AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

What about us - Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 - Thomas.
RAGOTS PARTAGÉS : 715
POINTS : 348
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.


MessageSujet: What about us - Thomas Dim 26 Nov - 12:31



Flash-back – 8 octobre 2017

C’était la troisième fois que Jamie passait une après-midi en présence de son père et toujours accompagné d’Eléa depuis la sortie de prison de celui-ci. Le premier jour où la jeune maman l’avait aperçu à la sortie de l’école, le cœur de l’Anglaise avait battu à mille tours. Elle devait s’attendre à ce que Noah revienne dans leur vie à la minute où il serait libéré. Quelques jours après sa sortie, fin du mois d’août, il avait téléphoné à la famille Fawkes et soulevé son droit de revoir son fils, droit qu’il avait perdu en arnaquant des dizaines de personnes et en faisant passer ses proches après sa double vie d’escroc. Il avait trahi leur confiance mais n’avait néanmoins jamais été violent envers Eléa et Jamie. Ainsi, la jeune femme s’était résolue à ce que le moment des retrouvailles arrive un jour ou l’autre. Lorsqu’elle l’avait approché la première fois, à cette sortie d’école, elle lui avait instamment demandé de venir la voir d’abord en l’absence de leur fils, avant que Jamie s’aperçoive de sa présence. Il était donc venu la voir le lendemain. La conversation ne s’était pas très bien passée, elle lui avait balancé au visage tout ce qu’elle gardait encore en elle et elle n’accepterait pas de rentrer à Londres. Pendant qu’il croupissait en prison, leur vie avait continué à Jamie et elle. Noah n’avait le droit de rien lui demander. Pour le bien de leur fils, ils étaient néanmoins parvenus à la concession suivante : une fois par semaine, il pouvait voir Jamie à la condition qu’Eléa soit toujours présente avec eux. La jeune maman avait trop peur qu’il profite d’un moment d’inattention pour s’envoler avec lui. Les visites avaient donc commencé à la mi-septembre, tous les dimanches après-midi, et la troisième avait lieu aujourd’hui. A la plus grande surprise d’Eléa, tout se passait bien jusqu’à présent. Jamie s’était montré méfiant au début, il n’avait que cinq ans quand son père avait été enfermé et il en avait onze aujourd’hui. Au fur et à mesure, il lâchait néanmoins prise et retrouvait petit à petit son père, toujours à la recherche du regard rassurant de sa mère et surtout de son approbation, puisqu’il la sentait sur ses gardes. Aujourd’hui, la petite troupe terminait de jouer au foot sur un des terrains en bordure de Tenby, Eléa regardait le fils et le père courir dans tous les sens. Elle n’aurait jamais imaginé que tout se passerait si bien… loin de se douter que toute ces petites réunions bienveillantes ne dureraient qu’un temps. L’après-midi touchait à sa fin et après quelques derniers rires échangés, Jamie et Eléa remontèrent dans la voiture de Thomas qui, jamais bien loin lui non plus, était venu les chercher. « L’après-midi s’est très bien passée, mieux que je n’osais l’espérer. » Le flic semblait néanmoins avoir un regard contrarié comme s’il n’approuvait pas tout ce qui se passait. Pourtant, il aurait dû se réjouir que tout se déroule bien mais la raison était ailleurs. Devant son air renfrogné, Eléa comprit l’inquiétude dans son regard. Ils n’avaient pas besoin de toujours se parler pour se comprendre. Thomas appréhendait une tentative de rapprochement trop poussée de la part du père de Jamie et surtout qu’il prenne une place trop importante dans leur petite famille, cependant tout était très clair dans la tête de la jeune maman. Si elle faisait tout ça, c’était pour son fils. Elle qui avait perdu son père toute jeune adulte ne voulait pas le priver de rater les années à venir avec le sien, même si celui-ci s’était rendu coupable de mauvais comportement et avait privé Jamie de sa présence les dernières années. Pour le reste, l’avenir de la Fawkes était avec le flic. Elle glissa sa main dans la sienne dans un geste tendre et rassurant. « Tu n’as aucune inquiétude à avoir, ça ne change rien ni entre nous, ni entre Jamie et toi. » Souffla-t-elle à voix basse alors son fils dormait sur la banquette arrière. C’était compliqué de tout gérer, pourtant, pour le moment, tout se passait bien globalement. Il fallait que cela continue dans ce sens.

Fin du Flash-Back


***
**


Maintenant – fin novembre

Plusieurs dimanches s’étaient écoulés depuis que les visites hebdomadaires avaient commencé, à la suite d’un commun accord entre les deux parents de Jamie. Ce qu’Eléa avait redouté au début était finalement arrivé aujourd’hui. Noah avait endormi sa confiance et avait seulement révélé ses véritables intentions cette après-midi. Furieuse, la jeune maman avait emmené son fils tout retourné. Elle conduisit rapidement jusque chez Thomas, qui ne devait probablement pas s’attendre à ce qu’elle rentre avec près d’une heure d’avance. Jamie n’avait pas vraiment assisté à la dispute entre ses deux parents, lui qui jouait plus loin au moment de la discussion houleuse mais il avait bien compris, lors du départ précipité, que quelque chose se tramait. Sans mot dire, il monta donc dans la chambre qu’il occupait parfois quand il venait chez le Weston et tenta de coller une oreille sur le parquet pour écouter la discussion qui allait suivre entre sa mère et le flic au rez-de-chaussée. « Je m’en doutais ! » Siffla-t-elle, mécontente. « C’était trop beau pour se passer aussi bien ! » Eléa faisait les cent pas dans la cuisine de son cher amoureux, ne parvenant pas à retrouver son calme. A vrai dire, Thomas devait rarement assister à une perte de moyens de sa part mais la jeune maman redoutait le pire et angoissait à l’idée que son fils puisse se retrouver seul avec son père, d’autant que Noah n’avait pas été subtil et avait clairement fait comprendre à Eléa que si elle l’empêchait de voir Jamie, il n’hésiterait pas à employer des moyens divers et variés pour lui forcer la main. Ça pouvait tout dire.

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : myself (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Josh - Aloy - Amanda - Eléa)
RAGOTS PARTAGÉS : 1478
POINTS : 2408
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Il craint de perdre celle qu'il aime et de voir leur famille se dissoudre...
PROFESSION : Flic mais pour combien de temps encore ?
REPUTATION : On murmure qu'après quelques bavures soigneusement dissimulées, sa carrière est sur le point de prendre un tournant fâcheux. Et puis, l'ex-mari de sa compagne est de retour en ville... Il ne doit pas s'éclater en ce moment.



MessageSujet: Re: What about us - Thomas Sam 2 Déc - 22:33


Flash-Back

Jaime marque un but sous les applaudissements ravis de sa mère. Son père traverse alors le terrain de foot et le soulève dans ses bras, lui faisant faire le tour du champion tandis qu’Eléa les regarde d’un air attendri. Témoin de cette scène de bonheur familial de A à Z, Thomas qui était venu chercher Eléa et Jaime avec un peu d’avance, crispe ses mains sur le volant de sa voiture, tout à coup pris d’un accès panique. Il avait vraiment essayé de bien réagir au retour du mari d’Eléa mais là, c’est comme si le spectacle qui se déroulait sous ses yeux cristallisait tous ces angoisses. Parce que si au début, il avait eu peur que Noah s’en prenne à Eléa ou à Jaime, ses inquiétudes étaient désormais d’une toute autre nature. Le problème, c’est que tout se déroulait merveilleusement bien entre les membres de l’ancienne famille. Peut être même un peu trop bien. Le père et le fils créaient de nouveaux liens tandis que Eléa et son ex-mari réapprenaient à vivre ensemble… Et le Weston se demandait quelle était sa place dans tout ça. Il craignait qu’un jour, il soit tout simplement évincé. Qu’il découvre qu’il n’avait été qu’un remplacement durant ces dernières années et que la vie pouvait continuer sans lui. Il avait beau se dire que c’était une pensée absurde, il était fragilisé à cause de ce qu’il se passait au boulot et il ne pouvait pas l’empêcher de s’insinuer en lui. Et elle le rendait fou. Car il n’était pas prêt à perdre Eléa. Il n’était pas prêt à perdre sa famille. « L’après-midi s’est très bien passée, mieux que je n’osais l’espérer. » Celle qui occupe toutes ses pensées est bientôt à côté de lui, l’air effectivement satisfaite de son après-midi. Il se renfrogne. Il devrait être content pour elle mais il n’y arrive pas. « C’est bien, je suis content. » Parvient-il à articuler, pensant tout le contraire. Il se sent aussitôt mal. Il ne mentait jamais à Eléa d’ordinaire… Ne serait-ce parce qu’elle s’en rendait tout le temps compte. Aujourd’hui ne fait d’ailleurs pas exception à la règle. Il sent le regard de la Fawkes sur lui tandis que sa main vient se glisser doucement dans la sienne. « Tu n’as aucune inquiétude à avoir, ça ne change rien ni entre nous, ni entre Jamie et toi. » C’était comme si elle avait lu dans ses pensées. Car elle venait de prononcer les mots qu’il avait besoin d’entendre. Il serre ses doigts entre le siens, lui jetant un regard où se disputent tendresse et possessivité. Il fait de même avec Jaime, innocemment endormi sur la banquette arrière. « J’espère… » Dit-il à voix basse en mettant le contact, ne parvenant pas à être totalement rassuré. Il avait confiance en Eléa mais pour cette fois-ci, il n’arrivait vraiment pas à se défaire de sa paranoïa.

Fin du Flash-Back.

Temps présent.


Eléa et Jaime étaient partis pour un nouveau dimanche avec Noah et Thomas essayait de vivre la chose du mieux qu’il pouvait. Assis à la table de sa cuisine, il s’emploie donc à s’occuper l’esprit. Le robot de Jaime a un faux contact, il démonte donc le jouer pour trouver le dysfonctionnement, s’absorbant avec soulagement dans cette tâche. Alors forcément, quand la porte claque tout à coup, il sursaute. Des pas légers qui doivent être ceux de Jaime gravissent les marches tandis que Eléa déboule comme une furie dans la cuisine. « C’était trop beau pour se passer aussi bien ! » Dit-elle d’une voix forte. Le Weston la regarde interdit, peu habitué à la voir perdre son calme de la sorte. Il attend qu’elle en dise plus mais plus aucun mot ne s’échappe des lèvres de l’anglaise, qui se contente de faire les cent pas dans l’espace pourtant réduit de la cuisine. Bon. Le flic n’a pas besoin d’en être un pour deviner ce qui a mis Eléa en rogne. Quelque chose a dû mal se passer avec Noah cet après-midi. Pourtant, la pensée ne lui procure pas la joie qu’il avait imaginée. A vrai dire, il revient enfin de sa surprise pour réagir. Et sa réaction première, c’est l’inquiétude. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Il se lève, se plaçant volontairement dans la trajectoire d’Eléa. Doucement, il pose ses mains sur les épaules de la jeune maman pour qu’elle s’arrête. « Calme-toi, ça va aller… » Les mains du moustachu remontent sur les joues d’Eléa qu’il caresse doucement. Mais il voit qu’elle a l’air vraiment perturbée et son sang commence à bouillonner en imaginant les potentielles causes de l’émoi de sa bien-aimée. Il plonge son regard dans le sien tandis que son ton se fait plus inquisiteur. « Est-ce qu’il t’as fait quelque chose ? A toi où à Jaime ? Parce que si c’est le cas, je te jure que je vais… » Qu’est-ce qu’il allait faire au juste ? Le nombre d’idées qu’il avait en tête était proprement effrayant.

_________________

"Memories turn to dust, please don't bury us. I got you, I got you. Ain't runnin' from myself no more. Together we'll win it all. I'm ready to face it all. If I lose myself, I lose it all”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 - Thomas.
RAGOTS PARTAGÉS : 715
POINTS : 348
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.


MessageSujet: Re: What about us - Thomas Jeu 7 Déc - 11:54


Eléa était rentrée énervée de cette après-midi. Noah était revenu dans leurs vies depuis deux mois environ et il se permettait déjà de proférer des menaces judiciaires envers leurs fils, un comportement plutôt culotté pour celui qui les avait abandonnés de par ses actes. Il n’avait pas le droit de revenir et d’exiger quoique ce soit, certainement pas aussi vite. Jamie se réhabituait à peine à sa présence et devait apprendre à jongler entre deux familles. C’était proprement insensé. Alors que la jeune maman faisait les cents pas dans la cuisine, Thomas se leva et l’intercepta pour lui demander la raison de son emportement. Il se doutait bien que sa colère était liée à son ex-mari. Eléa prit une grande inspiration et tenta de se calmer un coup avant de reprendre la parole. Le flic essaya de l’apaiser et d’afficher un visage rassurant, même s’il n’hésita pas à formuler à voix haute qu’il s’en prendrait à Noah s’il avait osé les toucher. La conseillère conjugale se rendit compte que ses réactions étaient entrain de déteindre sur Thomas et elle se reprit quelque peu afin d’expliquer enfin ce qui s’était passé. Elle s’était vivement emportée parce que la peur avait guidé son instinct de mère. « Non, il ne nous a rien fait si ce n’est me menacer vis-à-vis de Jamie. C’est juste que je ne pensais pas qu’il oserait et j’ai vu rouge… » Eléa prit une nouvelle inspiration et donna de plus amples explications. « Pendant que Jamie jouait au foot, Noah m’a pris à part et m’a fait comprendre qu’il souhaitait commencer à le voir seul et plus souvent, et qu’à terme, il envisageait même une garde alternée. Même si je suis frileuse à cette idée, sa demande ne m’a pas surprise puisque je m’y attendais un jour. J’ai simplement dit qu’il faudrait plus de temps pour que j’accepte qu’il voie son fils seul quant à une garde alternée, ce n’était pas à l’ordre du jour non plus. Il n’a pas été là pendant des années, il a trahi notre confiance, alors qui me prouve qu’il a vraiment changé ? Ce n’est pas en deux mois qu’on le sait. Il s’est alors emballé, est monté sur ses grands chevaux, en m’accusant de vouloir l’empêcher de voir son fils. Non, mais tu te rends compte ?! Il se met dans les ennuis tout seul, a détruit notre vie de famille, mais je suis responsable ? » Eléa marqua une pause pour reprendre son souffle. La colère revenait en elle au souvenir de leur conversation. Elle partageait à la fois le moment et toutes les pensées qui lui traversaient l’esprit à Thomas. La jeune femme se reconcentra donc sur les faits. « Je me suis braquée et lui aussi. Il m’a également reproché de ne pas être venue le voir en prison mais ce n’était pas la place de notre fils ! Sa demande s’est alors transformée en menace judiciaire, comme quoi il me forcerait la main si nécessaire mais qu’il obtiendrait cette garde alternée devant les tribunaux. Je sais que je ne devrai pas m’en faire… Nous avons un foyer stable alors que lui était en prison… Quelles sont ses chances ? Mais il avait l’air tellement déterminé Thomas, et puis, les tribunaux ? Jamie n’a que onze ans… Je ne veux pas qu’il revive tout ça, pas encore une fois, pas ici à Tenby où il se sent comme chez lui. » Eléa se souvenait du procès de son ex-mari pour ses escroqueries, de son divorce, Jamie n’avait que cinq ans et avait vu le déchirement entre ses parents, s’était vu privé d’un père… Suite aux moqueries à l’école et dans l’entourage plus ou moins lointain, la mère avait opté pour le déménagement pour le bien de son fils. Désormais, de par son attitude ces deux derniers mois, Noah avait redonné de l’espoir à Jamie de retrouver son père et aujourd’hui, il foirait à nouveau juste parce qu’il n’avait pas la patience d’attendre que leur lien se reconstruise correctement. Pire, la confiance qui commençait à revenir chez Eléa était maintenant définitivement rompue. Elle refuserait pour de bon qu’il voie son fils seul. Vu le regard qu’elle avait vu dans les yeux de Noah, elle aurait trop peur qu’il disparaisse avec Jamie. C’était peut-être de la paranoïa mais elle avait ses raisons aussi. « Je ne sais pas comment faire pour éviter qu’on en arrive là. Et ce n’est pas tout… S’il réussissait vraiment à obtenir ce qu’il voulait, il m’a déjà fait comprendre qu’il ne souhaitait pas spécialement rester dans les environs. C’est… Surréaliste ! » Eléa n’arrivait plus à mettre de mots sur ses craintes. Elle était persuadée que Noah était capable de lancer une procédure judiciaire une fois qu’il aurait repris une vie plus stable et qu’il pourrait faire bonne figure du parfait homme réintégré devant les tribunaux. C’était vicieux et c’était son droit de vouloir récupérer son fils, d'autant qu'il avait abattu ses cartes devant elle et avait au moins joué franc jeu à ce sujet, mais Eléa n’était pas prête à revivre tout ça ni pour elle ni pour Jamie et surtout pas à accepter ces conditions. Les esprits des deux parents s'étaient échauffés assez fort aussi et ils n'en arriveraient peut-être pas là mais la conseillère était désormais sur ses gardes. Thomas, qui avait lui aussi vécu un divorce douloureux dans le passé et s’était vu séparé un temps de sa fille, serait certainement bien placé pour lui donner un avis avisé sur la situation.

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : myself (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Josh - Aloy - Amanda - Eléa)
RAGOTS PARTAGÉS : 1478
POINTS : 2408
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Il craint de perdre celle qu'il aime et de voir leur famille se dissoudre...
PROFESSION : Flic mais pour combien de temps encore ?
REPUTATION : On murmure qu'après quelques bavures soigneusement dissimulées, sa carrière est sur le point de prendre un tournant fâcheux. Et puis, l'ex-mari de sa compagne est de retour en ville... Il ne doit pas s'éclater en ce moment.



MessageSujet: Re: What about us - Thomas Aujourd'hui à 16:00

Eléa ne se fait pas prier pour donner des explications à Thomas à propos de ce qui l’avait mise dans un tel état et il l’écoute gravement, comprenant qu’elle avait besoin de dire ce qu’elle avait sur le cœur. Elle le rassure tout d’abord ou du moins, elle essaye, expliquant qu’il l’avait « simplement » menacée en se servant de Jaime comme moyen de pression. Bien évidemment, cela n’apaise pas du tout le flic. « Il a fait quoi ?! » Sa petite-ami lui donne alors des précisions, expliquant qu’il exigeait une garde alternée et de voir Jaime seul. Au fur et à mesure qu’elle raconte, sa colère semble enfler de plus belle, tandis qu’elle rappelle à quel point le père de son fils avait trahi sa confiance. Il n’était guère étonnant qu’elle ne veuille pas lui confier ce qu’elle avait de plus précieux alors qu’il avait détruit leur famille… Thomas se rembrunit, allant bien entendu dans son sens. « Il ne manque pas de culot ! Il ne se rend pas compte de la faveur que tu lui fais ? Il ne peut pas être un peu patient ? » Et aussi un peu plus humble. Il avait trompée sa femme, bafouée sa réputation, il devait bien imaginer qu’elle n’allait pas lui pardonner en 5 minutes. Et encore moins lui faire à nouveau confiance en un claquement de doigts… Eléa poursuit son récit et le Weston n’est pas surpris par la tournure que ce dernier prend. La jeune maman était la plus douce et la plus compréhensive des femmes sauf lorsque quelque chose menaçait le bien-être de Jaime. Elle n’avait donc pas bien réagi aux menaces de son ex-mari qui avait apparemment surenchérit. Thomas adopte une expression dégoûtée. « C’est clair qu’il n’a aucune chance devant un tribunal… Surtout que tu pourrais faire valoir qu’il a peut être encore des actifs dissimulés quelques part et qu’il pourrait quitter le pays en emmenant son fils… Mais oui, je pense comme toi… Quel père voudrait embarquer son fils là-dedans ? » Thomas avait lui-même connu un divorce houleux mais justement le seul point d’accord qu’il avait eu avec son ex, c’est qu’il fallait faire les choses pour que Deborah souffre le moins possible. Et pour ce résultat, le flic s’était même résigné à des conditions de garde plutôt inéquitables….

Enfin, aujourd’hui n’était pas à propos du passé mais ce qu’il convenait de faire pour le moment présent et peut être un futur proche. « S’il se soucie si peu du bien-être de Jaime, c’est bien la preuve qu’il n’est pas prêt à le voir sans ta supervision. Tu as bien fait de lui tenir tête. Ne t’en fais pas… On ne va pas se laisser faire. On dirait qu’il fait juste ça pour se venger du fait que tu ne sois pas allée le voir en prison… C’est minable. » D’autant plus minable, car Eléa ne tarde pas à confirmer les soupçons que le flic avait émis tout à l’heure en rapportant un autre des sous-entendus de Noah comme quoi il pourrait emmener Jaime loin. L’anglaise a l’air vraiment terrifiée à cette idée et Thomas interrompt quelques instants la conversation qu’ils sont en train d’avoir pour l’attraper par les épaules et l’attirer à lui. Il dépose un baiser sur son train. « On va trouver une solution, ne t’en fais pas. » Il essaye de la rassurer, réfléchissant dans le même temps à un conseil sage à lui donner. Il avait une forte envie d’aller voir Noah et de lui sa façon de penser mais ça ne ferait qu’empirer la situation. Et puis, il y avait un temps pour tout et ce n’était pas celui de jouer les cow-boys. « Avec Keira, on s’engueulait tout le temps mais on était d’accord sur le fait que notre divorce devait affecter Deborah le moins possible. C’est pour cela que j’ai accepté qu’elles restent à Cardiff. Je ne voulais pas que Deb soit obligée de changer d’école. Et puis, je travaillais trop donc c’était mieux que sa mère ait la garde la plupart du temps. » Et puis, il soignait aussi des problèmes d’alcoolisme mais ça, il ne veut guère le rappeler à sa petite-amie du moment… « Je sais que tu vas trouver le conseil ridicule vu que c’est ton métier… Et que Noah a l’air braqué mais peut être essayer de voir une sorte de médiatrice ? Hors de tout cadre judiciaire, histoire que vous puissiez régler ça entre vous deux sans mêler Jaime à quoique ce soit ? » Et puis… Parce que c’est plus fort que lui, il finit le dire. « Sinon je peux aller lui parler… Bien entendu, il le prendra sûrement mal vu que ça viendra de moi mais vu que la situation a l’air déjà d’avoir dégénérée…ça serait peut être pas mal qu’il se rappelle que tu sors avec un flic, que j’ai des amis ici et ailleurs et donc que s’il veut aller sur le versant judiciaire, il aura du répondant en face. » Conclut-il en essayant de faire passer ça pour une bonne idée.

_________________

"Memories turn to dust, please don't bury us. I got you, I got you. Ain't runnin' from myself no more. Together we'll win it all. I'm ready to face it all. If I lose myself, I lose it all”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: What about us - Thomas

Revenir en haut Aller en bas

What about us - Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Historical Center :: Residences-