AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

push and pull like a magnet (lloyd ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 6617
POINTS : 4110
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: push and pull like a magnet (lloyd ♥) Lun 3 Avr - 22:29


And you know, we're on each other's team

C'est sur que c'est comme un coup de pression, mais très certainement qu'à son âge, sa mère était déjà enceinte, peut-être même qu’elle avait déjà accouché. Lorsqu'on veut expliquer les choses, on se base généralement sur un modèle que l'on connaît et celui que l'on connaît le mieux, c'est le notre. Lorsque ça marche pour un, ça marche pour l'autre, c'est logique de penser comme ça, c'est ce que la plupart des gens font. Pour prendre un exemple, lorsque quelqu'un va mal on va lui proposer de faire des choses qui nous, nous rendent moins tristes et c'est normal, mais chaque individu est différent. Toute la complexité de l'être humain en quelques mots. Il y a tellement à dire sur çà. Mais pour en revenir à Aloy, c'est certain, que ce n'est pas évident de subir ça, d'autant plus qu'elle a deux sœurs qui sont plus jeunes qu'elle et manifestement ont une vie amoureuse qui tient. Il y a des personnes qui ne sont pas faits pour les longues histoires d'amour tout comme le contraire. Des différences, il y en a des tonnes, tournée autour ne va rien apporter de nouveau. « Je pense qu'ils veulent simplement bien faire et puis, le rêve des parents après avoir vu leurs enfants grandir, c'est d'avoir des petits-enfants afin de pouvoir les gâter. » L'homme a le besoin de se reproduire, de continuer dans les lignées familiales et c'est parfois difficile d'en arrêter une. Des fois tu te demandes ce que penserait ton père de te voir comme ça, à travailler constamment il serait certainement fier, ce qui ne serait pas le cas de ta mère qui était persuadé que ton ex-femme était la bonne, celle avec qui tu allais fonder une famille, parce que tu étais moins âgé à cette époque. Tu avais tout le temps du monde pour élever des enfants. Plus maintenant. « Tu pourrais, si tu passais par d'autres moyens que celui naturel. » Tu fronces un peu les sourcil avant de rire. Tu ne pensais pas qu'un jour tu allais aborder ce sujet avec Aloy après un début de journée pareil. Cette idée de parler de ça avec quelqu'un ne t'a jamais réellement traversé l'esprit. Mais tu comprends, élever un enfant, c'est mieux à deux, même si certaines personnes font un travail remarquable, seules. Tout est possible lorsqu'on s'en donne le mal et lorsqu'on a les capacités pour réaliser l’objectif. Il ne faut jamais pousser les gens au bord du ravin, il ne faut jamais dire à quelqu'un qu'il peut faire quelque chose si il n'a pas les moyens pour y arriver. Il faut encourager et apprécier les efforts, même si ceux-là mènent à un échec, il y a toujours quelque chose de positif à tirer d'un échec. Toujours. Tu es bien placé pour le savoir tu as foiré ton mariage. Tu connais les raisons de l'échec, tu connais les responsables, elle, toi et ses amants. « Oui, je le suis, mais je ne parais pas aussi vieux que je le suis. » Tu hausses un sourcil, taquin. En réalité, tu fais bien ton âge, enfin c'est ce qu'on t'a déjà dit. Tu n'es pas bien placé pour te juger physiquement. En parlant de physique, tu devrais aussi te remettre au sport et te concentrer sur l'équipe de foot de Tenby dans laquelle tu as un grand avenir en tant qu’ailier gauche.

Enfin, vous revenez à un sujet plus sérieux, le tien, évident tout est sérieux dans ta vie. Tu ne fais que travailler. « C'est une excellente question qui malheureusement ne dépend pas de moi, mais je suppose que ça va être entre quelques jours et une semaine, c'est généralement comme ça que ça se passe. » Tu hoches légèrement la tête. Maintenant que toi, tu as fait ton travail, tu attends simplement celui des autres et franchement les réponses que tu attends ne vont pas réellement changer tes projets, c'est plus eux, leurs avis, à toi de voir ce que tu peux apporter de plus ou pas. « Parfait alors, je t’enverrai un message ou je passerai te voir dans ton bureau. » Techniquement, tu es libre toute la semaine, mais tu ne sais jamais, si en dernière minute tu as quelque chose qui s'ajoute à ton emploi du temps et puis si tu sais que tu peux le faire, tu n'attendras pas pour le faire, tu te jetteras dessus, tu es incapable d'attendre. Tu verras bien comment tu vas te débrouiller et puis, si cette semaine ça ne fonctionne pas, vous avez encore du temps devant vous, ce n'est pas comme si vous ne travaillez pas ensemble et elle habite aussi à Tenby. Tu t'apprêtais à lui dire que si tu n'avais pas le temps, tu la préviendrais aussi, mais elle se lance dans autre chose, elle t'invite à son tour à une soirée a laquelle tu n'as pas été invité dans un premier lieu. Non pas que tu le prennes mal, mais ça ne te choque pas de savoir que les collègues s’invitent entre eux, mais ils mettent le doyen de côté. Enfin, pas Aloy puisqu'elle te propose de venir, parce qu'elle peut aussi inviter des gens. Tu hoches la tête de haut en bas. « Vendredi, ça devrait pouvoir se faire, il faudra juste me donneur l'heure et le lieu et je ferai en sorte que ça fonctionne. » Même si tu ne passes pas plus qu'une petite heure, au moins tu serais là pour faire plaisir à Aloy, après tout, c'est elle qui t'invite. Tu pourras lui payer un verre et puis, si éventuellement tu n'arrives pas à l'inviter à dîner avant tu pourras au moins lui offrir un verre et un dîner plus tard si la soirée se passe bien. « Effectivement, je suppose que ça ne va pas être le même ambiance. » On va bien s’éloigner de l'ambiance studieuse de l'université pour se rapprocher un peu plus de l'esprit de fête, d'amusement. Pourquoi pas, tu n'es pas contre t'amuser de temps en temps et il paraît même que tu danses bien, certes dans le classique, mais ça doit pas être bien difficile. Juste pas que tu te ridiculises en compagnie de tous les universitaires parce qu'avec internet les rumeurs circulent très vite. Tu restes silencieux après ça concentré sur la route, mais tu reportes ton attention vers Aloy qui vient de dire quelque chose que tu pourrais interpréter de diverses façons. Tu la vois, du coin de l’œil, son visage entre ses mains, tu distingues le rouge sur ses joues et tu souris. Tu le prends bien, tu es agréablement surprit on dira. « Tout va bien Aloy, pas besoin de mettre ton visage derrière tes mains. » Tu n'es pas in monstre si ? Elle n'a pas peur de toi, elle semble si pudique soudainement. « Tu n'as pas besoin de te cacher. » Pas avec moi. Tu gardes ton sourire en coin, tu cherches à la mettre à l'aise et même si ce moment et quelque peu comique, ça ne doit pas être évident de son côté vu l'état dans lequel elle se met.

_________________


  We're meant to be together.
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : eilyam (avatar), tumblr + penny (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : (prise 5/5) lloyd - jimmy - adriel - aiden - thomas
à venir : lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1095
POINTS : 2996
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-sept ans
CÔTÉ COEUR : lloyd ♥
PROFESSION : professeur universitaire en nano-biologie
REPUTATION : Aloy est discrète mais elle sait se faire apprécier quand on la connait. Certes, ce n'est pas la figure emblématique du coin, mais ses voisins n'ont rien à (re)dire sur elle. On sait qu'elle enseigne à l'université et doit donc être intelligente, mais son domaine de prédilection reste obscur pour beaucoup. Enfin, Aloy fait son bout de chemin sans chercher à marquer les esprits. Et les gens, eux, ont pour l'instant des ragots à raconter sur d'autres... Jusqu'à quand ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: push and pull like a magnet (lloyd ♥) Mer 5 Avr - 15:50

i like the idea of us, together
EXORDIUM.
Ca te faisait un peu rire de parler de tes relations avec ta famille avec Lloyd. Lui était très secret à ce niveau là. Mais tu n'étais pas du genre à insister. En général, quand quelqu'un ne parlait pas naturellement de sa famille, c'est qu'il y a quelque chose de négatif à en dire, alors tu ne demandais rien. Mais toi, tu t'étalais un petit peu. Mais en soit, il n'y avait rien de secret dans ce que tu disais. Ce n'était pas gênant d'en parler, ce n'était pas des révélations de malade, juste tu lui racontais les discussions habituelles que tu avais avec tes parents. Oui ils te taclaient souvent sur ton célibat et le fait que tu n'aies pas d'enfant, mais en soit, beaucoup de parents étaient sans doute comme ça. Du moins, à voir la réaction de Lloyd, tu voyais qu'il comprenait tout à fait ce genre de discussions. « Oh oui ben là, je sais très bien que quand Elly aura son bébé, mes parents font le couvrir de cadeau. Enfin, moi aussi sans doute. » Tu n'avais pas d'enfant, mais tu étais gaga devant des bébés. Tu savais très bien que si tu devenais tata, le fils ou la fille d'Elly aurait une collection de babygros absolument gigantesque parce que tu aurais du mal à résister chaque fois que tu en verrais dans les magasins. Tu savais très bien que tu allais jouer à la poupée avec cet enfant, qu'il soit une fille ou un garçon d'ailleurs. C'était peut être pour ça que ta mère voulait des petits-enfants, peut être qu'elle aussi, elle avait envie de jouer à la poupée. Ca devait lui manquer, tu savais très bien que quand vous étiez petites, c'était le plaisir de ta mère d'essayer de vous trouver des tenues accorder à Moïra, Elly et toi. Et puis, tu rigolais en entendant la proposition de Lloyd. C'est vrai, en soit, ce n'était pas impossible, mais vraiment pas mon truc. « Ahah, non merci ! Et puis même, j'ai déjà du mal à gérer mon chat toute seule, alors un bébé, je l'imagine très très mal ! » Désiré, ton chat, était le pire aussi d'un côté. Tu ne savais jamais avec lui, quand il avait faim, il venait te chercher, tu allais remplir sa gamelle, et il partait en te regardant, comme s'il n'avait plus faim. C'était le chat le plus paresseux du monde, qui ne faisait littéralement rien d'autre que manger et dormir. Tu avais pitié de lui des fois. Mais il n'était pas méchant au moins, au contraire, un grand amateur de câlins. Et ça t'allait très bien parce qu'à défaut d'avoir quelqu'un dans ta vie, tu pouvais toujours lui faire des câlins à lui, même si bien sûr, ça ne remplaçait pas un homme. Et puis tu souriais en entendant Lloyd parlait de son âge. « Oh ça c'est toi qui le dit hein… » dis-tu en rigolant, et en montrant bien que tu ne le pensais pas du tout, tu disais ça juste pour l'embêter. Tu n'avais aucune idée de l'âge qu'il avait, mais il ne faisait pas si vieux que ça, juste plus vieux que toi. Et puis peu importe son âge, il était de toute façon très beau et très élégant, selon toi du moins.

Et tu en revenais à parler de son travail, parce que vous aviez parlé de ton week-end en long et en large. Tu t'intéressais à lui, même si tu avais trouvé ça un peu triste qu'il passe son week-end à travailler. Tu t'étais dit que si jamais ça venait à se reproduire et que tu ne faisais rien le week-end en question, tu le pousserais à sortir, à aller se promener avec toi ou quelque chose comme ça. « D'accord, bon ben j'espère que ça arrivera vite, c'est jamais agréable d'être en attente de réponse ! » Tu disais ça, mais c'était un peu l'hôpital qui se fiche de la charité. Enfin oui, tu n'aimais pas à avoir attendre de réponses, personne n'aimait ça, mais tu savais très bien que des fois, tu mettais du temps à répondre toi aussi, à tes élèves ou à des collègues. Enfin, ça, Lloyd n'était pas censé le savoir, en général quand il avait quelque chose à te dire, il ne passait pas par les mails. Mais à part ça, tu étais ravie qu'il t'invite à dîner un soir. Tu serais vraiment ravie de sortir dîner avec lui. [color=#cc66ff]« Ca me va ! » Et d'ailleurs, ça te faisait tout de suite penser à l'anniversaire de Laura. Elle était professeur de mathématiques à l'université, et elle t'avait bien dit que pour son anniversaire, tu pouvais inviter qui tu veux, qu'elle serait ravie de rencontrer d'autres personnes qui travaillent à l'université. « Laura passe son temps chez son copain qui habite près de Tenby, donc je crois qu'elle avait l'intention d'aller au Three Mariners vers neuf heures ou quelques choses comme ça. Je te redirai ça. » Tu n'étais plus totalement sûre du lieu et de l'heure, mais de voir que Lloyd s'intéressait et éventualisait de t'accompagner, ça te faisait plaisir. Tu avais un grand sourire au visage. Et puis, oui, ça changerait de l'ambiance studieuse de l'université. Tu adorais sortir, tu pourrais passer ta vie dans les bars. Tu n'abusais jamais de toute façon. Juste de quoi passer un bon moment. Et puis les quelques fois où tu voyais Lloyd, même si vous ne parliez pas de travail, ça restait assez formel. Mais tu avais hâte. Un peu trop d'ailleurs, et tes mots échappaient ta pensée. Tu lui parlais de sortir avec lui alors que ce n'était pas ce que tu voulais dire. Enfin si, juste dans le sens d'aller quelque part avec lui. Tu étais morte de honte, tu portais tes mains à ton visage, tu n'arrivais plus à le regarder. Tu étais bien trop gênée, et pourtant, Lloyd te disait qu'il n'y avait pas de quoi. « Bah si quand même c'est… gênant. » Tu baragouines, tu n'arrives même plus à parler distinctement. Tu venais de te griller devant lui. Depuis ce matin, tu ne faisais que penser au fait que Lloyd commençait à te plaire sur tous les points, et là… Tu venais de lui dire ça. Tes joues étaient super rouges, tu étais de ces personnes qui quand elles sont gênées, c'est écrit sur leur figure. « Enfin je voulais juste dire que ça serait cool de te voir dans un autre cadre que celui de l'université, de ton bureau ou de ta voiture… » Tu essayais de te justifier mais c'était un peu peine perdue. Ce qui avait été dit avait été dit, c'était trop tard. Heureusement pour toi, vous n'alliez pas tardé à arriver à l'université. « Voilà… » rajoutais-tu, tu ne savais vraiment plus quoi dire après ce grand moment de honte.

_________________

i am where i belong
Are we too grown for games? Are we too grown to play around? Young enough to chase, but old enough to know better. Are we too grown for changin'? Are we too grown to mess around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Penny love ♥, tumblr (gifs) & Cody (speedy).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Jimmy, William, Malone & Penny . (5/4)
A venir : Haley, Fiona, Chris, Emma & Kainoa.

RAGOTS PARTAGÉS : 6617
POINTS : 4110
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: push and pull like a magnet (lloyd ♥) Mer 5 Avr - 16:26


And you know, we're on each other's team

Au delà de l'aspect négatif de la relation que tu as pu avoir tes parents, qui est presque minime d'ailleurs, c'est plus que tu n'as rien à en dire. Non pas qu'il ne s'est rien passé, mais lorsqu'on te demande de parler d'eux, la première chose que tu annonces, c'est qu'ils ne sont plus de ce monde et immédiatement, les gens sont désolés, s'excusent et puis la conversation prend un côté plus lourd, moins jovial. Tu ne peux pas mentir et dire qu'ils sont en vie, tu racontes parfois des bribes de ta vie en famille, mais elle n'a pas été très intéressante, ton père ne pensait qu'au travail et ta mère à ton bonheur. Finalement, on  peut dire que tu as réussi à mêler les deux étant donné que tu trouves ton bonheur en travaillant, mais il n'est pas aussi fort qu'il le devrait. Si effectivement le bonheur existe, selon  toi, il est placé sous plusieurs forme et puissance. Il est possible d'être heureux au travail, mais d'être encore plus heureux en amour ou l'inverse. Tout dépend des personnes et de leur fonctionnement. De ton côté, tu te sais heureux avec tout le travail que tu réalises, mais tu sais aussi, au fond de toi, que tu as de l'amour à revendre et pas qu'un peu. Tu as songé pendant un moment à adopter un chien, mais en y réfléchissant tu ne pourrais pas t'en occuper, tu passes bien trop de temps à l'université, tu n'as pas d'heures fixes contrairement à ce que ton emploi du temps te dit. Tu t'es condamné à vivre seul. Tu acceptes volontiers cette condamnation qui malgré-tout depuis quelques temps ne semble plus réellement te suffire,  alors oui, tu refuses les offres de sorties de Mark, mais là, tu es dans ta voiture en bonne compagnie et puis, tu as déjà dîné avec Aloy la semaine dernière. C'est dingue comme le changement peut s'installer en un claquement de doigts, si on t'avait demandé ce que tu allais faire après le départ de Quinn, jamais tu n'aurais dit que tu allais tourner la page et voir d'autres personnes. C'est surprenant de voir qu'on est plus un spectateur de la vie, qu'on se laisse prendre au jeu et que parfois, ça vaut le coup de tenter quelque chose au lieu de rester sans rien faire, si ce n'est se rappeler du passé qui était si bien, au lieu de se concentrer sur l'avenir. En l’occurrence, l'avenir ici, c'est la soirée de vendredi et le dîner qui va arriver avant ou après l'anniversaire de son amie, à voir. Tu ne réagis pas sur ce qu'elle dit à propos du bébé de sa sœur qui va arriver, tu ferais sans doute la même chose, même si tu ne sais pas réellement comment te comporter avec les bébés, les enfants aussi d'ailleurs en parlant de ça, il va falloir que tu t'occupes d'envoyer un mail. C'est compliqué. Tu glisses ta main gauche sur ton visage pendant quelques secondes avant de prendre un air faussement choqué après sa réplique sur ton âge. « Sérieusement ? » Tu hausse les sourcils, d'un air plutôt joueur. Tu pourrais presque ajouter quelque chose après çà, mais tu te retiens, ça sera certainement pour plus tard. Vous commencez simplement à vous rapprocher, pas question de brûler les étapes. Tu fronces un peu les sourcils, tu te surprend soudainement à avoir cette pensée. Enfin, pourquoi pas. C'est ce qu'on appelle aller de l'avant après tout.

Tu te mets à rire, sa réponse ne te choque même pas, la plupart des gens sont comme ça, dès qu'ils envoient un  mail, ils veulent avoir la réponse immédiatement afin de satisfaire un besoin. « Je comprends tout à fait. C'est pour ça que je m'engage à répondre dans des délais assez courts, après ce que les autres font avec mes mails, s'ils veulent répondre immédiatement ou pas, ça m'est égal. Si ils répondent vite, ça me donne du travail en plus, donc. » Tu hausses les épaules. Même si on ne parle que d'emails, pour toi c'est des heures de travail, c'est d'ailleurs toujours dingue, le temps que tu peux prendre pour envoyer un mail ou tu mets les formes, tu travailles le style et la réponse est un simple « merci ». Franchement, des fois tu te demandes si ça vaut vraiment le coup de se donner du mal et puis, tu te souviens que tu es le doyen de l'université, tu es la personne qui doit rendre l'université plus glorieuse que jamais, tu dois attirer les gens ici, tu n'as pas le droit de faire un  pas de travers déjà que tu as eu quelques soucis en lien avec ton procès, heureusement que tu n'étais qu'un  simple témoin et encore. Tu as eu le droit à passer devant un conseil de discipline de tes supérieurs qui voulaient entendre ta version avant de voir celle dans les journaux, manifestement tu t'en es bien sorti parce que tu es encore là aujourd'hui. « D'accord, faudra que je me note ça quelque part. » Tu es en voiture, pas question que tu sortes ton téléphone surtout que là, vous venez d'enter dans Swansea et que la circulation est bondée. C'est l'heure ou les gens quittent la maison pour aller chercher les enfants, d'autre sortent du boulot en avance. Tu dois redouble d'attention. D'ici une dizaine de minutes, vous allez pouvoir vous garer à côté de l'université et d'enfin profiter de calme. « Si tu peux me renvoyer un message, plus tard lorsque tu sauras l'heure exacte, ça serait vraiment génial. » Plus tu y penses, plus l'idée d'aller au bar ce soir là te semble être une bonne idée, d'autant plus que tu mets ta main à couper que Mark sera là aussi.  « Franchement, je ne trouve pas ça gênant du tout. Tu ne devrais pas l'être en tout cas. » On est amis, non ? Tu n'oses pas ajouter cela, enfin, tu as l'impression que quelque chose sonnerait faux. Tu jettes un coup d’œil à ta droite et tu vois l'université se dévoiler sous vos yeux. Tu lèves un peu la tête pour voir si il y a de la place sur le parking et tu vois que ta place est libre, ce qui n'est pas le cas tous les jours. « Nous voilà arrivés à bon port madame Emery. » Tu accompagnes ta phrase d'un grand sourire alors que tu coupes le moteur. Tu restes quelques secondes sans bouger. « Je me demandais juste si tu m'invitais à la soirée pour t'accompagner toi et juste toi, ou si tu m'invitais en tant que collègue, pour participer à l'anniversaire. » Tu tournes ta tête pour attirer ton attention, la capter et espérer une réponse. Tu n'attends pas de réponse particulière, tu voudrais simplement savoir ce qu'elle a prévu. Ce qu'elle veut de toi. Et puis, tu te rends compte que la question est un peu, bizarre. « Enfin, ce n'est pas grave, tu n'es pas obligée de répondre. » C'est à ton tour, de ressentir une gêne. Tu retires ta ceinture de sécurité et tu ouvres la portière pour sortir de la voiture, tu cherches dans tes poches ton briquet et tes cigarettes.

_________________


  We're meant to be together.
What a Face:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : spf
TON AVATAR : rachel mcadams
TES CRÉDITS : eilyam (avatar), tumblr + penny (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : (prise 5/5) lloyd - jimmy - adriel - aiden - thomas
à venir : lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1095
POINTS : 2996
ARRIVÉE À TENBY : 25/03/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : trente-sept ans
CÔTÉ COEUR : lloyd ♥
PROFESSION : professeur universitaire en nano-biologie
REPUTATION : Aloy est discrète mais elle sait se faire apprécier quand on la connait. Certes, ce n'est pas la figure emblématique du coin, mais ses voisins n'ont rien à (re)dire sur elle. On sait qu'elle enseigne à l'université et doit donc être intelligente, mais son domaine de prédilection reste obscur pour beaucoup. Enfin, Aloy fait son bout de chemin sans chercher à marquer les esprits. Et les gens, eux, ont pour l'instant des ragots à raconter sur d'autres... Jusqu'à quand ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: push and pull like a magnet (lloyd ♥) Mer 5 Avr - 18:33

i like the idea of us, together
EXORDIUM.
Tu étais ravie d'avoir eu cette discussion avec Lloyd. De lui avoir parlé de ta famille. Tu ne savais pas trop pourquoi, mais tu l'étais. Tu avais partagé quelque chose de personnel avec lui, et ce n'était pas que vous n'aviez pas l'habitude de parler de choses personnelles, mais tu ne savais pas, tu avais une impression bizarre. Depuis qu'il était arrivé à ta rescousse de toute façon, tu avais une drôle d'impression en ce qui concernait Lloyd. Tu t'étais levée en te posant des questions sur ce que tu pensais de lui, et puis après il était arrivé par surprise à ta rescousse, il avait été un véritable chevalier servant, et là il te ramenait. Vous arriviez à Swansea, doucement mais sûrement, et tu ne pouvais que constater que la route avait paru très courte. En bonne compagnie, sans doute, ça passait beaucoup plus vite. A ce moment là, tu ne savais toujours pas vraiment ce que tu pensais de lui. Tu étais vraiment heureuse de passer du temps avec lui, et tu n'avais pas envie de le quitter. Tu te disais que tu éprouvais probablement plus que de l'amitié pour lui, en tout cas, tu ne le voyais certainement pas juste comme un collègue. Il était un ami, c'était évident. Mais est-ce qu'il était plus que ça pour toi ? Il te plaisait, mais est-ce que tu étais vraiment autorisée à penser ça de lui ? Et puis tu repensais à quand il était arrivé ce matin, quand il t'avait pris dans ses pas, ça faisait longtemps que tu ne t'étais pas senti aussi bien… Bref, ça tournait en boucle dans ta tête et tu essayais de chasser ces pensées parce qu'elles n'étaient pas raisonnables. Mais tu gardais en tête qu'il te plaisait beaucoup et tu ne pouvais pas t'empêcher de penser à ça… Bref. Tu le taquinais un peu sur son âge, ça te faisait rire, et tu voyais bien qu'il n'avait pas l'air du genre à se vexer par rapport à ce que tu pouvais dire sur son âge. « Peut être ? » En réalité, tu n'en avais aucune idée. Tu ne connaissais pas son âge, donc comment est-ce que tu pouvais savoir s'il faisait plus jeune ou plus vieux ? Dans ta tête, il devait avoir environ quarante-cinq ans, ou quelque chose comme ça… En se basant uniquement sur son physique. Alors qui sait…
Vous aviez parlé de tout et de rien pendant ce trajet. Et comme souvent, vous finissiez par discuter de son travail, à lui. Tu souriais en l'entendant parler des personnes qui répondaient plus ou moins vite aux mails. « Ah ben voilà ! Exactement pourquoi je suis généralement longue à répondre à mes mails, pour éviter de donner du travail aux autres. » Tu disais ça comme si c'était logique, mais pas du tout, tu devrais apprendre à faire un effort à ce niveau-là, de répondre un peu plus vite aux mails de manière générale. Et tu étais contente de l'inviter à venir avec toi à l'anniversaire de Laura. Bien sûr, tu avais hâte à cette soirée pour te retrouver entourée d'autres professeurs, en générale, vous passiez des bonnes soirées tous ensembles. Mais là, tu avais encore plus hâte de te faire à l'idée que Lloyd serait avec toi. Tu savais que tu passerais une bonne soirée grâce à lui, c'était évident. « Oui bien sûr, ou bien je passerai à ton bureau te dire ça. Mais dès que je sais je te tiens au courant. » lui répondais-tu avant de t'humilier en lui disant que tu voulais sortir avec lui. Ce n'était pas vraiment le cas, peut être un peu mais là, tu ne voulais pas dire ça comme ça. C'était très gênant, mais encore une fois, Lloyd était adorable et te rassurait pour te dire que tu n'avais pas à être gênée. Tu ne pouvais pas t'empêcher de te dire que s'il te disait ça, c'était peut être qu'il y pensait aussi. A vous deux en tant que… Non. Sans doute pas. Et finalement, vous arriviez à l'université. Déjà… Tu n'aimais pas les longs trajets, mais là, tu aurais aimé qu'il dure plus longtemps… Tu grimaçais en l'entendant t'appeler Madame Emery. Tu n'aimais pas qu'on t'appelle Madame, tu faisais la guerre à tes élèves pour qu'ils t'appellent Mademoiselle, ou carrément Aloy avec les plus âgés. Tu n'en disais rien cependant, tu te contentais de grimacer. Mais sa question te dérouta un petit peu, tu ne t'étais pas vraiment poser la question à vrai dire. Mais une fois le moteur éteint, sa question te dérouta un peu. « Euh… » A vrai dire, tu ne t'étais pas posé la question vraiment. Tu l'avais invité spontanément, sans vraiment y penser… « Si si, bien sûr que si. » Bien sûr que tu allais répondre, juste que tu ne savais pas trop quoi. « C'est juste… Je ne sais pas trop. Je pense que je t'invite parce que Laura m'a dit d'inviter des collègues, et que tu es un collègue. Mais en même temps, si on n'avait pas travaillé ensemble, je t'aurais sans doute invité aussi en tant qu'ami alors… Sans doute un peu des deux ? » Tu n'étais pas sûr de ta réponse, mais tu ne savais pas trop comment justifier. TU n'avais pas réfléchi et tu lui disais ce qui te passait pas la tête. Tu essayais de capter son regard un instant. « J'apprécie vraiment les moments qu'on passe ensemble, alors oui, j'imagine que je t'invite plus pour m'accompagner qu'en tant que collègue, peut être… » Tu espérais que cette réponse lui convenait. Peut être était-ce une question piège ? Tu aurais bien aimé lui retourner la réponse, mais il sortit de la voiture, et à ton tour, tu ouvris la portière du côté passager, sortais et ramassai tes affaires, ton manteau et ton parapluie pour tout prendre avec toi et sortir sur le parking. Tu faisais le tour de la voiture pour venir te placer près de Lloyd. Tu le regardas d'un air un peu désespéré en voyant qu'il fouillait sa poche pour sortir son paquet de cigarettes. « C'est si dure que ça de passer du temps avec moi en voiture qu'il faut tout de suite que tu fumes ? » demandes-tu en riant, mais en désapprouvant tout de même ne fait qu'il fume. Mais un regard de plus ou de moins ne changerait pas grand-chose. Il savait très bien ce que tu pensais de toute façon. « Bref, je pense que je vais aller préparer toutes mes affaires à mon bureau et te laisser fumer tout seul ! » Pas que tu voulais te séparer de lui, au contraire, mais tu allais au moins aller déposer ton trench-coat couvert de sang dans ton bureau avant de démarrer ton cours. « Merci encore. Pour… Tout ce que tu as fait pour moi. Je te le revaudrais, promis. » Tes affaires en main, tu t'approchais de lui, et malgré tes talons, te mettais sur la pointe des pieds pour venir déposer un bisou sur sa joue, comme pour le remercier plus ou moins. Et c'était un peu bizarre comme sensation, mais c'était ce que les gens faisaient en général. Tu plantas ton regard dans le sien avant d'ajouter : « A bientôt ! », et de tourner les talons pour aller retrouver ton bureau.

_________________

i am where i belong
Are we too grown for games? Are we too grown to play around? Young enough to chase, but old enough to know better. Are we too grown for changin'? Are we too grown to mess around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: push and pull like a magnet (lloyd ♥)

Revenir en haut Aller en bas

push and pull like a magnet (lloyd ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-