AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

It's a full meltdown. Dylana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: It's a full meltdown. Dylana Mer 6 Sep - 18:04


Yevgeniya n'est pas une grande dormeuse et bien souvent le moindre bruit est susceptible de la réveiller. C'est pourquoi elle est heureuse que Trystan soit au travail quand elle rentre elle-même du sien. Pas à entendre son réveil, l'eau de la douche ou encore le boucan de la machine à café. Rien d'autre qu'un silence apaisant rythmé par le bruit des vagues qui s'échouent sur le rivage non loin. Jamais la Russe n'aurait pensé vivre dans une maison au bord de l'eau… Pourtant, la voilà, à partager l'adresse du Meylir et à apprécier l'air iodé plus que prévu.
Hélas, quelqu'un ne semble pas d'humeur à vouloir laisser la jeune femme dormir puisque la sonnette retentit à plusieurs reprises, laissant Yevgeniya avec un oreiller sur la tête tout en espérant que l'invité surprise s'en aille. L'espoir fait vivre, bien sûr et elle se rend compte que son voeu ne risque pas d'être exaucés car les coups de sonnettes sont suivis par des tambourinements à la porte. Elle peste. Elle n'a jamais été quelqu'un du matin et elle a toujours détesté ouvrir les yeux avant que les aiguilles de l'horloge ne pointent un chiffre à deux numéros. Elle ne prend pas la peine de se changer et reste donc dans son mini short qui lui sert de pyjama. En ce qui concerne son t-shirt, elle porte un haut à l'effigie d'un groupe de rock quelconque qu'elle n'écoute même pas et dans lequel elle nage complétement. Certainement qu'elle l'a pris à son frère aîné. Pas le temps non plus de se regarder dans le miroir pour arranger ses cheveux ébouriffés. Ce qu'elle souhaite plus que tout, c'est se débarrasser de cet individu pour retourner se coucher au plus vite et enfin avoir les heures de sommeil dont elle a besoin. C'est peine perdue, mais ça, elle ne le sait pas encore tout à fait. Elle arrive enfin vers la porte et l'ouvre plus brutalement que prévu, sa force soudaine venant sans doute de cet agacement.

C'est une femme qui lui fait face : brune aux yeux foncés, à peu près du même âge qu'elle… Jolie, en somme, mais ça ne l'avance pas plus sur son identité. Car pour sûr, il ne s'agit pas d'une de ses connaissances et jusque là, elle n'a pas vu grand monde dans l'entourage de son colocataire. Se pourrait-il que cette jeune femme connaisse le pêcheur ? Yevgenyia ne sait pas ce qu'elle préfère entendre, en fait, parce que dans son état, seul son sommeil lui importe. « C'est pourquoi ? » Lâche-t-elle finalement pour crever l'abcès et pour savoir à quoi s'attendre lors des prochaines minutes. Elle ne s'excuse pas pour sa tenue ou pour sa présentation d'une manière générale… Elle sort du lit et ça se voit clairement sur son visage. Elle a même la trace de l'oreiller sur la joue, alors à quoi bon faire semblant ? Et puis, que dire de ces cernes qui entourent ses yeux et qui lui donnent quelques années de plus… Elle ne s'encombre pas non plus avec des formules de politesse : Yevgeniya n'est pas de ces femmes élégantes ou apprêtées et elle assume. Quoi que… La nuit, elle n'a pas vraiment le choix, mais elle est payée pour ça alors elle fait un effort tandis que là… Elle se réveille et elle n'a même pas bu un café pour pouvoir raisonner correctement. Elle observe un peu plus l'intruse et elle remarque que la visiteuse n'a pas de prospectus, alors elle se dit que ce n'est pas une vendeuse quelconque et ça, c'est un bon point, mais au cas où, la Vassilievitch préfère mettre les choses au clair. « C'est pas la peine d'essayer de me vendre quoi que ce soit. » Poursuit-elle, une pointe d'amertume dans la voix.

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Noah.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1).
RAGOTS PARTAGÉS : 278
POINTS : 984
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Elle a retrouvé son amour de jeunesse.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana Jeu 7 Sep - 18:19


A un moment donné, il fallait bien cesser de fuir et briser la glace. Les premières retrouvailles avec Trystan s’annonçaient houleuses, cependant Dylana était revenue à Tenby pour renouer avec sa famille du coin et la personne en tête de liste était évidemment son frère. Enfants, ils n’avaient jamais été liés comme les deux doigts de la main, mais depuis la mort de leur père – et donc de leurs deux parents –, son aîné avait dû la prendre à sa charge et les deux jeunes adultes s’étaient rapprochés jusqu’au départ de Dylana pour l’étranger. Elle avait enfin pu fuir l’entreprise familiale et le destin ennuyeux qui l’attendait dans cette localité désertique. L’héritage de papa et maman entre les mains pour faire de grandes études, la jolie brune s’était découvert une passion pour la grande vie et les voyages. Au diable les syllabus et autres bouquins rasoirs… et plus d’argent pour se payer l’université au bout de quelques mois. Embarrassée, elle n’était que rarement revenue à Tenby, noyant le poisson – le comble dans une famille de marins. Son frère trimait et elle avait tout gaspillé. Dylana avait fini par perdre des gens dans son entourage, de ceux uniquement intéressés par l’appât du gain, elle avait très vite ouvert les yeux sur la nature humaine. Trop tard tout de même. Tous ne l’avaient pas lâchées sous prétexte qu’elle n’avait plus d’argent mais beaucoup. La brune s’était ensuite résolue à des études limitées pour dire de se débrouiller. Après ces quelques années, elle était enfin rentrée pour de bon.

De bon matin, Dylana arriva aux abords du port afin de ne pas louper son frère. Il était temps de l’affronter. Elle avait néanmoins oublié qu’il était encore plus matinal pour partir pêcher et ne se doutait pas de son absence. C’est pourquoi, elle sonna plusieurs fois à la porte songeant qu’il avait plus de mal à se réveiller qu’elle ne le pensait. Au bout de quelques minutes, une femme vint lui ouvrir. Visiblement, vu sa tête dépareillée, elle sortait tout juste du lit. La petite amie de Trystan peut-être ? Une conquête ? Autre chose ? Peu importe, il n’avait jamais été très bavard, encore moins sur sa vie personnelle. A vrai dire, la jolie brune n’avait pas envie de connaître tous les détails de sa vie sexuelle et, de toute façon, les rares fois où ils se parlaient, ils s’emportaient toujours sur des sujets conflictuels, et n’abordaient pas des confidences fraternelles. La jeune femme en face de Dylana ne lui donna pas vraiment le temps de répondre sur la raison de sa venue qu’elle enchaîna aussitôt en la dissuadant de lui vendre quoique ce soit. « J’ai vraiment la tête d’une vendeuse ? Les mains vides, ça fait très convaincant. » Répondit la Meylir en souriant. Le quiproquo de l’inconnue l’amusa un moment mais elle se doutait qu’elle ne devait pas s’attarder sous peine de voir la porte lui claquer au nez, alors elle enchaîna directement par le véritable motif de sa venue. « C’est pour Trystan. Avec lui, on a intérêt à venir aux aurores. » Au moins, Dylana saurait de suite ce qu’il en était.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana Dim 10 Sep - 5:10

Elle est fatiguée, Yevgeniya. Elle ne sait pas comment réagir face à cette intruse et cette dernière doit s'en rendre compte car elle se met à sourire quand la Russe suppose qu'elle vient faire du démarchage ou de la vente. Elle se trompe, paraît-il, mais elle n'en sait toujours pas plus sur l'identité de la brune. L'artiste hausse les épaules, ne sachant plus quoi lui inventer comme profession et finalement, la brune avoue être là pour le beau Trystan. Oh, elle comprend mieux. Elle ouvre la porte un peu plus largement et se fait un peu moins agressive. Pour sûr, son colocataire n'aimerait pas si elle se mettait à agresser ses proches - déjà qu'il ne semble pas en avoir énormément…
« Je vois. » Dit-elle posément tout en faisant un rapide calcul mental pour savoir dans combien de temps le Meylir risque de rentrer. « Il n'est pas là pour le moment. » Continue-t-elle tout en méditant sur la marche à suivre. Doit-elle la faire entrer et lui proposer d'attendre à l'intérieur tout en lui offrant un café ? Elle hésite. Ce qu'elle veut par dessus tout, c'est aller se recoucher, mais elle a peur que l'amie de Trystan ne revienne toquer dans quelques heures et qu'elle le loupe une nouvelle fois. « Il risque de repasser par là dans environ une demie heure, mais je ne peux rien garantir. » La blonde se surprend d'ailleurs à connaître l'emploi du temps de son colocataire sur le bout des doigts, bien que ce dernier soit souvent chamboulé par la météo. Parfois, la mer n'est pas bonne alors il rentre un peu plus tôt, et dans ces cas-là, il ne fait pas bon d'être dans les parages tant le brun est morose. « En général il revient faire le plein de café avant de repartir préparer ses poissons. » Il les prépare dans la chambre froide qu'ils partagent alors forcément, elle sait les heures pendant lesquelles elle doit éviter de s'y rendre. Après la préparation des poissons, il file au marché pour les vendre et enfin il rentre à la maison pour se reposer avant de reprendre l'après-midi avec les balades des touristes. Est-ce qu'elle sait tout ça, la femme qui se tient devant elle ? Elle ne saurait le dire, cela dit, elle sait que le marin est toujours levé aux aurores, alors certainement qu'elle en connaît un paquet sur lui.

« Tu veux entrer et prendre un café en l'attendant ? » Propose-t-elle finalement pour que la jeune femme ne loupe pas Trystan une nouvelle fois. « Je suis Ivy, en fait. » Elle se présente, se moquant toujours de sa tenue ou de sa coiffure qui traduisent son état encore endormi. Puis, pour la première fois, la Russe esquisse un sourire à la demoiselle qui lui fait fasse, un sourire, qui en plus, semble sincère, un peu comme si son envie d'aller se recoucher la quittait petit à petit et comme si l'idée de boire un café n'était pas si désastreuse. Après tout, si cette femme est une connaissance de Trystan, elle en apprendra peut-être un peu plus sur son colocataire qui reste si mystérieux malgré les mois de colocation qui se succèdent.

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Noah.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1).
RAGOTS PARTAGÉS : 278
POINTS : 984
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Elle a retrouvé son amour de jeunesse.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana Mar 12 Sep - 16:08


Très vite, Dylana apprit que son frère n’était pas là. Ainsi, Trystan partait encore plus tôt qu’elle ne l’avait supposé. Alors qu’elle pensait que la jeune femme en face d’elle allait l’expédier après cette information, l’inconnue lui proposa au contraire de rester en attendant l’arrivée du pêcheur. La blonde, qui semblait bien connaître l’emploi du temps de Trystan, estimait qu’il reviendrait environ une demi-heure plus tard alors pourquoi ne pas patienter ? Dylana n’avait pas très envie de repasser plusieurs fois sur une même semaine si elle le ratait aujourd’hui, c’est pourquoi elle accepta de s’éterniser jusqu’à son retour, pour autant qu’il ne prenne pas trop de temps non plus. « Volontiers » Acquiesça-t-elle lorsque son hôtesse lui proposa également un café. « Enfin, je ne veux pas te déranger non plus, je me rends bien compte de l’heure indécente qu’il est. Je ne m’attendais pas à ce que quelqu’un d’autre soit chez lui en fait. » Expliqua-t-elle brièvement en guise de demi-excuse. Dylana n’en faisait qu’à sa tête en général, elle n’en était pour autant pas grossière avec les gens. Elle-même aurait détesté qu’on vienne la réveiller et qu’en plus la raison de la visite ne l’aurait même pas concernée. Pourtant, la blonde ne l’avait pas expédiée pour autant et la brune s’installa à la petite table dans la cuisine tandis que l’inconnue se présenta sous le nom d’Ivy et entreprit de préparer le café. « Et moi, Dylana. » C’était plus sympathique de mettre un nom sur un visage. Ni l’une ni l’autre ne semblait connaître le lien qui les reliait exactement à Trystan. Rien d’étonnant. Dylana n’était plus très proche de son frère et donc ignorait à peu près tout de sa vie personnelle. De plus, ils ne se voyaient pas suffisamment souvent pour que les gens la reconnaissent en tant que sa frangine. Ivy lui adressa un sourire que la brune lui rendit. Histoire de ne pas attendre dans le silence, la Meylir s’interrogea alors sur l’aisance avec laquelle la jeune femme agissait chez Trystan. « Tu vis ici ? » La question restait assez évasive pour inviter à une réponse positive ou négative sans exiger plus de détails. Enfin, son humeur légère rattrapa bien vite le sérieux de la situation qui s’était installé depuis qu’elle était entrée. « On dirait une Mrs Lloyd, nouvelle génération. Elle passe son temps à poser ce genre de questions. Je ne sais pas si tu y as eu droit. » Lâcha-t-elle en souriant de plus belle. Une fois son café entre les mains, Dylana but une gorgée pour se réchauffer et entoura ses mains autour de la tasse. Les matinées à Tenby étaient fraîches, plus particulièrement près du port à cause du vent marin. « En tout cas, la température glaciale de cette ville n’a pas changé. »

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana Ven 15 Sep - 5:29

Oui, proposer un café est la bonne chose à faire, Yevgeniya s'en rend compte et elle est presque fière d'elle d'être aussi courtoise et aussi avenante. D'habitude, elle n'est pas malpolie, mais il lui manque quand même quelques règles basiques concernant le savoir-vivre. L'inconnue lui dit qu'elle n'est pas obligée de se démener autant, en bref, qu'elle peut aller se recoucher, mais le fait est qu'elle n'a pas envie que la jeune brune revienne encore et encore frapper à la porte, risquant de perturber toutes ses cycles de sommeil. Elle prend sur elle pour aujourd'hui et avec un peu de chance, elle sera libre de dormir les prochains jours. « Non pas de problème… J'irai me recoucher après, ce n'est pas grave. En fait, je travaille de nuit, donc je suis rentrée il y a peu. » Avoue-t-elle pour qu'elle comprenne la situation. Qui sait, comme ça, elle y réfléchira à deux-fois avant de revenir chercher Trystan à cette heure là. Le café est en train de couler dans la cafetière et la brunette se présente alors sous le prénom de Dylana. Un prénom qui ne lui évoque rien, malgré le fait qu'elle semble connaître Trystan. Peut-être une conquête qui cherche à raviver une flamme ? Ce ne serait tout de même pas son ex-fiancée ? Parce que même si le jeune homme ne lui a jamais parlé clairement de cette ex, la Russe en a bien évidemment entendu parlé par Ainhoa qui se trouve être sa meilleure amie et la cousine de Trystan. Un bel avantage pour en apprendre un peu sur son colocataire.
La blonde est un peu surprise par la question suivante de Dylana, mais elle y répond avec le sourire alors qu'elle verse le café dans les mugs et qu'elle l'invite à entrer dans le salon. « Hm oui, je vis ici. » dit-elle un peu amusée par la situation, surtout maintenant qu'elles se retrouvent dans la pièce où traine quelques dizaines de toiles qu'elle a peinte ces derniers mois. « C'est assez récent… Ca fait environ sept mois que je vis là. Mais Trystan n'est pas très bavard donc je suppose que c'est normal qu'il n'en parle pas. » Dit-elle en s'installant sur le canapé. « Tu parles ! Tu n'es en rien une Mrs Lloyd. J'étais chez elle depuis même pas deux minutes qu'elle m'interrogeait déjà sur ma vie sentimentale. » Rigole-t-elle en levant les yeux au ciel.

Yevgeniya n'avait aucun mal à mentir à Mrs Lloyd. En fait, elle n'a aucun mal à mentir à personne. Elle maîtrise le mensonge… Un outil indispensable quand on exerce un métier comme le sien. Cela dit, elle ne peut qu'éclater de rire lorsque la demoiselle en face d'elle lui dit qu'il fait froid ici. « Température glaciale ? Tu me fais marcher ? » Commence-t-elle. « J'ai toujours vécu au Pays de Galles, mais ma famille vient de Russie donc j'y vais assez souvent. Moscou sous -35°C en Janvier, ça c'est une température glaciale. » Qu'elle continue en souriant. Elle, elle n'est pas sensible au froid et ça ne la dérange pas de rester dans des environnements froids - ce qui l'arrange grandement lorsqu'elle a des contrats pour des sculptures de glace. « Mais j'en déduis que tu n'es pas de Tenby ? Ou alors que ça faisait longtemps que tu n'étais pas passée par là ?  »

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Noah.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1).
RAGOTS PARTAGÉS : 278
POINTS : 984
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Elle a retrouvé son amour de jeunesse.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana Ven 15 Sep - 12:55


Ivy ne revint pas sur sa proposition. Elle apprit à Dylana qu’elle travaillait de nuit et qu’elle venait de se coucher donc son cycle de sommeil n’avait pas vraiment débuté. La Meylir aurait probablement dérangé davantage la blonde si elle était venue plus tard. En même temps, elle ne s’était pas spécialement attendue à trouver quelqu’un chez Trystan tout court mais comme ils ne se parlaient plus trop, c’était arrivé. Elle n’avait pas non plus prévenu qu’elle débarquerait chez lui, voulant garder l’effet de surprise. Le regard de Dylana se posa un instant sur Ivy. Elle ne l’enviait pas de travailler de nuit et se demanda un instant en quoi son job consistait, mais elle se garda bien de poser la question. Elle n’était pas ici pour mener un interrogatoire intensif sur celle qui était présente chez son frère. La brune demanda simplement à Ivy si elle vivait ici, question légitime afin de savoir si elle pouvait tomber sur elle dans le cas où elle viendrait une autre fois. Les deux filles s’installèrent dans le salon, tandis que la blonde lui expliqua qu’elle avait emménagé chez Trystan depuis quelques mois. Dylana esquissa un nouveau sourire, typique de son frère d’être taiseux. « C’est sûr qu’il a toujours été assez secret. Même quand on vit sous le même toit que lui, ce n’est pas une garantie d’en savoir beaucoup plus. » Cette phrase à elle seule démontrait le lien plus fort et plus ancien qui les avait uni, puisque la brune semblait parfaitement familiarisée sur le sujet. Elle n’en dit pourtant pas plus pour le moment et s’amusa du portrait plus exact que dressait Ivy à propos de cette chère Mrs Lloyd. « Elle n’est pas méchante mais elle cherche vraiment n’importe quel ragot à se mettre sous la dent. »

Un frisson parcourut la brune qui attrapa sa tasse de café et la tint de façon à se réchauffer les mains. Dylana commenta le temps glacial de Tenby et se retrouva plus ou moins remise en place par Ivy qui lui expliqua qu’elle avait des origines russes et que lorsqu’elle rendait visite à sa famille moscovite, elle se retrouvait avec des températures de -35°C. Effectivement, la différence était vertigineuse. « Oula, c’est sûr que ça doit être assez proche de l’été pour toi ici en comparaison. Je me transformerais en statue de glace avec des températures aussi basses ! On est frileuse ou on ne l’est pas… C’est peut-être une question d’habitude. » Répondit Dylana, impressionnée par la résistance au froid de son hôtesse. Après, la brune avait grandi à Tenby et elle avait été accoutumée aux températures basses de la mer, quand son père l’emmenait parfois avec elle sur son bateau de pêche, lorsqu’elle était jeune ado, mais depuis lors, elle avait vécu plusieurs années dans un pays aux températures plus chaudes. Il lui fallait un temps de réadaptation, à tel point qu’Ivy supposa qu’elle n’était pas de Tenby ou qu’elle n’y avait pas mis les pieds depuis longtemps. « Oh si, j’ai grandi ici, j’y suis même née… » Dylana repensa à quelques bons souvenirs et d’autres moins bons, effleurée par une mélancolie passagère. Elle chassa néanmoins les images dans sa tête et continua de répondre à la blonde. « Mais oui, je ne suis pas revenue depuis un bon moment. » Son regard s’attarda un instant sur les toiles qui inondaient le salon. La brune devinait que son frère ne s’était pas soudain découvert un réel talent d’artiste, du moins pas aussi bon en quelques années seulement, alors elle en déduit qu’il s’agissait plus probablement de celles d’Ivy. « C’est toi qui as peint tout ça ? Tu es vraiment douée. » Ses peintures mettaient de la vie chez son frère. Si la blonde vivait chez lui depuis autant de temps (un exploit, on pouvait le dire), était-elle en couple avec lui ou juste une colocataire avec laquelle il s’entendait bien ? Dylana était certaine que la réponse lui serait donnée avant d’avoir quitté les lieux. Après tout, elle non plus n’avait toujours pas révélé qui elle était, plus par réserve que par crainte. Son frère avait-il parlé d’elle ? Probablement pas, ce n’était pas dans sa nature.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana Sam 16 Sep - 6:49

Plus elles parlent ensemble et plus Yevgeniya se demande qui est l'inconnue qu'elle vient d'accueillir chez elle. Ok, elle s'appelle Dylana et ok, elle connait Trystan… Mais cela ne l'aide pas plus pour savoir ce qu'elle vient faire ici. Car elle a beau chercher au fin fond de sa mémoire, elle ne croit pas que son colocataire lui ait parlé d'une certaine Dylana. Pour sûr elle lui posera la question plus tard. « Oui, c'est vrai qu'elle n'a pas l'air méchante. Et puis elle offre des gâteaux alors je ne risque pas de me plaindre. » qu'elle avoue avec une pointe d'humour. En vrai, la Russe avait apprécié son entrevue chez la Lloyd, même si elle avait dû passer le plus clair de son temps à tisser un mensonge digne de ce nom pour ne pas éveiller de soupçons au sujet de son travail ou de sa famille restée à Swansea. Les Vassilievitch, clairement des gens à ne pas fréquenter.
Yevgeniya finit par expliquer à la jeune brune qu'elle connaît des températures bien moins clémentes que celles de Tenby et la jeune femme comprend alors pourquoi Ivy n'est pas sensible au froid - du moins, pas encore. Elle sourit à la comparaison avec la statue de glace et bientôt, elle enchaîne en lui demandant si elle est nouvelle dans les environs. Ladite Dylana se trouve en fait être native de la petite bourgade et la blonde hoche la tête en l'entendant expliquer qu'elle n'était pas revenue depuis un moment. Serait-ce le retour de l'enfant prodigue ?
Si c'est une amie de longue date qui n'est pas souvent dans les parages, c'est normal que Trystan ne l'ai jamais mentionné. Il n'y a rien d'inquiétant à cela.

« En effet, ce sont mes peintures. Au grand désespoir de Trystan. Je crois que j'ai un peu trop tendance à bousculer ses habitudes et sa décoration, surtout. » Elle se met à rigoler, en se souvenant de l'exaspération du jeune homme lorsqu'il rentre et qu'une odeur de peinture fraiche flotte dans les airs - sans compter qu'elle monopolise carrément cette pièce commune avec son chevalet et toutes ses toiles qui n'ont pas encore trouvé preneur. Parfois, Yevgeniya se dit qu'elle devrait les entreposer dans un garage pour ne pas les laisser trainer, mais elle sait à quel point l'humidité n'est pas recommandée pour les tableaux. Tant pis si le Meylir n'est pas content avec la décoration actuelle de sa maison. « Merci. Et tout à l'heure, tu parlais de statue de glace… Et bien figure toi que je fais également des sculptures de glace. Les contrats sont plutôt rares, mais j'adore ça. » Ajoute-t-elle en souriant, juste pour l'anecdote. Oui, elle aime penser qu'elle est une artiste complète ou du moins, avec plusieurs talents.

Elle prend une gorgée de son café, gratifie son invitée d'un sourire avant de se faire piquer par la curiosité. Qui est cette femme ? Mais aussi… Est-ce que Trystan sera content qu'elle ait laissée cette femme entrer dans sa maison pour l'attendre ? Depuis peu, la blonde cherche à nouer une complicité avec le brun car elle trouve que la vie en communauté est plus agréable lorsqu'il y a quelconque complicité. Aussi, il y a le fait que ses frères lui manquent et bien qu'elle sait qu'elle ne pourra jamais avoir la même relation qu'elle a avec ses frères avec Trystan, ça ne l'empêche pas de chercher à avoir une relation qui s'y approche le plus. Ainsi, elle ne souhaite pas foutre en l'air tous les progrès qu'ils sont fait depuis son emménagement à cause d'une visite surprise. Elle se redresse à sa place et reprends le plus simplement possible. « Mais dis moi, Dylana, je n'ai pas trop l'habitude d'inviter des inconnus à entrer chez moi de bon matin, mais comme tu as l'air de connaître Trystan, ça passe… Cela dit, je me demande, tu es qui par rapport à lui ? » Au final, sa curiosité est surtout due au fait qu'elle se demande si cette visite vaut la peine de rester debout et de surprendre le Meylir.

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Noah.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1).
RAGOTS PARTAGÉS : 278
POINTS : 984
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Elle a retrouvé son amour de jeunesse.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana Sam 16 Sep - 19:05


Les toiles que Dylana admirait dans le salon étaient bien peintes par Ivy. La jeune femme possédait un sacré talent. La brune esquissa un sourire en imaginant les habitudes de son frère bousculées. Il n’en fallait jamais beaucoup pour le contrarier, d’autant plus quand une personne s’amusait à s’immiscer dans son quotidien direct. « Ce qui m’étonne le plus, c’est que tu aies encore le droit de vivre ici après ça. » Répondit-elle, amusée. Elle exagérait évidemment le trait, Trystan n’était pas le pire des goujats. Il était juste plaisant de pouvoir parler plus « légèrement » à propos de son frère pour une fois plutôt que toujours à propos de leurs conflits ou de ceux qui risquaient d’éclater encore entre eux maintenant qu’elle était revenue. « Tu n’as jamais exposé ? » Vu le nombre de toiles, ce serait envisageable. Ivy lui expliqua ensuite qu’elle créait aussi des sculptures de glace en de rares occasions. « Sérieusement ? Mais comment tu les travailles ? Et pour les conserver ? Ce doit être des œuvres éphémères. » Dylana se surprenait à s’intéresser aux techniques de création et de préservation de tels ouvrages. Elle n’avait pas franchement eu la chance d’approcher une artiste dans le domaine auparavant, alors elle en profitait pour en apprendre davantage.

La Meylir but plusieurs gorgées de son café tout en écoutant la blonde approfondir sur les sculptures de glace. Toutefois, ce n’était pas le sujet principal du jour et Ivy en revint finalement à Trystan. A juste titre, elle souhaitait en savoir un peu plus sur le lien qui existait entre la brune et lui. « C'est mon frère. » Avoua la Galloise sans détour. Dylana plongea son regard dans celui de son interlocutrice et lui retourna la question par rapport à la nature exacte de la relation qu’elle avait avec Trystan. « C’est un peu gênant à demander, mais est-ce que je dois te considérer comme ma belle-sœur ou vous n’êtes pas ensemble ? » Au moins, tous les points mystérieux seraient levés. Il était un peu étrange que Dylana ne sache pas si Trystan partageait sa vie avec la jeune femme ou non, mais encore une fois, il avait toujours été très secret sur sa vie personnelle et les deux n’étaient pas particulièrement proches, alors c’était tout à fait compréhensible. Même Ivy avait saisi qu’elle n’était pas revenue depuis un moment, suffisamment pour ignorer que son frère avait une colocataire.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana Mar 19 Sep - 1:06

Yevgeniya rigole à la réflexion de la jeune femme et elle approuve ses dires en hochant la tête. Cela dit, Trystan assume plutôt bien le fait de vivre avec une femme et qui plus est, une femme bordélique. « Ce n'est pas l'envie qui manque, mais non. » Dit-elle en haussant les épaules d'un air las. En vrai, la Russe reste triste de ses échecs dans le domaine artistique. Elle aimerait pouvoir vivre de son art, exposer et avoir ses peintures exposées dans le salon des gens. Mais non… Elles restent seules, là, dans le salon de Trystan et à présent dans le salon d'Ainoha, maintenant que cette dernière a tenu à acquérir une oeuvre signée Vassilievitch. « Je n'ai jamais trouvé personne qui voulait de mes tableaux… Et je me dis que j'aurais peut-être plus de légitimité si j'avais fait une école d'art, alors j'économise pour pouvoir m'en payer une. » Le rêve, son rêve… Même si pour le moment, ce dernier lui semble bien inaccessible et elle se contente de faire ce qu'elle a à faire pour amasser encore un peu plus d'argent. « Et bien en fait, je les travailles dans la chambre froide de Trystan quand il n'y est pas. Mais après oui, ça reste des pièces éphémères. Pour les mariages, en général ou alors pour les inaugurations d'entreprises. Ca dépend. » Elle sourit en pensant aux dernières oeuvres qu'elle vient de faire et aux nouvelles qu'elle pourra faire.
Un peu curieuse, la blonde finit par en demander un peu plus à son invitée et la réponse qu'elle lui sort lui fait arquer un sourcil, dubitative. Pour sûr, elle ne s'était pas attendue à une telle réponse et elle essaye à présent de distinguer les ressemblances qu'elle peut avoir avec le Gallois. Ainsi, si elle a vécu sous le même toit que lui, c'est probablement lorsqu'ils étaient plus jeunes. Elle se mord la lèvre, ne sachant pas si elle doit dire que son frère n'a jamais mentionné son existence, puis elle se dit que ce n'est pas à elle de faire une pareille remarque. Elle hoche la tête, les lèvres pincées. « Oh, ok. Je vois. » Mais apparemment, il semblerait que la jeune femme n'ait pas non plus entendu parler de Yevgeniya puisqu'elle demande si elle est la petite-amie du pêcheur. La blonde se retient de rire et elle secoue vivement la tête. « Oh non non non. On est pas du tout ensemble. » Une idée qui n'a d'ailleurs jamais effleuré la blonde. La vie de couple, elle sait que ce n'est pas pour elle, surtout avec un métier pareil.  « Je suis sa colocataire. » Clarifie-t-elle. « Il avait mis une annonce dans le journal et je cherchais justement à me débarrasser du cagibi dans lequel je vivais alors c'était l'occasion rêvée. » Ajoute-t-elle, pensive. « Je crois qu'il n'était pas très enchanté de voir une femme répondre à son annonce. » Dit-elle en s'esclaffant.
Elle repose sa tasse de café sur la table basse et elle attrape le cendrier et son paquet de cigarette qui y traine. A moins qu'il ne s'agisse du paquet du Meylir. Tant pis, elle en prend une qu'elle glisse au bout de ses lèvres puis propose à Dylana. « T'en veux une ? » Parce que clairement, il n'y a rien de mieux qu'une clope avec le café.

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Noah.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1).
RAGOTS PARTAGÉS : 278
POINTS : 984
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Elle a retrouvé son amour de jeunesse.
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage
REPUTATION : Des années d'absence floues, un retour fracassant, mais qu'a-t-elle fait tout ce temps ? Cacherait-elle quelques petits secrets croustillants ?



MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana Jeu 21 Sep - 10:58


Ivy expliqua à Dylana qu’elle aurait bien aimé exposer mais que la chance ne lui en avait pas encore été donnée. Comme elle ne sortait pas d’une école d’art, elle ne possédait pas la même légitimité aux yeux d’expert même si elle rêvait de pouvoir se payer l’inscription. La brune l’écouta sans sourciller, elle qui avait eu les moyens de s’en offrir de grandes études, sauf qu’elle avait tout flambé dans quelques voyages hors de prix, un choix qu’elle prétendait ne pas regretter parce qu’elle avait gardé des souvenirs inoubliables de l’étranger, mais les gens qu’elle croyait avoir rencontré à l’époque n’étaient que rarement devenu des amis et en agissant de la sorte, elle allait se mettre une partie de sa famille à dos aussi, enfin surtout son frère. En résumé, avec de bonnes études, Dylana aurait eu un travail qui payait bien, elle aurait pu faire les mêmes voyages avec les personnes qui comptent vraiment, et elle n’aurait pas connu de conflits familiaux supplémentaires. Toutefois, le manque de maturité à l’époque l’avait guidée. De plus, elle n’était pas faite pour les grandes études style médecine et elle n’avait pas de talent inné comme Ivy pour celles plus orientées vers l’artistique. Elle n’arriva pas à s’empêcher de penser à tout ceci alors que la jeune femme en face d’elle trimait pour réussir ses rêves. « Je comprends, tu cherches à crédibiliser ton talent par une voie plus officielle… Je travaille dans le secteur touristique de Tenby. Je pourrai demander que certains lieux affichent quelques-unes de tes toiles ? Les exposer serait à titre gratuit mais plusieurs personnes pourraient les voir et avoir envie de les acheter ou d’en commander. » Dylana avait vu ce système dans les grandes villes, par exemple des restaurants qui en guise de décoration affichaient quelques tableaux d’artistes locaux et indiquaient un prix pour ceux désireux de les acquérir. La brune ignorait pourquoi elle faisait une telle proposition à Ivy mais bizarrement elle avait envie de lui donner un petit coup de pouce si elle pouvait. La blonde lui détailla ensuite ses techniques pour les sculptures de glace, qu’elle travaillait dans la chambre froide de Trystan. Horreur au milieu des poissons ! Les pièces étaient surtout destinées pour les mariages ou les banquets d’entreprise ; Dylana constata donc qu’Ivy avait déjà créé pour autrui par rapport à ces œuvres-là. Elle se demandait comment l’artiste les travaillait, la glace était assez fragile. La jeune femme devait commander des blocs de glace entier avant de s’y atteler. « Mais si tu n’as pas fait d’école, où as-tu appris tout ça ? Pour la peinture, je peux comprendre le talent inné, mais les sculptures, de glace qui plus est, c’est carrément un autre art… »

Dylana suspendit ses questions. Inutile de trop creuser pour une première rencontre, d’autant que les deux femmes ignoraient l’une et l’autre ce qu’elles représentaient pour Trystan. Ivy amena la première le sujet et la Meylir révéla être la sœur du pêcheur. Au regard surpris d’Ivy, elle comprit que son frangin n’avait jamais parlé d’elle. Pas étonnant. Il n’était pas secret qu’à propos de ses relations amoureuses mais à propos de tout. A moins qu’il n’ait intentionnellement pas du tout envie de mentionner Dylana dans sa vie, ce qui était… pire encore. Afin d’écarter tout doute par rapport à Ivy, la brune demanda ensuite de but en blanc si elle devait l’appeler belle-sœur. La colocataire de son frère démentit rapidement et expliqua qu’elle avait simplement répondu à l’annonce de Trystan dans le journal pour se trouver un logement plus spacieux. Dylana ne s’entendait pas très bien avec son frère mais pour qu’il cherche un ou une colocataire, elle devinait que ses problèmes d’argent devaient être plus sérieux qu’elle ne le pensait et les fins de mois difficiles. Trystan ne s’abaisserait pas à sacrifier sa tranquillité sans raison. La brune esquissa un sourire à la remarque d’Ivy à propos de son genre ; pour sûr, son frère avait sûrement marmonné en voyant une femme arriver. « Pourtant, la cohabitation a l’air de bien se passer si tu es toujours là. » C’était le point le plus important. Au moins, Trystan n’était pas tombé sur une peste. Du peu de ce qu’en Dylana voyait, Ivy n’avait pas l’air bien méchante.

La jeune femme termina sa tasse de café et se servit ensuite dans le paquet de cigarettes que lui tendit la blonde. La Meylir ne fumait pas très souvent mais en quelques occasions, elle s’en grillait une. Si Ivy lui posait des questions sur son absence prolongée de Tenby, Dylana resterait évasive. Petites études et voyages multiples serait sa réponse, ce qui en soit était la vérité. Quelques minutes s’écoulèrent, au cours desquelles les deux femmes échangèrent sur quelques autres sujets généraux et sur la colocation, lorsque Dylana décida qu’il était temps de prendre congé et de ne pas tenir Ivy éveillée plus longtemps. Elle était restée près d’une heure. « La demi-heure est largement écoulée. Il a peut-être eu quelques imprévus en mer… Je ne vais pas te tenir éveillée plus longtemps. Je repasserai une autre fois en soirée ou j’irai le voir directement sur son bateau. » La brune marqua une pause. Elle rassurait ainsi Ivy en indiquant qu’elle ne repasserait pas en matinée. Toutefois, elle avait un dernier point à ajouter. « Par contre, si tu pouvais ne rien dire à mon frère au sujet de ma visite… Il ne sait pas que je suis là et j’aimerai lui faire la surprise. » Drôle de surprise en effet mais Dylana ne voulait pas détailler tout ce qui se passait entre eux à Ivy. De plus, elle ne souhaitait pas que Trystan apprenne son retour de la bouche d’une autre personne. C’était indélicat. La brune attendit la réponse de son interlocutrice avant de prendre définitivement congé. « Merci pour le café. Tu me diras pour les toiles, si tu es partante. » La brune quitta enfin les lieux. Elle n’avait pas vu son frère mais elle avait rencontré sa sympathique colocataire.


_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 874
POINTS : 1961
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : il y a bien un suédois qui hante ses pensées
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana Mer 27 Sep - 23:18

Contre toute attente, Dylana fait une offre très surprenante à la Russe et cette dernière s'oblige à rester neutre et à ne pas se faire trop d'espoirs quant à cette proposition. Exposer son art, bien sûr qu'elle aimerait ça… D'autant plus que ça libérerait de la place ici. Elle ne veut pas trop rêver, surtout qu'au final elle ne connait même pas cette jeune femme et elle ne sait pas si elle peut lui faire confiance, mais elle se dit que si elle ressemble un peu à son frère, alors elle est quelqu'un qui tient parole, quelqu'un qui ne parle pas pour ne rien dire ou pour faire des promesses qu'elle ne veut pas tenir. Yevgeniya est de ceux qui ne tiennent pas leurs promesses, alors c'est pour ça qu'elle se méfie. Elle ne sait pas ce qu'elle peut croire. Cela dit, elle hoche la tête en souriant en guise de réponse, se disant qu'elle a vraiment bien fait de se lever pour ouvrir à cette inconnue. « Oh et bien écoute, pourquoi pas. » Avoue-t-elle en modérant son enthousiasme. Son invité lui pose une nouvelle question par rapport à son art et la blonde commence par hausser les épaules, ne sachant pas vraiment comment expliquer d'où lui vient cette passion pour les sculpture de glace. « Je ne sais pas trop… J'ai toujours adoré la perspective qu'offre la glace en fait et déjà petite je m'amusais à congeler des gobelets remplis d'eau pour ensuite graver à l'intérieur. » Un plaisir qui remonte à loin, peut-être pas aussi loin que le dessin, mais tout de même.

Les deux jeunes femmes poursuivent en mentionnant le Meylir et Dylana a le don de faire sourire la blonde  quand elle lui dit que la colocation n'a pas l'air de mal se passer. Yevgeniya s'esclaffe avant de lui répondre en souriant. « Oh pour moi, oui ça se passe très bien. Pour lui, j'en sais trop rien. » Il faut dire que le garçon ne semble pas avoir l'habitude de partager son espace vital tandis que la Russe aime envahir toutes les parcelles d'espace qu'elle peut trouver, que ce soit en laissant trainer ses affaires personnelles ou en chantonnant à tu-tête toute la sainte journée. Clairement, elle ne passe pas inaperçue là où elle vit.
Elles se mettent alors à fumer une cigarette tranquillement dans le salon et après une discussion intéressante, c'est l'heure pour Dylana de tirer sa révérence. La blonde est à la fois soulagée de pouvoir enfin se recoucher, mais elle est forcée d'admettre qu'elle n'a pas vu le temps passer en compagnie de la Meylir. Assurément, la brune a plus de conversation que son frère, car en une demie heure, elle a échangé d'avantage avec elle qu'en six mois avec Trystan. Cela dit, Yevgeniya se souvient que si justement elle aime autant vivre avec Trystan, c'est parce qu'il est calme et qu'il ne lui parle pas sans arrêt comme ses frères étaient capables de le faire. En venant ici, elle s'est émancipée et elle aime ce nouveau rythme qu'elle a créé avec le beau brun. « Pas de problème. Je serai une tombe concernant ta venue. » Assure-t-elle, comprenant très bien son envie de surprendre son frère.  « De rien ! Et oui, je ferai du tri ce soir pour voir lesquelles sont les plus accrocheuse. Merci encore pour la proposition. »  Dit-elle dans un sourire naïf.

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It's a full meltdown. Dylana

Revenir en haut Aller en bas

It's a full meltdown. Dylana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-