AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

million eyes (lloyd ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Irish coffee & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Penny & William. (3/4)
A venir : Kainoa.
RAGOTS PARTAGÉS : 4061
POINTS : 2709
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-sept ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: million eyes (lloyd ♥) Jeu 13 Avr - 18:27


There's an art to life's distractions.

C'est dingue comme tu te laisses aller lorsque tu es à ses côtés, tu l'embrasses et tu ne marques pas de pauses, tu prends un malin plaisir à déguster ses lèvres. À chaque fois, le baiser est différent, que ce soit en intensité ou autre. Tu es persuadé que tu ne pourras jamais te lasser de l'embrasser, tu pourrais passer ta journée à le faire, sans même aller plus loin. Tu ne vas rien tenter de plus, tu te souviens de ce qu'elle t'a dit lors de cette fameuse soirée vendredi. Elle veut aller doucement et tu iras doucement, tu attendras un signe de sa part si elle veut aller plus loin avec toi dans ce sens. Quoi qu'il en soit, tu attendras sagement, tu es un grand garçon après tout. Tu devras peut-être jouer avec ta patience mais tu sais que ça en vaut le coup. Ce qui vaut le coup aussi, c'est vos paroles, ses sous-entendus qui en disent long sur le désir commun que vous partagez. Tu souris en coin, taquin et tu es à deux doigts de lui répondre quelque chose qui reflète bien ton état d'esprit du moment, mais tu te retiens, enfin, tu mets de l'eau dans ton vin. « Mais j'ai très faim... » Dis-tu en faisant la moue, comme un enfant boudeur pourrait la faire, cependant un enfant ne penserait pas ce à quoi tu penses toi Lloyd. Tu joues un peu, tu voudrais bien te calmer, mais tu es collé à elle, tu es tout le temps avec elle, ça demanderait un effort surhumain de ne pas l'embrasser et de ne pas prendre un peu de risques, avec ton tempérament d'aventurier. Tu te calmes cependant, tu reviens à ta place, tes lèvres légèrement brûlées, marquées par le baiser. Tu regardes les siennes pendant un moment aussi jusqu'à ce que tu secoues la tête de gauche à droite, tu dois te remettre sur le droit chemin Lloyd, tu n'as plus dix-sept ans. Tu fronces les sourcils, rapidement, tu récupères ton sérieux, Aloy va te parler de sa vie sentimentale et tu es marqué par ce qu'elle t'annonce, qu'elle a été avec un home et qu'il est devenu son ami, qu'ils s'entendent très bien. D'un côté, tu es content de savoir qu'elle s'entend bien avec son ex, mais manifestement, il est un peu plus que ça, c'est son premier amour ? Son unique amour ? Elle n'a pas eu d'autres relations qui ont duré en tout cas, elle te le dirait de toute façon. Tu pinces les lèvres, silencieusement. Tu ne sais pas quoi dire pour le moment, tu dois mettre de l'ordre dans tes pensées. Elle t'aide un peu, à sa manière en revenant sur une parole préalablement prononcée. Aloy se trompe, le mystère a bien mille et une façons de se cacher chez quelqu'un, ce n'est pas parce qu'elle vient de se dévoiler sur sa vie sentimentale qui manifestement ne contient qu'une seule histoire qui a duré huit ans, plus que ton mariage, tu sais qu'il y a des zones d'ombre qui reste sur elle. Tu ne lui en veux pas, au contraire, tu es heureux qu'elle puisse t'en parler, même si un jour tu croises ce fameux Jimmy, tu risques d'être un tantinet jaloux, tu espères simplement qu'elle ne va pas t'en vouloir. Tu ne t'attendais pas à ce qu'elle te dise ça, mais au final, tu n'es pas réellement surprit. Tu regardes vos mains, vos doigts entremêlés. Tu te perds trop rapidement dans tes pensées, entre ça et l'embrasser, tu ne sais pas ou donner de la tête.

Tu réfléchis trop parce que tu es déjà en train de te demander si tu es un flirt, bien que tu sais que non, mais ça te traverse l'esprit et puis, il y a Jimmy, est-ce qu'elle va te le présenter un jour ? Tu n'en sais rien et tu as besoin de savoir, comment est-ce que tu vas faire ? Comment est-ce que tu vas te comporter ? Tu te perds littéralement dans un flot de pensées inutile, surtout maintenant et heureusement qu'elle ne peut pas le savoir. Tu ne montres rien, sur ton visage, il n'y a qu'un sourire et il est sincère. Tu te mords l'intérieur de la bouche avant d'enfin dire quelque chose après un léger silence qui pour toi a duré une éternité.  « Non, franchement tu n'as pas à t'embêter avec le côté mystérieux, ce n'est pas parce que tu me parles de ça que tu me dévoiles toute ta personnalité, il y a encore tant de choses que j'ai à apprendre sur toi, que les mots pourront ou pas apporter des réponses à mes questions. Le mystère reste entier Aloy. » Tu lui fais un léger clin d’œil et tu glisses sagement tes lèvres sur sa joue. Tu hésites une seconde à l'embrasser dans la nuque mais tu ne fais rien. Par contre, tu gardes te lèvres proches de son oreille. « Si tu veux qu'on aille manger quelque chose, il vaudrait mieux y aller maintenant, parce que plus je reste ici, plus j'ai envie de rester, avec toi. » Tu voudrais l'embrasser, la garder contre toi et puis éventuellement plus tard, aller nager, même si elle ne t'accompagne pas, tu as l'impression que tu as besoin d'aller dans l'eau glacée pour calmer un peu tes ardeurs ainsi que ton flot de pensées.  « Enfin, manger, vu l'heure, on peut s'offrir une pâtisserie, éventuellement une glace, si tu veux y aller maintenant. » Vous pouvez éventuellement aller boire un verre aussi, discuter dans un lieu un peu plus public qui t’empêcherait sans doute toutes tes incartades afin de l'embrasser comme tu le désires, ou presque. « J'te laisse décider. » Tu hausses les sourcils avant de te laisser tomber en arrière, ton dos sur le sable. Tu étends tes jambes, tu souffles, tu profites de la lumière du soleil sur ton visage, de la fraîcheur du vent. Tu fermes les yeux, tu te concentres sur sa main, ses doigts, sa chaleur et tu arrives à t'apaiser. Pas question que tu te mettes à paniquer pour rien. Tu n'as pas besoin. Tout va bien Lloyd, tu es en bonne compagnie, tu dois profiter du moment. C'est bien parce que ça marche. Sa présence est étrangement apaisante, tu aimerais bien qu'elle soit constamment avec toi afin de ne pas dériver dans cette angoisse qui te ronge et qui te fait fumer des paquets entiers de cigarettes, qui te ronge l'estomac et qui te fait perdre ton sourire, ta vergogne etc... Merci Aloy.

_________________

If time is money, then I'll spend it all for you, I will buy you flowers with the minutes we outgrew. I'll turn hours into gardens, planted just for us to take, I'll be reckless with my days, building castles in your name.
What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : aslaug & tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 635
POINTS : 1660
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-sept ans
CÔTÉ COEUR : lloyd ♥
PROFESSION : professeur universitaire en nano-biologie
REPUTATION : Aloy est discrète mais elle sait se faire apprécier quand on la connait. Certes, ce n'est pas la figure emblématique du coin, mais ses voisins n'ont rien à (re)dire sur elle. On sait qu'elle enseigne à l'université et doit donc être intelligente, mais son domaine de prédilection reste obscur pour beaucoup. Enfin, Aloy fait son bout de chemin sans chercher à marquer les esprits. Et les gens, eux, ont pour l'instant des ragots à raconter sur d'autres... Jusqu'à quand ?


MessageSujet: Re: million eyes (lloyd ♥) Jeu 13 Avr - 22:29

way to your heart
EXORDIUM.
Tu pouvais fondre sous ses baisers, au sens littéral du terme. La sensation qu'ils te procuraient était indescriptible. Tu avais envie que ça continue, encore et encore, mais ta retenue était plus forte que ton désir, et tu savais très bien qu'il fallait te contenir. Vous étiez à la plage, un lieu public, et déjà que tu étais assez pudique quant aux gestes intimes, la raison te faisait penser que n'importe qui venant de l'université pouvait passer par là, ou n'importe quel journaliste qui reconnaîtrait le doyen de l'université de Swansea par exemple. Tu avais l'impression que l'idée que les gens soient au courant commençait à s'encrer dans ton esprit. Après tout, ce n'était peut être pas si grave, du moins, ça ne le serait pas si tu n'étais pas professeur dans la même université que lui. Mais en soit, vous étiez encore au début de votre relation. Tu ne savais même pas si vous étiez vraiment un couple, c'était votre premier rendez-vous. Mais de ton côté, tu te sentais en couple avec lui. Du moins, tu ne te voyais pas aller voir quelqu'un d'autre tant que vous continuerez de vous voir comme ça. Tu rigoles après qu'il t'ait dit cette phrase pleine de sous entendus. Il avait faim. Toi aussi. Et sans doute de la même chose. Mais il fallait être raisonnable. Tu comptais un peu sur lui pour être un peu plus sage que toi, mais ça n'avait pas l'air d'être vraiment le cas. Tu ne te risques pas à lui répondre quoi que ce soit qui pourrait attiser son envie et la tienne en passant, tu te contentes de lui offrir en réponse un sourire et un léger baiser volé. Tu reprenais ta place, te décollant un petit peu de lui. Et puis tu changeais complètement de sujet. Tu ne le regardais pas, mais tu sentais qu'il avait changé de visage quand tu lui avais dit que tu lui parlerai un peu de ta vie sentimentale. Lui t'avait parlé de la sienne alors, ça te paraissait tout à fait normal, après tout. Tu lui dis que ta seule relation, c'était celle avec Jimmy, la seule relation qui avait compté en tout cas. Il ne disait rien, il te laissait parler. Tu finissais et venais prendre sa main, en posant doucement ta tête sur son épaule. Tu ne savais pas trop à quoi t'attendre, ou ce qu'il allait te dire. Mais au moins, il ne s'enlevait pas quand tu t'appuyais contre lui, alors c'est que ça devait aller. Et finalement, il te disait que ça ne te rendait pas moins mystérieuse. Tu souriais. « Bon ben si tu le dis, mais tu n'auras sans doute pas de grosse surprise à mon sujet en tout cas. » dis-tu alors qu'il vient déposer un baiser sur ta joue. Il reste proche de toi, et finalement, tu ne voulais pas t'éloigner. Tu avais beau lutter, et même si te retenir de l'embrasser avec passion c'était encore possible, être loin de lui ne l'était pas. Tu serrais un peu plus ta main sur la sienne. « Oui, je crois que c'est une bonne idée. » Profitons de ce moment où Lloyd était raisonnable. Tu acquiesçais, oui, vous feriez mieux de vous lever et d'y aller. Mais finalement, il s'allongeait dans le sable, en te disant que c'était à toi de décider.

Tu n'aimais pas décider. Tu étais du genre très indécise, tu n'aimais pas prendre des décisions comme ça. Même les choses les plus simples, c'était difficile, alors là, choisir entre partir ou rester sur la plage avec Lloyd, c'était vraiment compliqué. Tu te penchais au dessus de lui, sans pour autant t'allonger sur lui, tu venais juste placer ton visage au dessus du sien, pour être de nouveau proche de lui. Tes cheveux tombaient sur ton visage et sur le sien, tu vins les mettre derrière ton oreille d'un geste de la main. Tu avais lâché sa main, mais tu t'accoudais dans le sable, en restant proche de lui. « C'est pas vraiment juste de me laisser décider toute seule. » Tu passais tendrement ton autre main dans ses cheveux avant de venir capturer ses lèvres de façon tout aussi tendre. Tu te sentais tellement bien, là, allongée à ses côtés, que ça allait être très compliqué de t'en aller. Mais il fallait que vous arrêtiez… « Et si je m'écoutais je resterai là toute la journée. Mais bon… » Mais bon ce n'était vraiment pas raisonnable. Ca pouvait déraper, beaucoup trop vite, et tu ne voulais pas de ça. Tu avais envie d'une relation simple avec Lloyd, et même si cette attirance et ce désir était très forts entre vous deux, tu ne pouvais pas te laisser aller, pas maintenant et pas là. Ce n'était pas une question d'envie juste… Enfin, tu pensais ça, mais finalement, tu l'embrassais de nouveau, avec plus d'insistance cette fois. Ta main qui était dans ces cheveux descendait doucement le long de sa mâchoire, de son cou, pour venir se poser sur son torse. Tes lèvres caressaient les siennes, et tu venais par moment mordiller sa lèvre inférieure. Tu jouais avec le feu Aloy, et tu jouais à un jeu très dangereux qui pouvait te dépasser à tout moment. Alors après un dernier baiser plus tendre, tu te reculais, te décalais et te relevais. « Bon, aller, debout, on y va. » Tu lui disais ça en lui tendant la main pour l'aider à se relever, mais aussi assez simplement pour lui prendre la main, finalement. Une fois debout, tu plongeais ton regard dans le sien. « Je pense qu'on peut aller déjeuner. Le temps qu'on soit servi et tout ça, il sera environ midi. Et puis, comme ça, on aura du temps cet après-midi si tu veux qu'on aille se promener ou quelque chose. » Et surtout, tu voulais absolument mettre un terme à ce moment de tendresse entre vous deux. Enfin, non, tu n'en avais pas envie, mais il le fallait. « Il y a une pizzeria à deux pas, ça te dit ? »

_________________

one true love

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Irish coffee & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Penny & William. (3/4)
A venir : Kainoa.
RAGOTS PARTAGÉS : 4061
POINTS : 2709
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-sept ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: million eyes (lloyd ♥) Jeu 13 Avr - 23:47


There's an art to life's distractions.

Tu n'as pas besoin de surprises pour te tenir occuper, tu es capable de te contenter de tout et n'importe quoi, d'autant plu que tu sais que tu ne vas pas être déçu avec Aloy. Elle ne se rend pas compte de tout ce qu'elle t'offre. Ces sourires, ses baisers, ses mots, ses regards, tu prends tout et tu le chéris profondément en toi. Tu n'as pas besoin que tous les jours elle t'offre une surprise aussi grosse que la précédente, non, pas du tout. Tu es un homme simple. Tu n'as pas besoin de beaucoup, le strict minimum peut aisément te convenir, tu n'as pas voyagé dans le monde avec un simple sac au dos pour rien, parce que c'est avec pas grand chose que l'on arrive à se rendre compte de la simplicité. On peut faire tellement avec très peu, certes c'est compliqué, il faut avoir de la volonté et dans cette société malgré tout, les gens aiment la simplicité. Il suffit à voir ceux qui préfèrent rester à la maison, ne rien faire et profiter des aides que le gouvernement offre. La volonté c'est la clé de la réussite, avec le travail aussi, on a rien sans rien. La génération de tes parents n'avait de cesse de répéter ces mots au sujet du travail, maintenant c'est un peu moins, maintenant, les gens vont vers le simpliste et puis, il y a internet, tout est rapide, un clic et c'est terminé. Enfin, il y a des différences énormes, c'est difficilement comparable et pourtant, c'est constamment sur le tapis. Plus on en a, plus on en veut, c'est comme cela que ça fonctionne, tous les jours, il y a quelque chose de nouveau, un désir supplémentaire et puis un autre et un autre. Pourquoi les gens se focalisent sur la possession, c'est un acharnement sur un bonheur que l'on ne peut pas atteindre. L'acharnement ne mène qu'à la douleur. Voilà le monde dans lequel vous vivez. Un monde que tu méprises, mais tu te caches bien de le dire. Tu n'as pas réellement le droit, tu dois continuer de donner de l'espoir aux gens, ils n'ont pas besoin de partager cette idée que tu as du futur et que tu gardes. Même si parfois cette idée, elle disparaît, évincée par du bonheur. Comme maintenant. Tu n'y penses pas une seule seconde, tu es avec Aloy et elle arrive à mettre tes idées en ordre, ou te faire littéralement perdre la tête, ta confiance que tu lui donnes sans concession te joue des tours. Tu vacilles par tous les états lorsque tu es en compagnie de la jeune femme, c'est un peu comme avec Penny, mais ici, c'est encore différent, il y a quelque chose de supplémentaire entre vous. Un sentiment qui se fait doucement une place en toi et qui pour le moment n'a pas de nom. Un sentiment qui te rend ivre lorsqu'elle est proche de toi, qui te fait déraper en quelques secondes. Ton désir se retrouve balayé rapidement lorsqu'elle te dit que c'est une bonne idée de partir, tu sais qu'elle a raison, tu sais que c'est le meilleure chose à faire mais tu resterais bien ici, couché sur la plage, éventuellement faire une sieste. Simplement rester couché à ses côtés pour le reste de la journée. C'est un programme qui te convient vraiment bien, même si pour cela tu dois sauter un repas et ne pas fumer, c’est tout bon. Tellement bon que ce n'est pas réalisable.

Enfin, c'est ce que tu croyais, parce que pendant une seconde, lorsqu'elle s'est penchée sur toi, tu as vu une lueur d'espoir sur l'idée de la journée passée sur la plage à ses côtés. Tes yeux sont ouverts, il n'y a plus le soleil qui te gêne, c'est un tout autre soleil qui est dans ta ligne de vue, c’est le visage d'Aloy. Tu avales péniblement ta salive, ton corps s'est tendu en un claquement de doigt. Cette proximité, bien que pas assez, toujours pas assez, jamais assez est particulièrement entraînante, ton corps n'a qu'une hâte, c'est de répondre au sien, mais tu la laisses décider, prendre les devants. Non, ce n'est pas juste que tu la laisses choisir, elle a bien raison. Elle pourrait te dire n'importe quoi en fait, elle aurait raison parce que la tienne de raison, elle vient de se faire la malle. Et puis voilà qu'elle t'embrasse et tu ne manques pas une seconde pour répondre au baiser, peut-être avec un eu trop d'empressement, ou pas et elle n'est pas la seule à vouloir passer la journée. Te voilà en train de prier un dieu auquel tu ne crois pas pour qu'elle te propose de rester ici, même si c'est une mauvaise idée. C'est justement ça, faut pas toujours faire les choses qui sont bien, faut se laisser un peu aller, braver l'interdit. Vraiment, interdit, tout comme le baiser qu'elle est en train de te donner. Tu ne devrais rien dire à ce sujet, tu es le roi des baisers qui ne devraient pas avoir lieu, mais qui quand même sont là. Tu glisses ta main dans le bas de son dos pour la rapprocher encore plus de toi et de la laisser approfondir le baiser à sa guise. Sa main, quand à elle s'offre un voyage sur ton corps, enfin, ton visage et ton torse, mais tout de même, tu ne restes pas de marbre, tu frissonnes même et ce n'est pas à cause du froid. Tu es à deux doigts, vraiment à deux doigts de poser tes deux mains dans le bas de son dos et de la faire rouler sur le sable pour que tu sois au dessus d'elle et que tu lui offres un baiser qui serait le prélude de beaucoup d'autres et de bien plus. Heureusement, tu ne fais rien, tu n'as pas l'occasion, cette image de son corps sous le tien sur la plage va rester dans ton imagination. Aloy s'est redressée et a prononcé des mots. Lesquels, tu ne sais pas. Tu te contentes de prendre cette main tendue pour te redresser. Tu récupères ta veste qui était sur le sable et tu restes silencieux, tu ne fais pas confiance en ta voix, pas encore. Tu maudis son corps de réagir aussi rapidement aussi. Tu hoches simplement la tête tu es d'accord pour aller manger à la pizzeria. Évidemment que ça te dit, surtout si vous êtes tous le deux.

FIN

_________________

If time is money, then I'll spend it all for you, I will buy you flowers with the minutes we outgrew. I'll turn hours into gardens, planted just for us to take, I'll be reckless with my days, building castles in your name.
What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: million eyes (lloyd ♥)

Revenir en haut Aller en bas

million eyes (lloyd ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-