AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Oh I wanna dance with somebody (Dublin) (3/3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Irish coffee & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Penny, Evelyn, & William. (4/4)
A venir : Kainoa.
RAGOTS PARTAGÉS : 4630
POINTS : 2985
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Oh I wanna dance with somebody (Dublin) (3/3) Mar 14 Fév - 11:50


I wanna feel the heat with somebody

Depuis déjà un moment que tu avais reçu cette lettre, te proposant toi et quelques collègues de partir pour deux jours à Dublin afin de donner des cours et de participer à un projet qui met en avant des techniques d'apprentissage que tu connais bien, puisque que ce sont celles en partie que tu utilises. C'est une immense opportunité pour tous les étudiants là-haut et mêmes les professeurs de voir comment l'éducation et ça, même à l'université peut être abordée de différentes manières. Tu es de ceux qui se focalisent sur la compréhension et surtout l’intérêt, à quoi bon tenter de faire retenir quelque chose à quelqu'un qui n'en a rien à faire ? Tu mets aussi en avant la communication, tes cours sont préparés comme ceux des autres professeurs, mais en revanche, tu ne les partages pas, tu laisses tes étudiants former eux-mêmes leurs notes, les notions à retenir, de ton côté, tu ne fais que les guider et les corriger si quelque chose ne va pas et évidemment tu réponds à leurs questions. Ils ne sont pas seuls, bien sur que non, mais ils se rendent compte que si ils travaillent en équipe, sérieusement, ils peuvent tout réussir. C'est parfois complexe d'organiser ce genre de cours pour des étudiants qui sont solitaires, qui n'ont besoin de personne pour réussir, mais tu finis toujours par y arriver, tu trouves toujours une solution plus ou moins bonne, personne n'est parfait après tout. C'est de tout cela que tu dois discuter à Dublin, tu interviens trois fois sur les deux jours, seul et accompagné. C'est un de tes collègues, Mark professeur d'économie qui quitte la petite université de Swansea pour t'accompagner, pour le reste, tu ne sais pas qui va venir, tu ne sais pas qui sera là, enfin pas exactement, tu penses que tu vas rencontrer des anciens collègues de Londres, ceux qui sont encore là, de temps en temps à tes côtés, ceux qui étaient là pour la nouvelle année par exemple. Te voilà déjà en train de sourire, à l'idée de cette fameuse soirée que tu ne vas définitivement pas oublier de si-tôt. Tu fermes ton ordinateur portable que tu glisses dans ton sac à dos avec quelques dossiers. Tu prends ton sac de voyage une fois debout, tu vérifies une dernière fois que tu as bien tous sur toi, tes papiers, du liquide, des cigarettes, briquets et autres objets dont tu vas avoir besoin. De base, tu devais partir avec Mark, mais il est déjà là-haut, tu as eu un léger retard, des papiers de dernières minutes à signer, tu es en retard, comme toujours. Tu jettes un coup d’œil sur ta montre, tu as une heure pour te rendre à Cardiff et prendre l'avion, heureusement, ce n'est qu'une heure de trajet pour te rendre là-haut, tu ne seras même pas en retard, plutôt en avance. Votre première intervention commence  8h du matin cela veut donc dire que tu as une soirée devant toi pour terminer tes fiches et prendre un peu l'air. Tu sifflotes gaiement sortant de ton bureau que tu fermes à clé, tu déposes une feuille avec les dernière directives pour ces deux jours à ta secrétaire et tu quittes l'université, prenant un taxi pour te rendre à l'aéroport.  Tu manques de t'endormir durant le trajet et c'est la même chose lorsque tu es dans l'avion.

C'est particulièrement fatigué pour des raisons que tu ignores que tu te retrouves devant l'aéroport de Dublin, tu regardes rapidement ton téléphone pour voir que Mark t'a envoyé quelques messages qui contiennent des informations sur votre hôtel et manifestement sur la présence de quelqu'un que tu connais qui va passer les conférences avec vous deux. Jamais deux sans trois comme on dit. Tu appelles un nouveau taxi parce que tu n'as pas la force de prendre les transports en commun, tu serais encore capable de t'arrêter au mauvais endroit après t'être assoupi. Tu prends le temps de fumer deux cigarettes tranquillement avant de monter dans la voiture et de profiter du voyage de vingt longues minutes à cause du trafic à cette heure-là. C'est vrai qu'il est déjà vingt heures, la nuit est tombée depuis un moment déjà, c'est certainement le ciel noir aussi qui te fatigue. Tu payes le chauffeur et tu sors du taxi en baillant, Mark est devant l’hôtel en train de discuter avec un  groupe de jeunes qui ont l'air bien passionné par ses paroles. « Ne vous fiez pas à ses paroles, c'est un beau parleur, méfiez-vous et ne venez pas vous plaindre après, j'ai prévenu tout le monde. » Lances-tu avec un sourire malicieux, tapant l'épaule de ton collègue qui ne sait pas quoi dire, les étudiants quant à eux se mettent à rire. « Bonsoir. » Tu hoches la tête avec un sourire avant de pousser la porte et d'aller trouver ta chambre, tu dois déposes tes affaires et après, tu iras te poser au bar, peut-être commander quelque chose à manger, mais un bon café avant tout. A l'accueil, tu attends sagement que quelqu'un se présente devant toi, il semble y avoir énormément d'attente et c'est compréhensible surtout si l’hôtel est rempli de professeurs et autres étudiants qui veulent participer à cet événement, mais il n'y a pas qu'eux, tu remarques en observant la salle des journalistes. Tu ne t'attendais pas à ce que ces journées sur l'éducation attirent autant de monde, parce que ce n'est pas la première fois que tu y participes, mais la première fois que cela fasse venir autant de monde, il y a un réel engouement autour de cet événement cette année. C'est vraiment agréable, tu te sens à ta place ici et savoir que ces gens veulent apprendre et surtout, veulent être là te fait énormément plaisir. Cependant, l'attente n'est pas réellement agréable, tu tapotes tes doigts sur le comptoir avant de voir une main se poser à côté de la tienne et tu décides de lever les yeux, pour voir qu est à côté de toi, mais une voix s'élève avant que tu ne fasse quoi que ce soit. « Je pense que tu devrais attendre au bar, le réceptionniste à dû s'absenter pour régler des soucis logistiques... » Cette voix, tu la connais et tu ne peux t'empêcher de sourire parce que tu sais à qui elle appartient, Quinn.

Tu te décales légèrement sur le côté, te mettant face à la jeune femme avec un grand sourire et là, tu comprends pourquoi Mark a parlé de quelqu'un que tu connaissais. Tu ne t'attendais pas à Quinn, mais sincèrement, tu ne pourrais pas avoir mieux qu'elle. « Hey... » Dis-tu simplement avant de glisser tes lèvres sur sa joue pendant que ta main  libre caresse sa joue tendrement. Elle sourit avant de se glisser dans tes bras pendant quelques longues secondes. L'étreinte est courte, mais elle te confirme quelque chose. « Tu es aussi là pour les conférences ? » Demandes-tu, l'embrassant une nouvelle fois dans le cou et elle hoche la tête, se mordant la lèvre inférieure avant de se reculer un peu, quittant tes bras. « Oui et je suis même avec toi. » Ces yeux brillent de malice et tu ne peux t'empêcher de rire, plus rien ne t'étonnes désormais, tu penses même savoir pourquoi elle est avec toi et ça fait plaisir, tu ne seras pas seul quoi que, tu vas avoir des problèmes pour te concentrer. Tu sauras comment te débrouiller, tu n'as pas le choix de toute façon. « Et tu devrais déposer tes affaires dans ma chambre, tu serais plus tranquille je pense. » Elle marque un point sur le coup et tu hoches la tête avant de la suivre vers l'ascenseur. « Tu as envie d'aller manger un morceau en ville après ? » Demandes-tu alors que la porte de l'ascenseur se ferme sur vous. Elle appuie sur le bouton de l'étage avant de te faire face, souriante comme jamais, presque sautillant sur place, elle hoche la tête de haut en bas. « Oui, ça serait génial. » Parfait, penses-tu, ça va vous faire du bien d'aller manger un morceau, prendre un peu l'air et éventuellement préparer deux trois choses pour demain. Vous allez devoir vous mettre à jour sur ce que vous voulez présenter, le temps de parole etc... Il y a encore pas mal de choses à voir, mais avant, un bon repas dans un restaurant classe. Tu sifflotes doucement, sortant de l'ascenseur, suivant Quinn qui sort les clés de sa chambre de son sac à mains. Tu déposes tes affaires à côté du lit et tu vas te laver les mains, te passant aussi un peu d'eau sur le visage avant de la rejoindre dans le couloir. « Merci ma belle. » Tu l'embrasses sur le bout de lèvres avant qu'elle ne prenne ta main dans la sienne, qu'elle ferme la porte et que vous reprenez votre chemin, tu ne connais pas les coins, mais ça ne doit pas être bien difficile de trouver un restaurant ici. Lorsque vous êtes dehors, tu t'allumes une cigarette, évitant le regard réprobateur de Quinn, vous vous mettez en route, main dans la main en quête d'un bon endroit pour manger et c'est quinze minutes plus tard que vous trouvez votre bonheur, lieu dans lequel vous passez deux longues heures à manger, discuter, rire, passer du bon temps. Vous rentrez à l’hôtel dans la nuit et tu lui offres un verre au bar de celui-ci avant de te faire inviter dans sa chambre. Tu ne penses même plus à la clé, c'est bien la dernière de tes préoccupations lorsque tu fermes la porte de la chambre d’hôtel derrière vous deux.

Couché sur le dos, simplement vêtu d'un boxer, tu regardes le plafond, Quinn a sa tête posé sur ton torse et la caresse du bout des doigts. Tu es perdu dans tes pensées, depuis quelques longues minutes déjà, le silence est bien installé aussi, mais vous n'êtes pas mal à l'aise. Tu réfléchis à la journée qui arrive mais aussi aux circonstances de vos retrouvailles, au procès notamment. « J'entends l’engrenage de ton cerveau jusqu'ici Lloyd, tu es censé te détendre, non pas trop réfléchir. » Tu sens ses lèvres bouger contre ta peau et tu frissonnes légèrement, elle n'a pas tord, mais tu as tant de questions à lui poser, tu es curieux, tu as besoin de savoir. Tu glisses ta main libre dans ses cheveux,passant tes doigts avec tendresse dans ceux-là. « Je sais, mais je repense à tout ce qu'il s'est passé ces derniers temps et c'est nouveau pour moi, enfin je veux dire qu'un événement aussi difficile que le procès apporte quelque chose de positif, je ne m'y attendais pas. » Tu avales péniblement ta salive avant de te redresser un peu, en même temps que Quinn qui décide de s’asseoir en face de toi, au lieu de rester couchée sur toi, elle secoue sa tête et s'étend un peu, prenant un air sérieux, comme le tien et tu l’observes, attendant sagement qu'elle réponde. « Même si à cette époque nous n'étions pas aussi proches que maintenant, je voyais bien que quelque chose se passait. » Elle passe sa main droite sur ton visage, qu'elle caresse. « On pouvait lire de l'inquiétude sur ton visage et ça, constamment, tu n'arrêtais pas de bouger, tu faisais tellement de choses à la fois qu'on se demandait si tu n'étais pas fou... Et puis on a compris, on a fait les liens et puis... » Elle hausse les épaules, visiblement peu à l'aise avec les événements, c'est tout à fait compréhensible. « Au procès, lorsque tu as parlé, j'ai vu à quel point tu étais mal à l'aise, j'aurai voulu venir à tes côtés, te dire que tu n'étais pas seul, mais, je ne pouvais pas, pour deux raisons, la première parce que c'est interdit, la seconde, parce que je sais que tu voulais faire ça seul et surtout, réussir. » Tu te rends compte qu'elle n'a pas tord et doucement, tu vois à quel point elle te connaît, plus que tu ne le crois, mais cela ne te surprend pas, Quinn a toujours bien su cacher son jeu. Elle n'est pas de ceux qui se mettent en avant mais plutôt de ceux qui agissent lorsqu'on a besoin d'eux. Tu souris légèrement, baissant les yeux, posant tes main sur tes cuisses, tu ne sais pas réellement quoi dire, incapable de choisir tes mots, c'est plus difficile que prévu. « Tu te prends la tête pour rien Lloyd. » Ah ça, oui et ce n'est pas nouveau, elle n'est pas la première à te le dire, mais tu ne peux pas faire autrement, tu penses, constamment, tu as besoin de savoir les choses et ça, même si c'est trop. « Avant le procès, j'étais tellement angoissé, je  refusais de répondre au téléphone, au point ou j’en inquiétais mes proches, surtout Penny, elle est même venue me voir à l'université, pour savoir... » Tu joues avec tes doigts, tu te sens vraiment con, surtout parce qu'elle s'inquiétait pour toi et que si tu savais ta contrôler, cela ne se rait pas produit, tu ne veux pas être une source d'inquiétude pour tes proches. « On m'a obligé à venir au final, mon avocat et moi-même. Heureusement que vous étiez là, sinon, je ne saurai pas comment est-ce que je me serai débrouillé. » Te voilà en train de pincer tes lèvres, faisant presque la moue, tu as honte au final, d'avoir réagit comme cela. Quinn vient poser ses mains sur ton visage,  elle t'oblige à la regarder. « Sérieusement, il faut que tu arrêtes avec tout ça, que tu ailles de l'avant, le procès est terminé, personne ne t'en veut, si ce n'est toi-même, il est temps que tu t'autorises à être heureux. » Son ton est sans appel et même si tu penses qu'il faudrait quand même en parler plus, mettre les choses au clair, tu sais qu'elle a raison, qu'il est temps pour toi de profiter plus et d'arrêter de réfléchir sur le passé, qui est révolu. Tu hoches la tête, lui montrant qu'elle a raison et elle sourit, tout comme toi, incapable de ne pas répondre à ce visage si parfait. Tu l'attires contre toi, cette fois, vous vous recouchez et tu tires les draps sur vous, il est temps de dormir, une grosse journée vous attend.  

_________________

If time is money, then I'll spend it all for you, I will buy you flowers with the minutes we outgrew. I'll turn hours into gardens, planted just for us to take, I'll be reckless with my days, building castles in your name.
What a Face:
 


Dernière édition par Lloyd Jenkins le Mar 28 Fév - 21:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Irish coffee & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Penny, Evelyn, & William. (4/4)
A venir : Kainoa.
RAGOTS PARTAGÉS : 4630
POINTS : 2985
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Oh I wanna dance with somebody (Dublin) (3/3) Mar 21 Fév - 17:33


I wanna feel the heat with somebody

Il doit être sept heures du matin lorsque tu sors de la douche, le premier, Quinn est toujours en train de dormir, ou plutôt larver dans le lit. Vous avez bien dormi, même si la nuit a été courte. Tu t'habilles rapidement, comme ça, tu peux aller chercher le déjeuner et la laisser se reposer un peu plus, manifestement elle a plus besoin de sommeil que toi. Tu sors dans le couloir, une cigarette en bouche, tu l'allumeras en bas. Les mains dans les poches, tu décides de prendre les escaliers pour te réveiller et c'est là que tu croises ton acolyte de l'université qui semble surprit de te croiser ici. « Hey Lloyd ! Tu as passé une bonne nuit ? J'suis passé à ta chambre dans la soirée et j'ai appelé, mais personne ne répondait. » Le rouge te monde aux joues rapidement et tu secoues la tête sur les côtés avant de retirer ta cigarette de la bouche et de lui répondre amusé. « Quand je suis arrivé hier, il n'y avait personne à l’accueil et du coup, je n'ai pas eu ma clé et pour tout te dire je l'ai même oublié, je reste avec Quinn, c'est plus simple. » Cette fois c'est Mark qui se met à rire, exclamant qu'il comprend pourquoi tu n'as pas répondu lorsqu'il est passé te voir dans ta chambre. Évidemment, tu n'étais pas là.  Il pose sa main sur ton épaule avant de te suivre dans la descente des escaliers. « Il était temps que tu décides de prendre un peu de bon temps. » Tu fais la grimace, tu es heureux, qu'est-ce qu'ils ont tous ces gens à dire que tu ne l'es pas. Tu ne dis rien cependant, pas question de te lancer dans des explications sur comment tu te sens en ce moment, tu sifflotes à la place, te concentrant sur cette idée de fumer une cigarette et de récupérer de quoi déjeuner. Vous restez dix bonnes minutes dehors, à discuter du programme de la journée et surtout des salles parce que tu ne connais rien à cette université, heureusement pour toi, Mark n'est pas inconnu aux lieux, du coup, tu ne risques pas de te perdre, du moins tant que tu restes avec lui. Vous vous mettez aussi d'accord sur qui va présenter quoi et apparemment, il vaut mieux que tu répondes aux questions et fasses quelques interventions, tu es considéré comme un invité plus qu'un intervenant, du coup, mieux vaut rester un peu de côté, ce qui n'est pas le cas de Mark et Quinn qui eux auront des choses à prouver. C'est bien parce que tu as moins de pression du coup, bien que si quelque chose dérape tu sois là pour les sauver d'où ton rôle de répondre à la majorité des questions, mais ça va, tu te sens plus à l'aise et c'est accompagné de ta bonne humeur que tu vas prendre un plateau près des cuisines. Tu t'empares de café, viennoiseries françaises et d'autres garnitures avant de monter, cette fois en prenant l'ascenseur afin d'éviter la catastrophe de tout renverser. Il ne faut pas prendre de risques inutiles. Tu entres sans faire de bruits et Quinn est dans la salle de bain, en train de se maquiller. Elle sourit lorsqu'elle te voir apparaître sur le miroir. « Je me demandais où tu étais, maintenant, je sais. » Elle jette un coup d’œil sur le plateau en se retournant, elle termine par se laver les mains et te rejoindre sur le lit pour déguster vos déjeuner, elle se permet de faire une grimace de presque dégoût lorsqu'elle t'embrasse et que tu sens la cigarette, tu t'excuses pathétiquement la bouche à moitié pleine, elle rit et secoue la tête de gauche à droite en réponse. Vous profitez de ce moment calme à deux pour discuter de tout mais surtout de rien, pendant que toi, tu te demandes pourquoi elle n'a jamais rien dit pour la cigarette, elle te fait comprendre qu'elle n'aime pas cela, mais elle n'a jamais rien formulé à ce sujet, elle ne t'a jamais demandé d'arrêter et tu ne sais pas pourquoi, mais tu te poses questions.

Environ une bonne demi-heure après votre déjeuner, vous marchez pour vous rendre à l’université, Quinn est à côté de toi, elle ne te touche pas, Mark est aussi avec vous d'ailleurs ces deux-là se sont lancés dans une discussion sur un projet artistique dont tu n'as jamais entendu parler, alors tu restes un peu à l'écart, les mains dans les poches, observant les lieux silencieusement jusqu'à ce que vous arriviez au lieu-dit. Mark vous demande de rester ici, de l'attendre le temps qu'il récupère les badges et autres papiers administratifs, il vous fait comprendre qu'attendre tous les trois n'est pas une bonne idée et tu es d'accord. Tu peux fumer une cigarette, malgré ta bonne humeur générale, tu angoisses un peu, c’est normal, il n'y a pas que des étudiants ici, mais d'autres professeurs de renom et des journalistes. Quinn se glisse contre ton torse pendant que tu fumes, tu fais cependant attention à ne pas lui souffler la fumée dessus. « J'ai tellement hâte que ça commence, ce projet sur les réformes pédagogiques est exceptionnel, j'ai juste sauté sur l'occasion pour être avec toi et Mark. » Et tu la comprends, tellement, toi aussi tu as été séduit par cette proposition, surtout que tu connais bien ces méthodes, tu apprécies cette idée de vouloir changer les choses et surtout, de mettre l'étudiant en avant, lui et ses idées, lui offrir de réelles opportunités. Enfin l'université se mêle d'un peu plus que le côté de la théorie et il était temps. « Moi de même, je connais bien les propositions et ça va être une bonne expérience pour ceux qui vont y participer. » Tu hoches la tête, souriant avant de te débarrasser de ton mégot dans une poubelle, prenant un chewing-gum avant de revenir auprès de Quinn et de la prendre dans tes bras, cette fois de ton initiative. Tu l'embrasses dans les cheveux au même moment ou Mark revient, il vous offre vos badges vous donnant accès à toute l'université, la cafétéria puis le programme des deux journées et votre programme à vous, notamment le tien, qui diffère un peu, car tu ne resteras pas toujours avec eux, malheureusement, tu vas te balader un peu plus. Vous ne traînez pas dehors, vous devez vous retrouver dans le premier amphithéâtre pour la première des présentations qui dure une bonne heure. Mark et toi vous croisez beaucoup de professeurs que vous connaissez déjà et vous discutez un peu, les salutations polies, surtout Mark, il adore ça, discuter avec les gens surtout qu'il chercher quelqu'un pour un projet et on ne sait jamais, peut-être qu'il rencontrera une personne assez folle pour le rejoindre. Cette idée te fait rire, de même pour Quinn, amusée de te voir  comme ça, elle en profite pour caresser ta main, sans pour autant la garder contre la sienne. Vous échangez quelques secondes de proximité physique avant d'entrer dans l'immense amphithéâtre, tu rêverais d'avoir les mêmes à Swansea. Enfin, tu ne vas pas te plaindre non plus, ils sont pas mal, et surtout appropriés en fonction du nombre d'étudiants. Vous attendez quelques minutes, le temps que les personnes devant vous s'installent, parce qu'il faut toujours que les gens discutent alors que les autres attendent. Tu grognes dans ta barbe et Quinn te donne un coup de coude avant de te montrer des places sur l'extérieur. Tu hoches la tête et tu fais signe à Mark de venir aussi. Vous vous installez dans les rangs et enfin, la journée commence.

Tout s'est plutôt bien déroulé, enfin presque, il fallait bien que quelque chose dérape, évidemment. Pour Quinn et Mark c'était plutôt calme, ils ont même eu le temps de faire le tour du campus, quant à toi, tu t'es retrouvé plus souvent seul qu'avec eux et tu as eu une longue discussion avec un ancien professeur de Londres, qui lui est resté et a défendu la politique de la perfection. Pour ne pas déraper, te faire remarquer ou pire, lui en coller une tu as coupé court à la conversation après l'avoir vaguement entendu dire que tu étais un lâche et tu t'es arrêté dans ta marche d'éloignement. Les poings serrés, tu sentais la colère monter en toi, si il y a bien une seule personne que tu autorises dire que tu es un lâche, c'est toi-même. Tu avales ta salive avec difficulté, dos à cet homme et tu essaies de te contrôler, mais tu finis par te retourner et lui faire face, les yeux brillants, le visage déformé par la colère. Tu ouvres la bouche pour lui lancer des phrases cinglantes, mais quelqu'un se glisse en face de toi et tu reconnais le visage familier de Mark qui pose ses mains sur tes épaules pour t'obliger à faire demi-tour, il te pousse aussi, pour que tu marches et tu débarrasses de ses mains, le repoussant vigoureusement.  « Je comprends pourquoi tu veux lui en coller une, mais ce n'est ni le moment, ni l'endroit Lloyd. » Tu lui jettes un regard noir et tu prends le chemin de la sortie, afin de pouvoir fumer une cigarette. « Tu risques gros si tu t'attaques à lui. » Et il a raison, parce que malgré le procès, il n'a rien eu, ce sont quelques personnes qui se sont sacrifiés pour les autres, lui, il est tranquille, sa vie est parfaite, il arrive encore à se regarder dans le miroir, une vraie ordure. Tu as la nausée rien que de l'imaginer encore une fois. Il est passé à travers les mailles du filet, personne ne lui en veut, personne ne lui en voudra jamais et pourtant, il était là à pousser les étudiants à se sacrifier pour la réussite, à tout donner pour se faire rejeter à un centième de point. « Je lui péterai bien le nez quand même. Mon poing pourrait juste glisser sur son visage, un simple accident. » Tu souris et Mark se met à rire avant de glisser son bras derrière ton coup, t'offrant une accolade. « Je crois que tu n'es pas le seul, c'est un connard, malheureusement on ne peut rien faire, c'est énervant, mais c'est comme ça, il faut que tu sois plus malin que lui et sincèrement, ça doit pas être bien compliqué, je suis sur qu'il n'a pas simplement une tête de con, si tu vois ce que je veux dire... »  Cette fois, c'est toi qui te met à rire, Mark a toujours eu les bons mots pour te remettre de bonne humeur. Tu t'es énormément rapproché de lui depuis que tu es à Tenby, c'est un type bien, il habite à Swansea seul, mais très souvent accompagné tout de même et c'est devenu un ami, plus qu'un collègue, vous sortez de temps en temps tous les deux, tu as rencontré sa petite famille aussi, notamment ses sœurs qui sont des amours. Tu lui as parlé de ta femme, du procès, il commence à te connaître et tu commences aussi à le connaître et tous les deux, vous partagez une belle amitié. « Tu as raison, mais sur le coup... » Tu pinces tes lèvres et pas moyen que tu dises quelque chose de plus car quelqu'un vient de se jeter dans tes bras, c'est Quinn. Tu fronces les sourcils avant de glisser tes bras derrière son dos. « Bon, c'pas le tout mais j'ai un rencard, tu n'es pas le seul à t'amuser ici Lloyd, on se voit demain ! » Il te tape l'arrière de la tête en rien, compose un numéro sur son téléphone. « Quinn, fais attention à lui, mais pas trop quand même, qu'il soit en forme demain. » Tu lui mettrais bien une tape derrière la tête, mais qui t'en empêche, elle se marre contre toi, tu le sens. « On verra demain. » Dis-tu innocemment avant que la jeune femme te donne un coup dans l'estomac, elle se recule et te regarde, les yeux joyeux, elle semble sincèrement heureuse de te revoir et toi aussi, tu l'es. Tu sais que tu seras tranquille ce soir, il n'y aura qu'elle.  « Pizzas ce soir ? » Demandes-tu avec un sourire en coin. « Avec plaisir. » Et c'est après ces quelques mots que vous prenez le chemin de l’hôtel, cette fois, main dans la main, tu en oublies même de fumer une cigarette, une première.

_________________

If time is money, then I'll spend it all for you, I will buy you flowers with the minutes we outgrew. I'll turn hours into gardens, planted just for us to take, I'll be reckless with my days, building castles in your name.
What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : hiljaisuus/hjs aka grumpy overlord.
TES DOUBLES : Magnùs Hadsen.
TON AVATAR : Rufus Sewell.
TES CRÉDITS : hjs (avatar), Irish coffee & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Aloy, Penny, Evelyn, & William. (4/4)
A venir : Kainoa.
RAGOTS PARTAGÉS : 4630
POINTS : 2985
ARRIVÉE À TENBY : 09/10/2016

OH MY GOD
ÂGE DU PERSONNAGE : quarante-huit ans.
CÔTÉ COEUR : Aloy ♥.
PROFESSION : Doyen de l'université de Swansea


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Oh I wanna dance with somebody (Dublin) (3/3) Mar 28 Fév - 21:41


I wanna feel the heat with somebody


« Sérieusement Lloyd, je crois que tu es la seule personne que je connaisse qui se balade avec des bretelles. » Tu hausses les sourcils pendant que tu règles celles-ci avec dextérité. Tu la regardes avec l'aide du miroir et elle se moque de toi, d'ici peu de temps tu vas te mettre à bouder comme un gosse. « Ne me fais pas cette tête. » Elle te menace du bout du doigt avant de venir se coller à toi, par derrière, glissant ses bras autour de ton torse, tu sens ses lèvres sur ton épaule et quelques secondes plus tard, elle s'enfuit après avoir claqué une de tes bretelles sur ton torse, tu l'entends rire dans la chambre. D'elle ou de toi, tu ne sais pas lequel a le caractère le plus joueur. Tu quittes la salle de bain pour lui courir après et comme d'habitude, vous vous perdez dans des activités plus personnelles au lieu de vous préparer pour cette soirée de fermeture. La journée quant à elle n'a pas été réellement particulière, vous avez donné vos conférences et vous avez répondu à des questions d'internautes via Twitter. C'était amusant, mais rien de nouveau ne s'est produit. Cela dit, tu ne risques pas d'oublier cette expérience, il va d'ailleurs falloir que tu en fasse un contre-rendu et tu n'as malheureusement pas énormément de notes et ce n'est pas sur Mark que tu vas pouvoir compter, encore moins sur Quinn, mais ce n'est pas grave, tu vas te débrouiller, tu t’en sors toujours. Tu n'as pas d’inquiétudes à ce sujet. « On est vraiment pas sérieux... » Tu soupires, couché sur le lit, tu arrives à voir ta chemise sur la gauche, entre la lampe et le réveil et tu sens une gêne dans le bas de ton dos, certainement les bretelles. Quinn est debout en face de toi, en train de fermer le boutons de sa robe sur le côté, elle met ses mains sur les hanches. « Entièrement de ta faute. » Dit-elle avant de retourner dans la salle de bain pour se maquiller. Tu secoues la tête sur les côtés avant de te redresser et de remettre ta chemise à l'aveugle. Tu passes tes mains dans tes cheveux espérant te donner un air plus sérieux avant de t'emparer de ta veste de costume et d'une cravate. Oui, tu es de ceux qui peuvent faire un nœud de cravate très rapidement, c'est un don apparemment. Quinn sort de la salle de bain, elle est divine, tellement que tu es incapable de dire le moindre mot, tout comme comprendre pourquoi elle est avec toi. Tu avales péniblement ta salive, ouvrant ensuite la bouche pour dire quelque chose, mais rien ne sort pas un son, elle te regarde avec interrogation, les sourcils froncés. « Tu as perdu la voix ? » La gêne ne va pas tarder à s'installer si tu restes comme ça à la fixer sans rien dire. « Hum... Tu... Tu es magnifique. » Tu rougis, baissant les yeux, tu regardes le bout de tes chaussettes avant de piétiner sur place. Et tu avais raison, elle est gênée, elle te remercie en murmurant quelques mots avant de retourner dans la salle de bain récupérer sa trousse de toilettes pour revenir dans la chambre et ranger ses affaires. Pendant ce temps, tu es resté immobile. Malgré ton âge, ta vie amoureuse passée, tu ne sais pas comment réagir devant tant de beauté, même si ce n'est pas la première fois qu'elle arrive à t'éblouir. Tu te souviens de cette soirée à nouvel an et tu ne vas jamais l'oublier. Un léger sourire apparaît sur ton visage pendant que tu te perds dans tes pensées et tu daignes enfin t’asseoir sur le lit et d'enfiler tes chaussures. « On va être en retard. » Quinn est en train de vérifier qu'elle a tout dans son petit sac à mains. « Rectification, on est déjà en retard. » Dis-tu en regardant l'heure sur ta montre pendant que tu te redresses. « On est vraiment pas obligé d'y aller. » C'est vrai, si elle ne veut pas y aller, vous pouvez faire autre chose, vous n'allez manquer à personne, Mark comprendra. « Non, on doit y aller, pour toi, mais on peut s’en aller plus tôt, profiter un peu de la soirée. » Sous-entendu la nuit, tu te mets à rire et tu hoches la tête de haut en bas, entremêlant tes doigts aux siens pendant que vous sortez enfin de la chambre avec une demi-heure de retard.

C'est dingue, mais lorsqu'elle est avec toi, tu es moins concentré, moins intéressé par tes travaux, tu n'as d'yeux que pour elle, tu t'en rends compte, doucement mais sûrement. Tu penses à elle avant toi, mais tu sais que tu ne devrais pas. Votre relation n'ira jamais plus loin, vous devez vous amusez, prendre du bon temps, c'est ce qu'elle te disait. Tu dois te détendre, respirer, t'amuser, faire tout ce que tu n'as pas eu l'occasion de faire avant. Mais toi, tu retombes dans tes travers de romantique, tu sais que tu as des sentiments pour Quinn, tu n'arrives pas à mettre le doigt dessus ou alors tu fais semblant de ne rien voir, mais tu ressens définitivement quelque chose pour elle, il n'y a pas de doutes. De son côté, tu n'en sais rien, elle est bien plus jeune que toi, elle a la vie devant elle et un rêve dont elle n'a de cesse de te parler. Son fameux tour du monde et tu es au courant de celui-ci depuis Londres, c'est dire que ça date déjà. Elle en parlait de ce projet comme si c'était son enfant, c'était très intéressant de l'entendre en parler, une vraie passion, un rêve au bord de la réalisation. Maintenant, tu n'as plus cet intérêt, tu aimerais bien qu'elle reste avec toi Quinn, qu'elle s'installe avec toi, que vous vous mettiez officiellement tous les deux. Parce qu'au fond, ça te manque ce côté officiel de la relation, même si c'est excitant de ne pas trop savoir, tu as besoin d'une sécurité. Tu as besoin de te protéger de cette douleur lancinante qui te guette, après un divorce, une débâcle amoureuse n'est pas ce qu'il te faut. Tu n'as plus l'âge de jouer au chat et à la souris malheureusement. Tu ne peux pas avoir ce luxe de la jeunesse. Un luxe dont elle profite d’ailleurs, tu le vois bien, lorsqu'elle est avec toi, elle ne tire que du positif, elle évite tout ce qui peut être négatif pour elle et tu ne lui en veux pas. Dans un sens tu l'utilises aussi, peut-être moins qu'elle, mais c'est positif aussi de ton côté, pourquoi t'en priver ? C'est vrai quoi, tu as la chance d'avoir une jeune femme, magnifique à tes côtés, pourquoi ne pas en profiter, tu l'attires physiquement et c'est la même chose pour toi. Vous partagez de bons moments, mais lentement, ça ne va plus te suffire, tu vas en demander plus et puis elle va s'en aller dans un claquement de doigts. Elle va partir comme elle est arrivée, comme une fusée. C'est dingue comme tu es doué pour ta rassurer Lloyd. C'est dingue comme c'est facile pour toi de foutre en l'air une soirée. Elle est avec toi parce qu'elle ne veut pas être seule, mais au fond, tu as cet espoir que ce n'est pas que cela, tu espères qu'il y a quelque chose, parce qu'on ne sort pas avec un vieux sans raisons. Tu n'es pas riche, donc ce n'est pas ça. Non pas que tu vois Quinn comme quelqu'un de mauvais, au contraire, tu l'adores, elle est intelligente, charmante, elle a une verve magnifique, un sourire angélique et des valeurs. Ton cerveau te joue des tours, tu te poses bien plus de questions que tu ne devrais, mais tu as le droit, non ? Après tout, elle n'a jamais voulu répondre à ta question du pourquoi elle est avec toi, alors tu cherches la réponse toi-même. Tu le fais au meilleur des moments, parce que vous êtes à cette soirée de clôture. Elle est en train de discuter avec un groupe de jeunes professeurs, elle échange son numéro certainement et toi, tu es accoudé au bar, un verre de whisky à ta droite. Cette jeune femme a volé ta raison en même temps que des parties de ton cœur. « Dis lui. » Une voix masculine te tire de tes pensées, Mark. Il s'installe à côté de toi sur un tabouret, observant Quinn, lui aussi. « Elle le sait déjà. » Tu bois une gorgée de ton verre avant de le reposer à tes côtés, tu souris, presque tristement. « J'en suis pas si certain Lloyd. » Mark se trompe complètement, évidemment que Quinn sait ce que tu ressens, elle refuse simplement de le voir et lui dire, signifierait certainement tout gâcher maintenant et ce n'est pas à l'ordre du jour. « Crois-moi, si je le dis de vive voix, je vais tout perdre. Je préfère prendre ce qu'elle m'offre, en profiter jusqu'à la fin. » Tu glisses tes mains sur tes genoux que tu frottes vigoureusement. Elle ne resterait pas avec toi, qui voudrait rester avec toi ? « C'est foutrement triste votre histoire. » Il grogne dans sa barbe d'autres mots que tu n'es pas capable de comprendre et cela, même si tu tends l'oreille. « Y a pas moyen de rester juste heureux ici putain. » Le voilà qui commence à rager sur son sujet favori, l'amour. Au moins, il arrive à te faire rire. Tu passes ton bras derrière sa nuque et il sourit à son tour. « On aime bien les histoires compliquées que veux-tu. » C'est vrai, vous adorez ça.. Vous aimez tous les deux les femmes, mais avec votre talent, vous n'avez jamais su trouver la bonne, autant toi que Mark, vraiment, sauf que lui n'a jamais été jusqu'au mariage. Tu reprends ton verre pour le finir en une gorgée, tu aurais bien envie de fumer une cigarette.
Pas question d'en griller une cependant, Quinn quitte ses amis pour vous rejoindre, toute souriante, elle entre dans un monologue, vous expliquant à toi et Mark qu'elle a des nouveaux contacts pour ce fameux projet de tour du monde et qu'elle va avoir du travail lorsqu’elle se baladera partout, un peu comme toi tu l'as déjà réalisé, mais seulement dans quelques pays. Elle a les yeux qui brillent, elle n'arrête pas de sourire, elle sautille même sur place avant de planter un baiser sur tes lèvres, te prenant par surprise. Dans un sens, tu comprends qu'elle veuille partager tout ça avec toi, mais elle ne se rend pas compte des conséquences. Elle n'a pas à le faire d'ailleurs. Tu glisses tes mains dans le bas de son dos avant de l’entraîner dans une douce étreinte. Tu sens le regard de Mark à côté de toi, il passe sa main sur son épaule avant de s'en aller, certainement rejoindre sa compagne pour ce soir, votre dernière nuit ici à Dublin avant votre retour à Swansea. Quinn te serre dans ses bras et t'embrasse à nouveau, t'offrant un sourire que tu sais reconnaître. Cette soirée sera définitivement aussi bien que les précédentes.

_________________

If time is money, then I'll spend it all for you, I will buy you flowers with the minutes we outgrew. I'll turn hours into gardens, planted just for us to take, I'll be reckless with my days, building castles in your name.
What a Face:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oh I wanna dance with somebody (Dublin) (3/3)

Revenir en haut Aller en bas

Oh I wanna dance with somebody (Dublin) (3/3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: It's a small world :: God bless the queen-