AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

young, wild and free. (riley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : lloyd chouchou & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Tim, Gwen, Riley, Halloween.
RAGOTS PARTAGÉS : 635
POINTS : 2007
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : escrimeur, coureur de jupons ... et un peu de littérature à l'université.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: young, wild and free. (riley) Lun 2 Oct - 22:08


hold the line, love isn't always on time.
riley & danny


L'ambiance est à son comble. Il fait à mourir de chaud et la piste de danse est pleine à craquer. Un verre à la main, contenu inconnu, j'en avale la totalité histoire de ne pas le renverser sur une de mes nombreuses voisines. Riley n'est jamais très loin mais j'ai déjà difficile de résister à la gente féminine alors que j'ai pleine possession de mes moyens alors là, tout de suite, je ne réponds plus de moi. Tu me dis si il y en a un qui t'embête. chuchotais-je à l'oreille de mon amie, un large sourire s'étirant sur ma bouche. J'aime à penser que je peux être ce gars qui éloigne les potentiels pots de colle avec facilité, même si je sais que la plupart des filles, de nos jours, sont de plus en plus apte à se défendre toute seule. Je jette des petits coups d’œil de temps à autre, n'en oublie pas pour autant cet amusement que je suis venu chercher en venant ici. Je crois qu'on ne va pas tarder par contre. dis-je quelques minutes plus tard, revenant à son niveau. Je ne sais pas si c'est l'ambiance qui échappe à la soirée au fur et à mesure que les minutes avancent, ou simplement un déjà vu qui s'est installé en même temps que la nuit. Le temps de couper court à la soirée, de dire au revoir aux intéressés et en quelques secondes, on se retrouve tous les deux dehors, profitant de l'air frais gallois.

Je reprends le volant alors que je ne devrais pas. Je reprends le volant alors que bon, mon taux d'alcoolémie est un peu trop élevé. Mais je n'ai pas l'impression que Riley puisse prendre ma place. A vrai dire, je ne sais même pas si elle a son permis. Et sans prendre de risques, je préfère que ce soit moi qui soit responsable d'un quelconque accident plutôt qu'elle. La brune passe du côté passager tandis que je me place derrière le volant, très confiant. Trop confiant. Bon, on va y aller doucement. dis-je en rigolant, tout en mettant le contact. Tenant à garder cette bonne humeur et cette joie de vivre, je me sens obligé de continuer dans ma lancée et de mettre l'ambiance, même dans la voiture. Je mets la musique à fond et tourne sur la droite. Je te donne l'autorisation de faire du bouche à bouche si besoin. J'affiche un énorme sourire, faisant carrément comprendre que ça ne me dérangerait pas que ses lèvres effleurent les miennes, même quelques secondes. Je me mets ensuite à rire, histoire qu'on ne rentre pas dans un débat sur le flirt ou sur les amis qu'on a en commun. Les derniers messages de Tim m'ont bien fais comprendre qu'il serait toujours derrière mon dos tant que je fréquente des filles de son entourage. Et ce, peu importe le nombre de fois que je le remballerais.

Je passe la clé dans la serrure et laisse rentrer la Dunham avant de la suivre au pas. Je regarde ma montre, intrigué par le nombre de minutes qu'on a mis pour rentrer puis je me souviens qu'en fin de compte, je n'ai aucune idée de l'heure à laquelle nous sommes partis. Bougeant ma veste, je me rends compte que l'alcool que j'ai avalé ce soir me procure encore une énorme dose d'adrénaline qui m'empêchera de dormir, me donnant même la bougeotte. Hors de question de devenir ce vieux qui rentre et qui finit dans sa chambre direct, puis j'ai une invité d'exception qui me permet d'organiser une petite after. Interdit d'aller se coucher maintenant. dis-je à la jeune femme tout en allant dans la cuisine. Je sors deux trois trucs à grignoter, une bouteille et apporte tout sur la table basse. Je me stoppe net, tentant de rassembler mes esprits pour réfléchir. Tu n'aurais pas vu où j'ai posé mon petit sachet ? dis-je en faisant référence à l'herbe qu'on m'avait refilé tout à l'heure. Ce n'était pas spécialement dans l'idée de planer pour de bon, d'oublier la soirée en entier mais plus pour savoir où je mets mes affaires, histoire que ça ne traîne pas n'importe où. Bref. A moins que tu ne te sente pas apte à me suivre. finis-je par lui dire, sur un ton de défi.

AVENGEDINCHAINS


_________________

« be kind »
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. So Karma, Karma come and do your part. Karma karma, cause she brokes my heart.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey + Jean + Eirian + Brianna
TON AVATAR : Natalia Dyer
TES CRÉDITS : ? tumblr (gif profil) ; ? tumblr (gif sign)
TA DISPONIBILITE RP : Disponible
RAGOTS PARTAGÉS : 1993
POINTS : 226
ARRIVÉE À TENBY : 10/12/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans (15 janvier)
CÔTÉ COEUR : célibataire, éprise d'un garçon qui la considère comme sa soeur.
PROFESSION : paumée


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: young, wild and free. (riley) Lun 23 Oct - 21:11

Riley a sorti le grand jeu : jupe courte, jambes nues, haut à sequins et talons hauts. Elle a aussi eu la main plus lourde que d'habitude sur le maquillage. Sa dégaine crie à la fille facile et c'est justement le but recherché. Riley est fauchée, mais a pourtant bien l'intention de profiter à fond de la soirée. Elle compte donc bien sur le fait que des séducteurs du samedi soir lui paient ses boissons... Le premier verre lui est offert par son compagnon pour la soirée : Daniel. Mais la brune ne compte pas abuser de sa générosité et puis, elle sait qu'il compte passer sa soirée avec d'autres qu'elle, en bon dragueur qu'il est. Très vite, ils rejoignent donc la piste de danse et leurs chemins se séparent. Ils se retrouvent parfois, dans la foule ou au comptoir, y échangent un regard ou quelques mots. Il est entendu qu'ils ne partiront pas l'un sans l'autre et ils ont pour habitude de profiter chacun de leur côté. Daniel se fiche pas mal qu'elle aguiche des hommes, que ses mouvements se fassent lascifs alors que la distance entre elle et ces inconnus se réduit. Parfois, enivrée par l'instant, elle laisse les mains de l'un ou l'autre l'effleurer, se poser sur sa taille. Plus rarement, la distance se réduit au point que ses lèvres viennent rencontrer celles de ces hommes rencontrés sur la piste de danse. C'est terriblement excitant. Mais, si Riley a besoin de ces moments où, régulièrement, elle perd le contrôle, elle repousse toujours les avances trop sérieuses. Hors de question de repartir avec le premier venu. La jeune femme n'est pas une débauchée, quoiqu'on puisse en penser.

Ce soir, toutefois, elle se contente de danser et reste éloignée de tous ceux qui tentent un rapprochement quelconque. Si elle se débrouille très bien seule pour les repousser, la brune est tout de même contente de savoir qu'elle peut compter sur son compagnon de soirée, en cas de besoin. La soirée se termine toutefois tôt pour eux, plus tôt que d'habitude, en tout cas. Quand Riley attrape le bras de Daniel pour quitter le lieux, elle a la tête qui tourne agréablement. L'ivresse est suffisante pour égayer son humeur, quelque peu morose depuis son retour à Tenby, et elle pouffe un peu bêtement aux paroles de son ami.

« Fais attention à ce que tu souhaites, j'étais pas la plus assidue aux cours de premiers secours... » plaisante-t-elle, bien loin de comprendre le message caché derrière la demande de Daniel.

Alors que le Gallois conduit, Riley se permet de jouer avec la musique, histoire de rester dans l'ambiance qu'ils ont quittée. Très vite, ils rejoignent la maison des Granger, sains et saufs. La brune le suit à l'intérieur, retire sa veste pour l'accrocher dans l'entrée. Elle se débarrasse aussi de ses chaussures, alors que Daniel part elle ne sait trop où. Ravie d'être pieds nus, et plus libre de ses mouvements, la demoiselle rejoint le salon. Elle n'a pas besoin de l'interdiction de Daniel pour ne pas filer dormir ; elle compte bien, effectivement, poursuivre la soirée avec lui. Comme elle commence à connaitre les lieux, Riley se dirige vers le bar familial histoire de leur dégoter quelque chose à boire. Le père Granger a bons goûts, en matière d'alcool et elle est certaine qu'il ne remarquerait rien si ses stocks se réduisaient. Elle a fait son choix quand son ami revient dans le salon et elle lui montre d'un air entendu le whisky, bien trop raffiné pour leur état d'ébriété. Mais Daniel l'interroge sur autre chose, forçant la jeune femme à poser la bouteille pour balayer la pièce du regard. Elle retourne finalement dans l'entrée et fouille, sans aucune gêne, les poches de la veste du garçon. Sans surprise, elle y trouve le petit sachet en question et le montre, fière d'elle, à son ami :

« Ca serait dommage de te laisser fumer seul. » répond-t-elle au défi qu'il lui a lancé plus tôt. « Roule, et moi je nous sers un verre. » lâche-t-elle avec un clin d’œil.

A son tour, elle va jusque dans la cuisine pour récupérer deux verres, puis y verse une dose d'alcool. Elle boit une gorgée, avant de réaliser un détail important :

« On manque de musique, par ici ! Où est-ce que je peux en mettre ? » demande-t-elle tout en cherchant déjà la réponse d'elle-même, en parcourant la pièce des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : lloyd chouchou & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Tim, Gwen, Riley, Halloween.
RAGOTS PARTAGÉS : 635
POINTS : 2007
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : escrimeur, coureur de jupons ... et un peu de littérature à l'université.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: young, wild and free. (riley) Ven 27 Oct - 22:50


hold the line, love isn't always on time.
riley & danny


Riley ne semble pas avoir compris le sous entendu caché derrière ma remarque et je trouve sa naïveté mignonne, comme à chaque fois. Ou alors je me fais totalement avoir et elle joue les saintes pour m'éloigner, éloigner mes tentatives de rapprochements alors que dans le fond, je n'ai pas pour objectif de la placer dans mon lit. Raison de plus pour y aller doucement alors. Un petit clin d’œil, une réponse tout aussi sérieuse que la sienne. Hors de question d'en débattre encore longtemps et je démarre la voiture, histoire de rentrer avant que le soleil ne se lève. La brune met de la musique histoire de nous laisser dans la même ambiance que nous avons quittés. Je chante de temps à autre, fais quelques mouvements mais reste un maximum concentré sur la route. Histoire que l'on rentre sains et saufs. Arrivés devant la maison, on rentre à l'intérieur et chacun part de son côté ; pas besoin de m'occuper d'elle, elle connaît la maison maintenant. Je pars direct vers le salon et encore tout excité, je m'empresse de lui faire comprendre que la soirée est loin d'être terminée. Et heureusement pour moi, elle semble être dans le même état, partageant même toutes mes envies. Elle s'empresse d'aller choper une bouteille dans le bar de mon père mais si ma vue ne me trompe pas, la Dunham se contente d'un truc correct plutôt qu'une bouteille bien cher. On est trop saoul pour ça.

Alors que je me demande où pourrait être mon petit sachet, je regarde Riley partir vers l'entrée avec interrogation, me demandant si elle s'enfuyait en entendant parler de la drogue ou quoi que ce soit. Je m'imagine déjà plein de scénarios différents quand je n'ai pas vu mais dans mon état actuel, c'est encore pire. Amen. Je l'applaudis quand elle revient avec le sachet, fier d'elle. Elle a du fouiller dans mes affaires pour le retrouver mais je n'ai aucun problèmes avec ça ; que du contraire vu qu'en fin de compte, c'est pour qu'on puisse en profiter tous les deux. Oh tu sais, je n'avais rien contre non plus. J'en aurais eu plus pour moi. Je tire la langue, sourit largement. Rien de mieux qu'une copine qui répond aussi positivement aux attaques, aux défis. Je prends le sachet de ses mains, admire la marchandise pour ce soir et sourit à nouveau, satisfait. A vos ordres, mon capitaine ! Assis dans le fauteuil, position militaire, je me moque à nouveau. Fais attention, je vais finir par prendre goût à cette Riley autoritaire. C'est l'alcool qui parle et je suis presque sûr que comme tout à l'heure, elle ne comprendra pas le message derrière. Mais c'est le genre de phrase typique de mon vocabulaire, obligatoire quand je me trouve en aussi bonne compagnie.

Je rassemble la totalité de ma concentration pour rouler tandis que je laisse la jeune fille s'occuper de la boisson. Après tout, elle est chez elle ici ou en tous cas, pour l'instant et elle commence à bien connaître la maison. Assez pour se débrouiller dans ce genre de cas. J'ignore le verre qu'elle dépose près de moi pour pouvoir finir le premier joint dans les meilleurs conditions. Euh. J'ai une station dans ma chambre. On peut la descendre et y brancher un de nos téléphones. lui répondais-je en suivant ses mouvements du regard. Je me demande s'il n'y a pas un autre moyen, plus proche, qui nous permettrait de peu bouger. Je ne suis pas encore à bout mais je n'ai pas la tête à traverser toute la maison simplement pour une station. Sinon il y a la télévision. Tu peux mettre youtube normalement. La tête ailleurs, je laisse Riley choisir le tout. Je roule le deuxième, avec plus de facilité cette fois et quand la brune est enfin assise près de moi, je lui tends le joint tout en secouant la tête au rythme de la musique. Je prends le briquet de la poche arrière de mon pantalon et en quelques secondes seulement, la pièce est envahie d'une douce fumée à l'odeur bien particulière. Juste pour le préciser, je ne suis pas assez défoncé pour me mettre à danser sur la table. dis-je en souriant, me remémorant un souvenir récent ou le peu de moment qui me reviennent. Je prends mon verre, bois quelques gorgées et m'enfonce à nouveau dans le fauteuil, profitant de chaque gouttes qui traversent mon corps comme chaque bouffées. J'ai faim. Je pose une main sur mon ventre, l'entends crier famine. Tu crois qu'ils livrent encore à cette heure-ci. Tout excité à la simple pensée de la nourriture, je me place en position indien face à la jeune femme tandis que j'attends sa réponse, comme si c'était la chose la plus importante pour le reste de la nuit.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« be kind »
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. So Karma, Karma come and do your part. Karma karma, cause she brokes my heart.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey + Jean + Eirian + Brianna
TON AVATAR : Natalia Dyer
TES CRÉDITS : ? tumblr (gif profil) ; ? tumblr (gif sign)
TA DISPONIBILITE RP : Disponible
RAGOTS PARTAGÉS : 1993
POINTS : 226
ARRIVÉE À TENBY : 10/12/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans (15 janvier)
CÔTÉ COEUR : célibataire, éprise d'un garçon qui la considère comme sa soeur.
PROFESSION : paumée


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: young, wild and free. (riley) Dim 29 Oct - 21:06

Riley et Daniel rentrent sains et saufs, malgré l'état d'ébriété avancé du chauffeur. La jeune femme a déjà passé quelques nuits chez les Granger, mais elle est toujours impressionnée par la belle et grande maison. Même avant le foyer, elle vivait dans un appartement miteux, mal isolé et trop encombré. Sans compter les nuits passées à l'arrière de la voiture de son père ou dans des chambres d'hôtel premier prix. Chez les Granger, au contraire, tout est spacieux, propre, décoré avec goût. Quand Riley passe la porte de la maison, elle ne peut empêcher une pointe d'envie de lui serrer le cœur. Daniel a eu une vie bien plus facile que la sienne. Mais il serait trop facile de lui en vouloir pour cela ; il n'est pas responsable du fait qu'elle soit le fruit des amours de deux irresponsables. Et puis, il en fait déjà bien assez en l'accueillant chez lui, le temps qu'elle parvienne à se retourner. Riley aurait pu rester chez Tim, si son appartement n'était pas aussi petit, et si sa présence n'envahissait pas autant l'endroit. C'est presque étouffant, pour la Dunham, de devoir être si proche de lui tout en prétendant qu'ils ne sont qu'amis.

Alors elle est bien heureuse que Daniel lui ait proposé une solution de repli. En plus, loger chez lui implique aussi son lot de soirées, plus ou moins improvisées. Tout ce qu'il faut à Riley pour oublier que sa vie d'adulte démarre mal. Boire un peu trop l'aide à enfouir ses craintes, celles qu'elle n'avoue à personne. Qu'elle ne s'avoue même pas, en fait, ou seulement dans de rares accès de clairvoyance, le plus souvent quand elle a du mal à s'endormir. En ce moment, la brune a beaucoup de choses à oublier. Alors, elle a bien trop bu et elle ne compte pas s'arrêter là, puisque le Granger lui propose de prolonger la soirée. Elle ne refuse pas non plus l'herbe qu'il la défie de fumer avec lui. Elle va même la chercher dans sa poche, persuadée qu'il l'a laissée dedans après se l'être procurée à la soirée. Riley ne se demande à aucun moment ce qu'il adviendrait si les parents de Daniel les surprenaient, ou découvraient que leur fils consomme de la drogue. Pour elle, ce ne sont que des bêtises par lesquelles tous les jeunes passent. Et la gueule du bois du lendemain leur servira déjà suffisamment de leçon.

« Wow, du calme, ou je te défie de fumer tout ça tout seul ! » s'amuse Riley, en réponse à la pique de Daniel sur la marijuana qu'elle lui a retrouvé.

Elle lui ordonne ensuite de rouler le joint, pendant qu'elle leur sert un verre à chacun. A nouveau, le jeune homme y trouve prétexte à la taquiner, et l'adolescente rit de bon cœur, avant de lever les yeux au ciel. Puis, elle pousse un peu plus loin le jeu en lui répondant de manière provocatrice :

« Ah oui ? Alors, moins de parlotte, jeune homme, et plus de roulage. Sinon, tu seras privé de boisson. » qu'elle lui lance, tout en posant son verre rempli hors de portée.

Elle le laisse tout de même s'atteler tranquillement à la tâche et réalise bien vite qu'il manque le plus important pour cette fin de soirée à la maison : la musique ! Une fois ce manque constaté, la jeune femme s'entête à combler l'ambiance sonore. Daniel lui propose plusieurs pistes. Riley n'a pas envie de traverser la moitié de la maison, elle opte donc pour la solution de facilité en choisissant l'option de la télévision. La brune se met donc en quête de la télécommande, et titube un peu de la table basse au fauteuil, puis jusqu'au canapé. Elle finit par y trouver l'objet désiré, juste à côté de Daniel, et se redresse un peu difficilement, pour allumer l'écran. Elle n'a aucune idée de ce qu'elle doit faire pour arriver jusqu'à YouTube et essaie donc plusieurs boutons. Elle a trop du mal à les lire pour organiser la recherche comme il le faudrait. Finalement, elle arrive sur un genre de page d'accueil et pousse un petit cri de victoire. Quelques secondes plus tard, elle a lancé un morceau et s'assoit aux côtés du Granger. Il lui tend un des joints, qu'elle allume à l'aide du briquet qui suit. Elle ferme les yeux un instant, savourant la sensation de légèreté qui l'envahit dès la première taffe. La brune sourit agréablement, puis pouffe à la réplique de Daniel. Danser sur la table ? Elle ne lui en demandait pas tant !

« Et danser avec moi, tes deux pieds sur le sol, ça irait ? » lui propose-t-elle, sans pour autant se lever pour initier une quelconque danse. Le confort du canapé convient bien plus à son humeur du moment, et elle y reste lovée le temps de tirer encore un peu sur son joint. Puis la musique change et la demoiselle se lève d'un bond. Elle adore cette chanson, et prend plaisir à se déhancher sur son rythme, se fichant pas mal que Daniel la rejoigne ou non. Il finit par l'interrompre en lui affirmant qu'il a faim. La question qui suit amuse Riley qui répond sans hésitation :

« A Tenby, après 21h ? Tu rêves, mon pauvre ! »

Quelle heure est-il d'ailleurs ? Riley n'en est pas certaine, mais il lui semble que minuit est passé depuis longtemps. Elle jette un regard sur la table, que Daniel a rempli de choses à grignoter quand ils sont arrivés. Elle attrape un paquet de chips et le lui tend :

« Je pense que tu vas devoir te contenter de ça, ou bien cuisiner... » Elle est certaine qu'il a plein de choses à réchauffer dans le congélateur. Penser à cela lui ouvre l'appétit à elle aussi, si bien qu'elle se retrouve soudainement à lancer : « Oh, tu sais ce que j'adorerais ? Du poisson pané ! Tu sais, les petits sticks. Tu as ça, tu crois ? » qu'elle lui demande, excitée comme une gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : lloyd chouchou & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Tim, Gwen, Riley, Halloween.
RAGOTS PARTAGÉS : 635
POINTS : 2007
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : escrimeur, coureur de jupons ... et un peu de littérature à l'université.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: young, wild and free. (riley) Mer 1 Nov - 0:42


hold the line, love isn't always on time.
riley & danny


Je n'aurais jamais dû reprendre le volant en ayant autant bu, mais je l'ai fais. Je n'aurais pas du acheter ce paquet d'herbes, mais je l'ai fais. Cette soirée est un enchaînement d'action que j'aurais du éviter de faire mais en fin de compte, la soirée ne serait pas la même sans mes actions qui manquent un minimum de maturité. Et sans Riley. Car si je n'avais pas été en aussi bonne compagnie, je me serais contenté de draguer la première fille potable qui me laisserait une ouverture avant de la ramener à la maison et de profiter d'une très bonne fin de soirée. Non, à la place, j'ai joué les indisponibles avant de passer au rôle du protecteur pour finir par m'en aller. A je ne sais quelle heure. Et quand nous sommes rentrés à la maison, sain et saufs, j'ai encore du mal à comprendre comment le temps défile ; sûrement un coup de l'alcool qui joue avec mon cerveau. J'en ai d'ailleurs la preuve quand je sors ce genre de paris, ce genre de défis qui finiront par me retomber dessus. Ok, tu as gagné. Je ne dirais plus rien. C'est vrai que j'en aurais eu plus, mais je n'aurais jamais tout pris pour moi tout seul. Puis je ne connais pas Riley depuis longtemps mais je sais qu'elle est sérieuse et qu'elle aurait fini par me défier. Ce a quoi j'aurais été obligé de répondre, bien évidemment et je préfère ne pas penser à l'état dans lequel j'aurais fini. La brune m'ordonne ensuite de rouler les joints pendant qu'elle nous sert à boire, ce à quoi je m'empresse de répondre à l'aide d'une posture de militaire. Tu vois, c'est ce que je disais. Il ne manque plus que la tenue et tu serais parfaite. Elle n'a pas du comprendre toute la portée de ma taquinerie, se concentrant sur ce qui a de drôle plutôt que sur le message que je passe. Ça doit être un autre coup des verres en trop que j'ai bu mais j'imagine un jeu de SM et tous ses détails. Inutile de le partager, pas besoin de m'enfoncer encore plus. Je secoue la tête, récupère un minimum mes idées et me concentre à nouveau sur ces joints à rouler.

J'explique à la Dunham que pour la musique, ça devra se jouer entre la station dans ma chambre ou la télévision. Elle opte pour l'option facile et pendant que je termine la tâche que l'on m'a confié, elle titube jusqu'au fauteuil où je suis installé pour y trouver la télécommande. Au vu du temps qui passe entre son installation et la musique qui envahit la pièce, je devine qu'elle a autant de mal que moi à réaliser de simples tâches. Je suis quand même content de savoir qu'en fin de compte, je ne suis pas le seul à être dans un sale état. Et alors que je finis enfin de rouler les joints, un manque de concentration énorme, je me demande à quoi ressemblera la fin de soirée. Heureusement que mes parents ne sont pas là. Ou au lit. Je lui tends le joint, allume le mien puis lui passe le briquet. Je ferme les yeux, profite de cette première bouffée d'air rafraîchissante et rouvre les yeux, curieux de voir en combien de temps ça agira sur ma perception de la pièce. Mmmmh. dis-je en faisant mine de réfléchir. La danse, ce n'est pas mon truc, sauf quand il y a des substances qui traversent mon corps. Mais cette fois, je fais face à un argument qui tient la route. Toi, tu sais comment me parler. finis-je par lui dire, un large sourire sur les lèvres. Et ce n'est pas simplement parce que j'ai envie de profiter d'un moment pareil avec la jeune femme, mais l'idée de faire l'andouille en compagnie d'une aussi bonne amie me réjouis.

L'idée de danser est mise de côté, nous sommes trop bien installés. Puis l'appel de la nourriture se fait ressentir à l'aide de gargouillements qui s'intensifient au fil des secondes. Je suis incapable d'ignorer cet appel et je fais une proposition alléchante à Riley. C'est vrai. C'est une vraie déception mais j'aurais du le savoir ; on est pas à Londres ou tout autre grande ville qui posséderait des restaurants ouvert 24H/24. Puis bon, je suis encore moins capable de rouler que tout à l'heure alors aller chercher un truc ... On oublie. Faire un accident pour si peu, non merci. Il y a assez de choses ici qui feront l'affaire mais disons que je ne sais pas vraiment faire la cuisine. Ce à quoi elle pense d'ailleurs et je ris, je ris à l'idée que je puisse brûler l'entièreté de ma maison. Oh non, tu n'as pas envie que je cuisine. finis-je par dire en attrapant le paquet de chips qu'elle me lance. Je suppose que je ferais avec, que je mangerais tout ce que j'ai posé sur la table tout à l'heure en guise de compensation.

Le joint posé sur le cendrier de la table basse, je mange un bon nombre de chips en philosophant sur le fait que rien ne livre en pleine nuit à Tenby. Ces morceaux de gras m'aident à passer outre ma faim, il n'en reste pas moins qu'ils n'ont pas le même goût que d'habitude. Juste celui de la déception. Oh oui, comment ça s'appelle encore ces trucs là ? dis-je en réagissant à son envie. Du poisson pané, est-ce qu'on a ces trucs là ? J'ai beau fouillé dans ma mémoire, je suis incapable de savoir ce qu'il y a dans mon frigo. Je ne sais même pas qui fait les courses d'ailleurs, ce qui règle la question pour de bon. Viens. dis-je tout aussi excité. Je me lève du fauteuil, emmène mon joint et mon verre vers la cuisine. Je les pose dans un coin, pars vers le frigo et farfouille le tout pendant quelques minutes. Je fais tomber quelques trucs, que je me promets de ramasser plus tard. Trouvé ! Je ferme le frigo derrière moi, pose le paquet près de Riley. Je fixe la pièce, les armoires, les murs comme si c'était la première fois que je mettais les pieds ici. Mais où peut bien se trouver tout ce dont on a besoin ? Euh ... Je ne sais pas où tout est rangé ici. Je me sens un peu bête, rougis même un peu. Puis bon, va falloir que tu les cuisine toi pour être sûr que ce soit mangeable. J'espère qu'elle ne m'en voudra pas trop. Mais promis, je serais un bon assistant. finis-je par lui dire, convaincu de mon courage et de ma volonté.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« be kind »
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. So Karma, Karma come and do your part. Karma karma, cause she brokes my heart.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey + Jean + Eirian + Brianna
TON AVATAR : Natalia Dyer
TES CRÉDITS : ? tumblr (gif profil) ; ? tumblr (gif sign)
TA DISPONIBILITE RP : Disponible
RAGOTS PARTAGÉS : 1993
POINTS : 226
ARRIVÉE À TENBY : 10/12/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans (15 janvier)
CÔTÉ COEUR : célibataire, éprise d'un garçon qui la considère comme sa soeur.
PROFESSION : paumée


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: young, wild and free. (riley) Jeu 2 Nov - 0:03

Riley entend bien faire danser Daniel, ce soir. Ils sont là pour prolonger la soirée et aucune soirée à ses yeux n'est complète sans musique sur laquelle se lâcher. En plus, le Granger n'a aucun mal à se déhancher quand il faut séduire des demoiselles - c'est presque décevant qu'il ne fasse pas l'effort dans d'autres conditions ! Toutefois, elle remet cette idée à plus tard : le canapé l'a avalée et la marijuana commence déjà à faire son effet. Elle savoure le joint, désireuse de planer pour de bon. A ce moment-là, pour sûr, la soirée prendra une toute nouvelle tournure. Et ils danseront. Elle se promet qu'ils danseront. Ils restent silencieux un moment, et Riley laisse son esprit dériver au son de la musique. Elle espère que l'énergie va leur revenir, sans quoi ils finiront par s'endormir là où ils sont, tant pis pour leurs plans. Comme pour contrer cette éventualité, le destin lance une musique qui enthousiasme la demoiselle. Elle se lève et commence à danser, son joint toujours en main. Mais Dany l'interrompt rapidement après (et sans s'être levé du fauteuil). Il a faim. Et la faim le pousse à poser des questions idiotes. Riley en rit, mais elle se demande à quel point la vie est plus simple dans une ville où on peut se faire livrer de la nourriture en rentrant de soirée. Parce qu'effectivement, à parler de manger, le Granger commence à lui ouvrir l'appétit. Elle mangerait bien un cheeseburger et des frites, plutôt que les chips qui trainent sur la table. Elle lève les yeux au ciel quand le jeune homme lui assure qu'il ne sait pas cuisiner, tout en ouvrant un paquet de biscuits apéritif. Bien décidée à lui prouver qu'il a tort, l'orpheline abandonne son joint dans le cendrier. Elle le laisse s'éteindre, sachant qu'elle pourra le terminer plus tard.

« Je suis sure que tu te sous-estimes... »
s'amuse-t-elle, tout en lui attrapant la main pour l'encourager à se lever.

A bien y réfléchir, elle ne l'a jamais vu dans la cuisine pour faire autre chose que se servir un verre de jus d'orange ou prendre des gâteaux tout faits dans les placards. Mais Riley n'est plus en état de réfléchir. Elle est à un taux d'alcoolémie où ce qu'elle veut devient instantanément un souhait à réaliser à tout prix. Et elle veut que Daniel se lève du canapé... Ainsi que du poisson pané. Cette dernière idée, qu'elle formule à voix haute, achève de convaincre le Granger, qui file dans la cuisine sans se faire prier. Là, il retourne le congélateur pour finir par y dégoter la tant désirée boîte fish fingers. Les yeux de la brune s'illuminent aussitôt et elle lui saute au cou.

« Daniel Granger, tu es un vrai héros ! »

C'est peut-être disproportionné mais sincère. Elle dépose un bref baiser sur sa joue, avant de s'écarter, la précieuse boite entre les mains. Elle s’assoit sur le plan de travail de la cuisine et tente de se concentrer sur les informations au dos du paquet. C'est écrit tellement petit... Elle s'y perd rapidement et son attention est de toute façon attirée ailleurs, quand Daniel ouvre la bouche. Il a l'air en territoire inconnu et l'expression qui se lit sur son visage fait rire ouvertement Riley : « Oh, tu devrais voir ta tête... ! » Elle se laisse retomber sur le sol et cherche à rassembler un semblant de logique. Décongeler du poisson pané, elle maitrise. « Il nous faut déjà une poêle. » réfléchit-elle à voix haute. Elle se tourne, localise les plaques de cuisson, s'en approche. Là, elle ouvre le premier tiroir en-dessous et secoue la tête quand elle n'y voit que de la vaisselle et des plats sans utilité. Elle ouvre celui du dessous et y découvre quelques casseroles, ainsi qu'une poêle, qu'elle attrape. « Hum... De l'huile, maintenant... » demande-t-elle, se tournant cette fois vers Daniel. Il habite ici, il doit bien savoir où sont rangées les épices et les huiles, non ? Elle réalise bien vite qu'elle ne peut pas compter sur lui et entreprend donc de chercher par elle-même, ouvrant les placards un à un.

Elle ne sait pas comment elle fait, mais elle parvient finalement à cuire son poisson pané sans presque trop le brûler. Daniel leur dégotte même une assiette, de la mayonnaise et du ketchup. Ils ramènent tout ça dans le salon, et Riley s'assoit à même le sol, à côté de la table basse où leur repas improvisé a été déposé. Elle récupère son verre de whisky et en boit une nouvelle gorgée avant de prendre un des bâtonnets de poisson, qu'elle trempe dans le ketchup puis fourre dans sa bouche. A ce moment-là de la soirée, rien ne lui parait plus satisfaisant que ce poisson pané. « Je te préviens, Granger, c'est pas parce qu'on mange que la soirée est finie. D'ailleurs, tu me dois une danse. Non, plusieurs même. » lui assure-t-elle en arquant un sourcil et en se penchant vers lui, comme pour donner plus de poids à ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : lloyd chouchou & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Tim, Gwen, Riley, Halloween.
RAGOTS PARTAGÉS : 635
POINTS : 2007
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : escrimeur, coureur de jupons ... et un peu de littérature à l'université.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: young, wild and free. (riley) Dim 5 Nov - 21:20


hold the line, love isn't always on time.
riley & danny


Je plane complètement. Ou en partie. C'est tellement difficile de réfléchir et de trouver des réponses à des questions aussi simples quand tu te sens aussi bien. Le fauteuil est des plus confortable, comme la position dans laquelle je suis installé et la musique est un délice pour les oreilles. Sauf que mon estomac, comme à chaque fois que je bois, commence à faire des siennes. J'ai faim, très faim même. Et ça me pousse à poser des questions idiotes, à demander si un endroit à Tenby pourrait nous livrer. C'est tellement bête que j'en ris joyeusement avec elle. On se jette sur les chips posés sur la table mais je vois à sa tête qu'elle a autant besoin que moi de quelque chose de plus consistant. Pour une fois, pas du tout. répondais-je en rigolant. Et si elle savait à quel point je suis sérieux. Je ne reconnais pas facilement les choses qui ne vont pas chez moi, préférant me concentrer sur le positif et mettre celui ci en avant. Trop en avant d'ailleurs mais je suppose que ça fait mon charme. Je pose mon joint dans le cendrier, le laisse s'éteindre et saisis la main que Riley me tend. J'arrive en territoire inconnu et je me sens totalement perdu. Et pourtant, je rassemble mes forces et mon courage pour aller fouiller dans le congélateur. Heureusement, après quelques minutes de recherches, je finis par tomber sur la fameuse boîte de fish fingers dont on a terriblement envie. Merci ! lui répondais-je, très fier de moi. Tout est totalement disproportionné à cet heure-ci, avec autant de substances qui traversent nos corps mais ça n'enlève pas la sincérité des mots. J'accueille son baiser sur ma joue avec un large sourire, rougissant presque. Riley s'installe sur le plan de travail, se concentre sur les consignes de la boîte tandis que j'observe la cuisine, me demandant comment on va se débrouiller dans cette pièce que je ne connais pas du tout. Si je n'étais pas aussi optimiste, je dirais même que nous sommes foutus.

Qu'est-ce qu'elle a ma tête ? Je passe les mains sur mon visage, persuadé que j'y trouverais un truc forcément dégouttant. Mais tout finit par se relier et je comprends qu'elle se moque simplement de moi, plongé dans l'inconnu qu'est une cuisine. Et après, on se demande pourquoi je commande le plus souvent. La jeune femme descend du plan de travail et se balade plus en confiance à travers la cuisine. Elle ouvre les armoires, trouve ce qu'il lui faut et rassemble le tout, histoire de pouvoir accomplir une tâche bien compliqué. J'observe le tout avec admiration mais sans réellement lui servir à quelque chose. Elle a même essayé de me faire chercher après de l'huile mais pour tout avouer, je ne sais même pas à quoi peut ressembler la bouteille. Heureusement que tu es là. dis-je assez franchement alors que la chaleur des plaques commence à envahir la pièce. J'observe l'huile dans la poêle, son petit crépitement, respire cette odeur qui me chatouille les narines. Mon estomac crie famine simplement en observant de l'huile dans une poêle, je ne préfère pas imaginer ce qu'il fera quand il verra les poissons dedans.

A la fin de ce long moment, la jeune femme réussit à nous préparer le poisson sans trop le brûler. N'ayant pas servi à grand chose depuis le début, je me débrouille pour trouver des assiettes et de la sauce que je pose directement près de la poêle. Nous ramenons tout dans le salon, déposons le plat sur la table et nous nous installons. J'allais m'asseoir sur le bord du fauteuil mais je finis par suivre l'exemple de Riley et m'installe à même le sol, juste à côté du petit meuble en bois. Du whisky, du poissons pané et de l'herbe, la soirée ne pouvait pas mieux se dérouler. Je trempe un bâtonnet dans la mayonnaise et met l'entièreté dans ma bouche. Est-ce que j'ai une tête à vouloir aller dormir Dunham ? Je parle la bouche pleine, ce qui finit par me faire exploser de rire. Il y a plus charmant mais on en est plus là avec la brune ; quand on vit ensemble 24H/24, tu finis par te faire à toutes les sales habitudes de l'autre. Comment ça plusieurs ? criais-je presque, horrifié. J'avale ce que j'ai dans la bouche, réfléchis à ce que j'ai bien pu dire qui la pousserais à penser que je me déhancherais avec plaisir pour ces beaux yeux. Je crois que je suis trop saoul pour pouvoir te résister. J'abandonne les armes, pas aidé par le manque de réaction de la part de mon cerveau. Puis de toutes façons, si je peux l'amuser avec mes magnifiques pas de danse, ça ne se refuse pas. Mais tu me laisse choisir la musique .. Au moins une fois. Si pas toutes les fois. Je n'insiste cependant pas, occupé par la nourriture qui se trouve encore dans l'assiette. Une chose à la fois, une étape à la fois. Je ne suis pas dans un assez bon état pour pouvoir assurer plusieurs choses en même temps. Puis qui sait, peut-être que Riley finira par m'oublier et que je pourrais me contenter du joint qui m'attends dans le cendrier, avec un petit playback de temps en temps. Non attends, j'ai eu une idée. Je t'accorderais une danse à chaque fois que tu me diras quelque chose de personnel sur toi. Histoire de passer par dessus un je n'ai jamais et de rendre le prix plus intéressant pour elle. Je l'héberge chez moi depuis un moment mais je me rends compte que je ne sais pas grand chose. J'ai bien calculé l'occasion pour une fois.

AVENGEDINCHAINS

_________________

« be kind »
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. So Karma, Karma come and do your part. Karma karma, cause she brokes my heart.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: young, wild and free. (riley)

Revenir en haut Aller en bas

young, wild and free. (riley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Historical Center :: Residences-