AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

TIM & RILEY - Please don't go, I love you so

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey + Jean + Eirian + Brianna
TON AVATAR : Natalia Dyer
TES CRÉDITS : Lux Aeterna (avatar) ; ? tumblr (gif profil) ; ? tumblr (gif sign)
TA DISPONIBILITE RP : Disponible
RAGOTS PARTAGÉS : 1830
POINTS : 57
ARRIVÉE À TENBY : 10/12/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans (15 janvier)
CÔTÉ COEUR : célibataire, éprise d'un garçon qui la considère comme sa soeur.
PROFESSION : paumée


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: TIM & RILEY - Please don't go, I love you so Dim 17 Sep - 23:23

Cela fait quelques jours déjà que Riley est revenue, pourtant, c'est bien la première fois qu'elle vient dans ce coin de Tenby. Elle avait trop peur de le croiser, jusque-là. Elle n'était pas prête à entendre ses reproches, d'autant qu'à présent qu'elle a investi ses dernières économies dans le billet retour vers Manchester, elle a appris durement à quel point il avait raison. Lorsqu'elle est enfin revenue à Tenby, il était trop tard pour envisager de déranger Tim. Le lendemain, il lui semblait qu'il travaillait ce jour-là et n'aurait, de toute façon, pas de temps à lui accorder. Puis elle s'est persuadée qu'il se fichait pas mal de ce qu'elle devenait sinon, pourquoi n'avait-il pas pris de ses nouvelles ? Des excuses, l'adolescente s'en est trouvé des dizaines. Mais la vérité, c'est qu'elle avait juste trop honte pour affronter son ami.

Il lui a fallu cinq jours entiers pour se décider à frapper à sa porte. C'est long, cinq jours, quand on n'a pas d'endroit où dormir et pas suffisamment d'argent pour s'offrir un repas chaud. Et puis, la météo s'est montrée tout sauf clémente dans le coin ; le vent glacial et la pluie quotidienne ont donc achevé de la convaincre à prendre contact avec Timothy. Peu importe si elle doit ramper devant lui pour qu'il la pardonne. Riley est prête à aller jusque-là s'il le faut. Mais si elle est suffisamment désespérée, la brune n'est pas pour autant totalement déterminée et, sans surprise, elle hésite en chemin. Que deviendrait-elle s'il lui claquait la porte au nez en lui arguant qu'il l'avait prévenue de ne pas agir aussi stupidement ? Non, il n'oserait pas... Tim a le coeur sur la main, c'est la personne la plus généreuse qu'elle connaisse, jamais il ne la laisserait à la porte alors qu'elle était dans le besoin. En fait, ce n'est pas ce risque-là qu'elle craint le plus. Plus que tout, Riley a peur que, s'il l'accueille bien ce soir et accepte de l'aider à remettre un peu d'ordre dans sa vie, il soit aussi lassé d'avoir à le faire. Qu'ils s'éloignent, que leur relation change à jamais. Mais elle a aussi conscience que plus elle attend et lui cache son retour à Tenby, plus elle joue avec le feu, parce qu'elle risque plutôt d'envoyer le mauvais message. S'il la croise dans la rue par hasard, puis apprend qu'elle est revenue plusieurs jours ou semaines plus tôt sans le lui dire, il risquerait d'être blessé. Et elle le comprendrait.

Tant bien que mal, Riley se convainc qu'elle fait la meilleure chose en allant frapper à la porte du Lowell, pas seulement pour elle, mais surtout pour eux. Et la pluie qui commence à tomber la fait de toute façon presser le pas ; elle est plus proche de chez Tim que d'un quelconque endroit où s'abriter. Lorsqu'elle arrive chez lui, ses cheveux, à présent coupés au-dessus de ses épaules, collent à son crâne et sa veste est humide. Fort heureusement, elle identifie un habitant de l'immeuble et court à sa rencontre pour rentrer au plus vite. Au moins, si Tim est absent, elle pourra attendre à l'abri. Reste que, s'il est là, elle n'a pas envie d'avoir l'air trop pitoyable (quoique, ça pourrait l'attendrir), alors elle secoue rapidement ses cheveux pour les débarrasser d'une partie de l'eau, puis monte jusqu'au dernier étage. Là, elle frappe à la porte de Timothy. Son cœur bat de plus en plus fort et pas seulement parce qu'elle a monté quatre étages ou couru pour échapper à la pluie. Non, elle va le revoir. Enfin. A présent qu'il est tout proche, elle réalise combien il lui a manqué. Il ne s'est écoulé que quelques semaines, pourtant. A peine un mois. Mais c'est long, un mois loin de lui - surtout un mois à s'imaginer qu'il lui en veut bien trop. Preuve en est, il ne s'est jamais soucié de ce qu'il se passait entre son frère et elle. Pourtant, Riley est incapable de lui en vouloir. Elle excuse toujours tout, à Tim.

Alors, quand il ouvre la porte et qu'elle le voit enfin face à elle, elle oublie tout. Ses doutes et ses questions sont balayés immédiatement. Son coeur est inondé par la joie et elle lui sourit, comme s'ils s'étaient vus la veille. Puis, alors que Zatanna passe le seuil pour lui faire la fête, Riley ne tient plus et va se réfugier dans les bras du jeune homme. Elle a besoin de ce contact physique et, l'espace d'un instant, elle s'imagine lui avouer tout ce qu'elle a sur le cœur. Tout ce qui va mal, toutes ses désillusions et ses craintes. Mais elle garde le silence et préfère plutôt se serrer un peu plus contre lui, avec l'espoir fou que cela suffise à les réconcilier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Emma (aka Mimzikel)
TES DOUBLES : Le vilain Cojo-Jojo
TON AVATAR : Tom Holland
TES CRÉDITS : Mimizikel + Lloyd (ship-sitckers)
TA DISPONIBILITE RP : Indisponible
Nia ✧ Sea, memories and sun (Defi RP)
Cameron ✧ Boire ou conduire, il faut choisir.
Daniel ✧ Friendship never ends
Riley ✧ Please don't go, I love you so
Lawrence ✧ We made the best of what we had
Deborah ✧ It's just another graceless night

Terminés:
1. Deborah
RAGOTS PARTAGÉS : 311
POINTS : 396
ARRIVÉE À TENBY : 15/06/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 21 (10.06)
CÔTÉ COEUR : Romantique et puceau en recherche de son âme soeur. La seule et l'unique.
PROFESSION : Vendeur à la petite épicerie et serveur au café certains soir.
REPUTATION : Le petit Timmy, c'est toujours difficile d'imaginer que c'est un adulte maintenant.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: TIM & RILEY - Please don't go, I love you so Mar 19 Sep - 16:33

Please don't go, I love you so

Riley & Timothy

Riley. Un prénom qui n'inspire que de la préoccupation à Tim en ce moment. Parfois, lorsqu'il se perd dans ses rêveries, il pense à elle et il se demande ce qu'elle est en train de faire. Où elle est et comment elle va. Il s'inquiète qu'elle ait un toit sur sa tête et de l'argent en poche. Et en même temps, il essaie de se convaincre que ce n'est plus son problème. La jeune fille a fait un choix en s'opposant à son avis et en partant dépenser toutes ses économies dans un rêve d'ailleurs, sans aucune responsabilité. Elle est la seule à devoir assumer ses erreurs.
Mais malgré cette déception, il ne lui porte pas moins d'affection. Elle reste sa petite soeur et, tel un grand frère, il ressent le besoin de la guider et de la protéger.
Elle a toujours été plus turbulente et moins facile mais l'orphelin lui avait toujours tout excusé. Il l'avait même défendue lorsqu'elle s'est retrouvé à devoir faire des travaux d'intérêt général après avoir été attrapée pour vol à l'étalage. Elle n'a pas facile. Pas facile d'avoir été arrachée à sa famille pour finir dans un système de foyers. Tim a toujours pensé qu'il fallait y être né et n'avoir connu que ça pour ne pas être rendu fou par ceux-ci. Alors il l'excusait. Parce qu'il avait de la compassion pour cette petite brune jetée dans ce milieu en pleine adolescence, comme on jetterait un pauvre agneau dans la cage d'un lion.
Il a toujours eu foi en la puissance de temps et s'était persuadé qu'avec l'aide de celui-ci, il pourrait la ramener dans le droit chemin. Celui de la raison.
C'est probablement pour ça qu'il a été à ce point déçu lorsqu'elle a tout claqué et qu'elle est partie. Pour Timothy ce voyage était un luxe que les gens de leur espèce ne peuvent pas se permettre. Et même si elle partait pour rendre heureux son frère de sang, le brun n'a pas pu comprendre cette décision.
Dix-huit ans c'est l’âge où on vous met dehors dans les foyers, et c'est un moment où savoir jouer la sécurité est primordiale si on ne veut pas foncer droit dans un mur. Savoir être prudent aves ses choix et ses finances, c'est ce qui sauve la vie d'un enfant perdu.
Il avait tant espéré qu'elle l'ait comprit après avoir témoigné de son propre parcours. Survivre requiert des sacrifices. Lui avait sacrifié son rêve d'études...
Il ne peut pas s'empêcher de la trouver idiote d'avoir pensé qu'elle pourrait faire autrement.
Ce soir il pense encore à elle. Oui, elle lui manque malgré tout. Il revit leurs moments de complicités. Toutes ces soirées passées à glousser sous la couette, quand il allait la rejoindre dans sa chambre ou qu'elle venait la rejoindre dans la sienne et qu'ils se cachaient de leurs tuteurs. Ils se racontaient des blagues jusqu'au creux de la nuit. Parfois ils pleuraient, parce qu'elle avait eu une peine de coeur ou parce que Tim avait du mal avec l'idée de ne jamais avoir pu connaître ses parents. Ils se confiaient l'un à l'autre, unis comme un frère et sa soeur. Inséparables dans cette maison qui n'a jamais été la leur. Inséparables encore lorsque Tim a du trouver son propre toit et dire adieu à leurs quatre cents coups.

Coincé dans son appartement à cause de la pluie, le jeune hyperactif fait travailler ses muscles au sec. Quelques abdos sur son plancher froid, puis quelques pompes et enfin des jumping jacks. Et il recommence jusqu'à sentir son corps brûler. Bouger le soir est primordial pour lui. Après une longue journée de travail à sentir ses muscles se raidir par les positions inconfortables qu'il doit tenir, il est nécessaire de les détendre.
Il arrive à la fin de sa quatrième série de pompes lorsqu'il entend toquer directement à sa porte. Il se relève et regarde celle-ci avec suspicion car personne n'a sonné à son parlophone.. Il est donc étrange que quelqu'un se retrouve à frapper au quatrième étage. "J'arrive." Il lance, curieux.
Attrapant sa serviette posée sur sa commode, il la frotte rapidement contre son visage et ses cheveux en sueur avant d'aller ouvrir.
Il reste figé lorsqu'il découvre sa petite soeur de l'autre côté. Comme une apparition sortie de ses pensées. Cependant il ne s'agit pas d'une apparition. Elle a coupé ses cheveux et il le remarque immédiatement., si il avait du l'inventer, elle aurait encore eu sa longue chevelure qu'il lui connaissait. Il est incrédule et la regarde sans trop savoir quelle émotion ressentir.
Du soulagement de savoir qu'elle est rentrée saine et sauf ? De la colère parce qu'elle ne l'a pas écouté ?
Mais il n'a pas le temps d'être longtemps confus. La petite brune se rue sur lui et le prend dans ses bras sans qu'il n'ait le temps de bouger ou parler.
Il sent son visage froid et humide se presser contre sa clavicule comme si elle y avait trouvé la sérénité et ses mains se referment sur son dos comme si elle avait peur de le perdre.
Elle l'étreint avec affection et Tim peut ressentir à quel point il lui a manqué à elle aussi. Alors il n'hésite plus et referme à son tour ses bras autour d'elle. Il la serre plus fort que ce qu'il pensait. Parce que vraiment, elle lui a manqué et il avait oublié à quel point il est bon de tenir sa petite soeur contre soi.
L'espace de cet instant, il oublie sa déception pour se concentrer sur sa joie de la voir. Il embrasse même vivement le haut de son crâne tout en caressant ses cheveux mouillé d'une main.
Ils restent ainsi quelques secondes, dans le silence le plus complet. Comme deux âmes qui auraient été séparées trop longtemps et qui auraient peur de se perdre à nouveau. Ils profitent de ce réconfort après toutes les tensions qu'ils ont pu avoir.

Brisant finalement leur embrassade, Timothy pose ses mains sur les épaules de Riley pour l'éloigner de lui tout en la regardant.
Elle a changé pendant l'été, il a l'impression qu'elle a encore grandit.
Il aimerait lui faire un compliment, lui glisser un mot gentil. Mais il ne peut cependant pas se voiler la face plus longtemps. Si il est heureux qu'elle soit là, il est également encore aigrit. L'observant toujours, il fait à présent un peu plus attention à son état. La pluie l'a trempé et il finit par remarquer son gros sac d'affaires. Il comprend immédiatement qu'elle est venue ici avec l'espoir d'être abritée ce soir. Tim aurait du s'y attendre. Il le savait qu'elle paierait cette dépense irresponsable. Je te l'avais dis. C'est ce qui lui brûle les lèvres... Mais malgré tout, il ne veut pas la rabaisser dans son erreur. Il soupire en secouant la tête d'un air dépité. "Ok, entre, tu dois être gelée." Il referme alors la porte derrière elle.
Pendant que la jeune fille prend ses marques dans l'appartement, il va mettre de l'eau dans sa bouilloire et l'allume afin de préparer du thé pour réchauffer sa petite soeur. "Pourquoi tu ne m'as pas appelé ? Tu es de retour depuis quand ?" Il la questionne tout en préparant.


_________________

If you shut your eyes and are a lucky one, you may see at times a shapeless pool of lovely pale colours suspended in the darkness; then if you squeeze your eyes tighter, the pool begins to take shape, and the colours become so vivid that with another squeeze they must go on fire.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey + Jean + Eirian + Brianna
TON AVATAR : Natalia Dyer
TES CRÉDITS : Lux Aeterna (avatar) ; ? tumblr (gif profil) ; ? tumblr (gif sign)
TA DISPONIBILITE RP : Disponible
RAGOTS PARTAGÉS : 1830
POINTS : 57
ARRIVÉE À TENBY : 10/12/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans (15 janvier)
CÔTÉ COEUR : célibataire, éprise d'un garçon qui la considère comme sa soeur.
PROFESSION : paumée


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: TIM & RILEY - Please don't go, I love you so Sam 23 Sep - 0:50

Riley se perd un instant dans l'étreinte. Elle se laisse enivrer par le contact avec Tim, sa peau si chaude et ses bras réconfortants. Elle pourrait rester ainsi des heures, et pas seulement parce qu'elle risque de passer un sale moment une fois ces retrouvailles passés. Pourtant, elle espère que cela pourrait suffire à ce qu'ils mettent tout derrière eux, qu'ils oublient les mots durs qu'ils ont pu s'adresser et tous les reproches sur lesquels ils se sont quittés. Elle sait bien, quelque part au fond d'elle, que cela ne suffira pas. Pire encore, que prétendre qu'il n'est rien arrivé risquera de les éloigner plus qu'autre chose. Mais la brune a envie de prétendre, même rien qu'un peu, que tout va bien entre eux, parce que Tim est l'une des personnes les plus importantes dans sa vie, et qu'elle ne s'imagine pas avancer sans lui. Que ferait-elle s'ils ne parvenaient pas à se réconcilier ? Pour l'heure, toutefois, elle oublie ses doutes et ses peurs en se serrant un peu plus contre lui. Comme si sa vie en dépendait. Et  Tim répond comme elle le souhaite, en l'accueillant dans ses bras, contre son torse nu. En embrassant le sommet de son crâne. Pour la première fois depuis des semaines, Riley trouve enfin un peu de sérénité, suffisamment pour fermer les yeux et se laisser aller.

Trop rapidement, toutefois, le jeune homme se détache d'elle. Le retour à la réalité est difficile pour l'Anglaise, qui se sent un peu étourdie de ne plus pouvoir se raccrocher à lui. Pour la première fois depuis qu'il a ouvert la porte, elle prend le temps de le regarder. Il n'a pas changé. Non, en fait, il est encore plus beau que dans ses souvenirs, et le fait qu'il soit torse nu et en sueur trouble un peu trop la brune. Bêtement, elle sourit et s'apprête à lui demander ce qu'il était en train de faire, quand elle est arrivée. Mais le regard de Timothy change soudainement. Il se fait plus froid et, imperceptiblement, l'orphelin s'éloigne. Riley a l'impression qu'on lui serre le cœur un peu trop fort. Elle craint le pire mais s'avère incapable de s'expliquer comme elle l'aurait voulu. A la place, elle doit souffrir le regard sévère de son ami alors qu'il l'invite presque à regret à entrer. La brune, elle, voudrait pourtant juste disparaître. Ou bien, qu'un événement quelconque vienne la sauver de la mise au point qui s'annonce. Tout plutôt que de subir la colère ou, pire, la déception de Tim...

Mais elle prend sur elle et ne s'invente aucune excuse pour filer. De toute façon, elle ne sait pas où aller. Et puis, reporter cette discussion risque surtout de la rendre encore plus difficile. Elle entre donc et se retrouve au niveau de la kitchenette. Elle essaie bien de se faire toute petite, dans un coin, mais il est illusoire d'espérer passer inaperçue dans le petit studio du Lowell. Quand bien même, Zatanna, visiblement heureuse de revoir Riley et s'active à ses pieds, attire plus encore l'attention sur elle. Mais elle fournit aussi une excuse à la principale intéressée qui, trop honteuse, n'arrive pas à affronter le regard de Tim.
Se baisser pour offrir des câlins à la chienne est l'occasion parfaite de s'occuper, alors que Tim s'active dans la cuisine. Elle l'entend verser de l'eau dans la bouilloire, la mettre sur le feu. Puis il finit par parler à nouveau. Riley relève brièvement les yeux vers celui qu'elle aime, comme si elle cherchait à jauger son état d'esprit pour lui fournir la meilleure réponse. Elle aimerait bien que ça soit celle qui le rassurerait, ou même celle qu'il voudrait entendre. Mais c'est une pensée plus égoïste qui la pousse à dire sur un ton léger :

« Oh je viens d'arriver... » Elle caresse un peu plus la chienne, s'offrant ainsi tout le temps nécessaire pour se maudire de lui mentir aussi facilement. « Je voulais te faire la surprise ! » ajoute-t-elle, presque gênée. « Mais j'ai été surprise par la pluie. » qu'elle achève en se relevant, en guise de conclusion.

Elle hausse les épaules et sourit brièvement, puis elle décide de se débarrasser de son sac, qu'elle dépose près de la porte d'entrée. C'est fou comme mentir est une seconde nature, chez elle. Et à chaque fois, elle pourrait trouver des dizaines de bonnes raisons de le faire. Mais elle a à peine lâché ceux-ci qu'elle regrette. Elle a besoin de l'aide de Tim et elle était prête à la lui demander. Elle est même venue pour ça. Mais elle ne supporterait pas de le décevoir plus encore, ou même de l'inquiéter outre mesure. Elle va bien, après tout, et elle est assez grande pour se débrouiller seule. C'est cette volonté obtus de le lui prouver qui la pousse à lâcher :

« T'en fais pas, je ne t'embêterai pas longtemps. Je voulais juste te dire que j'étais revenue. »

Et peut-être que la conversation devrait s'arrêter là, rester superficielle et creuse pour ne surtout pas aborder les sujets qui fâchent. Riley ne se leurre pas vraiment ; bien sûr que Tim ne la laisserait pas filer ainsi. Et puis, comme si elle ne se sentait pas assez pitoyable comme ça, la voici qui frissonne soudainement. Elle frotte rapidement ses mains sur ses bras pour se réchauffer comme elle peut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Emma (aka Mimzikel)
TES DOUBLES : Le vilain Cojo-Jojo
TON AVATAR : Tom Holland
TES CRÉDITS : Mimizikel + Lloyd (ship-sitckers)
TA DISPONIBILITE RP : Indisponible
Nia ✧ Sea, memories and sun (Defi RP)
Cameron ✧ Boire ou conduire, il faut choisir.
Daniel ✧ Friendship never ends
Riley ✧ Please don't go, I love you so
Lawrence ✧ We made the best of what we had
Deborah ✧ It's just another graceless night

Terminés:
1. Deborah
RAGOTS PARTAGÉS : 311
POINTS : 396
ARRIVÉE À TENBY : 15/06/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 21 (10.06)
CÔTÉ COEUR : Romantique et puceau en recherche de son âme soeur. La seule et l'unique.
PROFESSION : Vendeur à la petite épicerie et serveur au café certains soir.
REPUTATION : Le petit Timmy, c'est toujours difficile d'imaginer que c'est un adulte maintenant.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: TIM & RILEY - Please don't go, I love you so Jeu 28 Sep - 21:07

Please don't go, I love you so

Riley & Timothy

De tous les frères et soeurs qu'il a pu avoir dans ses foyers, c'est toujours Riley qu'il a aimé le plus. Ils se sont toujours comprit depuis le premier jour et entre eux ça n'a jamais été compliqué. En tout cas ça ne l'avait jamais été jusqu'à ce qu'elle décide de partir...
Ce jour là, elle lui avait brisé le coeur. Si Tim avait blâmé ça sur la déception causée par son manque de responsabilité, la raison était probablement un peu plus profonde. Elle était partie rendre heureuse son petite frère. Celui avec qui elle partage son sang, un statut que Tim ne pourrait jamais prétendre égaler.
Il ne partage le sang de personne, lui, juste une illusion et son départ n'a pas manqué de le lui rappeler. Sûrement qu'il lui en veut pour ça. Parce que ce jour là il s'est réellement senti comme un garçon sans famille, seul. Bien sûr, il a toujours l'enveloppe scellée, coincée entre deux livres dans sa bibliothèque. Une enveloppe qu'il conserve depuis maintenant 3 ans et qui contient le nom de son oncle. Mais pourquoi voudrait-il connaître l'identité d'un homme qui a préféré le confier a un système rude alors qu'il n'était qu'un nourrisson ? Pour lui cette personne n'existe pas et c'est beaucoup plus simple de penser ainsi.

La sensation de chaleur qui enveloppe son coeur lorsqu'il revoit Riley sur le pas de sa porte, après un silence radio de plusieurs semaine, disparait bien vite. La rancoeur est profondément ancrée en lui et il n'est pas si simple d'ignorer leur querelle et son abandon.
Il la laisse néanmoins entrer et part lui préparer du thé pour la réchauffer. Il pourrait presque palper le malaise de la petite brune alors qu'elle ne trouve pas sa place dans l'appartement. A-t-elle honte ? Si tel est le cas, l'orphelin n'a pas l'intention de changer cette impression. Selon lui, elle mérite de se sentir mal et de s'en vouloir. Cette fois il ne jouera pas le grand frère, toujours prêt à réconforter sa protégée en toutes circonstances et a l'excuser de tout. En tout cas, il essayera. Il préfère la laisser mariner dans ses regrets. Il l'avait prévenue avant qu'elle s'en aille. Il lui avait dit si tu pars tu assumes, ne t'attend pas à ce que j'oublie. Je ne viendrais pas te sortir de la merde. Une parole un peu dure à laquelle il ne se tient finalement qu'à moitié car le voilà déjà occupé à prendre soin d'elle malgré sa détermination à vouloir lui faire regretter.

Sa bouilloire posée sur le feu, il finit par l'interroger quant à son retour. Depuis quand est-elle là ? Il ne pourrait le deviner. Il sait simplement qu'elle a mauvaise allure, mais ça ne pourrait être que les conséquences de la pluie et rien de plus.
Il l'observe d'un regard un peu froid même si il ne peut pas réprimer un sentiment de soulagement à la voir à nouveau là, chez lui en train de caresser sa chienne. Saine et sauf. Une image qui lui avait manqué plus que ce qu'il n'aurait pu le croire. Peut-être qu'il fallait qu'ils se brisent pour qu'il réalise à quel point il a besoin de sa présence. Lui et elle c'était une habitude et la valeur de ces habitudes ont tendance à parfois se faire oublier. Mais il s'en souvient maintenant qu'elle est là. Elle n'est pas acquise, elle n'est pas un luxe. L'avoir est un privilège qu'il a bien cru perdre.
Pourtant il s'efforce de garder ses sourcils froncés, parce qu'il ne veut pas qu'elle voit l'amour qu'il a pour elle dans ses yeux. Elle penserait alors qu'il est finalement simple de recoller les morceaux avec lui et il espère une excuse avant ce stade. Il veut qu'elle fasse un effort, qu'elle cherche son pardon. Même si c'est égoïste de sa part. Elle n'a au fond rien fait de mal réellement. Elle a juste été a l'encontre de son avis.
Riley répond qu'elle vient d'arriver. Qu'elle voulait lui faire la surprise. Comme une douce attention et Tim s'autorise à sourire un peu car il ne peut nier que ça le touche. ll gobe son mensonge sans se poser de questions. Parce qu'il l'a toujours crue et qu'il ne l'a jamais cru capable de lui mentir. "Je suis content que tu sois venue me voir." Il avoue. "J'étais... inquiet." Peut-être ne devrait-il pas être aussi honnête si il veut qu'elle déguste son remord. Mais il n'est pas doué pour le mensonge, et garder un air fâché lui demande déjà beaucoup d'effort. Ce n'est pas dans sa nature de prétendre et il a déjà envie de s'adoucir auprès d'elle.
Echanger des rires lui a manqué, mais il y'a encore du chemin a faire avant qu'ils en arrivent là et se précipiter risquerait de ne pas lui faire apprendre la leçon.

Dans ses vêtements trempés qui lui collent à la peau, il la voit frissonner. Il abandonne alors sa bouilloire pour aller chercher un pull épais dans sa garde-robe ainsi qu'un jogging qu'elle pourra facilement ajuster grâce au noeud de la cordelette. "Tiens, met ça avant d'attraper une pneumonie..." Il dit d'un ton légèrement sermonnant. "Est-ce que tu as un endroit où dormir ce soir ?" Il demande ensuite. Il se doute qu'après être partie comme elle l'a fait, en abandonnant tout derrière elle et en quittant de façon irresponsable son boulot, elle doit se retrouver sans rien à son retour. Je ne viendrais pas te sortir de la merde. Oui, il l'a bien dit et pourtant, il ne pourrait pas se résigner à l'idée de laisser sa petite soeur dormir dehors...

_________________

If you shut your eyes and are a lucky one, you may see at times a shapeless pool of lovely pale colours suspended in the darkness; then if you squeeze your eyes tighter, the pool begins to take shape, and the colours become so vivid that with another squeeze they must go on fire.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: TIM & RILEY - Please don't go, I love you so

Revenir en haut Aller en bas

TIM & RILEY - Please don't go, I love you so

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Residences :: Greenhill Avenue :: 3 Greenhill Avenue-