AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I understand, I'm a liability. Dorian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; ana-sofia ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1468
POINTS : 2366
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 19 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime
PROFESSION : escrime et le lycée de temps en temps
REPUTATION : elle s'est battue avec la petite griffiths ? on ne va bientôt plus pouvoir rien faire pour cette gamine…



MessageSujet: I understand, I'm a liability. Dorian Sam 13 Mai 2017 - 17:18

Quick, let's leave, before the lights come on,
'Cos then you don't have to see,
What you've done...


En général, les choses sont simples avec Daniel et les fois où nous passons la nuit ensemble jusqu'au petit matin sont très rares. En effet, hormis notre petit week-end à Cardiff organisé pour son anniversaire, nous n'avons pas eu l'occasion de passer la nuit ensemble et je blâme mon couvre-feu pour ça. Les parents de Daniel sont souvent absents, ce qui techniquement pourrait nous permettre de nous voir plus souvent, mais mon père, lui, est toujours là pour vérifier que je suis bel et bien dans ma chambre quand il va se coucher (et seule).
Hier, exceptionnellement, ce dernier fut retenu au commissariat pour toute la nuit si bien que je me suis bien vite retrouvée chez les Granger pour faire une petite surprise à Daniel. Une façon de le détendre avant l'examen qu'il va devoir passer le lendemain matin à la première heure. Il avait l'air plutôt content de me trouver là, même si bien sûr, il a fallu être discret et grimper jusqu'à sa fenêtre fut une épreuve de taille. Autant je suis habituée à faire le mur et à passer par ma propre fenêtre, autant je manque clairement d'expérience pour cette maison.

Je me réveille seule dans le lit et en voyant l'heure qu'il est, je devine que le jeune homme s'est déjà éclipsé pour se rendre à l'université. C'est vrai qu'il a un bon bout de chemin pour aller jusqu'à Swansea, contrairement à moi qui dois me rendre au lycée à seulement dix minutes à pieds d'ici. Pas étonnant qu'il soit parti si tôt.
En me retrouvant dans cette situation, j'ai envie de pester contre Daniel qui aurait mieux fait de me réveiller en partant. Je serais partie avec lui et au moins, j'aurais pu lui voler un dernier baiser. Hélas, je ne peux pas faire marche arrière et j'enfile mes vêtements éparpillés un peu partout en me demandant comment je vais bien pouvoir me sortir de ce pétrin. Passer par la fenêtre ? Trop risqué… Il fait jour à l'extérieur, je risque d'être vue par les voisins et surtout, je risque de tomber. Aussi, je n'ai aucun moyen de refermer la fenêtre derrière moi. Quelles autres solutions ? Attendre que Daniel revienne de son examen ? Non… Il risque de ne pas revenir avant quelques heures et je ne peux pas louper mes cours de la matinée, pas après mes dernières péripéties au lycée. Sortir par la porte d'entrée ? Oui… Il semblerait que ce soit le plus facile. Je termine de m'habiller et je surveille que la voie soit libre avant de mettre un pied en dehors de la chambre. A priori, il n'y a personne dans le couloir donc je fonce en dehors de la pièce.

De délicieuses effluves titillent mes narines, et je comprends alors que le rez-de-chaussé n'est pas aussi vide que l'étage. Et merde. Encore une fois, j'espérais que sa famille soit absente, mais il semblerait que ce ne soit pas mon jour de chance. Du haut des escaliers, j'entends même des pas qui viennent probablement de la cuisine.
Il va falloir être discrète, pense-je en posant le pied sur la première marche. La première marche qui semble vouloir se foutre de ma gueule tellement elle se met à grincer sous mon poids. Et merde, bis. Je continue ma descente en espérant que la personne dans la cuisine ne remarque pas les grincements, mais c'est peine perdue, surtout quand je trébuche à la moitié des escaliers et que je les dévale finalement sur les fesses.

_________________


Never let them take you alive

I’ll never lose and I choose to survive whatever it takes. You won’t pull ahead, I’ll keep up the pace and I’ll reveal my strength to the whole human race.© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : None
TES DOUBLES : x
TON AVATAR : Kim Seokjin (Jin)
TES CRÉDITS : myself (avatar) ; grey wind (sign)
TA DISPONIBILITE RP : 1/3
Abbey ;
Deborah ;
RAGOTS PARTAGÉS : 94
POINTS : 82
ARRIVÉE À TENBY : 06/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Instituteur ; mannequin et photographe amateur
REPUTATION : « Même adopté, Dorian a su prouver qu'il est un Granger et cela fait des années qu'on le traite comme tel à Tenby. Oh, bien sûr, il y a bien des rumeurs qui ont circulé à son sujet - le contraire serait même étonnant ! Mais Dorian a toujours su en jouer, les détourner, en rire. Rien ne semble l'atteindre et, après deux ans d'absence, rien ne semble avoir changé de ce côté-là. Si bien que cette figure pourtant familière intrigue et reste un mystère pour beaucoup. Un moyen de préserver ses secrets ? Sans aucun doute, mais le jeu est risqué, car il attire aussi l'attention de ceux qui aimeraient bien l'atteindre une bonne fois pour toute, juste pour le plaisir de révéler un de ses sombres secrets... »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I understand, I'm a liability. Dorian Dim 21 Mai 2017 - 18:10

What a surpriseLes anciennes habitudes reviennent toujours avec une facilité déconcertante. Dorian n’avait même pas eu à réfléchir, ses mains agissaient presque d’elles même sur le plan de travail, si bien qu’il s’était laissé plonger dans ses pensées. Il avait encore les traits légèrement tirés par le sommeil et ses petites lunettes rondes pendaient dangereusement sur le bout de son nez. Ils les avaient mises pour faire plaisir à une de ses élèves, qui n’arrêtait pas de lui demander s’il était sorcier, il avait trouvé ça si adorable qu’il les mettait régulièrement.
Il se versa une large quantité de café dans son mug en attendant que les toasts finissent de dorer. Sur la table de la cuisine trônait fièrement une assiette de pancakes encore fumants, ainsi qu’un assortiment de fruits. Dorian ne savait pas exactement qui devait encore descendre prendre le petit-déjeuner, il n’était pas encore habitué aux nouveaux horaires de la famille. Il espérait au moins qu’ils mangeaient un minimum, quand il n’était pas ce repas avait tendance à être esquivé par manque de temps ou d’envie. Quand Dorian faisait les repas, il faisait toujours en sorte que ça puisse se conserver et servir plus tard. La fumée du café bouillant embrumait les verres de ses lunettes, il les retira pour pouvoir profiter de ce nectar divin en écoutant la rue qui prenait peu à peu vie. Il avait encore beaucoup de temps avant de devoir aller au travail, c’était pour ça qu’il était venu ce matin. Dans son appartement, il vivait encore dans les cartons et possédait peu de meubles, ce qui était logique quand on a vécu dans un voyage continu en deux ans.
Songeant au rangement et aux courses dans les magasins qu’il allait devoir faire, il ouvrit la porte du frigo pour y attraper les oranges et remarqua un espace vide. Dorian détestait les espaces vides. Il les détestait surtout quand ces espaces devraient être remplis de nourriture. Enfin, au moins ça voulait dire qu’elle avait été mangée et que cette famille ne se plaisait pas à commander inlassablement de la nourriture.

Soudainement, il se rappela d’un détail. Sa mère l’avait prévenu que Daniel avait un examen ce matin, ça expliquait que l’on ait déjà mangé ce que Dorian avait laissé dans le frigo la veille. Ça voulait aussi dire une bouche, et quelle bouche, à nourrir en moins ce matin, il y avait donc beaucoup trop de nourriture étalée sur la table. Il songea à en ramener en classe, mais la relativité voulait que ça ne soit pas assez pour une trentaine de petits ogres. Ses parents devaient être encore en train de dormir comme des masses, du moins sa mère, vu le travail qu’elle avait abattu dans la semaine, elle serait surement heureuse de trouver autre chose que du café froid sur le plan de travail.
Un craquement soudain fit lever la tête de Dorian. Quand on parle du loup ? Non, ce n’était pas le bruit de pas de sa mère, ni celui d’aucuns des membres de sa famille, il les connaissait par cœur. Ils avaient des invités ? C’était peu probable avec l’examen de Danny ce matin, Dorian était même parti plus tôt pour ne pas déranger davantage.
Une tasse dans une main, des miettes encore présentes sur le coin de la bouche, il partit à la quête de ce mystérieux inconnu, une fois près des marches, il sursauta en entendant un fraquas et se précipita presque pour voir la scène. Une jeune femme était là, en bas des marches, dans une position qui laissait clairement comprendre sa façon originale et douloureuse de descendre les marches.

« Vous allez bien ? »

L’instinct étant plus fort, l’instituteur s’accroupit près de l’inconnu pour voir s’il y avait eu des dommages. Ce visage disait quelque chose à Dorian, mais il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus, mais une chose était sûre :

« Invité surprise de Danny, je me trompe ? »

Il se redressa et réfléchit un instant, le coin de sa lèvre qui essayait de rester stoïque, elle voudrait surement partir le plus vite possible après cette rencontre, qui devait être embarrassante, mais il n’était pas du genre à chasser les inconnus. En particulier quand ils avaient un lien avec un membre de sa famille, ici, surement Daniel (qui d’autre à part lui et Dorian sérieusement ?). Et puis, il avait envie de savoir si cette relation était sérieuse ou si c’était juste quelqu’un de passage.
Il proposa sa main pour l’aider à se relever avant de reprendre la parole, essayant de ne pas laisser paraître son amusement grandissant face à cette scène :

« Si vous voulez vous remettre de vos émotions dans la cuisine, j’ai fait trop de nourriture, ça me ferait plaisir que vous en preniez. »© 2981 12289 0


Spoiler:
 

_________________

Wings of a butterfly
I've got the existence of a butterfly. You will see me, think I am pretty, you may try to catch me but you may break me, you may run after me but never catch me, you may see me but never remember me.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; ana-sofia ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1468
POINTS : 2366
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 19 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime
PROFESSION : escrime et le lycée de temps en temps
REPUTATION : elle s'est battue avec la petite griffiths ? on ne va bientôt plus pouvoir rien faire pour cette gamine…



MessageSujet: Re: I understand, I'm a liability. Dorian Mar 23 Mai 2017 - 15:01

Quick, let's leave, before the lights come on,
'Cos then you don't have to see,
What you've done...


Je trébuche. Sans que je ne puisse me rattraper à la rampe, je m'effondre et je dévale les escaliers de la façon la moins subtile possible. J'atterris, par terre, les fesses endolories, et pas seulement. Un peu sonnée par cette chute brutale alors que je viens seulement de me réveiller, il me faut quelques secondes pour me remettre du choc. « Ouch. » Lâche-je à voix basse, avant de continuer avec une injure quand j'entends les pas  de l'individu mystère se rapprocher vivement de ma position. Après ça, impossible de m'enfuir en courant sans passer pour une voleuse. En mon for intérieur, j'espère encore que ce soit Daniel qui s'approche, mais je sais bien que c'est impossible. Il est déjà parti à son examen depuis un moment, et puis, il n'est pas le genre à cuisiner de petit-déjeuner, surtout qu'en ce moment nous devons suivre un régime assez particulier à cause des championnats d'escrime qui arrivent à grands pas. Je lève les yeux et c'est un grand asiatique qui vient me demander comment je vais. « J'ai connu mieux… » Réponds-je avec franchise, en espérant toutefois, ne pas être trop malpolie, mais aussi, ne pas recevoir du spray au poivre dans les yeux.

Je n'ai absolument aucune idée de qui est ce jeune homme qui se trouve debout devant moi et je me mords la lèvre, embarrassée, sachant pertinemment qu'il ne sert à rien de chercher une quelconque ressemblance avec Danny. Est-ce que c'est un ami de la famille ? Un membre de la famille ? Je suis intriguée, mais clairement, je ne suis pas en position de poser la moindre question. D'autant plus que ce dernier comprend bien vite ce qui s'et passé et qui je suis. Il ne m'en faut pas plus pour m'empourprer et prendre la couleur d'une pivoine. « Uhm… C'est bien ça… Je suis Deborah. On fait de l'escrime Danny et moi. » Et pas que, obviously. Il y a bien longtemps que je ne m'étais pas retrouvée aussi mal à l'aise et je n'ai qu'une envie : me relever et saluer le jeune homme en prenant la porte. Toutefois, dans sa gentillesse, il me propose une main pour m'aider et je la prends volontiers. Une fois debout, je remets un peu d'ordre dans ma tignasse d'un coup de main rapide et je reprends mon sac perdu au pied de l'escalier. « Euh… Merci, mais non merci… Je vais y aller, sinon je vais être en retard en cours. Désolée du dérangement. » Avec un peu de chance, cette excuse me fera passer pour quelqu'un de bien, quelqu'un d'assidu.

J'esquisse un sourire timide et je m'apprête à partir, mais j'ai à peine le temps de faire deux pas dans l'entrée que je ressens une douleur au niveau de ma cheville. Je me fige. Oh non… Je ne peux pas me blesser alors que nous devons passer les prochaines semaines à faire des entraînement intensifs. Reprendre la marche tout de suite n'est pas avisé, je peux le sentir. Je me retourne alors vers le jeune homme, encore plus embarrassée de devoir à présent accepter sa proposition. « En fait, je crois que tout compte fait… Un thé ce serait super. »
Je le suis jusque dans la cuisine, arpentant les lieux pour la toute première fois sans Daniel tout en faisant en sorte de ne pas mettre trop de poids sur la cheville endolorie et une fois assise, je masse la zone sensible comme on nous l'a apprit. « Je suis désolée, j'espère que je ne suis pas en train d'attirer des ennuis à Daniel en étant ici… Je n'étais pas sensée… être là. »


Hs : ne t'en fais pas

_________________


Never let them take you alive

I’ll never lose and I choose to survive whatever it takes. You won’t pull ahead, I’ll keep up the pace and I’ll reveal my strength to the whole human race.© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : None
TES DOUBLES : x
TON AVATAR : Kim Seokjin (Jin)
TES CRÉDITS : myself (avatar) ; grey wind (sign)
TA DISPONIBILITE RP : 1/3
Abbey ;
Deborah ;
RAGOTS PARTAGÉS : 94
POINTS : 82
ARRIVÉE À TENBY : 06/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Instituteur ; mannequin et photographe amateur
REPUTATION : « Même adopté, Dorian a su prouver qu'il est un Granger et cela fait des années qu'on le traite comme tel à Tenby. Oh, bien sûr, il y a bien des rumeurs qui ont circulé à son sujet - le contraire serait même étonnant ! Mais Dorian a toujours su en jouer, les détourner, en rire. Rien ne semble l'atteindre et, après deux ans d'absence, rien ne semble avoir changé de ce côté-là. Si bien que cette figure pourtant familière intrigue et reste un mystère pour beaucoup. Un moyen de préserver ses secrets ? Sans aucun doute, mais le jeu est risqué, car il attire aussi l'attention de ceux qui aimeraient bien l'atteindre une bonne fois pour toute, juste pour le plaisir de révéler un de ses sombres secrets... »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I understand, I'm a liability. Dorian Ven 26 Mai 2017 - 0:06

What a surprise« Uhm… C'est bien ça… Je suis Deborah. On fait de l'escrime Danny et moi. »

À ces mots, le visage de Dorian s’illumina, il se rappelait pourquoi ce visage ne lui était pas inconnu. Son sourire s’agrandit, elle ne devait donc pas être proche de Daniel que sur le plan charnel, vu la passion dévorante que son cadet avait pour l’escrime et le fait qu’elle utilisait un surnom.

« Oh, mais je vois qui vous êtes ! Danny m’a envoyé des vidéos quand il s’entraînait, vous étiez dedans. Content de mettre un nom sur ce visage. »

Elle prit sa main pour se relever et il la laissa remettre de l’ordre dans sa tenue, il regarda rapidement après elle si elle n’avait pas oublié quelque chose dans les escaliers, mais son sac ne semblait pas s’être ouvert. Une fois sa toilette rapide finie, elle déclina la proposition en prétextant ne pas devoir être en retard en cours, ce à quoi Dorian répondit par une moue déçue et un haussement d’épaule chagriné.

« Ce n’est pas grave, j’imagine que je devrais mettre le surplus à la poubelle… »

Faire culpabiliser ? Non, ce n’était absolument pas le genre de Dorian, c’était un nounours adorable, jamais il ne ferait culpabiliser une jeune fille qui tient à son éducation et qui devait être très gênée de sa position sous prétexte qu’elle ne voulait pas manger ce qu’il avait préparé. Jamais. Même s’il était convaincu d’être un des meilleurs cuisiniers de cette ville, n’en déplaise aux plus grands chefs de Tenby et de la région. Et peut-être que malgré sa politesse apparente, la jeune fille n'avait aucune envie de rester un peu plus dans cette maison une fois l'attraction principale partie.
Il laissa le passage libre pour Déborah, mais son sourcil se haussa quand il vit sa démarche et son expression, il comprit que sa chute avait dû être plus grave que prévue. Par réflexe, il s’avança de nouveau vers elle, quand elle se retourne vers lui, l’air encore plus embarrassé qu’il y a quelques instants.

« En fait, je crois que tout compte fait… Un thé, ce serait super.
- Je vous fais ça tout de suite, mais je vais aussi voir quelque chose pour mettre sur votre pied. »

Il la conduisit alors jusque dans la cuisine, posa sa tasse dans l’évier et mit de l’eau à bouillir. D’un geste, il invita la jeune femme à prendre place et ouvre le congélateur pour trouver le sac de petits-pois congelé, avant de revenir vers elle. Il lui tendit et fit glisser un mug ainsi que l’assiette de pancakes et de fruits devant elle.

« Je ne sais pas si c’est vraiment utile, mais ça peut aider à dégonfler. Pour le thé, je n’ai pas beaucoup de choix, à part moi et ma mère, on n’en prend pas beaucoup. Et pas d’hésitations, ce qui est sur la table est fait pour être mangé ! »

Il se tourna ensuite en haussant les épaules pour récupérer la bouilloire, les quelques sachets de thé et lui mit à disposition. Puis il remit ses lunettes sur son nez et s’appuya sur le comptoir quand Déborah dit :

« Je suis désolée, j'espère que je ne suis pas en train d'attirer des ennuis à Daniel en étant ici… Je n'étais pas sensée… être là. »

Il lui adressa un sourire qui se voulait rassurant et chaleureux avant de répondre en cachant de nouveau son amusement malgré le coin de ses lèvres qui se relevait :

« Oh, il aurait des ennuis s’il ne s’était pas pointé à l’exam de ce matin. Avec moi en tout cas. Je ne dirai rien à nos parents si ça peut te rassurer, il marqua une pause avant de rajouter, je peux te tutoyer ? Je vouvoie par réflexe, mais ça risque de vite devenir bizarre. »

Il n’avait rien contre vouvoyer des personnes plus jeunes, par politesse, mais vu les circonstances, il préférait le tutoiement, il n’avait pas sa casquette de professeur ou d’adulte responsable. Tout d’un coup, une pensée le frappa et ses yeux s’agrandirent en comprenant son impolitesse :

« Oh, j’ai totalement oublié de me présenter. Je suis Dorian, l’aîné de la famille, le grand frère de Daniel. J’espère que je ne t’ai pas prise au dépourvu, et ne te sens pas gêné non plus ! »© 2981 12289 0

_________________

Wings of a butterfly
I've got the existence of a butterfly. You will see me, think I am pretty, you may try to catch me but you may break me, you may run after me but never catch me, you may see me but never remember me.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; ana-sofia ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1468
POINTS : 2366
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 19 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime
PROFESSION : escrime et le lycée de temps en temps
REPUTATION : elle s'est battue avec la petite griffiths ? on ne va bientôt plus pouvoir rien faire pour cette gamine…



MessageSujet: Re: I understand, I'm a liability. Dorian Mar 30 Mai 2017 - 11:54

Quick, let's leave, before the lights come on,
'Cos then you don't have to see,
What you've done...


Visiblement, le jeune homme m'a déjà vu et un sourire se dessine sur mes lèvres. Avec toute cette histoire, j'ai le sentiment de compter un peu plus pour Daniel, grâce à l'escrime. Je suis liée à lui par ce sport et j'aime avoir ce point commun avec lui. C'est quelque chose qu'aucune autre ne peut avoir. Ou en tout cas, pas Eleanor Griffiths.
Avec toute la bonne volonté du monde, je me prépare pour prendre la porte et dire au revoir au jeune homme. Je me sens tellement mal à l'aise et je sais que ça ne pourra passer que quand j'aurais mis les pieds en dehors de cette grande maison. Une chose est sûre, il va falloir que je prévienne Daniel de cette rencontre et j'espère surtout qu'il ne m'en voudra pas pour ne pas avoir réussi à être aussi discrète qu'hier soir. Hélas, ma cheville me rappelle à l'ordre quand j'essaye de marcher sur quelques mètres et je dois me retourner vers cet inconnu. Il remarque que ma démarche a quelque chose qui cloche et m'offre même un sachet de petits-poids congelés pour poser dessus. Une attention que j'apprécie énormément et qui fait un bien fou. J'appose le sachet de froid comme il faut et bientôt, j'ai quelques sachets de thé étalés devant moi. J'en choisi un que je mets dans le mug d'eau bouillante.
« Merci. » Dis-je, laconique, gênée de me faire servir alors que je n'ai pas à être là. Si ça se trouve, Daniel m'en voudra de m'être incrusté pour le petit déjeuner chez lui - raison de plus pour lui en parler au plus vite et éviter qu'il ne l'apprenne par le jeune homme en face de moi.

Je n'ai pas spécialement envie de manger quoi que ce soit, mais ce jeune homme a l'air d'avoir passé tellement de temps à cuisiner que je ne voudrais pas lui faire un tel affront en refusant de manger ce qu'il a préparé. J'attrape un pancake que je déguste à petites bouchées et je bois quelques gorgées de mon thé. « C'est très très bon, merci encore. » Continue-je avant de reprendre sur mon inquiétude quant à Daniel. Heureusement, mon hôte me rassure comme il peut avec une réflexion qui me fait sourire. De plus, dans ce qu'il ajoute, et plus précisément "nos parents", je comprends qu'en effet, il est le frère de Daniel. Je hoche la tête. « Merci, j'apprécie. » Dis-je quand il dit justement qu'il ne dira rien à leurs parents. « Le truc, c'est que, je suis montée par la fenêtre hier soir, donc oui… C'est certainement mieux si vos parents ne sont au courant de rien. » En général, je ne fais jamais rien d'aussi inconscient, et je ne viens que quand les parents Granger sont absents (ce qui arrive souvent) mais hier soir, je voulais vraiment passer voir le jeune homme avant son examen. « Et bien sûr pour le tutoiement. » Je reprends quelques gorgées du thé fumant et enfin, le cuisiner se présente en confirmant ce que j'avais déjà deviné. « J'ai un peu honte, je ne savais même pas que Daniel avait un grand frère… Je pensais en fait que c'était lui l'aîné de la famille. » Avoue-je finalement car ça ne sert à rien de faire semblant. Il a bien dû remarquer que je n'avais aucune idée de qui il était alors je ne peux pas faire comme si son frère m'avait déjà parlé de lui en long en large et en travers. « Vous… Enfin, tu n'étais pas dans la région, dernièrement, non ? Sinon, je suppose qu'on se serait déjà aperçu. »

_________________


Never let them take you alive

I’ll never lose and I choose to survive whatever it takes. You won’t pull ahead, I’ll keep up the pace and I’ll reveal my strength to the whole human race.© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I understand, I'm a liability. Dorian

Revenir en haut Aller en bas

I understand, I'm a liability. Dorian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Historical Center :: Residences-