AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone Ven 10 Nov - 23:19



"Welcome to the world, sweet baby "

Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole



Trois, deux, un… Pile au moment où elle l’attend, une douleur fulgurante traverse les reins de Serena qui sent la panique l’envahir. Ses contractions étaient désormais parfaitement régulières, ce qui signifiait qu’elle était définitivement en train d’accoucher et qu’il ne s’agissait pas d’une fausse alerte… La blonde essaye alors de se remémorer des conseils que la sage-femme lui avait donné lors des séances de préparation à l’accouchement mais à ce moment, l’idée de travailler sur sa respiration lui paraît ridicule. Elle ne voyait pas comment faire ça pouvait enrayer la douleur qui la traversait désormais tous les dix minutes… Dire que les contractions par les reins étaient censées être rares… Quelle blague ! Visiblement, elle faisait parti des cas d’espèce… Cependant, la douleur n’était actuellement pas le pire donnée du problème. Ce qui était le plus inquiétant, c’est qu’elle est seule à la maison. Et que malgré les 13 messages qu’elle avait laissés à Kainoa, celui-ci ne faisait pas mine d’arriver… Elle en aurait pleuré. Cela faisait des mois qu’elle prenait sur elle pour excuser les absences de son fiancé mais aujourd’hui, elle ne voyait vraiment pas de bon motif pour qu’il ne soit pas là. Surtout qu’il savait qu’elle était plus proche que jamais du terme de sa grossesse… Il fallait qu’elle arrête de se voiler la face. Elle l’avait attendu aussi longtemps qu’elle avait pu. Elle ne pouvait pas perdre une minute de plus.

Mais qui d’autre appeler pour la conduire à la maternité ? La réponse logique était Lizzie mais Serena se répugnait à le faire pour des raisons évidentes. Plonger sa sœur au milieu d’un accouchement aurait été particulièrement insensible même si elle avait la certitude que celle-ci viendrait si jamais elle se décidait à l’appeler. La deuxième option logique était celle de Malone mais là encore la Kingston n’osait pas. Depuis qu’elle s’était jetée sur son meilleur ami, les choses étaient bizarres entre eux. Ils ne s’étaient d’ailleurs pas revus, depuis cette fois-ci, se contentant de textos faussement joyeux… C’était pour les mêmes raisons que la troisième option était également exclue. Si Serena n’appelait pas Malone, elle n’appellerait pas Mona non plus… Trois, deux, un… Une nouvelle contraction plie la future maman en deux mettant fin à ses tergiversations. Il fallait qu’elle appelle quelqu’un et elle savait précisément qui elle avait envie d’avoir à ses côtés pour vivre un des moments les plus importants de sa vie. Celui qui les avait déjà presque tous vus à vrai dire… Peu importe à quel point elle avait eu un comportement déplorable à son égard, elle avait besoin de lui. Elle attrape son téléphone et entend un déclic au bout de quelques sonneries. « Malo ! » Dit-elle aussitôt, se rendant en même temps compte qu’elle est essoufflée. « Je crois que… Je crois que je suis en train d’accoucher…» Elle porte une main sur son ventre, sentant a panique augmenter à ces mots. « Je suis désolée… Mais je n’arrive pas à joindre Kainoa. Est-ce que… tu pourrais me conduire à la maternité ? » Si elle avait moins tergiversé auparavant, elle aurait peut être pu s’y rendre toute seule mais là, elle savait que conduire aurait été de la folie… Coinçant le combiné sous son oreille, elle s’active malgré les douleurs qui se rapprochent, mettant les dernières affaires nécessaires dans le sac qu’elle avait préparé il y avait déjà plusieurs jours pour être prête à partir rapidement. Tout cela lui avait paru si irréel jusqu’à maintenant… Mais désormais, on était dans le concret. Son bébé arrivait. Et elle était terrifiée.

Code by Sleepy

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(mariage soon!)
RAGOTS PARTAGÉS : 4934
POINTS : 6314
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : serena l'a envouté.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il est assez difficile pour lui de rester en place et de se contenter d'un seul métier.
REPUTATION : il rompt avec mona puis s'affiche avec sa meilleure amie qui vient d'avoir un enfant. décidément, il n'a pas fini de nous étonner celui là.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone Dim 12 Nov - 0:04


hi, sweet baby girl.
serena & malone


Des questions sans réponses, une journée maussade, un travail plus compliqué que prévu. Une journée comme les autres alors que j'ai envie de jeter l'éponge. J'avais ramené du travail à la maison et heureusement, car je finis par tout balancer d'énervement. Mon téléphone vibre sur la table et j'accueille cette distraction avec grand plaisir. Malo! J'entends cette voix que je connais si bien, cette voix que j'ai l'impression de ne pas avoir entendu depuis une éternité. Oh il y a eu quelques messages échangés, de simples banalités mais rien d'exceptionnel par rapport à d'habitude. Je devine à son ton que Serena ne va pas bien, mais je préfère attendre sa confirmation avant de m'emballer, de me faire trop d'idées. ... accoucher. Le début de la phrase est flou, trop concentrer sur ce dernier mot pour faire attention aux autres. Je comprends que son copain n'est pas disponible mais je comprends également que je suis son dernier choix, malgré ce qui nous lie. Ou nous liait. C'est tellement bizarre pour l'instant que je n'arrive plus à mettre de nom sur notre relation. Mais peu importait. Car en ce moment arrivait l'élément le plus important de sa vie et il est hors de question que je la laisse sans rien chez elle, incapable de se conduire elle-même à l'hôpital. Ne t'excuse pas. Les premiers mots qui sortent, enfin. C'est vraiment une nouvelle manie énervante de s'excuser à longueur de temps. Je sais que ça ne part pas d'un mauvais principe de sa part mais je déteste le fait qu'elle puisse s'en vouloir de quelque chose. J'arrive tout de suite. J'ai presque travaillé cette phrase, histoire d'éviter les ne bouge pas complètement stupide. Car je suppose qu'avec les contractions et tout le reste, il ne lui prendra pas l'envie d'aller courir un marathon. Je quitte la maison en trombe, sans même prendre ma veste. Je roule un peu trop vite pour la moyenne mais tant pis, ce n'est pas comme si la rue était remplie de voitures ou de passants. Le but, de toutes façons, c'est juste d'arriver le plus vite possible. Et rien d'autre ne compte.

Heureusement que la blonde n'habite pas à l'autre bout de la ville. Je roule tellement vite que je vais sûrement me prendre une amende. Ou plusieurs. J'arrive chez elle en dix minutes et me gare juste devant le bâtiment. Je sors en trombe, ne prends même pas le temps d'activer le verrou. Comme je ne prends pas le temps de frapper à la porte. Je ne trouve Serena nulle part au début puis je me dis qu'elle est sûrement montée, histoire de faire son sac pour pouvoir partir. Serena ! dis-je en soufflant un coup, comme si je venais de retrouver un jouet que j'avais perdu. Au diable le baiser d'il y a quelques jours, au diable mes questions, au diable les sentiments que je pourrais développer pour ma meilleure amie car là, tout de suite, elle va finir par accoucher à la maison si je ne me remets pas les idées en place. Je vais éviter les phrases stupides comme tout ira bien ou les pseudos conseils que je ferais semblant de connaître. Je me mets à côté d'elle, l'aide à finir son baguage histoire que l'on traîne pas trop. Je vais prendre ton sac. Tu veux je t'aide à aller jusque la voiture ? finis-je par lui demander, tendant une main chaleureuse.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone Lun 13 Nov - 21:29



"Welcome to the world, sweet baby "

Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole



« J'arrive tout de suite. » Serena se sent déjà mieux rien qu’en entendant ces mots. Dans quelques minutes, elle ne serait plus seule pour affronter les réalités de l’accouchement et c’était les prémices d’un soulagement qu’elle commençait à sentir naître en elle. Non pas qu’elle avait douté un instant de la réponse de Malone. Jamais, il ne l’avait laissée tomber, même quand elle l’avait méritée… En tout cas, il arrive et quand il sera là, ils n’auront pas une minute à perdre pour se rendre à l’hôpital donc autant être prête. La blonde continue donc ses exercices de respiration, tout en essayant de boucler sa valise. Elle y parvient mais la douleur commence à la phagocyter toute entière et à cause de son dos, elle ne parvient pas à se baisser pour fermer la fermeture. Elle s’arrête donc au milieu de la buanderie, les mains sur les reins. Elle entend alors un bruit de moteur devant la maison, ainsi que le bruit d’une portière qui claque. Malgré les contractions, elle parvient à esquisser un sourire. Moins de dix minutes après le coup de téléphone à Malone, il était déjà là. Il est bientôt à l’intérieur de la maison, appelant son prénom. Elle avait vraiment le meilleur ami du monde. « Je suis là ! » Crie t-elle, sachant qu’il connaît parfaitement les lieux. Une poignée de secondes plus tard, il passe la porte, l’air légèrement affolé. C’est bien, ils sont deux comme ça…. « Je vais éviter les phrases stupides comme tout ira bien ou les pseudos conseils que je ferais semblant de connaître. » Elle sent un petit rire faiblard s’échapper de ses lèvres. C’était tout le Carter ça. Il ne ferait pas semblant de maîtriser la situation mais il la désamorcerait avec son humour si caractéristique. Elle l’aurait béni. « Le fait que tu sois là, ça vaut tous les pseudos-conseils du monde. » Dit-elle attendrie. Et c’était vrai. Elle se sentait encore mieux depuis qu’il était là.

Et puis, il est d’une efficacité redoutable. Il s’agenouille donc près de la valise pour la fermer, l’attrapant d’une main. Il tend l’autre à Serena, lui demandant si elle a besoin d’aide pour aller à la voiture. Elle la prend sans hésiter. « Oui s’il te plaît, je crois que j’ai attendu un peu trop longtemps avant de m’affoler. » Ses doigts enserrent la paume de Malone tandis qu’elle s’appuie finalement sur son bras tout entier pour sortir de la buanderie. Durant ses dernières semaines de grossesses, elle avait eu de sérieux problèmes pour se déplacer avec son ventre mais aujourd’hui, c’était pire que tout… Ils sortent tant bien que mal de la maison et la Kingston ne pense qu’au dernier moment à mettre un tour de clé derrière elle… Malone la conduit près du côté passager de sa voiture, garée à la va-vite devant la maison, et lui ouvre la porte. Elle se greffe tant bien que mal dans l’habitacle, non sans grimacer. Quand elle a terminé, elle pose une main sur son ventre, les lèvres serrées. « Si j’avais su que ça faisait aussi mal… J’y aurai peut être réfléchi à deux fois. » Dit-elle au brun avant qu’il ne claque la porte.

Le trajet se déroule presque comme un rêve, tant il semble rapide à la blonde. Tout est confus dans sa tête. L’angoisse se mélange avec le dépit de ne pas avoir Kainoa  à ses côtés. Elle lui laisse d’ailleurs un dernier message en chemin tandis que Malone semble se concentrer sur sa conduite. Puis, ils arrivent à l’hôpital et Serena entre dans le bureau des admissions comme elle a quitté sa maison : soutenue par Malone. L’infirmière de garde lui trouve rapidement un fauteuil dans lequel elle s’effondre avec soulagement. Elle ne lâche pas la main de son meilleur ami pour autant. « Reste avec moi… Reste avec moi le plus longtemps possible… Je n’y arriverai pas toute seule… » Confesse t-elle, prise de faiblesse alors qu’on était précisément au moment où elle était censée être forte.

Code by Sleepy

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(mariage soon!)
RAGOTS PARTAGÉS : 4934
POINTS : 6314
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : serena l'a envouté.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il est assez difficile pour lui de rester en place et de se contenter d'un seul métier.
REPUTATION : il rompt avec mona puis s'affiche avec sa meilleure amie qui vient d'avoir un enfant. décidément, il n'a pas fini de nous étonner celui là.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone Ven 17 Nov - 23:44


hi, sweet baby girl.
serena & malone


J'arrive à ses côtés, fais preuve d'un humour caractéristique, habituel quand le pire se montre à moi. Je ne vais pas lui mentir, pas lui dire que tout va bien se passer et me mettre à jouer l'infirmier. Tu sais que tu peux toujours compter sur moi. dis-je avec assurance tout en me remuant. Le but, ici, c'est que Serena en fasse le moins possible et si je dois toucher ses sous vêtements pour que ça arrive, je me contenterais d'oublier cette image en rentrant dans la voiture. Même quand tu m'entraîne dans des plans foireux comme celui-ci. Je la taquine, je la fais rire, je lui fais oublier sa douleur un instant. Je ne sais pas si je vais pouvoir assurer totalement de ce point de vue, mon stock de blagues va bientôt s'épuiser. Je finis par lui tendre la main quand j'ai fini son sac, demandant si elle a besoin d'aide pour aller jusque la voiture. Ce bébé fait des siennes depuis un moment, je suppose que tu n'arrivais plus à faire la différence. Tandis que je la rassure sur sa capacité de réaction, je m'approche de la jeune femme timidement, réfléchissant à la bonne manière de m'y prendre. Car depuis notre dernière scène, j'ai l'impression de ne plus pouvoir me permettre de la toucher de la même manière, comme avant. Viens là. La blonde saisit ma main mais je finis par passer le bras autour de sa hanche pour supporter la plus grosse partie de son poids. J'ai son sac dans l'autre main et nous avançons jusque la voiture. Je la conduis du côté passager et je fonce derrière le volant dès qu'elle est installée. Si je me fie à ce que j'ai déjà vu ... Ce n'est que le début. Je la regarde, la main posée sur son ventre et rigole à moitié. Mais au moins, il n'y en aura qu'un. Je tire la langue et démarre. Il y aura moins de représailles si je conduis, même si je ne peux m'empêcher de sourire largement, me moquant un peu.

Le trajet est vite passé, fort heureusement. J'ai dû brûler quelques feux rouges, mais je n'ai pas spécialement fais attention. Je gare la voiture sur une place adaptée, sors et passe directement du côté passager. J'aide la blonde à se lever, ferme la porte et nous emmène vers l'entrée de l'hôpital. Je me sens un peu perdu mais elle semble savoir où il faut aller alors je suis ses pas. Au bureau d'admission, une infirmière va directement lui chercher un fauteuil et je la laisse s'écrouler dessus, souriant à moitié en entendant son soupire de soulagement. Je mets quelques secondes à comprendre que ma main n'a pas quitter la sienne. Bien sûr que si tu y arriverais. Je déteste quand Serena se rabaisse de la sorte, alors que c'est la femme la plus forte que je connaisse. Je déteste la voir dans cet état, prise entre deux douleurs et ce, même si c'est pour accueillir un nouvel être sur cette planète. Je suis partagé entre un flot d'émotions que j'ai du mal à contrôler. Simplement parce que je ne suis pas le père du bébé ou peut-être parce que je n'ai pas l'habitude de me retrouver dans un moment si fort, si important. Mais non, je ne bouge pas. Je ne me sens tellement pas à ma place ici et pourtant, je n'ai pas envie de partir. J'ai envie d'être là, d'être celui sur qui elle peut compter, d'être celui sur qui la blonde va passer ses nerfs dès que les contractions auront augmentées de volume. Un débat interne compliqué, surtout quand elle me supplie de la sorte. J'attendrais jusqu'à ce que tu rentre en salle de travail mais après ... Ce n'est pas à moi de venir ? Je ne devrais pas venir ? Que faut-il bien dire dans ce genre de situation ? Rester à sa place et en même temps, être là pour Serena, jusqu'au bout. Je vais essayer de joindre Kai, hors de question que ce soit toi qui t'en occupe. Vilaine manière de me donner bonne conscience, je sors mon téléphone de ma poche avec ma main libre pour pouvoir joindre mon ami. Croisant les doigts pour avoir une réponse, quitte à ce que la situation soit moins ... Compliquée. Un mot que je commence à connaître un peu trop.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone Lun 20 Nov - 20:49



"Welcome to the world, sweet baby "

Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole



« Tu sais que tu peux toujours compter sur moi. » Oui, Serena le savait. Mais aujourd’hui, cette vérité s’impose à elle avec plus de force que jamais… A ce moment précis, alors quelle est en train de donner naissance à sa fille, elle est submergée par l’inébranlable certitude de cette assertion. Sans Malone, elle serait toujours en train de paniquer dans un coin, à se demander ce qu’elle avait à Kai pour qu’il la laisse seule un jour pareil. Mais là, soutenue et encouragée, elle se dirigeait vers l’hôpital, où sa fille pourrait naître en sécurité. C’était un véritable soulagement. Et c’était entièrement du fait de Malo. La Kingston avait le meilleur ami du monde et elle sent ses yeux se mouiller tant elle lui est reconnaissante. « Même quand tu m'entraîne dans des plans foireux comme celui-ci. » Le principal intéressé termine sa phrase et en un instant, l’émotion de Serena se tourne en un rire sincère. Malgré la situation, il arrivait à la faire rire et ça non plus, ça n’avait pas de prix. Elle pose un regard tendre sur lui. « Ce n’est pas pire que la fois où tu m’as convaincue que voler les copies de l’examen de deuxième années serait une bonne idée… » Glisse t-elle en se prenant au jeu. Son stress s’allège d’ailleurs tandis qu’il enchaîne les plaisanteries jusqu’au grand final où il lui fait remarquer qu’il pourrait y avoir deux bébés.  La blonde fait mine de se signer. « Deux mon dieu… Je ne sais pas comment font les femmes qui ont des jumeaux. On devrait en faire des saintes. » Elle n’avait jamais été très courageuse face à la douleur, alors forcément, aujourd’hui, elle dégustait. De toute façon, elle n’avait jamais été courageuse tout court, comme le démontre la scène d’arrivée à l’hôpital où elle s’accroche pitoyablement à Malo pour ne pas qu’il la laisse seule. Ce dernier regarde leurs mains liées, protestant tout de suite. « Bien sûr que si tu y arriverais. » Le fait qu’il le dise sans une once d’hésitation donne une force nouvelle à Serena. Le fait que Malone l’en croit capable l’aide à le croire aussi. « Ok… » Souffle t-elle avec une nouvelle énergie mais guère capable d’en dire plus face à la nouvelle contraction qui la saisit.

Cependant, même si Malo la pense capable de gérer toute seule, il  lui promet qu’il restera avec elle le plus longtemps possible. Elle n’en demande pas plus. Enfin si. De manière assez ingrate, elle voudrait que ce soit Kainoa qui soit là, comme elle avait toujours imaginé qu’il le serait. Ce n’est pas juste pour Malone mais elle ne peut pas contrôler ce qu’elle ressent… Comme s’il lisait dans ses pensées, le Carter dégaine son téléphone pour essayer à son tour de joindre le fiancé de Serena. Elle lui lâche donc la main, ne voulant pas l’entraver. L’infirmière en profite pour l’emmener dans une salle de préparation à l’accouchement. C’est une soirée calme, il ne semble y avoir que Serena et une autre jeune femme qui crie plutôt fort. L’aide-soignante referme un rideau sur elle avant d’aider la Kingston à se mettre sur un lit pour l’examiner. « Le col est bien dilaté. Il était temps d’arriver ! Je pense que dans une demi-heure, vous pourrez passer en salle de travail. Par contre, j’ai bien peur qu’il ne soit trop tard pour la péridurale… De toute façon, ce n’était guère recommandé avec votre rein. Je suis désolée… Il va falloir serrer les dents. » Les dents, Serena les serre effectivement. C’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Elle allait devoir tout endurer de A à Z… Sans Kainoa. C’était trop. Rien ne se passait comme prévu. L’infirmière s’en va et la blonde sent les larmes lui monter aux yeux. Elle ne saurait dire si c’est de rage ou de tristesse. Agrippant les barreaux du lit médicalisé, elle se couche en chien de fusil, seule position qui la soulage à l’heure actuelle, essayant d’endiguer la colère qui monte en elle. Malone revient alors et elle lève un regard suppliant sur lui. « Alors, tu l’as eu ? » « Réponds oui. Réponds oui. » Supplie t-elle dans sa tête. Une nouvelle contraction plus violente que les précédentes lui arrache soudain un grand cri. « Pourquoi je ne peux pas avoir cette putain de péridurale… J’ai mal merde. » Jure t-elle soudainement à bout de nerfs.

Code by Sleepy

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(mariage soon!)
RAGOTS PARTAGÉS : 4934
POINTS : 6314
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : serena l'a envouté.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il est assez difficile pour lui de rester en place et de se contenter d'un seul métier.
REPUTATION : il rompt avec mona puis s'affiche avec sa meilleure amie qui vient d'avoir un enfant. décidément, il n'a pas fini de nous étonner celui là.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone Jeu 23 Nov - 23:10


hi, sweet baby girl.
serena & malone


Je la taquine, l'embête sur le foutu plan dans lequel elle vient de m'entraîner et la blonde s'empresse de me rendre la pareille. J'ai ... Je réfléchis, encore et encore. Il me faut quelques minutes pour rassembler les souvenirs. Car des idées pareilles, j'en ai eu bien trop souvent. Ah oui, je me souviens maintenant. Je n'arrive plus à me souvenir de si j'étais sérieux ou non, mais j'aime à penser que l'idée m'avait simplement traversé l'esprit dans un moment de faiblesse. N'empêche, c'est là que j'ai compris que je pouvais être convaincant. Un plus, quand on exerce un métier comme le nôtre. Se montrer confiant, être sûr de ce qu'on raconte et trouver les bons arguments pour une plaidoirie nous mènera forcément vers une victoire. Ou en tous cas, il y a déjà un pas de fait. Là, je suis bien d'accord. Deux enfants avec quelques années qui les séparent ... Pourquoi pas. Mais deux d'un coup, je ne préfère pas imaginer. J'ai du mal à tenter de me mettre à la place des femmes en général mais dans ce genre de cas, je ne le veux plus du tout. Aie confiance en toi un petit peu. Son ok était tellement peu convaincant que je dois en rajouter une couche. Elle n'y arrivera jamais en raisonnant si négativement et ça va déjà être assez difficile, encore plus si Kai ne se montre pas. Je secoue la tête, chassant ces idées pour laisser place au peu de courage qu'il me reste. Je suis terrifié mais je n'ai pas le droit de l'être. Alors je l'emmène vers l'accueil de l'hôpital, dans une marche confiante, et la laisse entre les mains des infirmière. Sans pour autant trop m'éloigner.

Le col est bien dilaté. Il était temps d’arriver ! Je pense que dans une demi-heure, vous pourrez passer en salle de travail. Par contre, j’ai bien peur qu’il ne soit trop tard pour la péridurale… De toute façon, ce n’était guère recommandé avec votre rein. Je suis désolée… Il va falloir serrer les dents. J'ai le temps d'entendre ce que l'infirmière raconte à Serena du coin de la porte, le Baxter n'étant pas décidé à répondre à son téléphone pour le moment. Je baisse la tête, désolé qu'elle doive en passer par là seule. Je ne m'y connais pas spécialement en accouchement, mais assez pour savoir que les femmes sont assez courageuses pour le supporter. Une contraction et je suis persuadé de tomber à terre pour les trois prochains jours. J'insiste, appelle une bonne dizaine de fois et laisse des messages vocaux à chaque fois. J'ai presque envie de le traiter de tous les noms, de lui expliquer que je n'ai pas ma place ici mais que surtout, il m'a foutu dans la merde, dans un truc auquel je n'étais pas du tout préparé. Mais à la place, j'affiche un calme légendaire en lui expliquant que s'il veut voir sa fille naître, il a intérêt à se bouger et vite. Je rentre dans la chambre, abandonnant tout espoir pour le moment. Je retrouve la blonde dans une position assez bizarre, le visage crispé et les larmes aux yeux. Je m'empresse d'aller chercher un mouchoir pour lui essuyer l'eau salé étalé sur son visage tandis qu'elle continue de tenir les barreaux de son lit comme si sa vie en dépendait. Je ne l'ai pas eu. Mais je lui ai laissé plein de messages alors je suis sûr qu'il va finir par arriver. ai-je à peine le temps de dire, avant qu'une contraction ne lui arrache un cri. Incapable de me rendre utile dans une telle situation, je reste spectateur et ça me rend malade. Ca me rend malade de la regarder crever de mal sans pouvoir l'aider. Eh, depuis quand t'as besoin d'aide pour faire les choses ? J'essaie de lui remonter le morale, de lui rappeler qu'elle est forte mais je suis incapable de trouver les bons mots tellement cette douleur m'est inconnue. J'ai l'habitude de m'en sortir avec l'humour mais vu ce qui se passe, j'ai juste peur que ça énerve la Kingston. Je crois qu'il faut juste qu'on t'occupe l'esprit. dis-je en allant chercher une chaise, histoire de pouvoir m'asseoir à ses côtés. Je prends sa main, l'entoure des miennes et pose un baiser sur sa paume. Je continue de me répéter que tout va bien se passer et que le papa arrivera au bon moment, histoire de me convaincre et ainsi, de pouvoir convaincre la blonde. Raconte moi ... La plus grosse bêtise que tu m'as vu faire. Je tente le coup, surtout que j'ai du en faire pas mal depuis qu'on se connaît. Tu sais que j'ai la mémoire courte. finis-je par lui dire, explosant presque de rire.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone Ven 1 Déc - 15:40



"Welcome to the world, sweet baby "

Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole



« Je ne l'ai pas eu. Mais je lui ai laissé plein de messages alors je suis sûr qu'il va finir par arriver. » Annonce Malone, s’étant arrêté timidement sur le pas de la porte, comme si la distance pouvait atténuer la mauvaise nouvelle. Mais non. La déception est cruelle pour Serena. Malgré l’optimisme dont Malone essaye de faire preuve, cette fois-ci, elle sent les larmes couler franchement sur son visage. Frustration, désappointement, hormones, douleur… Tous les ingrédients étaient réunis pour qu’elle craque… En un instant, son meilleur ami est près d’elle, essuyant patiemment ses larmes avec un mouchoir en papier, atténuant un peu l’âpreté de son chagrin. Mais elle n’a pas le temps de s’apaiser car une nouvelle contraction la fait tressaillir de douleur, et crier avec une vulgarité dont elle n’est pas coutumière. Heureusement, elle a désormais un véritable coach à ses côtés. « Eh, depuis quand t'as besoin d'aide pour faire les choses ? » Malone a la même assurance dans la voix que tout à l’heure, quand il lui a dit qu’elle n’avait pas assez confiance en elle. Rien que pour ça, elle a envie de le croire. Car si elle n’avait pas confiance en elle, elle avait confiance en lui. Et s’il disait qu’elle pouvait, elle devait le croire. En plus, il sait comment s’y prendre, car il a piqué sa fierté. « T’as raison… Je suis une putain de warrior ! Je vais le faire toute seule ! Pas de péridurale, pas de Kainoa et puis tant pis ! » Elle s’était toujours moquée des femmes qui se mettaient à jurer comme des charretiers dans les salles d’accouchement mais à présent, elle comprenait mieux. Les jurons étaient presque comme des incantations magiques, soulageant quelques instants la douleur par le plaisir que les dire procurait. Et puis, il y a Malone, Malone qui ne quitte pas son chevet et fort heureusement. Comme toujours, il était son roc dans la tempête.

Il va même chercher une chaise pour s’installer au chevet de la Kingston, lui décrétant qu’il allait lui occuper l’esprit. Il enserre aussi ses mains dans les siennes, déposant un baiser sur ses paumes. Sentant la chaleur de cette étreinte se répandre dans tout son corps, elle lui adresse un sourire entre ses larmes, appuyant sa joue contre leurs mains liées, buvant ses paroles. [i] « Raconte moi ... Tu sais que j'ai la mémoire courte. » [/color] Elle n’a plus la force de rire mais ses yeux le font pour elle. Comme toujours, elle est touchée par le soin qu’il met à s’occuper d’elle. « Je sais… Rien que tout à l’heure, tu avais déjà oublié le coup des copies… » Articule t-elle en se rappelant de leurs échanges dans la voiture. C’était là aussi qu’il avait dit qu’il pouvait être très convaincant. Ce n’était pas dur à croire car elle est déjà en train de se creuser la tête pour trouver la bêtise en question. Elle n’a pas besoin d’aller chercher très loin. « C’est sans doute la fois où tes parents avaient organisée cette réunion avec tous les avocats snobs du barreau… Et que tu avais dilué tous les alcools de ton père avec de l’eau pour l’embêter… Il était si embarrassé... Et tu te rappelles, il avait crû que c’était parce qu’on buvait l’alcool en douce. » Elle sourit à ce souvenir, réalisant qu’elle en avait tellement d’autres qui lui venaient à l’esprit… Et qu’effectivement, celui-ci était agréable distrait. « Sinon il y a la fois où tu avais mis un coup de pied dans la vitre, pour chasser le moustique et qu’elle s’était cassée. Tu t’étais coupé le mollet si profondément… » Les deux amis se remémorent ensembles de leurs pires moments pendant de longues minutes, tandis que les contractions de la blonde se font de plus en plus rapprochées et de plus en plus intenses. Mais elle les ressent mieux, juste parce qu’elle est soutenue mentalement par son meilleur ami qui n’avait jamais autant mérité son titre…En tout cas, lorsque l’infirmière vient la chercher pour l’emmener en salle de travail, elle est rassérénée, se sentant plus combative que précédemment. Elle ne se raccroche plus pathétiquement à Malone même si elle serre sa main une dernière fois pour exprimer sa reconnaissance. Il avait fait bien plus que sa part. « Merci…» Dit-elle en mettant beaucoup derrière le mot. Malgré ce qu'il pouvait en dire, elle n'aurait pas supporté les dernières heures sans lui... « A tout à l’heure. » Lui dit-elle dans un dernier regard. Enfin, elle se sentait capable de mettre sa fille au monde.


Code by Sleepy

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(mariage soon!)
RAGOTS PARTAGÉS : 4934
POINTS : 6314
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : serena l'a envouté.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il est assez difficile pour lui de rester en place et de se contenter d'un seul métier.
REPUTATION : il rompt avec mona puis s'affiche avec sa meilleure amie qui vient d'avoir un enfant. décidément, il n'a pas fini de nous étonner celui là.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone Dim 3 Déc - 22:40


hi, sweet baby girl.
serena & malone


J'ai piqué pile au bon endroit. T’as raison… Je suis une putain de warrior ! Je vais le faire toute seule ! Pas de péridurale, pas de Kainoa et puis tant pis ! Je l'ai récupéré, cette Serena qui a confiance en elle et qui est capable de tout. On ne se rend compte de la douleur à affronter seulement quand on y fait face et ma meilleure amie est en plein dedans. Je finis par m'installer à côté d'elle, prenant une de ses mains dans les miennes pour y déposer un baiser. Je lui demande de me raconter des bêtises que j'ai fait, histoire de lui faire oublier les contractions quelques secondes. Oh, faut croire que j'ai vraiment la mémoire courte. Le coup des copies, j'avais réellement oublié. Et je me demande pourquoi parce qu'à chaque fois, je me rappelle du pouvoir de persuasion dont j'ai fais preuve et que j'ai utilisé par la suite. Ou que je trie mes souvenirs. enchaînais-je alors que cette fois, elle évoque une soirée que mon père avait organisé. Ces souvenirs là, eux, remontent plus rapidement. Mais en tous cas, j'avoue que je lui referais le même genre de coup rien que pour revoir sa tête. Cette grimace, ou même ces joues rougies par la gène. Ça par contre, j'ai une belle cicatrice qui me rappelle la stupidité du geste. Il y a des manières plus douces pour écraser un moustique, mais j'ai dû être énervé à ce moment là, ce qui pourrait expliquer mon geste stupide. Je me souviens que les 3/4 du verre était rentré dans cuisse mais que j'avais fini avec une simple cicatrice. J'ai eu de la chance. Et c'est comme ça que nous parlons de vieux souvenirs pendant de longues minutes. Je remarque qu'elle fait moins de grimaces, alors que les contractions semblent plus intenses. J'ai donc accompli le plus important, je suis content de lui avoir changé les idées.

Les infirmières arrivent, signe qu'il est temps de partir affronter le plus dur. N'oublie pas, t'es la femme la plus forte que je connaisse. Je pense que la blonde a compris mon message avant de s'en aller, je peux directement voir aux expressions de son visage que ça va mieux, qu'elle se sent capable de mettre un bébé au monde. Je suis content, fier de moi et de cette détermination a sortir les bons mots au bon moment. Je ne bouge pas. Je la regarde s'éloigner, passer le pas de la porte avec les infirmières qui vont finir par l'emmener en salle de travail. Je me demande si je ne devrais pas les suivre, aller avec elle et l'aider jusqu'au bout. Mais non, ce n'est pas ma place. Puis Kainoa va peut-être se décider à arriver et il est hors de question que ce soit lui qui attende pendant que j'aide à mettre sa fille au monde. En repensant à lui, je sors le téléphone de ma poche et l'appelle, à nouveau. Une fois, deux fois, trois fois ... Mais toujours rien. Lui qui a toujours cette habitude de tout gérer comme il faut, il est en train de tout foirer. Je m'installe sur le fauteuil, j'ai l'impression que ça fait une éternité que la Kingston est partie alors que ça doit faire dix minutes grand maximum. Au fur et à mesure que le temps passe, je tourne en rond. Je fais les cents pas, observe le paysage par la fenêtre, me retrouve seul avec mes pensées. Je stresse à l'idée d'être ici, d'affronter une situation qui n'est pas la mienne, qui n'est pas pour moi. Je me suis toujours promis d'être là pour Serena mais je ne me sens pas à ma place. C'est une histoire de famille et je n'en fais pas partie. Je réfléchis à une idée qui pourrait me sauver, à une idée qui ferait en sorte que je me sente un peu mieux. Et quand elle arrive, je ne perds pas de temps. Je fouille dans les affaires de Serena et sors son téléphone portable. Je le débloque et cherche le numéro d'Abbey ; j'ignore si elles sont proches ou si elles s'entendent bien, mais je pense que c'est mieux si c'est elle qui est là quand la blonde revient de la salle de travail. J'enregistre son numéro et échange quelques sms avec la jeune femme, malgré notre mauvaise relation. C'est courtois et à la fin, la Baxter me promets d'arriver au plus vite. Je crois que je n'ai jamais été aussi soulagé de savoir qu'elle va arriver.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone Lun 11 Déc - 21:18



"Welcome to the world, sweet baby "

Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole



Serena a laissé Malone derrière elle mais il est encore là, avec elle, en salle de travail, quand elle accouche pour de bon. Tandis que la douleur se fait tout bonnement insupportable, elle repense à ses sourires, à ses paroles encourageantes. « N'oublie pas, t'es la femme la plus forte que je connaisse. » Avait-il dit. La blonde sait qu’il est là quelque part et elle se sent un peu moins seule. Elle se force de toute façon à ne pas penser à Kainoa. Car à chaque fois, elle se met à pleurer. Or il lui faut toute son énergie pour continuer à lutter. Elle pousse, elle pousse, se focalisant sur les souvenirs débiles qu’elle vient de partager avec son meilleur ami pour que les rires chassent les larmes. Elle a l’air d’une folle lunatique mais les infirmières qui doivent en avoir vu d’autres, ne relèvent pas, se contentant de la guider en lui donnant des consignes. Elle les suit scrupuleusement même si elle donnerait cher pour avoir une main à broyer. A la place, elle crie une flopée d’injure dans sa tête. Elle fait tout pour avoir l’air aussi digne que possible, pour se comporter comme la « putain de warrior » qu’elle avait clamé être. Et elle est bientôt récompensée de ses efforts. Elle sent que sa fille arrive. Après une ultime poussée, elle entend bientôt des pleurs et sent à nouveau ses yeux s’humidifier. Mais cette fois-ci, c’est de joie qu’elle pleure. « Félicitations, c’est une magnifique petite fille. » Elle avait réussi ! Elle avait un bébé en bonne santé. Soudainement pleine de gratitude, elle laisse retomber sa tête en arrière, épuisée mais se sentant plus vivante que jamais. Son cœur bat à la chamade face à l’effort qu’elle vient de faire mais il se met à effectuer une véritable danse de la joie quand l’infirmière lui pose sa fille sur l’épaule. Visage contre visage, la mère et la fille se découvrent avec émerveillement. « Mon amour… Que tu es belle ! » Murmure Serena au comble de l’enchantement. Jamais elle n’avait éprouvé un amour plus puissant pour qui que ce soit. C’était à la fois magnifique et effrayant. Car elle savait désormais que toute sa vie tournerait autour du petit être qu’elle tenait serré contre elle.

« Vous savez comment vous allez l’appeler ? » C’était l’infirmière préférée de la blonde qui avait posé la question. Infirmière préférée car elle avait eu le tact de ne pas demander une seule fois où était le papa… La réponse vient naturellement. « May. C’était le prénom de ma grand-mère. » Dit-elle émue en repensant à la vieille dame qui lui avait donné bien plus d’amour que sa propre mère. Elle avait longuement hésité avec Halley pour faire plaisir à Kainoa mais désormais son choix était fait… Elle béate encore quelques minutes devant sa fille, sa merveille mais la petite May lui est bientôt enlevée pour recevoir des soins tandis qu’elle doit de son côté expulser le placenta. C’est plus pénible que pour le reste, maintenant que la petite est là et qu’elle se sent si fatiguée mais elle finit bravement sa tâche et le cordon est coupé. Les Kingston sont ensuite reconduites en chambre et tandis qu’elle est poussée à travers les couloirs, elle regarde partout à la recherche d’un visage familier. Elle avait hâte de présenter May. Hélas… Toujours pas de Kainoa. Et pas non plus de Malone. « Je ne bouge pas. » Avait-il dit. Mais il n’est nulle part en vue. « Votre belle-sœur vous attend. » Encore la même infirmière que tout à l’heure. Elle avait dû remarquer la mine désappointée de Serena. Décidément cette femme était une sainte… La Kingston sent une nouvelle vague d’amour l’envahir. Car il n’y avait qu’une seule personne qui avait pu prévenir Abbey. L’ultime délicatesse du brun dans cette journée capitale où il avait été son plus grand soutien. Malone Carter était vraiment le meilleur ami dont on pouvait rêver.


Code by Sleepy


SUJET TERMINE.

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone

Revenir en haut Aller en bas

The pain that you've been feeling, can't compare to the joy that's coming + Malone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-