AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Fredrick & Emma + A sa place.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Macha
TON AVATAR : Elle Fanning
TES CRÉDITS : Thesquirrelart
RAGOTS PARTAGÉS : 10
POINTS : 36
ARRIVÉE À TENBY : 10/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 16 ans


MessageSujet: Fredrick & Emma + A sa place. Dim 12 Nov - 20:41

Une place

ft. Fredrick

Informations.

Éviter de croiser les personnes qui étaient susceptibles de poser les bonnes questions.
C'était ainsi qu'Emma vivait ses journées depuis son arrivée a Tenby. Cette solitude relative n'arrivait pas à éteindre la colère qu'elle nourrissait encore pour sa sœur tout en ayant conscience que c'était ingrat de sa part, qu'elle n'avait pas à être aussi dérangeante alors qu'elle était un poids pour l'autre femme. Elle le savait. Elle savait qu'elle en était un. Elle l'avait toujours été ; si ça n'avait pas été le cas, pourquoi aurait-elle fuis comme elle l'avait fait sans donner de nouvelles ? Parfois dans ses crises existentielles les plus profondes, ses colères les plus silencieuse mais les plus violentes, elle se persuadait elle-même que Penny avait sus ce qui allait se produire sitôt qu'elle ne serai plus la pour la protéger.

Elle se convainquait qu'elle l'avait abandonnée a ce sort en parfait état de cause.
Peut-être même qu'elle en avait été heureuse. Peut-être même que comme leur mère, elle avait pensé qu'Emma le méritait.

Parce qu'elle le méritait c'était un fait, la petite blonde le concevait de cette façon en tout cas. Parce que dans ce monde il y avait des gens qui naissaient pour être libres et heureux, il y avait des gens – comme elle – qui naissaient pour rééquilibrer la balance et tout ce qu'ils faisait était mal. Rien n'était jamais assez bien, parce qu'ils n'étaient pas assez bien. Pas assez. Jamais assez. Ou toujours trop mauvais.

Elle était trop mauvaise.
Elle avait fuis de chez elle, elle était venue mettre une charge supplémentaire sur le dos de sa sœur qui avait tenté de lui échapper. Elle était mauvaise. Les gens bien vivaient des choses bonnes, selon la croyance populaire et on avait jamais que ce qu'on méritait. Elle était mauvaise parce qu'elle espérait échapper à son destin. Ce qu'elle avait elle-même provoqué.

Seule et silencieuse, elle n'arrivait pas endiguer ce flot de pensées et elle se sentait l'envie de fuir encore, fuir plus loin. Tellement loin que plus personne ne pourrais la retrouver, jamais. Si seulement elle en avait eu le courage.

A la place, elle se contentait de fuir la demeure de sa sœur pour aller dans les rues, celles ou il y avait du monde, assez de monde pour qu'on ne la regarde pas elle précisément, assez pour se sentir noyée dans la vie. Une autre vie que la sienne. Là, elle regardait comment les autres agissaient et elle se figurait dans sa propre tête le genre de vie qu'ils avaient. Ça ne l'intéressait pas de connaître la vérité à leur sujet, leurs secrets ne l'intéressaient pas. Tout ce qu'elle voulait c'était être libre de leur inventer des vives merveilleuses qu'ils étaient libres de vivre ou non.

C'est ce qu'elle avait fait ce jour là.
Il n'était pas encore seize heures quand elle était sortie pour plonger dans la vie de la rue passante. Elle avait marché aussi loin que ses pas avaient pu la mener sans se soucier d'où elle se rendait (Tenby était grand comme un mouchoir de poche, elle ne pensait pas pouvoir s'y perdre) et elle avait rêvé de la vie des autres. C'était plus facile de rêver de la sienne. Dans cette optique elle était entrée dans le « Sainsbury's Supermarket ». Un peu poussée par une crise boulimique aussi elle s'était rapidement dirigée vers le rayons ou les sucreries étaient exposées. Sa main gauche serrée fermement autour de la poignée du panier, sa main droite attrapant mécaniquement les paquets sous ses yeux elle n'avait même la moindre idée de ce qu'elle prenait.

Combien de temps encore aurait-elle pu passer à remplir le panier avec acharnement ? Jusqu'à ce qu'il déborde sans doutes et que prise d'un élan de culpabilité elle range tout méthodiquement et reparte les mains vides, coupable d'avoir seulement eu envie de quelque chose. Elle l'avait déjà fait deux fois depuis qu'elle était arrivée en ville.

N'empêche qu'elle aurai pu continuer . Encore et encore. Mais son regard avait été attiré par la vision d'une femme , peut-être du même âge que Penny, qui jetait négligemment un paquet de bonbon dans un bac qui n'étais pas décerné à cet usage.

Peut-être que le stress qu'elle avait éprouvé toute seule plutôt dans la journée était encore trop présent, qu'elle était trop a fleur de peau parce qu'elle était dans un endroit remplis de gens et d'hommes et qu'elle était nerveusement encore rongée par son désir autodestructeur de sucre...peut-être...peut-être...le désordre l'avait toujours angoissée. Ces derniers années plus sûrement que jamais. Elle aimait les supermarché pour ça. Tout y était classé, rangé, étiqueté. C'était ordonné. cette rupture brutale avec le schéma rassurant qu'elle avait tenté de mettre en place avait fait voler en éclat son calme apparent.

« –Tu ne peux pas faire ça. »

Sa voix avait tremblé mais elle était sortie de sa bouche assez fort pour que la femme ne se retourne et plonge son regard sombre dans celui de l'adolescente. Serrant les dents et le poing, Emma avait soutenu son regard.

« – Pardon ? C'est à moi que tu parle ? »

La blonde avait hoché la tête et aussi tôt regretté en voyant le sourire narquois de sa locutrice. Mais elle avait tenu bon alors que les ongles de sa main droite s'enfonçaient dans la chair de sa paume.

« – Tu dois le ranger à sa place. C'est ce qu'il convient de faire. Tout devrait être correctement ..a sa place ...sinon ça ne va pas...
– Mais pour qui tu te prend ? 
ça n'a rien a voir ! C'est seulement ….les choses devraient être à leur place ! Elles le doivent»

Elle avait levé la voix et lâché son panier. Le sentant se renverser sur le sol elle perdit définitivement ses moyens. Elle n'arrivait plus a savoir si elle était triste, ou en colère, peut-être les deux et elle réalisa qu'on la regardait. Et elle avait lancé un regard féroce a l'autre femme avant de sentir un haut le cœur la déchirer quand la brune avait fait un pas dans sa direction tout son corps s'était mis à trembler et elle avait poussé un cris de désespoir étranglé par un sanglot et dans un réflexe presque animal, s'était accroupie à même le sol et porté ses mains a ses oreilles pour cacher ses dernières. Les yeux fermés avec force comme si ce simple fait allait la faire réveiller dans un autre endroit que celui là.

Le sifflement grave d'une voix qu'elle ne voulait plus jamais entendre s'était pernicieusement induit dans son esprit. Jolie, jolie...shhh...douce, douce Emma ...tu m'a attendu, n'est-ce pas ...tu aime l'attention ....

« – Pourquoi personne ne veux jamais comprendre ...il faut que les choses soient à leur place ….une place bien précise ...très précise ... »

Sa voix avait tremblé comme un gémissement douloureux alors que la voix continuait à susurrer dans son oreille. Elle n'aurait jamais du sortir. Elle aurait du enfermer dans la chambre. Qu'importe s'il elle pensait trop à des choses vraies. Elle n'aurait jamais du …

« – Shhh...gentille...gentille ... »

Elle fredonnait en boucle.
Soit gentille Emma. Soit gentille, il finira et il partira. Soit gentille. Chut..chut ..Emma.
Douce, douce , Emma.

Un ….deux....trois...quatre …

Gentille, sage...soit sage, Emma. Ne fait pas de bruit.
Chut, sinon il viendra. Il viens toujours.

Cinq ...six...sept...huit...neuf....dix.

Elle se balançait lentement, comme pour chasser cet environnement trop oppressant. Comme si ça la mettait en sécurité. Elle pouvait encore sentir l'attroupement qui s'était formé autour d'elle. Mais elle pouvait l'ignorer de cette façon. Elle pouvait. Elle voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Marie
TES DOUBLES : Cameron Baxter
TON AVATAR : Robbie Wadge
TES CRÉDITS : sweet disaster
TA DISPONIBILITE RP : pas Dispo (5/5)
DeborahMagnùsNaëlIvyEmma
RAGOTS PARTAGÉS : 150
POINTS : 384
ARRIVÉE À TENBY : 05/08/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (11.10.92)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : étudiant infirmier
REPUTATION : "A première vue, ce garçon a tout du gendre idéal ! Ça en est presque louche... Surtout quand on sait que c'est le fils de Mr Hadsen, ce diplomate qui m'a paru tout sauf agréable."



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Fredrick & Emma + A sa place. Mar 14 Nov - 1:06

Cet après-midi, comme tous les vendredis, Fredrik n’a pas cours. Mais ce n’est pas pour autant qu’il se la coule douce. Non, il a même à peine le temps de déjeuner avant d'attaquer sa journée de travail au Sainsbury’s supermarket. Il commence à 14h et y reste jusqu’après la fermeture, pour remettre en ordre le magasin. Ce n’est pas un travail qui le passionne, loin de là, mais l’équipe est assez sympa et il y a une bonne ambiance, alors Fred n’y va pas à reculons. Et puis, même si ce n’est pas facile tous les jours, c’est ce job qui lui permet d’être indépendant financièrement et d'éviter de sans cesse demander de l’argent à son père comme le vrai fils à papa qu’il est. Non, il a envie de changer, de s’assumer davantage, même si pour le moment son père lui donne encore un petit coup de pouce financier pour boucler ses fins de mois puisque son maigre salaire ne lui permet pas de payer entièrement son loyer, les transports pour aller à l’université tous les jours, la nourriture et le reste… C’est sans doute une période de transition dont il a besoin pour passer d’un gamin cherchant sa voie et logeant encore chez son père à un adulte indépendant et subvenant à ses besoins grâce à son salaire d’infirmier… Et puis, ce job lui permet de réaliser un peu plus concrètement la valeur de l’argent.

Si le jeune Hadsen a d’abord eu du mal à s’adapter à son emploi du temps chargé, qui contrastait pas mal avec les mois de vacances qu’il s’était octroyé les mois précédents, il commence peu à peu à s’y faire. Il trouve même le temps de caler sa répétition avec la troupe de théâtre et quelques heures de bénévolat au refuge entre ses révisions et le boulot au Sainsbury’s. Même s’il a dû faire quelques concessions, notamment concernant sa pratique du sport aujourd’hui beaucoup moins importante qu’avant, Fred a l’impression d’être plutôt bien organisé, et il est fier de lui pour ça. D’ailleurs, après le travail, il compte bien caser une heure de révision pour préparer son évaluation de la semaine prochaine. C’est à cela qu’il songe en mettant les boites de pâtés pour chat en rayon. Cette journée lui semble terriblement longue, et il a hâte de rentrer chez lui.

Alors que son cerveau est sur pilote-automatique pour ranger les articles sur les étagères, des haussements de voix dans le rayon d’à côté le font sortir de ses pensées. Il fait quelques pas pour aller voir, et tenter de tempérer les choses dans cette altercation. Il se retrouve alors face à une jeune femme blonde visiblement en crise, qui a attiré l’attention de quelques clients sans pour autant que ceux ci n’interviennent.

“Elle est complètement folle cette gamine !” Lance une dame brune avant de s’éloigner. Fred est surpris par le peu de compassion de la cliente, et songe que c’est peut être avec elle que la petite blonde a eu un problème… Quoi qu’il en soit, Fred ne peut pas la laisser comme ça. Alors il commence par demander poliment mais fermement aux clients de s’éloigner pour lui laisser de l’air. Il s’accroupit ensuite près d’elle avant de reprendre la parole.

“Qu’est ce qui ne va pas ? Est ce que tu veux que j’appelle quelqu’un ? Tes parents ?” Demande Fred d’une voix douce qui se veut rassurante. L'inconnue semble jeune, sans doute même mineure, alors peut être que la présence d’un de ses parents la rassurerait ? Fred ne sait pas vraiment comment l’aider autrement à vrai dire, surtout qu’il n’a aucune idée de la raison pour laquelle elle est dans un tel état... Il espère cependant que le départ des clients qui l'entouraient lui permettra déjà de se sentir moins oppressée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fredrick & Emma + A sa place.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Shops :: Sainsbury's Supermarket-