AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

The Bechdel Test + Gwen&Penny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Serena, Jaya, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©permanentjoy & myself & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Stan - Lloyd
A venir : Eirian -
RAGOTS PARTAGÉS : 4185
POINTS : 3976
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: The Bechdel Test + Gwen&Penny Dim 4 Juin - 10:41


"When women work together, it's a bond unlike any other."

Tu arrives assez tôt au pub, avec une terrible envie de boire un verre de vin. Tu savais que c’était là un beau symptôme de l’alcoolisme mais tu t’en moquais éperdument. Ta vie avait été chaotique ces derniers temps et sans Lloyd, tu aurais sans doute sombré. Mais tu étais toujours là, malgré tous les revers alors tu considérais que tu avais le droit à un peu de réconfort. « Un verre de Chardonnay, s’il vous plaît. » Commandes-tu en t’installant au bar. Tu entends les gens de la table à côté rire bruyamment à une blague que l’un d’entre eux a faite et tu les regardes avec envie. C’était quelque chose de nouveau mais ta solitude commençait à te peser. Alors quand un verre glisse devant toi, tu t’en empares presque avidement. « Merci. » Dis-tu au barman avant de boire une généreuse gorgée. Mais tu es en public alors tu ralentis, le reposant pour mieux te plonger dans la contemplation de celui-ci, hypnotisée par la jolie couleur ambrée qu’il produisait. Il était temps de faire le point, même si tu n’en avais pas envie. Tu inspires. Ok, c’était parti. Tu avais déjà 27 ans. Tu étais à nouveau célibataire après avoir bêtement perdu du temps et de l’énergie à essayer de reconstruire quelque chose avec ton ex. Ce même ex qui avait préféré une fille de 19 ans à ta petite personne. Bien sûr, tu étais toujours serveuse, réduite à une forme moderne d’esclavage par un patron qui n’avait sans doute jamais entendu parler des droits de l’Homme. Tu avais plus d’ennemis que d’amis. Ta mère se rappelait rarement de ton existence, même sobre. Ta petite sœur ne t’adressait plus la parole…. Tu pourrais continuer encore quelques longues secondes comme ça mais ton attention est tout à coup attirée par une présence de l’autre côté du bar. Une présence que tu n’avais pas notifiée jusqu’à maintenant… Et pourtant, elle est bien là.

Une autre femme seule qui boit. Une femme que tu connais. Gwen. Tu l’épies en douce quelques instants. Pessimiste comme toujours, tu avais commencé à lister tout ce qui n’allait pas dans ta vie, mais tu aurais aussi dégager quelques points positifs. Et l’un d’eux, sans doute un des plus importants, avait pour origine Gwen Martins. Grâce à elle, Nate avait conservé sa liberté et sans doute sa vie. Car s’il avait été exposé à des poursuites judiciaires à cause de son overdose, il ne s’en serait sans doute pas relevé. Tu devais à cette femme des remerciements. Et même si ce n’était vraiment pas quelque chose de naturel pour toi, tu allais te soumettre à cette politesse élémentaire. Tu étais sincère quand tu avais dis à Lloyd que tu étais prête à changer. D’un geste de la main discret, tu rappelles le barman. « Vous voyez la femme là-bas ? Apportez-lui un verre. La même chose que ce qu’elle est en train de boire. Dites-lui que c’est moi qui lui offre. » Il a un sourire amusé. Sans doute qu’il croit assister à une technique de drague vieille comme le monde. Mais tu t’en fiches bien de ce qu’il pense, tant qu’il fait ce que tu lui demandes. Et ça au moins, tu peux compter sur lui. Quelques instants plus tard, Gwen se voit offrir son verre et lève un regard intrigué vers toi tandis que le barman lui murmure quelques mots. Tu lui adresses un sourire, levant ton verre en sa direction avant d’en boire une nouvelle gorgée. Tu ne voulais pas empiéter sur son territoire, peut être qu’elle avait envie d’être seule. Mais si jamais elle voulait des explications sur ce pourquoi tu lui avais payé ce verre, tu te ferais une joie de lui fournir.

_________________


We got tired of your charms And tired of your false alarms. You're just a book
that never turns its page
You can say what you want
you're not ready to change

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle, gif signa - pennywifey.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Brianna - Andrew&Rhys.
RAGOTS PARTAGÉS : 1999
POINTS : 4207
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle
REPUTATION : L'artiste serait-elle lancée ? Elle vient enfin de sortir son album après tout ce temps et a l'air plus épanouie que jamais. Etrange revirement.



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Dim 2 Juil - 13:46



Gwen regarda son téléphone. Elle avait quelques appels manqués dont un de son père, un autre de Rhys. Le premier s’inquiétait sans doute de ce qu’il avait entendu dire sur sa fille dernièrement. S’était-elle encore battue deux jours avant à Swansea après être montée sur scène ou n’était-ce qu’une rumeur tenace et infondée ? La métisse avait le sang chaud. Au terme d’un festival de musique dans la ville où travaillait son père et où les services de police avaient justement assuré la sécurité de l’événement vu tout ce qui se passait en ce moment dans l’actualité, Gwen était tombée, en descendant de scène, sur une bande d’imbéciles éméchés qui embêtaient un peu trop deux adolescentes sans défense. Après quelques propos plus hauts que les autres, la situation avait dégénéré en petite bagarre. Bien vite remis à leur place, davantage en entendant le nom de famille de la métisse, plutôt que par réel affrontement, ils s’étaient éloignés bien vite des environs. Pas très nets ceux-là. Il faut dire que le nom du chef de la police était connu à Swansea, il avait bouclé pas mal de monde au cours de ses années de service. Ne voulant pas encore lui rendre des comptes sur les raisons de cet échauffourée et que sa fille ne paraisse pas la tâche de la famille Martins aux yeux de ses collègues, Gwen était aussi assez vite partie sans demander son reste. Deux jours sans donner de nouvelles à crécher chez Sio’ pour qu’on lui foute la paix. Elle n’avait donné signe de vie qu’à Rhys puisqu’ils s’étaient promis de ne plus s’inquiéter l’un et l’autre. La métisse se doutait que son père viendrait la chercher chez elle en premier lieu. Encore une autre chose à assumer. Comment expliquer à son paternel qu’elle continuait de vivre avec l’homme avec qui elle avait rompu aux yeux de tous ? Comment donner une explication plausible sur le fait qu’ils étaient restés meilleurs amis malgré la fin de leur histoire alors qu’en réalité il en avait toujours été ainsi depuis le début ? Gwen fuyait clairement son père, loin d’être un imbécile. Rhys l’avait sans doute appelé afin d’avoir plus de nouvelles et de lui en donner sur la situation actuelle aussi. Gwen ne voulait pas rentrer pour le moment. Elle avait néanmoins décider de sortir le nez de chez son ami irlandais ce soir et elle fila au Five Arches Tavern, risquant davantage de croiser des têtes connues au Three Mariners puisqu’elle avait l’habitude d’y chanter. Il y avait donc très peu de chance que son paternel la cherche au Five Arches’.

Installée au comptoir, un verre de Sancerre à la main, Gwen regardait le match de rugby diffusé ce soir-là d’un seul œil. Les équipes étaient plutôt locales, ce qui expliquait que le pub n’était pas bondé non plus. Elle essayait de se vider la tête. La jeune femme parcourait son répertoire, hésitant à appeler Siothrun à la rejoindre au pied levé, compagnon de soirée inégalable, lorsqu’elle reçut un deuxième verre de vin devant elle. Le barman lui glissa quelques mots à l’oreille et elle releva les yeux vers celle qui le lui avait offert. Penny Collins, la cousine de Nate. Les deux femmes ne s’étaient jamais directement parlées mais elles avaient déjà communiqué par voie interposée, comme lorsque Gwen lui avait adressé un mot pour que son cousin se bouge les fesses en vue de la chorégraphie d’un de ses clips. Tout avait commencé à partir de là. Gwen n’était pas idiote non plus, elle connaissait la raison de ce geste. Penny la remerciait sûrement d’avoir évité de sérieux ennuis à Nate, lorsqu’elle était intervenue pour que ce soit son père en personne qui prenne l’affaire en main et l’étouffe. La seule et unique faveur à laquelle elle avait eu droit venant de son paternel. Et sans doute la dernière. Gwen rangea son téléphone et attrapa le verre en adressant un sourire de remerciement à Penny et en trinquant de loin avec elle. La métisse hésitait à se lever et à la déranger mais après tout, la Collins avait établi le premier contact, indirect encore une fois. Gwen en avait entendu des vertes et des pas mûres sur la réputation de la jeune femme mais elle s’en fichait, d’autant qu’elle connaissait une partie de la vérité la concernant, une force dans le cas présent, parce qu’elle savait plus ou moins à qui s’attendre en réalité. Pas intimidée donc, elle se rapprocha de la Collins. « Je rencontre enfin la cousine de Nate en chair et en os. » Elle esquissa un petit sourire avant de reprendre aussi vite en jetant un regard à côté de la blonde. « Cette place est libre ? »

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Serena, Jaya, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©permanentjoy & myself & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Stan - Lloyd
A venir : Eirian -
RAGOTS PARTAGÉS : 4185
POINTS : 3976
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Mar 1 Aoû - 21:41

Gwen te regarde quelques instants, ses prunelles sombres parfaitement insondables. Si tu n’avais pas connu la réputation de la métisse, tu aurais pensé qu’elle était en train d’hésiter mais d’après ce que l’on racontait d’elle, tu savais que ce n’était pas vraiment son genre. Elle était réputée être une fonceuse, voir une impulsive… Ce qui se confirme quand à peine quelques instants plus tard elle se lève, pour venir vers toi, le verre que tu viens de lui offrir à la main. « Je rencontre enfin la cousine de Nate en chair et en os. » Il y avait une légère trace d’amusement dans sa voix. Une voix plutôt rauque. Une voix sexy qui ne manquait pas de faire chavirer la populace de Tenby quand la Martins poussait la chansonnette. Ton cousin compris dedans même si pour le moment, il préférait mourir plutôt que de l’avouer… « Et moi sa chorégraphe… C’est vrai que les présentations n’ont pas été faites officiellement… Cela dit, j’ai beaucoup apprécié le petit mot que tu avais laissé dans ma boîte aux lettres l’autre jour. » C’est à ton tour de lui adresser un sourire amusé en repensant aux consignes qu’elle t’avait laissées à propos de la forme de Nate. Ton cousin établissait un lien entre vous deux, et tant pis si vous échouiez lamentablement au test de Bechdel en en faisant le sujet principal de votre conversation… Car c’était bien une conversation qui était en train de s’engager et bientôt le regard de Gwen s’égare à ta droite. « Cette place est libre ? » Tu le confirmes en l’invitant à s’assoir d’un signe de la main. « Seulement pour toi ! » Tu as parlé d’une voix forte, désireuse de mettre fin aux longs regards que t’adresse l’homme esseulé à une table non loin du bar…

La Martins s’installe souplement à tes côtés et tu lèves ton verre pour l’entrechoquer au sien. « A notre rencontre officielle ! » Tu as eu ce que tu voulais, tu as établi une connexion avec la chanteuse. Il te reste désormais à faire ce qui te semble le plus difficile. Tu avales ta salive, pivotant légèrement pour mieux faire face à ta nouvelle compagne du soir. « Tout à l’heure, j’ai dit chorégraphe mais j’aurai pu aussi très bien dire sauveuse… J’ai su ce que tu as fais pour Nate quand il a fait son overdose… Je ne sais pas s’il l’a fait correctement alors laisse moi te remercier pour lui… Enfin, je tiens aussi à te remercier à titre personnel… » Tu fais tourner le vin dans ton verre quelques instants, avant de carrément en boire une gorgée pour réussir à produire des paroles parfaitement inhabituelles dans ta bouche. « Ce que tu as fais pour lui, pour moi, pour notre famille… C’est très important. Je veux que tu saches que cette faveur que tu nous as faite… Je ne l’oublierai pas. » Tu avais en effet bonne mémoire pour ce genre de choses. Et tu utilisais volontairement le pronom « Je » car tu craignais que la fierté de Nate l’ait empêché de faire le nécessaire vis-à-vis de Gwen… Sauf que tu n’aimes d’ailleurs pas vraiment être redevable envers qui que ce soit alors tu reprends là-dessus. « J’ai une dette envers toi. Si un jour tu as besoin de quelque chose, tu peux venir me trouver, je l’honorerai. » Oui, tu espérais que ce soit rapide, qu’elle te demanderait quelque chose rapidement pour que vous soyez quittes. Tu n’aimais vraiment pas être en position de faiblesse vis-à-vis de quelqu’un. Même si dans le cas présent, Gwen n’avait sûrement pas apporté son aide à Nate pour gagner ta reconnaissance. Tout le monde n’était pas aussi tordu que toi en principe...


_________________


We got tired of your charms And tired of your false alarms. You're just a book
that never turns its page
You can say what you want
you're not ready to change

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle, gif signa - pennywifey.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Brianna - Andrew&Rhys.
RAGOTS PARTAGÉS : 1999
POINTS : 4207
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle
REPUTATION : L'artiste serait-elle lancée ? Elle vient enfin de sortir son album après tout ce temps et a l'air plus épanouie que jamais. Etrange revirement.



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Lun 4 Sep - 23:01


La rencontre entre Gwen et Penny avait officieusement commencé de façon originale par un petit mot instructif. Ce souvenir rappelait un moment amusant aux deux jeunes femmes et détendit d’emblée l’atmosphère. La conversation qui allait suivre s’avérerait cruciale dans le sens où, tout en faisant connaissance, elles ne manqueraient pas de se jauger mutuellement avec un verdict à la clef : méfiance à l’égard l’une de l’autre ou toujours cette relation divertissante. La métisse ne partait pas avec des a-priori. Certes, elle avait appris certaines vérités sur Penny, à savoir qu’elle n’était pas aussi blanche-neige qu’elle semblait le prétendre aux yeux de la société mais elle n’en avait cure. Pour la chanteuse, la Collins était présentement juste la cousine de Nate et se révélait être une alliée précieuse quand il fallait lui botter les fesses et le remettre à sa place, du moment que ce soit dans l’intérêt du principal intéressé. Gwen trinqua à sa rencontre avec Penny et l’écouta la remercier sur ce qu’elle avait fait pour le rockeur. En effet, l’artiste n’avait pas seulement été sa chorégraphe, elle était intervenue auprès de son père pour lui éviter l’enfermement provisoire. Nate en serait devenu fou. La Martins n’était pas certaine qu’il aurait survécu à cette épreuve. Au moins, dans le centre de désintoxication, il était encadré autrement. « Si Nate veut me remercier, il le fera en sortant complètement sevré. » Répondit Gwen sans sourciller. C’était le deal qu’elle lui avait imposé. Ne pas chercher à reprendre de la drogue. Ne pas arrêter sa cure plus tôt. Se concentrer sur la musique. Penny précisa néanmoins qu’elle tenait à la remercier à titre personnel et qu’elle n’oublierait pas ce que la chanteuse avait fait, au point de se sentir redevable d’une dette envers elle. La chanteuse ne voulait rien devoir à personne et ne voulait que personne ne lui doive rien en retour dans aucun domaine, pourtant, elle pressentit qu’elle ne devait pas refuser l’offre de Penny même si en aidant Nate, la métisse n’avait pas cherché de faveur de la blonde. Que pouvait-elle lui demander ? Pour le moment, rien. Elle aurait pu s’engager sur le sujet Andrew, lui demander d’enterrer la hache de guerre, de le laisser tranquille ou toute sorte de sottises mais plusieurs choses l’en empêchèrent. Andrew détesterait avoir un pseudo ange-gardien (il n’était pas Nate) et ce qui s’était passé entre eux n’était pas les affaires de la Galloise, d’autant qu’elle n’avait eu qu’une version, et encore : ce que le Green avait bien voulu lui en dire. Non, il était plus sage de ne pas en parler, ne pas abattre toutes les cartes et de laisser la conversation suivre son cours. « Tu ne me donnes pas l’impression de dire souvent ce genre de choses alors merci. Ce que j’ai fait pour Nate, je n’en attendais pas une quelconque faveur de retour mais si j’en ai vraiment besoin un jour… pourquoi pas. Je m’en souviendrai. » Gwen avait encore une fois estimé que l’offre ne se refusait pas et que Penny pourrait encore se révéler une alliée précieuse. Restait à savoir en quoi. « S’il apprend que je parle autant de lui, il n’arrêtera pas d’en faire des caisses… mais comment va-t-il ? Je n’ai pas eu de ses nouvelles depuis que je l’ai déposé au centre. » Le cousin de Penny s’était naturellement imposé comme premier sujet de la conversation, mais la métisse espérait avant tout en apprendre un peu plus sur la délicieuse jeune femme. Buvant une gorgée de vin, elle s’empressa donc d’embrayer sur un point différent. « Si je peux me permettre, que fait Penny Collins seule le soir dans le bar le plus discret de Tenby ? » La question pouvait paraître personnelle et semblait pourtant la plus évidente à poser comme entrée en matière puisqu’il s’agissait de ce que Gwen constatait.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Serena, Jaya, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©permanentjoy & myself & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Stan - Lloyd
A venir : Eirian -
RAGOTS PARTAGÉS : 4185
POINTS : 3976
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Sam 9 Sep - 22:00

« Si Nate veut me remercier, il le fera en sortant complètement sevré. » Tu laisses échapper un petit rire devant la fermeté de Gwen. Comme il te l’avait révélé un jour, ton cousin ne s’amusait pas tous les jours avec la Martins. Il avait parlé d’autoritarisme et tu pouvais désormais constater à quel point c’était vrai. « Je vais boire à ça. » Dis-tu alors sans dissimuler ton amusement et en buvant une nouvelle gorgée de ton Chardonnay. C’était une bonne chose. Comme la plupart des hommes, et peut être plus que la moyenne, Nate avait besoin d’être dirigé ou du moins recadré parfois. Tu le faisais parfois mais avoir du renfort ne pouvait pas faire de mal… En vérité, tu ne savais pas exactement au nom de quoi Gwen Martins avait décidé que Nate était digne d’être aidé mais tu étais contente qu’elle le fasse. Tu le lui dis d’ailleurs, lui rappelant que tu as une dette envers elle. Sa réponse te surprend mais te confirme en même temps qu’elle n’est pas comme les autres. Tu l’avais vite senti. Il y avait les gens qui se cachaient derrière les conventions, derrière ce qui était bien ou mal, et puis, il y avait ceux qui avait une véritable vision de la vie, de comment les choses fonctionnaient. Tout n’était pas noir, tout n’était pas blanc. Des ennemis pouvaient s’allier pour une cause commune. Un service pouvait entraîner un renvoi d’ascenseur sans pour autant qu’une grande et belle amitié naisse. Une compréhension mutuelle pouvait exister entre deux femmes qui avaient à priori peu en commun, si ce n’était un seul homme. Un homme qui leur en faisait voir de toutes les couleurs. « En effet, je ne dis pas ça souvent… C’est le problème avec Nate, il a tendance à chambouler mes habitudes. Pour le meilleur et le pire. »

Tu n’en dis pas plus. Il te fallait beaucoup pour accorder ta confiance. Pour le moment, tu étais encore dans la phase où tu jaugeais la Martins. Pouvais-tu vraiment la croire quand elle disait qu’elle avait aidé Nate sans rien demander en retour ? C’était trop beau pour être vrai. Dans ton monde, tout le monde voulait quelque chose… En tout cas, l’offre avait été faite et accepté à demi-mot. Vous vous retrouvez donc à continuer à discuter du Miles, encore et toujours. Gwen t’arrache un nouveau petit rire, en faisant un très d’humour sur un aspect bien particulier du caractère de ton cousin. Hélas, ta joie s’estompe vite quand tu dois réellement apporter une réponse à la question de la métisse. Tu te renfermes. « Je n’ai pas de nouvelles de lui non plus… Il refuse de prendre mes appels ou de venir dans la salle de visite quand je me rends au centre. Il est extrêmement fâché que je l’ai inscrit contre son gré en rehab. Il pensait sincèrement qu’il allait pouvoir se désintoxiquer tout seul. » Il te manquait terriblement… Mais ce n’était pas un sentiment que tu savais exprimer sans te sentir pathétique alors tu le tais aussi. Tu laisses juste échapper une petite remarque. « A vrai dire… C’est moche mais je suis presque contente de voir que je ne suis pas la seule victime de sa petite bouderie. J’ai vraiment l’impression d’être la méchante de l’histoire… » En fait, si l’on se basait sur certains critères, tu étais effectivement la méchante de l’histoire mais Gwen et Nate n’en savait rien. C’est sans doute pourquoi la chanteuse te pose ensuite une question particulièrement intime. Une question qui sous-entend aussi un peu que tu fais pitié à picoler toute seule dans un bar mais tu t’en étais un peu douté. C’est sans doute pourquoi tu ne prends pas trop la mouche. « J’avais besoin de réfléchir… Depuis l’overdose, j’ai remis pas mal de choses en question. » C’était bien de faire comme si tu avais le contrôle de la situation. Comme si tu ne t’étais pas faite larguée. Et pas seulement par Sean. A peu près par tout le monde… « Mais je te retourne la question… La discrétion et la solitude ce ne sont pas tes standards habituels non plus. » Dis-tu sachant encore comment être sur la défensive.


_________________


We got tired of your charms And tired of your false alarms. You're just a book
that never turns its page
You can say what you want
you're not ready to change

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle, gif signa - pennywifey.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Brianna - Andrew&Rhys.
RAGOTS PARTAGÉS : 1999
POINTS : 4207
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle
REPUTATION : L'artiste serait-elle lancée ? Elle vient enfin de sortir son album après tout ce temps et a l'air plus épanouie que jamais. Etrange revirement.



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Mer 13 Sep - 10:10


Difficile d’imaginer que le petit bout de femme en la personne de Penny avait mené Andrew par le bout du nez et lui avait donné la vie dure. De prime abord, elle paraissait charmante. Toutefois, Gwen n’était pas dupe. Elle n’aurait probablement pas eu droit à la même approche si elle n’avait pas aidé Nate dans ses problèmes. Il était leur principal point d’accroche, en plus visiblement, de certains traits de caractère convergents entre les deux femmes quand il s’agissait d’obtenir ce qu’elles voulaient. Par exemple, la métisse ne démordrait pas de l’idée selon laquelle le rockeur devrait sortir complètement désintoxiqué de son centre. Il le lui avait promis en échange d’une relative paix avec la police. Penny trinqua à cette résolution et se montra reconnaissante. Gwen n’ignorait pas que la blonde et surtout son cousin se demandaient pourquoi elle avait aidé quelqu’un qu’elle n’appréciait à priori pas mais elle avait ses raisons personnelles et elle ne les évoquerait pas devant eux. D’ailleurs, elle n’attendait pas un renvoi d’ascenseur de la part de la Collins, même si la proposition était toujours plaisante à considérer en cas de réel besoin un jour. La situation fut parfaitement résumée lorsque Penny indiqua que Nate avait pour coutume de bousculer ses habitudes. Il provoquait cette impression chez pas mal de monde, plus souvent pour le pire que le meilleur dernièrement mais à voir pour la suite. Sa dernière frasque semblait avoir été trop loin même pour lui et lui avoir ouvert les yeux. Le problème, c’était que Gwen ne savait pas comment il s’en sortait dans le centre, c’est pourquoi, tant que les deux femmes abordaient le sujet, elle demanda quelques nouvelles de l’artiste. Le sourire de Penny s’effaça aussitôt. Elle n’avait plus entendu parler de lui depuis son entrée non plus car Nate était terriblement fâché contre elle et la tenait pour responsable de son inscription en désintox. Il refusait tout simplement de la voir. La blonde était néanmoins rassurée de ne pas être la seule à avoir droit à un tel comportement, même si la métisse ne s’était contentée que d’appels et ne s’était jamais rendue physiquement sur place. « Nous étions au moins deux à ne pas lui avoir laissé le choix. Sa bouderie finira par s’estomper et, quand il se rendra compte que c’était pour son bien, il reviendra de lui-même. » Gwen n’en doutait pas une seconde. Elle ne se rendait pas malade pour son caprice. Il avait merdé et devrait l’accepter, point. En attendant, il fallait que Nate prenne son mal en patience et morde sur sa chique. S’il préférait le faire seul et non pas entouré, c’était sa décision. « L’important, c’est que nous soyons là quand il sortira. Pour expliquer son geste, il m’a dit qu’il avait l’impression d’avoir tout perdu. Je me demande encore pourquoi il a crû une telle sornette ou plutôt comment il en est arrivé là. » Gwen resta silencieuse quelques instants, songeant encore à cette scène dans le commissariat où les deux ex-partenaires de danse s’étaient expliqués sur pas mal de points. Elle but une gorgée de son verre et estima avoir assez parlé de Nate pour aujourd’hui. La suite au prochain épisode.

La conversation dévia plus personnellement sur Penny cette fois et sur la raison de sa présence seule dans le bar, pour autant qu’elle souhaite répondre à la question. Sans surprise, elle expliqua qu’elle avait besoin de réfléchir et qu’elle avait remis pas mal de choses en question depuis l’overdose de son cousin. Gwen releva une impression de solitude extrême chez Penny, cependant elle n’était pas devin alors elle ne se risqua pas trop loin même si elle glissa une dernière interrogation sur le sujet, avec une touche un peu plus légère. « Et ta réflexion porte-t-elle ses fruits ? Sinon, il va te falloir un truc un peu plus fort que ça. » La métisse esquissa un sourire et s’était attendue à ce que la question lui soit renvoyée. Elle non plus n’était pas venue accompagnée. « Parfois, quand on a une famille compliquée, la fuite est la meilleure solution pour être tranquille et calmer le jeu. » Inutile de trop rentrer dans les détails. La famille principale qui lui restait en ville était son père, celui-là même qui avait accepté d’éviter à Nate des ennuis avec la police parce qu’elle était sa fille. Derrière cette façade de bonne entente dans les moments les plus difficiles, ils ne s’entendaient plus trop. Pas facile d’être la fille d’un des chefs les plus respectés de la région dont la progéniture était un électron libre qui ne se laissait jamais dicter la conduite. De plus, il valait mieux que Gwen prenne parfois ses distances afin d’éviter une confrontation directe avec son paternel lors de laquelle des mots dépasseraient ses pensées et seraient formulés maladroitement, et impulsivement, ce qui ne ferait qu’aggraver une situation déjà tendue entre eux. Sa boisson terminée, la Galloise commanda deux verres de gin en vue de la suite de la discussion (clin d’œil à Nate).

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Serena, Jaya, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©permanentjoy & myself & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Stan - Lloyd
A venir : Eirian -
RAGOTS PARTAGÉS : 4185
POINTS : 3976
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Ven 15 Sep - 14:48

Tu t’étais attendue à une conversation plutôt formelle avec Gwen Martins mais tu te rends compte que les mots vous viennent facilement, et même parfois les confidences. Tu avais pensé que l’échange durerait le temps de présenter tes remerciements mais il se prolonge. Nate vous lie, c’est indéniable et bientôt la métisse vient à parler de vous deux en utilisant le pronom « nous » . Tu es un peu troublée mais tu ne laisses rien paraître, habituée à cacher tes émotions même si tu venais d’en dévoiler certaines à ton interlocutrice. « Nous étions au moins deux à ne pas lui avoir laissé le choix. Sa bouderie finira par s’estomper et, quand il se rendra compte que c’était pour son bien, il reviendra de lui-même. » Tu hoches la tête. « J’espère que tu as raison. » A vrai dire, tu étais un peu sceptique. Nate était plutôt buté… Et puis, jamais vous n’aviez eu une brouille de cette ampleur. C’est ce qui contribuait grandement à ta déprime, tu craignais d’avoir perdu la personne qui comptait le plus au monde pour toi. « L’important, c’est que nous soyons là quand il sortira. Pour expliquer son geste, il m’a dit qu’il avait l’impression d’avoir tout perdu. Je me demande encore pourquoi il a crû une telle sornette ou plutôt comment il en est arrivé là. » Tu fronces les sourcils, méditant les propos de la Martins. Attendait-elle une véritable réponse ? « Il m’a dit la même chose… C’est tout Nate, ça. Il est tellement passionné. Il vit tout à 100%. Du coup, pour lui perdre quelqu’un qu’il aime, ça équivaut à tout perdre. Même si c’est dur à entendre pour les personnes qui sont restées… Je pense que l’accumulation a joué. Harlow, cette Spencer, Callum Rhodes… Ses relations n’ont pas été très heureuses récemment… »

C’est étrange de parler ainsi de quelqu’un qui est absent alors la conversation finit par dériver sur les raisons de vos présences dans ce bar. Au moins à ce sujet, vous étiez libres de dire ce que vous souhaitiez. Et tu te rends compte que même si tu restes évasive, tu laisses transparaître quelques petits détails. Tu avais une fâcheuse tendance à baisser ta garde ces derniers temps. « Et ta réflexion porte-t-elle ses fruits ? Sinon, il va te falloir un truc un peu plus fort que ça. » Tu as un petit rire. « Les conclusions que je suis en train de tirer ne me plaisent pas vraiment alors peut être que oui, je vais passer au niveau supérieur. » Tu avais tout de même retournée la question à la métisse et tu écoutes sa réponse avec autant d’attention que celle avec laquelle, elle avait écouté la tienne. Elle évoque des problèmes de famille. Tu hausses les sourcils, connaisseuse du sujet. « Si ce sont des problèmes de famille, tu vas avoir aussi besoin de quelque chose de plus fort. » C’est entendu entre les deux femmes, et une fois leurs verres de vins terminés, Gwen commande du gin. Le barman se presse de pousser deux verres devant vous. Voir ces deux verres te fout un cafard pas possible car tu te rappelles de la fois où Nate vous avait comparé à du gin et du tonic. Tu secoues la tête, l’amertume te rendant plus bavarde que tu ne devrais l’être. « Cette ville me tue… ça doit faire depuis que je suis arrivée ici que je n’ai pas bu ne serait-ce qu' un gin dans un bar. Ou que j’ai pris le temps de juste m’amuser. J’avais trop peur des on dit. Les rumeurs vont tellement vite ici…Mais qu’est-ce que ça peut bien apporter de maintenir les apparences ? » C’était le problème, une fois que l’alcool était passé dans ton sang, tu avais tendance à divaguer. D’où le fait que tu ne buvais pas en général pour garder le contrôle… Mais il était trop tard pour reculer. Tu rallies donc ta compagnie de la soirée à ta réflexion. « Toi, tu n’as pas l’impression d’étouffer ici, parfois ? »


_________________


We got tired of your charms And tired of your false alarms. You're just a book
that never turns its page
You can say what you want
you're not ready to change

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle, gif signa - pennywifey.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Brianna - Andrew&Rhys.
RAGOTS PARTAGÉS : 1999
POINTS : 4207
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle
REPUTATION : L'artiste serait-elle lancée ? Elle vient enfin de sortir son album après tout ce temps et a l'air plus épanouie que jamais. Etrange revirement.



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Dim 17 Sep - 10:35


Lorsque Penny expliqua les raisons probables du pétage de plomb de Nate, la réponse paraissait évidente. Gwen savait pourtant que l’artiste était un homme passionné, intense. Il se donnait souvent à 100% vis-à-vis d’une personne et en avait perdu plus d’une qui comptait à ses yeux. La métisse connaissait dans les grandes lignes les histoires à propos d’Harlow et de Spencer, pas du troisième. Sa cousine estima que l’accumulation l’avait poussé à bout. Gwen essaya de se mettre quelques instants à la place du Miles. La perte de sa mère l’avait profondément chamboulée mais elle n’imaginait pas comment elle se sentirait si, coup sur coup, Rhys, Caleb et d’autres disparaissaient du paysage de sa vie. Ce serait certainement très difficile à encaisser et à vivre aussi. Nate devrait donc apprendre à vivre en se protégeant plus le cœur ou, à espérer pour lui, en trouvant une personne qui cette fois ne le délaisserait pas mais c’était encore prendre le risque de retomber dans les mêmes travers. Il aurait besoin d’autres piliers, de ceux qui ne le quitteraient pas, comme Penny. « Nate devrait apprendre à se protéger de lui-même et de la rapidité avec laquelle il s’attache. Il pourra heureusement compter sur ceux qui sont là depuis longtemps, comme toi. » Gwen ne s’avançait pas trop non plus. Elle ne connaissait pas leur histoire et leur entente, peut-être qu’ils se côtoyaient plus souvent depuis quelques mois seulement, cependant elle ne voyait pas la Collins partir du jour au lendemain de Tenby, surtout pas si Nate était en difficulté.

La conversation dévia ensuite sur la raison de leur présence seule dans le bar. Penny semblait en pleine remise en question tandis que Gwen avouait sans détour qu’elle fuyait sa famille. Les deux femmes s’accordèrent donc pour commander une boisson plus forte. Lorsque les deux verres arrivèrent sur le comptoir, Penny s’exprima à propos de Tenby. Depuis son arrivée, elle n’avait jamais pris le temps de s’amuser à cause de ce que pourrait en penser les gens. Ces propos rejoignaient ce qu’Andrew lui avait raconté au sujet de la Collins. Les apparences avaient l’air de compter pour elle sinon pourquoi toute cette mascarade ? « Tu te sens emprisonnée par le regard des gens ? C’est ce qui t’empêche de lâcher prise et de t’amuser de temps en temps ? » Gwen restait prudente dans ses formulations, elle cherchait justement à bien interpréter ce qu’essayait de lui dire Penny. « Si tu n’es pas toi-même, c’est triste et ça ne peut rien apporter de bon. Vivre pour les autres et pas pour soi… Les apparences finissent toujours par s’effriter un jour ou l’autre. Quelle importance ce que peuvent bien penser les gens ? » Pour autant que la métisse le sache, la Collins n’était pas une criminelle notoire, alors pourquoi était-ce si important pour elle, les rumeurs qui pouvaient circuler à son sujet ? Gwen ne l’avait pas encore compris. Penny demanda ensuite à la métisse si elle n’avait pas l’impression d’étouffer à Tenby. « J’ai grandi ici alors… J’ai eu l’habitude de l’esprit de village, des gens qui parlent sur tout le monde, que tout se sache très vite ou que des spéculations circulent… Qu’ils croient ce qu’ils veulent. » Elle marqua une pause avant de poursuivre. « Mais je ne te cache pas que les quelques années que j’ai passé à Londres m’ont fait du bien, m’ont permis de voir autre chose. Tenby est assez limitée, on tourne en rond. Après, connaître la plupart des habitants, même de vue, a aussi un côté rassurant, convivial, que l’on ne peut pas avoir dans une plus grande ville. Il y a des bons et des mauvais côtés à vivre ici. Le jour où je me sentirais étouffée, je partirai quelques temps ailleurs. Aucun lieu ne m’enfermera si je ne le souhaite pas. » Ainsi, Penny ne se semblait pas trop se sentir dans son assiette à Tenby. Risquait-elle de s’éloigner malgré la situation de Nate ou restait-elle justement en partie pour lui ? « Et toi ? »


_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Serena, Jaya, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©permanentjoy & myself & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Stan - Lloyd
A venir : Eirian -
RAGOTS PARTAGÉS : 4185
POINTS : 3976
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Dim 1 Oct - 17:44

« Nate devrait apprendre à se protéger de lui-même et de la rapidité avec laquelle il s’attache. Il pourra heureusement compter sur ceux qui sont là depuis longtemps, comme toi. » Tu hoches la tête, marquant son approbation face à ces paroles. A tes yeux, Gwen avait tout compris. Ou du moins, elle semblait partager en partie ta philosophie préférée qui consistait à penser que s’attacher à quelqu’un, c’était le début des ennuis. Tu le pensais toujours, même si tu avais quelques exceptions depuis ton arrivée à Tenby et justement pour Nate. Tu sors toutefois de tes pensées pour continuer cette conversation plutôt agréable avec la Martins. « J’ai l’impression qu’il peut compter sur toi aussi désormais. » Cette phrase est dite d’un ton plutôt neutre, sans animosité aucune. Tu ne veux pas non plus faire de sous-entendu ou donner un début de bénédiction à quelque chose que tu vois se profiler. Non, tu constates simplement les faits. Sans la chanteuse, ton cousin serait derrière les barreaux alors tu es contente qu’elle soit dans sa vie… Cependant, tu n’as pas envie de parler du Miles toute la soirée, surtout quand les blessures liées à votre dispute sont encore si fraîches dans ton esprit. Non à la place, tu te livres un peu à Gwen. Tu n’avais pas pensé en éprouver le besoin mais il était finalement présent. Tu avais besoin de parler à quelqu’un de tout ce qu’il se passait dans ton esprit. Tu avais le pressentiment de le faire en face de la bonne personne et tu espérais que la suite des évènements ne te donnerait pas tort. « Je vois bien que tu parviens à vivre sans te préoccuper du regard des autres. Et je dois avouer que ça me rend un peu jalouse… Moi je crois que je ne sais plus comment faire. J’ai l’impression que chaque fois que je fais quelque chose qui sort de l’ordinaire, je suis bonne pour des rumeurs plus absurdes les unes que les autres. Alors que… » Tu essayais pourtant de garder le contrôle sur ta vie mais à Tenby, les choses n’étaient pas simples. Tu avais déjà été la cible des racontars et cela t’avait fortement déplu. Essentiellement parce que tu avais encore beaucoup à cacher, comme tu le sous-entends. « Alors qu’il y a des choses que je ne veux vraiment pas voir dévoilées au grand jour… Alors j’essaye de ne pas faire de vagues. Chacun a le droit à sa part d’ombre, non ? »

Tu commençais à être trop bavarde. Voilà pourquoi tu ne devais pas boire. Heureusement, Gwen répond ensuite à tes questions, ce qui te permet de garder le silence. Tu l’écoutes en hochant la tête de temps à autre, buvant un peu gin. Encore une fois, les paroles de ton interlocutrice sont emplies de bon sens. Surtout qu’elle parle d’expérience, ayant vécu ici avant de changer du tout au tout pour une grande ville. « C’est la bonne mentalité, je pense. Mais si je peux me permettre de te poser une autre question… Si vivre à Londres t’a fait tant de bien… Pourquoi es-tu revenue ? » La chanteuse te retourne tes propres questions, te demandant ensuite si toi, tu quitterais la ville. « Je ne pense pas… Je n’ai pas les moyens pour ça… Et puis, tu sais ce qu’on disait à propos de ne pas s’attacher ? Et bien, j’ai commis l’erreur. Il y a des gens que je ne voudrais pas laisser derrière moi. » Les visages de Lloyd et Nate dansent un instant devant tes yeux. Même si ton cousin ne voulait plus de toi, tu ne l’abandonnerais pas si facilement. Pas après tout ce que vous aviez traversé… Pourtant, tu te rends bien compte que les choses ne vont pas très bien pour toi en ce moment et que tu vas droit dans le mur. Il te faut retrouver un peu de ta combativité, un peu de ta flamme. Tu redresses le menton. « Je ne vais pas me laisser couler pour autant… Je peux déjà changer les choses ici. Essayer de nouvelles choses, prendre des décisions plus irréfléchies, être moins rigide… Tiens, par quoi tu commencerais toi ? » Tu sais que tu demandes à une experte. Il était temps que tu te rappelles ce que c’est de vraiment vivre.


_________________


We got tired of your charms And tired of your false alarms. You're just a book
that never turns its page
You can say what you want
you're not ready to change

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle, gif signa - pennywifey.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Brianna - Andrew&Rhys.
RAGOTS PARTAGÉS : 1999
POINTS : 4207
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle
REPUTATION : L'artiste serait-elle lancée ? Elle vient enfin de sortir son album après tout ce temps et a l'air plus épanouie que jamais. Etrange revirement.



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Dim 15 Oct - 18:40


Penny n’avait pas tort en supposant que Nate pouvait désormais compter sur Gwen aussi. Les raisons de cet appui restaient encore floues aux yeux de tout le monde mais ils étaient simplement passés du stade de rivaux à celui d’amis en devenir. Rien de surprenant donc à ce que les perspectives ne soient plus les mêmes aujourd’hui. Les deux jeunes femmes changèrent bien vite de sujet. Penny se livra à quelques confidences et à quelques doutes. Elle ne parvenait pas à vivre sans se laisser atteindre par le regard des autres. Tout en essayant de rester discrète, les habitants ne se lassaient pas de lancer des rumeurs sur elle. Gwen avait une longueur d’avance sur la blonde et connaissait certains de ses mensonges. Elle était sans doute partie trop loin pour garder quelques points de sa vie secrets et il lui était sûrement difficile de se rattraper et de garder la face malgré qu’elle essayait de rester discrète, mais le plus simple pour affronter les rumeurs et le regard des gens étaient sûrement de mentir le moins possible tout en restant aussi vague qu’elle le pouvait. Gwen avait réussi à s’épargner de cette manière parce qu’elle restait discrète sur son passé londonien et montrait clairement qu’elle se fichait du quand dira-t-on en assumant ses actes à Tenby. Ainsi, les gens ne cherchaient pas plus loin. Jusqu’à présent, cette attitude avait plutôt l’air de bien fonctionner. Vu son caractère bien trempé, les habitants avaient sans doute peur de s’attirer les foudres de la fille Martins. Rien que ce qu’elle avait fait au mariage de Caleb, l’un de ses meilleurs amis, avait démontré qu’elle était prête à tenir tête à n’importe qui. Penny n’était pas le style de fille à se laisser faire non plus. Sa force de caractère finirait bien par imposer aux gens de rester tout autant tranquille à son égard. « Tout à fait, tout le monde a le droit à son jardin secret. Je sais que ce n’est pas facile, mais parfois, le mieux est de laisser couler, parfois, non. A un moment, il ne faut pas hésiter à faire comprendre aux gens de nous lâcher et de nous foutre la paix. » En tout cas, la réaction de Penny démontrait qu’elle avait clairement des choses à cacher, sinon elle ne prêterait pas attention à tous ces racontars mais certains d’entre eux devaient être blessants et peu flatteurs. Comme si elle avait davantage confiance en Gwen, elle admit d’ailleurs sans hésiter qu’elle ne voulait pas tout dévoiler d’elle. La métisse rappela l’importance d’être soi-même, de vivre pour soi et pas pour les autres, sinon Penny ne serait jamais vraiment heureuse. Elle vivrait par procuration en quelque sorte, la procuration de ce que les gens penseraient d’elle. Or, on ne pouvait pas plaire à tout le monde. « Pour les trop curieux, rien de mieux que de leur rendre la pareille et de lâcher des rumeurs farfelues sur eux. Effet garanti, je te l’assure. Tiens, l’’autre jour, une vieille cruche s’est mise en tête d’affirmer que mon homme m’aurait trompée avec Lizzie parce qu’elle les a vu trainé ensemble alors qu’ils sont amis depuis toujours. Je lui ai dit de ravaler son ragot à moins qu’elle ait joué les voyeuristes dans leur chambre et qu’elle en ait la preuve, sinon qu’elle soit prête à assumer ce rôle de voyeuse devant tout le monde et celui de la cocue dont le mari se tape les troisièmes mi-temps au café du coin dans les bras de la tenancière. C’est faux bien sûr, pour ce que j’en sais son homme ne fait que cuver comme un ivrogne, mais qui pourrait me contredire ? Certaines personnes risquent bien de me croire. Quand la situation s’inverse, les gens s’effraient et se rétractent la plupart du temps. » Comme Gwen avait chanté dans les bars de Tenby, elle connaissait foule d’habitués et surtout les habitudes en question. Ainsi, elle avait souvent une longueur d’avance lorsqu’il s’agissait de lâcher des rumeurs de comptoir. Le meilleur moyen de rendre la pareille était d’utiliser les mêmes armes dans la situation précise. Cependant, Penny souhaitait peut-être ne plus s’abaisser à de tels jeux. Alors, elle devrait apprendre à s’en foutre pour de bon. La blonde fit comprendre qu’elle étouffait à Tenby, une remarque sur laquelle la métisse émit un avis en évoquant à la fois les avantages et les inconvénients d’une ville comme la petite localité et d’une mégapole comme la capitale anglaise. La Collins lui demanda alors ce qui l’avait poussée à revenir ici si elle se sentait si bien à Londres. Peu encline à l’idée d’évoquer encore une fois le sujet, Gwen répondit néanmoins sans détour à son interlocutrice. « J’ai perdu ma mère donc je suis revenue pour son enterrement. Après, je me suis dit que ce serait bien de rester un temps auprès de ma famille. Les retrouver m’a fait du bien. Et puis, je me suis mis en couple. Bref, une chose en entrainant une autre, je suis restée plus longtemps que prévu parce que j’avais les raisons pour. » La situation était ainsi parfaitement résumée. Gwen n’avait pas de problème à se confier à ce sujet auprès de Penny puisqu’il s’agissait de faits dont tout le village était déjà au courant. La chanteuse retourna la question à la blonde, histoire que la discussion ne reste pas centrée sur elle. Penny expliqua qu’elle ne pensait pas avoir les moyens de recommencer ailleurs et elle s’était aussi attachée à des gens ici, des gens qu’elle n’était pas prête à quitter. « C’est souvent ce qui nous retient le plus. » Reconnut Gwen, d’un sourire entendu. La Collins désirait se reprendre en main et changer sa situation actuelle, elle voulait tenter de nouvelles expériences, être moins rigide en général… Elle demanda ainsi l’avis de Gwen. Par où devrait-elle commencer ? La jeune femme hésitait sur la bonne réponse à donner parce qu’elle ne connaissait pas suffisamment la blonde d’un côté, et de l’autre elle était au courant de l’ampleur de certains de ses mensonges. « La réponse risque d’être bateau, mais tu pourrais commencer par être toi-même, essayer de vivre quelques journées sans te soucier du regard des autres pour voir ce que ça fait. Lâcher-prise en fait. Si tu n’as pas l’habitude de t’amuser, tu pourrais sortir plus souvent, rencontrer des gens, pourquoi pas un homme aussi, sans pour autant t’attacher mais juste voir où ça va te mener sans te prendre la tête… Il y a mille et une possibilités. » Gwen marqua une pause avant de poursuivre dans un registre un peu plus sérieux. « Peut-être aussi faire un gros point. Voir ce que tu serais prête à laisser de côté ou à garder dans ta vie. Ce qui compte et ce que tu veux toi. Pas ce qu’il serait bien d’avoir ou non aux yeux des autres. » Elle avait basé ses propos sur ce que lui avait confié Penny, inutile de creuser trop loin. « Là par exemple, si tu avais envie de danser, même si personne ne se bouge maintenant, est-ce que tu le ferais ? Ou est-ce que tu te retiendrais « parce que c’est mieux comme ça » ? » Autant commencer par lui lancer une invitation toute simple pour la dérider. Les deux trois-verres d’alcool aidaient. « Ou si tu as envie de faire quelque chose en particulier, de suite, tu n’as qu’à le dire et on fonce. Libre choix. Il faut un début à tout. »

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Serena, Jaya, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©permanentjoy & myself & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Stan - Lloyd
A venir : Eirian -
RAGOTS PARTAGÉS : 4185
POINTS : 3976
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Sam 28 Oct - 9:35

« (…) A un moment, il ne faut pas hésiter à faire comprendre aux gens de nous lâcher et de nous foutre la paix. » Tu hoches la tête, recevant une nouvelle fois un précieux conseil. Ce qui était censé être des remerciements formels était en train de devenir tout autre chose mais tu ne le prenais pas comme si le contrôle t’échappait. En effet, tu te confiais de ton plein gré à Gwen, plutôt impressionnée par son point de vue et son caractère. Vous ressembliez sur certains points mais sur d’autres… Vous étiez des parfaits contraires. Ainsi, elle prônait la franchise et la transparence alors que tu n’avais basée ta vie que sur les faux-semblants et la fourberie. C’était une intéressante confrontation de deux modes de pensée. « J’ai du mal à imaginer dire à Myrtle White ou à Mrs Lloyd d’aller se faire voir mais je comprends l’idée… Ces gens sont des hypocrites de toute façon. Tu as beau être gentille avec eux, ou du moins feindre la gentillesse avec certaines, ils ne rateront jamais une occasion de tirer dans le dos. » Tu avais longtemps été l’enfant chérie de la ville, rendant tous les services possibles, faisant du baby-sitting, allant à tous les évènements. Le phénomène s’était accentué lorsque les gens avaient pensé que tu étais une future jeune maman célibataire ou encore lorsque tu avais mine de perdre le bébé. Et puis tu étais tombée en disgrâce avec une vitesse absolument pas proportionnelle au temps qu’il t’avait fallu pour acquérir un statut. On te jugeait à cause d’Andrew, de Nate, de Savannah, de Sean… Toutefois, tu n’as pas le temps de t’apitoyer sur ton sort car la Martins continue sur sa lancée empruntant un chemin qui te plaît beaucoup. Tu as un rire cristallin lorsqu’elle suggère que c’était mieux d’être à l’origine des rumeurs. « C’est une super bonne idée ! On devrait faire ça de temps à temps... Se réunir autour d’un verre et faire goûter de leur médecine à certains. On serait douée pour lancer des rumeurs, je n’en doute pas ! » Dis-tu mi-figue mi-raisin en buvant dans ton verre de gin non sans l’avoir levé en l’honneur de ton interlocutrice. « Le coup de la tenancière, c’était diabolique en tout cas ! J’adore ! »

Bon il te semblait effectivement que Rhys Blake et Lizzie Mathesson étaient désormais ensembles mais ce n’est pas le sujet et vu le caractère de Gwen, si elle avait voulu s’épancher là-dessus, elle l’aurait déjà fait. Surtout que la métisse est déjà en train de ses choix et de sa vie ici. « Tu es restée proche de cette famille que tu sembles fuir aujourd’hui... » Dis-tu d’un ton neutre quand elle t’explique pourquoi elle n’est pas retournée à Londres. C’est juste un constat, tu ne la fixe pas intensément en imaginant qu’elle va rebondir là-dessus. Tu ne voulais pas la braquer alors que tu sentais une certaine compréhension naître en vous et qu’à l’origine, tu voulais simplement la remercier. En vérité, il est bon d’être simplement à côté de quelqu’un que tu ne manipulais pas et qui ne t’ennuyait pas, à boire de l’alcool et à discuter de tout et de rien… Tu entrevois ce que ça pourrait être d’avoir une amie. Une vraie. Et tu te dis que Gwen doit en être une bonne. Car l’excellence des conseils qu’elle te dispense aujourd’hui te laisse quelques secondes sans voix. « Je ne trouve pas que ce soit bateau du tout, au contraire. Lâcher prise… C’est facile de l’imaginer mais en pratique… On a déjà dû te dire combien, j’étais… coincée. Ça n’a pas toujours été vrai mais je ne sais plus si je me rappelle de comment on s’amuse simplement. » Dans ton cas, on parlait d’années et d’années de contrôle et d’organisation. Ça risquait d’être difficile de changer du tout au tout. Quant à être toi-même, tu n’étais pas certaine que les gens apprécieraient ce nouveau toi. Et tu n’avais peut être pas la force de caractère de la musicienne pour t’en ficher comme ça semblait être le cas pour elle. Mais tu ne le formules pas à voix haute, ne voulant pas décevoir ta nouvelle coach qui venait de passer de longues minutes à t’expliquer que le regard des autres n’importait pas. Et puis, cette dernière t’avait quand même donné une piste pour commencer….

Tu y réfléchis quelques instants, les sourcils froncés. Danser au milieu de ce bar à l’ambiance feutrée ? C’est clair que c’était une excellente idée pour attirer les regards… Mais n’était-ce pas précisément le but ? Et puis, tu venais de livrer des choses plutôt intimes à Gwen mais tu gardais tes vestiges de ta fierté habituelle. Tu ne voulais pas passer pour une poule mouillée. Sans t’en rendre compte, tu commences à appliquer la philosophie de la Martins. « Oh et puis merde ! » Le premier juron que tu prononces depuis bien longtemps. Et c’est très agréable. Tu te lèves, glissant de ton tabouret pour aller vers l’antique juke-box dans le coin pour tenter de trouver une chanson potable, essayant de ne pas penser à ce que tu es en train de faire. Bien sûr, il n’y a que des vieux tubes mais tu en trouves un qui semble plutôt adapté. I wanna dance with somebody de Whitney Houston. Un classique. Un indémodable. Tu glisses une pièce et la chanson démarre. Plus de temps pour reculer. Toujours face au juke-box, tu commences à dodeliner de la tête d’abord timidement, puis plus franchement. Tu laisses petit à petit la musique te gagner, bougeant d’autres parties de ton corps. Progressivement, tu gagnes le centre, commençant à te déchaîner sous des regards interloqués. Gwen avait raison ! Qu’ils parlent ! Tu étais en train de faire quelque chose pour toi, pour la première fois depuis longtemps. Et c’était bon ! Tu te rapproches alors de ton acolyte de la soirée, lui tendant une main pour voir si elle veut profiter de ce grand n’importe quoi avec toi.


_________________


We got tired of your charms And tired of your false alarms. You're just a book
that never turns its page
You can say what you want
you're not ready to change

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle, gif signa - pennywifey.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Brianna - Andrew&Rhys.
RAGOTS PARTAGÉS : 1999
POINTS : 4207
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle
REPUTATION : L'artiste serait-elle lancée ? Elle vient enfin de sortir son album après tout ce temps et a l'air plus épanouie que jamais. Etrange revirement.



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Sam 4 Nov - 17:45


Pour se défendre face aux rumeurs, il fallait bien sûr s’adapter à l’interlocuteur qui était en face et à la proportion de l’attaque lancée. Il était inutile de détruire totalement la réputation d’une personne si un simple avertissement suffisait à faire comprendre qu’il valait mieux rester tranquille. Dans l’exemple pris, Lizzie et Rhys étaient effectivement ensemble aujourd’hui mais le Blake n’avait jamais trompé Gwen (et quand bien même les deux amis étaient en faux couple donc ce n’était même pas comme si c’était réel) et il était hors de question que quelques vieilles commères s’amusent à ternir son image de façon injustifiée. Ainsi, la Martins avait réagi de manière appropriée en utilisant les mêmes armes et en les retournant contre la source. Diabolique et efficace, un avis partagé par Penny qui imaginait déjà de nouvelles façons de se défendre et de répliquer. Quitte à ce que les habitants pensent du mal d’elle, autant qu’ils s’appuient sur des faits réels, à savoir qu’elle se soit énervée pour de fausses rumeurs plutôt que de laisser courir. Après, tout dépendait l’enjeu aussi. Gwen ne réagissait pas face à toutes les rumeurs. Celle où on lui prêtait des aventures tous les deux jours depuis sa séparation ne l’atteignait pas du tout par exemple mais lorsqu’on s’attaquait à sa famille ou ses proches, elle sortait plus vite de ses gonds. La métisse esquissa un sourire face à la proposition taquine de Penny de se réunir de temps en temps afin de lancer quelques ragots bien piquants afin de s’amuser aux dépends de ceux qui en étaient les auteurs habituels. « A nous deux, on doit connaître pas mal de gens et d’histoires à raconter. Ce serait terrible pour eux mais tellement drôle pour nous. » La métisse sourit de plus belle et mena son verre jusqu’à ses lèvres dans le but d’en boire quelques gorgées. Elle expliqua ensuite à Penny les raisons qui l’avaient poussée à rester à Tenby, notamment sa famille et ses proches, afin de ne pas les laisser ni elle de se retrouver seule juste après avoir perdu sa mère. En effet, les tensions s’étaient calmées tout un temps, surtout entre son père et elle, avant de reprendre de plus belle depuis quelques mois, des tensions qui devenaient de plus en plus insupportables et lui donnaient envie de fuir loin de lui. « C’est compliqué, comme dans toutes les familles. » Gwen n’avait pas envie de se confier davantage sur ce sujet sensible, aussi ne commenta-t-elle pas plus loin que ces quelques mots.

Pour la chanteuse, beaucoup de gens menaient leur vie sans la vivre à fond, coincés par le regard des autres, leur manque de confiance en eux ou tout simplement par certaines circonstances indépendantes de leur volonté. Dans le cas de Penny, elle semblait davantage bloquée par la première et la deuxième hypothèse. Gwen lui suggéra de lâcher plus prise, ne fut-ce que quelques jours, afin de goûter aux joies d’une liberté totale, non surannée par ce que pourrait en penser ceux qui l’entourent. La blonde expliqua que le concept ne lui paraissait pas bateau du tout dans le sens qu’il s’avérait difficile à mettre en œuvre pour elle qui s’estimait coincée. Elle ne l’avait pas toujours été mais elle avait quasiment oublié jusqu’à la définition du mot amusement depuis. « Si tu ne l’as pas toujours été, qu’est-ce qui t’a enfermé dans cette optique ? » Gwen entendait souvent des gens coincés qui se débloquaient, mais parce qu’ils avaient toujours été ainsi avant. L’inverse était moins courant, du moins pour ce qu’elle en savait. La métisse proposa donc ensuite une idée toute simple – ou en tout cas qui ne paraissait pas trop difficile à surmonter – à Penny : aller danser au milieu du pub même si personne ne bougeait présentement. C’était un défi pour elle vu qu’elle n’aimait pas s’exposer, seule, au regard des autres, être le centre de l’attention, dans la lumière, si elle ne l’avait pas cherché pour raison x ou y. Ce que la blonde ignorait était que Gwen connaissait certains de ses stratagèmes pour améliorer son image mais elle les garderait sous silence. A quoi cela lui servirait si ce n’était à légèrement orienter Penny pour qu’elle cesse ses mensonges et vive plus sereinement avec elle-même ? Rien. « Si ça peut te rassurer, Nate dansait comme un pied, et du jour au lendemain, il a développé de sacrés mouvements de bassin. Pour une fois, il ne soupçonnait pas tout le talent qu’il avait en lui. » Gwen ne voulait pas prétendre que la blonde serait une virtuose chaque fois qu’elle tenterait quelque chose, mais que parfois, se jeter à l’eau et se décoincer, révélait des dons ou des défauts insoupçonnés. En d’autres termes, cela permettait d’apprendre à mieux se connaître.

Au bout de quelques secondes d’hésitation, la Collins décida de se lancer. Elle se dirigea vers le jukebox et mit un indémodable de Whitney Houston. Les paroles de la chanson représentaient assez bien le moment. Progressivement, au fur et à mesure des notes, Penny se lâchait de plus en plus. Cela faisait plaisir à voir. Elle s’amusait tout simplement comme si elle avait juste attendu qu’on lui donne la recette magique ou l’autorisation, peu importe. Le résultat était là. Finalement, la blonde invita Gwen à la rejoindre. La métisse, qui ne rechignait jamais à danser, ne se fit pas prier deux fois. Tout aussi amusée, elle se laissa porter par les notes et la musique, et profita de ce moment tout à fait inattendu en compagnie de la jeune femme. Elles bougèrent comme deux petites folles, partageant plusieurs pas de danse à deux. Il était bon de ne plus penser à rien l’espace de quelques instants.


_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Serena, Jaya, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©permanentjoy & myself & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Stan - Lloyd
A venir : Eirian -
RAGOTS PARTAGÉS : 4185
POINTS : 3976
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny Dim 12 Nov - 21:29

« A nous deux, on doit connaître pas mal de gens et d’histoires à raconter. Ce serait terrible pour eux mais tellement drôle pour nous. » Tu hoches la tête, largement convaincue par le propos. Tu avais l’intuition que à vous deux, vous pourriez faire des ravages. Toutefois, malgré l’alcool qui te tournait agréablement la tête, tu gardais bien à l’esprit qu’il fallait essayer de la garder froide et ne pas s’emballer trop vite. Tu avais apprécié te confier à Gwen sur certains point mais cela ne voulait pas forcément dire que cette soirée allait invariablement déboucher sur une grande amitié. Il était difficile d’accorder sa confiance, surtout à Tenby, et la Martins te le rappelle en refusant d’en dire plus à propos de ses conflits familiaux. Malgré cette fin de non recevoir, tu termines ce que tu as commencé en répondant de ton côté franchement à sa question. Qu’est-ce qui t’avait changée ? « La vie ici… Quand j’étais à Swansea, je me sentais moins épiée. Je galérais moins aussi, j’avais moins de raisons d’angoisser… » Pourtant cette fois-ci, tu tais les détails. Il te semblait que ta voisine connaissait Sean alors tu n’allais pas lui raconter que de prime abord, tu étais arrivée ici pour te cacher de lui et que c’était avant tout ce qui t’avait contrainte à faire profil bas pendant de longues années. Cependant, même si la menace semblait désormais écartée, tu avais du mal à sortir du moule que tu t’étais crée… Etre en permanence dans le contrôle te rassurait… Alors tu sors clairement de ta zone de sécurité quand tu acceptes de relever le défi de Gwen. Elle a toutefois la gentillesse d’essayer de te rassurer avant que tu ne te jettes dans l’arène, racontant une anecdote à propos de Nate. Tu as un petit rire en entendant parler des mouvements de hanche de ton cousin. « Si ton but était de mettre toute la famille Miles-Collins à la danse, il fallait le dire d’emblée. » Tu te rappelais désormais, qu’effectivement, avant d’être la sauveuse de Nate, Gwen avait été sa prof de danse.

Mais bon, le temps n’est plus aux discussions et tu dois te lancer. Les premiers mouvements de danse que tu effectues sont crispés, plus pour relever le défi qu’autre chose mais ensuite, tu laisses la musique te gagner, te faire oublier que tu t’exposes aux regards. Au bout de quelques minutes, tu es véritablement en train de t’éclater et il te semble tout naturel de venir inviter Gwen à te rejoindre. Bien entendu, la métisse danse bien mieux que toi mais pour une fois dans ta vie, tu n’es pas dans la rivalité. Non, tu es plutôt dans le partage et bientôt tu joins tes rires à ceux de ta partenaire. Bien sûr, des rires autres que les vôtre retentissent aussi. Bien sûr, tu entends quelques sifflements graveleux, sans doute motivés par le fait de voir deux filles seules danser ensembles mais tu repenses à la conversation du début de soirée et tu arrives à ne pas en tenir compte. A vrai dire, quand les dernières notes de la chanson retentissent, tu es fière de toi et ce n’est pas l’embarras qui prédomine. « Et ben… Si on m’avait que cette journée pourrie finirait comme ça, je ne l’aurai jamais crue. » Dit en souriant à Gwen, légèrement essoufflée. La soirée est effectivement bien amusante que prévu alors quand vous retournez vous asseoir, tu te mets d’accord avec Gwen pour un dernier verre. La danse vous a rendu plus joyeuses alors votre conversation est plus légère que tout à l’heure mais elle n’en demeure pas moins très agréable. D’ailleurs, quand vous avez terminé, tu prends bien soin de remercier la métisse pour la soirée avant de régler un peu plus de la moitié de la note puisque tu avais tenue à lui offrir le premier verre. « A bientôt, j’imagine. » Glisses-tu en enfilant ton manteau, te doutant bien que vous allez être amenée à vous revoir, que ce soit par le biais de Nate ou à cause de la taille de la ville.


SUJET TERMINE

_________________


We got tired of your charms And tired of your false alarms. You're just a book
that never turns its page
You can say what you want
you're not ready to change

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The Bechdel Test + Gwen&Penny

Revenir en haut Aller en bas

The Bechdel Test + Gwen&Penny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-