AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Another dollar's just another blow. Cody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — ana-sofia — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : weedy • frimelda
RAGOTS PARTAGÉS : 204
POINTS : 343
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25
CÔTÉ COEUR : pardon ?
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres

MessageSujet: Another dollar's just another blow. Cody Lun 12 Juin - 20:48

Let the poets pipe of love
in their childish way,
I know every type of love
Better far than they.

Yevgeniya se prépare longuement, mais surement. Ce soir, elle ne doit rien laisser au hasard, tout doit être absolument parfait. Cody, elle a eu du mal à l'avoir, et quand elle repense à la réaction du garçon, elle rigole encore. C'était à prévoir : autant le fait qu'il raccroche que le fait qu'il rappelle aussitôt. Elle se souvient de leur nuit ensemble, à quel point elle a fait en sorte d'être exceptionnelle, de lui murmurer les mots qu'il fallait au bon moment, d'être ouverte à toutes les envies du barbu. Quand elle y pense, elle est plutôt fière d'elle, en fait, surtout quand elle se souvient des acrobaties qu'elle a dû faire , des acrobaties que ses clients réguliers ne lui demandent pas d'habitude. Et puis... Elle aussi, elle s'était amusée avec Cody, elle avait pu en profiter et ressentir un peu de plaisir, contrairement à la plupart du temps où elle se retrouve à écarter les cuisses.
Le plus long, c'est de choisir les sous-vêtements qu'elle va porter. Elle étudie tous les ensembles en sa possession, du plus vulgaire au plus élégant... Et qu'est-ce qu'elle en a, des ensembles vulgaires. Elle se dit que c'est le genre qui plairait au barbu, mais il a déjà tellement de mal à se faire à l'idée qu'elle est une professionnelle qu'elle se décide plutôt à en prendre un autre, un peu plus raffiné. Par dessus, elle passe une robe noire extrêmement courte, ouverte dans le dos, qui à cause de ses cheveux relevés en un chignon dévoile sa nuque frêle et délicate. Elle se maquille sans en faire trop, un peu comme le soir de leur rencontre et elle agrémente le tout de quelques bijoux en toc. Une goûte de parfum sur les poignets, une dernière entre les seins.

« Je vais avoir du mal à me libérer avant une heure du matin, mais j'arrive dès que je peux. » Dit-elle quand elle passe un coup de fil à son mac. Elle ne peut pas le prévenir qu'elle est avec un client qui risque de lui donner du fil à retordre - son dernier texto le prouve - car il voudrait un pourcentage de ce qu'elle va gagner et ça, c'est hors de question.
L'heure du rendez-vous s'approche alors elle sort de la maison, va dans sa voiture et se rend dans l'hôtel un peu excentré du centre-ville. En général, la Russe ne voit ses clients que sur Swansea, c'est d'ailleurs parce que la plupart de ses clients sont à Swansea qu'elle est venue vivre à Tenby. Tant pis pour son anonymat... Elle espère juste que Cody en vaudra la chandelle, qu'il ne fera pas tout foirer en refusant de payer.

Elle arrive à l'hôtel la première, masque sa surprise et avance jusqu'à la chambre avec son éternelle démarche assurée. Elle profite de ce temps seule pour remettre son chignon en place, elle sort également quelques capotes de son sac qu'elle jette sur la table de nuit et elle prend le temps d'examiner les lieux. Toutefois, le temps passe et elle arrive au moment où son client est officiellement en retard. Elle peste. Elle peste contre lui, mais aussi contre elle-même. Elle aurait dû deviner qu'il n'était pas sérieux et que le fait qu'elle lui demande de l'argent l'avait trop refroidi pour vouloir coucher à nouveau avec elle. Elle grince des dents alors qu'elle s'allonge sur le lit, énervée. Elle va attendre encore quelques minutes, mais pas plus... Parce que le temps, c'est de l'argent, et un client annulé, autant dire que ça lui fait perdre pas mal d'argent. C'est peut-être une pute, mais il ne faut pas la prendre pour une conne. Elle attend alors encore un peu, mais si ça continue, elle finira par s'enfuir et prendre la route pour Swansea afin de voir des hommes qui eux, ont envie de la prendre et qui n'ont aucun mal à aligner les billets.

 

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Cojo-Jojo
TES DOUBLES : Timmy
TON AVATAR : Ben Robson
TES CRÉDITS : Mimzikel
TA DISPONIBILITE RP : Indisponible
1.Jean ☄Old Crazy Girl
2.Billie ☄ In the danger zone
3.Mona ☄ Prédiction du Dr.Marabouté
4.Thomas ☄ Every step you take I'll be watching you
5.Yevgeniya ☄ Another dollar is just another blow
RAGOTS PARTAGÉS : 421
POINTS : 533
ARRIVÉE À TENBY : 04/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans. 04/03/1985
CÔTÉ COEUR : RAS
PROFESSION : SMF - Sans métier fixe.
REPUTATION : Roi des vilains.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Another dollar's just another blow. Cody Mer 14 Juin - 14:22


Another dollar's just another blow.

Atchoum & Cody


Cody est tombé de haut cette après-midi. Il pensait enfin s'être trouvé un plan cul à Tenby et il avait fallut qu'il se fasse entuber par une prostituée.  Cette ville a décidément le chic pour lui faire vivre une vie de merde. Mauvaise météo, vie sociale morte, mère chiante, coke à l'origine étrangère, ses possessions chères loin de lui, peu filles et peu de temps libre... Il se demande bien comment quelqu'un pourrait choisir de rester ici, dans cette misère.
C'est finalement pas si étonnant que Jack soit parti faire la guerre, peut-être que c'était sa façon de fuir cette ville de malheur.

Ce soir, sa génitrice semble avoir du mal à trouver le sommeil. Évidemment, parce que rien ne peut jamais bien se passer dans ce bled... A croire qu'il y'a une loi ici qui oblige le destin à prendre les chemins les plus compliqués possible.
Il voit l'heure avancer et lui confirmer qu'il sera bel et bien en retard et ça le dépite. Il aurait aimé arriver à l'avance et entrer dans la chambre en premier. Peut-être pour y prendre ses marques à son aise car il n'est toujours pas certain d'être en accord avec l'idée de payer pour s'envoyer en l'air. A vrai dire ça le met mal à l'aise, plus que ce qu'il n'aurait pu le penser et il aurait besoin de se poser un peu pour réfléchir avant et se préparer à l'idée. Il ne s'était pas soupçonné si sensible sur ce genre de sujets au vue de sa grande consommation de sexe. Pourtant il sent déjà sale avant même d'avoir mit les pieds hors de chez lui. Simplement parce qu'il se réduit à une situation d'homme désespéré et que pour lui, qui a tout conquit, c'est inacceptable. En achetant sa baise il a l'impression de ne pas réellement la mériter, et pour la fierté, c'est un détail dur à encaisser.
C'est uniquement la motivation de briser le corps de la jeune femme qui a finit par le pousser à accepter. C'est un défi, rien de plus. Il va lui faire payer en la rendant incapable de marcher.
La provocation de la prostituée a finit par fonctionner mais il y va avec un goût amer, un goût de haine.  Lui qui s'était toujours refusé de considérer les femmes comme des objets est bien décidé à faire ressentir ça à celle qui semble tant aimer se vendre comme un.

C'est finalement un quart d'heure plus tard de prévu qu'il prend le départ. Grimpant sur sa moto fraîchement acquise. La réception lui indique que la dame l'attend déjà dans la chambre. Dame... Un mot qui le fait grincer des dents car elle est bien loin de mériter un titre si classieux. Votre chose vous attend aurait été plus correcte.
Il prend son temps pour arrive jusqu'à la chambre bien qu'il soit déjà en retard. Il estime qu'elle ne mérite pas sa précipitation et puis, l'idée qu'elle puisse être en train de douter lui plait légèrement. Elle l'a prit pour un con alors elle mérite bien de penser un peu qu'il lui a rendu la pareille.
Il finit par trouver la bonne porte et entre sans s'annoncer. Il la découvre à l'attendre sur le lit, peut-être un peu exaspérée d'avoir du poireauter sans assurance qu'il finisse par arriver.
Le visage de Cody est fermé et il n'ouvre pas la bouche pour la saluer ou s'excuser. Il ne s'avance même pas dans la pièce, restant devant la porte qu'il vient de fermer. Il la regarde juste d'un regard noir. La voir lui rappelle de manière cuisante ce qu'il s'apprête à faire.
De sa poche, il sort 150£ roulés dans un élastique et les lance vulgairement sur la prostituée. Voilà qui est fait, de toute façon il s'imagine bien qu'elle réclamera le payement avant. Il y'a trop mais c'est une façon macho de lui prouver que l'argent n'est pas le problème de l'histoire.
Ce geste le dégoute, il a l'impression de payer une place pour une pièce de théâtre où l'actrice lui fera croire qu'elle prend son pied. Mais il compte bien mériter un véritable orgasme et tenter de convaincre la russe qu'elle a besoin de lui dans sa vie sexuelle et pas simplement pour son business. Ce soir, il espère acheter un avenir gratuit et sincère.

En attendant, il la méprise. Mais elle est belle et dévergondé et il se souvient encore trop bien de la douceur de ses courbes. Elle a tous les atouts pour faire plier un homme. Cet air si innocent qui cache une vraie tigresse, Elle n'a pas la tête de l'emploi et c'est peut-être ça qui la rend justement si séduisante. Elle est insoupçonnée et dissimule son secret sous un voile d'élégance. Cody lui en veut d'être aussi attirante et de déjà lui donner envie. Pourtant, il se force à rester ferme. Il veut bien lui faire comprendre qu'il n'avale toujours pas sa manipulation.
"Va d'abord te doucher." Il finit par ouvrir la bouche. Froidement, c'est un ordre qu'il lui donne. L'idée qu'elle ait pu aller ailleurs avant lui lui trotte toujours dans la tête. Il ne veut pas prendre le risque de passer sur un corps sale. Lui ordonner d'aller se laver lui donne aussi l'impression de pouvoir l'humilier un peu, de la réduire au statut de toutou obéissant. Après tout, elle est payée pour faire tout ce qu'il veut...
Alors qu'il vient de donner son instruction, il s'approche du petit bureau et, de son autre poche, sort un petit sachet de poudre blanche. Ça va lui donner l'entrain nécessaire et ça l'empêchera de trop réfléchir au fait qu'il se tape une professionnelle.
Il s'installe à la chaise et se alors prépare à tracer ses lignes.

_________________

:
 
REBEL WITH A CAUSE
They're not scared of you, they're scared of what you represent to them. ─ What you represent to them is freedom.



Dernière édition par Cody Irwin le Ven 23 Juin - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — ana-sofia — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : weedy • frimelda
RAGOTS PARTAGÉS : 204
POINTS : 343
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25
CÔTÉ COEUR : pardon ?
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres

MessageSujet: Re: Another dollar's just another blow. Cody Mer 14 Juin - 23:06

Let the poets pipe of love
in their childish way,
I know every type of love
Better far than they.

Yevgeniya n'aime pas attendre. Elle déteste ça autant qu'elle déteste finir en garde à vue (ce qui est arrivé beaucoup trop de fois à son goût). Ironiquement, c'est dans ces moments-là qu'elle a l'impression de se faire utiliser, et de perde de l'argent. La jeune femme préfère entrer dans une chambre, séduire son homme qui est déjà présent, faire sa petite affaire et repartir avec ses quelques billets. Elle savait que Cody ne serait pas aussi conciliant que lors de leur première rencontre. La mâchoire serrée, la Russe hésite à prendre son téléphone pour s'occuper en jouant à Candy Crush, mais elle donne encore quelques minutes au barbu avant de faire quoi que ce soit. Elle ne voudrait pas qu'il débarque et qu'elle lui donne l'impression de ne pas être prête à faire son travail, ça non. Elle est douée dans ce qu'elle fait, elle le sait, alors elle fait en sorte que lui aussi le sache. Les jambes croisées, elle poireaute au centre du lit et quand elle entend enfin la porte s'ouvrir, elle se retient de pousser un soupir de soulagement.
Avec la réaction qu'il a eu au téléphone, Yevgeniya ne sait pas sur quel pied danser avec Cody ; Il va lui falloir quelques minutes pour le sonder, pour savoir ce qu'il veut vraiment et ce qu'il est prêt à accepter. Est-ce qu'elle peut faire une plaisanterie sur la situation en citant une prostituée célèbre ou un film en particulier ? Oh ça non, le visage froid du brun l'en dissuade.
Elle garde le silence, car cette situation est inhabituelle, ce n'est pas souvent qu'elle a affaire à ce genre de clients et fort heureusement elle n'a pas la tâche ingrate de réclamer son argent, l'homme le lui donne de lui même. Ou plutôt, il le lui jette. Il n'essaye pas de gagner du temps, de refuser de payer ou autre processus qu'elle avait redouté et c'est tant mieux. Non, il sait même qu'il doit payer à l'avance et Yevgeniya se demande par conséquent s'il n'est pas déjà passé par le lit d'une professionnelle avant elle... Dans ce cas, sa réaction aurait vraiment été démesurée. Elle ramasse l'argent qui atterri à côté d'elle, se retient de sourire et le met dans son décolleté en attendant de pouvoir être seule pour compter les billets.

C'est lui qui brise ce silence si pesant et il n'en faut pas plus à Yevgeniya pour s'exécuter. Les ordres, elle n'aime pas spécialement ça, mais du moment qu'elle a l'argent en poche, elle ne peut pas faire autrement.
A présent, faire plaisir à Cody est tout ce qui lui importe et elle prendra sur elle, quoi qu'il lui demande. Elle s'exécutera encore et encore, obéira à tous ses ordres sans broncher, sans jamais laisser voir son ressenti. De toute façon, elle ne ressent rien sans ces moments là. Elle s'abandonne pour être en parfait accord avec son homme, celui qui la chevauche. Elle se glisse en dehors du lit, laisse sa robe remonter de quelques centimètres, permet à Cody d'en voir un peu plus puis elle se rend dans la salle de bain sans dire un mot.
A l'abris des regards de Cody, elle soupire et se déshabille en se regardant dans le miroir. Elle aurait préféré que ce soit lui qui la déshabille, qui la touche... Là, elle se dit simplement qu'elle a fait tous ses efforts pour rien et elle est un peu déçue. Ca s'annonce mal, ce rendez-vous... Ou peut-être pas tant que ça, car un nouveau sourire rehausse ses lèvres quand elle voit le montant offert par le jeune homme. Elle passe sous la douche rapidement, sans toucher à sa coiffure ou à son maquillage - elle a l'habitude - puis elle remet les sous-vêtements qu'elle a soigneusement choisis pour lui.

Elle se regarde une dernière fois dans la glace, là, sexy, en sous-vêtements, elle remet son porte-jarretelle et ses bas, elle se remonte même la poitrine d'un geste mécanique et elle repart dans la pièce principale avec ses hauts talons, confiante. Elle reste dans l'encadrement de la porte, juste le temps que Cody la remarque, mais ce qu'elle remarque elle, c'est qu'il n'est pas venu seul. Coco est de la partie et ça ne l'étonne pas vraiment. « Ton retard, c'était accidentel ou tu l'as fait exprès ? » Elle a envie de savoir, au fond d'elle. Est-ce qu'il a fait ça pour la punir d'être une prostituée et de le faire devenir un client ? Pour autre chose ? Cependant, elle n'en tient pas rigueur... Elle attend d'abord de voir où leur échange va les mener.
Féline, elle s'avance finalement vers le garçon, et elle sait déjà comment elle va s'y prendre pour le mettre dans de bonnes conditions.
Il doit encore lui en vouloir, pense-t-elle, alors elle va commencer en douceur, lui faire un petit plaisir et en un rien de temps, elle l'enjambe pour se retrouver assise sur lui. « Alors, tu vas m'appeler Roxanne, maintenant ? » Qu'elle demande en faisant référence à la célèbre chanson. Elle s'était promis d'attendre plus longtemps, mais en fait, elle ne tient plus. Elle plaisante, elle... Elle aime rire, quand elle en a l'occasion et puis, c'est une pute, elle l'assume, alors pourquoi ne pourrait-il pas en faire autant ? Elle vient l'embrasser doucement dans le cou, elle se veut irrésistible, puis ses mains descendent le long de son torse, jusqu'à sa ceinture qu'elle entreprend de défaire. Agile, elle vient se mettre à genoux et attend de voir si le brun vient la stopper dans son élan ou s'il la laisse poursuivre.

 

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Cojo-Jojo
TES DOUBLES : Timmy
TON AVATAR : Ben Robson
TES CRÉDITS : Mimzikel
TA DISPONIBILITE RP : Indisponible
1.Jean ☄Old Crazy Girl
2.Billie ☄ In the danger zone
3.Mona ☄ Prédiction du Dr.Marabouté
4.Thomas ☄ Every step you take I'll be watching you
5.Yevgeniya ☄ Another dollar is just another blow
RAGOTS PARTAGÉS : 421
POINTS : 533
ARRIVÉE À TENBY : 04/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans. 04/03/1985
CÔTÉ COEUR : RAS
PROFESSION : SMF - Sans métier fixe.
REPUTATION : Roi des vilains.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Another dollar's just another blow. Cody Aujourd'hui à 18:04


Another dollar's just another blow.

Atchoum & Cody


Cody se montre très clair et direct. Il lui fait comprendre qu'il n'est pas venu pour rire et qu'il n'a pas l'intention de faire dans la tendresse. Un ordre, c'est la seule chose qui traverse ses lèvres et la russe semble avoir bien comprit qu'elle ferait mieux de s'y plier. Le regard noir du barbu laisse peu de place à une négociation éventuelle et il serait inconscient de sa part de contester.
Il observe donc la jeune femme se soumettre et se rendre silencieusement jusqu'à la salle de bain, se montrant toujours impassible même face à sa façon féline de se mouvoir.
Il attend d'entendre l'eau de la douche, afin d'être certain qu'elle s'exécute, avant d'aller prendre place au petit bureau. Avec soin il déballe sa cocaïne, utilise la surface lisse de son écran de téléphone pour tracer une première ligne. Sans se presser, il prend le temps de faire les choses bien. Il est prudent sur la quantité, sachant qu'il devra reprendre sa moto dans un peu moins d'une heure et qu'il doit donc encore être en état de rouler sans risquer de se manger un mur. Ne rien prendre serait clairement la solution la plus judicieuse, mais ce n'est pas là la methode Irwin... Surtout pas alors qu'il bouillonne intérieurement.
Un billet roulé dans la narine, il prend une grande inspiration et envoie la poudre directement au cerveau. La tête révulsée, les yeux fermés, il prend une poignée de seconde pour sentir le choc.
La porte de la salle de bain s'ouvre alors et il se tourne vers la silhouette dans l'embrasure. Toute en lingerie luxueuse, ses courbes épousées par la dentelle rouge et chatoyante. De quoi assécher un peu la gorge de Cody qui doit s'avouer conquit par cette vision.

Il entend alors le son de sa voix et la question le fait grincer des dents. Le sentiment d'émerveillement causé par son entrée fracassante n'aura été que de courte durée. A nouveau, il est plein de rancoeur. "Tu t'attends quand même pas à des excuses ?" Il s'indigne presque dans un ricanement sarcastique. "Je te paie par pour devoir me justifier." Il termine toujours d'un ton glaciale avant de reporter son attention sur le bureau pour commencer à ranger ses affaires. Mais il est interrompu par le claquement des talons qui se rapprochent et finalement, par les fesses de la jeune femme qui se posent sur ses genoux, sa poitrine venant bloquer sa vue. Il soupire avant de lever les yeux vers les siens. Elle tente une blague mais cette dernière ne prend pas pour Cody. Il lui répond d'un regard agacé. "T'as vraiment l'impression que le ton est à l'humour ?" La réflexion est blasée, désintéressée. Il la fixe comme la pire des connes pour bien lui faire sentir que sa tentative est ridicule et déplacée. Vraiment, elle n'a pas le sens du timing.
Néanmoins il porte ses mains contre ses jolies hanches tandis qu'il la laisse tenter de le séduire. Peut-être que sa fonctionne, mais probablement qu'il est trop borné que pour se l'avouer. Il se concentre sur sa colère bien que son corps y soit aveugle et préfère clairement réagir aux mains volages de la russe.
Elle finit par laisser son corps glisser entre ses cuisses, à genoux face à lui comme dans une prière. C'est plaisant comme image, il se sentirait presque vénéré. Il la regarde un instant en souriant mais rapidement ce sourire se fane. C'était juste un faux espoir qu'il voulait lui offrir pour mieux lui faire goûter la déception. Il la repousse, sans grande douceur. "Arrête ton cinéma de pute, j'ai pas besoin de ça." Il s'exaspère, n'aimant pas qu'elle joue ce jeu avec lui alors que c'est probablement juste sa routine pour tous les clients. Il ne veut pas être juste un autre débile qui se pense spécial, qui se laisse duper.  La laissant sur le côté il l'ignore un peu, le temps de finir son rangement. Délicatement, il remet les résidus de poudre dans le sachet afin de ne pas faire de gaspillage, sa carte de crédit retrouve quand à elle place dans son portefeuille. Rien qui ne prenne beaucoup de temps et rapidement il se lève pour lui faire face et continue. "C'est moi qui décide quand j'ai envie." Un ordre de plus. Ne me touche pas sans permission. Le barbu a clairement envie d'imposer son contrôle et d'écraser la jeune fille. C'est une sorte d'humiliation finalement, comme ce qu'elle lui a fait subir.

Finalement, malgré son ton dur, il s'approche d'elle et passe une main dans le creux de son dos pour l'amener contre lui. Maintenant il s'est décidé et maintenant qu'il a finit ses affaires, elle peut le toucher. Il voulait juste que ça vienne de lui, par fierté.
Un sourire légèrement mauvais et n'annonçant rien de bon peint sur ses lèvres, il se penche alors vers son oreille. "Saches que si j’apprends que tu te tapes un mec gratuitement, juste pour ton plaisir, alors que moi tu me fais payer, je le trouverais et j'irais lui briser les genoux pour m'assurer qu'il ne marche plus jamais." Il susurre d'un ton mielleux qui donne à cette menace une dimension angoissante. Il a toujours en travers de la gorge de ne pas être assez bien considéré par la jeune femme que pour être vu comme un amant et non un client. Si elle prétend tellement que le sexe est son boulot et qu'elle aime être payer pour, alors qu'il en soit ainsi mais pas autrement, pas tant qu'il est là.
Ces mots dit, il vient ensuite embrasser son front pour marquer un peu plus son territoire de façon clairement malsaine. Il cherche à lui glacer un peu le sang pour lui faire comprendre qu'il ne plaisante pas et que si elle veut faire du business avec lui, elle a un prix à payer de son côté... Elle apprendra qu'on ne joue pas à ce genre de jeu avec un homme dangereux.

Sans crier gare, sa main toujours dans le creux des reins de la russe, il la renverse alors sur le lit. la surplombant de sa large carrure comme si son corps était une porte de prison. Il embrasse énergiquement son cou avant d'aller capturer ses lèvres dans un baiser avide.
A présent il veut faire ses preuves, faire vibrer le corps de la jeune femme avec sincérité et faire en sorte qu'elle soit incapable de marcher pour se rendre à son prochain rendez-vous. Il va lui faire l'amour avec férocité, de sorte qu'elle ne puisse jamais oublier cette nuit.  


_________________

:
 
REBEL WITH A CAUSE
They're not scared of you, they're scared of what you represent to them. ─ What you represent to them is freedom.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Another dollar's just another blow. Cody

Revenir en haut Aller en bas

Another dollar's just another blow. Cody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Out of Town-