AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

le mal est fait, le mal est fait // rosie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : stockholm syndrome (solène)
TON AVATAR : alicia vikander
TES CRÉDITS : mørk
TA DISPONIBILITE RP : 2 dispos sur 3

RAGOTS PARTAGÉS : 45
POINTS : 102
ARRIVÉE À TENBY : 07/06/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-huit ans
CÔTÉ COEUR : mariée depuis trois ans, mais volage
PROFESSION : conservatrice au tenby museum and art gallery ; prépare son doctor's degree en art médiéval celtique.
REPUTATION : « oh, c'est une fille bien, cette rosie... en même temps, c'est une cerwyn. elle ne parle pas beaucoup, mais elle a l'air d'une fille sérieuse. et puis, elle a maigri non ? elle m'avait paru un peu grosse, quand elle est partie il y a dix ans... »



MessageSujet: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 19:59



Rose Charlie Cerwyn-Hadid
28 ans ♣ Conservatrice au Tenby museum and art gallery ; future doctorante en art médiéval celtique ♣ Mariée ♣ Revenue à Tenby il y a un an après neuf ans d'absence
discrète + observatrice + distante + ennuyée + charmante + ambitieuse + travailleuse + un brin froide + déterminée +  un tantinet hypocrite + courageuse + indépendante + calme + confiante + secrète + ouverte + tolérante + réfléchie.



« Pardon chéri, j'sais que ça te fait peur mais je sais pas qui j'suis,
J'sais plus après quel rêve je cours, ni quel cauchemar je fuis,
J'aimerais tout faire pour te rassurer mais je sais pas qui j'suis,
J'fais plus la différence entre ce qui est bien ou mal »



« Entrez, entrez. Installez-vous et faites comme chez vous, surtout ! Un thé, peut-être ? » Tout en vous tendant une tasse de thé, Mrs Lloyd fronce légèrement les sourcils pour vous demander : « Dites-moi, c'est la première fois que je vous invite chez moi, il me semble. Comment cela se fait-il ? Vous n'êtes pas bien intégré à notre communauté, peut-être ? Rassurez-moi tout de même, vous n'êtes pas quelqu'un d'important ? » Tout en vous proposant des biscuits d'un geste, elle ajoute en riant : « Ou bien, vous n'aimez pas les vieilles radoteuses dans mon genre ! »
Très clairement, Rosie ne se sent pas à sa place ici. Elle n’aime pas Tenby, elle déteste la petitesse du village et l’étroitesse des mentalités. Rosie, c’est une fille de la ville, pas de la campagne, et ce même si du sang gallois coule dans ses veines. De fait, parce qu’elle n’aime pas la communauté à laquelle elle appartient et au sein de laquelle elle s’ennuie profondément, la jeune femme ne se sent pas particulièrement intégrée. Elle sait qu’un fossé la sépare de ceux, trop nombreux à son goût, qui ont toujours vécu ici sans imaginer ce que pourrait être la vie ailleurs. Et pourtant…! Rosie pourrait devenir quelqu’un, ici. Par ses parents, d’abord, et sa famille globalement, implantée à Tenby depuis plusieurs générations. Nombre de ses arrières-grands-parents, grands-oncles et tantes ont travaillé à la mairie de la ville, et les Cerwyn jouissent par conséquent d’une excellente réputation dans le village. Ils sont dévoués à la ville, cela se sent, marmonne-t-on pendant les périodes électorales. Mais Rosie n’a jamais été proche de sa famille, à part de ses parents. Elle est aussi éloignée d’eux qu’elle l’est de Tenby. Son poste au sein du musée aurait également pu lui conférer une place de choix dans le village. Son arrivée au poste de conservatrice a fait grand bruit dans le village, l’an dernier. Elle arrivait pour remplacer un vieil homme que tout le monde croyait mort, perdu dans toutes ces vieilleries inintéressantes qui s’entassaient à l’antique musée de Tenby. Rosie fut perçue comme un souffle nouveau dans la ville, presque comme une sauveuse qui redynamiserait la ville et son patrimoine. Après tout, ne venait-elle pas de Londres ? N’était-elle pas une universitaire des plus sérieuses ? Jeune et charmante, qui plus est ? Aussi, même si Rosie se fait discrète, en apparence du moins, dans le village, elle n’en demeure pas relativement appréciée et respectée. Elle a effectivement apporté un renouveau au Tenby Museum and Art Gallery, organisant parfois des réunions avec de grands conférenciers londoniens et des expositions temporaires qui firent venir des visiteurs de tout le pays de Galles à Tenby. Son travail en tant que conservatrice est salué dans la ville ; elle, en revanche, l’est beaucoup moins. On ne la connaît pas, cette petite. Elle bosse bien, mais elle n’est pas comme sa mère, vous voyez…?.

« Je crois déceler un drôle d'accent chez vous, à moins que mes biscuits soient trop secs... Rappelez-moi d'où vous venez, déjà ? Cela fait longtemps que vous vivez à Tenby ? »
Rose Charlie Cerwyn est née ici, à Tenby, et y est restée jusqu’à ses dix-huit ans. Elle n’a pas choisi de grandir ici, c’est le moins qu’on puisse dire. Tenby lui était assez indifférente pendant toute son adolescence ; elle avait ses amis à proximité, et cela lui suffisait. Mais Rose, ou « Rosie » comme tout le monde l’appelle, est partie. Brutalement, alors qu’elle avait à peine dix-huit ans. Du jour au lendemain, ses parents l’avaient envoyée ailleurs. Les rumeurs allèrent bon train au début. Où était-elle partie ? Certains disaient que c’était pour Swansea, d’autres pour Belfast, et d’autres pour Londres. Pourquoi l’avait-on renvoyé ? Pour les études, dirent certains, ou à cause d’un secret de polichinelle que la famille voulut étouffer, selon d’autres. Probablement un peu des deux, répondrait Rosie, qui ne s’exprime jamais sur les raisons de son départ. Tenby est une petite ville, et les rumeurs vont bon train. Rosie n’a aucune envie de lancer les commères sur son sujet, et n’est pas revenue à Tenby pendant neuf ans. On l’avait presque oublié, dans la ville. Certains reparlaient d’elle, parfois, ses anciens camarades qui étaient resté. La jeune femme était presque devenue un mythe, au fil des années. Et puis, aussi brusquement qu’elle était partie, elle revint, sans rien dire à personne. Et elle ne revint pas seule. Elle était accompagnée d’un mari médecin d’origine palestinienne, Abel. Cela fit jaser, évidemment. On apprit dans la foulée qu’elle venait de passer les neuf dernières années à Londres, et non à Swansea ou à Dublin, Londres où elle avait fait ses études, des études d’histoire de l’art (« Quelles études inutiles, bon sang ! »), et où elle s’était mariée. Un blanc de neuf ans sur lesquels elle ne s’exprima jamais, et à propos desquels on dut broder. On lui inventa plusieurs vie, on dit qu’elle avait beaucoup voyagé, qu’elle avait un enfant caché dans la capitale ou même qu’elle s’était fait refaire le nez. Rosie ne prit pas le temps de démêler le vrai du faux. Quant aux raisons de son retour, la jeune femme ne se l’explique pas à elle-même. Il y avait évidemment l’opportunité professionnelle, celle de récupérer le musée de Tenby ; mais peut-être qu’au fond, la ville lui manquait aussi.

Après quelques commentaires sur vos origines et la beauté de la ville de Tenby, Mrs Lloyd pose une main sur la vôtre et vous interroge à nouveau : « Ah si vous saviez quel bien cela me fait d'être en compagnie de quelqu'un d'aussi... frais que vous ! A votre âge, j'avais des rêves plein la tête, et je n'ai pu en réaliser qu'une infime partie ! Mais plutôt que de vous endormir avec mes histoires, parlez-moi des vôtres, de projets, ou même, de vos rêves les plus fous... »
Rosie est une ambitieuse, bien que ce ne soit pas le trait de caractère qui transparaisse d’elle au premier abord. D’un naturel calme et discret, il pourrait être assez aisé de croire que la jeune femme se satisfait de sa vie ici, à Tenby. Après tout, n’est-elle pas conservatrice d’un musée à seulement vingt-huit ans ? Impressionnant, diraient certains. Minable est plutôt le terme que Rosie emploie quand elle pense à ce travail. Certes, elle aime ce qu’elle fait en soi - travailler comme conservatrice est ce pour quoi elle s’est battue, tout au long de ses études, et l’art celtique, à propos duquel elle prépare son doctor’s degree, est ce qui la passionne. Mais elle voit les choses en grand. Tenby n’est qu’un début, l’endroit qu’elle a choisi pour faire ses armes. Elle avait vu dans ce musée l’endroit idéal pour se forger une carrière : personne ne viendrait lui mettre de bâtons dans les roues, puisque le musée de la ville tombait en décrépitude - résultat des courses, elle ne pouvait que l’améliorer. Rosie est singulièrement pragmatique, oui. De fait, pour l’instant, même si elle enrage de se voir refoulée au fin fond du pays de Galles, la jeune femme reste assez satisfaite de son emploi, même si évidemment elle ne désire pas y rester toute sa vie. Son but ? Travailler dans un musée londonien, un vrai, voire à l’international. Sur le long terme, c’est ce qu’elle désire. Du côté personnel… Elle n’a pas de véritables projets. Et les gens de Tenby n’y voient rien à redire. D’apparence, la jeune femme a tout pour être heureuse : un mari, un chien, une belle maison. N’est-ce pas là la famille parfaite ? La vie rêvée ? Un mari médecin, une femme intelligente, une belle maison dans la campagne. Et pourtant, Rosie se sent vide, sans avenir, sans projets, encombrée d’un mari qu’elle n’aime plus et qu’elle doute avoir déjà aimé, hanté par des fantômes du passé. Toutes ces choses, les raisons de son supposé bonheur, sont devenues des boulets qu’elle traîne avec de plus en plus de peine. La jeune femme rêve de s’enfuir, elle rêve d’ailleurs, de retourner à Londres, de le retrouver… Elle rêve d’autres hommes que le sien, d’une vie différente de la sienne… Rosie touche cela du bout des doigts, espère qu’un jour sa vie à Tenby s’arrêtera, et court se consoler dans les bras d’un autre qu’Abel…

« Et dites-moi, au risque de paraître trop curieuse, je me demandais... Côté cœur, c'est comment ? Vu votre sourire, je suis certaine qu'il n'y a aucun soucis à avoir de ce côté-là, cela dit. » achève-t-elle en riant.
L’amour, l’amour. Ce mot laisse un goût amer dans la gorge de Rosie. Ça n’a jamais été vraiment son truc, les relations amoureuses. Elle s’est d’ailleurs souvent sentie à l’écart lorsque, pendant son adolescence, ses amies enchaînaient les relations. Elle l’a clamé haut et fort, à plusieurs reprises ; l’amour, c’était pas vraiment pour elle. Elle y a longtemps cru, qu’elle faisait partie de ces femmes qui finissent seules, entourées de vingt chats. Et pourtant, à vingt-cinq ans, la jeune femme était mariée. Bien jeune pour quelqu’un qui s’était toujours complu dans sa solitude, n’est-ce pas ? Certains de leurs amis, à Londres, parleront d’un coup de foudre entre Rosie et Abel. La jeune femme avait alors vingt-quatre ans et, à Londres depuis six ans, ses amis ne lui avaient connu aucune relation. À croire que personne ne l’intéressait, ou tout simplement qu’elle ne s’occupait pas de cela. Un jour, des amis en commun les firent se rencontrer, elle, la provinciale exilée dans la capitale, étudiante en histoire de l’art, et lui, un médecin londonien de trente-trois ans, fraîchement divorcé, sans enfants. L’entente fut immédiate entre les deux, que pourtant tout opposait. Rosie n’était plus la même ; elle s’ouvrait, elle riait. Abel était fou amoureux d’elle. Elle était fraîche, jeune, belle, passionnée, mystérieuse. Elle était une âme à la dérive, sans repères et sans attaches, et cela lui plut. Un an après, ils étaient mariés. Trois ans plus tard, Rosie s’ennuie. Elle ne croit pas au coup de foudre, et ne croit surtout pas l’avoir ressenti avec Abel. Oui, elle l’aimait, autrefois. Elle l’aimait bien, du moins. Il l’attire, il est beau, il est incroyablement gentil, aussi. Et pourtant, rien n’y fait, elle s’ennuie dans ce mariage, elle s’ennuie d’Abel, et ne peut s’empêcher d’aller étreindre d’autres hommes, d’aller voir ailleurs, de chercher l’étincelle perdue. Et puis, Abel n’était pas le premier. Peu de gens le savent, certes. Son véritable amour est un garçon de Tenby, il s’appelait Micah. Un amour de jeunesse. Rosie n’avait que dix-sept ans quand son coeur se mit à battre pour ce gars de sa classe. Elle le cacha, évidemment. Ils se cachèrent. Parce que la famille Cerwyn n’aurait pas accepté que Rosie ait un copain à cet âge-là, et parce que de toute façon elle n’était pas du genre à se faire remarquer. Rosie aurait pu parler d’un coup de foudre, entre elle et Micah. Mais elle ne parle pas de lui. Elle n’a jamais parlé de Micah a quelqu’un. Elle ne parle pas non plus de cette grossesse d’il y a dix ans, ni du rapport de celle-ci à son exil londonien, ni de ce petit garçon abandonné dans un foyer londonien. Non, elle n’en parle pas. Les gens savent déjà beaucoup.

« Vous avez bien raison, si seulement j'avais trente ans de moins... Enfin, je divague. Vous ai-je parlé de ma fille ? Elle vit à Cardiff et étudie... » Vous vous perdez bientôt sous les détails de la vie de la fille de Mrs Lloyd et plusieurs photos encadrées que la petite vieille se plaît à vous commenter, jusqu'à ce que finalement, elle se rassoie pour vous demander : « Et vous alors, vous diriez que vous êtes proche de votre famille ? »
On dit souvent que l’on se construit en accord avec sa famille, ou alors complètement contre. Les juste-milieux sont souvent difficiles à trouver. Rosie, elle, dirait qu’elle fait partie de ceux qui ont grandi en totale opposition avec sa famille. Elle n’a jamais été du genre à se disputer souvent avec ses parents, ou quoi que ce soit, mais… Elle fait tout pour ne pas leur ressembler. La jeune femme a eu une enfance des plus calmes et des plus normales, somme toute. Les Cerwyn habite dans leur entièreté ici, à Tenby, et elle se souvient de longs après-midi d’été passés dans le jardin d’un de ses oncles, à jouer avec sa cousine et ses deux enfants. La vie était douce, en ce temps-là. Enfant unique, la jeune Rosie était très proche de ses cousins. Mais les Cerwyn ont toujours été une famille conservatrice, ancrée dans leurs traditions anglicanes, et Rosie, avec ses idées libertaires et progressistes, était amenée à rompre un jour avec sa famille. Adolescente, elle apprit à se taire face à certains propos de sa famille qu’elle trouvait insoutenables ; elle apprit à ne pas donner son opinion, ou à hocher de la tête, quand des sujets de société venaient secouer les discussions à table. Sa mère se contentait souvent d’un « mais tu es jeune, c’est normal d’avoir de telles idées ; ça te passera, va » quand la jeune femme avait le malheur de s’exprimer, mais il en fallait peu pour que son père ou son oncle ne la qualifie de « sotte ». Tout bascula quand Rosie tomba enceinte, à dix-huit ans, et du petit Micah. Cette grossesse, que Rosie tenta sans grand succès de cacher à ses parents, fit l’effet d’une bombe chez les Cerwyn. Elle fut traitée de tous les noms pour ses oncles et ses tantes murmuraient à son passage. Malgré tout, son père et sa mère tentèrent de garder la face en dissimulant la grossesse au reste du village (« Ils ne peuvent pas savoir ! Pour qui passerait-on ? ») en l’envoyant faire ses études ailleurs. Un mal pour un bien, se dit Rosie pendant longtemps. À six mois de grossesse, quand il devint pénible de cacher ce ventre rond au reste de Tenby, Rosie grimpa dans un train et partit pour Londres. Là-bas, trois mois plus tard, elle accoucha d’un petit garçon, seule, sans personne pour lui tenir la main. Elle ne voulut pas tenir l’enfant dans ses bras et le bébé fut automatiquement placé dans un foyer. L’année 2007 ne fut pas une année facile pour la jeune femme. Elle ne revit ses parents que deux fois dans les dix années qui suivirent la naissance de l’enfant ; elle les revit l’année dernière, quand ceux-ci passèrent lui rendre visite à Londres un week-end et durant lequel elle leur fit part de son désir de retourner à Tenby, et lors de son mariage, il y a trois ans. En dehors de cela, il y eut quelques appels, pour les anniversaires et les fêtes de fin d’année qui se résumèrent à de froides civilités. Aujourd’hui encore, les relations entre Rosie et ses parents demeurent compliquées ; si sa mère semble avoir tourné la page de la grossesse et être heureuse d’enfin revoir sa fille, son père demeure très distant envers elle. Rosie, si elle ne le dit pas, souffre de ce fossé qui s’est crée entre elle et ses parents, et dont elle se sent être la cause, tout en réprouvant leur attitude conservatrice.

« Mais dites-moi, il se fait tard ! Je n'ai pas vu le temps passer en votre compagnie... Je vais malheureusement devoir vous congédier, j'ai encore mille choses à faire. Sachez que ma porte vous est grande ouverte si vous voulez papoter un peu, à moins que mes histoires vous ait endormi ! » lance-t-elle avec entrain. « Comme vous m'êtes sympathique, laissez-moi vous mettre en garde : les gens par ici ne sont pas toujours aussi sympathiques que ce qu'ils prétendent. Ou du moins, pas par pur générosité. Ce que vous dites à certains un jour pourra se retourner contre vous le lendemain ! Enfin, pas d'inquiétude, vos secrets seront à l'abri avec moi. »
Pour avoir habité Tenby pendant de longues années, Rosie est bien évidemment au courant des commérages qui peuvent exister dans le village. Ce sont d’ailleurs eux, ces ragots et ces rumeurs, qui ont poussé ses parents à l’éloigner de la ville, pour protéger leur réputation. Malgré tout, jouissant de la position de sa famille dans le village, Rosie a toujours été plus ou moins protégée de celle-ci. Disons qu’elle n’a jamais été la cible favorite de ceux qui propagent ces rumeurs, et ce même quand un ventre rond se dessinait sous ses tee-shirts. Son retour à Tenby, avec ce mari qui n’avait pas l’air « d’être du coin » et après tant d’années d’absence, fit cependant beaucoup parler ; on avait presque oublié son existence, ici, et on ne l’attendait surtout pas revenir pour devenir conservatrice du musée. Mais Rosie est une jeune femme discrète, et, habituée aux rumeurs, fait tout pour faire profil bas. Oh, elle les écoute, évidemment, quand une petite vieille la prend par le bras, sur le marché, et lui raconte tout cela… Elle les écoute, et parfois les répète sciemment… Le contraire serait étonnant ! Rosie n’a qu’une envie, se fondre dans le décor. Continuer de renvoyer cette image de jeune femme rangée, avec son mari, son chien et sa maison, pour que personne ne doute que Rosie n’a pas la vie qu’on lui prête. Personne ne sait qu’elle a un fils, quelque part à Londres, qu’elle aimerait retrouver parfois ; personne ne le sait, même si les plus anciens habitants de la ville se rappellent de cette vieille rumeur, d’un secret de polichinelle chez les Cerwyn… Personne ne sait qu’elle n’aime pas sa vie, qu’elle n’aime plus son mari, qu’elle ne dort plus la nuit, qu’elle s’enfuit dans les bras d’autres hommes, d’ici ou d’ailleurs… Personne ne sait que Rosie n’est pas celle qu’elle prétend être, personne ne sait quelle obscurité se cache à l’intérieur de cette carapace qu’elle s’est appliquée à construire, pierre par pierre, pendant des années.


"D'aucun rêve d'une aventure, je suis une aventure" - Hubert Bonisseur de la Bath (désolée  Arrow )

TON PSEUDO : stockholm syndrome, mais on peut m'appeler solène    ; TON ÂGE : 17 ans ; TON PERSONNAGE EST : inventé ! ; CONNEXION : 6/7j ; DOUBLE-COMPTE : nope ; COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? via un topsite ;UNE SUGGESTION POUR LE FORUM ? pas pour le moment, je le trouve superbe !    ;

Code pour le bottin :
Code:
<span class="pris">Alicia Vikander</span> is Rosie Cerwyn-Hadid


Fiche ©️ Whispers down the lane
Bannière ©️ Poon


_________________

Les êtres vont d'une comédie vers une autre. Entre-temps la pièce n'est pas montée, ils n'en discernent pas encore les contours, leur rôle propice, alors ils restent là, les bras ballants, devant l'événement, les instincts repliés comme un parapluie. ©️ anaëlle


Dernière édition par Rosie Cerwyn-Hadid le Sam 10 Juin - 13:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Cojo-Jojo
TES DOUBLES : Timmy le gentil
TON AVATAR : Ben Robson
TES CRÉDITS : Mimzikel
TA DISPONIBILITE RP : Indisponible
Thomas ☄️ Every step you take I'll be watching you
Brianna ☄️ Summer fun (defi)
Jean ☄️ Let's give them somthing to talk about
+Yev&Ainhoa
___
Terminés:
1.Yev2.Ana3.Billie4.Jean5.Yev
RAGOTS PARTAGÉS : 534
POINTS : 765
ARRIVÉE À TENBY : 04/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans. 04/03/1985
CÔTÉ COEUR : C'est pas de ce côté là que ça se passe chez lui...
PROFESSION : Officiellement sans emploi. Officieusement, il gère un cartel et une organisation criminelle en Californie
REPUTATION : Roi des vilains.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 20:23

Bienvenue.
Je ne sais pas pourquoi mais j'ai déjà un bon pré-sentiment sur ce personnage
Hâte d'en savoir plus

_________________

serial lover :
 

rebel with a cause
They're not scared of you, they're scared of what you represent to them. ─ What you represent to them is freedom.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : 2981 12289 0
TON AVATAR : Sarah Hyland
TES CRÉDITS : promethée. (ava) ; 2981 12289 0 (sign)
TA DISPONIBILITE RP : LEORELEÏZORELEÏ ⊹ LIBRE ⊹ LIBRE
RAGOTS PARTAGÉS : 182
POINTS : 256
ARRIVÉE À TENBY : 02/06/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans
CÔTÉ COEUR : Fiancée avec Zachary T. Blake ♥
PROFESSION : En recherche d'emploi (vendeuse d'articles funéraires)
REPUTATION : « Oh, la petite Loreleï ? Il paraît que son mariage est pour bientôt mais étrangement, son sourire ne semble pas si sincère lorsqu'elle parle de mariage à venir "avec joie", je suis d'avis que ça cache quelque chose de louche cette histoire. »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 20:43

Bienvenue parmi nous ! J'ai bien hâte d'en savoir plus sur ton personnage ! Bonne continuation pour ta fiche et amuse toi bien par ici !

_________________


You were from a perfect world. A world that threw me away today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — ana-sofia — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : weedy • frimelda
RAGOTS PARTAGÉS : 369
POINTS : 800
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 25
CÔTÉ COEUR : pardon ?
PROFESSION : elle prétend être réceptionniste de nuit dans un hôtel alors qu'elle se charge plutôt de satisfaire les clients dans leurs chambres


MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 20:56

Bienvenue
Une artiste Toi et moi, il nous faudra un lien
Bonne chance pour ta fiche

_________________

Wicked Games
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : arwiie
TES DOUBLES : Faith S. Swanson
TON AVATAR : Bonnie Wright
TES CRÉDITS : Lo & XynPapple
TA DISPONIBILITE RP : 0/2
Will - Deborah - Savie

à venir: Rosie
RAGOTS PARTAGÉS : 5964
POINTS : 1348
ARRIVÉE À TENBY : 21/08/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans
CÔTÉ COEUR : puisque jamais personne n'est tombé amoureux d'elle, Lawry cherche à se convaincre qu'elle est mieux seule, à passer de lit en lit
PROFESSION : lycéenne
REPUTATION : arrivée il y à 4 ans paisible et bienheureuse, ne causant jamais de problème et s'occupant de son pauvre père. Tenby semble avoir eu une bien mauvaise influence sur cette pauvre enfant!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 20:59

Encore bienvenue

_________________

NO MORE
SORROW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©liloo59 & emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : ♦️ Libre 0/3
En cours : Gwen - Lloyd
A venir : Eirian
RAGOTS PARTAGÉS : 3758
POINTS : 3446
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 21:14

Bienvenue

Comme les autres, j'aime déjà beaucoup ce qu'on peut voir du personnage

_________________


Von Deinem Fluch ♦️ Nach Dir kommt nichts. Unsern ersten tag verfluch ich nach dir kommt nichts.Alles neue macht mich fertig. Nach dir kommt nichts. Ich will das nicht. Du bist und warst und. Wirst nie wieder alles sein.(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : stockholm syndrome (solène)
TON AVATAR : alicia vikander
TES CRÉDITS : mørk
TA DISPONIBILITE RP : 2 dispos sur 3

RAGOTS PARTAGÉS : 45
POINTS : 102
ARRIVÉE À TENBY : 07/06/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-huit ans
CÔTÉ COEUR : mariée depuis trois ans, mais volage
PROFESSION : conservatrice au tenby museum and art gallery ; prépare son doctor's degree en art médiéval celtique.
REPUTATION : « oh, c'est une fille bien, cette rosie... en même temps, c'est une cerwyn. elle ne parle pas beaucoup, mais elle a l'air d'une fille sérieuse. et puis, elle a maigri non ? elle m'avait paru un peu grosse, quand elle est partie il y a dix ans... »



MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 21:47

Cody - Que c'est gentil, merci beaucoup I love you
Loreleï - La belle Sarah Merci bien
Yevgeniya - Avec plaisir pour le lien, ton perso a l'air super intéressant pour ce que j'en vois là Merci beaucoup
Lawrence - Merci beaucoup
Penny - Emma Merci beaucoup, c'est adorable

_________________

Les êtres vont d'une comédie vers une autre. Entre-temps la pièce n'est pas montée, ils n'en discernent pas encore les contours, leur rôle propice, alors ils restent là, les bras ballants, devant l'événement, les instincts repliés comme un parapluie. ©️ anaëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 Thomas - Lloyd.
RAGOTS PARTAGÉS : 705
POINTS : 285
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.


MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 21:52

Bienvenue avec la belle Alicia et amuse toi bien parmi nous

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey Baxter + Eirian Kleefin + Brianna Harris
TON AVATAR : Tatiana Maslany
TES CRÉDITS : ava par tearsflight ; gif par Penny
TA DISPONIBILITE RP : Dispo pour 1 RP
Andrew - Cody - Seanan - Appel à Magnùs
RAGOTS PARTAGÉS : 5907
POINTS : 1654
ARRIVÉE À TENBY : 22/10/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire
PROFESSION : fleuriste
REPUTATION : Il paraît qu'elle aurait fait de la taule et qu'elle aurait été la complice d'Andrew Green. Sûrement qu'ils complotaient ensemble dans le dos de cette pauvre Penny Collins. Je savais que cette fleuriste était trop gentille et discrète pour ne pas avoir un lourd secret à cacher !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 22:01

Bienvenue par ici I love you Comme les autres, j'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage

Je te souhaite un bon interrogatoire par Mrs Lloyd et en cas de besoin, le staff est là

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : chrysalide.funèbre
TON AVATAR : Adelaide Kane
TES CRÉDITS : FRIMELDA (ava) ; endlesslove (signa)
TA DISPONIBILITE RP : De retour pour vous jouer un mauvais tour. Indisponible ~ 0/2.

✈️ Seren
✈️ Sean (uc)
RAGOTS PARTAGÉS : 611
POINTS : 611
ARRIVÉE À TENBY : 15/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt ans. (o9.o6.1997)
CÔTÉ COEUR : Célibataire un peu paumée.
PROFESSION : Etudiante en musicologie et livreuse de pizzas.
REPUTATION : « La revoilà qui traîne avec les mauvaises personnes. Elle passe beaucoup trop de temps avec le fils Fitzpatrick, certains l’ont même vu sortir de chez lui tôt le matin. Alors quoi, elle vit chez lui, maintenant ? Et une amie m’a rapportée qu’elle serait récemment allée à l’hôpital. Une histoire d’accident causé par l’un des garçons Irwin d’après ce que j’ai compris. Bref, rien de bien fameux. Peut-être son voyage à Paris lui fera-t-il du bien ? »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 22:25

Bienvenue

Je suis comme mes collègues, j'aime la bouille et le job. En plus, une femme volage, ça promet. Bref, hâte d'en savoir plus sur cette demoiselle.

_________________

love is a battlefield
We're losing control, will you turn me away or touch me deep inside? And before this gets old, will it still feel the same? There's no way this will die. But if we get much closer, I could lose control and if your heart surrenders, you'll need me to hold. We are young, heartache to heartache we stand. No promises, no demands. ~ Pat Benatar.

:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy & Penny . (2/4)
A venir : Kainoa, Fiona.
RAGOTS PARTAGÉS : 5133
POINTS : 3658
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 22:36

Bienvenue parmi-nous, bon courage pour ta fiche

_________________

If time is money, then I'll spend it all for you, I will buy you flowers with the minutes we outgrew. I'll turn hours into gardens, planted just for us to take, I'll be reckless with my days, building castles in your name.
What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : stockholm syndrome (solène)
TON AVATAR : alicia vikander
TES CRÉDITS : mørk
TA DISPONIBILITE RP : 2 dispos sur 3

RAGOTS PARTAGÉS : 45
POINTS : 102
ARRIVÉE À TENBY : 07/06/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-huit ans
CÔTÉ COEUR : mariée depuis trois ans, mais volage
PROFESSION : conservatrice au tenby museum and art gallery ; prépare son doctor's degree en art médiéval celtique.
REPUTATION : « oh, c'est une fille bien, cette rosie... en même temps, c'est une cerwyn. elle ne parle pas beaucoup, mais elle a l'air d'une fille sérieuse. et puis, elle a maigri non ? elle m'avait paru un peu grosse, quand elle est partie il y a dix ans... »



MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Mer 7 Juin - 22:55

Eléa - Merci beaucoup
Jean - Merci, vous êtes beaucoup trop gentils par ici
Billie - Le pseudo et l'avatar J'espère que la suite décevra pas alors ! Merci bien I love you
Lloyd - Merci bel homme

_________________

Les êtres vont d'une comédie vers une autre. Entre-temps la pièce n'est pas montée, ils n'en discernent pas encore les contours, leur rôle propice, alors ils restent là, les bras ballants, devant l'événement, les instincts repliés comme un parapluie. ©️ anaëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Jeu 8 Juin - 12:11

Bienvenue sur le forum!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : stockholm syndrome (solène)
TON AVATAR : alicia vikander
TES CRÉDITS : mørk
TA DISPONIBILITE RP : 2 dispos sur 3

RAGOTS PARTAGÉS : 45
POINTS : 102
ARRIVÉE À TENBY : 07/06/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-huit ans
CÔTÉ COEUR : mariée depuis trois ans, mais volage
PROFESSION : conservatrice au tenby museum and art gallery ; prépare son doctor's degree en art médiéval celtique.
REPUTATION : « oh, c'est une fille bien, cette rosie... en même temps, c'est une cerwyn. elle ne parle pas beaucoup, mais elle a l'air d'une fille sérieuse. et puis, elle a maigri non ? elle m'avait paru un peu grosse, quand elle est partie il y a dix ans... »



MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Jeu 8 Juin - 17:41

Merci beaucoup Irina

_________________

Les êtres vont d'une comédie vers une autre. Entre-temps la pièce n'est pas montée, ils n'en discernent pas encore les contours, leur rôle propice, alors ils restent là, les bras ballants, devant l'événement, les instincts repliés comme un parapluie. ©️ anaëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Panda-Sama
TES DOUBLES : /
TON AVATAR : Chloe Norgaard
TES CRÉDITS : Blondie (vava) ; Justayne (signa)
TA DISPONIBILITE RP : 3/4
RAGOTS PARTAGÉS : 36
POINTS : 130
ARRIVÉE À TENBY : 03/06/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
CÔTÉ COEUR : Célibataire~
PROFESSION : Apprentie mécano


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie Jeu 8 Juin - 20:46

Bienvenuuue :D !
Ton perso à l'air cool *.* ! Bon courage pour ta fiche !

_________________

Dream a little dream of me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: le mal est fait, le mal est fait // rosie

Revenir en haut Aller en bas

le mal est fait, le mal est fait // rosie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Duck, duck, goose :: The early bird catches the worm-