AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Every step you take I'll be watching you + Cody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : myself (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Josh - Aloy - Amanda - Eléa)
RAGOTS PARTAGÉS : 1477
POINTS : 2393
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Il craint de perdre celle qu'il aime et de voir leur famille se dissoudre...
PROFESSION : Flic mais pour combien de temps encore ?
REPUTATION : On murmure qu'après quelques bavures soigneusement dissimulées, sa carrière est sur le point de prendre un tournant fâcheux. Et puis, l'ex-mari de sa compagne est de retour en ville... Il ne doit pas s'éclater en ce moment.



MessageSujet: Every step you take I'll be watching you + Cody Jeu 8 Juin - 22:13


Cody & Thomas

Every breath you take
Every move you make
Every step you take
I'll be watching you.

La saison touristique avait repris à Tenby, apportant son flot de visiteurs et les désagréments inhérents à la présence d’autant de monde dans un si petit endroit. Les signalements faits au commissariat avaient doublés, notamment depuis qu’un voleur à la tire avait sévit plusieurs fois le long de la très fréquentée promenade qui longeait le bord de mer. Les derniers vols avaient été commis avec violence et sur des touristes américains, mettant la police sur les dents. Le maire avait insisté pour que les infractions de ce type cessent, désireux de protéger l’image de la ville et les revenus avantageux que faisaient rentrer les touristes. C’était ce pourquoi, Thomas par une belle matinée ensoleillée était en train d’arpenter les rues du vieux centre, à la recherche de tout mouvement suspect... A vrai dire, il était plutôt frustré de devoir laisser des dossiers plus importants en suspens pour ça mais il avait appris à obéir aux ordres et à aller là où on avait besoin de lui… Il avait beau être en service, il était habillé en civil pour des raisons évidentes. Mais ça lui compliquait quelque peu la tâche, car il avait un peu l’impression d’être en vacances. En fait, après deux bonnes heures à patrouiller ainsi en plein soleil, il rêvait de s’arrêter pour déguster quelque chose de frais en terrasse… Mais évidemment, il n’en avait pas le droit. Il devait consciencieusement effectuer sa mission, et ignorer ceux qui flânaient tranquillement autour de lui...

Il s’octroie toutefois un peu de confort, poussant son inspection jusqu'aux remparts, autre lieu où des larcins avaient eu lieu. Au moins, il y aurait un peu d’ombre par là bas… Il a peine passé la porte médiévale qu’il repère une silhouette esseulée et très familière un peu plus au nord, tranquillement perchée sur le mur d’enceinte. Les sourcils froncés, il s’approche de cette dernière, bien décidé à lui faire remarquer sa présence. « Cody Irwin… » Dit-il en mettant volontairement de l’emphase dans sa prononciation. Il se plante en face du principal intéressé, les mains sur les hanches, lui faisant de l’ombre. « … En train de rien faire. Comme d’habitude. » C’était une attaque en règle loin du style habituel et tolérant du Weston mais il ne faisait là que continuer un petit jeu de provocation qui avait commencé depuis un certain temps maintenant… Depuis que Cody était arrivé à Tenby en fait… Il y avait quelque chose de suspect à propos de lui, et ce au-delà de son apparence de voyou. L’instinct de Thomas lui hurlait que ce type n’était pas clair et il s’était désormais fixé comme preuve de prouver que son pressentiment était fondé. Hélas pour l’instant, il n’avait rien contre lui. Il ne l’avait jamais choppé en train de faire quoi que ce soit d’illégal. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était de lui mettre la pression de temps en temps… Les deux hommes s’en tenaient donc à des joutes verbales faussement polies où aucun des deux ne disaient un mot plus haut que l’autre mais où le sous-entendu était omniprésent… Sauf qu’aujourd’hui, le vent allait peut être tourner en la faveur du moustachue. Et de manière presque littérale. Car la légère brise marine qui souffle ce matin emmène tout à coup une certaine odeur jusqu’à ses narines. « Ou pas. Est-ce que c’est du cannabis que je sens ? J’interromps peut être quelque chose ? » Assène t-il, penchant la tête pour voir si le Irwin tentant de dissimuler quelque chose ou pas.

_________________

"Memories turn to dust, please don't bury us. I got you, I got you. Ain't runnin' from myself no more. Together we'll win it all. I'm ready to face it all. If I lose myself, I lose it all”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Cojo-Jojo
TES DOUBLES : Timmy le gentil
TON AVATAR : Ben Robson
TES CRÉDITS : Mimzikel
TA DISPONIBILITE RP : Indisponible
Jean • Let's give them somthing to talk about
Yev & Ainhoa • Have another drink, get lost in us.
brianna • Oh mama, I wanna go surfing
___
Terminés:
1.Yev2.Ana3.Billie4.Jean5.Yev6. Thomas7.Brianna
RAGOTS PARTAGÉS : 575
POINTS : 910
ARRIVÉE À TENBY : 04/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans. 04/03/1985
CÔTÉ COEUR : C'est pas de ce côté là que ça se passe chez lui...
PROFESSION : Officiellement sans emploi. Officieusement, il gère un cartel et une organisation criminelle en Californie
REPUTATION : Roi des vilains.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Every step you take I'll be watching you + Cody Ven 9 Juin - 22:56



Every step you take, I'll be watching you.

Westulle & Cody


Si Cody a beaucoup de choses à reprocher à Tenby, il est bien obligé d'admettre malgré tout que la ville a un certain charme. Certes elle manque de soleil mais son côté rural inspire la sérénité. Si barbu se sent clairement dépaysé en comparaison d'Oceanside, la quiétude qu'il trouve ici ne lui déplait pas toujours et il sait parfois y trouver des avantages. Comme aujourd'hui par exemple, jour miraculeux où le soleil parvient à percer les nuages. Pendant que sa mère est occupée avec le kinésithérapeute, il est bien content de pouvoir venir un peu profiter de l'air frais avec une vue si pittoresque. Perché sur le rempart, dans un petit coin isolé du passage touristique, il laisse son regard se perdre dans l'horizon.
Il n'entend que le bruissement des vagues au loin et le vent salé qui vient caresser son visage. Une ambiance parfaite pour se détendre et oublier les merdes qui semblent s'accumuler dans sa vie. Et quoi de plus évident, dans un moment si paisible, que de renforcer cette détente par un petit joint.
Déjà prêt et roulé, il n'a qu'a le tirer de derrière son oreille pour l'allumer. Pouvoir fumer en paix est devenu précieux. Il a apprit a apprécier ces moments rares qui autrefois n'étaient rien de plus qu'un geste du quotidien.

Tapotant ses talons contre la pierre, son joint se consume doucement tandis que ses muscles se relâchent et que son esprit commence à se faire plus léger. Bientôt, il ne reste déjà plus qu'une dernière bouffée qu'il inspire d'une traite. Pour en profiter pleinement, il garde la fumée le plus longtemps possible dans ses poumons. C'est une voix soudaine qui la lui fait recracher. Il se serait presque saisit. Curieux de savoir qui peut bien venir troubler ainsi sa tranquillité, mais surtout de voir qui connait si bien son nom, il baisse les yeux pour découvrir son interlocuteur. Un flic en civil... Et pas n'importe lequel. C'est le moustachu qui lui colle aux basques depuis son arrivée.  Thomas Weston. "Inspecteur." Dit-il en hochant la tête en guise d'un salut pseudo respectueux alors qu'un résidu de fumée s'échappe encore de ses lèvres. Il affiche un large sourire, comme si il était ravit de le voir. Probablement parce qu'il sait qu'il va pouvoir s'amuser un peu et jouer sur ses nerfs.
L'homme a beau représenter la loi, il n'est pas du tout craint par l'irlandais qui a connu bien plus intimidant. En Californie, là où se trouve le coeur de son business, les policiers représentent une menace bien plus sérieuse. D'une part parce qu'ils auraient de quoi foutre le barbu en taule pour une perpétuité et d'une autre parce qu'ils ont accès à des ressources beaucoup plus importantes qu'un petit commissariat comme celui de Tenby. Si Cody a réussit à échapper à la police américaine jusqu'à présent, ce n'est pas un petit officier de quartier gallois qui va lui faire peur.

Bien vite, les narines du Weston sont titillés et il ne tarde pas à livrer son accusation. Ce à quoi Cody sourit un peu effrontément. "Quel bon flaire... " Il commente en jouant les impressionnés, sans chercher à nier. Il sait très bien que se serait inutile et que ça lui causerait plus de tort que de bien de prendre l'agent pour un con. Étant donné qu'il vient d'expirer la dernière preuve, il sait très bien que Weston ne peut rien contre lui de toute façon.
Réagissant à la seconde remarque, Cody fait ensuite mine de regarder autour de lui, comme si il cherchait quelque chose mais finit par secouer la tête. "A part un bain de soleil, pas grand chose." Il montre amusé le filtre qui reste entre ses doigts, et dont l'inspecteur ne pourra pas se servir, avant de le ranger dans sa poche comme un bon citoyen qui ne jette pas son mégot par terre "Vous êtes malheureusement dix secondes trop tard pour la fête... Dommage, ça c'est joué à pas grand chose pour que vous puissiez me prendre sur le fait." Il ricane sans tout de fois se montrer trop narquois avant de sauter au pied du mur contre lequel il s'appuie. "Une autre fois peut-être" Il prend un air faussement désolé et soupire comme si il était embêté.  
Il sort ensuite son paquet de cigarettes pour en allumer une, tranquillement. "Ça va sinon, pas trop dur de travailler quand il fait aussi beau ?" Il demande tout naturellement en tendant son paquet au flic, comme pour faire la conversation avec un air faussement compatissant. "Y'a de l'action en ce moment ou... c'est calme ?" Comme si ça l'intéressait réellement... Il fait surtout la conversation pour prouver à Weston qu'il ne le craint pas et qu'il en se sent absolument pas menacé par sa surveillance continue. Ce qui pour l'instant est vrai mais pourrait ne plus l'être une fois qu'il aura mit ses plans en place. Mieux vaut donc travailler à une entente cordiale pour espérer avoir la paix plus tard...
made by black arrow

_________________



i will disappoint you
Let me tell you this: if you meet a loner, no matter what they tell you, it's not because they enjoy solitude. It's because they have tried to blend into the world before, and people continue to disappoint them.

serial lover :
 


Dernière édition par Cody Irwin le Ven 30 Juin - 16:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : myself (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Josh - Aloy - Amanda - Eléa)
RAGOTS PARTAGÉS : 1477
POINTS : 2393
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Il craint de perdre celle qu'il aime et de voir leur famille se dissoudre...
PROFESSION : Flic mais pour combien de temps encore ?
REPUTATION : On murmure qu'après quelques bavures soigneusement dissimulées, sa carrière est sur le point de prendre un tournant fâcheux. Et puis, l'ex-mari de sa compagne est de retour en ville... Il ne doit pas s'éclater en ce moment.



MessageSujet: Re: Every step you take I'll be watching you + Cody Mar 20 Juin - 22:18


Cody & Thomas

Every breath you take
Every move you make
Every step you take
I'll be watching you.

Cody Irwin salue Thomas en l’appelant « Inspecteur » et le flic sait d’instinct que ce n’est pas anodin. Le Irwin avait beau être nouveau en ville, il devait savoir que le Weston était seulement Sergent. Il prenait juste un malin plaisir à entrer dans la joute et à appuyer d’emblée là où ça faisait mal. Son sourire on ne peut plus insolent pour ne pas dire carrément moqueur suffisait d’ailleurs à lui retirer le bénéfice du doute. « Sergent Weston, ça suffira. » Cette histoire d’ego aurait pu en heurter plus d’un mais Thomas s’en fichait comme une guigne de devenir Inspecteur. Tant qu’il pouvait faire le métier qu’il aimait, il était heureux. En revanche, s’il y avait bien quelque chose qui était de nature à assombrir son humeur, c’était de voir des types comme Irwin se balader dans les rues de Tenby. Ce genre de types étaient annonciateurs de problèmes, de troubles. Il n’y avait rien d’autre qu’il pouvait apporter à la communauté. La preuve, au lieu d’essayer de gagner sa vie honnêtement comme le commun des mortels, celui-là fumait tranquillement des substances illicites en public avec une désinvolture parfaitement horripilante. Car Thomas n’était pas dupe. Il l’avait vu recracher sa fumée, il avait senti l’odeur si caractéristique de la marijuana… De toute façon, Irwin ne s’embête même pas à nier. A vrai dire, il continue son petit numéro, louant le « flair » de Thomas avant de l’informer qu’il était en train d’interrompre son bain de soleil. Tout y est, les mimiques outrées, les intonations faussement polies, l’insolence… Le flic prend sur lui pour répondre sur un ton tout aussi faussement jovial. « Ce n’est déjà pas rien un bain de soleil… Il faut en profiter tant qu’on peut… ça peut vite nous manquer ensuite. Quand on passe un certain temps à l’ombre par exemple… » L’allusion n’en était même pas une tant elle était explicite.

Malheureusement, Thomas n’avait que ça dans sa manche : les menaces voilées. Car comme le fait ensuite si justement remarquer Cody Irwin, il était effectivement arrivé un tout petit peu trop tard pour le flagrant délit. Il n’a donc pas d’autres choix que de continuer les paroles mielleuses, se campant fermement au pied du mur sur lequel son interlocuteur se tient. « Un jour, j’arriverai à temps. C’est une promesse. Et là, je pense que ça sera effectivement une belle fête. » Hélas, le blond ne semble pas décidé à s’arrêter à cette belle promesse. Il saute souplement aux côté du Weston, venant s’en griller une à ses côtés. Le moustachu en est incommodé. Il rêvait d’en griller une depuis déjà deux heures au moins… Mais il devait rester professionnel et ne pas perdre trop de terrain face aux provocations du Irwin qui se multipliaient à une vitesse alarmante. « Vous savez, Irwin, la meilleure chance que vous avez d’avoir une réponse à cette question, c’est encore que vous essayiez par vous-même… Vous ne travaillez pas du tout ? » Réplique t-il alors au tac au tac d’un air goguenard lorsque le blond lui demande si ce n’est pas trop dur de travailler par cette chaleur… La réponse est de plus tellement déprimante qu’il ne faut mieux pas y penser…Le quadragénaire se fait aussi violence pour ignorer le paquet de clopes que lui fourre Cody Irwin sous le nez. Hors de question qu’il fume avec l’ennemi. Ou qu’il accepte une offrande de sa part. En revanche, quelque chose le poussait à continuer cette conversation absurde avec lui. Son égo qui se manifestait sans doute. Il voulait montrer à ce Cody que malgré tout, il était là et il n’était pas si stupide qu’il avait l’air de le penser. « Pas mal d’action en ce moment… ça bouge avec tous ces nouveaux arrivants…Les petits délits s’accumulent. D’ailleurs, tant que j’y suis… Permettez-moi de vous rappeler que le Royaume-Uni a la législation la plus sévère d’Europe concernant le simple usage ou la simple détention de cannabis. Les peines peuvent aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement… ça serait dommage de se faire prendre du coup. » Sa moustache frémit tandis que dans un sourire, il imite l’intonation de Cody tout à l’heure. « Vraiment dommage. »

_________________

"Memories turn to dust, please don't bury us. I got you, I got you. Ain't runnin' from myself no more. Together we'll win it all. I'm ready to face it all. If I lose myself, I lose it all”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Cojo-Jojo
TES DOUBLES : Timmy le gentil
TON AVATAR : Ben Robson
TES CRÉDITS : Mimzikel
TA DISPONIBILITE RP : Indisponible
Jean • Let's give them somthing to talk about
Yev & Ainhoa • Have another drink, get lost in us.
brianna • Oh mama, I wanna go surfing
___
Terminés:
1.Yev2.Ana3.Billie4.Jean5.Yev6. Thomas7.Brianna
RAGOTS PARTAGÉS : 575
POINTS : 910
ARRIVÉE À TENBY : 04/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans. 04/03/1985
CÔTÉ COEUR : C'est pas de ce côté là que ça se passe chez lui...
PROFESSION : Officiellement sans emploi. Officieusement, il gère un cartel et une organisation criminelle en Californie
REPUTATION : Roi des vilains.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Every step you take I'll be watching you + Cody Ven 30 Juin - 16:38



Every step you take, I'll be watching you.

Westulle & Cody


"Oh, désolé." Il réplique d'un ton faussement grave. Une excuse sournoise qui sonne volontairement comme un désolé pour vous et non pas un désolé de m'être trompé. Cody sait très bien que le flic ne pourra pas aboyer sur lui sur une question d'interprétation. L'irlandais pourrait bien trop facilement se poser en victime en jouant la carte de l'incompréhension. Prétexter ne pas comprendre pourquoi il prend si mal une excuse et faire passer le moustachu encore un peu plus pour un con. C'est ce qui rend la moquerie si croustillante.

Lorsque Weston laisse peser une menace de prison, Cody ne peut que ricaner. Quel sous entendu sans poids. Même si l'homme semble clairement vouloir voir le barbu derrière des barreaux, pour des raisons que le concerné ne comprend pas vraiment puisqu'il vient de débarquer et a encore les mains propres, le moustachu n'a aucune cartes en main. Seulement des mots, et des mots ne suffisent jamais à foutre en taule. L'irlandais ne frémi donc pas, préférant se délecter des maigres tentatives d'intimidation du petit poulet. Si petit vu depuis le haut du mur qui plus est..
Il va jusqu'à le provoquer sans crainte, ne cachant pas son délit en narguant le policier sur son mauvais timing. Il sait bien que, pour un homme de la justice, il n'y a rien de plus frustrant que d'être ouvertement humilié et décrédibilisé. Tant que Cody n'est pas prit la main dans le sac, il n'a pas d'autre choix que de se forcer à garder son sang froid par professionnalisme. Un point que le barbu aime titiller pour tester sa résistance. "Je vous fais entièrement confiance pour ça." Il répond d'une voix presque teintée de curiosité.  

Embrassant totalement l'attitude insouciante, il se glisse au bas du mur, aux côtés de Weston, et lui propose une cigarette comme on tendrait son paquet à un ami. Une façon de lui montrer qu'il n'a aucune considération pour son autorité et qu'il le considère comme une personne lambda de cette ville. Bien sûr, le moustachu ignore le geste et Cody range alors ses clopes dans sa poche arrière tout en haussant les épaules. Sa perte.
L'Irlandais rit doucement lorsque le flic l'accuse presque d'être un chômeur. Ou probablement plutôt de gagner son argent illégalement. Et si tel est sa déduction, il n'a clairement pas tort. "Oh si si je travaille." Corrige-t-il avec jovialité. "J'ai une petite entreprise florissante dans ma région." Quand Cody parle de sa région, il en tait néanmoins le nom et reste vague. Il a apprit à jouer avec le feu sans se brûler, provoquer sans en donner trop. Bien sûr, même si le moustachu venait à apprendre qu'il vient d'Oceanside, cela pourrait difficilement lui servir. Pour enquêter sur sa vie américaine, il devrait faire appel à Interpol et, pour ça, avoir une demande concrète pour justifier le déploiement de tels moyens... Il poursuit; "Vu qu'elle tourne bien j'ai le luxe de ne pas devoir faire grand-chose, je paie de la main d'oeuvre pour ça et je me contente de garder un oeil sur les comptes et d'intervenir sur les décisions importantes. J'ai bossé tellement dur pour la mettre en place vous savez, je mérite bien un peu de repos maintenant." Il souligne bien la labeur qu'il a fournit pour en arriver là où il est. Si il est faignant aujourd'hui, c'est parce qu'il s'est bougé le cul avant pour pouvoir se le permettre. Il ne se laissera donc pas traiter de glandeur. "Même si pour l'instant ce n'est pas trop le cas. Vous savez, s'occuper d'une femme handicapée à temps plein c'est aussi du boulot... J'imagine que vous êtes au courant pour ma mère non ?" Il ajoute alors pour se faire passer pour un homme dévoué et généreux à qui, seul une personne sans coeur, pourrait reprocher de ne pas avoir un vrai emploi en ville. C'est juste pour se faire passer pour un bon samaritain, même si il sait qu'il ne trompera pas réellement le policier. Ce n'est qu'une question d'apparence, vu qu'il ne peut rien faire contre lui pour l'instant, il fera probablement simplement semblant d'y croire et ils pourront continuer leur mascarade. Il conclut en répondant presque à la place du flic, renchérissant sa question "Sûrement... Vu tout l'intérêt que vous semblez me porter, vous devez certainement avoir eu vent de la raison de ma présence à Tenby, je me trompe ?" Il termine en forçant un sourire. Il ne comprend toujours pas pourquoi ce flic est si intéressé par lui. Il connait déjà son nom et prénom et se permet des regards accusateurs pratiquement depuis le premier jour. Cody aimerait comprendre ce qui a déclenché une telle méfiance envers lui de la part du petit sergent. Il ne peut pas s'agir que d'un bon flair...

Il enquête un peu sur l'état de la ville, presque comme un collègue, comme si il pouvait se le permettre. Il n'a pas de gêne et il profite de cette question pour montrer son manque de préoccupation sur son propre compte.
A la réponse cinglante de Weston, le barbu prend un air confus et désolé. "Oh oui c'est vrai, heureusement que vous êtes là pour me le rappeler sergent. Vous savez par chez moi c'est légal alors j'oublie que ça ne l'est pas partout. Toutes ces lois qui changent selon les pays ou même les états, ça à de quoi perturber. J'ai tellement à penser avec ma mère en plus, j'ai tendance à être distrait. Promis, la prochaine fois je serais plus prudent et discret." Bien sûr, il termine tout de même son excuse par une pointe de désinvolture. Là où il aurait du dire que ça ne se reproduira plus, il laisse sans complexe savoir au policier qu'il y'aura bien une prochaine fois. Clairement, il crache sur la loi galloise. Mais dans sa mascarade, il ne s'arrête pas là et ajoute d'un air presque désemparé. "D'autant plus qu'avec mon frère au front, je ne sais pas comment ma mère ferait sans moi." Pauvre femme oui, vraiment... Il manque plus qu'un air de violon pour venir souligner la comédie de Cody.  
made by black arrow

_________________



i will disappoint you
Let me tell you this: if you meet a loner, no matter what they tell you, it's not because they enjoy solitude. It's because they have tried to blend into the world before, and people continue to disappoint them.

serial lover :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : myself (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Josh - Aloy - Amanda - Eléa)
RAGOTS PARTAGÉS : 1477
POINTS : 2393
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Il craint de perdre celle qu'il aime et de voir leur famille se dissoudre...
PROFESSION : Flic mais pour combien de temps encore ?
REPUTATION : On murmure qu'après quelques bavures soigneusement dissimulées, sa carrière est sur le point de prendre un tournant fâcheux. Et puis, l'ex-mari de sa compagne est de retour en ville... Il ne doit pas s'éclater en ce moment.



MessageSujet: Re: Every step you take I'll be watching you + Cody Mar 1 Aoû - 21:34


Cody & Thomas

Every breath you take
Every move you make
Every step you take
I'll be watching you.

Cody Irwin continue à titiller la patience de Thomas, à coup de propos obséquieux et d’excuses faussement sincères qu’il fait semblant d’accepter. Mais les deux hommes savent très bien que leur fausse discussion polie est en fait une joute et que le ton qu’ils utilisent donne un sens contraire aux mots qu’ils prononcent. Ainsi quand le blond dit « désolé », le Weston entend « bien fait pour toi » ou encore « je ne pense pas que tu sois assez bon pour me chopper un jour » au lieu de « je vous fais entièrement confiance pour ça ». Manque de bol pour Irwin, il en faut beaucoup au flic pour perdre son sang froid. Oh et il est tenace aussi, alors il ne compte pas abandonner si tôt à la victoire à son adversaire. S’en suis une conversation plutôt instructive sur la vie professionnelle de ce dernier. « "Oh si si je travaille." C’est une perche qui lui est tendue, et le Weston ne se prive pas de laisser échapper un petit rire incrédule. Bien sûr, le trait est forcé mais est une part de lui se demande ce que le Irwin peut bien faire. Il était douteux de l’imaginer comme un honnête travailleur… L’irlandais reste d’ailleurs plutôt vague et le moustachu s’engouffre dans la brèche sans une once d’hésitation. « Oh alors vous contribuez au développement de la vie économique à l’échelon local ? Mais c’est fantastique ! C’est dans quelle région ? Quelle entreprise ? Vous êtes dans quoi ? » Il avait hâte d’entendre le prochain bobard de son interlocuteur. Et si, parla plus grande des ironies ce dernier avait vraiment une entreprise, le flic se ferait une joie de demander à son ami du fisc de jeter un coup d’œil dans les comptes de la boîte en question… Irwin semble toutefois inconscient des desseins que Thom nourrit à son égard car il continue son petit baratin. Et encore une fois, les réparties fusent. « C’est marrant n’empêche… Vous n’avez pas la tête d’un chef d’entreprise… Comme quoi… Il ne faut pas se fier aux apparences ! » Toujours ce ton terriblement faux dans sa bouche tandis que le sourire sur ses lèvres n’atteint pas ses yeux. « Ca doit être bien de si bien gagner sa vie qu’on peut ensuite passer ses journées à fumer de l’herbe à la vue et au sus de tous…. » Conclus t-il d’un ton qui laisse présager que rien de tout ça n’est acceptable à ses yeux.

Mais Irwin n’en a pas finit et met le sujet de sa mère sur le tapis, essayant sans doute de se faire passer pour l’homme honnête qu’il n’est pas. « Ne vous flattez pas Irwin… Mon intérêt se porte sur le bien être de cette ville. Rien d’autre… Mais je suis effectivement au courant pour votre maman. Je suis désolé pour votre famille. » Sans doute la seule phrase sincère qu’il prononcera durant cette discussion abracadabrante… Le flic chasse la fumée de cigarette de son voisin qui commence à lui arriver dans les narines et lâche sa pique suivante d’un air narquois. « J’espère en tout cas que vous ne fumez pas comme ça à côté d’elle, ce n’est pas très recommandé. » Où comment faire comprendre au blond qu’il était un emmerdeur en toute affabilité… En tout cas, ce dernier multiplie les allusions destinées à tirer des larmes à Thomas, utilisant sa mère handicapée et son frère militaire pour excuser sa conduite incivile, promettant de mieux se compter à l’avenir. Le Weston roule des yeux sans trop se cacher mais fait tout de même mine de recevoir cette promesse. « Oui il ne faudrait pas que je vous reprenne une prochaine fois maintenant que je vous l’ai dit. Je serai obligé de faire mon devoir… » Comme si cela le désolerait vraiment…. « Même maintenant en fait, je comprends que vous soyez perturbé mais vous savez ce qu’on dit… Nul n’est censé ignorer la loi… Heureusement qu’il n’y a pas eu de flagrant délit. Je n’aurai pas eu le choix sinon. » Il rit jaune à cette dernière réplique tellement elle sonne encore plus fausse que les autres. Il n’achetait pas une seconde le numéro que Irwin continuait à lui faire. Bien sûr, il ressentait une certaine compassion pour sa famille, surtout lorsqu’il pensait à sa propre mère, mais il ne la laissait pas brouiller son jugement. Tout ce qui lui venait en tête, c’était l’expression… « Larmes de crocodile. » … Il n’hésite d’ailleurs pas à enfoncer le clou, prenant une expression faussement rêveuse à l’écoute de la dernière réplique de son interlocuteur. Lui aussi pouvait donner dans le théâtral… « Je comprends… C’est fou comme tous les hommes fonctionnent. Cet attachement à leurs mères… Cette volonté de les protéger. Je l’observe avec mes suspects… Ils font les pires bêtises mais au moment d’assumer les conséquences vis-à-vis de leurs mamans, ils redeviennent des petits garçons apeurés. » Puis il part d’un rire amusé et nuance son propos sur un ton doucereux. « Enfin, bien entendu, je ne vous accuse pas d’être un criminel. Pas sans preuve en tout cas. »

Spoiler:
 

_________________

"Memories turn to dust, please don't bury us. I got you, I got you. Ain't runnin' from myself no more. Together we'll win it all. I'm ready to face it all. If I lose myself, I lose it all”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Cojo-Jojo
TES DOUBLES : Timmy le gentil
TON AVATAR : Ben Robson
TES CRÉDITS : Mimzikel
TA DISPONIBILITE RP : Indisponible
Jean • Let's give them somthing to talk about
Yev & Ainhoa • Have another drink, get lost in us.
brianna • Oh mama, I wanna go surfing
___
Terminés:
1.Yev2.Ana3.Billie4.Jean5.Yev6. Thomas7.Brianna
RAGOTS PARTAGÉS : 575
POINTS : 910
ARRIVÉE À TENBY : 04/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans. 04/03/1985
CÔTÉ COEUR : C'est pas de ce côté là que ça se passe chez lui...
PROFESSION : Officiellement sans emploi. Officieusement, il gère un cartel et une organisation criminelle en Californie
REPUTATION : Roi des vilains.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Every step you take I'll be watching you + Cody Ven 8 Sep - 20:16



Every step you take, I'll be watching you.

Westulle & Cody


Le moustachu n'est pas idiot. Il est attentif aux mots de Cody et ne manque pas une opportunité pour essayer de pousser les portes entrebâillées que ce dernier laisse afin de tenter d'explorer plus loin et en apprendre plus. Le californien sait qu'il doit être prudent. La ligne est fine entre donner trop d'informations et pas assez. Trop pourrait permettre au sergent de creuser au bon endroit, pas assez pourrait le rendre encore plus suspect. Il ne voudrait pas avoir trop explicitement l'air du type qui cherche absolument à cacher quelque chose. Même si il sait que Weston est bien conscient qu'il ment, il veut simplement jouer au jeu correctement., même si celui-ci est dangereux. "Oh je suis certain que vous êtes assez perspicace pour reconnaître l'origine de mon accent non ?" S'amuse Cody qui évite de répondre en choisissant de polir l'égo du flic. Bien évidement, il sait que sa prononciation est pratiquement impossible à identifier. Ses restants irlandais se sont couplés aux sonorités californienne pour former un mélange unique et perturbant. Sur certains mots c'est l’Amérique qui résonne, mais les mots qui suivent dérivent vers Dublin et il devient impossible de se décider sur une origine. Devinant la fierté du moustachu, le criminel se doute qu'il préférera taire son incompétence à décrypter cet accent.

Cody prend un air fier lorsque le sergent fait remarquer qu'il n'a pas l'air d'un chef d'entreprise. C'est un compliment pour lui. Il a réussi sa vie sans jamais devoir faire le compromis de porter un costume et une cravate ni même couper ses cheveux. C'est ça la réussite pour lui, s'en mettre plein les poches tout en trainant en bermuda. Fumer un joint du haut d'une muraille avec vue sur la mer et savoir qu'au loin des petites mains travaillent pour remplir son compte en banque. Un homme heureux dans sa carrière qui ne peut que rire du personnage frustré qu'il a devant lui. Le criminel estime qu'il a bien mérité cette quiétude et il ne s'en cache pas. Il rit même de la prétendue envie du moustachu. Il peut sentir l'ironie à plein nez mais agit comme si il n'y avait perçu qu'une réflexion sincère. "C'est très agréable en effet." Il réplique amusé, sans montrer une seule once de honte. Au contraire, il est bien content de pouvoir étaler sa vie de privilégié dans la face des autres. Particulièrement cette face là.

Pour balancer un peu son arrogance, il vient tout de même ajouter une pointe de violon tragique en ressortant l'histoire de sa mère. Pauvre maman paralysée...
En jouant cette carte, il sait bien qu'il force le flic a faire preuve d'empathie. Et c'est probablement la dernière chose qu'il a envie de faire à l'égard du californien, ce qui ne manque pas de rendre heureux Cody. Une joie qu'il cache en adoptant un air abattu tandis qu'il dérive sur ce sujet supposé être délicat. "Merci..." Il répond en brisant sa voix. "Bien sûr que non ! C'est bien parce que je cherche à l'épargner de ces substances toxiques que je viens jusqu'ici... en plein air." La question du Weston offre une opportunité parfaite pour justifier sa présence sur les remparts. Plutôt qu'un délit il tourne ça en acte altruiste.

Toujours dans la logique d'un échange censuré, le sergent laisse ensuite glisser une subtile menace. Son sourire masque à peine son envie de mettre le barbu derrière les barreaux mais ce dernier ne se laisse pas impressionner. Ce ne sont que des mots, de vagues avertissements. C'est bien la seule arme que le moustachu a contre Cody, autrement il aurait déjà mit cette menace à exécution. Le californien continue donc de s'amuser de leur joute verbale en jouant l'homme penaud et désolé. Il fait ça bien et se trouve de belles excuses. Il prend un air misérable mais dans ses yeux brille toujours la flamme de la malice. "Oui je comprend, c'est votre boulot. Et heureusement que la police est là pour enrayer le crime terrible de la fumette." Il réplique sans cacher sa moquerie. Il s'imagine bien que le Weston n'a pas décidé de devenir sergent pour courir après les petits délinquants qui fument des joints mais bien pour s'attaquer à des problèmes un peu plus conséquents. Il se rit de voir à quoi il en est réduit... "Merci de m'avoir rappelé les règles en tout cas insp... sergent. Je ne les oublierais plus" Il ajoute comme un bon élève. Bien entendu, le fait de ne pas les oublier n'est en aucun cas la promesse qu'il ne recommencera pas pour autant.  Au contraire.  

Après avoir fait son malheureux, Cody reprend un large sourire en écoutant le moustachu toujours dans la menace. Il le défie du regard et montre bien qu'il n'est absolument pas intimidé par cette dernière tirade.
Tirant la dernière bouffée de sa cigarette il laisse s'échapper un rictus avec sa fumée. "Ce serait mal venu de votre part, en effet." Il réplique lorsque le flic prétend ne pas l'accuser d'être un criminel. Le californien sait bien que c'est un mensonge et qu'il est étiqueté ainsi dans la tête du gallois.
Il tend ensuite sa main vers le sergent. "Vous m'excuserez mais c'est l'heure pour moi de retourner auprès de ma mère. Je vous remercie pour cet échange très enrichissant en tout cas." Il dit d'un ton à la fois poli et narquois avant de se rapprocher de l'homme comme pour lui faire une confidence. "Vous savez, je n'ai pas grandi avec ma mère... Je ne lui dois rien et je n'ai certainement aucun attachement pour elle. Je n'ai accepté de l'aider que pour me donner bonne conscience." Il murmure d'un ton beaucoup plus sérieux en sortant de leur jeu. Il pousse l'arrogance à l'extrême en devenant honnête, assumant ainsi ouvertement la façon dont il s'est joué du flic. Il avoue pratiquement l'avoir embobiné et pourtant, il sait bien que, de cette simple phrase, le flic ne pourra rien tirer. Juste de l'amertume.  
Fier de lui il laisse ses lèvres se fendre dans un sourire hautain avant de s'éloigner. "A la prochaine Sergent, passez un bon weekend."Il termine avec une intonation joviale et un signe de main pour finir sur le goût de leur comédie.


made by black arrow

_________________



i will disappoint you
Let me tell you this: if you meet a loner, no matter what they tell you, it's not because they enjoy solitude. It's because they have tried to blend into the world before, and people continue to disappoint them.

serial lover :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : myself (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Josh - Aloy - Amanda - Eléa)
RAGOTS PARTAGÉS : 1477
POINTS : 2393
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Il craint de perdre celle qu'il aime et de voir leur famille se dissoudre...
PROFESSION : Flic mais pour combien de temps encore ?
REPUTATION : On murmure qu'après quelques bavures soigneusement dissimulées, sa carrière est sur le point de prendre un tournant fâcheux. Et puis, l'ex-mari de sa compagne est de retour en ville... Il ne doit pas s'éclater en ce moment.



MessageSujet: Re: Every step you take I'll be watching you + Cody Lun 25 Sep - 21:23


Cody & Thomas

Every breath you take
Every move you make
Every step you take
I'll be watching you.

"Oh je suis certain que vous êtes assez perspicace pour reconnaître l'origine de mon accent non ?" Le chevelu commence sérieusement à taper sur les nerfs de Thomas, qui pour cette fois-ci ne se donne pas la peine de répondre. Il est las de ce petit échange verbal et surtout il commence à être conscient qu’il ne trouvera rien aujourd’hui qui lui permettra de coincer le Irwin. Il est donc obligé d’endurer la suffisance de son adversaire, qui pense sans doute avoir tout compris à la vie. Dans un futur proche, le Weston se fera un plaisir de lui montrer à quel point il a tort mais pour le moment, il est impuissant et regarde l’autre fanfaronner. "C'est très agréable en effet." Le flic roule des yeux, trouvant de plus en plus difficile de rester passif. Surtout ce que Cody a un don tout particulier pour énerver son monde, poussant toujours un peu plus loin la provocation. Même la pensée de sa mère paralysée ne permet pas de faire disparaître le sourire arrogant vissé sur ses lèvres. Comme tout le reste, il prend ça à la légère. "Bien sûr que non ! C'est bien parce que je cherche à l'épargner de ces substances toxiques que je viens jusqu'ici... en plein air." Le moustachu doit presque se pincer pour être certain qu’il a bien compris… Non mais quelle outrecuidance ! L’autre était en train de justifier son délit en faisant croire que c’était un acte pour protéger les poumons de sa pauvre mère… Un comble. Cette fois-ci, le masque du sergent se fissure légèrement. « Vous devriez faire attention, Irwin… A force de prendre les gens pour des cons, vous allez forcément finir par tomber sur plus con que vous… » Il n’a rien à se reprocher, il reste courtois. Même quand il verbalise son envie de coller le blond derrière les barreaux, même quand il le menace, il reste courtois. Il fait passer son message, sans pour autant qu’on puisse lui coller un blâme pour cela. Hélas, ça ne suffit pas, car il est bientôt le bénéficiaire d’une nouvelle vage de sarcasme.

"Oui je comprend, c'est votre boulot. Et heureusement que la police est là pour enrayer le crime terrible de la fumette. Merci de m'avoir rappelé les règles en tout cas insp... sergent. Je ne les oublierais plus" Thomas inspire et expire, se faisant la réflexion que son interlocuteur était vraiment doué quand il s’agissait de provoquer en toute bonne foi. Ce dernier était malin, diablement malin. Dommage qu’il ne mette pas ce talent au profit d’une cause plus noble… « Oui, la fumette est un crime. Vous avez l’impression de simplement fumer un joint, mais vous devriez réfléchir à ce qui se cache derrière celui-ci. La fumette, comme vous l’appelez, ce sont des dizaines de milliers de réseau clandestins, de l’argent sale, réinvestis ensuite dans des trafics plus importants. Ce sont des personnes exploitées, contraintes de transporter de la drogue pour vivre ou parfois contre leur gré. Ce sont des addictions qui brisent des vies, des addictions qui peuvent transformer un homme en criminel, juste afin de pouvoir se procurer sa dose. Alors non, je ne prends pas ça à la légère. Mais libre à vous de le faire. Ce que vous pensez de tout cela m’importe peu, à vrai dire. » Les deux hommes sont en train d’atteindre leur limite de tolérance l’un pour l’autre, et Cody Irwin a au moins l’intelligence de mettre fin à ce petit échange ridicule. Il tend une main vers Thomas qui ne la prend pas. Il ne serrait la main qu’aux hommes qu’il respectait. « Je vous remercie aussi…. En effet, c’était très instructif. Le bonjour à votre maman. » Toutefois, au lieu de tourner les talons comme le veut la logique, le délinquant fait une confidence au Weston. Celui-ci sent un frisson de dégoût le parcourir. Car il est pratiquement certain que ce que vient de lui dire Cody Irwin est absolument sincère, contrairement au reste de ses propos. S’en est trop pour Thomas qui ne peut pas s’empêcher de répliquer un peu plus vertement que les autres fois. « Ne parlez pas de conscience alors que vous n’avez visiblement aucune idée de ce que cela peut être. » Ne pas aimer sa mère… Il fallait être moins qu’un homme pour n’éprouver que de l’indifférence vis-à-vis de la femme qui vous avait mis au monde… Mais au moins, ça prouvait à Thomas qu’il ne s’était guère trompé sur la personnalité de l’homme qui lui faisait face. Il soupire. Ce qui était dérangeant, c’est que Cody Irwin ne semblait avoir aucune peur de la police galloise. Se sentait-il à ce point puissant ? Il allait falloir le surveiller de près, c’était une certitude. Pour le moment, le Néo-Zélandais n’avait pas d’autre choix que de le laisser partir, ce qu’il fait non sans amertume. Il ignore d’ailleurs son ultime salut, se contentant d’hocher la tête de gauche à droite d’un air désabusé. Qui avait envie de sauvegarder les apparences après un tel échange ?

SUJET TERMINE

_________________

"Memories turn to dust, please don't bury us. I got you, I got you. Ain't runnin' from myself no more. Together we'll win it all. I'm ready to face it all. If I lose myself, I lose it all”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Every step you take I'll be watching you + Cody

Revenir en haut Aller en bas

Every step you take I'll be watching you + Cody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-