AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

how can i be good enough. (lexia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lexia Weston
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Adriel (intrigue incendie)

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah.
RAGOTS PARTAGÉS : 745
POINTS : 2601
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) how can i be good enough. (lexia) - Page 2 EmptyJeu 14 Sep - 21:53



Il y avait vraiment un malaise entre eux deux. Ce n’était pas aussi spontané et aussi naturel que d’ordinaire. Lexia ne chercha pas plus loin pour le moment et se reconcentra sur la route en demandant à Adriel si sa sœur rentrerait chez lui ce soir. Faith ne la dérangeait absolument pas, mais elle mettait un point d’honneur à ne pas déraper si la frangine était présente dans la maison. Ce serait… déplacé. L’ancienne nageuse avait quand même quelques limites niveau respect. Il ne fallait pas oublier qu’elle était une Weston et surtout une flic. Leurs parents les avaient élevés ses frères et elle dans un cadre tendre mais strict aussi, soucieux de certaines valeurs à suivre. Lexia se voyait comme l’électron libre de sa famille, le vilain petit canard au caractère le plus impétueux des trois enfants, pourtant elle connaissait certaines limites à ne pas dépasser non plus. Quand le manque de ses deux grands frères se faisait trop ressentir, elle courait les voir pour avoir des conseils et se faire recadrer. Peu disposée à s’ouvrir sur sa vie personnelle de façon générale, elle aurait bien accueilli l’avis de Thomas sur la situation présente. Lexia était perdue, elle avait l’impression d’être une funambule déséquilibrée sur son fil, de ne plus rien contrôler. Ça ne lui arrivait pas souvent. Adriel la sortit de sa rêverie en brisant le silence et en confirmant que Faith serait probablement absente. L’entente entre le frère et la sœur présentait des hauts et des bas, d’après ce que l’ancienne nageuse en entendait parfois mais le graphiste n’aurait lâché sa frangine pour rien au monde. La famille restait le plus important, pour l’un comme pour l’autre d’ailleurs. « Elle s’isole beaucoup ? » Risqua-t-elle une question plus personnelle, en entendant que la Swanson restait souvent dans sa chambre.

Le temps s’était vite écoulé entre la commande des plats et le retour chez Adriel. Pendant que Lexia ouvrait les emballages de nourriture sur la table basse devant la télévision, le graphiste partit chercher des bières. « Volontiers. » Accepta-t-elle la proposition. La jolie brune s’installa ensuite dans le canapé, à son aise et à sa place préférée surtout, tout en s’emparant de la télécommande. « Et tu vas me faire quoi si je veux n’en faire qu’à ma tête ? » Lexia se leva alors pour l’aider à s’installer sur les coussins puisque les deux amis comptaient s’éterniser devant l’écran. Une infirmière lui avait appris les bons gestes pour le soulever sans se faire mal au dos et risquer de se coincer étant donné que la Weston n’était pas une aide-soignante de profession. Adriel voulait simplement lui rappeler qu’il ne s’agissait pas d’une soirée entre filles. « C’est noté, Don Juan. Tu ne devras pas te mettre du vernis sur les orteils ni t’appliquer un masque. » Elle esquissa un sourire et retrouva sa place, tout en commençant à zapper les chaînes et à manger. A la télé, il diffusait des programmes divers style des téléréalités, des séries pour ados, et quelques films sans grand intérêt. Lexia s’arrêta tout de même sur une rediffusion de la planète des singes, le prequel récent qui était sorti en tout cas. « Tu veux regarder un truc en particulier ? » Weird. La situation était vraiment weird pour eux.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) how can i be good enough. (lexia) - Page 2 EmptyJeu 14 Sep - 22:43


lexia & adriel.

privacy and intimity.


Faith et Rylee, Rylee et Faith. Une grande histoire faite de haut et de bas. Quant à moi, je me contente de ramasser les petits morceaux de ma soeur quand elle daigne être en ville, ou simplement auprès de moi. L'entente n'a pas toujours été facile entre nous mais nous avons toujours été là l'un pour l'autre dans les mauvais moments. Pour le moment oui. Je ne saurais même pas dire si elle s'isole toute seule, ou si elle va faire la fête avec des amis au bout de la nuit. Même si je pense que la première proposition est la plus juste, je me dis que je ne connais pas toujours bien ma soeur et que je ne suis jamais à l'abri des erreurs de jugements. Mais je suppose que ça lui passera. finis-je par dire, croisant presque les doigts à l'avance. S'il ne lui prend pas de s'en aller à nouveau ou de suivre son ex petite amie. En tous cas, je mets fin à la discussion avec ces mots. Inutile d'aller plus loin et de toutes manières, nous arrivions devant la maison.

J'aurais du m'attendre à cette réponse. Mais ce que j'espérais, c'est qu'elle n'en fasse réellement pas à sa tête. Car si elle s'y mettait, elle serait presque capable de me montrer à quoi ressemble une soirée entre filles, quitte à me maquiller et me mettre du vernis. J'ai une image qui arrive, qui manque de me faire rire mais je l'étouffe. Inutile de lui donner matière à discuter. Et bien ... Réfléchissant à n'importe quel argument qu'elle serait incapable de détruire, je me rends compte que je n'ai presque pas de volonté face à la brune. Ce qui me rassure, par contre, c'est que c'était déjà comme ça bien avant que nous franchissions le pas. Non. C'est nul mais c'est comme ça. Elle ne peut pas en faire qu'à sa tête, pas maintenant. On a déjà manqué la catastrophe quand la Weston a fait le coup dans la voiture mais cette fois, je voulais un peu de simplicité. Je reviens avec les bières et les dépose sur la table avant de rouler jusqu'au fauteuil. Je lui fais signe de venir m'aider et je m'installe sur des coussins confortables. Ou assez confortables pour passer de longues heures devant un écran de télévision. Un masque ? demandais-je, bien trop curieux. Pour ça me revient à l'esprit. Quelle horreur. dis-je en mettant les mains sur mon visage, incapable d'imaginer de la nourriture étalée un peu partout. On dit souvent que les femmes souffrent pour être belles mais ils n'empêchent qu'elles vont parfois un peu trop loin.

Je mange un des plats qui est la bienvenue, mon estomac criant famine depuis trop longtemps. J'observe la télévision alors que Lexia est en train de changer. Films pour adolescents, séries pour adolescentes, téléréalités, films sans intérêts ... Plus elle avance, plus je me dis que les programmes télé ont bien changés en quelques années et c'est bien triste. Nope ... Mon Dieu, cette situation est réellement gênante, bizarre. J'aurais d'habitude répondu avec intensité ou j'aurais lâcher une bêtise comme un film X. Mais là, l'inspiration me manque. Incapable de savoir quoi faire ou quoi dire, je me rends comtpe qu'en fin de compte, une sortie ne nous aurait pas fais de mal. Un truc pas trop difficile à suivre. Au cas où tu déciderais de remettre le couvercle plus vite que prévu ? Et qui pourrait être drôle. Histoire d'avoir une bonne raison de rigoler un bon coup, hors de ce malaise qui s'est installé entre nous. Puis me vint une idée, que je finirais sûrement pas regretter. Ma fourchette en main, je l'observe longuement avant de redescendre de quelques niveaux d'âge mental. Je couvre l'engin de riz, pousse le bout avec mon doigt et laisse partir la nourriture vers Lexia. Oups ... finis-je par dire, faussement gêné. Il n'y a pas pire en subtilité et le nettoyage d'après promettait d'être fabuleux mais au moins, ce blanc installé n'aurait plus lieu d'être.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Adriel (intrigue incendie)

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah.
RAGOTS PARTAGÉS : 745
POINTS : 2601
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) how can i be good enough. (lexia) - Page 2 EmptySam 16 Sep - 22:44



Adriel ne semblait pas très proche de sa sœur dernièrement. Il lui répondait assez évasivement sur les problèmes personnels de Faith non pas seulement parce qu’il ne voulait pas s’attarder à son propos mais parce qu’il n’était pas certain des réponses. Il supposait tout au plus que sa sœur irait mieux dans un futur proche et s’isolerait moins à l’avenir. Lexia faillit proposer de l’emmener avec elle lors de sorties entre filles avec quelques-unes des amies de son entourage mais elle se ravisa. Elle ne connaissait pas beaucoup la Swanson hormis quand elle la croisait dans la maison de son meilleur ami et Adriel ne voudrait peut-être pas qu’elles se rapprochent de cette façon, d’autant que les deux amants n’étaient plus simplement amis maintenant puisque tout semblait avoir changé malgré leurs dires contraires. « Pourquoi ne passez-vous pas plus de temps ensemble, si je peux me permettre ? » Lexia voyait bien que le graphiste voulait couper court au sujet de sa sœur, mais elle ne souhaitait pas se contenter d’acquiescer bêtement et de laisser couler. Le sujet était moins délicat à aborder que ce qui c’était passé entre eux, du moins le pensait-elle, alors elle espérait en savoir un peu plus sur ce qui éloignait le frère et la sœur. Elle qui était si proche de ses deux frères ne pouvait pas s’imaginer rester en froid à long terme avec eux ou pire ne pas les voir pendant plus de deux semaines consécutives. Chacun avait évidemment sa vie personnelle, pourtant tous trouvaient du temps pour la famille. Après, chaque famille avait ses propres problèmes.

Alors qu’ils s’étaient installés devant l’écran de télévision, Lexia n’en ratait pas une pour ennuyer Adriel. Mutine, elle reprit sa formulation précédente. « Je ne t’ai pas demandé l’autorisation, mais ce que tu me ferais si je ne t’écoutais pas. » Comme il précisa ne pas vouloir d’une soirée pyjama digne d’un moment entre filles, la brune le dispensa gracieusement de gommages et autres applications cosmétiques. Lors d’une autre occasion, elle aurait peut-être abaissé sa bêtise au point de le peinturlurer de vernis un peu partout toujours dans le but de l’embêter, mais pas aujourd’hui. La situation était déjà suffisamment bizarre entre eux que pour en rajouter. En attendant, Adriel ne put cacher son dégoût pour les masques du visage, encore une autre lubie dont Lexia n’était pas friande non plus, même en tant que membre de la gente féminine.

Les deux amis commencèrent à manger les plats désormais déballés. L’ancienne nageuse zappa ensuite pour trouver un programme digne de ce nom à regarder, cependant les télévisions ne s’étaient pas foulées ce soir. Le graphiste proposa un film drôle et facile à suivre, autrement dit un film devant lequel ils pourraient déconner et surtout décrocher de l’histoire par moment sans perdre le fil. Elle chercha dans la liste proposée par l’opérateur télévisuel un film qui pourrait correspondre lorsque soudain, quelque chose atterrit en cascade sur son nez et sur son épaule. Des grains de riz. Un crime de lèse-majesté de la part d’Adriel, un crime qui réclamait vengeance, une vengeance immédiate. Il n’y avait pas à dire, il possédait un talent inné pour viser. « On ne t’a jamais appris qu’il ne fallait pas jouer avec la nourriture ? » Lâcha Lexia en souriant, toujours sans bouger. Il fallait la jouer plus subtil. Elle arrêta son choix sur une comédie légère et valida pour lancer le programme. La flic mit néanmoins aussitôt sur pause et se leva rapidement en prenant sa bière. « Par contre, pour les boissons… Pas de dicton qui me revient. » Quelques gouttes de bière valsèrent sur le front du graphiste alors que la nageuse se tenait debout devant lui, la bouteille légèrement penchée dans la main. « Oups… » Elle recula suffisamment loin de lui pour qu’il ne vienne pas l’idée au Swanson de l’attraper. Et maintenant, quoi ? En réalité, Lexia n’était pas trop d’humeur à s’engager dans une bataille de bouffe improvisée. Pour quoi était-elle disposée de toute façon ? Peu de choses, car cette après-midi avec Adriel la laissait songeuse.



_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) how can i be good enough. (lexia) - Page 2 EmptyLun 18 Sep - 15:48


lexia & adriel.

privacy and intimity.


Évasifs, sans trop donner de détails, je me rends compte que c'est tellement peu habituel que ça passera difficilement auprès de Lexia. Et je le comprends. On se parle tellement, on se donne des détails et me voilà en train de parler de ma soeur comme si elle n'était qu'un simple élément perturbateur dans ma vie. Si nos rôles avaient été inversés, je me poserais les mêmes questions que la jeune femme. J'aimerais bien. Je ne refuserais jamais du temps passé avec ma petite sœur, surtout que j'ai l'impression qu'on a encore tellement à rattraper. On a jamais été aussi proche et aussi éloigné en même temps alors que tout ce que je demande, c'est qu'elle me tienne informée un minimum. Mais je te dis ... Je ne la croise quasi plus alors qu'on habite dans la même maison. N'en débattons pas des heures, ce n'est pas comme si ça allait changer quelque chose. Me concentrant sur ce qu'il y a d'important, c'est à dire cette soirée, je fais en sorte que tout le monde soit à l'aise quand on passe la porte de ma maison. Ne fais pas genre. Tu sais très bien que je n'ai ni la force, ni la volonté de t'empêcher de faire ce que tu veux. dis-je en évoquant le programme télé, comme le programme de la soirée en fait. Si elle décide de mettre un truc à l'eau de rose à la télévision, si elle décide qu'on doit se faire des soins et encore bien d'autre chose, je sais que je serais incapable de l'en empêcher.

J'ai commis un crime qui demande une vengeance inévitable. Tel un gosse perturbateur dans une cantine, tel un type qui perds 20 ans d'âge mental, je lance sur la jeune femme une quantité infime de nourriture, mais de la nourriture quand même. Quand certains diront gaspillage, je dirais que c'était pour la bonne cause. Enfin j'espère. Que veux-tu, je n'ai pas eu une très bonne éducation. dis-je en prenant le ton d'un petit garçon coupable. Parce qu'elle sait que c'est faux, comme je le sais encore plus. Que du contraire, j'ai reçu à ce niveau une des éducations les plus strictes de la ville. Hors de question que le champion de jockey soit surpris en train de manger la bouche ouverte ou de gaspiller de la nourriture cher payée. La Weston valide le programme télévision mais je suis tellement concentré sur le futur impact que j'ai du mal à penser à autre chose. C'est là qu'elle se lève. L'alcool c'est de l'eau ? répondais-je, manquant d'exploser de rire. Sans aucun rapport, je suis persuadé que la bière va finir sur ma tête ainsi que sur le tissus du fauteuil. Ça va sentir pendant des jours et c'est dans ce genre de moment que je regrette mes jambes. Mais je l'ai cherché, en toutes connaissances de cause. Ooooh. Je m'attendais à tellement pire que les quelques gouttes versées sur mon front, même si ce n'est pas la chose la plus agréable du monde. Je tire la langue, tente de les essuyer en faisant des grimaces horribles qui pourraient la faire rigoler. Lexia se recule, prête à ce que je réplique. Mais à la place, je la fixe, songeur. Pas vraiment d'humeur à continuer dans la lancée, même si c'était très drôle, je me demande bien à quoi elle pourrait penser. Elle m'accuse presque d'avoir laissé notre dernière fois tout changer entre nous et j'ai beau l'avoir renié, je ne suis pas débile au point de croire que je l'ai plongée dans mon mensonge. Mais si c'était la même chose pour elle ? Je ne l'ai jamais questionné de la même manière qu'elle et je commence à me dire que j'aurais du le faire. Parce que quand je vois les expressions qui trahissent son visage actuellement, je me dis qu'il n'y a pas que chez moi que les choses clochent. Viens là, ne m'oblige pas à tomber du fauteuil car je ne te laisserais jamais me ramasser. dis-je en me penchant vers l'avant, le plus bas possible. Je tends une main amicale, attendant qu'elle la saisisse. Quand la brune se rapproche, je lève la tête pour capter son regard. Tu m'as demandé si quelque chose avait changé entre nous et je t'ai répondu. Mais je ne t'ai jamais posé la question à mon tour. C'était subtil, bien joué. Je laisse transparaître mes émotions mais pas assez pour admettre que je n'arrive plus à la regarder de la même manière, sans penser au jacuzzi. Tu semble songeuse. Un demi sourire sur les lèvres, je tente de lire dans ses pensées. Mon Dieu que je voudrais être dans sa tête. Mais bon, je ne vais pas me plaindre de ne pas avoir fini avec l'entièreté de la bouteille sur la tête. finis-je par dire, fixant nos paumes qui se touchent, fixant mes doigts jouant avec les siens.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Adriel (intrigue incendie)

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah.
RAGOTS PARTAGÉS : 745
POINTS : 2601
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) how can i be good enough. (lexia) - Page 2 EmptyVen 22 Sep - 18:45



Adriel coupa assez vite court au sujet de sa sœur. Il laissait trop facilement entendre qu’il ne pouvait rien y faire pour s’en rapprocher. Lexia hocha la tête, comprenant qu’elle ne devait pas insister plus loin. La relation qu’elle partageait avec ses frères était visiblement un monde à part en termes de complicité en comparaison des liens fraternels qui existaient dans son entourage. Le graphiste rebondit ensuite sur sa remarque suivante et indiqua qu’il ne pourrait jamais l’empêcher d’agir comme elle l’entendait. A défaut de passer du temps avec sa sœur, il trainait suffisamment avec la nageuse pour bien la connaître depuis le temps. Leurs taquineries enfantines ne mirent d’ailleurs pas longtemps à revenir sur le tapis. Adriel dégaina le premier de la nourriture sur Lexia, qui lui rendit le coup par une rasade de bière sur le crâne sans vider la bouteille toutefois. Comme à son habitude, il la nargua comme pour en réclamer plus mais la brune ne céda pas à son impulsivité et recula de quelques pas pour échapper au prochain tour de ce qu’Adriel lui réservait. Il avait visiblement remarqué qu’elle n’était pas fort d’humeur à rire car la sienne changea également. Pour la première fois aujourd’hui, le graphiste engagea lui-même la conversation sur ce qui avait pu ou non changer entre eux. Il l’attira vers lui et Lexia s’installa à côté de lui sans mot dire tandis qu’il lui retournait la question qu’elle lui avait posée. Qu’en était-il pour elle ? Est-ce qu’une relation sexuelle entre eux avait changé quelque chose à ses yeux ? Comme toujours quand elle était confrontée à une interrogation plus sérieuse, la brune se réfugiait dans sa tête et se replongeait quelques années auparavant dans sa relation tumultueuse, sa grossesse, la fausse couche, les mots du médecin, plus jamais d’enfants. Comme toujours encore, cette pensée ravivait les blessures et la faisait fuir de toute forme de relation plus constructive. C’était une façon de se protéger elle et de protéger ceux qui l’approchaient. Si elle disait que ce qui s’était passé entre eux changeait quelque chose, Adriel risquait de s’enflammer et de penser à autre chose qu’une amitié entre eux. Si elle niait, elle mentirait en partie parce qu’il la charmait par certains côtés. Mais Lexia avait ses raisons et il ne les connaissait pas. Pourtant, son meilleur ami était probablement le mieux placé pour comprendre. Elle avait perdu une partie d’elle-même tout comme lui, même si les deux histoires étaient différentes. L’ancienne nageuse n’arrivait toutefois toujours pas à le dévoiler tout simplement parce qu’elle n’avait pas envie d’en reparler et de tout revivre. C’était encore trop douloureux. Si les deux amis allaient plus loin, Lexia ne pourrait pas lui imposer un tel sacrifice et elle n’était pas non plus prête à prendre le risque, surtout pas au risque de perdre définitivement leur amitié. D’ailleurs, si elle avait su que tout prendrait une telle ampleur, elle aurait peut-être réfléchi à deux fois avant de céder à ses envies. Ainsi, elle s’attela à lui donner la réponse la plus honnête possible au vu des circonstances. « Au niveau de notre amitié, ça n’a rien changé pour moi. » Elle le voyait toujours comme son meilleur ami et ne souhaitait pas que leur complicité change à cause d’un dérapage ou deux entre eux. Mais Lexia savait aussi que la question d’Adriel ne s’orientait pas que sur l’aspect amical de leur relation. « Pour le reste, je ne sais pas. » Elle était perdue et n’avait pas envie d’y réfléchir non plus, préférant profiter des moments passés avec lui sans se prendre la tête. La nageuse ne pouvait nier une attirance indéniable pour lui, à la différence du garçon, elle ne cherchait pas à l’éviter pour la cause et pourrait composer avec ces sortes de sentiments enfouis. Le changement avait dû être plus important pour lui, du moins c’est ce qu’elle se plaisait à croire sans y parvenir. La paume d’Adriel touchait la sienne, leurs doigts s’entrelaçaient et se dénouaient tout naturellement. A cet instant précis, Lexia avait juste envie de se blottir contre lui et de ne penser à rien d’autre qu’à l’instant présent, ce qu’elle fit toujours enfermée dans son silence.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) how can i be good enough. (lexia) - Page 2 EmptySam 23 Sep - 1:43


lexia & adriel.

privacy and intimity.


J'ai subi les questions, j'ai subi les interrogatoires, j'ai subi les accusations. J'ai tenté par tous les moyens de m'en sortir comme je le pouvais même si ça n'a pas été une grande réussite. Mais j'ai réussi. Je lui ai fais comprendre que ce qui s'est passé entre nous est simplement arrivé, sans aucun changement pour ce qui est de notre relation. En tous cas, c'est ce qu'il en sera quand la brune ne sera pas loin. Car quand je serais seul, ce sera impossible d'ignorer les millions de questions qui me traversent l'esprit, comme en ce moment même. Alors que j'avais tenté de déclencher une bataille de nourriture dans l'espoir de combler le blanc qui s'était installé entre nous, je remarque qu'en fin de compte, aucun de nous deux ne semble avoir la tête à avoir dix ans d'âge mental. Même si la bière présente sur mon front me pousse à me demander si c'est totalement vrai. Peu importe. Je me penche, saisis sa main, triture ses doigts. Le geste est presque naturel entre nos mains, tandis que je pose pour la première fois les questions qui fâchent. Elles sortent de ma bouche, ce qui change. Je n'ai pas de ton accusateur, en colère ou même empathique, juste un ton qui cherche à comprendre ce qui peut bien se passer dans le cerveau de la Weston. Parfait. dis-je en manquant de ravaler de travers. C'est la même chose de mon côté et pourtant, ça passe amèrement. Je ne veux pas que ça nous change, je ne veux pas arrêter de tout lui confier, je ne veux pas arrêter de la voir juste parce qu'on a dérapé une fois. Intriguant. Celle là, elle était nulle par contre et j'aurais pu la garder pour moi. Intriguant parce qu'elle reste aussi évasive que moi alors que quand elle me posait les questions, la brune semblait savoir ce qu'elle voulait. Non pas content que ça ait changé dans son esprit, je me demande simplement ce qui a pu changer entre ce début d'après midi et ce début de soirée.

Lexia me lâche la main, s’assoie à mes côtés et se blottit dans mes bras. Je passe un bras autour de ses épaules alors qu'elle fait le reste du travail en s'installant correctement. C'est toujours comme ça avec elle, elle est toujours en train de me rendre la vie plus facile même si à la fin, comme aujourd'hui, ça lui en profite autant qu'à moi. Peu content de la réponse qu'elle m'a donné il y a quelques secondes, je donnerais pourtant le monde entier pour ne jamais quitter cette position. En oubliant ces foutus jambes qui ne veulent pas fonctionner, n'importe qui qui rentrerait dans cette maison ferait face à deux personnes normales, sans histoires particulières. Et pour une fois, cette image là, je l'adore. J'adorerais refléter la normalité, respirer la normalité, même pour quelques secondes. Je reprends sa main, de la même manière que tout à l'heure et me concentre plus sur le jeu des doigts que sur le film qui est en train de passer à la télévision. Merde. Merde. Merde. Je m'obstine à tout faire depuis des jours pour éviter de me retrouver dans cette situation, pour éviter de penser à tous les pseudos sentiments qui pourrait naître dans ma tête. Mais c'est raté. Je me rends compte que je l'aime trop cette position, que j'aime trop la compagnie de la Weston et qu'il y a certains contacts qui me manquent terriblement. Je pourrais peut-être t'aider à savoir. J'espère qu'elle me comprend, qu'elle comprend la référence à tout à l'heure. Car je suis à deux doigts de me dévoiler, de braver tous les interdits que je m'étais mis. J'allais dépasser mes peurs en sachant presque que dans la finalité, j'allais le regretter. Mais on ne vit qu'une fois à ce qu'il paraît. Je lâche sa main, la pose sous son menton et m'en sers pour lui relever la tête. J'évite de planter mes yeux dans les siens, histoire de ne pas changer d'avis à la dernière minute et je me penche pour l'embrasser avec douceur. Je m'arrête pour m'éviter un coup qui pourrait partir mais n'ayant aucune réaction particulière, je reprends le contact. J'y met un petit peu plus de fougue et de passion, histoire de lui faire comprendre où je veux en venir. Mes doigts glissent, d'abord sur son bras, effleurent sa main et terminent sur ses hanches. Il ne manque maintenant plus que sa réponse, son implication, espérant que je ne viens pas de me jeter dans un puit sans fond.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Adriel (intrigue incendie)

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah.
RAGOTS PARTAGÉS : 745
POINTS : 2601
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) how can i be good enough. (lexia) - Page 2 EmptySam 23 Sep - 17:32



Adriel n’avait pas l’air très satisfait des réponses de Lexia. Il est vrai qu’elle avait cherché à obtenir les mêmes durant toute l’après-midi mais à la différence du jeune homme, elle n’avait pas cherché à lui mentir de but en blanc. Bien au contraire, ses réponses étaient formulées très sincèrement. La brune était persuadée que la meilleure chose à faire était de continuer comme si rien n’avait changé et conserver leur amitié en l’état. Si de temps en temps, les deux amis souhaitaient céder à leur envie, pourquoi pas mais il ne fallait pas que cette attirance évolue en une relation plus sérieuse, auquel cas les deux risquaient d’en souffrir et surtout de perdre leur amitié au passage. Voilà pourquoi la nageuse était confuse et perdue. Elle savait ce qui était le mieux, ce n’était pas forcément ce qui collait avec ce que le cœur aurait voulu dans une autre vie. Alors pourquoi continuer à se poser mille questions et à se prendre la tête si tout allait bien à l’état entre eux ? Lexia voulait simplement profiter du moment et arrêter de se focaliser sur toute cette situation. Ainsi, elle se blottit silencieusement contre Adriel et regarda le film à la télé. Toutefois, le graphiste brisa le silence afin d’intenter une action plus claire envers elle. Il avait envie de recommencer. Elle aussi mais sans forcément penser à s’engager ensuite à quoi que ce soit d’autre que leur amitié. En avait-il conscience ? Adriel se pencha vers elle et l’embrassa avec douceur. Surprise au début de cette initiative, Lexia profita vite de l’échange. Quelques secondes d’arrêt pour reprendre leur souffle et puis ils s’embrassèrent de nouveau.

La brune se redressa légèrement et prit place sur Adriel, capturant ses lèvres avec plus d’avidité et de fougue. Alors que les mains du graphiste longeaient son corps, Lexia glissa les siennes sous le T-shirt de son meilleur ami et elle le lui souleva avec une ardeur et un désir de plus en plus prononcés. Elle se rendait compte qu’elle en avait eu envie dans la voiture déjà si les deux amis n’avaient pas été rappelés à l’ordre par les conducteurs dans la file. C’était comme si désormais elle avait besoin de sa dose d’Adriel, une drogue délicieuse et douce qui lui envahissait les sens et l’emmenait dans leur bulle. Les mains de la jeune femme caressèrent un instant le haut du corps de son meilleur ami, ses doigts habiles défirent la ceinture et les boutons de son pantalon. La température avait monté de quelques crans dans la pièce. Il avait suffi qu’il se penche vers elle et l’embrasse pour que tout s’enflamme et qu’elle réponde aussi vite à ses avances. Il ne tenait qu’au graphiste de la stopper avant que tout ne recommence une seconde fois mais elle pressentait que ni lui ni elle n’avaient envie de s’arrêter en si bon chemin. « Tu es sûr ? » Souffla la brune en référence à la première fois où lui, lui avait posée la même question. Elle la lui retournait aujourd’hui afin d’être certaine qu’il ne passerait pas les prochaines semaines à l’éviter.


_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) how can i be good enough. (lexia) - Page 2 EmptyLun 25 Sep - 23:44


lexia & adriel.

privacy and intimity.


J'ai fais le geste de trop. Mais l'avoir dans mes bras, regarder ce film et manger me donne cette impression ... De couple. Comme si ce que je venais de faire était tout à fait naturel, tout à fait normal. Le problème c'est que nous ne sommes pas un couple, juste deux amis qui cèdent à des pulsions qu'ils ont apparemment garder pour eux depuis trop longtemps. J'ai peur de me prendre un vide au vu de la réponse de tout à l'heure mais elle cède en quelques secondes. La brune se redresse, passe une jambe de chaque côté de mon corps. C'est à son tour de capturer mes lèvres et il y va avec fougue, mettant toute sa passion dans un seul et unique baiser. La brune ne met qu'une demi seconde avant d'enlever mon tshirt tandis que je me jette sur son haut à elle, me débarrassant de toutes les couches. Mes mains font plusieurs allers retours dans son dos, histoire de retenir la sensation de mes mains sur sa peau douce et parfaite. Le désir refoulé de tout à l'heure, la frustration de ne pas avoir été jusqu'au bout se traduit dans nos expressions, dans notre manière de s'embrasser ou même de se toucher. Je la veux, je la veux tout entière. J'ai besoin d'elle, de son toucher à la fois sensuel et sauvage, de ses mouvements parfaites et de son regard de feu. Plus que sûr. répondais-je, un large sourire sur les lèvres. Douce ironie quand je repense à cette phrase sortie de ma bouche la première fois, quand je semblais si confiant face à une pulsion que je pensais commune. Non je t'éviterais pas, non je te mentirais pas et non, je n'attendrais rien de plus. C'est fou ce que les yeux peuvent exprimer en un seul regard et voilà ce que les miens disaient aux siens, persuadés que c'est le seul moyen pour qu'on continue d'aller aussi loin tous les deux. Ne voulant pas chipoter plus, je lève la tête, l'embrasse avec une passion hors du commun et me jette sur les reste de ses affaires avant de ne faire plus qu'un avec la Weston.

****

J'ai baptisé mon canapé. J'ai couché avec une des plus belles femmes de Tenby et dans une ironie que je ne saurais mesuré, je suis plus amusé par ce baptême que par tout le reste. Je pense que je cherche surtout à me changer les idées, à éviter pour la énième fois de penser à ce que je pourrais ressentir en ce moment même. Une chose dont je suis sûr, par contre, c'est de l'incroyable moment passé. Aussi bien que la dernière fois. Allongé sur le cuir, la jeune femme couchée sur moi, je tente de récupérer ma respiration et des battements de cœur normaux. Je doute un peu de la bonté de l'idée que nous avons eu, tandis que je me demande si, avec mes bêtises, je n'ai pas admis que j'avais des sentiments pour la jeune femme. Je me sens perdu, je me sens perdu parce que je ne sais même pas ce qui se passe dans ma tête et de l'extérieur, je me contente simplement de subir. Jamais rien d'intéressant à la télévision. Quelques minutes. J'ai parié sur le nombre de secondes que j'attendrais avant de dire une bêtise mais cette fois, ça se compte en minute. Je serais presque fier de moi si je n'avais pas l'impression d'être stupide. Mais bon, je pense que j'ai déjà dis pire après l'acte et dans le pire des cas, je devrais peut-être poser la question pour être sûr. Où est ... Je tends le bras sur la table, entendant le vibreur d'un téléphone. Déjà que c'est compliqué avec mes jambes, avoir un poids comme celui de Lexia ne rendait pas le mouvement plus facile. Je finis heureusement par saisir le téléphone un peu plus loin mais ce n'était pas le mien. C'est ton téléphone qui vibre. finis-je par lui dire, presque déçu. C'est bien, c'est bien si elle a une urgence et qu'elle s'en va car je n'aurais pas à continuer de me sentir aussi bien, peau contre peau, moment après moment. Et pourtant, l'idée de la voir passer la porte me rend malade. A chaque événement sa peine.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) how can i be good enough. (lexia) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

how can i be good enough. (lexia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-