AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
✿ Bienvenue sur Whispers Down The Lane ! L’intrigue du forum se situe à Tenby, village gallois où il fait bon vivre et où les rumeurs font le délice des habitants. Ne vous fiez pas aux apparences : ici, tout le monde est bienvenu ! L’esprit du forum, c’est convivialité, détente, et un peu de drama ! Nous acceptons tous les personnages, et n’exigeons aucun minimum de rp par mois. On attend plus que vous !
Tenby, juin 202010°C/25°C Le Printemps s’est bien installé sur le village. S’il ne fait pas encore assez beau pour se baigner, les averses se font un peu plus rares et la plage est très agréable pour une promenade, alors que les températures montent en flèche et que quelques vacanciers arrivent pour profiter des beaux jours qui s’installent.
✿ Avez-vous entendu ? Il y a beaucoup de nouvelles têtes en ville. C’est bien que le village attire, mais j’ai l’impression que nos nouvelles arrivantes ont toutes des secrets à cacher…Étrange, non ? Il ne faudrait pas que cela perturbe Tenby ! Nous sommes un village respectable, nous. En tout cas, c’est très mystérieux, et j’ai hâte de connaitre votre opinion sur ces charmantes jeunes femmes… Venez donner votre avis ici.

Partagez

Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous

Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Empty
MessageSujet: Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | EmptyDim 8 Oct - 11:49

Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Tumblr_o5zqi5exd01spwd06o2_400



Voilà quelques jours qu’il était de retour, dans une ville qu’il avait pourtant quitter, bien décidé à l’époque à ne plus revenir. Un changement soudain, mais qui s’expliquait surtout par rapport à la situation sentimentale du beau blond, qui se trouvait aujourd’hui dans un mariage, neuf, mais qui pourtant ne ressemblait à aucun autre. Aujourd’hui, une journée assez light l’attendait, tandis qu’il n’avait toujours pas commencé à enseigner. Ça lui manquait terriblement, mais qu’importe. Il en avait profité pour revoir Aloy, mettre de l’ordre dans ses affaires. Il restait bouleversé, quand même, de la voir aussi heureuse et surtout, le fait qu’elle attendait un heureux événement le mettait lui mal à l’aise. Sur l’instant, il n’avait pas compris pourquoi il n’arrivait pas à être aussi heureux qu’elle, bien que leur histoire sentimentale passée y était certainement pour beaucoup. Elle était restée quelqu’un d’important à ses yeux et malgré que sur le plan sentimental ils s’étaient quittés en bons termes, peut-être qu’une ou deux fois durant toutes ces années où ils n’étaient plus ensemble, Jimmy avait songé à se remettre avec elle. Malgré cela, les années ont passés et le Paléontologue ne pouvait demander à cette dernière de rester seule indéfiniment. La roue avait tournée, il s’en était rendu compte, dès lors qu’il avait compris sur les réseaux sociaux qu’elle avait trouvé chaussure à son pied.

Mais aujourd’hui, l’heure était aussi à Jimmy d’assumer à nouveau son rôle de meilleur ami. Il n’avait pas été là pour épauler Aloy alors que la vie de cette dernière était chamboulée, il n’avait pas été présent alors qu’elle en avait le plus besoin. Et c’était alors un homme déterminé qui se tenait devant le bureau du doyen de l’université. Jimmy n’était pas quelqu’un de facilement impressionnable, au contraire, c’était un homme très détaché qui même s’il prenait les choses à cœur, pouvait se montré calme à certains moments. Mais il faisait aussi le constat qu’il retombait dans ses travers flambeurs dès que possible. S’il était à cet endroit aujourd’hui, ce n’était certainement pas pour une visite de courtoisie. Il voulait voir l’homme en tête à tête. Jauger ce personnage dont il ne connaissait presque rien, mais qu’il n’appréciait guère, comprendre ce qui avait pu pousser Aloy dans les bras de ce dernier. Lui, le doyen, alors que Jimmy exécrait cette situation où il devait rendre des comptes à celui qui représentait une forme d’autorité. Sur le moment, Jimmy se sentait comme un ado révolté et son manque de maturité face à ce genre de situation lui faisait défaut. Mais qu’importe, Jimmy n’avait strictement rien à craindre de lui et il allait très certainement le lui faire savoir. Toujours debout face à cette porte, il ravala quand même sa salive, prenant son courage à deux mains, tentant de garder à l’esprit qu’il allait tout de même s’adresser à la personne qui l’avait remplacé dans le cœur d’Aloy. Avant ça, il venait d’envoyer un texto à son épouse, qu’elle avait vu mais auquel elle n’avait pas répondu, comme pour presque le décourager dans sa quête. Frappant sur la porte, il faisait fi d’une réponse pour ouvrir la porte, d’un geste presque brusque. Tel un hoplite prêt à la bataille, il savait qu’il devait montrer sa place de dominant. S’il se voyait, il trouverait ça ridicule, mais Aloy lui tenait réellement à cœur et il voulait être certain que l’homme qui se tenait devant lui était digne d’elle, qu’il la méritait. « - Bonjour, je suis le Professeur Muray, vous êtes le doyen ? » Jimmy n’attendait même pas de réponse, tandis qu’il refermait la porte derrière lui, goujat qu’il était sur le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Jenkins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Lloyd Jenkins

TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥ & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Penny & Muire. (2/2)
Richard & Fiona à venir.

Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | 6XdagcJ
RAGOTS PARTAGÉS : 10404
POINTS : 5635
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016
Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | 7QkbJGn
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante ans.
CÔTÉ COEUR : Plus d'un an après le décès de sa compagne Aloy, toujours écorché vif, Lloyd essaie de se reconstruire tant bien que mal.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Empty
MessageSujet: Re: Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | EmptyDim 8 Oct - 12:23

I could say that I don't care.
Pour la première fois depuis le début d'année, tu as enfin eu l'occasion de donner un cours à tes étudiants et non pas se rabattre sur un collègue pour demander un coup de main. Ton moral s'est retrouvé avec un sacré coup de boost et ça, même si c'était le cours de huit heures du matin. Tu as du attendre un mois pour enfin retourner derrière un bureau devant quarante-huit étudiants passionnés. Ce n'était que deux heures, mais c'est assez pour te faire sourire. Tu commences vraiment bien ta journée et tu as l'impression que rien ne va pouvoir la gâcher mais certainement que tu parles trop vite. A peine en dehors de la salle, ta secrétaire t'attend deux deux immenses dossiers qu'elle te glisse dans les bras, tu avais oublié, elle doit s'absenter jusqu'à quinze heures pour des impératifs personnels. Tu lui souris, désolé d'avoir oublié ça et tu pars, en route pour ton bureau. Même pas le temps de marquer une pause clope ou bien café, tu dois tout déposer sur place et t'organiser jusqu'à ce qu'Emma revienne. Ça va être un cauchemar parce que tous les appels vont être dirigés dans ton bureau.  Tu t'installes sur ton fauteuil et tu te tapes doucement la tête contre. Tu as parlé bien trop vite et tu n'as même pas le temps de te reposer que le téléphone se met soudainement à sonner avec insistance. Tu comptes, un, deux, trois et tu réponds. C'est parti pour une journée infecte qui pourtant avait si bien commencée.

Trois heures pus tard, tu commences déjà à sentir ta voix qui s'efface et tu as beau te dire qu'il est midi, que personne ne va venir te voir ou bien appeler tu te trompes, mais tu t'en fous, tu quittes ton bureau et tu vas récupérer de quoi manger parce qu'à ce rythme là, tu ne tiendras pas la journée et même si Emma revient bientôt, ce n'est pas assez. Tu as besoin de forces, du coup, tu vas à la cafétéria de l'université, tu prends de quoi grignoter et on t'offre même un café. Tu apprécies énormément les gens qui travaillent ici, tu discutes même un  peu avec eux bien que tu aimerais bien discuter avec Aloy, te blottir dans ses bras une seconde, récupérer un peu de courage avant de reprendre ton travail. Tu t'offres une courte pause, le temps de fumer une clope, boire ton café et manger ce que tu as acheté. Tu remontes immédiatement dans le bureau et à peine treize heures que le téléphone se remet à sonner. Tu te demandes vraiment comment est-ce que fait Emma pour gérer tout ça, c'est tout simplement horrible de passer sa journée au téléphone, de donner des renseignements qui peuvent être trouvés sur le site de l'université. Il va falloir faire quelque chose pour ça d'ailleurs, faire un récapitulatif des questions souvent posées et les mettre en avant d'une quelconque manière sur le site afin de vous éviter de perdre du temps ici. Tu as beau être quelqu'un de très poli et avoir énormément de tact, tu perds peu à peu ta patience et malheureusement tu ne vas pas la récupérer. Tu es en plein appel avec la mère d'un étudiant alors que quelqu'un tape à ta porte. Pendant une seconde, tu espères que c'est Emma en avance ou bien une visite surprise d'Aloy mais lorsque la porte s'ouvre brusquement, tous tes espoirs s'envolent. Tu reconnais ce visage. Et désormais ce visage devient un homme, qui a une voix et tu as l'impression de déjà le détester. Tu ne lui réponds pas. Tu lèves ton doigt et tu lui fais signe de rester silencieux. Il y a des gens qui bossent ici, penses-tu. « Je vous en prie madame Harper, surtout n'hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question au sujet de la prise en charge de votre fils, nous nous ferons un plaisir de vous répondre et si vous désirez un rendez-vous, je vous conseille d'appeler demain et ma secrétaire s'occupera de vous. Exactement. Bonne fin de journée à vous aussi, merci beaucoup, au revoir. » Tu poses le téléphone, baisses ton autre main et tu soupires avec force, passant tes mains sur ton visage avant de lui parler, avec un sourire, oui, un sourire, forcé certes, mais quand même. « Qu'est-ce que je peux faire pour vous professeur Muray ? »  Tu tapotes doucement tes doigts sur ton bureau avant de lui faire signe qu'il peut s’asseoir en face de toi. « Je vous en prie, installez-vous. » Tu ne prends pas la peine de te lever tout comme lui n'a pas prit la peine d'attendre que tu finisses ton appel pour entrer. Ça commence mal et pourtant, tu vas rester professionnel et tu as l'impression que ça va l’énerver et tant mieux. Il n'a rien à faire ici si il veut parler de ce qui n'a pas de liens avec le travail.

_________________

How the most dangerous thing is to love

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Empty
MessageSujet: Re: Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | EmptySam 11 Nov - 17:58

Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Tumblr_o5zqi5exd01spwd06o2_400



Le moment semblait inopportun, tandis que le doyen était au téléphone. Jimmy venait de pousser la porte, de parler sans faire attention au combiné accroché à l’oreille de son interlocuteur. Ce dernier levant le doigt, faisant mine d’être très occupé, Jimmy n’en fut que plus amer, presque outragé. Pourtant, ce comportement ne lui ressemblait guère, lui qui même s’il avait un caractère volcanique pouvait aussi bien se tenir et être une exemple de bonne conduite. Mais c’était la place que cet homme devant lui tenait, dans le coeur de sa meilleure amie qui lui posait problème. Tandis qu’il attendait que l’appel se termine, il se disait aussi que, quitte à ce qu’ils se côtoient aussi bien professionnellement que personnellement, Jimmy se devait de faire un effort. Toujours debout, il restait tout de même tendu, crispé par le moment, qui ne démarrait absolument pas sous de bons auspices. Analysant le bureau, cherchant des indices sur ce doyen, il s’était donné cette mission : il voulait vérifier qui était vraiment l’homme qui se tenait devant lui. Pourtant, Jimmy était loin d’être comportementaliste et ne savait absolument pas “lire” les gens. Mais cette tâche, il se l’était lui-même confié, une sorte de rivalité qu’il voulait installer, pour lui c’était ce qui semblait le plus à même de protéger sa meilleure amie. Dans un sens, c’était parce qu’elle comptait énormément à ses yeux. Dans un autre, c’était aussi une pointe de jalousie, lui qui même après leur séparation était resté important dans la vie de la belle. Tout ce cocktail s’annonçait explosif, alors qu’enfin, le doyen terminait son appel. Jimmy sentait la tension, même du côté de son interlocuteur, alors qu’il lui demandait ce qu’il pouvait faire pour lui … Cela semblait innocent comme question, mais Jimmy, lui le prenait de façon étonnamment mal, d’une façon presque paternaliste, ce qui pouvait parfois ulcérer ce dernier. Mais il voulait faire l’effort, de ne pas heurter le Doyen, qui restait tout de même quelqu’un de plus haut placé que lui le petit nouveau au sein de l’université : “- Eh bien, euh … Je voulais juste faire une visite de courtoisie, je veux dire … Vous êtes quand même le doyen, vous voyez ?” L’hésitation était de mise. S’il avait eu le courage de pousser cette porte, il restait quand même dans une position inconfortable. Alors qu’il venait à peine d’arriver, il mélangeait déjà vie personnelle et vie professionnelle. Il n’aurait pas daigné voir un doyen, si ce dernier n’était pas aussi le petit copain de sa meilleure amie. Il ne serait sûrement pas rentrer avec fracas dans ce bureau, sans ce petit détail qui au final, le mettait dans cette position inconfortable, presque humiliante, d’avoir à discuter de choses privées avec quelqu’un qui semblait occuper et qui de surcroît ne devait pas mélanger ce genre de choses. Alors que le doyen l’invitait à s’asseoir, il se trouva à nouveau à ravaler sa salive, comme pour rechercher à nouveau le courage, de s’asseoir, de parler de choses qui étaient délicates à aborder. “- Ecoutez, je ne vais pas vous mentir … Je suis là, surtout pour parler d’une personne qui nous est chère, et je n’ai pas la patience d’attendre que l’on soit présenté de façon … officielle.” Au moins, Jimmy avait le mérite d’être franc, de vouloir poser toutes les cartes sur la table : “- Donc, je veux mieux vous connaître, car aujourd’hui, je veux aussi faire partie de sa vie à elle, et jusqu’à présent, ce n’était que nous deux, je suppose qu’elle vous a parlé de notre passé à tous les deux …” Il espérait, qu’ils avaient partagé ce détail de la vie de Jimmy et Aloy, car ça avait duré longtemps et ça restait malgré tout une part importante de la vie de Jimmy. Dans les yeux de ce vieil homme dressé devant lui, il cherchait un signe, quelque chose qui pouvait le trahir. Malgré lui, Jimmy ne l’aimait pas, ou plutôt il n’arrivait pas à l’apprécier. Il partait d’un apriori négatif, et ça c’était plus fort que lui. Mais il semblait aussi hésiter sur la démarche qu’il venait d’adopter. Il marchait sur des oeufs, et il ne pouvait décemment exiger quelque chose de cet homme car après tout, il avait disparu pendant un long, très long moment.
Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Jenkins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Lloyd Jenkins

TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥ & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Penny & Muire. (2/2)
Richard & Fiona à venir.

Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | 6XdagcJ
RAGOTS PARTAGÉS : 10404
POINTS : 5635
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016
Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | 7QkbJGn
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante ans.
CÔTÉ COEUR : Plus d'un an après le décès de sa compagne Aloy, toujours écorché vif, Lloyd essaie de se reconstruire tant bien que mal.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Empty
MessageSujet: Re: Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | EmptySam 11 Nov - 18:22

I could say that I don't care.
Oh quelle douce impression de le voir buter sur ses mots, comme un gosse prit en faute. Tu ne te reconnais pas Lloyd, épris de cette jalousie qui s'empare de tout ton être. Tu ne peux t'empêcher de sourire malgré ton agacement, parce que oui, tu ne supportes pas que l'on te dérange, surtout lorsque tu travailles et lui, comme si tout allait bien se permet d'entrer dans son monde, s'offrant des libertés que tu ne tolères pas. Tu réfléchis rapidement, tu dois trouver les bons mots, tu ne sais pas encore comment est-ce que tu vas lui parler, si tu vas être franc, le prendre de haut, lui faire ravaler sa fierté ou lui donner une leçon. Tout ensemble, ça peut fonctionner. « Une visite de courtoisie ? Quelle belle attention venant de votre part. » Tu es infecte Lloyd, on dirait un gamin qui se permet tout et surtout rien d'intelligent. Tu abuses de ta position, évidemment, mais tout le monde sait à quel point tu détestes être dérangé lorsque tu travailles. Parce que oui, il y en a qui bossent aujourd'hui, ce qui ne semble pas être le cas de Jimmy qui s'incruste dans ta routine comme il le souhaite. Tu es dérangé évidemment, surtout que tu n'as pas eu l'occasion de réfléchir précisément à ce que tu allais dire à celui qui est le meilleur ami de ta compagne. Tu aimes préparer les choses à l'avance et savoir ce que tu peux ou ne peux pas dire, mais tu dois avouer que tu n'as pas réellement sondé Aloy sur ce coup là, n'ayant guère envie d'entendre parler de son ex, même si il est important. Tous les hommes sont jaloux de toute manière tu as même l'impression au fond de toi que Jimmy pourrait lui aussi ressentir de la jalousie à ton égard. Il y a de quoi, il a certainement perdu la plus belle femme qui existe, Aloy. « Évidemment, je connais mon rôle pour l’université. » Tu fais le beau, oui, mais ça ne colle absolument pas à la personne que tu es Lloyd, c'est difficile pour toi de marquer ton territoire, de montrer que le combat est perdu d'avance. Tu reconnais bien trop de similitudes à ce que tu as vécu dans le passé, ces hommes qui sont venus te voir, vantant les mérites de ton ex-femme sans que tu ne te rendes compte de la supercherie. Les flatteries, aussi difficiles tu les acceptes, elles te rendent mal à l'aise et te font perdre pieds, abandonnant le contrôle dont tu as besoin dans ta vie. Tu n'es pas de ceux qui veulent trouver un nouvel élément perturbateur pour ajouter du piment à leur existence. Tu es quelqu'un qui cherche le calme et l'apaisement. Tu as quelque peu, peur de l'inconnu lorsque ça te concerne toi et c'est ce qu'il se passe à cet instant, face à Jimmy. Tu ne sais pas comment te comporter et tu y vas à tâtons, bombant figurativement le torse afin de montrer qui est le patron ici.

Enfin, Jimmy daigne s’asseoir en face de toi, rendant cette farce, enfin, cette situation moins gênante pour tous les deux. Tu plisses les lèvres nerveusement en croisant tes bras sur ton torse, tentant de trouver une position plus agréable sur ton fauteuil, tu es nerveux, donc tendu, donc inconfortable. « Jusqu'à présent ? Je crois que vous avez un peu de retard Jimmy. Mais soit, pourquoi pas apprendre à se connaître tous les deux, cependant, je tiens à vous dire que je n'apprécie guère votre visite de courtoisie durant nos horaires de travail. Je suggérerai plus un rendez-vous dans un lieu neutre. Enfin, maintenant que nous y sommes, dites moi donc ce que vous voulez savoir sur moi. » Tu essaies de ne pas être désagréable tout en arborant ce ton officiel que tu utilises pour tes rendez-vous ou avec des personnes qui ne sont pas proches avec toi, Jimmy en fait partie. Il n'est pas un ami et tu doutes qu'un jour tu puisses effacer cette jalousie latente en toi. Même si elle ne fera sans doute jamais surface. « Oui, évidemment qu'elle m'a parlé de son meilleur ami, vous avez d'ailleurs même eu la chance d'être à ses côtés lors de son dernier anniversaire et je dois avouer que je dois vous remercier. Vous étiez là pour elle. » Et toi non. Well done Lloyd, tu te sens comme une merde maintenant. « Enfin, je tiens quand même à ajouter que je ne serai pas désagréable avec vous, je pense que tous les deux, nous voulons la même chose pour Aloy et concrètement, nous allons devoir apprendre tous les deux à accepter ce qu'il se passe, moi, votre passé avec et vous, notre histoire qui ne se terminera pas. » Tu te penches en avant. « J'aime Aloy et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour la rendre heureuse. Absolument tout et vous en avez ma parole. » Tu le fixes dans les yeux, tu atteints un niveau de sincérité qui dépasse tes limites. Tu as besoin qu'il te fasse confiance, tu t'en contre-fous de te faire apprécier, mais il doit bien se mettre à l'idée que tu es le bon pour elle et qu'elle est entre de bonnes mains

_________________

How the most dangerous thing is to love

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Empty
MessageSujet: Re: Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy | Empty

Revenir en haut Aller en bas

Isn't she lovely | Lloyd & Jimmy |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: RP abandonnés-