AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : myself (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou ? - Intrigue
A venir : Ana

RAGOTS PARTAGÉS : 1481
POINTS : 2779
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Lizzie, envers et contre tout.
PROFESSION : Il sait qu'il va devoir mettre fin à son mensonge et trouver un job honnête.
REPUTATION : J'ai entendu dire que sa petite amie était devenue la tutrice officielle des enfants de son frère. Deux bambins d'un coup, ça fait beaucoup à gérer ! J'espère qu'il ne va pas encore s'enfuir...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Sam 21 Jan - 20:47

Maybe today it’ll get better
I hear what you say we’re in this together
Now I’m starting to see
Hoping and praying
We’ll never win, win without playing

Après la mort, la vie suivait son cours, laissant dans son sillage, ceux avec un trou à la place du cœur. Ils ne savaient plus comment avancer, et se contentaient de subir, complètement hagards. En tout cas, c’était comme ça que Rhys ressentait les choses. Il avait repris sa routine. Il se levait, mangeait, conduisait, voyait des gens, parlait de choses futiles mais il n’avait pas vraiment conscience de faire ses choses. Il était presque en pilote automatique. Et pourtant… Parfois, ça arrivait sans qu’il ne s’en rende compte. Il ressentait à nouveau quelque chose. Un bref instant d’hilarité, un élan d’appétit, un éclat de colère comme au mariage de Caleb. Automatiquement, il se rebellait contre ces émotions. Il ne voulait pas les expérimenter. Il voulait rester à son deuil, ne pas avoir l’impression de reprendre goût à la vie alors que sa grande sœur avait perdu la sienne. Alors qu’il avait perdu un enfant qu’il aimait déjà de tout son cœur. Non, il ne voulait pas avancer et se sentait coupable quand il le faisait involontairement. Toutefois, il se rendait compte que ce n’était pas une attitude saine. Et que ce n’était pas juste pour ceux qui restaient, les vivants. Le blond se demandait comment ils trouvaient la force de supporter le zombie qu’il était devenu… Alors sur un coup de tête, il avait décidé de se racheter. On avait beau être à la fin janvier, il était allé acheter des cadeaux de Noël. Pour Gwen, pour Lylou, pour Raphael, pour ses parents, pour Caleb (bien que celui-ci ne lui parlait sûrement plus) et bien sûr pour Lizzie (bien qu’il y avait une possibilité pour qu’elle soit aussi fâchée contre lui après l’esclandre qu’il avait fait au mariage). Ça avait été difficile de trouver un cadeau pour la Mathesson. Parce qu’elle avait expérimenté le même drame que lui mais avec encore plus d’intensité. Il se disait qu’à ce stade, pas grand-chose ne pourrait lui faire plaisir. Car comme lui, Lizzie avait perdu le sourire, elle s’était éteinte petit à petit.

Cependant, comme lui également, elle n’avait pas le choix de continuer à vivre. Et Rhys avait appris qu’elle avait trouvé un emploi à l’université de Swansea. C’est pourquoi il se rendait aujourd’hui chez elle, sa surprise sous le bras avec dans l’idée de fêter la nouvelle. Enfin autant que deux personnes ébranlées comme eux puissent fêter… Il arrive devant chez Enaël, composant le code de l’immeuble sans même y réfléchir avant de monter parmi les étages. Il avait pris l’habitude, tout simplement. Parce qu’il avait tenu la promesse qu’il avait faite à Lizzie avant qu’ils ne s’endorment tous les deux enlacés sur le lit d’hôpital de la jeune femme : ils avaient traversés ça ensembles. Cette fois-ci, le Blake ne s’était pas défilé, se rendant régulièrement chez Lizzie et Enaël, malgré sa peur de ce dernier. Il y avait eu des moments difficiles, d’autres plus légers mais les deux parents  de Nolan les avaient vécus ensembles et c’était tout ce qui comptait… Hélas, il y avait eu cette histoire de mariage et ils ne s’étaient pas revus depuis. C’était la première fois depuis la perte de leur enfant qu’ils passaient autant de temps sans se voir. C’est donc un peu stressé qu’il sonne à la porte de l’appartement, priant pour que Lizzie soit seule. Enaël avait été plutôt tolérant avec lui mais il avait peur que ça ne dure pas… Et pour une fois, il est entendu car c’est Lizzie qui ouvre la porte. « Salut Liz… ça va ? » Demande t-il en faisant tomber la neige de ses cheveux d’une main, son autre bras occupé par l’encombrant panier qu’il tenait sous les bras. Le présent de Lizzie. Finalement, il avait trouvé l’idée parfaite. Ou plutôt, elle lui était tombée dessus, s’imposant à lui comme une évidence. « Je suis désolé de passer à l’improviste, j’espère je ne te dérange pas ? » Il avait en fait une bonne excuse mais il ne pouvait pas le lui livrer tout de suite car ça reviendrait à éventer sa surprise… « Je venais te féliciter, j’ai entendu dire que tu avais trouvé un travail à Swansea… » Ajoute t-il incapable de se retenir plus longtemps.

_________________

Find light in the beautiful sea, I choose to be happy. You and I, you and I, we’re like diamonds in the sky. You’re a shooting star I see, a vision of ecstasy. When you hold me, I’m alive. We’re like diamonds in the sky (BY ANAELLE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Dim 22 Jan - 21:07

Take me away make it all better
If not for a day then maybe forever
Is it all in my head cause it’s getting harder
But there’s something you said that I never thought of

En effet, la vie suit son cours et j'ai déjà du me rendre à Swansea quelquefois pour comprendre que mon échange avec le doyen n'était pas un rêve. Non, c'est bien réel et je suis bel et bien embauchée au poste de tutrice comme je l'étais lorsque j'étais étudiante. A l'époque, je ne donnais des cours qu'aux plus jeunes, mais à présent, je peux même venir en aide aux plus avancés. J'ai hâte de pouvoir commencer. Cependant, c'est une hâte plus ou moins relative puisqu'elle engendre un profond stress à l'idée de me retrouver entourée d'étudiants qui me jugeront sans aucun doute, mais paradoxalement, le fait de ne plus être seule m'attire parce que je vois là la possibilité de remonter la tête hors de l'eau. Evidemment, il y a Rhys qui s'applique à m'aider dans cette tâche, tout comme mes autres proches : mes frères, Caleb ou mon cousin, mais ce n'est pas pareil. Cette fois, ce sera différent. Les étudiants ne sont pas de Tenby pour la plupart alors ils ne sauront pas ce qui m'est arrivé et de ce fait, je n'aurais pas à subir leurs regards pleins de pitié que je préfère éviter plus que tout au monde.
Aujourd'hui, je me renseigne sur les programmes et sur les plannings des étudiants afin d'être effective et efficace le plus tôt possible. Je prépare quelques notes, je cherche même dans mes anciens cours afin de me retrouver au plus proches d'eux et de m'imaginer à leurs places. Ce n'était pas il y a si longtemps au final, alors ce n'est pas bien difficile.
Je suis le nez dans mes livres, avec un fond sonore pour m'empêcher de me perdre dans mes pensées quand la sonnette retentit. Je n'attends personne, c'est étrange, et Enael n'est pas du genre à oublier ses clés. J'hésite quelques secondes à me relever et je prends sur moi pour finalement aller ouvrir. Si je suis prête à me rendre en cours et faire face à des étudiants, je peux bien me retrouver devant la personne derrière la porte – surtout qu'il ne s'agit probablement que d'un livreur quelconque.

J'ouvre la porte et la surprise est à la fois bonne et mauvaise. Rhys… Je ne m'attendais pas à avoir de ses nouvelles, surtout depuis son scandale le jour du mariage de mon meilleur ami. Je n'ai pas eu le temps de lui en parler, mais je suppose que mon silence a pu lui faire comprendre ce que je pensais à ce sujet. J'étais déçue. Certainement pas aussi déçue que lorsqu'il était parti en arrêtant de donner des nouvelles, mais presque. Alors c'est pour dire. Je croyais qu'il avait changé, qu'il était prêt à être présent pour ses amis, mais il faut croire que je me suis trompée. Pourtant, je n'ai pas à me plaindre en ce qui me concerne… Depuis qu'on s'est retrouvé, depuis qu'il sait que je lui ai pardonné, on peut dire qu'il s'est montré d'un soutien infaillible, mais peut-être que c'est une exception. Cette pensée me fait de la peine et malgré tout, je l'accueille quand même en ouvrant la porte un peu plus grande. « Ca va. » Réponds-je, laconique. J'ai envie d'être gentille avec Rhys, mais il me reste cette rancoeur en travers de la gorge qui m'empêche de l'être et pire encore, qui me fait devenir rancunière. « Non tu ne me déranges pas. Et Merci… Je vois que tu es capable de présenter des félicitations… C'était à Caleb que tu aurais dû en faire aussi, mais j'ai bien compris que tu avais autre chose en tête. » Je croise les bras. Celle là, il l'a bien méritée et je lui lance ces quelques mots sans le moindre remord. Il est allé trop loin, bien que ce soit Gwen qui ait pris les devants… Il n'était pas obligé de la suivre.  
Ce n'est qu'à présent que je remarque le panier qu'il tient sous le bras, ce que je trouve pour le moins intriguant. Clairement, ce n'est pas le genre d'accessoire avec lequel j'ai l'habitude de voir le Blake, si bien que je ne peux m'empêcher de demander, les sourcils froncés. « Qu'est-ce que tu fais avec ce panier ? Tu l'as volé à Mrs Lloyd ? » demande-je, l'intrigue laissant presque place à l'amusement malgré moi.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : myself (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou ? - Intrigue
A venir : Ana

RAGOTS PARTAGÉS : 1481
POINTS : 2779
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Lizzie, envers et contre tout.
PROFESSION : Il sait qu'il va devoir mettre fin à son mensonge et trouver un job honnête.
REPUTATION : J'ai entendu dire que sa petite amie était devenue la tutrice officielle des enfants de son frère. Deux bambins d'un coup, ça fait beaucoup à gérer ! J'espère qu'il ne va pas encore s'enfuir...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Lun 30 Jan - 21:36

Maybe today it’ll get better
I hear what you say we’re in this together
Now I’m starting to see
Hoping and praying
We’ll never win, win without playing

Lizzie reste quelques minutes silencieuse avant de répondre à Rhys, et quand elle le fait, c’est sur un ton distant, volontairement froid. Bien. Le ton était donné. Les craintes du blond étaient fondées, elle lui faisait la gueule. Et elle finit par le lui montrer très franchement, en lui renvoyant ses félicitations dans les dents avec une ironie qu’il ne lui connaissait pas. Il se hérisse aussitôt aux mots de la blonde, sa susceptibilité piquée au vif. Inutile de préciser qu’il regrettait son entrée en matière joyeuse, car là, c’était la douche froide. La mine assombrie, il réplique sur le même ton. « Et j’aurai dû le féliciter de quoi au juste Caleb ? D’avoir trouvé la meilleure façon de foutre sa vie en l’air ? » Il toise la Mathesson ne comprenant pas son point de vue. C’était déjà le cas, il y a une semaine, quand elle avait assisté passivement à la mascarade du Donovan. Mais maintenant qu’il savait la vérité, c’était pire que tout, il ne comprenait pas l’aveuglément de Lizzie. Alors il n’a aucun mal à déverser des paroles piquantes, souhaitant la renvoyer dans les cordes comme elle venait de le faire pour lui. « Tu sais quoi ? Vous commencez à me gonfler Caleb et toi, avec votre belle vision de l’amitié… Je n’en reviens pas que vous puissiez être si naïfs. Vous pensez franchement qu’être un bon ami, c’est applaudir des deux mains tout ce que fait l’autre ? » Il y a de la conviction dans ces mots qu’il crache presque. Parce que ça l’énervait que Lizzie soutienne ce mariage absurde. Parce que quelque part, il pensait toujours que Caleb avait eu tort d’encourager Lizzie dans la voie de la grossesse malgré son état de santé désastreux… « Moi je pense justement qu’il n’y qu’un ami qui peut vouloir prendre le risque de perdre l’estime de l’autre pour l’empêcher de faire une connerie dont il pâtira plus tard. »

Le Blake s’exprime avec passion et cela se ressent sans doute au niveau de l’occupant du panier qui commence à remuer. Mais le blond est bien trop pris dans sa tirade pour s’en rendre compte. « Faire un mariage blanc, c’est une sacré connerie. Déjà parce que c’est illégal et qu’il s’expose à des poursuites mais aussi parce qu’il a choisi la pire possibilité pour le faire. Non mais tu as vu cette Ana-Sofia ? Cette fille, c’est un requin, ça se voit. Elle va lui attirer des ennuis pas possibles… Et puis, il va faire quoi si elle refuse de divorcer à la fin de leur petit deal ? » Il entend des bruits appuyés venir de l’appartement d’à côté, le signe qu’il a sans doute trop haussée la voix. Mais c’est plus fort que lui, Lizzie l’énerve à le regarder méchamment les bras croisés comme s’il était le méchant de l’histoire. Cependant, il se modère aux prix de grands efforts parce que crier sous tous les toits que Caleb faisait des trucs illégaux n’était pas vraiment malin. Il reprend donc sur un ton plus calme. « Alors non, je ne vais pas m’excuser d’avoir pensé faire ce qui était juste pour mon ami. Et quand bien même j’aurai quelque chose à me reprocher, tu ne crois pas que ça nous regarde lui et moi ? Ou bien ça sera toujours comme ça quand il y aura un désaccord entre nous, tu te mettras au milieu et tu choisiras un camp ? Le sien de préférence, parce que lui, il a toujours raison et il fait toujours tout parfaitement. » Ok, ça devenait un peu puéril et hors de propos mais comme toujours, c’était la fierté blessée du faux médecin qui s’exprimait. De toute façon, il se rend vite compte qu’il a perdu l’attention de Lizzie. Le panier qu’il tient sous le bras, remuant de plus en plus, il a forcément attiré l’attention de la blonde. Elle fait d’ailleurs une vanne là-dessus, ce qui a le don de stupéfier Rhys. Elle dégainait les gros calibres et après, elle faisait tranquillement un peu d’esprit ? Allez comprendre les femmes…. En tout cas pour lui, c’était mort. Ses envies de surprise étaient passées. « Oublie… C’est rien du tout. C’était stupide. » Marmonne t-il toujours aussi mécontent. Et sans plus de cérémonie, il tourne les talons et commence à redescendre les escaliers. Lizzie n’était pas la seule à pouvoir faire la gueule. Ils pouvaient jouer à ce petit jeu à deux. A vrai dire, il y avait de fortes chances pour qu’il soit même plus fort qu’elle.


_________________

Find light in the beautiful sea, I choose to be happy. You and I, you and I, we’re like diamonds in the sky. You’re a shooting star I see, a vision of ecstasy. When you hold me, I’m alive. We’re like diamonds in the sky (BY ANAELLE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Jeu 2 Fév - 20:53

Take me away make it all better
If not for a day then maybe forever
Is it all in my head cause it’s getting harder
But there’s something you said that I never thought of

Mes sentiments pour Rhys devenaient de plus en plus clairs, bien qu'ils provoquaient une grande confusion dans mon esprit. Tout a changé lors de son intervention au mariage de Caleb. Quand me vient la question de la légitimité de la prise de parole de Rhys, il me suffit de me souvenir du regard triste du marié pour être persuadé qu'il n'avait pas à faire ça et qu'il a dépassé les bornes. Il ne pensait peut-être pas à mal, mais je ne peux m'empêcher de lui lancer mon ressenti. Un ressenti qu'il ne voulait tout simplement pas entendre et avec lequel il n'est toujours pas d'accord… Je ne m'attendais pas à ce qu'il accueille mes propos avec sourire, mais je ne m'attendais pas non plus à autant de virulence de sa part. Ses paroles sont douloureuses et appellent une remise en question de ma part.
« Tu veux dire que je ne suis pas une bonne amie ? Que j'aurais dû l'en empêcher ? Et bien non… Ca fait longtemps que j'ai arrêté d'essayer d'empêcher les gens de faire ce qu'ils veulent… Peut-être à cause de toutes les fois où j'ai supplié Luka de ne pas partir en mission… Ma façon de me protéger contre les déceptions parce que je sais qu'on ne m'écoute jamais. » Je m'arrête pour reprendre ma respiration et continuer de plus bel, cherchant en quelque sorte à justifier mes actes et notamment mon absence de réaction face au mariage rapide de mon meilleur ami. « Je ne sais pas ce que je pense de ce mariage, mais j'ai une confiance aveugle en Caleb… Il est intelligent, il sait ce qu'il fait, même si c'était juste un plan mesquin pour l'aider à oublier Paige, et bien soit. Il ne se marierait pas sans raison. Tu le connais, tu sais que c'est quelqu'un qui a la tête sur les épaules… » Peut-être qu'il a raison, Rhys, et que nous sommes trop naïfs à toujours nous protéger l'un l'autre, mais je ne sais pas comment le prendre. Ca fait mal, tout simplement et je sens une boule se former au fond de ma gorge. « Je ne sais pas si je dois m'excuser d'être aussi naïve, comme tu dis… Je ne sais pas ce que tu attendais de moi, mais visiblement je t'ai déçue et ce fut réciproque dès l'instant où tu t'es levé dans cette église. Tu ne devrais pas critiquer autant Caleb même si tu n'es pas d'accord avec lui… Il a toujours été bon avec toi, Rhys… Bon sang il vient même te chercher dans les bars quand tu es ivre mort et toi… voilà comment tu le remercies ! Il voulait juste que tu sois là pour lui. »
La voix reste posée et même si je ne voulais pas critiquer le comportement de Rhys - Dieu sait à quel point je comprends son besoin de boire pour oublier… J'aimerais faire de même, mais j'ai déjà été assez inconsciente dernièrement alors je fais en sorte de prendre soin de ma famille - je me retrouve à le faire et je m'en veux aussitôt que les mots sortent de ma bouche. Je secoue la tête et je baisse les yeux, mal à l'aise. Et dire que les choses s'étaient pourtant arrangées entre nous… Cet effondrement me dévaste.
Et là, Rhys prononce les mots qui me font chavirer. Mariage blanc ? De quoi parle-t-il ? Je fronce les sourcils et alors tout devient plus clair. C'est un mariage blanc… Il n'aime pas vraiment cette fille et il n'a donc jamais trompé Paige comme il a essayé de me le faire croire. La femme trompée que j'ai été ne sait pas si elle doit être soulagée ou horrifiée par cette nouvelle. Ce temps de réflexion pendant lequel je suis dans la confusion la plus totale suffit à Rhys pour tourner les talons. Je reste sur le pas de la porte quelques secondes de plus, sous le choc de cet aveu et je réagis quand je saisi que je ne peux pas laisser le jeune homme partir, surtout après ce qu'il vient de me dire.
« Rhys, attends ! » Ce cri réveille les voisins qui n'avaient pas encore été alertés par la voix du Gallois et je sors de l'appartement rapidement. En chaussettes et en T-Shirt, je suis au bord de l'hypothermie dans cette cage d'escaliers. « Un mariage blanc tu dis ? Tu dois penser que je suis si stupide… » Cette fois, si je croise les bras, c'est uniquement pour me réchauffer. Je commence à pester contre moi-même, même si c'est contre Caleb que j'en veux surtout. Pourquoi m'a-t-il tenu à l'écart ? J'ai pourtant toujours été là pour lui… Ne me fait-il pas réellement confiance ? « Je n'étais pas au courant. » Lâche-je, un sourire triste sur les lèvres.  « Caleb m'a bien dit qu'il voulait me parler d'une chose importante, mais que ça attendrait son retour de "lune de miel".» J'ajoute les guillemets aux mots tellement je ne sais plus si je dois y croire… Encore peut-être une preuve que depuis la perte de Nolan, je ne suis plus moi-même, trop éteinte pour qu'on vienne lui confier des choses, pas même capable de discerner celles qui ont de l'importance. Je soupire lourdement et je me déteste pour avoir été si désagréable avec Rhys.  « Je suis désolée… Je n'aurais pas dû t'agresser comme ça. » M'excuser, c'est bien le moins que je puisse faire. « Je meurs de froid… S'il te plait, est-ce que tu veux bien venir à l'intérieur, qu'on parle plus tranquillement. En plus j'ai fait des Flapjack, je ne sais pas si c'est toujours le cas, mais tu les adorais avant. »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : myself (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou ? - Intrigue
A venir : Ana

RAGOTS PARTAGÉS : 1481
POINTS : 2779
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Lizzie, envers et contre tout.
PROFESSION : Il sait qu'il va devoir mettre fin à son mensonge et trouver un job honnête.
REPUTATION : J'ai entendu dire que sa petite amie était devenue la tutrice officielle des enfants de son frère. Deux bambins d'un coup, ça fait beaucoup à gérer ! J'espère qu'il ne va pas encore s'enfuir...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Sam 11 Fév - 15:07

Maybe today it’ll get better
I hear what you say we’re in this together
Now I’m starting to see
Hoping and praying
We’ll never win, win without playing

Encore une fois, c’était la susceptibilité de Rhys qui s’était exprimée. Il ne supportait pas la moindre critique et quand son orgueil était piqué, peu de choses pouvaient enrayer sa colère. Au contraire, tout ce que disait l’infortunée personne qui avait provoqué son courroux attisait son agacement. Pourtant aujourd’hui, il semblait qu’il était en train de trouver une exception au phénomène. Car dès qu’il se rend compte que ses propos ont blessée Lizzie, il se sent tout penaud. C’était bien une preuve de l’amour qu’il lui portait car il avait envie de faire passer ses sentiments avant les siens. Sauf qu’il était presque trop tard, il était déjà en train de dévaler ses escaliers, n’écoutant même pas la fin des propos de la jeune femme. L’idée qu’elle puisse le juger de manière négative lui était insupportable. D’ailleurs certaines de ses répliques bien envoyées lui tournent en boucle dans la tête mais il n’a pas envie d’en reconnaître la véracité… Il stoppe cependant sa cavalcade quand il entend la Mathesson prononcer son nom suivi d’une supplique. Attends. Il obéit, s’arrêtant un palier plus bas tandis que la tête de la blonde apparaît par-dessus la rambarde des escaliers. C’est une offrande de paix qu’elle lui fait ensuite et même un entêté comme lui ne s’aviserait pas de la repousser. « Ne dis pas ça… Je pense beaucoup de choses de toi mais certainement pas que tu es stupide… » Ils ont l’air d’un Roméo et d’une Juliette à se parler comme ça, lui en bas, elle en haut et pendant un instant, il hésite à continuer et à lui dire comment il se sentait vis-à-vis d’elle. Sauf que maintenant serait un mauvais timing. Il ne pouvait pas faire cela au milieu d’une dispute. « Tu sais, je n’avais pas deviné non plus… Et ce n’est pas Caleb qui me l’a dit non plus. On a tous les deux été pris pour des idiots. » Il se sent obligé de donner ces précisions parce qu’elle a l’air triste Lizzie, encore plus que quand elle cru qu’il sous-entendait qu’elle était une mauvaise amie. Mais le pire est à venir. Parce qu’elle finit même par lui présenter des excuses. Il les repousse en secouant la tête de gauche à droite. « Non c’est moi qui suis désolé Liz, je n’aurai pas dû réagir au quart de tour comme ça… En fait, je pensais que tu étais au courant… »

Les choses pouvaient-elles vraiment s’arranger aussi rapidement ? Avec juste un peu de bonne foi et de communication ? Il semblait que oui. Parce que Lizzie fait finalement une seconde offre de paix, encore plus succulente que la première. « Oui, je viens… Surtout que oui j’aime toujours les Flapjacks… Je crois que ça au moins, c’est quelque chose qui ne changera jamais. » Il remonte vers Lizzie, toujours un peu penaud mais content de la seconde chance qu’elle lui offre. La soirée n’était peut être pas totalement perdue. Ils pouvaient repartir du bon pied. Mais bon, ça incluait peut être un repentir un peu plus actif de sa part… « Même si honnêtement, je n’ai pas l’impression de beaucoup les mériter… Tout ce que je fais, c’est te causer de la peine… » Il s’engouffre néanmoins dans l’appartement du frère de Lizzie, son panier toujours sous le bras, ayant entendu la jeune femme quand elle lui avait dit qu’elle mourrait de froid. Il ne voulait surtout pas qu’elle tombe malade à cause de lui. Il dépose enfin son fardeau à terre, se retournant pour faire face à son hôte quand elle claque la porte derrière eux. «Je ne voulais pas t’insulter. Tu n’es pas naïve. Et je n’a jamais pensé que tu étais une mauvaise amie… En dehors de cette histoire de mariage blanc… Ton amitié avec Caleb est un exemple pour moi. Je peux même t’avouer que parfois… j’en suis jaloux. » Mais il ne pouvait que s’en blâmer, c’était lui qui s’était séparé d’eux tout seul... « Et je ne voulais pas critiquer Caleb non plus. Je crois que je suis jaloux de lui aussi… Parce que contrairement à moi, il fait toujours ce qu’il faut. Il est le type bien que j’aimerai être… » Ce passage là du discours de Lizzie était aussi vrai que mérité. Il n’était qu’un sale ingrat au fond. Et il brûlait de honte à l’idée que son ancienne meilleure amie le sache et qu’elle soit au courant de ses frasques dans les bars. Il met cependant de côté sa honte pour aller à l’essentiel. « Je sais ce que je lui dois. Crois-moi. Je lui ai déjà dit… Je ne serai jamais aussi bon que lui… Alors je te jure que tout ce que j’essayais de faire ce jour là… c’était de l’aider. » Sans y réfléchir, il pose ses deux mains sur les épaules de la blonde, plongeant son regard dans le sien pour donner plus de poids à sa plaidoirie. « Je te jure… Je m’en veux de vous avoir déçus encore une fois tous les deux… Mais s’il te plait, ne m’en veux pas trop. Je… je ne veux pas que tu sois fâchée contre moi. J’ai… j’ai besoin de toi. »

_________________

Find light in the beautiful sea, I choose to be happy. You and I, you and I, we’re like diamonds in the sky. You’re a shooting star I see, a vision of ecstasy. When you hold me, I’m alive. We’re like diamonds in the sky (BY ANAELLE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Dim 12 Fév - 18:27

Take me away make it all better
If not for a day then maybe forever
Is it all in my head cause it’s getting harder
But there’s something you said that I never thought of

Rhys tourne les talons après avoir fait basculer mon monde et il me faut quelques instants avant de me reprendre et de le rechercher dans la cage d'escaliers. Caleb n'a pas épousé cette fille par amour, mais par intérêts. Lequel ? Lesquels ? J'ai du mal à y croire, parce que je ne pensais pas que Caleb était de ce genre, mais le pire, c'est qu'il ait décidé de ne pas me mettre dans la confidence. Je déglutis, abattue, puis je relativise en me souvenant que moi aussi, je ne l'ai pas tout de suite mis au courant quand j'ai appris que Spencer Evans était ma soeur biologique. Non, la première personne vers qui je me suis tournée, c'est Rhys. Alors je ne peux pas en vouloir à Caleb pour ne pas m'avoir parlé de ce mariage blanc. Qui sait, peut-être comptait-il vraiment m'en parler en revenant de son voyage avec sa femme ? Je l'espère, en tout cas, car je n'aime pas savoir qu'il est capable de me cacher des choses.
Vers Rhys, je lui avoue que je n'étais au courant de rien, et qu'il doit me prendre pour une idiote, une sotte même pas capable de discerner que son meilleur ami est en train d'organiser un mariage blanc avec une inconnue. Je me remets petit à petit du choc, et malgré les paroles douces du Gallois, j'ai du mal à y croire. Bien sûr que je suis stupide. C'en est une preuve irréfutable, mais autant ne pas épiloguer sur le sujet. Je l'écoute, les lèvres pincées quand il m'avoue à son tour qu'il n'était pas au courant, que ce n'est pas Caleb qui l'a mis au courant. Mais alors qui est-ce ? Certainement Gwen… Ils partagent un lien tellement spécial. Un lien que je me prends à envier par moment, pour ne pas dire tout le temps. Et puis, il s'excuse et je hausse les épaules, comme pour signifier que c'est inutile, qu'il n'a rien fait de mal. Au final, c'est moi qui loupe toutes les choses importantes.
Je ne suis plus que l'ombre de moi-même et j'ai l'impression qu'il n'y a que Rhys qui puisse comprendre. Je l'invite à entrer, à parler et à manger, accessoirement. Une invitation qu'il accepte et qui fait naître un grand sourire sur mes lèvres.
« Génial ! » Ca sort instinctivement, de bon coeur et je suis soulagée de voir que nous n'allons pas en rester sur cette dispute. Il remonte les escaliers et j'attends qu'il soit à mon niveau pour repasser la porte de l'appartement.  « Ce n'est pas vrai… Tu ne fais pas que me causer de la peine, Rhys. » Je referme la porte derrière le jeune homme et je n'ose plus croiser son regard pendant de longues secondes. « Ce n'est pas une insulte si c'est la vérité… » Je soupire avant de laisser mes bras ballants le long de mon corps. « Je suis naïve… Et je le sais. » Je l'ai toujours été, et si parfois ça peut réussir, ça peut faire mal également. J'étais naïve quand je pensais que Caleb se mariait sans idée dernière la tête, tout comme j'étais naïve quand j'ai cru que j'étais capable de pouvoir mener ma grossesse à terme. Autant ne pas en évoquer le sujet à voix haute, pas avec Rhys, pas alors que nous sommes en train de nous expliquer sur un autre sujet. Il s'excuse également en ce qui concerne Caleb, et si je suis heureuse de l'apprendre, je ne peux pas le laisser s'enfoncer pour autant. Je relève la tête jusqu'à croiser son regard bleuté. « Tu n'as pas à être jaloux de Caleb… Tu es quelqu'un de bien, toi aussi. » Tu es quelqu'un de merveilleux, même si tu ne sembles pas capable de t'en rendre compte. « Tu as vécu des moments difficiles depuis ton retour, tu en as baver… C'est normal de ne pas savoir ce qu'il faut faire.  » De faire des erreurs, parfois. Pourtant, il m'assure qu'il ne voulait qu'aider Caleb dans cette église, et à présent, je le crois. Il n'a pas un mauvais fond, Rhys, il n'en a jamais eu, alors comment ai-je pu douter de lui ? Comment ai-je pu lui en vouloir ?
Rhys pose ses mains sur mes épaules et je le regarde, bouche bée, prête à l'écouter, sentant que ses paroles sont importantes, peut-être plus que tout le reste. Et en effet, elles le sont. Sans pouvoir me retenir plus longtemps je passe mes bras autour de sa taille pour l'enlacer et me nicher contre lui. «  Je te crois… Je te crois. Et je ne t'en veux pas. J'étais  bouleversée. Mais je te comprends maintenant et je suis sûre que Caleb comprendra aussi… » Les lèvres pincées quelques instants, je m'imprègne de ce court rapprochement que je m'autorise et j'ajoute finalement. « J'ai besoin de toi, moi aussi Rhys… » A un point que tu ne peux probablement pas imaginer. C'est rapide et je m'écarte déjà, cherchant à fuir à nouveau le regard du médecin, comme tout à l'heure. Je suis gênée d'avoir laissé libre court à mes pulsions en le prenant dans mes bras de la sorte, mais c'est trop tard pour faire marche arrière. Une étreinte qui me rappelle brutalement la dernière fois où je les serré dans mes bras de la sorte : à l'échographie. Sa chemise était trempée à cause de mes larmes, mais pas aujourd'hui. Je m'éloigne en direction de la cuisine et je reprends comme si de rien n'était. « Installe toi dans le salon, j'arrive avec les flapjacks » Je profite d'être dans la cuisine pendant quelques minutes pour me reprendre, me ressaisir, souffler un bon coup et je repars dans le salon avec l'assiette de gâteaux. Je la pose sur la table basse et je m'installe à mon tour dans le canapé. Cette fois, essayons de rester sur une note légère. « Voilà ! Régale toi ! Et dis moi… Tu comptes un jour me dire ce qu'il y a dans ton panier ? »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : myself (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou ? - Intrigue
A venir : Ana

RAGOTS PARTAGÉS : 1481
POINTS : 2779
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Lizzie, envers et contre tout.
PROFESSION : Il sait qu'il va devoir mettre fin à son mensonge et trouver un job honnête.
REPUTATION : J'ai entendu dire que sa petite amie était devenue la tutrice officielle des enfants de son frère. Deux bambins d'un coup, ça fait beaucoup à gérer ! J'espère qu'il ne va pas encore s'enfuir...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Mar 14 Fév - 19:33

Maybe today it’ll get better
I hear what you say we’re in this together
Now I’m starting to see
Hoping and praying
We’ll never win, win without playing

Lizzie a l’air sincèrement heureuse que Rhys ait rebroussé chemin mais ça ne lui fait pas aussi plaisir que cela le devrait. Sans doute parce que ce n’est pas très galant de lui faire endosser le rôle de celle qui supplie… Mais sans surprise, elle est très bonne joueuse, et semble accepter les paroles maladroites de repentir que le blond lui délivre. Et par un procédé plutôt surprenant, c’est finalement elle qui entreprend de le consoler, essayant de justifier les propos désolants qu’il lui avait servis. Il n’était pas d’accord avec elle. Il avait l’impression que son retour avait apporté plus de tourments que de bonheur mais il n’allait pas invalider son ressenti. Par contre, il pouvait s’insurger un peu alors qu’elle continuait aussi à se déprécier de son côté. « Tu sais… La naïveté, ce n’est pas forcément un défaut… C’est juste que tu choisis de voir le meilleur chez les gens… » Il aimerait d’ailleurs être un peu plus comme elle, optimiste et confiant, plutôt que de laisser ses défauts prendre le pas comme c’était souvent le cas avec son orgueil et sa jalousie. Mais même pour ça, la blonde semble avoir envie de le dédouaner. « Tu n'as pas à être jaloux de Caleb… Tu es quelqu'un de bien, toi aussi. » Il reçoit cette affirmation en plein cœur, touché. Ce qui est pathétique, parce qu’il ne devrait pas. Lizzie est certes sincère mais ce n’est malheureusement pas son cas à lui. La pauvre n’a pas toutes les cartes en main pour émettre un jugement de valeur… « Merci… » Murmure t-il faute de mieux, la gorge bêtement nouée par l’émotion. Il n’y pouvait rien, il était fier que Lizzie pense qu’il était quelqu’un de bien. Et aussi content qu’elle puisse imaginer que son retour pouvait être difficile…

La réconciliation est définitivement consommée et si c’est Rhys qui instaure le premier contact physique, c’est finalement Lizzie qui se blottit dans ses bras. Il l’y accueille avec plaisir, la serrant contre son torse tandis qu’elle enlace sa taille. Cela lui semble naturel, de douces retrouvailles après cette tempétueuse dispute et il les apprécie tout particulièrement. « Toi aussi tu as le droit d’être bouleversée ma Liz… Tu as dû endurer beaucoup de choses de ton côté… » Bien sûr, il y avait la perte de Nolan. Mais pas seulement. Il y avait eu aussi sa sœur biologique, son frère dans le coma, son autre frère en prison, son accident, sa rupture… C’était même un miracle qu’elle soit encore debout… De toute façon, cette fille était un miracle. Un miracle dont il était en train de tomber amoureux même s’il essayait de toutes ses forces de ne pas le faire… Il la serre pourtant de plus belle contre lui, posant son menton sur son le haut de son crâne. Il pourrait défaillir de soulagement. Car elle ne l’a pas repoussé quand il lui a dit qu’il avait besoin d’elle et lui avait dit qu’elle aussi… Et elle pouvait compter sur lui. Plus jamais, il ne la laisserait tomber. Cependant, elle lui échappe soudainement, partant en direction de la cuisine, le laissant les bras ballant. Il reste interdit quelques secondes sans pourtant lui en tenir rigueur. Sans doute qu’elle ne voulait pas laisser ses émotions prendre le pas. Ils s’étaient accrochés de cette façon l’un à l’autre si souvent après la perte de leur fils qu’elle devait forcément l’associer à de mauvais souvenirs… Alors il n’hésite pas à faire le pitre quand elle lui dit d’aller au salon. « Oui madame ! » Quelques instants plus tard, Lizzie revient avec une délicieuse assiette de ces petites pâtisseries anglaises et l’estomac de Rhys prend le contrôle. Celui-ci s’était éveillé depuis qu’il avait senti cette délicieuse odeur flotter dans les airs mais à présent il ne peut plus détacher ses yeux des flapjaks… « Tu es une perle… » Murmure t-il avec extase comme hypnotisé tandis qu’elle prend place à ses côtés. Il est aussi ravi de voir qu’elle est toujours curieuse vis-à-vis de son mystérieux fardeau. « Si je te dis ce qu’il y a dans le panier… Je vais devoir repousser la dégustation… » Dit-il faussement déçu.

Mais quand il se relève du canapé, c’est un sourire de gamin heureux qui flotte sur ses lèvres. « Bon, si tu insistes, je te dis tout. Il se trouve que moi aussi, j’avais une surprise pour toi. » Sans plus de suspense, il va chercher le petit panier. Il était vrai qu’il était temps qu’il délivre son contenu avant que celui-ci ne s’impatiente. Il dépose celui-ci sur les genoux de Lizzie, soudain stressé à l’idée de sa réaction. Il se rassoit de trois quarts sur le canapé pour ne rien manquer de la tête de la blonde quand elle en verrait le contenu… Elle fait glisser le couvercle et une petite boule de poils en jaillit aussitôt, l’air complètement paumée. Puis le matou au pelage noir saute des genoux de Liz avant de disparaître sous un meuble. Rhys a un petit rire. « Bon, tu as pu entrapercevoir mon nouveau petit protégé, il est un peu sauvage, désolé… Il n’a pas de nom encore. Je l’ai trouvé dans jardin, complètement affamé et frigorifié… Gwen n’est pas trop chats alors je me suis dit que tu pourrais m’aider avec lui… C’est un sacré petit bonhomme, je n’ai pas très envie de l’emmener au refuge. Et je me suis dit que vous pourriez bien vous entendre tous les deux. » C’était une façon de présenter les choses. La vérité était un peu différente mais c’était une autre histoire… « Après, c’est un cadeau un peu particulier alors tu as le droit de dire non. » Dit-il soudain hésitant.


Spoiler:
 

_________________

Find light in the beautiful sea, I choose to be happy. You and I, you and I, we’re like diamonds in the sky. You’re a shooting star I see, a vision of ecstasy. When you hold me, I’m alive. We’re like diamonds in the sky (BY ANAELLE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Mar 21 Fév - 0:08

Take me away make it all better
If not for a day then maybe forever
Is it all in my head cause it’s getting harder
But there’s something you said that I never thought of

C'est juste que je choisis de voir le meilleur chez les gens… Voilà des paroles qui font sens et qui reflètent une certaine réalité. A quoi bon s'acharner à voir le mal chez les autres ? Les défauts ? Je gratifie le garçon d'un sourire timide sans rien ajouter jusqu'à ce que nous commençions à parler de Caleb. Pour la première fois, Rhys met des mots sur ses sentiments en ce qui concerne mon amitié avec le Donovan et je lui dis clairement qu'il n'a pas à être jaloux du vétérinaire. Même s'ils sont différents, Rhys est quelqu'un de bien, et je suis plus qu'heureuse d'avoir à nouveau la chance de l'avoir dans ma vie. Ces années sans lui étaient longues, même s'il a fallu s'y accommoder. Heureusement, c'est de l'histoire ancienne et à présent, je n'ai plus peur de le voir me quitter une nouvelle fois. Pourtant Dieu sait à quel point je le comprendrais s'il repartait loin après toutes ces tragédies… On entre dans l'appartement et bien vite je me retrouve à le serrer dans mes bras de manière instinctive.
Je m'agrippe à sa chemise comme à une bouée de sauvetage et je profite de cet instant privilégié. C'est rare que je m'autorise autant de proximité, pourtant ce n'est pas l'envie qui manque… C'est juste la raison qui me rappelle à l'ordre. Nous avons beau avoir vécu des choses très fortes lui et moi, ce n'est pas pour autant que je suis la seule femme de sa vie… Bien au contraire. Il est bien entouré, Rhys, ce n'est plus à prouver… Et s'il lui arrive d'être jaloux de Caleb, il se trouve qu'il m'arrive à moi d'être jalouse de Gwen. Cependant, ça, je ne peux pas l'avouer à voix haute. Quel genre de femmes je ferais ?

Je reste de longues secondes et si j'aimerais rester là pour méditer sur mon sort et les choses qui me sont également arrivées comme le souligne le garçon, je n'en fais rien et je m'écarte. Je pars dans la cuisine chercher l'assiette de pâtisseries tandis que je somme au Blake d'aller dans le salon. Je reviens quelques minutes plus tard après avoir récupéré une certaine contenance et je dépose l'assiette en face du garçon avant de me poser à côté de lui tout en lui demandant ce qu'il se trouve dans son panier. Il répond à ma confusion quant à se panier en repoussant sa dégustation et je ne suis pas déçue.   « T'en fais pas… Ils n'auront pas le temps de refroidir pour autant. » Que j'ajoute avec un clin d'oeil alors qu'il se relève pour chercher le panier. Il me le met sur les genoux et je commence vraiment à me demander ce qui se trouve à l'intérieur. Je l'interroge du regard afin d'avoir un indice, aussi minime soit-il, mais ça ne fonctionne pas et je suis livrée à moi-même. Avec précaution, j'ouvre le panier et j'ai un vif mouvement de recul quand une boule de poils s'en extirpe rapidement. Il me faut quelques secondes pour réaliser ce à quoi je viens d'assister puis j'éclate de rire. Rhys m'explique d'où sort ce chat, mais déjà je le recherche des yeux, sous le meuble de télévision. Mon sourire ne disparaît plus et je n'ai plus qu'une envie : récupérer ce chaton pour le couvrir de câlins et lui faire comprendre qu'il n'a aucune raison d'avoir peur. Certes, c'est inutile et il faut que le chat s'adapte de lui-même à son environnement. « Un chaton ?! Tu m'offres un chaton ? » La voix est aigüe tellement la surprise est intense et surtout tellement elle est bonne. Je ne m'y attendais pas, mais il faut dire que Rhys a eu une merveilleuse idée. Je laisse le garçon profiter des flapjacks et je me retrouve à ramper dans l'appartement dans l'espoir de revoir le petit félin. Je l'observe du coin de l'oeil, mais il semble si peureux que je ne cherche pas à l'attraper et à le porter. Après tout, il viendra quand il voudra venir. Je me relève, toujours aussi euphorique et je retourne m'assoir vers Rhys. Enfin, je m'autorise à prendre un gâteau et je reprends. « Il est tellement mignon ! C'est génial ! Tu as eu une idée géniale. » je me mords la lèvre sous  le coup de l'émotion et je repense à ce qu'il a dit un peu plus tôt. « Bien sûr que j'accepte ce cadeau ! Il faudrait être dingue pour dire non. Merci ! Merci d'avoir pensé à moi. » Je suis touchée par cette attention et je lui fais comprendre. « Par contre, il faut que tu m'aides pour le prénom sinon il va se retrouver à se faire appeler Mistigri ou Minou ou Le chat. » Dis-je en m'esclaffant. « D'ailleurs, je n'ai pas eu le temps de voir, mais c'est un mâle ou une femelle ? Tu sais s'il est sevré ? »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : myself (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou ? - Intrigue
A venir : Ana

RAGOTS PARTAGÉS : 1481
POINTS : 2779
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Lizzie, envers et contre tout.
PROFESSION : Il sait qu'il va devoir mettre fin à son mensonge et trouver un job honnête.
REPUTATION : J'ai entendu dire que sa petite amie était devenue la tutrice officielle des enfants de son frère. Deux bambins d'un coup, ça fait beaucoup à gérer ! J'espère qu'il ne va pas encore s'enfuir...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Mar 7 Mar - 19:45

Maybe today it’ll get better
I hear what you say we’re in this together
Now I’m starting to see
Hoping and praying
We’ll never win, win without playing

« T'en fais pas… Ils n'auront pas le temps de refroidir pour autant. » Rhys jette un petit coup d’œil au Flapjack. C’était vraiment difficile de repousser le moment où il allait pouvoir en porter un à sa bouche. Mais il était aussi très impatient de faire sa surprise, alors il la dévoile peu à peu à Lizzie, presque timidement. Il espérait que comme lui, elle trouverait l’idée bonne. Sinon, ça serait un bon plantage… Surtout que le cadeau en question ne coopère pas. Dès que la Mathesson a soulevé un coin du panier, il s’en échappe comme un beau diable, arrachant un petit rire à cette dernière. Le Blake se fige, puis un sourire naît sur ses lèvres. C’était la première fois qu’il entendait Lizzie rire franchement depuis… Depuis Nolan. Se pourrait-il que pour une fois, il ait pu prendre une bonne initiative ? Il peine à y croire mais tout semble l’indiquer. Les yeux de Lizzie brillent tandis qu’elle essaye de retrouver le chaton. Elle écoute d’ailleurs à peine Rhys, n’arrêtant qu’un brève instant ses recherches pour lui demander avec incrédulité. « Un chaton ?! Tu m'offres un chaton ? » Hilare, il hoche la tête positivement, la regardant avec tendresse, se retrouvant à sourire comme un idiot aussi. Soulagé d’avoir obtenu l’effet voulu, il s’octroie le plaisir d’enfin attraper un Flapjack, le savourant presque victorieusement. Car il avait menti. Il n’avait pas trouvé le chat dans son jardin. Non, il l’avait acheté. Spécialement pour elle. Pour qu’elle retrouve le sourire. Parce qu’il avait crû devenir fou en la voyant perdre sa joie de vivre. Parce qu’endurer sa peine à lui avait été très difficile mais ça avait presque semblé dérisoire à côté du fait d’être témoin de la sienne. Lizzie avait connu le pire deuil qui soit et même s’il avait de son mieux pour être là, il s’était senti relativement impuissant. Et ça l’avait bouffé. C’était comme ça quand on aimait sincèrement les gens, on ne supportait pas de les voir souffrir… Alors il se gorge de chacun de ses sourires, de chacun de ses rires. Et par ce biais, il a l’impression de renaître aussi un peu…

« Il est tellement mignon ! C'est génial ! Tu as eu une idée géniale. » Lizzie abandonne la poursuite du nouvel invité quelques instants, revenant s’assoir près de lui. Il sourit face à son compliment. « J’chuis content que tu l’aimes. » Assène t-il la bouche pleine de manière peu élégante. Il se tait donc quelques instants, prenant le temps de mastiquer. « Désolé mais tes flap’ sont trop bons. » Dire qu’ils avaient failli se disputer pour de bon et manquer ce moment d’euphorie… ça aurait été clairement une honte… En tout cas, tout va bien maintenant. Lizzie lui dit qu’elle accepte son cadeau, le remerciant d’avoir pensé à elle. Il se vautre un peu dans le canapé, étalant son bras sur le dossier, derrière le dos de la blonde, faisant comme si ce n’était pas grave, mais il était secrètement ravi qu’elle apprécie le présent. Peut être un peu trop. « Ce n’est pas dur… De penser à toi, je veux dire. Mais de rien. » Dit-il sans réfléchir. Il se mord la langue, conscient qu’un type censé être en couple ne devrait pas parler comme ça. Heureusement, l’excitation et le fait que Lizzie soit focalisé sur son nouvel animal de compagnie empêche le moment de devenir trop gênant. En fait, ils sont déjà en train de discuter des détails pratiques. « C’est un mâle, ça j’en suis sûr ! Par contre, non, je ne crois pas qu’il soit sevré. Il est vraiment très jeune. Tu crois que tu pourrais lui donner un peu de lait ? » En vérité, Rhys savait tout de ce chat mais il continuait à faire comme s’il l’avait trouvé. Au fond, il éprouvait toujours une sorte de plaisir à mentir… Enfin, là c’était pour la bonne cause, se disait-il. Il fallait qu’il oriente Lizzie, parce que les gens du refuge lui avait dit qu’il n’était pas sevré. Quant à la question du prénom, c’était flippant comme il le réalise soudain. En effet, ils s’étaient livrés à ce petit jeu dans un tout autre contexte récemment… Mais si la Mathesson n’y repensait pas, ce n’était pas lui qui ferait ce douloureux rappel. Non, il fallait garder l’ambiance légère. « Ah non ! Si tu l’appelles Mistigri, je le reprends et je le donne à Caleb. C’est un animal noble, il lui faut un bon nom… Quelque chose qui va bien pour une Lizzie. Pourquoi pas un petit Darcy ? » Dit-il un peu taquin en faisant allusion à un roman qu’ils avaient tous les deux étudié au lycée et sur lequel ils avaient beaucoup déliré, ne serait-ce qu’à cause du prénom du personnage principal… "Ou peut être Jake pour rendre hommage à tes chefs d'oeuvre culinaires..." Conclut-il en reprenant un gâteau.

_________________

Find light in the beautiful sea, I choose to be happy. You and I, you and I, we’re like diamonds in the sky. You’re a shooting star I see, a vision of ecstasy. When you hold me, I’m alive. We’re like diamonds in the sky (BY ANAELLE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Mar 21 Mar - 18:48

Take me away make it all better
If not for a day then maybe forever
Is it all in my head cause it’s getting harder
But there’s something you said that I never thought of

La surprise est tout bonnement excellente et je m'émerveille devant cette petite boule de poils qui se cache sous les meubles. J'essaye de l'apercevoir, de capter son attention tout en lui adressant des paroles qui se veulent réconfortantes mais rien n'y fait et il reste dans sa cachette. J'abandonne et je pars rejoindre le jeune homme qui vient clairement d'égayer ma journée. Mon regard a du mal à se reporter carrément sur Rhys car toujours, je cherche des yeux la petite bête. Je prends un gâteau que je goûte à mon tour et je remercie Rhys du compliment qu'il fait sur ma pâtisserie.
« Merci. Tu en prendras quelques uns pour chez toi, j'ai peur d'en avoir fait beaucoup trop pour moi et Enael. » Avoue-je en enjolivant un peu la vérité. La vérité, c'est que j'aimerais moi aussi faire un petit cadeau au médecin et s'il les aime autant, alors j'espère que ça lui fera plaisir, ne serait-ce qu'un petit peu. Pour lui qui s'efforce à m'aider, c'est bien le moins que je puisse faire. Je le remercie également d'avoir pensé à moi pour le chaton et bien que j'entende sa réponse, je fais mine de ne pas la relever même si ses propos me surprennent et provoquent un vif pincement au niveau du coeur. Au lieu de cela, je hoche la tête à sa demande et nous reprenons la conversation comme si de rien n'était même si bien sûr, un second pincement au coeur intervient quand j'entreprends de demander au jeune homme de m'aider avec le prénom du chat. Un animal et un bébé, ce n'est pas comparable, pourtant, ce violent rappel fait remonter une peine très distincte que je m'applique à ravaler pour ne pas détruire l'ambiance légère que nous avons enfin réussis à instaurer alors que c'était très mal parti. J'écoute les propositions de Rhys tout en forçant un sourire au début et je pars finalement dans un réel éclat de rire quand il continue sur sa lancée. « On va voir ce qu'il préfère alors. Je vais l'appeler et s'il sort de sa cachette, alors ça sera son prénom. » Je m'amuse et je commence par le dernier nom proposé par le Blake. « Jake ? » Tente-je, mais je ne remarque aucune réaction et ce, même quand je répète l'opération. Toujours dans une silence de mort, c'est au tour de la seconde tentative. « Darcy ? » Intimement, j'aimerais qu'il sorte car j'ai trouvé l'idée d'association avec mon prénom très amusante, mais malheureusement, le chaton n'en fait qu'à sa guise et reste dans son coin. « Uhm… Qu'est-ce que je peux essayer encore… Darcy… Il s'appelle comment, déjà ? Fitzwilliam Darcy, c'est ça ? » Je demande confirmation à Rhys du regard et je reprends de plus belle.  « Fitzwilliam ? (…) Fitz ? » Et contre toute attente, la boule de poils se montre enfin même s'il est encore trop peureux pour s'approcher de nous. Je m'esclaffe vivement quand je me rends compte que je vais devoir appeler mon chat ainsi et je me retourne vers Rhys.  « Bon ben… On dirait qu'il a choisi. » Ce dernier est toujours affalé dans le canapé et je me retrouve à devoir contenir mon envie de me blottir contre lui pour le remercier proprement. Je me contente d'un sourire sincère.
Enfin, je prends un deuxième flapjack et après en avoir mangé une bouchée, je m'autorise à reprendre la parole. « Dis… J'abuserais si je te demandais de bien vouloir m'accompagner à l'animalerie pour acheter tout le nécessaire, tout à l'heure ? » Le nécessaire se trouvant être un peu lourd et contraignant pour le transporter en bus, l'idée de le faire en voiture est bien plus pratique. « Enfin, si tu n'as rien de prévu, évidemment… Sinon, je peux me débrouiller ne t'en fais pas. » Reprends-je avec un sourire qui se veut sûr de soi. Disons qu'il y a aussi l'envie de passer encore un peu plus de temps avec le Gallois.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : myself (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou ? - Intrigue
A venir : Ana

RAGOTS PARTAGÉS : 1481
POINTS : 2779
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Lizzie, envers et contre tout.
PROFESSION : Il sait qu'il va devoir mettre fin à son mensonge et trouver un job honnête.
REPUTATION : J'ai entendu dire que sa petite amie était devenue la tutrice officielle des enfants de son frère. Deux bambins d'un coup, ça fait beaucoup à gérer ! J'espère qu'il ne va pas encore s'enfuir...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Mer 29 Mar - 20:45

Maybe today it’ll get better
I hear what you say we’re in this together
Now I’m starting to see
Hoping and praying
We’ll never win, win without playing

Lizzie propose à Rhys d’emmener quelques gâteaux chez lui et il hoche la tête avec enthousiasme. Il raffolait vraiment de ces derniers et la perspective d’en avoir d’autres à manger ce soir le ravissait. Cependant, comme ils sont lancés dans la dérision, il joue les types faussement blasés. « Oui, si ça peut vous dépanner, j’en ramènerai quelques uns. » Puis reprenant sans honte une autre part dans l’assiette, il ajoute d’un ton un peu plus enjoliveur. « Il a de la chance, Enaël, n’empêche. Tu ne cherches pas un coloc par hasard ? » Par la suite, ils se mettent à chercher un prénom pour le petit chat. Et à la vue de leur passé récent, ce moment s’avère moins anodin que prévu. Il était vrai que quand le Blake avait eu cette idée de l’acheter, il n’avait pas pensé que ce serait la suite logique de lui chercher un prénom… La sensation de déjà vu était douloureuse, comme la piqûre de rappel. Même si aux yeux de Rhys, il avait toujours été évident que jamais, il ne pourrait oublier son fils. De toute façon, tout était inextricablement lié… Ne cherchait-il pas lui-même à combler un vide en ramenant ce chat ? Certes un chaton n’était pas un bébé mais le blond comptait franchement sur cette boule de poils pour redonner le sourire à Lizzie. Et miraculeusement, ça semblait marcher. Certes, il n’avait pas pu manquer l’éclat de souffrance qui était passé dans le regard de la Mathesson mais il voyait que comme lui, elle essayait de faire bonne figure. Elle se livre d’ailleurs à un petit jeu hilarant pour trouver le prénom du chat et Rhys se prend à suivre la chose avec intérêt. C’était un peu comme ça qu’ils avaient survécus ces derniers mois, vivant leur souffrance tous les deux mais sans forcément l’exprimer explicitement l’un envers l’autre. Comme si le fait de savoir qu’ils vivaient la même chose suffisait…

Lizzie teste tout d’abord le nom de Jake, puis celui de Darcy, sans grand succès. Rhys ressent un certain dépit pour le second mais Lizzie a plus d’imagination que lui et parvient à trouver un compromis entre les volontés du chat et leur volonté de rendre un hommage à Jane Austen. « Oui c’est bien, Fitzwilliam mais c’est un peu pompeux pour un chat. Ce n’est pas un siamois. » Plaisante t-il à nouveau, heureux de ce moment de complicité avec la blonde. Cette dernière abrège donc un peu le patronyme, appelant le chaton Fitz. Et finalement, ce dernier finit par montrer le bout de son nez sous les éclats de rire de son public. Satisfaite, Lizzie revient s’assoir sur le canapé avec un grand sourire. « Voilà un beau travail d’équipe ! » Dit-il en tendant son poing à Lizzie pour un check. Parfois, c’était comme s’ils avaient retrouvés leurs quinze ans, qu’ils étaient à nouveau les meilleurs amis du monde. Mais cette sensation était trompeuse. Parce qu’à l’époque de l’adolescence, Rhys n’avait aucun sentiment ambigu envers la blonde. Alors qu’aujourd’hui, c’était différent. Mais il ne cherchait pas à les analyser ou à les vivre, de peur de tout gâcher entre eux. La présence et l’amitié de la jeune femme lui suffisaient pour le moment, lui permettant de rester debout, de se rappeler que la vie valait la peine d’être vécue. Alors c’est sans se faire prier qu’il accepte de jouer les prolongations quand elle le lui propose, toujours sur ce ton très peu sérieux. « C’est en effet une requête totalement disproportionnée et abusive… Mais dans ma grande générosité, j’accepte. Je suis ton homme… On fera tous les magasins que tu veux. Et je ne me plaindrai même pas.»

A vrai dire, il se sent un peu idiot d’avoir oublié le matériel pour le chaton et de n’avoir ramené que ce ridicule panier… Mais il se concentre avant tout sur le fait de rassurer Lizzie. « Non, je n’avais rien de prévu, ne t’inquiète pas. Je me disais même… On pourrait se faire un resto après ? Histoire de fêter ton nouveau poste ? Il faut que tu me racontes ! Et puis, on pourra peut être parler du cas de Caleb, je t’avoue que je suis plutôt inquiet pour lui… » Dit-il en poussant sa chance et en essayant de s’octroyer une soirée complète avec elle. Mais il est coupé dans son propos par un mouvement subtil à dans son champ de vision périphérique. Se doutant ce que c’est, il tourne doucement la tête, voyant Fitz enfin s’avancer près d’eux, les yeux rivés sur le gâteau qu’il tient dans la main. Le jeune homme pourrait en découper un bout et le lui donner pour l’apprivoiser, mais il ne veut pas voler ce moment à sa future maîtresse, alors il se tourne vers elle, lui indiquant leur nouveau visiteur d’un léger signe de tête.


_________________

Find light in the beautiful sea, I choose to be happy. You and I, you and I, we’re like diamonds in the sky. You’re a shooting star I see, a vision of ecstasy. When you hold me, I’m alive. We’re like diamonds in the sky (BY ANAELLE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys Sam 8 Avr - 21:49

Take me away make it all better
If not for a day then maybe forever
Is it all in my head cause it’s getting harder
But there’s something you said that I never thought of

Ce moment avec Rhys était inespéré, surtout vu la façon dont les choses avaient démarrées. Finalement, il a suffit de quelques explications pour que tout reparte correctement et quand je vois la complicité dans laquelle nous évoluons présentement, je suis contente de lui avoir couru après dans les escaliers, peu importe si mes voisins m'ont détesté lors de ces quelques minutes. Ensemble, nous cherchons un petit nom pour cette adorable bête et c'est sous un fou rire général que le chaton se fait baptiser Fitz en référence à Fitzwilliam Darcy. Autant dire que ça aussi, ça n'aurait pu être planifié à l'avance et je retourne vers Rhys avec le sentiment du devoir accompli.
Cependant, ce n'est pas le tout d'adopter ce petit animal dans le besoin ; Il faut également se procurer tout le nécessaire pour que le petit Fitz s'épanouisse dans l'appartement et surtout, qu'il ne le détruise pas. Ainsi, je demande avec une pointe de gêne dans la voix si Rhys veut bien m'accompagner à l'animalerie et après une petite blague, il accepte cette petite sortie shopping. Ravie, je le gratifie d'un sourire sincère et je l'en remercie.
« Oh merci beaucoup. Encore une fois. Et ne t'en fais pas, je me contenterai d'un seul magasin, tu n'auras pas à subir ça trop longtemps. Promis. » Ajoute-je pour le rassurer. Emmener un homme faire les magasins, ce n'est certainement pas la définition d'une après-midi parfaite, alors je m'en tiendrais au strict minimum, à savoir, de quoi équiper l'appartement pour le chaton. Et quand je pense aux sacs de croquettes et à l'arbre à chat, je suis bien heureuse que Rhys accepte de m'accompagner car dans le cas contraire, j'aurais été bien embêtée.
En train de terminer tranquillement mon gâteau, j'écoute avec attention Rhys proposer de donner suite à notre rencontre et cette idée m'enthousiasme plus qu'elle ne le devrait et je me retrouve à devoir réprimer le sourire extrêmement niais qui cherche à s'inscrire sur mes lèvres. Or, le garçon se stoppe dans sa requête, me laissant sur ma faim et me laissant m'interroger quelques secondes. Il n'en faut pas plus à mon cerveau pour s'emballer et se demander si mon sourire l'a effrayé en lui faisant prendre conscience que j'allais m'imaginer des choses et lui sauter dessus une nouvelle fois ou si simplement, il s'est souvenu que je gâche toujours tout ?
Les lèvres pincées, je suis prête à accepter ce revirement de situation et c'est à cet instant que je vois le regard du garçon se diriger sur quelque chose derrière moi. Je suis son mouvement de tête et mes yeux se posent ainsi sur la boule de poils toute noire qui se fraye un chemin vers nous et qui s'approche de la table basse. Mon sourire s'agrandit instantanément et mes doutes sur Rhys se dissipent aussitôt. « Oh mais regarde moi cet amour de chaton. » Dis-je, attendrie. « Il doit avoir faim. Je vais lui faire du lait, j'arrive. » Comme il n'est pas sevré, je sais que le lait de vache n'est pas suffisant alors je prépare une petite mixture à base de lait, d'un oeuf et de crème et après avoir bien remué, je remplis une petite pipette avec le mélange. Je retourne dans le salon à peine quelques minutes plus tard et avec délicatesse j'attrape le chaton pour le poser sur mes genoux et lui donner le lait qu'il attendait. Ce n'est pas l'idéal, mais ça attendra encore quelques heures, le temps qu'il nous faut pour passer à l'animalerie. Je nourris Fitz et j'en profite pour répondre à Rhys qui doit certainement s'impatienter.
« Et pour ce que tu proposerais… Oui, j'adorerais ! Après, je t'avoue qu'il n'y a rien a raconter pour le poste… Ce n'est pas grand chose. » C'est surtout que je préfère éviter d'avouer à Rhys que je suis tombée sur mon employeur à l'hôpital et que j'ai fait un malaise vagal devant lui, pour ne pas dire sur lui. « En revanche, oui, je suis d'accord… Il faudra parler de Caleb. Ta nouvelle me bouleverse encore, pour être honnête. Je m'en veux d'avoir été aussi aveugle. » Avoue-je, honteuse.
Le chaton a terminé de téter son lait alors je le repose délicatement sur le sol et je propose au médecin de bouger, afin que le chaton ait une caisse dans laquelle faire ses besoins maintenant qu'il a le ventre plein. « On y va ? »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys

Revenir en haut Aller en bas

Cause we are ordinary people beautiful as we are, we can still get lost +Lhys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-