AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Fiona Miller
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd.

RAGOTS PARTAGÉS : 2577
POINTS : 5404
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyDim 24 Sep - 14:52

I gave up coffee and cigarettes
I hate to say it hasn’t helped me yet
I thought my problems would just dissipate
And all my pain would be in yesterday

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_oonq9l9cV01so5us3o3_400


Les souvenirs remontaient en surface une nouvelle fois. Quelques années auparavant, Fiona travaillait dans le supermarché du coin comme étudiante jusqu’au moment de son agression. Depuis lors, elle était passée au-dessus de cet événement et ne ressentait aucun problème à revenir sur le lieu, théâtre de l’instant qui avait donné un nouveau tournant à sa vie. La jolie blonde effectua quelques courses pour les repas qu’elle préparerait les prochains jours et elle ajouta quelques kilos de carottes dans son panier afin de les offrir à son cheval qui adorait ces friandises-là. Amusée, la pharmacienne songea que l’alimentation des animaux était de loin plus saine que celle des humains qui s’empiffraient de sucreries à longueur de temps. Même si Fiona grignotait elle aussi de temps à autre, elle avait cherché à se rapprocher de ce mode de vie plus sain en étudiant, via l’aromathérapie, une pharmacie plus proche de la nature que les médicaments traditionnels. Autrement dit, elle se basait sur des plantes existantes pour la conception de traitements efficaces, même si certaines substances ne pouvaient malheureusement se trouver dans le naturel. Parfois, il fallait bien donner des médicaments différents. Peu importe, chaque client choisissait sa formule lorsque les deux options étaient possibles. En tant que pharmacienne, Fiona avait juste élargi l’éventail de ses connaissances de par sa spécialisation. Lorsqu’elle arriva à la caisse du supermarché, une fois toutes ses courses dans son panier, la jeune femme déposa ses affaires sur le tapis. Elle remarqua alors une connaissance dans le magasin, enfin un peu plus qu’une connaissance puisqu’il venait fréquemment dans sa pharmacie ; Lloyd Jenkins. La blonde lui adressa un signe pour qu’il la rejoigne étant donné que la place derrière elle était libre, mais lorsqu’il arriva avec son panier rempli de courses, elle remarqua deux paquets de cigarette parmi les produits. « Bonjour Lloyd, comment vas-tu ? » Ils avaient suffisamment fait connaissance pour se tutoyer malgré la différence d’âge, puisque la blonde était en quelque sorte devenue une motivation pour qu’il arrête de fumer, une coach morale pour être plus précise. Elle attendit qu’il dépose les articles sur le tapis pour lui chiper les deux paquets de cigarette. « Ceci, ce sera pour moi. Tu as réussi à stopper depuis quelques semaines non ? Ce serait dommage de s’arrêter en si bon chemin. » Son tour vint en caisse et elle acheta les deux paquets en plus de ses courses, qu’elle glissa dans son sachet afin de les mettre hors de portée du doyen. Radical, mais elle ne voulait pas qu’il cède à la tentation. Visiblement, il avait du mal à tenir son addiction. Que ferait-elle des deux paquets ? Fiona les jetterait ou les donnerait à des accrocs pas du tout désireux d’arrêter (Ana, coucou). « Tu ne veux toujours pas tenter les patchs afin de compenser progressivement le manque de nicotine ? » Lui demanda-t-elle, une fois qu’il était passé en caisse lui aussi. La jolie blonde l’avait attendu quelques pas plus loin. Elle proposait cette alternative plus douce afin de diminuer petit à petit les patchs et pour que l’arrêt ne soit pas trop brutal pour le corps. Il est vrai que Lloyd avait décidé d’arrêter d’un coup, après plusieurs discussions entre eux sur les effets néfastes de la nicotine vis-à-vis de la santé. Chez certaines personnes, l’arrêt brutal était d’autant plus compliqué qu’elles avaient l’habitude de combler les cinq minutes d’attente qu’elles avaient entre deux activités par exemple en s’occupant par la consommation d’une cigarette. Lloyd et Fiona avaient donc aussi mentionné ces changements d’habitude qui arriveraient en cas d’arrêt. On voyait dans les traitements conventionnels l’achat de chewing-gum pour en mâcher un chaque fois que l’envie de fumer venait, mais la blonde ne croyait pas en ces astuces de débutant. La mastication s’accompagnait de la faim ; un ancien fumeur mangeait alors plus et prenait du poids, il accusait alors bien vite l’arrêt de la cigarette pour cette prise de poids et se servait de ce prétexte pour recommencer à fumer. Fiona pensait donc à d’autres alternatives, plus saines à nouveau. Quitte à manger autant prendre un fruit, quitte à avoir cinq minutes de temps libre, autant en profiter pour faire des exercices de respiration destinés à se détendre, etc.

_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Jenkins
Lloyd Jenkins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥ & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Penny, Muire, Elizabeth & Fiona (4/3).

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd 11lS8up
RAGOTS PARTAGÉS : 10045
POINTS : 5499
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_pzafd1prez1uiuipwo2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante ans.
CÔTÉ COEUR : Après la perte de sa compagne, Aloy, son cœur n'est plus.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyDim 24 Sep - 16:00


I wish I could do more,
But every time I fail.
Cela fait des années que tu fumes, bien plus que de simples années. Tu ne peux plus les compter avec les doigts. Tu as commencé à l'université, parce que c'était cool. Tu étais avec les mauvaises personnes, au début, c'était juste comme ça, une ou deux pour faire comme-ci et puis, tu as réellement commencé à fumer quand tu as entamé des projets universitaires. Le stress était là et tu avais une clope au coin des lèvres pour te rassurer, te calmer. Tu te sentais tellement bien lorsque tu fumais. On t'a proposé de fumer plus que des clopes, mais tu as toujours refusé. Tu n'as que ce vice qui te colle à la peau, parce que maintes fois, tu as essayé d'arrêter, sans succès. Même si tu as dépassé les semaines, des mois même, tu es toujours revenu avec ta fidèle cigarette. Tu as toujours un paquet dans ta poche, de même que pour le briquet. Rares sont les fois ou tu te déplaces sans ce duo iconiques qui est toujours dans ta poche. Mais c'est le cas aujourd'hui, au milieu du chemin pour te rendre au supermarché, tu t'es rendu compte que tu as oublié tes clopes à la maison. Bien décidé à ne pas rebrousser chemin, tu te dis que c'est plus simple d'en acheter là-haut que de faire deux fois le chemin. Tu prends ton mal en patience lorsque tu entres pour faire tes courses. Tu sors ton téléphone et tu suis à la lettre ta liste de courses. Évidemment, tu prends deux trois extras, pour Aloy, des friandises, des fruits, tu sais qu'elle apprécie énormément ça en ce moment. Tu marches tranquillement en direction de la caisse jusqu'à ce que quelqu'un t'interpelle. Tu souris lorsque tu reconnais la voix de la jeune femme que tu côtoies depuis un moment déjà vu que tu te rends souvent à la pharmacie. « Fiona ! » Dis-tu d'un air enjoué en t'approchant d'elle tout sourire. « Ça va bien, merci et toi ? » Elle a de la chance, parce que tu es en forme, ça n'aurait pas été le cas si elle t'avait croisé après ta fameuse soirée ou tu t'es pris une sacré raclée. Tu poses ton panier à côté d'elle et avant que tu ne puisses dire quoi que ce soit, elle s'est emparé de tes deux paquets de cigarette que tu avais posé eu dessus de te courses normales. Tu es bouché bée. Elle est en train de payer tes cigarettes et aussi généreux que cela puisse paraître, tu sais qu'elle ne va pas te les rendre. Tu fermes la bouche aussitôt et tu fais la moue. « ça va ça vient. » Dis-tu en haussant les épaules. Avec la rentrée tu dois avouer que tu fumes comme un pompier cependant, il est vrai que pendant les vacances, tu avais réussi à faire une longue pause, sans que personne ne remarque trop, sauf elle. Tu savais de toute façon que tu allais reprendre alors tu ne t'es pas vanté, tu n'as rien dis. C'est mieux comme ça, de toute façon, tu as repris dans la foulée. « C'est déjà trop tard de toute façon. » Tu hausses simplement les épaules et tu passes tes articles. Tu la suis tranquillement.

Elle a raison, tu devrais essayer d'autres moyens pour arrêter de fumer, il y a des tonnes de solutions, mais tu te trouveras toujours une excuses. Tu secoues la tête de gauche à droite pendant que tu mets des achats dans ton sac à dos. « Non, je t'avoue que je ne suis pas du tout attiré par les patchs. » Tu sais déjà que ça va te gratter, tu le sens, c'est psychologique. Tu te connais bien trop pour le garder et tu sais que tu fumeras par dessus, ce qu'il ne faut surtout pas faire. Tu fermes ton sac que tu remets sur tes épaules et tu mets tes mains dans tes poches, toujours avec la même moue. « Je suppose que tu ne vas pas m'offrir une cigarette ? » Tu n'essaies pas de lui faire les yeux doux, tu sais que ça ne va pas fonctionner. Tu vas devoir prendre ton mal en patience en songeant aux quelques cigarettes qui t'attendent à la maison. Tu marches à ses côtés, juste le temps de sortir du supermarché. « Franchement, en ce moment, ce n'est pas bon pour moi de stopper la cigarette, beaucoup de stress, c'est la rentrée et... » Et Aloy est enceinte, ça devrait être la raison qui va te pousser à arrêter à fumer, tu le sais mais tu n'arrives pas à te dire que tu vas devoir abandonner la cigarette, tu ne sais pas ce que tu vas faire pendant que tu ne vas plus fumer et tu ne veux pas qu'elle subisse tes sautes d'humeurs. « Et Aloy est enceinte. » Tu termines enfin ta phrase avec un léger sourire, tu es tellement heureux. Tu vas réaliser ton rêve, tu vas être papa. « Je sais que je dois absolument trouver une solution, faire des efforts. Je le sais. » Tu regardes le bout de tes chaussures. Tu as ta raison pour arrêter mais bizarrement, tu sens que tu vas encore te planter et tu ne veux pas que tout le monde soit déçu alors comme toujours, tu ne le feras pas, tu n'en parleras pas. Tu sais que ce n'est pas bien de fumer, ton médecin n'a de cesse de te le dire que tu as de la chance de ne pas être malade, d'être en bonne santé. Parfois tu as l'impression de ne pas être capable de bien saisir cette chance.

_________________

You’re the train that crashed my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Fiona Miller
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd.

RAGOTS PARTAGÉS : 2577
POINTS : 5404
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyLun 25 Sep - 6:39

I gave up coffee and cigarettes
I hate to say it hasn’t helped me yet
I thought my problems would just dissipate
And all my pain would be in yesterday


« Oui tout va bien. » Répondit Fiona à la question posée en retour par Lloyd. La blonde s’était permise de prendre ses cigarettes dans son panier de courses, pensant lui éviter de commettre l’erreur de recommencer et de réduire à néant ses efforts de l’été mais le doyen lui avoua que c’était déjà trop tard. « Sérieusement ? Mais depuis combien de temps ? » Demanda tout naturellement la pharmacienne. Elle imaginait que le stress de la rentrée y était sûrement pour quelque chose. Beaucoup de personnes parvenaient à stopper dans des périodes moins intenses niveau nervosité et replongeaient au moment où les nerfs étaient remis à rude épreuve. Fiona mentionna alors un moyen plus soft d’arrêter pour le corps que de tout suspendre d’un coup mais Lloyd ne voulait pas en entendre parler. Les deux adultes sortirent du supermarché et le quarantenaire tenta de taxer une cigarette mais la jeune femme hocha négativement la tête. Si elle voulait bien le soutenir dans cet arrêt, elle n’allait certainement pas lui céder une de ces néfastes petites choses. Il fumait tellement auparavant qu’un pompier aurait trop de travail sur une seule journée à espérer tout éteindre. Lloyd confirma alors ce qui avait traversé l’esprit de la pharmacienne un peu plus tôt. Il avait recommencé afin de mieux gérer le stress généré par la rentrée. « J’imagine… Pourtant, tu avais fait le plus difficile cet été, un peu plus de volonté et c’était bien parti. Ton corps ne dépendait déjà physiquement plus de la cigarette, le reste, c’est dans la tête. Ce sont des habitudes. »

Le doyen lui apprit alors qu’Aloy était enceinte, une merveilleuse nouvelle, et du pain béni pour lui donner une raison supplémentaire d’arrêter. « C’est vrai ? Mais c’est une super nouvelle ! Félicitations ! Je suis contente pour vous. » S’exclama Fiona, sincèrement heureuse pour le couple. Elle n’était pas indélicate au point de s’engouffrer immédiatement dans la porte ouverte par Lloyd. S’il lui avait parlé de cette grossesse, au-delà de lui annoncer la nouvelle, alors qu’ils parlaient de la cigarette, c’était parce que celle-ci tombait à point nommé pour à la fois expliquer une nervosité supplémentaire de sa part et surtout une motivation en plus censée l’aider à arrêter. Lloyd répéta d’ailleurs qu’il devrait absolument trouver une solution. La pharmacienne voyait bien que la bonne volonté de base était présente chez lui mais qu’il était dépité à l’idée de se louper encore une fois. Fiona posa une main sur son épaule pour le stopper dans sa marche et lui indiqua un petit pub à la sortie du supermarché, sur leur droite. « Tu aurais le temps pour un café ? » Les deux auraient ainsi le loisir de discuter quelques minutes de plus qu’à la va-vite dans la pharmacie ou par hasard à la sortie d’un magasin. Elle attendit la réponse du doyen quelques secondes et se dirigea ensuite vers le lieu indiqué. Ils s’installèrent à une table, Fiona commanda un café bien chaud pour elle et laissa Lloyd choisir ce qu’il voulait. « Pour en revenir au bébé, la grossesse te rend nerveux ? » Malgré qu’ils n’étaient pas particulièrement proches, elle lui posait tout de même la question car elle comptait en revenir deux minutes au sujet qui les avait intéressé de base. Toutefois, afin de bien appréhender le contexte, Fiona creusait d’abord un peu plus loin.

_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Jenkins
Lloyd Jenkins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥ & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Penny, Muire, Elizabeth & Fiona (4/3).

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd 11lS8up
RAGOTS PARTAGÉS : 10045
POINTS : 5499
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_pzafd1prez1uiuipwo2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante ans.
CÔTÉ COEUR : Après la perte de sa compagne, Aloy, son cœur n'est plus.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyLun 25 Sep - 12:18


I wish I could do more,
But every time I fail.
C'est cette frustration qui t'empêche d'avancer et tu te connais, évidemment que tu trouveras toujours d'autres raisons pour ne pas arrêter de fumer. Pas tout de suite, ce n'est pas le moment, peut-être le mois prochain et ça continuera comme ça pendant longtemps. Ça n'est jamais le bon moment avec toi et d'ailleurs, tu te demandes comment est-ce que tu as réussi à arrêter de fumer pendant quelques courtes semaines durant les vacances avec out ce que tu as vécu. Si ça se trouve, tu as fumé, mais tu es tellement perdu que tu ne t'en rends pas compte. « Depuis la rentrée. » Même un peu avant, enfin, tu n'as pas la même rentrée que les étudiants et tu ne peux pas te permettre d'être stressé ou bien sur les nerfs, c'est ta première rentrée ici, c'est officiellement là que tu dois montrer que tu es digne de ton poste. Enfin, c'était, le mois de septembre est déjà bien entamé et tu t'en es plutôt pas mal sorti et ça avec les départs de professeurs et l'arrivée de nouveaux en cours. Ce n'est jamais trop évident, mais tu te considères comme chanceux, tu as croisé les doigts tous les jours de ce mois de septembre et tu as juste besoin là, de quelques jours pour souffler, faire retomber la pression. Le week-end à Cardiff était vraiment sympa avec Aloy, ça t'a fait du bien, mais c'est loin d'être suffisant pour que tu relâches toute cette pression que tu as. « Je sais... » Dis-tu simplement, tu ne sais pas quoi trop ajouter, tu avais fais le plus dur, tu étais sur la bonne voie mais ton anxiété grandissante te criait de reprendre, juste une cigarette, ce n'est rien, n'est-ce pas ? Puis deux, puis trois et tu retombes dans la spirale avec une aisance à couper le souffle. C'est tellement plus simple de reprendre que d'arrêter. Tu souris en coin, l'écoutant te féliciter pour la dernière nouvelle. Tu es vraiment heureux à propos de ça, vous ne le criez pas sur tous les toits mais vous savez que bientôt, tout le monde sera au courant, le ventre d'Aloy commence réellement à prendre forme. « Merci beaucoup Fiona. » Elle est contente pour vous et ça te fait plaisir de savoir que quelqu'un l'est sans juger votre différence d'âge ou bien la rapidité à laquelle la grossesse est arrivée entre vous parce que vous avez sauté de nombreuses étapes pour en arriver là. De ton côté, ça ne te dérange absolument pas, mais tu sais que de nombreuses personnes vont juger ce qu'il se passe dans votre couple. Tu as horreur de ça. Tu souffles doucement ta frustration de ne pas pouvoir fumer une cigarette au même moment que Fiona glisse une main sur ton épaule, te demandant si tu as le temps pour un café. Évidemment que oui. « Oui, avec plaisir. » Un sourire accompagne tes quelques mots pendant que vous prenez tous les deux le chemin d'un bar proche de vous. Tu poses ton sac à tes pieds et tu commandes un café aussi. Tu poses nerveusement tes mains sur la table et tu tapotes doucement dessus. Une cigarette, juste une et ça ira mieux.

C'est impressionnant le pouvoir que la dépendance possède. Si tu n'y pensais pas, ça irai tranquillement, mais tu t'es focalisé sur l'idée que tu ne peux pas fumer ici et que tu pourras le faire à la maison. Ton cerveau est bloqué sur cette image de toi, sur la terrasse avec une clope entre les lèvres. Tu secoues légèrement la tête, passant ta main gauche sur ton visage avant de répondre à sa question. « Pas vraiment. Je suis nerveux dans le sens ou je vais être pour la première fois papa, mais ça n'ajoute pas autant de stress dans ma vie qu'il n'y paraît. Je suis à l'aise à l'idée d'avoir un enfant avec Aloy, je saisi bien que ça va changer nos vies à tous les deux... Mais sincèrement, je ne suis pas si nerveux que ça. » Tu ne sais pas trop comment formuler pourquoi tu ne peux pas arrêter de fumer comme ça, surtout pas maintenant mais pourtant, tu vas le faire et t'offrir une énième excuse à Fiona. « Après, je ne suis pas opposé à l'idée d'arrêter de fumer, tu le sais, on en a déjà discuté, mais je me vois mal arrêter pendant la grossesse, je n'ai pas envie d'être irritable, de mauvaise humeur, peut-être même infecte avec Aloy alors qu'elle a besoin de moi. » Tu dois être présent pour elle, répondre à ses attentes et ne pas te retrouver sur le canapé avec une mine affreuse et l'envie de rien faire si ce n'est fumer. C'est ton excuse et elle paraît logique. Aloy aussi a des sautes d'humeurs qui sont là à cause des hormones et c'est normal, tu ne lui en veux absolument pas, mais de ton côté, tu ne peux pas te permettre de faire le drama derrière parce que tu décides qu'arrêter de fumer c'est une bonne idée, surtout pendant une grossesse. « Je sais que je me cherche certainement des excuses, mais sincèrement je doute que ce soit le bon moment. Je peux réduire ma consommation, mais pas arrêter, pas maintenant. » Tu ne changeras pas d'avis, du moins, tu doutes fortement et tu commences à en avoir raz-le-bol d'arrêter, de sentir que c'est la bonne et puis de reprendre et ça, sans même t'en rendre compte. Si tu n'essaies plus d'arrêter, il n'y aura plus d'échec, c'est aussi simple que ça.

_________________

You’re the train that crashed my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Fiona Miller
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd.

RAGOTS PARTAGÉS : 2577
POINTS : 5404
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyLun 25 Sep - 22:58

I gave up coffee and cigarettes
I hate to say it hasn’t helped me yet
I thought my problems would just dissipate
And all my pain would be in yesterday

Lloyd confirma la première pensée de Fiona quant à la période de sa reprise. Il avait recommencé à fumer aux environs de la rentrée. Dommage qu’il se soit arrêté en si bon chemin. Les premiers jours étaient connus pour être les plus difficiles. La pharmacienne ne portait pas de jugement sur le doyen, il était libre de ses choix, cependant elle savait qu’il avait tenu à vraiment stopper cette fois-ci. En tout cas, il en avait eu la volonté au début. Ainsi, la blonde s’appliquerait à jouer un soutien moral et à lui prodiguer quelques derniers conseils qu’il serait libre de prendre en considération ou non. Elle ne pourrait pas le forcer à arrêter contre sa volonté s’il ne le désirait plus. Le problème avec Lloyd, était qu’il n’avait même plus l’air d’y croire. « Je sais que ce n’est peut-être plus le genre de choses que l’on doit te proposer souvent… mais quand tes proches te lancent un défi ou essaient de te pousser à te dépasser, es-tu prêt à relever le challenge ? Le fais-tu ? » Demanda subitement Fiona. Sa question avait un sens général ; elle cherchait à savoir s’il surmontait ce qui lui paraissait impossible dans certaines circonstances, juste pour prouver à son entourage qu’il en était capable. Par exemple, au niveau professionnel, il gérait une rentrée à bras le corps et pleine d’obstacles quasiment sans aucun problème ou en tout cas il dégageait une certaine assurance à ce sujet. Pourquoi pas sur d’autres ? Lloyd lui annonça ensuite qu’Aloy était enceinte. Après l’avoir félicité et s’être montrée ravie pour lui, pas choquée du tout de son âge ou de son couple contrairement à d’autres, Fiona lui proposa ensuite d’aller boire un café afin de discuter plus tranquillement que devant le supermarché.

Installée à table et la commande passée, la blonde demanda au doyen si la grossesse de sa compagne le rendait nerveux. Après tout, il s’agissait de sa première paternité. Lloyd lui partagea assez bien son ressenti. Dans l’ensemble, il se demandait surtout comment se déroulerait son rôle de père mais il n’appréhendait pas tellement le moment. Il en revint au thème de la cigarette et redoutait d’arrêter de fumer en pleine grossesse d’Aloy car il pensait devenir plus irritable et il ne voulait pas imposer ses humeurs à une future maman en plein changement hormonal. Lloyd conclut ses propos avec lucidité en reconnaissant qu’il trouvait n’importe quel prétexte, toutefois il doutait que ce soit le bon moment de stopper. « Ton raisonnement se défend. Qu’est-ce que quelques mois vont changer ? » Reprit Fiona, alors que le garçon venait leur apporter leurs cafés. Elle le remercia, puis poursuivit sur sa lancée. « Quand l’enfant sera né, pas besoin de te dire qu’il faudra éviter devant lui, ni de te rappeler la toxicité de la cigarette.  Ce sera une très bonne raison d’arrêter complètement à ce moment-là. Si tu ne le fais pas pour toi, alors pour lui. Pour sa santé… et la tienne. Tous les fumeurs ne tombent pas malade mais le risque est plus grand, et ce serait triste qu’il n’ait plus son père en grandissant parce qu’il fumait trop. Après, les aléas de la vie, voilà, on ne les contrôle pas toujours… Mais n’aidons pas le sort dans un mauvais sens. » Fiona ne jouait pas les oiseaux de mauvais augure mais il fallait que Lloyd en ait conscience. L’arrivée d’un enfant s’accompagnait d’autres implications. Avec tout le respect qu’elle lui devait, l’âge qu’il avait aujourd’hui ne serait pas éternel. Quand son enfant aurait la vingtaine, il en aurait quasiment cinquante de plus…

Toutefois, Fiona n’avait pas terminé. « Je vais rebondir sur ce que tu as dit. Pendant la grossesse, tu pourrais tester en diminuant ta consommation et t’habituer progressivement à moins fumer, et bien sûr surtout pas en présence d’Aloy pour n’incommoder ni elle ni l’enfant ; peut-être que l’arrêt sera moins brutal ensuite et se fera naturellement quand le bébé sera là. C’est un conseil, après c’est toi qui vois. Au moins, d’ici la naissance, ça te laisse le temps de voir venir. » La jeune femme s’était montrée un poil plus intrusive dans la vie du doyen, uniquement pour essayer de lui donner des pistes, pas pour se la jouer miss qui sait tout. Elle attrapa son café et en but quelques gorgées afin de se réchauffer un peu. Lloyd allait-il trouver une énième excuse ou arrêterait-il cette mauvaise initiative ? S’il trouvait de nouveaux arguments, Fiona ne pourrait pas forcer le destin davantage. Il devait y mettre un peu du sien. « Je comprends que tu doutes de toi après tes précédentes tentatives avortées, mais l’important, c’est que toi tu croies en toi et que tu t’y accroches. Personne ne peut le faire à ta place. » Elle devait tout de même souligner un point. Lloyd prenait au moins le temps d’écouter ouvertement, sans bondir directement et se braquer comme la plupart des fumeurs l’auraient déjà fait. Cette attitude positive laissait donc entrevoir de bons espoirs.


_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Jenkins
Lloyd Jenkins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥ & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Penny, Muire, Elizabeth & Fiona (4/3).

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd 11lS8up
RAGOTS PARTAGÉS : 10045
POINTS : 5499
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_pzafd1prez1uiuipwo2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante ans.
CÔTÉ COEUR : Après la perte de sa compagne, Aloy, son cœur n'est plus.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyMar 26 Sep - 11:25


I wish I could do more,
But every time I fail.
Des défis ? Des challenges ? Non, en tout cas jamais en venant des autres, après faut dire que tu es particulièrement silencieux lorsque tu essaies d'arrêter de fumer. Tu n'en parles pas du coup, tu ne va pas demander aux gens de te donner des défis ou autres afin de t'aider. Tu sais aussi que cette frustration ne sera que plus forte si quelqu'un venait à t'offrir une récompense si tu tiens admettons pendant une semaine ou deux. D'autant plus que tu es bien trop honnête et tu n'hésiteras pas à le dire si tu as fumé en cachette. Tu ne sais pas mentir. « à vrai dire, je ne le dis jamais quand j'essaie d'arrêter de fumer, mis à part à toi, parce que je sais que j'vais pas tenir et je me déçois assez comme ça, j'ai pas réellement envie de décevoir les autres aussi. » Tu devrais cependant en parler, tout le monde doit croire que tu n'as pas réellement de volonté, que tu n'essaies pas alors que tout le contraire. Mais tu faiblis vite sous les obstacles, tu es rapidement sous pression et tu la gères particulièrement mal. C'est bien assez difficile de te supporter lorsque tu ne fumes pas et tu ne veux pas réellement infliger ça à tes proches. Tu es parfaitement bien ancré dans la dépendance. Fiona, c'est dans ses cordes de t'aider, tu ne dis pas ça contre Aloy, Penny ou bien encore William, mais tu ne supporterais pas entendre quelqu'un te dire que tu as encore loupé. Cette déception, elle n'aurait que des effets néfastes sur toi. Parfois tu as l'impression que les gens ne se rendent pas bien compte de la force de la dépendance. C'est comme une drogue après tout. « Après, pour tout ce qui est du reste, je réalise tous les défis et autres challenges qu'on me propose. » Tant qu'ils ne te concernent pas toi personnellement. Dans le sens ou tu peux t'occuper d'un dossier étudiant en un temps record. C'est pour les autres et non pas pour toi que tu fais tout ça. Tu repousses tes limites pour eux. Après oui, c'est un argument, mais il va dans les deux sens, tu peux arrêter de fumer pour les autres et non pas pour ta santé et voir aussi, mêler les deux. Tes arguments se font faibles parce que tu sais pertinemment que tout est contre toi, que tu dois arrêter de fumer que tu ne pourras pas continuer sur cette voie. Tu souris légèrement et remercie le garçon de café de vous apporter vos commandes. Tu laisses Fiona reprendre la parole et tu écoutes très attentivement ce qu'elle a à te dire, un sourcil légèrement haussé. Ses mots font mouche. Elle a raison sur toute la ligne. Tu vas devenir toxique pour Aloy et votre enfant à ce rythme là. C'est tout ce que tu refuses. C'est avec difficulté que tu avales ta salive en jouant avec ta cuillère dans ton café.

Tu ne prends pas ses paroles à la légère, tu sais à quel point elle a raison. « ce serait triste qu’il n’ait plus son père en grandissant parce qu’il fumait trop » Tu n'es plus si jeune que ça, tu approches même de la catégorie que les jeunes aiment appeler « les vieux » et c'est certainement aussi pour cela que tu avais cette envie d'avoir un enfant. Tu joues contre le temps. Tu as peur de mourir sans avoir la chance de voir votre enfant grandir. Cette peur, elle régit en toi depuis que tu es avec Aloy, depuis que tu sais que c'est avec elle que tu veux fonder une famille. Sans le vouloir, tu lui mets des impératifs, tu ne l'as pas forcé à porter votre enfant, mais... Ton cœur se serait sans doute détruit à l'idée de ne pas l'avoir. Tu ne peux cependant pas lui demander d'abandonner sa liberté, tu sais qu'une grossesse peut être vraiment difficile. Ce n'est pas toi qui va porte cet enfant, mais bien Aloy. Tu commences à culpabiliser et pas qu'un peu. Tu prends une gorgée de ton café avant d'amorcer une réponse. « Je sais que tu as raison, je sais que tout est contre moi sur ce sujet. » Le savoir c'est bien, mais après y faire quelque chose, c'est plus compliqué. « J'ai des responsabilités envers mes proches, je vais le faire, j'ai simplement besoin de temps. » Tout ce que tu n'as pas, le temps et pourtant, c'est ce dont tu as besoin. Tu en manques cruellement et tu joues avec le feu. Tu as des constants rappels de ton médecin sur ta santé, tu n'es pas éternel Lloyd. « Tu as raison, c'est certainement ça que je vais faire. » Progressivement, ça sonne moins affreux que directement. Et pourtant, tu as déjà mal au ventre à la simple idée d'arrêter de fumer ou de te retrouver en colère pour un rien parce que tu seras sur les nerfs. Ça va être horrible. Et ça le sera encore plus si entre temps tu te remets à fumer comme toujours. C'est un vrai cercle vicieux. Tu as la volonté, tu essaies, tu n'y arrives pas, et tu recommences. Tu as l'impression de tourner en rond et ça te fait peur. Tu n'es peut-être pas aussi fort que tout le monde veut le croire. « C'est le problème je crois, personne ne peut le faire à ma place alors expliquer ce qu'il se passe lorsque je ne peux pas fumer, c'est parfois incompréhensible pour ceux qui ne fument pas. Et je ne crois plus trop en moi après tous ces échecs. Je suis toujours là pour essayer, mais plus j'essaie et plus je me loupe, plus je perds espoir. » Tu te souviens bien des mots de ton médecin qui te disait d'arrêter pour toi, ta santé et non pas les autres et ça te reste en travers de la gorge. C'est bien toi le problème.

_________________

You’re the train that crashed my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Fiona Miller
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd.

RAGOTS PARTAGÉS : 2577
POINTS : 5404
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyMer 27 Sep - 23:06

I gave up coffee and cigarettes
I hate to say it hasn’t helped me yet
I thought my problems would just dissipate
And all my pain would be in yesterday


Lloyd apprit à Fiona qu’il ne prévenait jamais son entourage lorsqu’il arrêtait de fumer et qu’il avait fait une exception dans son cas. Il préférait garder le secret pour lui car il était persuadé de ne pas tenir et il ne souhaitait pas décevoir ses proches en cas de rechute. « Le problème est plus profond. Tu pars déjà en t’avouant vaincu avant même d’avoir commencé. » La blonde ne portait nullement un jugement, elle constatait simplement les faits d’après ce que lui rapportait le doyen. Elle but une gorgée de café et acquiesça la tête lorsqu’il expliqua qu’il ne rechignait pas devant des challenges, sauf celui qui concernait la cigarette. Ainsi, la pharmacienne ne pourrait pas le lui présenter sous la forme d’un défi afin de l’aider à tenir bon. Fiona savait que Lloyd serait honnête car il aurait très bien pu lui dire amen pour lui faire plaisir et cacher qu’il avait repris mais il n’en était rien. Elle comprit tout de même que la carte « dépassement » de sa volonté ne pourrait pas être jouée. Ce dont il avait probablement besoin était d’une personne qui croyait en lui bien plus qu’il ne l’aurait cru envisageable. Pas découragée, la pharmacienne n’était pas encore à bout d’arguments. Tout naturellement, elle aborda le sujet de la santé de Lloyd et celle d’Aloy ainsi que de l’enfant à venir. Bien sûr, le doyen pouvait s’abstenir de fumer devant eux ou même sortir de chez lui pour s’en griller une si sa compagne était présente, mais quitte à trouver une motivation inédite dans sa vie, c’était bien le bébé. Autant diminuer progressivement la consommation pendant la grossesse et arrêter complètement à la naissance. Heureusement qu’il ne portait pas le bébé, sinon il aurait déjà dû dire adieu à ce vice. Évidemment, Lloyd lui donna raison dans l’ensemble et accepta de se rallier à sa solution moins radicale lorsqu’il aurait pris le temps de l’encaisser. Fiona ne voulait pas le faire culpabiliser mais lui faire prendre conscience des risques. Il n’avait plus vingt ans non plus. Toutefois, ses doutes continuaient à le faire hésiter et à le bloquer. Toutes ses précédentes tentatives s’étant soldées par des échecs, il avait besoin d’un nouveau souffle pour ne plus perdre son espoir d’y arriver. « Je comprends ce que tu veux dire. C’est comme à l’université, tu sais. Tu as parfois certains étudiants qui passent et repassent l’examen d’un cours pour le réussir, ils ont beau le travailler, ça ne fonctionne pas. Les explications du professeur ne sont pas claires ou ils leur manquent des éléments… Et puis, pouf, une tierce personne intervient, que ce soit en cours particulier ou eux qui en parlent à leurs amis, cette personne les aide sur quelques points ou trouve une astuce particulièrement, et tout se combine parfaitement pour la réussite. Parfois, il faut se tourner vers l’extérieur pour y arriver. Tu as toujours tu tes tentatives d’arrêt, pourtant cette fois, tu en as parlé à quelqu’un, peut-être justement pour que ce soit différent. » Fiona marqua une pause et reprit sur un ton doux et rassurant, indéfectible dans le rôle de soutien moral qui lui collait à la peau. « Si toi tu n’y crois plus, moi je crois en toi. Je crois en ton engagement, pour Aloy, pour ton bébé à venir et surtout dans tes promesses et je sais que si tu promets de te tenir à cette diminution, cette fois, tu le feras. Je te propose d’ailleurs ceci : chaque fois que tu voudras fumer, dans des moments de doute, de nervosité, de pause entre deux cours par habitude… Tu m’appelles. J’aurai toujours mon téléphone avec moi et tu m’appelles quand tu veux, en journée, en soirée, peu importe, pour te tenir occupé le laps de temps où tu aurais fumé, pour t’entendre dire que tu y arriveras et que quelqu’un y croit assez pour deux, pour toi. » La jeune femme conclut par ces quelques mots et but quelques gorgées de son café pour se réchauffer. Elle espérait que Lloyd prendrait la perche qui lui était tendue et surtout qu’il lui promettrait de suivre cet engagement, car s’il franchissait le pas, Fiona le sentait, cette fois serait différente. Et s’il ne le faisait pas, il ne prenait pas le risque de la décevoir puisqu’elle n’était pas une de ses plus proches connaissances. Win-win. Si les arguments n’étaient toujours pas assez convaincants, la blonde l’emmènerait une prochaine fois dans son labo pharmaceutique où elle aurait testé l’impact de soixante cigarettes sur les poumons et lui montrerait la quantité de cendres ingurgitée sur cette simple consommation. Il ne ferait pas du tout le fier. L’addiction fonderait comme neige au soleil. Fiona avait déjà fumé par le passé donc elle pouvait imaginer les effets importants de la cigarette, mais elle n’était jamais devenue une accroc invétérée.

_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Jenkins
Lloyd Jenkins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥ & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Penny, Muire, Elizabeth & Fiona (4/3).

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd 11lS8up
RAGOTS PARTAGÉS : 10045
POINTS : 5499
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_pzafd1prez1uiuipwo2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante ans.
CÔTÉ COEUR : Après la perte de sa compagne, Aloy, son cœur n'est plus.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyJeu 28 Sep - 0:48


I wish I could do more,
But every time I fail.
C'est vrai, tu pars vaincu, mais tu as l'impression que cette addiction est bien plus forte que toi de base et plus tu échoues, plus tu perds l'espoir. Même si au fond de toi tu n'as pas réellement le choix d'arrêter de fumer, tu évites le sujet et tu repousses tout à la dernière minute pour t'éviter de souffrir maintenant tout en oubliant délibérément que la souffrance à la fin sera décuplée. Tu es bien défaitiste lorsqu'on parle de toi et de tes problèmes, mais tu es quelqu'un qui fuit les problèmes, tu essaies de ne pas les affronter, ou tu acquiesces simplement en donnant raison à la personne en face de toi, sans jamais grogner ou te défendre. Tu as du mal à prendre conscience de toi, de ta personne, tu préfères te dire que c'est pour les autres, que c'est eux et rien d'autre. Sauf que là, tu fumes, tu bousilles ta santé, c'est toi, tu ne peux pas accuser quelqu'un d'autre. Tu dois te sauver de ce problème qui traîne depuis bien trop longtemps, mais tu ne sais pas si tu en seras capable. « Je manque d'optimisme à ce sujet et je le sais, mais depuis le temps que je fume, je ne compte plus les fois ou j'ai arrêté pour x raisons et à chaque fois, je me suis retrouvé au point de départ et je t'avoue que j'en prends un coup au moral à chaque fois. » Alors depuis, dès que tu entreprends quelque chose, tu te mues das le silence et tu espères que tu ne vas jamais décevoir quelqu'un d'autre que toi dans tes tentatives désespérées. Tu te braques tellement dessus que tu ne prends même pas la peine d'en parler alors que tu devrais, demander de l'aide, plus souvent, comme maintenant ou tu parles librement de cette addiction qui te bousille la vie, quoi que tu as de la chance. Tu arrives à faire du sport, tu ne t'essouffles pas rapidement. Tu gères plutôt bien ta vie malgré cette addiction qui en a détruit des tonnes de vie. Mais il faut aussi dire que tu as du mal à dire au revoir à cette habitude que tu as de fumer une clope avec un café ou après un repas, ou pendant une discussion dehors. Ça te manquerait et tu ne saurais pas quoi faire si tu devais dire au revoir à ça et ça te frustre énormément. Tu te braques sur des broutilles et tu le sais, mais tu as réellement du mal à te dire qu'un jour, tu vas devoir dire adieu à la cigarette, même si c'est inévitable. « Je comprends tout à fait, c'est logique au bout d'un moment d'aller demander de l'aide à quelqu'un, c'est dans la continuité des choses, mais comme je te disais, je suis bloqué sur l'idée de l'échec et ça me frustrera d'autant plus de me dire que j'ai demandé de l'aide de mon plein gré et de me planter une nouvelle fois, parce que je ne vais pas décevoir que moi cette fois, mais un membre de mon entourage. » Tu arrives à formuler clairement ton système de pensée qui doit sans doute à nouveau sonner comme une énième excuse, mais ça sonne normal pour toi. Ta mâchoire se serre immédiatement lorsque Fiona te dit qu'elle, elle croit en toi et c'est justement le problème que tu viens de soulever. Tu ne veux pas avoir le poids d'autres personnes sur tes épaules et te louper avec elles autour de toi. Tu as envie d'arrêter de fumer, mais simplement pas maintenant. Tu ne te sens pas prêt et tu ne veux pas voir dans le regard d'Aloy par exemple, ton échec, tout simplement.

Tu prends ta tasse de café que tu apportes à tes lèvres et tu le bois d'un coup, d'une traite, tu as même du mal à en apprécier le goût, sans ta cigarette. Ton cerveau est tellement focalisé dessus que le goût n'y est pas. « Je sais que je dois commencer à voir ça dans une dimension plus grande, avant j'étais tout seul chez moi, même avec mon ex-femme, alors que là, Aloy est à la maison aussi et dans quelques mois, nous allons avoir un bébé et je ne pourrai plus fumer à la maison comme avant. Je sais que tout joue en ma défaveur... » Tu joues avec ta tasse et tu offres un sourire plus que sincère à Fiona, parce que tu es touché par ces mots et son offre. Tu ne sais pas trop quoi lui dire autre que de la remercier, mais tu ne peux pas te contenter d'un simple merci. « Je te remercie Fiona, vraiment, je ne sais pas quoi dire... » Et voilà, tu te perds dans tes pensées, dans tes mots, parce qu'on parle de toi et non pas des cours, tu n'es pas sur un terrain que tu maîtrises. « Si tu pouvais me donner du courage, je serai ravi d'en prendre, parce que je sens bien que j'ai mes deux pieds ancrés au sol, liés à l'addiction. Je ne me fais pas d'illusion à ce sujet, je sais que je suis accro. J'ai tout ce dont j'ai besoin avec moi pour y arriver, mais il faut que j'arrive à me dire que je vais y arriver, que je positive là dessus, tant que je n'y arrive pas, que je n'ai pas ce déclic, je ne sais pas comment est-ce que je vais faire. » Tu secoues la tête de gauche à droite. « Et je ne veux pas t'embêter avec des tonnes de messages parce que je flippe parce que je n'ai pas une cigarette entre les doigts, je sais que je suis infect lorsque je ne fume pas... » C'est vrai ça et si tu disais des monstruosités et si elle refusait de te parler après ? Et si c'était Aloy aussi qui prenait ta mauvaise humeur en plein visage. Non, tu n'as pas le droit de faire souffrir tes proches de la sorte. Tu prends ton visage entre tes mains et tu soupire. Ça va être une telle galère tout ça.

_________________

You’re the train that crashed my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Fiona Miller
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd.

RAGOTS PARTAGÉS : 2577
POINTS : 5404
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyDim 1 Oct - 16:45

I gave up coffee and cigarettes
I hate to say it hasn’t helped me yet
I thought my problems would just dissipate
And all my pain would be in yesterday


Lloyd reconnut qu’il était pessimiste quant à sa réussite par rapport à l’arrêt de la cigarette. Chacune de ses tentatives avait échoué et il refusait de connaître de nouvelles désillusions. S’il essayait encore, cette fois devait être la bonne, sauf que le doyen était particulièrement buté malgré tous les arguments avancés. Il donnait raison à Fiona, pire il avait lui-même conscience de la situation mais la force de l’addiction et la peur de décevoir ses proches en cas d’échec prenaient davantage le dessus que l’importance de sa santé et de celle de son entourage. Du moins, pour le moment. « Il faut affronter les problèmes, ne pas les fuir. Comme dans ton rôle de doyen. » Le ton de la pharmacienne se maintenait dans une certaine douceur mais le choix de ses mots devenait de plus en plus percutant. Ainsi, lorsque son interlocuteur lui avoua comprendre la logique de se tourner vers d’autres personnes pour l’aider, il se réfugia cependant une nouvelle fois derrière la peur de l’échec. Fiona pouvait se mettre à sa place, il en avait assez de tenter sans réussir mais à un moment donné, la volonté devait suivre derrière aussi sinon à quoi bon ? Il était seul maître de sa vie et de ses choix. « Je vais reformuler. Il faut peser le pour et le contre, voir ce qui compte le plus pour toi. Ta santé et celle de tes proches, ou leur éventuelle déception ? » La jolie blonde n’en démordait pas. Elle entendait bien continuer de le soutenir moralement même si Lloyd semblait préférer ne recevoir de l’aide de personne. Il en avait pourtant grandement besoin. Le doyen reconnaissait néanmoins qu’il ne vivait plus seul et qu’il devait en tenir compte d’autant plus avec un bébé en route. Elle lui proposa donc de lui téléphoner chaque fois qu’il voudrait fumer afin de l’en empêcher et de l’occuper le temps nécessaire. Lloyd lui adressa un sourire, visiblement touché par son offre. Après quelques secondes de silence, il expliqua que tant qu’il n’avait pas le déclic nécessaire, il ignorait comment s’y prendre pour arrêter. Quant à lui écrire chaque fois, il se montrait plutôt contre l’idée au vu de ses humeurs apparemment exécrables lorsqu’il ne fumait pas. « On peut essayer de trouver ensemble ce qui pourrait provoquer le déclic chez toi. » Proposa-t-elle de nouveau. « Ensuite, tu ne m’embêteras pas. J’ai l’habitude de traiter avec des patients difficiles à la pharmacie alors ne t’inquiètes pas pour moi. Ce sera justement un bon exercice pour apprendre à mieux gérer tes humeurs surtout si tu dois les contenir chez toi aussi. » Fiona fit un signe au serveur pour commander deux nouveaux cafés étant donné que la discussion n’était pas totalement terminée et que leur première consommation s’était drastiquement vidée. Ce n’était pas une conversation facile mais Lloyd ne se braquant toujours pas, ce point encourageait la blonde à continuer dans cette direction. « Je ne vais pas te dire que ce sera facile et tout cuit. Tu es déjà passé par là, tu sais que ce ne le sera pas. Il s’agira avant tout d’un travail de volonté et d’esprit sur la durée. Mais comme tu l’as dit, tu as toutes les cartes en main pour y arriver. C’est peut-être le moment d’essayer différemment. » Fiona régla les consommations lorsque le serveur apporta enfon les deux cafés supplémentaires et reprit ensuite le fil de ses idées. « Penses-tu que voir directement en labo les effets de la cigarette sur les poumons pourrait être un déclic suffisant ? Ou pas du tout ? » Un choc visuel serait-il une solution ? Dans le cas contraire, elle lui demanderait s’il avait une idée plus précise, auquel cas, elle serait tout ouïe.

_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Jenkins
Lloyd Jenkins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥ & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Penny, Muire, Elizabeth & Fiona (4/3).

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd 11lS8up
RAGOTS PARTAGÉS : 10045
POINTS : 5499
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_pzafd1prez1uiuipwo2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante ans.
CÔTÉ COEUR : Après la perte de sa compagne, Aloy, son cœur n'est plus.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyDim 1 Oct - 17:58


I wish I could do more,
But every time I fail.
Affronter et ne pas fuir. C'est une notion tellement difficile pour toi. Tu es la preuve vivante que la fuite, parfois ça peut fonctionner. Il suffit de regarde ton mariage. Tu aurais pu faire la guerre à ta femme, lui hurler dessus, lui cracher ton venin, mais au lieu de ça, tu t'es plié à la moindre de ses exigences et sans jamais rien demander en retour. Tu étais un lâche selon Caroline qui elle, n'a pas eu de mal à te dire tout ce qu'elle avait sur le cœur et ça, même si tu as tenté de l'éviter coûte que coûte. Faut dire que tu ne te présentais même pas aux rencontres pour l'arrangement du divorce. Est-ce que les gens savent que même si il y a eu adultère, ça n'est jamais apparu dans les papiers officiels ? C'est un divorce à l'amiable qui s'est produit entre vous. Même si ton avocat avait la rage, il a suivit tes demandes, c'est à dire celles pour que ça se passe le plus rapidement possible et sans encombres. Elle a tout eu et toi, tu as fuis pour arriver ici là où enfin, tu te sens bien et ou tu arrives à être toi-même. Pour ce qui est de ton rôle de doyen, par contre, elle a raison, là au moins, tu affrontes tout et tu ne recules devant rien, tu te souviens des nuits que tu as passé à travailler sur des dossiers, de demande de financement et autres. Tu n'as jamais abandonné parce que des gens comptent sur toi, leurs avenirs dépendent de tes choix et de ce que tu es capable de faire. Là, c'est encore différent, quoi que plus semblable. C'est tellement compliqué pour toi. Tu sais pertinemment que ton médecin, Fiona, Penny et Aloy ont raison, tu dois arrêter de fumer. C'est une nécessité, mais rien que la simple idée que tu ne puisses plus avoir une cigarette entre les doigts quand tu te sens stressé te fige. Tu passes ta main sur ton visage suite à sa reformulation,  elle a tellement raison que tu n'as plus d'arguments pour te défendre, tout est en ta défaveur. C'est si simple expliqué comme ça que ça devrait aller, malheureusement, toute cette idée d'addiction, ça te fait atrocement peur. « Évidement que la santé de mes proches m’importe plus que tout le reste... » Celle de tes proches, tu omets délibérément de parler de la sienne, tu as encore quelques difficultés à concevoir que ta santé affecte aussi celle de tes proches. Il va falloir que ça change et bizarrement, tu as l'impression que Fioa va tiquer là-dessus. « Alors je suis un patient difficile ? » Dis-tu avec une pointe d'humour qui tente de cacher cette frustration qui grandit en toi. « On peut oui, travailler sur le déclic. » Pourquoi pas ? Bien que tu te doutes ton incapacité à un en trouver un. C'est horrible pour toi de te dire que la grossesse d'Aloy n'a pas été ce fameux déclic. Tu te demandes quand est-ce que tu vas l'avoir et si un jour, tu vas l'avoir. Si Fiona regorge d'idées, toi de ton côté, tu n'en as pas et tu commences à désespérer. Tu lèves les yeux, offrant un sourire et un regard fuyant au serveur qui va apparemment vous rechercher des cafés. « Essayer différemment ? » Demandes-tu, intrigué par ses quelques mots. Comment est-ce tu peux y arriver d'une autre manière ? Tu es vraiment curieux de savoir ce qu'elle a à te dire, mais dès qu'elle propose son idée, tu te vois obligé de secouer négativement la tête de gauche à droite. « Merci Fiona. » Dis-tu au sujet des consommations qu'elle vient de payer, tu reprends ensuite, lui offrant une réponse à sa proposition. « Mon médecin l'a déjà fait, les poumons, la gorge, l'impuissance, j'ai eu le droit à un topo général et quelques images et histoires assez immondes. » Tu tapotes tes doigts sur la table. « C'est vrai que ça m'a fait peur, je crois que pendant quelques heures après, je n'ai pas touché une cigarette mais, ça n'a pas marché. » Le mieux pour toi, ou le pire, à décider, serai que tu te mettes à culpabiliser pour le mal que tu fais subit aux autres à cause de ton addiction que tu traînes depuis déjà bien trop longtemps. Certes, tu abandonnerais l'idée d'arrêter de fumer pour toi-même, mais au moins, tu le ferais pour les autres.

_________________

You’re the train that crashed my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Fiona Miller
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd.

RAGOTS PARTAGÉS : 2577
POINTS : 5404
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyDim 8 Oct - 13:13

I gave up coffee and cigarettes
I hate to say it hasn’t helped me yet
I thought my problems would just dissipate
And all my pain would be in yesterday


Fiona ne se démontait pas et continuait à démontrer par a+b que Lloyd avait tout intérêt d’arrêter de fumer à un moment ou un autre. Les arguments s’enchainaient crescendo si bien que le doyen ne réussissait plus vraiment à la contrer. Esclave de sa dépendance, il s’agissait surtout de volonté de sa part désormais. La santé de son entourage comptait évidemment davantage que son envie de fumer. Sans surprise, il n’évoquait pas la sienne car s’il avait été inquiet pour lui voire même hypocondriaque, Lloyd aurait déjà décidé d’arrêter. « Tu sais ce qu’il te reste à faire. » Fiona n’oubliait pas qu’il n’aurait pas la tâche facile, c’est pourquoi elle lui proposa plusieurs idées. Être disponible pour lui au cas où il se sentirait flancher, essayer de l’aider à trouver le déclic… Tout n’était pas perdu d’avance. La pharmacienne en restait persuadée. Lloyd plaisanta en s’imaginant être un patient difficile tandis que la blonde lui rendit son sourire. Elle avait affronté bien moins commode que le doyen dans son commerce alors elle ne pensait pas qu’une de ses humeurs seraient plus difficiles à gérer. Lloyd accepta néanmoins d’essayer de trouver ce qui pourrait l’aider à arrêter autre que les méthodes traditionnelles. En effet, si la grossesse d’Aloy n’en représentait pas un, qu’est-ce qui serait le déclic ? Peut-être la naissance du bébé ou autre chose… « Si tu me permets… Depuis combien de temps as-tu commencé ? Et dans quel contexte ? » Chacun commençait pour différentes raisons. Curiosité, faire comme les copains, nervosité. Quelle était celle de Lloyd ? En remontant au début, la jolie blonde découvrirait peut-être de meilleures options.

Sur ces mots, la jeune femme commanda une nouvelle tournée et régla les consommations. Elle proposa ensuite au doyen de lui montrer les effets de la cigarette sur les poumons. Des tests avaient déjà été effectué en labo et des sites comme Youtube regorgeaient de vidéo démontrant les résultats. Toutefois, des études menées auprès des fumeurs avaient révélé que bon nombre d’entre eux arrêtaient en raison d’images choc. Les raisons étaient bien souvent différentes. Lloyd déclina l’idée, son médecin l’avait déjà prévenu à ce sujet. Il était pertinemment conscient des risques pour sa santé. Il avait même arrêté de fumer dans les heures qui avaient suivi mais la dépendance avait repris le dessus. La jolie blonde songea alors aux mots que le doyen lui avait prononcés un peu plus tôt : il n’était pas contre l’idée d’arrêter de fumer mais pas maintenant en raison de ses humeurs. Souhaitait-il vraiment arrêter pour lui ou n’était-ce que pour les autres, en particulier depuis qu’il avait appris qu’Aloy était enceinte ? « Tu sais, tu ne dois pas le faire juste parce que tu penses que c’est bien pour ton entourage, mais ça doit l’être aussi pour toi. » Fiona conclut alors la conversation à ce sujet, estimant qu’elle en avait fait le tour pour aujourd’hui et ne voulant pas finir par braquer son interlocuteur. « Enfin, comme dit, tu peux commencer par diminuer progressivement et voir comment ça se passe déjà. » Elle but une gorgée de son café, espérant que cette fois, la porte ouverte dans laquelle elle s’était engagée, le resterait.


_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Jenkins
Lloyd Jenkins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs & Luke.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥ & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Penny, Muire, Elizabeth & Fiona (4/3).

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd 11lS8up
RAGOTS PARTAGÉS : 10045
POINTS : 5499
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_pzafd1prez1uiuipwo2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante ans.
CÔTÉ COEUR : Après la perte de sa compagne, Aloy, son cœur n'est plus.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea, sociologue & papa à plein temps.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyDim 8 Oct - 14:17


I wish I could do more,
But every time I fail.
Évidemment que tu sais ce qu'il te reste à faire tu n'as pas le choix et pourtant, comme toujours, tu retardes tout jusqu'à la dernière seconde tout en sachant que la douleur sera sans doute horrible, mais tu aimes vivre dans ta petite bulle. Tu t'en souviens à la perfection de cette petit bulle à l'université, quand tout le onde avait une clope au coin des lèvres, que c'était vraiment cool de fumer, c'était une mode. Nombreuses sont les personnes de ta génération qui sont tombées là-dedans et toi, le premier. Tu n'étais pas entouré des bonnes personnes, tes fréquentations étaient douteuses mais tu as su rester droit et ne pas t'attirer trop d'ennuis mais tu as continué de fumer sans faire attention, tu es rapidement là-dedans parce que tu avais beau être jeune, tu avais beaucoup de pression sur tes épaules, tu voulais être cool mais en même temps tu voulais être le meilleur. Tu passes doucement ta main sur ton visage lorsque Fiona te demande ce qui t'a poussé à fumer. « J'étais influençable à l'époque, c'était la mode de fumer mais contrairement à tous mes anciens camarades, je n'ai jamais arrêté, l'addiction était trop forte et puis, je me disais que j'allais arrêter plus tard. » Sauf que, plus de vingt ans plus tard, tu es toujours avec cette addiction. Tu n'as jamais arrêté plus que quelques mois. « Je voulais être cool mais en même temps j'avais beaucoup d'exigences envers moi-même, la pression était constante et je trouvais un peu de paix en fumant. » Tu hausses les épaules, tu t'expliques, tu te justifies, comme toujours. Tu aimes à te rassurer en te disant que d'autres auraient fait pareil que toi, que tu n'es pas unique dans ton genre. « Vingt-cinq ans je dirai, peut-être plus. » Tu dis ça à voix basse parce que tu te rends compte que c'est énorme que c'est plus que la moitié de ton âge. Tu fermes les yeux une seconde et tu te rends compte de cette aberration. Tu fumes depuis bien trop longtemps et pourtant, au fond de toi, tu n'as pas envie de t'arrêter là. Cette addiction, elle te prend par les tripes et quand tu penses à arrêter de fumer, tu ne vois clairement que les aspects négatifs. Fumer, c'est peut-être la seule chose que tu as chez toi et que tu fais pour toi. Ça semble insensé dit comme ça et pourtant, ça l'est, plein de sens. Tu ne fais jamais rien pour toi. Tout ce que tu entreprends, c'est pour les autres. Et là, on te demande d'arrêter de le faire et en plus, de le faire pour toi et non pas pour les autres. C'est quasi-impossible pour toi. Tu le sais que tu dois le faire pour ta santé, pour toi-même et ça t'est clairement impossible. Tu ne dis rien à ce sujet, elle a raison mais tu n'es pas connu pour choisir la raison pour ce qui est de toi-même. Les autres avant tout, voilà ta logique, ton credo. Tu joues de nouveau avec la tasse de ton second café qui fait appel à une cigarette, tu en as besoin. Tu ne sais même pas comment est-ce que tu arrives à être aussi cohérent dans tes propos alors que tu ne fumes même pas. Tu soupires doucement, hochant la tête de haut en bas. « Dès que le rush de la rentrée va s'estomper, je vais commencer à diminuer, tout doucement et je verrai comme tu dis, comment ça se passe. » Tu ne pars pas défaitiste immédiatement, tu te dis que fumer deux cigarettes de moins par jour, ça ne va pas te tuer, au contraire, ça va certainement allonger ton temps de vie sur cette planète. Parce que tu es quand même celui qui se trouve trop vieux, celui qui a peur de ne pas voir ses enfants grandir parce qu'il a un certain âge et toi, tout seul, comme un grand chaque jour, tu te retires des minutes en plus à vivre en fumant des cigarettes. « Cette fois, je... Je demanderai de l'aide si ça ne va pas. » Tu baisses les yeux, ce n'est pas que tu ne veux pas, mais tu as tellement peur que les gens commencent à en avoir marre de toi, si tu te plains, ça va pas, tu ne veux pas être un boulet ou un quelconque poids à porter sur les épaules. Tu veux justement être celui qui aide tout le monde, pas celui qui doit être aidé. Tu te plonges dans ton café, tu le bois, pour faire passes tes paroles qui sont malgré tout, vraiment difficiles pour toi d'être formulées.

_________________

You’re the train that crashed my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Fiona Miller
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd.

RAGOTS PARTAGÉS : 2577
POINTS : 5404
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd EmptyDim 8 Oct - 15:17

I gave up coffee and cigarettes
I hate to say it hasn’t helped me yet
I thought my problems would just dissipate
And all my pain would be in yesterday

Lloyd expliqua à Fiona qu’il fumait depuis plus de vingt-ans. Il avait commencé dans le but de suivre le mouvement et il n’avait jamais arrêté ensuite se disant qu’il pourrait toujours se décider plus tard. Le doyen s’était toujours mis beaucoup de pression et la cigarette l’aidait à s’apaiser l’esprit, raison pour laquelle il avait continué. D’une oreille attentive, la jolie blonde hocha la tête. L’un de ses deux parents avait commencé à fumer très jeune et n’avait réussi à arrêter qu’une vingtaine d’années plus tard, en se rendant compte qu’il s’essoufflait beaucoup plus vite et qu’il était vital pour lui de tout stopper tant il était encore temps. Il n’était donc pas trop tard pour Lloyd non plus surtout qu’il allait devenir père et que sa santé n’impliquait plus lui seul. Évidemment, la santé était toujours le premier point évoqué pour dissuader les gens de fumer mais si la cigarette était saine et inoffensive, il ne serait pas utile de s’attarder autant sur le sujet. Toutefois, Fiona avait bien cuisiné le doyen aujourd’hui et décida de résumer en quelques mots leur échange afin de conclure la discussion sur ce point. Lloyd convint de diminuer sa consommation après le rush de la rentrée afin de tester les changements qui surviendraient chez lui et de voir comment le tout se passerait. Il accepta même de demander de l’aide s’il ne s’en sortait pas, ce qui était déjà en soi une belle avancée, quand on devinait la délicatesse avec laquelle il refusait d’entrevoir la possibilité de se tourner vers autrui afin de ne pas être un poids ou un fardeau. Fiona ne connaissait pas Lloyd depuis très longtemps mais suffisamment pour comprendre cette partie de sa personnalité. Il préférait, en général, se débrouiller par lui-même et apporter son aide aux autres plutôt que d’en recevoir. En guise de réponse, la jolie blonde posa sa main dans la sienne et la serra légèrement, plongeant son regard dans le sien en signe de soutien. Pas de jugement, rien, juste de l’encouragement. Au bout de quelques longues secondes, elle la retira pour continuer de boire son propre café. Les deux adultes poursuivirent la discussion sur d’autres sujets pendant quelques minutes, partageant les dernières nouvelles entourant la vie de chacun, avant de se décider à prendre congé. Ils quittèrent le café et s’arrêtèrent un instant devant. « Si ça ne va pas, n’hésite pas. » La proposition de Fiona tenait autant s’il désirait l’appeler que s’il ressentait le besoin de venir lui en parler en personne. De la cigarette ou même de tout à fait autre chose… La blonde appréciait sa compagnie et espérait qu’il ne résumerait pas nécessairement leur début d’amitié au simple fait d’arrêter de fumer ou non. « Mes amitiés à Aloy. A bientôt. » Elle lui adressa un dernier sourire, puis le quitta, bien décidée à le soutenir dans ses tentatives et à le revoir prochainement.


Sujet terminé Giving up ashes & cigarettes | Lloyd 482748114

_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty
MessageSujet: Re: Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Giving up ashes & cigarettes | Lloyd Empty

Revenir en haut Aller en bas

Giving up ashes & cigarettes | Lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-