AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Wonderful tonight - MIRO & ABBEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris ; Riley Dunham
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par timeless ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6482
POINTS : 1825
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Mer 1 Mar - 13:53

Abbey se sentait de plus en plus nerveuse à mesure que l’heure fatidique approchait. Elle avait pourtant eu presque une dizaine de jours pour se préparer mentalement à ce rendez-vous. Loin d’elle l’idée de voir ce dîner en tête à tête comme une contrainte… Bien au contraire, même ! La libraire avait été agréablement surprise que Miro se décide enfin à l’inviter et c’est avec des papillons au creux du ventre qu’elle avait échangé quelques messages avec lui, et lu avidement ses compliments. Si elle n’avait pas hésité à rebondir voire à pousser un peu plus loin ce petit jeu de séduction, Abbey doutait de pouvoir avoir autant de répartie de vive-voix. Elle savait que le moindre compliment de la part du Français la ferait s’empourprer, et elle se voyait déjà bafouiller pitoyablement dès que leurs regards auraient le malheur de se croiser… Déjà, elle imaginait le pire : et si la soirée virait à la catastrophe au point que le peintre en viendrait à regretter de l’avoir invitée ? Et s’ils n’avaient rien à se dire, une fois face à face ? Nul doute que cela serait le cas quand il réaliserait qu’elle était bien moins intéressante que ce qu’il semblait croire, se persuada la jeune femme.

Mais Abbey n’eut pas le temps de se torturer davantage puisque déjà, on frappait à la porte. 18H30, pile. Elle était bien contente que la ponctualité de Miro mette fin à l’attente et elle ne se fit pas prier pour aller ouvrir. Elle fut soufflée lorsqu’elle le découvrit sur son seuil, ses yeux clairs la fixant sans détour. Bon sang, elle avait oublié à quel point il était séduisant – bien plus intimidée qu’elle ne l’aurait voulu, la Baxter souffla un simple :

« Bonsoir... » Elle resta un instant interdite, sourire aux lèvres, avant de se rappeler les bases de la politesse : « Euh… Comment vas-tu? » s’empressa-t-elle alors d’ajouter, confuse.

Un poil anxieuse, elle analysa rapidement la tenue de son voisin, afin de savoir si celle qu’elle avait choisi convenait au lieu où il l’emmènerait dîner. Elle avait fini par opter pour une robe trapèze noire, avec un col roulé. Sobre et élégant, pas trop sexy. Elle espérait que ça ferait l’affaire – de toute façon, à présent qu’il l’avait vue, il était trop tard pour changer de tenue… Et puis, la jeune femme avait déjà passé en revue toute sa garde-robe la veille : elle n’y trouverait donc rien de mieux dans la précipitation. Abbey se tacla mentalement en réalisant qu’elle se comportait en parfait cliché ambulant, à se prendre la tête sur son apparence plutôt que de profiter du moment.

« Tu veux entrer ? »
proposa-t-elle alors, avant de se demander s’il pouvait interpréter différemment cette question. Est-ce que c’était un de ces codes, un peu comme le verre de fin de soirée ? Comme la Baxter n’était pas certaine, elle clarifia les choses : « Je dois juste mettre mes chaussures et prendre mes affaires... » Un sourire navré passa sur ses lèvres. Elle était bien trop nerveuse et s’emmêlait déjà les pinceaux.

_________________

Why can't you just kiss me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : L'Homme avec un grand H ?
TES DOUBLES : Antho le magnifique.
TON AVATAR : Thom Morell
TES CRÉDITS : ©Feu Ardent
TA DISPONIBILITE RP : En cours :
- Abbey;
- Nate&Daniel;

À venir :
- Liam
RAGOTS PARTAGÉS : 919
POINTS : 423
ARRIVÉE À TENBY : 09/03/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : À prendre.
PROFESSION : Artiste peintre et sculpteur.
REPUTATION : « Le moins qu'on puisse dire, c'est que Miro sait se faire discret. Il ne fait pas de vagues, préférant apparemment passer son temps dans son atelier plutôt qu'à papoter avec ses voisins ou à se mêler des affaires des autres. Peut-être que cela le met à l'abri des rumeurs... » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Sam 4 Mar - 20:27

wonderful tonight
Mirey

18h20. Les cheveux bouclés de Miro étaient encore légèrement humide lorsqu'il termina de se boutonner. Il quitta alors sa chambre à coucher et vérifia une dernière fois le col de sa chemise bleu pâle à motifs, en passant devant un second miroir. Une fois qu'il en fût satisfait, le jeune homme attrapa son manteau matelassé en chemin ainsi que ses clefs et son portefeuille, qu'il fourra dans les poches du vêtements, après l'avoir enfilé. Il jeta un nouveau regard à son montre avant de fermer à clef et descendre les escaliers de l'immeuble à toute allure.

Les mains dans les poches de son pantalon bleu marin, Miro attendait qu'Abbey vienne lui ouvrir. Il eu à peine le temps de baisser les yeux vers ses bottillons de cuir brun, se questionnant sur sa tenue vestimentaire et le choix des plats et ses accords avec les vins, qu'elle apparu devant lui, belle comme le jour. Les yeux du peintre s’illuminèrent de la même manière qu'il l'avait fait la première fois qu'il avait pu admirer la Joconde, derrière sa vitrine protectrice du Musée du Louvre. « Ça va. J'avais hâte de te voir... » qu'il avoua candidement, avant de lui retourner la question. « C'est joli, cette couleur. Tu as teint tes cheveux, non ? » Miro balbutia légèrement et timidement, incertain de ce qu'elle avait vraiment fait à ses cheveux, qui lui semblait néanmoins beaucoup plus pâle qu'à leur dernière rencontre. « T'es vraiment très belle! » qu'il statua après l'avoir brièvement contempler de la tête au pied. Approchant la trentaine, Miro avait pourtant l'impression d'être un timide et inexpérimenté adolescent, devant la plus jolie fille du lycée. Ainsi, en guise de réponse, le peintre sourit lorsque la brunette lui demande s'il souhaite entrer. « Je dois juste mettre mes chaussures et prendre mes affaires... » « D'accord» qu'il lance, simplement. Et s'ils sont voisins, c'est néanmoins la première fois qu'il entre chez Abbey. Elle retient toutefois toute son attention, l'empêchant ainsi de parcourir l'appartement qui lui semble aussi coquet qu'elle, des yeux. « Prend ton temps, nous ne sommes pas pressé. C'est l'avantage de ne pas avoir de réservation...» Il lui sourit, avant de reprendre, détaillant ainsi l'information qu'il vient de lui offrir. « D'ailleurs, j'espère que ça t'ira, mais plutôt qu'un restaurant bondé de gens, j'ai opté pour un endroit tranquille, plus intime. » Ce qu'il se garde bien de lui dire, c'est que la surprise dont il lui a parlé auparavant, aurait été bien difficile a transporter avec lui et que le choix s'est donc imposé de lui-même. Certes, ils auraient toujours pu se rendre ailleurs, par la suite, mais Miro avait préféré l'y emmener dès le départ. Il avait donc emménager la salle d'exposition de manière a y recevoir sa charmante voisine et pouvoir y dîner.

Ainsi, quelques bougies au doux parfum, éteintes pour le moment, avaient été soigneusement déposée à même le sol et une petite table avait été installé au centre. Quelques guirlandes sobres et lumineuses avaient été accroché ici et là, alors que d'autres plus petites et discrètes avaient été déposé dans des bocaux divers, de différentes formes et grandeurs, afin de créer une ambiance des plus romantiques. Quelques copeaux de bois, des cocottes de pins et de jolis roches avaient été parsemés à même ces bocaux. Et s'il semblait être moins nerveux qu'Abbey, Miro l'était tout autant, en fait. Pourtant, il avait pensé à tout. Même aux petits coussins de couleurs, rembourrées, afin de rendre les vieilles chaises en bois plus confortable. Deux coupes de vins étaient déposées sur la table, prêtes à être remplies. Une bouteille de rouge qu'il avait ramené de son séjour en France avait été transvidé dans une carafe afin de le faire décanter. Il avait tout aussi soigneusement choisi les fromages et les accompagnements qui étaient disposés sur un plateau. Miro espérait ainsi faire découvrir les vins à sa convive, en attendant la livraison du plat principal, qu'il avait commandé chez le traiteur. L'idée lui était venue en cherchant comment plaire à la belle brune. Il s'était alors souvenu qu'elle lui avait un jour offert une bouteille, en précisant n'y rien connaître. À partir de ce moment, rien n'avait été laissé au hasard. Le peintre avait même prévu suffisamment de bouteilles de vins diverses pour lui faire apprécier ses œuvres, qu'il lui présenterait possiblement au cours de la soirée. Ou a tout le moins, l'une d'entres elles. « On y va ? » qu'il lui demande finalement, en aidant la belle librairie a enfiler sa veste.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris ; Riley Dunham
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par timeless ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6482
POINTS : 1825
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Dim 12 Mar - 0:01

Abbey se retrouve à sourire bêtement quand elle entend Miro lui avouer qu’il avait hâte de la voir. Elle se sent encore plus flattée qu’il remarque le changement capillaire alors qu’il aurait eu largement le temps d’oublier à quoi elle ressemblait. La demoiselle passe donc une mèche derrière son oreille avant de hocher la tête :

« Hum… Oui. En fait, c’était une idée de Spencer, la copine de mon frère. »


Elle envisage une seconde de lui demander s’il apprécie ou non la différence, mais ravale ses mots à temps. Elle ne veut pas être ce genre de fille, celle qu’elle a été pendant trop longtemps, et qui ne vit que par le regard que le sexe opposé peut porter sur elle. Cela ne l’empêche pas de sentir son coeur s’emballer et ses joues s’empourprer lorsqu’il la complimente.

« Oh, merci ! »

Peu habituée à flirter et à adresser des compliments, la libraire hésite à répondre sur le même ton. Mais, faute de trouver quoi que ce soit d’original, elle préfère se taire et finir de se préparer. Une fois Miro entré, elle ferme la porte derrière lui et se hâte de récupérer ses affaires manquantes. Elle attrape donc ses chaussures, puis rejoint le canapé pour les enfiler, tout en écoutant le brun. La Baxter s’interrompt lorsqu’il glisse qu’ils n’ont pas de réservation. Elle relève la tête, les sourcils légèrement froncés et demande, incertaine :

« Un endroit plus tranquille ? Qu’est-ce que cela veut dire ? »


Abbey ne sait pas à quoi s’attendre. Elle ne sait pas non plus si elle doit se réjouir de ce retournement de situation (puisqu’elle a toujours cru qu’ils allaient dîner dans un restaurant du coin), ou, au contraire, s’en inquiéter. Que connaît-elle à propos du Français, après tout ? La jeune femme contient ses questions et cette inquiétude qu’elle devine paranoïaque. Il faut dire qu’elle se méfie plus depuis l’agression de Kainoa. Mais elle oublie bien vite ce doute qui l’a saisie : Miro n’a rien d’un pervers. Enfin, elle l’espère parce que ce serait sacrément ironique que le premier homme qui s’intéresse à elle depuis un long moment soit en fait un déséquilibré. Ses bottines mises, Abbey se relève et récupère son sac à main, puis sa veste. Un poil nerveuse, elle vérifie qu’elle n’a rien oublié et fait signe à Miro qu’ils peuvent y aller. Ils quittent l’appartement et ne tardent donc pas à arriver à la voiture du peintre. Abbey prend place côté passager et, désireuse de faire la conversation, elle lance à l’adresse du chauffeur :

« Alors, ton séjour s’est bien terminé ? »
demande-t-elle, sincèrement intéressée par la réponse. Elle-même n’a, pour ainsi dire, jamais quitté Tenby et elle se sent un brin envieuse, mais surtout curieuse, d’entendre ce récit qu’il lui a promis. « Tu étais où, déjà ? A Strasbourg ? » ajoute-t-elle, avec une hésitation complètement feinte. Elle ne voudrait pas qu’il se doute qu’elle a lu jusqu’à l’usure leur échange de messages, pendant les jours qui ont séparé leur conversation et ce fameux rendez-vous.

_________________

Why can't you just kiss me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : L'Homme avec un grand H ?
TES DOUBLES : Antho le magnifique.
TON AVATAR : Thom Morell
TES CRÉDITS : ©Feu Ardent
TA DISPONIBILITE RP : En cours :
- Abbey;
- Nate&Daniel;

À venir :
- Liam
RAGOTS PARTAGÉS : 919
POINTS : 423
ARRIVÉE À TENBY : 09/03/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : À prendre.
PROFESSION : Artiste peintre et sculpteur.
REPUTATION : « Le moins qu'on puisse dire, c'est que Miro sait se faire discret. Il ne fait pas de vagues, préférant apparemment passer son temps dans son atelier plutôt qu'à papoter avec ses voisins ou à se mêler des affaires des autres. Peut-être que cela le met à l'abri des rumeurs... » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Lun 13 Mar - 22:11

wonderful tonight
Mirey

Miro est ravi de revoir sa belle voisine et tout à fait charmé lorsqu'elle sourit, replaçant gracieusement une mèche de cheveux derrière son oreille. D'abord silencieuse, elle lui explique ensuite que l'idée et la coloration lui vienne de sa belle-sœur. « Spencer, tu dis ? Je note. Elle viendra peut-être à bout de mes bouclettes ? Et puis, qui sais, peut-être qu'elle pourra m'en dire plus sur la cadette Baxter, ce qu'elle aime et comment lui plaire... » qu'il lance d'abord à la blague, puis hésitant. Le peintre se passe une main dans les cheveux et baisse timidement les yeux, un sourire aux lèvres, en terminant sa phrase. Il ne la regrette pas, cependant. À son tour, le rouge sur les joues d'Abbey, trahi sa gêne. Mais, Miro est trop obnubilé par la jeune femme devant lui et la soirée qui débute, pour y voir un signe d'intérêt quelconque. « Oh, merci ! »

La brunette aux reflets dorés ferme la porte derrière lui, puis s'éloigne et termine de se préparer, laissant un Miro déjà impatient de la retrouver. Ainsi, il ouvre la bouche une nouvelle fois afin de lui résumer ce qu'il a préparé. Et cette fois, il regrette néanmoins d'en avoir trop dit. Elle ne semble pas enchantée par l'idée. Peut-être qu'il aurait dû opter pour un restaurant du coin ou un cinéma classique, après tout ? « Je voulais pas risquer de me faire tabasser par Evie, Fiona ou un de tes frères trop protecteurs... » qu'il blague. N'empêche que leur rencontre avec Evie et son conjoint lors des festivités passés avait été bien particulière et malaisante. S'il fallait qu'en plus, ils se retrouvent face à face avec Fiona lors de leur deuxième, mais premier vrai, rendez-vous... « Du coup, j'ai pensé qu'on pourrait dîner en tête à tête, dans un endroit où on ne risque pas de nous interrompre... » qu'il explique, avant de reprendre. « Je nous ai installé un petit coin tranquille dans la salle d'exposition, mais si tu préfère, on peut aller ailleurs ? » Le français a certes fait de grands efforts pour que son installation plaise à Abbey et pour rendre l'endroit digne d'un joli restaurant, mais il souhaite avant tout qu'elle se sente à l'aise. Et il voit bien que c'est mal parti...  

Entre temps, la jeune femme a enfilé ses bottillons et pris ses effets personnels. Ils ont donc pu quitté l'immeuble résidentiel. Galant, Miro tente de lui ouvrir les portières avant de prendre place sur le siège conducteur. Les yeux fixés sur la route, Miro sourit lorsqu'elle le questionne sur son séjour. « Strasbourg, oui ! Je crois que t'aurais apprécié l'endroit. C'est une multitude de paysages à couper le souffle, aux frontières allemandes. D'ailleurs, on s'y rendait régulièrement pour faire nos courses. C'était sympa! » qu'il lance, se tournant un court instant vers elle. Son regard à nouveau sur la route, le peintre plonge sa main libre dans la poche de son chino bleu marin. Il attrape son téléphone, le déverrouille de son pouce avant de le lui tendre. « Tu veux regarder ? Y a quelques photos de mes dernières sculptures et d'un atelier que j'ai donné récemment à l'université de Swansea, mais autrement les dernières photos prisent sont celles de mon séjour là-bas... Les maisons à colombages, la cathédrale... » Il sourit, en l'observant du coin de l’œil, attendri par la curiosité et l’enthousiasme de la jolie brune.  
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris ; Riley Dunham
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par timeless ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6482
POINTS : 1825
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Mar 11 Avr - 23:01

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Miro n’est pas avare en compliments. Abbey s’efforce de ne pas trop en rougir, mais elle ne sait pas pour autant comment y répondre. Cela fait bien trop longtemps qu’elle n’a pas flirté (bien qu’elle n’ait jamais été particulièrement douée lorsqu’il s’agissait de séduire qui que ce soit, d’après elle). Et, si elle était pleine de répartie lors de leur échange écrit, la Baxter se trouve plus intimidée face au beau brun, si bien que la conversation reste un peu maladroite entre eux.

Malgré tout, la demoiselle a hâte de découvrir ce que le peintre lui réserve pour la soirée. Son imagination débordante a eu le temps d’élaborer toute sorte de scénarios. Pourtant, son voisin réussit à la surprendre en lui annonçant qu’ils n’iront pas au restaurant. Prise par surprise, Abbey réalise trop tard que sa réaction initiale a déçu Miro et elle s’efforce tant bien que mal de rattraper la chose. Tout en s’habillant en vitesse, pour montrer son enthousiasme, elle rit ouvertement à la plaisanterie du Français :

« Hum… Evie ça ne risque pas, elle a déménagé en Irlande avec son chéri. Quant à mes frères, je te promets qu’ils savent se montrer un minimum courtois ! »

Pour ce qui est de Fiona, en revanche, Abbey ne trouve rien à répondre. Bien qu’elle n’en dise rien, elle est encore mal à l’aise avec l’idée qu’il ait pu être amoureux d’une quasi Baxter, et elle ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec les ex de sa véritable sœur. Aurait-elle pu envisager de sortir avec l’un d’eux ? Jesse, par exemple ? Si elle y réfléchit de cette façon, la libraire songe qu’elle ferait mieux de s’éloigner de Miro avant que les choses ne deviennent trop compliquées. Sauf qu’elle n’en a guère envie… Encore moins lorsqu’elle comprend que le peintre est allé jusqu’à installer lui-même un endroit, juste pour eux. N’est-ce pas le genre de geste romantique qu’elle a toujours espéré de la part d’un homme ? Elle se voit mal réclamer autre chose, alors elle secoue vivement la tête et lui assure :

« Non, non, c’est très bien ! »
Elle sourit tout en ajoutant : « Surtout si c’est là-bas que se trouve cette fameuse surprise que tu m’as promis ! »

Ils quittent l’appartement d’Abbey et se retrouvent rapidement dans la voiture de Miro. La Baxter se sent nerveuse – c’est son premier rendez-vous depuis des mois et elle craint de ne pas être à la hauteur. Un peu maladroitement, elle tente de faire la conversation en questionnant le brun sur son séjour récent en France. Elle hoche la tête tout en l’écoutant attentivement, puis attrape le téléphone qu’il lui tend. Curieuse, elle ouvre l’album photo de l’appareil et fait défiler quelques clichés des sculptures et de l’atelier annoncé avant de tomber sur un premier paysage d’une ville qu’elle ne connaît pas. Un sourire aux lèvres, elle regarde attentivement les photographies avant de commenter :

« C’est une ville très jolie, tu as raison. »
Elle ne souhaite pas se montrer trop intrusive et verrouille le téléphone dès qu’elle pense avoir passé les clichés de Strasbourg. A la place, Abbey l’interroge : « Tu as de la famille là-bas, c’est ça ? »

Même si elle ne sera probablement jamais capable de l’exprimer à voix haute, la jeune femme l’admire d’avoir eu le courage de s’émanciper de sa famille, de quitter son pays, de poursuivre une carrière qui n’a rien de facile. Et, de ce qu’elle en voit, de réussir ce qu’il entreprend. C’en est à se demander pourquoi il s’attarde sur une fille aussi simple qu’elle.

_________________

Why can't you just kiss me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : L'Homme avec un grand H ?
TES DOUBLES : Antho le magnifique.
TON AVATAR : Thom Morell
TES CRÉDITS : ©Feu Ardent
TA DISPONIBILITE RP : En cours :
- Abbey;
- Nate&Daniel;

À venir :
- Liam
RAGOTS PARTAGÉS : 919
POINTS : 423
ARRIVÉE À TENBY : 09/03/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : À prendre.
PROFESSION : Artiste peintre et sculpteur.
REPUTATION : « Le moins qu'on puisse dire, c'est que Miro sait se faire discret. Il ne fait pas de vagues, préférant apparemment passer son temps dans son atelier plutôt qu'à papoter avec ses voisins ou à se mêler des affaires des autres. Peut-être que cela le met à l'abri des rumeurs... » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Mar 16 Mai - 17:19

wonderful tonight
Mirey

Les échanges verbaux sont superficiels et brefs. Miro est nerveux, bien trop occupé à contempler Abbey à distance, alors qu'elle termine de se préparer devant la glace. La réaction de la jeune femme quant au lieu choisi, ne fait qu’accroître ledit stress. L'estomac du brun est noué, impatient d'ingurgité une première coupe de vin rouge et retrouver un peu ses moyens, espérant faire bonne figure. Encore davantage lorsqu'elle mentionne cette surprise qu'il lui a promise. Et si ça ne lui plaisait pas ?

Lorsque sa belle voisine lui dit  que ses frères savent se tenir, Miro est mi-amusé, mi-rassuré. Après tout, il se souvient à quel point Fiona était intime avec la famille Baxter, jamais bien loin d'Evie. Moins qu'elle ne l'a été avec lui, sans doute. Néanmoins, il sait que la blonde considérait l’aînée de celle qui fait battre son cœur plus rapidement comme de la famille. Il suppose que c'est toujours le cas. Et même s'il évite naturellement d'y penser en général, il espère que ça ne lui cause pas préjudice auprès d'Abbey. Ils ne se sont rencontré que tout récemment, mais elle occupe ses pensées. « Tant mieux. Je n'ai pas de sœur, ni même de frère, mais je peux comprendre qu'on puisse vouloir te protéger à tout prix... » qu'il lance, timidement. Peut-être aurait-il mieux fait de taire le prénom de son ex petite-amie ? À tout le moins, jusqu'à ce qu'il connaisse l'avis de la brunette à ce sujet. Si pour sa part, ça ne change rien à ses sentiments, il ignore toujours ce qu'Abbey en pense. Après tout, il n'est plus le même. Les choses ont bien changés en dix ans. Il admet toutefois qu'une rencontre fortuite entre eux pourrait être des plus malaisante. C'est un peu pour cette raison, d'ailleurs, que le peintre avait cherché un endroit plus intime, avant de finalement jeté son dévolu sur la salle d'exposition. Et si l'idée a semblé déplaire à la jeune femme qui a tout de même accepté de se prêter au jeu, Miro espère que l'ambiance créée et la suite de la soirée la raviront.

En attendant, ils quittent l'appartement puis l'immeuble. Si les discussions étaient timides à l'étage, ils le sont tout autant dans le véhicule, jusqu'à ce que la belle questionne la bête sur son plus récent voyage. Déjà, il se sent plus à l'aise. Il lui en parle brièvement, mais avec plaisir. Il lui offre même de lui montrer dès maintenant quelques clichés qu'il a immortalisé. Miro n'a rien a cacher. Il lui tend son téléphone afin qu'elle puisse contempler les paysages qui l'ont inspiré ces dernières semaines. Elle sourit. « C’est une ville très jolie, tu as raison. » Loin d'être intrusive, toujours respectueuse, elle lui remet rapidement l'appareil. Il sourit, amusé alors qu'Abbey le questionne. « À Strasbourg ? » qu'il demande en se tournant momentanément vers elle. « Non. Mes parents préfèrent les grandes villes : Paris, Milan. Des villes urbaines et dynamiques, tu vois. Alors que moi, j'adore l'ambiance des petites villes, la promiscuité et ces moments de solitude, au bord de l'eau. Oui, je sais, c'est un peu contradictoire. Surtout à Tenby, mais, voilà! Je me sens bien ici...» Il lui sourit, marque une pause et en profite pour contempler le visage de la brunette. « T'as de la chance d'avoir grandi par ici ! » qu'il ajoute avant de stationner la voiture. L'un des avantages des petites villes, c'est que tout se trouve toujours tout près, a proximité. Le trafic est quasi inexistant, les gens ne sont pas pressés. Il ne leur a donc fallu qu'une quinzaine de minutes tout au plus, pour se rendre à destination.

Un peu vieux jeux, sans doute, Miro lui fait signe d'attendre avant de sortir de la voiture, puis s'empresse d'allé lui ouvrir la portière. « T'es prête ? » qu'il demande nerveusement, alors qu'elle ne semblait pas emballée à l'idée de passer la soirée en tête à tête dans ce studio. Un sourire qui se veut rassurant plus tard, le peintre capture sa main alors que la Baxter sort du véhicule. Appréciant le contact de la main douce d'Abbey contre la sienne, Miro la guide jusqu'à l'entrée de l'immeuble où ils s'arrêtent. « Je te propose qu'on entre et si jamais tu préfère aller autre part, à n'importe quel moment, tu me le dis et on ira où tu veux ! D'accord ? » Il libère alors sa main, à contre cœur, et sort un trousseau de clef de ses poches.

C'est le cœur battant à tout rompre, qu'il ouvre finalement la porte et pénètre dans la pièce illuminée de centaine de petites lumières et de bougies, qu'il s'empresse d'allumer pendant que son invitée découvre les lieux.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris ; Riley Dunham
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par timeless ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6482
POINTS : 1825
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Dim 21 Mai - 22:39

La conversation se fait bien moins facilement que lorsqu’ils n’étaient pas l’un en face de l’autre. Il faut dire que la perspective d’avoir un rendez-vous avec Miro rendait déjà Abbey nerveuse. Alors, à présent qu’elle sait qu’ils vont passer la soirée en tête à tête, sa nervosité a décuplé. Elle n’a pas tout à fait conscience que son attitude puisse être prise d’une mauvaise manière ou, pire encore, blesser le peintre. Elle l’imagine bien trop sûr de lui pour être affecté par ce genre de choses, tout comme elle ne pense pas qu’il puisse appréhender une éventuelle soirée catastrophe, puisque c’est bien ce que la Baxter craint : un enchaînement de bourdes de sa part, ou de ne pas être à la hauteur des attentes de Miro. Parce que c’est forcément ce qui risque d’arriver, n’est-ce pas ? Elle n’a jamais été à la hauteur, en la matière… Alors, elle pense bien avoir toutes les raisons de ressentir une boule au ventre à l’idée de se rendre à son premier rendez-vous depuis des années. Et malgré cette boule au ventre qui ne veut pas la quitter, Abbey s’efforce de discuter avec le brun, de lui sourire, de faire comme si de rien n’était. Elle sent une pointe de gêne la gagner, lorsqu’ils en viennent à parler de sa famille. Elle les aime profondément, tous autant qu’ils sont, mais elle a peur que la relation qui a eu lieu, il y a des années, certes, entre Miro et Fiona cause la désapprobation des siens à propos du principal concerné. Reste qu’il lui plaît bien trop pour qu’elle ait envie de penser à ce genre de détails pour le moment. Elle hausse donc les épaules à sa réponse et ne peut s’empêcher d’ajouter :

« Ouais… Mais peut-être que ce n’est pas bon non plus, de protéger quelqu’un à ce point. »

Oh, Abbey a été chouchoutée par sa sœur et ses frères. Mais à quel prix ? Elle a toujours été naïve, et l’a appris à ses dépends. Et elle sait aussi que, sous prétexte de vouloir se protéger les uns les autres, ils ont laissé de nombreux secrets et non-dits les éloigner. Un poil nostalgique du temps où elle croyait encore leur fratrie soudée et plus forte que tout, Abbey se reprend : elle ne veut pas que cela vienne gâcher leur moment et, malgré sa maigre expérience en matière de rendez-vous, elle sait que se lamenter sur sa famille ne l’aidera pas à plaire à Miro. Elle lui adresse donc un sourire :

« Excuse-moi, ce n’est rien. » Elle secoue la tête et finit de se préparer.

Dans la voiture, ils parlent du voyage tout récent de Miro et la libraire a l’occasion de voir les photos promises, sur le téléphone du principal concerné. Elle sourit en les regardant, un peu pensive. Les paysages sont tellement différents de ce qu’elle a l’occasion de voir chaque jour, qu’elle se demande bien ce qui peut plaire ici au brun. Puis elle se rappelle que c’est justement le changement qui lui plaît et que lui-même a peut-être connu ce genre d’endroits toute sa vie. Elle sourit à ce qu’il lui dit et réplique :

« Et tu as de la chance de voyager aussi souvent ! »

Elle n’a pas envie de comparer leur situation ou leur enfance, mais elle aurait pu ajouter qu’un consensus international semble s’accorder sur le fait que Paris est bien plus attrayante que Tenby, petite station balnéaire du Pays de Galles. Déjà, ils arrivent à l’endroit du rendez-vous. Comme elle l’a deviné, il n’y pas de restaurant ou de bar à l’horizon… Mais rien non plus qui lui indique où ils peuvent se rendre. Curieuse, Abbey attrape la main de Miro pour sortir de la voiture, puis la garde dans la sienne, pour qu’il la guide. Elle a le coeur qui bat la chamade, alors qu’il les arrête devant un immeuble, à quelques pas à peine du véhicule. Elle rit à ce qu’il lui dit et plaisante :

« Bon sang, tu me fais presque peur maintenant ! Tu veux me montrer une passion bizarre ou quoi ? »

Bien malgré elle, Abbey en vient à faire la parallèle avec cette scène de 50 nuances de Grey, où Christian prévient son invitée qu’il n’y aura pas de retour en arrière possible après qu’elle a découvert sa chambre secrète. Et puis, elle se rappelle que ce livre n’a rien de palpitant et que Miro est tout ce qu’il y a de plus normal. Elle le suit donc à l’intérieur et est attirée par la multitude de lumières qu’elle découvre. Le souffle d’abord coupé, elle comprend qu’il s’agit de petites guirlandes, installées en masse, un peu partout dans la pièce, complétées de bougies que Miro s’active à allumer. L’ambiance est tamisée, on ne peut plus romantique. La demoiselle sent des papillons lui chatouiller le ventre avant de revenir sur terre soudainement, prise d’un doute :

« Tu as fait tout ça pour moi ?! »

C’est beaucoup trop ! Elle ne pense pas mériter autant d’attentions… Malgré tout, elle commence à parcourir la pièce et découvre qu’une table y est dressée, dans un coin. Avec un sourire, elle demande en montrant l’endroit du doigt :

« Et tu as eu le temps de cuisiner aussi ? »

S’il sort déjà le grand jeu pour leur premier rendez-vous, Abbey se demande bien ce qu’il a fait pour ses petite-amies… Fiona en tête. Mais elle ne veut pas penser à d’autres femmes avec lui, dans un décor similaire, pas plus qu’elle ne veut entendre la voix d’Evie qui lui souffle de se méfier quand quelque chose est trop beau pour être vrai. Alors, elle s’efforce de chasser tout cela de ses pensées et se tourne vers Miro pour lui sourire :

« Merci, c’est magnifique. »

_________________

Why can't you just kiss me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : L'Homme avec un grand H ?
TES DOUBLES : Antho le magnifique.
TON AVATAR : Thom Morell
TES CRÉDITS : ©Feu Ardent
TA DISPONIBILITE RP : En cours :
- Abbey;
- Nate&Daniel;

À venir :
- Liam
RAGOTS PARTAGÉS : 919
POINTS : 423
ARRIVÉE À TENBY : 09/03/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : À prendre.
PROFESSION : Artiste peintre et sculpteur.
REPUTATION : « Le moins qu'on puisse dire, c'est que Miro sait se faire discret. Il ne fait pas de vagues, préférant apparemment passer son temps dans son atelier plutôt qu'à papoter avec ses voisins ou à se mêler des affaires des autres. Peut-être que cela le met à l'abri des rumeurs... » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Dim 16 Juil - 19:01

wonderful tonight
Mirey

Pendant que la brune termine de se préparer, ils discutent. Et en l'attendant, Miro pense qu'elle n'a pas à faire tout ça. Abbey est belle. Tout le temps. Chaque fois qu'il la voit. Le matin, tard le soir, en après midi. Lorsqu'elle est fatiguée ou trempée. Chaque fois qu'il la voit, il a l'impression qu'elle est encore plus belle que la veille. Et il aimerait bien le lui dire, lui faire comprendre qu'elle n'a pas à faire tout ça, mais l'artiste peintre craint qu'elle ne le prenne mal ou que ses dires soient mal interprétés ou déplacés. Ainsi, il tait cette pensée et il patiente, profitant du moment pour la regarder. Leur discussion n'a rien de passionnante, ils sont timides, Miro ne sait pas quoi dire si tôt. Ils se connaissent si peu, malgré leur échanges de textos. Ils n'ont jamais fait que se croiser, suite à leur sortie au festival de théâtre de la ville. Et même si la soirée avait été agréable, qu'ils ont pu échanger un peu, ils n'ont pas pu le faire autant que Miro aurait aimé. Lui qui aimerait mieux la connaître. Ils devaient privilégier le silence, écouter les paroles des comédiens, plutôt que les leurs. Et c'est bien l'inconvénient d'une soirée au théâtre ou du classique cinéma.

Ils parviennent - et étaient parvenus - néanmoins à discuter de quelques sujets. Tel la famille. Et si Miro a connu la soeur aînée de sa belle voisine à l'adolescence, et tout particulièrement Fiona, l'amie de la famille, il ne connaît rien de plus des Baxter pour l'instant. Ce qu'il sait néanmoins, c'est que la famille semble tenir une place importante dans la vie d'Abbey et que les membres de celle-ci sont tous très protecteur envers la cadette.  « Je trouve ça beau, moi. Mais, je comprend que ça puisse être lourd pour toi, parfois. » Miro les comprend malgré tout. Abbey n'est pas seulement belle physiquement. Elle dégage quelque chose de particulier, donnant envie à tous de la protéger, d'en prendre soin. Et de l'aimer. « Non, ne t'excuse pas... » qu'il lance, alors qu'elle retourne à ses préparatifs, la laissant terminer tranquillement.

Ils quittent les lieux et rapidement, l'un ou l'autre, cherche à combler le silence. Cette fois, ils discutent du récent voyage et de la série de déplacements qu'à dû effectuer Miro. Et qui l'a tenu éloigné d'elle. Abbey mentionne la chance qu'il a de voyager si souvent, et lui la trouve chanceuse d'avoir un endroit qu'elle peut appeler chez elle, une famille dont elle est proche, des amis proches et de longue date. Car, c'est aussi ça, l'inconvénient de beaucoup se déplacer, de vivre dans ses valises et/ou dans un autre autre d'idée, d'être travailleur autonome. L'instabilité, les changements fréquents. Miro aimerait bien se poser.

« Bon sang, tu me fais presque peur maintenant ! Tu veux me montrer une passion bizarre ou quoi ? » Il rit à son tour, puis secoue la tête, doucement. « Non, ne t'inquiète pas. C'était plus au cas où ma seule compagnie t'ennuierais...» qu'il répond, afin de la rassurer. Mais, s'il avait été plus courageux, le peintre aurait ajouté que le seul danger, était de succomber. Et pourtant, c'est totalement ce qu'il souhaitait. Charmer sa voisine, la séduire. C'est donc nerveusement que Miro la guide jusqu'à l'immeuble. Trop galant pour la laisser à l'extérieur plus longtemps, même en sa compagnie, il n'a d'autre choix que de lâcher sa main. Et pourtant, il serait bien resté là des heures, sur le porche, rien que pour tenir sa main douce et délicate contre la sienne. Mais à défaut, il ouvre, dévoilant finalement le mystère derrière la grande porte. Et par la fait même, il se doit de la quitter, s'éloignant d'elle temporairement une fois à l'intérieur pour mieux observer sa réaction, mais également pour allumer les dernières bougies. S'il est plutôt fier de résultat, il espère que ça lui plaise tout autant, à elle. Pour l'instant, il n'est sûr de rien.

Lorsqu'elle lui demande s'il a fait tout cela pour elle, Miro sourit légèrement, amusé. Il se retient d'ajouter une plaisanterie qui pourrait être mal comprise ou gâcher le moment. « Oui...» qu'il répond simplement, hésitant. Timidement, espérant simplement que ça lui plaise. Croit-elle que c'est trop ? À bien y réfléchir, peut-être que c'est un peu trop, pour un premier rendez-vous. Kitsch ? Peut-être. Mais, il est comme ça, Miro. Romanesque, passionné.  « Et aussi un peu pour moi, j'dois dire... J'ai déjà très envie d'un second rendez-vous. Alors, j'ai mis toutes les chances de mon côté » qu'il ajoute candidement, à cœur ouvert, alors qu'un nouveau sourire vient étirer ses lèvres. Miro la regarde ensuite s'éloigner légèrement, alors qu'elle parcoure à son rythme, la pièce aménagée.

« Et tu as eu le temps de cuisiner aussi ? » Il secoue la tête. S'il avait pensé au lieu, à la décoration et aux apéritifs, il n'avait pensé que bien trop tard au repas et au fait qu'une fois au studio, malgré une glacière pour garder le tout bien au frais, une cuisine et un espace adéquat manqueraient. Et la solution s'était ainsi imposée d'elle-même. « Non. Je te l'ai dit, j'ai voulu mettre toutes les chances de mon côté. Et soyons francs, un plat carbonisé ou pire, un empoissonnement alimentaire ne sont jamais gagnants...» Il blague, exagère un peu quant à ses (non) talents culinaires. En fait, il se débrouille plutôt bien, même. Gourmand épicurien, il est seulement un peu paresseux parfois, n'ayant pas toujours envie de cuisiner pour une seule et unique personne, alors peut-être manque-t-il un peu de pratique à certains niveaux.

Miro la quitte des yeux temporairement et achève d'allumer les dernières bougies alors que sa belle invitée arpente toujours la pièce. Le peintre dépose ensuite le paquet d'allumette sur une table basse, attrapant par le fait même la carafe de vin rouge. Il rempli la première coupe puis s'en verse une. Puis, il échange volontiers le récipient de verre contre les deux coupes, qu'il attrape avant de rejoindre la Baxter. Alors qu'il s'approche, Abbey se tourne vers lui. « Merci, c’est magnifique. » Il sourit. « Rien que pour ça, ça valait le coup... » qu'il lance, en pointant le sourire qu'elle lui offre. « Tes beaux yeux marrons qui se plissent adorablement quand tu souris, et ces fossettes qui se créent... » S'il s'était retenu de lui dire que c'est elle qui était magnifique et que les lieux ne seraient jamais à la hauteur, il n'avait pas su réprimer ces compliments. Et en le réalisant, Miro baisse les yeux un court instant vers les coupes qu'il tenait afin de cacher cette gêne qu'il avait lui-même causée. Il les releve néanmoins presque aussitôt, tout en offrant une coupe de vin à la jolie brune.
Made by Neon Demon


Dernière édition par Miro Morelli le Mar 3 Oct - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris ; Riley Dunham
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par timeless ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6482
POINTS : 1825
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Sam 16 Sep - 23:17

Abbey se montre maladroite et hésitante. Ce n'est pourtant pas la première fois qu'elle passe un moment avec Miro. En revanche, il s'agit bien de leur premier vrai rencard. Si l'idée l'a emballée dès qu'il lui a proposé, la Baxter a peur de tout faire capoter à présent qu'ils y sont. S'il ne la trouvait pas aussi intéressante que dans ses souvenirs ? S'il changeait d'avis si tôt la soirée finie ? Mais elle s'efforce de ne pas se laisser paralyser par ses questions et ses doutes et les minutes passant, la conversation se fait de plus en plus facile.

Finalement, ils rejoignent l'endroit où le Français a prévu leur rendez-vous. Ce n'est pas au restaurant qu'il l'emmène, mais dans un atelier, spécialement décoré pour l'occasion. Abbey en a le souffle coupé ; elle n'aurait jamais cru que quelqu'un puisse se donner autant de mal pour elle. Mais il faut croire que Miro est un homme spécial, le genre qu'on ne rencontre sûrement qu'une fois dans sa vie. De quoi mettre un peu plus la pression à la libraire, s'il fallait une raison supplémentaire de la rendre nerveuse. Le cœur battant, les yeux brillants, elle parcourt la pièce et s'émeut des efforts déployés par le brun. Lorsqu'elle lui demande finalement s'il a fait tout ça pour elle, Abbey lâche un rire nerveux à sa réponse. Un deuxième rendez-vous ? Cela s'annonce visiblement bien, entre eux... Du moins, si elle ne fait ou ne dit rien qui puisse le faire fuir d'ici la fin de la soirée. A nouveau, elle l'interroge, curieuse de savoir ce qu'il a concocté exactement et ce qu'il prévoit pour leur tête à tête. Quand il mentionne ses piètres talents culinaires, Abbey secoue la tête et fait la moue :

« Est-ce que je dois te rappeler que j'ai déjà goûté ta cuisine ? » l'interroge-t-elle, faisant allusion à leur rencontre. « Ca ne te va pas, de te sous-estimer comme ça... » Elle hausse les épaules, peu consciente du fait que cette façon de faire est aussi sa marque de fabrique.

Après un nouveau regard sur les lieux, elle le remercie. Cela lui semble bien normal, vu le temps que cela a dû lui prendre. Et, à nouveau, Miro parvient à la séduire un peu plus par sa réponse. Face à ses compliments, Abbey sent ses joues rosir et son sourire s'élargit. Elle ne sait toutefois pas vraiment quoi répondre. Alors elle se contente d'un petit :

« Merci... » Elle le souffle d'une voix timide.

D'ailleurs, elle est bien contente que Miro se montre lui aussi gêné et baisse les yeux. Elle n'aurait pas réussi à soutenir son regard, surtout que son coeur s'emballe déjà bien trop. Lorsqu'il lui tend un verre de vin, elle le prend avec plaisir et saute sur l'occasion pour changer de sujet :

« On trinque ? A ton retour à Tenby ? » propose-t-elle en tendant sa coupe en l'air.

L'excuse est trop belle pour ne pas se perdre dans les yeux de Miro. L'ambiance tamisée lui laisse croire que cette nuit ne peut être que magique et, déjà, elle ne se retrouve à espérer qu'une chose : qu'il l'embrasse ce soir. Sauf qu'elle n'osera jamais faire le premier pas, pas plus qu'elle n'envisage de lui faire comprendre clairement cette envie. Alors, après un instant, elle demande, un peu sonnée :

« Au fait, il y a des choses à toi, dans cet atelier ? »

Tout en posant la question, elle se tourne pour détailler les oeuvres qui les entoure, dans l'espoir d'en reconnaître une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : L'Homme avec un grand H ?
TES DOUBLES : Antho le magnifique.
TON AVATAR : Thom Morell
TES CRÉDITS : ©Feu Ardent
TA DISPONIBILITE RP : En cours :
- Abbey;
- Nate&Daniel;

À venir :
- Liam
RAGOTS PARTAGÉS : 919
POINTS : 423
ARRIVÉE À TENBY : 09/03/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : À prendre.
PROFESSION : Artiste peintre et sculpteur.
REPUTATION : « Le moins qu'on puisse dire, c'est que Miro sait se faire discret. Il ne fait pas de vagues, préférant apparemment passer son temps dans son atelier plutôt qu'à papoter avec ses voisins ou à se mêler des affaires des autres. Peut-être que cela le met à l'abri des rumeurs... » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Mar 3 Oct - 17:19

wonderful tonight
Mirey

La pièce aménagée semble plaire à la libraire malgré ses premières réticences. Ainsi, Miro est soulagé. Un sourire aux lèvres, il la regarde faire un moment, avant de s'attarder aux bougies qu'il doit allumer. La belle fait quelques pas, examinant la décoration puis demande au peintre s'il a fait tout cela pour elle. Sans trop s'attarder, il lui confirme que c'est le cas, évidemment. Il censure néanmoins ses plaisanteries ou... le fait qu'il ne l'aurait fait pour aucune autre femme, qu'elle. Miro n'ajoute pas non plus qu'elle est la seule avec qui il ait envie d'être, peu importe l'endroit, et ce, depuis que ses yeux ont croisés les siens. Et pourtant, c'est le cas. Le brun a rapidement été charmé. Et ce soir, il espère le lui faire comprendre, lui démontrer son intérêt malgré le temps passé avant qu'ils ne puissent se revoir. Miro espère également pouvoir la séduire. Ainsi, lorsqu'elle s'intéresse à ce qu'il a préparé, il blague sur les malchances qui pourrait lui arriver en cuisine et les raisons hypothétiques qui l'ont amené à laisser la tâche aux professionnels. « Est-ce que je dois te rappeler que j'ai déjà goûté ta cuisine ? » Le brun sourit, amusé. Elle a raison. Il n'y avait pas pensé, sur le moment. Et pourtant, il n'a pas oublié cette soirée. Après tout, s'il avait déjà remarqué sa belle voisine, la gentillesse et la douceur d'Abbey, son intelligence et sa naïveté, et tout ce qu'elle lui avait laissé entrevoir ce soir là, avait fini de le séduire. « Tu as aimé ? C'était pas grand chose... » La brunette ajoute qu'il se sous-estime. « J'ai commandé chez un traiteur » qu'il avoue, enfin. « Mais, je cuisinerais la prochaine fois, si tu as envie. »

Abbey remercie le peintre pour les efforts et à ce moment, il ne réfléchi pas aux mots. Il baisse les yeux après l'avoir complimenté. Et si cela ne lui permet pas de remarquer le rouge des joues de la jeune femme, il l'entend. Une nouvelle fois, elle le remercie, de sa voix douce. Timidement. Il n'en faut pas plus pour qu'il lui tende la coupe de vin et qu'elle reprenne la parole, changeant le sujet et l'ambiance. « On trinque ? A ton retour à Tenby ? » Le brun hoche la tête en guise de réponse. Et à un premier d'une belle et longue série de tête à tête qu'il aimerait ajouté, mais cette fois, il se tait. Il contemple simplement son invitée un instant, alors qu'elle porte gracieusement le verre à ses lèvres. Et l'imite rapidement, ensuite.

Silencieux, il soutien son regard dès la coupe reposée, jusqu'à ce qu'elle brise le silence et détourne les yeux. Miro sourit, amusé. La pièce est dénudé de la majorité des toiles des artistes variés qui y étaient affichés auparavant. Certes, il y a bien quelques toiles sur les murs, mais le vide et le blanc annonce la fin d'une exposition et le début d'une nouvelle à venir. Et si le peintre a les clefs de l'immeuble auquel il a eu accès dans les derniers jours et pour la soirée, c'est bien pour cela. Le propriétaire de l'endroit a souhaité exposer certaines de ses toiles et de ses sculptures. Et si les œuvres de la prochaine exposition du français reste en partie inachevée, cachée dans son propre atelier, il est heureux d'en présenter quelques unes aux intéressés de Tenby. Et à Abbey, tout particulièrement. Certes, Miro aurait aimé recueillir ses impressions avant de lui révéler qu'elles étaient de lui, mais il est également avare de ses commentaires. C'est donc avec joie et fierté qu'il la rejoint, se retournant pour faire face à la toile qu'elle analyse. « Elles le sont toutes » qu'il lance d'une voix douce, venant cherchant son regard. « On vient chercher le pouls des gens, si on peut dire, avant la prochaine exposition. Elle sera plus éclectique, j'essaie en ce moment de toucher à différentes disciplines, mélanger et incorporer différents arts, que ce soit la photographie ou la musique. J'explore. J'aimerais bien collaborer avec des artistes du coin, incorporer différentes surfaces. Innover un peu et rendre tout ça plus accessible pour tous, tu vois et idéalement venir rejoindre les plus jeunes. Mais, en attendant, on a fait une sélection de toiles et de sculptures diverses qui ont été présenté chez moi, en France. On a pas encore terminé la sélection et l’installation de la salle, mais on va sans doute opter pour la simplicité et laisser place aux œuvres. On veut qu'elles présentent Miro... » Le brun s'arrête, réalisant qu'il semble parler de lui à la troisième personne. « Excuse-moi, on veut qu'elles présentent l'artiste derrière, tout en démontrant l'évolution au fil des années et en laissant place à la nouveauté. » Ils ont sans doute gagné l'agent de l'artiste en lui présentant cela comme ça, considérant qu'il a débuté comme graffeur et street artiste dans les rue de Paris puis de Tenby. Mais, Miro, lui, n'avait pas besoin d'être convaincu. Il l'était déjà. Il se fait une joie de présenter son travail à ses nouveaux amis et aux plus anciens, à ses voisins et même à la vieille Lloyd. Il se réjouit d'autant plus de savoir qu'Evelyn pourra assister à tout cela. Elle qui l'a guidé et aidé à trouvé sa voie, l'encourageant à remplacer ses cannes de peintures par des pinceaux et de la peinture à huile.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris ; Riley Dunham
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par timeless ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6482
POINTS : 1825
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Mar 24 Oct - 14:02

Abbey a du mal à réaliser que Miro se soit donné autant de mal pour elle. Personne n'a jamais fait une telle chose pour elle. Elle a d'abord du mal à parler, mais se rattrape bien vite en l'interrogeant. Très vite, ils discutent du repas, puis des talents culinaires du Français. Il lui avoue finalement avoir commandé chez un traiteur, puis lui propose de cuisiner à nouveau pour elle. La Baxter sourit à l'idée d'un nouveau tête à tête avec lui. C'est proposé si naturellement qu'elle répond sans hésiter :

« Avec plaisir ! Mais peut-être que je devrais aussi te prouver que je me débrouille pas trop mal derrière les fourneaux... » s'amuse-t-elle, bien qu'elle n'oserait pas se qualifier de cordon bleu.

Très vite, elle le remercie, même si ce simple mot semble bien peu par rapport à tout le mal qu'il s'est donné. Après qu'ils ont trinqué, Abbey s'autorise à regarder les alentours. Ou plus particulièrement, à s'intéresser à la pièce où ils se trouvent. Son attention absorbée par les lumières, la demoiselle n'a pas remarqué, jusque-là, les toiles au mur. Elle comprend alors qu'ils sont dans une sorte d'atelier, ou de galerie et en déduit rapidement que les travaux de Miro doivent trainer dans le coin. Ils ont parlé art, ce soir où il l'a aidée avec le dégât des eaux, et la libraire a rapidement été fascinée par la façon dont son voisin parlait de ce qu'il faisait. Cette façon si particulière de décrire une toile, cette passion qui filtrait chacun de ses mots, soigneusement choisis. Elle aurait pu l'écouter pendant des heures. Malheureusement, elle ne parvenait pas à rebondir aux propos qu'il lui tenait, parce que sa culture artistique ne dépassait pas ce que l'école a pu lui apprendre.

Alors, quand il lui répond, Abbey se sent autant dépassée qu'hypnotisée. Elle l'écoute attentivement, et essaie ensuite de résumer le tout :

« Donc, si je comprends bien, c'est ton atelier ? Et tu cherches un endroit dans le coin où exposer ? » Elle penche légèrement la tête sur le côté, avant de s'éloigner pour lui demander « Et je peux avoir droit à un genre d'avant-première ou on doit se contenter de dîner ? » Elle lui adresse un sourire taquin, espérant pouvoir en découvrir plus sur son univers et donc, indirectement, sur lui.

_________________

Why can't you just kiss me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : L'Homme avec un grand H ?
TES DOUBLES : Antho le magnifique.
TON AVATAR : Thom Morell
TES CRÉDITS : ©Feu Ardent
TA DISPONIBILITE RP : En cours :
- Abbey;
- Nate&Daniel;

À venir :
- Liam
RAGOTS PARTAGÉS : 919
POINTS : 423
ARRIVÉE À TENBY : 09/03/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : À prendre.
PROFESSION : Artiste peintre et sculpteur.
REPUTATION : « Le moins qu'on puisse dire, c'est que Miro sait se faire discret. Il ne fait pas de vagues, préférant apparemment passer son temps dans son atelier plutôt qu'à papoter avec ses voisins ou à se mêler des affaires des autres. Peut-être que cela le met à l'abri des rumeurs... » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Ven 22 Déc - 19:19

wonderful tonight
Mirey

Miro se sent bien avec Abbey. Elle est si douce, si belle. Il est agréable d'être prêt d'elle. Tout semble naturel et facile. Et c'est tout aussi naturellement, qu'il lui fait déjà une nouvelle invitation, à peine la soirée entamée. Une suite à ce repas, peu importe la finalité, lui donne envie. Et s'il doute un instant, se questionnant à savoir s'il n'est pas trop ambitieux, la réponse spontanée et positive de la jeune Baxter le rassure. Il lui sourit. « On aura qu'à cuisiner ensemble, dans ce cas. Tu te charge du menu et moi, des accords mets et vins ? Évite seulement de m'envoyer pêcher en haute mer une truite arc en ciel, svp... » qu'il blague, maladroitement, alors qu'il réalise ce qu'il fait. Miro se sent vulnérable. Il craque totalement pour la brune. Abbey est attachante. Est-il trop entreprenant ? Il arrive pourtant a refréné cette envie de l'embrasser. À tout le moins, pour le moment. Mais, il ne peut s'empêcher de faire des plans, de vouloir la revoir. Et surtout, à chaque rencontre, Miro espère trouver le courage de l'embrasser.

En attendant, ils lèvent leurs coupes de vin et trinquent à la demande de la belle. Miro sourit, lorsqu'elle propose de la faire à son retour en ville. « À notre rencontre, et... » Il se censure, cherche ses mots. "À celles qui suivront" ne lui convient pas. C'est vague, ça ne veut pas dire grand chose. Rien de précis. Il aimerait bien profiter du moment pour clarifier ses intentions. Il serait alors fixé, et peut-être qu'il oserait finalement capturer les lèvres d'Abbey des siennes. Seulement, il ne trouve pas. Bien trop occupé à soutenir le regard de sa belle amie, un sourire béa aux lèvres. Il s'y perd légèrement. Il a chaud et son cœur bat la chamade. Lorsque ses yeux quittent ceux de la jeune femme, le regard de l'artiste s'attarde à la bouche attrayante de sa cadette. Il humectifie, puis se mordille la lèvre inférieure. « À notre rencontre! » qu'il répète, finalement, faute de mieux avant de porter la coupe à ses lèvres.  

La jeune femme parcours ensuite la pièce des yeux, curieuse. Et ça aussi, ça fait craquer l'artiste. Elle observe puis contemple certaines toiles. Miro la regarde faire, autant qu'il la regarde, elle. Puis, lorsqu'elle le questionne sur les œuvres affichés. L'artiste lui confirme fièrement qu'elles sont de lui. Bien trop passionné, il se lance dans un long monologue qu'il espère, après coup, pas trop ennuyeux pour la Baxter.  Il craint également de lui avoir laissé une mauvaise impression en semblant prétentieux ou arrogant. Or, c'est vrai qu'il est fier de son travail, la plupart du temps. Mais, il ne croit pas avoir la tête enflée. Il l'espère, en tout les cas. Abbey vient chassé cette inquiétude, en réagissant.

Miro sourit, attendri par la moue d'Abbey et son intérêt. « C'est presque ça, mais non... Nous sommes dans la salle d'exposition.» Sans doute s'est-il emballé, se lançant dans un monologue interminable, sans même lui laisser le temps d'assimiler les informations. Alors, il reprend, tout doucement. « C'est ici que les toiles, les sculptures ou toutes autres œuvres sont exposées. Je sais que de façon plus ou moins permanente, le propriétaire affiche les toiles ou les photographies de plusieurs artistes locaux et qu'il est possible d'y passer sur les heures d'ouvertures, que ce soit pour contempler les œuvres ou en faire l'achat. Mais, de façon éphémère, il met aussi de l'avant les artistes de la relève. C'est une galerie. » Il lui sourit, marquant une pause avant de reprendre. « Mais, si tu souhaite voir mon atelier, je te le ferais visiter, un autre fois. » S'il n'a pas terminé de rénover la demeure que ses grands-parents lui ont laissé, il a toutefois cet endroit où il aime peindre lorsque les quatre murs de son appartement l'étouffe. Parfois, l'inspiration et le besoin de créer est trop fort, et il préfère le faire à même sa demeure, plutôt que de perdre l'instant magique en route. Mais, la véranda de ses défunts grands-parents est un véritable havre de paix. Il aime s'y ressourcer et s'y laisser submerger. L'air marin, le bruit des vagues, le souffle du vent. C'est précieux.

« Et je peux avoir droit à un genre d'avant-première ou on doit se contenter de dîner ? » Ce sourire... Il craque. Il sait déjà qu'il ne pourra jamais rien lui refuser. « Bien sure! » qu'il lance simplement. Miro attrape la main d'Abbey et l'emmène à l'arrière. Elle aura tout le loisir, si elle le souhaite, d'accorder un peu plus d'attention aux toiles affichés dans la pièce durant le repas. Si elle souhaite un avant-goût, c'est à l'arrière qu'elle trouvera les nouveautés de l'artiste. Elles ont la même âme, tout en étant un peu plus différentes de ce à quoi Miro a habitué son public. C'est donc d'autant plus fébrile, qu'il ouvre la porte de l'arrière boutique, laissant galamment Abbey y pénétrer la première. Il la suit de prêt, tenant toujours sa main délicate dans la sienne. Il la quitte à regret afin de retirer les draps de deux des trois sculptures entreposées. Encore insatisfait de résultat de la dernière, inachevée. Quant aux toiles, celles-ci se cachent encore à la vue de la curieuse, lui laissant ainsi le temps d'observer les premières œuvres.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris ; Riley Dunham
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par timeless ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6482
POINTS : 1825
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Mer 27 Déc - 23:09

Cuisiner ensemble ? Cela ressemble presque déjà un deuxième rendez-vous. Abbey s’emballerait presque, si elle ne craignait pas autant de gâcher celui-ci. Elle sourit tout de même et répond à Miro : « Pas de risque, les truites sont des poissons d’eau douce, non ? » Elle n’y connait pas grand-chose et hausse donc les épaules pour ajouter : « Mais j’ai compris, que des trucs simples à trouver. » Et à cuisiner, puisque c’est apparemment le plan. Elle ne compte pas se lancer dans de la grande gastronomie : cela aurait plus de chance de virer à la catastrophe qu’autre chose. Tant qu’à faire, Abbey ne voudrait ni se ridiculiser ni brûler sa cuisine face au Français. D’ailleurs, elle craint bien que se trouver en plein dans ce lieu d’exposition révèle au beau brun à quel point elle n’y connait rien en art. Elle aime regarder des toiles, se perdre dans des paysages plus ou moins abstraits imaginés par d’autres, elle apprécie les coups de crayon ou le savoir-faire de grands artistes. Mais c’est à peu près tout ce qu’elle est capable de faire : elle mélange les noms de nombreux artistes ou œuvres, ne saurait pas reconnaitre un seul mouvement artistique et se perd au niveau chronologique. Ouvrir la bouche pour commenter une toile face à Miro, c’est pratiquement la garantie de faire une gaffe. C’est bien ce qu’elle fait, d’ailleurs, lorsqu’elle tente de résumer ce qu’il lui a dit… Et tombe à côté en croyant se trouver dans son atelier. Il a la patience et le tact de ne pas s’attarder sur son erreur pour lui expliquer à nouveau les choses. Un peu déçue de ne pas pouvoir l’impressionner, Abbey hoche gentiment la tête et s’efforce de retenir le maximum d’informations. Comme pour conclure sur le sujet, elle lance un maladroit : « Ah, je comprends. C’est gentil de la part du propriétaire de te laisser utiliser les lieux comme ça. » Elle sourit pour lui demander, les joues rosies par sa propre témérité : « Tu lui as dit que tu y emmenais une fille pour un rencard ? » Elle n’ose pas utiliser le mot séduire ni faire d’autre genre d’allusion, comme si elle doutait encore que Miro puisse réellement la voir ainsi. C’est pourtant clair : il l’a invitée sans détour, a mis tout cela en scène et se montre gentiment maladroit en sa présence. Tout cela touche Abbey et elle aimerait tant pouvoir lui faire comprendre qu’il n’a rien à craindre d’elle, qu’elle aussi a envie que ce genre de rencontres se multiplie jusqu’à devenir une habitude entre eux. Mais comment lui dire tout cela ? Même dans sa tête, cela sonne creux et maladroit… Alors, à voix haute…

A défaut de pouvoir se lancer dans un grand geste romantique ou une déclaration enflammée, Abbey suggère qu’il lui montre ses toiles. Elle est au comble de la joie lorsqu’il attrape sa main pour l’entrainer dans l’arrière-boutique. Son cœur s’emballe étrangement à présent que leur peau entre en contact, et elle serre ses doigts fermement autour de la main du brun. Elle doit toutefois la lâcher pour le voir s’éloigner et ôter les draps de deux sculptures. Elle est saisie par ces œuvres, à mille lieux de ce qu’elle a pu voir de lui, comme si elles révélaient une part plus sombre de lui, plus bestiale. Elle imagine sans mal ses mains viriles travailler la matière jusqu’à l’usure, pour lui donner cette impression unique. Ces œuvres la touchent d’une manière qu’elle ne saurait décrire et elle reste un instant muette, alors qu’elle se perd dedans. Elle retrouve finalement la parole et ne peut que balbutier : « Wow… Je… J’aime beaucoup. Tu les as faits dans quoi ? » s’enquiert-elle ensuite, alors qu’elle est déjà curieuse quant à la technique utilisée pour arriver à un tel rendu. Puis, une autre question lui brûle les lèvres : « Et pourquoi elles ne sont pas exposées avec le reste ? » Déjà, elle pense connaitre le genre de réponses qu’il lui adressera. Les œuvres ne sont pas dans le même esprit, il faut un tout, une logique dans le travail présenté. Pourtant, ces sculptures surpassent clairement le reste et emplissent la pièce d’une atmosphère particulière et unique. Et elle est bien curieuse de savoir comment Miro voit ces oeuvres, lui, et ce qu'il pourrait lui en dire.

_________________

Why can't you just kiss me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : L'Homme avec un grand H ?
TES DOUBLES : Antho le magnifique.
TON AVATAR : Thom Morell
TES CRÉDITS : ©Feu Ardent
TA DISPONIBILITE RP : En cours :
- Abbey;
- Nate&Daniel;

À venir :
- Liam
RAGOTS PARTAGÉS : 919
POINTS : 423
ARRIVÉE À TENBY : 09/03/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : À prendre.
PROFESSION : Artiste peintre et sculpteur.
REPUTATION : « Le moins qu'on puisse dire, c'est que Miro sait se faire discret. Il ne fait pas de vagues, préférant apparemment passer son temps dans son atelier plutôt qu'à papoter avec ses voisins ou à se mêler des affaires des autres. Peut-être que cela le met à l'abri des rumeurs... » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Jeu 28 Déc - 11:32

wonderful tonight
Mirey

Il sourit également. Heureux qu'elle ait bien accueillie cette nouvelle invitation, et heureux d'être près d'elle, tout simplement. « Ah ? Oui, peut-être. Très honnêtement, je ne connais rien à la pêche. Mon grand-père ne serait pas très fier de moi, mais ... Je t'avoue que je sais à peine différencier un poisson rouge de ladite truite arc-en-ciel. » Son aîné l'a bien emmené quelques fois, lui apprenant à manier la canne à pêche comme il le pouvait, mais le gamin n'aimait que ces moments de qualité avec cette figure paternelle, plutôt que le sport lui-même. Et en quittant la ville, il a aussi délaisser cette vieille canne et ses hameçons. Abbey hausse les épaules. « Mais j’ai compris, que des trucs simples à trouver. » Il hoche la tête, un sourire aux lèvres. « Oh, ça va. Quel que soit le plat qui te fasse envie, t'as qu'à m'envoyer à l'épicerie du coin, plutôt que sur le terrain. Le poisson ou la pièce de viande sera peut-être un peu moins fraîche que si je l'avais pêcher ou chasser de mes mains, mais en contrepartie, il y a de bien meilleures chances pour que l'on puisse dîner! » qu'il lance, amusé.

Abandonnant une nouvelle fois la pêche. La brunette aborde un sujet qu'il connaît mieux. Et si ses connaissances semblent plus ou moins limités, sa curiosité le charme, chaque fois à coup sûr. Ainsi, il ne lui tient absolument pas rigueur de son erreur. Il retient surtout l'intérêt qu'elle démontre. Et s'il espère pouvoir parler d'elle et en apprendre d'avantage sur les passions de celle qui fait lui plaît, il prend néanmoins plaisir à lui répondre, lui expliquant le tout une nouvelle fois, dans d'autres mots. « Tu lui as dit que tu y emmenais une fille pour un rencard ? » Miro baisse les yeux timidement et une main dans ses cheveux. Il se retient de lui dire qu'elle n'est pas "qu'une fille" et qu'il ne s'agit pas pour lui d'un simple rencard. « Oui. Il sait...» Le brun aurait pu s'arrêter là, sauf que c'est Miro et qu'il ne veut pas qu'elle croit que c'est dans ses habitudes. Une technique de drague quelconque, sa façon de conclure. « Même si j'ai les clefs et un accès complet, le temps de tout installer et pendant l'exposition, c'est pas dans mes habitudes de venir tard le soir, tu vois. Surtout pas accompagné... Alors, par politesse, je lui ait dit que je souhaitais emmener une personne toute spéciale. » Son coeur bat bien trop fort pour qu'il ne remarque les joues rougies de la Baxter. « Sauf que c'est pas parce qu'il s'agit d'un rencard que je t'ai emmené ici ou que j'ai "fait tout ça"... » qu'il lance, non pas par arrogance, mais simplement pour reprendre les mots de la belle. « C'est vraiment juste parce que c'est toi, Abbey... »

Il accepte ensuite de lui faire voir ses nouvelles œuvres. Il est aussi nerveux lorsqu'il saisie la main de la jeune femme, qu'à l'idée de se dévoiler. Le contact de sa peau est douce, si agréable que les quelques pas les séparant de l'entrepôt ne lui sont pas suffisants. Surtout lorsqu'elle resserre l'emprise de l'artiste. À ce moment, Miro aurait tant aimé faire demi-tour pour se retrouver face à elle. Porter la main d'Abbey à ses lèvres pour y déposer un baiser. Enlacer ses doigts aux siens, tout en rompant la distance entre leur deux corps et ne lâcher sa main, que pour serrer la belle libraire dans ses bras, plutôt que ce bout de tissus.

Nerveux, il tente de lire en elle. Miro est impatient d'entendre ses commentaires. Non seulement parce qu'il s'agit d'une nouvelle pièce, mais également parce que c'est elle... Et d'ailleurs, il réalise que jamais elle n'a encore vu l'une de ses sculptures, qu'une toile ou deux, plus ou moins achevé, avant ce soir. Il réalise surtout rapidement, comme son opinion compte déjà beaucoup pour lui. « J'aime bien travailler les matériaux brutes, en général. Mais, celles-ci sont en fils d'aluminium. C'est plus facile à travailler et c'est ce qui donne cet aspect de légèreté. Elles sont plus fluides, tu vois ? » Il se tourne légèrement vers la seconde, qu'il lui pointe en s'approchant. « Pour celle-là, j'ai aussi utilisé de l'aluminium liquide. » qu'il prend le temps de lui expliquer, fièrement. « Et pourquoi elles ne sont pas exposées avec le reste ? »

« Elles sont plus... électiques. Alors que mes premières oeuvres étaient un peu plus lisses et soignées, simplistes. Certaines parmi celles qui sont actuellement affichées, dates de mes débuts. Je me risquais moins, j'étais plus sage. On arrivait plus facilement à distinguer les mouvements ou le style. Je sortais de la rue, mon background était très présent. C'était tout ce que j'avais, alors que maintenant, les influences sont un peu plus variés. Du coup, y a vraiment une coupure, si je puis dire. Un peu comme pour Hitchcock. Les admirateurs reconnaissent facilement sa période anglaise de celle américaine. » Il lui sourit, timidement. Bien conscient qu'il s'est encore emballé, alors qu'il aurait sûrement pu trouver une manière plus brèves de lui répondre. « L'exposition sera présentée en deux étapes. Ces deux sculptures seront présentées avec les prochaines toiles. J'expérimente et touche un peu plus à tout, avec cette nouvelle exposition. Seulement, mon équipe a décidé en commun accord avec les responsables de la galerie, d'exposer l'évolution puisqu'ils considèrent les premières œuvres plus accessibles à tous... » qu'il termine, enfin. Un sourire désolé, aux lèvres. Heureusement, Abbey ne semble pas ennuyée. Au contraire, et il adore ça. Il la sait intelligente. La curiosité étant une autre forme d'intelligence, elle le lui démontre une fois de plus. Et cela la rend encore plus séduisante.

Made by Neon Demon


Pardon, il est tard/tôt et je me lève dans deux petites heures... Du coup, j'me suis pas trop relu. Et comme je suis sur mon téléphone, je m'occuperais tout à l'heure ou dès que je pourrais me poser sur un ordi. J'espère que ça t'ira tout de même...


Dernière édition par Miro Morelli le Jeu 28 Déc - 18:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris ; Riley Dunham
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par timeless ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6482
POINTS : 1825
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY Jeu 28 Déc - 14:27

Plaisanter à propos d'un futur rendez-vous dissipe un peu de la nervosité d'Abbey. Le vin que Miro lui sert ensuite aidera surement à la détendre totalement. Pour l'heure, la demoiselle est encore trop impressionnée par tout ce que le brun a mis en œuvre pour elle. La Baxter n'ose pas se demander s'il est habitué des grands gestes romantiques de ce genre : un oui la décevrait. Un non ne ferait que la faire se sentir dépassée face à tout ça. Dire qu'elle a juste réfléchi à sa tenue et à si elle mettait du rouge à lèvres ou non... Elle se sent un peu idiote et banale face à un homme comme Miro. Mais une mauvaise estime de soi et l'auto critique n'ont jamais séduit personne ; elle ne fait donc aucun commentaire et se décide à juste profiter de la soirée. Malgré tout, sûrement que ses doutes filtrent dans ses paroles ou son attitude, puisque l'artiste en vient à la rassurer. Ou en tout cas à la corriger. Si elle adore l'écouter parler de son art, la voix de Miro la touche bien plus profondément lorsque c'est d'elle dont il parle. Abbey sent son coeur s'emballer et ses joues se teinter quand il la qualifie de personne toute spéciale ou qu'il lui assure qu'il a sorti le grand jeu parce que c'est elle qu'il voyait ce soir. Ce genre de mots, elle a toujours rêvé de les entendre. Elle a toujours voulu être cette personne unique aux yeux de quelqu'un, vivre une grande et belle histoire avec son prince charmant. Elle a toujours cru que ces mots la rassureraient, la rendraient plus forte... Mais à présent qu'ils ont été dits, elle a peur. Elle est impressionnée par la sincérité de Miro, la façon dont il parvient à la toucher et les sentiments qu'il éveille en elle. Peut-elle vraiment être à la hauteur de ce qu'il voit en elle ? Est-ce qu'il ne l'idéalise pas trop ? Ou, pire, n'est-il pas de ces beaux parleurs dont on l'a mis en garde ? Des trois options, la dernière semble la moins probable ; mais les mauvaises expériences d'Abbey en la matière lui soufflent de ne pas s'emballer trop rapidement. Elle ne se jette donc pas dans ses bras, ne vient pas compléter cette déclaration et cherche plutôt un moyen d'échapper à la tension qui règne entre eux. Elle garde son sourire et ses yeux pétillants quand elle lui demande s'il peut lui montrer ses œuvres. Son cœur bat toujours dangereusement vite lorsqu'il l'emmène à l'arrière en lui prenant la main.

Se retrouver face aux sculptures de Miro a le mérite de la sortir un instant de leur tête à tête qui la dépasse. Elle est saisie par la force que les oeuvres dégagent et tente de commenter comme elle peut ce que cela lui inspire. C'est pauvre, peut-être ; elle n'est pas critique d'art et n'a aucune prétention à le devenir, cela dit. Mais son travail lui a aussi appris à donner son avis de manière plus détaillée... Sur des écrits, la façon dont un auteur peut jouer avec les mots. Ce que fait Miro, son langage à lui, elle ne le maitrise pas totalement et n'est pas certaine que son inexpérience soit craquante. Ou en tout cas, à la hauteur de celles que le Français peut côtoyer habituellement. C'est pour ça, sûrement, qu'elle l'interroge à nouveau. Elle aime l'écouter, elle aime la façon dont tout son corps s'anime alors qu'il lui explique son travail. Son regard suit les mains de Miro, qui s'agitent comme pour reproduire les mouvements qui ont donné vie à ces pièces. Elle se perd un instant vers ses yeux, qui s'illuminent d'une passion sincère. Et puis, enfin, elle voit ses lèvres et perd le fil de ce qu'il lui dit, son esprit s'égarant dans des envies bien différentes. Comme il se tait dans un sourire timide, Abbey réalise que c'est sûrement à son tour de parler et secoue brièvement la tête pour se sortir de sa torpeur. Déjà, elle tente de se rappeler ce qu'elle a entendu sans vraiment écouter. Deux étages, une exposition, Hitchcock, des œuvres plus ou moins accessibles. Elle a sûrement de quoi trouver un truc sensé à lui répondre, elle ouvre même la bouche pour poursuivre la discussion, mais finit par abandonner :

« Je... Excuse-moi, je n'écoutais pas vraiment. » lui avoue-t-elle avec un sourire désolé à son tour. Elle réalise aussitôt comme sa phrase peut être vexante et mal interprétée. « Enfin, si. C'est juste que... Je repensais à ce que tu as dit, tout à l'heure... » glisse-t-elle, intimidée. « A propos de moi. » Voilà, elle a osé le dire. Elle le regarde même dans les yeux et se perd dans ses beaux yeux clairs. « Qu'est-ce que tu veux dire par c'est vraiment juste parce que c'est moi ? Que tu as fait tout ça... » Voilà, elle l'a enfin dit. Les battements de son coeur lui vrillent les tympans, elle s'étonne même du fait que Miro ne semble pas les entendre.

_________________

Why can't you just kiss me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Wonderful tonight - MIRO & ABBEY

Revenir en haut Aller en bas

Wonderful tonight - MIRO & ABBEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Residences-