AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

A perfect storm + Yevgeniya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Trystan Meylir
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : blood eagle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (3/3)

RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 2502
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_p3xlgm4TAo1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On dirait qu'il se reprend doucement mais sûrement... Il était temps, il commençait vraiment à ressembler à une épave... Je me demande ce qui motive cette reprise en main cela dit...


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyDim 14 Mai - 12:14

If she was a drink, she'd be single barrel bourbon on ice
Smooth with a kick, a chill and a burn all at the same time
She ain't just a song, she's the whole mixtape
But she don't just rain, she pours
That girl right there's the perfect storm

Trystan amarre doucement le Seawolf à quai, étirant ses muscles endoloris une fois que le chalutier est totalement immobilisé. La mer avait été mauvaise aujourd’hui, ce qui avait rendu la pêche plutôt physique et peu fructueuse. C’était un mauvais jour et cela pouvait se lire sur le visage du marin qui était aussi orageux que le temps... Peut être qu’un café et une bonne douche chaude pourrait un peu arranger les choses… Hélas, ce n’était pas pour tout de suite. Le Meylir devait s’occuper de vendre sa pêche du jour, aussi modeste soit-elle. Et même après ça, il avait encore du travail, devant notamment s’occuper des sardines qui étaient dans la chambre froide. La fraîcheur de ce poisson était la condition de sa qualité, et c'est pourquoi il devait impérativement le travailler dans la journée pour l’expédier au plus tard ce soir. Elles ne pourraient pas rester dans la glace paillette éternellement…  Il met cependant un peu plus d’une heure à vendre sa pêche de la journée, ce qui fait qu’il est déjà en retard sur son planning de la journée alors qu’il est à peine dix heures. Grommelant, il se dirige vers la conserverie, maudissant son employé qui avait pris des vacances. Il est toutefois résolu et ne retire donc pas son épais ciré, se préparant à passer de longues minutes par des températures négatives. Il pousse la lourde porte de la chambre froide et là… il la voit. Yvevgenia. En train de faire dieu savait quoi dans sa chambre froide. Au milieu de son gagne-pain. Il inspire, il expire mais c’est trop tard. Il est déjà en colère. Il fallait dire qu’elle avait déjà foutu un beau bordel.

« JE PEUX SAVOIR CE QUE TU FOUS ICI ?! » Dit-il en embrassant la scène du regard. Visiblement, elle était en train de sculpter une foutue statue dans la glace. Il ferme les yeux, excédé, sentant des remords familiers l’assaillir. Pourquoi diable avait-il passée cette petite annonce ? Pourquoi diable avait-il pensé qu’avoir un colocataire lui faciliterait la vie ? Parce que oui, il avait voulu un colocataire pour l’aider à payer la maison sur le port. Et à la place… C’était cette espèce de nana qui s’était pointée. Elle avait envahi son espace vital, écoutant de la musique étrange, remplissant son frigo de nourriture pour lapin qu’il ne mangerait pas pour tout l’or du monde et dispersant des toiles baroques un peu partout dans la maison. C’était une créature d’un autre monde, c’était certain. Mais elle n’avait rien à faire dans celui du Meylir, c’était une certitude aussi. « Yevgeniya… » Commence t-il en baissant le ton. Essentiellement parce qu’il avait toutes les peines du monde à prononcer son prénom de manière correcte… « Je croyais que nous étions parvenus à un accord. » En effet, ils avaient longuement discutés pour fixer des règles afin de ne pas trop s’importuner l’un et l’autre. Trystan avait alors dû prononcer plus de mots que durant toute une semaine, ce qui l’avait beaucoup embêté et qui l’embêtait désormais beaucoup plus étant donné que cette discussion s’était révélée inefficace. « Tu ne peux pas être ici, c’est mon lieu de travail. » Conclus t-il en faisant preuve de plus de diplomatie que ce qu’il serait crû capable. Elle allait prendre ses horreurs, et déguerpir, et elle ne serait plus qu’un contretemps supplémentaire dans cette journée déjà bien désolante.
Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyDim 14 Mai - 23:56

She came and substituted
The peace and quiet for
Acrobatic blood flow
Concertina cheating heart beat
Rapid fire

Yevgeniya reçoit le coup de téléphone qu'elle attendait avec impatience un peu trop tôt dans la matinée, mais elle s'extirpe du lit sans trop de difficultés, trop excitée de pouvoir enfin reprendre l'un de ses passes-temps favoris. Elle s'habille rapidement et chaudement, dévale les escaliers de la grande maison pour réceptionner son colis bien particulier et l'entreposer dans la chambre froide de Trystan. Quoi que… Du point de vue de la jeune femme, il s'agit aussi de sa chambre froide à elle.  Un bloc de glace. C'est un énorme bloc de glace qu'elle réceptionne et elle a d'ailleurs besoin de l'aide des livreurs pour le soulever et le poser sur la table, à côté de quelques poissons pêchés Dieu sait quand. Elle remercie les livreurs et des étoiles dans les yeux, elle s'enferme dans la chambre froide, examine la glace un instant et enfin, elle prépare les outils dont elle aura besoin. C'est un petit plaisir qu'elle s'offre, aujourd'hui, mais un petit plaisir indispensable car elle a de moins en moins l'occasion de tailler la glace (dans d'aussi grosses proportions) et elle ne veut pas perdre la main, pas alors qu'elle vient de signer un contrat pour livrer une sculpture de glace dans deux semaines. Elle dépose ses outils à la façon d'un chirurgien : les différents ciseaux à sculpter, lames plates, courbées et anguleuses, la scie, le pic à glace… Elle ne sort pas la tronçonneuse, ne la jugeant pas utile pour cette pièce, mais surtout parce qu'elle ne veut pas se casser les oreilles avec ce bruit alors qu'elle n'a pas eu l'occasion de beaucoup dormir la nuit dernière et qu'un rien pourrait lui causer une migraine atroce. Un peu de calme, voilà ce dont elle a besoin. Du calme, et une bonne thermos de café pour réchauffer son corps de l'intérieur. Elle retourne à l'intérieur de la maison pour chercher le dessin qui lui sert de base et vider la cafetière dans la thermos.

Amusée au possible, elle se retrouve très vite devant son bloc de glace pur et elle n'hésite que quelques secondes avant d'attraper la scie et de tailler les angles. Ce qu'elle doit réaliser : un cygne. Elle chantonne tandis qu'elle scie le bloc de glace jusqu'à en avoir mal aux bras et elle continue malgré la douleur  qui la lance dans tout le haut du corps. Ce contrat pour la sculpture, elle le voulait et à présent, elle doit assurer.

Elle sursaute, la scie à la main quand la voix de Trystan résonne dans toute la pièce. « Sérieusement ? T'as envie que je me blesse ou quoi ? » Elle demande poliment, mais un brin d'étonnement dans la voix, ne pensant pas que son colocataire pouvait être aussi imprudent. Elle ne plonge pas dans l'eau pour faire fuir ses poissons, elle… Alors il pourrait avoir un minimum de respect pour ce qu'elle fait. Elle repose doucement son instrument de torture pour se retourner complètement et faire face à son colocataire qui n'a pas l'air ravi du tout. « En effet, et l'accord est le suivant : vu le loyer que je te paye, j'ai bien le droit de trainer où ça me chante. Chambre froide comprise. » Dit-elle avec une diplomatie qui ne lui est pas commune. « Figure toi que ça devient aussi mon lieu de travail. » Lâche-t-elle, pas peu fière d'elle en se dégageant et en lui laissant apercevoir sa sculpture qui ne ressemble encore à rien. « Je suis payée pour faire cette sculpture et si tu veux que je puisse continuer à payer le loyer exorbitant que tu me demandes, tu as plutôt intérêt à me laisser la terminer. » Evidemment, elle ne risque pas d'informer le Gallois qu'elle n'est pas payée pour cette sculpture là, puisqu'elle ne fait que de s'entraîner, mais ça, comment peut-il le savoir ? Il ne vérifie pas ses comptes et heureusement. Elle attrape le pic à glace et reprend en souriant, Trystan n'arrivera pas à casser son enthousiasme, pas alors qu'elle rêvait de cet instant depuis des semaines.  « Ben dis donc… T'as bien l'air tendu. Y'a du café juste là… Sers toi, on dirait que t'en a bien besoin. » Ajoute-elle en lui indiquant les poches qu'il a sous les yeux.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


A perfect storm + Yevgeniya 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : blood eagle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (3/3)

RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 2502
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_p3xlgm4TAo1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On dirait qu'il se reprend doucement mais sûrement... Il était temps, il commençait vraiment à ressembler à une épave... Je me demande ce qui motive cette reprise en main cela dit...


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptySam 20 Mai - 11:03

If she was a drink, she'd be single barrel bourbon on ice
Smooth with a kick, a chill and a burn all at the same time
She ain't just a song, she's the whole mixtape
But she don't just rain, she pours
That girl right there's the perfect storm

« Sérieusement ? T'as envie que je me blesse ou quoi ? » Réplique l’intruse sans même se retourner, affichant un calme que Trystan est loin de ressentir. Il reste alors silencieux, les sourcils froncés, stupéfié par tant d’outrecuidance. Il ne connaissait pas Yevgeniya depuis longtemps, mais il avait remarqué que comme toutes les femmes, elle avait souvent tendance à essayer de retourner la situation en sa faveur. Car elle essaye clairement de le faire culpabiliser en lui faisant remarquer qu’elle aurait pu se blesser à cause de lui… Comme s’il était responsable du fait que le hobby favori de la blonde puisse impliquer l’utilisation d’une scie géante qui ferait sans doute pâlir d'envie Leatherface… Et puis, il considérait qu’elle n’avait pas à être surprise de son arrivée, il était chez lui ici, quoi qu’elle en pense. Mais il n’a rien que le pêcheur déteste plus que les longues disputes argumentatives alors il se contente de hausser les épaules d’un air désabusé. Hélas, comme si elle avait lu dans ses pensées, la russe se retourne, le prenant dans le faisceau de ses grands yeux tandis qu’elle se lance dans une véritable plaidoirie vis-à-vis du loyer et de son droit d’être ici, essayant une fois encore de le faire passer pour le fautif. « Tu étais d’accord pour le loyer… Alors ce n’est pas mon problème si tu le trouves trop élevé. » Grommelle t-il, mécontent d’avoir à discuter d’argent avec elle. Et mécontent d’avoir à discuter d’argent tout court. Il était complètement fauché et il n’avait guère envie que ça se sache. Mais il commençait sérieusement à regretter d’avoir vendu sa tranquillité même à si bon prix… Il finit d’ailleurs par formuler cette pensée à voix haute, peu soucieux d’heurter les sentiments de la jeune femme ou d’améliorer leur relation de colocataires. « Si tu n’es pas satisfaite, tu peux partir. On peut mettre fin à cet accord que tu ne le respectes même pas. »

La chambre froide et tous les lieux de la conserverie n’avaient jamais été dans leur accord de colocation. Il s’empresse de le rappeler malgré sa répugnance à continuer cette conversation. « J’ai accepté de te louer une partie de la maison, pas la chambre froide. » Les yeux du brun s’égarent sur les instruments d’Yevgeniya disposés à côté des siens, à côté des poissons qu’il allait commercialiser. Puis sur l’énorme bloc de glace, posés sur son plan de travail. Non ce n’était juste pas possible. « Je traite de la nourriture ici, ce n’est pas hygiénique que tu travailles là. » C’était ça qui l’embêtait, plus que le fait qu’elle méconnaissait leur accord initial. Elle était en droit de considérer que ce qu’elle faisait était un véritable travail, bien que de l’avis du Meylir ce qu’elle était en train de sculpter ne ressemblait pas à grand-chose, mais elle devait le faire ailleurs. Hélas, la Vassielevitch se comporte déjà comme une propriétaire ici. Après avoir utilisées des tournures de phrases plutôt directives à l’égard de Trystan, elle finit même par se moquer de lui, décrétant avec un petit sourire qu’il a l’air tendu et qu’il devrait prendre un café. Il ferme les yeux quand elle désigne une thermo avant de se remettre au travail. Il ne savait pas ce qui était le pire. Qu’elle ait en plus emmenée de la nourriture ici ou qu’elle se permette de l’inviter à se servir chez lui… Tout s’entremêle dans l’esprit du pêcheur. Parce qu’il en a besoin de cette tasse de café. Mais il n’a pas envie de lui obéir. Il n’a pas envie non plus de rester en compagnie de cette femme irrespectueuse. Mais d’un autre côté, il  ne veut pas la laisser seule dans son atelier alors qu’elle ne manifeste aucune intention de bouger. Et puis, il faut qu’il fasse son propre travail. Indécis, il met donc les mains dans les poches de son jean, attendant la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyDim 21 Mai - 14:33

She came and substituted
The peace and quiet for
Acrobatic blood flow
Concertina cheating heart beat
Rapid fire

Yevgeniya aurait voulu que son colocataire s'extasie devant son oeuvre d'art, mais elle sait que ce n'est pas le genre du brun. Déjà avec ses tableaux, il se contente de les regarder, certains plus longtemps que d'autres, puis de partir sans un mot. C'est impossible de savoir ce que pense Trystan s'il veut garder ses pensées pour lui, mais aujourd'hui, ce n'est clairement pas le cas. Il a eu une sale matinée et la présence de la jeune femme dans sa chambre froide ne fait que de l'irriter davantage. Elle tente de se défendre en évoquant l'argent qu'elle lui donne tous les mois, mais Trystan se met tout de suite sur la défensive en encourageant sa colocataire à partir si elle n'est pas satisfaite de leur arrangement. La Russe se mord l'intérieur de la joue en saisissant la mauvaise humeur dans laquelle se trouve le brun. « Trystan... Ce n'est pas ce que j'ai dit. » Au grand désespoir du jeune homme, elle n'a en effet aucune envie de s'en aller. Cette maison, elle l'aime énormément tout comme elle aime avoir cette présence masculine qui lui rappelle sa vie avec ses frères. Depuis des années, elle arrive enfin à mettre un peu d'argent de côté grâce à cette colocation, sans compter qu'elle n'a aucune envie de retrouver un petit appartement miteux avec vu sur les poubelles d'une cour intérieure. Malheureusement, le jeune homme ne lâche rien, alors Yevgeniya se résigne à s'excuser, à avouer qu'elle a dépassé les limites qu'il avait instauré.  « Ecoute, je suis désolée. J'aurais au moins dû t'en parler avant. C'est juste que j'ai eu ce contrat, et je ne pouvais pas refuser. » Elle laisse de côté le fait qu'elle avait très envie de faire cette sculpture, se disant que peut-être Trystan acceptera de la laisser travailler si elle semble être contrainte à le faire. Aussi, elle se dit que malgré le loyer qu'elle paye, elle est prête à rallonger ce qu'elle offre pour pouvoir profiter de la pièce à sa guise, mais elle commence à connaître son colocataire alors elle ne dit rien. Une telle intrusion, elle ne sait pas si le jeune homme est prêt à l'accepter. A présent, elle cherche à trouver un compromis. Elle ne peut pas abandonner son contrat, mais elle ne veut pas non plus que le Meylir la vire sans préavis.

« Vu le froid qu'il fait, les microbes ne risquent pas de se développer ici. » Elle tente de faire un peu d'humour, puis prend le pic à glace pour se remettre à tailler la glace dans la forme attendue. Elle se serait bien mise à chantonner ou à fredonner un air joyeux, mais la présence du jeune homme qui la fixe l'en empêche. Elle repose le pic, prête à proposer un compromis. « Si tu veux... Je peux mettre le bloc de glace par terre ? Comme ça tu auras la place pour faire... Ce que tu as à faire avec tes poissons. » Si elle accepte de travailler par terre, elle espère que Trystan esquissera au moins un infime sourire de remerciement. « Enfin... Je vais avoir besoin de ton aide, par contre... C'est trop lourd pour moi. » Yevgeniya ajoute un sourire qui, elle espère, achèvera Trystan de l'aider. Après tout, elle est prête à faire des efforts même s'il est hors de question qu'elle s'éclipse complètement de la chambre froide. Sa statue de glace, elle l'a attendue pendant trop longtemps pour y renoncer maintenant. Et puis, elle se dit aussi que si elle arrive à prouver au marin qu'ils arrivent à travailler ensemble, elle pourra continuer son petit hobby de temps en temps. Il suffit de l'habituer à sa présence, un peu comme elle a dû l'habituer à sa présence dans sa grande maison.  « Alors ? On est même pas obligé de parler, et je t'assure qu'il y a assez de place pour nous deux. »    

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


A perfect storm + Yevgeniya 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : blood eagle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (3/3)

RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 2502
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_p3xlgm4TAo1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On dirait qu'il se reprend doucement mais sûrement... Il était temps, il commençait vraiment à ressembler à une épave... Je me demande ce qui motive cette reprise en main cela dit...


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyLun 29 Mai - 21:15

If she was a drink, she'd be single barrel bourbon on ice
Smooth with a kick, a chill and a burn all at the same time
She ain't just a song, she's the whole mixtape
But she don't just rain, she pours
That girl right there's the perfect storm

« Trystan... Ce n'est pas ce que j'ai dit. » Yevgeniya semble un peu paniquer et faire marche arrière quand Trystan ne se laisse pas avoir par ses revendications sur le loyer. Le Meylir pousse un soupir. Ce n’était peut être pas ce qu’elle avait voulu dire mais elle l’avait dit quand même. Il ne comprendrait jamais pourquoi les gens gaspillaient leur énergie à prononcer des mots qui n’étaient pas l’exact reflet de leur pensée… Toutefois, sa colocataire remonte un peu dans son estime, lui présentant des excuses, reconnaissant qu’elle aurait dû lui en parler avant. Il laisse échapper un petit bruit pour lui notifier qu’il a bien entendu mais il ne dit rien. Pas encore. Il devait encore réfléchir à comment il voulait traiter la situation. La russe prend sans doute ce silence pour une invitation à plaider sa cause car elle lui sert encore quelques arguments qu’elle imagine sans doute jouer en sa faveur. Elle fait aussi un trait d’humour sur le développement des microbes auquel il ne goûte pas du tout et il se remet à râler. « Sérieusement ?! » Heureusement, les choses qu’elle dit après sont plus sensées… Enfin, elle est quand même en train d’essayer de lui imposer une nouvelle forme de colocation dans ces lieux mais elle a l’air de tellement tenir à sculpter ce foutu bloc de glace qu’il commence à se laisser fléchir. Ou du moins à vraiment essayer de réfléchir à ce qu’elle dit. « On est même pas obligé de parler. » Dit-elle avec un petit sourire presque triste qui le rend lui aussi malheureux. Avait-il été si désagréable que ça, avec elle pour qu’elle se sente obligée d’offrir son silence comme un cadeau ? Il se sent mal. Il aimait vivre dans son monde mais il n’aimait pas être méchant. Nouveau soupir. Puis capitulation. De toute façon, il se faisait toujours avoir par les femmes. Qu’on ne s’étonne pas ensuite qu’il les fuit…

Il quitte la chambre froide sans un mot, allant dans la remise qui la jouxtait. Depuis que l’activité de Meylir&Sons périclitait, il y avait moins de main d’œuvre et donc moins de besoins de matériel. Du matériel qui devenait inutilisé mais que le pêcheur n’avait pas le cœur de vendre pour autant. Il dégotte alors une large table métallique à roulettes sur laquelle son père avait l’habitude de mettre son saumon et la fait rouler jusqu’à la chambre froide. Il place cette dernière le plus loin possible de l’endroit où il traite ses poissons mais de manière à ce que Yevgeniya puisse travailler tout autour, réaménageant un peu les lieux. « Si tu restes là, ça peut aller pour aujourd’hui. » Dit-il à sa colocataire qui regarde son manège d’un air intrigué tandis qu’il lui désigne la table « Je peux même l’attacher si tu as peur qu’elle roule. » Ajoute t-il, de manière pratique. Il était au maximum de sa serviabilité, car il était tout de même en train de bouger ses affaires pour lui faire de la place – ce qu’il s’était promis de ne pas faire – mais c’était sa façon à lui de lui montrer qu’il acceptait ses excuses. Et aussi de lui présenter les siennes car visiblement, il s’était encore comporté comme un ours. Or c’est exactement ce que lui avait reproché Alycia avant de filer D’être un ours. Elle avait d’ailleurs utilisé le mot... Il ne voulait pas toujours reproduire la même erreur. Il se rapproche donc ensuite de la jeune femme et de son énorme bloc de glace. Car ce qu’elle avait dit tout à l’heure n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd. « Et il faut que tu m’expliques comment je t’aide à bouger ça sans abîmer… ton travail. » Elle le retardait d’ailleurs dans son travail à lui mais il essayait vraiment de rester serviable. Cependant, un question le tabusquait et même s’il n’avait pas envie qu’elle croit qu’il avait envie de faire la conversation, il se devait de la poser pour savoir si ce genre de situation allait se reproduire. « Tu as souvent des contrats de ce type ? »

_________________

my words sit heavy in my chest from years and years, returned at your account, disturbed from rest, of the love we lived, now learned
Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyMer 31 Mai - 21:56

She came and substituted
The peace and quiet for
Acrobatic blood flow
Concertina cheating heart beat
Rapid fire

Le jeune homme n'accroche pas à son trait d'humour, comme elle s'en doutait, mais ça ne l'empêchera pas de retenter l'expérience si l'occasion se présente à nouveau. Il doit être beau, Trystan, avec un petit sourire, mais ça, elle doute le savoir un jour vu le visage fermé qu'il adopte constamment. Yevgeniya propose un compromis à son colocataire afin de pouvoir continuer sa sculpture, mais elle n'arrive pas à déceler si le Gallois penche pour lui accorder un bout de son espace ou non. Pourtant, les hommes sont faciles à comprendre en général, ils ne désirent pas grand chose en dehors du sexe. Avec Trystan, elle en est encore à l'observation, surtout qu'au final, ils ne se croisent pas très souvent dans la maison tant ils ont des horaires difficiles. Le Meylir soupire puis sort de la pièce sans un mot. Les mains sur les hanches, la petite blonde soupire à son tour, pensant que Trystan veut tout sauf passer davantage de temps avec elle. Au fond d'elle, elle est triste que les choses se déroulent de cette manière, elle aurait préféré pouvoir sculpter pendant que Trystan prépare ses poissons, mais visiblement, il tient trop à sa vie privée pour la laisser s'incruster dans son sanctuaire.

Toutefois, elle n'a même pas le temps de ranger ses divers outils qu'elle voit la porte s'ouvrir à nouveau et Trystan revenir avec une table sur roulettes. Elle le regarde entrer, les yeux écarquillés et quand elle réagit enfin, elle vient lui tenir la lourde porte. Elle ne dit rien, de peur de se faire trop d'espoirs, mais quand le marin reprend la parole, le sourire de Yevgeniya se met à illuminer son visage pâle. « Génial ! C'est génial, merci ! » Dit-elle en se mordant la lèvre inférieure, sous le coup du soulagement et de l'excitation. « Non ne t'en fais pas, ça va aller. Le sol est plat, et si je la met bien au milieu, ça va aller, mais merci quand même. » Elle lui sourit, se retient d'exécuter la danse de la joie et se met à regarder son bloc de glace afin de pouvoir le déplacer en étant le plus stratégique possible. « On va tenir par le socle que j'ai commencé à creuser. Et puis, au pire, si c'est un peu abîmé, ce n'est pas très grave, je dois encore creuser sur quelques centimètres de toute façon. » On se positionne et après quelques secondes d'effort, la statue est passée d'une table à l'autre. Je remercie Trystan une nouvelle fois et je réponds à la question qu'il me pose.  « De temps en temps… C'est surtout occasionnel, ça dépend des saisons. En été, il y en a pas mal, avec tous les mariages, mais sinon, ça reste assez rare. » Elle n'attend pas plus longtemps pour se remettre à son travail maintenant qu'elle est installée, même si elle regarde le brun du coin de l'oeil.  « Une fois, j'ai eu un contrat, mais aucun local pour pouvoir la réaliser, alors mon frère a dû "emprunter" un camion réfrigérant de Burger King. » Elle mime les guillemets avant de se mettre à rire pour faire comprendre à son colocataire combien ça l'arrangerait de pouvoir profiter de cette chambre froide à sa guise. Elle pense que la question est posée pour savoir s'il l'aura souvent dans les pattes et elle espère qu'il sera satisfait de sa réponse ; Elle ne peut pas vraiment faire mieux.

Yevgeniya essaye de garder le silence tant bien que mal, comme elle lui a promis, mais elle s'aperçoit bien vite qu'elle en est incapable, alors elle reprend la parole comme si de rien n'était. « Je me trompe peut-être, mais tu es revenu plus tard que d'habitude, non ? La pêche a été mauvaise, ce matin ? » S'enquit-elle.

 

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


A perfect storm + Yevgeniya 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : blood eagle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (3/3)

RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 2502
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_p3xlgm4TAo1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On dirait qu'il se reprend doucement mais sûrement... Il était temps, il commençait vraiment à ressembler à une épave... Je me demande ce qui motive cette reprise en main cela dit...


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptySam 3 Juin - 18:08

If she was a drink, she'd be single barrel bourbon on ice
Smooth with a kick, a chill and a burn all at the same time
She ain't just a song, she's the whole mixtape
But she don't just rain, she pours
That girl right there's the perfect storm

Si Trystan a vraiment l’impression de faire preuve d’une bonté incommensurable en aménageant un espace dans sa chambre froide pour Yevgeniya, il ne peut pas dire qu’il n’en est pas récompensé ou qu’il fait face à de l’ingratitude. Un sourire absolument radieux le visage de la russe qui le remercie avec chaleur, allant même jusqu’à qualifier sa maigre installation de « génial ». Cette joie qui brille dans le regard de sa colocataire gêne le pêcheur qui recommence à marmonner. « De rien. » Il regarde ailleurs, peu porté sur les effusions. En revanche, il répond bien présent quand il s’agit de terminer l’installation provisoire de sa colocataire dans les lieux et tous les deux s’attardent bientôt sur les détails pratiques. Yevgeniya lui explique comment ils doivent bouger la sculpture, ce qui oblige le brun à s’intéresser un minimum à celle-ci. Ainsi, il y avait un socle… Soit. Pour lui, ça ne ressemblait pas à grand-chose mais chacun ses hobbys… « Ok… » Dit-il simplement pour notifier à la blonde qu’il a bien entendu ses consignes. Il attrape l’amas de glace à l’endroit qu’elle lui a indiqué, grimaçant quand il sent la morsure du froid sous ses doigts. Sculpter des blocs de glace… Sa colocataire était encore plus excentrique que ce qu’il pensait… Toutefois, il s’applique et la sculpture est transférée sans aucun dommage. Les choses pourraient s’arrêter là mais il fait l’erreur de poser une question à Yevegniya qui se sent obligée de répondre en ajoutant beaucoup de détails inutiles pour finalement ne pas être vraiment précise…

Le gallois réfléchit quelques instants à ce qu’il vient d’entendre avant de prendre une décision. « Bon… A la limite… Si tu restes dans ta zone, tu pourras revenir chaque fois que tu auras un contrat. » Le but n’était pas non plus de lui pourrir la vie ou de l’empêcher d’exercer sa profession. Par contre, il n’était pas un parfait pigeon. « Par contre… C’est du dérangement pour moi. Donc ça serait un loyer annuel supplémentaire comme c’est par si souvent. 200£ par an, ça irait ? » C’était vraiment dérisoire et il espérait qu’elle s’en rendait compte. Même s’il avait enrobé son offre d’une remarque désagréable… Il s’abstient en revanche de tout commentaire sur le frère qui « empruntait » les camions réfrigérés. Il n’avait pas envie de connaître de détails personnels sur elle. Il n’avait pas envie de créer des liens avec elle, de devenir intime avec elle. Elle devait rester une étrangère. C’est pour cela qu’il est particulièrement embêté quand elle lui pose une nouvelle question alors qu’il ne s’est même pas encore remis au travail. Il serre les dents, réprimant un soupir. Cette question le dérangeait aussi sur le fond. Car elle touchait un point sensible. « Oui, la mer était mauvaise donc c’était difficile. » Grogne t-il mécontent de devoir avouer son échec. Il ne donne pas plus de détails, déjà troublé par le fait qu’elle semble connaître ses horaires. Il se contente de lui tourner le dos sans plus de cérémonie pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas envie de parler. Il est véritablement crevé et se contente de préparer ses sardines en pilote automatique. Il essaye de faire vite et surtout de faire abstraction de la présence supplémentaire dans la pièce. Quand il a terminé, il prononce ses premiers mots depuis ce qui doit représenter une bonne heure et demie. « Je vais me coucher. N’oublie pas de refermer en partant. »

***


JOUR 2

Le truc, c’est que Trystan Meylir n’était pas un mauvais type. Alors, quand le lendemain matin, il se retrouve à nouveau sur son bateau mais sous un soleil radieux, il est plus enclin à réfléchir à son comportement de la veille. Il avait été un peu goujat en négociant le loyer de la sorte pour une table au milieu de la pièce. Certes, il avait besoin d’argent mais ça n’excusait pas tout et surtout pas sa mauvaise humeur… Soudainement, sa décision est prise. Il était encore tôt. Il pouvait le faire. Elle avait travaillé hier soir, elle n’allait donc pas faire son apparition avant midi. Il met donc le cap sur Tenby, pouvant se permettre de rentrer avant son horaire habituel, puisque la pêche avait été à l’opposé de la veille… Une fois le poisson vendu, Il rentre à la maison et se dépêche d’apporter bon nombre d’outils dans la chambre froide, prenant garde à ne pas les cogner dans la sculpture d’Yevgeniya qui avait un peu avancé. Dégageant un bon pan de mur, il construit un atelier pour sa colocataire, assemblant quelques planches qu’il agrémente de crochets pour qu’elle puisse suspendre ses outils. L’établi a aussi le mérite de lui délimiter un véritable espace à elle. Il pense aussi aux petits détails, lui tirant une rallonge notamment pour qu’elle puisse brancher sa scie bizarre. Quand il a terminé, il en a plein le dos, mais il est fier du résultat. Sa conscience en paix, il va se griller une clope dehors pour se réchauffer, guettant malgré lui l’apparition d’Yevgeniya.
Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyJeu 8 Juin - 1:09

She came and substituted
The peace and quiet for
Acrobatic blood flow
Concertina cheating heart beat
Rapid fire

Yevgeniya émerge tout doucement de son sommeil profond alors que le soleil rayonne de l'autre côté de la fenêtre. Elle a du mal à ouvrir les yeux tant la lumière est forte, mais quand elle voit enfin l'heure qu'il est, elle s'affole. Onze heures. Elle n'a pas beaucoup dormi, mais elle s'en moque pas mal. Sa priorité, ces derniers jours, c'est sa sculpture de glace. Car si Trystan a accepté de lui laisser faire son art contre un loyer supplémentaire - chose qu'elle a bien évidemment acceptée - elle a peur qu'il change d'avis en y réfléchissant une seconde fois. Après tout, ils n'ont rien signé et elle ne lui a pas encore donner l'argent, craignant que son colocataire ne prenne peur en la voyant sortir quelques liasses de billets de sous son matelas pour lui régler les deux cent livres sterling qu'il demande. Elle se lève, boit un café, passe sous la douche et s'habille chaudement pour retourner dans la chambre froide et reprendre son travail là où elle l'a laissé la veille. Sa douche ne l'a pas complètement réveillé alors Yevgeniya se met à bailler en arrivant devant le Meylir qui fume sa clope. Elle s'excuse avant de le saluer. « Bonjour. » Dit-elle simplement en inclinant la tête dans un signe poli. Il n'est que midi et elle se sent capable de bien avancer sur sa statue si sa fatigue se dissipe. Elle esquisse un sourire timide à Trystan et se demande s'il va faire une réflexion sur le fait qu'il regrette son arrangement de la veille et qu'il préfère qu'elle ne remette pas les pieds dans son espace de travail. Niet. Il ne fait aucune mention de cet arrangement et elle en profite pour foncer vers la lourde porte métallique de la pièce.
La Russe pousse un cri de stupéfaction devant cette nouvelle installation qui n'était pas là quelques heures auparavant. Tout ça, rien que pour elle ? L'espace d'un instant, elle a l'impression d'être au paradis. Toute cette place, cet aménagement, juste pour qu'elle ait l'occasion de faire son art. Elle pose son sac à dos qui contient ses outils par terre et elle ressort immédiatement de la chambre froide pour remercier le bricoleur.

L'artiste sait que le brun n'est pas friand des grands discours, alors elle fait dans la sobriété - du moins, pour elle. En prenant soin de ne pas se brûler avec la cigarette qu'il tient au bout des doigts, elle le prend dans ses bras. Trystan est raide comme un piquet alors elle le lâche aussitôt et se recule de quelques pas. « Wouah. Trystan. Wouah. » Elle ne sait pas comment le remercier de lui accorder cet espace, elle garde les bras ballants le long du corps. « Quand est-ce que tu as eu le temps de faire tout ça ? » Qu'elle demande par curiosité avec ce sourire qui ne veut plus se décoller de son visage.
A son tour, elle s'allume une cigarette afin de profiter du soleil quelques minutes de plus et surtout, pour profiter de la compagnie de son colocataire avant que ce dernier n'aille faire sa sieste réparatrice dont il a besoin pour faire ses tours de bateaux avec les quelques touristes venus visiter la bourgade. « Mon pauvre, avec cet agencement, je crois que tu vas devoir me supporter jusqu'à la fin de mes jours. Pas question que je quitte cette maison après ça. » Dit-elle en s'esclaffant. Il n'a jamais été question qu'elle s'en aille, surtout qu'elle n'a emménagé dans la maison il n'y a que quelques mois, mais à présent, c'est sûr et certain, elle est dans l'endroit de ses rêves. « Tu as bricolé, et bien moi, ce soir, je vais te faire à manger ! Parait que mes vareniki sont à tomber et si tu te demandes de quoi il s'agit, tu auras la réponse ce soir. » Conclut-elle avec un clin d'oeil amusé.

 

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


A perfect storm + Yevgeniya 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : blood eagle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (3/3)

RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 2502
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_p3xlgm4TAo1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On dirait qu'il se reprend doucement mais sûrement... Il était temps, il commençait vraiment à ressembler à une épave... Je me demande ce qui motive cette reprise en main cela dit...


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyMer 14 Juin - 19:17

If she was a drink, she'd be single barrel bourbon on ice
Smooth with a kick, a chill and a burn all at the same time
She ain't just a song, she's the whole mixtape
But she don't just rain, she pours
That girl right there's the perfect storm

Les graviers crissent légèrement et Trystan se tourne légèrement pour voir arriver sa colocataire. « Bonjour. » Lui répond t-il après qu’elle l’ait salué en étouffant un long bâillement. C’est vrai qu’elle a l’air fatiguée ce matin. Il ne se risque toutefois pas à en faire la remarque, préférant tirer sur sa cigarette en silence. Lui personnellement avait une sainte horreur qu’on lui fasse remarquer qu’il avait mauvaise mine. Il était assez grand pour s’en rendre compte…  La blonde ne s’attarde pas à ses côtés, commençant sans doute à comprendre que la causette, ce n’est pas son truc à lui. Non à la place, elle fonce directement vers la chambre froide, avec la volonté sans doute de terminer son travail le plus rapidement possible… Le Meylir la regarde pousser la porte puis…. « Wooooouuhhh Un cri typiquement féminin retentit dans l’air, lui arrachant un sourire malgré lui. Il s’était juré de ne pas se faire attendrir par ce petit bout de femme, et par n’importe quelle femme en général, mais Yevgeniya ne lui facilitait pas vraiment la tâche. Elle revient d’ailleurs vers lui en sautillant avec un sourire radieux. Puis sans crier gare, elle l’attrape pour le serrer dans ses bras. Pris par surprise,  il se raidit, ne sachant pas quoi faire. Refermer ses bras autour d’elle serait sans doute la réaction la plus appropriée mais son cerveau refuse de donner l’ordre à ces derniers. Les câlins, pour lui, ce n’était pas naturel. La russe le comprend peut être car elle le relâche tout à coup. Et même s’il sait que ce n’est pas poli, il se sent soulagé… Cependant, il faut visiblement plus que ça pour doucher l’enthousiasme de la blonde car elle continue à s’extasier sur l’installation qu’il a faite pour elle. « J’ai fais ça vite fait ce matin, en rentrant. Ce n’est rien vraiment. » Oui, il répondait quand même aux questions ouvertes…

Elle allume une clope, manifestant ainsi son intention de rester à ses côtés. Il se rend compte que ça le dérange moins que ce qu’il aurait crû et ça le perturbe presque autant que le câlin qu’elle avait essayé de lui faire. Du coup, il se retrouve à bafouiller comme un idiot quand elle essaye de faire un trait d’humour. « Et ben… ton futur mari a intérêt à ne pas être trop jaloux et à aimer la vie en communauté alors. » C’est nul, bien nul. En plus, ça donne l’impression qu’il essaye de partir à la pêche aux informations à propos de la vie privée de la jeune femme, ce qui n’est absolument pas le cas. Il toussote, tirant ses dernières taffes de nicotine. « Et ça va, je ne suis pas trop à plaindre… Tu es supportable. » Bien sûr, il ne la regarde pas dans les yeux en disant cela. Il ne faudrait pas que l’instant devienne trop intime. Non, il jette sa cigarette au sol et l’écrase consciencieusement du pied sans la quitter des yeux. Mais la Vassilievitch n’en a pas terminé avec lui. Elle a une proposition pour lui ou plutôt un marché car elle ne lui pas vraiment le choix d’accepter ou de refuser. Elle veut cuisiner en échange du bricolage et même si la perspective de devoir partager un repas entier et donc de soutenir une longue conversation l’affole, il sent qu’il va accepter. A place d’Yevgeniya il aurait aussi voulu offrir quelque chose pour ne pas se sentir trop redevable. « Varen…quoi ? Bien sûr que je me demande. » Dit-il abasourdi. Il espérait sincèrement que ce n’était pas aussi végétarien que le reste de ce qu’elle mangeait. « Bon ok, je veux bien tenter. A ce soir donc. Travaille bien. »

Il la laisse et part faire une petite sieste pour être bien reposé avant d’aller prendre son deuxième job. Il lui fallait toutes ses forces pour endurer les touristes qui déferlaient sur son bateau, et qui lui parlaient sans cesse au lieu d’apprécier la beauté du large… L’après-midi s’écoule lentement, et il a le temps de se demander ce que sont des vareniki et d’une manière plus générale à quelle sauce il allait être mangé ce soir. Car il considérait Yevgeniya comme dangereuse. Elle le faisait sortir de sa routine soigneusement établie, de ses habitudes de célibataire désormais endurci. Or, il ne voulait pas. Il voulait conserver sa carapace, continuer à mener cette vie solitaire qui empêchaient toute blessure inutile… Et pourtant… Le soir, quand il pousse la porte de la maison, il est revigoré par la bonne odeur qui lui vient aux narines. « Bonsoir ! » Crie-il au hasard en retirant son caban. Il ne parvient pas à voir où est Yvengeniya mais il entend une musique étrange s’échapper du salon vers lequel il se dirige.

_________________

my words sit heavy in my chest from years and years, returned at your account, disturbed from rest, of the love we lived, now learned
Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyDim 18 Juin - 13:54

She came and substituted
The peace and quiet for
Acrobatic blood flow
Concertina cheating heart beat
Rapid fire

Trystan n'est pas un hugger... Yevgeniya aurait pu largement s'en douter, mais prise dans le moment, elle n'a pas su se retenir. La conversation tourne court, mais le jeune homme explique tout de même ce qu'il a fait pour elle et surtout, quand est-ce qu'il a pris le temps de lui faire ce petit espace. Apparemment, le Meylir s'est bien amusé alors que la blonde se trouvait encore dans les bras de Morphée. « T'en fais pas pour un futur mari potentiel. Ce n'est pas mon genre. » Elle s'esclaffe, mais c'est vrai que la remarque de Trystan pourrait avoir du sens étant donné qu'il ne la connait pas vraiment, et surtout, qu'il ne sait pas ce qu'elle fait pour gagner sa vie. Et puis, dans le cas contraire où elle aurait un petit ami, pourquoi y aurait-il de la jalousie ? Elle a bien remarqué que Trystan ne la calcule pas. Oh ça oui, qu'elle l'a remarqué.
Aussi, elle se rend compte, qu'elle ne connait pas grand chose de la vie de son colocataire non plus, à part ses différentes horaires de travail. En y pensant, c'est assez étrange de devoir vivre avec quelqu'un sur qui on en connait si peu. Toutefois, ça leur convient à tous les deux et c'est ce qui fait le secret d'une cohabitation réussie : ne pas se mêler de la vie de l'autre. « Merci. Enfin, je suppose. » Qu'elle dit quand le brun lui dit qu'elle est supportable. A priori, c'est un compliment et elle n'en attendait pas autant de sa part. Pour sûr, ça lui fait bizarre d'entendre ça venant de quelqu'un qui ne fait pas partie de sa fratrie.
Elle laisse le Gallois s'en aller en le prévenant de ce qui l'attend ce soir, et elle lui fait un signe de la main quand il s'éloigne.
Pressée de travailler dans son nouvel espace, Yevgeniya se dépêche de finir sa cigarette puis, elle remet ses gants et retourne dans la chambre froide. Elle remarque que chacun de ses outils trouve sa place et enfin, elle se met à travailler sur sa sculpture en chantant pendant quelques heures. Son cygne commence à avoir la forme voulue et elle décide de le laisser comme ça pour aujourd'hui, se dit qu'elle reprendra la suite le lendemain pour les dernières finitions. C'est un travail minutieux qui demande beaucoup de temps et c'est pour cette raison qu'elle préfère ne pas se jeter tête baissée pour achever sa pièce plus vite que prévue. Non, l'artiste doit savoir être patient et elle prend sur elle.

Comme d'habitude, elle ne croise pas Trystan quand elle va se reposer quelques minutes puisque ce dernier est en train de balader les touristes sur la mer et quand elle se relève, il ne lui reste plus qu'une heure avant le retour de son colocataire. Elle s'attèle alors à la cuisine - chose dont elle n'a pas vraiment l'habitude à cause de ses horaires décalées - et elle prépare ses vareniki en quelques minutes. Ne connaissant pas vraiment les goûts du pêcheur, elle en fait de toutes les sortes : farcis à la viande, aux légumes et même des sucrés pour le desserts. Ce n'est pas de la grande cuisine qu'elle fait, mais c'est probablement le mieux qu'elle puisse faire pour remercier le brun. Les quelques minutes restantes, elle en profite pour dresser une jolie table dans la salle à manger et pour aller se doucher car elle devra certainement partir à Swansea dès qu'ils auront terminé leur repas.
Elle entend le propriétaire des lieux revenir alors qu'elle réchauffe sa préparation et elle vient l'accueillir dans l'entrée. « Bonsoir ! Tu peux t'installer dans la salle à manger. Ca arrive. » Quant à elle, la Russe tient sa poêle chaude dans une main et deux bières dans l'autre. Les bières se retrouvent à côté de chacune des assiettes et la poêle sur le dessous de plat entre les deux colocataires. Yevgeniya s'installe sur sa chaise, décapsule sa bière puis lance le décapsuleur à Trystan. « Ah oui, je suis passée à la banque tout à l'heure, j'ai tes 200£. Ils sont dans le tiroir, dans le salon.» Ment-elle. Cet argent, elle l'avait depuis le début sous son lit, mais elle ne voulait pas attiser les soupçons de son colocataire sur ses rentrées d'argent en lui donnant directement. Ca soir, ça prouve juste qu'elle est réglo - et encore, il peut s'estimer heureux, car ce n'est pas avec tout le monde qu'elle règle aussi vite ses dettes.
« Et voilà, maintenant tu sais à quoi ressemble les vareniki. J'aurais pu te dire tout simplement que j'allais te faire des raviolis ukrainiens, mais je voulais faire un peu de mystère. » Elle rigole et commence à servir les assiettes en espérant que le Gallois appréciera sa cuisine. « Приятного аппетита! » Qu'elle dit pour encore un peu plus de mystère alors qu'elle ne fait que de lui souhaiter un bon appétit.
 

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


A perfect storm + Yevgeniya 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : blood eagle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (3/3)

RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 2502
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_p3xlgm4TAo1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On dirait qu'il se reprend doucement mais sûrement... Il était temps, il commençait vraiment à ressembler à une épave... Je me demande ce qui motive cette reprise en main cela dit...


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyDim 6 Aoû - 10:30

If she was a drink, she'd be single barrel bourbon on ice
Smooth with a kick, a chill and a burn all at the same time
She ain't just a song, she's the whole mixtape
But she don't just rain, she pours
That girl right there's the perfect storm

« T'en fais pas pour un futur mari potentiel. Ce n'est pas mon genre. » Avait dit Yevgeniya à Trystan, laissant comme souvent ce dernier sans voix. Il ne savait pas quel était le genre de la jeune femme. Tout ce qu’il savait, c’est qu’elle était du genre à chambouler le quotidien. La preuve, il avait eu avec elle une véritable conversation ce matin, lui qui n’aimait pas aligner plus de trois mots… Et non content de lui faire un compliment, il avait même accepté son invitation à dîner. Certes dans sa propre maison mais quand même… Et maintenant, il se fait accueillir dans l’entrée, comme s’il revenait d’un long voyage. « Bonsoir. » Répond t-il, plutôt intrigué quand il l’entend parler de la salle à manger. Avait-elle vraiment dressé une table ? Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir. Il lui emboîte le pas. Il remarque alors qu’elle est bien habillée, qu’elle sent bon. Visiblement, elle s’était mise en quatre pour le dîner. Il devait donc essayer de ne pas ruiner ses efforts avec son sale caractère… Alors quand il la voit revenir avec une casserole dans les mains, il cherche au tréfonds de ses souvenirs comment on flatte élégamment une femme pour sa cuisine, sans lui donner l’impression qu’elle n’est qu’une ménagère. « Hum, ça sent bon… ça a l’air délicieux. » Glisse t-il maladroitement en entrant dans la salle à manger. La table est effectivement dressée et il se glisse derrière, ne se sentant plus chez lui. Cependant sa colocataire fait en sorte de faire paraître ce dîner moins guindé qu’il en a l’air. Des bières surgissent de ses mains et elle s’en décapsule adroitement une avant d’inviter Trystan à faire de même en lui tendant tout ce qu’il faut. Et elle commence à parler tranquillement, comme si c’était coutumier pour eux de se retrouver à la fin de leurs journées respectives autour d’une bonne bière…

« Oh tu n’avais pas à te dépêcher comme ça… J’aurai pu attendre. » Souffle le pêcheur quand la russe lui fait savoir qu’elle a déposé l’argent qu’elle lui devait pour le loyer dans le tiroir du salon. Réponse uniquement guidée par la fierté. Il avait besoin de cet argent et allait se jeter dessus rapidement. Il pourrait rembourser une petite partie de l’une de ses nombreuses dettes avec ça… En tout cas, il est content car il voit qu’Yevgeniya est réglo et il se dit que finalement, il aurait pu tomber plus mal pour le choix de sa colocataire… Il décapsule sa bière, en savourant le goût. Après une dure journée, c’était toujours appréciable… Puis la russe met enfin fin au suspense qu’elle a crée depuis ce matin, lui expliquant ce que sont les vareniki tout en en mettant dans son assiette. Il doit reconnaître qu’il en éprouve un certain soulagement. Il avait des goûts culinaires très simples et avait un peu appréhendé les goûts d’Yevgeniya. Mais les raviolis, c’était son domaine. « Merci… Je me coucherai moins bête ce soir… » Il était impressionné et même content de se retrouver à manger des raviolis ukrainiens, lui qui ne faisait jamais rien qui sortait de l’ordinaire mais sa phrase ne sonnait pas comme spécialement bienveillante alors qu’il avait voulu faire un trait d’humour. Il avait du mal à se détendre. Ce n’était pas la faute de la compagnie, il était comme ça depuis un moment… « Hum oui… toi aussi. » Murmure t-il ensuite bêtement quand elle ajoute quelque chose en russe. Il n’y avait pas à dire, elle mettait vraiment de l’exotisme dans sa vie. Il fait d’ailleurs l’effort de s’intéresser un peu à sa culture puisqu’elle était mise en valeur pour cette soirée. « Alors…les va..rekini, c’est ton plat préféré de chez toi ? » Puis comme il ne peut plus repousser le grand moment, il plante sa fourchette dans un ravioli et le porte à sa bouche. Et c’est bon. Vraiment bon. « Oh j’aime bien ! » Souffle t-il avec une pointe d’incrédulité qui n’est pas très sympathique pour la cuisinière. Il regarde alors partout autour de lui à la recherche d’une diversion rapide. Ses yeux tombent sur leurs bières. « Oh on a même pas trinqué ! »


_________________

my words sit heavy in my chest from years and years, returned at your account, disturbed from rest, of the love we lived, now learned
Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyVen 11 Aoû - 21:00

She came and substituted
The peace and quiet for
Acrobatic blood flow
Concertina cheating heart beat
Rapid fire

Yevgeniya est surprise des compliments de Trystan alors qu'il entre dans la pièce. L'avantage avec quelqu'un comme Trystan, c'est qu'il n'est tellement pas bavard qu'il ne risque pas de s'user en disant des mensonges. Il est honnête. Il dit vrai, alors la jeune femme sent un sourire se dessiner sur son visage et elle poursuit son rôle d'hôte parfaite qui s'occupe de son invité. Elle s'installe à la table et commence à servir les assiettes tout en espérant qu'il n'y a pas que l'odeur de bonne dans ce qu'elle a préparé. Et quel soulagement de constater qu'elle ne s'est pas loupé dans sa recette et que le résultat est bon. Fière d'elle, elle l'est et elle se dit même qu'elle devrait cuisiner un peu plus souvent - et pas forcément des spécialités russes que sa mère lui a appris. « Uhm non, pas vraiment. C'est surtout le seul plat que je sache cuisiner en fait... Et aussi le seul qui était susceptible de te plaire. » Elle sourit. « Je veux dire, corrige moi si je me trompe, mais tu n'as pas l'air d'être un adepte des soupes à base de choux ou de betteraves. » Elle hausse un sourcil, un peu moqueuse même si Trystan pourrait très bien la surprendre en lui avouant ces plats favoris.

Ils prennent leur bière respective et trinquent tandis que la jeune femme cherche ce à quoi ils pourraient bien boire. A cette soirée ? A cette arrangement ? A cette colocation ? Elle est dubitative, mais elle se lance malgré tout. « A notre premier repas ensemble. » Dit-elle simplement avant de prendre une première gorgée de sa bière. Pendant quelques minutes on entend plus grand chose entre les deux jeunes et pour cause : ils sont en train de vider leurs assiettes et leurs bières. Yevgeniya s'en sert d'ailleurs assez rapidement une seconde et elle en tend aussi une à son colocataire - peu importe si elle doit faire la route pour aller au travail d'ici peu, elle a toujours eu une très forte tolérance à l'alcool. « Il y a une variante avec du sucré en guise de dessert, si jamais tu veux tester. » Elle hausse les épaules, sachant qu'elle a eu les yeux plus gros que le ventre et qu'elle ne pourra pas en avaler un de plus, car au final, son estomac est davantage habitué à l'alcool qu'à la nourriture. Elle se lève pour ouvrir la fenêtre de la salle à manger et attrape le cendrier qui traîne sur le rebord de cette dernière. Elle repart s'asseoir en face de Trystan et s'allume une cigarette qui l'aidera à digérer tout ce qu'elle vient d'ingurgiter. Clope et bière, un mélange peu glorieux, certainement, mais ce n'est pas comme si elle en avait quelque chose à faire.  « Ce serait bien de se refaire ça de temps en temps, non ? Et puis promis... On est pas obligé de manger des spécialités de l'Est à chaque fois. Pour dire vrai, je crois que je préfère la nourriture occidentale, au grand dam de mes parents. » Les pauvres qui ont toujours aimé leur pays natal, surtout mon père qui n'a pas hésité avant de retrouver sa Russie adorée quelques jours après la mort de ma mère.
Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle propose une telle chose au Meylir, surtout quand elle sait à quel point il n'est pas adepte des discussions. Elle hausse les épaules, se disant qu'en fait, son rôle de soeur lui manque, qu'elle n'a plus personne à cajoler maintenant qu'elle ne vit plus dans la maison familiale, qu'elle n'a pas l'habitude, et que Trystan ferait un bon remplaçant.
 

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


A perfect storm + Yevgeniya 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : blood eagle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (3/3)

RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 2502
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
A perfect storm + Yevgeniya Tumblr_p3xlgm4TAo1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On dirait qu'il se reprend doucement mais sûrement... Il était temps, il commençait vraiment à ressembler à une épave... Je me demande ce qui motive cette reprise en main cela dit...


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya EmptyJeu 17 Aoû - 19:30

If she was a drink, she'd be single barrel bourbon on ice
Smooth with a kick, a chill and a burn all at the same time
She ain't just a song, she's the whole mixtape
But she don't just rain, she pours
That girl right there's the perfect storm


Yevgeniya semble apprécier les compliments que Trystan lui fait, car un léger sourire se dessine sur ses lèvres. Le pêcheur a mis beaucoup de temps à s’habituer à cette nouvelle présence dans sa maison, mais depuis quelques jours, il se rend compte qu’il a commencé à percevoir sa colocataire autrement qu’une intruse. Yevgeniya avait été respectueuse de son besoin d’intimité et de solitude. Elle ne l’avait pas brusqué, ne s’était pas montré envahissante. Et c’est de cette façon, qu’elle avait gagné son respect à lui. Maintenant, il était prêt à légèrement baisser la garde et à apprendre à faire connaissance… Les deux jeunes gens en viennent même à se taquiner, ce qui n’est pas peu dire. En effet, quand le Meylir s’intéresse à la culture culinaire de la blonde, celle-ci en profite pour lui asséner une petite pique à laquelle il réplique immédiatement par une autre. « Oui donc tu avais raison tout à l’heure quand tu disais qu’il  n’y aurait pas de potentiel mari… Si tu ne sais cuisiner qu’un seul plat… »  Il doit néanmoins répondre en ce qui concerne ses goûts à lui et il le fait avec une bonne humeur qui le surprend lui-même. « C’est vrai que je ne suis pas très porté sur les légumes. Et que je ne goûte pas souvent la cuisine étrangère. Je suis un homme avec des goûts très simples. » Il toussote, définitivement peu habitué à parler de lui-même. Et même peu habitué à parler tout court. Heureusement, vient bientôt le temps de trinquer. Trystan soulève sa bière, laissant la tâche de trouver à quoi ils allaient trinquer à sa colocataire.

« A notre premier repas ensemble. » Finit par trancher la russe. Sonné, le brun lève sa bière pour l’entrechoquer avec la sienne. Elle ne l’avait pas dit comme un reproche et il était au courant de la réalité mais le dire à voix haute lui donne tout son sens. Car au fond, c’était triste de se dire que c’était seulement leur premier repas ensembles alors que Yevgeniya était là depuis trois mois… Gêné par ce détail et de toute façon peu doué quand il s’agissait de relancer une conversation, Trystan mange donc ces raviolis en silence, jusqu’à ce que sa compagne pour le dîner lui tende une seconde bouteille de bière. Il secoue la tête. « Non merci. » Il travaillait tôt demain matin et n’avait pas envie de dépasser la limite habituelle  qu’il s’était fixée : Une bière, pas plus. C’était déjà parfois assez difficile comme ça de se lever à trois heures du matin… En revanche, Yevegeniya ne se gêne pas pour entamer la sienne. Il tique un peu car il sait qu’elle va prendre sa voiture mais ce n’est vraiment pas son genre d’interférer dans la vie privée des gens alors encore une fois, il ne dit rien. Il faut en fait attendre que la cuisinière du soir lui propose un dessert pour qu’il retrouve l’usage de la parole. « Je veux bien tester ! Je me sens d’humeur aventureuse ! » Sauf qu’en réalité, ce n’était pas vraiment un risque qu’il prenait, vu comme le premier plat s’était avéré succulent…

Alors qu’il termine son assiette, la jeune femme se lève et va chercher de quoi fumer. Pendant quelques instants, elle paraît pensive puis elle finit par révéler ce qu’elle a en tête. Il esquisse un geste de surprise avant de vite rechercher son paquet et attraper une cigarette à son tour pour se donner une contenance. Il l’allume, tirant une grande taffe. Qu’on puisse rechercher sa compagnie l’ébahissait. Cependant, la requête le dérange moins que ce qu’il aurait pu imaginer. A vrai dire, l’idée le séduit même. Il venait de passer une bonne soirée et si elle était toutes comme ça, il était partant. Les choses étaient légères, pas stressantes. Pas d’engagement, pas de prise de tête. Un bon repas, une bière. Que demander de plus ? « Oui c’est clair qu’on pourrait… Mardi prochain ? C’est moi qui m’occuperais du menu du coup ! » Même si au final, il n’avait rien contre l’exotisme et le fait de découvrir de nouvelles saveurs.

_________________

my words sit heavy in my chest from years and years, returned at your account, disturbed from rest, of the love we lived, now learned
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


A perfect storm + Yevgeniya Empty
MessageSujet: Re: A perfect storm + Yevgeniya A perfect storm + Yevgeniya Empty

Revenir en haut Aller en bas

A perfect storm + Yevgeniya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-