AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

You believe your throne is too high to be overthrown. Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • ana-sofia • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : lloyd d'amour (avat) penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 736
POINTS : 1711
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : lylou
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe



MessageSujet: You believe your throne is too high to be overthrown. Thomas Lun 31 Juil - 18:17

What if I wanted to break
Laugh it all off in your face
What would you do?

La journée de travail a été longue, d'autant plus que j'ai dû me rendre dans les locaux de Cardiff du journal pour une réunion, c'est à dire : autant d'heures de route que d'heures de travail et je rentre bien tard à la maison. Je rentre en fin de journée, avec ce sentiment d'insatisfaction, ce sentiment que j'ai perdu mon temps, que j'aurais eu tellement d'autres choses à faire - de meilleures choses. Sitôt la voiture garée dans l'allée, que je ne m'arrête même pas saluer ma colocataire et que je fonce dans le garage pour enfourcher la Yamaha qui m'attend sagement. Grâce à cette saison estivale, il me reste encore quelques heures pour profiter de la lumière du soleil pour faire quelques tours en forêt.
A la recherche de sensations fortes - comme souvent - je ne prends même pas la peine de mettre l'équipement nécessaire et je fonce en direction du Windmill Park Wood sans attendre. Je mets le casque, car je veux bien être imprudent sur les bords, mais je ne suis pas non plus inconscient. Je ne veux pas perdre encore plus de temps, surtout qu'une fois la nuit tombée, il sera impossible de rouler. Le motocross, c'est bien, mais le fait que les bécanes ne soient pas homologuées, qu'elles n'aient pas de phares rend le divertissement difficile une fois la nuit tombée.
Le route jusqu'à la forêt n'est pas longue, mais je dois faire attention à ne pas me faire repérer par qui que ce soit. En général, je remorque la moto avec la voiture, comme ça, je ne risque aucun ennui, mais aujourd'hui, il me reste trop peu de temps et l'envie de rouler à fond dans les bois est trop présente pour que je ne puisse me résoudre à retrouver la raison.

Je traverse la ville, j'arrive dans les bois, sans m'être fait remarquer, je crois (ou du moins, je l'espère) et je me laisse aller sur le parcours boueux et rempli de bosses.
Je fonce et enfin, je ressens une infime satisfaction. Je m'accroche fermement à la moto à cause du vent et j'accélère encore un peu plus à chaque tour jusqu'à ce que je remarque une voiture s'approcher du parcours. Je ne sais pas si je dois m'en inquiéter déjà, mais j'ai encore trop d'élan pour m'arrêter alors je continue et je m'en donne à coeur joie. Finalement, je suis peut-être inconscient quand je profite de l'unique ligne droite du parcours pour faire des roues arrières. La moto retombe lourdement sur la terre et les suspensions de l'engin amortissent le choc.
Le motocross, ça me rappelle Lylou, et c'est peut-être pour ça que j'aime autant en faire depuis peu, surtout quand elle n'est pas là mais aussi quand je dois simplement relâcher la pression.

Nouveau tour ; L'auto est toujours présente et à mon grand désespoir, je crois distinguer malgré la vitesse qu'il s'agit d'une voiture de police. Je soupire et à contrecoeur, je ralentis pour rouler vers la voiture en question. Autant régler le problème le plus rapidement possible, si problème il y a. Je suis arrêté à côté de la voiture, je garde toutefois le moteur allumé avec l'espoir qu'il n'y en aura pas pour longtemps et j'enlève mon casque pour m'adresser à l'officier. Hélas, mon visage se ferme quand je remarque à qui je fais avoir affaire. Manquait plus que lui... « Sergent Weston... Ou Inspecteur ? Pardonnez moi, je n'ai pas retenu votre grade. » Commence-je en levant les yeux au ciel. « Vous venez faire un tour en forêt pour vous ressourcer ? » Continue-je en forçant un sourire qui se veut faussement sympathique.

_________________

and now we are alive
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Eleanor & Rhys
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : myself (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Josh - Aloy)
A venir : Amanda
RAGOTS PARTAGÉS : 1465
POINTS : 2331
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Son cœur et ses pensées sont occupés par une jolie anglaise
PROFESSION : Flic
REPUTATION : On murmure qu'après quelques bavures soigneusement dissimulées, sa carrière est sur le point de prendre un tournant fâcheux.



MessageSujet: Re: You believe your throne is too high to be overthrown. Thomas Sam 12 Aoû - 19:17

You're living inspiration for what I never wanna be
And I see, you've been blinded by what you believe
And now back up and sit down, shut up and act like you need to be


Son pétage de plomb avec Callum Rhodes. La façon dont il avait essayé de couvrir William. Son passé d’alcoolique qui ne le laisserait jamais vraiment tranquille. Trois éléments de nature à sérieusement entraver la carrière de Thomas et c’était précisément ce qui était en train de se passer. Il avait sa hiérarchie sur le dos et était strictement surveillé. Pour le moment, les grosses opérations lui avaient été retirées et il ne travaillait que sur des petits cas qui faisaient ressortir toute la frustration que pouvait apporter le métier. Or, le Weston avait besoin de se sentir utile pour vivre. Il ne savait rien faire d’autre qu’être flic. Alors il est en colère. Etre mis au placard progressivement le rend fou. Mais surtout, il est en colère contre lui-même. Car s’il y avait bien une personne qui avait commis ces erreurs, c’était lui… Il ne faut cependant pas que Deborah ou Eléa fasse les frais de sa mauvaise humeur alors pour ce soir, il décide de partir dans une longue marche solitaire afin de se vider l’esprit. Il prend tout d’abord la voiture et traverse toutes les petites rues de Tenby, des rues qu’il avait passé ses meilleures années à protéger. Se pourrait-il qu’il ait fait tout cela en vain ? Il refuse d’y penser. Il préfère donc quitter la ville pour aller à ses abords, au cœur de la nature, garant la voiture aux abords de la verdure. Et par miracle, cela fonctionne. La forêt lui offre l’apaisement qu’il recherchait. Cependant, Windmill Park n’est pas très grand alors il en a vite fait le tour. Il regagne donc la route, les idées à peine plus claires. Et c’est là qu’il le voit. Ou plutôt qu’il l’entend dans un premier temps. Un bruit de cylindré. Un sacré bruit au passage. Le bruit d’un moteur qui avait été trafiqué… Rapidement, ce qui ressemble à une moto de cross le dépasse rapidement tandis que le bruit s’amplifie, et aussi rapide cette dernière fusse t-elle, Thomas voit que le conducteur ne porte qu’un casque pour tout équipement. Il fronce les sourcils. Encore un jeune con qui s’amusait avec imprudence…. Cependant, il n’était pas en service. Ce n’était pas de son ressort.

Il tente de continuer son chemin mais c’est plus fort que lui. Si ce gamin se tue ou se blesse, il aura ça sur la conscience. Il est incapable de fermer les yeux. Il retourne prendre la voiture, histoire de localiser l’imprudent. Ce qui n’est pas très difficile. La motocross fait des acrobaties sur le petit chemin de terre qui serpente au milieu de la forêt, ce qui bien entendu strictement interdit… Thomas s’en rapproche donc un maximum en voiture avant de finir à pieds. De toute façon, le conducteur de la motocross l’a repéré car il s’est à présent arrêté. C’était bon signe, le Weston allait simplement pouvoir le raisonner et repartir. Sauf que l’inconnu ne tarde pas à enlever son casque, révélant des traits qui sont en fait on ne peut plus familiers. Jesse Griffiths. Non mais quelle blague ! Le visage du journaliste doit refléter exactement la même chose que celui du flic : l’animosité. Le premier ne prive d’ailleurs pas une seule seconde d’ouvrir les hostilités. Thomas a un sourire faussement affable quand il répond au tac au tac. C’était beau cette arrogance alors que le Griffiths était dans une position délicate.   « Sergent Weston… Mais les grades importent peu. Je préférerais que vous concentriez vos efforts de mémoire sur la réglementation en vigueur pour les deux roues non homologués. » Lui aussi ne s’encombre pas de fausses politesses et va droit au but. « Parce que oui, je venais me ressourcer mais c’est difficile avec le boucan que vous faites et l’odeur que vous laissez derrière vous. » Quand il pensait à la morale que lui avait fait ce Jesse au lycée, il avait envie d’éclater de rire. Parce que là, les infractions se cumulaient déjà et Thomas se fait une joie de les énumérer. « Conduite d’un véhicule non homologué sur route… Oui je vous ai vu tout à l’heure. Conduite sans équipement réglementaire. Conduite sur un chemin réservé aux promeneurs. Dois-je vous rappeler que ce chemin est public et que vous pourriez blesser quelqu’un ? L’usage de ce type de véhicule doit se faire sur un terrain privé ou un terrain qui a reçu une autorisation. Or ce n’est pas le cas. Qu’est-ce que vous avez à dire pour votre défense ? »

_________________

"It's good to be scared. It means you still have something to lose.”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • ana-sofia • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : lloyd d'amour (avat) penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 736
POINTS : 1711
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : lylou
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe



MessageSujet: Re: You believe your throne is too high to be overthrown. Thomas Sam 2 Sep - 0:50

What if I wanted to break
Laugh it all off in your face
What would you do?

Forcément, de tous les policiers qui exercent à Tenby, il faut que je tombe sur celui qui me déteste et que je déteste. Je déglutis difficilement, cherchant le courage de l'affronter sans pour autant me laisser descendre. Hélas, je suis en position de tort et je le sais. Mais comment faire autrement ? Je ne peux pas avouer mes torts au Weston, tout simplement parce qu'il s'agit là d'une question de fierté.  Je redoute l’instant où il ouvrira la bouche, mais en attendant, je reste aussi serein que possible. Et en effet, il y avait de quoi redouter cet instant. Car quand le Weston prend la parole, il poursuit dans un diarhée verbale qui n’en finit pas et dans laquelle il explique toutes mes fautes. Il faut dire que je ne m’étais pas rendu compte que j’enfreignais autant de lois du code de la route en faisant quelques tours de moto dans la forêt. Je me pince les lèvres, sans savoir quoi répondre aux différentes effractions et je décide finalement d’éteindre le moteur de la moto qui tournait toujours jusqu’à présent pour lui prouver ma bonne foi et surtout pour que le bruit sourd de l’engin ne nous dérange plus… Même si dans le fond, le bruit du moteur est toujours plus agréable à l’oreille que la voix du sergent Thomas Weston. Est-ce que cet homme est capable de dialoguer tranquillement ? J’en doute. Et c’est certainement comme sa fille qui ne sait pas se contrôler et qui a préféré gifler ma petite soeur plutôt que de lui parler calmement.

Devant n’importe quel autre officier, j’aurais reconnu mes torts, mais devant celui-là… Je n’y parviens pas. Je n’ai qu’une envie, c’est de m’en aller sans même prendre le temps de lui répondre. Qu’ai-je à dire pour ma défense ? Que je fais ça dès que j’en ai l’occasion et qu’il n’y a jamais eu aucun incident. Or, je doute qu’une justification de ce genre soit acceptée, malheureusement.
« Je n’ai malheureusement rien à dire pour ma défense. » Avoue-je à contrecoeur. « Mais je reste persuadé que vous devez avoir des criminels bien plus dangereux que moi en ville… » Que je tente, avec un culot insolent. Qui ne tente rien n’a rien, comme on dit. Je regarde le jeune homme dans les yeux et ce dernier ne semble pas prêt de flancher, à mon grand désespoir. Pire, il semble même satisfait de cette rencontre inopportune. « Peut-être que… Vous pourriez me laisser repartir avec un avertissement ? » Je me mords l’intérieur de la joue, sans trop savoir comment ma proposition va être accueillie. Intérieurement, j’espère que Thomas est trop fainéant pour continuer cette diatribe, qu’il n’a en aucun cas envie de me voir davantage (sentiment qui serait bien évidemment réciproque) et donc qu’il décide de me laisser partir sans plus de cérémonie, juste avec une promesse que je ne recommencerai pas.

« Je vous assure que je ne recommencerai pas. Ecoutez… En général, il est vrai que je déplace toujours ma moto à l’aide d’une remorque car je sais qu’il est interdit de se déplacer avec ce genre d’engin sur la voie publique, mais il était déjà tard et j’avais envie de pouvoir un peu profiter avant que la nuit ne tombe. » Je ne sais pas vraiment ce que je fais : est-ce que j’essaye de le faire compatir ? Fort probablement. Est-ce qu’il est aussi accro aux sensations fortes que moi ? J’ai peur que non, il suffit de voir quel trin-trin pathétique il mène au jour le jour. Sa fille a beau porter des jupes trop courtes et donner le mauvais exemples aux autres filles de son âge et plus globalement du lycée, il n’empêche qu’elle au moins, elle sait sortir et faire quelque chose de sa vie. Toutefois, j’ose espérer qu’il saura comprendre ma motivation, justement parce que sa fille est une sportive passionnée, et qu’au fond je ne fais de mal à personne.

_________________

and now we are alive
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Eleanor & Rhys
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : myself (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Josh - Aloy)
A venir : Amanda
RAGOTS PARTAGÉS : 1465
POINTS : 2331
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Son cœur et ses pensées sont occupés par une jolie anglaise
PROFESSION : Flic
REPUTATION : On murmure qu'après quelques bavures soigneusement dissimulées, sa carrière est sur le point de prendre un tournant fâcheux.



MessageSujet: Re: You believe your throne is too high to be overthrown. Thomas Mer 13 Sep - 16:12

You're living inspiration for what I never wanna be
And I see, you've been blinded by what you believe
And now back up and sit down, shut up and act like you need to be

Jesse Griffiths a l’air dépité quand il annonce qu’il n’a rien à dire pour sa défense. Thomas le prendrait peut être en pitié si le souvenir de l’arrogance dont il avait preuve il y a quelques semaines n’était pas fermement imprimé dans son esprit. Là, il avait juste envie de se venger, aussi basse que puisse être cette impulsion. Il avait une fâcheuse tendance à oublier ses principes quand on avait attaqué sa fille. Callum Rhodes en avait fait l’expérience, Jesse Griffiths serait le suivant. Surtout que visiblement, faire preuve d’humilité pendant plus de deux minutes lui semblait tout bonnement impossible car il continue à aggraver son cas. « Mais je reste persuadé que vous devez avoir des criminels bien plus dangereux que moi en ville… » Le sous-entendu déplaît au Weston qui ne fait rien pour le masquer sur son visage. « La loi s’applique à tout le monde. Il n’y a pas de petits délits. » Il était vrai que les infractions du journalistes n’étaient rien à côté des horreurs que voyait parfois le moustachu mais avec un tel raisonnement, il pouvait tout aussi bien changer de métier. Tout relativiser était dangereux. Mais il n’a pas le temps de l’expliquer à son interlocuteur car celui-ci pousse le culot encore un peu plus loin. « Peut-être que… Vous pourriez me laisser repartir avec un avertissement ? » C’est plus fort que lui, Thomas part d’un éclat de rire sonore. Même si honnêtement la situation n’est pas risible du tout. Il devenait de plus en plus évident que ce jeune freluquet avait besoin d’une bonne leçon d’humilité. « Vous ne manquez pas de culot, Griffiths. Certes, j’avais remarqué votre côté donneur de leçon mais je ne pensais pas que vous pousseriez le vice jusqu’à essayer de m’apprendre mon propre métier. » Il devait l’avouer, Thomas surjouait son rôle de flic obtus mais avec l’interlocuteur qui lui faisait face, c’était un vrai régal. Il prend d’ailleurs un air menaçant pour parfaire le tableau. « Vous repartirez quand je l’aurai décidé et de la façon dont je l’aurai décidé. »

Ce n’était pas du tout le style du Weston d’user de son pouvoir pour se venger d’un affront personnel mais là, c’était comme si la part obscure de lui prenait le contrôle. Cependant, sa victime pense apparemment qu’il a encore une chance de s’en sortir. Arrogance, encore et toujours. Tel un chat jouant avec une souris, Thomas fait cependant mine d’écouter sa pathétique plaidoirie avec attention. Bien évidemment, il demeure de marbre. « C’est ce qu’ils disent tous. Que c’était une seule fois… C’est fou cette malchance… A croire que je suis toujours au mauvais endroit au mauvais moment… » Il glisse doucement mais sûrement vers l’ironie doucereuse, finissant même par énoncer franchement ce qu’il a sur le cœur. « C’est marrant cette façon que vous avez de me demander mon indulgence alors que vous avez-vous-même été incapable d’en faire preuve envers une gamine… Parce que oui, c’est ce qu’est ma fille, une gamine qui a fait une erreur. Et vous, vous avez fait quoi à part essayer de l’enfoncer ? Ce n’était pas un simple avertissement que vous vouliez lui donner l’autre jour… » C’était peut être une erreur d’amener l’aspect personnel sur le tapis, de se révéler autant mais le flic souhaitait énoncer ses quatre vérités à ce petit con. Son discours gagne d’ailleurs en passion. « Vous êtes jeune mais vous êtes plus intolérant que toutes les vieilles femmes de Tenby réunies. Pour se permettre de juger les autres, il faut être irréprochable… Et maintenant que ce n’est plus votre cas, que c’est vous qui avez commis une infraction, vous demandez un traitement de faveur. Vous ne trouvez pas que c’est un peu facile ?’


_________________

"It's good to be scared. It means you still have something to lose.”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • ana-sofia • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : lloyd d'amour (avat) penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 736
POINTS : 1711
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : lylou
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe



MessageSujet: Re: You believe your throne is too high to be overthrown. Thomas Sam 16 Sep - 3:20

What if I wanted to break
Laugh it all off in your face
What would you do?

Je veux bien être d'accord sur le principe avec le policier : il n'y a pas de petits délits. Or, nous savons tous les deux que dans la pratique, les choses sont différentes et donc qu'une balade en moto sur un sentier interdit est moins grave qu'un cambriolage. Ici, je ne nuis à personne. Je commence à regretter cette envie urgente d'enfourcher ma moto et je déglutis quand j'entends le Weston qui poursuit en m'enfonçant un peu plus. Je lève les yeux au ciel, regrettant également de lui avoir demandé s'il était possible de partir avec un avertissement.
« Je crois que nous nous sommes mal compris, Sergent. » Reprends-je en gardant mon calme et en essayant de paraître aussi diplomate que possible. « Je n'essaye pas de vous apprendre votre métier, je ne me le permettrais pas. J'essayais simplement de nous faire gagner du temps à tous les deux, mais soit… Comme vous voulez. » Le flic semble buté pour ne pas me laisser repartir alors autant le caresser dans le sens du poil plutôt que de risquer une faute grave qui pourrait nous faire perdre encore plus de temps. Clairement, je n'ai pas envie de rentrer une fois la nuit tombée et quoi qu'il en soit, je vais devoir appeler mon père pour qu'il ramène la remorque afin que je puisse rentrer sans risquer de me faire embêter une nouvelle fois. Un déplacement qui prendra du temps et surtout qui agacera mon père si je l'appelle trop tard.
Je me pince les lèvres, inspire et expire afin de ne pas répondre sans réfléchir au flic quand ce dernier commence à faire des réflexions ironiques. Tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler, c'est bien ça qu'il faut, pas vrai ? Je serre les dents et je reste muet face à ses accusations. Cependant, je l'interroge du regard quand il commence mêler sa fille à notre conversation. Est-ce une blague ?  « Euh sérieusement ? » Que je demande en le dévisageant. Parce qu'il croit que c'est le moment pour parler de notre dernière rencontre ? Et puis pour couronner le tout, le Weston poursuit en m'insultant carrément, lançant que je suis encore moins tolérant que les vieilles dames du village. « Vous croyez réellement que c'est le moment et l'endroit pour en parler ? » Quel manque de professionnalisme. Je roule des yeux, l'agacement me gagnant de plus en plus à chaque seconde qui s'écoule. « J'aimerais vous demander si vous vous rendez compte que c'est totalement inapproprié de mêler nos vies privées à cette conversation, mais j'aurais peur que vous pensiez à nouveau que j'essaye de vous apprendre votre métier. » Lâche-je avec un sourire hypocrite car moi aussi je sais faire usage de l'ironie et du sarcasme quand j'en ai besoin, puis je reprends sans ciller. « Mais puisque vous en parlez… Je ne regrette absolument pas ce que j'ai dit concernant votre fille. En effet, je suis intolérant quand on parle de violence et je vous rappelle que votre fille a frappé ma soeur ! » J'appuie ces quelques mots pour qu'il saisisse la gravité du comportement de sa fille. Il est de plus en plus difficile de rester calme et de défendre mon point de vue sans m'emporter. Je soupire, à la recherche de la zen-attitude, mais je sens cette dernière vaciller au fur et à mesure que je reste en présence du policier. « C'est son comportement qui ne devrait pas être toléré. » Achève-je, plus mauvais et plus sérieux que jamais. Mais vu l'état de la gamine, je ne dois certainement pas me faire d'illusion sur le père.

_________________

and now we are alive
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Eleanor & Rhys
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : myself (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Josh - Aloy)
A venir : Amanda
RAGOTS PARTAGÉS : 1465
POINTS : 2331
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Son cœur et ses pensées sont occupés par une jolie anglaise
PROFESSION : Flic
REPUTATION : On murmure qu'après quelques bavures soigneusement dissimulées, sa carrière est sur le point de prendre un tournant fâcheux.



MessageSujet: Re: You believe your throne is too high to be overthrown. Thomas Dim 1 Oct - 17:35

You're living inspiration for
what I never wanna be
And I see, you've been blinded by
what you believe
And now back up and sit down,
shut up and act like you need to be

« Je crois que nous nous sommes mal compris, Sergent. Je n'essaye pas de vous apprendre votre métier, je ne me le permettrais pas. J'essayais simplement de nous faire gagner du temps à tous les deux, mais soit… Comme vous voulez. » Cette attitude diplomate et humble n’apaisait pas Thomas. Bien au contraire. Cette fausseté lui semblait insupportable. Il savait que Jesse Griffiths était bouffi d’arrogance et qu’en temps normal, il le méprisait cordialement, tout comme Deborah. Le journaliste venait juste de se rendre compte qu’il n’était pas en position de force, alors il essayait de faire passer la pilule… Thomas n’achète pas son numéro une seconde mais il ne se lasse pas de voir l’autre feindre l’humilité et la contrition. Il avait tout son temps et comptait bien profiter du spectacle. Sauf que comme prévu, ça ne dure pas très longtemps. Dès que le Weston lui signifie une fin de non recevoir pour sa demande d’indulgence, rappelant qu’il n’en avait eue aucune pour Deb, le Griffiths montre à nouveau son vrai visage. « Euh sérieusement ? » Demande t-il avec des mimiques et une incrédulité forcée qui le font ressembler à une collégienne. Pas n’importe laquelle, la reine des pestes. « Vous croyez réellement que c'est le moment et l'endroit pour en parler ? » Il se permet même de rouler des yeux sous le regard goguenard du flic. C’est ça, Griffiths, continue de rouler des yeux… Peut être que tu finiras par te trouver un cerveau là-derrière…   « Oh concernant les évènements de l’autre jour, je pense que vous avez largement exprimé votre opinion… Je ne souhaite pas revenir dessus. Je vous signale juste que c’est un peu gonflé de demander de l’indulgence quand on est soit même incapable d’en faire preuve… » Le moustachu savait que la conversation allait partir en vrille à partir du moment où il avait décidé d’employer cet argument mais il avait été tout bonnement incapable de résister à la tentation de le faire. Ça lui semblait vital que quelqu’un donne une leçon à ce freluquet prétentieux.

Hélas, au final, comme toujours, c’est le Griffiths qui se veut donneur de leçons. Après avoir signalé à Thomas combien c’était inapproprié de parler de leurs différents personnels à grands renforts de sarcasmes, il se remet à insulter Deborah. Thomas soupire bruyamment. « Comme je vous l’ai dit, je ne souhaite pas revenir sur le fond de l’incident. Et comme je l’ai déjà également dit, je ne cautionne pas la violence. Je ne travaillerai pas dans la police sinon, vous ne pensez pas ? Cela dit, puisque vous semblez vous obstiner, laissez-moi vous rappeler que votre sœur a insulté ma fille en la traitant de traînée. Parfois, la violence peut aussi être verbale. » Des propos qui avait été corroboré par ce Jesse lui-même, qui s’était permis des remarques sur la longueur de la jupe de Debra. Il était clair que de toute façon que la petite Eleanor avait le cerveau totalement lavé vu la famille dans laquelle, elle avait grandi… Mais oui, ce n’était pas la question du jour. Thomas sort alors son calepin de PV, commençant à le remplir, tout en continuant cet agréable petit échange.   « Bon, comme vous me l’avez fait si subtilement comprendre, vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous. Nous allons donc en revenir à l’essentiel. Je note les infractions que je vous ai énumérées sur le procès verbal. Ce qui fait une amende de 300 £. Vous disposez d’un délai de 15 jours pour la régler, autrement elle sera majorée de 20%. Oh et bien sûr, il va vous falloir appeler quelqu’un, vous ne pouvez pas repartir avec ce véhicule sur les axes de circulations ouverts au public. Je vous souhaite tout de même une bonne soirée et soyez plus prudent la prochaine fois.» Conclus t-il, ensuite, non sans une pointe de malice quand il souhaite une bonne soirée au Griffiths.  

_________________

"It's good to be scared. It means you still have something to lose.”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • ana-sofia • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : lloyd d'amour (avat) penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 736
POINTS : 1711
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : lylou
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe



MessageSujet: Re: You believe your throne is too high to be overthrown. Thomas Lun 16 Oct - 4:12

What if I wanted to break
Laugh it all off in your face
What would you do?

Evoquer les événements du lycée est déplacé. Totalement déplacé et je ne me gêne pas pour le faire comprendre au policier. Décidément, je vais me sentir de moins en moins bien protégé dans la ville en sachant que ce genre de flic se promène et fait respecter la loi. Comment un homme comme Thomas Weston est supposé représenter l'ordre ? Je lui fais comprendre mon point de vu et ironiquement, le père de famille se rétracte, annonçant qu'il ne souhaite pas revenir dessus. Je le regarde alors que je suis dans la confusion la plus totale et je hausse les épaules. Vraiment, je n'arrive pas à comprendre cet homme et si sa fille est du même acabit, je me mets à pardonner les réactions excessives de ma soeur face à cette dernière. Et puis, d'où se permet-il de dire que je ne sais pas faire preuve d'indulgence ? Bien évidemment, je ne dis rien à voix haute. Plus courte notre conversation est et mieux ce sera pour tout le monde, ça c'est quelque chose sur lequel nous pouvons être d'accord tous les deux.
De plus en plus, j'ai du mal à saisir pourquoi le Weston se fatigue à protéger sa fille alors que celle-ci est clairement en tort. Même lorsqu'il s'agit de gens qu'on aime du fin fond de notre coeur, il faut être capable de discerner les bonnes actions des mauvaises. Je secoue la tête, las et sentant la colère monter lorsqu'il évoque l'insulte d'Eleanor. En même temps… Elle ne l'a certainement pas appelé ainsi sans raison et les vagues souvenirs que j'ai de l'adolescente brune me confortent dans le fait que l'insulte était peut-être justifiée.
Encore une fois, je ne dis rien parce que je ne souhaite pas prolonger ce moment pénible. Quoi que… Je ne peux pas le laisser s'en sortir aussi facilement.
« La violence peut être verbale en effet, mais je pense que les conséquences sont loin d'être les mêmes. D'autant plus que votre fille pratique un sport de combat. » Que je ne peux m'empêcher d'enchérir.

Hélas, ma remarque ne doit pas lui plaire puisqu'il ne met pas longtemps à sortir son calepin et je devine instantanément ses prochains mouvements. Bientôt il sortira son stylo et il me dictera mes fautes tout en annonçant le montant de l'amende. Que dis-je… En fait, il avait cette idée de m'amender à la seconde où j'ai enlevé mon casque… Le voilà lancé dans son ultime monologue et moi, je crois rêver. 300 livres sterling ? D'office, il est hors de question que je paye cette amende. Encore un peu sonné par l'annonce, je parviens tout de même à lui dire quelques mots avant qu'il ne tourne les talons. « Cette histoire ne va pas en rester là, Sergent. » Non, on ne va pas en rester là. J'arrête l'hypocrisie, je ne le salue même pas et je ne le regarde même pas s'éloigner tant je suis occupé à contempler avec horreur le PV qu'il vient de me tendre. Un PV que j'ai d'ailleurs envie de déchirer devant lui.
J'attends d'entendre le moteur de sa voiture au loin pour enfin passer un coup de téléphone à mon paternel et enfin lui demander son aide pour venir me chercher et remorquer ma moto.

_________________

and now we are alive
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You believe your throne is too high to be overthrown. Thomas

Revenir en haut Aller en bas

You believe your throne is too high to be overthrown. Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Out of Town :: Windmill Park Wood-