AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

the way it was ◘ Trystan & Faith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : arwiie
TES DOUBLES : Haley R. Muray
TON AVATAR : Jennifer Lawrence
TES CRÉDITS : avengedinchains & astra
TA DISPONIBILITE RP : en cours: Gabriel - Adriel - Isla - Trystan
à venir: Kainoa - Sameen - Greg - Hoppe'
RAGOTS PARTAGÉS : 690
POINTS : 892
ARRIVÉE À TENBY : 11/08/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Terrifiée par l'attachement, elle a abandonné l'amour de sa vie. Alors qu'elle cherchait à la reconquérir, cette dernière est partie définitivement.
PROFESSION : Psychomotricienne.
REPUTATION : Les Swanson...une riche famille qui s'est toujours considérée comme supérieure. J'ai presque envie de dire que le terrible accident de leur enfant n'était qu'une punition méritée! Cependant la jeune Faith n'a jamais semblé se sentir à l'aise dans leur univers. Plus libertine et sauvage. Irrespectueuse aussi, vu son départ précipité et le mal qu'il a causé.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: the way it was ◘ Trystan & Faith Mer 30 Aoû - 21:25

If I go on with you by my side can it be the way it was when we met? Did you forget all about these golden nights? All of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true ♦ The Killers




Débardeur et mini short de sport. Le soleil n'est pas franchement au rendez-vous, mais l'air ambiant est tout de même lourd. Et puis une joggeuse en pull et écharpe, peu de chance d'être prise au sérieux! D'un autre coté, vu l'état de mon genoux suite à mon accident de voiture d'il y a quatre mois, je n'aurai certainement pas l'allure d'une sportive aguerrie...Mais peu importe, il est temps de me remettre au sport. Certes je pourrais utiliser le tapis de course du cabinet médical où l'on m'emploie de temps à autre, mais cela serait fort ironique. Après tout, je n'ai de cesse de répéter à mes patients que rien ne vaut l'extérieur pour courir, plus encore l'air frais de la mer. A dire vrai, les bénéfices d'une course sur la digue sont surtout psychologiques, mais il n'empêche que cela reste plus agréable de trottiner avec vue sur une étendue mystérieuse et sans fin, que sur un mur blanc de salle de sport. En bref, me voilà prête à commencer la dernière phase de ma rééducation. Physique ne pus-je m'empêcher de penser. Il est vrai que psychologiquement parlant, je suis loin d'être rétablie. Saisissant mon paquet de cigarettes, je m'approche de la fenêtre dans le but d'en griller une avec le stupide espoir de parvenir à chasser ce genre de sombres pensées liées à Rylee. Je me ressaisis bien vite et jette le paquet sur le fauteuil. Pas avant un jogging! Je fixe les écouteurs dans mes oreilles, laisse une playlist un peu vieillotte s'entamer et commence à trottiner doucement.

Vingt minutes que je cours. Cinquième pause déjà. Je dois bien admettre que je me sens ridicule, mais surtout inquiète. Moi qui cherchais à me convaincre depuis le jour où, alcoolisée, j'ai foncé dans ce foutu hêtre, que mes blessures n'étaient que superficielles, je dois bien admettre que les séquelles se font bien sentir! Il me faut me rendre à l'évidence, elles se feront surement sentir éternellement. Après tout, en tant que psychomotricienne, je le sais mieux que personne, si le corps est bien fait, il se remet difficilement des gros traumatismes...Certes, il arrive que des guérisons soient impressionnantes, mais une articulation blessée restera toujours douloureuse, tout comme une fracture ressoudée sera plus fragile. Sur ces tristes conclusions, je remarque un banc et décide de m'en servir pour quelques étirements. Tournant le dos à un pub, je fixe la mer et pose ma jambe sur le dossier du banc afin d'étirer l'arrière de celle-ci. Cherchant à oublier la douleur qui me préoccupait depuis mon départ, je prends enfin le temps de contempler la mer. Six mois que je suis de retour à Tenby, et je n'ai passé que peu de temps sur la plage ou sur la digue. Pourtant, je me souviens de mon enfance où tous les week-ends se résumaient en châteaux de sable et sauts au dessus des vagues. Pourtant, je me souviens de mon adolescence où tous les week-ends se résumaient en longues conversations autour d'un cocktails sur la digue et tentatives de surf. Je dois bien admettre qu'en réalité, à part Rylee, rien ne m'intéressait plus à Tenby. Et à présent, les choses vont devoir changer ou il me faudra partir une nouvelle fois. Quitter Adriel et Gabriel. Les abandonner plutôt.

made by pandora.


_________________

❝ too good at goodbyes❞ I'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me 'cause every time I open up, it hurts so I'm never gonna get too close to you even when I mean the most to you in case you go and leave me in the dirt. sam smith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : shiya (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Lexia - Faith - Dylana - Yegeniya
RAGOTS PARTAGÉS : 325
POINTS : 656
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Hermétiquement fermé à toute idée de romance depuis que sa fiancée l'a quitté. Il a toutefois une liaison avec Lexia Weston.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je vois que sa sœur et son amie Faith sont revenues en ville, espérons que ça le tire un peu de sa solitude...



MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Mer 6 Sep - 22:39

Faith & Trystan

if i go on with you by my side can it be the way it was when we met? did you forget all about these golden nights? all of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true
BLACK PUMPKIN

« Démarre ! Allez démarre ! » Trystan a beau se mettre en colère et implorer la vieille camionnette de son père de démarrer, celle-ci reste insensible à ses imprécations. Le moteur se contente de toussoter avant de s’éteindre dans un bruit qu’on pourrait qualifier de funeste. Désespéré, il donne un grand coup sur le volant. C’était le mauvais moment. Il n’avait pas les moyens de faire réparer cette vieille guimbarde et encore moins d’en acheter une neuve. Plus urgent, il devait transporter ses caisses de poissons jusqu’au marché… S’il ne vendait pas sa pêche du jour, il se serait levé pour rien et la perte financière serait énorme. Il n’y a en réalité qu’une seule solution et il s’y conforme la mort dans l’âme. Il empile autant de cageots qu’il ne peut en porter et fait plusieurs allers retours à pieds pour les transporter. Certes la distance à parcourir n’est pas très longue mais les cageots sont lourds et ce contretemps achève de faire chavirer un moral déjà plutôt bas. Il y avait un moment que le Meylir perdait pied en essayant de remettre à flot l’entreprise de son père et il ne savait pas combien de temps il allait tenir à ce rythme…  En tout cas, pour ce matin, il se fait violence et achemine jusqu’à la dernière caisse à destination, ignorant sa fatigue et la protestation de ses muscles. Et il en est au moins récompensé car il vend l’intégralité de sa cargaison sous un temps plutôt clément.

C’est donc le cœur un peu plus léger qu’il réachemine les caisses vides jusqu’à son entrepôt un peu plus loin sur le port. Enfin, jusqu’au troisième aller-retour. Car alors qu’il est en train d’effectuer ce dernier, il est tout à coup bousculé violemment, éparpillant son chargement, qui est bien heureusement vide. La scène s’est déroulée tellement rapidement qu’il a à peine eu le temps de réaliser ce qui se passe. Il y avait cette blonde en tenue de jogging qui semblait faire des étirements à l’appui d’un banc. Et puis, elle s’était soudainement reculée pour faire redescendre sa jambe, heurtant le Meylir de dos. Il peste tandis que ses cageots tombent au sol. « Héé… Vous pourriez faire attenti… » Le dernier mot meurt sur ses lèvres tandis que la joggeuse se retourne vivement. Car il connaît ce visage. Il avait beau ne pas l’avoir vu durant des années, il ne l’avait jamais oublié. La preuve, il l’avait reconnu immédiatement. « Faith… » Murmure t-il, incrédule, toujours sous le choc. Puis les secondes passent et la surprise s’estompe progressivement laissant place à un sentiment beaucoup plus sombre. Car tout lui revient à la figure d’un seul coup. Faith Swanson avait un jour été son amie. En dépit de tout bon sens, en dépit des conventions, en dépit de leurs familles, en dépit de ce qu’elle était, elle avait été son amie. Ou du moins, il avait pensé qu’elle l’était. Car elle l’avait finalement abandonné, sans même un mot… Et apparemment, elle faisait son grand retour à Tenby de la même façon.  Il secoue la tête, sans un mot de plus, se baissant pour ramasser ses caisses et reprendre son chemin. Il n’avait rien à lui dire.

_________________


When the world gives heavy burdens my asylum is in your arms
In the daylight, When the sun is shining, on a late night When the moon is blinding In the plain sight, Like stars in hiding. You and I burn on. Nobody sees, nobody knows. We are a secret.Far from the others. Close to each other. That's when we uncover.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : arwiie
TES DOUBLES : Haley R. Muray
TON AVATAR : Jennifer Lawrence
TES CRÉDITS : avengedinchains & astra
TA DISPONIBILITE RP : en cours: Gabriel - Adriel - Isla - Trystan
à venir: Kainoa - Sameen - Greg - Hoppe'
RAGOTS PARTAGÉS : 690
POINTS : 892
ARRIVÉE À TENBY : 11/08/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Terrifiée par l'attachement, elle a abandonné l'amour de sa vie. Alors qu'elle cherchait à la reconquérir, cette dernière est partie définitivement.
PROFESSION : Psychomotricienne.
REPUTATION : Les Swanson...une riche famille qui s'est toujours considérée comme supérieure. J'ai presque envie de dire que le terrible accident de leur enfant n'était qu'une punition méritée! Cependant la jeune Faith n'a jamais semblé se sentir à l'aise dans leur univers. Plus libertine et sauvage. Irrespectueuse aussi, vu son départ précipité et le mal qu'il a causé.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Sam 9 Sep - 11:42

If I go on with you by my side can it be the way it was when we met? Did you forget all about these golden nights? All of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true ♦ The Killers



La possibilité de quitter Tenby traverse mon esprit, mais me fait moins de mal que ce que je voudrais. J'y pense de façon plus concrète que ce que je voudrais. Mes racines, mes souvenirs, mes premières amitiés, mes premiers amours, ma famille: tout cela est ici. Pourtant, je n'ai pas de mal à me voir de nouveau tout plaquer. J'aimerais tellement retrouver un port d'attache. J'avais le secret espoir que Tenby m'avait rappelée à elle pas seulement à cause de Rylee, mais je dois bien me rendre à l'évidence. Je n'ai pas encore trouvé l'endroit où je me sens chez moi. Et j'en ai fait des kilomètres pourtant, j'en ai vu des pays et des villages charmants. Mais rien n'y fait, ce n'est pas ma logique qui décide de l'endroit où je me sens bien, c'est mon cœur et ces foutus sentiments. C'est ainsi que c'est auprès de ma jolie brune que je me ressourçais. A présent que la possibilité d'être ensemble est définitivement éliminée, il va me falloir un substitut. Je ne peux m'empêcher de sourire en y pensant. Presque deux ans loin d'elle et pas moyen de l'oublier. Il faut croire que mes sentiments sont tenaces. Plus que je ne veux bien l'admettre.

Alors qu'avec dépit je ramène mon attention sur mes étirements, ma jambe heurte quelque chose...quelqu'un d'après les reproches qui se font soudain entendre. Héé… Vous pourriez faire attenti…Faith… M'empressant de me retourner, je remarque du poisson sur le sol, conséquence de ma maladresse. Je m'apprêtais à aider le pêcheur à ramasser sa cargaison lorsqu'il prononce mon nom. Lorsque je lève les yeux vers lui, c'est à mon tour de l'identifier, instinctivement Trystan? il y a une forme d'interrogation dans ma voix, mais au fond, je ne doute pas un instant qu'il s'agisse de mon vieil ami. En fait, je suis surprise de le voir, comme si j'avais inconsciemment décrété que plus jamais je ne croiserai son chemin. En effet, depuis mon retour je n'avais même pas cherché à le contacter. Cette conclusion amène un mélange de regrets et culpabilité que je cherche à chasser de mon esprit pour me focaliser sur l'instant présent. Je suis vraiment ravie de te voir, comment vas-tu? Quoi de neuf chez les Meylir? Tu diras bonjour à toute ta famille... Visiblement pas. Tandis que je l'aide à remplir son cagot, Trystan ne m'accorde pas un regard et, la tâche achevée, il reprend sa route sans réagir à mes propos. Me voilà donc seule et confuse, cherchant à comprendre le sens de la scène qui vient de se dérouler sous mes yeux. Exaspérée de voir ma vie me filer entre les doigts depuis plusieurs mois, exaspérée de ne faire que subir des regards sombres et des reproches sans jamais parvenir à sortir la tête de l'eau, sans jamais recueillir un sourire, je ne réfléchis plus trop et décide de rattraper le jeune homme. Hey! Trystan attends! Traînant la patte (quoi de plus dur que de reprendre un jogging après une pause?), je tente de revenir au niveau de mon ami malgré la douleur lancinante.

made by pandora.


_________________

❝ too good at goodbyes❞ I'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me 'cause every time I open up, it hurts so I'm never gonna get too close to you even when I mean the most to you in case you go and leave me in the dirt. sam smith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : shiya (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Lexia - Faith - Dylana - Yegeniya
RAGOTS PARTAGÉS : 325
POINTS : 656
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Hermétiquement fermé à toute idée de romance depuis que sa fiancée l'a quitté. Il a toutefois une liaison avec Lexia Weston.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je vois que sa sœur et son amie Faith sont revenues en ville, espérons que ça le tire un peu de sa solitude...



MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Mer 13 Sep - 16:16

Faith & Trystan

if i go on with you by my side can it be the way it was when we met? did you forget all about these golden nights? all of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true
BLACK PUMPKIN

Il a beau se donner des airs impassibles, Trystan est secoué par un véritable ouragan intérieur. Revoir Faith, après tout ce temps, par un pur hasard, était tout bonnement quelque chose à quoi il n’était pas préparé. C’était trop d’émotions contradictoires d’un coup. Alors comme à chaque fois que quelque chose fait vaciller l’épaisse muraille derrière laquelle il s’était replié, il essaye de l’ignorer. Il ramasse donc son chargement à la va vite sans jeter un regard à la blonde, voulant s’éloigner d’elle le plus rapidement possible. Mais elle lui complique la tâche en prononçant son prénom à son tour et en entreprenant de l’aider. Cette voix. Cette voix le ramenait à tellement de souvenirs heureux de son adolescence. Sauf que ces derniers ne pouvaient pas défiler dans sa tête. Il ne voulait pas qu’ils atténuent sa colère. Il avait besoin de sa colère comme un refuge. Dire qu’à quelques secondes près, il ne serait pas entré en collision avec elle. Il l’aurait simplement dépassée sans la voir et la routine aurait repris son cours normal… Elle continue à lui parler et malgré tous ses efforts, il entend ce qu’elle dit. Il secoue la tête d’un air incrédule, décidant de ne pas répondre pour ne pas s’énerver. Il reprend donc sa caisse dans ses bras, lui tournant tout bonnement le dos. Mais elle le suit, lui demandant d’attendre. Cette insistance… C’est trop. Il se retourne brusquement, explosant. « Ah ouais, tu es ravie de me revoir vraiment ?! Si c’était sincère, tu m’aurais peut être averti que tu étais de retour en ville ! » Il n’en revient tout simplement pas qu’elle puisse envisager de lui faire la conversation comme si rien n’était. Elle s’attendait à quoi ? Qu’il lui donne tranquillement des nouvelles et qu’ils refassent le monde en passant sous silence, ses années de silence à elle ? C’était le prendre pour un idiot de ne pas imaginer qu’il s’attendait à un minimum d’explications, voir à un semblant d’excuse. « Et puis quoi de neuf dans la famille Meylir ? C’est une question sérieuse ? Dire que j’ai cru que tu avais plus de sensibilité que le reste des Swansons… » Oui la question lui paraissait particulièrement insensible si on considérait que ses parents étaient tous les deux décédés et que Dylana était aux abonnées absents. Sans compter la vieille querelle qui divisait justement Meylir et Swansons. « Mais tu es comme toutes ces petites filles riches… Tu te fiches pas mal de blesser les gens. Tu n’as aucun problème à disparaître, sans penser à ceux que tu laisses derrière toi une fois que tu es lassée d’eux. » C’est seulement une fois qu’il a livré le fond de sa pensée et qu’il s’apaise un peu qu’il remarque la façon étrange qu’à Faith de marcher. Elle semble avoir toutes les difficultés du monde à s’appuyer sur sa jambe tandis qu’une grimace de douleur peut se lire sur son visage. Il a beau être en colère contre elle, il n’est pas cruel, il ralentit donc, finissant même par s’arrêter. C’est une mauvaise idée, il le sait, car ça laisse une chance à la jeune femme de se défendre mais que peut-il faire d’autre ?

_________________


When the world gives heavy burdens my asylum is in your arms
In the daylight, When the sun is shining, on a late night When the moon is blinding In the plain sight, Like stars in hiding. You and I burn on. Nobody sees, nobody knows. We are a secret.Far from the others. Close to each other. That's when we uncover.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : arwiie
TES DOUBLES : Haley R. Muray
TON AVATAR : Jennifer Lawrence
TES CRÉDITS : avengedinchains & astra
TA DISPONIBILITE RP : en cours: Gabriel - Adriel - Isla - Trystan
à venir: Kainoa - Sameen - Greg - Hoppe'
RAGOTS PARTAGÉS : 690
POINTS : 892
ARRIVÉE À TENBY : 11/08/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Terrifiée par l'attachement, elle a abandonné l'amour de sa vie. Alors qu'elle cherchait à la reconquérir, cette dernière est partie définitivement.
PROFESSION : Psychomotricienne.
REPUTATION : Les Swanson...une riche famille qui s'est toujours considérée comme supérieure. J'ai presque envie de dire que le terrible accident de leur enfant n'était qu'une punition méritée! Cependant la jeune Faith n'a jamais semblé se sentir à l'aise dans leur univers. Plus libertine et sauvage. Irrespectueuse aussi, vu son départ précipité et le mal qu'il a causé.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Dim 24 Sep - 11:41

If I go on with you by my side can it be the way it was when we met? Did you forget all about these golden nights? All of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true ♦ The Killers



"quand t'es partie j'ai eu énormément mal au fond de moi" "on verra bien avec le temps si je peux effectivement te refaire confiance" "je suis persuadée que tu sauras te débrouiller sans moi" "t'es déjà partie une fois, excuse moi de ne pas vouloir que ça se reproduise." Autant de phrases prononcées par Gabriel, Rylee, Adriel et d'autres encore...Les mots se font soudains clairs et bien présents dans mon esprit. Ils tonitruent comme si on venait de me les hurler. Pourtant, ça ne sont pas précisément les propos de Trystan. Mais le fond est le même. La douleur qu'ils engendrent est toujours aussi puissante et aiguë. Cette sensation de ne parvenir à rien de bon. Cette sensation d’enchaîner erreur sur erreur, de blesser et de trahir quiconque eu un jour confiance en moi. L'envie de disparaître et à la fois de me racheter. De tout sacrifier pour retrouver la vie que j'avais il y a encore trois ans. Mais je n'en suis pas capable. Rien de ce que je mets en place, aucun de mes efforts, aucune initiative ne veut porter ses fruits. Rien que la solitude et la culpabilité qui hantent mes nuits et ruinent mes journées.

Je n'en peux plus de m'excuser en vain, je n'en peux plus de comprendre à chaque regard, à chaque parole de mes proches que j'ai été un monstre d'égoïsme. Alors je ne ferai pas d'efforts pour revenir dans ta vie, j'ai bien conscience que cela ne mènera a rien, admis-je dépitée. Cependant, ne me refuses pas des nouvelles de ta vie...tu me manques quoi que tu puisses penser... Je comprends que demander des nouvelles de sa famille fut quelque peu maladroit, mais je ne savais pas bien comment l'interroger subtilement sur son frère sans qu'il me réponde sèchement ne plus avoir de ses nouvelles, ni comment demander s'il avait rencontré quelqu'un ou si la mer était toujours sa seule compagne. Mais le temps et la distance ont fait leur oeuvre et Trystan ne retient de moi que la cicatrice que j'ai pu lui infliger, décidant visiblement de tirer assez radicalement un trait sur moi et tout ce que nous avons pu partager par le passé. Je le regrette amèrement, peut-être plus encore avec lui parce que j'avais toujours pensé que nous avions une relation particulière. Du Shakespeare transposé en amitié. Auprès de lui j'avais l'impression de me rendre utile. De trouver un but à ma vie. M'opposer à mon père et à ses abus d'une façon plus efficace qu'une crise d'adolescente. Seulement, vu les mots durs de Trystan à mon égard, j'imagine qu'il ne me perçoit plus du tout comme la Juliette prête à s'enfuir loin des riches et amoraux Capulet. Je te trouve plutôt injuste quand on sait tout ce que j'ai sacrifié pour aider ta famille, déclarais-je finalement. En effet, bien que j'ai décidé de ne pas entrer dans un long débat avec lui, sachant pertinemment que mes arguments seraient vains face aux siens, je considère malgré tout que me réduire à une gosse de riche est bien cruel. Et de toute façon, je ne laisserai personne me traiter de la sorte, même Trystan, même après le mal que j'ai pu lui causer. J'ai bien trop de haine envers mes géniteurs que pour me laisser être assimilée à eux.

made by pandora.


_________________

❝ too good at goodbyes❞ I'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me 'cause every time I open up, it hurts so I'm never gonna get too close to you even when I mean the most to you in case you go and leave me in the dirt. sam smith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : shiya (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Lexia - Faith - Dylana - Yegeniya
RAGOTS PARTAGÉS : 325
POINTS : 656
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Hermétiquement fermé à toute idée de romance depuis que sa fiancée l'a quitté. Il a toutefois une liaison avec Lexia Weston.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je vois que sa sœur et son amie Faith sont revenues en ville, espérons que ça le tire un peu de sa solitude...



MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Dim 1 Oct - 17:08

Faith & Trystan

if i go on with you by my side can it be the way it was when we met? did you forget all about these golden nights? all of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true
BLACK PUMPKIN

Je n'en peux plus de m'excuser en vain, je n'en peux plus de comprendre à chaque regard, à chaque parole de mes proches que j'ai été un monstre d'égoïsme. Alors je ne ferai pas d'efforts pour revenir dans ta vie, j'ai bien conscience que cela ne mènera a rien. Cependant, ne me refuses pas des nouvelles de ta vie...tu me manques quoi que tu puisses penser... Comme il l’avait pressenti, ralentir avait donné une occasion à Faith de continuer la discussion. Et aussi fort qu’il voudrait ignorer ses mots, il les entend quand même. Il entend aussi une énorme lassitude dans la voix de la jeune femme, une lassitude qui lui fait comprendre qu’elle a sans doute vécue la scène qui est en train de se jouer une bonne dizaine de fois. Il est fatigué aussi, et c’est sans doute pour cela qu’il laisse sa carapace se fissurer un petit peu aussi. Ou plutôt qu’il explose, exprimant des choses qu’il n’aurait jamais pu penser dire à a voix haute. Et à plus forte raison, crier au milieu du port. « Et qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Que tu me manques aussi ? Que ton départ n’a été que le premier d’une longue série ? Que ma sœur n’est jamais revenue ? Que la femme que j’aimais est partie juste avant notre mariage ? Que je ne me suis jamais senti aussi seul de toute ma vie ? C’est ça que tu veux entendre ? Désolé, je n’ai pas d’autres nouvelles… » C’est beaucoup de mots, surtout pour lui. Il serre les poings, ne sachant pas quoi faire. L’un des fantômes de son existence venait de revenir de sa vie. Devait-il pardonner, ne serait-ce que pour chasser cette solitude dont il venait de parler ? Ce n’était pas vraiment une bonne raison d’accorder un pardon mais pour le moment, il n’en voyait pas d’autre. La Swanson avait en effet été égoïste. Comme Dylana, comme Mackenzie. Mais contrairement au deux précédentes, Faith était en face de lui. Ce qui lui donnait une avance certaine sur les deux autres. Le Meylir essaye alors de toutes ses forces de se radoucir. « Oui je suis injuste… Et toi, tu es égoïste effectivement… A croire qu’on fait tous les deux la paire. » Il ne comptait toutefois pas s’excuser. Elle l’avait blessée en disparaissant alors qu’elle était sa seule amie et le sentiment d’abandon qu’il avait ressenti à l’époque était bien infime à côté de celui qu’elle devait ressentir en se faisant traiter de gosse de riche aujourd’hui… « Bon… Qu’est-ce qu’il se passe avec ta jambe ? » Demande t-il soudain. Rien n’était réglé entre eux mais il avait abandonné l’idée de continuer sa route. Sans doute parce que Faith avait dit qu’elle ne ferait pas d’effort pour revenir dans sa vie. Cela signifiait-il que s’il passait son chemin, il ne la reverrait plus ? Malgré sa colère, c’était une option avec laquelle il avait du mal. A une époque de sa vie, la jeune femme avait vraiment beaucoup compté pour lui.

_________________


When the world gives heavy burdens my asylum is in your arms
In the daylight, When the sun is shining, on a late night When the moon is blinding In the plain sight, Like stars in hiding. You and I burn on. Nobody sees, nobody knows. We are a secret.Far from the others. Close to each other. That's when we uncover.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : arwiie
TES DOUBLES : Haley R. Muray
TON AVATAR : Jennifer Lawrence
TES CRÉDITS : avengedinchains & astra
TA DISPONIBILITE RP : en cours: Gabriel - Adriel - Isla - Trystan
à venir: Kainoa - Sameen - Greg - Hoppe'
RAGOTS PARTAGÉS : 690
POINTS : 892
ARRIVÉE À TENBY : 11/08/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Terrifiée par l'attachement, elle a abandonné l'amour de sa vie. Alors qu'elle cherchait à la reconquérir, cette dernière est partie définitivement.
PROFESSION : Psychomotricienne.
REPUTATION : Les Swanson...une riche famille qui s'est toujours considérée comme supérieure. J'ai presque envie de dire que le terrible accident de leur enfant n'était qu'une punition méritée! Cependant la jeune Faith n'a jamais semblé se sentir à l'aise dans leur univers. Plus libertine et sauvage. Irrespectueuse aussi, vu son départ précipité et le mal qu'il a causé.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Dim 15 Oct - 12:58

If I go on with you by my side can it be the way it was when we met? Did you forget all about these golden nights? All of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true ♦ The Killers



Nous nous étions rencontrés sur la plage lorsque nous n'étions que de jeunes adolescents. Au début, nous nous contentions de jouer ensemble, puis, en grandissant, nous avions trouvé en l'autre un soutien indéfectible. Je savais les difficultés financières de sa famille et le manque constant de sa mère au sein de son foyer. Il savait l'amour que mes parents me refusaient et l'incapacité que j'avais d'assumer ma bisexualité. Peu importe l'heure, peu importe la situation, nous pouvions compter l'un sur l'autre et c'est d'ailleurs pour cela que j'ai bien conscience d'avoir été terriblement cruelle en fuyant sans prévenir. J'en ai trahi beaucoup des personnes qui ne le méritaient absolument pas et, comme je l'explique à Trystan, j'ai fini par comprendre qu'aucun de mes proches n'est prêt à me pardonner. Mais ce n'est pas ce que je cherche en m’efforçant de convaincre mon vieil ami de me parler. Je ne veux pas entendre qu'il m'accepte à nouveau dans sa vie et qu'il tire un trait sur tout ce que j'ai fait. Ce que je veux est bien plus modeste: des nouvelles. Savoir ce qu'il devient et me rassurer. Parce que je tiens à lui comme à un membre de ma famille. Comme à un frère avec lequel j'ai grandi et évoluée contrairement à Adriel...En souvenir de tout ce que nous avons partagé, Trystan ne peut pas me refuser une réponse, j'ai besoin de savoir ce qu'il devient. Besoin de me projeter dans son quotidien même s'il faut que je n'en fasse plus jamais partie!  

Si le jeune pêcheur ne semblait pas très inspiré à l'idée d'avoir une conversation avec moi, en témoigne la façon dont il a bien vite repris son chemin après avoir ramassé sa cargaison tombée au sol, le voilà pourtant qui semble prêt à faire un effort. Pas pour me faire plaisir en répondant à mes interrogations, mais plutôt pour me témoigner sa détresse. Voire sa colère. Sans doute l'une dissimulée derrière l'autre. Et c'est pourquoi il hausse le ton et me balance en plein visage toutes les cicatrices qu'il s'efforce de cacher, à lui même et au reste du monde. Je me sens bien ridicule et inutile face à ses mots. Surtout à propos de son mariage. En effet, je savais qu'il s'était fiancé et, lorsqu'il me l'avait annoncé, nous avions fêté la bonne nouvelle dans les règles de l'art. C'était quelques mois avant mon départ et je ne savais rien de la déception que cette relation lui avait causée. Déroutée et attristée de voir mon ami si seul et malmené par la vie, je ne sais quoi dire. Bras ballants, le regard dans le vague, je reste immobile face à lui. Il est loin de mériter tout cela. Loin de mériter toutes ces épreuves. Finalement, je pense pouvoir dire qu'aucune des personne l'ayant blessé ne méritait son amitié. Y compris moi.

Tous les mots, toutes les idées qui me passent par la tête me semblent aberrants. Vide de sens. Je ne sais quoi dire parce qu'il n'y a sans doute rien que j'aurai le droit de dire. M'excuser aurait bien peu de poids. Lui offrir mon soutien serait ironique. Je fais partie des souvenirs douloureux qu'il préférerait oublier et, dès lors, jusqu'à ma présence près de lui me parait déplacée! Pourtant, je ne parviens pas à le laisser se venger bêtement en me rabaissant. Je lui fais donc remarquer qu'il est injuste de m'assimiler à mes parents. Hautains, ignobles et cruels. Je n'ai été que cruelle et ça n'était absolument pas à dessein. Ce départ avait juste été plus fort que moi. Mais là encore aucune tournure de phrase ne me parait censée. Je me sens comme une enfant prise sur le tort par ses parents et prête à fondre en sanglots parce que les remords apparaissent comme le seul argument que j'ai à ma disposition. Bon… Qu’est-ce qu’il se passe avec ta jambe ? Plissant les yeux, je ne vois pas directement de quoi il parle. Extirpée de mes réflexions vaines, il me faut un instant pour saisir le sens de ses mots. Je suis presque étonnée qu'il ai remarqué ma blessure et qu'il se préoccupe de mon état, mais en y réfléchissant à deux fois, ce n'est pas surprenant. Trystan a toujours été terriblement empathique et généreux. De quoi me culpabiliser plus encore. Une erreur de plus causée par la grave erreur qu'est l'amour... confiais-je doucement, comme un écho à sa rupture avec Mackenzie. J'espérais par là qu'il comprendrait que je compatis à sa douleur, même si je ne trouve pas de façon d'en témoigner. J'ai eu un accident de voiture il y a plusieurs mois, mais ça n'est pas bien grave conclus-je finalement.

Après un moment de silence, je rouvres la bouche avec l'espoir que la spontanéité me rendrait suffisamment sincère que pour mes propos ne paraissent pas absurdes. Mais rien de raisonnable ne me vient, alors j'ose proposer Est-ce que cela te dérangerait que je t'aide à transporter tes caisses? Après ça je te laisse si tu préfères, mais j'aimerais juste passer un peu de temps avec toi.

made by pandora.


_________________

❝ too good at goodbyes❞ I'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me 'cause every time I open up, it hurts so I'm never gonna get too close to you even when I mean the most to you in case you go and leave me in the dirt. sam smith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : shiya (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Lexia - Faith - Dylana - Yegeniya
RAGOTS PARTAGÉS : 325
POINTS : 656
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Hermétiquement fermé à toute idée de romance depuis que sa fiancée l'a quitté. Il a toutefois une liaison avec Lexia Weston.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je vois que sa sœur et son amie Faith sont revenues en ville, espérons que ça le tire un peu de sa solitude...



MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Dim 22 Oct - 16:53

Faith & Trystan

if i go on with you by my side can it be the way it was when we met? did you forget all about these golden nights? all of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true
BLACK PUMPKIN

La tirade de Trystan réduit Faith au silence pendant de très longues minutes. Normal, il vient de lui balancer au visage tous les drames survenus dans sa vie sur cinq ans en moins d’une minute… Elle ne pouvait pas faire mieux qu’être surprise, voir choquée. Il voit d’ailleurs une lueur de compassion voir de pitié briller dans les yeux de son interlocutrice. Il avait du mal à faire la différence entre les deux récemment… En tout cas, maintenant qu’il avait tout dit, il ne se sentait pas foncièrement mieux malgré ce qu’il avait pensé. Passer ses nerfs sur son ancienne amie d’enfance ne lui apportait aucun soulagement. En fait, il se sentait même égoïste, voir déplacé à faire étalage de sa peine alors qu’il lui semblait que la Swanson en avait au moins autant bavé que lui… Bien sûr, il restait blessé par son départ et en colère contre elle, mais ses sentiments commençaient à se nuancer légèrement. Sans doute parce que Faith ne cherchait pas absolument à obtenir son pardon ou à se dédouaner. Elle assumait ses erreurs et c’était une attitude qui forçait le respect du Meylir… Il change donc d’angle d’attaque, lui demandant ce qui se passe avec sa jambe. [i] « Une erreur de plus causée par la grave erreur qu'est l'amour... J'ai eu un accident de voiture il y a plusieurs mois, mais ça n'est pas bien grave. » [/color] Le pêcheur fronce les sourcils face à cette réponse d’abord énigmatique puis ensuite presque détachée. « Hum… ça m’a l’air un peu grave quand même… Tu boites. » Face à ce constat, la proposition que lui fait ensuite la psychomotricienne paraît absurde. Un petit rire étonné s’échappe d’ailleurs des lèvres de Trystan. « Tu ne toucheras donc aucune caisse. De toute façon, j’ai terminé pour aujourd’hui. En fait, à quelques minutes près, on ne se serait pas croisées du tout… » Il ne sait pas quoi faire de cette pensée. Faith aurait-elle finit par le contacter sans cette rencontre fortuite ? Il ne préférait pas trop se poser la question.

En tout cas, il a conscience que sa réponse précédente sonne un peu comme une fin de non recevoir alors que ce n’est pas du tout ce qu’il a en tête. Malgré son désir de tourner les talons et de continuer à faire comme si rien ne l’atteignait, il sait qu’il sera incapable d’oublier que Faith est de retour. Tout comme il est incapable de s’avouer qu’il a envie de lui parler un peu. Ne serait-ce que pour savoir ce qu’elle a fait ces dernières années. « Mais je dois laver et repriser mes filets… Tu peux rester à côté de moi pendant ce temps… Mon bateau est juste là-bas. » Il n’a pas mieux à proposer… Il empoigne sa dernière pile de caisses, partant dans la direction qu’il vient d’indiquer. Il constate rapidement que Faith lui emboîte le pas… Quelques minutes plus tard, ils sont sur le pont du bateau, Trystan commençant à s’occuper des ses filets. Restant focalisé sur ces derniers, il relance toutefois la conversation. « Un accident de voiture, hein ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Est-ce que ça a un rapport avec la fille Baxter ? » Et oui, même lui entendait les rumeurs… C’est pratique et plus confortable de pouvoir s’occuper les mains pendant qu’il parle, et il s’absorbe dans sa tâche, trouvant plus facile pour le moment de parler à Faith ainsi. « Tu étais où quand tu n’étais pas à Tenby ? »


_________________


When the world gives heavy burdens my asylum is in your arms
In the daylight, When the sun is shining, on a late night When the moon is blinding In the plain sight, Like stars in hiding. You and I burn on. Nobody sees, nobody knows. We are a secret.Far from the others. Close to each other. That's when we uncover.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : arwiie
TES DOUBLES : Haley R. Muray
TON AVATAR : Jennifer Lawrence
TES CRÉDITS : avengedinchains & astra
TA DISPONIBILITE RP : en cours: Gabriel - Adriel - Isla - Trystan
à venir: Kainoa - Sameen - Greg - Hoppe'
RAGOTS PARTAGÉS : 690
POINTS : 892
ARRIVÉE À TENBY : 11/08/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Terrifiée par l'attachement, elle a abandonné l'amour de sa vie. Alors qu'elle cherchait à la reconquérir, cette dernière est partie définitivement.
PROFESSION : Psychomotricienne.
REPUTATION : Les Swanson...une riche famille qui s'est toujours considérée comme supérieure. J'ai presque envie de dire que le terrible accident de leur enfant n'était qu'une punition méritée! Cependant la jeune Faith n'a jamais semblé se sentir à l'aise dans leur univers. Plus libertine et sauvage. Irrespectueuse aussi, vu son départ précipité et le mal qu'il a causé.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Ven 27 Oct - 14:09

If I go on with you by my side can it be the way it was when we met? Did you forget all about these golden nights? All of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true ♦ The Killers



J'observe Trystan et je nous revois sur la plage à un barbecue entre amis ou jouant au volley avec des inconnus. Et c'est étrange d'imaginer que  Dylana n'est jamais plus revenue. Certes, je la savais différente de Trystan, moins attachée à Tenby et au devoir familial. Cependant elle aimait son frère, c'était flagrant. J'avais jalousé leur relation chaque fois que j'avais eu l'occasion de les voir ensemble. Aucune famille n'était parfaite, évidemment, mais j'avais toujours eu le don de considérer que tout était mieux que chez les Swanson. J'en étais parfois arrivée à des propos que je regrette aujourd'hui, selon lesquels un père mort valait peut-être mieux qu'un père comme le mien. Quoi qu'il en soit, je ne parviens pas à comprendre comment mon ami peut se retrouver si seul et blessé. Mais, je le sais depuis longtemps, les personnes les plus méritantes sont parfois les moins chanceuses. Comme si le destin s'acharnait jusqu'à ce qu'ils cèdent. C'est déjà ce que je pensais à l'époque où j'ai rencontré les Meylir. Leur père travailleur, courageux et s'investissant positivement pour Tenby, à qui pourtant rien ne réussissait. Mon père, infâme, violent et prêt à tout pour s'enrichir, qui vivait comme un roi et réussissait tout ce qu'il entreprenait. Voilà pourquoi j'avais commencé à me rapprocher de la famille de pêcheur, voulant les défendre face à l'inhumanité de mon paternel. J'aimerai endosser à nouveau mon rôle, le défendre aujourd'hui contre tous ceux qui le poussent dans ses retranchements. Sauf que je fais partie de ces individus et, dès lors, ma place n'est plus la même qu'auparavant. Il l'a dit lui même, je l'ai délaissé sans me préoccuper d'être lâche et égoïste. Aujourd'hui je m'en mords les doigts.

Priant pour qu'il ne me repousse pas et accepte encore un peu ma compagnie, je lui propose timidement de l'aider à transporter ses caisses. Fut un temps où, me sentant presque intégrée à la famille, je suivais son père jusqu'au port avec des caisses de poissons. Travail ingrat, mais j'avais rarement été aussi heureuse. J'étais une jeune adolescente et je ressentais pour la première fois l'amour et la fierté d'un père. Même s'il n'était pas le mien. Vu la tête de mon ami, je crains un refus catégorique. Sa réponse me surprend agréablement. Alors comme ça il se préoccupe sincèrement de moi. Grandit en moi l'espoir qu'il n'ai pas tout à fait envie de me supprimer de sa vie. Je sais la douleur que je lui ai causé et je sais qu'il ne sera pas simple de réintégrer sa vie. Mais j'ai à présent l'envie de faire tout ce que je peux pour regagner un peu sa confiance.

C'est moi le médecin et je t'assures que ça n'est pas bien grave, ça devrait passer d'ici quelques semaines assurais-je avec un léger sourire, incapable de cacher mon enthousiasme. Moi qui m'attendais à surmonter un non catégorique, suis invitée sur son bateau, ce qui n'est pas rien. Trystan reprend sa route et je marches donc à ses cotés, faisant de mon mieux pour ne pas afficher ma douleur. Je cherchais à me convaincre autant que lui en affirmant que je serais bien vite rétablie. En silence, nous rejoignons son embarcation et, bien vite, il s'atèle au travail dont il parlait. Il semble perdu dans ses pensées, focalisé sur son ouvrage. Ne voulant pas l'interrompre, je m'avance vers la proue pour contempler la mer. Lorsqu'il reprend la parole, je suis plutôt étonnée qu'il aborde le sujet, mais aussi qu'il se soit préoccupé des ragots.    Les nouvelles circulent toujours aussi vite qu'auparavant... soupirais-je. Je m'installe au sol sur un tas de cordes. Pas très glorieux voire carrément lamentable comme histoire...Je suis revenue, j'ai appris qu'elle voyait quelqu'un et du coup j'ai débarqué saoule devant chez lui. On a eu une petite altercation et quand j'ai voulu repartir j'ai foncé en plein dans un arbre. Instinctivement, je passe la main sur mon tibia et masse mon genoux un moment. La douleur n'est plus constante. En revanche, la honte et les regrets sont toujours bien présents. J'espère trouver assez vite l'occasion de changer de sujet, mais le voilà qui enchaîne sur un thème presqu'aussi gênant. Je peux t'aider? m'enquis-je en indiquant les filets, reculant l'échéance de ma réponse. J'ai passé quelques mois à Londres. Ensuite j'ai voyagé un peu partout expliquais-je de façon plutôt concise. Il faut dire que je n'ai pas envie de parler des emplois peu orthodoxes que j'ai dû accepter ou des paysages exceptionnels que lui ne verra peut-être jamais. J'aurais bien aimer lui retourner la question, qu'il me parle un peu plus de ce qu'il a vécu ces derniers mois, mais j'ai bien compris vu sa réponse de tout à l'heure que le sujet est plus que sensible. Alors je me tais et laisse place aux remous de l'eau contre la coque. Plutôt apaisant.

made by pandora.


_________________

❝ too good at goodbyes❞ I'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me 'cause every time I open up, it hurts so I'm never gonna get too close to you even when I mean the most to you in case you go and leave me in the dirt. sam smith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : shiya (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Lexia - Faith - Dylana - Yegeniya
RAGOTS PARTAGÉS : 325
POINTS : 656
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Hermétiquement fermé à toute idée de romance depuis que sa fiancée l'a quitté. Il a toutefois une liaison avec Lexia Weston.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je vois que sa sœur et son amie Faith sont revenues en ville, espérons que ça le tire un peu de sa solitude...



MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Sam 4 Nov - 18:28

Faith & Trystan

if i go on with you by my side can it be the way it was when we met? did you forget all about these golden nights? all of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true
BLACK PUMPKIN

« C'est moi le médecin et je t'assure que ça n'est pas bien grave, ça devrait passer d'ici quelques semaines. » Faith n’avait rien perdu de son entêtement et de son caractère indépendant. Amusé, Trystan sent presque le coin de ses lèvres s’étirer. Il devait faire attention… Encore quelques centimètres et ça serait bien une ébauche de sourire qu’on pourrait voir sur ses lèvres… Il ne peut d’ailleurs s’empêcher de la taquiner légèrement, signe que les vieux réflexes revenaient quand même vite… « Peut être que ça passerait plus vite si tu faisais des activités disons… plus calmes ? » La Swanson et le Meylir arrivent rapidement sur le bateau de ce dernier et il se met à s’occuper de ses filets. Certains auraient pu penser que le retour de Faith le détournerait de sa tâche mais le brun avait toujours fait passer son travail avant tout. Et s’il délaissait ses filets trop longtemps, ceux-ci seraient irrécupérables… De toute façon, ce n’était pas comme s’il ne pouvait pas discuter avec elle pendant qu’il faisait ses nœuds... Bien que pour le moment, la blonde regardait l’horizon, à la proue, totalement silencieuse. Trystan ne la dérange pas. S’il y avait bien quelqu’un qui comprenait le besoin de se replier dans le mutisme, c’était lui… Faith ne tarde toutefois pas trop à le rejoindre, l’air agacée que même lui ait entendu parler des rumeurs la concernant. Cependant, elle ne fait pas preuve de mauvaise grâce et raconte l’histoire au pêcheur, n’étant pas vraiment tendre avec elle-même. Il écoute gravement même s’il continue sa tâche. « On fait toujours des trucs stupides quand on est amoureux… Cela ne fait pas de toi quelqu’un de lamentable… » Dit-il brièvement quand elle a terminé. Il avait eu envie de la réconforter spontanément, son envie d’être encore un peu en colère contre elle ne faisant pas le poids face au fait qu’il n’aimait pas la voir triste. C’était comme ça depuis qu’ils étaient gamins… Les anciennes habitudes encore et toujours. « L’important, c’est que tu n’ais rien eu de plus grave… Un arbre quand même… » Il ne minimisait pas l’importance de ses blessures, il la voit d’ailleurs grimacer lorsqu’elle se masse le tibia, mais elle aurait peut être pu mourir… Ou finir paralysée comme son frère… Le karma semblait rattraper les Swansons même si aux yeux de Trystan, Faith était bien plus innocente que le reste de sa famille...

La blonde ne semble pas vouloir épiloguer toutefois et l’indiscrétion ne fait pas partie des nombreux défauts de Trystan alors le sujet est clos à ses yeux. « Est-ce que tu peux couper les mailles endommagées ? Je ferai le remaillage ensuite… » Dit-il alors pour accepter l’aide de Faith. Il lui tend une pince, sans plus d’instructions, sachant qu’elle sait comment procéder. Les journées qu’elle avait passées avec Trystan et son père sur ce bateau ne se comptaient plus. C’était d’ailleurs bizarre de l’avoir à nouveau à côté de lui sur le Seawolf. On aurait dit qu’un esprit malicieux s’était amusé à remonter le temps… En tout cas, la jeune femme est également peu loquace sur ses années d’absence, pour ne pas dire évasive. Le Meylir laisse donc un silence confortable s’installer tandis qu’ils travaillent en silence. Et pourtant… Il ne se complaît pas autant que d’habitude dans ce dernier. Il a l’impression de manquer ses retrouvailles avec Faith en ne cherchant pas à connaître celle qu’elle est aujourd’hui. Chose rare, il essaye donc de relancer la conversation même s’il pose d’emblée une question qui pourrait rendre les choses gênantes. « Tu as repris ton activité à Tenby ou tu n’es que de passage ? »

_________________


When the world gives heavy burdens my asylum is in your arms
In the daylight, When the sun is shining, on a late night When the moon is blinding In the plain sight, Like stars in hiding. You and I burn on. Nobody sees, nobody knows. We are a secret.Far from the others. Close to each other. That's when we uncover.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : arwiie
TES DOUBLES : Haley R. Muray
TON AVATAR : Jennifer Lawrence
TES CRÉDITS : avengedinchains & astra
TA DISPONIBILITE RP : en cours: Gabriel - Adriel - Isla - Trystan
à venir: Kainoa - Sameen - Greg - Hoppe'
RAGOTS PARTAGÉS : 690
POINTS : 892
ARRIVÉE À TENBY : 11/08/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Terrifiée par l'attachement, elle a abandonné l'amour de sa vie. Alors qu'elle cherchait à la reconquérir, cette dernière est partie définitivement.
PROFESSION : Psychomotricienne.
REPUTATION : Les Swanson...une riche famille qui s'est toujours considérée comme supérieure. J'ai presque envie de dire que le terrible accident de leur enfant n'était qu'une punition méritée! Cependant la jeune Faith n'a jamais semblé se sentir à l'aise dans leur univers. Plus libertine et sauvage. Irrespectueuse aussi, vu son départ précipité et le mal qu'il a causé.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Dim 5 Nov - 22:13

If I go on with you by my side can it be the way it was when we met? Did you forget all about these golden nights? All of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true ♦ The Killers



Trystan me taquine puisqu'il comprend bien que ma réponse n'est pas tout à fait sincère. En effet, je souffre plus que je le devrais, en effet je cherche à me convaincre du contraire, en effet je devrais me ménager. Mais déjà plusieurs mois que je me repose, que j'adopte un rythme de vie plus doux...de quoi me faire péter les plombs. Après avoir passé plus d'un an à changer de pays tous les mois, j'ai plus que jamais besoin encore et encore de mouvement. Moi qui n'ai jamais été adepte du mode de vie paisible, ne pourrais en subir plus. Alors voilà, m'opposant bêtement à tous les conseils que je donne à mes patients, j'oublie ma douleur autant que faire se peu et je vais de l'avant. Je n'ai pas véritablement d'argument pour justifier ce comportement, à vrai dire je suis pleinement conscience que c'est ridicule. Mais les réactions s'opposant à toute logique sont de plus en plus souvent celles que j'adopte. Dès lors, ce n'est presque plus étonnant. Trystan finira surement par comprendre que je vis de plus en plus au jour le jour et que je me désintéresse de mon avenir. Du moins s'il accepte à nouveau de me fréquenter. Notre amitié semble plus ou moins en bonne voie pour le moment. Je suis ravie de constater que mon ami adopte une attitude plutôt positive face à nos retrouvailles. C'est ainsi qu'après quelques minutes de marche dans le silence, nous arrivons sur son bateau. Je n'avais plus l'espoir de m'y retrouver un jour, mais ma présence ici est bien réelle et me ramène des années en arrière. Lorsqu'on en vient aux confessions, je ne suis pas surprise qu'il cherche à me rassurer et qu'il prenne de mes nouvelles. Qui plus est, je pense qu'il est sincère. Peut-être ne prend-t-il pas vraiment parti, peut-être n'est-il pas en accord avec chacun de mes choix, mais quoi qu'il en soit il ne cherche pas à me faire culpabiliser. Il sait que je me torture bien assez toute seule avec mes remords. Je tiens à lui faire savoir ma reconnaissance. C'est gentil de me dire tout ça...Tu es le premier en plusieurs mois et ton avis plus que les autres me tient à cœur... avouais-je avec un demi sourire tout en m'installant près de lui. Comme je lui propose mon aide, il m'indique une série de filets, me demande de couper les mailles endommagées et je m'atèle directement à ma tâche. Un court instant de silence me donne l'espoir que le sujet de ma relation avec Rylee est clôt. Certes je suis prête à tout lui dire vu la relation qui nous unissait, mais les choses n'étant plus ce qu'elles étaient avant mon départ, je préfère aborder avec lui des sujets plus positifs ou en tous cas dont j'ai moins honte. Je me sens suffisamment ridicule de revenir à lui sans arguments suffisants pour justifier le mal que je lui ai causé, je ne voudrais pas en plus devoir justifier mes autres innombrables erreurs. Pas aujourd'hui que nous recommençons à peine à nous apprivoiser.

Un silence paisible s'installe. Pas parce qu'il y a un malaise ou que nous sommes à court de sujets, mais parce que nous sommes chacun concentré sur notre travail et qu'au contraire, le silence ne nous dérange pas. Je réfléchis à la meilleure façon de formuler une question sur sa vie sans risquer de toucher une corde sensible, mais à ma grande surprise, le taciturne Trystan m'interroge sur mon emploi. Je cherche à contenir le large sourire qui veut à tous prix étirer mes lèvres. Le jeune pécheur s'intéresse à moi, fait des efforts pour entretenir la conversation...J'ai de moins en moins l'impression de l'avoir perdu et la satisfaction est immense! En fait, je suis ruinée. Du coup je n'ai pas les moyens de louer un cabinet et la ville est si petite qu'on ne recherche pas de kinésithérapeute dans les environs...Je travaille en noir pour des clients occasionnels pour le moment. Mais... Je marque un temps de pause car si la réponse me paraissait évidente au moment où j'ai pris la parole, devoir l'articuler et dès lors m'engager à respecter cet engagement, me parait soudain moins évident. Je reprends pourtant avec l'envie de le convaincre lui autant que moi, un peu comme pour mes douleurs articulaires. Mais oui  je suis de retour pour un bon moment! conclus-je en arborant un sourire, mélange de soulagement et de satisfaction. Et toi, toujours épanoui à Tenby ou tu aurais envie de prendre définitivement le large? Tu n'as pas envisagé de partir pour t'éloigner des blessures qui te furent infligées ici?

made by pandora.


_________________

❝ too good at goodbyes❞ I'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me 'cause every time I open up, it hurts so I'm never gonna get too close to you even when I mean the most to you in case you go and leave me in the dirt. sam smith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : shiya (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Lexia - Faith - Dylana - Yegeniya
RAGOTS PARTAGÉS : 325
POINTS : 656
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Hermétiquement fermé à toute idée de romance depuis que sa fiancée l'a quitté. Il a toutefois une liaison avec Lexia Weston.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je vois que sa sœur et son amie Faith sont revenues en ville, espérons que ça le tire un peu de sa solitude...



MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Lun 13 Nov - 21:24

Faith & Trystan

if i go on with you by my side can it be the way it was when we met? did you forget all about these golden nights? all of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true
BLACK PUMPKIN

C'est gentil de me dire tout ça...Tu es le premier en plusieurs mois et ton avis plus que les autres me tient à cœur... Si on avait dit à Trystan qu’il se retrouverait à discuter tranquillement sur son bateau avec Faith après l’accueil houleux qu’il lui avait réservé, il ne l’aurait pas crû. Et pourtant, ils étaient bien là, tous les deux, à l’abri du monde extérieur, devisant sur les peines de cœurs de la jeune femme… Il fallait dire qu’elle avait toujours su y faire avec lui. Elle était une des seules personnes au monde qui avait su percer sa carapace et c’était sans doute pour cette raison qu’elle avait réussi à faire tomber ses défenses aussi facilement aujourd’hui. Ça et aussi le fait qu’elle ne semblait pas en grande forme et que l’idée de rejeter paraissait cruel. « Si mon avis est important… Tu vas m’écouter quand je te dirai de te ménager ? » Contre-attaque t-il avec une pointe d’amusement, malgré tout content de voir que le petit nombre de mots réconfortants qu’il avait eus à son égard avaient porté ses fruits. Souvent on lui reprochait d’aller trop à l’essentiel mais parfois, la sobriété avait du bon… Faith vient s’asseoir à côté du Meylir pour l’aider avec son filet et l’espace d’un instant, il a l’impression que tout est redevenu comme avant. Il s’autorise d’ailleurs un moment de nostalgie, revoyant les adolescents qu’ils étaient, travailler ainsi, côte à côte tandis qu’ils se racontaient leurs histoires de cœur, leurs conflits avec leurs parents respectifs, leurs rêves, leurs déceptions… Le bon vieux temps en un mot.

Bien que pour aujourd’hui, le sujet « peine de cœur » est vite clôturé. Le pêcheur n’insiste pas trop en voyant son amie mal à l’aise, suffisamment familier de cette situation lui-même. Il dérive même la conversation mais il fait hélas encore une mauvaise pioche. « Une Swanson fauchée, on aura tout vu. » Dit-il alors pour essayer de détendre l’atmosphère, sincèrement surpris par ce que lui annonce la blonde. Il ne pensait pas qu’avec les prestigieux diplômes qu’elle avait, elle aurait des ennuis pour trouver du travail un jour. « Pas de possibilité à l’hôpital en attendant de trouver mieux ? Sinon, je peux toujours te proposer quelque chose ici mais je doute que ça te convienne… » La langue du brun se déliait, encore un signe que Faith était capable de lui faire accomplir des exploits. Toutefois, la nouvelle qu’elle lui annonce ensuite le réduit à nouveau au silence, tandis que sa gorge s’assèche soudainement. Ainsi, elle revenait pour de bon… C’est trop beau pour être vrai. Il bouge plusieurs fois les lèvres, incapable d’articuler pendant quelques instants. « C’est une bonne nouvelle… » Finit-il par réussir à dire, la voix rauque. Il prend bien soin de regarder ailleurs pour dissimuler ses émotions à la principale intéressée. Une part de lui s’en voulait de se réjouir de ce retour et d’oublier aussi rapidement son ressentiment. Surtout qu’il y avait une réelle possibilité qu’il finisse par perdre encore des plumes dans cette histoire. Notamment si Faith décidait une nouvelle fois que finalement, rester ne lui convenait pas… Cependant, pour le moment, elle est bien là et elle lui pose la plus personnelle des questions. Il met tout autant qu’il y a quelques minutes pour répondre, essayant d’abord d’esquiver par la plaisanterie. « Ça serait con de prendre le large alors que tu viens de revenir. » Il s’absorbe encore un peu plus à sa tâche, gardant les yeux baissés. Partir, il y avait pensé des centaines de fois. Que lui restait-il à Tenby alors que les trois femmes de sa vie étaient parties ? Et pourtant, il n’avait pas bougé d’un iota. Peut être justement parce qu’il avait attendu qu’elles reviennent… Mais bien évidemment, ce n’est pas la réponse qu’il donne à Faith. « J’y ai pensé oui… Mais je suis aussi incapable de m’imaginer vendre l’entreprise que mon père m’a léguée et à laquelle il a consacré toute sa vie… Et puis, j’aime ma vie ici malgré tout. »


_________________


When the world gives heavy burdens my asylum is in your arms
In the daylight, When the sun is shining, on a late night When the moon is blinding In the plain sight, Like stars in hiding. You and I burn on. Nobody sees, nobody knows. We are a secret.Far from the others. Close to each other. That's when we uncover.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : arwiie
TES DOUBLES : Haley R. Muray
TON AVATAR : Jennifer Lawrence
TES CRÉDITS : avengedinchains & astra
TA DISPONIBILITE RP : en cours: Gabriel - Adriel - Isla - Trystan
à venir: Kainoa - Sameen - Greg - Hoppe'
RAGOTS PARTAGÉS : 690
POINTS : 892
ARRIVÉE À TENBY : 11/08/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Terrifiée par l'attachement, elle a abandonné l'amour de sa vie. Alors qu'elle cherchait à la reconquérir, cette dernière est partie définitivement.
PROFESSION : Psychomotricienne.
REPUTATION : Les Swanson...une riche famille qui s'est toujours considérée comme supérieure. J'ai presque envie de dire que le terrible accident de leur enfant n'était qu'une punition méritée! Cependant la jeune Faith n'a jamais semblé se sentir à l'aise dans leur univers. Plus libertine et sauvage. Irrespectueuse aussi, vu son départ précipité et le mal qu'il a causé.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Dim 19 Nov - 19:26

If I go on with you by my side can it be the way it was when we met? Did you forget all about these golden nights? All of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true ♦ The Killers



Je souris lorsqu'il me conseille de me ménager. Je ne le ferai certainement pas, mais qu'il se laisse aller à quelques pointes d'humour est plutôt plaisant. Autant parce que cela détend l'atmosphère que parce j'aime bien mieux notre relation lorsqu'elle est légère et positive. Tout d'abord parce que je tiens beaucoup à Trystan, je ne peux pas oublier les sentiments que j'avais il y a une dizaine d'années pour le beau jeune homme qu'il était, viril et mature à mes yeux, et si attirant avec ses quatre années de plus. Je me souviens avoir fait pâlir de jalousie quelques amies du lycée lorsque je me ventais de le fréquenter couramment. Je me cachais bien de dévoiler que lui m'envisageait plus comme une sœur. Et finalement, plus nous grandissions, plus je me réjouissais de cette relation complice mais sans ambiguïté qui nous unissait. Mais retrouver un peu de notre amitié me fait du bien plus que jamais parce ces derniers temps il est un des rares à me témoigner encore un peu d'empathie comme je le lui explique. Les reproches de Rylee et la distance dans ses yeux. La colère de mes anciens amis. Les regards moralisateurs de tous ceux qui ont eu vent de mon accident et des raisons pour lesquelles il a eu lieu. Les reproches de mon banquier face à mon manque de lucidité et les soupçons qu'il a à propos de mes pratiques illégales. Depuis mon retour, tout tournait autour de ces éléments douloureux , je n'avais pas grand chose de positif à vrai dire. Adriel, sans doute, qui n'avait pas du se faire prier pour m'accepter à nouveau dans sa vie. Cependant, nous avions toujours eu des opinions divergentes quant à nos parents, dès lors, des tensions étaient déjà nées entre nous lorsque j'avais eu le malheur de critiquer nos géniteurs. Avec Trystan, tout avait toujours été limpide et naturel, dès lors je suis ravie de le retrouver, de réintégrer sa vie le temps d'une après midi et, surtout, de voir qu'il ne veut pas purement et simplement m'effacer de son existence. Pourtant, nous restons plus distants qu'auparavant. Je ne peux pas m'en étonner, deux années d’absence ont changé bien des choses. Nous sommes l'un et l'autre différents des personnes que nous étions autrefois. Mais bien entendu, nus avons aussi perdu de notre complicité. Cherchant à ne pas me préoccuper du négatif, je parviens à évincer assez vite tous ces sujets quelque peu déprimants pour dévier sur des choses qui me préoccupent bien moins, malgré qu'elles aient leur importance. Nous abordons ma situation financière désastreuse, mais je ne m'en inquiète pas vraiment. Je sais que mon compte en banque se désintègre littéralement et que je n'ai aucune rentrée d'argent régulière, mais l'amour et l'intérêt des personnes que j'ai perdue est un sujet qui me tracasse bien plus et les reconquérir m'occupe bien plus que retrouver un emploi stable. Une Swanson fauchée, on aura tout vu. Je laisse échapper un rire sincère, après tout, l'argent de ma famille m'aura causé bien des ennuis tout au long de ma vie, mais aura eu l'avantage de me rapprocher de la famille Meylir. C'est amusant que tu dises ça, parce que je comptais postuler à l’hôpital, mais ma mère a justement voulu s'en mêler et m'a pistonnée auprès du directeur de l'établissement. Tu imagines bien qu'il n'était plus question que j’accepte le job! Un sujet de plus sur lequel Adriel et moi avions des avis divergents. Je crois, en revanche, que Trystan aura la même opinion que moi sur le sujet. Et puis, quoi qu'il en soit, pour moi les choses sont limpides, je n'accepterai plus jamais aucun secours des Swanson, qu'importe les épreuves que j'ai à affronter. Il me propose de me dépanner en travaillant pour lui, et si l'idée ne me déplaît pas, j'ai conscience que sa proposition relève très certainement de la politesse. Après tout, l'entreprise de la famille n'avait jamais été des plus florissantes (et le père Swanson n'était pas tout à fait innocent dans l'affaire), devoir payer une employée n'aiderait en rien. Dès lors, je préfère ne pas répondre, d'autant que lorsqu'il me demande si je compte rester à Tenby, je me retrouve muette. Lorsque je réponds par l'affirmative, c'est à lui de rester pantois. N'osant pas briser le silence, je m'attaque à une partie du filet plus complexe et qui requiert toute mon attention. J'entends qu'il affirme que c'est une bonne nouvelle, mais préfère ne pas réagir, le sujet étant encore des plus délicats. Je lève cependant les yeux vers lui et prend à mon tour de ses nouvelles. Il parait ailleurs et je me demande si l'annonce de mon retour définit a suffit à le perturber de la sorte, ce qui serait plutôt positif selon moi. Du moins, si cela signifie comme je le pense qu'il se réjouis de ma présence. En effet, j'ai bien l'intention de rattraper le temps perdu! déclarais-je spontanément sans réfléchir une seconde à l'impact des mots. La situation s'étant tellement détendue, j'en ai complètement oublié qu'il y a une demi-heure encore il me reprochait mon abandon. Craignant d'avoir jeté de l'huile sur le feu avec ces paroles irréfléchies, je me replonge dans mon ouvrage et prie pour qu'il ne remarque pas la teinte pivoine de mes joues. Il complète sa réponse, et je ne peux m’empêcher d’acquiescer pensivement, avant de relever les yeux vers Trystan. Je comprends ton point de vue, mais au fond tout ce que ton père a toujours voulu, c'est le bonheur de ses enfants. Si ton bonheur se trouve à l'autre bout du monde, il ne t'en aurait pas voulu de tout quitter... Je me permets de parler au nom de son père, car après tant d'années passées à leurs cotés, je crois sincèrement avoir appris à cerner l'homme. Prêt à tout pour sa famille. Mais Tenby est une ville pleine de surprise et de vie, alors je comprends tout à fait que tu sois heureux ici...Et je te souhaite d'aller de l'avant et de trouver une fille à la hauteur du fabuleux Trystan Meylir! assurais-je en souriant. Cependant, les grandes effusions de sentiments n'ayant jamais été notre fort, je me réjouis d'avoir un sujet sur lequel dévier. Et comment se porte l'entreprise justement? Si tu as besoin d'aide je t'apporte la mienne avec plaisir évidemment, cela m'avait manqué déclarais-je en indiquant les filets entre mes doigts.

made by pandora.


_________________

❝ too good at goodbyes❞ I'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me 'cause every time I open up, it hurts so I'm never gonna get too close to you even when I mean the most to you in case you go and leave me in the dirt. sam smith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : shiya (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Lexia - Faith - Dylana - Yegeniya
RAGOTS PARTAGÉS : 325
POINTS : 656
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Hermétiquement fermé à toute idée de romance depuis que sa fiancée l'a quitté. Il a toutefois une liaison avec Lexia Weston.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je vois que sa sœur et son amie Faith sont revenues en ville, espérons que ça le tire un peu de sa solitude...



MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith Dim 26 Nov - 14:07

Faith & Trystan

if i go on with you by my side can it be the way it was when we met? did you forget all about these golden nights? all of our plans have fallen through, sometimes a dream, it don't come true
BLACK PUMPKIN

C'est amusant que tu dises ça, parce que je comptais postuler à l’hôpital, mais ma mère a justement voulu s'en mêler et m'a pistonnée auprès du directeur de l'établissement. Tu imagines bien qu'il n'était plus question que j’accepte le job! » Trystan était au moins soulagé que Faith trouve sa réplique sur une Swanson fauchée amusante. Qu’ils le veuillent ou non, leur différence de classes sociales avait toujours été une composante de leur relation. Ils essayaient d’en faire fi depuis leur enfance mais le Meylir avait toujours cette appréhension qu’un jour, ce ne soit plus possible. Qu’il fasse la blague de trop par exemple. Là par exemple, il est mitigé quant à la réponse de son amie. Il comprenait pourquoi elle ne voulait pas accepter le job et respectait cette indépendance qu’elle essayait d’obtenir vis-à-vis de ses parents mais d’un autre côté… Cracher sur un job alors que tant d’autres galéraient… C’était dérangeant. Mais il n’avait pas envie de blesser Faith en dévoilant le fond de sa pensée. Rôdé à l’exercice depuis longtemps, il opte donc pour une réponse neutre. « Ta mère ne changera jamais ! » Le malaise qu’ils cherchent justement à éviter semble s’installer au détour de cette conversation et le pêcheur n’insiste donc pas quand la blonde ne rebondit pas sur sa proposition d’emploi. D’un accord tacite, ils clôturent ce sujet aussi et vont même jusqu’à inverser les rôles. C’est désormais à Trystan de répondre à quelques questions. Il est toujours mal à l’aise quand il doit parler de lui mais Faith est la meilleure amie qu’il n’a jamais eue et il réalise bien que s’il ne le fait pas avec elle, il ne le fera avec personne d’autre. Il fait donc l’effort de répondre à sa question. En plus, cet échange a le don d’apporter quelques éclaircies intéressantes sur le futur. « En effet, j'ai bien l'intention de rattraper le temps perdu! » Déclare la jeune femme sans même avoir l’air d’y réfléchir. Elle rougit d’ailleurs en le disant comme le remarque le Meylir qui l’observe du coin de l’œil depuis tout à l’heure.

Elle doit avoir le même ressenti que lui précédemment. Etait-ce la blague de trop ? C’était triste de devoir marcher sur des œufs alors qu’ils se connaissaient depuis toutes ces années mais les années de séparation pesaient et ils allaient devoir réapprendre la complicité. « J’espère que tu le penses… Parce que tu sais que je vais te prendre au mot. » On reprochait d’ailleurs souvent à Trystan de tout pendre un peu trop au sérieux mais il n’y pouvait rien. Il n’accordait sa confiance qu’aux gens qui tenaient leurs paroles et surtout qui ne parlaient pas en vain…  Par la suite, les deux amis de longue date parlent un peu du père de Trystan et encore une fois, il n’y a bien qu’avec Faith que c’est possible. Aux yeux du Meylir, elle est la seule à l’avoir suffisamment connu pour avoir le droit de supposer ce qu’il aurait voulu. Un autre se serait fait renvoyer dans les cordes. Bien que pour le coup, il n’est pas franchement d’accord avec elle. « Tu l’idéalises un peu trop… C’est sûr qu’il nous aimait avec Dylana mais notre entreprise familiale était son troisième enfant. Et s’il avait voulu une autre vie pour moi, il ne m’aurait pas formé dès mes 5 ans à reprendre les rênes… Tu sais, je ne te l’ai jamais dit mais il m’a fait jurer de ne jamais vendre. Et surtout pas à ton père d’ailleurs… » Il savait qu’elle ne pensait pas à mal, comme elle le prouve d’ailleurs en lui avouant qu’elle ne lui souhaitait que le meilleur. Il serre donc les dents pour ne rien répondre de déprimant quand elle lui souhaite d’aller de l’avant et de rencontrer une fille à sa hauteur. Il n’avait pas envie de lui expliquer que c’était précisément ce qu’il souhaitait éviter. Jamais plus il ne laisserait son cœur en pâture à une femme. Jamais. Hélas, ce beau self-control s’évapore quelque peu lorsque Faith met à nouveau les pieds dans le plat, insistant un peu trop sur les questions délicates. Comment allait l’entreprise… C’était la pire question qu’elle pouvait poser après avoir évoqué ses peines de cœur et son paternel même si bien entendu, elle ignorait qu’il était au bord de la faillite. Nul n’était au courant des difficultés financières colossales que le brun rencontrait dans l’administration de cette dernière… « Tout va bien… Et l’aide que tu m’as apportée aujourd’hui est suffisante. » Dit-il en se renfermant. Faith avait évoqué un peu trop de sujets personnels à son propos en trop peu de temps. Il voulait désormais que cette discussion s’achève. N’avait-il pas fait preuve de discrétion de son côté lorsqu’ils avaient parlé de Rylee Baxter ? Ne pouvait-elle pas lui octroyer la même courtoisie et le laisser se confier que s'il en ressentait le besoin ? Il profite donc qu’elle parle du filet pour changer de sujet. « Ça t’avait manqué mais tu n’as rien oublié. Le filet est bien comme ça, je vais pouvoir travailler avec.  Merci de ton aide. » Dit-il en se levant pour lui signifier qu’ils avaient terminé.

_________________


When the world gives heavy burdens my asylum is in your arms
In the daylight, When the sun is shining, on a late night When the moon is blinding In the plain sight, Like stars in hiding. You and I burn on. Nobody sees, nobody knows. We are a secret.Far from the others. Close to each other. That's when we uncover.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: the way it was ◘ Trystan & Faith

Revenir en haut Aller en bas

the way it was ◘ Trystan & Faith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: I fell in love at the seaside :: Tenby harbour-