AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

A little lust, a little fun (Ivy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 219
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: A little lust, a little fun (Ivy) Jeu 10 Aoû - 21:37


There's a full moon
Hanging over us tonight.
Tu n'es pas un saint Magnùs et tu es bien placé pour le savoir.

Cela fait des années, depuis la mort de Judith que tu vacilles entre le bonheur et son contraire, même avec des aides extérieures, tu n'as jamais su trouver le juste milieu et quand bien même tu t'es approché de celui-ci, il a disparu. Depuis que Jean est entrée dans ta vie, tu as glissé doucement mais sûrement dans le ravin qu'Eileen a creusé. Extérieurement, personne ne voit comment est-ce que tu vas vraiment. Tes sœurs s'inquiètent cependant, elles savent qui tu es. Ton fils aussi, mais tu ne veux pas qu'il s'inquiète, il a déjà bien assez de choses à régler de son côté. Il s'est installé à Tenby et va terminer ses études, son diplôme d'infirmier. Qu'est-ce que tu es fier de ton fils. Il faudrait d'ailleurs qu'il rencontre Jean, mais pas maintenant.

Non pas maintenant. Tu as besoin d'autres choses ce soir. Pas d'enfants, pas de psychiatre, pas de travail, loin de tout cela. Tu t'avances dans un hôtel,  un que tu commences à connaître. Ce n'est pas la première fois que tu t'y rends. Ton chauffeur, Dolan te propose souvent de changer de lieu, mais tu refuses, tu reviens toujours ici,  tant pis si il a mal au dos en dormant dans la chambre, toi, ce n'est pas ton cas, loin de là. Tu as rencontré une jeune femme ici, la vingtaine bien entamée et... Elle ne fait pas simplement que passer, elle n'est pas là pour faire beau et... Tu t'es laissé tenté, glissant dans tes démons que tu pensais avoir oublié. Cette attraction que tu as pour les femmes, pour le sexe. Dès que les choses ne tournent pas rond, tu files te consoler dan les bras d'une belle dame, tu as même été jusqu'à coucher avec ta psychiatre, ta patronne aussi d’ailleurs. Le trou béant que tu as dans la poitrine à cause des deux femmes de ta vie ne laisse plus de place aux sentiments, tu es simplement ici pour le plaisir. Il n'y a que cela qui t'intéresse et tu as trouvé quelqu'un qui t’en donne, sans poser de questions. Tu ne devrais pas, non, tu ne devrais pas coucher avec quelqu'un contre de l'argent, tu as des prétendantes partout où tu te rends mais tu n'en as que faire. Tu ne te sens pas prêt à vivre avec une femme et tu ne veux pas entamer une relation. Tu es l'exigence incarnée et pourtant dans ce petit bout de femme, tu as trouvé ton bonheur. Il n'est pas sans prix, mais tu l'acceptes et tu le chéris durant quelques heures, parfois plus. Tu en as besoin. C'est quelque que chose tes enfants ne pourront jamais te donner, cet instant où il n'y a rien, plus de questions, plus de problèmes, juste deux humains dans leur plus simple appareil. Ça t'avait manqué de prendre du bon temps, pour toi et rien que pour toi. Tu ne négliges cependant pas les besoins de cette jeune femme, absolument pas, mais tu ne vas pas te cacher, tu penses à toi avant tout.

Ce soir, tu te rends à l’hôtel, toujours vêtu d'un costume hors de prix et évidemment accompagné de ton chauffeur qui est aussi un peu ton garde du corps, parfois conseiller et de temps en temps bras droit, Dolan a beaucoup de casquettes. La réceptionniste te donne la même chambre à chaque fois et puis, tu laisses un petit message, qui change, c'est le troisième. Dolan file dans sa chambre au bout du couloir sans poser de questions et toi, tu te rends dans la plus belle des chambre de cet hôtel. C'est loin de ton luxe habituel, mais tu l'acceptes, volontiers surtout lorsqu'elle arrive, toquant à la porte, sans un mot. Tu ne parles jamais trop. Tu ne sais pas si vous devez avoir de discussions, tu ne sais pas si elle, elle veut discuter avec toi. Enfin, tu vas finir par le savoir, parce qu'après un long moment passé dans le lit, tu l'as quitté, l'abandonnant pour te glisser sur le fauteuil à coté de la fenêtre que tu as ouverte pour te griller une cigarette. Encore nu, tu profites de cette douce fumée qui enveloppe tes poumons. Tu l'observes, elle, emmêlée dans les draps du lit et enfin, tu lèves la voix. « Pourquoi ? » C'est une simple question, elle va dans tous les sens cependant, est-ce qu’elle va comprendre pourquoi tu lui demandes, c'est à voir, mais tu cherches à savoir comment une femme comme elle, qui a loin d'être bête s'est retrouvée dans un milieu comme celui-ci. Évidemment que tu as fais des recherches sur elle, tu sais énormément, mais tu restes silencieux à ce sujet, tu as besoin de savoir si elle est honnête avec toi, parce que tu as éventuellement quelque chose à lui demander.

_________________


 
What a Face :
 



Dernière édition par Magnùs Hadsen le Ven 11 Aoû - 11:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy) Jeu 10 Aoû - 23:01

Recommended at the price
Insatiable an appetite
Want to try?

Elle se mord la lèvre, sentant son corps vibrer sous l'effort et sachant qu'elle ne tiendra plus très longtemps. Mais elle doit le faire, elle doit continuer jusqu'à l'essoufflement, jusqu'à ce que le feu au niveau de ses abdominaux devienne insupportable. Trois minutes, déjà… Et elle espère encore tenir trente secondes, mais c'est se surestimer que d'espérer une telle chose. En effet, elle s'écrase sur le sol, fatiguée par cette séance de gainage quotidienne. Aujourd'hui, Yevgeniya n'est pas très en forme, ou peut-être est-ce à cause de la nuit éprouvante qu'elle vient de passer. Le fait est que sa gym matinale qu'elle exécute à quinze heures a plus des effets de torture qu'autre chose - comme souvent lorsqu'elle se tente au sport. La Russe déteste le sport, elle déteste devoir courir, nager ou faire des abdominaux. Du yoga ? Les poules auront des dents avant qu'on ne l'y voit s'y mettre… Pourtant, elle sait que ce serait un atout pour sa souplesse, même si de ce côté là, elle n'a pas à se plaindre. La marche rapide ? Ses poumons ne peuvent le supporter. Du moins, ils le supportent lorsqu'elle court pour échapper à la police, mais c'est tout.
Ce soir, Yevgeniya a quelques clients et elle sait qu'elle doit se faire irréprochable pour le dernier. Pourquoi ? Parce que contrairement aux autres hommes, celui-ci a de la classe et il assume ses envies. Sans oublier qu'il balance les billets sans même les compter. Alors oui, ce soir, la jeune femme se doit d'être parfaite. Alors une fois l'exercice du gainage exécuté, elle enchaîne avec de la danse qu'elle fait devant sa télé et elle en a terminé pour aujourd'hui, parce qu'elle a déjà atteint son maximum.
Il ne faudrait quand même pas qu'elle arrive fatiguée à son rendez-vous de ce soir.

Les rendez-vous s'enchaînent sur Swansea et vient l'heure du dernier, celui qu'elle attend avec impatience et son client le lui rend bien. Elle n'a quasiment pas mangé de la journée, pour rester au mieux de sa ligne, mais ça ne l'empêche pas de se donner encore et encore jusqu'à la jouissance.
Il se lève pour fumer et il lui donne envie d'en faire de même, mais avant qu'elle ne puisse se mettre en marche pour le rejoindre vers la fenêtre afin de ne pas réveiller tous les clients en activant le détecteur de fumée, elle est interpellée par une question. Une simple interrogation… Peut-être la question la plus simple, parce qu'elle ne compte plus le nombre de fois où on la lui a posé. Sans oublier qu'il s'agit de la question favorite des enfants, qui répètent à chaque réponse : pourquoi ? pourquoi ? pourquoi ?
Elle reste dans le lit à observer le plafond encore quelques secondes tout en sachant à quoi son client fait référence. C'est un homme intelligent, et elle aussi, alors oui, pourquoi ?
« Pourquoi… Pourquoi rouler sur l'autoroute à 200km/h alors que c'est dangereux ? Pourquoi reprendre une part de dessert alors que ce n'est pas raisonnable et que ça risque de faire prendre du poids ? Pourquoi boire de l'alcool à s'en rendre malade ? Pourquoi prendre de la drogue alors que ça grille les neurones ? Pourquoi fumer des cigarettes alors que ça file le cancer ? » Elle s'extirpe du drap à son tour et s'approche de Magnùs lentement jusqu'à arriver à son niveau et lui prendre la cigarette des doigts. Elle lui vole quelques bouffées de fumée avant de le lui rendre, et accessoirement de lui répondre. « Parce que c'est bon… » Parce que oui, elle a essayé différents jobs avant d'en arriver là, mais trimer pour un salaire de misère ne la satisfaisait pas… Là, dans le fond, elle n'a qu'à écarter les cuisses pour empocher son poignon. Ce n'est pas pour son plaisir qu'elle fait ce boulot, il lui arrive même quelques fois de ressortir d'une chambre avec des bleus ça et là. Néanmoins, il lui arrive, parfois, de ressentir du plaisir lors de ses heures et ça, ça la fait sourire. Parce que ce n'est pas donner à tous les travailleurs d'être payée pour avoir un orgasme.
Parce que bien sûr, elle n'a pas donné la raison principale à son client, alors elle reprend, toujours en se lançant dans un monologue.  « Pourquoi faire des sondages en ligne ou participer à des enquêtes ? Pourquoi s'embêter à garder les gamins de la voisine ? Pourquoi faire des dons de plasma ? » Elle part chercher son paquet de cigarettes dans son sac à main, cette taffe lui ayant donné envie de s'en griller une et elle rejoint Magnùs à la fenêtre pour se l'allumer. Mieux encore, elle s'assoit sur lui se moquant bien d'être encore totalement nue. « Je pourrais continuer pendant des heures, mais je suppose que tu as saisis là où je voulais en venir. L'argent. » Elle hausse les épaules, assumant parfaitement sa fainéantise et son envie de se faire de l'argent, même si elle ne dévoile pas pour autant à l'homme qu'elle rêve d'épargner pour pouvoir s'inscrire aux beaux-arts. « Mais le plus important… Pourquoi est-ce que ça t'intéresse ? » Qu'elle demande, un peu curieuse, même si ce n'est pas la première fois qu'un client vient lui poser la question.
 

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 219
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy) Ven 11 Aoû - 11:22


There's a full moon
Hanging over us tonight.
Cette douce fumée est apaisante, elle te fait énormément de bien, elle prolonge le moment. Jamais tu ne pourrais dire non à cette cigarette, qui est certainement la meilleure. Ivy est toujours dans le lit, mais plus pour longtemps, ta question, bien qu'incongrue obtient une partie de réponse. Tu hausses un sourcil, tu ne dis rien pour le moment parce que tu te demandes où est-ce qu'elle va avec ses mots. Décidément, elle est bien intéressante cette jeune demoiselle. Intriguant comme situation. Tu tires sur ta cigarette, prenant bien soin de souffler la fumée dehors, dans le brouillard de la nuit et elle disparaît d'entre tes doigts, tu hausses un sourcils observant avec un sourire au coin des lèvres la voleuse qui n'est autre que ta compagne d'une nuit. Tu la laisses faire, sans broncher. Toujours autant intrigué par ses quelques mots, tu te fonds dans le silence afin qu'elle puisse continuer et la réponse finale est aussi logique que triste. L'argent qui domine, c'est vrai, tout le monde en a besoin, mais il paraît que l'argent ne fait pas le bonheur. Une belle rigolade cette phrase. Tu tires à nouveau sur ta cigarette avant de glisser ta main libre sur le visage de la jeune femme afin de lui remettre une mèche de cheveux qui était de travers. « C'est vrai que c'est la meilleure des raisons, gagner de l'argent, vivre décemment, obtenir ce que l'on désire. » Tu marques une pause à ton tour, réfléchissant sur le choix de tes mots. « Je suis intrigué, je dois te l'avouer. Tu es bien loin d'être une idiote et tu le sais aussi bien que moi... » Tu plisses le coin des lèvres formant un très léger sourire avant de continuer. « Ce n'est certes que la troisième fois qu'on se rencontre et j'ai l'impression de commencer à te connaître. Je suis persuadé que c'est la même chose pour toi parce que tu sais ce que j'aime, tu as l'esprit vif et tu prends des initiatives. » Tu n'es pas un profileur ou un enquêteur quelconque, toi aussi, tu as un talent pour lire les gens, depuis le temps que tu dois les côtoyer pour régler des problèmes diplomatiques. « C'est vrai qu'il en faut pour tout le monde, toi, tu cherches de l'argent et moi, j'en donne sans compter. » Et Dieu sait que tu en as de l'argent et certainement qu’elle doit s'en rendre compte quand tu glisses quelques billets de plus dans l'enveloppe qu'elle prend avant de te quitter.

Tu ne devrais pas être ici, nu, devant une femme qui elle aussi est nue. Tu payes quelqu'un pour ton propre plaisir et ça ne devrait pas fonctionner de la sorte, si tes proches apprenaient ce que tu fais, tu serais certainement dans la merde. Mais comme tout le monde, tu as le droit à ton petit jardin secret dans lequel tu te caches dans tes moments les plus sombres. Tu en as besoin. Ivy ne pose jamais de questions indiscrètes, elle sait quoi faire, comment le faire et c'est tout ce dont tu as besoin, sauf maintenant. Intrigué et intéressé, tu en demandes un peu plus, certainement que ce n'est même pas dans le forfait de ta nuit. « Je ne vais pas tourner autour du pot. » Dis-tu en te redressant jetant le bout de ta cigarette brûlant par la fenêtre, le mégot quant à lui terminer dans la poubelle à côté du lit. « J'ai besoin de toi pour quelque chose d'autre que tes services nocturnes. » L’œil brillant de malice, tu prends ton boxer que tu enfiles avant de revenir t'installer en face elle. Cette fois, c'est toi qui lui vole une longues bouffée de sa cigarette, soufflant la fumée par tes narines avant de la lui rendre. « Je ne sais pas encore si tu seras réellement en mesure de m'aider, mais ça vaut le coup d'essayer et surtout, ne t'inquiètes pas pour l'argent, tu seras rémunérée en conséquence des informations que tu me donneras si tu acceptes. » Tu t'abaisses afin de fouiller dans ton sac qui est au pieds de la chaise sur laquelle tu es installé. Tu tires un feuillet et ton paquet de cigarettes que tu laisses sur le rebord de la fenêtre. « Cet homme, Evan McGuire, j'ai besoin de savoir deux trois choses sur lui et de ce que je sais, il t'a déjà... consulté. » Tu lui tend le feuillet avec la photo de cet homme et des infirmations basiques sur lui, âge, nom complet, adresse, métier etc... « Ce que je te demande dois rester entre-nous, c'est confidentiel et j'ai besoin de savoir si je peux te faire confiance Ivy. » Cette fois, tu la regardes sérieusement dans le comique de cette situation. Elle nue, toi presque. Un homme du gouvernement qui demande de l'aide à une inconnue, un femme qui offre son corps pour le plaisir des autres. Le monde ne tourne pas rond et heureusement, sinon, il perdrait tout son intérêt.

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy) Ven 11 Aoû - 18:31

Recommended at the price
Insatiable an appetite
Want to try?

Ce n'est pas souvent que Yevgeniya a des clients aussi aisés que celui-ci. Ca arrive de temps en temps, mais la clientèle habituelle est plus coutumières des hotels sans la moindre étoile et sans le service d'étages... Après tout, déjà qu'il faut payer la pute, on ne va pas payer une grande chambre luxueuse qu'ils doivent se dire et dans le fond, elle les comprend, elle est pareil. Egoïste, elle ne pense qu'à elle, qu'à son argent, qu'à ce que les autres peuvent lui apporter et elle assume. C'est pourquoi elle dit la vérité à son client quand ce dernier lui demande pourquoi elle se prostitue. Elle ne veut pas lui conter une histoire larmoyante qui pourrait pincer le coeur de l'homme et le pousser à lui donner un peu plus d'argent. Non, elle ne croit pas en la bonté comme elle ne croit pas en l'amour. Elle ne croit qu'en la thunes, le flouze, la maille, l'oseille...  Et le mieux dans l'histoire, c'est qu'il a l'air de comprendre. Non, elle n'est pas la pauvre jeune fille qui est tombée dans les filets d'un homme grand et fort qui a décidé de la prostituer pour se faire de l'argent sur son dos. Non, cet homme, c'est elle qui est allée le trouver quand elle en a eu marre de travailler pour ne gagner qu'une misère. Elle voulait être payée pour coucher ; Yevgeniya ne se sent pas sale ou détruite par ce qu'elle fait, c'est même un peu l'inverse. Le sourire satisfait des clients quand elle les quitte lui prouve qu'elle a fait du bon boulot, qu'elle n'est pas inutile, même que quelques fois, elle est appréciée. Elle sourit quand Magnùs lui confie qu'elle sait ce qu'il aime, qu'elle est vive d'esprit et elle lui confie à son tour, la clope au bec.
« Ce que je fais, c'est un peu comme une étude de sociologie... Ou plutôt d'anthropologie.  » Elle s'esclaffe même si elle est on ne peut plus sérieuse. « Rencontrer le client, identifier ses désirs le plus rapidement possible et lui donner ce pourquoi il est venu. »
Parfois il y en a des timides qui n'osent même pas s'avouer à eux même ce qu'ils veulent... Mais elle est justement là pour ça. « Mais comme tu dis... Je recherche l'argent. »
Suite à ces différents aveux, c'est la Russe qui devient intriguée par son client. En général, elle ne se pose pas beaucoup de questions sur eux... Elle espère simplement qu'ils sont de bons amants et qu'ils lui donneront un petit extra - ce qui malheureusement se trouve être plutôt rare.

Cette intrigue, elle se poursuit encore et s'amplifie quand il commence à lui dire qu'il attend autre chose d'elle. Elle fronce les sourcils à cette requête peu conventionnelle puis ses yeux se mettent à pétiller sous l'excitation. Son sourire s'agrandit et elle a du mal à imiter le sérieux de Magnùs. Une occasion de se faire encore un peu plus d'argent ? Elle fait semblant d'y réfléchir alors qu'intérieurement, elle a déjà pris sa décision. Bien sûr qu'elle accepte ! Elle prend le dossier et y jette un coup d'oeil, hoche la tête à la photo de l'homme en question - en effet, elle le connait et en effet elle a déjà partagé ses draps avec lui. « Comment sais-tu qu'il est déjà venu me voir ? » Demande-t-elle un peu sur la défensive, comme si ironiquement on venait de pénétrer dans sa vie privée. Elle se moque bien de protéger l'anonymat de ses clients, mais elle est surprise de remarquer que le Hadsen a ce genre d'informations et elle se demande bien ce qu'il sait d'autre à son sujet. « Si j'accepte, qu'est-ce qu'il te faudrait comme informations ? Parce qu'à part te dire qu'il aime les accessoires je ne sais pas vraiment quoi te dire. » Dit-elle en terminant sa cigarette. C'est là que Magnùs décide d'insérer le concept un peu vague de confiance, ce qui fait presque rire la Russe. Elle ne peut réprimer ce sourire qui vient s'étaler sur ses lèvres et elle redonne le feuillet à son propriétaire avant de se lever et d'enfiler ses sous-vêtements à son tour. « Je suis une pute, tu ne peux pas me faire confiance. » Il devrait partir du principe que si elle vend son corps pour de l'argent, il en est de même pour tout le reste. « Mais tu peux être assuré que ma loyauté va à celui ou celle qui allonge le plus de billets. » L'argent, encore et toujours.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 219
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy) Ven 11 Aoû - 20:33


There's a full moon
Hanging over us tonight.
La raison pour laquelle tu fais appel à ses services et non pas ceux du gouvernement est simple. Tu veux passer inaperçu, personne ne doit savoir ce qu'il se trame. Tu as des questions qui demandent des réponses que tu pourrais obtenir de toi-même, mais ça te coûterait autre que de l'argent, ce que tu n'es pas prêt à donner. « C'est un vrai talent. » Ajoutes-tu à ses quelques mots au sujet de son explication du travail qu'elle fait tous les jours ? À voir. Tu te demandes cependant comment une femme comme elle peut s'adonner à des hommes qui parfois doivent être de vrais goujats. Tu n'es pas parfait, mais tu as eu une éducation qui te fait respecter les femmes plus que tout autre chose. Tu sais aussi bien les séduire que le reste. Avec Ivy, tu ne tournes pas autour du pot, tu sais ce que tu veux, ce n'est pas original, ce n'est pas excentrique, mais ça te plaît et c'est tout ce qui compte. « L'argent n'est pas un problème avec moi. » Ton travail, ton service à l'armée, c'est déjà énorme et sans compte cette fortune familiale que tu possèdes mais que tu n'as jamais touché. Elle t'appartient, ce qui rend tes sœurs parfois bien jalouses de toi. Tu es l'unique enfant de sexe masculin de tes parents et ton père a voulu que l'argent soit à toi et non pas à elles. Jusqu'à présent, jamais cet argent n'a bougé des comptes. Un jour peut-être. Quoi qu'il en soit, Ivy n'a pas d'inquiétudes, tu paies toujours et tu ne négliges rien du tout.

Un léger rire s'échappe de tes lèvres et tes yeux brillent de malice. « Je sais énormément de choses Ivy, un peu trop parfois, mais je ne dévoile absolument rien. » Elle peut avoir confiance en toi, tu n'as aucunes raisons de lancer des rumeurs à son sujet ou de lui causer des problèmes qu'elle accepte ou qu'elle refuse. Tu es un homme droit qui ne frappe jamais par derrière. Tu ne caches jamais ton jeu, ta franchise est ta plus grande force. « Pour ce qui est des informations, qu'importe le moyen que tu utilises pour les avoir. Dans le domaine du faisable. » Tu marques une pause, tu ne pourrais guère la couvrir si blessures arrivaient. « Cet homme est infirmier dans un hôpital psychiatrique. J'ai besoin d'information sur le traitement d'une patiente. » Eileen. Son prénom reste coincé dans ton palais, pas question que tu te dévoiles à Ivy, tu préfères rester mystérieux sur tes raisons pour le moment. Si elle se doute que tu travailles pour le gouvernement, elle ne cherchera pas plus loin. « Une patiente s'est suicidée il y a un moment déjà et c'est lui qui s'est occupé d'elle. » De ton côté, tu n'en sais pas plus, il n'y a rien dans son dossiers et cet homme n'est pas causant, de ce que tu sais, tu as lu l'interrogatoire de la police et on y voit rien, il est concis, rapide, certainement nerveux, mais tu ne peux pas le prouver, il n'y a pas eu de vidéos. « Bien, tu commences à me connaître, tu seras payée en conséquences des informations que tu obtiendras. J'ai besoin de savoir si il y a eu des mauvais traitements, une erreur ou autres. » Tu déplaces ta mains dans le vide détournant le regard, il est temps que tu te remettes à fumer. « La seule chose que je peux te dire c'est qu'il a un faible pour la vodka. » Tu souris, en coin, la regardant dans les yeux, cette fois, tu n'es pas obnubilé par son corps dénudé, elle s'est rhabillée un minimum, comme toi. Tu te demandes comment est-ce qu'elle va s'y prendre et surtout, si elle va réussir. Tu as déjà un plan de secours, évidemment, tu ne joues pas sans avoir regardé toutes les cartes, tu ne peux pas prendre de risques.  Enfin si, c'est ce que tu fais là, mais c'est intriguant, c'est différent de l'habitude. Toi, tout le monde pense que tu es le père de famille modèle, celui qui travaille du matin au soir alors que tu as ce petit côté de débauche qui sommeille en toi, ce côté qui a été réveillé à cause de la mort de tes deux plus grands amours. Bien que tu traites les femmes avec un immense respect, ce n'est plus comme avant. Tu as perdu cette lueur qui étaient dans tes yeux, tu as encore la tendresse, mais l'envie n'y est plus. Après des années de thérapie, évidemment que tu n'es plus le même Magnùs, il suffit de te regarder là, Edith doit certainement se retourner dans sa tombe...

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy) Sam 12 Aoû - 12:23

Recommended at the price
Insatiable an appetite
Want to try?

C'est un talent qu'il dit, et Yevgeniya ne va certainement pas le contredire, même si au final, elle se dit que le travail était déjà mâché sachant qu'elle a toujours grandit entourée d'hommes. Il lui confirme que l'argent n'est pas un problème et le sourire de la russe s'agrandit. Voilà les mots magiques, ceux qu'elle aime entendre. Peu à peu, la conversation devient de plus en plus sérieuse entre le client et la prostituée et elle reste attentive à tout ce que Magnùs dit car elle sait déjà qu'elle va accepter ce job peu conventionnel qu'il lui propose. Elle se demande comment elle va faire, mais elle se doute qu'un instant de pillow talk ne sera pas suffisant pour le faire s’épancher sur son travail et sur d'éventuelles erreurs qu'il a commises par le passé. Cependant, pendant qu'elle réfléchit à diverses approches pour réussir cette mission un peu spéciale, elle continue d'observer son client, les sourcils froncés. Ca ne la dérange pas de se jeter tête baissée dans une aventure, mais clairement, elle sent qu'il y a quelque chose d'important pour le diplomate. Elle le regarde et même si son visage reste figé, elle n'en devine pas moins que cette femme n'était pas n'importe quelle femme. « Elle était importante pour toi cette femme, ça se voit. » Qu'elle se permet de dire à voix haute. Cela dit, elle ne devait pas être sa femme, sinon il ne poserait pas ces questions... Il n'aurait jamais laissé quiconque lui faire du mal, pas vrai ? Yevgeniya ne connait pas grand chose à l'amour, mais elle s'y connait en ce qui concerne les attitudes impulsives et elle ne sait pas de quoi elle serait capable si quelqu'un s'en prenait à un membre de sa famille. Pour sûr, elle se transformerait en furie. « Un faible pour la vodka tu dis ? Une chance pour toi qu'il n'y a pas mieux que les Russes pour la boire comme du petit lait. » Même si les Polonais se défendent très bien eux aussi. Elle sourit, et elle commence déjà à imaginer un plan pour récolter les informations dont il a besoin.

« J'vais le faire. J'vais trouver tes infos. » Qu'elle dit avec une confiance en elle inégalable. Yevgeniya aime les challenges, elle les a toujours aimé, surtout qu'ils l'aident à prouver à quel point elle peut être douée pour la manipulation. Toutefois, elle se dit qu'elle aura peut-être du mal à s'en sortir seule sur ce coup là et comme Magnùs était très clair sur la question de la confiance, elle se permet de lui dire ce qu'elle pense de la situation, de ce qu'elle pourrait atteindre si elle n'était pas freiner par ce secret. « Cela dit... Je risque d'y parvenir plus facilement si j'ai un peu d'aide de mon côté, surtout si comme tu dis, le suicide en question date. » Elle s'imagine déjà demander à l'un de ses frères de fouiller la maison de l'infirmier tandis qu'elle passe quelques heures avec lui, à le saouler à la vodka. Aussi, il pourrait lui voler son badge d'accès...  « Je ne parle pas d'inconnus, bien sûr... Mon frère est parfait pour ce genre de job. » Il ne recule devant rien, un peu comme elle et surtout, il ferait absolument n'importe quoi pour sa petite soeur, comme elle ferait n'importe quoi pour lui. « Bien sûr, c'est à toi de voir à quel point tu veux tes informations et surtout, si tu les veux rapidement... » Elle hausse les épaules, lève même les yeux au ciel pour bien lui montrer que c'est lui qui a envie d'en savoir davantage sur cet Evan et non elle. Elle hésite même pendant un instant à lui dire que s'il s'avère qu'il y ait eu mauvais traitement sur cette patiente, il n'aurait qu'à donner un généreux pourboire pour que l'infirmier reçoive une correction digne de ce nom.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 219
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy) Sam 12 Aoû - 14:01


There's a full moon
Hanging over us tonight.
Ton dos se raidit immédiatement, pas question de se lancer dans les discussions sentimentales avec Ivy. Tu ne peux pas parler d'Eileen, de se que vous avez vécu tous les deux, de la fille que tu as eu avec. Non, tu ne peux pas. Tu avales difficilement ta salive gardant cet air froid et on ne eut plus distant, c'est forcé, mais ça fonctionne. « Oui. » C'est simple et concis, elle ne posera pas plus de questions, elle comprendre certainement que c'est réellement important pour toi d'obtenir des réponses. Si cet Evan McGuire est effectivement coupable, il payera le prix fort et cette fois, le gouvernement ne restera pas dans l'ombre. Pas question de le tuer, mais plutôt de le faire souffrir et tu t'en chargeras personnellement. Même si tu ne connais pas cet homme, tu le hais, énormément et ça, même si il n'a rien fait de mal. Parce que lui, il était avec Eileen alors que toi, non. « Parfait. » Elle tiendra sans doute mieux l'alcool que lui et c'est un petit plus, si il parle lorsqu'il est ivre, elle pourra lui sous-tirer des informations ou plus, mais tu ne veux pas le savoir, tant qu'elle ne le tue pas, ça t'es égal. Tu hausses soudainement un sourcil, elle parle d'aide et plus particulièrement de son frère, rapidement, tu te fais une note mentale de faire des recherches plus approfondies sur lui. « Je suppose que si c'est ton frère, je peux lui faire confiance pour sa discrétion. » Tu poses tes mains sur tes genoux, tu en as oublié ta cigarette qui se consume lentement mais sûrement dans le cendrier collé à la fenêtre.Tu observes la fumée pendant quelques longues secondes, tu te perds dans ta contemplation. Les pensées fusent et tu sais que tu vas te perdre si tu continues comme ça. Tu oublies alors tout ça et tu reportes ton attention sur Ivy, en sous vêtements installée en face de toi, acceptant sans trop réfléchir ta demande peu conventionnelle mais particulièrement avantageuse pour quelqu'un comme elle qui recherche de l'argent. Tu te demandes parfois comment est-ce que tu as fais pour en arriver jusque là, demander de l'aide à une femme comme elle pour tes desseins personnels. Dolan pourrait s’en charger, mais non, il te connaît trop, il connaît cette colère que tu gardes profondément en toi, celle qui ne demande qu'à éclater, cette violence qui languit et qui explosera si il s'avère que cet homme a touché à ne serait-ce qu'un cheveux d'Eileen. Parce que dans tes scénarios les plus fous, il lui a fait bien plus que du mal et ça, tu ne peux pas l’accepter. Tu vois le monde en noir, il n'y a pas de bien, que du mal.

Lentement, tu te racles la gorge avant de reprendre, quittant ton apparemment long silence et lui partager ta base d'informations. « Dans le rapport de police, il n'y a rien contre lui, ce... » fils de pute « … Cet individu est apparemment clean, mais il y a eu une enquête, certes, de quelques jours seulement mais il y en a une, donc, présence de soupçons. » Tu as eu l'occasion de parler, enfin non, pas toi, mais Dolan a discuté avec l’inspecteur qui s'est occupé de l’enquête et qui a avoué qu'elle n'a pas été bâclé, non, mais qu'il voulait que ça soit rapidement terminé suite à des pressions de la famille, ce qui était intéressant. Il se peut que tu te fourvoies complètement Magnùs que rien de cette machination dont tu penses tous les jours ne s'est passée, que c'était un simple suicide. Tu n'es certain de rien, tu as besoin de savoir, ça t'en retourne l'estomac, tu ne seras jamais en paix si tu ne sais pas ce qui est arrivé à Eileen. Ivy ne se rend certainement pas compte de l'importance de cette mission, plus tard, elle comprendra, pas avant d'avoir les informations cependant. « Une seule chose, une demande personnelle, si dans ta quête d'informations tu apprends qu'il est coupable ou que quelqu'un d'autre est coupable, pas de blessures physiques, pas de menaces rien, je me chargerai personnellement de la suite. » ta voix est sans appel, elle ne cache rien de cette colère qui gît en silence en toi. Magnùs, tu sais que parfois tu fais peur aux autres et c'est ce qui plaît à ta patronne, ton sang froid et ce ton qui fait froid dans le dos. Tu peux être la tendresse incarnée avec ton fils comme le pire des enfoirés avec les autres. Ivy a de la chance de te connaître sous ton bon jour. Faut dire que tu n'as pas oublié de prendre tes cachets, ceux qu'on te force à prendre afin que tu restes calme. Tu te tiendras bien d'en parler, à qui que ce soit. « Est-ce que tu désires passer la nuit ici ? » Demandes-tu innocemment, allumant une nouvelle cigarette afin de remplacer celle qui vient de se consumer seule.

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy) Sam 12 Aoû - 18:31

Recommended at the price
Insatiable an appetite
Want to try?

Les deux amants parviennent à un accord et Magnùs semble accepter l'idée que la Vassilievitch ait besoin d'une aide extérieure pour parfaire sa mission. Elle hoche la tête quand le client mentionne son frère et elle fait même en sorte de le rassurer en lui indiquant qu'il est plus qu'une simple personne de confiance.
« Pour sa discrétion et pour son efficacité.  » Dit-elle sans ciller. Les Vassilievitch sont une famille de malfrats et ça, elle ne le cache pas vraiment. Certes, elle aime garder son espace privé à Tenby et laisser croire à ses voisins et à son colocataire qu'elle n'est qu'une réceptionniste de nuit dans un hôtel, mais si elle devait avouer sa vraie nature, elle n'en serait pas pour autant gênée. Si elle est d'ailleurs à Tenby, c'est plutôt pour éviter de croiser ses clients à chaque trottoir et ainsi protéger leur intimité à eux.
Magnùs poursuit ses explications, allant jusqu'à évoquer une courte enquête de police. Bien sûr, Yevgeniya n'aime pas vraiment cette nouvelle donnée, mais elle tentera d'en faire abstraction pour récolter autant d'informations que possible et ainsi mériter un généreux salaire.
Aussi, l'homme lui indique qu'elle ou plutôt que son frère n'aura pas à user de ses poings et elle hoche une nouvelle fois la tête. Alors comme ça, elle a vraiment la tête d'une criminelle ? Il faut croire que le diplomate sait bien sonder les gens, lui aussi. « Ok. Comme ça c'est clair au moins. Il n'y aura aucun dérapage. » Qu'elle lui assure d'une voix blanche. Dans le fond, elle s'en moque pas mal de savoir de qui la correction viendra, elle se moque même du fait qu'il se fasse ratatiner si oui il a vraiment fait du mal à une patiente. C'est d'ailleurs ce détachement qui fait que Yevgeniya a si peu de scrupules.

Elle est debout, prête à enfiler sa robe pour tirer sa révérence quand le Hadsen lui fait une autre proposition assez inattendue. Deux en une soirée, c'est beaucoup et elle le regarde, avec un petit sourire intrigué sur les lèvres. Ce n'est pas dans son habitude de rester la nuit entière avec un client, mais elle envisage la proposition et elle prend quelques secondes à peser le pour et le contre. Son verdict est sans appel, pourquoi pas profiter de cette belle chambre et des services qui y sont proposés. « Tu proposes ça si gentiment... Et bien pourquoi pas ? Je n'ai nul part où aller. » En effet, la nuit était déjà bien entamée quand elle est venue rejoindre Magnùs et il était son dernier client. « D'autant plus que... On a pas touché au mini-bar, ce serait dommage de le laisser en l'état. » Elle n'a pas des goûts de luxe en principe et elle se satisfait même des produits les moins chers, mais pour le coup, elle laisse ressortir cette petite flamme en elle qui lui donne envie de goûter à tout ce qu'il y a de plus cher. Elle sort une bouteille de bourbon qui semble chère au nom écossais et elle en sert deux verres.
Yevgeniya revient s'installer vers son client et elle lui tend son verre afin qu'ils puissent trinquer dans le silence de la nuit. « Et puis comme ça, tu pourras me dire... Si tu es venu faire appel à moi la première fois, c'est uniquement parce que tu savais que je connais McGuire ? » Qu'elle demande avec franchise au lieu de tourner autour du pot pendant des heures. Elle n'est pas idiote, Magnùs l'a lui-même dit un peu plus tôt, alors qu'il ne s'étonne pas qu'elle ait fait ce possible rapprochement. « Tu peux me le dire, tu sais... Je ne vais pas me vexer. » Oh ça non qu'elle ne va pas se vexer, surtout pour si peu et elle n'en dit pas plus, se contentant de tremper les lèvres dans son verre d'alcool, embrassant toujours tous les démons de la nuit.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 219
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy) Sam 12 Aoû - 22:47


There's a full moon
Hanging over us tonight.
Bien, vous arrivez sur la même longueur d'ondes, elle, elle aura son argent et toi tes informations. C'est parfait, tu n'aurais ps imaginé mieux comme arrangement, enfin, tu t'étais bien douté qu'elle allait être franche et ne pas jouer sur les mots. Ivy aura son argent si tu as ce que tu veux, elle peut te faire confiance, tu n'es pas un homme qui ment et qui joue avec l'argent, tout tes placements sont calculés, pour ton plaisir, celui de tes enfants, ta famille et ta nation. Après tout, tu es un diplomate mais il ne faut pas oublié que tu as été un soldat aussi, et souvent les gens qui travaillent avec toi négligent ce petit point qui est pourtant immense dans ton passé. Tu sais que parfois tu es crains pour cela, tu ne prends guère des pincettes et tu arrives toujours à sortir des gens de situations rocambolesques. « Bien, l'arrangement est donc en place, tu auras une avance dans ton paiement après cette nuit et tu auras le reste lorsque tu auras les informations. Tu peux prendre ton temps, l'argent ne s'en ira pas et moi non plus. » Tu joues avec le mégot dans le cendrier avant de t’occuper sérieusement de cette cigarette au coin de tes lèvres et de la fumer afin de faire fuir cette raideur dans ton dos. « Je prendrai cependant soin de te contacter dans les prochaines semaines pour notre arrangement habituel. » Sous-entendu, tu as toujours l'intention de coucher avec elle, informations ou pas. « Tu me tiendras au courant si tu désires un nouvel hôtel ici ou bien dans une autre ville. » Tu tires sur ta cigarette, soufflant l'épaisse fumée par tes narines sans la regarder. Tu ne précises rien sur la prochaine destination si éventuellement elle veut un nouvel hôtel, elle décide et tu avoues que tu es curieux de connaître sa réponse. Tu te souviens de la dernière femme que tu as payé qui n'était pas Ivy, c'était à Londres, après une soirée arrosée entre membres du gouvernement et quelques autres diplomates. Cette jeune femme, Eva a demandé à aller à Paris dans l’hôtel le plus cher de la capitale française et, son vœu a été exaucé. Il faut te l'avouer, ça coûtait cher pour du sexe, mais, tu as quand même pris ton pied.  D'autant plus que tu as su avec malice glisser ce voyage sous le compte de ta patronne parce que tu as réussi à obtenir un rendez-vous avec un collègue français au sujet d'une enquête en cours, un vrai coup de maître. Tu en as des tonnes des histoires de ce genre à raconter, tu pourrais détruire des carrières, parce que oui, les politiques sont tous des connards.

Tu hausses un sourcils en la voyant se lever et se rhabiller, bizarrement, tu n'as pas envie qu'elle s'en aille aussi rapidement et ta demande ne semble pas passer dans l'oreille d'une sourde. Un sourire malicieux au coin des lèvres, tu la vois revenir et accepter, elle n'a nulle part ou aller, de toute façon, la chambre est payée pour la nuit et tu ne peux pas traîner le matin au lit le matin. Elle pourra. Un sourcil haussé, la cigarette au coin des lèvres, tu l'observes se déplacer tout en parlant et prendre une bouteille d'un bourbon de passage qualité, certainement mieux que ce qu'elle doit boire, mais tu as déjà goûté bien meilleur. Tu prends le verre qu'elle t'offre et tu le pose à côté du cendrier. « Merci Ivy. » Dis-tu simplement en te débarrassant de la cigarette pour lever ton verre à sa santé et en boire une longue gorgée, de quoi brûler ta gorge, laissant cependant un goût plutôt agréable. « Le mini-bar est là pour ça de toute façon. » Dis-tu après une presque nonchalance. C'est vrai que ce n'est pas ça qui va te coûter cher. Tu souris, toujours, cette fois bien amusé par sa question qui ne manque pas d'audace. Tu ris même, avant de boire une nouvelle gorgée, laissant ton verre presque vide. « Je ne peux te vexer Yevgeniya , je ne savais pas la première fois que nous nous sommes rencontrés. » Tu aurais du savoir, tu ne prends pas de risques en temps normal, mais là, tu avais besoin, elle était là, sublime et seule dans cette magnifique robe noire. Dolan t'a demandé d'attendre, tu as refusé et tu ne regrettes rien. Tu es en bonne compagnie, tu ne te prends pas la tête avec de la séduction ou des compliments et autres cadeaux, c’est simple, de l'argent et du plaisir, ce que vous faites là, c'est un petit bonus, autant pour elle que pour toi. « C'est venu plus tard. » Pour ta protection, pour ta curiosité, tu avais besoin d'en savoir plus sur elle afin d'être certain de toi, si tu avais à la revoir. « Je ne couche pas avec toi simplement pour McGuire. » Dis-tu avec un petit rire. « Mais pour d'autres raisons que tu connais. » Tes yeux brillent d'une lueur qu'elle doit voir souvent. Tu reprends ta cigarette au coin de tes lèvres et tu fumes, tranquillement, savourant le moment.

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) fiona ( gif profil 1) penny (gif profil 2)
TA DISPONIBILITE RP :
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2805
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy) Ven 1 Sep - 23:24

Recommended at the price
Insatiable an appetite
Want to try?

Yevgeniya se contrôle pour ne pas sourire bêtement devant son client. Décidément, elle se félicite encore d’avoir su flairer ce gros poisson. Car en plus de lui donner une mission externe, il va continuer à la voir et à la payer normalement. Elle ne saurait se réjouir davantage et elle est vraiment satisfaite de cette nouvelle entente qu’ils viennent de former. L’argent ne s’en ira pas qu’elle entend résonner encore et encore dans sa tête. Pour sûr, elle passera une bonne nuit de sommeil en pensant à tout ce pognon qu’elle va se faire - à condition que Magnùs la laisse se reposer. Mais vu que ce dernier n’a pas l’air d’abuser de substances boostantes comme d’autres clients, elle se dit qu’elle sera à peu près tranquille. Forcément, elle repense à Cody qui s’enfilait les rails de coke son sous nez et qui ensuite avait la forme d’un étalon si bien qu’elle même avait du mal à suivre le rythme. « Un nouvel hôtel ? Pour quoi faire ? » Demande-t-elle, incrédule quand son client le lui propose. Elle fronce les sourcils sans trop savoir ce qu’elle doit répondre. S’il fait un telle offre, c’est certainement parce que celui dans lequel ils passent la nuit ne lui convient pas. Mais que doit-elle répondre quand tous ses autres clients se trouvent dans les parages. Elle hausse les épaules avant de lui répondre le plus simplement possible. « Si le standing n’est pas à ton goût ici, tu peux toujours en trouver un autre qui te plairait mieux… Mais je préfère que ce soit sur Swansea. J’ai des obligations ici. » Oui, elle a d’autres clients, de la famille et surtout, elle a un mac qui n’apprécierait pas de savoir que sa pouliche trouve des clients sans lui et surtout, qu’elle serait indisponible le temps d’une nuit. Alors non, elle ne s’imagine pas quitter la ville juste pour une passe. L’envie de s’évader n’est pas déplaisante, mais elle sait qu’elle s'ennuierait trop, même pour quelques heures. Et quelques heures d’ennui pour Yevgeniya, c’est impensable. Elle aime être près de chez elle pour toujours avoir l’occasion de dessiner, de peindre ou de sculpter lorsque l’envie lui prend, lorsqu’elle voit un paysage qui l’inspire et qui la laisse en transe le temps que le tableau soit terminé.

Pour célébrer le fait qu’elle reste toute la nuit avec le diplomate, elle leur sert deux verres d’alcool et elle revient vers ce dernier pour pouvoir trinquer doucement. Elle est tranquillement installée dans le fauteuil en face de lui et sirote l’alcool tout en se disant qu’elle préfère vraiment la vodka et donc qu’elle n’aura aucun mal à soutirer des informations à cet homme qu’elle connaît déjà dans le sens biblique du terme. Elle demande d’ailleurs à Magnùs la vérité à propos de leur rencontre et elle est déçue lorsqu’elle apprend que non, cette rencontre n’était pas préméditée. Elle était persuadée d’avoir mis le doigt sur quelque chose. Elle se dit qu’elle aurait pu être l’instrument de cette pêche aux informations. Mais non. Elle sourit, ravie tout de même de savoir que c’est son charme et sa beauté qui ont entraîné l’homme dans ses draps. « D’accord. » Dit-elle simplement. « C’est bien la première fois que quelqu’un s'attèle à prononcer mon prénom. » Qu’elle rigole, même si par “quelqu’un” elle veut évidemment dire “un client”. En effet, il est plutôt rare qu’un homme s’aventure à prononcer son prénom et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle se fait souvent appeler Ivy. Cela dit, peut-être que ce sont les origines scandinaves de Magnùs qui l’aide à le prononcer à la perfection. Elle termine son verre cul-sec avec cette envie d’avoir la tête qui tourne, mais elle n’y parvient pas… Pour ça, il aurait probablement fallu des bulles, comme une bonne bouteilles de champagne. Non, là, elle n’a réussi qu’à se faire mal à la gorge et rien de plus. C’est bien dommage, mais au moins, elle a de nouveau des mains libres et elle en profite pour se rapprocher de Magnùs, séductrice jusqu’au bout des ongles. « Bien sûr que je connais ces raisons... » Qu’elle sourit. « Evidemment ce sont mes yeux qui t’ont tant plu. Et puis… Mon sourire aussi. » Qu’elle s'esclaffe, sachant bien qu’en général les clients se moquent éperdument de la couleur des yeux des putes qu’ils payent. « D’ailleurs… Vu que je reste… Est-ce que je peux encore faire quelque chose pour toi ? » Demande-t-elle innocemment bien qu’avec un sourire mutin sur les lèvres.


_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 219
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy) Sam 2 Sep - 16:51


There's a full moon
Hanging over us tonight.
Un nouvel hôtel, pour quoi faire ? L'amour pardi. Enfin, la même chose qu'ils font ici, mais dans un cadre plus prestigieux. Plus secret aussi, ici les oreilles et les yeux ne s'arrêtent jamais et heureusement que personne ne sait qui tu es. Il vaut mieux que ça reste comme ça. Mais c'est évidement très sérieusement que tu lui proposes un nouveau lieu de rencontre. « Des obligations, si c'est le transport qui pose problème, il y a toujours une solution. » Tu hausses un sourcil intrigué, tu te doutais bien qu'elle avait des attaches dans les coins mais delà à ce que ça bloque ses clients. En tout cas, que ce soit ton chauffer ou bien une compagnie aérienne, tu trouveras toujours la solution si elle doit rentrer en urgence. « Tu ne peux donc pas te permettre de prendre une journée et ou une nuit à toi toute seule ailleurs sans avoir à te soucier du reste ? » Elle a peut-être un cercle de confort et au delà, ça ne lui convient plus, tu devras certainement creuser tes recherches sur elle. « Tu peux considérer ça comme des vacances payées. » C'est le cas, tu espère cependant qu'Ivy n'a pas de mal pou être à tes côtés, tu le verrais si c'était le cas, non ? Quoi que, elle pourrait te mentir de peur de te froisser parce qu'elle pourrait perdre beaucoup d’argent si elle ne t'avait plus en tant que client. Peut-être aussi que tu t'accorder beaucoup trop de crédit et qu'elle s'en contre-fous de toi, probable aussi. « Enfin, c'est toi qui décide. » Tu hausses les épaules, au final, tant que tu as ce que tu désires, tout va bien, c'était une simple proposition qui a abouti en pas mal de questions auxquelles tu trouveras des réponses, plus tard.

Pour le moment tu as bien d'autres idées et envies qui trottent dans ta tête. Tu gardes ton sourire, ton verre en mains et tu l'observes, le sourcil légèrement haussé. « Je dois dire que ce n'est pas tous les jours que l'on rencontre quelqu'un qui porte ce prénom Yevgeniya. » C'est plus commun en Suède, même si ce n'est pas la Russie, les chances sont plus élevées là-haut. C'est d'ailleurs pour cela que tu arrives à le prononcer sans trop te tromper. Tu portes ta cigarette au coin de tes lèvres en même temps qu'elle s'approche de toi, séductrice. Tu ne manques pas de remarquer son regard brillant. Ton sourire s'élargit encore un peu plus dans le coin. « Je pourrai te faire une liste très détaillée sur ce que j'apprécie chez toi Yevgeniya. » à nouveau, tu utilises son prénom, taquin. Tu poses ta cigarette dans le cendrier après avoir tiré une dernière fois dessus, tes mains viennent se poser sur ses hanches et tu l'attirer contre toi, malheureusement, ton téléphone, celui du travail se met à sonner. Tu pousses un long grognement. « Je m'excuse. » Tu te redresses et tu cherches le portable dans ton sac. C'est la secrétaire de ta patronne. « Jag är upptagen. » Dis-tu sèchement dans ta langue natale afin de bien montrer ton mécontentement, évidemment que tu es occupé et vu l'heure, ça ne doit pas être pour de la routine. Tu passes ta main dans tes cheveux que tu décoiffes. « Non, je vais contacter... Non, je n'ai pas eu le temps... Oui, j'arrive, je vais prendre l'avion... Comment ça ? Sérieusement ?... J'arrive. » Tu laisses tomber ton téléphone dans ton sac et tu prends ton pantalon qui gît sur le sol pour l'enfiler rapidement. « Toutes mes excuses, mais tu vas devoir profiter de la chambre sans moi. J'ai une urgence. » Tu sors une enveloppe que tu glisses sur la table de chevet. « Je compte sur toi pour notre arrangement. » Tu enfiles tes chaussettes puis tes chaussures avant de récupérer ton briquet sut le rebord de la fenêtre ainsi que tes cigarettes, d'ailleurs il va falloir en racheter. Enfin, tu fermes ton sac tu glisse la lanière son ton épaule, en même temps tu tapotes sur ton téléphone, un message pour Dolan qu'il vienne te chercher. Tu t’approches d'Ivy et tu prends sa main droite dans la tienne et tu l'apportes à tes lèvres, un léger baiser et tu t’éclipses sans un mot de plus, fermant doucement la porte.

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A little lust, a little fun (Ivy)

Revenir en haut Aller en bas

A little lust, a little fun (Ivy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-