AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I just wanna be part of your symphony + Malone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: I just wanna be part of your symphony + Malone Ven 22 Sep - 23:02


Malone&Serena

If you need me, call me. I don’t care if I’m sleeping, having my own problems, angry with you. I’ll be there for you
BLACK PUMPKIN


« Par ailleurs l’absence d’intérêts moratoires ne contredit pas les lois de polices et l’ordre public international des pays qui admettent l’intérêt. L’incidence des intérêts sur l’exécution d’une sentence arbitrale ne pose pas seulement des problèmes dans les pays qui prohibent l’intérêt. Les sentences qui admettent un intérêt dépassant l’intérêt légal ou conventionnel autorisé ou ne respectant pas les règles relatives au calcul de l’intérêt peuvent se heurter à des difficultés d’exécution. La violation des règles peuvent conduire à l’annulation de la sentence ou à un refus d’exequatur. » Serena lit ce paragraphe de son cours de droit international avec perplexité. Elle ne comprenait pas cette règle sur les intérêts moratoires. Elle se frotte les yeux, recommençant à lire une seconde fois. Puis une troisième fois. Puis une quatrième fois. Toutefois, la fin, elle n’est pas plus avancée. Les mots dansent devant ses yeux et elle a l’impression d’encore moins comprendre qu’au début. Le signe qu’elle avait trop révisé pour la journée ? C’est fort probable, la nuit a l’air de déjà tomber à l’extérieur. La blonde s’étire, regardant l’heure. 22h30. Comme souvent, elle n’avait pas vu le temps passer. Et comme souvent, Kainoa non plus car il n’était pas rentré à la maison… Essayant de ne pas s’attarder là-dessus, la Kingston pose une main tendre sur son ventre, qui avait désormais atteint une taille plus que respectable. « Tu as faim, mon bébé ? » Elle se faisait déjà l’effet d’être une mauvaise mère. Il ne fallait plus qu’elle oublie de prendre des forces, autant pour elle que pour le bébé. Elle ne se demande pas ce qu’elle va manger en revanche. Comme toutes les femmes enceintes, son quotidien est régi par toutes sortes d’envies bizarres. Aujourd’hui, c’étaient les nouilles. Elle avait terriblement envie de nouilles chinoises. Elle avait aussi terriblement envie de voir si la personne à qui elle avait pensé spontanément pour l’aider avec la question des intérêts moratoires était disponible.

Le médecin avait dit de rester calme étant donné que le terme de sa grossesse se rapprochait à grands pas mais elle en avait marre de rester seule à la maison, couchée dans son canapé, telle une baleine échouée. Mais Tenby était une petite ville, et la distance à parcourir était courte. Elle part donc en direction du centre, désormais peu craintive à l’idée de marcher seule dans la rue à cette heure-ci. Ben était désormais derrière les barreaux. Lorsqu’elle arrive au pied du cabinet Carter, elle constate avec plaisir que la lumière brille encore à la fenêtre du bureau de Malone. Le pauvre chou travaillait bien trop mais pour ce soir, ça faisait les affaires de la Kingston. Elle dépasse l’immeuble, pour aller quelques rues plus loin, chez l’excellent chinois qui faisait de la nourriture à emporter. Très aimable, l’homme lui prépare sa commande en un quart d’heure, ajoutant des petits fortunes cookies en cadeau pour « porter chance au bébé ». C’est donc avec un sac bien garni que Serena se présente devant la porte du cabinet après avoir composé le code de la porte entrée en bas. C’était pratique de le connaître, la surprise n’en serait que plus complète. Elle lit machinalement les noms sur les plaques dorés avant de frapper à la porte qui ne tarde pas à s’ouvrir sur un Malone qui a l’air un peu fatigué. « Tu travailles trop ! » Lui dit-elle en guise de préambule. Mais quand on était meilleurs amis depuis aussi longtemps qu’eux, les formules de politesses n’existaient plus. « Heureusement que j’ai pensé au ravitaillement ! » Ajoute t-elle en soulevant légèrement les sacs avant de les déposer à ses pieds pour passer ses bras autour du cou du Carter pour un bonjour un peu plus chaleureux. Puis, elle décide d’être un peu plus honnête. « Enfin… J’avoue que les bonnes choses là-dedans sont plus un moyen d’acheter tes talents de professeur. Je suis trop coincée avec mes cours. Est-ce que tu voudrais bien m’aider si tu n’as pas trop de travail ? » Elle assortit sa requête de quelques battements de cils exagérés pour l'amadouer, toujours plus légère en la compagnie du Carter.

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(mariage soon!)
RAGOTS PARTAGÉS : 4934
POINTS : 6314
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : serena l'a envouté.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il est assez difficile pour lui de rester en place et de se contenter d'un seul métier.
REPUTATION : il rompt avec mona puis s'affiche avec sa meilleure amie qui vient d'avoir un enfant. décidément, il n'a pas fini de nous étonner celui là.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Sam 23 Sep - 1:12


same symphony.
serena & malone


Une balade en moto qui doit se terminer plus tôt que prévu si je ne veux pas me faire virer de mon boulot. J'apprécie grandement l'ami de mon père, ou ma mère je ne sais plus, de m'avoir engagé pour éviter que je travaille pour eux mais à la fin, je pense qu'il va finir par le regretter si je ne fais pas mon boulot correctement. Je suis bon, très bon même mais dans un tribunal, pas derrière un bureau dans l'analyse des lois ou dans la préparation de plaidoirie. J'aime l'action, j'aime quand ça bouge et j'aime encore plus quand je gagne. Ce qui arrive le plus souvent. On se tient au courant pour la prochaine. Un sms et tout repartait. C'est ce que j'adore dans ce genre de relation ou ce genre d'activité. Mais je ne perds pas de temps et je rejoins le bureau, habillé d'un beau costume bleu marine et d'une cravate qui me serre un peu trop. Je dois gérer un détournement de fond qui a fini dans une banque aux Caraïbes, ce qui me donne une tonne de paperasse en plus à faire vu que ce genre de banque nous fuit dès qu'elles le peuvent. Je me mets au travail direct, me disant qu'au moins, je pourrais peut-être rentrer à temps pour voir Mona. Un petit peu. Car ces derniers temps, c'est comme si on cherchait à s'éviter. Mais ce n'est maintenant pas ce dont je dois penser. Vraiment pas.

Je me replie sur ce fauteuil en finissant les mains sur mon visage, abandonnant toute la bonne volonté du monde ou du moins ce qu'il en reste. Et ça tombe bien vu qu'on frappe à la porte. Il n'y en a qu'une pour débarquer à mon bureau avec autant d'énergie mais surtout à cette heure ci. T'es bien la première à me le dire. Puis de toutes façons, quand tu décide de finir dans le métier d'avocat, tu t'engage à entendre à longueur de temps que tout le boulot que tu fournis, n'est jamais assez. Il fallait que je me rattrape sur un dossier car il y a une magnifique blonde qui m'a fait faire du shopping une après midi entière alors qu'elle m'avait promis que ça ne durerait qu'une heure. Je fais référence à sa petite sortie pause étude dans laquelle elle m'avait entraînée. Je n'ai jamais su lui dire non et la Kingston a su en profiter. Elle le fait à chaque fois. Et de mon côté, je suis incapable de résister à son regard comme à une pause. J'ai choisi un métier de bureau alors que dans le fond, j'ai du mal à rester en place. L'ironie du sort je suppose. Mais tu as toujours su comme te faire pardonner. Je me lève et ouvre les bras pour lui réserver un accueil digne de ce nom. Je la serre fort, manque de ne pas la lâcher comme à chaque fois, mais l'appel de la nourriture est presque aussi fort. Mon estomac crie famine et j'ai vraiment besoin de ressources pour affronter le reste de la soirée.

Je savais pas que t'avais besoin de m'acheter. Ses battements de cils manquent de me faire exploser de rire alors que j'ouvre l'énorme paquet de bonne nourriture. Je me jette sur les nouilles aux cacahuètes, mon pêché mignon. J'ouvre la boîte et avale une bouchée sans perdre de temps. Mais je retiens pour la prochaine fois. ajoutais-je sans grandes convictions, la bouche à moitié remplie. Je n'ai jamais refusé de l'aider avec ses cours, surtout que ça me rappelle la belle époque où j'étais à l'université, étudiant et faisant la fête en même temps. Quand on y pense, ça n'a pas énormément changé. Je ne suis plus vraiment apte à te refuser quelque chose. Entre les beaux regards et la nourriture apportée sur un plateau, il serait compliqué de lui non. Je n'oserais jamais de toutes façons et j'ai envie de sauter sur le premier prétexte pour oublier cet horrible dossier. Passer du temps avec Serena me redonne un peu de joie de vivre tandis que la nourriture s'occupait de l'énergie. On devrait peut-être attendre d'avoir fini de manger ... La dernière fois, ça a fini en bataille et j'ai mis des jours à bouger cette odeur d'aigre douce dans mes cheveux. lui rappelais-je, sans pour autant lui signifier que c'est quelque chose qui m'avait déranger. Je crois qu'il n'en faut pas plus pour la convaincre et je l'invite à s'asseoir sur une chaise un peu plus loin, histoire de profiter d'un moment tous les deux. Alors dis moi, qu'a fait la plus belle maman du monde aujourd'hui ? finis-je par lui demander, assez curieux.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Dim 1 Oct - 17:48


Malone&Serena

If you need me, call me. I don’t care if I’m sleeping, having my own problems, angry with you. I’ll be there for you
BLACK PUMPKIN

Malone ouvre la porte à Serena, ne s’étonnant même pas de la trouver là, face à lui. Tout de suite, ils commencent à échanger avec cet humour pince sans-rire qui fait tout le charme de leur relation. « T'es bien la première à me le dire. » Rigole le jeune avocat - connu pour ses multiples activités annexes au travail - quand la blonde lui signale qu’il travaille trop. « C’est parce que je suis la seule qui pense à tes heures de sommeil. » Réponds alors la Kingston au tac au tac, plaisantant à moitié. Ce n’était certainement pas Malone qui allait penser à s’économiser un peu. Il vivait littéralement à 100 kilomètres heures… Toutefois, comme l’avocat adroit qu’il est, il réussit à retourner la situation, expliquant que c’est en partie de la faute de Serena et de leur virée shopping du week-end dernier s’il doit travailler si tard. Elle éclate d’un grand rire, consciente d’avoir un peu abusé mais essentiellement bluffée par tant de culot. Toutefois, elle aussi peut donner dans l’argumentation. « Effectivement, j’avais promis. Mais c’était un cas de force majeure au sens juridique du terme… Irrésistible et imprévisible ! » Dit-elle pour montrer que malgré tout, elle a travaillé un peu. « Et donc je ne pouvais pas prévoir que le manteau pour femme enceinte que je voulais serait en rupture de stock partout. Tu vois, j’en avais besoin. Je deviens tellement grosse, il faut au moins que je puisse avoir chaud et être élégante, sinon il ne me reste plus rien. » Sa voix se fait presque plaintive avant qu’un sourire malicieux ne viennent à nouveau tordre ses lèvres. Elle fait un petit tour sur elle-même. « Et ça en valait la peine, non ? » Elle sait cependant qu’elle n’a pas besoin de faire tout ce baratin. Malo ne lui en veut pas une seconde et il le prouve en la prenant dans ses bras pour un petit câlin. Elle appuie sa tête sur son épaule, s’abandonnant avec plaisir à cette étreinte. Quand on vivait avec l’homme invisible, il était plaisant de recevoir des marques d’affection, même si elles venaient de l’extérieur.

Les deux amis s’installent ensuite pour manger les plats que Serena avait ramenés et elle a un sourire satisfait quand elle remarque qu’elle ne s’est pas trompée en choisissant les nouilles aux cacahuètes pour Malo. Elle rit à nouveau face aux réflexions du jeune homme. « Bon peut être que je m’achète aussi une conscience. Tu as beau être mon meilleur ami, j’ai vraiment l’impression d’abuser de ta gentillesse parfois… Souvent même. » La blonde ne se leurrait pas. Comme dit précédemment, le Carter avait vraiment une vie bien remplie et elle savait que son temps était précieux. Elle savait aussi qu’il était gentil et serviable. Pour ne pas dire extrêmement généreux. « Je ne suis plus vraiment apte à te refuser quelque chose. » Capitule t-il d’ailleurs après seulement quelques battements cils. Serena tape dans ses mains. « Tu vois ! » Sans surprise, il allait lui offrir l’aide dont elle avait besoin. Mais avant, ils se mettent tous les deux d’accord pour manger en premier. « Oui c’est clair que je ne veux pas que mes cours soient pleins de sauce aigre-douce… » Ils se dirigent vers le bureau de Malone tandis que la blonde réfléchit à un sous-entendu qu’elle ne peut pas laisser passer sans rien dire. « Il ne fallait pas faire de blagues sur les blondes, et il ne te serait rien arrivé ! Je n’ai aucune compassion pour tes cheveux ! » Elle s’installe tant bien que mal sur une chaise avec son gros ventre. Elle a la grâce d’une baleine et ça la désole. Heureusement, dans ses tournures de phrases, Malo lui donne l’impression qu’elle est encore belle. Elle lui adresse un sourire empreint de reconnaissance. « Et bien, bien entendu, j’ai révisé ! J’ai aussi passé deux heures au téléphone avec ma mère qui veut débarquer pour « s’occuper de moi ». Elle ne voit pas en quoi c’est une mauvaise idée. Et j’ai commencé à préparer quelques vêtements aussi, au cas où… » Le terme de sa grossesse se rapprochait un peu plus chaque jour et sa hantise était de ne pas être prête. « Et toi alors ? Je suis sûre que ta journée a été bien plus passionnante ! »


_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(mariage soon!)
RAGOTS PARTAGÉS : 4934
POINTS : 6314
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : serena l'a envouté.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il est assez difficile pour lui de rester en place et de se contenter d'un seul métier.
REPUTATION : il rompt avec mona puis s'affiche avec sa meilleure amie qui vient d'avoir un enfant. décidément, il n'a pas fini de nous étonner celui là.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Sam 7 Oct - 1:14


same symphony.
serena & malone


Je travaille trop. Une remarque que j'entends tellement peu, voir pas du tout. Car après tout, j'en ai toujours un pour me rappeler que je ne passe pas autant de temps dans mon bureau que la moitié du bâtiment. Non, tu es la seule qui en a quelque chose à faire. précisais-je, désespéré. Mais bon, j'ai presque envie de dire que même si on a besoin de nos quelques heures de base, ça reste souvent secondaire. Je vis à 100 à l'heure, je n'arrive pas toujours à penser à des choses aussi essentiels au bien être. Oh, tu commence à trouver les mots justes, simples et adaptés à des situations aussi peu communes. Je pense qu'en fait, on a déjà accompli une partie du boulot à ce moment là. Je rigole, amusé par ces mots qui nous donnent cet air de riche anglais qui prennent le thé avec le petit doigt levé. Puis arrête, on sait tous que les femmes enceintes sont toujours éblouissantes ... Elles aiment juste faire les malheureuses, histoire qu'on le leur rappelle. Une autre petite remarque toute simple dont j'ai le secret, un compliment caché sous une couche d'ironie, d'attaque. Et pourtant, si elle savait. J'en ai vu des femmes qui sont belles et je n'ai jamais caché que j'avais la meilleure amie la plus sexy de la ville mais depuis qu'elle m'a annoncée pour sa grossesse ... Je ne sais pas, je la trouve simplement encore plus belle qu'avant. Mais je manque peut-être simplement d'objectivité. Totalement. finis-je par lui dire, empruntant le ton du meilleur ami gay typique que tu croise dans les séries télé. J'attends qu'elle finisse de faire son tour avant de me lever, de la débarrasser des sacs et de la prendre dans mes bras, histoire de l'accueillir comme il le faut cette fois.

Elle me connaît tellement bien que des fois, ça me fait peur. Mais je suis contente qu'elle ait pensé à moi, qu'elle ait pensé à apporter à manger à cet estomac qui réclame constamment une énorme dose de nourriture. Tu me connais assez pour savoir que je t'enverrais bouler quand je n'ai pas envie. lui dis-je peu convaincu. Je mets une autre bouchée en bouche, fais mine de réfléchir et finis par me rendre à l'évidence. Même si en fait ... Non, je ne pourrais jamais rien te refuser. finis-je par dire, un large sourire sur les lèvres. On pourrait croire que j'agis comme une bonne poire mais loin de là. Puis la jeune femme n'est pas du genre à profiter, à m'appeler pour de simples bêtises. Et je finis par capituler, lui confiant qu'il n'est plus l'heure à être apte de dire non à quoi que ce soit. Les lois de l'aigre douce ... ajoutais-je à sa remarque, peu fier de mon horrible jeu de mots. J'en profite pour lui rappeler certains événements qui ont mal fini de mon côté et Serena s'indigne presque, comme si j'avais été totalement responsable de ce qui a pu se passer la dernière fois. Eh, si toi et tes hormones étiez moins susceptibles aussi. C'est l'attaque typique, celle que tu ressors à n'importe quelle femme enceinte, mais qui marche toujours. J'en profite pour tirer une petite langue, tranquillement installé. Qu'est-ce que j'aime cette ambiance en aussi bonne compagnie, à rire de tout et n'importe quoi.

La blonde s'installe difficilement sur le siège en face de moi. Je l'observe, me demandant encore comment une chose aussi difficile que d'être enceinte puisse rendre une femme aussi éblouissante. Ne fais pas genre c'est le truc le plus évident. T'aurais pu trouver quelqu'un d'autre que moi à traîner dans ton shopping de bébé pour la journée. J'adore la provoquer, car elle peut déjà prendre la mouche assez vite mais alors enceinte, c'est parfois pire. Ça ne va jamais très loin, parce que j'ai mes limites et que bon, se faire agresser par des mots de femme enceinte n'est pas la chose la plus agréable du monde. Oh non non non, il lui prend quoi à ta mère d'un coup ? Je te préviens, tu ne me verras plus si elle est dans les parages. Une autre pique, même si la mère de la jeune femme n'a jamais été ma meilleure amie. Oh ça s'est toujours bien passé quand je débarquais chez elle et elle a même tenté que je devienne le petit copain de Serena, arrangeant des coups un peu bizarres et tendus. Mais le problème, avec elle, c'est l'espace qu'elle prend. Je n'ai jamais vu une femme aussi envahissante. Puis arrête de stresser ... Ce n'est bon pour personne. Je me lève, fais le tour du bureau et passe derrière elle. Je pose mes mains sur les épaules, je lui fais un petit massage de quelques secondes qui devrait l'aider un petit peu. Je déteste la voir comme ça, j'ai l'impression que ça ne l'aidera pas avec toutes ces histoires d'accouchement. C'est pour ça que j'étais sceptique en la voyant reprendre le droit et tomber enceinte ... Ces études sont tellement difficiles que rajouter les nausées du matin à l'équation n'arrangent rien. Mais heureusement, jusqu'ici, la Kingston gère assez bien. Oooooooh, pas forcément. dis-je en m'installant sur le coin de mon bureau. J'ai fais une ballade en moto ce matin puis j'ai débarquer ici pour bosser. La routine quoi. Bien que, quand j'y repense, les paysages et les vues que j'ai pu apercevoir au levé du soleil étaient assez impressionnant. Je retiens l'idée de l'emmener un de ces quatre, la détendre un peu et l'éloigner de son monde de cinglé un petit moment. Je reprends mon pot de nouilles et reprends quelques bouchées par la même occasion. T'es vraiment mon ange gardien. finis-je par lui dire, m'extasiant presque avec de la nourriture dans ma bouche.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Mer 18 Oct - 20:15


Malone&Serena

If you need me, call me. I don’t care if I’m sleeping, having my own problems, angry with you. I’ll be there for you
BLACK PUMPKIN

« Non mais quel petit Caliméro ! » Serena taquine Malone lorsqu’il dit qu’elle est à la seule à se préoccuper de lui mais elle veut bien admettre qu’il y a une part de vérité dans ce propos. Le Carter était son meilleur ami depuis tellement longtemps… Les années passaient et pourtant, il était toujours là. Dans les bons moments, comme dans les mauvais. Il était  le seul qui ne l’avait jamais abandonnée… Normal qu’elle se préoccupe autant de lui. C’était comme ça qu’ils fonctionnaient. Les taquineries et les compliments à demi-railleurs sont aussi un autre de leur dada et Serena mime une petite révérence quand Malone la complimente sur sa façon d’appliquer des termes juridiques à des situations anodines. Il ne s’arrête d’ailleurs pas en si bon chemin, lui délivrant ensuite un compliment d’un tout autre type, même s’il est légèrement détourné. « Puis arrête, on sait tous que les femmes enceintes sont toujours éblouissantes ... Elles aiment juste faire les malheureuses, histoire qu'on le leur rappelle. » La Kingston pose une main sur son cœur d’un air faussement dramatique. « Ah touchée. » Dit-elle dans un mauvais français. Elle continue à faire le clown mais au fond d’elle, ça lui fait plaisir d’entendre ce genre de flatterie. Elle se trouvait tellement gonflée ces derniers temps… « On dirait que tu viens d’égaliser le score… Un partout… On est tous les deux des Caliméros. » Sur cette note positive, les deux amis s’installent pour dîner et Malone continue à être aussi adorable que charmant en faisant comprendre avec humour que Serena ne le dérangeait pas du tout.

« Tu me connais assez pour savoir que je t'enverrais bouler quand je n'ai pas envie… Même si en fait ... Non, je ne pourrais jamais rien te refuser. » La blonde rit de bon cœur. Encore une fois, elle se doutait que c’était vrai et ça lui réchauffait le cœur de savoir qu’elle avait quelqu’un sur qui compter. Elle pose un regard attendri sur le Carter. Un regard peut être un peu trop long car elle perd le fil des plaisanteries qui s’enchaînent. Ce n’est que lorsque le jeune avocat parle d’hormones qu’elle revient à la réalité. C’était sans doute un hasard mais le timing était douteux quand on se rendait compte qu’elle fixait son visage et ses lèvres à ce moment précis. Bon dieu Malone était son meilleur ami ! Pourquoi se sentait-elle tout à coup si attirée par sa moue rieuse et ses yeux pétillants ? Réponse : ça ne pouvait être que ses foutues hormones ! Elle était en train de perdre pied. Elle secoue la tête, tentant de retrouver le fil. « Justement ! Tu ne devrais pas tester mes limites et celles de mes hormones. » Dit-elle presque faiblement. Il fallait qu’elle se reprenne. Elle aimait Kainoa et le fait qu’il soit peu présent ces derniers temps ne devait pas la pousser à sauter sur le premier homme qui lui accordait de l’attention. Surtout quand le premier homme en question était son meilleur ami depuis la fac et que le perdre était la dernière chose qu’elle voulait…. Elle essaye donc de repartir dans leurs échanges, qui sont normalement innocents et dénués d’arrières pensées.

« Ne fais pas genre c'est le truc le plus évident. T'aurais pu trouver quelqu'un d'autre que moi à traîner dans ton shopping de bébé pour la journée. » « Il n’y a personne d’autre que toi avec qui j’aime passer du temps… Mais j’avoue que ce n’est pas juste pour toi alors je te promets de te protéger ma mère. » Serena savait que Katherine Eileen Kingston terrifiait Malone depuis ses dix-huit ans et elle se faisait un devoir de ne pas réunir ces deux là dans la même pièce. A vrai dire, sa mère était tellement autoritaire et envahissante qu’elle évitait elle même beaucoup sa présence. Elle pousse d’ailleurs un léger soupir face à la question de son meilleur ami. « Je ne sais pas ce qui lui prend… Peut-être qu’elle se sent coupable de ne pas avoir été là avant… Mais je ne sais pas si j’ai envie de la voir… » La blonde avait du mal à pardonner à sa figure maternelle son manque de soutien face à Ben… En tout cas, Malone comprend qu’elle a momentanément cessé de plaisanter car il se lève soudainement, lui intimant de ne pas stresser. Il se place alors derrière elle, posant deux mains douces sur ses épaules pour la masser. Elle ferme les yeux, troublée mais effectivement apaisée. Cet homme était un magicien. Sauf que ses hormones à elle lui soufflaient encore des trucs qu’elle n’avait pas vraiment le droit de penser… Les choses pourraient s’arranger si Malone s’éloignait effectivement d’elle mais il se pose ensuite sur le coin de son bureau, face à face avec Serena, leurs genoux se touchant presque. Inutile de préciser qu’en principe, elle ne remarquait pas ce genre de détails… « Elle est bien ta routine quand même… ça me manque moi les balades en moto. Tu es allé où ? » Serena adorait quand Malone l’emmenait faire un tour. Hélas, désormais, elle ne pouvait plus vraiment se permettre ce genre de fantaisie…. Le Carter mange d’un bon appétit avant de s’exclamer que Serena était vraiment son ange gardien. La jeune femme fait un sourire. « Comme tu es le mien. » Elle rapproche son visage du sien d’un air impassible, comme si le moment était sérieux avant de soudainement plonger sa main dans son pot de sauce soja pour en étaler une généreuse portion sur sa joue avant d’éclater de rire. « Désolée, je crois que j’y ai pris goût depuis la dernière fois. »

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(mariage soon!)
RAGOTS PARTAGÉS : 4934
POINTS : 6314
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : serena l'a envouté.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il est assez difficile pour lui de rester en place et de se contenter d'un seul métier.
REPUTATION : il rompt avec mona puis s'affiche avec sa meilleure amie qui vient d'avoir un enfant. décidément, il n'a pas fini de nous étonner celui là.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Dim 22 Oct - 2:37


same symphony.
serena & malone


C'est presque devenu une bataille pour savoir qui subissait le pire dans l'histoire alors que je finissais de lui dire qu'elle était visiblement la seule à se tracasser de mon sort. Oh bien sûr il y a Mona mais ce n'est pas la même chose puis on se croise tellement peu souvent ... Que ça semble trop différent pour que je puisse penser qu'elle pense à moi de la même manière qu'avant. J'essaie de me dire que ça n'a pas changer pour moi mais c'est difficile de s'en convaincre. J'essaie de ne pas trop y penser alors que je fais un compliment détourné à la blonde. Pauvre chérie. Je me moque alors que ma meilleure amie fait mine d'être touchée profondément par mes mots alors que de mon côté, je fais comme si j'allais la sauver. Tu n'es pas un caliméro, tu aime juste les compliments. Typique des jolies filles. Je me sentais presque mal qu'elle se qualifie de la sorte alors je tente de rattraper le coup à l'aide de compliments, me rendant compte que je suis assez doué avec les mots. La blonde finit par me dire de ne pas autant la tester, sauf que j'aime la tester elle, ses hormones et ses limites. Mais t'es drôle toi, comment je vais occuper mes journées alors ? finis-je par lui dire, totalement mort de rire. J'avoue en jouer, j'avoue que je suis passé maître en mensonges et manipulations pour simplement tester des limites, nos limites.

Je ravale presque de travers lorsque la Kingston évoque sa mère. A Tenby. Mon Dieu. Je me mets à imaginer la place qu'elle va prendre et je flippe, ce que la blonde comprends immédiatement. Si je ne te connaissais pas, je pourrais presque dire que c'est mignon. Le temps passe tellement vite et notre relation prend tellement d'importance avec le temps ... Et pourtant, je suis incapable d'entendre le fait qu'elle aime passer du temps avec moi, comme gêner par ce lien d'amitié si fort et si infaillible. J'ai toujours eu du mal à comprendre ce fait mais j'évite un combat interne pour le moment, me concentrant sur le présent. Ne te prends pas la tête et fais comme tu le sens. lui dis-je assez calmement. Je n'allais pas lui conseiller de la chasser ou quoi que ce soit car après tout et malgré les erreurs qu'elle a pu faire, elle reste quand même la mère de Serena. Puis une grand-mère dans ce genre là fera du bien au bébé car si mes souvenirs sont bons, ce sera difficile du côté des Baxter. Sentant le stress parcourant le corps de la jeune femme, je me lève en lui intimant de rester calme avant d'aller derrière elle pour lui faire un massage. Un massage de quelques minutes qui a l'air de faire son effet mais que je remets à plus tard, l'appel de la nourriture plus fort que le reste. Je me pose en face, sur le coin de mon bureau et à proximité. On parle alors de la routine et je la vois languir sur la mienne. Après ton accouchement, je t'emmène. Après l'accouchement, l'allaitement et quelques mois d'adaptation bien sûr mais ne précisons pas tout ça, évitons de la déprimer sur cette suppression de libertés. Newport. J'adore rouler sur ces collines au bord de l'eau. dis-je un peu rêveur, repensant à ma douce matinée. Je retiens la destination, appréciant particulièrement le paysage. Revenant à la réalité, je me remets à manger de bon cœur, comme si je n'avais rien avaler depuis le début de la journée.

Quand elle finit par me dire que je suis autant son ange gardien qu'elle est le mien, je baisse les yeux et je rougis. J'ai toujours eu du mal à recevoir un compliment et puis bon, je n'avais pas l'impression de changer autant sa vie qu'elle ne me le dit. Car après tout, elle avait Kainoa à ses côtés ou encore Lizzie, qui lui sont sûrement bien plus proches que je ne peux l'être. Je ne réponds rien, évitant de commencer un débat sans fin qui finira par dévier vers totalement autre chose. Puis je n'ai pas spécialement le temps d'y penser plus, perturbé par un rapprochement à la fois peu commun et très naturel. Son visage aussi près du mien signifiait tellement de choses à la fois que j'ignorais ce à quoi je devais m'attendre. Toutes sortes d'idées me traversaient l'esprit mais j'étais loin de penser que la blonde me referait un coup comme celui-ci. Et après tu te demande pourquoi on arrive jamais à étudier. Je tire la langue, passe quelques doigts sur ma joue pour estimer la quantité étalée sur ma peau. Je regarde Serena éclater de rire, appréciant la scène avec un large sourire. On était reparti sur de vieilles bêtises et une soirée qui se devait d'être calme et propice au travail allait se transformer en une bataille de nourriture. Je n'étais pas sûr que ce soit une bonne idée de faire ça dans la bureau mais je suppose que je n'ai pas le choix ; hors de question que je jette l'éponge après une provocation de la sorte. Puis bon, tu râlais parce que t'avais plein de nouilles dans les cheveux ... Je m'interromps pour prendre une boîte avant de la retourner sur sa tête, tout aussi sérieux qu'elle ne l'était tout à l'heure. C'est facile de s'attaquer quand nous restons de marbre, face à face. Alors que tu sais que je trouve qu'elles s'accordent à merveille avec ta coupe de cheveux. finis-je par lui dire, tentant le tout pour le tout de ne pas éclater de rire à mon tour.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Lun 23 Oct - 20:53


Malone&Serena

If you need me, call me. I don’t care if I’m sleeping, having my own problems, angry with you. I’ll be there for you
BLACK PUMPKIN

« Tu n'es pas un caliméro, tu aime juste les compliments. Typique des jolies filles. » C’était a peu près la troisième fois depuis qu’elle avait mis les pieds dans son cabinet que Malone glissait à Serena qu’elle était jolie et elle commençait à les prendre un peu trop à cœur. Sans doute parce que Kainoa ne prenait plus vraiment le temps de lui dire en ce moment ? A moins qu’il ne le lui dise plus parce qu’il pensait que ce n’était plus le cas ? Elle ne veut pas penser à ça alors elle continue à plaisanter sans discontinuer avec son meilleur ami. « Mais t'es drôle toi, comment je vais occuper mes journées alors ? » Réplique d’ailleurs ce dernier quand elle lui dit d’arrêter de la tester. Elle lui fait une grimace et contre-attaque. « Tu pourrais commencer par aller chez le coiffeur, c’est une sacré tignasse que tu commences à avoir ! » En vérité, elle le trouvait très séduisant quand il avait un peu de cheveux mais elle avait très envie de le taquiner… L’ambiance retombe légèrement quand la Kingston évoque une potentielle venue de sa mère en ville mais Malone retrouve vite ses esprits, parvenant à la fois à lui faire une nouvelle blague et à lui adresser un conseil judicieux. Elle répond aux deux dans l’ordre. « Je suis mignonne. C’est juste que tu es le seul à ne pas t’en rendre compte… Mais tu as raison pour ma mère… Je crois que je vais faire selon mes envies. De toute façon le docteur dit que le stress est mauvais pour le bébé… Alors oui autant faire comme je le sens. » Il y a en fait une multitude de choses qui seraient mauvaises pour le bébé… Comme par exemple faire un tour de moto. Serena en mourrait d’envie mais elle avait dû être raisonnable et arrêter pendant un certain. Ça ne l’empêche pas à avoir plaisir à écouter le Carter parler de ses virées. « Newport… En effet, ça doit être génial à moto… Et merci… J’ai hâte. » Oui, elle a hâte de repartir à l’aventure avec lui-même si une part d’elle sait que tout sera différent une fois que sa fille sera née.

Les deux amis ne font cependant pas que parler. Après le petit massage de Malone, Serena décide de l’attaquer comme une gamine pour dissiper le trouble que la sensation des mains douces et chaudes du brun dans son cou avait créé. Elle lui étale donc de la sauce soja sur la joue après un rapprochement peu subtil. Le choc passé, il se met à râler, mais globalement, il a l’air plus amusé qu’autre chose. Si ces deux là s’entendaient si bien, c’était principalement parce qu’ils avaient gardé leurs âmes de gamins… La future maman a en effet l’air d’une sale gamine quand elle rigole en regardant Malone essayer de nettoyer sa joue. Un rire qui meurt sur ses lèvres quand ce dernier, sans crier gare, lui renverse intégralement le carton de nouilles sur la tête. Serena pousse un cri qui se situe entre l’indignation et la surprise. Quelle escalade rapide dans la bataille de nourriture… « Non mais tu n’as aucun sens de la mesure !! Tu ruines mon brushing pour une petite trace de sauce sur ta joue ?! » Elle sent les nouilles gluantes dans ses cheveux mais au lieu de tenter de les retirer, elle cherche une réponse adéquate. Son regard tombe alors sur le kinako dans lequel ils sont censés tremper leur daifuku. Comme le veut leur nouveau jeu, elle fait mine d’être encore un peu sérieuse. « C’est sûr que maintenant, il est hors de question qu’on révise tranquillement. » Joignant le geste à la parole, elle prend une poignée de poudre de kinako à pleines mains et la jette au visage de son adversaire. Puis pour faire bonne mesure, elle lui en met aussi plein les cheveux. En fait, elle finit par le bombarder franchement avec tout ce qu’il lui tombe sous la main tandis qu’il essaye de lui attraper le bras pour qu’elle stoppe. Toutefois, son gros ventre a quelque peu modifié son centre de gravité et elle perd l’équilibre dans le processus, tombant à demi sur Malone. Elle se rattrape alors au brun, légèrement essoufflée. De nouveau, elle sent la chaleur de sa peau contre la sienne tandis que leurs regards se croisent. Leurs visages sont si proches… Une flambée de désir inattendu saisit la blonde. Elle lève soudainement une main pour essuyer la poudre sur la joue du jeune homme mais ses doigts se retrouvent à effleurer ses lèvres à la place. Et finalement, ce sont ses propres lèvres à elle qui viennent chassent ces derniers.

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(mariage soon!)
RAGOTS PARTAGÉS : 4934
POINTS : 6314
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : serena l'a envouté.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il est assez difficile pour lui de rester en place et de se contenter d'un seul métier.
REPUTATION : il rompt avec mona puis s'affiche avec sa meilleure amie qui vient d'avoir un enfant. décidément, il n'a pas fini de nous étonner celui là.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Mar 24 Oct - 1:33


same symphony.
serena & malone


On plaisante, on s'envoit de jolies piques. Puis je lui dis que je n'ai pas d'autres moyens d'occuper mes journées qu'en l'embêtant. C'est là qu'elle s'attaque à ma coupe de cheveux et que je prends un air très sérieux. Hors de question. Je veux des cheveux aussi long que toi. Je tourne la tête dans plusieurs sens, histoire de lui donner un point de vue pour m'imaginer avec des cheveux arrivant jusqu'aux épaules. Sauf que je n'arrive pas à garder mon sérieux très longtemps. Non c'est vrai que je devrais. enchaînais-je, pensif. Même si bon, ça me donne un petit côté sauvage. Je chipote un peu avec mes mains, secoue la tête pour me donner un air de mannequin des pubs de shampoing. En réalité, je n'avais pas fais attention à mes cheveux depuis longtemps et maintenant que je le fais, j'ai envie de pleureur tellement c'est une catastrophe. Heureusement, le sujet dévie assez vite et plus sérieusement, au point que j'en suis à donner un conseil sage à Serena. Le stress, ce n'est pas bon pour le bébé. Parfait, c'est ce que je voulais entendre. Toujours tracassé par la santé mentale de ma meilleure amie, je suis plus qu'heureux d'entendre qu'elle prendra une décision sage pour sa mère. Je sais qu'on dit toujours que c'est une magnifique présence pour les filles enceintes mais ceux qui l'ont dis ne connaissent pas la mère Kingston. Je souris avant d'attaquer sur ma journée, expliquant mon parcours de la matinée. Je pose dans un coin de ma tête que je dois absolument la réemmener. Ca arrivera vite. Un petit clin d'oeil avant de retourner à la nourriture qui me manquait depuis des heures.

Un rapprochement subtil, perturbant. Des millions d'idées me traversant l'esprit, j'étais loin d'imaginer que de la sauce soja finirait sur ma joue. Et en guise de réponse, je lui retourne un paquet de nouille entier dans les cheveux, précisant que j'ai toujours trouvé que ça allait à merveille avec sa coiffure. Bien sûr que je n'ai aucun sens de la mesure. J'avais presque envie de lui répondre que c'était typique masculin mais j'avais peur de tomber dans des stéréotypes. Alors je vais en rester là, lui faisant comprendre qu'elle devait me connaître assez pour savoir que oui, j'ai toujours tendance à exagerer. Pour une petite trace ... C'est juste parce que t'as décidé d'y aller calmement au début. Je sais ce que tu me réservais pour la suite. Elle a joué avec mes nerfs, avec mon esprit et ça valait largement l'entièreté de ce que je lui ai vidé sur la tête. Sentant son souffle sur mon menton, je souris mais je n'explose pas de rire, histoire de garder un minimum de sérieux pour le jeu que nous venions visiblement d'installer. Alors j'ai pris un coup d'avance. Je tire la langue, marque le coup. Cette soirée promettait. Vraiment.

Quand je dis que c'est de ta faute. finis-je par dire, me moquant à nouveau. Je lui remets la faute mais pour les nombreuses fois où c'est arrivé, je suis sûr que j'étais bien responsable à un moment. Je ne m'en souviens juste plus, cachant ce détail dans un coin de ma tête. Tout aussi sérieuse que tout à l'heure, elle prend une poignée de kinoka et l'étale sur ma tête, prenant soin de bien les mettre dans mes cheveux. Rho, voilà une odeur qui aura du mal à partir. Je me plains presque, mais oublie tout assez vite. De toutes façons, ce ne sera pas le seul condiment qui finira sur ma tête ce soir. Et j'ai de toutes façons peu de temps d'y penser vu qu'elle commence à me jeter dessus tout ce qui lui passe sous la main. Je tente d'en faire de même tout en me protégeant un minimum, préférant voir le sol sali que mon costume bien trop cher à mon goût. Je lui cours après aussi, ce qui s’avère être une chose assez compliqué. Pour Serena aussi d'ailleurs, qui manque de peu de tomber alors qu'elle avait sûrement du mal à aligner les pieds l'un devant l'autre. Je la rattrape, serrant mes mains autour de sa large taille pour éviter un malheureux accident. Je manque d'exploser de rire mais en voyant son visage aussi sérieux, je me retiens. J'incline la tête, curieux de savoir ce qui peut bien lui passer par la tête. La distance entre nos visages se réduit alors que ce que je pensais impossible est en train d'arriver. Je n'avais jamais pensé à Serena de la sorte mais quand ses lèvres se posent sur les miennes, je le fais directement. J'ai toujours pensé à elle comme une fille attirante, intelligente ... Elle a toujours eu les qualités que je recherche chez une femme mais ça s'arrête là. Ça s'arrête au moment où ce genre de truc aurait pu arriver, une très forte amitié nous liant dès le début. Incapable de bouger, incapable d'avoir une réaction correcte, il me faut un certain temps pour digérer ce qu'il se passe. Je finis par me laisser emporter par le mouvement, appréciant totalement ce contact chaleureux qui semble me manquer depuis un moment. Je vais mettre ça sur le dos de la solitude, histoire de me rendre un peu moins fautif mais je sais que dans le fond, je suis totalement apte émotionnellement. Je passe les bras autour de sa taille, renforce le contact sur ses lèvres. Non. Je rompts le contact directement, deux visages bien communs m'apparaissant soudainement. On ne peut pas faire ça. Je m'éloigne, comme si j'avais peur de recraquer directement. Je fais les cents pas, passe une main dans mes cheveux. J'ai beaucoup trop apprécier pour pouvoir réfléchir comme il faut, encore obsédé par le goût de ses lèvres sur les miennes. Je ... Je ... Je ne sais pas quoi dire. finis-je par dire, rigolant à moitié.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Dim 29 Oct - 14:34


Malone&Serena

If you need me, call me. I don’t care if I’m sleeping, having my own problems, angry with you. I’ll be there for you
BLACK PUMPKIN

Hors de question. Je veux des cheveux aussi long que toi. » « Je n’y vois aucun inconvénient tant que tu me promets que je pourrai les tresser. » Le moindre sujet de conversation se prête à des plaisanteries débiles et Serena n’a aucune honte à l’avouer : elle adorait cet aspect de sa relation avec Malone. Malone qui secoue désormais sa tignasse comme s’il jouait dans une pub L’Oréal jusqu’à ce que Serena éclate de rire. Finalement, elle met fin à la blague en passant une main affectueuse dans la chevelure en question. « Je te taquine, tu es toujours presque aussi beau que moi, peu importe la coupe de cheveux. » La blonde retire toutefois rapidement sa main, le geste n’ayant pas l’air aussi anodin qu’il ne devrait être. Elle ne savait pas si c’était parce qu’il était tard et qu’ils étaient seuls au monde dans ces bureaux déserts ou si elle se faisait des films, mais il régnait une tension étrange entre eux à certains moments. La Kingston fait tout son possible pour repousser les idées étranges qui commencent à naître dans son esprit et pour dissiper cette tension. Ils mangent en parlant de sujets anodins et les choses semblent redevenir normales jusqu’à ce qu’ils s’engagent dans cette bataille de nourriture assez puérile. La joute verbale suit d’ailleurs. « Quoi ? Toi, un avocat, tu me punis au préalable pour un crime que je n’ai pas encore commis ? Il n’y a rien qui te choque ?! » Elle doit avoir l’air ridicule à parler ainsi avec ses nouilles dans les cheveux mais ne pas éclater de rire fait aussi parti du jeu. En tout cas, le Carter persiste à dire que c’est de sa faute et elle n’a pas d’autres choix que de répliquer par autre chose que les mots.

Elle lui étale encore plus de nourriture japonaise sur le visage dans les cheveux, et elle l’entend se plaindre que l’odeur aura du mal à partir. Serena a un sourire vindicatif. « J’espère bien ! » La bataille prend de l’ampleur jusqu’à ce qu’ils se retrouvent à se courir après tels Tom et Jerry. Une très mauvaise idée pour la future maman car elle est enceinte jusqu’aux yeux. Heureusement, elle est réceptionnée par Malone, qui la stabilise en maintenant un bras autour de sa large taille. C’est au moment où elle se retrouve dans ses bras qu’elle perd totalement la tête. Le trouvant plus séduisant que jamais, elle a envie de l’embrasser et ne se retient plus quand il incline légèrement la tête en sa direction. Elle écrase donc sa bouche sur la sienne, répondant clairement à une pulsion. Au début, Malone n’esquisse pas un geste, sans doute aussi surpris qu’elle, puis ses mains resserrent leur prise autour de la taille de la blonde qui de son côté passent les siennes dans ses cheveux. Mais le geste n’est plus joueur comme tout à l’heure. Non, il empreint de sensualité. Comme ce baiser en fait. Il était tellement bon... Toutefois avant que le contact ne gagne trop en intensité, le jeune avocat s’écarte soudainement. Non. On ne peut pas faire ça. » Il repousse Serena allant se poster directement de l’autre côté de la pièce. Quel retour à la réalité ! Sauf que bien entendu, il était nécessaire. La blonde pose une main horrifiée sur ses lèvres, comprenant ce qu’elle vient de faire. Je ... Je ... Je ne sais pas quoi dire. » Le Carter semble encore croire que cela fait parti d’une blague, riant à moitié mais hormones obligent, Serena, elle, fond en larmes. « Je suis désolée… Je suis désolée… Je ne sais pas ce qu’il m’a pris. Je n'aurai jamais dû faire ça. » Enfin, elle savait mais rien de ce qui était derrière ce geste n’était de nature à le justifier. La brûlure de la honte qu’elle ressentait tout à coup était insupportable. Elle pensait à Kainoa et à Mona. Certes, elle aurait dû le faire avant mais bon… " Mon dieu... Je suis une horrible personne..." L’impensable s’était produit. Elle avait trahie trois des personnes qu’elle aimait le plus au monde. Parce que Malone était aussi une victime. Elle risquait juste de ruiner leur amitié. Et tout ça pour quoi ? Une bouffée de désir malvenue. Jamais elle ne s’était détestée autant qu’à ce moment. Même quand Ben la mettait plus bas que terre. « Pardonne-moi. » Murmure t-elle, même s’il avait aucune raison de le faire. Et tout à coup, elle empoigne son sac, quittant le cabinet aussi vite qu’elle peut. Elle se sentait incapable de rester en présence de Malone après ce qu’elle venait de faire.


_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(mariage soon!)
RAGOTS PARTAGÉS : 4934
POINTS : 6314
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : serena l'a envouté.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il est assez difficile pour lui de rester en place et de se contenter d'un seul métier.
REPUTATION : il rompt avec mona puis s'affiche avec sa meilleure amie qui vient d'avoir un enfant. décidément, il n'a pas fini de nous étonner celui là.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Lun 30 Oct - 0:08


same symphony.
serena & malone


La scène me vient immédiatement à l'esprit. Je nous vois faire une soirée pyjama et je suis assis sur le lit de la Kingston, les cheveux longs. Ça ne me va pas très bien. Je ne sais pas si je dois m'enfuir ou réellement me laisser pousser les cheveux. Je secoue ma fausse tignasse de la même manière que tout ces mannequins dans les pubs pendant que Serena est morte de rire, pliée en deux. C'est tellement bon de pouvoir discuter aussi légèrement en aussi bonne compagnie. Et de pouvoir jouer les enfants, changeant totalement d'âge mentale. Le simple repas que la blonde m'avait emmené s'était transformé en une bataille de nourriture à travers mon bureau. Oh tu sais, je suis loin de me comporter comme un avocat responsable là, tout de suite. lui dis-je avant de lancer une énième poignée de nouilles sur elle. Bien sûr que je n'ai aucun sens de la mesure, bien sûr que je suis loin de me comporter comme un avocat tous les jours, toutes les heures ou même toutes les secondes. Mais pas le temps de débattre encore plus car si je pensais que nous étions incapable d'aller plus loin, je me suis largement trompé. On se met à courir à travers la pièce, à tout salir. Je n'ose pas regarder l'état de mon costume, trop tracassé par les boîtes que je peux encore retourner sur la tête de Serena.

C'est sûrement la pire de toutes les idées qu'on a eu, plus que cette bataille de nourriture sur mon lieu de travail. Et pourtant, avec l'ampleur que celle-ci a prise, on aurait pu croire que c'est ça qui m'effraierais le plus. Mais non. Ce baiser est bien au dessus de tout. Je ne m'y attendais tellement pas mais je n'ai eu aucun geste qui prouverait que je n'en avais pas envie. Je ne me suis pas reculé, je n'ai rien dit ... Premier signe qu'il y a quelque chose qui cloche. Puis quand mes esprits se sont retrouvé, je me suis carrément laissé emporter. Deuxième signe qu'il y a quelque chose qui cloche. La sensualité et la passion gagne du terrain tandis que je sens le danger s'approcher aussi vite qu'une voiture de course. J'ai heureusement assez d'esprits et coupe le contact avant de perdre totalement le contrôle. Je m'éloigne, fais quelques pas, me pose un million de questions. Non. Ne pleure pas. Nous n'aurions pas du faire ça. Car il est hors de question qu'elle ne se mette à penser qu'elle est la seule responsable. Je m'empresse d'effacer les larmes de ses joues, tente de trouver les mots justes qui pourront la rassurer. Mais rien de perspicace ou d'intelligent ne me vient à l'esprit. Puis même si j'avais trouver quelque chose, la blonde me devance et me coupe toute envie de parler. Horrible personne. Elle en est à ce point là, elle en est à penser autant de mal simplement pour des hormones qui ont simplement parler à sa place. Était-ce juste le fait de penser à Kainoa et Mona qui la rendait aussi hystérique ou simplement l'idée du baiser en lui même ? C'était si nul que ça ? Est-ce qu'elle le regrette parce que ses pensées ont dépassées ses envies ? Tant de questions sans réponses que je ne devrais même pas me poser. Troisième signe que quelque chose ne va pas. Vraiment pas.

Je suis totalement impuissant face à un tel moment et je me déteste d'avoir réussi à la faire pleurer. Si elle savait. Si elle savait à quel point j'avais apprécié ce contact, si elle savait à quel point je mourais d'envie de retenter le coup. Ce n'est peut-être qu'un coup sur le moment, une petite secousse après le tremblement de terre mais il serait stupide de nier l'évidence. Tout a changé. Car même si j'en ai déjà embrassé quelques unes en soirée sans pour autant penser à la naissance de ce petit truc, impossible de penser à Serena de la même manière. Elle finit par me demander pardon, empoigne son sac et sors de la pièce en courant. J'ai besoin d'une demi seconde pour revenir à moi et prendre tout le courage qu'il me reste pour la poursuivre. Je laisse quelques traces derrière moi, de quoi faire enrager la femme de ménage et je rattrape la jeune femme à la sortie du bâtiment. Je lui attrape le bras, la pousse à s'arrêter et finis par lui faire un câlin, lui laissant l'occasion de laisser sortir toutes les larmes qu'elle retient depuis un moment. Je ne veux plus jamais t'entendre dire que tu n'es pas quelqu'un de bien. lui dis-je très sérieusement. Qui n'a jamais fais d'erreurs, qui n'a jamais cédé à une pulsion soudaine ? Elle me connaît assez pour savoir que j'ai mon lot d'histoires. Puis la blonde semble oublier qu'il faut être deux pour partager un baiser et que je suis donc aussi coupable qu'elle. On ... A ... Je me décale, fais un pas vers l'arrière et remonte les mains jusque son visage. Je caresse sa joue du bout du pouce, retire les mèches de cheveux de son visage, me perd dans le bleu de son regard. Je finis par me pencher, cédant moi même à une pulsion venu de nulle part ou cédant simplement à l'appel de ses lèvres. La réponse est un mystère. Le baiser est assez court cette fois, laissant plus de place à la douceur qu'à la passion de tout à l'heure. Puis j'ai surtout peur de mes limites qui pourraient s'envoler un peu trop vite si je replonge. Tu vois. Il y a parfois des envies qu'on ne contrôle pas. Un demi sourire, des mains qui ne quittent toujours pas son joli visage. Allez, retournons dans mon bureau avant de finir en glaçon. finis-je par dire, mettant fin à la discussion. Inutile de nous disputer pour savoir qui est le plus mauvais des deux car à la fin, nous avons chacun trahi nos moitiés respectives. Faisons juste en sorte que ça n'arrive plus, d'oublier ce qui vient de se passer. Même si ça va être très compliqué.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Sam 4 Nov - 18:35


Malone&Serena

If you need me, call me. I don’t care if I’m sleeping, having my own problems, angry with you. I’ll be there for you
BLACK PUMPKIN

« Oh tu sais, je suis loin de me comporter comme un avocat responsable là, tout de suite. » Avait-dit Malone. Il y avait de fortes chances pour qu’il ait prononcé ces mots parce qu’ils étaient en train de faire une bataille de nourriture chinoise sur son lieu de travail mais maintenant que Serena avait fait une bêtise encore plus monumentale, elle les entendait résonner dans sa tête avec plus de force. Elle non plus n’avait pas eu un comportement digne de la mère raisonnable qu’elle allait bientôt être… Elle était fiancée à un homme adorable et enceinte de son enfant. Elle avait enfin tout pour être heureuse. Alors pourquoi éprouvait-elle du désir un autre ? A croire qu’elle était l’artisane de son propre malheur… Bien sûr, avec l’élégance qui le caractérise toujours, le Carter essaye de leur faire endosser la faute à tous les deux, transformant les « je » de la blonde en « nous ». Cependant elle sait que c’est elle qui a fait le premier pas, que c’est elle qui a déclenché le cyclone qui allait suivre… Malone lui dit de ne pas pleurer et revient même près d’elle pour essuyer ses larmes. Il l’avait fait tant de fois depuis qu’ils se connaissaient… Mais aujourd’hui, elle ne voulait pas qu’il la console. Non, elle aurait préféré qu’il lui crie des horreurs, c’est ce qu’elle méritait. La douceur des mains du brun sur ses joues est insupportable… Alors, elle s’enfuit, aussi vite qu’elle le peut. Son souffle s’accélère tandis que le bruit de ses chaussures résonne dans l’escalier et pourtant, elle entend qu’il la suit. Elle n’est pas surprise. C’est un homme décent. Décent mais têtu.. Elle l’aime et le déteste à la fois pour ça.

Arrivée à l’extérieur, elle sent la main encore poisseuse du jeune homme se poser sur son bras pour l’arrêter. Elle ne lutte plus, le laissant l’attirer à lui. Pire, comme la femme sans volonté qu’elle est, elle se blottit contre lui, laissant libre cours à ses larmes. « Je ne veux plus jamais t'entendre dire que tu n'es pas quelqu'un de bien. » Il y a tant de fermeté dans sa voix qu’elle n’ose pas répliquer, se contentant de s’accrocher à lui avec plus de force. Ainsi, il pensait encore à elle comme quelqu’un de bien malgré ce qu’elle venait de faire ? Elle se sent soulagée quelques secondes, aussi absurde que cela puisse être. Comme si le point de vue du Carter était le seul qui importait. Comme s’il était le seul qui importait. Elle ferme les yeux contre son épaule, écoutant les battements de son cœur pour essayer de se calmer. Tout se mélangeait dans sa tête…. Elle renifle et sanglote, l’air sans doute d’une folle échappée de l’asile et pourtant, Malone prend délicatement son visage entre ses mains comme si c’était une œuvre d’art. Il le caresse doucement et commence une phrase qu’il ne finit jamais car il pose soudainement ses lèvres sur les siennes. C’est un frôlement. Leurs bouches s’effleurent à peine et pourtant Serena frémit de la tête aux pieds. Et son bouleversement n’a rien à voir avec le désir. « Tu vois. Il y a parfois des envies qu'on ne contrôle pas. » Il sourit, essayant sans doute de dissiper la tension entre eux deux. Mais pour la première fois depuis toujours, elle n’arrive pas à le suivre. « Si, il faut les contrôler. Kainoa… Il m’a déjà pardonné tellement… Et Mona, c’est ma meilleure amie. Ce baiser… Ce n’est pas correct vis-à-vis d’eux. En plus, j’ai promis à Kainoa de ne plus lui mentir… Je vais lui dire. Il a le droit de savoir. J’ai déjà rompue ma promesse avant même notre mariage. A la première vraie difficulté que rencontre notre couple, je craque… Quel genre de femme, cela fait de moi ? Et Mona ? Qu’est-ce que je vais lui dire ?! » Ce qu’elle redoutait de s’avouer aussi, c’était qu’elle redoutait justement que ce baiser ne soit pas le fruit d’une simple envie. Bien sûr, d’un point de vue charnel, il avait été on ne peut plus satisfaisant mais il y avait le reste… Elle plonge ses yeux dans ceux foncés de Malone. C’était bien lui en face d’elle, qui ne savait plus quoi faire pour décanter la situation et pourtant, c’était comme si elle le voyait vraiment pour la première fois.

Il lui semblait différent. Peut être parce qu’elle ne le regardait plus comme son meilleur ami. Mais comme un homme pour qui elle pouvait éprouver des émotions différentes… Elle s’était tellement appuyée sur lui depuis que Kainoa était aux abonnés absents. Peut être un peu trop. Peut être qu’elle avait fait un transfert. Parce qu’elle s’était sentie terriblement en sécurité là tout de suite dans ses bras. Et aussi parce que désormais, quand elle avait besoin de quelque chose, c’était sur lui qu’elle pouvait compter. Elle ne savait plus comment elle se sentait vis-à-vis de lui. Elle l’avait toujours aimé mais il semblait que ce sentiment s’était accentué. Elle guettait désormais ses sourires, ses yeux s’attardaient dans les siens, sur ses lèvres… Elle essayait de mettre ça sur le compte de la grossesse mais elle ne se faisait plus confiance. Vraiment plus. Elle détestait le chaos dans son cœur et dans son esprit. Alors même si c’est totalement injuste à son égard, elle refuse de remonter là-haut. Doucement, elle pose ses mains sur les poignets de Malone pour qu’il ôte les mains de son visage. « Non, je crois que je vais y aller… Il ne serait pas raisonnable de monter... Il est tard de toute façon. Et j’ai besoin de réfléchir… Je t’appelle… Prends soin de toi. »

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo.
(mariage soon!)
RAGOTS PARTAGÉS : 4934
POINTS : 6314
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27ans. (14.11.1990)
CÔTÉ COEUR : serena l'a envouté.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il est assez difficile pour lui de rester en place et de se contenter d'un seul métier.
REPUTATION : il rompt avec mona puis s'affiche avec sa meilleure amie qui vient d'avoir un enfant. décidément, il n'a pas fini de nous étonner celui là.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone Jeu 9 Nov - 0:02


same symphony.
serena & malone


Je la rattrape dehors et elle se blottit contre moi, fondant en larmes. La Kingston se met tout sur le dos, se sens responsable de tous les dommages collatéraux qu'il y a ou qu'il va y avoir. Je sais que ce n'est pas correct. Je me retiens de lever les yeux au ciel de la même manière qu'un petit garçon exaspéré par la remarque de sa maman. Je m'occupe de Mona comme tu t'occupe de Kai. Je sais que vous êtes amies mais ça doit venir de ma bouche. Je ne suis pas du genre à fuir mes responsabilités. J'avoue que j'ai été partagé entre le fait d'être honnête ou non mais avec la blonde qui compte de toutes façons tout raconter à son amoureux, je crois que je n'ai pas le choix. Quel genre de femme ça fait de toi ? Mais à quoi tu peux bien penser là tout de suite ! L'erreur est humaine et nous en avons fais une. Ça ne fait pas de nous des monstres, surtout qu'on a décidé de jouer l'honnêteté. J'y tiens, j'y tiens à notre estime de nous même. On fait tous des erreurs dans notre vie mais tant que nous finissons par nous faire pardonner ou encore par grandir, je pense que ça fait juste de nous des adultes. Pas des monstres. Nous sommes même loin d'être des monstres. Puis raconte ce que tu veux mais moi, je ne le regrette pas. Certes, je me sens mal vis-à-vis de nos moitiés respectives mais je suis du genre à penser que rien n'arrive par hasard ! Et bon, maintenant, je connais la réponse à une des questions que je me suis posé en te rencontrant. finis-je par lui dire tout en lui faisant un clin d’œil. Je l'ai dragué, la première fois que je l'ai vu et je me suis demandé si elle était douée pour le contact physique. J'ai ma réponse.

Elle hôte mes mains de son visage, je ne résiste pas. J'aime sentir sa peau contre la mienne, peu importe quelle partie. Toi aussi. Et je laisse la blonde s'éloigner sans un mot, jusqu'à ce que je ne la vois plus. Je me dis que je l’appellerais bien une dizaine de minutes plus tard mais en fin de compte, ce n'est pas une si bonne idée que ça. Car je suppose que moi aussi, j'ai besoin de réfléchir et pas de sauter sur la première occasion pour tenter de l'appeler. Je rentre dans mon bureau et m'affale dans mon siège, pensif. Je me promets de ranger et de nettoyer plus tard, trop occupé à remettre de l'ordre dans ma tête. Peut-être que le coup des hormones, ce n'était pas seulement pour Serena; j'ai subi les miennes en même temps, exagérant cette dose d'affection soudaine. A-t-on toujours été trop proches ? Avons-nous oublié les limites de l'amitié au point d'en arriver à se laisser soudainement emporté ? Ou sommes-nous simplement allé trop loin car nos relations ne vont pas très bien ? J'ai tellement de réponses à donner à ces questions, sans savoir pour autant s'il y en a une de bonne dedans. Mais il y a des choses dont je suis sûr grâce à cet espèce de rappel à la réalité. Avec Mona, ça ne va pas. Si je suis autant obsédé par le contact d'une autre sur mes lèvres, c'est que quelque chose s'est réellement cassé entre nous. Malgré tout, je me sens coupable de lui avoir fais ça, ainsi qu'à Kainoa. Autre chose dont je suis également sûr, c'est que tout a changé. Notre relation, ma manière de regarder la jeune femme ... Cette envie soudaine de lui courir après et de l'embrasser à nouveau, histoire de voir ce que ça donne. Maintenant, il ne reste plus qu'à savoir comment gérer ça parce que la merde qui s'est créer aujourd'hui va forcément faire pas mal de dégâts.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    you&me for the rest of time
    let me tell ye in your sleep how much I love you. for there's no so much I can be saying to ye while ye wake, but the same poor words, again and again. while ye sleep in my arms, I can say things to ye that would be daft and silly waking, and your dreams will know the truth of them. go back to sleep, mo duinne. ▬ jamie fraser's inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I just wanna be part of your symphony + Malone

Revenir en haut Aller en bas

I just wanna be part of your symphony + Malone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-