AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Parce qu'on a pas choisi le monde qui nous a fait naître (Irina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Parce qu'on a pas choisi le monde qui nous a fait naître (Irina) Lun 6 Mar - 22:22

Le regard sur mon père, je ne sais pas quoi penser, une fois de plus, on m'a menti, on m'a caché un secret important et en plus j'ai du mal à lui faire comprendre que mon futur mariage n'a rien d'un jeu pour moi. Je compte épouser Grace, je l'aime, je l'aime plus que tout et je suis sûr de ce que je veux et que ce mariage sera simplement parfait. Je soupire et finis par quitter la maison avant d'envoyer quelques sms, je suis en colère mais je dois y aller, je dois aller la voir... Savoir si elle est au courant, savoir pourquoi elle n'a rien dit si elle savait... j'ai du mal à comprendre, je n'arrive plus à réfléchir, j'ai besoin de tout savoir... J'en veux à mon père aussi mais je ne sais pas, je ne peux être plus rancunier... J'ai réussi à passer le cap grâce à ma fille, elle m'avait fait comprendre qu'il ne fallait pas toujours rester en colère contre quelqu'un... Très vite, je chevauche ma moto et je me rends au bar, il faut que je sache, il faut que je lui parle, je ne sais pas comment je vais réagir face à elle, je ne sais pas si je dois être direct ou non. Tout se mélange dans ma tête, je sens que si je continue de réfléchir comme ça, elle va exploser... Je me gare devant le bar et je reste un petit moment à l'observer, je soupire comme pour prendre du courage mais je ne sais pas si c'est vraiment de ça que j'ai besoin. Je ferme les yeux avant d'entrer dans le bar, rapidement, je la cherche du regard et très vite je la vois, je cherche une ressemblance avec mon père... Avec moi... Je regarde chaque détail et je vois quelques petits trucs mais rien de plus. Je m'approche d'elle lentement « Salut ! Tu comptais me le dire un jour ? Ou faire comme notre père ? » Je n'ai pas employé un ton des plus correct, je le sais mais j'ai du mal à me contenir « J'peux avoir un whisky avec de la glace s'il te plait ? » Je m'assoie, j'ai besoin de reprendre mes esprits, je pose ma tête entre mes mains, je ferme les yeux tout en respirant calmement, je suis là, face à elle, je veux savoir. Je relève le regard et attrape le verre qu'elle vient de me donner et le bois d'une traite. Je soupire une fois de plus et pose mon regard sur elle. « Il vient de me dire qui tu étais... Tu le savais ? Pourquoi tu n'as rien dit ? J'étais en droit de savoir... » Je baisse le regard, je suis perdu mais je me dis que rien n'est perdu, dans un sens c'est une bonne nouvelle... Je ne sais plus....
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parce qu'on a pas choisi le monde qui nous a fait naître (Irina) Mar 7 Mar - 13:21

Parce qu'on a pas choisi le monde qui nous a fait naître

Tu t’es levée, ce matin, comme d’ordinaire. Giano, indépendant, était déjà parti à l’école. Il allait, prochainement, entrer au lycée. Ceci dit, tu n’étais pas très concernée par l’événement de ton môme. Toi, ce que tu voulais, c’est qu’il puisse réussir. Pourtant, tu n’aurais jamais cru qu’il tenterait de se former à un métier nécessitant de hautes études. Il allait encore à tâtons, cherchant ce qui pourrait lui convenir. Tu te disais qu’il avait le temps. Puis, surtout, tu étais soulagée de savoir qu’il ne grandirait pas dans les mêmes milieux que toi. Un jour, sans doute, tu pourrais ressentir une fierté à tes actes. Néanmoins, ce n’était pas encore le cas. Lorsque tu posais tes yeux sur lui, tu ne voyais aucun lien maternel se tisser entre toi et ce gosse. C’était comme s’il n’était pas sorti de ton ventre. Que tu l’avais ramassé, un soir d’été, au bord de la route. Histoire de ne pas le laisser crever. Mais c’est tout ce que tu parvenais à éprouver à son égard. Il l’avait saisi. Il ne t’en voulait pas, étonnement. Bien que tu sois consciente que, tôt ou tard, il chercherait à obtenir des réponses. Et tu n’étais pas certaine de pouvoir les lui fournir.

Pourtant, on n’échappe pas totalement à son passé. Encore moins à ses origines. Et ce jour-là, tu allais en apprendre la leçon amère. Tandis que tu travaillais derrière le bar – car l’endroit était calme – tu aperçus une silhouette familière entrer dans l’établissement. Il s’agissait de Sohel. Ton collègue. Avait-il oublié quelque chose derrière le comptoir ? Tu n’en étais pas sûre. Tes yeux se baladèrent un moment, pour vérifier que tu ne t’étais pas trompée. Et, hélas pour toi, ta théorie fut rapidement mise à l’épreuve. Il te regarde, d’un air étrange. Tu poses tes mirettes sur lui, intriguée par son comportement inhabituel. Ca ne sent pas bon ! Tu t’attends donc à la suite, avec une légère appréhension. « Salut ! Tu comptais me le dire un jour ? Ou faire comme notre père ? » Le couperet tombe, net et précis. Son ton est plutôt sec. Tu n’es même pas choquée de l’entendre sortir de sa bouche. Tu savais très bien qu’à Tenby, les secrets ne se gardent que peu longtemps. Tu esquisses alors un léger sourire aux coins de tes lèvres, en t’accoudant sur le comptoir. « Salut Sohel. » Réponds-tu simplement, sans essayer de donner sens à ses questions. Parce que finalement, il savait sans doute ce dont il en retournait. Pas besoin que tu te lances dans un monologue larmoyant. Vous étiez deux adultes avec vos vies, vos complications. Il était bien placé pour comprendre que tout n’est pas bon à dire. Que chaque chose peut arriver en son temps. Il s’assied, en face de toi. « J'peux avoir un whisky avec de la glace s'il te plait ? » Tu penses effectivement que c’est une bonne idée. Alors, tu hoches la tête affirmativement. « Bien sûr. » Tu te retournes pour attraper la bouteille de whisky. Tu utilises le doseur, mais tu en mets le double pour son verre. Tu te prépares la même dose corsée. Pour lui, tu te contentes d’agrémenter avec les glaçons. Toi, tu te rajoutes du Coca-Cola. Pas parce que tu n’aimes pas spécialement le liquide qui brûle la gorge, mais plus parce que tu es supposée travailler. Autant rester discrète sur le contenu de ton propre verre, dans ce cas. Tu te retournes vers lui, déposant son verre à proximité. « Tiens. » Il le boit aussitôt, sans savourer ni rien. Cela exprime bien son état d’esprit. Il doit être martelé de questions. Tu souris à nouveau et tu portes ta boisson à tes lèvres. Tu n’en bois que deux petites gorgées, avant de reposer ton verre sur le comptoir. Tu n’as pas envie d’être ivre au travail. D’autant que les clients n’hésitent généralement pas à te payer de l’alcool, durant les soirées.

Le silence ne dure que très peu de temps. Ce qui n’a rien de surprenant. « Il vient de me dire qui tu étais... Tu le savais ? Pourquoi tu n'as rien dit ? J'étais en droit de savoir... » Tu l’observes quelques instants. Tu n’avais pas pensé à la façon dont il avait appris votre lien. Visiblement, le padre n’avait pas su tenir sa langue. Au moins, cela t’évitait de ramasser une engueulade de sa part, puisque la révélation ne venait nullement de toi. Quoiqu’il en soit, Sohel veut des explications plus poussées. Il les aura. Tu hoches la tête, pour dire que tu étais évidemment au courant. Mais surtout, tu veux expliquer ton silence. « Parce que j’avais besoin d’argent. Il m’en a donné beaucoup pour me taire. Alors, j’ai accepté le deal. » C’est tout ce qu’il a à dire. Tu n’es pas tellement désolée, dans le fond. Tu avais agi de la façon la plus appropriée que tu connaissais pour survivre dans ce nouveau milieu. Tu ignorais alors qu’il avait eu un autre enfant. Mais tu le découvris bien rapidement, lorsque vous vous étiez présentés juste après ton embauche ici. Ceci dit, tu as une question qui te trotte dans la tête. « Pourquoi il te l’a dit ? » Demandes-tu, avant de reprendre une gorgée du whisky-coca. Parce que ça, tu ne comprenais pas. Il tenait tellement à ce que tu sois le vilain petit secret bien gardé. Pourquoi se donner autant de mal pour acheter ton silence si c’était pour le révéler à Sohel ? Après tout, tu étais arrivée ici il y a plus de trois ans maintenant. Pourquoi maintenant ?

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas

Parce qu'on a pas choisi le monde qui nous a fait naître (Irina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-