AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

i must confess that i feel like a monster. (trystan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & liam.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1121
POINTS : 1207
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: i must confess that i feel like a monster. (trystan) Mer 26 Juil - 1:28



this is war.
Certains appellent ça une petite ballade matinale mais pour ma part, j'appelle ça un moyen de me fondre dans la masse. Car après mon accident, j'ai si longtemps été enfermé que je me souviens encore des foutues histoires qu'on racontait sur moi. Je me fous de ce que les gens pensent mais en fin de compte, je cherchais juste à ce qu'on me laisse tranquille. Et qu'on arrête de me traiter comme un simple handicapé, comme si je n'étais plus capable de m'occuper de moi même. Il est tôt mais je croise quelques visages connus qui se dirigent vers la boulangerie ou qui vont chercher un café. Je les salue tous d'un geste rapide de la main, tente de sourire pour leur rendre toute la sympathie qu'ils m'accordent. Je roule jusqu'au port, regrette de ne pas avoir pris un pull vu le vent qui s'échappe de l'eau. Je rêve. Un mouvement d'arrêt, une bouche qui s'ouvre tellement que j'aurais pu baver partout. La scène qui se déroule devant moi est affreuse, m'arrache presque le cœur. Un bateau que je connais, une jeune femme qui en sort. Inutile de donner les détails, n'importe qui interpréterait ce qui se passe sous mes yeux de la même manière que moi. Lexia, Trystan. Sur tous les hommes qu'elle aurait pu choisir il a fallu que ça tombe sur lui, que ça tombe sur ce ramassis de chose qui tente de faire croire que quelque part, c'est un homme. J'ai la nausée, manque de sortir le petit déjeuné que je n'ai pas encore pris. La confirmation à ce que je me demande depuis des semaines m'attaque de plein fouet : les choses ont changés. Depuis qu'on a couché ensemble, depuis qu'on s'est vu chez moi la dernière fois. Rien ne sera plus pareil entre nous et peu importe le mal que je me donne pour ne rien laisser paraître, ça va être difficile la prochaine fois que je verrais la Weston. Décidé à ne pas rester la plus longtemps, encore moins à me faire griller, je quitte le port à toute vitesse. Une longue journée m'attend.

Malgré la journée qui est passée à toute vitesse, malgré cette journée totalement centrée sur cette horrible image que j'ai eu depuis ce matin, j'étais plutôt satisfait de tout ce qui s'était passé. Je rentre à la maison, passe le pas de la porte en me rappelant que je suis à nouveau seul pour la soirée. Je suppose que ça devrait être la joie pour n'importe qui et pourtant, je me réjouis de moins en moins d'avoir la maison tout seul pour moi ... Comme avant. Comme dans les premiers moments après mon accident ou comme quand ma petite sœur a décidé de mettre les voiles et de s'éloigner de Tenby le plus possible. Des mauvais souvenirs qui remontent à la surface alors que je passe dans mon salon. C'est beaucoup trop calme et je m'empresse d'allumer la télévision pour palier à ce silence pesant. Je roule jusque la cuisine pour me sortir une bière et prends le téléphone pour me commander une pizza. Impossible que je cuisine aujourd'hui, pas quand je manque autant de courage et pas quand j'ai ce sentiment de colère qui m'envahit autant. La pizza passe de travers et je manque de rendre la troisième bière que je viens d'avaler. J'ai besoin de quelque chose de plus fort pour oublier l'horrible image de Lexia qui sort du bateau. J'ai encore réfléchi de longs moments en me demandant si mes souvenirs sont bons mais oui, on m'a toujours appris à bien connaître les adversaires et leur lieu de vie en fait partie. J'aurais voulu ne pas ressentir autant de colère et de rancœur, j'aurais voulu ne jamais m'en faire et d'ignorer tous ces garçons qui prendraient Lexia dans leur bras. Mais la partager semble être un sentiment de plus en plus compliqué que je dois combattre. Je dois rester neutre, je dois faire en sorte de ne rien laisser sortir. Car je ne lui apporterais rien et même si ça me tue de le penser, Trystan est un meilleur choix. Le pire et le meilleur en même temps.

Décidé à noyer mon chagrin pour ce soir, je pars dans ma chambre enfiler quelque chose de correct pour aller dans le bar le plus proche. Je n'ai que des bières dans mon frigo et j'ai besoin de plus. Un bon whisky devrait faire l'affaire puis bon, si je veux éviter l'indigestion, je suppose que je suis obligé de bouger un coup. Je passe la porte, la ferme à clé et pars à pieds ; la compagnie ne m'intéresse pas, même si elle m'apporte un chauffeur. Mes bras poussent sur les roues assez lentement tandis que je profite du soleil couchant sur le paysage de Tenby. J'arrive au Five Arches Tavern assez vite malgré tout. Je rentre tandis qu'une gentille femme me tient la porte. Merde. Un endroit parmi tant d'autre, un endroit où j'avais envie de profiter d'un bon moment tout seul avec un verre et c'est cet endroit là qu'il choisit pour débarquer à son tour. Il ne manquait plus que Meylir et son air satisfait. Si j'avais tous mes membres, si j'étais capable de faire plus que lui mettre un poing dans ses parties, je l'aurais déjà attaqué depuis longtemps. Mais avec le temps, j'ai bien compris que les mots étaient devenus ma seule arme. Bonjour, monsieur le pêcheur. Un air condescendant, une voix qui me donnerait envie de frapper n'importe qui. Je glisse ces mots alors que je passe avec ma chaise juste derrière lui, le sourire aux lèvres, content de ma réplique. N'attends aucune réaction de sa part, je pars directement vers une table ; je décale la chaise et commande un bourbon. La soirée commence visiblement bien.
AVENGEDINCHAINS


_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : rose red (avatar) simonangel (image profil)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Faith - Fiona - Lexia - Evan

RAGOTS PARTAGÉS : 600
POINTS : 1524
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Brisé en mille morceaux deux fois. Tellement brisé qu'il est certain de ne plus jamais pouvoir le réparer.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On se sait toujours pas si c'est lui ou Adriel Swanson qui sera le père du bébé de Lexia Weston mais vu la tête qu'il fait depuis quelques jours, il semblerait que les choses ne tournent pas vraiment en sa faveur.



MessageSujet: Re: i must confess that i feel like a monster. (trystan) Sam 12 Aoû - 19:29



this is war.


« Bonne journée. » Les lèvres de Trystan et Lexia se joignent, ultime manifestation de passion après la nuit qu’ils viennent de passer ensembles. Comme à chaque fois, le pêcheur s’était oublié dans les bras de la flic et c’était tout ce dont il avait besoin. Entre eux, pas de sentiments, pas de complications. Juste deux âmes qui se comprenaient et qui pouvaient créer des étincelles quand elles se complétaient… Mais ensuite, chacun retournait à sa vie. Il est d’ailleurs très tôt quand les deux amants se quittent. Lexia devait aller effectuer la relève de la patrouille de nuit tandis que Trystan devait partir pour sa pêche matinale. La brune quitte donc le bateau sans plus de cérémonie tandis que le Meylir change de bateau pour prendre le chalutier. Et pour une fois, la journée n’est pas trop mauvaise. Ou bien est-ce le temps qu’il a passé avec Lexia qui l’a mis de bonne humeur ? En tout cas, il fait une bonne pêche et avance bien dans son travail à la conserverie. Si bien qu’il décide de s’accorder une petite récompense et d’aller se coucher moins tôt que d’habitude. Il se rend donc au Five Arches Tavern bien décidé à boire une bonne bière. Il pousse la porte du pub, ne cherchant pas à identifier de visages familiers ou à se joindre à une tablée. Sa bière était meilleure quand il pouvait la boire seul sans être obligé d’entretenir une conversation. Il s’installe donc au bar sur un tabouret et commande sa boisson, tournant le dos à la salle. Il y a un peu plus de monde que d’ordinaire alors sa commande tarde à arriver mais le barman finit par déposer le verre tant attendu devant lui.

Il va tremper ses lèvres dedans quand il entend une voix derrière son dos. « Bonjour, monsieur le pêcheur. » Il sait d’emblée que ce n’est pas un salut amical. Car il n’y a ce ton qui ne reflète qu’une seule chose : la provocation. De la même façon que le mot « pêcheur » est prononcé avec mépris par ceux qui n’ont jamais su ce que c’était de se lever à quatre heures du matin pour aller travail. De toute façon, cet inconnu qui cherchait Trystan l’avait déjà trouvé quand il l’avait empêché de boire sa première gorgée de brune. « C’est quoi ton problème ?! » Demande t-il abruptement en se retournant brusquement. Dans un premier temps, il ne voit personne, puis son regard descend pour croiser celui d’un homme assis dans une chaise roulante. Et là, il comprend que l’inconnu n’en est finalement pas un. « Swanson. » Dit-il sur le ton du constat. Mais la voix du brun est à présent chargée de mépris aussi. Les Swanson et les Meylir étaient ennemis jurés, leurs deux familles se détestant depuis au moins deux générations. Un jour, Trystan avait été amis avec Faith, la cadette mais c’était une époque révolue. Les Swanson s’étaient avérés être tous aussi pourris les uns que les autres. L’effet de l’argent sans doute. Le regard du pêcheur se fait incendiaire, sa soirée automatiquement gâchée par la seule pensée de cette famille. Il regard Adriel avec colère. Encore pire que son père celui-là. « Je n’ai pas envie de frapper un handicapé. Alors tu vas repartir d’où tu viens et tu vas me foutre la paix. Je ferai comme si je ne t’avais pas vu. » Joignant le geste à la parole, il reprend sa position initiale sur le tabouret, tournant le dos à l’agitateur.

AVENGEDINCHAINS

_________________

all my dreams full of my regret
Once I was with you. No money, no issue. We laughed even when we were down. I made my mistakes. That I paid for in heartache. I've been waking up drenched in sweat. All my dreams full of my regret. Trying to break the weight on my chest, this is my fate. Nobody knows the sadness I hold. Nobody sees what's about to unfold” .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & liam.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1121
POINTS : 1207
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: i must confess that i feel like a monster. (trystan) Sam 26 Aoû - 23:57



this is war.
La provocation pure et dure. C'est une chose que j'ai longtemps détestée, à laquelle j'ai répondu avec beaucoup de violence et pourtant, me voilà de l'autre côté du miroir. Mais c'est l'effet qu'il me fait, à chaque fois que je le vois lui et ses cheveux noirs en bataille. Je me déteste quand Trystan n'est pas loin mais fort heureusement pour nous deux, nous sommes toujours loin d'être avec nos proches quand on se croise. Et qu'on se parle. Lui qui ne dit jamais un mot, lui qui n'en aligne pas une sauf quand c'est réellement utile, le voilà presque en train de crier à travers le bar. Je crois qu'il ne me reconnaît pas vu la manière dont il se retourne pour voir qui l'ennuie de la sorte. Et moi qui t'ai cru plus intelligent que ça. Mais pendant un moment seulement. Car ce n'est pas possible de se côtoyer depuis autant d'années et de continuer à ne pas se connaître un minimum. On ne se fréquente pas mais ce n'est pas nouveau ; dans toutes sortes de guerre, il est obligatoire de connaître tes amis mais surtout tes ennemis. Il faut les garder à une distance raisonnable, de sorte à pouvoir les connaître par coeur. C'est de cette manière que j'ai pu comprendre que le genre de bonjour que je lui ai servi tout à l'heure a le don particulier de l'énerver. Et bien, je suppose que je devrais t'applaudir Meylir. dis-je en affichant mon plus faux sourire, à tel point que ça finit par ressembler à une grimace. T'as mis moins de temps que la dernière fois. Pouce levé, je me fous royalement de sa tête et sans gènes. Nos familles ne sont jamais entendues, nous encore moins et avec la scène que j'ai vu ce matin, je ne sais pas ce qui me retiens de lui éclater sur la tête le verre qu'on vient de me servir. Je le haïs, mais je le haïs encore plus pour toutes ces émotions que le fait de le savoir avec Lexia me fait ressentir. Je le haïs, je le haïs simplement.

Assis près de ma table, je commande le verre qui me fera passer ce début de soirée catastrophique. Car de tous les bars de la ville, il a fallu qu'on se retrouve tous les deux dans le même. Mais hors de question que je m'en aille. Hors de question que je passe la porte de cet établissement dans le sens inverse tout ça parce que je ne supporte pas sa tête. Je suis handicapé, pas totalement stupide. J'avais oublié ton merveilleux sens de l'humour. Je bois une gorgée de whisky, manque presque de ridiculement éclater de rire pour me foutre de la tête de l'homme. Et je vais rester ici pour un long moment. Alors si ton odeur de poisson et toi avez du mal avec ma tête, la porte n'est pas loin. Je fais un signe de tête vers la sortie, croisant les doigts pour le voir partir au plus vite. J'ai du mal à le regarder sans avoir une envie de mettre mon poing sur son visage mais s'il y a une chose positive que je peux retirer de mon accident, c'est cette prise de contrôle que j'ai eu sur moi même au fil des ans. Elle me permet de ne pas tout envoyer en l'air. Ou en tous cas, pas tout le temps. Puis quitte à menacer de frapper un handicapé, viens le faire plus près. Parce que là, j'ai plus l'air d'un homme que toi et tes mots de campagnard. finis-je par lui dire, le provoquant autant que tout à l'heure. Je sais que c'est risqué, je sais que je pourrais le payer et je sais encore plus que mes poings ne sont plus aussi efficace qu'avant. Et pourtant, je ne pourrais jamais m'arrêter car les expressions de son visage sont beaucoup mieux que tous mes cadeaux d'anniversaire réunis.

AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : rose red (avatar) simonangel (image profil)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Faith - Fiona - Lexia - Evan

RAGOTS PARTAGÉS : 600
POINTS : 1524
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Brisé en mille morceaux deux fois. Tellement brisé qu'il est certain de ne plus jamais pouvoir le réparer.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On se sait toujours pas si c'est lui ou Adriel Swanson qui sera le père du bébé de Lexia Weston mais vu la tête qu'il fait depuis quelques jours, il semblerait que les choses ne tournent pas vraiment en sa faveur.



MessageSujet: Re: i must confess that i feel like a monster. (trystan) Mer 13 Sep - 16:20



this is war.


Trystan espère s’être montré assez ferme pour que cet Adriel Swanson comprenne qu’une altercation avec lui était la dernière chose qu’il voulait pour sa soirée. C’était pour cela qu’il avait laissé glisser l’affront qu’il lui avait fait en se moquant de son métier. Et peut être aussi parce qu’il était un peu perplexe : pourquoi son ancien rival revenait à la charge ce soir alors qu’ils ne s’étaient pas parlés depuis de nombreuses années ? En tout cas, il s’avère que tourner le dos au Swanson est insuffisant pour clore le débat car celui-ci relance aussitôt avec une remarque sur son intellect cette fois-ci. Le Meylir soupire bruyamment. « C’est marrant que tu parles d’intelligence alors que tu es en train de très stupidement t’assurer un passage aux urgences. » Il n’est pas adepte des mots et des réparties savoureuses, mais Adriel le poussait toujours à se surpasser dans ce domaine. Ne serait-ce parce qu’il était incapable de lâcher l’affaire. La preuve, il continue à lancer des piques assassines, et toute l’affaire commence à ressembler à de la pure provocation. Sa démarche était très claire désormais. Et malheureusement, Trystan avait beau aimer penser qu’il était plus intelligent que son rival, il mord tout de même très vite à l’hameçon. Sa fierté ne pouvait tout simplement pas supporter ce qu’il entendait. Il rend donc coup sur coup, notamment quand Adriel sous entend qu’il a mis bien trop longtemps à le reconnaître. «En même temps, tu as un peu plus d’une loque à chaque fois qu’on se voit… » Il ne devrait pas mais il ne peut pas s’en empêcher. Et visiblement, c’est pareil en face, donc le ton n’est pas près de rebaisser.

« J'avais oublié ton merveilleux sens de l'humour... Et je vais rester ici pour un long moment. Alors si ton odeur de poisson et toi avez du mal avec ma tête, la porte n'est pas loin. » [/color] Trystan ne fait pas mine de bouger. Et pour cause… Il était hors de question qu’il cède à la place au Swanson. Même s’il avait été l’heure de partir, il serait resté par défi. « Je suis autant chez moi ici que toi. Il est hors de question que je bouge. » La colère monte. Vraiment. Parce qu’il n’y a pas que les paroles acerbes. Il y a les petites mimiques parfaitement insupportables. Et le fait que Adriel avait refusé de s’arrêter alors que Trystan lui en avait laissé l’occasion. Alors quand il fait la provocation de trop, la réaction du Meylir est instantanée. [i] « Puis quitte à menacer de frapper un handicapé, viens le faire plus près. Parce que là, j'ai plus l'air d'un homme que toi et tes mots de campagnard. » Trystan laisse enfin tomber ses attitudes désinvoltes et se retourne brusquement. « Je préfère ressembler à un campagnard qu’à un gosse de riche tellement gâté qu’il est pourri jusqu’à la moelle. » Il se lève et va vers le fauteuil roulant de l’agitateur pour l’empoigner brusquement par les pans de son manteau. Il se penche au dessus de son visage, hors de lui. « Je retire ce que j’ai dis tout à l’heure. J’ai carrément envie de frapper un handicapé maintenant. Tu l’auras bien cherché Swanson ! » Il le relâche brusquement mais simplement pour mieux lui asséner un coup de poing dans le nez. Ce n’est pas un gros coup mais il a pris suffisamment d’élan pour que le coup reflète sa colère. Il avait prévenu : il ne fallait pas le pousser à bout.


AVENGEDINCHAINS

_________________

all my dreams full of my regret
Once I was with you. No money, no issue. We laughed even when we were down. I made my mistakes. That I paid for in heartache. I've been waking up drenched in sweat. All my dreams full of my regret. Trying to break the weight on my chest, this is my fate. Nobody knows the sadness I hold. Nobody sees what's about to unfold” .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & liam.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1121
POINTS : 1207
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: i must confess that i feel like a monster. (trystan) Sam 16 Sep - 0:43



this is war.

J'ai tendance à penser que le destin est contre moi, qu'il aime constamment me rappeler ce qui cloche dans ma vie en général. Je ne prends pas l'exemple de mon fauteuil, mais simplement des enchaînements d’événements comme celui que je vis aujourd'hui. Je me balade, je vois les faits, je veux me détendre, finis avec le coupable. Comme pour me dire que la seule fille qui avait l'air de bien vouloir de moi en ce moment a fini par préférer aller voir ailleurs. Et chez LUI. Juste lui, ce campagnard, ce pêcheur qui dégoûte avec sa famille qui n'a pas arrêtée de s'en prendre à la mienne au fil des années. Je tremble. dis-je en faisant semblant d'avoir peur. Le brun est sérieux ? J'y ai passé des mois pour finir dans un fauteuil alors ce n'est pas trois coups sur le figure qui vont m'effrayer. Il me traite de stupide alors que dans le fond, le seul qui l'est c'est lui, mené par sa colère qui, je l'admets, est largement compréhensible. Je bois quelques gorgées de mon verre, tranquille et même si j'avais compter sur une soirée toute simple et tranquille pour oublier, je ne peux m'empêcher de sauter sur le poisson et de continuellement le provoquer. Combat de testostérone, comme certains diraient. Ca s'appelle la vie mon vieux. Tu devrais essayer des fois ... Tu sais, ressembler à un être humain et pas simplement à un thon. J'aurais bien utilisé le terme sirène, mais j'étais trop fier de mon jeu de mot débile pour le regretter ne serait-ce qu'une seconde.

C'est pas ce que j'ai dis. Décidément, c'est encore pire que ce que je pensais. Il ne comprend vraiment rien. Je lui demande pas de partir, je lui signifiais simplement que je n'allais pas le faire, peu importe qu'il le veuille ou non. Tant mieux pour toi hein. En rien touché par ses paroles, je me concentre sur mon verre comme s'il n'était pas là. Mais c'est de plus en plus dur, surtout quand il se lève et qu'il m'empoigne par le col. Je ne réagis pas, je m'en tape complètement. Il veut me frapper, il n'a qu'à le faire. La violence ne résout rien et me ramasser un coup ne me fais absolument pas peur. Et c'est moi qui suis pourri jusqu'à la moelle. ajoutais-je avant que son poing ne vienne se coller à ma joue. C'est mon nez qui prend le plus mais je sens une trace sur la mâchoire. Je l'ai méritée celle là, j'ai été un peu trop loin. Mais bizarrement, je ne suis même pas fâché. Je suis même plutôt content de l'avoir reçu, conscient de la réalité de ce qui se passe, ou de ce que je ressens. Sauf que ce n'est absolument pas le moment de se la jouer philosophe, de réfléchir à la profondeur des choses. Je ne suis pas à mon avantage dans le combat pour rendre le moindre coup mais je ne peux simplement pas rester en place, sans rien faire. Je regarde tout autour de moi, remarque que personne n'en a rien à faire de ce qui est en train de se passer juste à côté d'eux. Tant mieux car autant j'ai utilisé la compassion de l'handicapé qui se fait frappé depuis tout à l'heure, autant je n'aurais jamais supporté les regards peinés des gens juste après le coup. Ca va mieux maintenant ? Tu veux que je t'applaudisse peut-être ? Je pose une main douce sur mon visage, plus douloureux que ce que je pensais et ravale ma fierté, tentant un geste dans un désespoir. Je prends mon verre et envois son contenu dans la figure de Trystan avant qu'il n'ait le temps de se retourner. Désolé, c'est tout ce que j'avais à disposition. Un sourire large sur les lèvres, j'utilise la serviette posée pas loin pour essuyer le verre ainsi que le peu de liquide tombé sur la table. Je t'avoue par contre que oui, c'est genre super minable comme truc. En tous cas, ça l'est moins que d'aller te taper ma meilleure amie juste pour m'énerver. finis-je par lâcher, le regrettant directement. Aucun self control, j'ai craqué en seulement quelques minutes. Bravo Adriel, bravo.

AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : rose red (avatar) simonangel (image profil)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Faith - Fiona - Lexia - Evan

RAGOTS PARTAGÉS : 600
POINTS : 1524
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Brisé en mille morceaux deux fois. Tellement brisé qu'il est certain de ne plus jamais pouvoir le réparer.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On se sait toujours pas si c'est lui ou Adriel Swanson qui sera le père du bébé de Lexia Weston mais vu la tête qu'il fait depuis quelques jours, il semblerait que les choses ne tournent pas vraiment en sa faveur.



MessageSujet: Re: i must confess that i feel like a monster. (trystan) Mer 20 Sep - 22:06



this is war.


« Je tremble. » Adriel Swanson avait continué à se vautrer dans le sarcasme, n’épargnant aucun affront à Trystan, ne comprenant visiblement pas qu’il n’y avait pas besoin de faire autant d’efforts pour pousser le pousser à bout. Le Meylir était déjà furieux et cela allait crescendo. Il suffisait que son ennemi ouvre la bouche en fait. « Ca s'appelle la vie mon vieux. Tu devrais essayer des fois ... Tu sais, ressembler à un être humain et pas simplement à un thon. » Le pêcheur croit rêver tant ce qu’il entend lui paraît ridicule. Peut être que finalement tout cela n’était qu’un mauvais rêve particulièrement absurde ? La répartie franchit toutefois facilement ses lèvres, malgré l’irréalité de la situation. « Moi qui pensait qu’il n’y avait que tes jambes qui avaient pris… La tête aussi apparemment. Sinon, tu ne ferais pas ce genre de jeux de mots, digne d’un gamin d’école primaire. » D’ordinaire, l’éloquence, ce n’était vraiment pas le truc du brun mais la colère semble lui donner des ailes. Malheureusement, cela ne suffit pas pour réduire son adversaire au silence. Celui-ci continue à enchaîner les provocations. Son attitude est particulièrement pathétique car il fait mine de boire tranquillement son verre alors qu’il n’attend qu’une chose : la confrontation. Et Trystan ne met plus longtemps à lui donner satisfaction. Excédé, il se lève brusquement pour empoigner le Swanson par le col de sa chemise, se faisant traiter de pourri au passage. Il n’y a plus d’hésitations à avoir, le Meylir lui colle le coup de poing qu’il n’arrête pas de lui promettre. Malgré sa colère, il retient son coup, la part lucide qui demeure en lui étant bien au courant que ce qu’il était en train de faire était particulièrement mal. Frapper un invalide… Il tombait bas. Même si celui-ci l’avait cherché. Toutefois, c’était une question de fierté. Il ne pouvait pas laisser les affronts répétés que l’autre lui faisait.

Adriel Swanson encaisse le coup avec une dignité dont Trystan ne l’aurait pas cru capable, restant bien droit et se contentant de se frotter la joue après. Hélas, il n’est toujours pas décidé à se taire. « Ca va mieux maintenant ? Tu veux que je t'applaudisse peut-être ? » « Tout ce que je veux, c’est que tu fermes ta gueule. » Réplique vertement le pêcheur. Et contre toute attente, ça marche. L’action suivante d’Adriel ne consiste pas à balancer une nouvelle vanne pourrie. Toutefois, il balance quand même quelque chose. A savoir le contenu de son verre. Sur Trystan. « PUTAIN ! » L’alcool brûle ses yeux quelques terribles instants. Il cligne des yeux, ébahi. Il ne l’avait pas vue venir celle-là… « Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez toi ? » Sauf que bien sûr, la réaction du Swanson était légitime. Il se défendait après que le Meylir lui ait collé son poing dans la figure. Il ne renouvelle d’ailleurs pas l’exploit malgré l’envie qui l’en démange. Apparemment, la violence n’était pas la solution pour mettre fin à cette altercation ridicule. « Je t'avoue par contre que oui, c'est genre super minable comme truc. En tous cas, ça l'est moins que d'aller te taper ma meilleure amie juste pour m'énerver. » Trystan est aussi surpris par ses paroles qu’au moment où il s’est ramassé le contenu du verre d’Adriel dans la face. « Alors c’est ça ton problème en fait ? Que je vois Lexia ? » Le Meylir se met à rire, ayant l’impression de se retrouver dans un de ses épisodes des séries américaines débiles que sa petite sœur aimait regarder quand ils étaient plus jeunes. Mais ça lui passe vite et tout de suite après, il est sur la défensive. « Lexia est une grande fille. Elle fait ce qu’elle veut. Bien que je ne sois pas certain qu’elle apprécierait de t’entendre parler comme ça… Tu crois vraiment que la seule raison pour laquelle je m’intéresse à elle, c’est toi ? Ce n’est pas très gentil. » Même s’il est trempé, Trystan se redresse, content de prendre l’importun à son propre jeu.  Et surtout très convaincu par ce qu’il est en train de dire. Sans surprise, Swanson est un vrai goujat. « Et puis c’est surtout te donner bien plus d’importance dans ma vie que ce que tu en as. Tu es aussi insignifiant qu’une fiente de mouette pour moi. »

AVENGEDINCHAINS

_________________

all my dreams full of my regret
Once I was with you. No money, no issue. We laughed even when we were down. I made my mistakes. That I paid for in heartache. I've been waking up drenched in sweat. All my dreams full of my regret. Trying to break the weight on my chest, this is my fate. Nobody knows the sadness I hold. Nobody sees what's about to unfold” .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & liam.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1121
POINTS : 1207
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: i must confess that i feel like a monster. (trystan) Ven 22 Sep - 1:12



this is war.

Il se moque de mon jeu de mot qui, même ridicule, est encore bien au dessus de son niveau. Oh, excuse moi. Je savais que c'était encore trop compliqué. J'affiche une mine peu fier avant de poser une main sur mon menton, faisant mine de réfléchir à quelque chose de plus simple pour que le garçon puisse enfin comprendre où je veux en venir. Mais je n'ai pas le temps de chercher plus loin, continuant de répondre et cherchant même la bête. Encore plus loin. J'y vais fort, très fort et je sais que les conséquences vont être foireuses. Je crois que j'avais envie qu'il me le mette, ce poing. Je le réclamais si haut, si fort, que ce n'est pas possible autrement. Comme si je cherchais à être secoué ou à me convaincre que j'étais dans un mauvais rêve. Et que j'allais me réveiller. Sauf que quand je le reçois, autant sur ma mâchoire que sur ma joue, rien ne se produit. Je suis toujours assis dans ce même bar, à me prendre un coup mérité sur la figure tout ça par simple fierté. Oh la la, t'es pire qu'un disque rouillé mon vieux. Il faudrait penser à élargir ton vocabulaire, histoire qu'on puisse avoir un semblant de discussion. finis-je par dire, essuyant les quelques gouttes de sang au bord de ma lèvre.

Et merde. Cette bombe, je l'ai lâché. Vexé, humilié, je ne peux m'empêcher d'évoquer ma meilleure amie dans la discussion. Celle qui couche avec moi en me faisant croire que c'était un bon moment avant d'aller voir un ennemi juré. C'est comme si ma condition me revenait en plein dans la figure, comme si elle me crachait au visage que je ne serais jamais assez bien pour elle. Moi qui ait passé des jours à réfléchir à ce que je pouvais bien ressentir, des questions beaucoup trop basiques et stéréotypées me reviennent à l'esprit. Bla bla bla. Grande fille, fais ce qu'elle veut. Tu veux me faire croire quoi, que vous avez des discussions profondes sur vos deux personnalités ? Arrête de vouloir faire croire que vous faites autre chose que coucher ensemble sinon, je vais réellement me mettre à rigoler. Lui qui a du mal à aligner trois mots discuterait avec elle ? Je peux croire tellement de choses vu la scène que j'ai vu ce matin mais ça, non. Ou alors je me suis trompé sur Lexia et mon estime finira par redescendre en flèche. Toi et ta famille, vous êtes tellement tordus qu'il fallait bien que je laisse l'idée me traverser l'esprit. Ce n'est pas très gentil. Mon Dieu, s'il avait vu sa tête, même lui aurait fini par pouffer de rire tellement il avait l'air stupide. Mais bon, je manque de sarcasme, pris par ma propre remarque. C'est de ma faute et même si je n'ai plus de quoi l'humilier, j'aurais au moins de beaux souvenirs gravés dans ma mémoire.

Humilié. Je me suis humilié tout seul. Emporté par un flot d'émotions que je suis incapable de contrôler, je me suis révélé aux yeux du gars que je déteste le plus au monde. C'est bien pour ça que je voulais rester chez moi, tranquille, loin du monde. J'aurais pu éviter de m'attacher, j'aurais pu éviter de m'énerver, j'aurais pu éviter de recevoir un coup inutile dans la figure, même si je l'avais mérité. Au moins une chose qui me rassure. J'avais largement conscience que s'il se passait quelque chose entre lui et Lexia, j'étais loin d'en être la cause. Je ne crois pas en l'énorme intelligence du gars en face de moi, encore moins à ce côté manipulateur qui entoure plutôt mon monde que le sien. Bon, tu sais quoi, tu peux être content de toi. J'ai voulu t'emmerder et je finis par me rendre ridicule tout seul. Être un homme, c'est admettre ses fautes, admettre qu'on a tord. Et ce, même si ma seule envie est de rentrer à la maison et de ne plus en sortir pour les prochains mois. Hors du fait de donner mes cours ou de sortir voir mes parents. Mais sache une chose. Je suis peut-être prétentieux, pourri gâté mais toi, entre tes mots limités et ta violence inutile, t'es une créature insignifiante dans un tout petit monde comme celui de Tenby. Tu n'as d'intérêt pour personne, sauf Lexia peut-être. Et rien que pour ça, je me sens déjà mieux. Je bois mon verre d'une traite, le fait tourner dans ma main en laissant un bon nombre d'idées me passer par la tête. Je finis par lancer le verre juste à côté du Meylir, histoire qu'il éclate assez prêt pour lui faire peur. Je ne rate ma cible qu'une fois. assurais-je avant de rassembler mes affaires, histoire de sortir de ce bâtiment infesté par le venin d'un type comme Trystan. Profite de ton moment de gloire. finis-je par lui dire, roulant vers la porte de sortie.

AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : rose red (avatar) simonangel (image profil)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
Faith - Fiona - Lexia - Evan

RAGOTS PARTAGÉS : 600
POINTS : 1524
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Brisé en mille morceaux deux fois. Tellement brisé qu'il est certain de ne plus jamais pouvoir le réparer.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On se sait toujours pas si c'est lui ou Adriel Swanson qui sera le père du bébé de Lexia Weston mais vu la tête qu'il fait depuis quelques jours, il semblerait que les choses ne tournent pas vraiment en sa faveur.



MessageSujet: Re: i must confess that i feel like a monster. (trystan) Dim 1 Oct - 16:52



this is war.

Adriel Swanson avait beau avoir cherché ce coup de poing de toutes ses forces, Trystan savait qu’il n’aurait pas dû lui donner. Et même pas parce qu’il était en fauteuil roulant, bien que cela constitue une circonstance aggravante. Non, il aurait dû être plus intelligent que celui qui n’arrêtait justement pas de pointer son manque d’intellect et de vocabulaire du doigt. Il venait en quelque sorte de lui donner raison, montrant que le seul moyen qu’il avait trouvé pour gagner, c’était la violence. A court de répartie, il avait usé ses poings. Et maintenant, il se sentait minable, même s’il ne comptait pas le laisser paraître face à un de ses plus vieux ennemis. « Je manque peut être de vocabulaire mais toi tu manques clairement de classe. Ce qui est un peu embêtant pour un fils à papa comme toi. » Les insultes continuent à fuser. Le pêcheur n’est pas encore assez contrit pour s’arrêter. Comme depuis qu’ils étaient gosses, Adriel avait réussi à faire ressortir le pire en lui. Seul un Swanson pouvait le mettre dans un tel état de nerf à vrai dire. « ça ne t’a pas effleuré que si je faisais si peu d’efforts, c’était justement pour éviter d’avoir une discussion avec toi ? » Oui, arrêter cette mascarade, c’était sans doute la meilleure chose à faire. Sauf qu’aucun des deux hommes ne semble prêt à céder du terrain. Et quand Lexia est amenée bien malgré elle au milieu de tout cela, Trystan n’a pas d’autre choix que de poursuivre la confrontation. C’était peut être vieux jeu mais il n’aimait pas du tout la façon dont Adriel parlait de la jeune femme. « Ce que je fais avec Lexia ne te regarde absolument pas. Mais quand bien même, on ne ferait que coucher ensembles… Je ne vois pas en quoi ça devrait te poser problème… Vous n’êtes pas ensembles à ce que je sache. » Le pêcheur est toutefois un peu ébranlé. Il aimait penser qu’il traitait Lexia avec le respect qu’elle méritait mais une part de lui savait que c’était faux. Il utilisait la jeune femme pour oublier Mackenzie et même si elle en était sans doute consciente, ce n’était pas bien. Elle méritait quelqu’un qui était prêt à s’engager dans une relation sérieuse…

Toutefois, il cesse bientôt de s’appesantir sur l’état de sa vie sentimentale en entendant une remarque de son adversaire qui le fait à nouveau sortir de ses gonds. « Toi et ta famille, vous êtes tellement tordus qu'il fallait bien que je laisse l'idée me traverser l'esprit. » Les poings serrés, le Meylir est clairement prêt à frapper à nouveau. Mais il se rappelle du dégoût qu’il a ressenti envers lui-même et se dit que le Swanson n’en vaut pas la peine. La hargne est toutefois bien présente dans sa voix quand il réplique. « Traite encore une fois un membre de ma famille de tordu, et c’est bien plus qu’un coup de poing que tu attraperas. Connard. » Cependant le Swanson semble aussi las que lui de cette rencontre et commence à tirer sa révérence. Bien entendu, il est incapable de le faire en fermant sa grande gueule et tente clairement d’avoir le dernier mot. « Au moins une chose sur laquelle on est d’accord. Tu es ridicule. » Ajoute toutefois le brun lorsqu’il entend l’autre dire qu’il s’était rendu ridicule tout seul…. C’est ensuite à son tour d’utiliser les onomatopées pour chasser les propos du Swanson à propos de son insignifiance. « Bla bla… » Dit-il en singeant son adversaire. « Si ça te permet de dormir la nuit, n’hésites pas à le penser. » L’incompréhension était totale entre eux. Car Adriel n’avait sûrement pas imaginé que ça plaisait à Trystan de n’être rien. Contrairement au blond, qui semblait avoir un besoin désespéré d’attention et de reconnaissance… Et finalement, cette altercation se termine enfin. Mais elle cesse comme elle a commencé, dans la violence la plus totale. Le Swanson lance soudainement son verre à côté du visage de Trystan,. Le pêcheur sursaute violemment, pris par surprise, se ramassant sur lui-même pour éviter l’impact. Il entend vaguement Adriel lui notifier a fait exprès de rater sa cible mais que la prochaine fois, ce serait différent mais quand il redresse, celui-ci est déjà en train de partir. . « Tu ne me fais pas peur, Swanson ! » Hurle t-il pourtant au fauteuil qui s’éloigne déjà, en dépit de réaction précédente. L’autre avait profité de son choc pour se barrer, avec une rapidité surprenante pour un homme de sa condition. Le pire, c’est que c’était Trystan qui allait avoir des ennuis avec le barman et payer les pots cassés… Alors tant qu’à faire, il donne un grand coup dans son propre verre pour se passer les nerfs. « Enfoiré ! » Ce n’était définitivement pas aujourd’hui que les relations entre Swansons et Meylirs allaient s’arranger…
AVENGEDINCHAINS


SUJET TERMINE

_________________

all my dreams full of my regret
Once I was with you. No money, no issue. We laughed even when we were down. I made my mistakes. That I paid for in heartache. I've been waking up drenched in sweat. All my dreams full of my regret. Trying to break the weight on my chest, this is my fate. Nobody knows the sadness I hold. Nobody sees what's about to unfold” .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i must confess that i feel like a monster. (trystan)

Revenir en haut Aller en bas

i must confess that i feel like a monster. (trystan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-