AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Tension & Thrill (Aloy ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 6629
POINTS : 4110
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Tension & Thrill (Aloy ♥) Mer 5 Avr - 18:42


I couldn’t help but ask
For you to say it all again.

Le vendredi est arrivé tellement vite. Tu n'as pas vu la semaine passer, tu devais inviter Aloy manger un morceau en ville, mais tu n'as pas eu le temps, même si tu t'étais avancé dans tes travaux, tu as eu des imprévus, tu as même du te déplacer au cours de la semaine pour assister à une conférence à la place d'un collègue. De base, tu pensais que ça allait être simple cette semaine, même plutôt tranquille avec tout le travail que tu avais réalisé le week-end. Après un début de semaine agité, avec l'accident de voiture d'Aloy, tu n'as pas su ou donner de la tête. Tu avais réussi à lui dire que tu ne serais pas libre de la semaine cependant, sauf pour le vendredi. Tu t'étais fait la promesse de te rendre là-haut, pour Aloy et aussi pour toi, pour prendre un peu de plaisir, pour t'amuser un peu et faire redescendre cette pressure qui s'est accumulée en quelques jours cette semaine à cause d'un problème plutôt grave dans le budget. Donc te voilà, chez toi, à Tenby devant un miroir, en train de chercher une tenue. Oui, tu vas faire deux fois l'aller-retour à Swansea, mais tu étais obligé de revenir chez toi, pour la simple et bonne raison que tu as passé la nuit de jeudi à vendredi dans ton bureau. Tu ne voulais pas de base, mais tu t'es lancé dans la lecture de plusieurs projets et vers minuit, lorsque tu as levé les yeux des copies, tu savais que tu n'allais pas être capable de rentrer en voiture, du coup, tu as dormi sur place, tu as donné un cours dans la matinée et tu es rentré chez toi, tu as dormi quatre heures puis tu t'es reposé sur le canapé jusqu'à maintenant. Devant ton miroir, avec des chemises en mains. Tu viens de sortir de la douche, il n'y a plus que la tenue et puis tu peux te mettre en route pour l'université, déposer un dossier et ensuite, le bar pour rejoindre tout le monde. Tu as prévenu Aloy que tu allais la rejoindre là-bas et que tu serais éventuellement en retard, tu préfères toujours prévenir et ça, même si tu es toujours à l'heure. Tu optes pour une chemise blanche, pas de cravate, ce n'est pas un rendez-vous galant, si ? Tu secoues légèrement la tête, posant les autres chemises sur le lit derrière toi. Tu prends une veste de costume, tu enfiles un pantalon noir et des baskets noires, elles aussi. Tu te regardes une dernière fois sur le miroir avant de quitter ta chambre et de dévaler les escaliers, tu te mets un peu de parfum en passant dans la salle de bain et tu vas chercher ton sac de cours, y mettre quelques papiers, tes cigarettes, briquet et tu n'oublies pas de prendre de l'argent. Tu jettes un coup d’œil sur ton téléphone pour y voir quelques messages de Mark qui te demande si tu viens ce soir, si tu n'as pas changé d'avis et pour finir à quelle heure tu arrives. Tu réponds que tu pars de Tenby et que tu dois passer à l'université juste avant de venir. Tu mets ton sac sur le siège passage de ta voiture, tu vérifies que tu as bien fermé la porte de la maison et puis, tu t'en vas, tu prends la route en espérant passer une bonne soirée.

Contrairement à ce que tu peux laisser paraître, tu n'es pas si serein que cela, non pas que tu es vraiment stressé, mais tu ne sais pas comment ça va se passer, surtout avec Aloy. Tu la connais, mais pas assez, certes c'est le moment ou jamais d'en apprendre plus, mais ça fait longtemps que tu n'as pas passé une soirée avec une femme que tu ne connais pas autant que ça. Avant, c'était Quinn et tu la connaissais, tu n'avais pas réellement besoin de la charmer et puis ta femme, en ce qui concerne les autres femmes, il n'y en a pas eu, tu n'as pas connu d'autres femmes, tu n'as pas partagé ton lit avec une femme autre qu'elles ces dernières années. Tu n'es pas un homme qui a beaucoup de conquêtes, tu n'es pas Mark, tu ne changes pas de lit toutes les semaines. D'ailleurs, tu te demandes pourquoi tu es en train de penser à Aloy comme Quinn et ton ex-femme. Tu secoues légèrement la tête avant de mettre de la musique dans la voiture. Tu ne pensais pas à Aloy comme une femme potentielle avec laquelle tu pourrais être jusqu’à ce que vous vous rapprochiez. Tu ne sais pas réellement si elle a prévu quelque chose pour vous deux, si elle voit même un vous deux, tu n'es pas dans ses pensées, tu verras bien ce qu'elle te réserve pour ce soir. Il faut que tu arrêtes de te torturer, vraiment, ça ne sert à rien, mais tu ne peux pas t'en empêcher, alors tu te retrouves, durant tout le trajet à imaginer des scénarios tout autant possibles qu'improbables, tout cela bercé par une musique qui te met bien dans l'ambiance. Tu arrives vers dix-huit heures à l'université, tu montes les marches deux par deux pour te rendre à ton étage et à ton bureau. Tu déposes les papiers et tu en profites pour donner deux trois coups de téléphone et lire quelques e-mails jusqu'à te rendre compte que tu es en retard. Tu prends ton visage entre tes mains pendant quelques secondes et tu quittes ton bureau rapidement. Ton sac sous le bras, tu cales une cigarette entre tes lèvres que tu allumes rapidement prenant le chemin du bar qu'Aloy t'avait indiqué par message. Tu décides d'y aller à pieds, tu vas certainement prendre plus de temps à trouver une place pour te garer dans le centre que d'y aller à pieds et c'est pourquoi tu marches, assez rapidement, te maudissant d'avoir laissé tes écouteurs dans la portière de ta voiture. Tu adores écouter de la musique quand tu marches, ça te t'empêche pas d'être attentif aux alentours, ça te permet de te perdre un peu en musique, c'est très plaisant. Tu fronces les sourcils en regardant sur ton téléphone l'adresse une nouvelle fois, tu espères ne pas te perdre en te précipitant, d'autant plus que la nuit complète est proche, très proche. Tu repères alors le nom du bar, illuminé avec pas mal de monde devant, des fumeurs, ou pas. Il fait plutôt bon ce soir malgré ce petit vent. Tu soupires soulagé et tu t'avances là-haut, cigarette en bouche. Tu salues les collègues, tu essaies de ne pas entamer de discussion trop longue, juste le temps que tu termines ta cigarette. Dès que celle-ci est terminée, tu entres dans le bar et tu vas directement au comptoir, si tu veux boire un verre, c'est maintenant ou jamais parce que tu prends le volant, du coup, l'alcool, c'est maintenant ou jamais. Tu commandes alors un whisky avec des glaçons et tu te retournes, les coudes sur le comptoir pour observer tous ces professeurs qui discutent, certains dansent déjà. Cette soirée s'annonce mouvementée parce que tes pensées ne sont dirigées que vers une seule personne, que tu es en train de chercher du regard, Aloy.

_________________


  We're meant to be together.
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : eilyam (avatar), tumblr + penny (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : (prise 5/5) lloyd - jimmy - adriel - aiden - thomas
à venir : lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1096
POINTS : 2997
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-sept ans
CÔTÉ COEUR : lloyd ♥
PROFESSION : professeur universitaire en nano-biologie
REPUTATION : Aloy est discrète mais elle sait se faire apprécier quand on la connait. Certes, ce n'est pas la figure emblématique du coin, mais ses voisins n'ont rien à (re)dire sur elle. On sait qu'elle enseigne à l'université et doit donc être intelligente, mais son domaine de prédilection reste obscur pour beaucoup. Enfin, Aloy fait son bout de chemin sans chercher à marquer les esprits. Et les gens, eux, ont pour l'instant des ragots à raconter sur d'autres... Jusqu'à quand ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Mer 5 Avr - 20:10

but i could if i wanted to
EXORDIUM.
Vendredi était enfin arrivé. Tu avais l'impression d'avoir attendu ce jour toute la semaine. Non seulement parce que c'était l'anniversaire de Laura et que tu savais que tu allais passer une excellente soirée, mais parce que tu allais voir Lloyd. Tu avais beaucoup pensé à lui cette semaine. Sans doute un peu trop même. Tu avais été un peu déçu qu'il ne t'invite pas à déjeuner comme il l'avait dit, mais d'un autre côté, il en avait déjà tant fait pour toi. Et puis, de toute façon, tu savais que c'était un peu surprenant qu'il t'ait dit qu'il n'avait rien à faire cette semaine. Monsieur le doyen a toujours un truc à faire, c'est bien connu. Mais il n'avait pas décommandé pour ce soir. Tu avais eu un peu peur, mais non, il t'avait même redemandé l'adresse. Tu avais hâte. Tu étais impatiente d'enfin le voir en dehors du cadre universitaire, dans un bar, de passer un bon moment avec lui. C'était bizarre que tu penses autant à lui, mais tu n'arrivais pas à faire autrement. Mais t'essayais de te contenir, parce que tu ne savais pas ce que lui pensait de toi. Mais enfin bon, il était déjà temps de te préparer pour la soirée. Tu avais, ce matin, amené tes affaires chez Laura, qui finalement, n'était pas aller chez son petit ami à Tenby. Du coup, avec deux autres collègues, vous aviez décidé de dîner ensemble, puis de vous préparer chez Laura pour aller au bar toutes ensemble. Comme des adolescentes. Alors tu avais prévu une tenue de choc pour ce soir. Tu aimais plaire, sans provoquer pour autant, mais c'est vrai que là, tu avais tout donné. Tu avais opté pour une combinaison short, sans manche, noire, avec un décolleté plongeant. Le bar où vous alliez faisait bar de nuit et était assez chic, surtout quand tu passais la soirée avec une vingtaine d'universitaire, autant dire que le niveau vestimentaire aller être assez élevé. Tu aimais bien ce genre de soirée, où les hommes étaient tous en chemise. Tu te demandais ce que Lloyd allait porter. Tu le trouvais déjà élégant en temps normal, tu avais hâte de voir ce qu'il avait choisi de porter. Tu ne savais pas trop s'il fallait que tu t'attendes à ce qu'il se passe quelque chose avec lui ce soir. Des fois, tu avais l'impression que tu lui plaisais, mais en même temps, tu te disais qu'il était trop âgé pour toi, qu'il venait de rompre avec Quinn, et que tu ne l'intéressais sans doute pas, finalement. Mais tu espérais qu'il se passe quelque chose. Soit quelque chose qui te montre que lui aussi avait envie de quelque chose avec toi, soit quelque chose qui te montre qu'il ne voulait vraiment rien à faire avec toi, mais que tu sois fixée en rentrant chez toi ce soir. Mais bref, il fallait que tu arrêtes de penser à lui. En plus, les autres étaient prêtes, il ne manquait plus que toi pour partir. Tu t'étais maquillée assez légèrement, ça restait assez naturel, tu avais juste fait ressortir tes lèvres avec un rouge à lèvres rouge vif, tu laissais tes cheveux détachés et finissait finalement par enfiler des escarpins à talons aiguilles. Et vous étiez fin prêtes à partir.

Vous étiez arrivées assez tôt au bar. Il fallait que Laura soit là avant que tous les autres arrivent, alors vous vous étiez dit qu'il fallait peut être prendre un peu d'avance. Vous vous installez à une table près de la piste de danse. Tu adorais danser, vraiment. Quand tu sortais, tu aimais plaire, mais tu aimais encore plus danser et tu étais impatiente que l'ambiance décolle un peu et que tu puisse te dépenser sur la piste. Mais en attendant que le bar se remplisse un peu, vous commandez une première tournée. Tu t'étais décidé à tourner au vin ce soir. Tu ne rentrais pas, tu ne conduisais pas, donc tu pourrais boire autant de verres que tu le voulais. Tu optais pour du vin blanc, pour éviter d'avoir les dents rougies par du vin rouge, pas très glamour. Tu ne voyais pas le temps passer, et vous aviez eu le temps de commander une seconde tournée avant que tu te rendes compte que le bar s'était rempli. Tu avais reçu un message de Lloyd te disant qu'il serait en retard, et tu ne pouvais pas t'empêcher d'attendre son arrivée avec impatience. Tu regardais, tu guettais même l'entrée pour le voir arriver, mais toujours rien. Tes amies te demandaient si tu attendais quelqu'un, tu disais que tu regardais juste qui était là ce soir. Mais en réalité, bien sûr, tu n'attendais que lui. Tu commençais à trouver le temps long, à voir l'heure avancée, et tu te décidais à te lever pour voir si Lloyd n'était pas quelque part. Tu faisais un tour du bar, ton verre vide à la main, mais rien. Finalement, tu partais en direction du comptoir, pour demander un troisième verre de vin. Tu sentais un peu l'alcool te montait à la tête, alors tu te disais que ce serait peut être le dernier avant un petit moment, histoire de calmer le jeu. Tu arrivais au comptoir, et là, tu remarquais Lloyd. Un sourire se dessina immédiatement sur ton visage. Il était très élégant, plus que d'habitude, et tu remarquais que tu te pinçais la lèvre avant d'aller le voir. Heureusement, tu t'en rendais compte, et t'essayais de garder dan un coin de ta tête de ne pas faire ça devant lui. Tu t'approchais de lui et venais poser une main sur son dos. « Lloyd ! » Tu venais te placer à côté de lui. « Tu vas bien ? »  lui demandes-tu avec un grand sourire en venant poser ton verre vide sur le bar, en faisant signe au serveur de te resservir. « Ca fait longtemps que tu es là ? » Si ça se trouve oui, et tu ne l'avais pas vu, et c'était un peu la honte parce que c'est toi qui l'avait invité. « Il fait chaud un peu là, non ? » C'était débile comme question, et puis tu étais en combinaison, comme si tu étais en débardeur et en short. Mais c'était vrai que tu avais unpeu chaud d'un coup. « Tu n'as pas eu de mal à trouver le bar ? » Tu étais en une forme olympique, tu avais hâte d'aller danser, mais tu te rendais compte que tu posais beaucoup de questions à Lloyd, là d'un coup. « Désolée, ça fait beaucoup de questions… Ca va sinon ? » Tu lui avais déjà posé cette question, mais tu ne l'avais pas vraiment laissé répondre. A cet instant, tu ne savais pas trop si c'était parce que tu avais un peu bu, ou si c'était juste que la présence de Lloyd te perturbait plus que tu ne le pensais. Et malheureusement, tu sentais que c'était sans doute la seconde proposition, parce que son regard te désarmait complètement. « En tout cas, j'espère que tu as savouré ta cigarette, parce que tu es mon invité et tu as interdiction de sortir fumer tant que tu es avec moi ! » dis-tu avec un sourire, fière de toi, parce que tu sentais l'odeur de la cigarette dans ses vêtements. Juste une note : ne te pince pas les lèvres devant lui.

_________________

i am where i belong
Are we too grown for games? Are we too grown to play around? Young enough to chase, but old enough to know better. Are we too grown for changin'? Are we too grown to mess around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 6629
POINTS : 4110
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Mer 5 Avr - 20:46


I couldn’t help but ask
For you to say it all again.

Tu récupères ton verre à ta droite et tu bois une gorgée. Tu vas devoir faire attention et boire doucement, tu ne dois pas te laisser aller, tu n'as vraiment pas envie de trouver un hôtel en dernière minute ou pire, devoir retourner dormir à l'université et te faire réveiller à huit heures du matin par ta secrétaire. Tu souffle doucement, ce n'est pas que tu n'es pas à l'aise dans ses soirées là, mais tu préfères toujours y aller avec quelqu'un d'autant plus qu'ici, tu es le patron de tout le monde, du coup, lorsque les gens croisent ton regard, ils essaient de changer immédiatement le comportement. C'est un peu comme si tu venais gâcher la fête. Ce n'est pas du tout ce que tu veux faire, parce que tu t'en fous de ce qu'ils font ici, on est dans le domaine du privé, tu ne juges personne et tu t'en fous de ce que les gens font dans leur vie, tant que ça te t'implique pas toi ou tes proches. Tu fais bouger le liquide ambré dans ton verre avant de te mettre en face du comptoir, tourner le dos aux gens et observer les innombrables bouteilles que tu as en face de toi, puis la décoration. Le bar est vraiment sympa, plutôt classe, un peu comme tout le monde d'ailleurs, tu aurais presque pu prendre une cravate au final. Tu souris en coin lorsque la serveuse vient te demander si tout se passe bien. Pour le moment, tu restes seul, tu n'as pas envie d'aller chercher quelqu'un, surtout si ce n'est pas Aloy et en parlant du loup, tu sens une mai se glisser sur ton dos, c'est un geste plutôt tendre, ce n'est pas Mark, tu en es certain. « Hey Aloy. » Tu souris plus franchement cette fois avant d'observer son verre à elle, vide en même temps qu'elle demande à quelqu'un de lui resservir. Ce n'est pas son premier verre, ça veut dire deux choses, l'une que tu es en retard et l'autre, que ça fait un moment qu'elle est ici, c'est compréhensible étant donné qu'elle est l'amie de Laura qui fête son anniversaire. Tu t’apprêtes à répondre à sa première question, d'ailleurs même la deuxième, mais elle enchaîne directement sur autre chose, tu décides alors de la laisser parler. Tu clignes des yeux à de nombreuses reprises lorsqu'elle te dit qu'il fait plutôt chaud ici et, c'est normale qu'avec le monde et l'alcool, elle puisse avoir chaud, tu en profites pour observer sa tenue, plutôt jolie. « Tu es magnifique ce soir.» Enfin, pour toi, ce n'est pas la tenue qui fait la beauté de la femme, ça peut aider, mais ce n'est qu'un détail. Tu te racles la gorge après avoir observé ce qu'elle portait pendant une longue fraction de seconde. « Non... Je, je me suis bien repéré, encore merci pour l'adresse. » Tu hoches la tête, la remerciant encore une fois. « Heu... Oui ça va, ça va bien et toi ? » Tu penches légèrement sa tête pour la regarder en souriant, tu arrives à voir les personnes qui sont derrière elle, y comprit Mark qui vient enfin de te voir et qui arbore un sourire qui veut tout dire. Si tu n'avais pas Aloy en face de toi, tu lui ferais une belle grimace accompagnée d'une belle insulte.

Tu reposes ton regard dans celui d'Aloy et tu te concentres là-dessus, oubliant le reste parce qu'elle te fait comprendre par la suite que tu l'accompagnes elle, que tu vas donc rester avec elle et elle refuse de te voir aller fumer. Tu souris, avec malice. « Il va donc falloir m'occuper. » Ton regard est joueur, peut-être même taquin. Tu attends de voir ce qu'elle va faire pour t'empêcher d'aller fumer, même si tu doutes le faire surtout maintenant qu'elle t'a dit ça, tu ne vas pas aller t'enfuir pour aller en griller une dehors. Certes, tu aurais su ça, tu aurais été en fumer plus qu'une avant de rentrer. Enfin, une partie de toi te dit que tu ne vas pas regretter l'idée de ne pas fumer ce soir. Pendant un moment tu te demandes si tu dois lui demander qu'elle serait la punition si tu allais fumer, mais tu te retiens, c'est peut-être un peu de trop. Ce n'est que le début de la soirée. « Je tiens juste à m'excuser pour cette semaine, je t'avais promis un dîner, mais je n'ai malheureusement pas eu le temps. Je me rattraperai cela dit. » Tu continues de parler, sans la quitter du regard, parce qu'elle a des yeux magnifiques et tu commences à t'en rendre compte maintenant seulement, mieux vaut tard que jamais après tout. Tu es cependant coupé lorsque le serveur vient mettre du vin blanc dans son verre et tu en profites pour prendre le tien entre tes doigts et tu te tapes doucement avec le sien. « A cette soirée. » A nous. Tu fais bien attention à croiser son regard lorsque les deux verres se choquent, non pas que tu sois quelqu'un de superstitieux, mais tu fais toujours attention à ça, tu ne veux pas prendre de risque de vous porter malheur alors que la soirée vient tout juste de commencer. « Comment va Laura ? » Demandes-tu avec un brin de curiosité, après tout, c'est sa soirée d'anniversaire et tu n'as as encore eu la chance de la croiser pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. Tu es d'autant plus curieux de savoir son cadeau, tu as participé à une cagnotte pour ce soir, tu as vraiment envie de savoir ce qu'elle a eu. Tu ne dois pas être le seul, si ? D'ailleurs, en parlant d'être seul, Mark s'approche de vous. « Miss Emery, monsieur le doyen, bonsoir. » Il vous offre un clin d’œil et passe son chemin après t'avoir donné un léger coup dans l'épaule. C'est vrai, il doit t'en vouloir parce que tu ne lui as pas parlé d'Aloy, ces derniers temps tu étais pas mal occupé, il attendra.

_________________


  We're meant to be together.
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : eilyam (avatar), tumblr + penny (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : (prise 5/5) lloyd - jimmy - adriel - aiden - thomas
à venir : lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1096
POINTS : 2997
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-sept ans
CÔTÉ COEUR : lloyd ♥
PROFESSION : professeur universitaire en nano-biologie
REPUTATION : Aloy est discrète mais elle sait se faire apprécier quand on la connait. Certes, ce n'est pas la figure emblématique du coin, mais ses voisins n'ont rien à (re)dire sur elle. On sait qu'elle enseigne à l'université et doit donc être intelligente, mais son domaine de prédilection reste obscur pour beaucoup. Enfin, Aloy fait son bout de chemin sans chercher à marquer les esprits. Et les gens, eux, ont pour l'instant des ragots à raconter sur d'autres... Jusqu'à quand ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Mer 5 Avr - 22:26

but i could if i wanted to
EXORDIUM.
Tu étais super excitée à l'idée de cette soirée parce que tu n'étais pas sortie depuis longtemps, mais après avoir vu Lloyd, tu comprenais que tu étais encore plus impatiente de passer la soirée avec lui. Tu avais ressenti quelque chose en le voyant, c'était trop étrange. IL ne fallait pas que tu penses à ça, et tu essayais de te dire que c'était juste l'alcool qui te faisait penser que tu étais instantanément très attirée par lui rien qu'en le voyant. Bref, penser à autre chose, juste autre chose, genre ton chat. Voilà. Chaque fois que tu pensais quelque chose de Lloyd, tu allais penser à ton chat. Qui s'appelle Désiré. Non, en fait, c'était peut être pas une bonne idée… Bref, il fallait que tu arrêtes, tu t'avançais vers lui et lui signaler ta présence. Son sourire te faisait craquer. Penses au chat. Et puis tu te lâchais, nerveusement, tu déballais tous pleins de questions, et c'était débile, parce que c'était des questions que tu avais envie de poser, mais bon… Tu les posais trop vite et n'écoutais même pas la réponse finalement… Et tu finissais par te taire, parce que c'était un peu trop, même vraiment trop. Et puis il te disait que tu étais magnifique. N'importe qui d'autres te l'aurais dit, ça t'aurait fait plaisir mais là… « Oh… Euh… Merci. Tu es très élégant aussi. » Vraiment, très élégant. Ca faisait un peu mannequin pour les pubs de parfums, ou pour les montres. Tu aimais beaucoup. Et puis ça te fait rire parce que quand il te dit ça, il commence à bégayer un peu, à buter sur ses mots, et tu trouves ça adorable. Ca te fait sourire. « Ca va très bien merci ! » Tu vois qu'il regarde quelque chose derrière toi, mais tu n'as pas envie de te retourner. Littéralement, tu le dévores des yeux. Tu continues de penser qu'il faut que tu arrêtes, mais si ça semble facile en théorie, finalement en pratique, c'était beaucoup plus compliqué.

Tu oses un peu lui dire que tu l'interdis de sortir fumer. Ou plutôt, tu oses l'obliger à rester avec toi. Mais tant pis. Si ça pouvait éviter qu'il fume, tu tentais le pari. « Oh, ne t'en fais pas pour ça ! » Tu n'en ajoutais pas plus, tu n'avais pas envie de rentrer dans un jeu de séduction avec lui. Tu voyais son regard, et sans doute que ton regard était aussi joueur que le tiens. Mais tu étais prête à tout faire pour qu'il reste avec toi, dans la limite du raisonnable. Parce qu'au final tu pensais que rien ne pouvait se passer entre vous parce que vous étiez entourés du personnel de l'université, alors non. Tu allais rester sage, ultra sage. Mais comment veux-tu réussir à résister quand il s'excuse comme il le fait à ce moment là ? C'était beaucoup trop… Beaucoup trop Lloyd ! « Mais non ! C'est pas grave du tout ! Une prochaine fois, c'est rien ! Et puis tu es là ce soir, c'est déjà super cool ! » lui dis-tu avec un très large sourire. Tu étais honnêtement ravie qu'il soit là. Et puis, ton regard est totalement aimanté au sien, c'est assez fou. Tu n'arrives pas à regarder autre chose, si ce n'est ton verre que le serveur vient resservir. Tu le prends et trinque avec Lloyd, re-fixant ton regard dans le sien. « A cette soirée… » Et tout ce qu'elle pouvait apporter… Ah non ! Penses au chat ! Tu bois une gorgée de vin, il est tellement bon ce vin… Tu avais dit que ce serait le dernier verre, mais rien n'était plus sûr… Et puis il te demandait comment aller Laura. C'était peut être une bonne idée, de ne plus parler de vous, juste de vous deux. « Elle a beaucoup bu, mais ça va. On va sans doute pas trop tarder à lui offrir ses cadeaux, histoire qu'elle se souvienne au moins de ça ! » Laura avait clairement bien commencé à fêter son anniversaire. Mais elle avait raison, et puis de toute façon, tu rentrais avec elle, alors tu la ramènerais, quoi qu'il arrive. Sauf si Lloyd proposait de te ramener… Non ! Le chat ! Et puis, s'il proposait de te ramener, ce serait juste une question de pratique parce que vous vivez tous les deux à Tenby. Bref. Tu sens quelqu'un s'approcher de vous, et tu reconnais Mark, qui travaille aussi à l'université. Il vous salue tous les deux. [color=#cc66ff]« Bonsoir Mark ! » dis-tu avec un sourire, avant de noter l'échange de regard entre lui et Lloyd, c'était un peu étrange. Tu restais le regarder, et il s'en allait. Tu replongeas ton regard dans celui de Lloyd. « Qu'est-ce qu'il a ? Et ça voulait dire quoi ce regard et ce 'je te tape l'épaule l'air de rien' ? » Tu demandais, curieuse. Sans doute un langage top secret entre potes, tu ne savais pas trop. Tu ne savais même pas s'ils se connaissaient, si ça se trouve non, ils ne se connaissaient pas du tout, et tu t'imaginais des choses. « Ca te dit qu'on aille rejoindre les autres ? » demandes-tu sans vraiment attendre une réponse. Tu prends ton verre dans la main, et spontanément, de ton autre main, tu attrapes la sienne pour qu'il te suive à travers le bar. « Viens ! » dis-tu en commençant à avancer. Et tout le chemin jusqu'à la table, tu ne pouvais penser qu'à une chose : la douceur de sa main. Il avait la main toute douce, et c'était tellement agréable. Tu essayais d'ajouter tes images de chat entre deux pensées, mais là, avec ce contact, c'était très compliqué. « Et voilà ! La table d'anniversaire ! » dis-tu en arrivant devant tes amies, et en lui lâchant la main assez vite, parce qu'il ne fallait pas abuser des bonnes choses quand même. « Meilleure table du bar au passage, et pas que parce que je suis installée à cette table. » Tu rigoles un peu. Vous vous avancez et les filles te sourient en te voyant arriver. Tu ne leurs avais pas vraiment dit que tu avais proposé à Lloyd de t'accompagner ce soir, parce que tu savais très bien. Elles souriaient, mais tu savais très bien ce que tu lisais dans leurs yeux : un mélange de 'y a quelque chose entre vous' et de 'mais bordel Aloy, c'est le doyen !' mais ça restait très discret, alors lui ne devait sans doute rien voir. « Bon, je vous présente pas. Juste pour les prénoms, c'est Jessica, Ally et Laura. Et Lloyd. » Tu restais debout parce qu'il n'y avait plus vraiment de chaises, et puis pour l'instant, tu supportais quand même bien tes talons donc… « Oh euh… Tu peux dire à Mark de venir avec nous si il veut, à la meilleure table qui est quand même très, voire trop féminine pour le moment. » Et de toute façon, vous allez sans doute pas trop tarder à lui offrir son cadeau, pour lequel vous aviez fait une cagnotte, et qui était une croisière dans les îles grecques, le plus de personnes il y aurait autour d'elle, le mieux Laura se sentirait.

_________________

i am where i belong
Are we too grown for games? Are we too grown to play around? Young enough to chase, but old enough to know better. Are we too grown for changin'? Are we too grown to mess around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 6629
POINTS : 4110
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Mer 5 Avr - 22:59


I couldn’t help but ask
For you to say it all again.

Élégant, c'est le bon mot, c'est quelque chose qu'on te dit souvent mais tu apprécies toujours le compliment. Faut dire que tu es obligé de t'habiller d'une certaine manière lorsque tu travailles, tu ne pourrais pas t'habiller n'importe comment non plus, tu es un homme qui homme bien acheter des habits et tu aimes prendre soin de toi. Bref, tu remercies son compliment d'un étrange sourire, il est naturel, mais tu as l'impression que c'est plus qu'un sourire amical. Tu essaies de ne pas y penser, tu te concentres à nouveau sur elle, ce qu'elle te dit et elle va bien, c'est parfait. Elle a l'air d'aller bien, moins gênée que la dernière fois que vous vous êtes vus. C'est tant mieux, l'alcool et l'ambiance de la soirée joue en sa faveur aussi. Tu hausses un sourcil, elle ne répond pas à ton jeu, tu es un peu surprit, tu as l'impression de recevoir des messages contradictoires venant d'elle, mais tu ne dis rien, tu verras bien le reste de la soirée, pas question que tu te focalises là-dessus. Elle te remercie d'être-là ce soir, tu ne devais pas rater ça et tu ne regrettes rien. Voilà ce à quoi tu penses lorsque vos deux verres se rencontrent. « C'est bien qu'elle profite, après tout on ne fête son anniversaire qu'une seule fois dans l'année. » C'est le cas, il n'y a qu'un jour dans l'année ou l'on peut et dire qu'on a le droit à tout s'accorder et surtout, prendre du bon temps, ce qui n'est pas ton cas étant donné que tu ne fêtes pas ton anniversaire, tu ne donnes jamais ta date d'anniversaire et personne ne la connaît. C'est une des raisons pour laquelle Mark tous les onze du mois te souhaite un bon anniversaire étant donné que c'est ton nombre préféré, il a décrété que tous les onze du mois il allait le faire, tu ne t'en plains pas, tu sais qu'il finira par oublier. Ce n'est pas un problème pour toi, il pourrait faire pire, mais c'est bien comme ça, ce qui est drôle, c'est que tu es effectivement né le onze d'un mois, du coup, il se trompe certes, mais seulement onze fois sur douze. Bref, tu en reviens à Aloy, après le léger coup d'épaule de Mark sur toi. « C'est Mark, je doute que la logique soit applicable à tout ce qu'il fait ou dit. » Tu le cherches du regard et tu le trouves, tu le fusilles du regard et il se fout de toi, un peu plus loin. Il est encore en bonne compagnie. Il ne faut pas qu'il vienne foutre en l'air toute ta soirée non plus, tu verras un peu plus tard, si Aloy est occupée, tu iras discuter avec et mettre les choses au clair, pas question qu'il passe sa soirée à faire des gestes déplacés juste parce qu'il a un peu trop bu et qu'il est trop heureux de te voir en compagnie d'une femme. « Heu... Oui bien sur. » Dis-tu subitement alors qu'elle est désormais debout, prête à rejoindre la table d'anniversaire, tu espères juste que ça ne va pas faire trop bizarre que toi, le doyen tu sois présent. Enfin, tu es professeur avant tout, non ? Ils doivent bien le savoir que tu es de leur côté, enfin, tu fais tout pour. Tu prends la main d'Aloy dans la tienne afin de traverser la salle en sa compagnie et ne pas se perdre à travers la foule. « Meilleure table ? Je n'en doute pas une seconde. » Dis-tu à voix basse. Vous vous dirigez tous les deux vers la table, que des femmes, non tu ne vas pas te plaindre, mais tu ne sais pas quoi trop penser. Tu t'attendais à passer du temps avec les autres, mais tu songeais à un peu plus d'intimité. Tu ne dis rien, tu offres juste un sourire très poli et amusé alors qu'Aloy lâche ta main rapidement.

« Mesdames. » Tu t'inclines en souriant. « Joyeux anniversaire Laura. » Tu lui offres un magnifique sourire, elle semble un peu perdue dans ses pensées, enfin, c'est normal après tout, comme Aloy te l'a annoncé, elle a prit de l'avance avec l'alcool. Tu restes debout, aux côtés d'Aloy, c'est un peu bizarre, mais tu ne dis rien, de toute façon ta compagne de soirée parle pour toi et te demande d'aller chercher Mark. Tu hoches la tête de haut en bas, c'est une occasion pour toi de discuter avec ton ami et d'aller chercher ton verre de whisky que tu as oublié sur le comptoir. « je reviens. » Murmures-tu à l'oreille d'Aloy après avoir glissé ta main en bas de son dos, tu ne veux pas la brusquer rien, c’était juste pour attirer son attention avant que tu ne disparaisses dans la foule. Tu retournes immédiatement au comptoir récupérer ton verre que tu bois cul sec et c'est à ce moment que Mark arrive à tes côtés. « Je peux savoir ce que tu fais Lloyd ? » Tu prends un air surprit. « Je ne vois pas de quoi tu parles. » Il roule des yeux en face de toi et croise ses bras sur son torse. « J'espère que tu sais ce que tu fais. » Tu le fixes un moment dans les yeux et tu poses ton verre vide sur le comptoir. « Pas vraiment et c'est assez intéressant, ça change de l'habitude. » Il hoche la tête de haut en bas et pose ses mains sur tes épaules. « J'ai confiance en mon doyen préféré. » Tu es certainement le seul qu'il connaisse, mais tu acceptes le compliment. « Viens, les femmes t'attendent. » Tu lui fais un signe de tête pour lui montrer la table d'anniversaire. « Ally y est, j'y suis déjà. » Il n'attend même pas que tu bouges qu'il part déjà là-haut rejoindre les jeunes femmes, toi tu restes là, sur place, comme un idiot, mais tu en profites pour interpeller le serveur et lui demander de t'apporter un soda dans les vingt prochaines minutes et tu en profites pour lui demander si tu peux piquer une chaise, il accepte. Tu récupères donc une chaise et tu rejoins tout ce beau monde. « Voilà, pour madame. » Dis-tu en direction d'Aloy, tu lui montres la chaise que tu glisses à côté d'elle qu'elle puisse s’asseoir. Mark roule des yeux, lui il est à moitié installé sur la chaise d'Ally qui est elle, assise sur ses genoux. Ils semblent bien s'amuser tous les deux et tu te souviens que Mark t'avait parlé de la jeune femme à plusieurs reprises. Si seulement il pouvait trouver quelqu'un avec qui se poser et juste pas coucher, ça serait vraiment parfait. Bref, pas question de rester bloqué sur Mark ce soir, mais tu as d'autres plans, comme celui de passer une bonne soirée, avec Aloy que tu regardes de nouveau.

_________________


  We're meant to be together.
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : eilyam (avatar), tumblr + penny (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : (prise 5/5) lloyd - jimmy - adriel - aiden - thomas
à venir : lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1096
POINTS : 2997
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-sept ans
CÔTÉ COEUR : lloyd ♥
PROFESSION : professeur universitaire en nano-biologie
REPUTATION : Aloy est discrète mais elle sait se faire apprécier quand on la connait. Certes, ce n'est pas la figure emblématique du coin, mais ses voisins n'ont rien à (re)dire sur elle. On sait qu'elle enseigne à l'université et doit donc être intelligente, mais son domaine de prédilection reste obscur pour beaucoup. Enfin, Aloy fait son bout de chemin sans chercher à marquer les esprits. Et les gens, eux, ont pour l'instant des ragots à raconter sur d'autres... Jusqu'à quand ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Jeu 6 Avr - 0:28

but i could if i wanted to
EXORDIUM.
Ca allait être une bonne soirée, tu le savais. Tu te plaisais, là, tu étais contente que Lloyd soit arrivé. Tu avais vraiment attendu son arrivée, et maintenant qu'il était là, tu n'avais plus envie qu'il parte. Tu voulais passer chaque instant, chaque seconde avec lui. C'était trop bien, tout était parfait, et le taux d'alcool que tu avais dans le sang l'était peut être aussi un peu, mais bon, ce n'était qu'un détail. Ou peut être pas en fait. Il faudrait que tu calmes un peu le jeu à ce niveau là. Lloyd risquait de te trouver ridicule si tu buvais trop, et tu n'avais pas envie de ça, vraiment pas du tout. En parlant de boire un peu trop… « Elle profite vraiment, ne t'en fais pas ! » Laura, c'était la rigolote du groupe. Elle était sans doute la plus fêtarde de vous quatre. Elle était toujours là pour vous envoyer des plans pas possibles, mais c'était très drôle. Et elle méritait bien de se détendre ce soir. Et de toute façon, même si tu buvais, tu resterais raisonnable de toute façon, donc tu veillerais sur elle, et Ally et Jessica aussi. Et puis Mark vient vous voir, et tu ne peux pas t'empêcher de noter cet échange de regard entre lui et Lloyd, c'est bizarre, ça te fait rire un peu. Tu te demandes ce que ça veut dire. « Ah oui, ça, c'est vrai. La logique, c'est pas son fort. » Cependant, tu ne crois pas du tout à ce que Lloyd te dit, qu'il ne sait pas ce que ça signifie, mais bon. Mark avait beau être souvent à côté de la plaque, il agissait rarement sans avoir une idée derrière la tête. Et puis tu te dis qu'il est peut être temps de rejoindre les autres. Même si tu voulais profiter de passer du temps avec lui, le but était aussi qu'il apprendre à connaître les autres professeurs, et ton groupe d'amis. Bon, là en l’occurrence, il n'y avait que des filles… Du coup, tu lui proposais, si il voulait, d'aller chercher Mark. Il se penche vers toi et pose une main dans ton dos juste pour te dire qu'il revient. Tu sens une vague de chaleur te traverser. A ton tour tu penches vers lui pour lui murmurer : « D'accord, n'en profite pas pour aller fumer hein ! » tu lui dis en rigolant, avant de le laisser partir.

Tu te retournes vers tes copines qui te regardent avec un drôle d'air. « Surtout, agissez normalement avec lui, oubliez que c'est le doyen, il est cool, vraiment. » Tu n'avais pas envie qu'elles le voient comme le doyen et qu'elles se comportent différemment juste parce que c'était le doyen. « Aloy, t'expliques ? » Tu regardes Jessica, avec un regard interrogateur. Même si, au fond, tu savais très bien où est-ce qu'elle voulait en venir. « Expliquer quoi ? » Jessica lève les yeux au ciel. « Bah ça là ! Les murmures, la main dans le dos, les paillettes dans tes yeux, tout ça. » Tu te pinçais les lèvres. Tu savais qu'il ne fallait pas, mais là, il n'était pas là, alors peu importe. « Et le fait que ce soit le doyen surtout ! » Tu jettes un regard noir à Ally. Ah non, elle va pas s'y mettre aussi. « Quoi ? Mais n'importe quoi, c'est rien du tout. » Même toi, tu n'arrivais pas à te convaincre toi même. « Rien du tout ? » Tu faisais non de la tête, mais tu ne disais rien. Qu'est-ce que tu pouvais dire de toute façon ? « Tu te fous de nous ? Regarde comment il te regarde ! Regarde comment toi, tu le regardes. Et t'oses dire rien du tout ? » Est-ce que c'était si évident que ça ? Tu ne voulais pas que ça soit évident, tu voulais quelque chose de discret, juste entre toi et lui. « Bon, peut être pas rien du tout… » Peut être… Mais plus ça allait, plus tu voulais quelque chose, le problème, c'est que tu ne savais pas ce que tu voulais exactement. « Méfie toi Aloy. » Tu baissais les yeux, comme une enfant, en croisant les jambes, intimidée. « Quoi ? » Tu savais très bien de quoi est-ce qu'elle allait parler. « Méfie toi, c'est tout. C'est le doyen. C'est pas un mec que tu as rencontré dans un bar. » Tu le savais très bien ça. Tu reprenais une gorgée de vin parce que ça te faisait mal, que Lloyd ne soit pas juste un mec comme ça. Ca serait tellement plus simple… « Oui, enfin, elle peut flirter avec lui sans rien en plus. » Ally vient un peu de ton côté, mais Ally, c'était un peu la grande romantique, elle avait toujours des yeux en forme de coeur, elle voyait l'amour partout. « Non, parce que là tout le monde va voir qu'elle flirte avec le doyen. » A côté, Jessica, elle était beaucoup plus terre à terre. « Mais calmez vous hein, il y a rien du tout. Je me suis juste dit que comme il était nouveau, il aimerait bien passer du temps avec tout le monde ce soir. » Tu voyais très bien que ni Jessica ni Ally ne croyaient un seul mot de ce que tu venais de dire. Ca se voyait dans leur regard, et elles avaient sans doute raison. Tu jouais avec le feu. « Laura t'en penses quoi ? » Tu regardes Laura, qui elle, a les yeux rivés sur la piste de danse. « Hein ? » Malgré la discussion sérieuse, ça te fait rire. Au moins Laura s'amuse.  « Merci Laura… » ajoute Ally qui ne comptait pas vraiment avoir le point de vue de Laura, finalement. « C'est compliqué, mais il ne se passera rien de toute façon. Et Ally, un seul mot à Mark, je te tue. Je crois qu'ils sont supers potes ! »  Les deux filles, en face de toi, levaient les yeux au ciel. Elles ne te croyaient pas une seule seconde, tu le savais, mais bon, tu essayais quand même de les convaincre. « Quand on parle du loup… » Tu te disais que peut être que Lloyd arrivait, mais non, pour le moment c'était juste Mark. « Et quel loup ! » Tu cherchais Lloyd du regard, sans prêter attention à Mark et à Ally.

Et finalement, tu le vois revoir avec une chaise qu'il te propose. Il t'appelle encore madame, et tu grimaces, une nouvelle fois. Mais en souriant un peu. « Merci ! » dis-tu avec un sourire en t'asseyant. Si en plus de ça il était galant… Non, il fallait que tu penses au chat. Tu te poussais un peu, et essayais de ne pas prendre toute la place sur la chaise, avant de dire à l'attention de Lloyd. « Tiens, assis toi aussi. » Ca ne te dérangeait pas de partager la chaise, elle n'était pas si petite que ça, et tu n'étais pas bien imposante, donc tu lui offrais la moitié de la chaise, au moins le temps de trouver une autre chaise pour lui, tu ne voulais pas qu'il reste tout seul debout. Et tu ne lui laissais pas le choix de toute façon. « Tu ne bois rien ? » lui demandes-tu en voyant qu'il n'avait pas ramener son verre, et en, à ton tour, buvant une gorgée de vin. Il ne restait plus grand-chose, alors molo. Tu arrêtais un peu. « Je vais danser ! » Tu tournais ta tête vers Laura, qui partait sur la piste de danse, sans vraiment attendre qu'on lui dise quoi que ce soit. Tu profites de cet instant pour tenter quelque chose. Tu poses ta main sur ta cuisse, celle qui est la plus proche de Lloyd. Tu te dis que peut être que s'il veut quelque chose, il fera un geste, et là au moins, c'est à l’abri des regards. Mais tu ne sais pas, finalement peut être que s'il tente de se rapprocher de ta main, peut être que tu l'enlèveras, tu ne sais pas trop. « Bon, ben je pense qu'on va attendre qu'elle revienne pour lui offrir son cadeau hein ! » dis-tu en souriant. Au moins, ça te laissait un peu de temps avec Lloyd, et même si vous étiez à table, vous étiez très, trop proches. Mais tu sentais le regard de Jessica qui pesait sur toi. Tu souriais, mais tu attendais nerveusement de voir si Lloyd allait faire quelque chose ou pas.

_________________

i am where i belong
Are we too grown for games? Are we too grown to play around? Young enough to chase, but old enough to know better. Are we too grown for changin'? Are we too grown to mess around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 6629
POINTS : 4110
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Jeu 6 Avr - 0:59


I couldn’t help but ask
For you to say it all again.

De base, tu es quelqu'un de très poli, galant aussi, tu maîtrises bien les codes, tu sais comment tu comporter avec une femme, tu sais qu'elles apprécient ça, mais tu sais aussi qu'elles n'aiment pas lorsque tu en fais de trop, certaines aussi ne veulent pas ce côté là, cette galanterie, ta femme avait l'habitude de te dire « arrête d'être parfait, c'est agaçant. » tu comprenais mal au début, mais tu as su ce que ça voulait dire, elle ne t'a pas trompé pour rien après tout. Elle cherchait un homme avec plus d'impulsivité, de surprises et tu n'étais pas cet homme là, au contraire, tu t’enfonçais dans la routine sans jamais te plaindre et tu y trouvais ton bonheur, c'était amplement suffisant pour toi, c'est à tes dépends que tu as su que ça ne marchait pas comme ça. Après, tu as eu une bonne professeure comme Quinn pour te décoincer un peu, pour t'amuser et pour aller de l'avant, pour faire des avances, pour charmer et elle te disait que ton regard était une arme redoutable, tout comme ton charisme et ta carrure. Tu es quelqu'un de très protecteur qui aime être proche des gens et apparemment, les femmes aiment ça et c'est aussi Mark qui le dit. Lui, le vrai Don Juan qui a autant de conquête qu'il y a de pages dans l’encyclopédie. Il est connu pour ça, il a un charme impressionnant et il obtient toujours ce qu'il veut d'une manière ou d'une autre, il n'abandonne jamais alors que toi, tu n'essaies même pas. Enfin, jusqu'à ce soir ou éventuellement tu voudrais essayer quelque chose avec Aloy, tu as cru comprendre qu'elle était intéressée enfin, c'est ce que ses yeux te font croire, après tu ne sais pas, tu ne vas rien forcer non plus, tu vas voir comment les choses vont se goupiller entre vous durant cette soirée. Tu restes debout quelques secondes alors qu'elle s'installe sur la chaise que tu viens d'apporter. Elle te remercie et tu contentes de sourire, observant du coin de l'oeil Mark qui est en train de murmure à l'oreille d'Ally, tu plisses les yeux tu te demandes vraiment ce qu'il est en train de lui dire, mais pas question que tu restes perché là, Aloy te propose te t'assoir avec elle et elle ne te laisse pas réellement le choix, elle se décale sur le côté et tu prends donc place sur le moitié de la chaise, vraiment très proche d'elle, colle à elle même. « Merci. » Dis-tu simplement, posant tes mains sur tes genoux, ça serait bien plus simple qu'elle se mette sur tes genoux, mais franchement, tu n'es pas celui qui va lui proposer ça, vous n'êtes pas assez proches, enfin, c'est compliqué. Si elle était ta meilleure amie, tu ne lui aurais pas laissé le choix de se mettre sur tes genoux, mais là, la situation est bien plus complexe et ton comportement en devient hasardeux, tu ne sais guère quoi faire, comment le faire, si même tu as le droit à le faire. C'est un peu gênant mais tu n'en montres rien, absolument rien du tout. « Je n'ai pas été fumé. » Murmures-tu, tournant légèrement la tête vers elle et tu te rends compte à quel point tu es proche d'elle. Tu pourrais rajouter quelque chose, entrer dans un jeu de séduction, mais tu ne préfères pas, tu vas attendre, peut-être lorsqu'il n'y aura plus son amie qui est en train de vous fixer.

« Oh, non, pas pour le moment, j'ai terminé mon verre en passant prendre la chaise, j'ai commandé un soda pour un  peu plus tard. Je dois rester sage, je prends le volant pour rentrer à Tenby plus tard. » Tu hoches la tête, c'est vrai qu'il ne faut pas que tu te laisses prendre dans le jeu et que tu te mettes à boire, mauvaise idée. En parlant de mauvaise idée, tu entends Mark qui se met en rire e face de vous, manifestement marqué par une blague qu'il vient de faire. Ally est en train de rire aussi. Ils sont vraiment très proches et tu sens qu'ils n'attendent qu'une chose, que l'on offre les cadeaux afin qu'ils puissent s'enfuir de cette soirée pour s'amuser. D'ailleurs, ils ne sont pas les seuls, tu sais qu'il y a pas mal de couple à l’université qui existent, ce n'est pas rare du tout, les statistiques disent qu'on a plus de chance de rencontrer son compagnon ou sa compagne au travail qu'autre part. Tout le monde le sait, après il y a des relations qui fonctionnent plus ou moins bien  c'est difficile à expliquer et puis, c'est à l'appréciation de chacun. Tu lèves soudainement les yeux vers Laura qui se redresse pour aller danser, elle n'attend personne et se dirige sur la piste de danse sous quelques sifflets et autres applaudissements d'ailleurs. Tu souri largement, elle a vraiment l'air de s'amuser.  De ton côté, tu baisses les yeux sur la table et puis du coin de l’œil, tu vois la main d'Aloy, sur sa cuisse, à côté de la tienne et tu te sens soudainement bizarre. Tu ressens quelque chose que tu pensais avoir mis de côté. La salive dans ta bouche se fait rare. Tu tentes de capter le regard d'Aloy pour y chercher un message, mais rien. Tu prends alors ton courage à deux mains, c'est le cas de le dire et tu glisses ta main sur la sienne. Tu ne lui imposes rien, tu ne lui en voudras pas si elle la retire, mais tu aimerais comprendre pourquoi tu reçois des messages positifs puis négatifs. « J'ai tout mon temps. » Souffles-tu simplement. C'est vrai, tu t'en fous de l'heure à laquelle tu vas rentrer, surtout si tu arrives à avoir les réponses que tu cherches. Tu n'es pas là pour un  coup d'un soir, tu n'es pas là pour simplement t'amuser, mais tu aimerais lui faire comprendre que tu es attiré par elle et que tu t'en fous qu'elle travaille pour toi, ce n'est pas un  problème, du moins pas pour toi, tu voudrais vraiment essayer quelque chose. Maintenant, tu n'as plus qu'à attendre ce qu'elle veut, elle. Pour éviter de trop mettre de tension entre vous, pas de la tension négative, non, quelque chose de différent, de plus agréable. « Par contre, ne compte pas sur moi pour danser. » Surtout sur de la musique électronique, tu es plus un homme des slows. D'ailleurs Mark ne loupe pas cette remarque et se permet de commenter de vive voix. « Je confirme ça, il sait pas danser. » Il se met à rire puis retourne à sa conversation avec Ally qui lui propose d'aller danser et ils s'en vont eux aussi de la table.  

_________________


  We're meant to be together.
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : eilyam (avatar), tumblr + penny (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : (prise 5/5) lloyd - jimmy - adriel - aiden - thomas
à venir : lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1096
POINTS : 2997
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-sept ans
CÔTÉ COEUR : lloyd ♥
PROFESSION : professeur universitaire en nano-biologie
REPUTATION : Aloy est discrète mais elle sait se faire apprécier quand on la connait. Certes, ce n'est pas la figure emblématique du coin, mais ses voisins n'ont rien à (re)dire sur elle. On sait qu'elle enseigne à l'université et doit donc être intelligente, mais son domaine de prédilection reste obscur pour beaucoup. Enfin, Aloy fait son bout de chemin sans chercher à marquer les esprits. Et les gens, eux, ont pour l'instant des ragots à raconter sur d'autres... Jusqu'à quand ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Jeu 6 Avr - 10:23

but i could if i wanted to
EXORDIUM.
Tu avais invité Lloyd à s'asseoir près de toi. Peut être que ce n'était pas une très bonne idée. Tu n'avais pas vraiment pensé au fait que vous seriez si proche s'il s'asseyait sur ta chaise, et du coup, oui, là, vous étiez vraiment très très proches. Sans doute beaucoup trop. Sans doute plus que vous n'étiez censés l'être. Et puis, tu avais l'impression qu'il n'était pas très à l'aise, hors ce n'était pas ce que tu voulais, le mettre mal à l'aise. Peut être que finalement, tu avais mal compris ce qu'il se passait entre vous deux le début de la soirée. Pourtant, tous ces petits gestes, sa main dans ton dos, ou encore le fait qu'il te murmure les choses à l'oreille. Tu pensais que c'était pourtant clair pour lui, mais peut être pas temps que ça, finalement. Et même toi, est-ce que c'était vraiment ce que tu voulais ? De lui envoyer des signes à la vue d'une grande partie du personnel de l'université ? Peut être pas finalement… Mais l'atmosphère s'y prêtait, et tu avais sans doute trop bu pour réussir à retenir tes envies. Tu voulais être avec lui, tu voulais être à lui, au moins pour cette soirée. Tu tournes la tête vers lui pour l'écouter et tu te rends compte de cette proximité. Tu sens son souffle sur ton visage. C'est beaucoup trop proche. « Très bien ! » ajoutes-tu avec un sourire qui se veut un peu joueur, mais pas trop quand même. Peu importe ce qui se passait ce soir, si déjà tu arrivais à faire qu'il ne fume pas, c'était une grande victoire pour toi. Tu ne savais pas trop s'il fallait que tu sois avenante avec lui ou pas. Tout le monde vous regardait, enfin, pas tout le monde non plus, mais au moins tout ceux qui était assis à votre table. Il y avait une espèce de gêne entre vous, comme de la pudeur. Alors tu essayais de lancer la discussion sur le fait qu'il ne boive rien. Il avait donc bien l'intention de rentrer à Tenby, ce qui, pour toi, n'était pas vraiment envisageable vu ton état. « Ah oui, d'accord. Ca ne te fait pas trop loin pour rentrer ? » Tenby était quand même assez loin de Swansea, mais ça, bien sûr, il le savait. Tu trouvais juste que dépendant l'heure jusqu'à laquelle il comptait rester, la route serait peut être un peu longue pour lui. Et toi, aussi, il fallait peut être que tu calmes un peu sur la boisson, même si tu n'avais pas prévu de prendre le volant. Peut être que tu aurais pu proposer à Lloyd de passer la nuit chez Laura s'il ne voulait pas rentrer, mais ça aurait sans doute était un peu indécent.

Et puis tu en avais marre d'attendre un signe de sa part. Tu voulais savoir s'il voulait ou non quelque chose avec toi. De ton côté, tu n'étais pas encore trop décidée, mais il fallait que tu saches ce qu'il en était de son côté. Tu posais ta main sur ta cuisse, qui elle était collée à celle de Lloyd. Si ça se trouve, il n'allait même pas le remarquer. Laura était partie, tout le monde la regardait, c'était le moment. De toute façon, c'était une approche très discrète, et normalement, personne ne vous verrait. Quelque chose de tout simple, juste entre vous deux. Enfin, pour l'instant, c'était juste pour toi. Tu avais l'impression d'attendre, alors tu portais ton attention sur autre chose, sur Mark et Ally ou bien sur Laura qui dansait, que tu voyais de ta place. Tu sens un frisson te parcourir le corps en sentant qu'il venait délicatement poser sa main sur la tienne. Tu avais l'impression de rester pétrifier, ton coeur battait de plus en plus vite et de plus en plus fort. Tu tournais ton visage vers lui, reportant l'intégralité de ton attention sur lui, et sur personne ni rien d'autre. Tu ne savais pas trop quoi faire, tu n'avais pas réfléchi parce que tu pensais sincèrement qu'il ne tenterait rien, et là tu étais face à lui, ton regard plongé dans ses yeux clairs. Il te disait qu'il avait tout son temps, et tu n'arrivais plus vraiment à t'empêcher de te pincer doucement les lèvres. Tu retournais doucement ta main sous la sienne pour coller ta paume à la sienne, et venir entrelacer vos doigts. « Moi aussi… » Vous vous teniez la main, c'était très bizarre. Mais plutôt dans le bon sens du terme. Tu le dévorais du regard, et si se tenir la main, c'était très discret, ton regard parlait sans doute pour toi. Tes yeux devaient pétiller, et pas que à cause de l'alcool. Tu rigolais en l'entendant dire qu'il ne danserait pas avec toi. « Quoi ? » dis-tu en prenant une mine faussement choqué. Peut être que tu arrivais à lui faire changer d'avis, qui sait. Mais pour l'instant tu n'y pensais pas trop, tu étais très bien là, assise avec lui. Et puis tu sortais un peu de ta bulle dans laquelle il n'y avait que lui et toi, pour entendre Mark commenter sur les talents de danseurs de Lloyd. Tu oubliais que vous n'étiez pas que tous les deux, ça te revenait en pleine face, d'un coup, et tu lâchais sa main. Pas que tu ne voulais pas être si proche de lui, juste que tu ne voulais pas que qui que ce soit voit ce que vous faisiez. Tu regardais un peu autour de toi, Ally et Mark partaient danser, il ne restait plus que vous deux et Jessica, qui tirait une drôle de tête. « Jess, ça va pas ? » demandes-tu à l'attention de ton amie, qui se lève. « Si si. Viens, on va chercher Laura. Il est temps de lui offrir son cadeau. » Tu n'avais pas vraiment envie de partir. Même si tu avais lâcher la main de Lloyd, tu aurais bien aimé que Jess parte toute seule pour pouvoir lui reprendre la main, et être peut être encore un peu plus proche de lui. « Tu veux pas y aller toute seule ? » demandes-tu, hasardeuse. « Non. » C'était un nom terriblement sec, et rude. Tu voyais que tu n'avais pas d'autres choix que de la suivre. « Euh… D'accord… » Tu te levais, finissais ton verre et échangeais un regard avec Lloyd, un regard dans lequel tu essayais de lui faire comprendre que tu étais désolée. Tu aurais voulu rester avec lui, vraiment. Vraiment.

Jess te prit par la main et te conduit au milieu de la piste de danse. Tu te mets à danser un petit peu, parce que tu sais que tu ne vas pas rester longtemps, juste le temps de ramener Laura à la table. « Faut que tu arrêtes, sérieusement. C'est pas bien ce que tu fais là. » Tu l'interrogeais du regard. « De quoi tu parles ? » Oui tu avais tenu la main de Lloyd, mais c'était très discret, non ? Ce que tu ne savais pas, c'était que Jess avait fait tombé son téléphone, et en se baissant, elle vous avait vu. « Tu crois que je vous ai pas vu. Vos mains ! » Elle avait l'air horrifié que tu puisses faire ça. « Oh ça ? C'est… C'est rien. » Tu n'étais pas convaincante, pas du tout. « Aloy. C'est le doyen. C'est ton supérieur. Tu peux pas faire ça. Ca va se retourner contre toi. Là y a des profs de l'université partout autour de nous. Il suffit qu'un professeur voit ce que vous faites et ton image en tant que brillante est foutue parce que les gens diront que tu couches avec le doyen pour réussir. Enfin Aloy reprends toi ! » Tu restais la regarder, tu ne pensais pas qu'une amie puisse te dire ça. « Parce que c'est ce que tu penses ? » Ca te choquait d'entendre ça de la bouche de Jess, et ça te faisait mal en même temps. Parce que Jess ne disait jamais des choses en l'air, donc elle avait sans doute raison. « Non ! Moi non ! Mais tu sais très bien que ça risque de se déformer et que ça finira comme ça. Réfléchis Aloy ! » Tu te disais qu'elle avait raison, peut être, et que ce n'était pas ce que tu voulais, ruiner ta carrière pour lui. « Je… » Tu n'arrivais pas à trouver les mots. « Laura ! Viens on va ouvrir tes cadeaux. » dit-elle en attrapant Laura par le bras et en repartant à la table. Le temps d'un instant, tu restais là, et puis tu allais jusqu'au bar. Tu recommandais un verre de vin. Oui, tu avais dit que tu arrêtais, mais là, tu avais besoin d'un remontant, et au passage, tu demandais au serveur d'amener un mètre de shot à la table, que vous pourriez boire juste après avoir offert son cadeau. Et tu retournais à la table avec ton verre de vin. Tu ne t'asseyais pas près de Lloyd parce que tu ne savais pas, tu ne savais plus. Tu ne lui adressais même pas un mot, tu étais un peu perdu. Tu regardais Jess offrir ses cadeaux à Laura, sans vraiment prêter attention. Tu avais l'impression de ne plus savoir ce que tu faisais, et tu ne savais pas si tu devais retourner vers Lloyd ou pas. Alors tu restais là.

_________________

i am where i belong
Are we too grown for games? Are we too grown to play around? Young enough to chase, but old enough to know better. Are we too grown for changin'? Are we too grown to mess around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 6629
POINTS : 4110
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Jeu 6 Avr - 11:04


I couldn’t help but ask
For you to say it all again.

Enfin, tu as le droit au geste, à la réponse que tu attendais, elle ne refuse pas ta main, qui glisse sur la sienne et elle fait même mieux, elle glisse sa paume contre la tienne afin que vous puisiez entremêler vos doigts et tu commences à te sentir mieux, plus léger, parce que c'est un signe et un bon. Tu lui offres alors un beau sourire que tu essaies de rendre peu visible, pour les autres certainement. Ce n'est pas que ça t'agace d'avoir autant de monde autour de vous, mais ses amies ne font que vous fixer tous les deux, comme si vous ne deviez pas faire un pas d'écart, comme si c'était tout simplement interdit. En réalité, c'est même presque gênant, tu as l'impression d'avoir un chaperon qui va te coller une baffe si tu essaies de faire quoi que ce soit, enfin, tu es un homme mûr, tu es quelqu'un de respecté et respectable tu n'es pas là pour te jeter sur n'importe quelle femme et lui faire du mal, ça n'a pas de sens pou toi, tu ne comprends pas. Tu aimerais bien le lui dire à Aloy que si tu es là ce soir, c'est simplement pour elle, non pas que tu n'aimes pas Laura, mais son anniversaire est un peu comme une excuse pour toi de passer du temps, hors université avec Aloy.  Tu glisses ton pouce sur le haut de sa main, que tu caresses, doucement, c'est ta façon à toi de la détendre un peu et de rendre cette proximité plaisante, parce qu'elle peut réellement le devenir, si vous vous décidez à aller de l'avant tous les deux, tu pourrais lui montrer que tu es quelqu'un de bien, plus qu'un simple gentleman, plus qu'un ami surtout. Tu captes son regard, une nouvelle fois, tu te veux rassurant dans tes yeux et tu espères qu'elle le voit ça, qu'elle peut te faire confiance, que tu ne vas pas te comporter comme un connard. Elle s'en douter, non ? Tu avales ta salive, juste avant de lui dire que tu ne vas pas danser et le magnifique commentaire de Mark qui appuie tes dires, elle est même surprise, c'est normal. Enfin, si elle veut vraiment que tu danses, tu feras certainement un effort, ça en vaut largement la peine, vous allez bien voir au cours de la soirée comment tout cela va se profiler, parce que vous allez certainement encore passer un moment à cette table, les cadeaux n'ont pas encore été distribué et apparemment, c'est ce qui arrive pour la suite de cette soirée. Vous êtes bien là, jusqu’à ce que sa main disparaisse sous la tienne, immédiatement tu reposes la tienne sur ta cuisse, tu es surprit, vraiment, il ne s'est rien passé, ça n'a à peine duré quelques secondes et c'est déjà terminé, tu essaies de pas montrer ton désarroi, tu continues de sourire, comme si de rien n'était. Deux secondes plus tard, Aloy a même quitté sa chaise pour rejoindre son amie en quête de Laura.

C'est exactement ce que tu redoutais, ces signaux qui ne veulent rien dire, ces signaux qui sont une chose et puis tout son contraire immédiatement après. Tu devrais sans doute réfléchir sur pourquoi la jeune femme voulait absolument de l'aide pour chercher Laura, pourquoi elle ne pouvait pas y aller toute seule, mais tu ne fais rien. Tu restes là, sur ta chaise, la tête basse et la main incroyablement froide. Tu souffles, lentement et tu secoues la tête de gauche à droite, au final tu ne sais pas si c'était une si bonne idée de venir ici ce soir. Tu lèves tes yeux pour observer tous les gens s'amasser autour de la table, Laura vient d'arriver, Aloy aussi et elle s'est éloignée de toi, tu souris, baissant la tête décidément. Tu ne dis rien, tu te contentes de regarder les cadeaux, tu le fais pendant un  moment qui te semble interminable. Tu as besoin d'aller prendre l'air, de sortir de là, juste pour quelques minutes. Tu ne pensais pas que ça serait si douloureux de recevoir ce genre de signaux de la part d'Aloy, parce que tu pensais que tu avais une chance, que vous aviez une chance, mais apparemment, tu a tout mal interprété. Tu en profites, de les entendre applaudir, boire pour filer, passer derrière les gens, abandonnant ta chaise pour sortir dehors, prenant une longue inspiration. Si tu savais que c'était parce que tu étais le doyen, tu ne sais pas comment est-ce que tu réagirais. Tu prends ton visage entre tes mains et tu regardes le ciel, sombre après avoir laissé tomber tes bras le long de ton corps. Sincèrement, tu ne sais absolument pas ce que tu vais faire et c'est assez agaçant. Tu te demandes si tu devrais partir, ou rester, juste pour lui faire plaisir, lui montrer que tout ce qu'il se passe, c'est égal pour toi, tu ne lui en veux pas. C'est le cas, tu ne lui en veux pas, c'est juste que tu ne comprends pas. « Lloyd ? » Tu te retournes subitement, surprit, tu croyais que c'était Aloy. « hey. » Mark te regarde, un sourcil haussé et s'approche de toi. « Tu ne fumes pas ? » Tu secoues la tête de gauche à droite en repensant à ce qu'Aloy t'avait demandé, de ne pas fumer ce soir. Tu glisses tes mains dans tes poches, regardant le sol. « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? » Il demande, sérieusement, il se place devant toi. « J'en ai aucune idée, j'avais l'impression que ça se passait bien et en l'espace de quelques secondes , je ne sais pas. » Tu secoues la tête de gauche à droite. « Je crois que je vais rentrer. » Mark pose ses mains sur tes épaules. « Réfléchis bien à ce que tu veux. » Il te tape amicalement l'épaule gauche avant de retourner dans le bar, certainement rejoindre sa compagne de soirée, afin qu'elle ne se sente pas seule, tu devrais en faire de même mais tu as envie de profiter un peu plus du froid, ça te permet de te sentir un peu mieux et puis ici, il n'y a personne pour te regarder, pour surveiller le moindre de tes faits et gestes.

_________________


  We're meant to be together.
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : eilyam (avatar), tumblr + penny (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : (prise 5/5) lloyd - jimmy - adriel - aiden - thomas
à venir : lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1096
POINTS : 2997
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-sept ans
CÔTÉ COEUR : lloyd ♥
PROFESSION : professeur universitaire en nano-biologie
REPUTATION : Aloy est discrète mais elle sait se faire apprécier quand on la connait. Certes, ce n'est pas la figure emblématique du coin, mais ses voisins n'ont rien à (re)dire sur elle. On sait qu'elle enseigne à l'université et doit donc être intelligente, mais son domaine de prédilection reste obscur pour beaucoup. Enfin, Aloy fait son bout de chemin sans chercher à marquer les esprits. Et les gens, eux, ont pour l'instant des ragots à raconter sur d'autres... Jusqu'à quand ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Jeu 6 Avr - 12:42

but i could if i wanted to
EXORDIUM.
Tu ne savais plus ce que tu faisais ni ce que tu étais censée faire. Tu agissais bêtement. Tu lui lâchais la main alors que bien sûr que personne ne vous avait vu. Tu aurais du garder sa main. Tu aimais bien être proche de lui, tu aimais bien le sentir si près de toi, sentir son pouce qui caressait le dessus de ta main. Et comme une débile tu l'avais lâché. Mais qu'est-ce que tu faisais ? Tu mourrais d'envie d'être avec lui, bien sûr. T'aurais bien aimé être toute seule avec lui ne serait-ce qu'un instant, pour voir s'il tenterait quelque chose d'autre que de simplement te tenir la main. Mais au lieu de ça, au lieu de lui montrer que tu voulais continuer, tu le lâchais, et comme en plus Jessica te demandait de la suivre, tu n'avais pas d'autres choix que de laisser Lloyd. Tu essayais de capter son regard pour lui faire comprendre que tu étais désolée, que tu aurais aimé rester avec lui, seuls, mais il ne te regarde pas. Tu étais déçue, tu savais que tu avais merdé. Que tu avais fait une bêtise. Tu écoutais à peine ce que Jessica avait à te dire, ça te faisait vraiment mal ce qu'elle te disait. Est-ce que tu ressemblais vraiment à ça ? A une fille qui s'intéressait à un homme juste par intérêt ? Ce n'était pas le cas du tout, vraiment pas. Lloyd te plaisait vraiment, et tu t'en fichais que ce soit le doyen. Du moins, tu essayais de t'en convaincre. Mais tu savais que c'était la seule raison pour laquelle tu avais lâché sa main, parce que tu avais peur du regard des autres, et c'était ridicule. Alors que Jessica et Laura retournaient à la table, toi tu retournais te servir un verre, et commander par la même occasion des shooters pour toute la table. Tu revenais, et tu voyais Lloyd qui baissait la tête. Tu avais envie d'aller le voir, de lui reprendre la main, mais après ce que Jessica t'avait dit. Tu avais mille et une choses dans la tête, tu ne savais plus ce que tu voulais faire. Tu essayais quand même d'attirer son regard, mais rien n'y faisait. Alors tu regardais le déballage des cadeaux, tu affichais un sourire qui était vraiment faux. Et tu vois Lloyd qui se lève. Il part. Tu ne sais pas où, tu as envie d'aller vers lui pour lui demander mais tu n'y arrives pas. Tu te sens trop bête. Est-ce que c'était de ta faute ? Sans doute. Sinon, il n'aurait pas fuit ton regard comme il le faisait. Tu restais avec tes amies, parce que c'était l'anniversaire de Laura et que tu étais là pour elle, mais tu ne pensais plus qu'à Lloyd.

Tu essayais de voir si tu le venais revenir ou pas, mais non. Il ne revenait pas. Qu'est-ce que tu avais fait ? Est-ce que tu venais vraiment de tout planter ? Apparemment… Tu te sentais nulle, bête, ridicule. Tu étais celle qui avait fait le choix de le lâcher, de te détacher un peu de lui, mais là, à ce moment précis, tu ressentais un manque. Tu avais envie d'être avec lui. Malheureusement, tu ne savais pas où il était. Tu espérais qu'il ne soit pas parti, mais tu pensais qu'il n'était pas du genre à partir sans dire au revoir, si ? Tu ne savais pas, tu n'espérais pas. Tu voulais le voir, même si c'était une dernière fois avant qu'il parte, tu voulais le voir. Mais alors que tu avais mille et une choses en tête, les autres filles s'étaient décidés à aller danser, et avaient insisté pour que tu ailles avec elle. Vous preniez un shooter chacune, ceux que tu avais commandé plus tôt, avant de vous diriger vers la piste de danse. Tu y arrivais quand Mark t'attrapa par le bras. « Aloy ! » Tu te demandais ce qu'il voulait. « Qu'est-ce qu'il y a ? » C'était bizarre qu'il vienne te voir toi. En général, Mark, il allait voir Ally, pas toi. « Faut que tu ailles voir Lloyd. » Tu levais les yeux au ciel. Pourquoi est-ce que Mark te disait ça ? Est-ce que Lloyd lui avait dit quelque chose ? Mais rien qu'en entendant son prénom, tu arrêtais d'avoir envie d'aller danser et tu reposais toute ton attention sur ce que Mark avait à te dire. « Quoi ? » Tu voulais en savoir plus, pourquoi est-ce que tu devais aller voir Lloyd maintenant, alors qu'il avait fuit ton regard quelques instants plus tôt. « Va le voir ! Il va partir là. » Tu ouvrais des yeux ronds. Partir ? « Il va partir, mais pourquoi ? » Tu ne voulais pas qu'il parte. Tu ne voulais pas qu'il te laisse, même si toi tu l'avais laissé. « Je sais pas, il m'a pas dit grand-chose, mais il a pas l'air bien, je pense que c'est en lien avec toi. » Merde. C'est tout ce que tu te disais. Il fallait que tu ailles le voir. Tu ne voulais pas qu'il parte, et encore moins à cause de toi. « Il est où ? » demandais-tu, prête à aller le retrouver aussi vite que possible. « Dehors, dépêche toi il est peut être déjà parti. » Tu n'attendais pas une seconde de plus, tu partais, tant pis pour la danse. Tu traversais le bar aussi vite que tu le pouvais en te faufilant entre la masse humaine.

Tu arrivais dehors. Tu le vis directement. Au moins il n'était pas parti. « Lloyd ! » Tu t'avançais vers lui, un peu difficilement parce que tu sentais que l'alcool commençait vraiment à faire effet, mais heureusement tu avais laissé tomber ton verre. Tu étais soulagée de le voir, tu avais eu peur qu'il parte. Mais non, il était là. « Mark m'a dit que tu allais partir… » Tu te sentais trop mal, il était là par ta faute, parce que tu avais gâché tout ce qui aurait pu se passer entre vous deux. « Est-ce que ça va ? » Tu lui poses la question, mais tu te doutes que s'il est là, c'est que ça ne va pas vraiment. Tu te demandais ce que tu allais lui dire. Tu ne pouvais pas juste lui prendre la main et lui dire que ça allait et retourner à l'intérieur. « Je… » Tu te mordais la lèvre, et pas parce que tu avais envie, mais parce que tu étais gênée. Tu baissais les yeux. Non, tu ne pouvais pas faire ça, il fallait mettre les choses au clair, que vous vous parliez tous les deux, c'était important. « Je crois qu'on devrait parler… »

_________________

i am where i belong
Are we too grown for games? Are we too grown to play around? Young enough to chase, but old enough to know better. Are we too grown for changin'? Are we too grown to mess around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 6629
POINTS : 4110
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Jeu 6 Avr - 13:09


I couldn’t help but ask
For you to say it all again.

Tu ne pensais pas que Mark allait aller la voir, tu pensais simplement qu'il allait rejoindre son amie et oublier qu'il t'avait vu afin de te laisser un peu d'air, mais non, il a été prévenir Aloy que tu voulais t'en aller, c'est logique après tout. Tu te retournes, pour lui faire face, voir son regard désolé, ses gestes hésitants. Au moins, elle est là. Tu lui souris, désolé, tu retires tes mains des poches sans réellement savoir où les mettre. « Je... Je ne sais pas. » Tu passes ta main gauche derrière ta tête, pendant un instant, tu la baisses, tu regardes le bout de tes chaussures et puis, tu reportes ton regard sur elle.  Qu'est-ce que tu dois penser, elle est là devant toi après tout, tu devrais faire quelque chose, mais tu restes là, hésitant. C'est tellement compliqué alors que ça devrait être simple franchement tu ne comprends pas pourquoi les gens se mettent tant de bâtons dans les roues. Tu es là, en face d'elle, tu essaies de faire abstraction de tout ce que tu as vécu côté amoureux, tu vas de l'avant, est-ce que c'est difficile de le voir ça. Tu n'en sais rien. Tu souris, lâchant un rire un peu contre toi. Est-ce que tu vas bien ? C'est une excellente question à laquelle tu ne sauras pas répondre alors tu restes silencieux à ce sujet, tu préfères ne rien dire que de lui mentir. Cependant, tu prends peur une seconde que la conversation s'arrête à la, parce que ce n'est pas ce qu'il faut non, vous avez des choses à vous dire tous les deux, des explications à donner et tu es partant pour ça. Heureusement, elle te fait comprendre qu'il faut parler. Tu hoches la tête de haut en bas et tu l’entraînes un tout petit peu plus loin, pas trop non plus, mais assez pour vous donner un peu d'intimité et surtout empêcher quelqu'un de vous entendre si il/elle décide de sortir prendre l'air. « Oui, je pense qu'on doit discuter. » Tu prends ton courage à deux mains, en face d'Aloy, tu grattes un peu de son espace personnel certes, mais tu as des choses à dire, tu ne peux pas passer à côté de ça, tu ne peux pas jouer un rôle, tu es toi Lloyd, tu es cet éternel romantique qui pense que les choses peuvent s'arranger après un baiser, même si ça semble improbable. Tu es l'homme qui pense que ce que les autres disent n'a pas d'importance, leurs avis au sujet de ce que vous pouvez éventuellement partager tous les deux n'a pas leur place ici. Tu veux lui faire comprendre que si elle doit écouter quelqu'un, c'est elle, ses envies et surtout ce qu'elle veut. Les autres, ils ont leur vie à gérer, pas besoin de se mêler de celle des autres. Tu la regardes dans les yeux, silencieusement, tu veux parler, mais pour le moment, tu l'observes juste, ancrant ton regard dans le sien. C'est même avec tendresse que tu poses ta main gauche sur sa joue, glissant son pouce sur sa pommette.

« Aloy. » Souffles-tu. « Je ne sais pas ce qu'il se passe, je ne comprends pas. » Tu marques une pause, tu cherches à faire de l'ordre dans tes pensées et ça devient de plus en plus compliqué parce que tu retrouves cette chaleur de votre proximité. « Je suis là, en face de toi. » Tu veux qu'elle comprenne ça, que oui, tu es bien là, en face d'elle et que c'est un signe, tu lui offres ce que tu as sur le cœur, sur un plateau d'argent  tu te dévoiles, sincèrement. « Je suis Lloyd, je ne suis pas ton patron, je ne suis pas le doyen, c'est juste moi, celui qui est venu te chercher lundi après l'accident, celui avec qui tu as partagé un repas. » Tu gardes ta main sur sa joue, toujours à la recherche de cette proximité qui vous va si bien. C'est presque naturel pour toi d'être proche d'elle. Il y a une attirance entre vous et elle est indéniable. « Je... Je suis attiré par toi mais je pense que tu le sais déjà. » Ton sourire et un peu plus taquin, plus joueur, définitivement marqué par les émotions du moment. « J'ai cru..., enfin..., je pensais que c'était ton cas aussi. » Tu es quelque peu hésitant sur tes mots, ton cerveau et ton cœur ne font pas réellement le lien, mais tu t'en sors plutôt bien pour le moment. Ta main, qui était sur sa joue la quitte après une dernière caresse, mais elle ne quitte pas Aloy non plus, loin de là, elle prend sa main, tu entremêles tes doigts au sien encore une fois. « Je ne suis pas un jeu, tu ne l'es pas non plus. Je ne suis pas là pour m'amuser un soir et tout arrêter le lendemain, je ne veux pas de ça. Je ne joue pas avec les gens, j'apprends à les connaître, à les apprécier et... » Tu souris, la tête légèrement penchée sur le côté, les yeux brillants, cette fois c'est toi qui te mord la lèvre inférieure. « Et parfois même un peu plus. » Oh oui Aloy, tu n'es pas seulement une amie, tu voudrais qu'elle soit bien plus qu'une simple amie alors oui, tu sors le grand jeu et tu es persuadé que c'est la meilleure chose que tu puisses faire. Tu te connais, tu ne pourrais pas jouer au chat et à la souris, tu n'as pas le temps pour ça et encore moins la force de le faire. « Aloy, si tu me veux, je suis à toi. » Tu avales difficilement ta salive, cette fois, tu lui fais comprendre clairement ce que tu attends d'elle. « Si tu as besoin de temps, je te le donne, j'attendrai. » Tu sais que ça en vaut la peine et puis,  ça correspond à ce que tu disais tout à l'heure, tu as tout ton temps. Tu serres sa main dans la tienne et tu l'apportes à tes lèvres, tu l'embrasses avec tendresse sans pour autant la quitter du regard. Il n'y a qu'une chose qui t'inquiète, c'est que tu en fasses trop, mais tu ne peux pas faire autrement, voilà qui tu es Lloyd, elle te voit, sous ton vrai jour, au delà du bourreau de travail, au delà de celui qui sourit constamment et qui donne son temps aux autres. Tu es aussi cet homme. Celui qui est capable d'aimer sans compter. Celui qui attendra le temps qu'il faudra pour qu'elle te donne une réponse. Lentement, tu lâches sa main, tu lui rends sa liberté et tu glisses tes mains derrière ton dos, tu recules d'un pas, lui rendant son espace personnel et tu attends, la balle est dans son camp désormais.

_________________


  We're meant to be together.
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : eilyam (avatar), tumblr + penny (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : (prise 5/5) lloyd - jimmy - adriel - aiden - thomas
à venir : lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1096
POINTS : 2997
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-sept ans
CÔTÉ COEUR : lloyd ♥
PROFESSION : professeur universitaire en nano-biologie
REPUTATION : Aloy est discrète mais elle sait se faire apprécier quand on la connait. Certes, ce n'est pas la figure emblématique du coin, mais ses voisins n'ont rien à (re)dire sur elle. On sait qu'elle enseigne à l'université et doit donc être intelligente, mais son domaine de prédilection reste obscur pour beaucoup. Enfin, Aloy fait son bout de chemin sans chercher à marquer les esprits. Et les gens, eux, ont pour l'instant des ragots à raconter sur d'autres... Jusqu'à quand ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Jeu 6 Avr - 19:15

but i could if i wanted to
EXORDIUM.
Tu savais que la discussion qui allait suivre n'allait sans doute pas être très agréable. Tu n'aimais pas avoir des discussions super sérieuses, surtout quand c'était pour parler de sentiments. Mais il était temps que tu mettes les choses au point avec Lloyd. Tu n'avais vraiment pas envie qu'il parte à cause de toi. Tu avais peur qu'il t'en veuille, qu'il ne veuille plus te parler. Ca te ferait tellement mal s'il venait à te dire que non, qu'il ne voulait pas parler, qu'il voulait juste que tu le laisses tranquille. Mais il ne faisait rien de tout ça, il te disait que oui, il fallait que vous discutiez, et ça te rassurait. Tu souriais un peu, si au moins il était ouvert à la discussion, c'est que vous pourriez peut être trouver un terrain d'entente. Sa main sur ta joue te rassurait, l'angoisse que tu avais en étant là, face à lui, disparaissait. Ses yeux, son regard, tout te fait te sentir beaucoup mieux. Tu es prête, tu veux l'écouter. Tu veux savoir clairement ce que lui pense de vous deux. Tu ne l'interrompras pas, tu veux qu'il te dise ce qu'il a à te dire, et te contenter de l'écouter avec attention. Tout ce qu'il te disait te faisait plaisir. Tu étais rassurer de savoir qu'il ne voulait pas jouer avec toi, qu'il avait envie d'aller plus loin avec toi, mais pas juste comme ça, pour un soir, que tout ce qu'il voulait, c'était quelque chose de sérieux, et qu'il envisageait quelque chose de sérieux avec toi. Tu grimaçais en entendant qu'il avait cru que ce n'était pas ton cas, que tu n'étais pas attiré par lui. Et tu penses que à voir ta tête, il comprenait, tu l'espères, qu'il ne fallait pas qu'il croit ça, mais de toute façon tu le lui dirais à nouveau quand il aurait terminé. Et sa main glissait le long de ton bras pour venir se loger dans la tienne, vos doigts se mêlaient, et tu adorais ça. Tu avais l'air d'une enfant, avec les yeux qui pétillent. Tu souriais en l'entendant dire qu'il voulait peut être un peu plus que juste t'apprécier, en te pinçant doucement la lèvre. Tu restais un peu bouche bée quand il te disait que si tu en avais envie, il était à toi, et peu importe le temps que ça prendra. Il t'embrassait même la main. C'était un gentleman, un vrai. C'était dingue de voir que tu appréciais absolument tout chez lui. Tu n'arrivais pas à lui trouver le moindre défaut. Mais il avait fini de parler, il se reculait un peu, et tu ne te permettais de le retenir, de lui prendre la main et de lui dire que non, que tu voulais qu'il reste près de toi. Et tu te rendais compte que maintenant, c'était à toi de lui dire ce que tu pensais.

Tu croisais plus ou moins les bras, un peu gênée, comme une adolescente mal à l'aise à l'idée de passer un oral ou quelque chose du genre. « Je… » Tu te rendais compte que quand il ne te touchait plus la joue, ou quand il ne te tenait plus la main, tu avais très froid. D'un côté, tu étais en short et en débardeur dehors, alors rien d'étonnant. « Je ne sais même pas quoi te dire, je ne sais pas par où commencer. » Tu te rendais compte que ce que tu disais, et que peut être que Lloyd allait mal le prendre. Il ne fallait pas qu'il pense que tu ne saches pas quoi dire parce que tu ne pensais pas la même chose, au contraire. Ca te faisait bizarre de voir que vous étiez à peu près sur la même longueur d'onde. « Je joue pas avec toi… Je suis désolée si je t'ai donné cette impression. Je me rends compte que c'est pas correct ce que je fais avec toi, et ce n'est pas ce que je veux... » Tu disais ça en pensant au fait que tu lui avais pris la main pour la lâcher presque aussitôt toute à l'heure, à la table. Ce n'était pas ce que tu voulais, tu le voulais lui, en entier, tu ne voulais plus avoir à te mettre des freins, mais c'était plus compliqué que ça… « Tu me plais, tu me plais vraiment Lloyd. Et je comprends pas non plus pourquoi et d'où ça vient, mais c'est comme ça. » Tu disais ça comme ça, mais à tes yeux, ce n'était pas une fatalité non plus, au contraire. Tu te sentais vraiment bien avec lui. Il n'y a pas un moment que tu regrettais depuis que vous aviez décidé de passer du temps ensemble. « Et je sais que je dois faire la pars des choses entre toi Lloyd, et toi le doyen, mais c'est compliqué. Je peux pas m'empêcher de me dire que ça changerait beaucoup de choses, et c'est débile mais je me pose des questions sur ce que les gens diraient et toutes ces choses là… » C'était ridicule. Lloyd te plaisait, tu lui plaisais, alors pourquoi est-ce que tu pensais à ça. Tu avais l'impression que l'alcool que tu avais bu depuis que tu étais arrivée avait disparu. Tu étais honnête avec lui, et même si tu n'avais pas de contact physique avec lui, ton regard en disait sans doute beaucoup et tu ne pouvais pas te détacher de ses yeux. « Et j'ai aussi l'impression que tout ça, tout ce qui se passe entre nous c'est… Ca va peut être un peu vite. » Vous ne vous étiez vraiment vu que deux fois, trois fois avec ce soir. Et oui, tu voulais quelque chose de sérieux avec lui, alors peut être que vous devriez ralentir un peu, et apprendre à mieux vous connaître parce que au final, tu ne connaissais pas grand-chose de lui, et lui ne savait pas grand-chose de toi. Mais tu voulais en apprendre plus pour lui. Tu n'avais pas l'habitude des relations. A part Thomas, tu n'avais jamais eu de vrai relation très sérieuse, mais tu savais que s'il devait se passer quelque chose avec Lloyd, ça serait sérieux. « Je pense que je n'aurais pas dû te dire de venir ce soir, là, avec tout le monde. Pas dans le mauvais sens du terme, je suis vraiment contente que tu sois là. Mais parce que je n'arrive pas à me comporter comme je le voudrais avec toi devant les autres. » Tu étais une jeune femme influençable. Et sur beaucoup d'autres choses, tu te fichais du regard des autres, mais pas pour ça. Parce que tu savais que te mettre dans une relation avec Lloyd aux yeux de tout le monde maintenant pour ternir ton image ou la sienne en tant qu'universitaire. « Mais oui, je te veux, mais peut être qu'il me faut, qu'il nous faut encore un peu de temps… » Tu t'avançais un peu vers lui, et profiter d'un instant qu'il n'est plus les mains dans son dos pour prendre sa main à ton tour, pour entremêler vos doigts, et tu te sentais beaucoup mieux. Tu n'avais plus froid, tu étais juste bien. « Et il faut aussi que tu arrêtes de me regarder avec ces yeux là aussi parce que là c'est pas possible… » dis-tu en rigolant, parce que même si tu aimais discuter avec Lloyd, la discussion était un peu trop sérieuse, et puis, c'était vrai, son regard, ses yeux te troublaient vraiment énormément. « Mais je suis vraiment, vraiment désolée si jamais tu as cru que finalement, je ne voulais rien à voir avec toi ou je ne sais pas quoi parce que c'est vraiment pas le cas... » Tu dis ça honnêtement, parce que tu voulais vraiment qu'il comprenne que tu le voulais, et que même si tu étais maladroite dans tes gestes, ou dans tes mots, ça ne reflétait pas toujours ce que tu voulais.

_________________

i am where i belong
Are we too grown for games? Are we too grown to play around? Young enough to chase, but old enough to know better. Are we too grown for changin'? Are we too grown to mess around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 6629
POINTS : 4110
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Jeu 6 Avr - 19:50


I couldn’t help but ask
For you to say it all again.

Ce n'est pas quelque chose de facile de poser des mots sur des sensations, des sentiments, parfois on a juste envie de hausser les épaules, sans explications, sans comprendre le pourquoi du comment et c'est le cas ici avec vous deux. Évidement que les choses vont vites, c'est même presque terrifiant pour toi de voir que tu es capable de t'offrir à elle après un repas et quelques voyages en voiture. Tu ne contrôles pas tout mais tu ne regrettes rien, tu te dis que c'est peut-être là, ton occasion de faire quelque chose avec ta vie, Aloy t'a fait comprendre que tu étais de bonne compagnie et tu as vu tellement de choses dans ses yeux que tu ne pouvais pas t'être trompé, ça ne pouvait être possible d’interpréter aussi mal les choses, tu connais quand même un minimum les femmes. Tu as reconnu das ses yeux à plusieurs reprises une attirance, un regard qui n'était pas amical du coup, bien plus intime et fort, ça devait être un beau spectacle pour les autres de vous voir tous les deux vous regarder de la sorte, un vraie spectacle. Tu n'es pas un joueur, tu sais ce que tu veux et c'est Aloy, ce n'est pas un caprice, ce n'est pas pour combler quoi que ce soit, c'est juste elle, son sourire, ses mots, ses yeux, tout, littéralement tout. Et pour avoir tout ça, tu es prêt à attendre le temps qu'il faudra, ça t'est égal, tu sais ce que tu veux, tu seras patient, mais simplement si tu es certain que c'est ce qu'elle veut aussi et tu commences à le savoir au fur et à mesure qu'elle se met à parler, t'offrant une réponse, celle que tu attendais. Attentivement, tu l'écoutes s'excuser si tu avais cru qu'elle jouait avec toi et puis, elle te dit que tu l'attires aussi, tu souris, en coin, avec un brin de malice. Tu ne peux pas le nier, ça fait vraiment plaisir d'entendre ces mots-là sortir de sa bouche, à elle. Vous vous plaisez tous les deux, c'est un très bon point. Tu fronces cependant les sourcils, tu t'attendait à ce qu'elle te parle de ça, tu songeais à ce que ça puisse être un problème dans votre éventuelle relation, mais il y a des astuces, vraiment, vous pouvez passer à travers ça, mais tu ne dis rien, tu respectes ses mots et tu répondras lorsqu'elle aura terminé. Tu sais que ce n'est pas toujours évident de dévoiler ce qu'on a sur le cœur et tu veux éviter de mal interpréter ses mots, ou répondre trop vite, pas question de commencer sur des bases bancales alors tu te tais. Tu laisses juste ton visage s'exprimer pour toi. Heureusement que tu ne dis rien, heureusement que tu la laisses parler, sinon tu pourrais mal prendre ce qu'elle te dit, parce que tout à un sens ensemble, ce qui ne serait pas le cas pièce par pièce. C'est naturellement, que tu glisses tes doigts entre les siens. Tu sens d'ailleurs que sa main est froide et tu te rends compte qu'elle doit vraiment avoir froid, sa tenue n'est pas très appropriée aux nuits d'ici. Tu allais lui donner ta veste de costume juste avant qu'elle ne te fasse rire, tu baisses la tête une seconde avant de la regarder à nouveau sans abandonner ce regard aussi brillant qu'il est sombre de désir, tu ne caches pas ces choses-là, non tu ne peux pas. Sagement, tu attends qu'elle termine pour retirer ta veste et la lui glisser sur les épaules. On commence par le début, n'est-ce pas et ici, c'est de la mettre à l'aise, lui éviter cet air, un peu trop frais.

Tu ne te recules pas immédiatement d'ailleurs, tu restes, ton visage à quelques centimètres du sien et tu lui murmures, quelques mots. « Mes yeux ? Tu devrais voir les tiens... » Une bonne chose de faite, maintenant, tu prend une distance raisonnable, juste le temps de frotter tes mains sur la veste qu'elle porte afin qu'elle se réchauffe un peu. « Je comprends. » Tu te racles la gorge, oui, tu arrives à comprendre son point de vue, mais ça ne veut pas dire que tu es d'accord avec, certes, tu ne vas pas la pousser à réagir comme toi, tu connais les risques que vous prenez si tous les deux, vous entriez dans une relation, celle du patron et de l'employée, beaucoup vont jaser, entre la jalousie et les commentaires déplacés, tu sais qu'elle sera une cible, parce que les gens ne peuvent pas prendre une seconde pour réfléchir avant de juger le autres. « Je sais que c'est plutôt rapide, c'est quelque chose de nouveau aussi... C'est pour cela que si tu as besoin de temps, je suis prêt à te l'accorder, quoi que tu veuilles, quoi que tu désires, si je peux le faire, je le ferai. » Oui, vraiment Lloyd, un vrai chevalier servant, on se demande qui tu as pu être dans une vie antérieure. « On peut prendre le temps de se connaître. » Vous pouvez aussi le faire directement en tant que couple, mais tu respectes ce qu'elle veut, vraiment. « Juste, je voudrai te demander une chose. » Tu fronces les sourcils, légèrement prenant un air plus sérieux. Tu glisses ta main droite sur sa joue pendant quelques secondes, marquant une légère pause. « Fais ce que toi, tu as envie de faire, ce que tu veux, les autres ne doivent pas te voler ce choix, c'est le tien. » Tu essaies de la rassurer avec quelques mots qui sont plutôt simples mais qui marquent bien ce que tu cherches à lui faire comprendre au sujet de vous. C'est son accès au bonheur, ou pas, peut-être, tu n'en sais rien, qu'elle se bloque en pensant à ce que les autres pourraient dire ou bien faire. Tu as des solutions en tête pour ça et quand le temps passera entre vous, tu lui proposeras et vous allez en discuter, mais pas maintenant. Là, c'est la soirée d'anniversaire de son amie, c'est une soirée ou tout le monde est présent, pas réellement d'intimité pour vous. Tu doutes franchement sur ta capacité à te comporter en tant que simple ami, surtout après ces mots échangés. Du coup, tu ne sais pas si ta présence est réellement une bonne idée, mais tu ne dis rien à ce sujet, si elle veut que tu restes, tu resteras, va simplement falloir que tu sois moins expressif, ce qui est un réel défi pour toi. Parce que même là, devant toi, sous ta veste qui est presque deux fois plus large qu'elle, tu es incapable de ne pas la dévorer du regard, peut-être que ton verre de whisky joue un rôle, l'adrénaline aussi, tout ce pêle-mêle de sentiments qui se battent en toi et qui te font sentir on ne peut plus bien, sur un nuage même, mais franchement tu ne sais pas.
Mais ce que tu sais en revanche, c'est que tu as vraiment envie de l'embrasser, de lui donner une raison supplémentaire pour t'apprécier et pour nourrir cette tension qui se languit en toi.

_________________


  We're meant to be together.
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : eilyam (avatar), tumblr + penny (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : (prise 5/5) lloyd - jimmy - adriel - aiden - thomas
à venir : lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1096
POINTS : 2997
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-sept ans
CÔTÉ COEUR : lloyd ♥
PROFESSION : professeur universitaire en nano-biologie
REPUTATION : Aloy est discrète mais elle sait se faire apprécier quand on la connait. Certes, ce n'est pas la figure emblématique du coin, mais ses voisins n'ont rien à (re)dire sur elle. On sait qu'elle enseigne à l'université et doit donc être intelligente, mais son domaine de prédilection reste obscur pour beaucoup. Enfin, Aloy fait son bout de chemin sans chercher à marquer les esprits. Et les gens, eux, ont pour l'instant des ragots à raconter sur d'autres... Jusqu'à quand ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Ven 7 Avr - 12:54

but i could if i wanted to
EXORDIUM.
Tu prenais ton temps, tu lui disais tout ce que tu avais à lui dire. Tu ne pensais pas que ça pouvait te faire autant de bien, mais au fur et à mesure, tu avais l'impression de te soulager d'un poids. Maintenant, tu savais ce qu'il pensait, et lui savait ce que toi tu voulais. Tu espérais qu'il comprendrait que tu ne voulais pas vous mettre de freins, mais que tu voulais juste prendre ton temps. Tu n'étais pas méfiante, tu avais confiance en lui et tu le croyais quand il te disait qu'il n'était pas un joueur et qu'il n'allait pas se contenter d'une relation d'un soir avec toi. De toute façon, tu t'étais douté déjà qu'il n'était pas ce genre d'homme. Lloyd était quelqu'un de sérieux à tes yeux, au moins au niveau professionnel, et tu avais l'impression qu'il était pareil dans sa vie privée. Mais tu n'avais pas assez l'habitude des relations amoureuses. Tu avais eu quelques relations depuis Thomas, mais à chaque fois, tu ne ressentais pas vraiment quelque chose pour le garçon avec qui tu étais, ce n'était pas fort et intense. Hors là, avec Lloyd, tu avais l'impression de redécouvrir un sentiment que tu avais complètement oublié. Et puis, voir que le fait de prendre sa main devenait presque un geste naturel, et pour lui aussi. Ca ne semblait pas surprenant, juste agréable, et tu souriais en continuant de parler. Tu finissais, et il venait mettre sa veste autour de tes épaules. Tu ne mettais pas tes bras dans les manches de la veste, ce serait inutile, elle était bien trop grande pour toi. Mais tu te sentais bien, là, avec lui. Son regard te troublait, mais te rassurait en même temps. Tu avais des paillettes dans les yeux, et Lloyd te le faisait remarquer. « Oui mais moi c'est… C'est l'alcool, c'est différent. » dis-tu en rigolant. Bien entendu, non, ce n'était pas l'alcool, c'était toi. Toi, et ton envie irrésistible de rester coller à Lloyd, de ne plus le quitter, de ne plus le laisser partir. Heureusement que tu avais dit qu'il fallait aller doucement dans votre éventuel relation, mais le regard ne mentait pas. Bien sûr que tu avais envie d'avoir quelque chose avec lui, tu ne pourrais pas le cacher, et maintenant, ça te rassurait de savoir qu'il savait exactement ce que tu voulais.

Tu aurais aimé qu'il reste proche de toi, mais d'un autre côté, tu te disais que c'était sans doute plus raisonnable de prendre tes distances avec lui, alors toi, tu ne t'avançais pas de nouveau. Mais tu souriais en l'entendant dire qu'il comprenait. Tu n'en aurais pas douter, mais qu'il te le dise, ça te faisait plaisir. Il était d'accord de te laisser du temps, le temps que tu voudrais, et tu savais que tu n'aurais pas besoin de tant de temps que ça de toute façon, parce que même s'il travaillait beaucoup, tu allais tout faire pour le voir assez régulièrement et pouvoir mettre les choses à plat, faire que les choses s’installent au fur et à mesure. Il avait l'air près à faire beaucoup de choses pour toi, et tu appréciais ça, même si tu n'allais certainement pas en abuse, ce n'était pas ton genre. « Je pense que ce serait une bonne chose... » Prendre le temps d'apprendre à vous connaître, à vous apprivoiser. Peut être que si ça se trouve, à force de passer du temps avec toi, il ne voudrait plus de toi, mais tu n'espérais pas, vraiment pas. Et encore une fois, quand tu sens sa main venir se poser sur ta joue, ton cœur se met à battre encore un peu plus fort, tu avais l'impression qu'il allait sortir de ta poitrine. La chaleur seule de sa main réussissait à te réchauffer. Tu le regardais dans les yeux, dans l'attente de savoir ce qu'il voulait te demander. Tu l'écoutais avec attention, et tu voyais dans ces yeux qu'il tenait vraiment à ce que tu agisses en âme et conscience. Quand il te disait ça, tu repensais à ce que Jessica t'avait dit toute à l'heure, sur comme les autres professeurs réagiraient s'ils apprenaient que Lloyd et toi sortaient ensemble. Mais finalement, tu ne comptais pas agir en fonction de ses dires à elle. Ou en fonction des dires de n'importe qui d'autre, d'ailleurs. « Promis. J'agirai pas en fonction des autres, certainement pas. Juste que… Enfin les gens sont assez friands de potins et de ragots dans le coin, et je sais très bien que si on commence à sortir ensemble, ça va faire beaucoup parler sans doute. » Tu savais très bien que, que ce soit à l'université, dans Swansea ou dans Tenby, les gens parlaient beaucoup, et les rumeurs voyageaient très vite. Mais à partir du moment où tu te sentirais prête, ça ne te dérangerait pas du tout, et même là, tu te fichais de ce que les autres disaient, tant qu'ils ne se lâchaient pas sur ton poste universitaire. « Mais je ne ferai pas ce que les autres me disent, je ferai ce que j'ai envie. » Et en parlant d'envie, ton regard n'arrive pas à quitter le sien, et tu te rends compte que tu t'es rapproché de lui pendant que tu parlais. Un long moment de silence s'impose entre vous deux. Vous communiquez avec le regard, et c'est plaisant, très même, voire trop. Tu avais envie d'être proche de lui, de te lover dans ses bras. Il n'y avait personne, il n'y avait que lui, et toi. Alors tu te disais que s'il y avait un moment parfait pour céder à tes pulsions, c'était maintenant. Alors, guidée sans doute en partie par l'alcool que tu avais dans le sens et cette envie qui te déchirait les entrailles, tu t'avanças encore un peu plus proche de lui pour venir passer tes mains dans sa nuque et poser tes lèvres sur les siennes. Tu te sentais soulager d'être si proche de lui, tu savourais la douceur de ses lèvres, tu ne voulais pas t'en détacher. C'était un moment tellement agréable. Tu l'embrassais, un baiser tendre, et chaste. TU savais bien que ça n'allait pas avec l'idée que tu te faisais d'aller doucement, de prendre ton temps, mais des fois, ça faisait aussi du bien de céder à des envies spontanées. C'était sans doute ta manière à toi de lui dire que même si ça prendrait du temps sans doute avant d'avoir une vraie relation qui s'installait avec lui, tu étais prête. Pour lui. Tu ne voulais pas te détacher de lui, mais tu devais quitter ses lèvres un moment donné. Tu te reculais un peu, les joues rouges. Il embrassait vraiment très bien. « Et là, j'avais très très envie de ça… » dis-tu pour lui montrer que même si tu savais que beaucoup de gens n'accepteraient pas votre relation, et joueraient les commères à ce sujet, tu te fichais un petit peu de ça, sauf sur le plan professionnel. Tu te pinçais un peu les lèvres. Tu ne t'excusais pas de l'avoir embrassé, tu en étais contente. Tu n'avais jamais fait le premier pas vers un homme comme ça, en général, tu te laissais désirer, mais avec Lloyd, c'était différent. « Tu veux toujours rentrer ? » Tu lui demandais honnêtement. Toi, tu n'avais pas envie qu'il parte, mais tu savais que ça allait être très compliqué, surtout maintenant que tu avais fait ce pas en avant vers lui en l'embrassant, de retourner près des autres et de faire comme si de rien n'était. Mais si ça ne tenait qu'à toi, tu resterais toute la nuit ici, avec lui, dans cette rue où personne ne semblait venir pour le moment.

_________________

i am where i belong
Are we too grown for games? Are we too grown to play around? Young enough to chase, but old enough to know better. Are we too grown for changin'? Are we too grown to mess around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 6629
POINTS : 4110
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥) Ven 7 Avr - 14:21


I couldn’t help but ask
For you to say it all again.

Plus tu passes du temps avec elle et moins tu te sens raisonnable et contrairement à elle, ce n'est pas l'alcool. Tu es divisé par ton corps qui réclame cette chaleur qu'elle peut t'apporter et ton esprit qui te demande d'arrêter tes sous-entendus et tes regards qui en disent long. C'est un vrai combat que tu te livres intérieurement, alors tu décides que c'est elle qui va choisir pour toi, tu vas écouter ce qu'elle, elle veut et tu ne feras qu'exécuter. C'est beaucoup plus simple, parce que si tu t'écoutais, tu la pousserais jusqu'à ce que son dos touche le mur et tu l'embrasserais pendant des heures, jusqu'à en avoir les lèvres qui brûlent, tu lui montrerais ce qu'elle peut avoir, maintenant. Tu secoues légèrement la tête, te raclant la gorge. Sérieusement, Lloyd ? Tu penses que la meilleure des choses et de l'écouter elle donc, c'est ce que tu fais et sérieusement en plus. La tête légèrement penchée sur le côté, elle te dit que c'est l'alcool qui parle pour elle et tu te mets à rire, elle se moque bien de toi, elle joue et tu as terriblement envie de gagner ce soir. Il faut que tu arrêtes, mais tu ne peux pas t'en empêcher vous êtes tous les deux, il n'y a personne dehors et quand bien même, personne ne pourrait vous reconnaître, vous êtes à quelques bons mètres de la porte du bar. A moins que quelqu'un vous cherche, personne ne va venir vous déranger et le premier qui aura le malheur de le faire va être reçu avec un magnifique regard noir et peut-être même un peu plus. Mais en attendant, tu as bien décidé de profiter de vos instants d'intimité, pas question d’imaginer déjà des plans d’accueil si quelqu'un vient. Tu glisses tes mains dans les poches avant de ton pantalon, écoutant sagement ses mots et vous êtes d'accord tous les deux sur ce point d'attendre, de prendre le temps de vous connaître et puis, elle, de prendre une décision qui ne la concerne qu'elle, qu'elle ne voit les choses que sous son point de vue, même pas le tien. Tu ne cherches aucunement à l'influence ou quoi que ce soit, simplement qu'elle prenne cette décision pour elle, ce qu'elle veut et pas les autres. C'est parfait, tu lui fais confiance lorsqu'elle te dit qu'elle va agir selon ses propres désir bien qu'elle soit méfiante à l'égard des rumeurs qui pourraient circuler entre eux, que ce soit ici, à l'université et à Tenby et à vrai dire, tu n'avais pas réellement songé à Tenby, maintenant, oui et c'est vrai que les gens n'y vont pas de mains mortes sur les secrets dévoilés et autres rumeurs. Tu fronces les sourcils, tu espères que ça ne va pas vous arriver en pleine face, et quand bien même, tu la défendras, quoi qu'il arrive, tu n'abandonneras pas. Elle peut compter sur toi. « Si ils parlent, n'oublie pas une chose, tu n'es pas toute seule. » Tu préfères le lui rappeler, ça peut jouer en ta faveur, tu n'es pas quelqu'un qui va s'enfuir dès la première difficulté, au contraire. Ça risque de te rendre plus fort, même de vous rendre plus forts. « Je suis là. » Murmures-tu alors que tu remarques qu'elle s'est approchée de toi, tu pinces tes lèvres, retirant tes mains des poches et sans que tu ne puisses rien préparer, elle glisse ses bras autour de ta nuque, créant une nouvelle proximité.

Elle t'embrasse.

Tu voulais le faire, tu voulais l'embrasser aussi, tu voulais glisser tes lèvres sur les siennes et enfin goûter à ce doux plaisir. Tu poses tes mains sur ses hanches, collant son corps au tien et tu réponds au baiser, restant plutôt calme. Juste tes lèvres contre les siennes, rien de plus et pendant un bon moment. Les yeux fermés, tu profites de chaque secondes. Tu te sens presque à nu lorsqu'elle se recule, mettant fin à votre premier baiser. Ton cerveau a même du mal à analyser ces quelques mots. Tu avais presque oublié ce qu'était la sensation d'un premier baiser. Tu prends du temps à procéder avec tout ce flux d'informations et de sensation et de sentiments qui sont en toi. Tu n'as même pas bougé tes mains de ses hanches. Tu restes collé à elle, pas question que ça s'arrête comme ça, non. Tu la regardes, les joues rougies, les lèvres gonflées, le yeux brillants. Elle parle, encore, te demandant si tu veux encore rentrer et tu es incapable de répondre pour le moment. Tu retires tes mains de ses hanches et tu viens les poser sur ses joues, cette fois, c'est toi qui l'embrasse, prenant sa lèvre supérieure entre les tiennes pendant quelques secondes. Tes pouces caressent ses pommettes avec délicatesse. Tu recules tes lèvres, simplement, tu souris, tu te mords même la lèvre, tu as envie de recommencer, encore et encore mais tu ne fais rien. Cette fois, tu retires tes mains de son visage, tu récupères sa main gauche que tu réchauffes entres les tiennes, de mains. « Si je veux encore rentrer ? » Tu avales ta salive. « Je ne sais pas. » Tu es en pleine bataille intérieure. « J'ai peur que si je rentre dans le bar avec toi, je ne puisse plus te quitter du regard. J'ai peur de ne plus pouvoir te toucher. » Tu sais que tu ne pourrais pas te retenir c'est pourquoi tu le lui dis, tu ne veux pas la mettre dans l'embarra, tu sais ce qu'elle veut et c'est attendre. « Je peux essayer de faire comme si de rien n'était, mais je suis incapable d'en faire la promesse. » Mark ne va pas te louper si il te voit rentrer après l'avoir embrassé, même sur son visage à elle, ça se voit qu'il s'est passé quelque chose, que vous n'êtes pas simplement restés ici pour discuter de la pluie et du beau temps. « Si tu restes aussi proche de moi, je suis perdu, ailleurs. » Une confession. « Dis-moi ce que toi tu veux. » Et tu le feras sans broncher. Si elle te demande de rentrer dans le bar et de rester encore un moment tu vas le faire, mais tu vas certainement devoir t'éloigner d'elle si vous ne voulez pas éveiller le moindre soupçon. Rentrer chez toi serait certainement la solution la plus sage, vous ne seriez plus inquiets à risquer de vous faire attraper à tout moment, mais tu ne sais pas, ce qu'elle veut elle.

_________________


  We're meant to be together.
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tension & Thrill (Aloy ♥)

Revenir en haut Aller en bas

Tension & Thrill (Aloy ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-