AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
✿ Bienvenue sur Whispers Down The Lane ! L’intrigue du forum se situe à Tenby, village gallois où il fait bon vivre et où les rumeurs font le délice des habitants. Ne vous fiez pas aux apparences : ici, tout le monde est bienvenu ! L’esprit du forum, c’est convivialité, détente, et un peu de drama ! Nous acceptons tous les personnages, et n’exigeons aucun minimum de rp par mois. On attend plus que vous !
Tenby, juin 202010°C/25°C Le Printemps s’est bien installé sur le village. S’il ne fait pas encore assez beau pour se baigner, les averses se font un peu plus rares et la plage est très agréable pour une promenade, alors que les températures montent en flèche et que quelques vacanciers arrivent pour profiter des beaux jours qui s’installent.
✿ Avez-vous entendu ? Il y a beaucoup de nouvelles têtes en ville. C’est bien que le village attire, mais j’ai l’impression que nos nouvelles arrivantes ont toutes des secrets à cacher…Étrange, non ? Il ne faudrait pas que cela perturbe Tenby ! Nous sommes un village respectable, nous. En tout cas, c’est très mystérieux, et j’ai hâte de connaitre votre opinion sur ces charmantes jeunes femmes… Venez donner votre avis ici.

Partagez

BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous

BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. Empty
MessageSujet: BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. EmptySam 4 Nov - 14:48


Oh mama, I wanna go surfing

Brianna & Cody


Jour 1

Cody ne s'est jamais levé d'aussi bonne humeur et ce malgré l'heure. Enfin, il va rentrer chez lui et quitter pour quelques jours cette ville maussade.
Il n'a empaqueté qu'un sac à dos pour la forme. En vérité il n'a besoin de rien emmener, il a tout ce qu'il faut là bas. Peut-être même qu'il pourrait en profiter pour ramener un peu plus d'affaires au pays de Galles sur le voyage de retour. Il n'avait pas prit grand chose la première fois, ne pensant pas que son séjour serait aussi long... Mais il doit bien se rendre à l'évidence à présent, il n'est pas prêt de retourner définitivement en Californie et un peu de confort supplémentaire ne serait pas de refus pour endurer Tenby.

Il est trois heures du matin lorsqu'il passe prendre Brianna chez elle avant de rouler tout droit vers l'aéroport, presque tenté de rouler vite pour arriver dans sa villa plus rapidement. Bien sûr, il ne pourra pas accélérer le départ de l'avion se serait donc tout bonnement idiot de sa part de risquer l'accident pour rien... C'est une épreuve de patience pour lui aujourd'hui. Il se sent comme un gamin la veille de noël qui a déjà aperçu ses cadeaux sous l'arbre mais qu'on force à attendre jusqu'au matin pour pouvoir les ouvrir...
La blonde à ses côtés est comme d'habitude ravissante et le barbu se sent comblé par cette bonne compagnie. A vrai dire, il ne sait pas trop ce qui l'a poussé à l'inviter à se joindre à lui. Depuis leur rencontre, leurs échanges ont toujours été simples et agréables et il voit en elle une potentielle amitié qu'il aimerait entretenir. C'est donc peut-être une façon pour lui de chercher à créer un lien solide, en lui montrant son vrai lui, celui que personne d'autre ici ne connait. Aussi... ça lui permet de montrer à ses amis, qui riaient à l'idée qu'il parte dans un pays où il n'y a soit disant pas de canons, qu'il y'a aussi de la belle nana à Tenby et que c'est lui qui l'a décroché. Une raison machiste qu'il s'est bien gardé de révéler à la concernée. "Quand on sera là bas... gardons pour nous le fait qu'on s'est rencontré sur Tinder si tu veux bien..." Il lui demande tout en se garant sur le parking. Se serait la raillerie assurée si ses potes venaient à apprendre qu'il en est rendu a devoir utiliser des applications de rencontre...

Le trajet est long. Onze heures sans compter l'escale de trois heures à Dublin. De quoi leur laisser le temps de discuter, voir même de s'ennuyer un peu.
Fort heureusement, l'aéroport Irlandais est pourvu d'un babyfoot qui leur permet de tuer un peu le temps. En ayant un dans son salon, le californien ne manque pas d'entraînement et écrase facilement la blonde. Cependant, il tente parfois de se montrer galant en ratant volontairement, histoire de ne pas trop la frustrer non plus. Son but étant de lui offrir un bon moment avec ce voyage et non pas des raisons d'être contrariée.
De retour dans l'avion pour la seconde partie du vol, on leur sert un repas à peine mangeable et légèrement scandaleux sachant que Cody leur a prit à tous les deux une classe business et que le prix devrait justifier quelque chose de plus gastronomique. Puis, lorsque leur gorge commence à se faire sèche de trop parler, ils allongent leurs fauteuils et s'autorisent une sieste pour le restant du vol.

L'atterrissage ne marque malheureusement pas la fin du trajet puisqu'il leur reste une heure de taxi pour atteindre Oceanside depuis Los Angeles.  Mais c'est la dernière ligne droite et déjà le coeur de Cody palpite d'excitation lorsqu'il reconnait les paysages qui défilent par les fenêtres. Il ne pensait pas un jour être aussi heureux de revoir un palmier...
Il est actuellement neuf heures du matin en Californie et les sept heures qui les séparent du pays de Galles risque de se faire sentir en fin de journée... Pour l'instant, ce n'est pas le cas. Le barbu a l'impression d'avoir vidé une caisse de red bull tellement le bonheur lui insuffle de l'énergie.
Il regarde Brianna, se demande si elle est contente d'être là, si ce qu'elle voit lui plait.
Bien entendu, il sait qu'elle a vécu un moment au Australie et qu'elle connait donc déjà d'autres horizons que ceux du gris Tenby. Il ne s'attend donc pas à ce qu'elle soit impressionnée par la vue du soleil, de la mer déchainée, des bancs de sable fins, des larges routes bordées de grandes maisons, pour la plupart construite sur un seul étage. Tout en largeur et non en hauteur comme on trouve de l'autre côté de l'Atlantique.

Enfin, le taxi arrive à hauteur de sa villa et se gare dans la grande allée. On ne peut encore rien voir. Celle-ci est bordée de haute haies et d'un grand portail métallique qui bloque toute vue sur ce qu'il peut bien se passer à l'intérieur. Une intimité volontairement cherchée bien évidemment...
Pour une fois galant, Cody prend la valise de Brianna dans le coffre avant qu'elle n'ait le temps de le faire, puis cherche dans sa poche une clé qu'il n'avait pas pu tenir en main depuis longtemps. La clé de chez lui.
Entendre le cliquetis du portail lui fait un bien fou, encore plus lorsqu'il le fait glisser pour découvrir son foyer.
L'entrée donne sur un petit bâtiment à part qui sert de garage. Devant sont garées toutes ses voitures et ses yeux pétillent de les revoir. Une de ses préférées l'Explore international Scout II, un tout terrain décapotable et haut sur roues, symbole même de l'américain plein aux as, l'attend toute polie. Trop émut de la voir, il va jusqu'à déposer un baiser sur sa carrosserie. Oh tu m'avais manqué. Il lui murmure dans un cliché masculin complet.
Il jette rapidement un coup d'oeil aux autres, remarque que sa mustang à une griffe qu'il ne lui connaissait pas... Ce qui ne le ravit pas... Il devra mener une enquête auprès de ceux qui en ont la clé pour savoir qui est responsable... Ses motos sont là aussi, disposées comme dans une galerie. L'envie d'en enfourcher une pour aller rouler à tout allure dans les collines le titille déjà.
Il se tourne finalement vers Brianna, un air fier sur le visage. "Bienvenue chez moi." il lui dit avec une grande satisfaction avant de la guider vers la villa en elle même.

Pour y entrer, ils passent par la cour intérieur. Au centre de celle-ci se trouve la piscine, grande et faites de courbes, elle s'impose comme élément centrale autour duquel la maison semble avoir été construite. Celle-ci est constituée de deux ailes perpendiculaires et, comme presque toutes les résidences californienne, ne tient que sur un seul étage.  La plupart des pièces ont des larges fenêtres donnant sur la cour et permettant de voir tout ce qu'il se passe à l'intérieur. Un peu trop d'ailleurs...
A peine Cody a-t-il jeté un oeil en direction de son salon qu'il aperçoit déjà son meilleur ami en pleine partie de jambe en l'air avec une latine.
Rien d'anormal pour lui mais légèrement gênant lorsqu'on amène une invité pas tellement habituée à ce genre de milieu... Il roule des yeux et soupire avant de se diriger vers la porte vitrée qui lui permet d'entrer.
Son ami tourne la tête vers lui en souriant, tout en continuant sa besogne. Mais la jeune fille, elle, semble surprise de voir le barbu entrer et décide d'arrêter leurs ébats pour s'éloigner de quelques pas, embarrassée. "Putain tu te fous de ma gueule ? Tu savais bien que j'arrivais à cette heure ci et je t'ai dis que j'amenais quelqu'un avec !" Il râle sur Adrian qui lui, rit et s'excuse mollement. Ce dernier indique alors à la latine la direction de sa chambre, et celle-ci ne se fait pas prier pour aller s'y engouffrer. Cody la salue néanmoins d'un signe de tête avant qu'elle ne disparaisse et ne manque pas de regarder ses fesses une fois qu'elle a le dos tourné. Il acquiesce pour approuver ce qu'il voit. Pas besoin de mots entre son ami et lui.
Si il aurait bien aimé l'étreindre virilement, trop heureux de le retrouver, il préfère s'abstenir tant qu'il est nu comme un ver et se contente donc d'une tape sur l'épaule avant que celui-ci ne file à son tour pour finir son affaire.
Il se tourne ensuite vers la blonde, l'air désolé qu'elle ait été témoin de ça... On peut dire qu'elle a eut droit à une introduction rapide au monde dans lequel Cody vit. "Désolé pour ça. Je crois qu'il s'est un peu trop habitué à ne pas m'avoir dans la maison...C'était Adrian, mon meilleur ami. Il vit ici. Mais tu auras l'occasion de le rencontrer plus tard, quand il aura finit." Il informe avant de se vautrer sans soucis sur le canapé où, quelques secondes plus tôt, se déroulait une scène de sexe plutôt bestiale. L'habitude...
Il soupire de satisfaction de pouvoir enfin être assit chez lui après un voyage si long. Il propose alors un planning; "Qu'est ce que tu dirais que je te fasse faire le tour du propriétaire, qu'on aille se rafraîchir un coup puis qu'on sorte une des filles pour que je te fasse visiter les environs ?" Par fille il entend bien évidement voiture...



Dernière édition par Cody Irwin le Dim 26 Nov - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brianna Harris
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Brianna Harris

TON PSEUDO : JANE SMITH
TES DOUBLES : Alors, nous avons : Abbey, Jean, Sam et Eirian...
TON AVATAR : Lily James
TES CRÉDITS : endlessly epic (ava) ; gif trouvé sur tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Gwen ;
RAGOTS PARTAGÉS : 1695
POINTS : 968
ARRIVÉE À TENBY : 08/01/2015
BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. 474055tumblrnmbi4yyOWc1riwr6vo3250
ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Célibataire, merci bien
PROFESSION : Elle se cherche, disons
REPUTATION : ça a l'air d'être une fille bien, l'ainée Harris. Après tout, elle a pris soin de son père, puis de sa soeur mais... elle a l'air différente, depuis que sa soeur a fugué. On a du mal à la cerner.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. Empty
MessageSujet: Re: BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. EmptyDim 12 Nov - 0:12

Il est désespérément tôt, quand Cody vient la chercher, mais Brianna a de toute façon eu du mal à fermer les yeux. Il y a l'excitation du voyage, bien entendu, comme celle de découvrir d'ici quelques heures à peine la Californie. Mais ce n'est pas tout... Bien malgré elle, des questions l'ont empêchée de trouver le sommeil et la plus grande de toute reste bien : n'a-t-elle pas fait une bêtise en acceptant aussi facilement de suivre le brun à l'autre bout du monde ? Jusque-là, ils ont passé, au maximum, quelques heures ensemble, et parmi celles-ci, très peu étaient consacrées à discuter. Que vont-ils bien pouvoir faire, en tête à tête, pendant une semaine ? Enfin, elle s'imagine bien qu'ils ne seront pas seuls mais il y a quelque chose de déstabilisant dans l'idée de se retrouver plongée dans le monde de Cody - ce monde qu'il a dû quitter et qui lui ressemble bien plus que la maison familiale qu'il habite à Tenby. Elle n'est pas certaine de pouvoir être aussi intime avec lui, et ne sait pas vraiment comment cela impactera sur leur relation. N'y a-t-il pas un accord tacite entre eux, qui implique qu'ils ne doivent pas s'attacher à l'autre ? Pourtant, partir en vacances ensemble, c'est le genre de choses qu'on fait en couple ou entre amis. Mais ils ne sont pas l'un, ni tout à fait l'autre...

Quand Cody arrive, toutefois, Brianna ne fait mention d'aucune de ses questions et chasse ses doutes bien loin dans son esprit. C'est simple entre eux, et c'est aussi ce qui lui plait alors elle n'a aucune envie de compliquer inutilement les choses. Elle se promet donc de prendre les choses comme elles viendront et d'en profiter au maximum. Cela fait bien trop longtemps qu'elle n'a pas vu le soleil ou un océan dans lequel un être humain peut se baigner sans risquer l'hypothermie immédiate. Et puis, l'humeur joyeuse du brun est contagieuse ; cela l'amuse de le voir aussi enjoué. Cela ne le rend pas serviable pour autant, puisqu'il laisse à Brianna le soin de porter sa valise et de la mettre dans le coffre de la vieille voiture qu'il conduit. Son absence de manières confirme à la blonde qu'il s'agit bel et bien de son amant, et elle ne s'en formalise pas. C'est aussi ce qui lui plait, chez lui, cette façon d'être sans se soucier de ce qu'on peut penser de lui. Enfin... D'une certaine manière, puisqu'il parvient tout de même à la surprendre lorsqu'il la prie de ne pas mentionner les détails de leur rencontre. Elle ne l'imaginait pas avoir honte des circonstances de leur rencontre. La Harris sourit, indécise, et se décide à lui demander :

« Ah non ? Et comment, alors ? »

Tant qu'à faire, autant accorder leur version des faits. Elle imagine qu'ils vont certainement partir sur la traditionnelle rencontre en soirée. Cela pourrait fonctionner, puisque ses amis californiens ignorent tout de leurs habitudes à Tenby - notamment, peut-être, le fait que Cody doive passer le plus clair de son temps à veiller sa mère. Il n'a jamais caché le fait que se libérer pour quelques heures demandait toute une organisation de sa part et elle le soupçonne même de chronométrer leurs rencontres, parfois, un peu comme un adolescent qui ne doit pas dépasser le couvre-feu sous peine d'être privé de sortie. Evidemment, ce n'est pas le genre de détails dont on se vante quand on revoit d'anciennes connaissances ; Brianna le sait bien. Elle ne compte plus les évènements ou détails de sa vie passés sous silence à des amis qui ont tenté de reprendre contact avec elle. Elle se reconnait aussi dans l'excitation enfantine qui anime l'Irlandais : elle a connu la même, quand elle a cru quitter Tenby pour retourner à Melbourne. Elle en vient d'ailleurs à espérer qu'aucun évènement ne les empêchera de partir eux aussi et cherche directement leur vol sur l'écran d'affichage. Pas de retard annoncé, tant mieux.

Leur long voyage continue, rythmé par les passages obligés de tout trajet en avion : l'enregistrement des bagages, le passage de la sécurité, la recherche du bon terminal, l'attente, l'entrée dans l'avion, le décollage, l’atterrissage... Après une escale en Irlande, ils gagnent le droit de recommencer. Mais étrangement, même s'ils passent là de longues heures sans se sauter dessus, la conversation vient naturellement entre eux. Et ils ne se lassent pas de la compagnie de l'autre. Mais la fatigue finit par rattraper Brianna dans l'avion et elle s'endort peu après le repas qu'on leur sert. Le sommeil dans lequel elle plonge n'a rien de réparateur, et elle finit par abandonner l'idée d'arriver un minimum fraiche en Californie. Elle devra subir le décalage horaire de plein fouet, d'autant qu'il est prévu qu'ils arrivent en début de matinée sur la côté américaine... La blonde se résout donc à somnoler et se distrait parfois en regardant un des films proposés par la compagnie aérienne. Finalement, l'avion atterrit, la libérant de ce siège qu'elle commençait à trouver inconfortable.

Si Cody semble monter sur ressorts, Brianna parvient à tempérer son enthousiasme pour pouvoir acheter un thé et une grande bouteille d'eau. Elle meurt de soif et a l'impression qu'elle a pris dix ans dans les dents tant sa peau est déshydratée (et ce malgré les dizaines de verres d'eau réclamés à l'hôtesse qui s'est occupée d'eux pendant le vol). Elle grimace quand elle boit la première gorgée du thé qu'on lui a servi dans un gobelet en carton ; il est trop infusé. Ce n'est donc visiblement pas une légende que l'art du thé n'est pas maitrisé par tous... Elle se contente tout de même de sa boisson et monte dans le taxi avec le brun, bien qu'elle soit déjà épuisée à l'idée de devoir subir encore une heure de voiture. Mais le paysage qu'elle découvre à travers les vitres suffit à lui changer les idées. Le soleil lui a manqué. L'océan aussi. L'ambiance alentour ne lui est pas tout à fait étrangère, elle retrouve quelques similitudes avec l'Australie qu'elle a quittée il y a plus de trois ans maintenant.

Malgré la curiosité et son humeur joyeuse, Brianna finit tout de même par piquer du nez dans le taxi et se sent un peu déconnectée de la réalité lorsqu'ils arrivent. Elle réalise à peine que Cody a récupéré sa valise - enfin, surtout, qu'un tel geste ne lui ressemble pas. Il faut dire qu'elle est bien trop intriguée par le grand portail qui se dresse devant eux. Elle devine une maison cossue, derrière et, lorsqu'il la dévoile, elle ne peut s'empêcher d'être impressionnée. Il l'avait prévenue, pourtant. Mais jusque-là, elle ne réalisait pas ce que cela signifiait vraiment, d'avoir plusieurs voitures de luxe garées dans l'allée, ou de vivre dans une maison digne d'un catalogue de décoration intérieure. Cela dénote étrangement avec le Cody qu'elle connait, celui qui vit encore dans sa chambre d'ado et traine en bermuda. D'autant que la baraque de sa mère parait presque insalubre à côté de cet environnement idyllique. Elle comprend mieux pourquoi la Californie lui manque autant. Ce qu'elle a plus de mal à saisir, toutefois, c'est comment il peut être aussi riche, surtout qu'il ne semble pas passer ses journées à travailler à distance, au Pays de Galles. La blonde garde ses questions pour plus tard, trop occupée à scruter les alentours des yeux tout en suivant son hôte. Elle n'est même pas surprise de trouver une piscine, et se réjouit même de pouvoir y plonger sous peu. Ce matin, pourquoi pas ? Mais elle oublie ses plans dès qu'ils arrivent à l'intérieur. Elle détourne les yeux en découvrant la scène qui semble amuser Cody. Brianna, elle, est surtout gênée d'avoir interrompu une partie de jambes en l'air, et plus encore d'avoir à subir la nudité des partenaires. Mais au moins, cela a le mérite de la réveiller bien plus efficacement que le thé qu'elle s'est forcé à boire. Une fois Adrian et la demoiselle partis, elle se risque à faire quelques pas dans le salon, sans tout de même s'asseoir sur le canapé. Elle rit légèrement lorsque Cody parle de lui présenter son ami, expliquant alors avec humour :

« Hum... Je crois que j'en ai déjà vu pas mal sur lui. »

Si elle ne donne pas dans le voyeurisme, Brianna n'a tout de même pas eu d'autre choix que d'en voir plus que ce qu'elle aurait voulu. Et, à présent que le choc de la découverte est passé, elle se risque même à en sourire. Elle espère malgré tout ne pas avoir à subir ce genre de scènes régulièrement. Alors que Cody lui propose un programme pour la suite de la journée, la blonde l'observe et elle se sent animée d'une toute autre envie. Sûrement que c'est la faute d'Adrian et de son amante, ou peut-être que c'est le fait de voir le brun sous un autre jour. Ou bien, encore, le fait qu'ils aient l'habitude de se voir pour du sexe. Quoi qu'il en soit, la blonde sent son bas-ventre s'échauffer et elle s'imagine déjà sous la douche avec lui. Elle n'en dit rien et le somme plutôt :

« Oui, montre-moi les lieux. »

Elle préfère ne pas relever l'emploi du mot fille pour désigner une voiture ou une moto, et le suit dans les pièces de la maison. Mais, même si elle s'est promis de rester sage, elle ne parvient pas à se contrôler bien longtemps. Cody lui fait un effet fou, depuis le jour où ils se sont rencontrés, et la façon qu'il a de parcourir son corps n'a fait que la rendre plus accro encore. Elle qui croyait ne pas être intéressée par ce genre de choses est bien forcée de reconnaitre qu'elle avait tort. A moins que Cody ne soit l'exception qui confirme la règle. Toujours est-il qu'elle finit par ne plus tenir et profite d'une pièce où ils sont moins exposés pour lui faire comprendre ses intentions. Elle attrape sa main pour l'arrêter et vient l'embrasser avec toute la passion qui l'anime. Brianna ne prend que rarement les devants comme ça, préférant égoïstement être courtisée, et aussi, certainement, parce qu'elle se croit trop inexpérimentée pour réellement l'intéresser si elle le faisait. Mais pas aujourd'hui. Là, tout de suite, elle a bien trop envie de lui pour le lui cacher et s'autorise même à glisser sans détour, entre deux baisers langoureux :

« J'ai envie de toi... »

Elle rougit presque d'avoir osé dire ces mots, même s'ils ont au moins le mérite de ne pas être aussi mièvres que les autres versions qu'elle a envisagées. Tout ce qu'elle espère, à présent, c'est que cette envie soit partagée par le brun. Comme pour la provoquer tout à fait, elle s'éloigne et ôte son haut, en profite pour guetter le désir dans les yeux bleus de Cody...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. Empty
MessageSujet: Re: BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. EmptyDim 3 Déc - 16:35


Oh mama, I wanna go surfing

Brianna & Cody

Toujours à Tenby, les deux amants se mettent d'accord sur une histoire de rencontre, si jamais ils sont amenés à devoir s'expliquer sur le sujet. Le barbu ne veut pas que ses amis apprennent qu'il s'est rabaissé à utiliser une application de rencontre.
Cody hausse les épaules "Dans un bar." Pas besoin de trouver un mensonge sophistiqué. "Je t'ai offert une bière et voilà... T'es tombée sous le charme du Codynator." Il hausse les sourcils de façon beauf avec humour vers la blonde avant de reporter son attention sur la route.
Leur trajet continue et c'est après de trop longues heures qu'ils arrivent enfin chez le californien pour se retrouver confronté à un accueil particulier. Si ça amuse le barbu, il s'excuse néanmoins du comportement de son ami qui aurait pu perturber un peu Brianna avant de lui proposer de découvrir un peu plus les lieux.

La villa de Cody est particulière. C'est un endroit chaleureux où pourtant l'intimité se fait difficile. Pour cause, chacune des pièces possède un mur vitré donnant sur la cour centrale. Il y'a tout d'abord le salon, puis la chambre d'amis, ensuite le long couloir, décorés de tableaux variés et disparates, qui mène aux chambres des deux garçons et enfin la chambre de Cody en elle même. La construction en forme de U lui permet ainsi d'observer ce qu'il se passe à l'autre bout de la maison, sa chambre donnant vue sur le salon, et le salon sur le couloirs où l'on peut surveiller les déplacements d'une pièces à l'autre. C'est un choix volontaire qui lui permet d'avoir un regard sur toutes les activités de la villa et qui empêche quiconque de se cacher excepté dans leur bureau sans fenêtre d'où ils organisent leurs crimes et stockent une partie de leur drogue. Mais celui-ci est fermé par un cadenas et seul lui et son partenaire possèdent un exemplaire de la clé. De plus, la porte est surveillée par deux caméras qui rendent l'endroit probablement très intriguant. Des caméras sont également placées un peu partout à extérieur dans l'allée de l'entrée et les images qui en résultent sont diffusées en permanence sur une télévision spéciale au salon.  
La chambre d'Adrian possède en réalité également de l'intimité car, tout comme le bureau, elle n'est pas exposée sur la cour. Cody aurait pu choisir d'en faire de même en dessinant les plans de la maison, mais son besoin de contrôle l'a poussé à choisir le contraire. Si on pourrait penser que ça a le défaut de l'exposer au reste de la villa, ça a pour lui l'avantage de lui permettre de tout surveiller depuis son lit...  
De manière générale, l'endroit ressemble à une plaine de jeu pour adultes trop riches. La décoration est hétéroclite, on y lit clairement bon nombre d'achats impulsifs sans aucune logique de coordination. C'est un mélange de sophistication élégante et de chambre d'adolescent.
Tous les objets sont clairement là pour procurer de l'amusement. Le billard, le babyfoot, la machine d'arcade, la grande télévision, les consoles de jeux et le canapé immense qui occupe presque toute la pièce de vie... Il ne faut pas observer la pièce longtemps pour comprendre que les propriétaires ne sont pas des gens très sérieux et n'aspirent qu'à faire la fête.
Le salon mène à la cuisine par une grande arche qui lie les deux pièces, et de la cuisine, une autre arche mène au long couloir qui fait le tour du reste de la villa.
Cody et Brianna l'empruntent. Il lui indique rapidement les pièces.
Directement sur la gauche après la cuisine elle trouvera une toilette, plus loin, passé le premier angle, elle trouvera sa chambre avec vue sur la cour et salle de bain privative. En face de celle-ci, le bureau dans lequel elle ne doit jamais essayer de rentrer. Et il insiste bien sur le jamais.
A la suite, la chambre d'Adrian d'où émane de bruyantes plaintes de plaisir. "Il est super matinal..." Notifie alors le californien.
La porte suivante mène à la buanderie. Mais le barbu rassure sa belle, c'est le femme de ménage qui s'occupe des lessives. La buanderie est également accessible depuis les deux salles de bains qui l'entourent, toutes deux elles même accessibles depuis les chambres de leur propriétaire, formant ainsi comme une connexion intérieur entre les deux. Un chemin secret qui leur permet de se rejoindre l'un l'autre sans passer par le couloir exposé.
Enfin, tout au fond, Ils arrivent à la chambre du propriétaire. Bien évidemment, c'est la plus grande bien qu'elle soit très faiblement meublée.
Très sobre et sombre, on y trouve trois canapés en cuir et un lit très large dans le même matériel. Une commode, et un grand dressing complètent l'espace. Tout est noir, des meubles aux murs. Seul le sol d'un gris bleuté apporte un peu de couleur à l'endroit.

Cody s'arrête un instant pour regarder autour de lui. Il observe les choses pour s'assurer que rien n'a bougé. Et effectivement, tout est encore comme il l'a laissé six mois plus tôt, comme figé dans le temps. Même la marijuana dans sa petite boîte est encore là, complètement sèche.
Il a à présent plus que jamais l'impression d'être enfin de retour chez lui et il prend une large inspiration avant de sourire. C'est l'odeur de chez lui qui le rend heureux. C'est d'ailleurs la première fois qu'il réalise que sa villa a une senteur si particulière. Et c'est agréable dans ses narines, c'est familier.
Pour finir le tour, il emmène la blonde dans sa salle de bain. Une grande baignoire d'un côté, une grande douche italienne de l'autre, mais surtout, de l'intimité puisqu'il n'y a pas de baie vitrée dans cette pièce.
"Voilà. Je crois que je t'ai montré le principal. Il y'a encore le garage, mais ça je préfère que tu n'y ailles pas. Si t'as besoin de quelque chose dedans, une planche de surf ou quoi, demandes à moi ou Adrian." Il ajoute sans encore réaliser que la blonde n'est pas vraiment très concentrée sur ses indications et le tour du propriétaire. Elle a en réalité une autre idée en tête et elle ne tarde pas à le lui faire comprendre.
Là voilà sur lui, à l'embrasser à pleine bouche et, si ça surprend un peu Cody, il ne s'en plaint pas. Il répond à son baiser avec vigueur, oublie déjà ce qu'il était en train de raconter. Un sourire carnassier se dessine sur son visage alors qu'il ne faut qu'une fraction de secondes à la galloise pour l'allumer. Séduit par son attitude avenante il se mord la lèvre lorsqu'il la voit retirer son haut dans une attitude féline. Il observe silencieusement ce corps qu'il connait déjà avec envie et retire son t-shirt à son tour avant de réduire la distance qu'elle a placé entre eux. Posant une main dans le creux de son dos il l'attire brutalement à lui pour l'embrasser à nouveau avec une passion brûlante.
Rapidement, il débarrasse Brianna de son bas et en fait de même pour lui avant de la pousser vers l'intérieur de la douche qu'il actionne en tâtonnant aveuglément.
Mais le résultat de sa distraction ne tarde pas à se faire sentir puisque c'est de l'eau glacée qui tombe sur eux, arrachant un sursaut au californien qui sent son échine encaisser le coup. Il se détache donc vite des lèvres de sa belle pour régler le problème et ajuster la température avec d'éclater de rire.
Un rire qui ne dure que quelques secondes puisqu'une fois l'eau chauffée, il reporte déjà son attention sur elle pour venir la dévorer un peu plus.
Il soulève son bassin, la laisse enrouler ses cuisses autour de ses hanches avant de la plaquer contre le mur et la prendre sans attendre.

C'est le genre de début de journée que Cody aime. Non seulement il rentre chez lui, mais en plus il commence avec une partie de jambes en l'air sous la douche. Il est évident qu'avec ce genre d'attitude, Brianna a tout pour lui plaire. Il aime son petit air timide qui cache bien son jeu et il aime être l'un des privilégiés qui est autorisé à voir son vrai côté sauvage.
Séché et vêtu de vêtements propres, le barbu décide à présent de l'emmener faire un tour près de la plage afin de lui montrer les environs.  Mais avant de sortir, il s'arrête près d'un des tiroirs de sa chambre, en sort discrètement une arme et s'assure qu'elle est chargée et fonctionnelle avant de la passer dans sa ceinture et de la recouvrir de son t-shirt. Il sait que son retour pourrait créer des tensions et préfère donc être paré à toute situation, au cas où il ferait des rencontres déplaisantes durant leur balade.
Si il hésite longtemps à prendre une de ses voitures, il finit par choisir une moto. Ainsi, elle sera obligé de coller son corps à lui et l'idée lui plait. D'autant plus qu'une femme qui chevauche une de ses merveilles, c'est sexy. "Tu es déjà montée sur une moto avant ?" Il lui demande tout en lui tendant un casque.


Pour voir la villa modélisée ça se passe ici
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Brianna Harris
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Brianna Harris

TON PSEUDO : JANE SMITH
TES DOUBLES : Alors, nous avons : Abbey, Jean, Sam et Eirian...
TON AVATAR : Lily James
TES CRÉDITS : endlessly epic (ava) ; gif trouvé sur tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Gwen ;
RAGOTS PARTAGÉS : 1695
POINTS : 968
ARRIVÉE À TENBY : 08/01/2015
BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. 474055tumblrnmbi4yyOWc1riwr6vo3250
ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Célibataire, merci bien
PROFESSION : Elle se cherche, disons
REPUTATION : ça a l'air d'être une fille bien, l'ainée Harris. Après tout, elle a pris soin de son père, puis de sa soeur mais... elle a l'air différente, depuis que sa soeur a fugué. On a du mal à la cerner.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. Empty
MessageSujet: Re: BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. EmptyDim 10 Déc - 19:45

Brianna sourit à la version de Cody, selon laquelle ils se sont rencontrés dans un bar. Elle se demande tout de même s'il l'aurait abordée dans un tel contexte - et si elle se serait laissée séduire. Mais il n'est pas question de réinventer leur rencontre, ni même de la rendre crédible pour des gens qui les connaitraient un peu trop. Et si le brun pense que cela fera l'affaire, elle lui fait confiance.

De nombreuses heures plus tard, ils arrivent enfin à la villa dont Cody lui a tant parlé. La maison, de plain-pied, paraît gigantesque à la blonde, qui se garde toutefois de faire un commentaire. Les bruits qui les accueillent sont rapidement accompagnés par les images d'un couple en plein ébat sur le canapé du salon. Si cela semble amuser les deux hommes, les femmes, elles, se montrent un peu plus pudiques. Et fort heureusement, Adrian et son invitée s'éclipsent sans tarder dans la chambre de l'Américain. Ils n'en deviennent pas moins discrets, puisqu'on les entend régulièrement au cours de la visite des lieux. Brianna tente tant bien que mal d'en faire abstraction pour se concentrer sur ce que son hôte lui explique. La maison est organisée autour de la large piscine et dispose de larges baies vitrées, qui dévoilent toutes les pièces d'un coup d'œil. Malgré tout, Cody lui fait un tour détaillé du propriétaire ; et Brianna se retrouve rapidement submergée par les informations. Elle note qu'une tendance globale se dégage des lieux : celle que le barbu a bel et bien beaucoup d'argent. Bien trop, même, à en juger par la façon dont il l'affiche... Et cela amuse autant que cela surprend la blonde. L'immense canapé, la télévision imposante, les multiples consoles ; elle est presque surprise de ne pas voir des posters de groupes de rock ou de filles à moitié nues sur les murs. Elle se trouve étonnée, aussi, de voir les nombreux équipements de la cuisine et se demande si le propriétaire des lieux sait se servir de la plupart de ceux-ci. Elle doute qu'il soit du genre à se faire des jus de fruits et de légumes, si ce n'est à cuisiner tout court. Mais il serait bien du genre, toutefois, à embaucher quelqu'un pour s'en occuper à sa place... Au final, les lieux sont à l'image de Cody et Brianna l'imagine parfaitement avachi dans le canapé, en maillot de bains, entouré de filles qui ne désireraient qu'un peu de son attention. La blonde ressent une pointe de jalousie à l'idée de l'imaginer avec d'autres femmes ; mais elle ne se leurre pas et sait très bien qu'elle doit certainement le partager, même à Tenby. Malgré tout, c'est à elle qu'il a proposé de l'accompagner en Californie. La Harris n'a pas cherché à savoir pourquoi, elle ne voudrait pas gâcher un séjour au soleil avec de la curiosité déplacée... C'est bien pour cette raison, aussi, qu'elle ne compte pas entre dans le bureau ou le garage, comme Cody lui demande. Elle est persuadée qu'ils auront bien d'autres choses à faire que de s'attarder trop souvent dans le coin, de toute façon. En tout cas, Brianna compte bien découvrir un peu de cette Californie dont le brun lui a tant parlé.

Ils finissent la visite par la chambre de Cody, puis la salle de bains adjacente. Cette soudaine intimité réveille le désir de la blonde : elle n'a pas vraiment l'habitude de passer autant de temps avec lui sans qu'ils s'envoient en l'air. Déjà, elle rêve de son corps contre le sien, veut sentir ses lèvres parcourir sa peau. Alors, elle le lui fait savoir sans détour. A présent qu'elle est à moitié nue, elle espère de tout coeur que le brun partage son humeur du moment. Elle en a la certitude quand elle rencontre les yeux pétillants de l'Irlandais, alors qu'il la détaille avec envie. La façon qu'il a de la regarder la chauffe un peu plus, et elle lui lance un sourire entendu quand il ôte lui aussi son haut. Rapidement, il réduit la distance qui les sépare et colle sa peau chaude contre la sienne, pour l'embrasser avec passion. Brianna s'accroche à lui, le laisse achever de la déshabiller, puis recule sous sa pression jusque dans la douche. La giclée d'eau froide qui les accueille arrache un juron à la blonde, mais ne suffit pas à calmer son envie. Elle est assoiffée du corps de Cody et le retrouve dès qu'elle le peut. Il la prend sans attendre, contre le mur de la douche et offre ainsi un souvenir tout particulier de la première douche de Brianna sur le sol américain.

Revigorée par leur étreinte, la blonde suit volontiers Cody dans les plans qu'il lui propose. Elle est curieuse de découvrir les alentours et la perspective de pouvoir se rendre sur une plage digne de ce nom l'enchante. Le soleil brille dehors et, même s'ils sont ici aussi en automne, les températures sont clémentes. En fait, on dirait Tenby, l'été, si bien que la demoiselle n'a aucun mal à s'imaginer se balader en robe et en sandales. Mais ce genre de tenue est incompatible avec le moyen de locomotion que Cody lui propose - ou plutôt, lui impose, puisqu'il lui tend un casque sans réellement lui demander son avis. Brianna est bien contente d'avoir opté pour un jean et des chaussures fermées. Elle secoue la tête pour répondre à sa question :

« Non, jamais. » Elle est d'ailleurs un peu anxieuse à l'idée de se retrouver sur un de ces engins. Mais elle n'a pas envie de se dégonfler pour si peu - et puis, cela ferait une nouvelle expérience. Elle passe donc outre la nervosité qui la gagne pour demander plutôt : « Explique-moi ce que je dois faire. »

Elle l'écoute lui donner quelques conseils, enfile son casque et se retrouve finalement à califourchon sur la moto, juste derrière Cody. Elle passe ses bras autour de la taille de ce dernier, sent son coeur s'accélérer quand il démarre le moteur, puis un peu plus encore quand le bolide avance pour quitter la cour de la villa. Elle sent bien qu'elle est trop raide, à l'arrière de la moto, et ce même si elle fait confiance à Cody pour les amener à bon port. Brianna est tout de même soulagée de pouvoir descendre de la moto. Retrouver la terre ferme est étrange, d'autant que ses jambes sont un peu ankylosées. Mais elle n'en laisse rien paraître : elle est habituée depuis longtemps à endurer des douleurs bien plus handicapantes. Elle sourit donc pour se tourner vers Cody et l'interroger :

« Alors, où est-ce que tu nous as emmenés ? »

Elle s'en est pris plein les yeux sur le chemin et savoure encore le paysage, si différent de celui dans lequel ils se sont retrouvés coincés tous les deux. Elle adore aussi sentir le soleil sur sa peau - cette sensation lui manque terriblement, réalise-t-elle. Brianna comprend mieux pourquoi Cody parle tout le temps de la Californie et elle se demande bien comment il peut tenir le coup à Tenby. Toute sa vie au Pays de Galles semble diamétralement opposée à celle qu'il a pu connaître ici. Bien décidée à ce qu'ils profitent au maximum de ces quelques jours, elle attrape son bras pour le presser :

« Allez, tu as promis que tu m'emmenais à la plage, montre-moi où elle est ! » souffle-t-elle avec un sourire, alors qu'elle trépigne à présent d'impatience à l'idée de marcher pieds nus dans le sable chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. Empty
MessageSujet: Re: BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. EmptyVen 22 Déc - 17:38


Oh mama, I wanna go surfing

Brianna & Cody

La rentrée au pays est des plus délicieuse. Si le soleil et le ciel dégagé lui avait déjà redonné le sourire, revoir son meilleur ami et son foyer avaient presque fini de le combler. Mais c'est à la blonde qu'il doit la cerise du gâteau. Elle lui a offert un retour chez lui qu'il n'est pas prêt d'oublier. Avec son attitude féline, elle sait déjà très bien comment plaire au brun. Tout est si simple avec elle, tellement qu'il pourrait déjà en être accro. C'est un spécimen rare la Harris, une femme qui ne demande pas de comptes, a qui il ne faut rien promettre. Ils semblent sur la même longueur d'onde et c'est une chose qu'il a rarement connu. De l'impression qu'elle donne, Cody comprend qu'elle n'attend rien de lui hormis du plaisir. Elle ne couche pas avec lui pour son argent, pour son nom ou pour une faveur. Non, c'est simplement parce qu'elle en a envie. Ce qui n'est pas le cas de toutes les bimbos d'ici. Le Irwin est bien conscient que sans sa renommée, elles offriraient moins facilement leur entre-jambe. Si pour lui ce n'est pas un problème, il doit tout de même avouer que le sexe est bien plus agréable lorsqu'il s'accompagne d'une complicité comme celle qu'il partage avec Brianna.

Soulagés et lavés, il est temps pour eux de partir pour leur première excursion du voyage. Le barbu a déjà une idée d'où emmener la blonde, et il s'amuse déjà de sa surprise.
Il est aussi excité qu'à l'idée de baiser lorsqu'il revoit ses motos et imagine déjà la sensation du moteur vrombissant sous ses cuisses après en avoir été si longtemps privé. La bécane qu'il a récupéré à Tenby ne lui procure clairement pas les même sensations que les trésors alignés dans son allée de garage. Il passe sa main sur les carrosseries avant d'observer ses doigts et jauger les dégâts de poussière qu'elles ont subies. Mais heureusement, il remarque qu'elles ont été bien soignées et polies pour son retour. Il doit probablement ces soins aux ordres d'Adrian qui le connait assez bien que pour avoir anticipé ce genre de détails.
Trônant au milieu de sa collection, il se tourne vers la jolie blonde pour lui demander si elle a déjà chevauché pareil engin. Il est presque un peu déçu de l'entendre répondre que non, parce qu'il sait qu'il ne pourra pas la faire grimper sur sa bécane la plus puissante pour une première expérience. Cependant, il aime également l'idée qu'elle découvre cette sensation quasi sexuelle avec lui.
Il lui tend le casque avant de reporter son attention sur ses motos afin de choisir la plus adaptée. Il opte pour un modèle à l'assise confortable pour que Brianna puisse être le plus à l'aise possible, même si ce n'est pas la plus impressionnante de sa collection. Son choix fait, il tapote le siège pour indiquer à la jeune fille que c'est bien celle-ci qu'ils monteront puis répond à sa question. "Rien." C'est à peu près aussi simple que ça et il en rigole légèrement. Elle devait probablement s'attendre à un investissement plus complexe de sa part en tant que passager. "Tu dois être la plus passive possible... Ton job c'est juste de t'agripper. Tu vas être tentée de basculer ton corps dans les tournants, mais ne le fais surtout pas, tu vas juste faire perdre la balance. Tu dois juste te laisser aller." Il détail toute de même.
"Attend moi ici, j'arrive." Il lui demande ensuite avant de s'éclipser à l'intérieur du garage, par une petite porte sur le côté, afin d'aller chercher le bon jeu de clé pour la moto. Lorsqu'il revient, le visage de la blonde est déjà caché sous le casque qui parait disproportionné sur ses épaules frêles et il s'amuse à le tapoter légèrement. "Sexy." Il lance avec humour avant d'enfiler le sien.
Il monte en premier, puis invite Brianna se glisser derrière lui. Il saisit délicatement ses mains pour les ramener contre son abdomen et ainsi la coller au maximum à lui. Il lui indique de bien se tenir puis lui demande si elle est prête avant d'enclencher le moteur.
Déjà, alors qu'ils viennent pourtant tout juste de baiser, il se sent prit de nouvelles pulsions qui traduisent son désir dévorant pour la Harris. Ses mains si proches de son entre-jambe lui donne des idées, et le corps de la blonde pressé contre son dos n'aide en rien. Il pourrait à nouveau la prendre, immédiatement sur sa moto si il ne faisait pas preuve d'un peu de retenue pour qu'ils puissent atteindre l'objectif de la journée... Cependant, il garde précieusement l'idée plaisante d'une partie de jambe en l'air sur un de ses engins dans un coin de sa tête. Au retour peut-être...
Il démarre avec précautions et roule d'abord doucement afin de laisser le temps à la jeune fille de s'habituer. Il la sent raide derrière lui et cherche donc à ne pas trop l'effrayer en allant trop vite ou en prenant ses virages trop brusquement, comme il en a pourtant l'habitude.
C'est un peu frustrant pour lui de devoir se retenir d'y aller à fond mais, pour une fois, il fait un peu preuve d'altruisme en ne pensant pas simplement qu'à son plaisir mais également au bien être de la personne qui l'accompagne.
La route n'est pas longue et en un quart d'heure d'autoroute ils ont atteint leur destination. Cody se gare puis aide la blonde à descendre de l'engin. "Alors, ça a été  ? T'as aimé ?" Il lui demande toute en l'aidant à retirer son casque. Il espère bien qu'elle aura apprécié cette nouvelle sensation.

La jeune fille demande où ils sont et le barbu ne peut réprimer un sourire, content de lui même. "Laisse moi te montrer." Il dit simplement avec une pointe de mystère tout en attachant leurs casques à la moto. Il s'avance ensuite vers elle, puis lui fait un signe pour qu'elle se tourne de façon à ce qu'il puisse venir placer ses mains sur ses yeux et lui cacher la vue.
Doucement, il la guide jusqu'au point voulu puis lui rend la vision dans un "Tadaaam" enjoué, très fier de l'effet qu'il espère faire.
Les voici devant un grand panneau qui indique Welcome to Cardiff-By-The-Sea. "Tu vois, Californie, Pays de Galles... On est pas si éloignés au final." Il murmure tout en passant un bras par dessus les épaules de Brianna.
Malgré une population fortement hispanique, l'endroit fait voyager en Angleterre. Ici, la majorité des rues portent des noms de villes britannique, un fait qui a toujours amusé l'irlandais d'origine et qu'il est à présent ravi de pouvoir utiliser pour impressionner la blonde. "La plage est juste un peu plus bas." Il lui assure alors tout en démarrant le pas vers celle-ci, entrainant la jeune fille avec lui.

Ils arrivent sur le sable et tous les deux se déchaussent rapidement. Les grains, encore chauds malgré la saison, sont agréables sous la voute plantaire et Cody hume l'air salé avec plaisir.
Prit soudain d'une envie réprimée depuis de trop nombreuses heures à cause du voyage, il décide de s'éclipser. "Je vais pisser, j'arrive..." Ce qu'il s'apprête à faire, il n'est pas certain que Brianna approuverait et il ne veut pas rendre les choses compliquées ente eux.
Alors il s'éloigne un peu dans une dune, à couvert des hautes herbes et sort de sa poche un petit sachet de poudre. Il en tasse un petit tas sur son pouce avant de l'inspirer. A présent il se sent complet pour profiter de leur après-midi. C'est tout ce qu'il lui manquait pour compléter le combo de soleil, plage et jolie fille.
Il retourne plus heureux que jamais auprès de la blonde, se lance dans une course à son approche et l'attrape sans prévenir comme un simple sac balancé au dessus de son épaule. Ne freinant pas le pas, il arrive rapidement à la mer dont la marée est haute et relâche alors Brianna dans une vague en riant, tous les deux trempés à présent.


Revenir en haut Aller en bas
Brianna Harris
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Brianna Harris

TON PSEUDO : JANE SMITH
TES DOUBLES : Alors, nous avons : Abbey, Jean, Sam et Eirian...
TON AVATAR : Lily James
TES CRÉDITS : endlessly epic (ava) ; gif trouvé sur tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Gwen ;
RAGOTS PARTAGÉS : 1695
POINTS : 968
ARRIVÉE À TENBY : 08/01/2015
BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. 474055tumblrnmbi4yyOWc1riwr6vo3250
ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Célibataire, merci bien
PROFESSION : Elle se cherche, disons
REPUTATION : ça a l'air d'être une fille bien, l'ainée Harris. Après tout, elle a pris soin de son père, puis de sa soeur mais... elle a l'air différente, depuis que sa soeur a fugué. On a du mal à la cerner.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. Empty
MessageSujet: Re: BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. EmptyMer 27 Déc - 20:40

Décidément, Brianna multiplie les premières fois avec Cody. Du rencard Tinder à chevaucher une moto, en passant par ce séjour improvisé en Californie : le brun lui réserve bien des surprises. Et elle aime ça. Il lui procure ce doux frisson qui la fait se sentir vivante - peu importe si ça n'a rien de recommandable. Au moins, il lui change les idées. Si elle n'y prend pas garde, il pourrait la rendre réellement accro ; mais Brianna est bien loin de penser aux éventuelles conséquences de leur relation. Elle préfère profiter du moment présent et, en l'occurrence, de cette escapade américaine pour chevaucher une moto. Bien contente que Cody ne change pas d'avis face à son manque d'expérience sur de tels engins, elle le suit jusqu'à un des bolides. Elle n'y connaît rien mais ne peut s'empêcher d'admirer la carrosserie polie et le moteur dont elle devine déjà la puissance. L'idée de monter là-dessus l'impressionne un peu et elle compte bien sur Cody pour la guider un maximum, à défaut de la rassurer. Elle ne veut pas paraître froussarde face à lui, surtout qu'elle s'estime bien loin de la fille fragile qu'on doit protéger. Et justement, Cody ne la traite pas ainsi. La Galloise est tout de même frustrée par sa réponse initiale qui ne l'éclaire pas des masses. Elle est donc bien contente qu'il développe un peu, bien qu'elle ne soit pas certaine d'être capable de se laisser totalement aller. Cela semble plus facile à dire qu'à faire. Elle hoche tout de même la tête, puis enfile docilement le casque en attendant que Cody revienne avec les clés. Elle sourit à sa taquinerie, même si elle ne se sent absolument pas sexy avec ce casque sur la tête. Heureusement, l'idée de passer le trajet tout contre le corps du brun la séduit bien plus. Elle se laisse donc volontiers aller contre lui, et se raccroche même à lui dès qu'il démarre. La sensation est étrange : elle se sent d'abord bien plus exposée qu'en voiture et a conscience de ce que pourrait leur coûter le moindre écart de trajectoire. Mais, après plusieurs minutes, elle commence à apprécier les petites choses qui rendent l'expérience unique : le vent sur sa peau, le soleil qui n'est filtré par aucune vitre, la façon dont elle ressent le moindre des mouvements, la facilité avec laquelle Cody peut accélérer ou décélérer. C'est grisant, au point qu'elle est un peu déçue qu'ils soient déjà arrivés. Mais ses muscles, eux, sont soulagés, puisqu'elle a eu bien du mal à suivre les indications du conducteur et à se laisser totalement aller derrière lui. Lorsqu'il l'interroge, la blonde se montre enjouée et, tout en retirant son casque, elle lui répond : « Oui, c'était vraiment sympa ! » Elle n'est pas certaine que sympa soit le bon adjectif pour décrire l'expérience unique qu'il vient de lui faire vivre, mais c'est le premier mot qui lui est venu à l'esprit. Elle tente bien de partager un peu plus de ce qu'elle ressent (et de le rassurer un peu au passage) en ajoutant : « J'ai déjà hâte de voir ce que nous réserve le retour... » Parce qu'elle est persuadée que la bête en a encore dans le ventre, ou qu'ils pourraient prendre un autre chemin.

Mais l'heure est au tourisme, puisque Cody a annoncé vouloir lui faire découvrir les alentours. Et Brianna est impatiente de découvrir un peu plus de la Californie - et surtout de profiter de la plage tant promise. Le brun se la joue mystérieux et l'intrigue au plus haut point. Elle se laisse guider alors qu'il lui cache les yeux. Elle plisse un peu les yeux lorsqu'il enlève ses mains de son visage. Il lui dévoile un panneau qu'elle lit rapidement avant de rire, sincèrement amusée par le clin d'œil. L'ancienne danseuse ne peut s'empêcher de le taquiner et se tourne vers lui pour lui glisser : « Fais attention, on pourrait croire que le Pays de Galles te manque déjà. » Elle lui adresse un regard amusé avant de se libérer subtilement de son étreinte. Se balader main dans la main dans les rues d'une ville touristique, ça ne la tente que moyennement. Cela ne lui correspond tout simplement pas - et elle s'imagine qu'ils sont sur la même longueur d'ondes, Cody et elle, à ce propos. Elle prend toutefois plaisir à découvrir les lieux et s'amuse de retrouver une ambiance familière en s'y baladant. Dommage qu'il n'y ait pas un Melbourne-By-The-Sea dans les environs, parce que sa cité australienne lui manque bien plus que la capitale galloise. Leur promenade les amène rapidement à la plage. Là, Brianna ne cache pas sa joie de retrouver le sable tiède et l'odeur iodée dans l'air. Elle se déchausse dès que possible afin de mieux savourer le moment. Son guide ne tarde pas à l'abandonner pour s'éclipser derrière une dune ; elle profite de cet instant seule, apaisée par le bruit des vagues. C'est peut-être parce qu'elle a grandi près de l'océan, mais la blonde ne s'imagine pas vivre loin des côtes, et ce genre de paysages lui manque très vite. Elle préfère tout de même la chaleur d'une plage de sable fin que la violence que dégagent les falaises près desquelles elle a jouées enfant.

Le retour de Cody l'interrompt dans ses pensées, surtout qu'il l'attrape sans crier gare, pour la porter sur son épaule. Brianna lâche un cri de surprise, avant de rire aux éclats. Son humeur change toutefois rapidement lorsqu’elle comprend qu’il les conduit tout droit dans les vagues. Elle tente tant bien que mal de se débattre et, sachant que c’est peine perdue, elle en vient à le supplier : « Non, non, non. Cody… S’il-te-plait, pas dans l’eau ! » Elle n’a pas le temps de le menacer que déjà, elle atterrit bel et bien au milieu des vagues, sous les rires du brun. Brianna, elle, n’a pu que pousser un cri de défaite, tout en tentant de se retenir au tee-shirt de Cody. Après avoir manqué de boire la tasse, elle se redresse et feint un instant d’être vexée pour pouvoir lui dire : « Tu vas me le payer. » Elle ne fait sûrement pas le poids face à lui, du moins si elle voulait le faire tomber lui aussi dans l’eau. Elle opte donc pour une autre stratégie et lui envoie plutôt de l’eau en pleine figure, avant de rire à son tour. Les vagues aidant, ils se retrouvent rapidement aussi trempés l’un que l’autre et, essoufflée, Brianna suggère finalement une trêve. Une énième vague la pousse finalement dans les bras du brun et le prétexte est tout trouvé pour lui glisser sur un ton aguicheur : « Tu aurais pu tout simplement le dire, si tu voulais me débarrasser de mes vêtements… » Elle lâche un nouveau rire avant de se risquer à une autre première pour eux : elle vient glisser ses bras sur ses épaules et l’embrasse, comme ça, hors de l’intimité d’un quelconque appartement, en plein jour. Mais ici, on ne les connait pas et elle est bien tentée de croire que ce qui pourra se passer en Californie restera en Californie. C’est du moins cette intuition qui l’a fait céder à l’appel des lèvres du brun sans plus d’arrière-pensée que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. Empty
MessageSujet: Re: BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing. Empty

Revenir en haut Aller en bas

BRIANNA & CODY • Oh mama, I wanna go surfing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: RP abandonnés-