AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Family business (+) Thomas & Josh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Family business (+) Thomas & Josh Mar 21 Mar - 22:00


La respiration saccadée, Josh franchit le seuil de sa maison et s’appuya contre le mur. Après s’être débarrassé de ses affaires superflues, il se rendit aussi dans la salle de bain. Il avait bien besoin d’une bonne douche… En effet, il avait vite repris ses habitudes, à Tenby. Ce jour-là, comme plusieurs fois dans la semaine, il s’était levé pour aller courir. Un entraînement nécessaire pour garder la forme, ce qui était très important dans le cadre de son travail. Il valait mieux qu’il évite de se laisser aller… Alors même s’il continuait à se goinfrer de « junk food » comme s’il était encore un adolescent, il tentait de se rattraper en faisant du sport. Il avait du mal à adopter une alimentation plus saine, plus variée et plus équilibrée. Mais au moins, il bougeait beaucoup. Et même si ce n’était pas le top, il préférait s’en contenter tant qu’il était encore jeune. Alors après son passage sous la douche, le Weston n’hésita pas à ouvrir le réfrigérateur et les placards pour se servir généreusement. Lexia et lui avaient fait des pancakes la veille et, même s’il avait voulu tout manger, il s’était forcé à garder du reste pour le lendemain. Maintenant, il bénissait cette initiative soufflée par sa tante… L’estomac dans les talons, il finit les restes sans difficulté, arrosant ses pancakes d’une bonne dose d’un sirop d’érable qu’il trouvait encore meilleur que d’habitude. Jetant un coup d’oeil à sa montre, il se rendit compte qu’il n’était pas en avance. Une mauvaise habitude dont il avait du mal à se débarrasser… Il s’activa donc pour aller se brosser les dents et finir de se préparer. De la journée, il n’avait pas encore croisé Lexia. Mais ça ne l’étonnait pas tant que ça… Même s’ils vivaient ensemble, ils conservaient respectivement une relative intimité. Après tout, sa tante était une grande fille. Quand elle découchait, elle le prévenait pour qu’il ne s’inquiète pas inutilement. Mais en-dehors de ça, elle n’avait bien évidemment aucun compte à lui rendre et la réciproque était vraie. Il ne se préoccupait pas outre mesure de ce qu’elle faisait, même s’il adorait la taquiner lorsqu’il apercevait un homme de passage. Il ne savait pas si elle avait ramené quelqu’un avec elle ou si elle était au travail, mais cela ne lui importait pas vraiment. Elle avait le droit de mener sa vie comme bon lui semblait, tant qu’elle restait prudente, il n’avait rien à dire là-dessus.

En fait, c’était un autre membre de sa famille que Josh s’apprêtait à retrouver. Se mettant rapidement sur son vélo, il partit en direction du travail. En été, il aurait peut-être rechigné… Mais là, il ne disait pas non à un peu de chaleur. Il s’empressa d’attacher son vélo à l’endroit approprié au commissariat, avant d’entrer. Comme d’habitude, c’était relativement tranquille. Il salua d’un signe de tête accompagné d’un sourire ses collègues de travail qui avaient relevé la tête vers lui. Au lieu de s’installer à son bureau, il rejoignit directement celui de son oncle, Thomas. « Salut ! » lança-t-il joyeusement, s’approchant pour donner une tape virile dans le dos de ce dernier. « Tu vas bien ? » Thomas était probablement en train de travailler sur un rapport. Le jeune homme ne lui posa pas la question, non seulement parce qu’il n’avait pas forcément accès à tous les dossiers, mais aussi parce que tout ne l’intéressait pas avec la même intensité. Il n’avait donc pas particulièrement envie de s’attarder sur des détails qui ne le concernaient peut-être pas. « Si jamais tu veux y aller maintenant, je suis tout à toi » affirma-t-il, avec un clin d’oeil à l’appui. En effet, son oncle lui avait proposé de l’accompagner dans le cadre de ce que Josh aimait qualifier de « mission top-secrète ». En enjolivant un peu son métier, il avait l’impression d’être dans la peau de James Bond… Un rôle qu’il ne trouvait pas désagréable du tout. Alors tant que ça pouvait le motiver, où était le mal ? En réalité, il ne savait pas avec exactitude ce que son oncle attendait de lui. Ce dernier devait le briefer dans l’une des voitures banalisées du commissariat. Mais quoi qu’il puisse en être, ce serait forcément plus passionnant que recueillir le témoignage d’une dame âgée qui était persuadée que quelqu’un lui avait volé une bouteille de vin alors que c’était son mari qui l’avait vidée en cachette, ou encore la remise des amendes à de pauvres citoyens dont l’infraction n’était pas bien grave. « Je t’attends dehors. » Il ne voulait quand même pas presser Thomas, qui avait assurément beaucoup de choses à faire. Alors Josh patienta effectivement sur son bureau, profitant de ces quelques minutes pour le ranger un peu et mettre de l’ordre dans ses dossiers. Peu de temps après, il se retrouvait assis à côté de Thomas, dans la voiture prévue. « Mes oreilles sont grandes ouvertes. Il se passe quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Jaya, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : juicy (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(John - Lexia - Amanda)
A venir : Eléa -
RAGOTS PARTAGÉS : 1750
POINTS : 3052
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Amoureux d'Eléa. C'est grâce à elle qu'il garde la tête hors de l'eau.
PROFESSION : Flic, il s'apprête à reprendre du service après une suspension de six mois.
REPUTATION : Il était plutôt morose ces derniers temps, et on murmure que c'est lié à une de ses bavures, mais on dirait qu'il reprend un peu du poil de la bête. Sûrement grâce à la jolie psy là...



MessageSujet: Re: Family business (+) Thomas & Josh Sam 22 Avr - 14:08

Thomas regarde sa montre, fronçant les sourcils. Il avait donné rendez-vous à son neveu ce matin, mais celui-ci ne semblait pas être encore arrivé au commissariat. Ce qui mécontentait un peu le quadragénaire. Certes, il aimait bien la ponctualité, sans être non plus psychorigide sur cette dernière mais là, il lui semblait bien avoir précisé à Josh que ce qu’ils allaient faire était important. Des paroles qui avaient visiblement résonnées dans le vide… Néanmoins, ce n’était pas le travail qui manquait et le flic trouve de quoi s’occuper en attendant le retardataire. Il se plonge dans le rapport qu’il a promis de rendre à William avant la fin de la semaine pour finir par totalement s’y absorber. A vrai dire, il ne relève la tête quand il entend une voix familière le saluer. « Salut Josh. » Dit-il en regardant son neveu qui avait passé sa tête dans l’embrasure de la porte. Un grand sourire aux lèvres, le jeune homme ne semblait guère repentant pour son retard. Il s’approche au contraire de son oncle d’un pas détendu, lui demandant comment il va. Le Weston répond donc à cette question avant de dire quoi que ce soit sur le reste, peu désireux de passer pour un veux con qui attaquait d’entrée. « Ca va ! Surtout que je ne suis pas de garde cette nuit. Et toi ça va ? Comment va Lexia ? » Cela pouvait paraître étrange de les voir s’échanger des politesses comme ça alors qu’ils étaient de la même famille mais en ce moment Thomas ne voyait guère sa sœur et son neveu en dehors du travail. Tous trois travaillaient beaucoup.

Ces politesses échangées, Josh, avec l’impatience de la jeunesse annonce qu’il est prêt à partir, tendant bien involontairement la perche dont son oncle avait besoin. « Si jamais tu veux y aller maintenant, je suis tout à toi » Thomas hausse un sourcil bien haut. « Ah oui, tu es tout à moi maintenant ? Et si je te dis que c’était il y a une demi-heure que j’avais besoin de toi ? Ce n’est pas sérieux, Josh. Je t’avais demandé d’être là pour qu’on puisse partir avant 8h. Si tu n’étais pas intéressé, il fallait le dire. J’aurai demandé à quelqu’un d’autre. » Le Weston ne râlait pas pour la forme, il y avait réellement des délais serrés pour l’opération à laquelle il voulait initier Josh. Peut être même qu’ils ne pourraient pas commencer aujourd’hui, vu l’heure déjà avancée… « Je t’attends dehors. » Marmonne le jeune homme avant de sortir. Sans doute avait-il compris qu’il ne fallait pas en rajouter. Ça convenait à Thomas. Une fois que les choses étaient dites, elles étaient dites et il passait à autre chose. Il n’était encore pas totalement un vieil emmerdeur…

Il décide même de tout de même tenter la fameuse sortie et quelques minutes, plus tard, il conduit une voiture banalisée, son neveu à ses côtés. Celui semble à nouveau enthousiasme et demande avec un grand sourire ce qu’ils partent faire. Ne faisant pas plus de mystère et mettant le cap sur l’extérieur de la ville, Thomas brieffe enfin son passager. « Il y a quelques mois, ta cousine s’est faite tatouée alors qu’elle était mineure. J’étais donc plutôt énervé et j’ai voulu rechercher le type pour lui dire ma façon de penser et éventuellement lui foutre un peu la trouille en lui rappelant la loi. Bien sûr, elle n’a pas voulu dire de qui il s’agissait. J’ai donc creusé un peu partout et j’ai trouvé des trucs plutôt intéressants. Je ne sais pas si je tiens le bon mais en tout cas, le tatoueur que j’ai surveillé fait des trucs plutôt louche avec une petite bande de Swansea. Je les soupçonne de trafiquer tous ensembles, y compris aux alentours du lycée. Tout se passe en général avant 8h et le début des cours, c’est là que je les observe. J’aurai besoin de les identifier, de savoir combien ils sont exactement et ce qu’ils refourguent exactement… » Il marque une pause, afin de voir s’il a suscité l’intérêt de son partenaire du jour.


_________________

❝ to my galaxy of women, thank you ❞ He needed to tell them.. what? That they were lovely and brave and better than anything he deserved. That he was twisted, crooked, wrong, but not so broken that he couldn’t pull himself together into some semblance of a man for them. That without meaning to, he’d begun to lean on them,  to abolutely need them near.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Family business (+) Thomas & Josh Sam 17 Juin - 7:38


« Aussi en forme qu’à l’accoutumée » répondit Josh quand Thomas lui demanda si Lexia allait bien. Il ne précisa pas qu’il ne l’avait pas encore vue de la journée, non seulement parce que ce n’était pas utile, mais aussi parce qu’il doutait fortement que Lexia s’amusait à raconter sa vie à ses grands frères. « Moi aussi, je suis en forme » ajouta-t-il, juste au cas où Thomas n’en était pas certain. Mais en réalité, ce n’était visiblement pas la question que ce dernier se posait. En effet, avec l’impression de se retrouver à nouveau dans la peau d’un gamin de sept ans, Josh était en train de se faire remonter les bretelles par Thomas. Son visage se décomposa légèrement et il se retint de jeter un coup d’oeil à sa montre, se doutant que ça ne plairait guère à son oncle. Est-ce qu’il était si en retard que ça ? Assurément, il n’était pas le plus sérieux de sa famille. Il devait donc admettre qu’il avait probablement tort, même si ça ne lui faisait pas plaisir. D’ailleurs, il n’arrivait même pas à déterminer s’il était pire pour lui de se faire remettre les pendules à l’heure par son oncle ou par l’inspecteur Hardy. Ce dernier avait beau être le big boss au commissariat, il émanait de Thomas une autorité toute naturelle vis-à-vis de lui. Il ne lui serait donc pas venu à l’esprit de protester, d’autant plus qu’il n’était pas dans ses droits. Il accepta donc les propos de son oncle sans prononcer le moindre mot, se disant que c’était peut-être ce qui lui donnerait le moins envie de continuer à râler. En fait, Josh hésita entre présenter des excuses et continuer à fermer sa bouche. Il opta finalement pour la deuxième option. S’il voulait se faire pardonner, il valait assurément mieux agir en conséquence, en faisant du bon travail par exemple… Ce fut donc avec soulagement qu’il comprit que personne n’avait été prévu en remplacement. Josh profita donc des quelques minutes durant lesquels Thomas finissait son rapport pour « se mettre en condition ». Il ne savait pas ce qui l’attendait, mais il avait d’autant plus besoin d’être concentré. Il se livra à quelques étirements et, après avoir vérifié qu’il n’avait rien oublié, il s’assit dans la voiture banalisée pour ne pas perdre plus de temps. Quand son oncle le rejoint, il avait déjà oublié qu’il s’était fait « gronder » et était impatient d’en apprendre davantage. Son enthousiasme était difficilement tarissable, de toute façon.

En réalité, l’esprit du jeune homme se bloqua dès la première phrase prononcée par Thomas. Surpris, il tourna un peu brusquement la tête vers le conducteur de la voiture, comme pour vérifier qu’il y avait bien compris. Mais oui, aucun doute à avoir… Deborah avait bel et bien un tatouage. Josh dut se retenir de s’exclamer qu’elle avait eu plus de cran que lui, qui avait tergiversé pendant longtemps avant de finalement se décider juste avant de quitter la Nouvelle-Zélande. Il était absolument certain que son oncle ne partagerait pas du tout son point de vue, aussi s’efforça-t-il de se concentrer sur la conversation présente, tout en se disant qu’il en toucherait un mot pour rire à Deborah. En attendant, il prenait son rôle de flic très au sérieux. Toutes les infractions ne l’énervaient peut-être pas au même point, mais il connaissait et aimait son travail. « Les identifier, savoir combien ils sont et ce qu’ils refourguent exactement » répéta-t-il, comme pour être certain de ne commettre aucune erreur. Les informations étaient enregistrées dans son disque dur. « S’ils tatouent les mineurs, c’est clair qu’ils peuvent aussi refiler de la marchandise illégalement. » Il y avait la drogue, bien sûr, mais pas seulement. Josh avait découvert que la vente d’alcool aux moins de dix-huit ans pouvait constituer une belle source de revenus pour des personnes ne possédant pas beaucoup de scrupules. « Tu les observes depuis combien de temps ? » demanda-t-il, pour se faire une idée de l’étendue des soupçons de son oncle. Pour bien connaître la situation, il posait toujours beaucoup de questions. Dans certains cas, ça lui avait évité bien des déconvenues. « En tout cas, il faut avoir du culot pour opérer dans les environs d’un lycée. Les personnes qui se livrent à ce petit trafic doivent paraître assez jeunes et banales pour se fondre dans la masse, ou alors assez âgées et matures pour se mettre dans le rôle de parents d’élèves. Ou à moins que… Qu’il y ait vraiment des lycéens dans le coup aussi ? C’est vrai que ce serait encore plus risqué, mais ce serait sûrement le meilleur moyen d’atteindre discrètement sa clientèle mineure, en fait… » Ça remontait à dix ans pour lui, mais il ne se souvenait que trop bien que certains de ses camarades ne reculaient devant pas grand-chose pour se faire un peu d’argent, qu’elle qu’en soit la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Family business (+) Thomas & Josh

Revenir en haut Aller en bas

Family business (+) Thomas & Josh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-