AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Appel de Gwen à Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Emrys
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Lizzie - Penny - Andrew ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1586
POINTS : 2905
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Tout le monde la croit avec Rhys Blake, un médecin, elle n'est peut-être pas tombée si bas finalement
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle

MessageSujet: Appel de Gwen à Caleb Dim 19 Fév - 20:06

Gwen fixa le téléphone un long moment. Elle n’avait pas manqué la date. Il était trois heures du matin, elle aurait toute la journée suivante pour s’exécuter mais elle n’avait pas envie qu’il décroche. Même s’ils étaient en froid, la métisse ne reniait pas l’amitié qui l’avait toujours liée à Caleb, une des rencontres les plus fortes qu’elle avait eu dans sa vie, un des premiers à lui ouvrir les yeux et à lui donner confiance en elle. Une seule altercation comme lors de leur dernière rencontre ne devait pas tout remettre en question et pourtant… Le vétérinaire avait préféré rester silencieux et tout gérer en solo plutôt que de se tourner vers ses amis. Pire, il avait organisé ce fameux mariage dans leur dos et les avait mis devant le fait accompli sans leur avoir au préalable présenté la mariée deux jours avant ladite cérémonie, il avait même osé se dresser contre eux alors que Rhys et elle avaient tapé juste quant à ses choix douteux. Ce n’était pas censé se passer ainsi entre personnes qui tenaient autant l’une à l’autre, d’autant que Gwen avait cru que le Donovan et elle pouvaient se faire une confiance inconditionnelle après avoir mis cartes sur table sur tout ce qui s’était passé ces dernières années. Les mensonges, les galères, les hontes, les sentiments, les déchirures. Visiblement, elle s’était trompée sur cette inconditionnalité et cet amer sentiment de déception avait laissé des traces plus profondes qu’elle ne l’aurait pensé, surtout maintenant que la métisse était au courant de toute la vérité. Caleb n’avait rien dit quant à sa mère, ne s’était pas tourné vers ses amis et avait carrément accepté un mariage blanc pour avoir de l’argent. Gwen avait essayé de se mettre à sa place, elle tenait tellement à son indépendance qu’elle pouvait comprendre qu’il n’avait souhaité l’aide de personne et elle aurait pu accepter, voire même se contenter de cette explication, sauf que de l’aide, il en avait demandé. A Ana, une dealeuse et demi-droguée en cavale sans scrupules, une fille capable de l’emmener dans une chute aux enfers dont il ne sortirait pas indemne. Gwen l’en empêcherait car la vraie force de l’amitié était de ne pas abandonner les siens dans les pires moments, même en cas de désaccords flagrants, et Caleb en vivait un, aveuglé par la peine et la peur de perdre sa mère. Gwen n’oublierait pas ce qui s’était passé au mariage et elle préférait rester éloignée car elle ne voulait pas revivre cette déception, néanmoins elle trouva la force en elle pour taire ce sentiment de fierté hors-norme qui la caractérisait si bien et la ranger afin d’agiter un drapeau blanc, juste le temps de cette nuit, juste le temps de quelques minutes, celle de son anniversaire. Trois heures du matin. Elle était certaine de tomber sur le répondeur. L’attachement et l’inquiétude prirent définitivement le dessus sur la fierté. Pas en état d’affronter sa voix et encore moins de l’entendre, Gwen composa le numéro de son ami et ex et entendit le son rassurant de la boite vocale. Lorsque le bip retentit, elle prit une inspiration et se lança au feeling, ce qu’elle avait sincèrement envie de dire et qui ne pourrait pas sortir en une autre occasion. « Tu dois être surpris de m’entendre et à la fois non. Que n’avons-nous pas traversé ces dernières années ? » Elle marqua une pause, cherchant la façon la plus juste et la plus rapide de dire ce qu’elle voulait puisque l’espace sur les répondeurs n’étaient pas indéfiniment longs. « Je suis au courant de tout. Du mariage blanc, ta mère. J’aurai préféré que ça se passe autrement, que tu trouves en toi la force de t’ouvrir et de faire confiance à tes amis plutôt que de te plonger dans une telle situation. Nous aurions tout fait pour t’aider et nous sommes toujours prêts à le faire d’ailleurs. J’espère sincèrement que tout va bien se passer pour ta famille et pour toi. Vous avez déjà traversé tant de choses. Les prochains mois ne seront sûrement pas faciles. Rhys et moi sommes de tout cœur avec toi. » Gwen ne s’ouvrait jamais ainsi et ne le referait sans doute plus après ce soir. Elle ne savait pas trop si elle lui disait qu’ils pouvaient compter sur eux ou si c’était une forme d’au-revoir temporaire, partagée entre son désir d’être là pour lui et de s’éloigner parce qu’elle désapprouvait tellement la situation. Elle opta pour un entre-deux. « Nous tenons à toi, tu le sais. A titre personnel, tu es même une des personnes qui compte le plus à mes yeux. Nous avons un passé étroitement lié et on ne peut pas le nier. Même s’il n’y a plus rien à ce niveau, les sentiments ne disparaitront jamais totalement, c’est ce qui a fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui. » Dernière ligne droite pour ne pas que le bipe la coupe avant qu’elle ne termine ce qu’elle avait à dire. Il n’était évidemment pas au courant de l’accord qu’elle avait passé avec Ana, le prix de son silence et celui de garder son père loin de toute cette histoire était ce qui servirait de protection définitive à Caleb. « J’ai très mal vécu ce qui s’est passé, mais des amis ne peuvent pas toujours être d’accord sur tout. Il faudra sûrement du temps mais j’espère, qu’à terme, nous trouverons la force pour mettre tout ça derrière nous… Je te souhaite un joyeux anniversaire et n’oublie pas que je t’aime. » Gwen raccrocha sur ces mots et éteignit son téléphone, qu’elle avait bien l’intention d’abandonner là pour les prochains jours tellement elle n’était pas certaine de l’affronter après les mots percutants qu’elle venait de prononcer. Même lorsqu’ils avaient été ensemble, elle ne lui avait jamais dit ces propos aussi clairement, même si aujourd’hui, leur portée était purement amicale. Caleb ne pourrait pas dire qu’elle ne mettait jamais sa fierté de côté, sauf qu’en dépit de cette apparente accalmie, elle aurait besoin de continuer à garder ses distances pour les semaines, voire les mois à venir. Happy Birthday, that’s all.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel de Gwen à Caleb Lun 20 Fév - 6:24


Poussant un profond soupir, Caleb posa les yeux sur le radio-réveil de sa table de chevet… Puis il appuya sur son téléphone portable pour qu’il arrête de sonner. Il aurait presque parié que ce n’était pas l’heure de se lever, mais malheureusement, il se trompait. Et en jetant un coup d’oeil à l’appareil électronique, il se rendit compte qu’il avait un appel manqué, ainsi qu’un message vocal et des textos. Probablement pour son anniversaire… Un qui ne s’annonçait pas très joyeux, d’ailleurs. Ça commençait assez mal, parce qu’il avait un peu trop bu la veille, ce qui semblait devenir une habitude. Il commençait d’ailleurs à reposer son téléphone portable, parce que ses yeux n’appréciaient pas trop la lumière. Mais son coeur rata un battement lorsqu’il constata que le message vocal provenait de Gwen. Il n’avait pas reparlé à la jeune femme, ni à Rhys, depuis la cérémonie. Pas parce qu’il leur en voulait, mais plutôt parce qu’il se doutait qu’eux lui en voulait. Ce fut donc avec une certaine impatience qu’il pianota sur son écran pour accéder à son message vocal… Où l’attendait un discours plus long que ce qu’il aurait imaginé. Il poussa un juron en comprenant que Gwen connaissait la vérité. Il jeta un coup d’oeil à Ana-Sofia, qui était toujours endormie. Se glissant hors des draps, il rejoignit le salon, où il se laissa tomber dans le sofa. Cette conversation n’appartenait qu’à Gwen et lui et il avait besoin d’être sûr que personne ne pouvait entendre… Il avait d’ailleurs eu raison de s’éloigner. Il sentit l’émotion le prendre à la gorge au fil du message vocal.

Bien évidemment, il ne pouvait pas ne pas répondre. Il tomba directement sur le répondeur de Gwen, ce qui n’était peut-être pas plus mal. C’était moins difficile, comme ça… Inspirant profondément, Caleb se lança. « Bonjour Gwen. » Une introduction idiote. Mais il ne savait pas par où commencer. Il ne savait jamais par où commencer. Rhys était doué avec les mots, mais ce n’était pas le cas de Caleb. « Ma mère va bientôt se faire opérer. J’irai à Londres et… Et je vous tiendrai au courant. » Il aurait préféré qu’elle ne soit au courant de rien, parce que ça ne lui faisait pas forcément du bien. Mais à quoi bon le dire ? « Tu sais, je n’ai jamais voulu te faire de la peine… Ni à toi, ni à lui. Je suis désolé si j’ai donné l’impression… Du contraire. Tu feras toujours partie de ma vie, Gwen, pas seulement parce qu’on a été ensemble, mais aussi parce que j’espère qu’on pourra toujours se serrer les coudes. » Et au fond, il n’en doutait pas tellement, malgré tout. Parce que leur relation était forte. « Si je ne vous ai pas écoutés, ce jour-là, c’était surtout parce que je voulais absolument que la cérémonie continue. Parce que j’étais désespéré à la seule pensée que je pouvais ne pas avoir ce dont j’avais besoin… » Il poussa un profond soupir. « Ça ne veut pas dire que je n’attache pas de prix à ce que tu penses, à ce que tu me dis. Et je comprends ce qui t’a poussé à faire ça. Mais j’avais aussi mes raisons pour ce mariage et maintenant, tu les connais. » Elle n’approuvait assurément pas, mais ce n’était pas ce qu’il demandait. Non, il préférait avoir l’assurance qu’il pouvait toujours compter sur elle, ce qu’elle venait précisément de lui fournir. « Merci de m’avoir appelé. Tout ce que m’as dit… Ça compte vraiment beaucoup. Ça me touche plus que ce que tu imagines. Je sais que ça n’a pas été facile pour toi de le faire. Je sais aussi que tu serais prête à m’aider si je te le demande. N’oublie pas que ça va dans les deux sens. Que moi aussi, je suis là pour toi… » La séquence d’émotions n’était pas encore tout à fait terminée. Paradoxalement, Caleb se sentait plus seul que jamais. Il serra son téléphone portable contre son oreille. « Moi aussi, je t’aime. Je t’aimerai toujours, Gwen, je te le promets. » Et il raccrocha, sentant qu’il risquait de craquer s’il continuait.

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Appel de Gwen à Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-