qui m'a toujours fais craquer, la Meylir qui me transforme totalement, me rendant presque meilleur. C'est difficile de décrire les sentiments que je ressens pour le moment, que ce soit pour la jeune femme ou pour mon autre famille mais je sais qu'à la fin, tout se finira forcément bien. Même si je dois vivre ici pour le reste de ma vie.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - vampirella ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan - Evan. A venir : Ainhoa - Brendan

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2))
RAGOTS PARTAGÉS : 318
POINTS : 1106
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Dernièrement, ça s'est compliqué.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Dim 31 Déc - 15:52


Noah lui expliqua qu’il n’avait pas trouvé de place à l’hôpital dans sa spécialisation et qu’il n’avait pas envie de pratiquer les opérations les plus courantes. Il préférait encore travailler chez lui comme généraliste, il avait au moins l’avantage d’être à domicile même si les horaires ne devaient pas être moins lourds. Installée dans la maison, Dylana saisit le verre de vin que lui tendit son ancien amour de vacances italiennes et remarqua qu’il ne privait pas de lâcher de multiples allusions à ce voyage, à leurs souvenirs, à leur promesse. Mais s’il n’était pas venu à Tenby pour elle, était-il vraiment prêt à la tenir ? En tout cas, Noah était venu la chercher et ne fuyait en aucun cas la situation. Au contraire, il ne savait pas trop comment agir avec elle tellement il était emporté par l’enthousiasme de la retrouver, de peur même d’en faire trop. Dylana le rassura d’une voix douce, pour elle aussi, c’était… inattendu. Tellement de choses se bousculaient en ce moment dans sa vie, le retour à Tenby, les retrouvailles tendues avec son frère, un emménagement précipité chez sa cousine, un travail trouvé à la va-vite… Tous des points dont elle ne parla pas pour le moment mais l’arrivée de Noah était définitivement l’apothéose de cette fin d’année mouvementée. Dylana ne regrettait pas cette nouvelle surprise, bien au contraire, elle devait juste réaliser et avoir un petit temps d’adaptation car le retour de Noah dans sa vie ne signifiait pas de simples retrouvailles, mais tellement plus : un chamboulement complet. « Je comprends ce que tu veux dire, même si je ne l’exprime pas encore beaucoup, je suis aussi contente que toi. Je suis juste encore sous le coup de la surprise. » Répondit-elle, dans un sourire amusé. La brune acquiesça lorsqu’il parla de destin ou d’entité qui œuvrait pour les réunir. Les deux pourraient le croire car ils s’étaient déjà trouvés en Italie et à nouveau aujourd’hui. Le monde était pourtant tellement grand. Quelles étaient les chances pour qu’ils se revoient effectivement un jour par hasard sans que l’un d’eux cherche à recontacter l’autre délibérément ? Plus d’une fois, elle avait été tentée de céder à la tentation mais elle avait voulu voir si le temps leur permettrait de se retrouver différemment. Aurait-elle eu la force d’attendre encore longtemps ? Aurait-elle laissé le temps s’écouler de nombreuses années encore ? Non, sûrement pas. Elle ne savait pas ce qu’il en était de son côté, mais plus d’une fois, récemment, elle avait repensé à ce voyage et avait espéré qu’ils se recroiseraient bientôt. C’était sans aucun doute le bon moment malgré tout ce qui se passait pour elle. Dylana avait désormais un point d’ancrage auquel se raccrocher dans cette ville, quelqu’un qui la connaissait mieux que la plupart de ceux qui avaient grandi avec elle.

Noah lui proposa alors de jouer au jeu des questions-réponses maintenant qu’ils s’étaient posés chez lui, dans un cadre plus privé. Tout naturellement, la jeune femme commença par lui demander la véritable raison de sa venue dans ce coin perdu du Pays de Galles. Il lui révéla alors une information assez choquante. Lui qui n’avait jamais connu son père mort en héros de guerre – elle le savait depuis leur amour de vacances en Italie – était arrivé à Tenby pour le retrouver. Selon lui, il aurait même une demi-sœur. Noah lui appris qu’il avait perdu sa mère depuis peu, une mère qui lui avait confié la vérité sur son paternel alors qu’elle était sur son lit de mort. Elle était tombée enceinte suite à une courte relation de vacances et n’avait jamais rien communiqué de son existence à ce père en question. Noah ne savait visiblement même pas pourquoi ; frustrant. Frustrant de se dire qu’il avait grandi dans le mensonge, que les raisons étaient floues et qu’il avait passé toute sa vie en croyant son père mort alors qu’il aurait peut-être pu le connaître lui qui avait grandi sans figure paternelle. Dylana n’avait pas été plus chanceuse en perdant sa mère dès sa naissance, et son père quand elle était ado, mais au moins elle savait d’où elle venait et elle avait grandi dans la vérité. Elle n’osait pas imaginer ce que devait ressentir Noah aujourd’hui. La jeune femme resta silencieuse quelques instants après toutes ces révélations. La Meylir n’avait pas les mots pour un tel scénario. « Je ne sais pas quoi te dire, c’est… wow ! Je suis désolée pour ta mère, je sais que tu tenais beaucoup à elle. » Elle prit une inspiration et continua afin de donner son avis. La présence de Noah pour trouver son père se justifiait totalement. « Je ne comprends pas qu’elle ne t’ait pas expliqué la raison de son silence devant ton père. Tes parents ne seraient peut-être pas restés ensemble mais il aurait peut-être assumé d’avoir un enfant… Là, comme il n’était même pas au courant de ton existence, tu ne sauras jamais ce qu’il en était et c’est difficile de lui en vouloir. C’est vraiment bizarre, d’un côté elle n’a pas cherché à te cacher son nom, tu en as hérité à la naissance alors qu’il ne sait rien du tout… C’est possible de nos jours ça ? Donner un nom de famille à un enfant qui n’est pas reconnu pas le parent en question ? Enfin, d'un autre côté, elle t’a toujours dit qu’il était mort. C’est complètement dingue ! » La jolie brune déposa le verre de vin sur la table basse devant elle. Dans ses souvenirs, elle n’avait jamais entendu d’histoire aussi folle dans son entourage. D’habitude, il s’agissait du genre de scénario que l’on retrouvait dans certains films familiaux dramatiques. « Le nom Miller me dit quelque chose en ville, mais je viens de revenir depuis peu, alors je ne sais pas trop te dire… Tu as déjà rencontré ton père ou eu contact avec lui ? » Dylana faisait une pause dans le jeu des questions-réponses, s’intéressant d’abord à toute cette histoire rocambolesque.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
RAGOTS PARTAGÉS : 321
POINTS : 612
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (04/08/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : underco.



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Mer 3 Jan - 0:37


god will bring the right person into your life at the right time.
dylana & noah


Dans ces retrouvailles assez extraordinaires que nous a offert le destin, je me demande comment va se dérouler la suite. Car me voilà maladroit, parlant de mes sentiments un peu trop franchement et remuant ciel et terre pour tenter de lui faire plaisir. Ou en tous cas, un minimum. Ce qui a c'est qu'on ne s'est pas retrouvé à Tenby pour être ensemble et s'en est à se demander si ce n'est pas un autre signe que nous ne sommes pas prêt. Que nous avons des choses à vivre encore pour encore mieux se retrouver plus tard. Je n'y crois pas. Je ne crois pas qu'à 33 ans, quand je chamboule autant ma vie et que je déménage de l'autre côté de l'océan, que j'ai encore besoin d'autres surprises qui m'apprendront ce qu'est la vie. Je crois plutôt que j'ai besoin de me poser pour de bon et de, pourquoi pas, fonder une famille. Et sur ce point, être un généraliste, c'est beaucoup plus pratique. Mais tous ces débats internes, je les garde pour plus tard, quand je serais seul. Car pour l'instant, une jolie brune est assise à mes côtés et demande toute mon attention. C'est vrai, j'oubliais. Qu'elle n'est pas des plus bavardes quand il s'agit de ce qu'elle pense. Moi non plus d'habitude, mais il faut croire que je suis devenu un livre ouvert en sa compagnie. Ca me fait plaisir. lui dis-je quand même, comme pour me rassurer. Avant de me lancer dans un jeux de questions réponses qui risque d'être moins agréable que ces jolies déclarations.

Sa réaction ne se fait pas attendre. Merci. La mort ne me choque pas autant que les autres, mais c'est toujours agréable de voir que quelqu'un est triste pour toi. Tu l'as dis, j'aimais ma mère plus que tout ... dis-je en buvant une gorgée de vin. Mais là, je me sens comme toi. Je me pose un million de questions et je cherche à comprendre pourquoi elle ne m'en a pas parlé plus tôt. Le scénario de mon film semblait la choquer autant que je l'ai été quand j'ai appris la nouvelle. Irréaliste est encore le seul mot qui me vient à l'esprit. Et pourtant, aujourd'hui, c'est mon histoire. Moi qui m'était contenté d'être un chirurgien sans histoires, la vie m'avait aidé à me rattraper. Ce n'est pas comme si j'allais avoir une réponse de toutes façons. crachais-je presque, dégoûté de voir que la vie n'a pas été juste avec celle qui m'a si bien élevé. Puis bon, j'aurais beau me poser toutes les questions possibles quant à ce qu'elle a fait et pourquoi, la vérité ne pourra plus jamais sortir de sa bouche. Je l'ai rencontré. Je lui ai tout expliqué et il s'en rappelait assez bien, de ma mère. Même très bien. On dit souvent que les jeunes n'y connaissent rien à l'amour mais quand je l'entendais parler d'elle, j'ai bien compris ce qui s'était passé entre eux à l'époque. Un peu ce que j'ai vécu en rencontrant la Meylir. Je lui laisse digérer la nouvelle maintenant. Et en parler à sa famille aussi. Histoire que je ne croise pas ma demi sœur, par hasard, et que la nouvelle ne lui tombe dessus par un sombre inconnu qui lui ressemble à peine. Je suppose que c'est un truc que tu discute tranquillement avec tout le monde, histoire de mettre les choses bien au clair. Je ne sais pas trop et de toutes façons, c'est leur problème.

Bombant le torse, reprenant un peu d'assurance, je me dis qu'il est temps de changer de sujet. Parler de la mort de maman ne me réjouis pas, même si le reste de l'histoire laisse apparaître des choses plus joyeuses. Mais bon, assez parler de moi. finis-je par lui dire, traduisant mes pensées. Je bois une gorgée de vin et je réfléchis à la première question que je vais lui poser. J'en ai tellement ... Mais il faut que je choisisse une qui ne se retournera pas contre moi, au risque de gâcher la parfaite soirée qui est en train d'avoir lieu. Tu sais ce que j'ai fais jusqu'à aujourd'hui mais toi ... Je sais que tu bougeais beaucoup, mais raconte moi. Sur les quelques emails que nous avons échangés, je la savais dans tel ou tel pays mais sans trop connaître les réelles raisons derrière. Le manque de maturité nous a fait faire plein de choses mais je supposais qu'au fil des années, ça avait changé. Je ne sais pas et je suis curieux d'apprendre à connaître la nouvelle Dylana. Même si je sais que celle que j'ai connu en Italie n'a pas entièrement disparue. Puis surtout, raconte moi pourquoi tu as décidé de revenir. Parce que oui, si tu fais le tour du monde, si tu aime voyager et que tu finis par à nouveau atterrir ici, c'est qu'il y a bien une raison. A nouveau, ma curiosité est piquée par ma propre question et tout en buvant quelques gorgées de vin rouge, j'attends sa réponse avec impatience.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - vampirella ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan - Evan. A venir : Ainhoa - Brendan

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2))
RAGOTS PARTAGÉS : 318
POINTS : 1106
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Dernièrement, ça s'est compliqué.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Mer 3 Jan - 19:53



Noah tenait à sa mère plus que tout même s’il cherchait à comprendre les raisons de son silence à vie au sujet de son père. Pourquoi lui avoir caché la vérité si longtemps ? Malheureusement, elle n’était plus là pour répondre à cette question. Visiblement le paternel Miller n’avait pas déjà de famille à l’époque, puisque ce n’est pas ce qui semblait avoir posé problème dans cette histoire. La mère de Noah n’avait peut-être pas voulu le ‘prendre au piège’. Difficile à dire. Dylana n’épiloguerait pas trop sur la situation, c’était déjà bien assez compliqué sans en rajouter derrière. Son ancien amour de vacances lui expliqua qu’il avait rencontré son père depuis qu’il était arrivé, la rencontre s’était visiblement bien passée en dépit du choc et de la surprise suscités auprès de sa nouvelle famille. Noah donnait maintenant le temps à son père de l’annoncer aux autres Miller et attendait de ses nouvelles pour poursuivre leur ‘relation’. « C’est bon signe s’il en parle à sa famille. En tout cas, son monde a probablement basculé. Apprendre que l’on a un fils qui a déjà ton âge et ne jamais avoir entendu parler de lui ou vécu quoique ce soit avec lui… J’imagine que ce doit être aussi dur pour lui que pour toi. Il y aura un sacré temps à rattraper. » Dylana n’avait pas toujours le tact dans les mots mais elle était néanmoins forte pour résumer l’évidence d’une situation. « Tu me diras si tout se passe bien… » Demanda ensuite la jeune femme à Noah, même si là aussi, il l’aurait spontanément fait en toute logique.

Las de parler de lui sans doute, Noah essaya de détourner la conversation vers elle mais la Meylir lui opposa une dernière question. « Tt, tt, tt ! Je ne sais pas ce que tu as fait hormis terminer tes études et ce qui est arrivé à ta mère. Tu ne vas pas me dire qu’il n’y a pas eu autre chose toutes ces années ? » Dylana était bien partie huit – neuf ans de Tenby et le voyage en Italie remontait à cinq ans environ. Noah avait très certainement mille et unes aventure à raconter. Toutefois, la Galloise résuma aussi de son côté ces années après l’Italie. Contrairement à ce qu’il pouvait penser, elle n’avait plus voyagé très longtemps après leur rencontre. Devait-elle lui raconter toute la vérité ? La dilapidation de son héritage familiale en lieu et place de ses études ? Qu’elle se retrouvait fauchée depuis quelques années, à enchaîner petit boulot sur petit boulot pour se payer une formation rapide et survivre ? La gêne. Noah avait pourtant joué carte sur table par rapport à sa famille, alors comme elle ne voulait pas avoir de secrets pour lui, Dylana se jeta à l’eau. Au moins, quitte à tenir leur promesse, elle serait fixée sur le compte du chirurgien s’il se détournait d’elle juste parce qu’elle ne pourrait pas voyager autant qu’avant. « J’ai continué de voyager un peu. En fait, mes parents avait mis de l’argent de côté à mon nom pour quand je ferai des études, sauf que j’ai dilapidé ces économies dans mes voyages à travers le monde. Il ne me restait évidemment plus rien pour m’inscrire dans une université prestigieuse, mais j’ai quand même réussi à boucler une formation de trois ans en tourisme, je m’en sors avec ça… Mais exit l’école de commerce et toutes ces grandes fonctions. J’ai préféré profiter à fond de ma jeunesse sans penser au long terme et voilà le résultat. » Il est vrai qu’avec un travail en or entre les mains, dans les hautes sphères, Dylana aurait aussi pu jouir de plein de voyages chaque année de par un salaire conséquent. Néanmoins, elle ne voulait pas vivre pour son travail, juste travailler pour vivre. La brune pensait de même par rapport aux études, elle avait fait ses choix de vie et tant pis, elle les assumerait.

Pourquoi revenir maintenant ? La jeune femme avait plusieurs raisons, mais elle lui donna les deux principales, une évidente et une secondaire. « Quand tu as de l’argent, tu as bizarrement plein d’amis, plein de personnes qui t’entourent, et puis ces personnes finissent par disparaître au fur et à mesure que ton portefeuille diminue. Bien sûr, il reste quand même de vrais amis dans le tas… Mais j’ai tiré des leçons de la nature humaine, et la nature humaine m’a inculqué qu’il n’y avait rien de plus important que les proches, la famille, les amis d’enfance, ceux qui te connaissent vraiment, et j’ai négligé ces proches-là ces dernières années en ne revenant qu’aux occasions tels que mariage et enterrement. » Dylana marqua une pause, puis elle poursuivit en essayant de résumer la suite. « Ça faisait un moment que je voulais revenir, mais j’ai hésité car les tensions entre mon frère et moi sont fortes, il désapprouve ce que j’ai fait par rapport à l’héritage de nos parents et que je ne sois pas revenue plus souvent, et en un sens je le comprends, mais je ne peux pas revenir en arrière. Ma cousine Ainhoa a perdu son mari récemment, je suis revenue pour l’enterrement, c’était le bon moment pour rester définitivement. J’ai réalisé qu’il n’y avait pas que Trystan qui m’importait mais elle et d’autres aussi. Alors voilà. » A force de parler, Dylana avait bu plusieurs gorgées de son vin et terminé son verre. Devait-elle avouer qu’une infime partie d’elle espérait aussi qu’il se souviendrait qu’elle était de Tenby et que le cas échéant, si le hasard ne les avait pas réunis aussi vite, il s’en serait rappelé ? C’était la raison secondaire mais tout de même pas des moindres. Il lui aurait suffi de le recontacter par mail vu qu’ils s’en échangeaient de temps en temps, cependant sa fierté n’avait pas suffisamment été érodée pour qu’elle le fasse si vite. Néanmoins, elle avoua cette carte sans détours puisque Noah n’avait pas non plus hésité à afficher sa joie de la retrouver. « Peut-être aussi qu’une partie de moi espérait te retrouver ici un jour, que tu te rappellerais de cette petite ville d’où je venais, si jamais nous ne nous retrouvions pas en Italie. Mais ça c’était en bonus. » Elle lui adressa un petite clin d’œil, puis elle se leva soudain du canapé du salon. « Trêve de blablateries, nous allons la préparer cette pizza ? » Souffla Dylana en riant. Les deux se rendirent dans la cuisine et s’amusèrent à concocter une pizza maison tout en rigolant comme deux gamins, la jeune femme tartinant de la sauce sur les joues de Noah tandis qu’il se vengeait en lui balançant du parmesan dans les cheveux. Joli tableau teinté de saveurs italiennes.


_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
RAGOTS PARTAGÉS : 321
POINTS : 612
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (04/08/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : underco.



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Ven 5 Jan - 1:30


god will bring the right person into your life at the right time.
dylana & noah


Ses questions sont si nombreuses alors que je me rends compte que mes interrogations étaient vraiment d'ordre général. Pourquoi et comment reviennent le plus mais pas trop longtemps, vu que les réponses n'arriveront jamais. J'espère. Je suppose, vu qu'on ne parle pas d'un enfant qu'on vient de connaître au reste de sa famille si on ne pense pas à se rapprocher de lui à un moment. Buvant une gorgée de vin, je positive à l'idée que tout se passe bien, réellement. Tu as tout à fait raison. dis-je alors que la Meylir a traduit la situation avec les bons mots. Je ne cherche pas un père. C'est un peu tard pour ça. Son résumé était bon, hormis ce petit détail. J'ai grandi sans père et je m'en suis remis. Je ne cherche pas à combler un quelconque manque, surtout à 33 ans. Je suppose que c'est simplement la curiosité qui m'a amené ici. Mais oui, je te raconterais comment ça s'est passé. lui dis-je en buvant une autre gorgée de vin, me promettant de respecter ma promesse.

Je lui demande ce qu'il en est de son côté mais apparemment, elle n'est pas prête à laisser la conversation filer vers ce qu'elle a fait. Et bien je me suis spécialisé et ma vie n'a tourné qu'autour du boulot. Je sais, il y a mieux mais bon, tu me connais, je suis un passionné. C'est pour ça que je n'ai pas parlé de ma vie, elle est rasoir et il ne s'y passe pas grand chose. Le grand passionné que je suis s'est toujours concentré sur ses études, rendant ce voyage en Italie encore plus extraordinaire vu que c'est le dernier que j'ai fais. Les autres, c'était de simples déplacements pour rendre visite. J'ai eu quelques copines, mais rien de sérieux. Je n'ai toujours pas réussi à comprendre comment je peux être à fond dans mon travail et avoir une relation. Mais je suppose que jouer le généraliste me facilitera la tâche. Je suppose, je suppose. Ces mêmes mots qui ressortent depuis tout à l'heure, m'assurant un avenir incertain. Et je déteste ça, je déteste ne pas savoir où je vais. Encore plus avec la brune en face de moi ; car ces retrouvailles qui se sont bien passées, ou est-ce qu'elles nous mèneront ? Si ça se trouve, elle a accepté mes plans pour me faire plaisir et pour prendre de mes nouvelles, sans rien attendre derrière. Je préfère ne pas y penser par peur de prendre la mouche.

Je prends de ses nouvelles et me mets à mon tour à jour sur sa vie. Je l'écoute attentivement, rêvant de ses plans. Passionné par ce que je fais, je n'aurais jamais pu voyager comme elle l'a fait mais je devais avouer une chose, c'est que ça fait rêver. Moi je dis, tant que c'est ce que tu voulais faire, c'est tout ce qui compte. Précision obligatoire quand je vois que Dylana est presque gênée de me raconter ça. Elle est grande, belle, intelligente et largement capable de savoir ce qu'il y a de mieux pour elle. Je l'admire pour avoir eu le courage de tout abandonner pour vivre un de ses rêves. Et c'est exactement la manière dont devrait être faite les choses. Travailler pour vivre ... Parce que je vis pour travailler et que je sais que l'expérience n'est pas la meilleure. Inutile de concentrer mon esprit sur des débats personnels et je secoue la tête pour me remettre les idées en place. Oh, je vois. dis-je quand elle finit la deuxième partie. C'est cliché mais en même temps, c'est tellement connu que les riches sont mal entourés. Tu voulais avoir l'impression d'exister pour autre chose que ton argent. Puis en même temps, ça t'a permis de revenir vers tes proches. Je pense que tu as pris la bonne décision. Ce n'est pas comme si mon avis comptait, mais c'est un peu comme si je cherchais à la rassurer. Je ne comprends pas le mouvement mais de toutes façons, j'ai arrêté de vouloir comprendre mes gestes depuis que j'ai recroisé mon amour de vacances. Désolé de l'apprendre. Les décès ne sont jamais drôles. Et j'espère que ça ira mieux avec ton frère. Même si je reste persuadé qu'on ne peut pas t'en vouloir bien longtemps. Puis c'est la famille et on ne lui en veut jamais longtemps. Je n'ai pas l'expérience d'une soeur mais je sais que, par exemple, même si ma mère m'a caché l'existence de mon père, je ne lui en voudrais jamais. Ou en tous cas, pas très longtemps. Je m'en suis directement rappelé. Je rougis à sa déclaration, me rappelle que le hasard a encore bien fais les choses. Et je suis sûr qu'on aurait fini par se retrouver un jour ... Un cadeau de la part de la vie. finis-je par lui dire, me rappelant cette promesse faite à l'époque. Une vieille promesse, mais une à laquelle j'ai toujours cru.

La brune se lève soudainement du canapé et me fait comprendre qu'il est temps de se rendre en cuisine. Oui, allons-y. dis-je en me levant à mon tour, prenant les devants et partant directement vers la cuisine. J'avais préparé le matériel, donc il ne restait plus qu'à se mettre au travail. Bon, je t'ai dis que j'avais appris la technique mais je t'avoue que je ne l'ai pas faite depuis longtemps. Je n'avais pas menti, loin de là, mais j'avais juste oublié que la dernière fois que j'avais fais une bonne pizza maison, ça doit dater de l'an 2000. Espérons que ce soit comme le vélo et que ça ne s'oublie pas. Puis vu ce qui est en train de se passer, je ne suis pas sûr que j'aurais besoin de fouiller ma mémoire ; quelques années en moins, nous voilà trop occupés à nous balancer les aliments dans la figure. Elle me tartine les joues de sauce tomate tandis que je me venge en lui lançant du parmesan dans les cheveux. C'est comme si je respirais à nouveau, oubliant tout ce sérieux que j'apprécie tellement pour me détendre un petit peu. Bon, allez. Trêve de plaisanterie ou sinon, il faudra commander les pizzas. Et je n'en ai pas envie. Je veux l'impressionner, prendre du temps à ses côtés et faire quelque chose qui lui fera plaisir. Je range vite fait ce qui a été déballé et rassemble le peu de matériel qui nous reste. Je lui demande de s'occuper de pétrir la pâte tandis que je m'arrange pour réchauffer la sauce. N'hésite pas à forcer, à y mettre tout ton poids. Plus tu l'as travaille, plus elle sera aérée. lui dis-je en revenant près d'elle. Je me place tout naturellement derrière la brune et pose ma main sur la sienne, l'entraînant dans le mouvement. Je le répète plusieurs fois de sorte à ce qu'elle le comprenne avant de m'éloigner, les joues rougissant par la proximité si soudaine et à la fois si naturelle. Euh .. Je n'ai plus grand chose pour la déco par contre. Sauf si tu veux utiliser le fromage coincé dans tes cheveux. finis-je par lui dire, utilisant les blagues pour oublier ma petite gène.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - vampirella ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan - Evan. A venir : Ainhoa - Brendan

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2))
RAGOTS PARTAGÉS : 318
POINTS : 1106
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Dernièrement, ça s'est compliqué.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Ven 5 Jan - 11:19


Dylana fronça les sourcils d’un air perplexe. Noah lui confiait ne pas chercher un père, pourtant il avait tout quitté pour venir s’installer ici dans l’espoir de rencontrer cette partie de sa famille, sans même avoir de garantie de résultat. Elle ne comprenait pas très bien où il voulait en venir alors mais la brune ne creusa pas davantage le sujet pour le moment. Le médecin souhaitait clairement ne plus s’attarder sur cette histoire. Avant que la discussion ne dévie vers elle, Dylana demanda d’autres nouvelles à son ex, pas uniquement ce qui concernait la famille. Qu’avait-il fait depuis toutes ces années ? Noah lui résuma assez sobrement ses études et son travail. Le boulot était devenu le thème central de sa vie si bien qu’il avait connu quelques copines mais que rien n’avait tenu sérieusement sur le long terme. « Tu veux dire que le travail a toujours été plus important que tes relations jusqu’à présent ? » Reformula-t-elle ses propos, intéressée. Forcément, Dylana n’était pas directement concernée mais elle pourrait le devenir. « Mais… et si la fille en valait la peine, tu ne changeais pas ton optique ? Ou le cas ne s’est jamais présenté ? » La brune se demandait d’ailleurs si Noah aurait été capable de rompre leur promesse s’il avait rencontré une personne pour qui il aurait ressenti des sentiments encore plus forts que ce qu’il avait connu auparavant, mais il ne fallait pas refaire le monde avec des « si ». L’occasion ne s’était pas présentée, justement aussi parce qu’il savait ce qu’il voulait. Pas n’importe qui. Dylana devait faire davantage confiance à ce qu’ils avaient partagé et vécu en Italie, ne lui prouvait-il pas depuis tout à l’heure que rien n’avait changé par tout ce qu’il lui avait déjà démontré aujourd’hui ? Il avait quand même glissé un sous-entendu qui n’était pas tomber dans l’oreille d’une sourde ; il était devenu généraliste et espérait avoir plus facile. Pas besoin d’être Einstein pour comprendre que Noah souhaitait changer la donne à ce niveau-là. Et puis, elle aussi avait connu quelques histoires et rien n’avait jamais été aussi fort non plus.

A son tour, Dylana lui expliqua brièvement ce qui s’était passé de son côté. Les deux anciens amants partageaient des visions professionnelles assez différentes. Si le Miller était un acharné de travail, la brune prônait plutôt un juste équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Elle ne voulait pas passer sa vie derrière un bureau, l’ennui était qu’il fallait bien qu’elle gagne un salaire pour vivre ou s’échapper de cette réalité le reste du temps. « Qu’est-ce que qui t’a donné envie de faire ce que tu fais ? De devenir médecin, sauver des vies ? A quel moment as-tu su ? » Demanda soudainement Dylana alors qu’elle pataugeait pour savoir ce qu’elle voulait vraiment faire. Les deux n’avaient jamais vraiment évoqué le sujet en Italie alors qu’il avait déjà entamé ses études. Lorsqu’elle lui raconta les tensions dans sa famille, Noah compatit et approuva qu’elle soit revenue aux sources. Il espérait que tout s’arrangerait pour elle et prédit que son frère ne pourrait pas lui en vouloir longtemps. Difficile à dire avec Trystan. La brune le connaissait suffisamment pour savoir qu’il ne pourrait jamais totalement l’exclure de sa vie, il tenait trop à sa soeur pour la perdre définitivement mais il était très têtu aussi alors de là à ce que leur relation évolue dans un sens très positif, elle n’oserait pas le jurer. A l’instar de Dylana, Noah conclut sur une notre positive en lui confirmant qu’il se serait souvenu de Tenby et qu’il aurait quand même fini par la retrouver un jour. Ils échangèrent un nouveau sourire entendu et partirent ensuite préparer ces fameuses pizzas.

Entre taquineries et bataille de nourriture, la Meylir passa vraiment un bon moment. Les deux ex s’arrêtèrent finalement pour se concentrer sinon il faudrait commander leur repas à force d’utiliser tous les aliments pour se rendre les coups. Heureusement que Noah était plus raisonnable qu’elle, parce qu’elle était parfois sans limite à ce niveau-là, ça pouvait vite déraper. Il rassembla le matériel et ce qui restait à manger pour les préparer. Tout en s’affairant, il donna quelques conseils à Dylana. La brune avait quelques bases en cuisine et savait se débrouiller, mais quand quelqu’un commençait à lui balancer des mots du style « aérer » une pâte à pizza, elle s’amusait toujours de ces termes décalés et compliqués au lieu de simplement travailler le produit en question. Les gens voulaient qu’une pizza respire ou c’était quoi leur délire ? Elle ne retint pas un sourire amusé mais se laissa faire lorsque le médecin se plaça derrière elle afin de lui montrer la marche à suivre. Jouer les idiotes avait parfois du bon. Dylana tenta de ne pas réagir particulièrement à ce contact et elle suivit les instructions à la lettre. Lorsqu’il s’éloigna pour vaquer à d’autres occupations et essaya de blaguer sur ses cheveux, la jeune femme ne rata pas la perche facile qu’il venait de lui tendre. « On s’empourpre Miller ou c’est la sauce tomate qui te donne ces rougeurs ? » Et bim. Elle réagit ensuite à la taquinerie sur le fromage. « Non, ça ira, je n’ai pas envie de goûter à ça. » Amusée, elle secoua sa chevelure au-dessus de la poubelle dans le but de s’en délester une grande partie. Fini les enfantillages, ils s’appliquèrent les dizaines de minutes suivantes jusqu’à terminer deux belles pizzas.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : malone, adriel et daniel.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : shyia & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
RAGOTS PARTAGÉS : 321
POINTS : 612
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 29ans (04/08/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : underco.



MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana) Sam 6 Jan - 23:57


god will bring the right person into your life at the right time.
dylana & noah


Je crois qu'avoir voulu nous sortir maman et moi de cette pauvreté m'a poussé à devenir un travailleur forcené. J'ai bossé, j'ai travaillé dur et à la fin, j'ai pu nous offrir des endroits décents où aller vivre. Et disons que par la suite, quand nous nous en étions enfin sorti, j'ai continué dans toutes mes habitudes. Prendre des heures supplémentaires dès que c'est autorisé, passé du temps dans des bouquins ou des conventions pour apprendre de nouvelles techniques. J'évite tous les détails pour ne pas endormir Dylana puis elle semble tellement perplexe face à ma réponse qu'elle finit par me poser une question piège. Je ne sais pas trop. dis-je du tac au tac. Puis je réfléchis, profitant de ce silence pour boire une énième gorgée de vin. Je crois que mes horaires m'ont empêché de mettre en avant ma vie sentimentale. Ce n'était jamais la même chose chaque semaine, je pouvais travailler de nuit une puis de journée l'autre. Je prenais des heures supplémentaires et parfois, j'étais appelé pour des urgences. Alors d'une certaine manière en fait ... Oui, le travail a toujours été plus important. Jusqu'à aujourd'hui. J'ai répondu à sa question en fin de compte, laissant sous entendre une réponse qui n'est pas forcément plaisante à entendre. Mais je pense me rattraper par la suite, surtout en sous entendant que je voulais changer la donne. Enfin, je pensais. Preuve est la question qui suit, pleines de sous entendus qui me font sourire. Le cas ne s'est jamais présenté. Je pose ma main sur son genoux dans un automatisme, tentative désespérée d'un rapprochement par la même occasion. Non, le cas ne s'est jamais présenté. Je ne suis jamais tombé sur une femme capable d'accepter mon caractère et mes horaires de travail. Et c'est parce que mes horaires seront allégés parce que sinon, je ne suis pas sûr que Dylana en aurait été capable. Mais toi, dans tous tes voyages, t'as du en avoir des dizaines à tes pieds. Je détourne la question, espérant que mes réponses l'ont convaincue. On sent une petite pointe de jalousie dans ma remarque, sortant de je ne sais où. Mais je suis curieux d'entendre, de comprendre ce qui s'est aussi passé dans la vie de la jeune femme.

Cette fois, la question qui suit me laisse perplexe. Était-elle si perdue dans sa carrière que ça ? Que pour avoir le besoin de savoir ce qui m'a mené vers ma voie. Mais après, quand tu cherche à bien connaître l'autre, c'est le genre de question idéal à poser. Surtout que nous n'avons jamais été aussi loin quand nous étions en Italie. Il y a deux éléments à faire rentrer dans l'équation. Hum. C'était tellement personnelle que d'abord, j'hésite. Quand j'ai eu l'âge de comprendre ce qui était arrivé à mon père, j'ai réfléchi pendant des jours. Je me demandais comment on pouvait partir à la guerre sans avoir la certitude de pouvoir rentrer. J'étais curieux, je me posais toujours un million de questions. Puis un jour, je suis tombé sur une série médicale et ça m'a frappé. Je ne pouvais pas faire comme lui et risquer de ne pas rentrer auprès de ma mère mais je voulais aider les gens et les sauver, comme il l'a fait. C'est un peu débile quand j'y pense, parce que je pense à ma raison comme le pensait le gamin que j'étais à l'époque. Puis quand on pense à la véritable histoire de mon père ... Je me demande si je serais devenu médecin, si le père Miller m'avait reconnu. Puis après, disons que l'aspect argent m'a aidé à être convaincu. On était pas vraiment riche alors bon, je voulais nous sortir de là. finis-je par lui confier, les joues rougissantes.

Heureusement, la discussion prend fin à ce moment là et je ne dois pas aller plus loin dans les confessions. On va dans la cuisine et on se met à la préparation des pizzas. Ou en tous cas, on essaie. Car il faut d'abord survivre à la bataille sauce tomate et parmesan qui volent un peu partout. J'ai encore du mal à croire que je me suis laissé emporté dedans mais bon, depuis que j'ai revu la jeune femme, j'ai du mal à comprendre tout court mes faits et gestes. Je me serais bien laissé allé pour de bon mais il faut qu'on se calme et je fais comprendre qu'il faut faire la pizza. Je tente de lui expliquer les bons gestes de cuisine mais le rapprochement qui a suivi m'a rendu un peu mal à l'aise, ce que la brune ne manque par de remarquer. T'aimerais bien. Il n'y a pas plus nul comme réplique, mais je me vois mal admettre que je suis gêné de la proximité avec une femme. Je rigole à sa remarque puis je me remets au travail en bonne compagnie et le résultat est deux belles et grandes pizzas rapidement mises au four. Je range assez rapidement, saisis une petite occasion en or. Alors qu'elle a le dos tourné, je rentre un doigt de chaque main dans un reste de tomate et revient vers elle comme tout à l'heure. Sauf que cette fois, au lieu d'aider la Meylir, je lui fais deux belles grandes lignes rouges sur les deux joues. C'est toi qui rougis en fait. C'est stupide, à nouveau, mais j'apprécie tellement faire le gamin que je pousse peut-être le jeu un peu trop loin. Quand tout est calmé et que j'ai tout rangé, je la rejoins dans le salon. Si tu veux, en attendant que ça cuise, on peut monter dans la salle de bain se débarbouiller un peu. Puis en même temps, je te ferais faire le tour du propriétaire. finis-je par lui dire, sentant des espèces de croûtes se former sur la joue. Les retrouvailles sont légères, mais pas au point de se mettre à table dans cet état là.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« rock'n roll  »
And I thought about how many people have loved those songs. And how many people got through a lot of bad times because of those songs. And how many people enjoyed good times with those songs. And how much those songs really mean. I think it would be great to have written one of those songs.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: we will always find each other. (dylana)

Revenir en haut Aller en bas

we will always find each other. (dylana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-