AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(Hopriel#1) La leçon de cuisine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : SB, Jade
TON AVATAR : Crystal Reed
TES CRÉDITS : Gold Anthem
RAGOTS PARTAGÉS : 66
POINTS : 362
ARRIVÉE À TENBY : 02/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Coeur à prendre
PROFESSION : Professeur de danse classique


MessageSujet: Re: (Hopriel#1) La leçon de cuisine Ven 2 Juin - 10:56




      Hope et Gabriel
       La leçon de cuisine.

   
G
abriel semble insister sur le fait que je me confier à lui si j’en éprouve le besoin, parce que nous sommes amis. Oui, amis. A mes yeux, il est toujours bien plus que ça, mais il ne le remarquera sans doute jamais. Malheureusement. Je ne suis qu’une pauvre fille, blessée par celle qu’elle croyait être sa meilleure amie, il ne verra jamais rien d’autre en moi. Et si j’ai réussi à me confier à lui aujourd’hui, parce que j’étais un peu coincé après qu’i eu remarqué ma cicatrice, je ne pense pas pouvoir le refaire un jour. Je secoue la tête en guise de réponse, ne sachant pas quoi répondre. C’est bête mais je ne suis pas certaine de supporter d’être seulement son amie. Le malentendu à beau s’être dissipé, je ne suis pas certaine de vouloir être juste une amie à ses yeux. Parce que je veux plus. Je veux quelque chose qu’il ne pourra jamais me donner, parce qu’il prend les filles et qu’il les jette aussitôt pour passer à la suivante. Et moi, je devrais rester celle à qui il racontera ses exploits ? Je ne pourrais pas le supporter éternellement. Mais je me vois mal lui dire tout ça, alors je me contente de lui sourire, comme le ferais une amie. Je fais passer mon verre d’une main à l’autre, pour m’occuper l’esprit. Je repense à l’incident de l’ascenseur. C’était peu de temps après mon retour à Tenby, quelques jours plus tôt, Gabe avait sonner à la porte de mon appartement et quand je l’avais reconnu, je lui avais claquer la porte au nez, furieuse de le revoir après toutes ses années. Le lendemain, il avait essayé de me parler dans la rue, mais j’avais brusquement fait demi-tour et prit un autre chemin pour me rendre au travail. Je n’avais aucune envie de lui parler. Je ne sais pas comment il a su qui j’étais, il ne me l’a pas dit, mais je crois que sur le moment, il ne se souvenait pas de moi. Et puis, on s’était retrouvé pris au piège dans l’ascenseur et il avait fait une crise panique. J’avais été tenté ; pendant qu’il était dans les vape ; de lui mettre des claques pour le réveiller mais je ne suis pas méchante comme fille alors je lui avais seulement humidifier le visage avec un mouchoir imbibé d’eau et il était revenu à lui. Là, après être rassurée qu’il n’avait rien, j’avais laissé libre court à ma rancune. Finalement, il m’avait avoué avoir dit ça, simplement parce que j’étais une fille et qu’il n’était qu’une gosse de dix ans. Et finalement, son explication était logique. Nous nous étions revu quelques jours plus tard autour d’un plat de fruits de mer ; moi qui déteste ça je n’avais pas osé le lui dire ; et je lui avais pardonner ses erreurs passés tout en gardant une certaine réserve. D’ailleurs, je m’en étais félicité, car avant ce soir, je ne l’avais pas revu. Une sonnerie se fit soudain entendre, celle de l’interphone. J’avais de la visite. Je me levais aussitôt pour prendre la communication. « C’est papa ! » « Tu peux monter ! » répondis-je, en appuyant sur le bouton permettant d’ouvrir la porte en bas de l’immeuble. « Je suis désolée ! » m’excusais-je, auprès de Gabriel. La visite de mon père n’était pas vraiment prévue, surtout que maman avait le bras en écharpe et qu’il veillait sur elle.
WILDBIRD
   

_________________


Hope Withmore
100 Years ⊹ 15 there's still time for you Time to buy and time to lose 15, there's never a wish better than this When you only got 100 years to live. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : GekkuNeko
TES DOUBLES : Brian, ce type paumé.
TON AVATAR : Daniel Andrew Sharman, ce beau gosse.
TES CRÉDITS : Avat' class whore ; Sign' XynPapple ; Gif' Tumblr & GekkuNeko ♥
TA DISPONIBILITE RP : Disponible pour un rp.

+ Hopriel
+ Faithriel
+ Sheriel
+ Aidriel
+ Samriel

Terminés :
+ Hopriel#1

En attente : Théodore
RAGOTS PARTAGÉS : 487
POINTS : 1081
ARRIVÉE À TENBY : 02/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (27 Août 1989)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Coiffeur


MessageSujet: Re: (Hopriel#1) La leçon de cuisine Sam 17 Juin - 11:24

La leçon de cuisine
Des amis, dans ma vie j'en ai eu mais des amis au féminin ça non, jamais, ou tout du moins pas vraiment. Des amies avec qui je couche de temps en temps ça j'en ai, mais des amies sans la moindre ambigüité ça je l'avoue je n'en ai jamais eu donc proposer à Hope d'être ce genre d'amie c'est sûr que ça me tout drôle parce qu'en fin de compte elle est très jolie et est précisément le genre de nanas avec qui j'aime passer du temps, partager un lit et une excitation... Mais je sais qu'avec elle ça ne se fera pas, lors de la fois où nous étions coincés dans l'ascenseur j'ai bien vu qu'elle avait une certaine colère toujours envers moi face aux mots que j'ai eu à son égard à l'époque où nous n'étions que des enfants. Néanmoins nous en avons discuté et je lui ai fais comprendre que lui faire du mal n'a jamais été quelque chose que je cherchais, à l'époque je cherchais plutôt à ne pas me retrouver dans une situation gênante dans laquelle Hope serait potentiellement amoureuse de moi. Visiblement ça n'avait pas été le cas et tant mieux c'est juste moi qui avais compris de travers à l'époque. Cependant après tout ce que nous faisons tous les deux j'ai bien envie de croire qu'un jour il pourrait se passer quelque chose entre nous parce qu'en fin de compte, c'est vrai, elle me plaît beaucoup et je l'admire pour la personne qu'elle est. Elle est une femme forte et indépendante, une femme qui a su rebondir dans sa vie malgré les nombreuses embûches qu'il y a pu y avoir dans sa vie et rien que pour ça je la respecte au plus haut point. D'ailleurs ça c'est une première parce qu'en général je ne respecte pas forcément les femmes que je veux me taper, elle je la respecte même si je la désire au fond de moi. Alors, lorsque l'interphone de son appartement vint à sonner je lui souris lorsqu'elle se lève pour répondre et j'entends sa discussion avec son paternel, je suppose en tout cas. Puis elle revient vers moi après avoir ouvert le portail à son père en s'excusant pour ça, je lui souris toujours et passe ma main sur la sienne. « Aucun problème. » Dis-je simplement d'une voix douce tandis que je la scrute longuement de mes yeux bleus. « Du coup je pense que je vais t'abandonner pour que tu puisses passer du temps librement avec ton père. » Informais-je la brunette tout en affichant un grand sourire sur mes lèvres bien qu'un peu déçu de devoir déjà repartir alors que je me sentais tellement bien avec elle mais ce n'est pas grave je repasserais. « Profites bien de ton père. Je reviendrais te voir pour le repas. » Annonçais-je à la brune tout en affichant un grand sourire sur mes lèvres en prononçant ces quelques mots. Après quoi je me lève et l'embrasse sur la joue même si j'ai été tenté quelques instants de lui faire un bisou sur les lèvres mais on verra ça plus tard. Suite à ça j'attends que Hope m'ouvre la porte et donc que je puisse rejoindre mon appartement qui est situé juste en face du siens...
Hope & Gabriel

_________________


 
Hopriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : SB, Jade
TON AVATAR : Crystal Reed
TES CRÉDITS : Gold Anthem
RAGOTS PARTAGÉS : 66
POINTS : 362
ARRIVÉE À TENBY : 02/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Coeur à prendre
PROFESSION : Professeur de danse classique


MessageSujet: Re: (Hopriel#1) La leçon de cuisine Dim 25 Juin - 10:44




      Hope et Gabriel
       La leçon de cuisine.

   
J
e ne sais pas pourquoi mais je suis soulagée de la visite inattendue de mon père. Sans le savoir, il me sauve d’une situation qui risquait de devenir gênante. Je ne suis pas à l’aise avec Gabriel. Il y aura toujours ce mur entre nous, cette gêne due à ce qui s’est passé bien des années auparavant. J’ai bien peur de ne jamais être capable de lever le voile sur cette histoire. Je suis très rancunière comme fille et que j’ai admis qu’il n’était qu’un enfant, une partie de moi lui en voudra toujours pour les paroles malheureuses qu’il a prononcé à mon égard. Lui, il a oublié, tant mieux, mais pas moi. Malheureusement. Et le fait qu’il m’est proposé d’aller m’accompagner faire quelques courses le mardi suivant ne change pas grand-chose. Le fait qu’il m’est amené à me confier non plus d’ailleurs. Parce que, c’est plus fort que moi, je ne le vois pas comme lui me voix, je ne le vois pas comme un ami et il y a peu de chance que j’arrive à le voir comme tel un jour prochain. Je m’y force, cependant, parce que je sais très bien que ça ne sert à rien de s’accrocher à une personne qui n’aura jamais le même genre de sentiments. Alors oui, mon père tombe à pic. Je lui ouvre la porte de l’immeuble et je m’excuse auprès de Gabriel. Je suis désolée de le mettre à la porte, mais si mon père le trouve ici, il va se poser des questions et je ne pourrais pas lui donner les réponses qu’il attend. Parce que mon père voudrait ma voir avec un homme. Il dit que j’en ai besoin pour oublier que mal que m’a Aurora. Alors, lui dire, désolée, Gabe n’est qu’un ami, risque de le décevoir et je ne veux pas le décevoir. D’autant que moi aussi, je suis déçue. Déçue de décevoir mon père, déçue de n’être qu’une amie. Déçue d’être qu’un vulgaire professeur de danse classique, alors que je rêvais d’être une étoile. Bref, déçue de pleins de choses. Je réagis à peine lorsque Gabriel m’effleure la joue d’un baiser, parce que je sais parfaitement que ça ne signifie rien pour lui. « De toute façon, on se voit mardi pour les courses ! » lui dis-je, rapidement. « A bientôt ! » et je referme la porte derrière lui. J’entends la porte de son appartement claqué en même temps que le bing de l’ascenseur annonçant l’arrivée de mon père.
WILDBIRD
   

Sujet terminé.

_________________


Hope Withmore
100 Years ⊹ 15 there's still time for you Time to buy and time to lose 15, there's never a wish better than this When you only got 100 years to live. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Hopriel#1) La leçon de cuisine

Revenir en haut Aller en bas

(Hopriel#1) La leçon de cuisine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Historical Center :: Residences-