AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

TIM, RILEY & CHARLIE - I've waited way too long

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Kaleo.
TON AVATAR : Noah Schnapp
TES CRÉDITS : ghost.writer (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Disponible !
RAGOTS PARTAGÉS : 9
POINTS : 23
ARRIVÉE À TENBY : 29/10/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 14 ans (28 juillet)
CÔTÉ COEUR : en couple avec sa Nintendo DS et sa pochette de jeux.
PROFESSION : Élève de collège, orphelin et grand rêveur.


MessageSujet: TIM, RILEY & CHARLIE - I've waited way too long Mer 1 Nov - 18:10

21 jours passés à Londres avec sa soeur lui ont fait changer d'avis.

Cinq jours. Cela faisait cinq jours qu'il avait mis les voiles de son foyer et qu'il se débrouillait là-dehors dans l'espoir d'enfin retrouver sa grande soeur, Riley. Il avait préparé son plan quelques jours plus tôt, il n'était pas sûr de ce qu'il faisait mais il ne voulait pas rester une journée de plus dans ce foyer miteux qui puait à la moisissure. Lorsqu'il a appris qu'ils sortiraient, comme chaque année, le soir du 31 octobre pour aller chercher des bonbons, il n'a pas hésité. Il a enfilé son costume, il a pris sa DS, ses quelques cartouches de jeux, une carte du Royaume-Uni et ses deux photos de famille qu'il a caché au fond de son sac de bonbons, puis il a piqué dix livres dans le sac de l'un de ses camarades de dortoir... Il n'était pas fier de son plan, loin de là, mais il voulait se tirer. Alors il est sorti avec le groupe de gosses dans les rues de Manchester, déguisé en Ghostbuster. Un costume qu'il n'avait pas vraiment voulu enfiler mais qu'il avait été forcé de mettre puisque c'était le seul qu'il restait. Halloween... ça aurait pu être une fête que Charlie aurait aimé s'il ne s'était pas retrouvé en foyer avec des gosses qui lui faisaient la misère chaque jour.

Il faisait nuit, ils étaient une bonne vingtaine de gamins accompagnés de quelques accompagnateurs. Les rues de Manchester étaient bondées de gamins qui riaient et qui se faisaient peur les uns les autres. Certains avaient des déguisements bien sophistiqués, un maquillage au top tandis que d'autres s'étaient simplement vêtus d'une tenue et ont décidé de ne pas en faire trop. C'était la joie partout, les habitants n'hésitaient pas à donner de grosses poignées de bonbons aux petits monstres et quand Charlie s'est retrouvé seul devant la porte d'une inconnue, il a attrapé la perche qu'on lui tendait et il a fuit. Après avoir vérifié qu'aucun regard n'était posé sur lui, il a foncé dans le jardin d'une dame puis il a escaladé la clôture, passant de jardins en jardins jusqu'à finalement courir dans une rue éloignée à celle dans laquelle il avait commencé sa chasse aux bonbons. À peine venait-il de suivre son plan qu'il le regrettait déjà.

Il n'avait nulle part où aller, il n'avait rien à manger. Le voyage fut monstrueux, assez long. Il a parcouru plus de trois cent kilomètres seul, parfois assis et endormi à côté de toxicos dans le métro, parfois levé, la main posée sur des barres sales et pleines de bactéries dans le bus, il a marché durant de longues journées, il a dormi sur des bancs d'abri-bus, il a croisé des jeunes qui se foutaient de lui et le prenaient pour un sans-abri, il a mangé... Et après cinq jours, oui, cinq jours passés à suivre une foutue carte à peine lisible, à écouter les conseils d'inconnus qui se fichaient et trouvaient normal de croiser un gamin sale dans la rue à une heure tardive... Il est arrivé devant cet appart. 3 Greenhill Avenue, c'était l'adresse qui était écrite sur la dernière lettre qu'il a reçu de sa sœur, c'était l'adresse à laquelle il a envoyé sa dernière lettre... Il a attrapé la porte d'entrée du rez-de-chaussée lorsque quelqu'un est sorti puis il est entré à son tour, montant les différentes marches en traînant des pieds... Puis il a toqué à cette porte qu'il pensait être celle de l'appart de sa sœur, de sa probable colocation. Puis il a attendu là devant la porte d'entrée, dans son déguisement humide et plein de terre avec son regard de chien battu et ses cheveux décoiffés. Il était sale, de partout. Il s'était tellement nourri de bonbons durant les jours précédents qu'il avait l'impression que ses dents allaient tomber, ses mains étaient collantes, ses chaussures pleines de boue... Ouais, il ressemblait à rien. Mais il était arrivé chez sa sœur, et il espérait que les choses allaient enfin changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Emma (aka Mimzikel)
TES DOUBLES : Le vilain Cojo-Jojo
TON AVATAR : Tom Holland
TES CRÉDITS : Mimizikel + Lloyd (bannière signa)
TA DISPONIBILITE RP : Indisponible (mais bon ça se négocie toujours...)

8.Event ✧ This is halloween
9.Charlie ✧ I've waited way too long
10.Deborah ✧ You could be the one I'll always love
11.Christopher ✧ Meeting with a milk
12. Groupe 1 ✧ Intrigue
13. Cameron ✧ You'll be dancing with all the heartache
14. Riley ✧ Conversation téléphonique


Terminés:
1.Nia ✧ 2.Cameron ✧ 3.Daniel ✧ 4.Deborah ✧ 5.Riley ✧ 6.Deborah ✧ 7.Abbey

RAGOTS PARTAGÉS : 613
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 15/06/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 21 (10.06)
CÔTÉ COEUR : Romantique et toujours puceau. Ce n'est pas encore rendu public mais il fréquente Deborah.
PROFESSION : Vendeur à la petite épicerie et serveur au café certains soir.
REPUTATION : Vous pensez pas que quelqu'un devrait lui dire que le monde n'est pas fait de guimauve non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: TIM, RILEY & CHARLIE - I've waited way too long Jeu 2 Nov - 0:27


I've waited way too long

Charlie & Timothy & Riley

Ce soir Timothy est victime de la flemme. Une bonne grosse comme il en a rarement, qui lui coupe même l'envie de sortir courir en revenant du boulot. Il aspire simplement au confort sommaire de son lit, à la chaleur de ses draps. C'est peut-être du aux jours qui se font de plus en plus courts et froids qu'il se sent un peu démotivé. C'est souvent durant cette période de transition saisonnière qu'il est prit par ces envies de paresse... Il lui faut simplement un peu de temps pour s'acclimater avant de reprendre du poil de la bête. Comme pour beaucoup de monde probablement.
Lui qui s'impose normalement un régime alimentaire sain a opté pour un sachet de nouille déshydratées qu'il mange honteusement dans son lit devant la télévision. Il profite de son nouvel abonnement à Netflix, un écart dans son budget financier qu'il avait mit des mois à se décider à commettre et qu'il ne regrette jusqu'à présent pas, pour se refaire l'intégrale de la série friends.
Il ne porte cependant qu'un oeil distrait à son épisode tant il est occupé à envoyer des messages à Deborah. Ils parlent de leur journée et il lui confie à quel point sa présence lui manque ce soir. Il aurait aimé pouvoir faire la limace sans volonté à ses côtés. Mais il devra se contenter de Zatanna pour cette fois, même si elle n'est pas d'une extraordinaire compagnie pour le coup. Elle est déjà partie au pays des rêves et semble faire un concours sonore entre ses ronflements et le son de la télévision. Sans parler des pets odorants qu'elle lâche fréquemment... L'orphelin en vient même à se demander si il ne devrait pas revoir son régime alimentaire tellement elle empeste la pièce. Quelque chose doit clairement être en train de pourrir dans ses boyaux.

C'est donc après une soirée un peu maussade que Timothy finit par souhaiter bonne nuit à sa chérie avant de déposer son téléphone sur sa table de chevet. Il est encore tôt mais le sommeil l'a déjà gagné et, après avoir éteint la télévision, il se dévêt et s'enfonce un peu plus dans ses draps pour rejoindre Morphée à son tour. Il le trouve rapidement et joint ses ronflements à celle de sa chienne, prêt à se perdre dans ses rêveries jusqu'au petit matin.
Mais soudain, des coups portés à la porte viennent le troubler pour finalement le sortir de sa torpeur.
Il s'étire péniblement et prend quelques secondes pour reprendre ses esprits. Il regarde alors l'heure. Il n'est toujours pas tard... Il a du dormir seulement une demi-heure mais il était déjà loin.
Passant une main sur son visage pour se ressaisir il lance. "J'arrive." Un peu sèchement malgré lui, le simple fait d'être réveillé le rendant généralement bougon.
Il quitte son nid chaud, se demandant qui peut encore bien débarquer chez lui à une heure pareille et surtout, comment cette personne est arrivée jusqu'à son étage sans sonner à l'interphone... Ce qui est loin d'être la première fois et ce qui lui fait songer au fait que la sécurité dans cette bâtisse devrait peut-être être révisée...  
Finalement la réponse lui parait logique. il se dit qu'il n'y a probablement que Riley pour débarquer ainsi sans s'annoncer. Tim se traine alors pour aller ouvrir, trébuchant presque en enfilant un jogging attrapé au passage. Il ne s'attendait certainement pas à tomber en réalité nez à nez devant un gamin sale et malodorant, qui plus est dans une tenue assez étrange... En observant bien, l'orphelin croit reconnaître la combinaison de... ghostbusters ?
Confus, il ouvre la bouche une première fois avant de la refermer aussitôt. Il regarde autour de lui, scrute le couloir pour voir si l'enfant est seul. Cette situation est bien curieuse et c'est finalement avec les sourcils froncés et ton un perplexe qu'il demande: "Euhm... oui, je peux t'aider ?". Le gamin à l'air perdu et Tim se demande bien pourquoi et comment il a bien pu atterrir chez lui... C'est tout de même très spécifique d'entrer dans sa résidence et de monter jusqu'à son étage pour toquer à sa porte...
Au fond de lui, il pense commencer à comprendre. C'est qu'il y'a une ressemblance mais elle lui fait si froid dans le dos qu'il refuse immédiatement cette idée. "Tu es qui ? Tu es perdu ?" Il enchaîne alors les questions, un peu stressé lorsqu'il pense à la potentielle réponse de la première.

_________________

you will forever be my always
Nothing built can last forever. And every legend, no matter how great, fades with time. With each passing year, more and more details are lost until all that remains are myths…half truths. To put it simply: lies.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

TIM, RILEY & CHARLIE - I've waited way too long

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Residences :: Greenhill Avenue :: 3 Greenhill Avenue-