AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Some men find creation in destruction. Mildred

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Some men find creation in destruction. Mildred Lun 1 Mai - 19:01


Le travail sans Evie, ce n'est plus pareil. Déjà, les premières semaines sans remplaçant furent difficiles et très longues, mais le plus ennuyeux n'était pas la charge de travail conséquente, c'était surtout l'absence de celle qui au fil des années était devenue une amie. Ils sont peu nombreux ceux sur qui je peux compter, alors Evie, elle était importante à sa façon.
Même maintenant alors que nous avons une nouvelle mécanicienne dans nos rangs, je n'arrive pas à retrouver l'ambiance qu'il y avait quand Evie Baxter était parmi nous. Je ne lui en veux pas d'être partie, après tout, elle fait comme bon lui semble et si elle a voulu déménager en Irlande, je n'y peux rien.
J'accepte son départ ou du moins, j'essaye. Je suppose juste qu'il nous faut du temps pour prendre nos marques avec la nouvelle et apprendre à travailler de façon efficace. Je dis la nouvelle pourtant elle se présente à l'atelier tous les jours depuis plusieurs mois déjà. Du coin de l'oeil, je ne peux pas m'empêcher de surveiller son travail et encore aujourd'hui, alors qu'elle a parfaitement prouvé de quoi elle était capable je me retrouve à inspecter la voiture de Mrs Westfield afin de m'assurer qu'elle n'a rien oublié. Non, il n'y a rien à dire, son travail est impeccable.

Je m'occupe de la voiture de Mr. Moyer comme j'en ai l'habitude depuis qu'il emmène sa voiture et le boulot me demande quelques heures. C'est la routine, mais comme la fin de journée est proche, j'en profite pour prendre mon temps et faire du bon travail. A priori, c'est la dernière voiture de la journée. Mildred, quant à elle, reste au bureau, à tenir la réception tout en révisant ses cours. Je lève les yeux au ciel, agacé. Etre payée à faire ses devoirs... Il ne manquait plus que ça. Je sais que malgré ses études, elle fait du bon travail, toutefois, je ne peux m'empêcher d'être agacé par ce comportement.
Je termine ma voiture, repose les clés à la réception et je fais un dernier tour de l'atelier avant de me poser une minute le temps de boire un verre d'eau. Hélas, je ne risque pas de pouvoir me poser tout de suite parce que je retrouve sous une pile de paperasse, la clé et le devis d'une dernière voiture que nous avons visiblement oublié.
« Et merde ! » J'attrape le papier et la clé et je cris à Mildred de venir vite. « Bordel on a oublié une bagnole ! Ramène toi vite, on a 45 minutes pour la terminer. » Je n'aurais probablement pas dû prendre autant de temps pour la voiture de Mr. Moyer, mais apparemment, la blonde avait elle aussi oublié cette voiture alors je ne suis pas le seul fautif.
Je monte dans l'auto pour la mettre en place dans l'atelier et quand j'en sors, la jeune femme arrive. Espérons qu'elle soit prête à travailler tout en étant pressée par le temps. Je lui tends le devis pour qu'elle en prenne connaissance et je reprends. « Voilà ce qu'il faut faire. On va devoir faire vite et on va le faire à deux histoire d'avoir une chance de finir à temps. » Commence-je. « Tu t'en serais peut-être rendue compte plus tôt si tu n'étais pas le nez dans les bouquins... » Lâche-je d'un ton las.

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Some men find creation in destruction. Mildred Sam 6 Mai - 2:14

La mécanique. Une passion de gosse. Chaque fois que je travaille sur une voiture, je revois l'image de mon père. C'est lui qui m'a transmis cet amour de la mécanique, du travail manuel. Quand j'étais petite je l'assistais, admirative, restaurer de vieilles voitures. Il m'expliquait chacun de ses gestes, le pourquoi du comment. On apprend vite quand on est gosse. Et à sa perte, a 11 ans, j'ai fait perdurer mon savoir par les bouquins, et ai pris le relai sur ses projets en cours. J'adorais ça, et je me dépatouillais pas mal. Mais l'armée est resté mon objectif premier de carrière. De vie.
Alors, après avoir quitté l'armée par la force des choses, il a fallu que je me réoriente. J'ai obtenu un diplôme de mécanicienne pour faire valoir mes compétences, entretenues par mes années à l'armée. Il n'a pas été bien difficil à obtenir, bien que j'élevais Faith en parallèle. Et Connor, malgré son statut de militaire, avait pu faire en sorte d'être très présent pour me soutenir, et voir sa fille grandir. Dire que c'était sa dernière mission... Qu'il allait arrêter l'armée. Rentrer à la maison, avec nous. Ne plus risquer sa vie...

Mes gestes ralentissent. Mon regard se perd. Les mains dans le camboui, j'arrête de divaguer. J'ai le sentiment d'avoir la capacité extraordinaire de tout ramener aux malheurs de ma vie. Mais comment faire autrement ? Ils sont mon quotidien. Le passé n'est pas vraiment passé. Malgré tout, je sais que j'ai de la chance. Dieu me met à l'épreuve. De la pire des façons, mais il faut avancer. Essayer.
À mon arrivée à Tenby, il y a quelques mois, une place s'est libérée dans ce petit garage. Je m'y plais. Je m'entends bien avec les voitures. À vrai dire, je ne discute pas tellement avec les autres employés. Depuis, j'ai du mal à m'intégrer au sein de groupes. Je ne parle pas de moi. Ou juste de ma fille et de mes cours. Mais je sais être bien vue. Considérée comme une personne agréable, bosseuse, rigoureuse.

"Voici vos clefs, Madame Westfield. Votre voiture roule comme un charme à présent!" Sourire aux lèvres, j'accompagne la vieille dame à sa voiture, après que Andrew est contrôlé brièvement le véhicule. Il fait toujours ca, malgré qu'il ne trouve rien à redire à mon travail. Je ne le prends pas mal, au contraire. Si ca peut le rassurer. Je le prends comme une attention bienveillante.
Mon bureau vide de tout papier, mon travail est fini pour la journée. Je sors alors mes cours de mathématiques, et m'installe à la réception. J'essaie d'y mettre un peu d'ordre. Je sais, un peu trop maniaque sur les bords. Je préfère le mot rigoureuse, cela dit. Une fois les derniers détails réglés, je regarde si Andrew pourrait avoir besoin d'aide. Le devis me semble assez simple, il ne doit pas être loin d'avoir fini. Je m'attaque alors à mes formules.
Je n'apprécie pas ca, être payer à faire autre chose que mon boulot. Mais ca m'arrange. Étudier avec ma fille n'est pas le plus pratique. Et ce n'est pas comme si nous croulions sous une masse de travail. Alors je m'enferme dans ma bulle. Cela peut sembler étrange, mais j'aime me prendre la tête avec les maths. C'est un jeu, qui accapare toute mon attention, qui ne me fait penser à rien d'autre.

"Eh merde." Je sursaute. Je sursaute pour un rien, depuis que je suis rentrée. Je regarde Andrew, qui m'ignore tout en me parlant. Je le retrouve dans l'atelier, lorsqu'il arrive la voiture. 45 minutes pour réaliser le devis. "Tu t'en serais peut-être rendue compte plus tôt si tu n'étais pas le nez dans les bouquins..." À deux doigts. J'étais à deux doigts de répliquer. Mais je ne dis mot. Je me pince les lèvres, et le fixe, à moitié agacée, à moitié touchée. Il est tendu, il n'y a rien de bien méchant. "Défi accepté." Répliquais-je sereinement, souriant. "Je paie ma tournée, si jamais." Sur ces belles paroles, j'ouvre le capot. Je réalise alors ne jamais avoir eu de contact avec mes collègues, hors du travail. Je ne saurais expliquer pourquoi cette proposition m'a échappée.
"Tout de même, je ne suis pas la plus désordonnée ici." Mon ton était un peu moqueur, mais légé. Au final, je ne pouvais pas m'empêcher d'exprimer mon mécontentement quant à sa remarque, mais sans coup de gueule, comme j'avais l'habitude de faire. J'ai perdu un peu de mon caractère, depuis... Je me retrousse les manches, et applique la première demande inscrite sur le devis. Ces cicatrices le long de mes avant-bras. Je ne suis pas sure de m'y habituer un jour. Je ferme les yeux une seconde a peine, et attrape les outils adéquats.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some men find creation in destruction. Mildred Mar 9 Mai - 15:12


Je déteste avoir affaire à ce genre de mauvaise surprise. Il suffit qu'un des employés dépose les clés et le devis à un mauvais endroit et c'est parti pour quelques minutes de folie pendant lesquelles nous devons nous occuper de la voiture en question. Il ne manquait plus que ça. Surtout que faire des heures supplémentaires n'est vraiment pas la façon dont j'avais imaginé passer mon début de soirée. Je serre les dents et j'essaye de prendre sur moi même si je ne me gêne pas pour pester contre la jeune femme. Je peste sur elle, car elle est la seule présente dans l'atelier et aussi parce que je ne me permettrais pas de parler sur ce ton à mon patron. Mon travail, j'aimerais le garder si possible. Et puis, je me permets de parler comme à ça à Mily parce que c'est la petite nouvelle de l'équipe. Toutefois, contre toute attente, la mécanicienne prend la situation avec le sourire. Elle n'est pas agacée comme moi de cette nouvelle charge de travail alors que pourtant, nous étions persuadés de pouvoir nous la couler douce pendant cette dernière demie heure de travail. La jeune maman me surprend d'autant plus quand elle ajoute qu'elle est prête à payer sa tournée. Heureusement qu'elle est trop concentrée sur ce qu'elle fait pour me regarder car au moins, elle ne me voit pas la dévisage sous le coup de la surprise.
« Euh... Ok !  » Dis-je laconique en me mettant à mon tour au travail en allant chercher les pièces neuves dont nous aurons besoin d'ici peu. « Je te l'accorde, et ce n'est pas ce que j'ai dit. C'est probablement le boss qui a pris la voiture sans nous en parler. » Ce genre de choses arrivent quelques fois lorsque ce dernier sort de son bureau et décide de faire autre chose que de la paperasse ; en général, les jours où ils travaillent avec nous sont les pires, mais comme il s'agit du patron, nous ne pouvons rien dire. « Ca arrive plus de fois qu'on ne le croit...
Tu t'y habitueras, j'imagine. »
Comme Evie était la première à travailler ici, elle avait l'habitude de gérer ce genre d'incidents avant même qu'ils ne se produisent et encore une fois, j'oublie que je ne travaille plus avec la brune. Je parle tout en m'activant, mais je suis vite perturbé dans mon travail quand j'entends la sonnette de l'entrée retentir. Quelqu'un vient d'entrer dans le garage et c'est certainement le propriétaire de la voiture. Je peste une nouvelle fois, et je pars l'affronter. « Ca doit être lui... J'arrive. » Je sors de l'atelier en m'essuyant les mains et en effet, il s'agit du propriétaire du véhicule. Je tente de lui adresser un sourire courtois, ce qui n'est pas mon point fort, et je le conduis vers l'espace d'attente en l'informant que nous en avons encore pour quelques minutes.
Il n'a pas l'air ravi de devoir attendre, mais je lui fais comprendre clairement qu'il n'a pas d'autre choix et il ne dit plus rien. Il se prend à boire à la machine à café et je rejoins la Floyd rapidement. « Alors, tu t'en sors ? Ca a l'air d'être un vieux con. Tu iras l'encaisser quand on aura terminé, je suis sûr que ça passera mieux avec ton sourire. »  Car il y a des choses qui ne changent pas et les clients qui se retrouvent face à de jolies jeunes femmes trouvent beaucoup moins à redire que lorsqu'ils ont affaire à moi. Cela dit, il faut avouer que je suis loin d'être quelqu'un de très aimable. Mildred elle-même pourrait en témoigner.

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Some men find creation in destruction. Mildred

Revenir en haut Aller en bas

Some men find creation in destruction. Mildred

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-