AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Hateful person | Victor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Hateful person | Victor Dim 19 Fév - 18:57

Un mois. Un long mois qu’il n’avait pas touché à une seule goutte d’alcool. Après sa première visite aux alcooliques anonymes, il y avait eu des hauts, beaucoup de bas, avant qu’il réussisse finalement à ne pas boire pendant un jour. Puis deux. Et maintenant, trente-deux jours exactement. C’était horriblement dur. Il avait arrêté les médicaments en même temps, histoire de virer toutes ses addictions de merde d’un seul coup. Il savait que s’il y allait trop progressivement, ça n’allait pas marcher. Et si c’était trop brusquement, ce serait en vain. Et il se rendait compte que finalement, même après trente-huit ans, il ne se connaissait pas tant que ça, il ne savait pas réellement ce qui marchait avec lui.

Depuis le début de cette période d’abstinence, il fumait comme un pompier, il mangeait beaucoup moins, dormait mal et il était hyperactif la journée, essayant de s’épuiser pour n’avoir qu’une envie le soir : s’étaler sur son lit et dormir jusqu’à l’apocalypse. Et pour l’instant, il fallait croire que ça marchait, car il n’avait pas la force de ressortir pour boire une bière. L’autre truc, c’est qu’il était d’une sale humeur, encore pire que d’habitude. Déjà qu’en temps normal, ce n’était pas la joie, là, tout le monde le fuyait, car il envoyait chier tout le monde. Il n’y avait qu’avec sa stagiaire qu’il se retenait, même s’il se montrait plus dur avec elle depuis quelques temps. Mais bon, elle avait l’habitude…

Récemment, il s’était mis à la critique littéraire, car la personne s’en occupant était partie en congé. Comme il passait la plupart de ses nuits à se tourner dans tous les sens dans son lit, il avait décidé d’occuper ce temps de façon productive en lisant des livres. Et en fait, ça lui faisait du bien, car il pouvait décharger toute sa frustration et son aigreur. Ses critiques étaient incisives et dures, sous-entendant souvent que les auteurs étaient juste des gros nuls et qu’ils auraient mieux fait de se retenir d’écrire pour le bien de la terre. Il était d’ailleurs à la librairie ce jour-là, ayant épuisé son stock de livres à critiquer. Flânant entre les rayons, il cherchait la perle rare, celle qu’il pourrait foudroyer sur place…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : MissPiggy/Bianca
TES DOUBLES : Aiden Holmes, Seren A. Vaughan, Théodore C. Pembroke et William T. Hardy
TON AVATAR : Chloé Norgaard
TES CRÉDITS : avatar: komorebi sign: à définir
TA DISPONIBILITE RP : TOUJOURS DISPO!
RAGOTS PARTAGÉS : 413
POINTS : 153
ARRIVÉE À TENBY : 07/04/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans (12 mars 1994)
CÔTÉ COEUR : longtemps volage, maintenant capturée par un prince charmant
PROFESSION : étudiante en kinésithérapie / caissière chez sainsbury
REPUTATION : What the heck is she smoking? She has to be high 98% of the time.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Hateful person | Victor Lun 27 Fév - 23:08

Les derniers mois avaient été ardus. Plus que ce que je voulais bien admettre. J’avais essuyé le départ de deux bons employés du restaurant de Tenby (même si Rafael avait repris la tête d’une de mes cuisines à Londres me simplifiant légèrement la tâche avec la myriade de rendez-vous médicaux à travers lesquels ma femme semblait passé depuis des interminables semaines. Les deux premières rondes de chimiothérapie avaient été suivi par l’opération il y avait bien trois semaines. Si ma femme faisait preuve d’une force qui n’avait que peu d’équivalent, je ne pouvais pourtant que m’inquiéter de son état et je passais des heures à la fixer doucement avec cet air à demi-perdu pendant qu’elle tapait encore avec acharnement sur l’ordinateur portable dans ses bonnes journées. Son acharnement était beau à voir.

C’était peut-être pour cette raison qu’en ouvrant le journal ce matin, une petite partie de mon cœur s’était brusquement fendu en deux pièces assez claires. J’avais habitude de fouiller machinalement chacune des pages du journal depuis les années – quelque chose qui venait peut-être si bien avec le fait de vieillir. Sauf que je n’avais pas prévu de trouver une critique pour le moins incendiaire du dernier livre de ma femme – sortie il y avait presque six mois – avant que sa vie ne bascule… Avant que nos vies toutes entières ne bascule. J’avais profité du fait qu’elle dormait encore pour arracher la page en question et filer à l’extérieur parce que j’avais besoin d’air.

Je finis par revenir et prendre le petit déjeuner avec ma femme. Sur les coups de dix heures, je passais par la librairie pour aller acheter un livre (demande d’Alice pour l’anniversaire d’une de ses bonnes amies) avant de filer dans mon restaurant ou la préparation serait grandement entamée par mes cuistots en qui j’avais une bonne confiance.

Mon regard toutefois accrocha sur le regard de vautour bleu acier que j’avais remarqué dans le journal ce matin. Je me rapprochais d’un pas rapide : « Monsieur Breathnach? » tentais-je avec une certaine assurance en espérant ne pas me tromper d’interlocuteur et en tentant visiblement de faire un effort surhumain pour contrôler la petite frustration qui habitait en moi. « Je ne crois pas que l’on ait été présenté. Je suis Victor Carthwright. » Après tout… mon nom avait une certaine réputation avec ces cinq restaurants tous propriétaires d’étoiles Michelin. Et je lui tendis une main avec une assurance peut-être un peu arrogante mais non pas mielleuse.

_________________

We live, we love

≈ We forgive and never give up

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Hateful person | Victor Dim 5 Mar - 13:34

Siothrún s’était retrouvé dans le rayon des bouquins à l’eu de rose. Tout ce qu’il n’aimait pas, quoi. Déjà qu’il n’était pas un grand romantique naturellement, mais alors, le fait qu’il était seul depuis de trop longues années… Oui, on pouvait dire qu’il était un peu frustré des fois. Lui aussi, il aimerait bien avoir, parfois, quelqu’un à ses côtés… Mais visiblement, il n’était pas au goût de grand monde. Au fond, il s’était habitué et maintenant, à part râler quand ça dégoulinait de sentiments, il s’était résigné.

Alors qu’il était en train d’hésiter, de savoir s’il serait capable d’aller jusqu’au bout pour en faire la critique, une voix l’interpella. L’Irlandais tourna la tête vers cette personne, voyant un homme d’une cinquantaine années. Il le jaugea rapidement du regard. Non, il ne le commençait vraiment pas.

« Oui, c’est moi. »

Il serra sa main, brièvement mais fermement. Il se tourna ensuite face à lui. Encore un Carthwright ? Mais ils étaient combien dans cette famille ? Un blond comme ça… Au fond, le journaliste se demandait si ce n’était pas le père de Savannah. Ce qui serait un peu gênant parce que son intuition lui soufflait qu’il ne venait pas lui parler de la pluie et du beau temps.

« Qu’est-ce que vous me voulez ? »

Il n’avait pas fait exprès, mais son temps était légèrement agressif. Il ne pouvait pas s’en empêcher. Il avait tendance à se dire que si on venait le chercher comme ça, c’était pour lui reprocher quelque chose. Car tout le monde lui rapprochait tout. Comme s’il était la source de tous les malheurs de cette ville. Bon d’accord, il était loin d’avoir que des amis, mais ne pouvait-on pas le laisser faire son métier tranquillement ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hateful person | Victor

Revenir en haut Aller en bas

Hateful person | Victor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-