AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE SMITH
TES DOUBLES : Abbey, Jean, Brianna et Riley
TON AVATAR : Nathalie Emmanuel
TES CRÉDITS : isleys (ava) + Penny (gif profil)
TA DISPONIBILITE RP : Antho (retour + St Valentin)
RAGOTS PARTAGÉS : 8791
POINTS : 1339
ARRIVÉE À TENBY : 19/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans (15 juin)
CÔTÉ COEUR : En couple avec le fils Baxter, son ami d'enfance
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball
REPUTATION : Eirian est parmi nous depuis quelques années déjà et on n'a jamais eu à se plaindre d'elle. Elle se mêle parfaitement à la communauté, sans pour autant prendre part aux histoires des autres.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN Ven 12 Mai - 22:55

Ce soir est une des rares soirées qu’ils peuvent avoir ensemble, Anthony et elle. Leur job respectif leur impose des horaires décalés, auxquels ils se sont habitués tous les deux, mais qui leur demande aussi de faire des compromis quant à leur vie de couple. Cela ne les a jamais empêchés de se voir régulièrement, mais Eirian a tout de même la désagréable impression qu’ils profitent beaucoup moins de moments entre eux depuis qu’ils ont emménagé ensemble. Déjà, ils semblent tomber dans une routine. Et elle ne veut pas d’une routine dans laquelle ils s’endormiraient, oublieraient de s’intéresser vraiment à l’autre et verraient, finalement, leur couple dépérir. Hors de question de laisser une telle chose arriver, aussi a-t-elle décidé de leur concocter une soirée en tête à tête. Elle a profité de son après-midi pour faire quelques courses, la cuisine, et décorer un peu. C’est agréable de prendre le temps de faire tout cela, plus encore pour l’homme qu’elle aime. L’après-midi passe à une vitesse folle, mais la blonde se trouve satisfaite du résultat final. Elle passe sous la douche, enfile une robe joliment décolletée, puis se maquille légèrement. A présent, il ne reste plus qu’à attendre l’invité principal, à savoir son petit-ami. La blonde sait qu’il a un entraînement, ce soir, et ne l’attend pas avant un moment. Elle se retient aussi de lui envoyer plein de messages, qui trahiraient son impatience et risqueraient de dévoiler sa surprise. Alors, elle se contente de lui en envoyer un seul, qui lui affirme qu’elle a hâte qu’il rentre et lui demande de la prévenir quand il est en route. De quoi avoir le temps de lancer la cuisson de ce qu’elle a préparé et d’ouvrir la bouteille de vin pour la laisser aérer un peu. C’était un des avantages de travailler dans la restauration : elle a appris à identifier et marier un bon alcool, à assaisonner correctement des plats, à reconnaître un ingrédient de qualité… Si bien que, pour quelqu’un qui n’aimait pas particulièrement cuisiner avant, elle commence à s’en sortir plutôt bien. Ne reste plus qu’à convaincre les papilles de son chéri, à présent.

Lorsqu’elle entend les clés dans la serrure, Eirian est tellement impatiente qu’elle décide de retrouver Anthony dans l’entrée. Elle se serre dans ses bras et vient l’embrasser, lui laissant tout juste le temps de poser son sac :

« Bonsoir, toi. » glisse-t-elle entre deux baisers avec un large sourire. « Tu m’as manqué... »

Elle reste ainsi un petit moment, à l’embrasser tendrement. Il a encore les cheveux humides de la douche prise après son entraînement, et sent fort le gel douche. Elle pourrait se délecter de sa chaleur et de son odeur pendant longtemps encore, mais elle se raisonne et s’éloigne tout en lui prenant la main, pour l’emmener avec elle au salon.

« J’ai préparé le repas... » lui annonce-t-elle, soudainement un peu nerveuse. Ce n’est pourtant pas la première fois qu’elle cuisine pour le Baxter, ni même qu’elle le surprend ainsi. Elle lâche finalement sa main, et se tourne vers lui, pour lui proposer avec un sourire : « Tu veux du vin ? » S’il est plus adepte d’une bonne bière fraîche d’ordinaire, elle ne doute pas qu’il fera une exception pour le rouge qu’elle a choisi pour aller avec ses plats. D’ailleurs, elle a déjà sorti les verres et attrape la bouteille, prête à les servir pour qu’ils puissent trinquer et discuter tranquillement de leur journée.

_________________

Falling in love with you
Like a river flows surely to the sea Darling so it goes, some things are meant to be take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Andre Hamann
TES CRÉDITS : Tennessee (av) & Irish Coffee (crackship gif)
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 4188
POINTS : 1286
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN Jeu 18 Mai - 17:39

Anthony est amoureux. Il apprécie le simple fait de se réveiller tous les jours, surtout lorsqu'il est passé midi, auprès d'Eirian. Il aime qu'elle soit la première personne qu'il voit. Elle rend ses matins plus agréables. Il aime tout autant qu'elle soit la dernière personne qu'il aperçoive au couché, se blottir contre elle, la tenir dans ses bras avant de s'endormir et sentir son corps chaud et délicat se fondre au sien durant la nuit. Il est heureux qu'elle ait, finalement, accepté d'emménager avec lui, il aime leur vie à deux, même si elle est parfois routinière. Il se demande même comment il a fait pour vivre sans elle aussi longtemps. Si leurs horaires respectifs lui permet de s'ennuyer d'elle et d'avoir hâte de la retrouver le soir, ou le matin, Anthony espère quand même trouver éventuellement un juste milieu.

En attendant, ils ont cette soirée. Et si pour le moment, l'apprenti boxeur ignore tout de la surprise que sa petite-amie lui a préparé, il ne pense qu'à rentrer auprès d'elle. Ainsi, après l'entrainement, il s'empresse de sauter dans la douche. Ne prenant pas la peine de sécher ses cheveux, ne les essuyant que rapidement avec sa serviette déjà humide, Antho enfile ensuite rapidement son pull léger à mini rayure et son jean délavé. Il attrape ses clefs et quitte le vestiaire. S'il a pris ses messages textes, Anthony a toutefois oublié d'écrire à Eirian, tel que demandé, avant de se mettre en route. Sans doute avait-elle prévu le coup, depuis le temps, car Antho, n'a pas forcément la notion du temps, il oublie, est nonchalant. Rien n'est vraiment grave, avec lui. Le jeune homme est néanmoins un peu moins irresponsable, depuis qu'elle est dans sa vie. Et donc, une fois au coin de la rue, il se souvient. J'arrive dans 2 petites minutes... Et il se retient d'ajouter qu'il espère la trouver nue, à son arrivé. Après tout, il a encore l'énergie suffisante pour lui enlever ses vêtements lui-même, si ce n'est pas le cas.

Il ouvre la porte, sourit lorsqu'il la voit. Elle est si belle, elle l'est toujours. Et elle s'avance afin de le rejoindre dans l'entrée. La bandoulière de son sac de sport sur l'épaule, Anthony n'a pas le temps de s'en débarrasser. La femme qu'il aime le serre contre elle et l'embrasse. « Hmm » qu'il marmonne contre ses lèvres, lui signifiant son appréciation. Il dépose ledit sac par terre, entre deux baisers, alors qu'elle libère leurs lèvres pour le saluer. Une fois débarrasser de ce poids, Antho peut enfin profiter d'un nouveau baiser, le prolonger tout en déposant ses deux mains libres sur les hanches d'Eirian. Il l'attire alors un peu plus vers lui avant que ses mains ne remontent dans le dos de la belle, le caressant. « Ah ouais ? Dis-moi à quel point... » qu'il demande, espiègle, avant que ses lèvres n'aille se poser sur le cou de son amoureuse. Il n'a pas le temps de profiter de son corps comme il le souhaite, qu'elle s'éloigne.Elle attrape sa main et le guide jusqu'au salon. Étonnamment obéissant, Anthony la suit sagement.

Lorsqu'elle lui dit qu'elle a préparé le repas, le grand blond sourit, déjà conquis et satisfait. Et pourtant, même s'il est affamé, il aurait bien sauté le repas pour faire d'elle son plat principal.Ainsi, lorsqu'elle lâche sa main, se retournant pour lui faire face, Anthony la porte à ses lèvres pour y déposer un baiser. Il accepte ensuite volontiers. Il la regarde donc leur verser à chacun une coupe de vin rouge, amoureux et cherchant déjà a retrouver la chaleur de son corps. Provoquant un nouveau contact physique entre eux, le Baxter vient se placer tout contre elle, son torse contre son dos. Ainsi, lorsqu'elle se retourne pour lui tendre ladite coupe, le jeune homme l'attrape facilement et profite de la proximité pour lui voler un rapide baiser. « Merci! »

Légèrement fatigué, il s'installe sur la causeuse. Délicatement, il attrape à nouveau la main douce d'Eirian, qui semble s'être affairée une bonne partie de la journée à cuisiner et redécorer l'appartement pour l'occasion, et l'encourage à venir le rejoindre. Elle s'installe sur ses cuisses et Anthony l'entoure de ses bras masculins. « Je t'ai dis que t'étais magnifique ? Et, c'est aussi très joli, ce que tu as fais et ça sent bon ! Qu'est-ce que tu nous a préparé, ma jolie ? » qu'il demande, un baiser sur ses lèvres puis sur son épaule plus tard.

_________________




you are my sunshine
My only sunshine. You make me happy when skies are gray. You’ll never know dear, how much I love you. Please don't take my sunshine away...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE SMITH
TES DOUBLES : Abbey, Jean, Brianna et Riley
TON AVATAR : Nathalie Emmanuel
TES CRÉDITS : isleys (ava) + Penny (gif profil)
TA DISPONIBILITE RP : Antho (retour + St Valentin)
RAGOTS PARTAGÉS : 8791
POINTS : 1339
ARRIVÉE À TENBY : 19/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans (15 juin)
CÔTÉ COEUR : En couple avec le fils Baxter, son ami d'enfance
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball
REPUTATION : Eirian est parmi nous depuis quelques années déjà et on n'a jamais eu à se plaindre d'elle. Elle se mêle parfaitement à la communauté, sans pour autant prendre part aux histoires des autres.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN Jeu 1 Juin - 23:52

Eirian n’a que rarement l’occasion de pouvoir accueillir son petit-ami chez eux et c’est bien trop souvent qu’ils se retrouvent à la sortie de leur travail respectif ou qu’ils se rejoignent au lit, en raison de leurs horaires de travail. Elle ne sait trop si c’est la rareté de la chose qui rend le moment spécial, mais la blonde aimerait pouvoir faire ça tous les soirs, ou presque : retrouver son homme, discuter ensemble, profiter de sa compagnie… Même regarder un film en sa compagnie sans faire plus que se lover dans ses bras ! Sincèrement heureuse de le voir, elle n’hésite pas à le lui montrer en venant l’embrasser dès l’entrée. Comme il lui demande à quel point il lui a manqué, elle sourit contre ses lèvres et s’écarte pour répondre :

« Laisse-moi réfléchir… Un peu. » Elle l’embrasse rapidement, avant d’ajouter : « Beaucoup. » Un nouveau baiser, plus appuyé : « Énormément... » Cette fois-ci, elle s’autorise à l’embrasser langoureusement, pour accompagner ses propos. Dans un souffle, elle confirme : « Oui, énormément. » Et, tout en laissant glisser une main dans sa nuque, elle prolonge à nouveau le baiser.

Son coeur bat la chamade et la Kleefin pourrait continuer des heures. Mais elle sait aussi où cela les mènerait et elle a d’autres plans en tête pour l’instant. Alors, elle calme ses ardeurs et quitte les lèvres d’Anthony, pour le conduire jusqu’au salon. Là, elle lui propose du vin pour démarrer leur soirée tranquillement. Elle attend qu’il accepte pour les servir et lui tend son verre, tout en gardant le sien à la main. Elle boit une gorgée de vin, juste après qu’Anthony l’a embrassée. Comme le blond s’assoit, elle pose son verre sur la table basse et se pose sur ses genoux. Là, elle profite de ses baisers et de ses compliments, tout en caressant distraitement sa nuque et ses cheveux, du bout des doigts. Eirian sourit, comblée par les attentions de son amoureux, et répond :

« Merci ! » La blonde ressentait toujours cette drôle de chaleur au niveau de sa poitrine quand Anthony lui adressait un compliment. Elle se mord la lèvre inférieure, résistant à l’envie de l’embrasser ou de lui dire qu’elle le trouve incroyablement sexy. A la place, elle poursuit la conversation à propos du dîner : « Eh bien, c’est pas grand-chose. J’ai prévu de faire un risotto aux champignons en plat principal. J’aurais bien lancé la cuisson avant que tu rentres, si tu avais répondu à mon message... » le taquine-t-elle. Elle n’était pas étonnée qu’il ait oublié et ne lui en tenait pas rigueur, d’autant qu’il en faudrait beaucoup pour ruiner sa joie. Elle hausse donc les épaules pour ajouter, amusée : « Je suppose que ça signifie que tu devras m’aider, ou au moins m’accompagner dans la cuisine. »

Elle dépose un bref baiser sur ses lèvres et lui attrape la main en se relevant, pour le convaincre de la suivre. C’est avec lui qu’elle veut passer la soirée, et elle n’a aucune envie qu’il attende sur le canapé pendant qu’elle lui mitonne un petit plat. Et s’installer dans le salon tout en supervisant la cuisson dans la pièce adjacente semble un défi trop important pour la demoiselle, qui préfère éviter la catastrophe. Elle prend son verre et les conduit dans la cuisine, puis s’y affaire rapidement. Elle sort du réfrigérateur les légumes qu’elle a découpés un peu plus tôt, ainsi que le guacamole qu’elle a réalisé dans l’après-midi. Elle démarre le feu, met une bonne rasade d’huile d’olive dans la poêle et attend que le tout chauffe pour y mettre un oignon émincé. Pendant que le tout cuit, elle se tourne vers Anthony et lui dit :

« J’ai coupé quelques crudités, pour aller avec ça. Et j’ai aussi pris des chips. » le rassure-t-elle immédiatement, tout en désignant un paquet de tortillas. « Alors, tu as passé une bonne journée ? » peut-elle enfin demander, tout en surveillant le repas démarré du coin de l’œil.

_________________

Falling in love with you
Like a river flows surely to the sea Darling so it goes, some things are meant to be take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Andre Hamann
TES CRÉDITS : Tennessee (av) & Irish Coffee (crackship gif)
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 4188
POINTS : 1286
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN Mar 26 Sep - 17:29

Sa belle blonde dans les bras, Antho se laisse faire, profitant de leur étreinte et des lèvres douces d'Eirian contre les siennes. C'est qu'il aimerait bien être accueilli comme ça tous les soirs! Mais, en attendant, il affiche une fausse mine boudeuse alors qu'elle répond à sa question au compte goutte, s'interrogeant elle-même. Rapidement, par contre, il ne peut cacher son sourire amusé. « J'aime mieux ça ! » qu'il lance alors qu'elle caresse son cou, en s'y installant, le surprenant ensuite agréablement avec un baiser plus langoureux. Une fois le baiser rompu, elle le presse puis le guide au salon. S'il la suit docilement et accepte volontiers la coupe de vin, le jeune homme prend rapidement place sur le canapé, tirant son amoureuse vers lui. Là, il s'assure qu'elle sache à quel point il apprécie les efforts qu'elle a fait pour lui, pour eux. Et à quel point il la trouve magnifique. Eirian, sourit, tout en caressant le cou et les cheveux du blond. « Merci à toi » qu'il répond, en volant deux nouveaux baisers rapides à sa belle, levant ensuite sa coupe de vin vers elle. Il lui fait un clin d’œil, et en bois une gorgée ensuite. Il apprécie alors le moment et le vin, la présence de la Kleefin. Rien que ça, le comble. Et lorsqu'elle lui explique ce qu'elle a l'intention de cuisiner, l'estomac sur deux pattes qu'est Anthony, en salive déjà. « Un jour, Eirian Kleefin, je vais t'épouser, que tu le veuille ou non! » qu'il lance, déjà conquis. « Et tu sauras, que j'y ai répondu... » Ce qu'il ne dit pas, c'est qu'il ne l'a fait qu'une fois au coin de la rue. Mais, il a beau le taire, avec sa moue et son ton, personne ne le croirait. Surtout pas sa douce, qui a l'habitude des textos restés sans réponse ou de ceux auxquels ont répond avec trois semaines de retard. Eirian a l'habitude. Heureusement qu'il n'y a pas plus facile à vivre, qu'elle. D'autant plus qu'Anthony a e relation conflictuelle avec son téléphone et les textos...

Antho marmonne un peu lorsqu'elle lui dit qu'il doit la suivre dans la cuisine. Il n'est pas mécontent. Un peu paresseux ou fatigué, peut-être, c'est selon... Mais, c'est surtout par simple esprit de contradiction qu'il bougonne et s'obstine un peu. Surtout qu'en bout de ligne, Eirian arrive généralement à le faire obéir en un battement de cil. « T'aider ? Et si j'allais plutôt t'attendre dans la chambre ? J'pourrais réchauffer le lit, en t'attendant ? Non ? » Un nouveau baiser plus tard et sa main musicienne dans celle plus élégante de son amoureuse, Anthony se laisse traîner jusqu'à la cuisine. Là, il dépose sa coupe de vin sur la pan de travail, après en avoir bu une nouvelle gorgée. Il n'est pas bien difficile, pas très connaisseur non plus, c'est vrai, mais celui que sa belle a choisi, est agréable en bouche.

Alors que la blonde sort quelques plats, Anthony la regarde faire. Il lui en prend un des mains automatiquement, désireux de l'aider un minimum. Mais, à peine a-t-elle déposer les légumes et le guacamole sur le comptoir, que le jeune homme a déjà les mains dans les assiettes. Il trempe un bout de doigt dans le guacamole, pour le goûter. Il attrape ensuite un bout de céleri qu'il trempe généreusement dans le mélange d'avocat. Dos à lui, il ignore si Eirian réalise qu'à cet instant, son petit-ami n'a que sept ans. Il est prêt à tout dévorer avant qu'elle ne se retourne et le surprenne. Seulement, il se fait prendre à son propre jeu. « J’ai coupé quelques crudités, pour aller avec ça. Et j’ai aussi pris des chips. » Anthony lève les yeux au ciel, en terminant sa bouchée. « Tu vois, c'est pour ça que j'vais te marier, un jour! Et t'as intérêt à me dire oui » qu'il lance en attrapant le sac de croustilles, boudant dès lors les légumes. La bouche pleine, il hoche ensuite seulement la tête en guise de réponse lorsqu'elle lui demande si la journée a été bonne. « Et toi ? T'as passé la journée à couper les carottes en julienne que j'vais trier dans mon assiette pour les déposer dans la tienne et à pleurer devant des oignons ? J'suis chanceux! » qu'il ajoute une fois sa bouchée terminée. Il blague un peu, derrière ses faux airs machos, mais c'est vrai qu'il est touché. Et malheureusement, c'est vrai aussi qu'il risque de jouer dans son assiette comme un enfant, dans le but d'en retirer le plus de légume possible et les déposer dans l'assiette de la Kleefin. Il fera tout de même un effort, comme à chaque fois qu'elle cuisine pour lui, pour en manger un peu.

_________________




you are my sunshine
My only sunshine. You make me happy when skies are gray. You’ll never know dear, how much I love you. Please don't take my sunshine away...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE SMITH
TES DOUBLES : Abbey, Jean, Brianna et Riley
TON AVATAR : Nathalie Emmanuel
TES CRÉDITS : isleys (ava) + Penny (gif profil)
TA DISPONIBILITE RP : Antho (retour + St Valentin)
RAGOTS PARTAGÉS : 8791
POINTS : 1339
ARRIVÉE À TENBY : 19/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans (15 juin)
CÔTÉ COEUR : En couple avec le fils Baxter, son ami d'enfance
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball
REPUTATION : Eirian est parmi nous depuis quelques années déjà et on n'a jamais eu à se plaindre d'elle. Elle se mêle parfaitement à la communauté, sans pour autant prendre part aux histoires des autres.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN Lun 30 Oct - 21:46

Cuisiner pour son amoureux, partager un repas ensemble et discuter de tout et de rien. C'est tout simple, mais cela suffit à rendre Eirian heureuse. Son humeur est donc au beau fixe, quand elle accueille Anthony. Elle ne lui en veut même pas d'avoir retardé le dîner en oubliant de la prévenir quand il sortait du sport, comme elle lui avait demandé. Le plus gros du repas est prêt, de toute manière, et elle a de quoi satisfaire l'appétit du Baxter en attendant que le plat principal cuise. Elle leur sert donc du vin, puis rit à la première allusion d'Anthony à propos du fait qu'il compte bien l'épouser. Il plaisante parfois avec ce genre de choses, même si elle l'a pourtant prévenu d'entrée de jeu : le mariage, ce n'est pas dans ses plans. Du moins, pas dans ses plans immédiats. Elle a, après tout, fui le précédent homme qui a osé lui demander de l'épouser. Mais elle ne juge pas bon de rappeler ce détail à son petit-ami. Elle est trop bien avec lui pour mentionner cette relation où, avec le recul, elle n'était engagée qu'à moitié. De toute façon, Anthony la distrait déjà en chipotant sur un détail. Eirian, curieuse, arque un sourcil et va chercher son téléphone, posé sur le plan de travail de la cuisine. Elle sourit et note, bien décidée à avoir elle aussi le dernier mot : « Oh oui, y'a cinq minutes... » Elle lui adresse une petite moue, comme pour lui dire d'arrêter de se ficher d'elle. Mais la Kleefin ne lui en veut pas. Pour l'heure, l'attitude du blond l'amuse et elle se plait à le taquiner elle aussi. Elle espère ne jamais lui reprocher son attitude nonchalante, parce qu'ils se disputeraient alors bien trop pour que cela soit vivable.

Plutôt que de lui reprocher quoi que ce soit, donc, elle l'emmène avec elle dans la cuisine. Anthony râle un peu - il ne serait pas lui-même s'il ne répondait pas de la sorte, au fond. La métisse en rit et lève les yeux au ciel à sa réplique. Elle ose tout de même le mettre en garde en retour : « Et sauter le dîner ? Je ne crois pas... » Pas seulement parce qu'elle a cuisiné pour lui, mais surtout parce qu'Anthony répond sans faute à l'appel de la nourriture. Même si, au grand désespoir d'Eirian, cette nourriture s'avère provenir du pire fast food des environs. Elle aimerait bien qu'il fasse un peu plus attention à ce qu'il mange, notamment parce qu'à ses yeux, c'est l'alimentation est le fondement d'une bonne santé. Et c'est un choix politique et éthique aussi, pour la Galloise, qui espère encore malgré tout qu'Anthony renonce un jour à son steak hebdomadaire. Enfin, elle est bien contente d'arriver à lui faire avaler de la nourriture végane, et même quelques légumes, de temps à autre. C'est toujours mieux que rien. C'est dans cet espoir, d'ailleurs, qu'elle a coupé du céleri et quelques carottes, pour accompagner son guacamole. Elle a tout de même acheté quelques chips de maïs, sachant pertinemment que son homme a besoin de sa dose de glucides pour lui tenir au ventre. D'ailleurs, quand elle les sort, elle a de nouveau droit à la grande déclaration. Cette fois-ci, la demoiselle ne peut retenir un commentaire : « Wow, deux fois en moins de cinq minutes... » Elle se mord aussitôt la langue, se maudissant d'avoir laissé ces mots franchir ses lèvres. Eirian est sur la défensive et elle n'aime pas cela. Soudainement à cran, elle à bien du mal à prendre de manière humoristique la remarque suivante d'Anthony. Elle a la désagréable impression qu'il minimise ses efforts. Pire encore : qu'il se moque de tout le mal qu'elle s'est donné. L'imagine-t-il vraiment passer sa journée à cuisiner et à l'attendre ? Pire encore, est-ce que ce genre d'idées lui plait plus qu'il ne l'admet à voix haute ? Si la Kleefin est persuadée qu'il ne pense pas ainsi, il y a cette part, plus sombre parce que déçue par sa réaction, qui la pousse à répondre : « Pourquoi ? Ça te plait de m'imaginer cuisiner le dîner puis attendre que tu rentres ? » Déjà, elle s'efforce de sourire et d'adopter un ton plus léger, presque taquin. Elle ne veut pas qu'ils se disputent. « Moi, à la maison, une bague au doigt, et toi qui vas travailler toute la journée. Préviens-moi si ce sont tes grands plans d'avenir, que je prépare ma valise tout de suite ! » Elle tente d'en rire, mais, les mots ont à peine franchi ses lèvres qu'elle n'est pas certaine qu'ils soient si amusants que ça. Du moins, pas au goût d'Anthony. Pas étonnant, vu comme son attaque a été vicieuse et gratuite.

_________________

Falling in love with you
Like a river flows surely to the sea Darling so it goes, some things are meant to be take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Andre Hamann
TES CRÉDITS : Tennessee (av) & Irish Coffee (crackship gif)
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 4188
POINTS : 1286
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN Mar 2 Jan - 9:05

Son allusion à peine dissimulée est comprise et refusée par la belle cuisinière, qui refuse de sauter le repas principal. Antho rit, amusé, avant de retomber dans les croustilles de maïs et le guacamole maison d’Eirian. Entre deux chips, lorsque la jeune femme le regarde, il attrape un céleri ou une carotte, qu’il trempe abondamment dans la purée d’avocat, afin de lui faire plaisir. Il ne grimace pas, seulement, il ne cache pas non plus sa préférence pour les chips. Puis, la réaction de la galloise dérange Anthony. Il n’est pas en colère, mais le dégoût et les nouvelles moqueries d’Eirian concernant son envie d’officialiser leur relation et de célébrer leur amour le déçoit. Le blond n’a pas beaucoup de tact. Il dit tout ce qu’il pense et bien qu’il y ait un fond de vérité, ce n’était en rien une demande officielle, ni même une manière de lui mettre de la pression.

Anthony fixe d’abord son amoureuse un moment, se retenant de lui sortir une nouvelle blague machisme ou de mauvais goût. Il profite plutôt du silence pour analyser la métisse. Elle ne blague pas, même si elle tente de le lui faire croire. Et le blond soupire. « Oh ! Te fâche pas. Ce que j’veux surtout, c’est passer le reste de ma vie avec toi ! Marié ou non, avec ou sans enfants ! » qu’il lui explique d’une voix douce, le plus sincèrement du monde, rompant la distance physique qui s’est installé entre eux. Sa main gauche étant posée contre le comptoir de la cuisine, il glisse la seconde le long du bras d’Eirian, caressant sa peau douce pour la calmer. « Je t’aime ! Et oui, j’apprécie tous les efforts et le temps que tu as mis dans cette soirée. Que ce soit à la préparation de ce repas, la décoration, pour moi et pour nous. Mais, tu sais bien que je ne m’attends pas à ce que tu restes à la maison. Ça ne me déplairait pas, que tu sois femme au foyer et maman à temps pleins, si tu le voulais ! Sauf que je sais que ce n’est pas ton genre ! Alors, tu peux te détendre ! » qu’il ajoute avant de s’éloigner pour boire un coup. S’il a été patient, qu’il a tenté de rassurer et calmer sa tigresse, le musicien n’est pas moins déçu, voir mécontent de ce qu’il prend à la fois pour un avertissement et une menace, en bonne et due forme. Sa coupe reposée, le Baxter se retourne vers Eirian afin de clarifier une dernière fois les choses, avant de pouvoir mettre tout ça derrière eux et idéalement, profiter tranquillement du reste de la soirée. « Quant aux carottes, tu sais très bien que ça se voulait pas dégradant ou quoi… » Au cas, ou… « Je voulais juste que tu sache que je me trouve chanceux que la femme que j’aime ait pris le temps de cuisiner pour moi, de découper joliment les carottes, tout ça. En sachant pertinemment, car j’ose espérer que tu me connais, depuis le temps, que je vais malheureusement retirer la moitié des légumes de mon assiettes, mon amour, et te les donner ! » Il préfère éviter d’en dire plus, et pourtant, il aimerait bien lui rappeler qu’il fait des efforts pour lui faire plaisir et respecter ses choix de vie. Il a diminué sa consommation de viande rouge, malgré ses préférences à lui. Il tente d’ajouter plus de légumineuse à leur menu. Ou encore, préparer une version vegan de ses recettes, de temps à autre lorsqu’il cuisine en l’absence d’Eirian, afin qu’elle n’ait pas constamment à cuisiner à son retour à la maison, et ainsi, lui donner un répit, lorsque le temps et les plats le lui permettent. Mais, lui rappeler tout ça, et lui demander de respecter ses goûts à lui, ne ferait qu’envenimer les choses. Du coup, il garde le silence et se dirige vers le réfrigérateur, d’où il sort une bière bien froide.

_________________




you are my sunshine
My only sunshine. You make me happy when skies are gray. You’ll never know dear, how much I love you. Please don't take my sunshine away...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE SMITH
TES DOUBLES : Abbey, Jean, Brianna et Riley
TON AVATAR : Nathalie Emmanuel
TES CRÉDITS : isleys (ava) + Penny (gif profil)
TA DISPONIBILITE RP : Antho (retour + St Valentin)
RAGOTS PARTAGÉS : 8791
POINTS : 1339
ARRIVÉE À TENBY : 19/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans (15 juin)
CÔTÉ COEUR : En couple avec le fils Baxter, son ami d'enfance
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball
REPUTATION : Eirian est parmi nous depuis quelques années déjà et on n'a jamais eu à se plaindre d'elle. Elle se mêle parfaitement à la communauté, sans pour autant prendre part aux histoires des autres.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN Mer 3 Jan - 23:41

Décidément, la soirée ne prend pas la tournure qu'Eirian espérait. Et c'est entièrement sa faute à elle... Elle ne sait pas trop pourquoi elle prend si mal les remarques d'Anthony. Elle est habituée, pourtant, depuis le temps, à ses remarques plus ou moins directes. Pourquoi les prend-t-elle donc autant à coeur ? Et pourquoi l'envoie-t-elle bouler dès qu'il propose quelque chose qui ne colle pas avec ses plans à elle ? Une relation amoureuse, ça doit être fait de compromis après tout, non ? Alors, pourquoi Eirian ne parvient-elle que rarement à accepter de changer ses positions ? Elle sait bien qu'accepter que son petit-ami ne réponde que tardivement à ses messages ou lui acheter des chips pour tremper dans le guacamole est un pas minuscule à faire vers lui. Et insignifiant quand on compare ces gestes à ceux qu'il est capable de faire. Déjà, le Baxter évacue toute tension en la rassurant ; elle ne sait plus à force s'il lui dit ce qu'elle veut entendre ou s'il se contenterait sincèrement de ce qu'elle a à offrir. Dans les bons jours, Eirian est prête à croire qu'ils pourront être plus forts que tout. Mais elle sent parfois le doute s'immiscer en elle, de manière insidieuse. Il la surprend parfois, après qu'ils ont fait l'amour ou le matin, alors qu'ils mangent ensemble. Et si elle ne le méritait pas ? Ou plutôt, s'il méritait bien mieux qu'elle ? La métisse n'a pas de rêves de mariage et d'enfants à lui offrir. Ils ont emménagé ensemble et, à vrai dire, elle croyait avoir suffisamment prouvé leur attachement pour les dix ans à venir. Mais voilà qu'il multiplie les allusions au mariage ou aux enfants qu'ils pourraient avoir dans un futur plus ou moins proche. Il a beau dire qu'il accepterait tous ses désirs, elle n'y entend ce soir qu'une façon d'affirmer ses envies à lui. Est-ce qu'il la rêve réellement mère au foyer sans oser lui dire ? Ou bien se monte-t-elle la tête toute seule ? Finalement, Eirian décide d'opter pour la deuxième option et lâche un soupir accompagné d'un sourire d'excuse : « Excuse-moi. Je sais bien, tout ça. Et apparemment rester enfermée à m'occuper de la cuisine ne me rend pas de très bonne humeur. » plaisante-t-elle. En fait, dire ces quelques mots à voix haute lui fait réaliser à quel point son accueil a pu être désagréable. Il est rentré depuis cinq minutes à peine qu'elle arrive déjà à trouver un terrain d'engueulade. Ce n'est pas du tout ce qu'elle voulait, pour une de leur rare soirée ensemble... Alors, quand Anthony continue à s'expliquer, les dernières défenses d'Eirian ploient. C'est complètement stupide de se prendre la tête pour des carottes. Elle a voulu cuisiner pour lui, en sachant très bien qu'il aurait préféré un steak saignant. Elle sait qu'avant de la rencontrer, il aurait ri à l'idée qu'on serve des légumes en guise d'amuse-bouche. Donc, oui, il fait des efforts et il ne peut décemment pas être le seul à s'excuser ce soir. Elle va donc vers lui alors qu'il vient de récupérer une bière dans le frigo, et pose une main sur son épaule. « Hey. Excuse-moi... Je t'aime. » souffle-t-elle avant de déposer un baiser sur ses lèvres. Elle espère avoir suffisamment apaiser les choses entre eux pour pouvoir plaisanter : « Et puis, sérieusement... Tu comptes les champignons comme des légumes à virer de ton assiette ? » demande-t-elle, en glissant cette fois-ci ses deux mains sur ses épaules afin de se rapprocher totalement de lui. Elle arque un sourcil, puis se sent d'humeur plus coquine. Elle se mord donc légèrement la lèvre et vient l'embrasser un peu plus longuement. Elle s'éloigne juste un peu pour pouvoir proposer un marché, égrainant les mots entre quelques baisers : « Et si... A chaque fois que tu manges une de ces carottes... J'enlevais un de mes vêtements... ? » Elle l'embrasse une dernière fois, glissant cette fois sa langue entre ses lèvres. Avec ce qu'elle propose, Eirian se doute bien qu'elle pourra se retrouver nue en moins d'une minute. Mais elle a très envie de jouer le jeu, et sans contrepartie de la part d'Anthony, sauf s'il se montre lui aussi joueur et en propose une. Oui, le sexe est sans doute un moyen un peu facile pour enterrer tout à fait la hache de guerre. Et elle a bien conscience qu'elle a rejeté sa proposition détournée quelques minutes auparavant à peine. Mais la Kleefin veut qu'ils passent un moment agréable ensemble. Et puis, il lui en faut très peu pour sentir l'envie pointer. Elle délaisse donc ses lèvres pour lui demander avec un regard taquin : « Qu'est-ce que tu en dis ? »

_________________

Falling in love with you
Like a river flows surely to the sea Darling so it goes, some things are meant to be take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Andre Hamann
TES CRÉDITS : Tennessee (av) & Irish Coffee (crackship gif)
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 4188
POINTS : 1286
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN Sam 6 Jan - 9:26


La soirée ne tourne pas comme ils l’avaient prévu. Loin de là… Et le Baxter s’en veut un peu, de ne toujours pas savoir tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de l’ouvrir. Il ne le fait jamais. Il manque souvent de tact. Il dit tout ce qu’il pense, sans filtre, ou presque. Et surtout, il est moqueur… Il a un humour particulier, parfois sarcastique, parfois un peu machiste. Anthony aime taquiner et il est un peu vieux jeu, peut-être. Sans toutefois croire que les hommes sont mieux que les femmes, l’idée qu’elles restent à la maison à prendre soin des enfants, lui plait. Et ça, sans qu’il sache réellement d’où lui vient cette idée, puisqu’aucun de ses parents n’étaient réellement présent pour Abbey, leurs ainés ou lui-même. Peut-être qu’en fait, c’est exactement pour cette raison, qu’il aimerait éviter de faire garder leurs futurs et hypothétiques enfants. Après tout, il n’y rien de mieux qu’une mère, il parait.

Mais, en attendant et pour éviter d’autres malentendus, le jeune homme rassure son amoureuse du mieux qu’il le peut. Et sincèrement. Seulement, depuis que Evie, sa sœur, a mis au monde le premier enfant de la famille et qu’un lien s’est créer entre le petit garçon et le barman, Anthony se surprend à souhaiter des enfants. Et pourtant, avant Eirian, il n’est pas certain d’y avoir même déjà songé une seule fois. Le fêtard qu’il était avait même du mal à savoir ce qu’il ferait le lendemain, alors dans cinq ou dix ans… Et puis, lui-même un grand enfant, il avait du mal à seulement s’occuper de sa personne. Il ne se voyait absolument pas s’occuper d’un bébé. Néanmoins, Eirian l’a fait mûrir. Elle prend soin de lui et lui apprend à prendre soin de lui-même, sur tous les plans. Elle lui offre de la stabilité. Elle fait de lui une meilleure personne, et il apprend chaque jour d’elle. C’est un tout autre homme. Et cet homme, est fou amoureux. En plus d’être convaincu que le monde serait plus beau et plus doux avec plus de gens comme sa Eirian. Alors, ce serait un sacrilège, non, de ne pas se reproduire ? Mais, il n’est pas certain de vouloir des enfants avec une autre que sa Kleefin. Il ne veut passer sa vie avec personne d’autre qu’elle, et c’est pour cela, d’ailleurs, qu’il espère l’épouser un jour. Sauf que ça effraie sa conjointe, qu’il avait déjà eu du mal à convaincre d’emménager avec lui. Il sait aussi que ce qu’il aimerait pour son enfant et sa famille, à lui, ne plait pas forcément à son indépendante de petite-amie. Ce n’est pas son genre. Mais, lui, imagine bien son amoureuse jouer à la maman à la maison à temps partiel, disons, tout en tenant un blog ou en rédigeant des articles pour d’autres, sur des sujets qui lui tiennent à cœur. Il l’imagine aussi facilement s’occuper de la gestion diverse, tel comptabilité et la facturation ou des commandes, de son bistro, de la maison, quelques jours par semaine. Ils pourraient se relayer, lorsqu’elle serait sur place, afin que l’un d’eux soit auprès des enfants, en permanence, plutôt qu’entre les mains d’une nourrice. Et lorsqu’il pense à tout cela, le gérant du Three Mariners ne voit pas cela comme une contrainte, mais plutôt comme un avantage. Seulement, la Kleefin voit les choses différemment.  

« Excuse-moi. Je sais bien, tout ça. Et apparemment rester enfermée à m'occuper de la cuisine ne me rend pas de très bonne humeur. » Il hausse les épaules, en terminant ses explications, désireux de clarifier la situation pour le bien de leur couple, juste avant de s’éloigner pour attraper une bière froide. Le vin est bon, mais, il a besoin d’une bière, maintenant. Lorsqu’il se retourne, Eirian est face à lui. Elle s’approche, afin de s’excuser. Il accepte ses excuses et accueille le baiser. « Je t'aime, aussi » qu’il répond simplement, évitant d’ajouter le justement, qu’il avait en tête. Certain, qu’il aurait été mal reçu, déclenchant possiblement un nouveau débat, ou à tout le moins, de nouvelle crainte chez sa compagne. « Et puis, sérieusement... Tu comptes les champignons comme des légumes à virer de ton assiette ? » qu’elle demande, occasionnant un ricanement chez Anthony qui n'a jamais fait beaucoup de chose comme tout le monde. Dans ce cas ci, c'est qu'il aime bien les champignons, mais aime moins les carottes... Surtout cuite, il les a auparavant souvent trouvés trop molle, bien que la belle galloise commence à les lui faire apprécier, par sa cuisson parfaite de ce légume. « Oh j’sais pas encore, ça dépend. J’aime bien, en général et puis, j’voudrais surtout pas exagérer et froisser la cuisinière. Tu sais, j’ai encore espoir de terminer la soirée et la nuit avec elle, donc… » Il lui sourit, alors qu’elle vient l’enlacer de ses bras. Et elle semble avoir apprécié l’idée, puisqu’elle arque les sourcils, coquine. Antho connaît ce regard. Et la galloise vient confirmer le tout, lorsqu’elle se mordille la lèvre, sensuellement, avant de l’embrasser.

Lorsque son amoureuse se recule, après qu’il ait prolonger un moment le baiser, le jeune Baxter arque un sourcil à son tour. Puis, lorsqu’elle lui propose, entre quelques baisers, de le récompenser de son corps, à chaque bouchée de carotte, Anthony sourit. L’idée lui plaît beaucoup. Évidemment. Seulement, il est un peu orgueilleux… Du coup, il cache ledit sourire derrière une mine songeuse, tout en s’éloignant à son tour de quelques pas, alors qu’il fait mine de réfléchir, analysant l’offre et la tenue de la jeune femme. Et s’il fait mine de compter le pour et le contre, en vérité, il profite simplement de la vue. Eirian est si belle, si séduisante. Et, elle serait encore plus à son goût nue, le chevauchant. « Ouais, ok, c’est une offre intéressante, plutôt juste, je crois… » qu’il lance en revenant vers elle, l’embrassant à son tour. D’abord, tout en douceur. L’amoureux imite ensuite son amante, en glissant sa langue entre les lèvres d’Eirian, venant caresser la sienne. Ses mains trouvent rapidement le chemin vers le corps de la métisse, se posant sur ses hanches, après avoir effleuré légèrement le dos de la belle.

Elle quitte son étreinte et les lèvres du musicien, et le questionne quant à sa décision. « Hum, hum » qu’il marmonne, hochant la tête. « Ça pourrait effectivement m’intéresser. Une carotte, un vêtement, c’est bien ça ? » S’il disait plutôt que c’était une offre juste, elle l’est un peu moins pour Eirian, qui est légèrement vêtue. Il est gagnant sur toute la ligne, si bien qu’il devine rapidement que les envies de la cuisinière ont changés, depuis sa propre proposition. Et ça ne lui déplaît pas, bien au contraire. « Et on parle simplement des carottes du plat principal, c’est ça ? On range les légumes et le guacamole et j’me contente de ceux dans mon assiette ? Sans surprise ? » Il ne souhaite pas réellement négocier, mais seulement gagner du temps. Il aime bien jouer l’indifférent, plutôt que de lui céder immédiatement. Et pourtant, il est convaincu qu’elle savait dès le départ, qu’il accepterait de jouer le jeu et avec grand plaisir, qui plus est. « Et peut-être que, pour être bon joueur et tout, je pourrais en retirer un chaque fois que retire un légume quelconque de mon plat ? Qu’en dis-tu ? » Après tout, ça leur fera sauver du temps. Une Eirian nue, c’est magnifique. Mais, c’est beaucoup plus pratique de l’être également… Il en profitera même plus, ainsi.

_________________




you are my sunshine
My only sunshine. You make me happy when skies are gray. You’ll never know dear, how much I love you. Please don't take my sunshine away...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE SMITH
TES DOUBLES : Abbey, Jean, Brianna et Riley
TON AVATAR : Nathalie Emmanuel
TES CRÉDITS : isleys (ava) + Penny (gif profil)
TA DISPONIBILITE RP : Antho (retour + St Valentin)
RAGOTS PARTAGÉS : 8791
POINTS : 1339
ARRIVÉE À TENBY : 19/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans (15 juin)
CÔTÉ COEUR : En couple avec le fils Baxter, son ami d'enfance
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball
REPUTATION : Eirian est parmi nous depuis quelques années déjà et on n'a jamais eu à se plaindre d'elle. Elle se mêle parfaitement à la communauté, sans pour autant prendre part aux histoires des autres.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN Dim 7 Jan - 1:01

La discussion prenant une tournure désagréable, Eirian s'éloigne des feux où elle s'affairait pour se rapprocher de son homme. C'est de sa compagnie qu'elle a envie de profiter, ce soir. Et jouer les femmes au foyer lui ressemble très peu. Alors, elle va trouver refuge dans les bras d'Anthony, espérant bien sauver la soirée d'une fin prématurée. Elle sait, après tout, quels sont les sujets qui fâchent entre eux. Malheureusement, enfants et mariage en font partie. Mieux vaut donc s'en éloigner au plus vite et le meilleur moyen de passer à autre chose, c'est de s'excuser et, surtout d'embrasser le Baxter. Et, très vite, sa tactique paie puisque leur conversation prend une tournure plus intéressante. Elle s'amuse un peu de la propension de son petit-ami à ignorer les légumes dont son assiette - c'est à se demander s'il vivra vieux ! Et c'est à se demander aussi, parfois, quel genre de père il serait. Le genre certainement à apprendre des dizaines de techniques pour cacher les carottes dont le gosse ne veut pas ou comment attendrir maman quand elle sera fâchée. En fait, ce genre de scénario effraie la métisse, parce qu'elle se voit mal jouer au mauvais flic toute sa vie. Mais pour l'heure, elle chasse bien vite tout futur incluant des enfants. Ce n'est pas au programme et ils prennent suffisamment leurs précautions pour qu'aucun squatteur ne vienne grandir dans son ventre sans qu'elle ne l'ait décidé.

Déjà la proximité et les baisers lui donnent d'autres idées. Un sourire entendu passe sur les lèvres d'Eirian quand Anthony lui laisse entendre qu'il aimerait bien que la soirée se finisse (à défaut de commencer) au lit. Ce n'est pas pour déplaire à la Kleefin qui l'embrasse à nouveau, se fichant pas mal qu'il trie ou non les champignons hors du risotto qu'elle comptait lui préparer. En fait, elle se sent d'humeur joueuse et décide de lancer un défi à son amoureux : une carotte avalée, un vêtement ôté. Et il ne faut pas être très bon en mathématiques pour savoir qu'elle sera facilement nue s'il en avait envie. Elle espère qu'il en aura envie. Mais Anthony sait se faire désirer, il fait mine de réfléchir un instant, comme pour préserver son effet, puis lui offre la réponse tant attendue. Il l'accompagne même d'un de ces baisers qui la font chavirer. Pour un peu, Eirian n'en aurait plus rien à ficher du gage qu'elle vient de lui lancer. Mais elle retient le désir qui la prend et s'en sort même plus facilement quand le blond s'éloigne un peu. A nouveau, il discute les conditions et la jeune femme lève les yeux au ciel, amusée par son attitude. Elle l'écoute patiemment sans le quitter du regard. Déjà, elle s'imagine retrouver son corps, le couvrir de caresses et de baisers. Il fait chaud, soudainement, dans la cuisine et elle a hâte qu'il saisisse l'opportunité de la dévêtir. Enfin, il termine et elle s'avance vers lui avec un sourire entendu. Elle résiste à l'envie de l'embrasser ou de se lover contre lui, pour simplement caresser du bout des doigts son avant-bras et demander en le regardant droit dans les yeux : « Anthony... Est-ce que j'ai l'air de cuisiner, là ? » Taquine, elle se mord doucement la lèvre. Cela fait une bonne minute déjà qu'Eirian a délaissé les casseroles pour s'occuper de lui, et seulement de lui. Elle ne va pas lui souligner que non, elle n'a pas mis de carottes dans le plat en sachant qu'il n'apprécie pas ce légume cuit. Elle voulait lui faire plaisir, pas que le repas devienne une épreuve de force. « Et j'en dis que je m'en fiche pas mal, parce que tu finiras nu quoi qu'il arrive. » le provoque-t-elle plutôt, bien sure d'elle. Comme si elle n'était pas suffisamment explicite, elle le détaille de haut en bas d'un air entendu. Au pire, elle aura juste à lui demander de se débarrasser des couches de vêtements superflues. Anthony n'a jamais été du genre à trop discuter une fois lancé pour une partie de jambes en l'air. Eirian laisse un petite rire filtrer ses lèvres et s'éloigne pour se tenir plus loin du Baxter. De là, elle récapitule ce qu'elle a déjà pu observer : « Maintenant, si je ne m'abuse, tu as déjà fait quelques efforts, je crois. » Elle se fiche pas mal qu'il ait mangé une ou deux branches de céleri et tout autant de bâtonnets de carotte, elle veut juste démarrer le jeu et, pour ce faire, elle ouvre doucement le cardigan qu'elle a enfilé par-dessus sa robe. Elle prend son temps, histoire d'aiguiser la patience et les sens de son petit-ami, avant de s'en débarrasser en le jetant dans un coin. Puis elle attend sa décision finale. S'il se débrouille bien, il pourrait avoir droit à un strip tease improvisé après une longue journée de travail plutôt qu'un banal repas maison...

_________________

Falling in love with you
Like a river flows surely to the sea Darling so it goes, some things are meant to be take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN

Revenir en haut Aller en bas

Love is not a straight line - ANTHONY & EIRIAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-