AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

how can i be good enough. (lexia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : Ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, trystan/lexia, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 1091
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : j'ai réussi à me confier sur mes sentiments et me voilà maintenant à partager la paternité de son bébé avec un individu de la pire espèce.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: how can i be good enough. (lexia) Dim 25 Juin - 22:19


lexia & adriel.

privacy and intimity.


Le but de ce tutoriel est de vous appprendre à programmer une application web PHP. Nous allons créer notre première application Web, sur le langage PHP avec une base de données MySQL. Cette application sera créée pour vos propres besoins, donc il peut y avoir des variantes, des solutions plus optimales, etc., mais pour ma part, je vais vous montrer les grands principes, à chacun par la suite de faire évoluer cette application en fonction de ses besoins et de ses connaissances. Regarder ce tutoriel, c'est prendre de l'avance sur l'année prochaine. Demain sera notre dernier cours alors n'hésitez pas à me poser toutes les questions que vous voulez. Allez, à demain ! J'ai un petit pincement au cœur en pensant que demain sera mon dernier jour en tant que professeur. J'étais parti avec des aprioris quand on m'a proposé ce poste en remplacement mais en fin de compte, j'ai appris à apprécier le fait de partager mes connaissances avec la nouvelle génération. J'étais tombé sur une classe de passionnés et de bosseurs qui mangeaient l'entièreté de mes paroles. Mais ce n'est pas plus mal, vu la façon dont j'aime m'écouter parler et dont j'aime que les autres m'écoutent. Sortant de l'université, je fais signe aux professeurs avant de me diriger vers le parking où un taxi doit normalement m'attendre. Le chemin est long pour rentrer à la maison et je n'ai envie que d'une chose, c'est de manger et boire des cochonneries comme un étudiant à qui on annonce qu'il est enfin en vacances.

Avoir sa sœur à la maison, ça a des avantages. On s'entraide, on se soutient et on se moque l'un de l'autre par rapport à son handicap soudain pour elle, et mon handicap tout court pour moi. L’inconvénient par contre, c'est sur le partage. Déterminé à manger les biscuits que je m'étais acheté en guise de récompense pour mon bon remplacement, je me rends compte qu'ils ne sont pas en bas, à leur place habituelle. On a les même goûts et c'est normal mais dans son habitude, la cadette a du oublier son frère en chaise roulante. Je ne lui en veux pas, loin de là, mais je m'engage à ne pas me plaindre jusqu'à ce qu'elle rentre. Je me suis promis, quand j'ai dû m'habituer à ma nouvelle vie, que je ne serais jamais un assisté. Je n'ai plus mes jambes mais je peux encore bougé. Le destin s'est ligué contre moi mais je me suis relevé, plus fort. Dans la cuisine, je me sens déterminé. Je me rappelle des quelques exercices que j'ai eu avec des kinés avant d'arrêter mes séances. Je me souviens que mes jambes sont capables d'être tendues et de supporter mon corps tant que j'ai un appui que je ne lâche pas ; c'est d'ailleurs à cause de ce faux espoir que j'ai arrêté mes séances. Je n'aime pas voir le verre à moitié vide. Soit je remarche, soit je reste coincé dans mon fauteuil mais hors de question de me balader avec des appareils ou des béquilles le reste de ma vie. Sauf que cette fois, ça m'aurait bien servi. Je m'approche du plan de travail en dessous de l'armoire où Faith range ses courses. Je colle mes jambes contre le bois et pose mes mains au dessus, prêt à prendre appui. J'avance doucement mon postérieur de sorte à poser les pieds par terre. Obligé de regarder vers le bas pour être sûr que tout soit en place, chaque étape me prend un temps fou. Quand les pieds sont par terre, je pousse avec mes bras. Allez. Quelques mots d'encouragements qui sont toujours utiles mais qui ne m'aident pas pour autant à être plus rapide. Mes bras résistent difficilement mais j'y arrive et je me retrouve presque debout. Perturbé par la vue, perturbé par ce geste que je n'avais pas fais depuis des années. Je regarde tout autour de moi et ma cuisine me semble si différente. Faith, c'est toi ? J'entends une porte claqué mais rien qui puisse me confirmer de la présence de ma petite sœur. J'ai cette salle habitude de laisser tout ouvert et d'un coup, je commence à avoir peur que ce ne soit pas elle. Car un moment comme celui-ci, un moment où je me retrouve debout après de longues années assis dans mon fauteuil, c'est un moment beaucoup trop intime pour que je le partage avec quelqu'un d'autre qu'un membre de ma famille.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; gif profil & signa - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan & Adriel. A venir : Sameen

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2)
RAGOTS PARTAGÉS : 482
POINTS : 1532
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Entre deux relations compliquées, son coeur balance. Pour ne rien arranger, elle est enceinte et ne sait pas lequel des deux est le père.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Une charmante jeune femme dans les forces de l'ordre... Elle suit l'exemple de sa famille, mais parlant de famille, comment se fait-il qu'elle n'ait pas constitué la sienne ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Dim 2 Juil - 11:26


« Arrête de t’en faire ! Tout va bien. » Lexia poussa un soupir de lassitude avant de conclure la conversation. « Je dois y aller, on se voit bientôt. » La jolie brune raccrocha d’un coup et coupa ainsi court à la conversation qu’elle venait d’avoir avec son frère – le père de Josh – qui n’arrêtait pas de s’inquiéter pour elle parce qu’elle avait eu le malheur de sauter quelques repas de famille d’affilée. La nageuse n’avait certes pas été très réfléchie sur le coup en donnant comme prétexte une quantité de travail hors norme alors qu’elle ne travaillait même pas lors d’une ou deux fois où elle avait loupé les réunions familiales. Forcément, ses frères la soupçonnaient de cacher autre chose. En réalité, Lexia avait juste envie d’être seule durant ses journées de libre, de partir à l’aventure ou de rester posée chez elle mais surtout de prendre un peu de temps pour elle. Elle avait toujours été le vilain petit canard de la famille qui ne se pliait pas aux demandes et suivait souvent ses désirs avant ceux de la bande. Aujourd’hui cependant, elle échappait à une réunion parentale pour une autre raison. Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas revu Adriel, et même s’ils s’étaient promis que rien ne changerait dans leur amitié après ce qui s’était passé entre eux, Lexia avait l’impression qu’il en était autrement du côté du graphiste. Ne plus trop donner signe de vie juste après alors qu’ils étaient toujours fourrés ensemble le démontrait assez clairement. La jolie brune détestait les situations embarrassantes, où rien n’était défini, alors plutôt que de rester dans le flou, elle préférait se rendre chez lui afin de vérifier qu’il allait bien. En effet, il lui était aussi déjà arrivé de se renfermer des semaines durant parce qu’il rechutait par rapport à son handicap et se trouvait encore en dessous de tout. C’était donc soit la première hypothèse, soit la seconde.

La flic partit de chez elle et marcha en direction de la maison du Swanson. Elle ne prit pas la peine de frapper pour s’annoncer et entra à l’intérieur sans autre cérémonie. Lexia avait l’habitude qu’Adriel laisse tout ouvert, une mauvaise habitude qui pourrait lui jouer un tour un jour mais ce n’était pas elle qui l’en formaliserait. Il était assez grand pour surveiller ses arrières. Elle retira sa veste qu’elle déposa dans le hall d’entrée et entendit la voix d’Adriel qui interpellait pour savoir s’il s’agissait de sa sœur. Il était donc bien présent. « Non, juste moi qui viens voir pourquoi tu te terres comme une taupe. » A sa voix, le graphiste la reconnaitrait depuis le temps qu’ils se fréquentaient. Lexia avança jusqu’au lieu où elle l’avait entendu, c’est-à-dire la cuisine, et elle s’arrêta d’un coup, aussi en suspens que lui, debout devant elle, les bras appuyés sur un plan de travail. Hormis pour aider dans des gestes du quotidien, comme lorsque quelqu’un l’habillait ou le déshabillait et où Adriel faisait quelques mouvements pour faciliter la personne, la nageuse ne l’avait jamais vu essayer de se lever carrément. Elle continua donc de le regarder, silencieuse.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : Ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, trystan/lexia, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 1091
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : j'ai réussi à me confier sur mes sentiments et me voilà maintenant à partager la paternité de son bébé avec un individu de la pire espèce.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Mar 4 Juil - 2:17


lexia & adriel.

privacy and intimity.


Intrigué par le bruit de la porte qui s'ouvre et qui claque, je me demande si c'est bien Faith qui passe le pas de la porte. Ma petite sœur est plus expressive lorsqu'elle rentre à la maison en sachant que je suis là. Peut-être pour montrer que si j'ai besoin d'une aide quelconque sur le coup, elle était là pour répondre à la moindre de mes attentes. Mais non, ce n'est pas ma sœur qui est rentrée. Il faut absolument que je pense à fermer cette porte à clé plus souvent, même s'il n'y a pas un grand nombre de personnes qui la passe sans sonner à la porte. Non, juste moi qui viens voir pourquoi tu te terres comme une taupe. Cette voix je la connais, je la connais même par cœur. Je passe mon temps avec elle ou en tous cas, passait mon temps avec elle. Je n'avais pas chercher à éviter Lexia depuis que nous avions cédé à nos envies tous les deux mais je me suis éloigné, simplement pour réfléchir. Ça n'aurait pas été la première fois que j'aurais eu des relations sexuelles sans sentiments mais il faut croire que la deuxième partie de la phrase manque à l'appel. Perdu, des images plein la tête, je me pensais incapable de réfléchir à la nouvelle nature de notre relation si la jeune femme était autour de moi. Car même si j'avais fais cette typique vérification avant de passer au moment crucial, même si je m'étais promis que par dessus tout, je ne me mettrais pas à me sentir bizarre face à la Weston juste après ... Il faut juste que j'arrête mes bêtises et que je me rende à l'évidence : quelque chose à changer. Je suis incapable de comprendre si c'est quelque chose qui s'est brisé, comme notre amitié ou si c'est simplement que nous en sommes à un stade qui ne me convient plus. Je n'en sais rien et c'est bien pour ça que j'ai respiré un bon coup.

Tant d'actes et de paroles qui me donnent à réfléchir et pourtant, j'ai quelque chose de plus important à faire sur le moment. Tout ça à cause d'un stupide paquet de biscuit qui me faisait envie. Sa voix traversant les pièces m'avait presque fait sursauté et j'ai manqué de me retrouver à plat sur le parterre de ma cuisine. En train de me rattraper sur le plan de travail, j'utilise les dernières forces qu'il me reste dans les bras pour me redresser. Elle est là, je la sens. Elle me regarde, je le sens aussi. Je ne sais pas si j'ai envie de m'énerver ou si j'ai simplement envie d'aller me cacher dans un trou. Ce moment, ce moment si personnel ... Depuis mon accident, il n'y a que Faith qui m'a vu sur mes deux jambes et c'est pour essayer de me faire bouger. Ramenant tout à ce qui s'est passé, j'ai l'impression que je donne une raison de plus à Lexia qui lui montre que je ne suis pas pour elle. Comme si je lui montrais une image qu'elle n'aura jamais. Ça me rend presque malade. Tu vas rester là à me fixer encore longtemps ou tu vas m'aider à me rasseoir ? demandais-je un peu trop sèchement. Je m'en veux alors je tente de rattraper le coup avec un large sourire. Elle ne tarde pas à venir, sachant très bien à quel point je ne blague pas quand il s'agit de ma santé personnel. La proximité me fait rougir, le nouveau point de vue que j'ai d'elle aussi. La Weston est plus petite qu'elle n'en a l'air ou c'est moi qui ait oublié à quel point j'ai toujours été grand. Merci. finis-je par lui dire alors que je suis à nouveau installé dans mon siège. J'efface cette nouvelle vue de mon cerveau, trouvant que je l'ai beaucoup trop appréciée pour pouvoir le garder en souvenir. Tu sais me passer le paquet là ? Tant d'efforts pour si peu, mais je n'allais pas l'abandonner aussi vite. Le paquet sur mes genoux, je tourne les roues et pars en direction du salon. Je ne me terre pas comme une taupe, j'ai simplement été occupé ces derniers temps. finis-je par dire, tentant de rassembler toute la confiance en moi nécessaire pour me montrer convaincant.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; gif profil & signa - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan & Adriel. A venir : Sameen

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2)
RAGOTS PARTAGÉS : 482
POINTS : 1532
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Entre deux relations compliquées, son coeur balance. Pour ne rien arranger, elle est enceinte et ne sait pas lequel des deux est le père.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Une charmante jeune femme dans les forces de l'ordre... Elle suit l'exemple de sa famille, mais parlant de famille, comment se fait-il qu'elle n'ait pas constitué la sienne ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Mar 4 Juil - 21:20


« T’as réussi à te lever tout seul mais te rasseoir, c’est trop dur ? » Répondit Lexia sur un ton aussi sec. Peu importe de qui il s’agissait en face d’elle, la jeune femme ne se laissait jamais faire, que ce soit Adriel en position vulnérable ou ses frères qui la charriaient gratuitement. Lorsqu’il lui adressa un sourire pour se rattraper, la nageuse se radoucit et s’approcha pour s’exécuter et l’aider à se réinstaller. Le voir debout avait un côté plutôt impressionnant. Elle ne l’avait jamais vu plus grand qu’elle et il la menait d’une bonne tête facile. Lexia tendit ensuite le fameux paquet de biscuits à son ami et lui emboîta le pas dans le salon, peu convaincue par son explication sur son temps libre soi-disant bien occupé dernièrement. « Trop occupé pour répondre à tes messages, mais pas assez pour poster des bêtises sur Insta. Faudra m’expliquer la logique. » Et vlan. Argument démonté en deux secondes. Il ne fallait pas la prendre pour une imbécile. « Non c’est vrai, ravie d’apprendre via un réseau social que tu es toujours en vie. » Lexia lui adressa une moue avant de s’esquiver dans la cuisine comme si elle était chez elle – c’était à moitié vrai vu le temps qu’elle passait ici – et elle retourna ensuite dans la principale pièce de vie avec deux verres de limonades à la main. La flic tendit le sien à Adriel avant de reprendre le fil de la conversation. « C’est vrai. Rien ne devait changer entre nous. Visiblement si, pour toi. » La jolie brune n’enchaîna par aucun autre sujet lui donnant bien le temps de lui répondre. Elle ne voulait pas qu’il esquive ou élude la question. Au contraire, Lexia attendait une explication claire sur son attitude. Autant que les deux trentenaires mettent les points sur les « i » dès à présent plutôt que de laisser pourrir la situation et que leur amitié s’en trouve touchée.

La jeune femme but une gorgée de sa limonade avant d’en revenir à un autre point qui l’étonnait encore. Elle en était toujours bouche bée, il s’agissait d’un moment assez fort, un moment sur lequel Adriel ne semblait pas s’attarder plus que nécessaire, ni sur lequel il ne semblait s’émerveiller. La nageuse en déduit qu’il n’en était pas à son premier coup d’essai réussi. « Tant qu’on y est, c’est super ce qui s’est passé dans la cuisine ! Enfin je ne parle pas de la gourmandise qui te perdra mais depuis quand tu te mets debout ? Ou plutôt depuis quand il y a du progrès que tu tais ? » D’une voix plus douce et taquine, qui voulait recadrer un contexte plus léger, elle poursuivit sur sa lancée. « J’te jure que tu te bougeras les fesses toi-même la prochaine fois pour ces biscuits. » Elle en chipa d’ailleurs un de ceux du paquet posé sur les genoux du jeune homme au risque de se faire taper sur les doigts. Tant pis. Il n’avait qu’à apprendre à se défendre par ses propres armes. « Ta sœur rentre bientôt ? » S’enquit ensuite la Weston, curieuse de voir si elle aurait droit à un certain temps seule avec Adriel ou s’il réussirait à se sauver encore une fois par le gong. Qu’à cela ne tienne, elle était capable de le sortir de toute façon de chez lui, ça s’était déjà avéré vrai.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : Ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, trystan/lexia, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 1091
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : j'ai réussi à me confier sur mes sentiments et me voilà maintenant à partager la paternité de son bébé avec un individu de la pire espèce.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Sam 8 Juil - 1:29


lexia & adriel.

privacy and intimity.


Ce ton sec et dur ne lui ressemble pas. Pourtant, je suis content de savoir qu'elle a et aura toujours ce caractère de femme forte, capable de se défendre. Bien que je plains celui qui tentera de la séduire, utilisant plus que sûrement ce stéréotype de l'homme qui protège absolument la femme. Car si il y a une chose que j'ai apprise en étant dans ce fauteuil, c'est que tout le monde a besoin d'être protéger. D'être protéger de quelque chose ou de quelqu'un. Je suis toujours aussi marquer par cette image de la Weston en face de moi, appréciant pour une fois de pouvoir la regarder de haut. Et remarquant sa petite taille, par la même occasion. Oh ça va hein, Faith a fais une photo stupide et je l'ai mise sur instagram. Tu sais très bien que c'est pas mon truc à la base. J'y suis simplement pour y être et peut-être pour recevoir des compliments de temps à autre sur mes créations. Mais c'est tout. Je n'en suis pas à vouloir raconter ma vie là dessus mais je commence à me demander si me faire surveiller de la sorte, c'est une bonne idée. Je t'ai ... Sauf que non, je ne l'ai ni appelé et je lui ai encore moins envoyé des sms. J'avoue que sur le coup, je n'ai pas du tout assurer. La fin d'année à l'université a été très prenante. Je crois que je commence à apprécier le fait d'être professeur. criais-je pour que la jolie brune puisse m'entendre de la cuisine. Faisant comme chez elle, je la laisse se servir dans mes affaires tandis que je m'attarde sur le paquet de bonbons que j'ai dans les mains. Lexia a raison, ma gourmandise me tuera. Pour toi. murmurais-je d'une voix presque inaudible. Preuve formelle que ce qui se passe dans ma tête se passe seulement dans ma tête, que la jeune femme en face de moi n'est visiblement pas aussi perturbée que moi par les derniers événements. Rien à changer, je t'assure. Tout s'est enchaîné et je n'ai rien vu venir. La première partie sonne tellement faux mais je croise les doigts pour être un merveilleux menteur.

Je ne sais pas ce que j'aurais préféré. Je ne sais pas si j'aurais préféré rester sur le sujet de notre relation ou si foncer sur celui-ci allait être ma porte de secours. Regardant le vide, j'écoute attentivement les mots qui sortent de sa bouche en essayant de trouver les phrases qui feront l'affaire. Sauf que c'est compliqué. C'est compliqué parce que ce moment personnel, elle n'aurait jamais du le voir. On passe peut-être notre temps ensemble mais on ne se connaît pas par cœur, il reste une part de mystère pour chacun. Et c'était mieux comme ça. J'attends la fin, souriant presque. Eh ! La brune me pique des biscuits mais je la charrie, comme si je ne comptais réellement pas partager. Mais si elle savait comme je m'en fichais, si elle savait qu'en fin de compte, je ne les avais pris seulement parce qu'elle m'avait surpris, pour ne pas montrer ma frustration. Je deviens assez bon pour cacher mes sentiments dernièrement. J'ai travaillé dur pour tenter de les avoir. Comme pour rendre la discussion plus légère, tout sort naturellement de ma bouche. Mais maintenant, il est temps de revenir sur un point moins amusant et plus sérieux. Ne t'y habitue pas trop. lui dis-je alors que je finis ce que j'ai en bouche. Il n'a jamais été exclu que ça pourrait arriver. Je ne pourrais jamais marcher seul mais avec une canne ou des béquilles. Bref, j'avais commencé les exercices, je faisais même beaucoup de progrès. Puis j'ai commencé à régresser sans réellement comprendre pourquoi. Alors si tu pouvais effacer cette image de ton esprit, ça m'arrangerait. Je lui confie beaucoup, je lui confie trop en même temps. J'ai presque honte, rougis pendant mes explications. C'est horrible comme sensation. Non, elle ne rentre pas avant des heures. De la rééducation, Rylee, le travail ... Les raisons sont longues et pourtant, je ne saurais en viser une. Je finis par comprendre le sens de la question de Lexia seulement après lui avoir répondu, finissant par comprendre que peu importe ce qui se passera aujourd'hui, je n'y échapperais pas.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; gif profil & signa - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan & Adriel. A venir : Sameen

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2)
RAGOTS PARTAGÉS : 482
POINTS : 1532
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Entre deux relations compliquées, son coeur balance. Pour ne rien arranger, elle est enceinte et ne sait pas lequel des deux est le père.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Une charmante jeune femme dans les forces de l'ordre... Elle suit l'exemple de sa famille, mais parlant de famille, comment se fait-il qu'elle n'ait pas constitué la sienne ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Dim 23 Juil - 21:21


Adriel essayait tant bien que mal de se dépêtrer d’une situation embarrassante. Lexia ne le surveillait pas au point de le stalker 24 heures sur 24 sur son Instagram mais elle n’était forcément pas passée à côté de la publication alors même que son ami supposé proche jusqu’à dernièrement ne l’avait jamais zappée en aucune occasion jusqu’à ce qu’il se passe plus en eux. La coïncidence ne pouvait pas être fortuite. La nageuse n’était pas une idiote et détestait les non-dits. S’il existait un malaise entre eux, elle préférait prendre le taureau par les cornes et crever l’abcès plutôt que de l’éviter et tourner en rond en vain. Elle avait donc pris la mouche dans sa voix, contrariée qu’Adriel continue de la prendre pour une imbécile. Pourtant, la jolie brune choisit de ne pas insister lorsqu’il lui mentit sciemment dans les yeux. Si rien n’avait changé, il n’aurait pas sombré dans un silence lourd de sens. Si rien n’avait changé, il ne trouverait pas une succession d’excuses toutes plus bidon les unes que les autres. Il donnait beaucoup plus de sens à ce qui s’était passé qu’il ne l’admettait ouvertement devant elle, cependant s’il n’avait pas envie de s’attarder sur le sujet, Lexia ne s’éterniserait pas lourdement dessus, c’était le problème d’Adriel, du moment qu’il cessait d’ignorer la Weston. S’il souhaitait un jour lui dire certaines choses ou remettre en question leur amitié, il était assez grand pour aborder le sujet de lui-même. « Si c’est vrai, alors arrête de me zapper. » Répondit-elle simplement afin de clarifier la situation sur ce qui l’ennuyait vraiment. Pour le reste, c’était à lui de voir. La brune n’avait de son côté aucun problème avec ce qui s’était passé, bien au contraire.

Afin de détendre un peu l’atmosphère, Lexia enchaîna plutôt sur l’événement inhabituel auquel elle avait assisté. Adriel ne lui avait jamais parlé de ses progrès. Peut-être avait-il peur de donner de faux espoirs et de s’en faire aussi ? Peut-être voulait-il attendre de voir avant de les partager ? Sa réponse tomba d’ailleurs comme un couperet. Elle ne devait pas trop s’y habituer. Toujours l’éternel problème du graphiste : il rappelait constamment à la nageuse qu’il n’était pas comme les autres, mais elle s’en fichait. La jolie brune n’attendait absolument rien en particulier de lui, après tout, les deux passaient juste de bons moments d’amitié sans se prendre la tête. Toutefois, Adriel continua sur sa lancée. Il ne pourrait jamais marcher entièrement seul, sauf peut-être avec une canne ou des béquilles et à force de beaucoup d’exercices. Malgré la pratique, il avait connu une période de régression sans raison précise et en avait visiblement été découragé. Le graphiste lui demandait même d’oublier ce qu’elle venait de voir. « Si tu veux. Il n’empêche que tu en es capable à l'occasion et qu’une partie du problème n’est peut-être pas physique. Tu t’es toujours montré exigeant envers toi-même, encore plus depuis l’accident. La pression, tout ça… Ce n’est jamais un bon cocktail. » Lexia ne s’enfonça pas plus loin, elle était ici pour l’écouter et lui changer les idées, renouer les liens entre eux, pas pour une analyse psychologique dont ni lui ni elle n’avait envie. « Enfin, c’est toi qui vois. » Pousser Adriel n’aurait servi qu’à le braquer, alors elle opta pour la neutralité cette fois-ci. L’ancienne nageuse s’enquit donc de l’absence de Faith et apprit qu’elle ne rentrait pas avant un moment, ce qui lui donnait l’occasion de passer un peu de temps seule avec le Swanson. « Très bien, je t’emmène faire un tour. »


_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : Ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, trystan/lexia, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 1091
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : j'ai réussi à me confier sur mes sentiments et me voilà maintenant à partager la paternité de son bébé avec un individu de la pire espèce.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Sam 29 Juil - 1:03


lexia & adriel.

privacy and intimity.


C'est compliqué, du jamais vu. Ou en tous cas, je n'ai pas ressenti ça depuis longtemps. Et c'est au point où je ne sais plus comment gérer ça correctement. Je bafouille, invente des bêtises et rougis rien qu'en repensant à ce moment intime qu'on a partagé. Je suis attiré. Je n'avais jamais pensé à la regarder de la sorte avant mais maintenant, c'est comme si tous les détails comptaient. C'est comme si toutes les parties de mon corps étaient attirées par les siennes, ne demandant qu'à effleurer sa peau ou transformant ses lèvres en une drogue atrocement attirante. C'est sûrement pour ça que j'ai prévu de m'éloigner, que j'ai prévu d'éviter toutes ces pensées interdites et ces tentations que j'étais presque sûr de ne pas pouvoir éloigner. Mais j'aurais du le faire intelligemment. Assez intelligemment pour éviter une scène comme celle qui se déroule sous mes yeux. Je me donne des baffes intérieures, rigole même à ces bêtises que je raconte mais qui ont l'air de faire l'affaire. Si je te manquais, fallait juste le dire hein. Ca, ça me ressemble. Cette fausse confiance, cette petite pique qui lui ait directement adressée. Avec ça, le tout finirait par prendre son sens. Promis. finis-je par lui assurer, un demi sourire sur les lèvres.

Je lui explique la situation dans les points les plus claires alors que jusqu'ici, il y avait seulement Faith qui était au courant de toutes ces fameuses périodes que j'ai traversé. Mais depuis que je connais Lexia c'est comme ça, encore et encore. Je continue de me confier sans réellement comprendre pourquoi ou peut-être simplement parce que je lui fais bien confiance. Je m'étonne, en fait, de ne lui avoir jamais rien dis. C'est un cocktail habituel. C'est juste qu'il a pris une direction différente. Quand t'es jockey, cette pression constante te pousse à aller au plus loin, à montrer le meilleur de toi même. Mais quand t'es dans un fauteuil, c'est totalement l'inverse. Cette pression qui devrait te pousser à te donner à fond pour remarcher à nouveau te désespère dès le moment où tu régresse. Un jour, peut-être. Mais pas maintenant. Je n'ai pas envie de me remettre à bosser autant d'heures, d'espérer arriver à un résultat pour après ... Soit réussir et marcher avec des béquilles le reste de ma vie ou soit rater et maudire le reste de mon existence. Ouais. C'est sec, peut-être trop. Mais au moins, elle comprendra peut-être que je n'ai plus envie de continuer la conversation, au risque de dire des choses que je finirais par regretter.

La Weston n'était pas près de s'en aller. Je l'ai zappée trop longtemps comme elle dit alors elle se rattrape en débarquant chez moi. J'avais espérer rentrer, boire une bonne bière, manger des cochonneries et commander une pizza, tout ça devant un bon Star Wars. J'abandonne mes plans, garde le programme pour demain et réponds à la question de la jeune femme avant de la fixer, curieux. Je me mets à imaginer un bon nombre de scénarios, même ceux qui finissent de la même manière que dans le jacuzzi. Euh. Ah non, tout sauf ça. C'est bien la dernière chose dont j'avais envie alors que j'ai passé la journée dehors. Je crois qu'elle a vu que je ne bougerais pas par moi même alors elle a fait comme n'importe qui l'aurait fais à sa place ; elle s'est placée derrière moi et m'a poussé, m'empêchant de répondre au risque de me détruire les mains avec les roues. Et tu m'emmène où comme ça ? Se balader était un concept nouveau que j'ai du mal à comprendre si, derrière, tu n'as pas un but. Et comme la brune est spécialiste des plans, je me montre curieux comme à chaque fois. Sinon, qu'est-ce que tu raconte toi ? finis-je par demander tout en fermant la porte derrière nous.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; gif profil & signa - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan & Adriel. A venir : Sameen

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2)
RAGOTS PARTAGÉS : 482
POINTS : 1532
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Entre deux relations compliquées, son coeur balance. Pour ne rien arranger, elle est enceinte et ne sait pas lequel des deux est le père.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Une charmante jeune femme dans les forces de l'ordre... Elle suit l'exemple de sa famille, mais parlant de famille, comment se fait-il qu'elle n'ait pas constitué la sienne ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Mer 23 Aoû - 20:37


Lexia esquissa un sourire lorsqu’Adriel tenta de l’embarrasser en affirmant qu’il lui avait manqué. La jolie brune n’était pas de ceux et celles à exprimer clairement ce type de sentiment, mais puisqu’il semblait croire qu’elle ne l’admettrait pas, elle choisit de le prendre à contrepied, d’autant qu’elle n’avait aucun problème à l’avouer dans le cas précis puisque c’était vrai. « Ben oui, pourquoi tu ne me manquerais pas ? » La nageuse le reconnaissait sans aucune ambiguïté car elle voyait toujours leur amitié comme le lien central qui les unissait malgré ce qui s’était passé entre eux. Lexia croyait encore – innocemment et à moitié – que tout ceci n’avait rien changé entre eux même si l’autre moitié d’elle soupçonnait fortement que c’était faux. Adriel continuait d’éviter le sujet, alors elle l’éluderait aussi pour le moment. « Tu le sais et tu en profites pour me le faire dire. » Nouveau sourire, tirage de langue et coussin de canapé lancé sur le Swanson.

Le graphiste lui expliqua ensuite les progrès qu’il avait effectué auparavant afin de réapprendre à se lever mais ceux-ci avaient rapidement tourné court, raison pour laquelle il n’avait plus cherché à s’exercer. La flic suggéra qu’il s’était sans doute mis trop de pression, comme souvent. Selon elle, Adriel était toujours assez exigeant envers lui-même. De par son handicap, il s’autorisait encore moins qu’une personne ordinaire à afficher des vulnérabilités ou des faiblesses. Lui rappeler sa condition sous une quelconque forme, maladroitement ou non, lui hérissait les poils au plus haut point. Il se braquait aussitôt et remballait la personne qui avait osé commettre le crime de lèse-majesté. Trop de pression déclenchait parfois des blocages indésirables. Quelqu’un de trop stressé pouvait avoir les membres qui se figent et rester complètement statique, paralysé sous l’effet néfaste des contraintes. A un autre niveau, Lexia se rappelait de ses entrainements quasi militaires lorsqu’elle nageait à un niveau olympique. Parfois, sous la fatigue de son corps constamment sollicité, ses bras et ses jambes avaient refusé de suivre l’esprit et avaient noyé sa volonté de poursuivre les longueurs en un claquement de doigt. Crampes, courbatures… Le repos avait été nécessaire. Alors, elle pouvait comprendre ce qu’était se mettre une pression démesurée. Il ne serait pas étonnant qu’Adriel ait fait de même. Il n’acceptait pas et n’accepterait jamais totalement ce qui lui était arrivé, ce qui pouvait se comprendre. Lexia ne jugerait pas les états d’âme du Swanson.

La discussion à ce sujet se termina assez rapidement et dévia sur la suite de leur journée. En l’absence de Faith durant quelques heures, la brune pouvait profiter de lui. Elle décida donc de l’emmener faire un tour, bon gré mal gré, quitte à ne pas lui laisser le choix. Ainsi, montrant sa volonté de fer aujourd’hui, la nageuse se prêta à un exercice qu’elle n’avait jamais osé auparavant : elle poussa son ami sur quelques mètres afin de bien lui faire comprendre son intention de ne pas en démordre. « On verra bien. » En vérité, Lexia venait plus ou moins de se décider pour de bon et ne savait pas encore où elle l’emmènerait ni ce qu’ils feraient mais elle avait bien une petite idée. Il faudrait juste voir s’il restait des places de libre. Alors qu’ils étaient sur le seuil, Adriel lui demanda de ses nouvelles. « Deborah est venue quelques jours chez moi. C’était bien de se retrouver entre filles. Et sinon, le travail et le reste, toujours pareil. Et toi ? Cette fin d’année prenante ? » Elle l’aida à s’installer dans la voiture comme d’habitude et lorsqu’elle s’assit derrière le volant, la nageuse osa une question un peu plus taquine. « Aucune étudiante n’a tenté de te charmer ? » Elle joua du coude durant quelques secondes et lança un regard complice avant de démarrer la voiture. En réalité, Lexia ne l’avouerait pas mais elle aurait un pincement au ventre qu’il s’intéresse réellement à une de ses élèves. Après, Adriel était sérieux au niveau professionnel alors elle en doutait fortement.


_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : Ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, trystan/lexia, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 1091
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : j'ai réussi à me confier sur mes sentiments et me voilà maintenant à partager la paternité de son bébé avec un individu de la pire espèce.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Dim 27 Aoû - 1:27


lexia & adriel.

privacy and intimity.


Ah les sentiments. Ces trucs si indéchiffrables qui font autant de dégâts que de belles choses. Tu as ceux qui les expriment haut et fort, qui disent ce qu'ils pensent à la minute, qui aiment haut et fort pour un pays tout entier. Puis il y a les gens comme Lexia ou comme moi qui n'utilisent pas ce mot et qui quand ils veulent exprimer quelque chose, utilisent des sarcasmes ou autres pour tenter de faire passer un message. J'aime juste te l'entendre dire. Je tire la langue, heureux de lui avoir arraché la confession. J'attrape le coussin qu'elle m'a lancé par terre, le lui lance à mon tour. Mais il atterrit loin et assez vite. Heureusement parce que sinon, on aurait été capable de commencer une bataille, tels de vrais gamins incapable de se contrôler. J'aurais préféré en arriver là plutôt que de commencer à parler de mes pseudos efforts quant à la marche. Et pourtant, alors que j'avais gardé ça secret jusqu'ici, me voilà en train de me dévoiler sous les yeux de la brune. J'ai toujours su qu'on était proches, je n'avais juste pas conscience qu'on allait en arriver à ce point. Froid et distant, je me montre presque sec en racontant mon histoire. Comme si on m'obligeait à le faire alors qu'au fond, j'en avais envie. C'est une manière de me dire que je dois mériter une amie comme elle, une amie qui ne me juge pas, qui ne m'emmerde pas quand je parle mal et qui, surtout, malgré les efforts que je fais pour l'éloigner s'accroche à toutes les briques possible. Ok. Lexia me sort de mes pensées, me pousse à ne plus réfléchir aussi philosophiquement. Elle m'installe dans sa voiture et alors que je lui demande ou on va, j'obtiens juste une réponse évasive. Je n'en demande pas plus, me contente de l'aider pour être installé au plus vite.

Regardant par la fenêtre, l'air pensif, j'écoute sa réponse avec attention. Aaaaaah, j'ai compris pourquoi tu tenais à me voir. T'aurais voulu que j'anime tes soirées pyjama avec ta nièce. Une petite tape sur l'épaule, un sourire narquois qui en cache tellement. Je me suis tellement concentré sur mes propres sentiments ces derniers jours, que j'en ai oublié de comprendre ce qui se passe dans la tête de la brune assise à côté de moi. Sinon, ça été prenant comme je te l'ai dis, cette fin d'année. Je bafouille un peu, manque de m'étouffer en ravalant de travers ma propre salive. Je crois que le destin me dit que j'ai l'air stupide sur le coup. Je crois que je commence vraiment à apprécier donner des cours ... J'avais déjà tenté le coup avec l'équitation mais je ne sais pas, c'est différent là. Rattrapé. Enfin, je crois. Puis ce n'est pas un mensonge, tout ce côté j'aime parler de ma spécialité devant toute une classe. C'est encore un point sur lequel je dois réfléchir un petit moment, surtout que je rencontre le directeur dans pas longtemps. Ce n'est sûrement que pour faire un point mais je pense que s'il me propose un poste, je l'accepterais. Tant que je continue à avoir des étudiants comme ceux que j'ai eu. Quoi ? Je ne sais pas si je ne comprends pas directement sa question ou si j'ai simplement du mal à l'avaler. Je la prends comme un signe, un qui prouve que tout a changé et pas seulement pour moi. Ou alors je m'emballe, car c'est aussi totalement le genre de questions que la Weston me poserait d'habitude. Mon Dieu, je suis presque pitoyable. Tu sais, je me retrouve dans un monde un peu geek. C'est pas celui qui possède le plus grand nombre de filles. Je m'en souviens parce que si j'avais été dans mon état normal en reprenant mes études, ça aurait été la première chose que j'aurais remarqué. Mais c'est arrivé une fois. Chaque option a sa fille qui enfile son plus beau décolleté quand elle a reçu une mauvaise note. J'utilise un sourire coquin, comme si j'avais pu apprécier cette scène totalement sorti de mon imaginaire. Je n'ai pas eu ce genre de filles dans ma classe et je crois que les deux seules qui y étaient ... En couple. Je ne sais pas pourquoi j'en suis venu à ce point mais maintenant que j'ai lâché mes bêtises, je me réjouis d'avoir sa réponse. Avec une très grande impatience.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; gif profil & signa - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan & Adriel. A venir : Sameen

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2)
RAGOTS PARTAGÉS : 482
POINTS : 1532
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Entre deux relations compliquées, son coeur balance. Pour ne rien arranger, elle est enceinte et ne sait pas lequel des deux est le père.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Une charmante jeune femme dans les forces de l'ordre... Elle suit l'exemple de sa famille, mais parlant de famille, comment se fait-il qu'elle n'ait pas constitué la sienne ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Mar 5 Sep - 0:53


Lexia perdit un instant la concentration de la route lorsqu’Adriel la soupçonna de l’avoir voulu comme animateur de soirée pyjama en présence de Deborah. « Tu n’es pas une fille, pour ce que j’en sais. » Maintenant oui, elle en était sûre et certaine. Il était arrivé à la jeune femme d’aider le graphiste à s’habiller à l’occasion mais elle n’avait jamais fixé la zone concernée. Depuis ce qui s’était passé, tout avait changé. Adriel lui parla ensuite de ses dernières semaines. Lexia prenait plaisir à le voir aimer donner cours ; lui qui avait tant de mal à supporter le regard des gens depuis son grave accident, ne semblait pas souffrir de celui que pouvait porter les élèves. « Il faudra que tu me donnes quelques tuyaux en graphisme aussi. On voulait organiser un événement à la piscine l’autre jour et je n’ai même pas été capable de pondre une affiche correcte. » Elle marqua une pause, souriante, et ajouta une touche plus personnelle. « Enfin, si tu n’as pas peur de devenir mon prof particulier. » L’ancienne nageuse l’avait adroitement titillé dans sa petite fierté. Adriel répondit ensuite à sa question suivante, en l’informant que le milieu dans lequel il enseignait n’était pas réputé pour accueillir beaucoup de filles. Au moins, il n’avait pas encore sorti la carte de ‘qui voudrait d’un handicapé’. Lexia ne l’aurait pas laissé s’apitoyer sur son sort sans le bousculer. Il précisa néanmoins que l’occasion s’était présentée lorsqu’une étudiante avait reçu une mauvaise note et lui avait offert un décolleté plongeant lors de la rencontre suivante. « Dans le cas qui nous occupe, on sait tous les deux que je n’aurai pas besoin de décolleté pour avoir ton attention quand tu me donneras des cours. La différence entre une femme accomplie ou non. » Elle venait de retourner sa phrase avec brio afin de ne pas montrer sa légère frustration lorsqu’il avait souri au souvenir de cette anecdote. En même temps, Lexia l’avait cherché en amenant le sujet sur la table.

Alors que la flic avait une idée de l’endroit où elle comptait l’emmener, elle s’engagea sur l’autoroute et parcourut un bon tronçon avant de se retrouver totalement à l’arrêt. Accident grave de circulation, débris sur la route, le temps de s’occuper des blessés et de tout enlever, des files interminables s’acheminèrent. Pas de sortie avant trois kilomètres. A cette allure d’escargot, Lexia ne pourrait s’extirper avant une bonne heure. « De nous deux, tu crois que c’est lequel qui porte le plus la poisse ? » La jolie brune alluma la radio afin d’avoir un peu plus d’informations mais l’accident était trop récent. En tant que policière, elle aurait pu user de son grade et aller voir sur les lieux du crash via la bande d’arrêt d’urgence, peut-être même passer outre, mais elle n’était ni en service ni d’humeur à jouer les bonnes samaritaines quand tous les services compétents étaient déjà sur place. Puisque la voiture avançait très très lentement, l’ancienne nageuse profita du moment pour briser encore plus la glace sur un autre sujet. Si rien n’avait vraiment changé pour lui, elle en aurait vite la preuve et pas seulement par les mots. Elle se pencha légèrement vers Adriel et le prit par surprise en glissant la main qui ne dirigeait pas le volant, c’est-à-dire celle côté passager, dans son pantalon. « Tu as vraiment peur de recommencer ? » Murmura la jeune femme dans un souffle, au creux de son oreille, alors qu’elle continua à lui donner des sensations pendant deux bonnes minutes. Le graphiste ne ressentait peut-être plus rien au niveau des jambes mais son organe masculin lui n’était pas devenu complètement insensible à tout. Lexia en avait aussi eu la preuve. Le lieu – la voiture – avait aussi un côté plus ‘excitant’. Elle tenta donc de sonder sa réaction avant d’arrêter car s’il restait silencieux, son silence ne ferait que le trahir.


_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : Ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, trystan/lexia, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 1091
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : j'ai réussi à me confier sur mes sentiments et me voilà maintenant à partager la paternité de son bébé avec un individu de la pire espèce.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Ven 8 Sep - 0:26


lexia & adriel.

privacy and intimity.


La Weston me parle de sa petite soirée pyjama et je me sens presque obligé de répliquer une bêtise. Oh, je suppose que ça ne doit pas être compliqué d'en devenir une. Je fais semblant de réfléchir, ne garde pas mon sérieux très longtemps. Les bêtises qui s'enchaînent les unes sur les autres commencent à perdre de leur saveur. J'en arrive alors à lui parler des cours, du plaisir que j'ai à partager mon savoir avec d'autres. J'ai déjà tenté le coup plusieurs fois en équitation mais quand j'y repense, j'aurais du aller plus loin. Je crois que je suis même prêt à accepter plus d'élèves, alors que ça n'aurait même pas été envisageable il y a un an. Aucun soucis. répondais-je, tout excité. Prof, ou même prof particulier. Le moi à 20 ans me rigolerait à la figure s'il voyait ce que nous étions devenu avec les années. Ça dépend le genre d'élève que tu seras. Je rentre dans son jeu, m'amuse à imaginer toutes sortes de scènes, dont certaines auraient même pu sortir d'un film X. Je sais qu'il m'a aidé à surmonter l'accident mais le cinéma prend trop de place des fois. Encore une preuve là, tout de suite. Puis Lexia me demande si une élève m'a déjà fais de l’œil et je me mets à réfléchir. Le truc, c'est qu'il y a tellement peu de filles dans une option qui concerne l'informatique que quand il y en a, c'est souvent des cas très particuliers. Je me souviens d'ailleurs d'une histoire que je m'empresse de partager avec ma voisine. T'es juste jalouse que j'ai refilé mon attention sur un autre décolleté que le tien. Celle là, elle manque largement de finesse. Alors qu'elle finit de sortir de ma bouche, je me gifle intérieurement pour cette bêtise dite trop haute et trop rapidement. Hors de question que je continue de prouver mon intérêt pour les formes de la jolie brune, hors de question de me faire griller après quelques semaines seulement. Mais tu as raison. finis-je quand même par dire, convaincu de la véracité de ses mots.

La brune s'engage sur l'autoroute tandis que je regarde l'horizon, silencieux. Tellement silencieux qu'à la fin, je commençais à m'effrayer tellement ça me ressemble peu en compagnie de la jeune femme. Puis tout s'arrête, comme un signe du temps. Accident de la route assez grave au vu des débris et des victimes mais également de la longue file qui s'était formée sur l'autoroute. Et merde. Il y a une pancarte pas loin qui dit sortie à 3KM mais en attendant, on est bloqué ici comme deux idiots. On joue sur des points assez proches je crois. dis-je en rigolant. J'ai l'habitude d'être coincé assis dans une chaise mais patienter dans une voiture derrière un accident, ça, je n'y arrive pas. Je deviens vite colérique, irritant et j'enchaîne un nombre de gros mots incalculable. La discussion de toute à l'heure terminée, j'ai du mal à trouver un sujet de conversation. Je crois que je me suis également attendu à ce qu'elle sorte de la voiture pour donner un coup de main, tandis que je l'observerais de mon siège passager avec beaucoup d'admiration. Mais il n'en est rien et s'il n'y avait pas le son qui sort de la radio, on serait presque capable d'entendre une mouche voler. Dans la lune, dans un monde si lointain, je manque de donner un coup à mon amie, pris de peur. Sa main a glissé tellement vite dans mon pantalon que je n'ai pas eu le temps de m'en rendre compte. Puis ce n'est pas non plus un geste très anodin. Surpris, je tourne la tête et étouffe un râle. Elle sait quoi faire de sa main et elle sait encore plus quoi faire de mon engin. Peur. Ses insinuations sont claires, sa question tout autant. C'est peut-être le mot, peur. Celui qui t'oblige à affronter tout de face pour ne pas perdre la tête face aux proches. Oui j'ai peur. J'ai peur de recommencer, j'ai peur d'à nouveau aimer et j'ai peur d'en vouloir encore plus. Même pas en rêve. La tête haute, je me penche et je m'empare de sa bouche en guise de réponse. On risque d'avoir un public mais ce n'est pas ce qui compte. Puis au moins, au lieu d'être l'handicapé de la ville, je serais l'handicapé qui a couché avec une fille dans une voiture sous les yeux des habitants. C'est plus valorisant comme image. J'espère que tu es assez souple. finis-je par lui dire, profitant d'un moment de pause pour la provoquer. Car autant ce côté excitant dans la voiture faisait grimper le taux d'adrénaline, autant le peu de discrétion qu'aurait le fait de me bouger derrière le ferait descendre directement.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; gif profil & signa - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan & Adriel. A venir : Sameen

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2)
RAGOTS PARTAGÉS : 482
POINTS : 1532
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Entre deux relations compliquées, son coeur balance. Pour ne rien arranger, elle est enceinte et ne sait pas lequel des deux est le père.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Une charmante jeune femme dans les forces de l'ordre... Elle suit l'exemple de sa famille, mais parlant de famille, comment se fait-il qu'elle n'ait pas constitué la sienne ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Mar 12 Sep - 23:08



Les joutes taquines dans la maison d’Adriel ne perdurèrent pas plus longtemps. Les deux amis-amants prirent la route en direction d’une activité récréative mais ils furent rapidement bloqués au milieu de leur trajet en raison d’un accident sur l’autoroute. Question poisse, ils n’étaient pas gâtés. Enfin, ils ne s’en sortaient pas si mal si on considérait qu’ils ne venaient pas d’avoir l’accident non plus. Le silence se prolongeant, Lexia décida de le briser de façon à réduire tout malaise. Sa main adroite ne laissa pas du tout Adriel indifférent. Elle avait par ce simple geste toutes les réponses qu’elle n’avait pu obtenir de vive voix. Il n’avait jamais été très doué pour cacher ses émotions quand il en ressentait, ni pour lui mentir, encore moins quand il avait cherché à l’éviter. Chacun pouvait avoir ses moments à lui mais ce que Lexia détestait, c’est quand on cherchait à la prendre pour une idiote même s’il refusait d’en parler. La jolie brune en avait désormais le cœur net car il releva la tête d’un air de défi. Il n’avait pas peur de la situation. Pourtant, elle lisait d’autres intentions dans son regard, d’autres intentions que cette phrase qu’il avait formulée et qui résonnait dans sa tête. Rien ne serait plus pareil. Il était celui qui s’efforçait à ce que tout change tout en niant effrontement devant elle et en maintenant que ce n’était pas le cas. L’ancienne nageuse n’aurait pas pensé que l’évolution physique dans leur relation l’impacterait à ce point. Pourtant, il répondit à la tentation aussitôt qu’elle se présenta à lui. Adriel ne détourna pas le regard et captura avidement ses lèvres. Oublieuse du public potentiel dans les rétroviseurs, Lexia se ficha de tout autour d’eux et lui rendit son baiser dans un échange langoureux et passionné. Pire, le graphiste testa ses limites en espérant qu’elle serait assez souple pour la suite. La flic ne se fit pas prier deux fois. Elle détacha sa ceinture et se glissa sensuellement du côté du siège passager. L’avantage avec la condition d’Adriel, c’était qu’il ne risquait pas de sentir tout le poids de son corps sur lui. Malgré l’étroitesse du lieu, Lexia se pencha pour l’embrasser à nouveau. Toutefois, la réalité la rappela bien vite à l’ordre lorsque les voitures derrière klaxonnèrent pour l’interpeller. La file dans les bouchons avait quelque peu avancé. « Pas vraiment le bon moment ni l’endroit, mais ce n’est que partie remise. » Souffla-t-elle dans les oreilles du blond avant de retrouver sa place. Elle n’était pas femme à refuser un défi, surtout qu’elle était tout à fait capable de le relever si le contexte n’avait pas eu un côté dangereux et totalement impudique, arrêtés en plein milieu de l’autoroute au vu et au su de tous. Encore pire si des agents la chopaient alors qu’elle faisait partie des forces de l’ordre, d’autant que son frère était déjà sous le feu des projecteurs de ce côté-là. Inutile d’en rajouter chez les Weston. La brune démarra à nouveau la voiture et dégagea rapidement la voie. Au bout d’une demi-heure, elle put s’engager dans la première sortie qui vint afin de sortir des bouchons. « On n’aura plus le temps d’aller à l’endroit où je voulais t’emmener, ce sera probablement fermé. » Les deux amis avaient perdu pas mal de temps dans les embouteillages et ils n’avaient pas parcouru tout le chemin nécessaire pour arriver à destination, loin de là. « C’était pour faire du fly-in dans un simulateur de chute libre. » Adriel aurait eu l’impression de voler. « Next time. » Lexia aurait ainsi l’opportunité de réserver une séance et d’être certaine d’avoir une place. Le mieux était encore de le ramener, d’autant qu’Adriel ne parlait pas beaucoup. L’ancienne nageuse avait à nouveau l’impression de ressentir un certain malaise. « Tu boudes ? ».


_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : Ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, trystan/lexia, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 1091
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : j'ai réussi à me confier sur mes sentiments et me voilà maintenant à partager la paternité de son bébé avec un individu de la pire espèce.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Jeu 14 Sep - 18:32


lexia & adriel.

privacy and intimity.


La provocation marche toujours. C'est notre manière à nous de communiquer. On se lance des défis, on les réalise avec tout le courage et la malice dont on peut faire preuve. Et c'est encore le cas aujourd'hui. La brune passe sa main dans mon pantalon, atteint directement mon engin et fais le travail correctement. Trop correctement. D'abord surpris, je me retrouve partagé entre deux réactions, même si la balance penche de plus en plus d'un des deux côtés. Je voudrais lui dire non, je voudrais lui dire que c'est pas le moment, je voudrais lui dire que j'ai la trouille de recommencer et ainsi, la trouille de recommencer à avoir des sentiments assez forts qui en ressortent. Mais j'en suis incapable. D'abord par fierté, puis parce que n'importe quel homme est incapable de résister à ce que l'on me fait maintenant. Bien. C'est mon encouragement, mon moyen de me dire qu'au pire, ce n'est pas grave. Je me penche vers son visage et m'empare de ses lèvres en guise de réponse. Elles m'avaient tellement manqués, s'en est effrayant. Les choses sont presque naturelle tandis que ce baiser prend de plus en plus de fougue au fil des secondes. Je teste ses limites, je vais même plus loin. Je réponds à la provocation par la provocation, histoire d'oublier le fin fond de l'histoire. Lexia passe par dessus tout, se glisse sensuellement vers le siège passager et finit sur moi sans trop de difficultés. Puis elle se penche et le baiser reprend de plus belle. Je glisse mes mains sur ses hanches, commencent à les passer sous son tshirt. Je n'allais pas le lui enlever mais je mourrais d'envie de sentir sa peau. La réalité revient toutefois de manière assez brusques et les bruits de klaxons nous rappelèrent que même si nous étions dans des bouchons, ça arrive que parfois, on avance. T'as raison. Je laisse échapper un soupir, quelque peu déçu. Mais comme elle dit, c'est partie remise. Je compte dessus, mais je compte aussi sur ma détermination pour faire en sorte que ça n'arrive plus. Un combat interne avec moi même, que je suis presque sûr de perdre. Oooooh. C'est vrai que l'idée était bonne. Ce n'est pas grave, on fera ça la prochaine fois. finis-je par dire, un demi sourire sur les lèvres.

Les expressions du visage assez fermées, j'ai du mal à savoir ou à comprendre si c'est le moment de dire quelque chose. La frustration a pris pas mal de place, comme un certain soulagement. Mais il reste un problème un peu plus gros, sur le bas, incapable de s'en aller en quelques secondes. Ça me lance un peu mais ce n'est pas pour autant douloureux. Mais non. J'ai passé l'âge de ressembler au smiley qui fait la grimace. C'est juste que bon ... Il y a une partie de mon corps sur lequel j'ai perdu le contrôle en ce moment. ajoutais-je en rigolant à moitié. C'est une habitude masculine, un truc qui arrive assez souvent le matin mais là, au moins, j'aurais été dans mon lit. Je sais que nous ne finirons pas à la destination prévue mais si nous pouvions faire une longue balade avant de rentrer, je crois que ça arrangera mon égo masculin. Donc, on va faire une petite balade avant de choisir une destination finale. Il y a ce malaise constant avec la jeune femme depuis un certain pas de passé et pourtant, je n'ai toujours aucune gène à parler de sexe ou de tout ce qui y touche avec la brune. Je prends ça comme un bon signe. On pourrait aller chercher quelque chose à manger. dis-je un peu pensif, réfléchissant à un plan de secours. Un truc asiatique, chinois ou thaïlandais, épicé mais pas trop. Puis on peut finir la soirée à la maison, ça nous changera pour une fois. Ca nous changera de toutes ces sorties, de ces sensations fortes. Je sais que c'est sa spécialité, je sais que la Weston aime me montrer que ma vie ne s'arrête pas parce que je suis en fauteuil mais cette fois, on peut juste se contenter d'une soirée tranquille à la maison. Car ça aussi, c'est me montrer que rien n'a changé pour mon quotidien.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; gif profil & signa - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan & Adriel. A venir : Sameen

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2)
RAGOTS PARTAGÉS : 482
POINTS : 1532
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Entre deux relations compliquées, son coeur balance. Pour ne rien arranger, elle est enceinte et ne sait pas lequel des deux est le père.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Une charmante jeune femme dans les forces de l'ordre... Elle suit l'exemple de sa famille, mais parlant de famille, comment se fait-il qu'elle n'ait pas constitué la sienne ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Jeu 14 Sep - 19:57



Lexia ne se reconnaissait pas forcément aujourd’hui. Elle n’avait pas froid aux yeux en général déjà rien que par le métier qu’elle exerçait, elle n’avait aucun problème pour plonger et sauver un inconnu dans les eaux troubles au large de Tenby comme il lui était arrivé de le faire pour Adriel, elle osait toutes sortes d’initiatives dans son travail et même en dehors. Toutefois, l’ancienne nageuse était quand même plus subtile d’habitude et pas aussi rentre-dedans qu’elle l’était en ce moment. Quelque chose clochait entre le graphiste et elle, elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus et Adriel la poussait dans ses retranchements bien malgré lui. Si au début, Lexia avait essayé de ne pas y prêter attention, plus la journée avançait, moins elle avait envie de le laisser continuer à éluder la véritable raison pour laquelle il avait cherché à l’éviter dernièrement. Adriel pouvait encore tenter de la convaincre que rien n’avait changé entre eux, faire « comme si » mais la vérité était différente et elle le savait. Le mal était fait ; il était celui qui n’était plus le même depuis la dernière fois. Jusqu’où tiendrait-il pour le lui nier de but en blanc ? En tout cas suffisamment loin, car le graphiste ne démordait toujours pas de sa première version en dépit de ses avances plus osées.

Au bout de quelques minutes d’égarement, Lexia dût toutefois reprendre la route, même si le rythme du trafic se maintenait à une allure d’escargot. A sa grande surprise, Adriel ne broncha pas et renchérit d’autant plus en songeant à un prochain rapprochement entre eux. Il blagua même sur le fait qu’il ne contrôlait plus totalement son corps. Elle n’avait percé la faille qu’à moitié, celle où il ne réussissait pas à lui cacher qu’il la désirait toujours, mais pas celle où il l’avouait à voix haute. La flic parvint enfin à s’extirper des bouchons lorsqu’une sortie s’offrit à eux, malheureusement elle était à peu près certaine de ne plus pouvoir l’emmener où elle souhaitait. De toute façon, ce n’était peut-être pas une mauvaise idée après ce qui s’était passé, d’autant que l’ancienne nageuse remarquait qu’elle se décarcassait parfois trop pour chercher à lui faire oublier son état alors qu’il suffisait parfois de passer des soirées toutes simples sans chercher plus loin. Adriel avait besoin de petites sorties normales de temps en temps, pas toujours de celles qui bousculaient forcément son quotidien. Lexia l’oubliait trop souvent. Elle le consulta pour savoir ce qu’il voulait manger, puisqu’il proposait l’idée et elle prit donc la route vers un petit boui-boui thaï où les deux pourraient prendre de la nourriture à emporter. « Ta sœur ne doit pas revenir chez toi ce soir ? » Demanda ensuite Lexia, dans le doute. En moins d’une heure, les deux amis avaient commandé leur plat, étaient repartis avec le tout et s’étaient enfin retrouvés chez le graphiste.



_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : Ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(jaya, trystan/lexia, faith)
RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 1091
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : j'ai réussi à me confier sur mes sentiments et me voilà maintenant à partager la paternité de son bébé avec un individu de la pire espèce.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia) Jeu 14 Sep - 21:24


lexia & adriel.

privacy and intimity.


C'était si peu commun, si peu naturel. Non pas ces questions de défi qu'on passe notre temps à relever, mais plutôt ce moment où nous avons répondu aux provocations de l'autre. J'ai beau me dire que tout va bien, me convaincre que rien n'a changé mais quand sa mère s'est montré si proche, mon corps a trop facilement répondu. Quand je me suis penché pour l'embrasser, c'est celui de Lexia qui a trop facilement répondu. Une attirance réciproque, qu'on ne s'était jamais réellement caché mais dont on avait pas conscience de la force. Je suis celui qui l'évite, je suis celui qui bafouille devant les questions et je suis celui qui risque de craquer le premier pour l'instant. Mais je ne me fais pas d'idées et je connais assez le langage corporelle humain pour comprendre que Lexia mène un combat interne elle aussi. Elle n'en a peut-être juste pas conscience.

Ma sœur ? demandais-je dans la lune. Je secoue la tête, me rendant compte de la stupidité de la question. Je réfléchis, je réfléchis à un de ces nombreux moments de la journée où elle aurait pu me parler de son programme de la journée. Mais rien. Ces derniers temps, surtout depuis le départ de Rylee, elle était distante. Très peu à la maison, je le remarque à peine quand elle l'est. Ca m'inquiète, je me demande ce qu'elle peut bien faire autant à l'extérieur puis je me rappelle que c'est une grande fille, capable de me demander de l'aide si elle en a besoin. Ses blessures physiques semblaient remises mais les psychologiques ont du mal. Et ce, depuis bien longtemps. Je ne crois. Faith est souvent dehors et quand elle est à la maison, elle reste beaucoup dans sa chambre. Inutile de lui étaler les problèmes de ma petite sœur, je crois que mon visage pourra en traduire la gravité. Ou le questionnement. Toujours sur la route, je suis de toutes façons interrompu par le moment où la Weston se gare devant le restaurant qu'elle m'a conseillé. En moins de une heure, tout avait été commandé, mis en voiture et le trajet du retour effectué.

Je tourne la clé et ouvre la porte. Tu veux une bière ? demandais-je en roulant directement vers la cuisine. Je lève le bras, j'ouvre le frigo et je prends les boissons en suffisance pour que l'on ait pas à faire des millions d'aller retour. Quand je reviens, Lexia a déjà pris possession de la télécommande. Attention, je suis assez gentil pour te laisser mais je tiens juste à te rappeler. Je dépose les affaires sur la table, tourne ma chaise pour m'installer juste à côté du fauteuil. Vu le temps que nous allons passés devant l'écran, je fais signe à la jeune femme et elle vient m'aider à m'installer sur des coussins plus confortables. Mais je tiens à te rappeler que je ne suis pas ta nièce, et que ce n'est pas une soirée entre filles. Je tire la langue, presque fier de la stupidité de mes paroles. Mais c'était devenu un rituel avec mon amie depuis un moment déjà, transformé tout et n'importe quoi en situation de rigolade qui fera oublié ce petit malaise installé depuis un moment. De toutes façons, je suis incapable de faire des tresses. finis-je par dire sérieusement, prenant alors un des plats posés sur la table.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: how can i be good enough. (lexia)

Revenir en haut Aller en bas

how can i be good enough. (lexia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-