AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Some unholy war. Daniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : blimey (avat) - tumblr (gifs) - astra (signat) - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 2235
POINTS : 4183
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 20 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et un homme pas de son âge (mais chut)
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille



MessageSujet: Some unholy war. Daniel Dim 17 Sep - 6:33

The man she misses
The man that he longs to be
Now how can he have her heart


L’idée me trotte dans la tête depuis trop longtemps pour que je puisse m’arrêter aussi près du but. L’envie méscine de se battre… Ou pas vraiment… Parce que des combats, nous en avons vécus de nombreux lors de nos entraînements d’escrime et jamais nous n’avons fait semblant de perdre pour donner la victoire à l’autre. Nos combats, ils étaient à la loyale. On se battait avec tout ce qu’on avait et on arrêtait quand l’autre n’en pouvait plus. Alors non, ce n’est pas d’un combat que je veux… C’est simplement faire peur au Granger. Certes, j’avais dit à Timothy que je ne me laisserais plus atteindre par Daniel, que je ne laisserais plus mes larmes couler à cause de lui… J’ai essayé… Aussi fort que j’ai pu, j’ai essayé, mais il a fallu que je retombe sur cette photo de vacances pour que cette idée germe dans mon cerveaeu et qu’elle se transforme en véritable mission.
Je n’ai pas envie de donner rendez-vous au jeune homme - je ne veux pas qu’il ait le temps de se préparer à ce qui l’attend même si les quelques textos que je lui ai envoyé ont pu lui faire comprendre qu’il y a anguille sous roche. Non, je ne lui donne pas rendez-vous. A quoi ça sert ? Nous avons déjà nos rendez-vous quotidiens qu’on le veuille ou non à cause de nos entraînements d’escrime. Alors c’est tout naturellement que je prends le train pour me rendre à Swansea et débuter l’entraînement comme chaque jour de la semaine. Je m’entraîne jusqu’à ce que je remarque le garçon entrer dans la pièce.

Le voir me donne des remords, mais ceux-ci ne durent que quelques secondes : ils s’effacent aussitôt que je le vois en train d’enlacer une escrimeuse de mon équipe. Probablement qu’il ne fait que la saluer d'une étreinte amicale, mais cette vision me suffit pour regagner ma motivation initiale. Il va me le payer. Il va me payer toutes les larmes qu’il a fait couler tout ça parce que j’ai eu le malheur de m’attacher à lui.
Pourquoi y-a-t-il fallu que les choses tournent aussi mal entre nous ? Pourquoi a-t-il réagi de cette façon en préférant qu’on arrête de se voir ? On aurait pu trouver autre chose à faire… Je me mords la lèvre et je termine l’échauffement que j’étais en train de faire avant qu’il n’arrive. Je vais lui laisser le temps de s’entraîner, le temps de transpirer un bon coup avant d’avoir réellement un coup de chaud avec ce que je vais lui annoncer. L’important à présent, c’est de ne pas s’intéresser à lui, de ne pas regarder dans sa direction, de l’éviter soigneusement et surtout, d’attendre encore et encore. Il sait que je veux lui parler, mais il n’a encore aucune idée de ce que je compte lui dire.  

Au bout de vingt minutes, je trouve que l’attente a suffisamment durée et je laisse mon fleuret dans un coin du gymnase avant de m’avancer vers le beau brun et ses partenaires avec lesquels il s’entraîne tranquillement. Je leur adresse un sourire quand j’arrive à leur niveau, mais quand mon regard s’arrête sur Daniel, mon sourire vacille malgré moi. C’est bien plus difficile que ce que je pensais. Je m’éclaircis la gorge, ne tenant pas à ce que ma voix meurt au bout du premier mot et je commence. « Dan. Il faut que je te parle. » Suite logique dans la continuité des messages que je lui ai envoyé quelques jours plus tôt. Dans un réflexe défensif inconscient, je croise les bras contre mon abdomen et je poursuis d’une voix claire qui se veut confiante, sûre d’elle. « Et vu ce que j’ai à te dire, je suppose que tu préféreras que nous parlions en privé. » De quoi commencer à lui donner des frissons.

_________________

 

❝ Did my best to exist just for you ❞

My mind was lost in translation and my heart has become a cold and impassive machine. I won't let you control my feelings anymore and I will no longer do as I am told, I am no longer afraid to walk alone.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1313
POINTS : 3625
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel Mar 19 Sep - 23:34


play a game.
deb & danny


Je n'en reviens pas, mais je l'ai fais. J'ai réfléchi, j'ai pensé aux mots de Tim en me disant que s'il a eu le courage de le dire de la sorte, c'était pour une raison. Mon égo masculin s'en était pris un coup mais oui, j'ai fini par me demander quel genre de mal j'aurais pu causer. J'ai fais les choses à l'envers avec Deborah, l'éloignant alors qu'elle me confiait ses sentiments alors que Lenny, je les connais depuis le début et je suis parti en vacances avec elle. Je comprends, je comprends que le message soit mal perçu. Mais ça s'arrête là. L'espèce de pseudo sermont que j'ai reçu ou les regards que je sens par dessus mon épaule sont inutiles. J'adore vivre à Tenby mais je déteste tellement qu'on se mêle autant de mes affaires. Je n'avais pas passé d'aussi bonnes vacances depuis longtemps, j'ai testé une nouvelle formule et j'ai passé du temps avec une fille qui continue de penser que je suis intelligent et cultivé même si je lui rappelle à longueur de temps qu'elle exagère. Ne pas être seulement une belle gueule ou le Don Juan de service, ça fait du bien de temps en temps.

Deborah m'avait déjà confié son envie de discuter alors que j'étais encore en Grèce. Peu désireux d'avoir une crise face à face ; car j'ai vite deviné ce qu'il se passait en recevant son message pile au moment où je suis en vacances, je n'ai pas donné suite à son message. Je suis rentré tranquillement chez moi et j'ai repris ma vie comme si rien était. Mis à part avoir été à l'université, les habitudes n'ont pas été bouleversées. J'ai rendu visite à des amis, fais la fête, tout ça tout ça. Ca fait peur de voir à quel point ma vie semble s'être rythmée mais je préfère ça plutôt que d'affronter une furie amoureuse en colère. Car je la connais la Weston maintenant et je sais que d'une manière ou d'une autre, je vais finir par regretter mes gestes et mes dires. Il n'y a rien de pire que la vengeance d'une femme qui a été trahie. J'en ai déjà fais les frais et c'est loin d'être drôle.

20 minutes. Les 20 premières minutes de bonheur de la journée. Ayant perdu une des meilleures partenaires du gymnase, je m'en suis improvisé quelques uns avec des connaissances, voir des amis. Entouré d'une belle bande, cela fais un moment qu'on s'entraîne et j'ai l'impression que ça fait des lustres que je ne m'étais plus autant amusé. J'aime la compagnie des femmes, mais j'en oublie que les hommes sont quand même plus facile à vivre. Occupé. répondais-je assez sèchement. Oui j'ai manqué de subtilité, oui je n'ai pas été très gentil mais ça été dans les deux sens. Car ce n'est pas parce que tu as conscience que tu es un c****rd fini que tu aime bien l'entendre de la bouche de quelqu'un d'autre. Je lance un dernier coup fatal avant de bouger mon casque. J'arrive. finis-je par dire, soufflant un coup. La brune ne bougera pas tant que je ne la suivrais pas alors à quoi bon résister. Je la suis jusque dans un coin du bâtiment assez retiré, histoire qu'on soit au calme, comme elle l'a demandé. Écoute, si tu veux me prendre la tête avec ce foutu voyage, pas la peine. Ou alors fais le vite. commençais-je, déjà fatigué. Et si c'est pour pousser une gueulante, pas la peine d'ouvrir la bouche. finis-je par lui dire, m'appuyant contre un mur les bras croisés.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : blimey (avat) - tumblr (gifs) - astra (signat) - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 2235
POINTS : 4183
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 20 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et un homme pas de son âge (mais chut)
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille



MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel Mer 20 Sep - 0:19

The man she misses
The man that he longs to be
Now how can he have her heart


Je m'avance vers Daniel, déterminée et confiante, mais en un mot, le garçon arrive à me faire vaciller. Occupé. Je sens mon coeur tambouriner dans ma cage thoracique puis se serrer et je dois me contrôler pour ne pas me transformer en réelle harpie. J'ai envie de me mettre à hurler, de lui faire comprendre qu'il ne peut pas me parler comme ça, mais à côté, le son de sa voix me manque tellement que je m'estime presque heureuse de pouvoir l'entendre à nouveau. C'est malsain, je m'en rends compte à présent et je réussis à garder mon calme pour lui dire que je souhaite lui parler en privé. Je pourrais faire ma petite blague devant ses amis, mais je refuse de les mêler à notre histoire, surtout cette blonde magnifique aux jambes beaucoup trop longues sur laquelle il a certainement des vues (à moins qu'il ne l'ai déjà mise dans son lit). Il termine son combat et je le vois qui m'accorde enfin un semblant d'attention. J'hésite à l'emmener dans les vestiaires, puis je décide que nous serons plus tranquilles en nous mettant dans un coin du gymnase.
Ca me tord l'estomac d'être aussi proche de lui, ça me rend un peu vaseuse, mais surtout, ça me fait un trou béant dans la poitrine quand je l'entends me parler avec autant de dédain.
Si je n'étais pas maître de mon corps, je le giflerais. Là, je me retiens avec toutes les peines du monde seulement parce que je sais que je vais me venger du mauvais traitement qu'il m'inflige. Quel petit merdeux. Je retiens aussi les larmes qui menacent de couler tant je ne supporte pas cette situation et le fait que nous ne soyons même plus capables d'avoir une simple conversation sans cet air las et ce mépris dans la voix.
Il veut attaquer directement de la manière forte… Soit. Qu'il en soit ainsi. Il va être servi.
« T'en fais pas, je ne suis pas venue pour pousser une gueulante ou pour te saouler avec mes états d'âme. » Crache-je. « J'ai bien compris que tu n'en as rien à foutre de moi et de ce que je pense. » Continue-je, amère. J'ai la gorge serrée, mais je sais que je dois continuer. L'idée d'adoucir les choses ne m'effleure même pas l'esprit.

A présent, il est temps de mettre mon plan à exécution et je bénis le fait que nous soyons à l'escrime pour lui faire ce coup étant donné que grâce à la combinaison, il ne pourra pas savoir si je mens ou pas tant cette dernière est large et me fait gagner en volume. Je n'ai plus qu'une envie : lire la peur dans ses beaux yeux bleus. Voir son petit air perdu et confus. Je me mets bien droite et je vérifie que personne ne peux nous entendre avant de commencer. Ce serait dommage que quelqu'un vienne se mêler à nous pour ce petit spectacle où Daniel tient le rôle principal. Je soupire une grand coup et je le regarde plus sérieusement que jamais. Un regard grave pour lui montrer que je n'ai pas envie de rire et qu'il ne doit surtout pas prendre ce que je vais lui dire à la légère. « Je suis enceinte. » Lâche-je abruptement, pressée de voir le visage du Granger grimacer. « Et avant que tu ne sois vexant et que tu me fasses passer pour une salope, sache que ça ne peut être personne à part toi. » Ajoute-je avant qu'il ne me demande des comptes sur ma vie amoureuse et surtout sur ma vie sexuelle.

_________________

 

❝ Did my best to exist just for you ❞

My mind was lost in translation and my heart has become a cold and impassive machine. I won't let you control my feelings anymore and I will no longer do as I am told, I am no longer afraid to walk alone.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1313
POINTS : 3625
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel Jeu 21 Sep - 22:27


play a game.
deb & danny


Un coin du gymnase. J'étais loin de me douter que ma prochaine discussion avec la jeune femme se déroulerait dans un coin aussi banal. On a vécu tellement de choses ensemble, tellement d'aventures. Pas de prises de tête, de la fête, du sexe et des bons moments. C'est ce que j'aurais pu espérer de mieux en guise de copine, si j'avais même voulu en avoir une. Puis ce qui a de pire est arrivé et au mauvais moment. Et pour une fois que j'ai voulu jouer les gentils, pour une fois que j'ai mis une distance correct entre une fille qui a des sentiments pour moi et moi, je finis par me le prendre dans la figure. C'est toujours pareille avec le sexe féminin de toutes manières ; t'es une chieur si t'as pas assez de respect mais t'es aussi un chieur si t'en a trop. Mon ton est dédaigneux, je crache presque mes mots. Je le regrette presque pendant un moment, en voyant son expression du visage changeante au point d'apercevoir quelques larmes sur les bords de ses yeux. Tout de suite les grands mots. Les gens qui se posent autant en victime m’insupportent et c'est fini, je ne regrette plus rien. Je ne sais pas si c'est de la haine ou simplement de l'indifférence que je perçois quand je me retrouve face à Deb, aussi proche. C'est particulier parce que j'aimerais tellement ne pas le ressentir face à une jeune femme comme elle et pourtant, quand je me rappelle de son dernier discours à mon encontre ou de ses pseudos crises de jalousie avec Lenny, je me dis qu'elle n'était peut-être pas aussi mature que ce que je pensais. C'est décidé. Après cette discussion, je tire un trait sur elle, pour de bon. Et tant pis si je dois perdre la meilleure adversaire d'escrime que j'ai jamais eu. Mais je devais être sûr, histoire de ne pas perdre mon temps. finis-je par lui dire, tournant la tête vers le reste de la salle.

Je suis enceinte. Je me retourne, plante mes yeux dans les siens et attends le moment où elle se met à rigoler, à me dire que c'était simplement un plan foireux, un plan stupide pour se venger, pour me foutre une sacré trouille. Pourtant, elle reste planté là, de marbre et attends une quelconque réaction de ma part. Aucun mots ne sort de ma bouche, aucun mots n'est capable de sortir de ma bouche. Oh dis, tu veux bien arrêter de me faire passer pour le grand méchant loup stp. Je commence à me dire que j'ai réellement bien fais de couper les ponts, vu la manière dont la brune me parle. Elle ne me connaît pas, elle ne me connaît pas assez pour savoir que jamais je n'aurais osé la faire passer pour une salope. Sa vie sexuelle ne me regarde pas mais surtout, je pense qu'elle n'est pas assez stupide pour venir me dire ça sans en être sûre. Puis je réfléchis et j'arrête de prendre toutes ces conneries au sérieux. La Weston se fout de moi, c'est juste clair. Elle cherche à se venger, à me faire payer les crises de larmes qu'elle a du avoir devant des bêtises de films en bouffant tout et n'importe quoi. Sauf qu'il est hors de question que je paie les pots cassés alors que j'avais mis les choses au clair depuis le début. Me détendant un coup, j'explose de rire. Je te pensais tellement plus inventive .. Comme quand tu es désespérer lors d'un combat et que tu tente un dernier coup de génie. dis-je entre deux rires. Je la provoque, je cherche à la vexer. Parce que cette fois, c'est allé trop loin. Les drames de petite fille, très peu pour moi. Je me rapproche, presque menaçant. Grandis un peu. Je t'ai brisé le coeur et quoi, c'est tout ce que tu as trouvé pour te venger ? J'avais tellement plus d'estime pour toi. finis-je par lui dire, tentant de l'achever pour de bon.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : blimey (avat) - tumblr (gifs) - astra (signat) - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 2235
POINTS : 4183
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 20 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et un homme pas de son âge (mais chut)
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille



MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel Ven 22 Sep - 4:23

The man she misses
The man that he longs to be
Now how can he have her heart


Je reste stoïque devant le jeune homme, mais l'opération me demande des efforts surhumains et je dois serrer le poing pour ne pas exploser. Jamais je ne l'aurais cru capable de me sortir de telles expressions, mais jamais je n'aurais cru que nous en viendrions à de tels extrêmes. Alors nous y voilà : je lui balance mon mensonge et j'attends sa réaction avec impatience. Peut-être que je n'aurais pas dû, peut-être que j'aurais dû rester loin de lui et l'ignorer jusqu'à la fin de mes jours ; Mais non, je suis là, devant lui en train de lui mentir en lui faisant croire que j'attends son enfant.
Il me toise de ses grands yeux bleus et il réagit enfin. Et quelle réaction… Daniel se met à rire comme jamais je ne l'ai vu rire de sa vie. Je sens les larmes me monter aux yeux et je me les frotte pour les essuyer avant même qu'elles n'atteignent mes joues. Je l'écoute, tremblante et je sens ma mâchoire se serrer. Comment peut-il réagir de cette façon ? Je déglutis.
Dans le fond, il n'a pas tort. Il voit clair dans mon jeu, mais je refuse de le lui avouer. C'est la preuve qu'il me connait bien, qu'après tout, nous avons vécu suffisamment de choses ensemble pour qu'il sache comment je réagis. Néanmoins… Sa réaction à lui est écoeurante et me pousse même à revoir ma perspective, à repenser les choses, la vie.
Et si j'étais réellement enceinte ? Et si j'attendais réellement l'enfant du Granger ? Il réagirait comme ça. Il se moquerait de moi et me dirait de grandir un peu. Il me dit qu'il avait plus d'estime pour moi… Ses mots sont comme de fines aiguilles qui me transpercent le corps entier encore et encore.
Il rigole de la situation et moi je suis anéantie.
Comment ma vengeance peut-elle se retourner contre moi ? Comment ma vengeance peut-elle me faire plus de mal qu'elle n'en fait à Daniel ? Je ne peux pas en rester là. Je ne peux pas le laisser s'en tirer aussi facilement. Il y a quelques larmes que je n'arrive pas à retenir, mais je viens d'atteindre le point de non retour. En fait, je m'en moque bien qu'il me voit en train de pleurer - peut-être que ça le fera réfléchir et revoir sa position sur la réaction disproportionnée qu'il vient d'avoir.

Hélas, je suis celle qui se prépare à avoir une réaction bien trop disproportionnée, mais je n'arrive pas à me retenir. C'est trop dur. Il doit redescendre sur Terre. J'explose. Mon poing - toujours aussi serré à cause de toute cette crispation qu'il me fait endurer - vient violemment à la rencontre de sa joue et il y a ce temps de battement pendant lequel j'ai l'impression qu'il l'a bien mérité.
« Tu crois que j'ai que ça à faire ? » Que je me mets à hurler et peu importe si les autres escrimeurs se retournent vers nous.  « Tu crois que j'apprécie cette situation ?! » Que je me mets à pleurer, ayant du mal à discerner le vrai du faux tant je me fonds dans le personnage. Je n'avais pas prévu d'aller si loin, mais c'est trop tard pour faire marche arrière.  « Je t'emmerde, Granger. Tu sais quoi ?! Je t'em-merde ! » Je continue de m'époumoner, en crise et je m'écarte de quelques pas, lui tournant le dos, incapable de le regarder ou de croiser son regard.

Non, ce n'est plus un jeu, ce n'est plus juste une vengeance. C'est tous mes espoirs à propos de Daniel qui meurent une nouvelle fois et bordel qu'est-ce que ça fait mal. Dès le tout début, je l'ai idéalisé. J'ai voulu croire qu'il était sincère, qu'il était plus que ce qu'il voulait bien m'offrir. J'ai cru que ça viendrait avec le temps. Je me suis trompée et je crève un peu plus avec mes espoirs et mes illusions. Mais surtout, je croyais qu'il ne pourrait plus m'atteindre et ça, c'était une erreur. La pire de toutes.

_________________

 

❝ Did my best to exist just for you ❞

My mind was lost in translation and my heart has become a cold and impassive machine. I won't let you control my feelings anymore and I will no longer do as I am told, I am no longer afraid to walk alone.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1313
POINTS : 3625
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel Ven 22 Sep - 22:53


play a game.
deb & danny


Je ne peux m'empêcher de douter ? Pourquoi ? Sans raisons particulières, simplement parce que des fois, ce genre de situations arrivent pour de vrai. Je sais que je fais très attention mais je dois avouer, malgré ce sentiment de bien être à l'idée que ça ne le soit jamais, que je me demande encore comment l'idée n'est pas passé par la tête d'une autre, bien avant. Ou même, comment est-ce qu'il y en a pas une qui est réellement ... Il vaut mieux que je m'arrête là, histoire que je puisse rester debout et en place pour faire face à la colère de la jeune femme. Je lis sur son visage l'ampleur de sa colère et de sa déception, le tout à la fois. Je lis sur son visage l'envie et le désespoir de vouloir me détruire, de vouloir me faire souffrir de la même manière que je l'ai fait souffrir. Tu t'attendais à quoi, sérieusement ? me sentais-je obligé de lui demander, alors qu'elle ne bougeait pas. Je me demande à quoi elle pensait quand ce plan lui est venu en tête. Si je ne réfléchissais pas un minimum, j'aurais sûrement paniqué. J'aurais aussi tout envoyé en l'air, histoire de me faire un million de reproches sur la manière dont j'ai géré ma vie sexuelle ces dernières années. Tu voulais peut-être que j'explose de joie et que je te dise qu'on formerait une belle et grande famille. Sauf que nous ne sommes pas dans un de ces films à l'eau de rose où tout va bien. Encore moins dans ce film ou tout le monde est assez naïf pour croire tout et n'importe quoi.

Le coup part assez bien, elle n'y est pas allé de main morte. Même si j'ai déjà reçu bien pire. Sans vouloir utiliser des vieux clichés sexistes, il fallait quand même admettre que la douleur change entre le poing d'un homme sur ta joue et celui d'une femme. A notre âge, en tous cas. Non. Mais tu l'as trouvé. Si la brune pensait que j'allais m'énerver ou quoi que ce soit, c'est raté. Je me redresse et me masse la mâchoire qui me laisse un petit goût de sang dans la bouche. J'ai du me mordre à un endroit. Mais enfin, je n'ai jamais dis ça. Puis contrairement à ce que tu crois, je ne l'apprécie pas non plus. Un coup au visage, des crises de larmes, des crises de nerfs ... Non, je déteste ce genre de situation comme je déteste la voir aussi malheureuse, contrairement à tout ce qu'elle pourrait croire. Je nous avais éloignés pour ne pas lui faire de mal mais j'en ai fais encore plus. Leçon que je retiendrais pour plus tard mais en attendant, me voilà face aux conséquences désastreuses. Je préfère ça, largement. Au diable cette histoire de bébé ou de pseudo famille qu'on aurait pu jouer. Au diable ce stress de savoir si elle me ment ou pas, même si je pars du principe qu'elle tente juste une manipulation. J'ai en face de moi une Deborah qui lui ressemble tellement plus, loin de tous ces manèges et coups bas que les filles adorent se faire entre elles. Allez vas-y, frappe. Je fais un signe à la jeune femme alors que je me prépare mentalement, incapable de savoir si elle va le faire ou quand elle va le faire. On a largement passé le cap du type frappé par une fille et le fait qu'elle s’époumone à travers la salle me laisse indifférent. Les gens auront des histoires à raconter et pour une fois, ce sera intéressant. Allez, FRAPPE ! C'est mieux que toutes les conneries que tu me lâche depuis tout à l'heure. finis-je par crier, un large sourire narquois naissant sur les lèvres.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : blimey (avat) - tumblr (gifs) - astra (signat) - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 2235
POINTS : 4183
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 20 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et un homme pas de son âge (mais chut)
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille



MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel Sam 23 Sep - 6:52

The man she misses
The man that he longs to be
Now how can he have her heart


Je le déteste. Ou du moins, j'essaye de me convaincre que je le déteste. Le simple fait de le voir me fait mal au coeur et même s'il ne fait rien pour, je perds mes moyens dès qu'il se trouve dans la même pièce - ce qui est problématique pour les entrainements d'escrime. Je m'emporte et le fait que le Granger reste calme me fait enrager encore plus. Au final, entre la fureur et les larmes, on pourrait réellement croire que ce sont les hormones qui me font péter un plomb. Ce n'est pas le cas. Malheureusement, je n'ai personne sur qui mettre le blâme et ça, ça me dérange.
Puis, sans que je ne puisse me retenir (par manque d'envie, mais surtout parce que ce n'est même pas envisageable) je viens frapper le brun au visage avec mon poing serré. Je secoue la main endolorie une fois l'action réalisée et je me retourne pour lui tourner le dos.
Je soupire et quand Daniel me demande s'il s'attendait à ce qu'il réagisse en bon enfant, je secoue la tête furtivement. « Je ne suis pas naïve, Dan, je ne m'attendais pas à ça, mais c'est juste qu'on est les deux dans cette merde. J'aurais voulu que tu prennes tes responsabilités. » Lâche-je amèrement avec une pointe de donneuse de leçons. Il va me faire payer sa désinvolture.

J'arrête d'essuyer mes larmes parce que l'action se répète sans cesse tans je n'arrive pas à calmer mes pleurs. Je l'insulte, et son calme devient de plus en plus horripilant. Comment fait-il pour garder son calme alors que je lui dis que je lui enceinte, que je le cogne et que je l'insulte ? Si je ne le connaissais pas, je pourrais croire que Daniel est un saint. Or, je le connais suffisamment bien pour affirmer qu'il n'a strictement rien d'un saint.
Encore plus étrange : l'étudiant m'ordonne de le frapper. Je me retourne pour l'observer, les sourcils froncés. Je l'interroge du regard et en guise de réponse, il continue en me disant de me défouler sur lui, que c'est mieux que toutes les conneries que je lui fait subir depuis tout à l'heure. Je secoue la tête en levant les yeux au ciel, lassée de con comportement. S'il veut un combat, il trouvera un tas d'autres adversaires dans la salle qui sont prêts à s'entraîner avec lui. A quoi bon le frapper ?
Cependant, la mâchoire tremblotante, je me retrouve à ne vouloir plus qu'une chose : le ruer de coups. Peut-être parce qu'il m'y autorise ou peut-être parce que de cette façon, je pourrais relâcher toute la haine que je ressens pour lui, toute cette rage qui me bouffe depuis des semaines. « Pff. J'vais pas te frapper parce que tu me le demandes. Si t'aimes l'auto-flagellation, ce n'est plus mon problème. » Non, c'est celui d'Eleanor Griffiths apparemment. Or, en quelques secondes à peine, je remarque que j'ai parcouru la distance qui nous séparait à vitesse grand V et que je suis en train de lui donner des coups sur le torse. Il est plus grand, mais ça ne m'empêche pas de donner tout ce que j'ai dans les tripes. J'y vais et j'ai l'impression que je pourrais continuer jusqu'à l'épuisement ou alors jusqu'à ce que quelqu'un m'arrête. « Je… Te… Déteste ! » Dis-je haletante à cause de l'effort physique. « J'aurai… Voulu… Ne… Jamais… Coucher… Avec… toi. » C'est mon exutoire en fait. Et c'est vrai que ça fait un bien fou, mais ça, je ne peux pas le lui dire, pas maintenant en tout cas. Alors quand je suis encore plus proche de lui, mes bras s'agrippent à ses épaules tandis que mon genou vient violemment heurter ses parties sensibles. Je le relâche aussitôt, épuisée mais satisfaite. « T'avais raison. C'est mieux comme ça. »


_________________

 

❝ Did my best to exist just for you ❞

My mind was lost in translation and my heart has become a cold and impassive machine. I won't let you control my feelings anymore and I will no longer do as I am told, I am no longer afraid to walk alone.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1313
POINTS : 3625
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel Dim 24 Sep - 0:31


play a game.
deb & danny


Je ne vais pas faire semblant, je n'ai jamais fais semblant. Je n'allais pas lui faire croire que j'allais être ce beau prince sur son cheval blanc qui allait accepter sans aucun soucis la situation qu'il a en face de lui. Pas à mon âge. A mon âge on est stupide, on fait des choses stupides et on en assume les conséquences. On en prend pas les responsabilités. Mais bien sûr que non. Et ne me fais pas croire que tu allais les prendre aussi. Je la vois bien à 18 ans, rentrer chez elle et dire à son père qu'elle est enceinte tandis qu'elle enchaîne avec le fait qu'elle va le garder. La brune peut tenter de me faire croire ce qu'elle veut mais ça, jamais. J'ai 20 ans et un manque total de maturité. Toi, à 18, tu va te précipiter dans un planning familial ou je ne sais quoi pour te bouger ce truc. Alors non, je n'allais pas prendre une quelconque responsabilité et toi non plus. Si Deb veut jouer les donneuses de leçons, j'allais le faire moi aussi. A se voiler la face, à se croire supérieur ou je ne sais quoi, elle en oublie la nature première de l'être humain. L'auto préservation. Il y a des gens comme elle qui n'assume pas ce côté alors que moi, je l'assume complètement. Puis je t'ai dis d'arrêter, je n'y crois toujours pas plus que tout à l'heure. ajoutais-je, un soupçon fatigué par son obstination. Qui en devient même stupide au vu de mes commentaires.

Bien sûr, j'adore me faire taper, c'est le nouveau truc à la mode. criais-je, ironiquement. Parce que tout le monde aime recevoir des coups, se bagarrer avec une personne qu'on apprécie ou qu'on a apprécié. J'ai encore la preuve devant moi que nous deux, ça n'a jamais été une si bonne idée que ça. Deb ne me connaît pas, pas de la même manière que Lenny, que Gwen ou même que Riley. Se contentant des quelques mots échangés, nous n'avons jamais cherché à nous connaître d'avantage. Je suis autant responsable qu'elle pour ça. Défoule toi. Rends moi la monnaie de ma pièce. Et elle ne tarde pas à le faire. Elle se rue sur moi, se défoule contre mon torse. Si les premiers coups sont compliqués à recevoir, je n'ai plus trop de mal à rester en place les secondes qui suivent. Je mets les mains derrière le dos, histoire d'éviter toutes tentations ou tous coups qui pourraient partir sans que j'en ai envie. On est jamais à l'abri de rien avec les réflexes.

Elle continue, se jette dans la fosse, y met toutes ses forces. Je sais bien. dis-je assez bas, espérant qu'elle ne m'entende pas. Je n'arrive pas à prendre son commentaire en compte mais en même temps, il ne me laisse pas totalement indifférent. Je l'ai entendu sortir de la bouche de beaucoup mais il faut croire que de la sienne, c'est plus douloureux que je ne le voudrais. L'erreur n'a pas de plus redoutable ennemie que la liberté. Girardin. Je me souviens de cette partie du livre parce qu'elle m'a beaucoup apprise. Fais autant d'erreurs que tu veux, si tu n'es pas un minimum capable de te pardonner et de reprendre ta vie, tu resteras enfermé dans un cercle vicieux qui te ramènera toujours en arrière. La liberté de choix, la liberté des envies. J'ai décidé de suivre ces deux chemins et d'éviter de piquer des crises comme celle de la Weston. Je n'ai pas le temps d'aller plus loin dans la réflexion ou de lui expliquer quoi que ce soit ; ses mains vont sur mes épaules, son genou dans mes parties. Le coup classique, j'aurais du m'y attendre. Je pensais juste que j'avais été assez sympa pour éviter ce genre de coup foireux. Mais bon, je suppose que je l'ai mérité. Pas cool ma vieille. Les mains posées sur mes parties, je grimace en évitant les cris de douleur. Son coup était assez fort pour bien faire mal, mais je ne sens aucune séquelles particulières en plus. Heureusement. C'est ça que je ... Préférais. Un truc un peu plus mature que je te fais croire des bêtises qui vont te faire flipper. commençais-je, tentant de me récupérer au mieux. Je vais passer le moment le moment où je te fais des excuses et que je te dis que je ne voulais pas te faire de mal. Je ne crois pas au premier, et le mal est fais alors bon. Alors achève moi si t'en as envie, histoire qu'on retourne chacun à nos vies en évitant tous les dégâts possibles. finis-je par lui dire, une mine presque dépitée.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : blimey (avat) - tumblr (gifs) - astra (signat) - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 2235
POINTS : 4183
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 20 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et un homme pas de son âge (mais chut)
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille



MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel Mer 27 Sep - 23:26

The man she misses
The man that he longs to be
Now how can he have her heart


Je veux lui faire croire jusqu'au bout. Je veux qu'il finisse par croire à mon mensonge éhonté. Je veux lui faire peur, faire en sorte qu'il réalise les conséquences possibles de ses actes, de sa désinvolture avec les filles. Les capotes ne sont pas fiables à 100%, c'est bien ça qu'on dit, non ? Alors tout est possible. « Même si je vais avorter, ça s'appelle prendre ses responsabilités. » déclare-je, des sanglots dans la voix... Une pointe moralisatrice en plus. Parce que oui… Si je tombais enceinte, j'irais alors prendre mes dispositions pour m'en débarrasser car comme le souligne le Granger, je suis trop jeune… Sans compter qu'un bébé ne trouve pas sa place dans mon projet tout tracé de gagner autant de médailles olympiques que possible.
Il maintient qu'il ne croit pas à mon histoire et je reste silencieuse pour ne pas en rajouter une couche, d'autant plus que la proposition qu'il me fait, à savoir de me défouler sur lui est terriblement tentante. Si au départ je ne voulais pas m'exécuter, je me retrouve à me jeter sur lui avec une fureur indescriptible. Puis, c'est comme si Daniel tenait à alimenter ma haine en déclamant cette citation que je ne connais pas, mais qui le caractérise si bien. Encore et toujours ces citations… Il est si intelligent en plus d'être si beau… Parce que forcément, je ne suis pas tombée amoureuse d'une coquille vide mais d'un coeur vide. Et qu'est-ce que je le regrette à présent. L'erreur n'a pas de plus redoutable ennemie que la liberté… Ma fureur redouble d'intensité et je lui donne coups sur coups, sans vraiment faire attention où je frappe puis je termine avec le coup de grâce en lui donnant un coup de genou particulièrement bien placé. Voilà où il peut se la mettre sa citation, sa liberté et son ennemie. Pas cool ma vieille. « Je sais. » Dis-je, la voix cassée.  « Je ne vois pas en quoi c'est plus mature… » continue-je doucement. « Je ne te mentais pas… Et je vais faire ce que j'ai à faire. Je voulais t'en parler avant quand même. Peut-être parce que je ne voulais pas être la seule à y penser, la seule à le vivre. » Poursuivis-je dans l'ultime espoir de lui faire croire à cette mascarade. Surtout qu'ironiquement, je n'ai même plus l'impression de lui mentir tant ça me prend aux tripes, tant j'ai l'impression d'être affecté physiquement par ce qu'il s'est passé entre nous. C'est comme s'il avait brisé quelque chose à l'intérieur, comme s'il m'avait transformé. Et c'est certainement le cas. Parce que je n'arrive pas à imaginer comment les choses pourraient redevenir comme avant maintenant que j'ai vécu cette aventure, cette exaltation suivie de cette déception. C'était comme voler, être sur un petit nuage, avant de s'écraser au sol sans rien pour se rattraper, sans rien pour amoindrir la chute. Et je peux revivre l'instant où tout s'est cassé : c'est le moment où, par mégarde, je lui ai dis que je l'aimais. Quelle conne. Mais c'était peut-être pour le mieux.
En soutenant son regard, je lui réponds le plus franchement possible. « Parce que tu crois qu'il n'y a pas eu de dégâts, déjà ? Putain qu'est-ce que j'envie ta nonchalance. » Ca part tout seul. Parce que c'est ça ? Pour lui, il n'y a aucun dégât ? Aucun alors que moi… Je suis une épave depuis quelques semaines. « J'ai envie de t'achever. J'en meurs d'envie. Mais ce que j'ai le plus envie de savoir, ironiquement, c'est ce qui va m'achever moi… » Ma gorge se serre encore un peu si bien que je dois marquer une pause pour pouvoir continuer de parler.« Pourquoi Eleanor ? Tu sais ce qu'elle ressent pour toi et tu es parti avec elle. » Et ça fait mal. « Quand t'as su ce que je ressentais pour toi, tu n'as plus voulu qu'on se voit. » L'estime en prend un coup… L'égo aussi. « Pourquoi ? » Une ultime question pour une ultime conversation.


_________________

 

❝ Did my best to exist just for you ❞

My mind was lost in translation and my heart has become a cold and impassive machine. I won't let you control my feelings anymore and I will no longer do as I am told, I am no longer afraid to walk alone.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel & liam.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Riley, Deb, Lenny, Keelin, Brendan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1313
POINTS : 3625
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt et un ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : littéraire né, escrimeur de talent ... le tout avec un charme de fou. il y a par contre certaines choses qui passent en priorité.
REPUTATION : moi qui le pensais gentil, charmant et gentleman, il faut croire que le fait d'avoir fêter ses 21 ans l'a bien changé. il y a un peu trop de drames autour de lui.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel Sam 30 Sep - 0:58


play a game.
deb & danny


Son obstination est à la fois mignon, drôle ... Mais elle est surtout très fatigante. Je n'ai jamais plongé dans son jeu et je ne le ferais pas, alors j'ai du mal à comprendre pourquoi elle veut aller jusqu'au bout. T'es lourde. finis-je par dire en soufflant, fatigué par son disque rayé qui passe en boucle encore et encore depuis tout à l'heure. Je continue de maintenant de mon avis, histoire qu'elle comprenne que je ne plongerais jamais dans ses bêtises, que je n'y croirais pas. Je la pousse même à me frapper, à me donner des coups histoire qu'elle se défoule, qu'elle élimine toute la haine accumulée contre moi depuis des mois maintenant. Je sors même une citation, ce qui n'a pas l'air de lui plaire. C'est peut-être parce que je lui en sortais souvent, et que ça lui rappelle une relation qui aujourd'hui n'existe plus. J'ai cru que j'aurais du mal à la convaincre, qu'il faudrait que je m'y mette pendant presque une heure pour que la brune daigne enfin réagir à mes remarque. Puis elle le fait enfin. Elle s'avance et se déchaîne sur mon torse. Les premiers coups sont difficiles à encaisser mais quand j'arrive à trouver mon équilibre, c'est plus facile. Le coup que je n'avais pas vu venir, par contre, c'est celui qui arrive directement dans mes parties intimes. Il est parti vite et malheureusement, ça fait mal. Très mal. Je n'ai pas dis que ce le serait forcément. Je n'ai pas le temps d'en dire plus qu'elle repart dans sa lancée avec le pseudo bébé qui n'existe toujours pas. Juste un peu plus que des histoires de fifilles sorties d'un film à l'eau de rose avec une fille qui sort ce seul et unique moyen pour tenter d'effrayer le mec. Bon, ok ... Si après celle là je ne me reprends pas un coup là où je pense, c'est que quelqu'un veille sur moi là haut. Puis ne joue pas les innocentes. Ce n'est pas du tout pour me tenir au courant tu tenais à me dire ces bêtises, tu voulais juste que je flippe. Ca aurait pu marcher. finis-je par lui dire, pensif.

Mais je n'ai jamais dis qu'il n'y en avait pas eu. T'écoute ce que je dis ou tu sélectionne ? lui demandais-je, levant les yeux au ciel. Deb transforme mes mots, mes phrases, histoire qu'elles collent à son scénario en me faisant passer pour un idiot ou pour le méchant de service. L'histoire de la nonchalance, par contre est un autre point que je ne pourrais nier. J'ai tellement l'air de m'en foutre que je m'en convaincs presque. Je tourne la tête à sa dernière phrase, curieux de savoir ce qui pourrait bien lui faire encore plus de mal. J'attends, penchant la tête de la même manière qu'un chat. Puis on y arrive à ce douloureux moment qui nous ramène toujours à Lenny. Pour des filles qui se détestent, je n'en ai jamais vu qui parlent autant l'une de l'autre. Ou qui fait tellement attention à ce que fais l'autre. Sérieusement. Ce n'est pas dans un soupir que ça sort, mais plus dans un élan de préservation. Ce voyage n'était pas prévu. Elle m'a appelée un jour, totalement désespérée et tu connais mes réactions .. J'ai vu grand et voilà. Je souris à moitié, amusé par un trop plein que j'ai face à tous mes problèmes. La fuite étant ma solution préférée, je me suis dis que j'allais pour une fois la partagée. Je sens que je dois rien à la Weston, encore moins d'explications sur la nature de ma relation avec la blonde et pourtant, je continue. Comme si c'était mon moyen de me faire pardonner alors qu'au fond, je suis presque sûr que l'effet sera contraire. Et soit Lenny est une très très bonne actrice. commençais-je en réfléchissant. Soit elle n'attend réellement rien de moi. Elle n'attend pas une relation de couple, elle n'attend pas des attentions de ma part .. Elle me connaît, qualités comme défauts et fais avec. On est comme des meilleurs potes. Avec un petit plus survenu pendant les vacances. Ca sonne comme un reproche plus que ce que je voudrais, comme si je cherchais à faire comprendre à la jeune femme qu'elle n'ait pas réellement tenté de me connaître ou qu'elle n'ait simplement pas voulu voir le vrai Danny, celui qui n'est pas toujours bon. C'est pour ça que c'est facile. finis-je par lui dire, baissant la tête. Maintenant c'est bon. On a fini. dis-je en me redressant, histoire qu'on en rajoute pas.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    he was so afraid to be human
    ⊹ there are things that I canna tell you, at least not yet. and I'll ask nothing of ye that ye canna give me. but what I would ask of ye. when you do tell me something, let it be the truth. And I'll promise ye the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : blimey (avat) - tumblr (gifs) - astra (signat) - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 2235
POINTS : 4183
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 20 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et un homme pas de son âge (mais chut)
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille



MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel Mar 3 Oct - 23:45

The man she misses
The man that he longs to be
Now how can he have her heart


Oui, peut-être que je sélectionne en fait, ou alors que je ne comprends pas. C'est l'effet qu'il a sur moi, Daniel : il me transforme, il me fait perdre tous mes repères, il me fait péter un plomb parce que je ne sais plus évaluer ce qui est juste et ce qui ne l'est pas. Je ne sais plus faire la part des choses tant je sens mon coeur imploser dans ma poitrine et me détruire un peu plus à chaque fois. J'ai envie de le haïr, j'ai envie de le détester de toutes mes tripes et quelquefois, j'arrive même à me convaincre que c'est le cas. Hélas, je ne serais pas aussi perdue si ce n'était que de la haine que je ressens. Non, je n'aurais pas aussi mal, je n'aurais pas envie de m'effondrer en lui pleurant que je peux faire mieux, que je peux être celle qu'il veut. Non… Je dois le détester. Il le faut. C'est le seul moyen d'avancer, non ? Ca ou l'oublier. Oui, on dit que le contraire de l'amour c'est l'indifférence. Mais est-ce que je serais un jour indifférente à Daniel Granger ? Pour le moment, une telle chose ne me paraît même pas envisageable. Alors sans plus de cérémonie, j'enfonce le couteau un peu plus profond dans la plaie et je lui demande pourquoi Lenny ? Qu'est-ce qu'elle a de si spécial qui fait qu'il l'a emmené en Grèce alors que moi, il a préféré m'évincer de sa vie.

Non clairement, l'indifférence, très peu pour moi…

Et il répond à ma requête et il m'avoue les raisons de ce voyage. Il me brise un peu plus, mais je suis incapable de l'exprimer. Je reste debout devant lui et je le regarde pendant qu'il décrit Lenny comme sa meilleure amie. Ouch. Si j'avais une bassine à proximité, probablement que je m'en serais servi pour régurgiter toute cette bile qu'il fait remonter avec ses mots.
Oui, je me sens nauséeuse et je déteste ça. Jamais j'aurais pu penser ressentir une douleur aussi physique pour quelque chose qui en réalité n'est qu'émotionnel. Le corps humain est mal foutu. Vraiment mal foutu.
Le plus douloureux c'est cette impression d'avoir fait exactement les mêmes choses, mais de ne pas avoir eu les même privilèges qu'Eleanor. Moi aussi je faisais avec ses qualités et ses défauts. Je ris jaune.
« Tu te trompes si tu crois qu'elle n'attend rien. Cette fille est dingue de toi depuis tellement longtemps… » Que je dis en levant les yeux au ciel, puis dans un dernier souffle, je poursuis avec des paroles qui ne sont pas tendres du tout.  « Si je me suis intéressée à toi au début, c'était uniquement pour la faire enrager. Et ça fonctionnait à merveille. » Quelle connerie d'être tombée amoureuse. « Enfin bon… L'arroseur arrosé, comme on dit… » Soupire-je. Je le regarde se redresser avec un pincement au coeur et enfin Daniel annonce que nous en avons terminé. Je suppose qu'il a raison. Je n'ai plus aucun coups à donner de toute façon (littéralement ou métaphoriquement) et je ne vois plus l'intérêt de continuer cette conversation. J'ai assez souffert ce soir… Je me suis suffisamment ridiculisée devant tout le monde alors oui. C'est fini. « Ouais. On a fini. » Avoue-je d'une voix blanche avant de passer devant lui et de tracer mon chemin jusqu'au vestiaire. Dans cet état, impossible de reprendre l'entraînement. Dans cet état, je n'ai envie que d'une chose :rentrer chez moi. J'ai envie de croire à ces paroles, envie de croire que c'est terminé, que je n'aurai plus affaire à lui, que je ne penserai plus à lui… Mais je sais que c'est une illusion.

_________________

 

❝ Did my best to exist just for you ❞

My mind was lost in translation and my heart has become a cold and impassive machine. I won't let you control my feelings anymore and I will no longer do as I am told, I am no longer afraid to walk alone.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Some unholy war. Daniel

Revenir en haut Aller en bas

Some unholy war. Daniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-