AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Places In My Past. (Penny ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.


RAGOTS PARTAGÉS : 6130
POINTS : 4408
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Places In My Past. (Penny ♥) Jeu 2 Nov - 20:02

There are ladies in my life, lovely ladies in these lazy days.

Tenby, octobre 2016. L'arrivée de Lloyd après avoir accepté le poste de doyen à l'université de Swansea. Toujours fraîchement divorcé, toujours aussi travailleur et avec un avenir plutôt sombre et sans ambitions mais, vingt-huit ans plus tôt... Il a rencontré une jeune femme avec laquelle il a eu une aventure, un amour passager, un amour de jeunesse. Ce n'était pas sérieux mais c'était sincère, ils ont passé du bon temps, cette femme était la première pour Lloyd avant son départ pour l'université. En grand romantique, il a tenté de la retrouver, enfin de la contacter, mais il n'a jamais eu de réponses et il a décidé de poursuivre ses études.

Ton arrivée à Tenby a été quelque peu précipité, tu as accepté le poste sans trop réfléchir, tu as juste eu le temps de lire le contrat, le signer serrer la main de l'ancien doyen et te retrouver comme ça, comme un con dans un lieu que tu ne connais pas avec personne. Après, tu as toujours été seul, tu n'as jamais réellement accroché dans les amitiés parce que les gens finissaient pas se servir de toi, de ta gentillesse, parce que tu as le cœur sur la main. Tu viens de perdre six années de ta vie avec une femme qui s'est allègrement servie de toi pour faire bonne figure alors qu'elle, elle se tapait tous les hommes qui paissaient sur son chemin. Tu n'étais pas assez proche d'elle, tu étais distant, tu ne faisais pas attention à elle, voilà ce qu'elle t'a craché au visage lorsque tu as demandé le divorce. Elle a eu énormément de haine envers toi et puis, elle a pleuré et de sa douce voix, dans une murmure, elle t'a demandé de revenir, de ne pas la laisser toute seule. Tu as hésité à te retourner, à lui offrir une seconde chance, mais ton avocat, il t'a prit le bras pour te guider dehors et s'assurer que tu n'allais pas revenir en arrière et réessayer. Il savait que ça n'allait pas marcher. Il t'a protégé. Tu le remercies. Maintenant tu as une nouvelle vie devant toi, enfin une nouvelle vie, c'est vite dit. Tu vas faire ce que tu fais le mieux, tu vas bosser. Tu viens de trouver le boulot parfait pour le faire. Toi, doyen, après avoir été responsable du département des lettres et simple professeur de sociologie, tu te retrouves avec un poste digne de toi, des responsabilités que tu prends sans que personne ne te demande de le faire. Là, c'est parfait pour toi. C'est exactement ce que tu voulais, assez loin de Londres, proche de la mer que tu as toujours aimé. D'ailleurs, ta maison, celle que tu viens d'acheter avec tes économies, elle est splendide. Proche de la plage, tu as même ton petit accès privé, tu n'as qu'une hâte, le tester. Courir dans la pelouse, sur la plage et finir dans l'eau bien trop froid, mais tellement agréable à la fois. Tu es comme un gosse devant la simple idée de le faire. Ce n'est pas pour toi de suite, tu dois t'occuper de tes cartons, de toutes tes affaires que tu as sauvé de Londres, Caroline commençait déjà à mettre la mains sur tout. Tellement que tu dois racheter presque tous les meubles ce qui n'est au final, pas plus mal, au moins, pas grand chose dans ta nouvelle maison va te rappeler ton ex-femme.

Tu as déjà bien assez mal avec cette douleur que tu gardes en toi. Toi le type trop gentil qui donne tout sans compte et qui se fait poignarder dans le dos. Cette femme, pendant six ans s'est bien foutue de toi. Tu n'as jamais rien vu, certains pensent que tu faisais exprès, que tu savais, tu mettais simplement des œillères.  Mais c'est vrai qu'avec du recul, tu te rends compte de certains détails. Ce que tu n'as pas voulu voir sur le moment. Enfin, tu préfères ne pas penser à tout ça, plus maintenant, tu dois rapprendre à respirer par toi-même, découvrir la vie, seul. Au fond, ce n'est pas si différent. Vivre avec un fantôme, c'est comme vivre seul sauf que tu cuisines pour deux au lieu d'un.  Mais pas ce soir, pas de cuisine ce soir, tu décides de sortir. Éventuellement rencontrer les habitants du coin, faire des connaissances, apprendre sur la ville avec des locaux. Tu quittes ta maison, trébuchant pathétiquement sur un carton. Tu sors une clope au bec, les cheveux en bataille. Tu respires l'air marin, c'est tellement agréable. Tu laisses ta voiture ici, tu risques de boire, du coup, pas question de prendre le volant et puis, marcher ne te fera pas de mal. Ça te prend un eu de temps avant d'atteindre le centre malgré tout. Mais c'est bien, tu en profites pour fumer, faire quelques photos aussi. Tu te diriges vers un café, il a l'air bien sympa et il y a encore de la lumière, c'est tout droit en sortant de chez toi, comme tu n'oublieras pas. Tu termines ta clope, écrasant le mégot au sol avant de jeter celui-ci dans une poubelle proche. Tu vérifies dans les poches de ta veste si tu as de quoi payer et tu entres dans le bar. Tu passes ta main dans tes cheveux, tu frottes tes pieds sur le paillasson et tu t'installes sur une table collée aux fenêtres. Tu jettes un coup d’œil sur la carte et sur les personnes qui sont présentes à l’intérieur. Tu sors ensuite ton téléphone pour jeter un coup d’œil sur tes messages et évidemment tu n'as rien. Ça te fait sourire. C'est bizarre d'avoir l'impression de recommencer à zéro, là où personne ne sait qui tu es ni même ce que tu as vécu.





_________________


Dreadfully handsome, isn't he?
What a Face:
 





Dernière édition par Lloyd Jenkins le Dim 5 Nov - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©perséphone & emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 0/3
En cours : Lloyd - Andrew
A venir : Eirian - Emma
RAGOTS PARTAGÉS : 3847
POINTS : 3613
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: Places In My Past. (Penny ♥) Dim 5 Nov - 18:15

Our almost will always haunt me.


« Au revoir. Le Blue Ball vous remercie encore de votre visite ! » Dis-tu au couple qui vient de régler son addition après un long repas. Il est tard et le sourire que tu leur adresses est légèrement factice. Tu es fatiguée, vraiment fatiguée. Mais tu dois tenir encore une demie-heure, le temps qu’il soit l’heure de fermer le restaurant. Car si jamais tu t’avisais de fermer plus tôt que prévu et que ton patron en avait vent, tu pouvais t’attendre à de sérieux ennuis… Avec une petite grimace, tu te masses discrètement le dos, rêvant de retrouver ton lit. Le service de ce soir avait été long et quelque peu intense. Tu avais eu des clients exigeants et pire… un poivrot. Tu n’arrivais d’ailleurs pas à te débarrasser de ce dernier. Assis au bar, buvant ce qui devait être son quatrième verre de whisky, il commençait à être un bien chargé. Il ne tarde d’ailleurs pas à t’appeler à nouveau, d’une voix rocailleuse et hésitante. « Heyy… Ma Jolie… Viens par là… » Tu pousses un soupir. Tu revoyais ton patron te dire que le client était roi. Tu n’avais pas d’autre que choix d’y aller. Cependant, même si tu te rapproches, tu restes à une distance respectable de lui. Ce soir, il t’avait déjà mis la main aux fesses une fois. Et malheureusement, il avait tendance à devenir agressif quand tu te dérobais à ses avances obscènes… « Qu’est-ce que je peux faire pour vous, Monsieur ? » Dis-tu le plus poliment possible même si ton sourire est encore plus factice qu’auparavant. Lui a par contre, un sourire carnassier. « Tu pourrais te décoincer un peu ma belle… Brrr tu es tellement froide que tu me donnes des frissons. Si tu venais t’assoir par là, on pourrait discuter un peu tous les deux… Et je te réchaufferai. » La proposition te dégoûte au plus haut point et si tu n’étais pas en service, tu dirais bien ta façon de penser à ce type mais tu ne peux pas. « J’ai du travail. Je ne peux pas m’assoir avec les clients. »

La porte s’ouvre soudain sur un nouveau client. Une part de toi est soulagée car cette arrivée signifie que tu ne vas pas rester seule avec ton importun. L’autre se désole de devoir assurer un service si près de la fermeture. Le nouvel arrivant, qui doit avoir une cinquantaine d’années et qui a l’air un peu trop distingué pour vivre ici, s’installe à une table près de la fenêtre, se mettant à pianoter sur son téléphone. Pressée de quitter le bar, tu t’empresses d’aller le voir. « Bonjour et Bienvenue au Blue Ball. Merci de nous avoir choisis pour votre dîner. » Commences-tu par dire, débitant un discours soigneusement appris. En fait, c’est déprimant. Tu le récites depuis que tu as dix-huit ans, depuis que tu as dû quitter la fac pour subvenir à tes besoins et à ceux de ta mère. Tu pourrais même le dire dans ton sommeil tant tu le récites de nombreuses fois par jour. « Vous avez déjà choisi quelque chose ? Sinon, je peux vous conseiller le homard, c’est le plat du jour. » Tu ranges ton calepin de commandes dans la poche de ton tablier. Peu de chances que tu en aies besoin. Malgré ta fatigue, tu peux encore retenir une seule commande… « HEeeey ma jolie, on avait pas finis tous les deux… » Tu sursautes avant de lever les yeux aux ciels. Pendant un bref instant, tu avais oublié ton plus grand problème de la soirée.

Spoiler:
 

_________________


We got tired of your charms And tired of your false alarms. You're just a book
that never turns its page
You can say what you want
you're not ready to change
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.


RAGOTS PARTAGÉS : 6130
POINTS : 4408
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Places In My Past. (Penny ♥) Dim 5 Nov - 20:01

There are ladies in my life, lovely ladies.
Tu sors de tes songes alors que tu tais toujours obnubilé par l'écran de ton téléphone, tu vois la serveuse du soir en compagnie d'un homme qui semble avoir un peu abusé de l'alcool. Tu les observes sans gêne, à vrai dire tu apprécierais que l'homme croise ton regard afin d'attirer son attention qu'il puisse laisser cette jeune femme tranquille. Tu n'interviens pas cependant, pas pour le moment. Elle doit bien terminer avec quelqu'un non ? Tu jettes un coup d’œil autour de vous, mais personne, pas d'autre serveurs en service. Tu pinces tes lèvres attendant sagement et elle vient à tes côtés, récitant un texte qu'elle doit connaître par cœur et doit certainement avoir horreur de dire à chaque fois. Tu serais à sa place, tu ne pourrais pas.  Tu lui offres un sourire chaleureux, rassurant comme tu sais si bien le faire. « Bonsoir à vous aussi. » Ce ne sont que quelques mots, mais tu veux être gentil et tu n'as même pas besoin de faire un seul effort. Tu l'es naturellement. Tu l'as toujours été. Trop souvent même. Tu te reconnais tellement en face d'elle, c'est une inconnue, jamais vous ne vous êtes croisés et pourtant tu es prêt à tout pour lui rendre sa soirée attrayante. Loin de cet ivrogne de l'autre côté. « C'est très gentil mais je penche pour un simple café, si possible dans la plus grosse de vos tasses, éventuellement une pâtisserie si vous avez. » Tu poses ta main sur la carte du restaurant. « Mais ne partez pas tout de suite, restez un peu, vous êtes avec un client, vous êtes occupée, l'homme là-bas a eu sa commande, il attendra. » Tu hoches doucement la tête avant de jeter un coup d’œil sur le type derrière, il a quand même l'air bien touché par l'alcool. Il a certainement des raisons de boire comme ça, peut-être une mauvaise journée, peut-être l'alcoolisme, tu peux en trouver des tonnes. Mais tu ne lui cherches pas d'excuses, surtout si il fait quelque chose de travers. « Faites que mon café soit très chaud, que je prenne mon temps pour le boire... Je vous remercie en tout cas. » Plus tu restes et moins, elle est seule. Tu ne sais absolument pas pourquoi tu le lui dis, enfin, tu sous-entends que tu vas rester longtemps afin de garder un œil sur lui. « Vous êtes toute seule pour votre service ? » Demandes-tu naturellement, surprit de voir qu'il n'y a qu'elle au service, mais si ça se trouve, il y a quelqu'un d'autre, notamment dans les cuisines. Vu l'heure, ça ne doit pas se bousculer et  tu te doutes qu'ils ne vont plus tarder à servir des repas. Tu tentes ta chance pour une simple pâtisserie avec ton café. Tu voudrais lui dire que tu es là, pour elle au cas où il se passe quelque chose. « Si vous voulez, je peux éventuellement faire un client particulièrement chiant ? Est-ce que c'est le bon mot ? Qu'importe, comme ça, si vous ne voulez pas rester dans les environs de ce type. » L’ivrogne. « Et que ma présence ne vous gêne pas, vous pouvez rester ici, je suis certain que je peux vous compter des histoires intéressantes. » Tu souris toujours, presque comme un gosse. Tu parles tellement, toujours un peu de trop. Tu veux sauver l'inconnue du bar.

Voilà ta mission du soir, t'assurer qu'il ne se passera rien entre elle et ce type ivre qui ne semble pas vouloir se calmer parce qu'il commence à taper ses pieds au sol, quémandant un nouveau verre après avoir renversé le dernier sur la table. Tes sourcils sont froncés et tu n’interviens toujours pas. La serveuse est actuellement occupée avec ton semblant de commande, surtout ton café, tu as besoin d'un café. Tu te prépares à une nuit blanche pour bosser, tu as des tonnes de dossiers à lire et tu as besoin de te mettre à jour sur tout ce qu'il se passe à l'université. Tu vas devoir rentrer dans le bain dès lundi, sans poser de questions, tu seras déjà au boulot et tu dois avouer que ça te rend légèrement anxieux, mais pas autant que cet homme que tu surveilles toujours du coin de l’œil. L'alcool fait des dégâts parfois qui sont irréparables. Ce n'est certainement pas ton rôle de jouer les super-héros surtout que tu ne sais pas spécialement bien te battre, oui, tu songes déjà à te battre, tu évalues la moindre possibilité avec cet homme. C'est comme ça que tu fonctionnes, tu penses à tout, au bien comme au mal et en espérant te préparer à tout et être prêt. C'est parfois utile, d'autres fois, absolument pas. Tu joues avec le carte du restaurant et tu prends notes des repas proposés pour la suite, tu te doutes qu tu vas revenir ici, vu la position du bar en fonction de ta maison, c'est parfait pour toi de venir ici. Tu quittes la carte du regard, tu la reposes, tu jettes vite fait un coup d’œil à l'ivrogne qui grommelle dans sa barbe avant de demander à nouveau un verre, cette fois avec un peu plus de hargne. Tu te tends sur ta chaise et tu cherches la jeune serveuse du regard.
Spoiler:
 

_________________


Dreadfully handsome, isn't he?
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©perséphone & emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 0/3
En cours : Lloyd - Andrew
A venir : Eirian - Emma
RAGOTS PARTAGÉS : 3847
POINTS : 3613
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: Places In My Past. (Penny ♥) Lun 13 Nov - 21:34

Our almost will always haunt me.


« Bonsoir à vous aussi. » Ce nouveau client a un sourire chaleureux et il te plaît d’emblée. Sans doute parce qu’il avait pris le temps de saluer comme une être humain plutôt que de simplement te considérer comme la vague personne qui allait lui apporter sa boisson chaude…  Un café, d’ailleurs, c’est tout ce qu’il demande et tu sens une nouvelle vague de gratitude te submerger. Au moins, c’était une commande simple à honorer. Bien que tu allais mettre beaucoup de soins à préparer son histoire, histoire de le remercier de te traiter avec respect et chaleur. Tu accèdes d’ailleurs à sa requête avec un grand sourire. Tu comprenais les amoureux du café, pour en être une toi-même. Ça ne te paraissait donc même pas incongru qu’il en commande un à cette heure-ci. « Un café très long, je vous apporte ça tout de suite ! Et pour la pâtisserie, il me reste une part de cheescake ou de la tarte au chocolat, ça irait ? » Tu t’apprêtes déjà à repartir pour aller préparer le fameux café quand l’homme fait mine de te retenir. Tu te raidis. Non, il n’allait pas s’y mettre, lui aussi ? Toutefois, il y a une telle lueur de sincérité et de gentillesse dans son regard que tu lui obéis, restant près de sa table. Tu serais vraiment surprise si lui aussi se mettait à te faire des propositions graveleuses… En fait, tu as plutôt l’impression qu’il essaye de te dire que tu n’es pas obligée de retourner vers l’homme au bar. Tu aimerais que ce soit vrai. Tu te penches légèrement vers cet homme distingué, murmurant pour ne pas te faire entendre de l’importun. « Malheureusement, je suis tenue d’aller près des clients quand ils m’appellent. Vous voyez, si jamais mon patron entrait à cet instant précis et me voyait ignorer un client, pénible ou pas, il me virerait sans réfléchir. Mais il va de soi que je n’irai le voir que quand j’aurai terminé avec vous. »

Ton interlocuteur apporte alors des précisions à sa commande, stipulant qu’il a besoin que son café soit bien chaud qu’il puisse le temps de le boire tranquillement. Tu le comprenais. Vu le temps dehors, toi aussi tu voudrais boire un café bien au chaud. Les braillements de ton Némésis du soir continuent mais comme promis, tu prends le temps de terminer ton échange avec cet aimable client. « Bien chaud le café, c’est compris. Et oui, je suis seule ce soir. Le chef cuisinier a la grippe mais j’essaye de dépanner en faisant les deux... Cela dit, vu la météo dehors, je ne pense pas qu’il y aura beaucoup d’autres clients qui vont arriver… » Cette réponse en appelle une autre de l’homme qui te fait une nouvelle proposition. Celle-ci te faire te fait autant rire qu’elle te touche. Tu croyais enfin comprendre ce qu’il essayait de faire. C'est-à-dire te préserver des embrouilles avec ton client un peu trop éméché. « C’est très aimable de votre part. Tellement que j’ai un peu de mal à croire que vous allez réussir à faire le client chiant… Mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas la première fois qu’une telle situation se produit. Je sais comment m’en occuper. Enfin, d’abord, je vais chercher votre café. » Tu repars derrière le comptoir, passant devant le bar la tête haute, ignorant les invectives de plus en plus vindicatives qui fusent en ta direction pour encore quelques secondes.

Ce n’est que quand la machine à café est en train de chauffer que tu fais volte-face pour faire face à l’ivrogne. « Ecoute-moi bien, tu viens de renverser le dernier verre que j’étais autorisé à te servir. Alors maintenant c’est fini. Tu arrêtes de hurler et tu vas te coucher. Tu quittes le bar sans faire trop d’esclandre et comme ça, je n’ai pas à appeler la police. Et oui je te tutoie… Je considère que je n’ai pas à faire preuve de respect envers toi alors que tu m’insultes depuis tout à l’heure. D’ailleurs, pour ta culture personnelle, laisse-moi te dire que les femmes ne sont pas des objets et que ce n’est pas en te comportant de la sorte que tu risques d’en séduire une. Essaye quelque chose de moins pathétique la prochaine fois. Sur ce bonne nuit.’ » Tu le toises, les bras croisés. Tu avais vite appris que seule la fermeté fonctionnait dans ce genre de situation. Ta victime a l’air un peu surprise par ton petit laïus. Tu vois son indécision tandis que son regard passe de toi à l’inconnu assis près de la fenêtre qui vous regarde attentivement. Tu sens qu’il se dit que ça serait plus sage de partir mais qu’il n’a pas envie de perdre la face pour autant. Sa fierté venait d’en prendre un bon coup. Heureusement, la chance de est de ton côté et il finit par prendre la bonne décision. Après une dernière remarque salace, sans doute destinée à sauver son honneur bafoué, il quitte le bar en maugréant. Pour ta part, c’est avec un sourire triomphant que tu retournes apporter son café chaud à ton dernier client. « Bon, ça va être un peu plus calme mais si votre proposition tient toujours, je peux quand même m’asseoir avec vous et écouter ces histoires. » Car il t’avait intriguée, tu n’allais pas le nier. Tu avais définitivement besoin de fantaisie dans ta vie.

Spoiler:
 

_________________


We got tired of your charms And tired of your false alarms. You're just a book
that never turns its page
You can say what you want
you're not ready to change
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.


RAGOTS PARTAGÉS : 6130
POINTS : 4408
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Places In My Past. (Penny ♥) Lun 13 Nov - 23:58

There are ladies in my life, lovely ladies.
Est-ce que tu n'es pas un peu trop instant avec cette jeune femme ? Peut-être mais tu ressens le besoin de passer du temps avec elle si ça peut l'éloigner de ce type là-bas qui n'a pas eu la main morte sur l'alcool. Tu as une sainte horreur pour les gens qui boivent dans les lieux publics et qui mettent tout le monde mal à l'aise à cause de leur comportement déplacé. Enfin, on ne va pas dire que le tien est parfait, tu doit être à la limite, mais tu espères au fond de toi qu'elle ne va rien prendre mal. Tu croises les doigts, d'autant plus qu'étrangement, cette jeune femme n'a pas l'air si inconnue que ça à tes yeux. Surtout son visage. Comme si tu l'avais connu. Bref, c'est certainement ta mémoire des visages qui te joue des tours, comme toujours. Ça ne sera pas la première fois que tu as l'impression de connaître quelqu'un et puis au final te tromper de A à Z. « Le cheesecake sera parfait. » Tu adores le chocolat, tu dois le dire, mais tu n'aimes pas la tarte au chocolat et Dieu sait pour quelle logique c'est possible. Mais c'est comme ça. Tu comprends ce qu'elle te dit, parlant de ses obligations liées à son travail, c'est vrai que tu n'y a pas songé immédiatement, mais tu te disais qu'elle était seule et qu'il n'y a que vous trois. C'est là que tu te dis que tu es vraiment un peu trop insistant et que chiant, est effectivement le mot qui convient à la perfection à ton comportement. Tu pinces tes lèvres, écoutant attentivement ses réponses et surtout, sa façon dont elle a de te rassurer, en te disant que ce n'est pas la première fois et c'est là que tu te dis qu'elle ne peut pas être seule. Ce n'est même pas normal qu'elle soit l'unique employée à travailler ce soir, il doit y avoir quelques chose dans son contrat qui doit indiquer l'obligation de la présence d'au moins deux employés. Imaginons qu'un groupe de personnes un peu éméchés viennent ici ce soir, qu'elle est seule et qu'elle doive se défendre. C'est impossible et le temps que la police arrive, ou qu'un voisin intervienne, le mal peut déjà s’être produit. Tu vas toujours trop loin dans tes pensées, mais ce n'est pas une nouveauté, tu penses à tellement de choses à la fois tellement que tu ne fais pas attention lorsqu'elle te quitte, mais quand tu lèves les yeux pour parler et voir qu'elle n'est plus là, tu souris. Tu resteras toujours ce type qui se perd à penser à tout et rien et qui en oublie le reste. Tu l'observes au loin, auprès de la machine à café et tu te tends lorsque tu entends l'homme, l'autre. Tu es aux aguets et tu l'écoutes elle, lui réciter une belle leçon qui te fait largement sourire, mais qui n'en retire pas moins ton inquiétude, parce que tu es à deux doigts de te lever. Tes mains sont crispées sur la table, tu es prêt à bondir pour intervenir mais tu n'en as pas besoin. L'ivrogne se lève et quitte le bar. Tu restes surpris de voir à quel point il est docile et tu n'arrives pas à te réjouir complètement et ça, même lorsqu'il sort après une dernière remarque déplacée à souhait.

Tu es presque surpris de voir la serveuse s'installer en face de toi, portant à son visage un sublime sourire qui te réchauffe le cœur et auquel tu réponds instinctivement. Tu regardes la fumée s'échapper de ton café, disposé en face de toi. Tu souffles d'apaisement, il n'a plus de quoi s'inquiéter, tout va bien, l'homme n'est plus là, tout le monde est en sécurité. « Évidemment. » Tu parles a sujet de la proposition de lui compter des histoires dont tu n'as absolument pas la moindre idée. Tu as lancé ça comme ça, pour lui donner envie de rester, tu ne pensais pas qu'elle allait le prendre sérieusement, mais, tu peux lui en compter une des histoires, la tienne. « Je ne sais pas si je suis un bon conteur d'histoire, mais mes anciens étudiants disaient souvent que j'étais un bon professeur alors, si je suis capable de rendre la sociologie passionnante à de jeunes adultes, je peux trouver quoi raconter et rester passionnant. » Dis-tu avec une pointe d'humour avant de prendre une gorgée de ton café, délicieux. « Je sens que je vais revenir ici souvent pour le café si il est toujours aussi bon que ça. » Dis-tu sans réfléchir avec un grand sourire et en tant qu'amateur de café, elle peut te faire confiance, si tu dis qu'il est bon, c'est que c'est vrai. Tu reposes ta tasse et tu plonges ton regard dans le sien, toujours avec cette même impression de la connaître sans comprendre pourquoi. Tu ne te focalises as dessus. « Je viens d'arriver en ville, je suis le petit nouveau, j'étais à Londres avant, en mauvaise compagnie et j'ai décidé de refaire ma vie, après plus de quarante-cinq ans, ça peut semble idiot, mais voilà, c'est ici que je me retrouve et je dois avouer que c'est bizarre, de changer de monde, vous savez, cette impression de découvrir de nouvelles sensations, de remarquer des détails et de réapprendre à se connaître. » Tu hausses les épaules, ne sachant pas si tu as beaucoup de sens dans tes paroles. « Je ne sais pas si vous connaissez bien la ville, mais je serai ravi d'en apprendre un peu plus sur elle et puis, plus tard, si vous le voulez, sur vous. » Tu souris en coin, amusé et puis, de but en blanc, tu tends ta main. « Oh et, je m’appelle Lloyd, Lloyd Jenkins enchanté. » Ton sourire ne te quitte plus.

Spoiler:
 

_________________


Dreadfully handsome, isn't he?
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Places In My Past. (Penny ♥)

Revenir en haut Aller en bas

Places In My Past. (Penny ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Endless possibilities-